Issuu on Google+

www.arras.fr

ArrasActu Le magazine des Arrageois

N°253 - Mars 2011

Semaine du Conservatoire du 19 au 30 mars

Un Main Square Festival très rock’n’roll

Découvrez Coldplay de retour à Arras

le centre social Nord Est Centre


2

Puisqu’on vous le dit

L’écho national des jouteurs

L’Assemca décrypte Hoffbauer La salle des Fêtes est le fleuron de l’Hôtel de Ville reconstruit à l’identique après la Grande Guerre et inauguré le 21 août 1932. Les Arrageois ne finissent jamais de découvrir les huit cents personnages de la fresque murale de 240 m2 représentant la vie locale au début du XVIe siècle et les touristes s’en émerveillent. Cette reconstitution des petits métiers et de la vie domestique d’après des miniatures d’époque est l’œuvre de Charles Hoffbauer, prix de Rome en 1924, découvert par Pierre Paquet, architecte en chef des Monuments Historiques, le reconstructeur de l’Hôtel de Ville. Dans un bulletin spécial, l’Assemca (Association pour la Sauvegarde des Sites et Monuments d’Arras) détaille scène par scène, avec illustration, chacune des étapes de ce panorama historique. Un guide inespéré à prendre en main pour revisiter les lieux.

Le 31 mars, on attend votre sang Les besoins en sang pour les transfusions en milieu hospitalier sont de plus en plus quotidiens, et la pénurie est parfois problématique. Comme chaque année, l’interclub des clubs service arrageois organise une grande journée de don, le jeudi 31 mars à l’Hôtel de Ville et attend nombreux hommes et femmes de 18 à 70 ans. Rappelons que le prélèvement en tant que tel ne dure qu’une dizaine de minutes, mais il faut compter quarante-cinq minutes au total avec la prise en charge et l’entretien médical préalable. Un homme peut donner son sang six fois par an, une femme quatre.

Philippe Mercier, leur président, et une délégation des jouteurs d’Arras se sont rendu les 29 et 30 janvier à Marsillargue, dans l’Hérault, rencontrer le président de la fédération nationale, l’incontournable Louis Nicollin. Il s’agissait de présenter les vœux, mais aussi de mettre en place l’organisation de la finale du championnat de France 2011 qu’Arras accueillera sur le bassin de la Scarpe les 3 et 4 septembre. Philippe Mercier, par ailleurs vice-président de la fédération Nord-Loire-Picardie, a aussi déjà évoqué le congrès national de 2012 qui se déroulera également à Arras. Les jouteurs disposeront alors de leur nouveau local.

Consultation du public sur le SCOT Une réunion publique a présenté le 26 janvier le SCOT, Schéma de Cohérence Territoriale de la région d’Arras, document d’urbanisme du SESDRA, Syndicat d’Etude du Schéma Directeur de la Région d’Arras. Ce projet concerne quarante et une communes sur trois intercommunalités, dont celle d’Arras, et définira contraintes et possibilités d’aménagement du territoire pour les vingt ans à venir. Plusieurs scénarios ont été envisagés par des bureaux d’études selon les impératifs du développement durable définis par le Grenelle et le temps est venu, comme le veut la loi, de la consultation de la population. Chacun peut prendre connaissance des documents à la Communauté Urbaine, 3 rue Frédéric Degeorge, et apporter ses commentaires.

De nouveaux relais téléphoniques L’opérateur Free Mobile sollicite l’implantation de relais de radiotéléphonie sur les sites suivants : pylône rue Fleming, résidence Goudemand rue Gerber, château d’eau rue Lumière, Maison diocésaine, tour Courbet, tour Verlaine, résidence Réaumur, rue Malpeaux. Les Arrageois qui le souhaitent peuvent venir s’informer au service urbanisme de la Mairie.

Organisez votre Fête des Voisins La Fête des Voisins aura lieu le 27 mai à partir de 19 h. Comme chaque année, la Ville vous aide à l’organiser. Pour obtenir conseils ou prêt de matériel, contactez : 03 21 50 51 52 ou m-haddach@ville-arras.fr.


Edito

Jean-Marie VANLERENBERGHE Maire d’Arras, Sénateur du Pas-de-Calais, Président de la Communauté ­Urbaine

Sommaire 8

700 enfants à la Saint-Gaston

10

Les quatre carrières de Jean-Marie Prestaux

11

Arras dans un manuel scolaire

15

Frédéric Turner et les Britanniques oubliés de 39-45

21

Les jeunes rockers arrageois

22

Enfance - jeunesse : un nouveau contrat avec la CAF

26

ARRAS ACTUALITÉS N° 253 Mars 2011

L’atelier céramique du Pôle Culturel Arras Ouest

Une autre dimension Le départ en retraite du directeur de l’Office de Tourisme, Jean-Marie Prestaux, nous a soudainement rappelé toutes les actions menées en dix ans pour la promotion de notre ville. En dix ans, Arras a changé pour et par le tourisme. Aujourd’hui, 400 000 visiteurs par an environ viennent de partout découvrir notre ville. Arras a l’ambition d’un tourisme inventif avec des outils attractifs comme le marché de Noël ou les visites spectacles. L’aménagement de la carrière Wellington en site de mémoire fut un combat de dix ans. C’est aujourd’hui, pour les touristes, les Britanniques notamment, l’une des raisons principales de venir chez nous. La ville a changé et mis en valeur un patrimoine splendide. Les travaux d’embellissement comme ceux de la place des Héros ou la mise en lumière des monuments vont se poursuivre. Notre ville a ainsi pris une dimension nouvelle dans la région. Elle est d’ailleurs en train d’élargir sa compétence touristique à tout le territoire de l’Artois et de devenir une étape du tourisme d’affaires. En dix ans énormément a été fait. Continuons pour que notre ville devienne l’incontestable tête de pont du tourisme régional.

Directeur de la publication : Jean-Marie Vanlerenberghe • Directeur de la Communication de la Ville d’Arras : Christophe Serieys • Directeur de la rédaction - Rédacteur en chef : Claude Marneffe • Reporters photographes : Julien Mellin, Laurent Raison (p.8-9) • Concepteurs graphiques : Béatrice Couadier Mathieu Lucas - Christine Roussel - Claudine Stiévenard • Sortir à Arras : Brigitte Joud • Impression : Imprimerie Léonce Deprez 62620 Ruitz La Ville d’Arras a souhaité produire cette publication dans le respect de l’environnement. Ainsi, l’impression a été réalisée à partir d’encres à base d’huile végétale. Le papier sélectionné pour ce magazine est du Satimat Green produit par Arjowiggins (France), usines certifiées ISO 14001. Ce dernier est composé de 60% de fibres recyclées et de 40 % de fibres vierges certifiées Forest Stewardship Council (FSC), issues de forêts bien gérées. La Ville d’Arras a souhaité produire cette publication dans le respect de l’environnement• Distribution : Mediapost • Attachée de presse : Anne-Charlotte Derville & 03 21 50 50 87 • Assistante de direction : Caroline Deleval & 03 21 50 51 44 • Fax : 03 21 50 51 79 • http : //www.arras.fr • E-mail : com@ville-arras.fr.

Arras Actu Mars 2011

3


1

3

ARRAS EN IMAGES PHOTOs JULIEN MELLIN - PHILIPPE FRUTIER

2

Arras Actu Mars 2011


4

L’Opéra du Dragon au théâtre : jeux de masques et

1

impressionnante dramaturgie par la troupe du Théâtre de Romette avec un metteur en scène fort original, Johanny Bert, qui nous revient en mai avec du théâtre d’objets.

Les platanes

malades du boulevard de Strasbourg ont été abattus dans le cadre des travaux de rénovation de la voirie. Ils seront remplacés par des arbres plus jeunes.

2

La place des Héros, avec son désormais magnifique parvis piétonnier, vue du ciel par Philippe Frutier. 3

5

6 4 Les Transformistes ont une

nouvelle fois fait salle comble au Casino.

De nombreux scolaires ont décou5

vert l’importance de l’eau dans la nature grâce à des grands formats photographiques de Philippe Frutier, « L’eau de là haut » à Cité Nature.

Le salon du Mariage rencontre tou6

Arras Actu Mars 2011

jours le même succès de fréquentation… surtout lors des défilés !


6 Infos pratiques

2

Tarifs 1er juillet : 59 e 2 juillet : 59 e 3 juillet : 69 e

Pass • Pass 3 jours : 135 e • Pass 3 jours + camping 3 nuits : 155 e • Pass 3 jours + camping 4 nuits : 160 e Locations disponibles dans tous les points de vente habituels, dont l’office de tourisme d’Arras.

1

Camping Comme l’année dernière, le camping s’implantera à deux pas de la Citadelle, sur l’esplanade des Hautes Fontaines. Il ouvrira ses portes dès le jeudi 30 juin pour fermer ses portes le lundi 4 juillet.

Parkings Un nombre important de parkings sera mis en place dans Arras, avec pour les plus éloignés un service de navettes de bus gratuites.

Arcade Fire enflammera la grande scène du samedi soir.

1

2

3

Les Chemicals Brothers, après un live réussi en 2008, de retour. Linkin Park ouvrira le Main Square le vendredi soir.

3


Actualités

Main Square Festival

Une édition 2011 très rock’n’roll Fort du succès colossal remporté en 2010, le Main Square Festival s’implantera de nouveau dans la Citadelle d’Arras début juillet.

T

oujours articulé autour de deux scènes, l’événement arrageois conserve sa formule sur trois soirées, avec comme petite nouveauté un camping qui ouvrira ses portes dès le jeudi soir pour accueillir les premiers festivaliers. Huit ans après le « simple » concert de Placebo sur la Grand’Place d’Arras en 2004, le Main Square a trouvé pleinement sa place dans le paysage des festivals français voire européens malgré une concurrence acharnée sur le début du mois de juillet. Cette reconnaissance provient aussi du choix fait en 2010 de migrer vers la Citadelle pour se rapprocher de la véritable ambiance festival, où le public se promène d’une scène à l’autre et « picore », durant de longues journées, des groupes qu’il ne connaissait pas forcément avant. Alors 2011 devrait confirmer ce grand pas en avant fait par le Main Square. Live Nation est parvenu à proposer deux exclusivités françaises à la programmation arrageoise, avec le retour de Coldplay, le dimanche 3 juillet, en clôture de festival, après avoir fait l’ouverture sur la Grand’Place à l’été 2009, et la venue de Linkin Park, en ouverture le vendredi 1er juillet. Ne cherchez pas ailleurs, ces deux têtes d’affiche mondiales ne joueront dans aucune autre ville française ! Comme Coldplay, The Chemical Brothers (1er juillet) et Kaiser Chiefs (2 juillet) feront un nouveau passage par Arras après des live monumentaux, respectivement en 2008 et 2009. Car, dans un festival installé maintenant comme celui d’Arras, revoir des têtes connues est la règle, mais dès lors que ce sont des groupes qui ont marqué de leurs empreintes les édi-

tions précédentes, il n’y a pas de quoi s’offusquer… Si aux côtés de Coldplay sont déjà annoncés les légendaires Portishead, PJ Harvey et Elbow, la soirée du samedi prend également tournure, articulée autour des Canadiens d’Arcade Fire, réputés pour des concerts exceptionnels, et donc des Kaiser Chiefs. Avec les Américains de The National, le trio britannique de White Lies, le groupe de rock britannique Kasabian, le soul man Aloe Blacc qui sature la bande FM avec « I need a dollar » ou encore les Two Door Cinema Club, la soirée portera la marque du rock.

La Green Room gagnera en taille pour accueillir des têtes d’affiche Quant au vendredi soir, aux Linkin Park et Chemical, le Main Square a ajouté Beady Eye, groupe aujourd’hui quasi inconnu, mais formé de quatre anciens membres des Oasis, dont Liam Gallagher. Les Britanniques joueront en tête d’affiche sur la Green Room qui prendra du poids dans l’édition 2011, avec une scène probablement plus grande, une programmation musclée et encore plus d’espace pour le public. Les Californiens d’Eels se produiront également sur la Green Room. La programmation continuera à s’étoffer dans les semaines qui viennent. Comme en 2010, une bonne dizaine de groupes se produiront chaque jour. Alors, rendez-vous début juillet à la Citadelle !

Arras Actu Mars 2011

7


Pour la Saint-Gaston des enfants

Une muse a disp C’est une tradition au Musée : la Saint-Gaston, c’est le jour des enfants. Au calendrier 2011, la date tombait pile un dimanche et, le 6 février, on s’est donc bien amusé parmi les tableaux à travers un jeu de rôle et diverses animations.

E

t d’abord, les enfants, un peu d’histoire. Gaston, c’est le nom de l’ours apprivoisé par les moines de l’abbaye Saint-Vaast au Moyenâge parce qu’il avait sauvé leur monastère des flammes. D’aucuns disent aussi qu’en flamand Vaast signifie justement Gaston. Toujours est-il que l’ours figure sur une tapisserie exposée au Musée, le seul arrazi que détienne Arras qui a pourtant donné son nom à cet art. Une conservatrice, un jour, eut l’idée de faire de cet ours Gaston la mascotte du musée et les enfants adoptèrent le petit personnage

redessiné à leur intention. Gaston devint leur petit compagnon qui les prenait par la main pour les emmener au Musée et leur donner le goût de découvrir les Beaux Arts. Ainsi devait naître aussi la Saint-Gaston, fête annuelle des enfants au Palais Saint-Vaast. Elle est l’occasion pour les plus petits de découvrir, avec les parents, tableaux et sculptures, guidés par des animateurs. Des jeux participatifs font s’interroger le jeune public sur l’histoire de l’art ou ce que représente une peinture. Cette année, l’association «  Muse, musons, musée  » qui organise les festivités


paru avait imaginé un parcours où il fallait retrouver le nom d’une des muses figurant sur une toile. A nous Clio et toutes les autres égéries. Oui, mais laquelle manquait donc à l’appel ! Marionnettes géantes des Tréteaux d’Artois,

Parents et enfants, ils étaient plus de 700 ! chansons des enfants de l’école La Fontaine ou de Di Dou Da, lyrique avec Jean-Marie Truffier et sa troupe complétaient les animations. Tellement de choses à voir que beaucoup ont regretté de n’avoir pas eu le temps de visiter tout le musée. Ils reviendront. C’est le but du jeu !


10

Actualités

Le directeur de l’Office de Tourisme est parti en

Le style Prestaux, le bonheur

R

eprésentants du monde agricole, politique, du monde du commerce, de la restauration et du tourisme, qui furent compagnons, témoins, partenaires de ses quatre carrières ont, longuement et chaleureusement, applaudi Jean-Marie Prestaux, le 14 février dans la salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville pour son départ en retraite. Humour en filigrane, Jean-Marie Vanlerenberghe a retracé le cursus de « l’éternel jeune homme au profil de séducteur, enjoué, loyal, toujours en quête de nouveaux projets et de nouveaux défis, qui a donné beaucoup de lui-même sans compter ». Tout commença au Crédit Agricole, puis ce fut la vente de volailles avant le Viviani, ce restaurant où en 1995 le maire décida celui qui était aussi devenu président de l’Union des commerçants à le suivre à la

Savoir se servir du tourisme conquête du beffroi. Premier adjoint, Jean-Marie Prestaux, «  avec son sens de la communication et de l’intérêt général  », s’intéressa déjà au tourisme à travers également ses fonctions d’adjoint et de vice-président du district chargé des transports qui l’amenèrent à mettre en place un nouveau plan de déplacement urbain. « De tout ce qu’a fait JeanMarie Prestaux, il reste des traces », remarquait Jean-Marie Vanlerenberghe. Sa passion l’a entraîné à créer un véritable Office de Tourisme, « un lieu de vie avec une équipe, car on ne

Jean-Marie Prestaux, heureux d’être entouré de tous ses amis pour son départ en retraite.

Le directeur de l’Office de Tourisme a créé autour de lui une véritable équipe.


Actualités

retraite

11

Arras, une ville du Moyen-Age

Dans les cartables

d’agir fait rien seul ». Et avec cet outil qu’il dirigeait depuis 2001 sont nées des initiatives « qui ont changé, à l’extérieur, le regard sur Arras » et amènent aujourd’hui 400  000 touristes par an. De (Re)découvrez votre ville au marché de Noël qui a trouvé toute sa dimension, de la carrière Wellington – dix ans de détermination – aux Journées du Patrimoine Junior, sans oublier le Jardin des Boves ou les visites spectacles, des événements qui, aujourd’hui, paraissent naturels. Et l’on se souviendra aussi, en 2007, de l’extraordinaire retraite aux flambeaux du 90e anniversaire de la Bataille d’Arras.

Chaud au cœur Arras est devenu l’un des offices de tourisme les plus importants de la région, tête de pont du tourisme de mémoire, comme le soulignèrent aussi d’une même voix, lors de cette soirée d’hommage, Catherine Génisson, puis Jean-Paul Delevoye. Toujours président du conseil de développement du Pays d’Artois, Jean-Marie Prestaux, qui dispensera aussi son expérience aux étudiants en « tourisme et patrimoine » de l’Université d’Artois, a, lors de cette soirée qui lui a « fait chaud au cœur  », et devant son successeur, Christophe Serieys, laissé quelques recommandations. Aux commerçants, notamment, «  n’ayez pas peur d’utiliser le tourisme comme un atout d’attraction avec une vision collective, que ce soit pour le tourisme de mémoire ou le tourisme d’affaires ». C’est en agissant ainsi qu’en dix ans JeanMarie Prestaux a redonné à Arras toute sa place dans la région. Claude Marneffe

Quelle ne fut pas la surprise du jeune Louis, élève de cinquième au collège Saint-Joseph, de découvrir sa ville étalée sur deux pages de son manuel d’histoire. L’auteur a choisi Arras pour une leçon sur le Moyen-Age.

C

ette présentation d’Ar- la Halle, considérée comme l’une des ras comme exemple de la premières pièces de théâtre parce conquête par une ville du qu’elle est dialoguée. Moyen-Age de son indépendance communale occupe deux pages du manuel dans le Une ville qui a conquis chapitre consacré à « L’expansa liberté sion de l’Occident  ». L’auteur de l’ouvrage, Martin Ivernel, professeur d’histoire-géographie à Vincennes, a repris un extrait En bas de page, un petit jeu de quesde la charte de commune, acceptée tions incite le collégien à développer par Philippe-Auguste en 1194, qui ses connaissances sur la ville du donnait à Arras « ses libertés » : « … Moyen-Age à partir de recherches Les taxes sur les vins et les marchan- qu’il effectuera sur l’histoire d’Arras. dises appartiennent aux hommes de Un plan de la ville médiévale et une la cité ». Une photo du beffroi, et le photo de l’hôtel des Trois Luppars sceau de la ville, symboles de cette li- comme maison typique de l’époque berté urbaine, illustrent cette première achèvent cette reconnaissance empage. Sur la seconde est évoqué Le blématique de notre ville par un proJeu de la Feuillée, œuvre d’Adam de fesseur d’histoire !

Comme ses camarades de classe, et des élèves d’autres collèges, Louis, à travers son manuel scolaire, s’est rendu compte de l’importance de sa ville dans l’Histoire de France.

Arras Actu Mars 2011


12

Actualités

Handicapés

Comme tout le monde L es résultats 2010 du baromètre de l’accessibilité publié par l’Association des Paralysés de France place Arras à la quatorzième place du palmarès, première ville classée dans le Nord-Pas-de-Calais. Score honorable lorsque l’on sait que de grandes villes arrivent en bas de tableau. Lille est à la vingt-troisième place. Ce résultat est la reconnaissance des efforts entrepris par la ville, d’un souci d’équiper progressivement les bâtiments municipaux et d’une politique locale volontariste qui s’est aussi exprimée dans la création d’un Comité Consultatif Handicapés. Lors de sa dernière réunion, son président a d’ailleurs étonnamment pris position contre la gratuité du stationnement sur les emplacements réservés, pourtant réclamée par

Une place de stationnement sur trente est réservée aux handicapés. C’est presque le double de ce qu’impose la loi.

de nombreuses associations et pratiquée dans certaines villes. « Nous réclamons tout le temps d’être considérés comme des citoyens à part entière, dit Reynald Nowak. Eh bien, payer son parking, c’est vivre comme tout le monde. C’est un acte de civisme ». Le responsable estime aussi que la gratuité inciterait des handicapés, qui n’échappent pas aux travers des valides, à occuper un emplacement toute une journée. La commission s’est donc ralliée à cet avis de la sagesse.

Vers une communauté hospitalière de territoire

Un hôpital stratégique L a création de la communauté hospitalière de territoire de l’Artois qui fera travailler ensemble les établissements publics d’Arras, Lens, Béthune et Douai fut l’axe principal des interventions lors des vœux au CHA, le 20 janvier. La convention qui réunira, à l’instigation de l’Agence Régionale de Santé, les quatre établissements, sera bientôt signée. «  Je sais qu’il y a des craintes, disait Marie-Odile Saillard, directrice du centre hospitalier, mais Arras a des atouts que nous défendrons résolument ». Le docteur Delefosse, président de la commission médicale d’établissement, confirmait  : «  Chacun voudra tirer la couverture à lui. Ce qu’il faut, c’est qu’ici, elle soit bien tendue pour couvrir parfaitement les habitants de

l’Arrageois  ». Jean-Marie Vanlerenberghe est déterminé pour que  l’on soit aussi bien soigné en Artois qu’à Lille ou en région parisienne. « C’est en nous associant, disait-il, que nous y parviendrons ».

Arras Actu Mars 2011

Avec le rééquilibre financier, le personnel a reçu une prime de 15 h de salaire.

Arras défendra ses pôles d’excellence d’autant plus que l’Hôpital a retrouvé son équilibre financier. De l’embauche d’infirmiers d’accueil aux urgences, pour éviter l’attente, a même pu être effectuée.


Actualités

Artisans

En avant ! A u 1er janvier de cette année est née la Chambre de métiers et de l’artisanat de région, fusion des deux Chambres départementales et de la chambre régionale. Comme vingt-six autres sites, Arras, rue des Rosati, est devenue une antenne. La nouvelle structure est forte de sept cents collaborateurs «  avec l’ambition d’offrir de meilleurs services sur tous les territoires », comme le disait Jean-Claude Levis, président de la commission territoriale d’Arras, lors de vœux qui furent, le 25 janvier à l’Hôtel de Ville, surtout l’occasion de présenter aux artisans et à leur personnel le nouveau dispositif. Il devait aussi mettre l’accent sur la volonté d’être un outil constructif pour favoriser la reprise et la transmission d’entreprises avec le soutien de partenaires comme les Maisons de l’Emploi et les collectivités locales.

La soirée fut d’ailleurs émaillée, à ce propos, de différents témoignages. Le président de la section du Pasde-Calais, Gabriel Hollander, souligna qu’avec 40 000 entreprises l’artisanat représentait 12 % de l’emploi salarié régional. La conclusion revenait au président de la nouvelle Chambre,

Une nouvelle Chambre régionale des Métiers Alain Griset, encourageant à l’innovation et à l’exportation. Comme le rappelait Denise Bocquillet, première adjointe, Arras continuera à tenir sa place en développant l’apprentissage. L’extension en 2011 du CFA en est la meilleure preuve.

Les deux chambres de l’artisanat ont célébré leur union dans la salle des fêtes de l’hôtel de ville.

Saint-Camille-Saint-Charles

La belle entente ! Les élèves de terminale de la section carrières sanitaires et sociales du lycée Saint-Charles ont pris l’habitude de fréquenter la maison de retraite

Saint-Camille pour une approche de la personne âgée, futur quotidien de leur métier. Devant la complicité des jeunes et des aînés, Guislaine Pontié,

Après deux représentations à Arras, à SaintCamille et à l’Office Culturel, le spectacle sera présenté à la Maison de retraite d’Oudenaarde.

professeur, et Corinne Ianszen, animatrice, ont eu l’idée de monter un spectacle qui ferait travailler et s’amuser ensemble les deux générations. Ainsi est né « Fables en tous sens », une mise en scène de sept fables de La Fontaine par divers moyens, du mime aux marionnettes. Douze résidents de Saint-Camille ont participé à l’aventure, certains jouant sur scène, d’autres restant dans l’ombre à construire et peindre les décors. Un vrai bonheur. «  L’envie de bien faire leur a fait du bien », résume l’animatrice.

13


14

Actualités

Toujours plus !

Un tribunal XXL L’

audience solennelle de rentrée du Tribunal de Grande Instance est toujours le moment du bilan de l’année judiciaire précédente. Le 14 janvier, le procureur Hugues Weremme a une nouvelle fois mis en avant l’excellence du fonctionnement de la juridiction qui continue de rendre ses décisions dans les meilleurs délais. De nouvelles activités ont été aussi prises en charge par la cour suite à une convention passée avec la CAF, la CPAM et la MSA et à la création d’un comité départemental pour punir la fraude aux prestations envers ces organismes. La lutte contre l’alcoolémie, facteur d’infractions, se poursuit. Certaines affaires sont classées sans poursuites dans la mesure où le contrevenant s’engage à être suivi par des médecins spécialistes. 2011 sera l’année de la complète application de la nouvelle loi pénitentiaire qui exigera un travail supplémentaire des services pour l’encadrement des peines d’emprison-

Le président Coquet a souligné que le tribunal de Commerce était devenu le plus important de France.

nement de deux ans et plus. Cette audience de rentrée fut aussi l’opportunité de l’installation de quatre nouveaux magistrats. Mais le président Coquel a aussi voulu rendre hommage aux juges bénévoles du tribunal de Commerce. Alors que le tribunal de Grande Instance prenait simplement sous sa coupe les dossiers de Saint-Pol-sur-Ternoise, ils ont assumé, dans le cadre de la réforme de la carte judiciaire, l’absorption de la juridiction de Béthune, devenant ainsi le plus grand tribunal de Commerce de France, nécessitant un triplement du nombre des juges.

D’un commerce agréable Moins de nouveaux dossiers ont été traités par le Tribunal de Commerce en 2010  : 2947 contre 3166 en 2009. Cela signifie pour le procureur Hugues Veremme et le président Jean-Claude Milot que les entrepreneurs en difficulté préfèrent trouver une solution avant d’en arriver à la procédure judiciaire. A moins que l’activité économique n’ait diminué… L’inquiétude du tribunal viendrait plutôt de l’auto entreprise et l’on a évoqué la nouvelle disposition de l’entreprise

Arras Actu Mars 2011

individuelle à responsabilité limitée qui permet de distinguer patrimoine personnel et professionnel. Elle permet de ne pas risquer ses biens propres, mais banquiers et fournisseurs sont souvent réticents devant cette absence de garanties. Le procureur a salué le fonctionnement exemplaire de l’institution arrageoise  qui a reçu la visite du conseil national. Avec vingt-huit juges, le Tribunal de Commerce est au complet pour quatre ans.


Culture

15

Ces Britanniques, oubliés de 39-45

Le mémorial Turner Frédéric Turner a retrouvé à travers la France entière, et même dans des archives étrangères, ces Anglais raflés par les Allemands. « Maintenant, dit-il, on sait ».

A

seize ans, son grand-père londonien s’est vieilli pour s’engager pour la France. Les Turner y ont fait souche et Frédéric, troisième du nom, installé à Arras depuis 1993 vient de publier un livre où il raconte comment, comme son père, des Britanniques – 1648 rien que sur le département, 28 à Arras – furent arrêtés par les Allemands après l’armistice de Pétain, puisque l’Angleterre restait alors la seule nation en guerre. Le Nord-Pas-de-Calais était rattaché à l’autorité allemande de Bruxelles qui a demandé aux villes la liste des familles britanniques pour les « rafler ». Le père de l’Arrageois avait été arrêté

Le Dumont 2 Après « le cœur d’Arras » où un regard de badaud sur le détail se substituait au déjàvu, Robert Dumont, retraité occupé par sa ville, publie une balade dans le quartier de la Cité. Il nous promène à travers de nombreuses photos commentées dans l’actualité de cette partie la plus ancienne de la ville fondée par les Romains à la fin du 1er siècle avant JC sous le nom de Nemetacum.

en juillet 40, avec son oncle, sa tante et son grand-père, parce qu’ils hébergeaient des soldats anglais. Ils furent incarcérés à Saint-Nicaise puis dirigés vers l’un des trois cents camps de Haute-Silésie. Aucun historien auparavant n’avait évoqué ces «  Oubliés de 39-45 ». Après dix ans de recherches et des centaines de kilomètres accomplis, Frédéric Turner en a dressé la liste. Il a retrouvé sur chacun des éléments biographiques avec les circonstances de son arrestation et le parcours de sa détention. Vingt-quatre survivants ont même témoigné dont un nonagénaire de Wimereux. Le livre de Frédéric Turner est une somme autodidacte et minu-

Les prisionniers n’ont pas été maltraités. Ils servaient de monnaie d’échange.

tieuse. Il devrait être dans toutes les bibliothèques comme une sentinelle qui veille. Claude Marneffe jaft.arras@free.fr

Danielle Bécu peint… aussi ! Journaliste à l’agence arrageoise de «  La Voix du Nord  », bien connue sur la place pour sa jovialité, Danielle Bécu aime parfois s’échapper des réalités locales. Quand elle est fatiguée de fréquenter les huiles, mais n’a pas le temps de partir s’occuper de ses oliviers et faire son huile dans son refuge méridional, notre sacrée consœur s’adonne à la peinture… essentiellement à l’huile, mais aussi au couteau  ! Elève pendant trois ans des ateliers de Jacek Hazuka, Danielle a présenté les 12 et 13 février à l’Hôtel de Ville un bel ensemble de toiles qui constituait sa première exposition personnelle d’envergure.

Arras Actu Mars 2011

L’engouement du public a été au rendezvous, notre artiste s’offrant au commentaire sur ses inspirations et ses techniques, aisance du trait dans le figuratif, festoiement des couleurs dans l’abstrait.


16

Culture

La classe d’Art Dramatique à l’honneur

Un Conservatoire royal La saison dernière, la Semaine du Conservatoire avait intéressé 3 000 spectateurs. Sa quatrième édition, du 19 au 30 mars, c’est la boîte de Pandore !

«

 Le principe reste le même de montrer les compétences des enseignants et le savoir-faire des élèves », résume Xavier Van Rechem, le directeur du Conservatoire. Mais on assistera cette année à une montée en puissance, en qualité et en créativité. La volonté a été de mettre cette fois en avant la classe d’art dramatique qui compte vingt-huit élèves et l’événement sera une représentation du Bourgeois Gentilhomme dans son intégralité (29 et 30 mars, 20 h, au Casino). Le choix s’est porté sur cette œuvre de Molière parce que c’est une comédie ballet qui réunit les trois disciplines, le théâtre, la musique et la danse. Une cinquantaine de participants seront en scène. Comme on se trouve sous Louis XIV, la Semaine du Conservatoire est devenue royale et les autres concerts,

avec notamment l’orchestre d’Harmonie et le Jeune Orchestre Symphonique, du 19 au 27 mars, au Casino, au Théâtre, mais aussi cette année à l’abbaye Saint-Vaast, futur pôle culturel qu’intégrera le Conservatoire, feront la part belle à la mu-

Une création permet de constater que si l’art est individuel, il ne fonctionne que dans le groupe.

sique de l’époque. Du violoncelle, du piano, les Indes Galantes de Rameau, mais aussi des pièces contemporaines, sur La Fontaine ou Molière, et ce jeu étonnant de découvrir ce qu’en leur temps Franklin ou Voltaire auraient mis sur leur lecteur mp3 !

Les sonorités indiennes de Ravi Prasad Théâtre et Conservatoire multiplient les expériences communes comme celle qui a abouti, le 19 février, à un fort original concert de Ravi Prasad, avec élèves et professeurs, après une résidence arrageoise et l’animation d’un stage. Originaire du Kerala, état de la côte sud-ouest indienne, arrivé en France en 1985, ce musicien est le spécialiste du

Arras Actu Mars 2011

chant carnatique, une musique traditionnelle indienne, avec flûte et percussions, et son intervention a entraîné les élèves dans l’universalité de la musique. Le concert au Théâtre fut aussi une communion des cultures. Aux résonances indiennes sont venues se superposer les accents instrumentaux occidentaux pour composer une nouvelle expression.


Culture

Institut Confucius

Chinez ! E lle parle un français raffiné avec une distinction naturelle. Native de la région de Shangaï, Yu Xiuying est à Arras pour deux ans, depêchée par l’Institut Confucius auprès de l’Université d’Artois. Elle était déjà venue chez nous en 2007 dans le cadre d’études qui l’ont aussi menée cinq ans à Paris, autant à Grenoble. Docteur en sciences du langage, éminente linguiste, Yu Xiuying est entre temps retournée en Chine enseigner le Français et elle nous est revenue dans le cadre d’un partenariat demandé et obtenu par l’Université d’Artois auprès de son homologue de Nankin. « C’est, dit-elle, à travers la langue française que j’ai compris ma langue maternelle et la culture chinoise ». L’universitaire a traduit Claude Lévi-Strauss et Ferdinand de Saussures. Mais sa grande affaire reste Confucius dont elle est à l’Université d’Artois l’ambas-

sadrice de la pensée, impossible, ditelle, à résumer en quelques idées bien qu’un ouvrage, best-seller des gares, l’ait remis à la mode auprès du grand public français. Pourquoi cet engouement ? « Parce que, dit Yu Xiuying, en temps de crise, Confucius préconise un certain ordre social dans l’union et l’harmonie ».

Le français m’a fait comprendre tout le sens du chinois L’Institut Confucius proposera aux Arrageois des conférences à l’Université pour Tous pour approcher la Chine, «  ce pays où on peut apprendre un mot à six ans, l’employer banalement, et n’en comprendre tout le sens qu’à la fin de sa vie ».

Avec l’Institut Confucius, Yu Xiuying veut diffuser la pensée chinoise.

La Saison Portugaise Quai de la Batterie

Un festival lisboète

L

a saison portugaise du Quai de la Batterie s’est poursuivie à l’Hôtel de Guînes avec l’expatriation à Arras du plus

fameux festival du film d’animation de Lisbonne. Du 14 au 19 février, on a pu découvrir, dans la salle bleue, en plusieurs sessions d’une soixantaine

Des artistes sont spécialement venus de Lisbonne soutenir Luc Brévart dans cette action qui a montré la vitalité artistique de leur pays.

de minutes, plus d’une vingtaine de petits formats exprimant toute l’originalité créative des artistes portugais de la nouvelle génération plastique. Papiers découpés, pâte à modeler, animations sur ordinateur venaient composer sur l’écran de courtes histoires témoignant aussi de la réalité sociologique du Portugal d’aujourd’hui. Luc Brévart, l’animateur du Quai de la Betterie, instigateur de cette Saison Portugaise, peut être satisfait d’avoir organisé à Arras un événement culturel de dimension nationale qui a d’ailleurs reçu la caution de l’ambassade du Portugal à Paris.

17


2

Le dossier

??????

1 1

Un groupe prépare différentes actions pour financer un séjour de vacances en famille. 2 Les séances d’accompagnement scolaire à l’école Anatole-France sont de plus en plus suivies.

3 3

Au centre Jean Amoureux, le mercredi après-midi, c’est loisirs en famille. Avec papa-maman, découpages et collages sur le thème des animaux.

Un centre social qu Ouvert en avril 2010, le centre social des quartiers Nord Est Centre a vite pris sa place dans l’offre d’activités aux familles sur la ville. Des ateliers de loisirs ou de conseils ont démarré.

C

e troisième centre social après le CSAO à l’ouest et l’AQS Torchy au sud, intervient sur un vaste périmètre de cinq quartiers, de la Préfecture à Saint-Michel et l’Europe en passant par Méaulens et le cœur de ville. Installé avec le soutien de la CAF, de la Communauté Urbaine et du Conseil Général, il a, en même pas un an, répondu à une attente que la Ville, et Frédéric Leturque, adjoint à la Cohésion Sociale, avaient pressentie dès 2008 en organisant dans les quartiers concernés des réunions à l’écoute des habitants. Et chaque fois, comme la première fois à la Maison des Sociétés, les salles étaient pleines. «  Les besoins ne sont pas les mêmes qu’à l’ouest ou au sud, explique Elodie Provin, pilote du projet dès la première heure, aujourd’hui directrice de la structure. Mais nous avons constaté dans ces quar-

Arras Actu Mars 2011

tiers du centre parfois un véritable mal être social, auquel on ne se serait pas attendu, dû notamment à l’isolement des personnes âgées ou séparées et à l’inconfort de certains logements ». La mise en place d’un accueil au centre Jean Amoureux, rue du Crinchon, où il a installé

Une centaine de familles ont déjà adhéré ses bureaux, a donc immédiatement permis au centre social nord est centre de répondre à ce besoin des habitants d’avoir un interlocuteur sur certains problèmes. La CAF y tient d’ailleurs une permanence sur rendezvous (03.21.24.73.30). « Notre problème


4

6

5

4

Les accueils de loisirs avaient organisé une rencontre inter centres le 9 février à l’espace Simone Veil avec des enfants des Hochettes autour d’un jeu de rôle sur fond d’énigme policière. 5 Elodie Provin est devenue directrice de ce nouveau centre social.

6

Avec l’association «Les Trésors Simples», l’atelier cuisine a découvert les vertus des plantes. Ici, on prépare de la gelée menthe.

ue l’on attendait ! à nous, c’est que ce bâtiment, qui continue par ailleurs d’héberger d’autres activités n’est pas encore identifié par la population comme étant le siège du centre social. Beaucoup de gens n’osent pas encore venir à nous, alors nous allons nous employer à faire connaître le lieu », explique Jean-François Guyo. Connu par ailleurs pour ses activités artistiques avec la compagnie « A livre ouvert », ce retraité de l’Education Nationale est devenu le président d’un centre social qui est né d’une manière particulière. « Il a été créé avec l’appui logistique du centre social Arras-Ouest qui lui a apporté son expérience et prend en charge le secrétariat et la comptabilité pour faire l’économie d’un personnel supplémentaire », explique Claude Féret, devenu quant à lui, à l’occasion de ce montage, le président d’une nouvelle association de coordination des centres sociaux.

Choisissez vos activités ! Atelier de loisirs créatifs un mardi sur deux, de 20 h à 22 h, espace Simone Veil (3 e l’adhésion et trois euros le semestre). Ateliers loisirs en famille entre parents, enfants (4-12 ans) et grandsparents, le mercredi de 14 h à 16 h 30 et pendant les vacances scolaires (de 3 à 15 e le trimestre). Atelier cuisine au centre Amoureux un mardi sur deux. Atelier Mieux Etre un vendredi sur deux (de 9 h 30 à 11 h 45). Atelier parentalité (activités pour les enfants jusqu’à 3 ans avec des assistantes maternelles) chaque vendredi de 9 h 30 à 11 h espace Simone Veil (9 e par an). www.centres-sociaux-arras.fr

Arras Actu Mars 2011

Le centre social Nord Est Centre (le NEC) a pour sa part tout de suite mis en place différents ateliers essentiellement basés sur les activités familiales et partagés entre trois sites qu’il veut faire vivre socialement, le centre Amoureux, sa base, mais aussi l’espace Simone Veil et l’Office Culturel Grand’Place. Un séjour de vacances en famille sera d’ailleurs organisé et différentes activités sont prévues en cours d’année pour son autofinancement. Le centre donne aussi une large part à l’enfance avec les accueils de loisirs du mercredi après-midi et des après-midi des petites vacances scolaires (4 à 12 ans 13 h 30 - 17 h 30 ) où il a pris le relais de l’AGAEM retourné à son concept d’origine. Le NEC a aussi repris à son compte l’accompagnement à la scolarité qui a lieu les lundi, mardi, jeudi et vendredi de 16 h 30 à 17 h 45 à l’école Anatole-France.


20

Clin d’œil

101 ans et trpeois s ! pa

Son anneau pastoral brille à la main. En costume cravate, Monseigneur lit un journal à son bureau dans ce studio « biscornu » de la Maison Diocésaine. Géry Leuliet se lève d’un bond pour accueillir Nicole Canlers, conseillère municipale déléguée aux personnes âgées, et une délégation venue en ce 12 janvier lui fêter ses 101 ans. Du champagne et un gâteau auxquels on ne touchera pas. Il les partagera à la table du soir. « Je prie, je lie, je continue mes études ! », plaisante l’ecclésiastique qui a pris sa retraite à 75 ans et fut évêque d’Amiens de 1963 à 1987. Une photo le montre en tenue de prélat à Rome avec Jean Paul II. Monseigneur Leuliet a participé au Concile Vatican II de Jean XXIII. Il fut aussi souvent appelé en consultation par Paul VI. « Dans la vie, dit-il, chacun a sa partition à jouer. Même le triangle dans un moment de silence ».

Arras Intergénérations : on veut des champions ! Pour 13 euros de cotisation annuelle, on y pratique au choix différentes occupations de loisirs, sportives, comme la marche, les boules ou le tennis de table, ou simplement divertissantes. Avec six cent cinquante adhérents, Arras Intergénérations peut encore grandir. L’association cherche notamment des amateurs pour jouer à « Questions pour un champion  » où elle ne compte qu’une dizaine de membres chaque samedi aprèsmidi résidence Soleil (renseignements pour toutes activités au secrétariat ouvert à l’Hôtel de Ville les mardi et jeudi de 14  h à 16  h. Tél. 03.21.23.22.88).

Hortense Gachet, rendez-vous pour les 104 ans On a l’habitude depuis trois ans d’aller fêter le 17 février rue Charcot le centenaire de Madame Hortense Gachet. On dirait qu’elle ne vieillit plus  ! Même accueil, maintenant dans le fauteuil, et même mémoire au garde à vous. Un mot du dictionnaire, elle vous en récite la définition, c’était sa passion. «  Elle se souvient exactement de membres de la famille que l’on a retrouvés dans l’arbre généalogique », confient ses neveux. Et Hortense, avec la liberté de l’âge, n’hésite pas à dire, mariée à la quarantaine, que son mari « a eu sa virginité et que personne n’a jamais marché sur ses plates bandes », avec le regret toutefois de n’avoir pas eu d’enfants. A l’année prochaine. 104 ans  !

100 ans, appelé à Dieu à dix ans Au foyer Jean XVIII, espace de retraite de la Maison Diocésaine, on a fêté aussi les cent ans de l’abbé Frédéric Marlière qui a participé en son jour anniversaire, le 12 février, à une messe d’action de grâce concélébrée par Mgr Jaeger, évêque d’Arras. L’abbé a longtemps été enseignant au collège SaintJoseph. Il est l’auteur de plusieurs études philosophiques sur l’amour et la sexualité dont il regrette qu’elles n’aient jamais été éditées en France, mais au Québec. L’abbé, absorbé par Dieu, confie qu’il a ressenti sa vocation dès sa dixième année convaincu par sa maman.

Arras Actu Mars 2011


Musikampus en ville

D

ix ans quand même, et toujours pas la place, ni l’impact qu’il devrait avoir. Peut-être parce que, étudiants, les organisateurs ne sont jamais les mêmes ! C’est en effet de l’Université qu’est venu le festival Musikampus, avec déjà à l’origine le souhait de créer du lien avec la ville en faisant connaître les groupes de la région qui pourraient prétendre à un avenir sur la scène des nouvelles musiques. Huit groupes cette année, en trois soirées, prouveront que l’on touche à tous les genres. Deux tremplins, qui ont fait le plein, ont cherché à donner à l’événement un nouveau retentissement. C’est peut-être le moment, en ce dixième anniversaire, où Jean-Michel Lejeune, le directeur du Théâtre, veut amplifier ses relations avec le monde étudiant. Après une première date,

Un pass est vendu 12 euros pour les trois dates.

le 3 mars, à la faculté (June Bug et Arokana), c’est donc le Théâtre qui accueillera la deuxième soirée, le 10 mars, avec la fanfare groove CQMD et le DJ Boris Viande. Pour poursuivre cette imprégnation de Musikampus en ville, le troisième concert aura lieu terrain Grimaldi, le 18 mars, sous le chapiteau de Ben An Cirq, avec La Jarry et Eclectek. « Un risque et un défi, disent les étudiants. Il va falloir remplir ! »… Une parade en ville montrera la route.

Sortez des garages !

L’Arras des Musikos L

es ateliers de musique assistée par ordinateur sont au Pharos très fréquentés et ont permis à des jeunes désireux de monter un groupe de progresser jusqu’à pouvoir y prétendre. « Mais, dit Ludovic Galland, animateur au pôle culturel SaintPol, subsistait le problème de locaux de répétitions ». Le Pharos a donc ouvert ses portes et même proposé du coaching. Résultat : un groupe arrageois, Cat Eyes, s’est classé troisième dans un tremplin rock régional. D’autres groupes, les rappeurs de F2M, déjà bien connus au delà du quartier, Pauline et Julie et La Moustache de Martin Pimpin ont fait eux aussi de grands progrès musicaux. Au point que le samedi 30 avril ils seront tous réunis sur la scène du Pharos

pour un grand concert de ce renouveau de « L’Arras des Musikos », titre d’un concours pour trouver d’autres jeunes. Il faut envoyer une « démo », avec au moins une création originale, avant le 16 mars. Un jury retiendra

Les Arrageois de La Moustache de Martin Pimpin en répétition au CEMM.

Arras Actu Mars 2011

trois formations qui se verront à leur tour offrir des conseils techniques et une salle, cette fois au Centre d’Enseignement des Musiques Modernes de Pierre Mordacque, avenue Kennedy, le temps des travaux du Pharos.


Enfance-jeunesse

Un nouveau contrat L a Caisse d’Allocations Familiales a renouvelé pour quatre ans sa confiance en la politique municipale en direction de la petite enfance et de la jeunesse en signant avec Jean-Marie Vanlerenberghe un nouveau contrat enfance jeunesse. Cette signature s’est symboliquement déroulée le 17 février à la crèche Maurice-Leroy, la plus ancienne d’Arras, premier témoin de l’action de la Ville en la matière, pour le plus grand plaisir de sa directrice, MarieJosé Pawlaczyk. «  Avec la CAF, nous entretenons une confiance réciproque  », déclarait le Maire en répétant le souhait de la Ville « de fédérer les efforts pour plus d’efficacité ». Frédéric Leturque, adjoint à la Cohésion Sociale, faisait alors allusion à création future d’une Maison de la Petite Enfance, guichet unique pour accueillir et conseiller les familles. La Ville vient d’ailleurs d’embaucher une coordinatrice petite enfance, Emmanuelle Roland, qui assurera les liens avec les

Un contrat de 880 000 euros sur 4 ans : le président de la CAF, André Rembert, a souligné la qualité de l’action municipale pour la petite enfance.

différents équipements et mettra en place une cohérence éducative et suivra précisément ce contrat enfance jeunesse avec la CAF. « Nous voulons optimiser les moyens », répétait Frédéric Leturque. La Ville favorise dans ce sens les initiatives privées comme la crèche « Le Temps d’un rêve », ou « Aux Clairs de la lune » qui ouvrira en mars, avec une capacité de trente places, et des horaires atypiques, jusqu’à 22 heures le soir du lundi au samedi, dans le nouveau complexe immobilier construit à l’emplacement de l’ancienne clinique Bon Secours.

Des mamans kangourous

D

epuis juillet dernier une unité «  Kangourou  » fonctionne au sein du service de néo-natalité du Centre Hospitalier. L’équipe s’est formée à Brest, première ville en France à utiliser cette méthode, venue de Colombie, mais qui rappelle cette manière qu’ont les femmes africaines de porter leur bébé à même le ventre. Il s’agit pour la mère de maintenir le prématuré peau contre peau plutôt qu’il soit ranimé dans un incubateur. Cette méthode demande un réel enga-

Arras Actu Mars 2011

gement de la maman puisque ce contact direct doit durer au moins douze heures par jour. «  C’est une autre manière de soigner par la symbiose physiologique et affective  », explique le docteur Bernard Théret, chef de service. La méthode Kangourou introduit l’environnement parental dans le neuro-développement. Cette idée novatrice a déjà bénéficié à une quarantaine d’enfants qui sont restés une moyenne de treize jours dans l’une des quatre chambres de l’unité.


Sport

Du futsal avec le CESI salle Giraudon

Le tournoi de la camaraderie L’association des étudiants du CESI avait organisé son second tournoi comme une fête. Avec la Miss de Geneviève pour remettre la coupe.

L

es futurs ingénieurs informaticiens du CESI, école supérieure d’informatique de la rue Diderot, ont formé une association d’étudiants, Cesipi, pour mener des actions afin de faire connaître leur école en ville et récolter des fonds pour financer leurs études. C’est ainsi que, pour la deuxième année, un tournoi de futsal, a été organisé le 29 janvier salle Giraudon. Treize équipes se sont affrontées en quarante-cinq rencontres tout l’après-midi dans de petits matchs de huit minutes. Les trois premiers de chacune des deux poules se sont confrontés en finale où il y avait de nombreux lots à remporter comme des sacs de sport, des ballons, des maillots et même des clefs USB. Et comme nos étudiants font bien les choses et qu’ils ont le goût des jolies filles, les vainqueurs du tournoi

eurent le plaisir de se voir remettre leur coupe par Mégane Demouveaux, qui n’est autre que Miss Artois-Cambrésis-Hainaut. Ce tournoi de futsal du Cesipi aura été un grand succès grâce à son nombre d’inscriptions qui a réjouit

Une discipline nouvelle qui fait aussi venir au sport les plus jeunes.

les trois animateurs de l’association, Nicolas Gontier, Yann Montarou et François Roland. Les participants sont venus de toute la région, et c’est d’ailleurs l’IUT de Béthune qui a remporté le tournoi.

RCA Omnisports

Des vœux budgétaires Les vœux au RCA Omnisports ont été l’occasion pour le président Christian Serieys de faire le bilan d’une année de fonctionnement et de rappeler les bons résultats accumulés dans de nombreuses spécialités. Avec ses 3 100 licenciés, ses 48 champions régionaux et interrégionaux, le Racing-club arrageois souhaite toujours plus de moyens pour développer encore ambitions et résultats qui, selon le président Serieys, sont « toujours proportionnels aux budgets ».

Arras Actu Mars 2011

23


24

Chronique

RUGBY Dernière ligne droite pour les rugbymen du RCA qui termineront très certainement premiers de leur poule de Fédérale 2. Après avoir gagné à Gennevilliers et Rouen, les Arrageois ont encore quatre matches de championnat à disputer. Un sur leur pelouse de Grimaldi en mars contre Rennes (6 mars à 15 h). Entre temps, les joueurs d’Alexis Konieczny et Mickaël Nogent se déplaceront à Orsay (13 mars) et à Beauvais (27 mars). Il sera alors temps de penser au dernier match contre Gennevilliers et aux phases finales qui se disputeront cette année par matches aller – retour. Le RCA a réussi une très belle saison et le printemps pourrait amener d’autres bonheurs aux équipiers de Vincent Berthelet.

WATER-POLO En water-polo, c’est le plus grand flou artistique sur la suite du championnat de Nationale 1. Une grève des arbitres a rendu toute rencontre impossible depuis près d’un mois. Une réunion de la dernière chance était prévue en fin de semaine dernière entre la Fédération, les arbitres et les clubs. Arras, qui ne fait pas partie des clubs en grève, attend donc de savoir s’il pourra se déplacer à Choisy-le-Roi (5 mars), Noisy-le-Sec (19 mars) et Senlis (2 avril). Les joueurs d’Eddie Hermant doivent aussi accueillir à la piscine Desbin Saint-Jean-d’Angély (12 mars à 20 h 30 ) et La Rochelle (26 mars à 20 h 30). Si rien en s’arrangeait, le championnat pourrait tout simplement être annulé.

BASKET-BALL En basket-ball, les dernières semaines ont été riches en émotions pour Arras pays d’Artois. Au-delà du magnifique parcours européen (lire ci-contre), les Arrageoises se doivent aussi de se concentrer sur le quotidien du championnat avec des rencontres très importantes pour la suite de la saison. Battu par Montpellier dans sa salle mi-février puis à Villeneuve-d’Acsq, Arras aura du mal à accrocher une place dans le Top 4 français, malgré le léger sursaut constaté contre Charleville-Mézières. On suivra donc avec intérêt les déplacements à Calais (le 6 mars), à Tarbes (le 20 mars) et à Nantes Rezé (le 30 mars). Les filles de Bruno Blier joueront également trois matches très importants dans leur halle des sports Tételin. Le mercredi 16 mars, à 20 h, c’est Mondeville qui sera en Artois. Dimanche 27 mars, à 15 h 30, Arras retrouvera le surprenant Basket Landes, avant d’accueillir samedi 2 avril à 20 h l’actuel leader du championnat, Bourges. Six rencontres qui décideront de la suite de la saison arrageoise. Les joueuses du président Monneret ont très envie de goûter à nouveau à la coupe d’Europe et il leur faudra faire un parcours quasi parfait pour préserver toutes leurs chances.

Football En football, Arras a redressé la situation à vitesse grand V. Mi-février, quatre mois après l’arrivée du nouvel entraîneur, Reynald Dabrowski, les joueurs du président Thellier ont retrouvé une place en milieu de tableau. Et sur les dix dernières rencontres, Arras fait partie des équipes de tête du championnat de CFA2. Les équipiers du capitaine Delépine auront également un mois de mars compliqué puisqu’ils affronteront des équipes qui luttent également pour obtenir au plus vite leur maintien. C’est à Sainte-Geneviève (le 5 mars) qu’Arras cherchera à prendre ses premiers points de mars. Retour une semaine plus tard (le 12 mars à 18 h) à De-

gouve pour la venue du Racing Levallois. Les Arrageois enchaîneront avec un derby à Feignies (le 19 mars) où ils n’ont jamais réussi. Une des belles équipes de ce championnat, Roye-Noyon, sera ensuite en visite à Arras (le 26 mars à 18 h). Enfin nouveau derby, cette fois-ci à Lesquin (le 2 avril) où il ne faudra pas manquer l’avion qui mène au maintien. Du côté des féminines en D2, le challenge est de terminer sur le podium. Trois rencontres sont au programme du mois de mars. Les équipières de Caillerez reçoivent Compiègne (le 6 mars à 15 h à Pierre-Bolle) et Dijon (le 27 mars à 15 h), le tout entrecoupé d’un derby à Gravelines (le 20 mars).


Sport

Arras Pays d’Artois en demi-finale de l’Eurocup

Où s’arrêteront-elles ?

I

l fallait voir, le mercredi 9 février, sur le coup de 21  h  30, ces quelque 2  300 spectateurs débout, chantant et ovationnant, plus d’une minute avant la fin du match, les Demoiselles d’Arras éliminant Novosibirsk en quarts de finale de l’Eurocup. Une semaine auparavant, en Sibérie, le public aussi se leva une minute avant le buzzer pour quitter comme un seul homme la salle, déçu du tour de force réussi par les Arrageoises de s’imposer sur les terres russes. 87-65 à la halle des sports après le 76-67 de l’aller, le compte était largement bon pour atteindre le dernier carré et disputer le droit de jouer une place en finale contre Chevakata, autre équipe russe (aller le 24 février à Arras avant le retour le 3 mars). Pour une première participation en Eurocup et malgré les obstacles à franchir (Venise, Villeneuve-d’Ascq et donc Novosibirsk pour ne citer que les plus notables), la performance

réalisée par les Arrageoises est remarquable. Au-delà de l’aspect sportif, l’engouement populaire autour du match retour fut inédit. Plus aucune place à vendre le soir du match, tout ayant

Près de 2000 spectateurs s’entassaient dans la halle des sports à guichets fermés.

été écoulé sur les deux journées de pré-vente ; une cocotte minute prête à exploser à chaque prouesse de Leilani Mitchell, à chaque tir longue distance de Jo Gomis ou à chaque bagarre remportée sous les panneaux par Pauline Akonga ; une réception d’après-match prisée par les 91 partenaires privés du club… Qui découvre aujourd’hui l’ambiance de la halle des sports y revient en famille ou entre amis ! Jusqu’où se poursuivra l’aventure arrageoise ? Bien malin qui pourrait se lancer dans un pronostic. Par contre, après une épopée comme celle-là, nulle doute que le club arrageois fera tout pour y regoûter la saison prochaine… La meneuse et capitaine arrageoise, Leilani Mitchell, a livré l’un de ses meilleurs matchs de la saison.

25


Nos

Quartiers

Résidence Baudimont - Pierre Bolle Centre Ville Boulevards - Centre Ville Places Résidence de l’Europe - Goudemand - Saint-Michel Hippodrome - Jardins - Acacias - Jean-Jaurès Cheminots - Les Blancs Monts - Les Hautes Fontaines Résidence Saint Fiacre - Les Hochettes - Méaulens Bd de la Liberté - Mont Saint Vaast Résidence Saint-Pol - Rietz Saint-Sauveur Ronville/Reaumur/Griffiths/Devillers - Saint-Gery.

Un cabinet de curiosités à Arras-Ouest

ça ne se mange pas ! N

ous sommes dans un temps qui arrivera peut-être plus vite qu’on ne le pense. L’homme en manipulant la nature comme un apprenti sorcier a créé malgré lui des espèces dont il doit bien aujourd’hui se contenter de faire son ordinaire. Le plasticien Jean-François Robiquet, intervenant régulier au pôle culturel d’Arras Ouest au Pharos, a imaginé avec ses élèves la pomange, dérivée de la pomme et de l’orange, le melonparme où la chair du fruit s’est amalgamé avec celle du jambon, la poirotte, la potimate, l’aubergette (amusez-vous à deviner les deux fruits et légumes dont ces nouveautés sont la synthèse !). Les adhérents de l’atelier plastique ont imaginé les formes inédites et les couleurs de ces nouveaux primeurs en donnant forme à la terre. Les légumes ont été cuits au four à céramique ! Chacun a pu donner libre

cours à son imagination. Mais cette exposition, dont le vernissage, le 12 février à la Maison de Services et de Proximité, fut aussi illustré par un délire théâtral de Michèle Fritel, guide fertile à travers ce cabinet de curio-

L’atelier céramique du Pôle Culturel est ouvert le jeudi de 15 h à 17 h et de 18 h à 20 h

L’AGAEM des origines « Santé, bonheur ! ». Philippe Arvel a prononcé ces mots pour la dernière fois en tant que président de l’AGAEM, le 27 janvier espace Marcel-Roger. 2011 verra une refonte des statuts de l’Association de Gestion et d’Animation des Equipements de Méaulens ainsi que l’élection d’un nouveau conseil d’administration, « qui reflétera mieux les nouvelles orientations de la structure, plus recentrées sur l’activité des

ateliers », a affirmé le président sortant lors des vœux. En remerciant les animateurs, les bénévoles, les salariés et les partenaires, il répétait aussi que l’AGAEM « retrouvait ainsi sa configuration d’origine en lien étroit avec le nouveau centre social qui ne l’empêchera pas de vivre, de croître et d’embellir ». Ces nouveaux moyens devraient au contraire valoriser l’association.

Arras Actu Mars 2011

sités, est aussi une alerte : et si cela nous arrivait vraiment, cette alimentation compressée, ces poulets « quatpattes » qui ont des dents, ces champignons de Gravelines et ces bonbons contre la faim dans le monde…


Quartiers

Succès de la soirée cabaret

Une première à Saint-Michel Le comité d’habitants a innové en organisant une soirée spectacle autour d’un couscous. Une réussite qui permettra de financer d’autres actions sans toujours avoir recours à des subventions.

T

out a commencé lors du grand repas d’aînés à ArtoisExpo, raconte Michèle Salomé, présidente du comité d’habitants Saint-Michel. « Et pourquoi nous aussi, dans le quartier, on n’organiserait pas un repas dansant ! » A la table se trouvait Bernard Dubois, de la troupe des Transformistes : « Je vous fais le spectacle. » Et c’est ainsi que, le 19 février, résidence Amoureux, on s’est retrouvé quatre-vingt-douze à table. Un succès pour une première. «  On s’est bien amusé. Je ne tenais plus sur mes jambes tellement j’ai ri  », confie encore Michèle. Bernard était venu avec une autre amie de la troupe, Virginie, qui a « fait » Dorothée. Lui s’était transformé en BB, Edith Piaf et d’autres

grandes dames de la scène encore. En première partie, les convives ont découvert une nouvelle troupe de majorettes arrageoises, le groupe Flamelia (du nom, paraît-il, d’une fleur tropicale  !), venu de Jean-Jaurès dans le cadre de l’entente cordiale entre les quartiers. On a mangé un bon couscous, on a dansé jusqu’à plus soif ! « Il y avait une sacrée ambiance. J’ai fermé les portes à deux heures du matin. C’était bien. Il faut aussi respecter le sommeil des gens du quartier  », dit raisonnablement la présidente du co-

Les petites majorettes venues de Jean Jaurès ont été fort applaudies.

mité. Expérience à renouveler donc, d’autant plus qu’elle servira à financer d’autres actions, comme l’achat d’œufs de Pâques pour les enfants.

FPH : une nouvelle équipe Le 3 février a eu lieu l’élection du comité de gestion du Fonds de Participation des Habitants d’Arras Ouest porté depuis cette année par l’association du centre social à la place, précédemment, de l’association des Comités d’Habitants. Thérèse Kabdani, du comité Chateaubriand, a été élue présidente, Pierre Duerinck trésorier, et Guy Condette, du comité Verlaine-Loti, secrétaire. Ce

Arras Actu Mars 2011

nouveau comité est appelé à gérer le FPH qui a pour originalité d’être la seule structure où des particuliers, les habitants, peuvent décider eux-mêmes et directement de l’affectation de sommes allouées sur l’argent public. N’importe qui peut proposer un projet qui sera ou non accepté et donc financé sur les 36 000 euros du FPH. C’est un encouragement à l’initiative citoyenne.

27


Sortir Du

7 au 16 mars

Poussières d’étoile Cirque Arlette Gruss Gilbert Gruss fête avec le public son cinquantième anniversaire. Cinquante années de passion familiale pour le cirque. Sous un chapiteau unique par sa modernité, le spectacle « Poussières d’étoile » propose des numéros inédits. Les motards du Guiness des records, le clown d’or de Monte-Carlo, un ventriloque, des jongleurs, des tigres blancs, des éléphants et la prestigieuse cavalerie. Plus de quarante artistes.

Le clan des divorcés

Cette comédie met en scène trois femmes qui divorcent, Stéphanie d’Humily de Malanpry, une bourgeoise qui quitte un berger ardéchois, Mary Bybowl, une british un peu délurée qui, elle, quitte un homme de plus et Brigitte la rurale qui elle aussi divorce.

Jeudi 17 mars

Les découvertes archéologiques à Arras

12 mars

10 mars

L’échappée belle

Michèle Laroque Mon brillantissime divorce

Casino, 20 h, 40 e.

Samedi 12 mars

Casino, 20 h 30. Tarif : 35 e.

Esplanade du Val de Scarpe, les 9, 10 et 15 à 19 h 30 ; le 11 à 20 h 30 ; le 12 à 15 h et 20 h 30 ; le 13 à 14 h 15 et 17 h 30 ; le 16 à 14 h 15. Places de 16 à 32 e.

Une comédie à une voix adaptée d’une pièce britannique. Un humour subtil pour comprendre pourquoi il est parti…

www.arras.fr

Conférence par Alain Jacques, archéologue municipal, proposée par l’ASSEMCA. Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville, 17 h 30.

Samedi 2 avril

Boucle de l’Artois Départ à 15 h du Bd Crespel vers Sainte-Catherine (arrivée 17 h 45). La 22 e édition de cette course cycliste est une manche de la coupe de France Look des clubs 2011

Une pièce écrite et jouée par sept femmes des quartiers ouest qui s’interrogent sur leur vécu et parlent de leur quotidien. Théâtre, 18 h, réservation indispensable au 03 21 71 66 16.

16 mars Gardenia

Une troupe venue de Gand, théâtre et chorégraphie. Neuf transsexuels racontent leur expérience, leur volonté de survivre dans l’espoir d’être un autre. Leur transformation. Drôle et cruel, le succès du dernier festival d’Avignon. Casino, 20 h 30, 24 e.

Arras Actu Mars 2011

Festival de l’Accordéon : billetterie ouverte Vous pouvez d’ores et déjà acheter vos places pour les deux concerts du festival d’accordéon 2011 : le samedi 9 avril à 20 h 30 au Casino, « Instants de nacre » avec Richard Galliano et le Tangaria Quintet ; le dimanche 15 mai, à 15 h au Casino, Michel Pruvot et son orchestre. Les réservations se font à l’Office de Tourisme (03 21 51 26 95 ).


Sortir18

www.arras.fr

mars

agenda

Musique, théâtre, concert, débat, exposition, danse, brocante, agenda sportif… notre sélection du mois de juin. Pour de plus amples informations www.arras.fr

Golden Jazz Trophy Seconde édition de ce tremplin appelé à révéler les nouveaux talents du jazz. Cinq finalistes face au public et à un jury de professionnels présidé par Manu Dibango. Deux groupes seront primés. Théâtre, 20 h 30, e.

A partir du

Dimanche 13 mars

19 mars

The Rabbeats  Casino, 17 h.Tarif : 39 e.

Dimanche 13 mars

Arras en musée

Le jardin des boves

Musée des Beaux-Arts, 15 h 30. Tarif : 4,10 e.

Visites guidées tous les jours aux heures d’ouverture de l’Office de Tourisme.Entrée : 5,10 e.

Théâtre.

Du

Du

Conférence.

Cette exposition annuelle continue cette année d’évoquer sous terre l’univers de Jules Verne. Personnages et ambiance de ses romans dans un jardin insolite imaginé douze mètres sous les pavés de la place des Héros par le plasticien Luc Brévart.

28 mars au 3 avril

Festival universitaire des arts de la scène Le rendez-vous annuel des nouveaux talents de toutes les pratiques du spectacle, venus de toute la France et de l’Europe entière, grâce à l’université d’Artois dans le cadre de sa spécialisation des arts de la scène.

26 mars au 3 avril La Foire Expo invite la Chine

Sur 4500 m 2 des idées de décoration et d’aménagement de votre intérieur. De la gastronomie aussi.150 exposants et, cette année, la reconstitution d’un quartier chinois. Artois Expo, de 11 h à 19 h ( 20 h le week-end ), 3 e, gratuit du lundi au vendredi.

Les 14 et 15 mars

Le tableau

Salle André Reybaz, 20 h. Tarif : 18 e.

Les 17 et 18 mars

La pluie et croquemitaine Théâtre.

Salle André Reybaz.Jeudi à 20 h, vendredi à 20 h 30. Tarif : 18 e.

Vendredi 18 mars

Sur les chemins de Compostelle 

Spectacle connaissance du Monde. Salle Atria, Hôtel Mercure, 14 h 30 et 20 h 30. Tarif : 8 e.

Dimanche 20 mars

Venez récolter les œuvres du musée !  Musée des Beaux-Arts, à 14 h et 15 h 45.Entrée gratuite après inscription préalable (Tél : 03 21 71 26 43).

Les 22 et 23 mars

Un jour d’été

Théâtre.

Université, théâtre, Hôtel de Guînes, 2 e.

Salle André Reybaz, 20 h. Tarif : 18 e.

Mercredi 23 mars

Le trésor des Médicis

30 mars

Conférence. Maison des Sociétés, 18 h 30.

Lire ô sud

Dimanche 3 avril

Des auteurs invités par l’AQS et la bibliothèque Ronville à la rencontre des enfants. Dédicaces et secrets de fabrication, de l’écriture à l’illustration.

Dimanche en famille.

Indiscrétions au salon

Musée des Beaux-Arts, 15 h 30. Entrée gratuite.

De 10 h 30 à 12 h et de 14 h  à 17 h 30. Entrée libre.

Arras Actu Mars 2011


Mars - Avril 2011

Bloc Notes urgences

animaux

Avis aux lecteurs Les pages blocs notes ne paraîtront plus qu’une fois tous les deux mois. Retrouver toutes ces informations sur le site de la ville

www.arras.fr

cinema

www.arras.fr/vie-municipale/bloc-notes

> SAMU

……15

> POMPIERS ……18

> POLICE ……17

> CENTRE ANTIPOISON

……0 825 81 28 22

> MEDECIN DE GARDE

……03 21 71 33 33

> SERVICE SECURITÉ CUA

……06 07 10 90 82

> Docteurs vétérinaires Mme Dupont 10 rue Abel Bergaigne ……03 21 51 68 68 M. Dupont-Minne 78 avenue Lobbedez ……03 21 71 19 64 M. Fabri-Simonis 78 avenue W. Churchill ……03 21 71 16 40 M. Lemal - MM Rasir-Vandewyncke 10 boulevard de la Liberté ……03 21 71 08 21 M. Coronas 25 cours de Verdun ……03 21 71 33 48 Mme Charlet 133 avenue John Kennedy ……03 21 71 02 15 > CHENIL avenue Jules Catoire ……03 21 55 46 10 Du lundi au samedi de 13 h 30 à 18 h. > SPA rue Laennet - ZI Est - Tilloy-les-Mofflaines ……03 21 60 09 74

CIRCULER À ARRAS

www.arras.fr/culture

> cinemovida Grand’Place ……08 92 68 75 14 http://www.cinemovida.com Retrouvez dès le mardi matin les programmes sur www.arras.fr > plan-séquence jeune public Grand’Place ……03 21 15 54 39 http://www.arras.fr/jeunesse

Les rendez-vous « Ciné-goûter » Dessine-toi : le mercredi 9 mars

Les films pour enfants Aladin et la lampe merveilleuse (à partir de 4 ans) : 2, 5 et 6 mars à 14 h. Dessine-toi (à partir de 3/4 ans) : 9, 12 et 13 mars à 14 h. Toy Story 3 (à partir de 6 ans) : 16, 19 et 20 mars à 14 h. Le marchand de sable (à partir de 2/3 ans) : 23, 26 et 27 mars à 14 h. Carnivale (à partir de 6 ans) : 30 mars, 2 et 3 avril à 14 h.

www.arras.fr/circulation

> point info stationnement Hôtel de Ville, place des Héros ……03 21 71 94 63 Du mardi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Le samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. > parking centre européen ……03 21 71 57 38 Ouvert du lundi au jeudi de 6 h à 0 h 15 ; le ­vendredi et le samedi de 6 h à 1 h, le dimanche et jours fériés de 6 h 45 à 0 h 15. Tarifs : 1 heure : 1,10 euros. Forfait journalier 24 h : 10,50 euros. 1 heure de parking offerte le samedi > parking grand’place souterrain ……03 21 58 26 10 Ouvert du lundi au jeudi de 7 h à 20 h ; le ­­ven­dredi et le samedi de 7 h à 21 h, fermeture le ­dimanche et jours fériés. Tarifs : 1 heure : 1,10 euros. Forfait journalier 24 h : 10,50 euros. 1 heure de parking offerte le samedi

> parking palais saint-vaast Stationnement payant tous les jours de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h, sauf dimanche et jours fériés. Tarifs : 1 heure : 1,30 euros. Abonnement mensuel : 43 euros. 1 heure de parking offerte le samedi

> stationnement journalier Zone jaune (2 h maximum) 10 minutes : 0,20 euros - 2 heures : 2,40 euros. Zone verte (2 h maximum) 30 minutes : 0,50 euros - 2 heures : 1,80 euros.

La zone 30 dans le centre ancien Une zone 30, c’est, selon la loi, la limitation de la vitesse à 30 km/h sur une section de voirie déterminée. Elle est annoncée par une signalisation aux entrées et sorties. Ce type de réglementation a été voulu pour obliger les véhicules à circuler à une vitesse très modérée afin de rendre plus sûrs les déplacements des piétons et de favoriser une mixité avec les cyclistes et les transports en commun. Un bilan satisfaisant, partout en France, a incité à une extension du dispositif à des centres villes entiers, notamment à proximité d’aires piétonnes, en créant en 2008 dans le code de la route la notion de zones de rencontres. Parallèlement avec les travaux de valorisation du centre ancien, une vaste zone 30 a été instaurée dans le centre ville d’Arras fin 2009. Rappelons les règles : la vitesse est limitée à 30 km/h ; les piétons sont prioritaires partout même en dehors des passages piétons ; les cyclistes peuvent emprunter les sens interdits. Pour compléter la signalisation existante, des marquages supplémentaires vont être créés. La zone 30 contribue à favoriser la circulation piétonne et réduit la gravité des accidents. Avec une voiture roulant à 30 km/h, un piéton renversé a 80 % de chance de survie, 20 % seulement à 50 km/h.

Arras Actu Mars 2011


Bloc notes Le voyage extraordinaire de Samy (à partir de 2-3 ans) : 6, 9 et 10 avril à 14 h. Tarif unique : 3,80 euros

« Ciné-concerts » Gosses de Tokyo : le mardi 8 mars à 20 h 30 Tarifs : TN : 5,50 euros - TR : 4,50 euros *

« Littérature et cinéma » Hamlet : mardi 15 mars à 20 h. Le grand sommeil : mardi 12 avril à 20 h. Tarifs : TN : 4 euros - TR : 3 euros * * Carte Plan-Séquence/étudiants

CULTURE www.arras.fr/culture

> médiathèque palais saint-vaast 20 rue Paul Doumer ……03 21 71 62 91 ……03 21 71 39 04 (Action culturelle) ……03 21 71 39 05 (Histoire locale fonds ancien) Section adultes et discothèque Mardi : 10 h - 17 h 45 - Mercredi : 10 h - 12 h / 14­ h - 18 h 15 - Jeudi : 13 h 30 - 17 h - Vendredi : 10 h - 12 h* / 14 h - 18 h 15 - Samedi : 10 h 12 h 15 / 14 h - 17 h. *discothèque fermée le vendredi matin. Section jeunesse Mardi : 14 h - 17 h 45 - Mercredi : 10 h - 12 h / 14  h - 18 h 15 - Jeudi : 13 h 30 - 17 h - Vendredi  : 14  h - 18 h 15 - Samedi : 10 h - 12 h 15 / 14 h - 17 h. Bibliothèque de documentation locale Mercredi : 10 h - 12 h / 14 h-18 h 15 - Vendredi : 14  h - 18 h 15 - Samedi : 14 h - 17 h. > médiathèque verlaine Pôle Culturel - rue Charles Péguy ……03 21 23 43 03 Mardi : 14 h - 18 h - Mercredi : 10 h - 12 h / 14  h - 20 h - Jeudi : 13 h 30 - 17 h - Vendredi : 10  h 12 h / 14 h - 20 h - Samedi : 10 h - 12 h / 14  h - 17  h 30. > médiathèque RONVILLE Centre Torchy - rue du Docteur Baude ……03 21 07 18 39 Mardi : 14 h 30 - 17 h 45 - Mercredi : 10 h - 12  h / 14 h 30 - 18 h 15 - Vendredi : 14 h 30 - 18  h  15 - Samedi : 14 h - 12 h 15 et 14 h à 17 h. > musée des beaux-arts 22 rue Paul Doumer ……03 21 71 26 43 Ouvert tous les jours de 9 h 30 à 12 h et de 14 h à 17 h 30. Fermé le mardi. Tarif : 4,10 euros tarif plein, 2,10 euros ­tarif réduit. > conservatoire 6, rue Beffara ……03 21 71 50 44 E-mail : conservatoire@ville-arras.fr Secrétariat ouvert lundi, mardi et jeudi de 10 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h 30 ; mercredi de 9 h à 18 h 30 et vendredi de 14 h à 18 h 30. Samedi de 9 h à 13 h.

> THEÂTRE 7, Place du Théâtre ……03 21 71 66 16 (Billetterie) ……03 21 71 76 30 (Administration) E-mail : contact@theatredarras.com.

> agaem ……03 21 55 96 92

> cité nature 25, boulevard Schuman ……03 21 21 59 59 Ouvert du mardi au vendredi de 9 h à 17 h. Le samedi et dimanche de 14 h à 18 h. Fermé les lundis et jours fériés.

> base de loisirs des grandes prairies ……03 21 59 41 37

> office culturel 61, Grand’Place ……03 21 15 09 19 E-mail : arras.culturel@wanadoo.fr > office de tourisme Hôtel de Ville, place des Héros ……03 21 51 26 95 ……03 21 48 39 63 (Réservations groupes) E-mail : arras.tourisme@wanadoo.fr Site internet : http://www.ot-arras.fr Ouvert le lundi de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Du mardi au samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18  h. Le dimanche de 10 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 30.

education jeunesse www.arras.fr/education www.arras.fr/jeunesse

> inscriptions restauration scolaire Mairie d’Arras Service éducation - Rez-de-chaussée Du lundi au mercredi de 8 h à 12h et de 13 h à 17 h, le vendredi de 8 h à 12 h et de 13 h à 16 h. Fermeture le jeudi et le dernier mercredi du mois. Centre social Alfred Torchy Rue du Docteur Baude, cité Griffiths Le mardi de 9 h à 12 h, le mercredi de 8 h à 12 h et le jeudi de 9 h à 12 h et de 17 h à 18 h. Centre social Léon Blum Avenue de l’Hippodrome Du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 13 h 40 à 18 h. Pour toute délivrance d’une carte personnalisée, se munir de la taxe d’habitation 2010. > Vente par correspondance de cartes de restauration Pour cela, il suffit d’adresser votre demande en Mairie d’Arras - Service éducation - BP 70 913 62022 Arras Cedex, en joignant un chèque bancaire ou postal libellé au nom du Trésor Public et en indiquant nom, prénom de l’enfant, école ­fréquentée, nom, prénom, adresse des parents et nombre de cartes désirées. > service jeunesse ……03 21 50 51 56 > aqs ……03 21 07 71 31

Arras Actu Mars 2011

> csao ……03 21 59 41 37 > centre social nord est centre ……03 21 58 15 00

­ maison des jeunes du coclipas > ……03 21 55 96 69 ou 06 68 86 87 63

environnement www.arras.fr/environnement

arras ville propre > sos voirie - eclairage public ……03 21 50 50 23 E-mail : sosvoirie@ville-arras.fr > service dégraffitage ……03 21 50 50 65 E-mail : sosgraffitis@ville-arras.fr > point info dechets ……03 21 21 88 20 E-mail : infodechets@cu-arras.org Pour toutes questions relatives aux déchets et aux Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI). > Espace Info Energie de l’Arrageois ……0 800 62 62 62 (n° vert) E-mail : eie@cu-arras.org Conseil neutre, gratuit et objectif sur les économies d’énergie. > déchetteries - Zone des trois Fontaines, avenue de l’Ermitage à Saint-Laurent-Blangy - Avenue de l’Hippodrome à Dainville - Rue des Planquettes à Achicourt Ouvertes du lundi au samedi de 9 h à 17 h 30. Dimanche de 9 h à 12 h. Fermeture les jours fériés. > déchetterie mobile ……03 21 21 88 20 E-mail : infodechets@cu-arras.org - Square Cousteau, rue du Temple, les vendredi 18 mars et 15 avril de 12 h 30 à 18 h 30. - Pierre Bolle, place de Bourgogne, les mardi 29 mars et jeudi 28 avril de 12 h 30 à 18 h 30. > recyclerie « le cercle des objets » Rue Henri Becquerelle - zone des Trois Fontaines Saint-Laurent-Blangy ……03 21 71 80 13 Le mercredi de 13 h 30 à 16 h 30 et le samedi de 9 h à 12 h.

31


32

Bloc notes LA MAIRIE À VOTRE SERVICE www.arras.fr/vie-municipale/bloc-notes

> mairie d’arras 6, place Guy Mollet ……03 21 50 50 50 http : //www.arras.fr E-mail : com@ville-arras.fr Du lundi au vendredi, de 8 h à 12 h et de 13 h à 17  h (fermeture à 16 h le vendredi). Le service de l’état Civil vous accueille du lundi au vendredi de 8  h à 12 h et de 13 h à 17 h (fermeture à 16 h le vendredi). Le samedi de 9 h à 12 h. Les demandes de passeport biométrique sont enregistrées à la Maison de services M.T. Lenoir (rue Charles-Péguy) du lundi au vendredi de 13 h 30 à 17 h 30, le mardi jusqu’à 19 h. > cimetière d’arras Ouvert du 1er octobre au 31 mars de 8 h à 18 h. Du 1er avril au 30 septembre de 7 h 30 à 19 h.

petite enfance www.arras.fr/social

> consultations d’enfants PMI Lundi, de 8 h 30 à 11 h, à l’Espace Petite Enfance, Maison de Services M.T. Lenoir ; Mardi, de 13 h 30 à 16 h, à la Résidence Soleil, Grande Rue du Rivage  ; Mercredi, les 1er et 3e du mois, de 8 h 30 à 11 h, à l’école Pierre Baudel, rue du Vercors ; Vendredi, de 8 h 30 à 11 h, au centre social Léon Blum, avenue de l’Hippodrome et les 1er et 3e du mois, de 13 h 30 à 15 h au centre social Jean Jaurès, avenue Jean Jaurès. > relais assistantes maternelles Résidence Soleil, 4 rue du Rivage ……03 21 50 27 92 E-mail : relais-assistanesmaternelles@wanadoo.fr Accueil sans RDV le vendredi de 9 h à 14 h au Foyer Soleil ; mardi semaine paire au centre social Léon Blum de 14 h à 17 h ; mardi semaine impaire à la Maison Pour Tous MT Lenoir de 14 h à 17 h ; jeudi semaine impaire à la Maison Pour Tous Jean Jaurès de 9 h à 12 h. Accueil sur RDV à tout autre moment.

marchés www.arras.fr/vie-municipale

> place des héros Mercredi matin

> halte-garderie léon blum Centre social Léon Blum 39 avenue de l’Hippodrome ……03 21 71 60 96 Lundi, mercredi de 13 h 45 à 18 h 15. Mardi, jeudi et vendredi de 7 h 45 à 18 h 15.

> place marc lanvin Jeudi matin

> halte-garderie méaulens Près de la Résidence Soleil ……03 21 71 07 75 Du lundi au vendredi de 7 h 45 à 18 h 15.

> place verlaine Dimanche matin

> halte-garderie alfred torchy Centre social Alfred Torchy 29 bis, rue du Docteur Baude ……03 21 23 64 79 Lundi, mardi de 13 h 45 à 18 h 15. Mercredi, jeudi et vendredi de 7 h 45 à 18 h 15. > halte-garderie verlaine 9 rue Racine ……03 21 23 36 98 Du lundi au vendredi de 7 h 45 à 12 h 15 et de 13  h 45 à 18 h 15. > crèche collective maurice leroy Rue des Bleuets ……03 21 23 46 45 > crèche familiale centre léon blum Avenue de l’Hippodrome ……03 21 71 44 08 > atelier petite enfance ……03 21 23 64 79 - Foyer Soleil, salle de gymnastique, le lundi de 9  h  30 à 11 h. - Halte-garderie Torchy, le mardi de 9 h 30 à 11 h. - Halte-garderie Blum, le lundi de 9 h 30 à 11 h. > petit square Tour Cézanne les lundi, mardi et jeudi de 14 h 30 à 17 h 30.

> place des héros - grand’place place de la vacquerie Samedi matin

police www.arras.fr/vie-municipale

> hôtel de police ……17 18, boulevard de la Liberté B.P. 908 Ouvert 7 jours / 7 et 24 h / 24 > police municipale ……03 21 23 70 70 Hôtel de Ville, place des Héros > service des objets trouvés 6,Place Guy Mollet ……03 21 50 69 36 Du lundi au jeudi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h, 17 h le vendredi.

santé www.arras.fr/vie-municipale/bloc-notes

> médecin de garde ……03 21 71 33 33 En cas d’absence de votre médecin traitant (le soir, le week-end et les jours fériés, contactez le centre de réception et de régularisation des appels libéraux qui vous indiquera le médecin de garde de votre secteur géographique.

Arras Actu Mars 2011

> pharmacie de garde ……0 825 74 20 30 www.servigardes.fr > centre hospitalier d’arras Boulevard Besnier ……03 21 21 10 10 > hôpital privé arras les bonnettes ZAC des Bonnettes 2 rue du Docteur Fourgeois ……03 21 60 20 20 > centre de dépistage anonyme et gratuit Situé au niveau des Consultations Externes du CHA Boulevard Besnier ……03 21 21 14 24 - Dépistage anonyme et gratuit (VIH-Hépatites) - Réponse aux demandes d’informations - Conseils en matière de prévention Mardi avec rendez-vous de 10 h à 12 h et de 16 h 30 à 18 h 30 ; Vendredi sans et avec rendezvous de 13 h 30 à 17 h 30. > centre de soins spécialisé en toxicomanie Rue Auguste Dumand Espace Louis Weiss ……03 21 21 10 51 > prévention alcoologie Rue Auguste Dumand Espace Louis Weiss ……03 21 21 19 96 > pas-de-calais alzheimer CHA - Boulevard Besnier ……03 21 71 35 28 Permanence téléphonique : Tous les jours (répondeur). Permanence accueil : 1er et 3e samedi du mois de 9 h 30 à 12 h, à la Maison des Sociétés, rue Aristide Briand. > centre de planification et d’éducation familiale - 14, boulevard Carnot ……03 21 24 40 30 - CHA, boulevard Besnier ……03 21 21 17 60 Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 18 h. > point ecoute henri darras 40 boulevard de Strasbourg ……03 21 23 00 21 > Epilepsie-France Permanence le 2e mardi de chaque mois, de 14 h à 17 h 30, à la Maison des Sociétés. > Rétina France Permanences les 15 mars et 19 mars à la Maison des Sociétés, rue Aristide Briand, de 14  h  30 à 16 h 30. Contact : Nadine Gingembre au 06 76 49 73 03 Informations pratiques et juridiques afin d’aider les personnes atteintes de déficience visuelle à mieux vivre leur handicap.


Bloc notes social www.arras.fr/social

> centre communal d’action sociale Mairie, 6 place Guy Mollet ……03 21 50 50 50 > annexes CCAS - Maison de services Jean Jaurès avenue Jean Jaurès ……03 21 55 27 63 Les mardis et jeudis de 8 h 15 à 11 h 45 et de 13 h 30 à 16 h 45 et le vendredi de 8 h 15 à 11  h 45. - Maison de Services Marie-Thérèse Lenoir rue Charles Péguy ……03 21 59 55 29 Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13  h  30 à 16 h 45 (accueil public). Toute personne peut se présenter dans l’annexe de son quartier pour toutes demandes d’aide sociale légale (RSA, APA, placement en maison de retraite…) et facultative (réduction cartes de cantine, cartes de bus, réductions pour les centres de loisirs…). > portage de repas à domicile Pour les personnes de plus de 60 ans : 7,65 euros. En s’inscrivant au 03 21 50 50 12. > Service de Médiation Familiale UDAF62 125 rue Méaulens ……03 21 58 15 50 Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13  h 30 à 17 h 30 (16 h 30 le vendredi).

> entraide et responsabilité 1/2 rue Hoffbaüer, de 16 h à 17 h. Le 1er mercredi du mois pour les questions sociales  ; le 2e mercredi du mois pour les problèmes relatifs aux aides à la santé et à la prévention ; le 3e mercredi du mois pour les problèmes de logement et le 4e mercredi du mois, un « écrivain public » vous aide à rédiger vos courriers aux administrations, notamment en matière juridique. > SOS AMITIÉ BP 50511 - 62008 Arras Cedex ……03 21 71 01 71 sosam.arras@free.fr

sport www.arras.fr/sport

> piscine georges daullé 4 rue Rouault ……03 21 07 16 67 Période scolaire - Lundi : 12 h - 19 h 45 - Mardi : 17 h 30 - 19 h - Mercredi : 9 h 30 - 11 h 45 / 14 h 15 - 16 h 45 - Jeudi : 17 h 30 - 20 h - Vendredi : 12 h 14 h / 17 h 19 h 45 - Le samedi et le dimanche : fermeture

* Sortie obligatoire des bassins 15 mn avant l’heure de fermeture * Port du bonnet obligatoire Aquagym - Lundi (petit bain) de 18 h 15 à 19 h. > piscine elie desbin Rue Bocquet Flochel ……03 21 58 00 33 Période scolaire - Lundi : fermeture hebdomadaire - Mardi : 11 h 45 - 14 h / 16 h 30 - 19 h - Mercredi : 9 h 30 - 11 h 45 / 15 h 30 - 18 h - Jeudi : 11 h 45 - 14 h / 16 h 30 - 19 h 30 - Vendredi : 16 h 30 - 20 h - Samedi : 8 h 30 - 11 h 45 et 15 h 30 - 18 h - Dimanche : 9 h 30 - 12 h 30 * Sortie obligatoire des bassins 15 mn avant l’heure de fermeture * Port du bonnet obligatoire Aquagym - Mardi (petit bain) de 17 h 45 à 18 h 30. > centre médico-sportif 2 boulevard du Général de Gaulle ……03 21 23 35 86 > tennis Base de Loisirs des Grandes Prairies ……03 21 23 28 68

POINT D’ACCÈS AU DROIT (PAD) ……03 21 73 85 62 Place des écrins à Saint-Nicolas-lez-Arras (ligne bus n° 3) Vous pourrez être accueilli, écouté, informé et orienté gratuitement vers des interlocuteurs ­privilégiés que sont les avocats, notaires, huissiers, conciliateurs de justice, l’Aide aux Victimes ­(AVIJ 62) … > médiateur de la république Alain Ramecourt alain.ramecourt@mediateur-republique.fr - PAD sur RDV au 03 21 73 85 62 de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h les lundis 14 et 28 mars et 11 avril. - Hôtel de Ville sur RDV au 03 21 50 50 50 de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h les lundi 7 et 21 mars, 4 et 18 avril. Jean Carnel - Préfecture du Pas-de-Calais, rue Ferdinand Buisson sur RDV au 03 21 21 21 39 et 06 12 43 61 43 de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h les 14 et 28 mars et 11 avril - Maison de Service M.T. LENOIR, quartier Saint-Pol sur RDV au 03 21 59 55 29 de 9 h à 12 h les 7 et 21 mars ; 4 et 18 avril et 2 mai. > médiations familiales uDAF Union Départementale des Associations Familiales Tous les mardis matin de 8 h à 12 h (informations) et le dernier vendredi du mois de 8 h à 12 h et de 14 h à 16 h (consultations) avec prise de RDV au PAD au 03 21 73 85 62.

> cidff d’arras Centre d’information sur les Droits des Femmes et des Familles Permancences tous les mardis et jeudis de 13 h 30 à 16 h 30 et les 2e et 4e vendredis du mois de 13  h  30 à 16 h 30 avec prise de rendez-vous au PAD. > a.V.I.J.62 Aide aux Victimes et Information Judiciaire ……03 21 71 62 00 http : //www.avij-62.fr aide-aux-victimes-62@wanadoo.fr Accueil gratuit du lundi au vendredi au PAD. > Plate forme téléphonique departementale d’accès au droit ……0810 205 004 (prix d’un appel depuis un poste fixe) ……ou 03 21 15 70 20 (solution plus avantageuse si vous appelez d’un téléphone portable ou si vous avez un abonnement avec appel restreint). Du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et de 14 h à 18 h. > chambre départementale des huissiers …… 03 21 71 32 01 Permanence au 1 rue du Collège à Arras, le mardi de 10 h à 12 h et de 15 h à 17 h.

Arras Actu Mars 2011

> chambre départementale des notaires …… N° vert 0800 33 56 87 (appel gratuit). Permanence téléphonique le mardi de 14 h à 18 h. Permanences les jeudi 17 mars et 21 avril de 14 h à 17 h au PAD à Saint-Nicolas-les-Arras. > ordre des avocats Permanences gratuites des avocats au PAD les lundi 7 et 21 mars ; 4 et 18 avril ; 2 mai de 9  h à 12 h. Le nombre de consultations étant limité à 15, les numéros d’ordre sont à retirer à partir de 8 h 30. > conciliateurS de justice - Au PAD, Michel Grenier, tous les mercredis à partir de 17 h, sur RDV ; Pierre Vallin, Gérard Bouchend’Homme et Virginie Hubau sur RDV. - A l’Hôtel de Ville, place des Héros, de 14 h à 16  h. Pierre Vallin, 16 mars et 20 avril  ; Gérard Bouchend’Homme, 6 avril et 4 mai. > PIG habitat indigne et précarité énergétique Permanences de 14 h à 17 h à l’Espace Info Energie les 8 et 22 mars, 12 avril et 3 mai ; en Mairie les 15 mars, 5 et 19 avril.

33


34

Permanences des élus Jean-Marie VANLERENBERGHE

Nadine GIRAUDON

Nicole CANLERS

Philippe ARVEL

Hugues MORTIER

n-giraudon@ville-arras.fr Fêtes et Commerces Sur RDV en mairie & 03 21 50 51 85.

m-le-maire@ville-arras.fr Maire d’Arras, Sénateur du Pas-de-Calais, Président de la Communauté ­Urbaine Permanences de 9 h à 11 h le 10 mars au Centre Social Alfred Torchy ; 24 mars en Mairie. Contact : 03 21 50 51 82.

p-arvel@ville-arras.fr En charge des conseils consultatifs de quartier Sur RDV le premier jeudi de chaque mois de 9 h à 10 h en mairie. & 03 21 50 51 82.

adjoints

conseillers de la majorité

Denise BOCQUILLET

d-bocquillet@ville-arras.fr Ressources Humaines Conseillère déléguée de la CUA Permanences de 10 h à 12 h, les 9 mars à la Maison des Sociétés ; 16 mars au local des aînés de l’Hippodrome ; 23 mars à la Maison de quartier Colucci ; 30 mars à la Maison de service et de proximité. & 03 21 50 51 83.

Frédéric LETURQUE

fleturque@ville-arras.fr Cohésion Sociale et Renouvellement Urbain, Vice-Président de la CUA Permanence le jeudi 10 mars de 9 h à 11 h 30 en mairie &  03 21 50 51 86 ou 06 08 74 89 75.

Annie LOBBEDEZ

a-lobbedez@ville-arras.fr Sports Sur RDV le jeudi de 9 h 30 à 12 h en mairie & 03 21 50 51 82.

Philippe RAPENEAU

p-rapeneau@ville-arras.fr Urbanisme, Patrimoine et Constructions Durables, Conseiller Régional, Vice-Président de la CUA Permanence les mercredi 9 mars et 13 avril de 10 h 30 à 12 h en mairie & 03 21 50 51 87.

Hélène LEFEBVRE

he-lefebvre@ville-arras.fr Etat Civil, Elections et Relations Internationales Sur RDV en mairie & 03 21 50 50 15.

Thierry SPAS

t-spas@ville-arras.fr Domaine Public Sur RDV en mairie le mercredi de 10 h 30 à 12 h & 03 21 50 51 82.

Thérèse WILLOT

t-willot@ville-arras.fr Espaces Verts et à la Propreté Sur RDV en mairie le mercredi de 14 h à 17 h & 03 21 50 51 82.

François DESMAZIèRE

f-desmaziere@ville-arras.fr www.desmaziere.com

Finances et Administration Electronique Sur RDV en mairie les samedi 5, 12 et 19 mars et 2 avril de 9 h 30 à 11 h &  03 21 50 51 87.

Evelyne BEAUMONT

e-beaumont@ville-arras.fr Education Sur RDV en mairie & 03 21 50 51 85.

Alexandre MALFAIT

a-malfait@ville-arras.fr Jeunesse et Vie Etudiante Sur RDV en mairie & 03 21 50 51 85.

François-Xavier MUYLAERT

fx-muylaert@ville-arras.fr Culture et Tourisme Conseiller délégué de la CUA Sur RDV en mairie & 03 21 50 51 85.

Zohra Ouaguef - Ouakid

z-ouaguef@ville-arras.fr Service à La Personne et Insertion Sur RDV en mairie & 03 21 50 51 86.

Marylène FATIEN

m-fatien@ville-arras.fr Urbanisme Sur RDV en mairie & 03 21 50 51 87.

Danièle LAMOTTE

d-lamotte@ville-arras.fr Logement - Conseillère déléguée de la CUA Sur RDV en mairie le jeudi matin. & 03 21 50 50 81 (service logement) ou 03 21 50 51 86 (pour tout autre problème).

Matthieu LAMORIL

m-lamoril@ville-arras.fr Patrimoine Culturel Sur RDV le lundi de 9 h à 12 h, en mairie. & 03 21 50 51 82.

Jeannine JANDOT

j-jandot@ville-arras.fr Domaine Public, Cadre de Vie et Exécution Budgétaire Sur RDV le mardi matin et le jeudi toute la journée en mairie. & 03 21 50 51 82.

Nathalie Gheerbrant

n-gheerbrant@ville-arras.fr Vie Etudiante et Université Sur RDV le mercredi de 10 h 30 à 12 h en mairie. & 03 21 50 51 85.

n-canlers@ville-arras.fr Personnes Agées et Personnes Handicapées Sur RDV en mairie & 03 21 50 51 86. h-mortier@ville-arras.fr Affaires juridiques, commission d’appel d’offres et assurance, commission de sécurité et d’accessibilité - Conseiller délégué de la CUA Sur RDV en mairie & 03 21 50 51 87.

Martine SAUVAGE

m-sauvage@ville-arras.fr Vie des quartiers (FTU, CH…) Sur RDV en mairie & 03 21 50 51 86.

Mickaël SULIGERE

m-suligere@ville-arras.fr Conseiller municipal Vice-président de la CUA, délégué à la Promotion de la Santé Sur RDV le vendredi 18 mars de 14 h à 16 h, à l’Espace Simone Veil. & 03 21 50 51 82.

Claude FERET

c-feret@ville-arras.fr Conseiller municipal, Vice-Président de la CUA chargé de la Cohésion Sociale et de la Sécurité Permanence le mercredi 9 mars de 9 h 30 à 11 h 30 au CSAO, 39 avenue de l’Hippodrome. & 03 21 50 51 82.

Jean-François MALBRANCQ

jf-malbrancq@ville-arras.fr Conseiller municipal, Vice-Président de la CUA chargé des transports Sur RDV en mairie. & 03 21 50 51 82.

Jacques PATRIS

j-patris@ville-arras.fr Conseiller municipal, Vice-Président de la CUA chargé de l’emploi et de l’insertion. Sur RDV en mairie & 03 21 50 51 82.

conseillers de l’opposition

Dominique MORTREUX

d-mortreux@ville-arras.fr équipements culturels Sur RDV en mairie & 03 21 50 51 85.

Yves DELRUE

y-delrue@ville-arras.fr Affaires ­Militaires et Patriotiques, Vice-Président de la CUA Sans RDV le mardi de 10 h à 11 h en ­mairie. & 03 21 50 51 85.

Claire HODENT

c-hodent@ville-arras.fr Petite Enfance Sur RDV en mairie & 03 21 50 51 86.

Alain FAUQUET, Karine BOISSOU, Bertrand ALEXANDRE, Bertrand LOUCHART, Colette VILETTE, Jean-Pierre FERRI, Françoise DUFORETS

Arras en Mieux Permanences à l’Hôtel de Ville le samedi de 10 h à 12 h, bureau 23 ou sur RDV. & 03 21 21 60 15.

Marc DESRAMAUT

m-desramaut@ville-arras.fr Equipements Sportifs Sur RDV en mairie. & 03 21 50 51 82.

Véronique LOIR

v-loir@ville-arras.fr Suivi marchés publics et excécution budgétaire Permanences les 15 mars et 19 avril de 10 h à 11 h en mairie. & 03 21 50 51 87.

David GRUSON

d-gruson@ville-arras.fr Contrôle de gestion, nouvelles technologies, commission des impôts directs Sur RDV en mairie & 03 21 50 51 87.

Arras Actu Mars 2011

Alain SELLIER, Laure OLIVIER

élus-verts-arras@laposte.net Sur RDV à l’Hôtel de Ville, bureau 22. & 06 85 92 66 30.

Jean-Marc MAURICE

Front National Permanence les lundis de 15 h à 18 h à l’Hôtel de Ville, bureau 21 ou sur RDV. & 06 77 20 11 81.

Permanences et coordonnées sur

www.arras.fr


Tribune la majorité municipale

le groupe « arras en mieux »

Un plan de développement durable

La petite enfance à Arras ? Un service publique négligé par la majorité arrageoise

Les préconisations du nouveau schéma de cohérence territoriale (le SCOT) viennent d’être présentées par le SESDRA (Syndicat d’Etudes du Schéma Directeur de la Région d’Arras) et la population peut encore donner son avis sur ses différentes orientations en consultant les documents détenus au siège de la Communauté Urbaine. L’importance de l’enjeu pour les vingt prochaines années est considérable. Le SCOT encourage notamment à poursuivre le développement économique en constatant l’attractivité de notre territoire : 131 emplois sont pourvus sur place pour cent actifs résidents, sans oublier que l’emploi public est supérieur de 10% à la moyenne nationale. Le SCOT analyse nos atouts et nous incite à prendre de nouveaux virages dans le choix des infrastructures et le développement du territoire. Arras, porte d’entrée de l’Europe du Nord, a une carte à jouer dans les transports. C’est le moment où jamais de nous battre pour une gare TGV européenne favorisée par la présence du réseau ferroviaire en centre-ville. Elle apporterait une liaison directe entre Arras et les capitales européennes et développerait encore nos capacités économiques et touristiques. C’est l’ambition du SCOT de positionner Arras face à l’agglomération lilloise. En accentuant encore la position stratégique d’Arras, nous pouvons renforcer notre activité industrielle, notamment dans la logistique qui représente déjà 2500 emplois, un chiffre doublé en quinze ans ! C’est dans cet esprit que nous envisageons un rapprochement entre Arras, Béthune, Lens et Douai. La création d’un pôle métropolitain d’un million d’habitants permettra d’établir un équilibre avec la métropole lilloise pour le plus grand bénéfice des Arrageois et de la région.

Voici maintenant près de 3 ans que, conseil municipal après conseil municipal, les élu-e-s socialistes et républicains demandent à ce que la prise en charge des enfants de 0 à 2 ans soit améliorée sur Arras et qu’un véritable service public soit mis en place. 3 ans que la majorité de droite, invariablement, nous répond : « nous allons nous en occuper : c’est une priorité pour nous ! » 3 ans de perdus durant lesquels les enfants et les parents arrageois ont dû se contenter de belles paroles stériles. 3 ans durant lesquels chaque parent a dû attendre avec angoisse qu’une place se libère en crèche ou chez une assistante maternelle. Comment rester sans bouger alors que l’on constate que les parents n’ont pas, sur Arras, la liberté du mode de garde, la liberté de choisir l’éducation qu’ils souhaitent pour leur petit prince ou leur petite princesse? Les places en structure collective d’accueil sont en effet largement insuffisantes et l’offre inégalement répartie sur notre ville puisque l’on ne compte qu’une seule crèche située sur Arras ouest. Autrement dit, aucune crèche sur Arras Sud ou le centre… Et ce sont les familles qui subissent les incidences économiques de cette situation en renonçant parfois à travailler à temps plein… Pendant ce temps, le gouvernement de droite remet en cause l’accueil dès 2 ans des enfants à l’école. La pression sur les parents pour faire garder leur enfant ira donc croissante. De plus, cette volonté de déscolariser les enfants de 2 ans remet gravement en cause l’accès à l’éducation. Bien sûr, ce gouvernement a une solution : les jardins d’éveil, le plus souvent privés, et dans tous les cas payants. Mais qui aura les moyens de mettre son enfant dans un jardin d’éveil ? Voilà comment la droite organise la casse du service public d’éducation et de la petite enfance ? Et que dire des assistantes maternelles qui, aussi dévouées soient-elles, ne peuvent et ne sont pas là pour pallier à toutes ces insuffisances, notamment géographique, et qui pourtant se battent pour pouvoir continuer à participer aux activités organisées par la collectivité ? A quand donc un véritable service publique de la petite enfance sur Arras permettant de garantir pour chaque enfant une éducation de qualité, mais aussi de concilier vie personnelle, vie professionnelle et épanouissement de nos enfants ?Bien sûr cela nécessiterait de la part de notre commune des investissements. Mais qui pourrait reprocher à une commune de faire le pari de l’avenir en offrant à ses enfants le meilleur et aux parents la sérénité ? Alain Fauquet, Karine Boissou, Bertrand Alexandre, Colette Vilette, Jean-Pierre Ferri, Françoise Duforests, Bertrand Louchart - contact@ps-arras.org

les verts / l’échappée belle

le front national

Une communauté de projets ! Enfin…

SCOT toujours

La réforme des collectivités territoriales conduira à une modification des territoires des communautés de communes, d’agglomération ou communautés urbaines. Le renforcement a priori voulu de cet échelon des collectivités locales est pertinent car ces communautés conjuguent la proximité citoyenne et la taille nécessaire pour conduire certaines politiques. Cependant la manière dont va être conduite cette réforme inquiète. En effet, les décisions qui vont redessiner la carte des communautés seront prises par le Préfet. Les élus locaux en sont réduits à émettre un avis sans trop savoir comment il sera suivi . En ce qui concerne notre territoire, on a pu ainsi entendre des communes souhaiter rejoindre la Communauté Urbaine d’Arras et des communes de l’actuelle CUA exprimer des réserves sur son élargissement. Si cet élargissement nous paraît à terme cohérent par rapport aux enjeux territoriaux, il ne peut se faire sans des réflexions sérieuses, et sans que soient portés au débat public, les enjeux, les coûts, les avantages ou les inconvénients. Ce débat agite en catimini les couloirs de la CUA, mais nous constatons, en le regrettant, qu’il n’est pas porté en séance publique du Conseil communautaire, là où toutes les sensibilités sont représentées. C’est un débat essentiel où doivent être reposées les questions de fond sur le projet communautaire mais aussi sur le fonctionnement. En effet, si élargir le territoire de la CUA ne vise qu’à atteindre une taille critique, ou pour quelques communes éloignées, à refaire le clocher de l’église, le projet est pour le moins assez falot. Pour nous, la Communauté doit servir à construire une destinée commune où l’intérêt commun est en première place. La perspective reste plus que jamais de passer d’une communauté de clochers à une communauté de projets.

Successeur du schéma directeur, le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) de la région d’Arras est un document d’urbanisme qui organise le développement du territoire de 41 communes autour de la ville d’Arras, représentant une surface de 264 Km2 et regroupant plus de 100 000 habitants. Vos élus vont se pencher sur l’aménagement du territoire pour les 20 ans à venir pour un coût estimé de 250 000 euros. Ce nouveau schéma devra être validé pour le mois de juin 2012. Vous avez votre mot à dire et vos idées à exprimer. Ainsi, il faudra veiller à ce que la concertation publique ne soit pas confidentielle. Les élus ne devront pas se contenter du minimum légal en matière d’information du public comme la première réunion du mercredi 26 janvier 2011. Sur le fond, il conviendra de surveiller la cohérence du document. En effet le SCOT ne doit pas consister en un catalogue de vœux pieux et d’intentions vagues, de souhaits et d’encouragements. La planification ne devra pas manquer d’ambition et proposer de réelles perspectives face aux grands enjeux de développement économique et social. Ceci étant dit, je ne peux m’empêcher de penser que le SCOT constitue une énième création de l’ETAT qui a atteint une obésité et une complexité inimaginable. Le pouvoir et le législateur entassent les usines à gaz sur les usines à gaz, qui s’imbriquent perpétuellement entre elles. Il en résulte un désordre permanent dans la loi. Personne ne sait ou se situe le droit et cette incertitude même est une cause de paupérisation. Quelques exemples instaurés depuis 2007, en veux tu en voilà : grenelle de l’environnement, commission pour la libération de la croissance, conférence sociale sur les salaires et le pouvoir d’achat,comité consultatif de réforme de la carte judicaire, commission chargée de l’élaboration d’un livre blanc sur la défense et la sécurité sociale…

Laure OLIVIER / Alain SELLIER

conseiller municipal - conseiller régional Front National mail : fnarras@laposte.net - blog : fn-arras.fr - Tél. 06 77 20 11 81

elus-verts-arras@laposte.net

Jean-Marc Maurice

Arras Actu Mars 2011

35



AA253