Issuu on Google+

Les marginaux, les exclus L’auteur

Zoom

Charles Robinson est un écrivain français, explorateur des marges. Il est l’auteur de deux livres, publiés chez Fiction & Cie (Seuil) : Génie du proxénétisme (2008) et Dans les Cités (2011). Il a également publié Les Questions écureuil en juillet 2011 aux éditions è®e numérique, et Ultimo (Ere, 2012), projet poétique et ludique.

Dans les cités, roman (Seuil, 2011) (524 p.)

Ressources http://charles-robinson.blogspot.com/

L’œuvre Ultimo (Ere, 2012) (96 p.) Les Questions écureuil (Ere Numérique, 2011) (209 p.) Dans les cités, roman (Seuil, 2011) (524 p.) Génie du proxénétisme, roman (Seuil, 2008) (229 p.)

La presse

© Hermance Tiay

Charles Robinson France

« Dans les Cités est tout sauf un énième pamphlet sur les banlieues. Très riche - trop ? - en analyses sociologiques et en portraits de haut vol, le roman gagne en profondeur dès lors qu'il laisse affleurer l'émotion de ses acteurs. Et c'est toute la force de Charles Robinson que de tirer de ce récit en hélice un reflet multiple, complexe, du monde des cités. Sans jamais éluder sa dimension proprement mortifère, il n'en célèbre pas moins l'incroyable vitalité qui s'en dégage - à l'image de cette langue dont il rend avec justesse les singulières inflexions. Et offre de fait, dans ce naufrage annoncé, une jolie planche de salut. » Lire

Les Pigeonniers, c'est comme Disneyland après la Bombe. Une cité HLM dans une ville nouvelle. 322 appartements promis à la destruction dans le cadre d'un projet de rénovation urbaine. Un jeune homme fraichement diplômé et débarquant dans le monde du travail est envoyé en mission par un cabinet d’urbanistes architectes pour une enquête de terrain. Ce choix n’est pas dû au hasard  : il en vient, des cités. Il s’en était arraché, pour accomplir sa formation, mais justement, on pense qu’il sera la personne idéale pour observer et accomplir la mission. Parallèlement, dans une autre strate du livre, on remonte dans le temps, à l’époque où le jeune homme était collégien, amoureux sans toujours le savoir d’une jeune chinoise, Bach Maï, surdouée en mathématiques mais déficiente en grammaire et en rédaction. Elle est très disciplinée, très déterminée à réussir scolairement pour s’extraire de cette zone. Il l’aide à rédiger, corrige ses fautes de langage, et bientôt ils ont leur première expérience sexuelle ensemble. Mais Bach Maï va être rattrapée par le contexte. Elle commence à fumer des joints, fréquente des durs, et se laisse entraîner petit à petit dans la spirale de la délinquance, avec une fin tragique à l’horizon. Très vite, le jeune homme se trouve plongé dans un puissant maelström de rencontres, où les grandes questions ne portent pas sur l'urbanisme, mais sont plutôt : L'adolescence est-elle une maladie honteuse ? Faut-il avoir peur du travail ? Comment sauver les arbres sinon par la lutte armée ? Qui réceptionnera la prochaine livraison de coco pour Mong Mong ? La minijupe en jean, too much avec les sandales bleues ? Où a fugué cette fois la fougueuse Bégum ? Les horoscopes disent-ils toujours la vérité ? Que s'est-il réellement passé dans le square, juste avant que la foule ne se mette à cogner ?

6es Assises Internationales du Roman / Un événement conçu et réalisé par Le Monde et la Villa Gillet / Du 28 mai au 3 juin 2012 aux Subsistances (Lyon) / www.villagillet.net

/ 109


Ultimo (Ere, 2012) (96 p.)

Les Questions écureuil (Ère Numérique, 2011) (209 p.)

Génie du proxénétisme, roman (Seuil, 2008) (229 p.)

Le projet Ultimo est composé de 98 définitions, proches de la poésie contemporaine, composées sur contrainte à partir du Petit Robert. Le principe de la contrainte est assez simple. Il s'agit de donner une définition nouvelle à un mot qui indexe une page du dictionnaire en utilisant des fragments pris dans cette seule page, découpés et accolés soigneusement. Le résultat est ludique, poétique, caustique, politique... Exercice de style oulipien, cut-up sémantique ou jeu très sérieux sur la fonction du langage, Ultimo ne tranche pas et force de nouveaux imaginaires, amusants ou terrifiants, au cœur même de notre formulation du monde.

Comment devenir une star de la chanson, soigner son animal préféré, rencontrer des amis ou organiser une soirée ? Autant de questions existentielles que Charles Robinson a extraites de forums online : bienvenue au royaume des questions écureuil. Santé, droit, business, sexe, bricolage, philosophie (entre autres), tout ce qui constitue la vie d’un individu au XXIe siècle se trouve consigné ici par fragments, révélant les angoisses, les désirs, les préoccupations du quotidien. Retranscrites sur des postit pour mieux en souligner l’aspect fragile, les questions écureuil, drôles, tristes, voire franchement inquiétantes, sont à l’image de nos vies de démocrates-consommateurs : vaines, en manque d’appui terrible, et cruellement anecdotiques.

Une chapelle voudrait que les seuls profits possibles soient connectés à l'innovation et aux nouvelles technologies. Un eldorado. Et autour, le désert. Celui qui n'a pas rejoint l'oasis tourne en rond et se couvre le visage de cendres. Nous ne le croyons pas. C'est un diagnostic paresseux. Nous, dirigeants d'une entreprise sexuelle, nous avons regardé les potentiels, c'est-à-dire de formidables bassins de main-d'œuvre non qualifiée. Et nous avons regardé les besoins, qui sont considérables pour les services à la personne. Donc nous disons  : il y a un investissement à inventer. On ne convoite pas le gâteau du voisin en divisant les parts en plus petit, on apporte un nouveau gâteau sur la table, on demande qui en veut. Plus il y a de convives, plus il faut de gâteaux, telle est l'essence du capitalisme. Les premiers pas au demeurant ont été difficiles. Il a fallu nous battre. De la tête et des poings. Ce livre raconte l'aventure des hommes et des femmes qui osèrent se dresser contre les a priori et la sclérose. Une aventure collective. Notre aventure.

6es Assises Internationales du Roman / Un événement conçu et réalisé par Le Monde et la Villa Gillet / Du 28 mai au 3 juin 2012 aux Subsistances (Lyon) / www.villagillet.net

/ 110


Charles Robinson