Issuu on Google+

Les marginaux / les exclus L’auteur

Zoom

Né en 1960 dans le Massachusetts, Nick Flynn a été tour à tour électricien, marin et éducateur, avant de travailler dans un foyer pour sans-abris. C’est à cette occasion qu’il a rencontré son père pour la première fois, à l’âge de vingt-sept ans. Il a publié trois recueils de poèmes qui lui ont valu plusieurs récompenses prestigieuses aux États-Unis. Il partage aujourd’hui son temps entre l’enseignement à l’université de Houston, les voyages, l’écriture de pièces de théâtre et de romans.

Encore une nuit de merde dans cette ville pourrie, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Anne-Laure Tissut (Gallimard, 2006 coll. « Folio », 2007) (349 p.)

Ressources

Nick Flynn n’avait pas connu son père. Ce dernier, écrivain sans œuvre un brin mythomane, menait une vie de bohème et de petits trafics, tandis que son fils, lui-même apprenti poète, traversait une jeunesse instable et ponctuée de drames. Jusqu’à leur rencontre dans un asile pour SDF de Boston. Les souvenirs affluent alors, en désordre, à l’image d’un roman familial chaotique. Pour autant, ce livre ne se réduit ni à un document social sur la misère urbaine, ni à un simple récit autobiographique. S’il rend dignité et parole à toute une humanité souffrante, il s’agit avant tout d’une méditation de poète sur la filiation, hantée par le spectre du roi Lear et les échos de Beckett. Sans apitoiement, dans une langue fulgurante, Nick Flynn use tour à tour de toutes les formes littéraires pour cerner enfin la mythique figure paternelle, dans l’espoir de donner ordre et sens à sa propre vie. Cette entreprise héroïque, à la portée universelle, devient ainsi un acte de foi dans la grandeur de la littérature.

Site internet en anglais : www.nickflynn.org

La presse © C. Hélie - Gallimard

Nick Flynn

États-Unis

L’œuvre (traduite) Comptes à rebours, traduit de l’anglais (États-Unis) par AnneLaure Tissut (Gallimard, À PARAÎTRE EN SEPTEMBRE 2012) Encore une nuit de merde dans cette ville pourrie, traduit de l’anglais (États-Unis) par Anne-Laure Tissut (Gallimard, 2006 coll. « Folio », 2007) (349 p.)

« On peut s’attendre à être bousculé par ce livre. Et on l’est, de chapitre en chapitre, des années 1950 à la fin du XXe siècle, d’un asile pour SDF de Boston à une petite ville côtière un peu plus au sud, de Paris à Tanger. Une structure complexe – « un peu en hommage à Moby Dick », souligne Nick Flynn –, mais qui n’égare jamais le lecteur, tenu en éveil par un style puissant. » Le Monde des Livres

6es Assises Internationales du Roman / Un événement conçu et réalisé par Le Monde et la Villa Gillet / Du 28 mai au 3 juin 2012 aux Subsistances (Lyon) / www.villagillet.net

/ 56


Nick Flynn