Page 1

Graines de lecteurs Récits

École Les Ardillats - Classe de CM1-CM2 de Jeanne METAIS


Histoires écrites par des classes de CM1-CM2 de l’école primaire Les Ardillats (Beaujeu) Avec l’aimable collaboration de Jean-Philippe Arrou-Vignod


Le pyjama pour rêver de l’espace sans crainte des cauchemars par Noëmie et Agathe


Au début, ça a très bien fonctionné car je suis un génie mais après il s’est électrocuté avec le pyjama. Je me suis dit que j’allais l’expérimenter sur un humain. Je suis prêt, je vais l’essayer sur moi. C’est magique, on dirait que c’est réel. Mon expérience a fonctionné car je suis fantastique. Depuis je dors tout le temps avec. Et je l’amène partout avec moi tellement qu’il est génial. D’ailleurs je l’ai amené chez Rémi et Matilde. Ils m’ont invité à une soirée pyjama chez eux. On a bien joué et quand on s’est endormi, nous nous sommes envolé.es

LE RÊVE DE PP CUL VERT PP Cul Vert arrive sur la lune, il voit Jupiter. Quelques temps plus tard, il voit une sorte de très grosse voiture avec des bonshommes verts. Il court se cacher derrière un rocher. Les bonshommes verts tournent autour de la fusée. Les aliens commencent à s’endormir, PP cul vert en profite pour se cacher dans la fusée. Par le hublot, il voit Matilde et la rejoint. Tous les deux sont étonnés de se voir à cet endroit. Pourquoi il n’y a pas Rémi ? Il ne voulait pas venir il avait trop peur. Les aliens se réveillent, ils les voient et poursuivent Matilde et PP Cul Vert. Ils les attrapent, les font monter dans leur vaisseau spatial. Matilde arrive à se détacher, elle saute et libère PP Cul Vert. Alors ils retournent dans leur fusée et partent chacun de leur côté.


Le Roquefort au coulis de framboise par Alexandre


Ingrédients : un roquefort entier, un kilogramme de framboise, une pomme ou plus, une cerise. Objets : un pressoir, un four et un éplucheur de fruit bien sûr. Conseil du chef : mettez l’œuf dans le four à un degré pendant quatre minutes. Avertissement : C’est un dessert plutôt pour les grandes fêtes et ça gonfle beaucoup donc prenez-en pas trop ! Il faut commencer par mettre un kilogramme de framboise dans le pressoir (appelé presse P.P.) puis pressez. Prenez l’éplucheur (conçu par P.P, sa quatrième invention). Mettez la pomme sur l’éplucheur puis épluchez-la. Prenez une assiette et disposez le roquefort bien au milieu puis installez les quarts de pomme. Si ça ne fait pas le tour du roquefort, recommencez jusqu’à ce qu’il y en ait assez. Oh ! Je viens d’entendre une nouvelle (ça vient de P.P, on est ensemble). C’est que pour changer un tout petit peu le goût, il faut de la moutarde, de l’œuf et de l’avocat. Ca sera la sauce d’accompagnement. Le coulis est prêt. Alors versez-le au milieu du roquefort. Et voilà, mais vous n’avez pas fini, il manque la cerise et la sauce. Posez la sauce au milieu du coulis et du roquefort puis la cerise sur la sauce.


La maison volante par Hugo et Bastien


C’est une maison bizarre parce qu’elle a des réacteurs, une cheminée à décompression et des panneaux solaires.C’est une maison volante avec un balcon et un garage. On peut y loger vingt-cinq personnes. La maison volante a une tablette pour la contrôler, elle et ses réacteurs. C’est moi P.P. Cul Vert qui l’ai inventée. Avant moi, personne n’a réussi encore à construire une maison volante. Pour être sûr qu’elle fonctionne correctement et que je puisse la présenter au club des inventeurs, il va falloir que je l’essaye. Allez j’y vais. D’abord je fais le plein des moteurs : il faut six mille litres d’essence pour aller voir les planètes habitées par des aliens ! 3...2...1... décollage ! C’est parti ! Trois jours plus tard... Je suis arrivé sur Mars, j’enfile ma combinaison et je sors de la maison volante. C’est trop bien!   Deux jours plus tard, j’entends une information à la radio : « Qui a gagné le concours du club des inventeurs ? C’est P.P. Cul Vert ! »


Enquête au collège sur la piste du chocolat par Anna et Eloïse


Un jour, j’ai pris une place pour aller voir le match OL-OM. C’était ce soir, avant d’aller au foot, je suis allé poser mes plaquettes de chocolat sur ma table pas très stable. Quand je suis arrivé au stade, je me suis rappelé que ma porte était restée ouverte mais je préférais laisser ma porte ouverte. Lorsque je suis retourné chez moi, j’ai vu du chocolat étalé au sol. J’ai Alors décidé d’ouvrir une enquête que je résoudrai tout seul comme un grand car je suis le plus intelligent du monde. J’ai décidé d’aller chez ma sœur qui habite juste à côté de chez moi. Elle m’avait dit qu’elle avait entendu du bruit vers midi. PLUS TARD… J’avais déjà fait quatre-vingt-dix-neuf appartements. J’allai interroger ma mère... Alors où étais-tu quand tu m’as dit de venir chez toi ? J’ai pris l’ascenseur pour aller chez toi car j’avais entendu du bruit, et je me suis inquiétée. Mais alors qui a bien pu faire ça ? PLUS TARD... C’est bon, il ne me reste plus que Stanislas à interroger, mon pire ennemi ! ALORS c’est toi qui as mis plein de chocolats par terre chez moi ? Non parce que j’ai regardé la télé. Bon je ferais mieux de retourner chez moi. Au revoir. Ah oui c’est vrai, j’ai mes caméras de surveillance.


Le sandwich aux trois saveurs par EloĂŻse et Anna


Introduction: Nous avons créé ce sandwich pour les gourmands comme moi. Et aussi car j’adore le chocolat, les guimauves et le fromage. Je voulais vous le faire goûter. Ingrédients : une baguette de pain, vingt tranches de fromage, vingt carreaux de chocolat et dix oursons à la guimauve. Préparation : Coupez la baguette en deux, mettez dix tranches de fromage sur la moitié de la baguette. Ensuite ajoutez dix carreaux de chocolat sur le fromage. Rajoutez ensuite cinq ours à la guimauve sur les carreaux de chocolat. Remettez dix tranches de fromage sur les guimauves. Ajoutez dix carreaux de chocolat sur les tranches de fromage. Et terminez par les dernières guimauves. Ensuite rajoutez la dernière tranche de pain sur le sandwich. Puis mettez le sandwich dans le micro-onde pendant une minute à cent-quatre-vingts degrés. Conseil du Chef : Et si vous voulez mon conseil, rajoutez du gruyère sur la tranche de pain. Si vous n’avez pas de gruyère, remplacez-le par des bouts de comté. Et ne confondez pas le chocolat avec du boudin en carré. Inconvénient : Il faut avoir un micro-onde car vous ne pourrez pas faire le sandwich sinon. Avertissement : Quand vous mettez votre sandwich dans le micro-onde, ne le laissez pas chauffer plus d’une minute.


Le kebab aux cinq ingrĂŠdients par Evan et Evan


Introduction : Cette recette plus élaborée demande un peu de temps. Prenez du bon pain moelleux et laissez-le chauffer une semaine.

Ingrédients : Du pain bien farineux artisanal, du steak bien haché, de la saucisse de Strasbourg, du fromage d’Algérie, du gruyère de vache.   Préparation : Faites cuire le steak à thermostat 5. Bien sûr la poêle, c’est celle de Rémi. Coupez la saucisse au milieu avec un couteau allemand. Prenez le gruyère chez le fromager Bourassa troisième rayon à gauche. Mettez le fromage pendant cinq secondes au micro-onde.

Conseil du Chef : Pour ma part, le pain, mettez-le sur le four de la voisine qui ne marche pas!

Avertissement : Je dois avouer avoir déjà testé cette recette plusieurs fois : des fois ça se passe mal car après l’avoir mangée, vous voyez à l’envers.


Le Règlement Le livre des châtiments et punitions par Gabriel


- Interdit de dormir pendant les cours ou alors vous aurez des coups de pieds aux fesses gratuits. - Interdit de sécher les cours sous peine d’avoir une tronçonneuse dans le ventre. (une vraie) - Interdit d’amener un animal dans le lycée sinon, vous aurez droit à 11 111 heures de colle. - Interdit de chanter ou danser ou alors on vous sciera les jambes. - Interdit de pétarader sinon, on fera du jambon avec votre postérieur. - Interdit de vomir ou de s’évanouir sous peine qu’on vous retire le cerveau. - Interdit de boire du soda et de manger du Nutella ou alors vous aurez du Nutella dans le nez.


La rentrée en cacahouète par Hugo


On avait passé déjà deux mois de vacances au tour de France à l’hôtel des Roches Rouges. Cela voulait dire que la rentrée était demain. Pour fêter le dernier jour des vacances, mes parents avaient organisé un apéro avec tout ce dont on raffolait : cacahuète, petites saucisses, pâté croute, soda, chips, whisky et céleri.Bon, ça on n’en raffolait pas vraiment.Jean A passait au lycée, moi Jean B en quatrième, Jean C en sixième, JeanD en CM2, Jean E au CP et Jean F en petite section de maternelle. Le soir de la rentrée, rien n’allait. Jean A s’était perdu, moi j’étais tombé avec des filles, Jean C était revenu avec un cocard, Jean D n’avait plus envie d’aller à l’école, Jean E était tombé amoureux de sa maitresse et Jean F ne savait pas ce qu’il devait faire. Alors évidemment, papa et maman avaient beau crier ou nous menacer de nous envoyer aux scouts marins, impossible de faire revenir le calme entre Jean A qui essayait de faire le plan du lycée, Jean C qui n’arrêtait pas de pleurer, Jean D qui n’avait plus envie d’aller à l’école, Jean E qui, lui au contraire, avait envie d’être à l’école et Jean F qui n’avait rien compris à sa journée. Tous les soirs, c’était pareil. Alors un jour, papa et maman ont décidé de faire une réunion de famille. Et ils ont commencé à dire fièrement : «Nous avons trouvé une solution à chacun de vos problème : Jean A, tu iras au lycée avec un GPS, Jean B, tu seras inscrit dans un nouveau collège, Jean C, tu prendras des cours de karaté et de boxe, Jean D, tu auras une mini surprise à chaque fois que tu iras à l’école, Jean E, on te donnera des photos de ta maitresse et Jean F, on t’expliquera tous les matins tout ce que tu dois faire.   Du coup tout rentra dans l’ordre !


Une histoire des Jean par Kyllian


Bonjour, moi c’est Jean B. J’habite à Toulon avec cinq frères : Jean A, moi Jean B, Jean C, Jean D, Jean E et Jean F. Nous sommes huit, nous six et mes deux parents. Mon père est très fort en médecine et ma mère est très organisée car nous avons une chambre pour deux. Moi je suis avec Jean A, les grands. Jean C et Jean D les moyens et les petits Jean E et Jean F. Nous faisons très souvent des batailles. Mais quand papa monte dans ma chambre, il dit toujours : « ça va barder ! Pour l’année prochaine, je vous inscrirai aux enfants de troupe. » Mais il nous dit ça pour qu’on arrête de se battre car à la rentrée, il ne nous inscrit pas aux enfants de troupe. LA RENTRÉE Mais demain c’est la rentrée, moi je suis en 5ème car j’ai 12 ans, Jean A en 3ème car il a 14 ans et Jean-C a 10 ans, Jean D a 8 ans, Jean E a 6 ans et Jean F, 4 ans. Moi et Jean A, on n’aime bien le collège et les petits aussi aiment l’école. Jean A se fait pas souvent punir car il est fort au collège. Moi je suis toujours pressé de savoir en quelle classe je vais être ! Je ne fais pas souvent de bêtises voire presque jamais. Les petits aussi ne font pas de bêtises car ils n’ont pas envie que papa les punisse car papa est très sévère. A la rentrée, c’est papa qui vient nous chercher et quand on arrive à la maison, maman dit « bonjour mes Jean ! Venez manger mon gâteau». Nous allons à table et et elle nous demande « comment s’est passée cette journée de rentrée ? » Jean A prend la parole et dit « moi la journée s’est bien passée et je suis avec mes copains en classe et la professeure est sympa » puis moi je prends la parole et je dit « moi je ne suis pas avec mes copains mais il y a un pitre dans ma classe et il se fait toujours punir et tout le monde rigole. Et je suis avec des profs trop cool » puis Jean C « moi j’aime bien ma classe mais je suis tombé de ma chaise et tout le monde a rigolé » Jean-D rajoute « moi aussi mais ma maitresse je l’aime pas elle est méchante et elle punit tout le monde même le plus fort de la classe » Maman dit « mais sinon ça s’est bien passé.


On a dit « oui » en choeur et moi z’ai rien à dire, dit jean-E et on a tous rigolé. Maman est très gentille. Elle nous fait plaisir quand papa n’est pas là car papa nous dit non mais maman nous dit oui ce qui est bien car papa est souvent au travail.  Cette journée s’est bien passée mais là nous sommes tous dans la salle de bain pour se brosser les dents. - Il faut faire une bataille, dit Jean-A. - Ha ! Tu es malade, pas dans la salle de bain, dit Jean-C qui ne comprend jamais rien. - Non, banane ! Dans nos chambres, dit Jean-A. - Demain, quand papa ne sera pas là, sinon ça va barder pour nous , dit Jean-D. -Ok !, on a dit. Mais on avait oublié qu’on était samedi et demain dimanche. Donc papa sera là et on se fera punir. Mais bon, on avait oublié. Ce n’est plus le sujet car nous sommes dans ma chambre. Jean A joue de la guitare, moi je lis une BD mais Jean C et Jean D se tapent dessus et papa est arrivé et ça a dégénéré comme d’habitude.

LE DIMANCHE QUI A MAL TOURNÉ Nous sommes dimanche, papa est là, maman et nous sommes tous à la maison. Papa dormait quand il a entendu : « Pas tes chaussettes sales, Jean A » et il a crié « stop ou vous allez être punis de nourriture pendant trois jours et je ne rigole pas !!! » - Mince, a dit Jean-A, on est dimanche et papa est là. - Banane ! Tu ne t’en rappelais plus dit Jean-D - Tu te tais parce que tu ne nous l’avais pas dit ! - CHUT !! a lancé papa - Voilà, on va être punis à cause de toi Jean-A !


Agence Pertinax par Lucile et Joanne


Chapitre 1 - Les enquêteurs Ce matin-là, en arrivant à l’Agence de détective Pertinax où il travaille pour l’été, Matt fut accueilli par son patron : -Inutile d’enlever ton blouson, lui lança celui-ci. Je t’envoie mener une enquête avec Shéhérazade. -Une enquête ? bredouilla Matt qui n’en croyait pas ses oreilles. Mais sur quoi ? -Ton amis PP Cul-Vert a été enlevé. Nous avons reçu ce matin une demande de rançon, poursuivit le patron de l’Agence en tendant à Matt un message fait de lettre découpées dans un journal. -Clara te donnera les papiers. Chapitre 2 - Les papiers Il descendit chercher les papiers. Quand il les trouva, il découvrit un petit document qui faisait une page. Il s’agissait d’indices sur les Caméléons qui kidnappent des personnes très célèbres et très intelligentes. Tout en bas de la feuille, il était marqué, description des Caméléons : un frère et une sœur, très rapides, malins mais bêtes à la fois.La fille avait des cheveux rouges rasés, avec percing au nez, à la bouche, à la langue et cinq boucles d’oreille sur chacune d’elles et une cicatrice sur le front.Le garçon avait des cheveux longs rasés sur le côté, les cheveux verts, cagoule et cicatrice sur le front. Ils habitent dans la commune du 69430 vous reconnaîtrez la maison car le numéro est 30. Le portail est noir et blanc en tête de mort. L’enquête est poursuivie par M Cul-Vert, depuis trois ans. Matt dit : -Il faut que j’aille en parler à Shéhérazade et qu’on se prépare. Chapitre 3 - L’enquête Sur internet, ils regardèrent les maisons qui étaient dans la commune du 69430. Ils virent une maison qui avait un portail en tête de mort. Ils allèrent à la maison, ils rentrèrent par la cheminée. Ils virent deux caméléons les propriétaires, ils leur dirent : -Mais qui vous a donné la permission d’entrée ! -Personne mais... -Mais quoi ?


-Mais vous êtes des bandits, vous vous appelez bien les caméléons ? -Non, c’est pas nous, c’est la maison d’à côté. -Mais vous avez un portail en tête de mort. -Oui, mais on est leurs voisins. -Leurs voisins, vous me prenez pour un imbécile de première classe !!! -Mais on vous le jure ! Si vous voulez, nous vous accompagnons. -Allons-y. Ils arrivèrent à la maison. Matt et Shéhérazade dirent aux voisins de rentrer chez eux. Ils passèrent par la cheminée et rentrèrent discrètement et virent marquer sur un panneau CAVE. Ils allèrent en direction de la cave, ils virent PP Cul-Vert dans une cage à poule et tout à coup deux caméléons surgirent. -Mais que faite vous ici, dit le caméléon en criant. -Nous sommes Mathieu et Shéhérazade, enquêteurs de l’agence Pertinax. Nous venons chercher notre ami PP Cul-Vert et on sait que c’est vous qui l’avez kidnappé !!! Les caméléons dirent : -Nous allons faire un marché, si vous gagnez, on vous rend P-P CulVert et on arrête de kidnapper des personnes. Mais si on gagne, on vous emprisonne chacun dans une cage à poule. -D’accord ! On accepte votre proposition. -Mais on fait un combat de sumo et bien sûr ma sœur caméléon va m’aider. Mais les deux équipes ont la même force ! Alors le combat dura longtemps mais le garçon caméléon arrêta de se battre ainsi que sa sœur. Matt et Shérazade, choqués, stoppèrent leurs attaques puis se regardèrent dans les yeux. Ils eurent la même idée. Matt dit : -3. 2. 1. GO ! Allez, on les menotte ! C’est parti, tu t’occupes de la fille et moi du garçon. Quelques minutes plus tard, ils échangèrent : -Ouf ! On les a eus. -Oui ouf ! Maintenant on va les questionner. -Oui bonne idée !


Le règlement par Nathan


- Si l’on se trompe, on doit tout recommencer, la fiche ou l’exercice. - Si jamais on lit bruyamment, on doit se scotcher la bouche pendant toute la journée, le lendemain et aussi le surlendemain. - Si l’on casse un stylo, une colle, un crayon ou autre chose, on doit se faire entarter par chaque élève. - Si l’on court dans les locaux, on doit se mettre sur un tapis roulant vitesse max pendant trois jours non stop. -Si on s’assoit mal sur sa chaise, on doit travailler par terre pendant toute l’année scolaire. - Si on parle avec le voisin, on se met le scotch sur la bouche à chaque fois que l’on passe la porte du


Magnus et la magicienne par NathanaĂŤl


Magnus Million a eu une vie d’aventure. Il a combattu le chancelier Craigmore Alix et leurs complices. Entre temps on se dit qu’il a chaumé mais non il a vécu une aventure, une très grande même. Cette aventure commence un soir, un soir dans le lycée des sciences de Frieke. Cette nuit rien d’anormal. Magnus Million dort d’un œil dans le dortoir des punitions. Il observe les lits vermoulus, les couvertures déchirées et les armoires abimées de ses congénères. Tout est calme mais Magnus sent le danger venir. La fatigue le gagne, mais soudain la porte commence à s’ouvrir. -Sûrement le proviseur ou un pion, se dit-il. Mais non, c’est tout autre chose. Magnus le reconnait. Il est plus petit mais c’est lui en chair et en os. C’est Cerbère. Il s’avance vers la loge des pions. Magnus ne se fait pas prier pour agir (pas comme à son habitude) il se sent prêt à combattre. Cerbère alerté par les grincements du plancher se met en position de combat. Magnus se jette sur lui et lui met un coup. Cerbère énervé mord Magnus et le jette à cinq bons mètres. Il comprend qu’il n’a aucune chance face à Cerbère. D’accord, Cerbère est plus petit mais il est toujours trop fort. -Il faut le prendre par la ruse, se dit Magnus. Magnus se rappelle qu’Anton Spit lui a montré un endroit où le sol craque sous une grosse masse. Vite Magnus court jusqu’à l’ancienne chambre du proviseur Pribliz. Magnus se jette dedans et Cerbère fait de même. Anton Spit avait raison, le plancher craque sous le poids de Cerbère mais emporte aussi Magnus. Ils tombent dans une salle remplie d’objets mystérieux. Cerbère ne montre aucun signe d’agressivité. Il semble plus intéressé à trouver une issue plutôt qu’à le dévorer. -Bon que faire ? se dit Magnus. Cerbère (qui ne comprend pas Magnus) croit qu’il a crié et montre les crocs. -Ah je vais me faire manger, crie Magnus. Cerbère va lui sauter dessus quand une trappe s’ouvre. Magnus se réveille dans une sorte de grotte. Les murs sont fait directement dans la roche. -Ah ! où suis-je, dit Magnus ?


Comment une personne vivant dans ces grottes connaissait son nom? -Magnus, viens-là, dit l’étrange personnage. Je vais t’expliquer. L’étrange personnage l’amène dans une salle décorée de grands masques. -D’abord, tu dois savoir que tu es l’élu. -Mais mais ... -Quoi tu es l’élu tu dois nous sauver. Magnus ne comprend pas cette dame. Pourquoi lui dit-elle qu’il est l’élu. Et même si il était cet élu, que doit-il faire ? -Bon si ça se trouve tu ne connais pas la situation. Et bien tu sais tu as empêché le complot du gaz émeraude. Et bien il se trouve qu’un magicien a rouvert le portail des rêves, seulement cette porte ne dégage pas de brouillard émeraude donc rien ni personne n’a de preuve. Donc on ne peut pas compter sur la police. Nous devons donc nous débrouiller seul. -C’est pour ça que je me suis fait attaquer par Cerbère. -Quoi tu t’es fait attaquer ? -Oui pourquoi ? -Mais tu ne te rends pas compte. Cela veut dire que la portée de la porte des rêves s’étend. Les créatures peuvent aller n’importe où dans la ville. Le mini portail qu’a ouvert le magicien grandit. -Je ne vois pas ce que ça fait. -Je croyais que la portée ne s’étendait pas. Mais si oui, ça veut dire que le portail va encore s’étendre et recouvrir la terre entière. -Alors il faut agir, dit Magnus. Mais comment ? -Ah ça je vais te le montrer. Suis-moi. La dame avance vers un grand masque. Elle sort une petite clé, pousse le masque et la met dans une petite serrure. Crrrr.


Les sourcils blancs et noirs par NathanaĂŤl


Le chancelier se promène en chantant : - Mes beaux sourcils noirs ! Que je les aime, la la la. Ah tiens une statue du diable. Que j’aimerais régner sur la Sillyrie, comme le diable sur l’enfer. A ce moment-là, le diable apparaît. « Tchchch ». Il se lève et dit : - Veux-tu régner sur la Sillyrie ? - Heu oui. - Alors donne-moi ton âme ! - Non ! Jamais ! Pas au diable. - Sinon je te rôtirai en enfer. - Heu d’accord d’accord. - Mais attention quelqu’un pourrait t’en empêcher. - Qui ? Que je lui règle son compte. - Magnus Million. - Lui ? Mais mais... - Ca, ce n’est pas mon problème. Au revoir. Le diable disparait. « Tchchch ». Une heure plus tard, le chancelier se réveille. - Ha que m’est-il arrivé ? Pourquoi ai-je un sourcil blanc et pourquoi ai-je l’impression qu’on m’a ordonné de tuer Magnus Million. Bah bof. Et il part.


Magnus Million par Nino


Magnus est un jeune ado de 16 ans qui va au lycée des sciences de Frieke. Mais comme à son habitude, Magnus est en retard. Cela va faire la dix-septième fois ce mois-ci et le superviseur va le renvoyer... - Et si je prenais le grand manège ultra dangereux ! se dit-il, vu que Magnus n’avait pas d’autre moyen d’être à l’heure pour ses cours extrêmement ennuyeux. Il se précipita vers le grand dragon. Il vit deux panneaux avec écrit « Fermé » et « Attention ». Il tenta quand même sa chance, prit un wagon et partit sur les rails... Le wagon bougeait beaucoup, Magnus sentait la pression monter, il avait peur ! Et il savait que quand il avait trop peur, il s’endormait ! Il se dit : - Oh non, pas maintenant pas maintenant ! ... Rh...Rh...Rh.... *** Magnus se réveilla abasourdi, il était dans sa classe ! Mais bizarrement, il n’était pas sur sa chaise, il était sur un siège très peu confortable qui était lui même sur sa table. Tous les élèves le regardaient, il comprit qu’il venait de traverser la fenêtre principale de la pièce ! - Ca va chauffer pour moi, se dit-il !


Le triple sandwich au camembert par Nino


Imaginez que vous n’avez pas d’en-cas et que vous avez très faim. Le parfait détective que je suis et mon cerveau magnifique avons le triple sandwich au camembert.   Il vous faut trois baguettes de pain au sésame sorti tout droit de chez le boulanger, douze tomates cultivées en France, quatre salades, deux boites de cornichon, trois saucisses de Toulouse, un pot de mayonnaise et un pot de ketchup. Et six camemberts coulants. Avec de l’eau coupée au vin. Allez-y bien sur la mayonnaise, le ketchup et le camembert et le mélange sera parfait. L’inconvénient, c’est que ce sandwich est énorme et prendra beaucoup de place dans votre sac. Perso, je donne mon sac à Rémi. Un génie comme moi n’a pas à se faire mal au dos. Avertissement : cachez-le bien sinon les voleurs seront amener à vous l’emprunter...


Magnus et Mymsi et la Massue d’or blanc par Tristan


Il y a très longtemps, il y a des milliers d’années, se trouvait un petit clochard qui se nourrissait rarement de crapauds. Un jour, il trouva une massue en or blanc. Quand il l’eut trouvée, il crut que c’était du fer blanc mais quand il l’eut prise, il se transforma en une terrifiante bête verte avec un camouflage si… Enfin voilà qu’il dévora le village entier et quelques années après, si quelqu’un s’approchait de son terrain, sa vie était un enfer et mourrait dans ses plus pures tristesses. - Voilà, il est parfait ce livre, je vais… - Attends une seconde. Le titre de ce livre c’est… - Oui. La massue d’or blanc… - Mais non, je veux dire, euh.. , dans quelle partie de la France se passe cette histoire ? La Loire ? Dans quelle région ? La Frankie ? - Oh ! Prenons ce livre. Le soir, dans la nuit, passa un vent froid où dans certaines rues, aux douze coups de minuit, une petite voix provoquait l’effroi dans la ville. La petite équipe se rendit chez quelqu’un. Dans le livre, ça disait que cette personne avait vu le monstre et lui aussi avait l’air terrifiant. Il habitait dans une petite maison, égarée du village qui était du mauvais côté de la ville. C’était terrifiant d’y aller, même que c’était la nuit où la personne regardait pour tenter de voir le monstre. La nuit venue, ils étaient sur le point d’arriver. Le brouillard cachait les arbres et en gros, tout ce qui était autour d’eux. La lueur d’une petite lumière flottait sur une barque. Après un petit moment, ils virent une maison. - C’est bon, c’est elle, dit Magnus. Ils coururent et toquèrent à la porte. - Toc, toc, toc, toc, toc, toc. - Il y a quelqu’un ? Hé ho ! - Hiiiiiiiiiii ! Qu’est qu’il y a les gamins ? dit le bonhomme. - Qui êtes vous ? dirent en cœur Magnus et Mimsy. - Aster, répondit-il. Paam ! - Toc, toc, toc ,toc. - Quoi encore ? - Nous voulions savoir quelque-chose à propos de… - Stop ! Vous voulez savoir quoi ? - Au sujet de … - Non, je sais. Je vais vous expliquer.


CHAPITRE 2 : Parlons un peu… Clac clac poum poum - Depuis ce temps le monstre terrifiait le village. Dans ce temps j’existais et une fois, il m’a touché et j’ai réussi à développer une unique chance de rester en vie, en gros la vie éternelle. Le monstre était désespéré et il m’a jeté un sort qui m’a fait devenir vieux, moche, puant et répugnant. Je me rappellerai de tout, tous les jours même quand je serai mort, je me rappellerai de tout. Aaah Aaah - C’est vrai, elle était terrifiante, dit Mimsy. - Bon maintenant, partez. Clac vrrr vrr. - Bon maintenant qu’est-ce qu’on fait ? - On va explorer cet endroit. Le temps qu’ils partent, le monsieur sortait de sa maison et on aurait dit qu’il fuyait vers la montagne, il avait même un appareil photo autour du cou. - C’est bon on le suit, il va sûrement prendre une photo du monstre. - Il monte par là, dit Magnus. Regarde, il va dans une grotte, suivons-le. Attention de ne pas faire de bruit. - Quelqu’un me suit. Bon on va s’amuser. - Bravo, il nous a repérés. Ils continuèrent et malheureusement, ils ne voyaient plus rien même avec une caméra nocturne. Le temps est venu, nous allons nous sacrifier pour toutes les personnes de ce pays et du monde entier. Ils allaient dans cette fumée de clair de lune. - SOS SOS, on doit se concentrer. Un loup hurla et le monsieur arriva. On n’avait même pas eu le temps de voir la scène il avait sauté de la falaise jusqu’à la ruine puis on le voyait avec un habit vert ou une peau verte, je ne savais pas. Le monsieur était en train de bondir et de pousser des cris. Ils se demandèrent comment il avait pu sauter. Peu après, une ombre se jeta et les poussa jusqu’en bas de la falaise. Après quelques heures, il se réveillèrent et virent qu’ils étaient sur une falaise un peu étroite avec un rocher qui bouchait une entrée. Crac, un caillou tomba, et une ombre qui fuyait cet endroit et de plus en plus bizarre, l’ombre grandit et de peur, ils tombèrent sans voir personne.


Fromage au Chocolat par Yanis et OcĂŠane


Introduction Cette recette de mon cerveau génial demande un peu de patiente.

Ingrédients Achetez du fromage sec et du chocolat noir. Pour le fromage, laissezle sécher une bonne semaine pour qu’il devienne très sec.

Préparation Demander du fromage à la fromagère, faites un trou dedans et mettez-y le chocolat.

Conseil du chef Faites le pain vous-même pour manger avec le fromage et le chocolat, c’est meilleur. N’acceptez pas le chocolat blanc car c’est la même couleur que le fromage.

Inconvénient Vous êtes obligé.es de prendre du fromage au lait cru.

Avertissement Faites attention à vos amis, ça peut les impressionner car ça sent bon. Ils peuvent goûter en douce.


Ecole des Ardillats (Les Ardillats)  

Classe de CM1-CM2 de Jeanne Métais

Ecole des Ardillats (Les Ardillats)  

Classe de CM1-CM2 de Jeanne Métais

Advertisement