Issuu on Google+

Family Heritage and Identity Saturday October 20th 2012 / McNally Jackson Bookshop

L’auteur

Zoom

Claude Arnaud est écrivain et critique aux pages culturelles du Point. Il est l’auteur chez Grasset de deux romans (Le Caméléon, 1994, Prix Femina du premier roman ; Le Jeu des quatre coins, 1998) et d’un essai (Qui dit je en nous ?, 2006, Prix Femina de l’essai). Dans son dernier roman Qu’as-tu fait de tes frères  ?, l’auteur nous livre l’histoire du jeune Claude et de sa famille bouleversés par les événements de 68. Une tragédie familiale qui s’inscrit dans la chronique fascinante d’une société en plein élan où la vie flirte avec la mort.

Qu’as-tu fait de tes frères ? (Grasset, 2010)

L’œuvre Qu’as-tu fait de tes frères ? (Grasset, 2010) Babel 1990. Rome, New York, Saint-Pétersbourg (Gallimard, 2009) Paris portraits, ouvrage collectif (Gallimard, 2007) Qui dit je en nous ? (Grasset, 2006 ; Hachette Littératures, 2008) Jean Cocteau (Gallimard, 2003) Le Jeu des quatre coins (Grasset, 1998) Le Caméléon (Grasset, 1994) Chamfort: A Biography, translated from French by Deke Dusinberre (University Of Chicago Press, 1992)

La presse « Subtil, posant avec limpidité des questions compliquées comme celles qui concernent l’identité sexuelle, sociale ou générationnelle, ce livre n’est en rien ce qu’on a naïvement coutume d’appeler un roman. Sauf à penser que le roman, dans sa gloutonnerie, aurait fini par avaler les auteurs eux-mêmes, avec la totalité de leur vie. » © Bertini

Claude Arnaud France

Au milieu des années soixante, à la frontière entre Boulogne et Paris, le jeune Claude s’ennuie. Pour échapper au vide ambiant, il passe ses journées à lire entouré de ses frères Pierre et Philippe, deux aînés si beaux et doués qu’il peine à se faire une place. Il a douze ans quand le quartier s’éveille – c’est le début d’une nouvelle vie. Mai 68, Paris se soulève, le jeune garçon court les manifestations, découvre le plaisir avec les deux sexes et les paradis artificiels. Il quitte le domicile parental et s’installe chez les uns et les autres, abandonne son prénom pour devenir Arnulf l’insaisissable, se change en agent révolutionnaire puis en oiseau de nuit, fréquente une psychanalyste en rupture et des travestis en tournée, approche certains des penseurs qui vont marquer l’époque. Pendant que la société française entre en révolution, la famille se désagrège : la mère meurt d’une leucémie, l’aîné sombre dans la démence, Philippe fait le tour du monde en stop, on propose à Claude d’apprendre à manier les armes, la décennie de poudre tourne aux années de plomb, Pierre se suicide. Mais la tragédie n’est pas le ressort de ce livre, qui fait revivre la vitalité de la génération du pop-rock et des drogues, de l’amour libre et de la folie revendiquée, sous la houlette de Benny Lévy, le mentor de la Gauche Prolétarienne, et de Félix Guattari, le coauteur de l’Anti-Œdipe. Qu’as-tu fait de tes frères ?, c’est l’histoire d’une famille marquée par le destin, c’est la chronique d’une époque qui fascine rétrospectivement par sa démesure.

« Vibrante de passions politiques et sentimentales, cette fresque captivante dépasse sans mal le simple requiem familial. Juché sur les barricades du souvenir, l’ancien Gavroche des journées de Mai dresse le tombeau de toute une génération. »

« Le destin tragique de cette fratrie égrenée par la mort sert de fil conducteur à un récit ­galopant, qui retourne le titre comme un gant : « Qu’as-tu fait de tes frères ? » devient peu à peu « Qu’ont fait tes frères de toi ? » Hanté par la certitude qu’il était voué à rester dans l’ombre, alors que ses frères valaient d’accéder au firmament, Claude Arnaud se cache et se révèle dans un clairobscur pénétrant. »

Julien Bisson, Lire

Marine Landrot, Télérama

Raphaëlle Rérolle, Le Monde

[WALLS and BRIDGES) Season 4 - An event created and organized by the Villa Gillet - 25 rue Chazière - 69004 Lyon - France - Tel : 00 33 (0)4 78 27 02 48 - Fax : 00 33 (0)4 72 00 93 00 - www.villagillet.net

/1


Babel 1990. Rome, New York, SaintPétersbourg (Gallimard, 2009)

Dans les années du XXe finissant, Claude Arnaud a séjourné longuement dans trois villes d’Occident : Saint-Pétersbourg, Rome et New York. La première abolit le communisme au présent, la deuxième révère son inscription dans le passé et la troisième sa vocation à figurer l’avenir.

Paris portraits, ouvrage collectif (Gallimard, 2007)

Élisabeth Barillé, Aux Batignolles, Daniel Maximin, Au canal Saint-Martin, Gérard de Cortanze, Montparnasse, Claude Arnaud, Les Grands Boulevards se promènent le nez au vent et l’histoire au cœur dans quelques quartiers de Paris, en ce début de nouveau siècle. Des regards en coulisse, comme il convient.

Qui dit je en nous ? (Grasset, 2006 ; Hachette Littératures, 2008)

Jean Cocteau (Gallimard, 2003)

Si chaque époque se signale par la question qu’elle se pose, nos contemporains sont tout occupés à se demander : qui suis-je ? L’identité est devenue, au fil d’une étrange histoire, le problème essentiel de notre temps. Les grandes « fabriques » qui nous ont produits et sculptés depuis l’Antiquité - la religion, la patrie, le milieu, le genre sexuel... - ont largement perdu de leur savoir-faire : l’identité ne s’hérite plus, elle s’acquiert en bricolant. Au « moi » impérial du XIXe siècle a succédé un ego morcelé et volatil : l’individualisme démocratique s’est imposé. Soulignant les pouvoirs de transformation du moi, ce livre ressuscite d’étonnantes affaires d’imposture, d’espionnage ou de démultiplication : Martin Guerre ou le « mari » idéal ; Binjamin Wilkomirski, le déporté fictif ; Erich von Stroheim, l’aristocrate de celluloïd ; Kurt Gerstein, l’œil de Dieu dans la SS ; Jean-Claude Romand, le médecin imaginaire ; Michael Jackson, le mutant universel. Claude Arnaud explore nos identités floues en brassant mille notions et en racontant mille histoires qui empruntent autant à la littérature qu’à la psychanalyse ou à la philosophie. Ne devrait-on pas dire « nous » autant que « je » ? C’est la question que pose cette épopée subtile et passionnante. Elle suscite le vertige, à force d’ouvrir en nous des portes dérobées.

Romancier fêté, cinéaste admiré, poète méconnu, dramaturge et dessinateur d’exception, Cocteau est l’un des créateurs les plus féconds du XXe siècle. Doté d’une rare aptitude à changer de style et de forme, à mourir à soi pour ressusciter autrement, il évoque par son caractère protéiforme ces deux géants - Picasso et Stravinsky - qui furent ses proches, et parfois ses collaborateurs. Véritable baromètre du climat parisien, il incarna tous les courants et chaque art, l’architecture exceptée : au Cocteau proustien succéda un Cocteau avant-gardiste, puis dadaïste, surréalisant et néoclassique, enfin féerique ; bref, cet auto-fictionneur en actes donnait l’impression de faire de lui ce qu’il voulait : jeune homme, il se voyait même en demi-dieu. Aucune biographie d’envergure n’avait paru en France depuis trente ans ; nul n’avait eu pour ambition de replonger ce météore durable dans sa constellation d’origine, de la France de l’affaire Dreyfus à celle de Johnny Hallyday, en passant par cet âge d’or que furent les années vingt et les années sombres de l’Occupation. Avec cette biographie inspirée, Claude Arnaud a fait le roman vrai de tous les Cocteau qu’abritait ce créateur hors pair, « brillant comme une larme », mort il y a quarante ans cette année.

« La question posée, « Qui dit je en nous ? », ouvre vers un abîme vertigineux dont Claude Arnaud sonde ici avec une acuité singulière les profondeurs inquiétantes autant que fascinantes. » Nathalie Crom, Télérama

« En quelque 860 pages à la typographie serrée, à la fois implacablement documentées et superbement écrites, le biographe, qui est aussi romancier, excelle à traduire la complexité des milieux artistiques de l’époque et celle des relations que le créateur entretenait avec ses pairs et, surtout, il réussit à démasquer un à un tous les Cocteau et à rendre compte de l’œuvre tentaculaire et proliférante de ce maître de l’illusion. »

Lire [WALLS and BRIDGES) Season 4 - An event created and organized by the Villa Gillet - 25 rue Chazière - 69004 Lyon - France - Tel : 00 33 (0)4 78 27 02 48 - Fax : 00 33 (0)4 72 00 93 00 - www.villagillet.net

/2


Le Jeu des quatre coins (Grasset, 1998)

Le Caméléon (Grasset, 1994)

Chamfort: A Biography, translated from French by Deke Dusinberre (University Of Chicago Press, 1992)

Trois hommes, une femme, quatre amours. Entre l’arcen-ciel de la Gay Pride et les larmes d’un romantisme fin de siècle, un journaliste, un créateur de mode, un chorégraphe, une experte en art contemporain s’aiment, se trahissent et se déchirent. Ce jeu commencé sous les néons d’une boîte de nuit parisienne finira tragiquement sous les cyprès d’un cimetière corse.

Genève, années soixantedix. Un jeune homme, Paul Niemans, va consulter une autorité en gastro-entérologie, le professeur Zahner. Le diagnostic : manque du sens de la réalité, immaturité, flottement de l’être. Le médecin propose à son patient une cure à Tirana, Albanie, où il se rend régulièrement au chevet d’Enver Hodja, le dictateur du dernier des pays communistes. Nous voici dans la fable. Nous voici en Albanie en 1976, lors du Congrès international des partis communistes. L’Albanie : un concentré de névroses, un minuscule bout de terre qui se fâchera avec l’URSS et la Chine, où l’on n’a le droit ni de prier, ni de parler, ni de croire. L’Albanie sera pour Paul Niemans une Suisse à l’envers. Chacun des personnages sortira changé de cette valse en costume kaki, à la fois comique et effrayante, comme si au pays de toutes les interdictions ils avaient entrevu la liberté ; et l’auteur de ce premier roman tente de nous faire rire avec l’histoire de nos erreurs.

Sébastien Roch Nicolas Chamfort (1740-1794), whom Nietzsche called the «wittiest of all moralists», is now known for little more than the brilliant aphorisms that captivated a long line of thinkers, from Stendhal to Cioran, from Schopenhauer to Camus. Yet the fascination of Chamfort’s life is barely suggested by the fragments of writing that have survived him. In Claude Arnaud’s captivating biography, Chamfort the libertine, playwright, journalist, and revolutionary stands revealed as the most telling emblem of his times.

Roman à plusieurs voix, portrait du Paris d’aujourd’hui, cosmopolite et provincial, confrontation des sexes et des minorités : en rupture avec le cliché d’une littérature gay où des samouraïs vont se perdre dans les labyrinthes du seul plaisir, Claude Arnaud restitue toute leur complexité humaine à ces garçons et à cette femme - des sentimentaux en cuir. C’est un ballet des corps perdus et des passions brûlées.

[WALLS and BRIDGES) Season 4 - An event created and organized by the Villa Gillet - 25 rue Chazière - 69004 Lyon - France - Tel : 00 33 (0)4 78 27 02 48 - Fax : 00 33 (0)4 72 00 93 00 - www.villagillet.net

/3


ARNAUD_Claude_EN