Page 1

Vianney

mosser


rt ! n sacré éca s un délire U . 0 7 ir o v ... ent dan ais en a Août 2006 r allégrem 0 ans, j’all le 2 b s m a et de fous o p c ts e t o n m m ê ie s a m n ll o it a a b es, de Il n’av futures s, de facéti s relations o ie r n te e n u a q t is r Eca e va, de pla ce centre d net d’ironie s r n u a o d m s u e h ’ in d nne tre 3 sema é d’une bo à l’art cohabiter s rg r a h lo c a i rires. s n lu yaient nous devio ants et adolescents, qui s’essa s er r f u Et comme n e te c it a ’ la ed us retrouv ueil o in c a n c z a à u i s o u n d q io e s ent cance ous av oi d’un térêt que n ter pleinem siciens, m û in u o l’ g m r is e r u d p o p e m s tain repa vite co poses et de ous avons e d , it p é r théâtral, n e d ié. s moments velle amit u o n pendant no e n u it devenir voix ? ec ce qui alla s une belle a p il el mais av r it a tu v a ! a n ’ e n t r e , g e is u u Et p odesti e de n, le bo ent avec m sion qu’il est difficil chante bie m il le ’ p u q t im s s e t s ’ C , tou telle pa ? Il chante ment, une e u o g n e Que dis-je riété l sons de va veur, un te l’écouter. r n e a f h e c ll e d te e e un atièr ir de er au plais sance en m mienne ! t et ne pas céd ant, c’est sa connais rles Trene peine de la a n h n A ! C to é e à n t s n n lu a ie p Le ancis ue la s pparten comme Fr e époque q ilé des répertoires a s r tr e u a li o e r n a u p ’ vir d voir assim naître des …et me ra a e n , o ir s c u n , d a é s t s e g e tr A vin …et m ntre au surprendre znavour, e e A m s , e le r r d a e n h C uoi surpre r moi entr q u o e p d a it , a e is h Blanc improv ivés qu’il r p ts r e c n … x co résister au ? Comment rue, de travail jours pas. hevilly-La s u C e c to à n a l te é a is s it s c x é deu en ré n’y r osser houarault, tais pas, je Vianney M ût T is , s e é ie ll r o e v y p ’ a a n S h e C J a e la a en Ao oncert à L vacances au cœur d s qui crois n a 0 2 e pas Alors, en c e in tr – n’ayons me d’à pe ns un cen a is m d u o s h é e iv je n r u p e e u je en ce grand e différenc vieillard q s d r u le le b c jo a u r iè é s to n ia é rester eur, un dem spère v râce à qui bonne hum ute du j’e g e o t r d , tô e la lu tr p â 6 é u 0 20 qui o e, de th ots – avec de musiqu , s n o s n a peur des m h ec é à coup d e. s’est effac uteur ié mutuell it m a ’ d HAINE, a t C e y it u r p G s e ’ d


Né le 21 juillet 1987, Vianney MOSSER passe son enfance à la Chapelle Thouarault, en Ille-et-Vilaine. Sa formation musicale débute dès l’âge de six ans avec l’apprentissage du solfège dans l’école de musique de «La Flume». A sept ans, il débute sa formation de saxophoniste et intègre, à l’âge de 11 ans, la formation de l’Harmonie Junior, sous la direction de M. Pierre Jacques Hauton. Il entre dès l’âge de 14 ans dans l’orchestre harmonique de la Flume, où il exerce encore au pupitre de premier Saxophone Ténor. Bercé par le milieu familial dans la chanson française, il est pourtant le seul musicien de la famille. Réveillé aux chansons de Brassens, Brel, Goldman, Gainsbourg ou encore Dutronc et Polnareff, il prend rapidement goût au français et ce grâce, aussi, à son enseignant de lettres de 6ème qui lui fait découvrir Charles Aznavour. Les premiers «vrais» pas sur scène remontent au mois de juin 2002, lors du spectacle annuel du collège Georges Brassens où il interprète des titres d’Aznavour qui feront ensuite partie de son répertoire récurrent: «Emmenez-moi», «Comme il disent», «Je bois», «Hier encore», «La bohème», «Les deux guitares»… Durant quarante-cinq minutes, il surprendra les collégiens et parents d’élèves présents dans la salle, volant même la vedette à Marie Octobre, invitée pour l’occasion par la direction du collège. Poussé par une envie forte de continuer sur cette voie, il s’engage dans son propre projet musical concrétisé le 24 mai 2003, dans la salle socioculturelle de la Chapelle Thouarault, où il monte son spectacle. 150 personnes (sur 180 places) y assistent ce samedi soir. Charles Aznavour est largement représenté dans le programme de la soirée... Si le «Trousse Chemise» lui ouvre les portes, grandes ouvertes, il tente «Le Confluent» de Montfort sur Meu, fraîchement inauguré, accompagné par ses 10 musiciens. 2 mois plus tard, c’est le retour à la Chapelle Thouarault, annonçant, à la surprise des spectateurs présents dans la salle, une petite pause bachelière.. En décembre 2006, il est le tout premier événement du «Sabot d’Or», précédent même Anne Roumanoff, avec de nouveau un succès. Il donne ainsi un récital de deux heures trente, devant un public de 350 personnes y intégrant un nouvel auteur compositeur à son répertoire: Charles TRENET. Ovationné pendant près d’un quart d’heure par la salle dès la dernière note de «Y’a d’la joie», c’est pour «mieux revenir la prochaine fois» qu’il réinterprète «Nathalie». A l’occasion de ses 20 ans. De retour sur la scène de la Chapelle Thouarault, il repense intégralement sa mise en scène et ne se produit plus qu’avec deux pianistes. L’ambiance piano bar y est reconnaissable, et c’est un concert chaleureux qui se déroule dans la salle des débuts. Agrémenté de duos, surprises, d’émotion, la soirée qui réunit 200 à 300 spectateurs se terminera par la prestation surprise d’un orchestre harmonique sur «Les deux guitares»,»Emmenez-moi» et «Je chante» créée pour l’occasion. Deux rappels, deux bouquets de fleurs et un «Joyeux anniversaire» -chanté en choeur par le public- plus tard et le rideau se referme encore une fois. Ainsi, dès le début de l’année 2008, il est approché par plusieurs établissements, intéressés par ses prestations, et fête ses 5 ans « complets » de scène le 24 mai à … Paris. D’autres concerts se réalisent ainsi, avec des nouveaux des changements notoires dans l’orchestration, Vianney se retrouve ainsi accompagné sur scène par François Xavier Massé, pianiste de talent et violoniste hors pair depuis le 13 décembre 2008... Avec cette nouvelle collaboration vont être créés de nombreux nouveaux morceaux sur scène...


Souvenirs d Répétition orchestrale

Saint Gilles, inauguration du Sabot d’Or

Avec Kévin Hannedouche


de scène ...

Avec Guy Chaine

Séance de dédicace En plein entracte...


Né le 17 mars 1982, à la Roche-sur-Yon , François-Xavier Massé, plus connu sous le pseudonyme de «FX», découvre très rapidement la musique et, sous l’impulsion de ses parents, commence l’apprentissage du violon à l’école de musique des Sables d’Olonne, en Vendée. Son frère jumeau, quant à lui, y apprendra le piano, pour former un duo famillial pour le bonheur des parents !! Après avoir joué dans plusieurs groupes dont notamment «Aspic», groupe d’inspiration Rock, Pop, Blues et même Country, il débute à 19 ans, à Rennes, ses études de musicologie à l’Université de Haute Bretagne. Parallèlement, il s’associe à plusieurs petits groupes musicaux. Une fois le DEUG obtenu, il entre au CFMI de Rennes (Centre de Formation des Musiciens Intervenants en écoles) pour y faire découvrir la musique aux jeunes scolaires par la création de petits spectacles. Ainsi, avec le CFMI, il travaille aujourd’hui dans plusieurs école de Rennes et aux alentours. Violoniste de formation, il est aussi pianiste autodidacte, accompagnant la jeune chanteuse Gwladys au clavier et au violon. Chef de direction d’un pupitre ténor dans une chorale de jeunes, il rencontre pour la première fois Vianney Mosser en 2007, juste après le concert donné à l’occasion des 20 ans du jeune chanteur. Cherchant à renouveler son orchestration et sa mise en scène, ayant des difficultés à réunir régulièrement une dizaine de musiciens pour les indispensables répétitions, il appréhende ainsi François-Xavier pour un concert fin 2008. Pour la première fois, le jeune musicien monte alors sur scène dans le seul costume de pianiste, mis à part deux titres au violon, dont une magnifique reprise de «Nantes» de Barbara, pour y interpréter une vingtaine de chansons, plus ou moins connues du grand public. Jouant en majorité à l’oreille, il présente une performance remarquable lors de sa première collaboration avec Vianney avec qui il décide de continuer cette orchestration piano-voix. Entré à la SACEM en tant qu’arrangeur-compositeur, il tvaille entre autre pour Maurice Ropartz, il créé en 2006 une ouverture pour 18 instruments pour un conte musical et prépare, début 2009, des compositions pour deux synthétiseurs ainsi que pour le bagad de Fouesnant...


Contact et renseignements : Vianney Mosser, 18 rue de Brest - Appt. B 106 35 000 Rennes 02-99-14-08-68 ou 06-62-87-11-44 mosser.vianney@hotmail.fr http://www.myspace.com/vianneymosser Pour plus d’informations, vous pouvez aussi obtenir le dossier de presse complet, sur simple demande


Première plaquette  

Première plaquette de communication éditée en 2009.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you