Page 15

SAMEDI 1ER SEPTEMBRE 2018

FOIRE DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE

XV

ÉCONOMIE

MÉDIAS

Ces très chers stands pas très chers

Trois directs pour RCF

Les prix pratiqués ne semblent pas prohibitifs face aux affaires réalisées. Résultat, les exposants reviennent.

I

ls reviennent chaque année à la Foire « par habitude », « pour l’ambiance », « pour retrouver les amis ». Leurs raisons sont multiples et variées. La Foire de Châlons est leur rendez-vous annuel. Celui à ne pas manquer, ne serait-ce qu’en termes de business car les affaires y sont bonnes grâce aux quelque 250 000 visiteurs qui la fréquentent. Les 760 exposants paient ainsi chaque année pour trouver ou retrouver leur place. « Entre 5 et 75 euros le mètre carrés. Cela dépend de leur activité et s’ils sont à

“LE 18-19 EN CHAMPAGNE” SUR PLACE Un deuxième direct est prévu le 5 septembre de 18 h 10 à 19 heures. « L’équipe de l’émission “Le 18-19 en Champagne se déplacera sur la Foire. Elle enregistrera son émission sur place », indique Christopher Fausten.

Puis, un troisième direct est prévu le 8 septembre de 9 à 13 heures. « Les gens auront l’occasion de participer lors de ces trois créneaux. On va les chercher et les inviter », conclut Christopher Fausten. KÉVIN MONFILS

LA TROTT’ DANS LES ALLÉES

Le prix du mètre carré que les exposants paient pour avoir pignon sur allée à la Foire de Châlons

Le prix est tu, secret de polichinelle oblige, mais les exposants ne le trouvent pas « trop élevé » C. L.

2000204798VD

Christopher Fausten et Gabriel Francart, de RCF. La radio réduit sa participation à la Foire en 2018.

LES BRUITS DE LA FOIRE

5 à 75 € l’intérieur ou l’extérieur du Capitole », observe Bruno Forget. Le commissaire général du comice, d’ordinaire loquace, ne s’épanchera pas davantage sur la question de la fixation du prix, des avantages dont peuvent bénéficier certains. « Ça va du pas cher à du pas très cher, élude-t-il. On est à l’échelle des foires similaires en France la moins chère. » Un choix assumé. « On a voulu la rendre accessible pour qu’elle soit ouverte à tous et que les exposants viennent y présenter leurs produits sans risque. » Et cela fonctionne car le taux de renouvellement des stands est « très bon »

Après Radio Mau Nau, une autre radio châlonnaise arrive sur la Foire, avec des émissions enregistrées en direct. La radio RCF sera présente dans le hall 3, allée K. « On fait un premier direct ce samedi de 11 à 13 heures, annonce Christopher Fausten, animateur chez RCF. C’est une émission spéciale où on laisse la parole aux acteurs de la Foire, à propos de l’agriculture, de l’actualité… Sur tout ce qu’on trouve pendant dix jours à la Foire. » Gabriel Francart, trésorier de RCF, ajoute : « On va parler économie locale et commerce. On évoque tout ce qui fait que la Foire est attractive. »

UNE LISTE DE LONGUES ATTENTES Ils ne peuvent pas pousser les murs. Dommage car les 13 hectares du site ne suffisent pas. Les demandes pour exposer à la Foire sont plus nombreuses que les emplacements et priorité est donnée aux anciens qui sont capables de réserver leur stand sitôt l’événement achevé, soit douze mois en amont, pour être sûrs de retrouver leur place l’année suivante. Résultat, la liste d’attente est longue. Très voire trop pour certains. « On ne peut pas satisfaire des demandes qui remontent à cinq ou dix ans », remarque François Lévy, président de l’UCIA, qui chapeaute l’organisation. Patience est donc de mise pour bon nombre de commerçants qui aspirent à figurer à la Foire. (lire par ailleurs). Ceci en partie dû au coût non prohibitif. « Le ratio prix / nombre de visiteurs et business réalisé sur place est plutôt positif, abonde le président de l’Union commerciale qui orga-

nise la Foire, François Lévy, luimême exposant. Si l’on ramène le coût de l’emplacement au chiffre d’affaires réalisé, on est loin des autres foires de France. »

MARGAUD DÉCLEMY

Facile à transporter, légère, elle est l’amie de certains exposants : la trottinette. Et oui ! Gain de temps inestimable oblige, cette dernière peut sauver la mise.

les exposants y vont de leur commentaire. « Ça, c’est une bonne idée ! », « On n’arrête pas le progrès », « J’en peux plus de tout traverser à chaque fois, il m’en faut une ! » Si on rajoute à cela les petites voiturettes que certains empruntent, les moyens de transport se diversifient dans les allées du parc d’exposition et du Capitole. Ouvrez l’œil !

DES KILOMÈTRES À PIED

« On peut faire jusqu’à 2 000 pas par jour alors forcément si l’on peut s’économiser, on le fait ! D’autant plus quand on a mal aux pieds », confie ainsi Frédérique Charton. Tandis que les curieux se retournent sur son passage,

13, 16, 20 ! Avec tous ces smartphones dans nos poches, nos pas sont comptés et transformés en kilomètres. Aussi notre collègue a-t-il parcouru hier pas moins de 13 kilomètres. Une petite compète s’est ouverte à la rédac pour voir qui en ferait le plus. Nul doute qu’on explosera le score avant la fin de la Foire, à force d’arpenter les allées et de multiplier les allers-retours d’un bout à l’autre de l’exposition. Si vous voulez participer, n’hésitez pas !

Profile for VDN

Journal de la foire 1 septembre 2018  

Journal de la foire 1 septembre 2018

Journal de la foire 1 septembre 2018  

Journal de la foire 1 septembre 2018

Profile for vdn6