Page 1

LES ARBRES TOXIQUES

ROXANE VAN GINNEKEN ENSNP 2A DOSSIER BOTANIQUE NOV 2010


Sommaire Introduction Petit lexique du pharmacien I. LES TROUBLES DIGESTIFS -Sambucus nigra. Caprifoliaceae -Cornus mas. Cornaceae -Robinia pseudo acacia. Fabaceae -Pyracantha . Rosaceae -Sorbus acauparia . Rosaceae II. LES ALLERGIES -Betula verrucosa . Betulaceae -Corylus avellana . Corylaceae - Ginkgo biloba . Ginkgoaceae -Ficus benjamina . Moraceae III. TROUBLES NEUROLOGIQUES -Euonymus europaeus . Celastraceae -Ilex aquifolium. Iliaceae -Crataegus monogyna . Rosaceae -Prunus laurocerasus . Rosaceae IV. IMPACTS mortels -toxicodendron radicans. Anacardiceae -Aescukus hippocastanum. Hippocastanaceae -Ligustrum vulgare. Olaceae -Castanea sativa . Fagaceae -Prunus amygdalus var. amara Focke Rosaceae Conclusion Bibliographie


Le choix du thème «Les arbres toxiques» a été le fruit d’une recherche sur la relation entre arbre et nourriture. En effet , je me suis tout d’abord penchée sur le sujet des plantes à consommer dans leur globalité. J’ai cherché à analyser quelle partie d’un arbre pouvait être mangée telles que la racine , le tronc , les feuilles, le fruit , les graines , la sève , l’écorce... Mais je me suis vite rendue compte qu’il s’agissait surtout d’arbres de pays tropicaux dont c’est la culture médicinale et culinaire, et que donc mes données allaient vite se restreindre pour les feuillus des climats tempérés. Dans une démarche opposée j’ai analysé les arbres qui pour l’homme sont toxiques , en tentant de dresser des niveaux de toxicité du plus faible au plus fort. Des légers troubles gastriques, aux allergies, aux troubles nerveux jusqu’à la mort. En tant que future paysagiste, dans les projets de paysage , le végétal est l’élément phare , omniprésent et c’est pour cela que la connaissance d’arbres toxiques est essentielle . Aménager l’espace en fonction de la toxicité des arbres est un plus pour la sécurité des personnes au sein d’un parc, d’un espace de vie. Par exemple , rendre inaccessible un arbre tel que le Sumac est logique quand on connaît ses effets nocifs sur l’homme , c’est relier la botanique à l’Espace. Ainsi le dossier des «arbres toxique» est une réflexion sur les arbres qui nous entourent et qui sont dangereux pour nous au quotidien.


Alcaloides

Petit lexique du pharmacien

La plupart de ces molédules ont une activité biologique très puissantes et certaines sont des poisons. Leurs toxicité peut agir à différents niveaux: système nerveux central, système sympathique , foie , appareil digestif.

Choc anaphylactique Le choc anaphylactique est une réaction allergique exacerbée, entraînant dans la plupart des cas de graves conséquences et pouvant engager le pronostic vital. Le choc anaphylactique peut entraîner une chute de la pression artérielle, une accélération du rythme cardiaque (tachycardie). S’y associent des troubles respiratoires et des troubles digestifs (nausées, vomissements, troubles de la déglutition, diarrhées).

Dermite Celle-ci est tellement toxique qu’une infime quantité sur la peau exposée peut déclencher une réaction allergique inflammatoire. Les médecins appellent cette réaction une dermatite de contact, ce qui signifie tout simplement une inflammation provoquée par le contact avec une substance étrangère. Les substances étrangères peuvent provoquer une inflammation de 2 façons : par irritation (la dermatite de contact irritant) ou par réaction allergique (la dermatite de contact allergique).

Heteroside cyanogenetique( cyanogènes) Ce sont des molècules qui en présence des enzymes libèrent des sucres et de l’acide cyanhydrique, poison violent de la respiration. Les concentrations en hétérosides cyanogénétiques ne sont jamais très élevées dans les végétaux. Il faut donc une intoxication importante pour qu’il y ait une intoxication grave.


Intoxication alimentaire Une toxi-infection alimentaire (en langage courant, une intoxication alimentaire) est une maladie, souvent infectieuse et accidentelle, contractée suite à l’ingestion de nourriture ou de boissons contaminées par des agents pathogènes qu’il s’agisse de bactéries, virus, parasites ou de prions. Pour les maladies d’origine alimentaire provoquées par l’ingestion de produits noncomestibles ou toxique (intoxications médicamenteuses, métaux lourds, empoisonnement, champignons vénéneux, des produits chimiques),on parle seulement d’intoxication alimentaire.

Phasine La phytohémagglutinine, ou phasine (PHA) est une lectine présente chez les plantes, particulièrement chez les légumineuses, notamment les haricots. Cette substance a de nombreux effets physiologiques et est utile en recherche médicale. A haute dose, c’est une toxine. La phasine a des propriétés hémagglutinantes, qui fait coaguler les globukes rouges. Dans les cas graves une intoxication à la phasine produit des nausées , des vomissements.

Rhino - conjonctivites Inflammation de la muqueuse nasale et de la conjonctive se manifestant par des éternuements, un prurit naso-pharyngé, une congestion nasale et une rhinorrhée aqueuse (pour la rhinite), et un prurit, une rougeur et un écoulement oculaire (pour la conjonctivite), en relation avec une hypersensibilité à un allergène.

Saponines Hétérosides très fréquents chez les végétaux. Ce sont des substances complexes toxiques pour les hommes à propriété irritantes au niveau du tube digestif. Leur toxicité par voie orale semble faible du fait que leur absorption est modérée.


PROPRIÉTÉS

I. LES TROUBLES Origines : Taille : Feuilles : Fleurs: Fruits : Habitat :

6


S

DIGESTIFS


PROPRIÉTÉS

Origines : Taille : Feuilles : Fleurs: Fruits : Habitat :

8


Sambucus nigra Sureau noir

CAPRIFOLIACEAE

PROPRIÉTÉS Les fruits , quand ils ne sont pas mûrs , contiennent une molécule qui libère des sucres et un poison violent (acide cyanhydrique) et également un alcaloïde toxique. Les baies crues consommées en forte quantité peuvent provoquer des nausées , des troubles digestifs ainsi que des vomissements chez l’homme.

Origines Origines: :Europe , N. Afrique , Asie Taille Taille::Branches arquées à rameaux dressés vigoureux. jusqu’à 10 m. Feuilles : Opposées , folioles ternes Feuilles : pubescentes Fleurs: En corymbe crème, très odorantes

Fleurs :

Fruits : Petites baies noires , mûres en début Fruits : d’automne Habitat : fossés humides, bord de chemins clairières Habitat :

Au jardin, les feuilles de sureau accélèrent la décomposition du compost. Le purin de feuilles de sureau noir est également utile en jardinage biologique pour combattre mildiou et pucerons. Ce purin aurait également le pouvoir de repousser les rongeurs (souris, mulots et campagnols). Pour ce faire, il suffit de laisser macérer 1 kg de feuilles pendant quelques jours, dans 10 l d’eau, et de le pulvériser dans son jardin.

9


Cornus mas Cornouiller male

CORNACEAE

PROPRIÉTÉS Ils peuvent être consommés crus à condition d’être bien mûrs sinon ils sont laxatifs et entraîner des troubles digestifs. Il est toxique.

Origines Origines : :S. Europe , commun dans l’est de la France Taille ::jusqu’ 13 m. de haut Taille

Feuilles ::Terne dessus , plus brillantes dessous Feuilles avec des poils aplatis. Fleurs : En bouquet jaune moutarde en fin Fleurs: d’hiver. Fruits : Rouges semblable à des cerises

Fruits :

Habitat : zones ensoleillées lisières , clairières

Habitat : terrain calcaire sec. et haies sur

10

Petit arbre ou arbuste d’intérêt décoratif pour son feuillage, sa floraison et ses rameaux, notamment en période hivernale. Les cornouillers sont surtout employés dans les massifs. Les espèces à pousses jaunes, oranges ou rouges seront associées à des feuillages persistants foncés ou plantées en groupes compacts afin de créer un effet de masse spectaculaire.


Robinia pseudoacacia Robinier pseudoacacia

FABACEAE

PROPRIÉTÉS

L’arbre contient de la robine (dans l’écorce) et de la robinine (feuilles et graines), des lectines toxiques pour l’homme . Il contient également de la phasine. La phasine a des priorités hémagglutinantes, qui fait coaguler les globules rouges. Une intoxication à la phasine peut provoquer des nausées, des vomissements et des accés de diarrhée. Dans les cas graves se produisent des saignements dans la cavité intestinale. La consommation de grosses quantités de haricots crus peut, dans des cas extrêmes entraîner la mort . Ce qui est intéressant car en parallèle on mange des beignets de fleurs d’acacia.

Origines : Europe , USA Le robinier a servi d’essence de Taille : Grêle , 10 à 20 m. Branches tordues reboisement pour stabiliser les sols car son système radiculaire est assez superfiFeuilles : 9 à 23 folioles entières ovales ciel et très étendu. vert bleutées De plus, ces racines émettent facileFleurs:Blanches parfumées en grappes ment de nouvelles tiges et, comme pendantes au début de l’été celles des autres papilionacées, Fruits : gousses brunes glabres elles enrichissent le sol en azote. Habitat : bord de routes, remblais terrains vagues.

11


Pyracantha sp. Pyracantha

ROSACEAE

PROPRIÉTÉS

Les fruits contiennent des molécules d’hétérosides cyanogénétiques. En cas de grande consommation on constate des nausées, vomissements, bouche sèche, douleurs abdominales, dilatation des pupilles cela se produit à l’ingestion de fruits, feuilles ou de racines.

Origines : l’Europe et de l’Asie Taille : de 2 à 6 m. à rameaux tortueux et très fortes épines. Feuilles : alternes persistantes ovales et lancéolées, crenelées et luisantes. Fleurs : Blanches en corymbes dense masquant le feuillage Fruits : drupes spériques de jaune à rouge Habitat : soleil qu’à la mi-ombre. Ils aiment les terres humifères, bien drainées ou à sol calcaire.

12

Les Pyracanthas sont des plantes ornementales, appréciées dans les haies et jardins pour leurs fleurs et leurs fruits colorés. Leur structure très dense et leurs grosses épines les rendent très utiles quand on a besoin de créer une haie infranchissable.


Sorbus aucuparia Sorbier des oiseleurs

ROSACEAE

PROPRIÉTÉS

Ils ont des propriétés laxatives et diurétiques. Les noyaux contiennent des traces d’amygdalosie ( hétéroside cyanogénétique) et ils provoquent des troubles digestifs

Origines : Europe , N Afrique Asie mineure. En France très commun en montagne Taille : 20 m. Couronne ovoide. Feuilles : Composées imparipennées elliptiques et dentées Fleurs : grande inflorescence aplatie blanc crème Fruits : drupe en grappe très fournie couleur orange renfermant 3-5 petits noyaux Habitat : forêt , bois clairs bord de chemins, en montagne jusquà 2400 m. alt

Cet arbre, qui est le plus répandu des sorbiers, est souvent planté comme arbre d’alignement ou d’ornement dans les parcs et jardins

13


II. LES


ALLERGIES


Betula verrucosa Bouleau verruqueux

Betulaceae

PROPRIÉTÉS Les patients atteints de rhinite pollinique souffrent tous les ans, à la même période, des mêmes manifestations: démangeaisons du nez, éternuements violents et répétitifs, nez qui coule, nez bouché appellé «rhume des foins». Des manifestations touchant les yeux, larmoiements, œil rouge et démangeaisons, accompagnent très fréquemment la rhinite allergique. Le palais et les oreilles qui démangent sont également souvent observés. Une rhinite allergique pollinique peut s’accompagner d’un asthme et de fatigue forte.

Origines : Europe , NO Asie. France dans parc jardins, Taille : 20 à 30 m. écorce blanche Feuilles : Glabres très triangulaire dentées Fruits : cônes allongés de 10 cm de longueur, dressés puis pendants pour le mâle et de 3 cm dressés pour la femelle. Dissémination par le vent :anémochorie Habitat : Espèce pionnière sur sol riche ou calcaire, parfois très sec (dunes).

16

Alors que l’allergie au bouleau était jadis limitée aux pays nordiques, elle occupe aujourd’hui en Belgique la première place parmi les sensibilisations aux pollens d’arbres. Le bouleau produit environ un tiers de l’ensemble des grains de pollen d’arbres présents dans l’air.


Corylus avellana Noisetier

Corylaceae

PROPRIÉTÉS Les noisettes sont une cause fréquente d’allergie alimentaire. Les réactions vont du syndrome oral allergique, dans le cadre d’une réaction croisée pollens d’arbres et protéines de noisette, aux réactions anaphylactiques sévères. Les signes respiratoires sont fréquents : oedème laryngé, sensation d’oppression thoracique. Les symptômes neurologiques sont aussi variables en intensité avec anxiété, troubles visuels, vertiges, paralysie des membres, des lèvres, des orbites (en général annonciatrices de réactions plus graves), confusion et coma.

Origines : Europe , Turquie Taille : jusqu’ à 15 m. A troncs multiples Feuilles : souples , cordiformes pubescentes circulaires Fleurs : châtons mâles jaunes Fruits : noisettes, enveloppés dans une involucre Habitat : bois et haies , terrains carbonatés et acides. Espèce de plaine, collines et montagnes jusqu’à 1 700 mètres d’alt.

Avec son port buissonnant, il peut former de très belles haies utiles dans les vergers. En effet, ils ont l’avantage de servir d’excellents remparts contre le vent, de refuge aux petits animaux tout en leur fournissant une alimentation de qualité grâce à ses noisettes. Le noisetier, comme le sureau, est l’hôte d’un puceron spécifique.

17


Ginkgo biloba Ginkgo

Ginkgoaceae

PROPRIÉTÉS La pulpe de l’ovule contient des acides gingkoliques qui se manifestent en automne par des dermatites ( une inflammation de la peau ) de contact qui peuvent survenir chez les personnes sensibles .Insuffisances veineuses des membres inférieurs - oedèmes - troubles de la vigilance et de la mémoire. Il cause des caillots de sang et réduit les globules rouges. L’extrait brut contient une toxine qui provoque des convulsions et la mort si on l’emploie en quantité excessive.

Origines : Asie mais très répandu en Europe , France Taille : jusqu ‘ à 28 m. rameaux courts surun tronc incliné Feuilles : en éventail alternes le long du rameau vert tendre à jaune Fleurs : dioique , en cupules Fruits : ovoïde jaune sentant mauvais à graine blanche Habitat : les sols siliceux ou silico-argileux frais.

18

On trouve des ginkgo aujourd’hui dans de nombreuses rues et parcs des grandes villes en raison de sa résistance à la pollution. L’arbre est cultivé intensivement (en particulier pour l’usage médicinal de ses feuilles) en Europe, au Japon, en Corée et aux États-Unis.


Ficus benjamina Figuier pleureur

MORACEAE

PROPRIÉTÉS le feuillage et la sève du ficus sont toxiques. Des rougeurs ou des brûlures légères peuvent être observés autour de la bouche. Il entraînerait aussi des urticaires par simple contact et des rhino-conjonctivites. De plus dans certains cas grave, en manger les branches peut donner des crises d’hallucinations dans les heures qui suivent.

Origines : Asie , Europe et en France car s’adapte à des milieux très divers , une espèce de plantes d’appartement très connue Taille : jusqu’ a 13 m. écorce gris pâle Feuilles : très coriaces , 3O cm lobées et duveteuses. Fruits : en sycone , inflorescence de plusieurs fruits Habitat :

Un des arbres le plus employé dans les plantes d’ornementation des appartement, plante des plus vendus dans les pépinieries.

19


III.LES

NEURO


TROUBLES LOGIQUES


Euonymus europaeus Fusain d’Europe

CELASTRACEAE

PROPRIÉTÉS Les baies contiennent des molécules porteuses de la toxicité Cardiotoxique. Action voisine de la digitaline. Troubles possibles sont l’ irritation du tube digestif, violentes diarrhées, vomissements, des convultions et des syncopes possibles. Troubles cardiaques et neurologiques grave

Origines : Europe de Nord Taille : De 2 à 6 m. Feuilles : Feuilles opposées, lancéolées à elliptiques, stipulées, très finement dentées Fleurs: Fleurs régulières vert jaunâtre, 8-10 mm, de type 4, réunies par 3-5 en corymbes Fruits : Capsules pendantes, rose vif Habitat : bois et haies rustique, mi-ombre sol riche, neutre et bien drainé (). Il préfèrera être à l’abri du vent.

22

Elle est très utilisée comme plante ornementale en haies ainsi que dans les jardins.


Ilex aquifolium Houx commun

ILICACEAE

PROPRIÉTÉS Les feuilles contiennent des alcaloides, en grande quantité (20 à 30 fruits), on observe des troubles neurologiques, dans les cas graves déshydratation et convulsions. Les enfants sont les plus touchés. En cas d’ingestion de très grandes quantités de feuilles ou de baies, ils peuvent présenter des troubles nerveux tels qu’une torpeur suivie d’un coma.

Origines : Asie , commun en France Taille : jusqu’ à 20 m. branches basses en cascade Feuilles : persistantes, très luisantes, grands arbres à feuilles planes, sans épines Fleurs: fleurs mâles avec 4 étamines petites blancâtres Fruits : drupe rouge vermillon à noyaux Habitat : sous-bois ombragés plus ou moins humides

Le houx est très souvent cultivé dans les jardins pour ses qualités ornementales. C’est une plante qui supporte très bien les situations ombragées ou semi-ombragées, les variétés à feuillage panaché supportent cependant très bien le grand soleil. C’est une plante relativement rustique qui peut supporter des gelées ponctuelles jusqu’à - 15 ° C.

23


Crataegus monogyna Aubepine

ROSACEAE

PROPRIÉTÉS Les fruits ne sont pas toxiques mais leur chair farineuse et fade le sont. La consommation de grandes quantités de sommités fleuris entraîne des troubles vasculaires et respiratoires. Les effets de l’aubépine pourraient s’ajouter à ceux de la digitale et d’autres plantes ayant un effet sur la fonction cardiaque.

Origines : Europe Taille : jusqu’à 10 m. Feuilles : alternes ovales triangulaires cunéiformes 3 à 7 lobes Fleurs: blanche, odorante en corymbe, 1 seul style Fruits : drupe rouge à 1 noyau Habitat : Forêt, broussailles, haies, sur sol argileux ou limoneux, plaine, 1700 m

24

Utilisée comme plante ornementale (nombreux cultivars), et pour la constitution de haies vives. Utilisé comme porte-greffe du Néflier et des Poiriers


Prunus laurocerasus Laurier cerise

ROSACEAE

PROPRIÉTÉS La chair du fruit n’est pas toxique, mais la graine contenue dans le noyau l’est et contient des hétérosides cyanogénétiques ainsi , le fruit contient un poison très vénéneux. Les symptômes correspondent à une irritation des muqueuses , des problèmes respiratoires, des tremblements, des convultions.

Origines : Asie mineure, subspontané en France dans les régions à hivers doux Taille : Buissonant jusqu’à 18 m. Feuilles : Vert foncé vif, coriaces à nervures et minuscules dents. Fleurs : en grappes blanches dressées Fruits : «cerises» noirâtres de 15 mm Habitat : les bois clairs ou des haies. Il apprécie les sols neutres ou légèrement acides, ensoleillés ou à moitié ombragés.

Par la toxicité de leur fructification et de la litière qu’ils produisent, les formations de laurier cerise ont un intérêts très limité pour la faune sauvage des jardins


IV. LES ARBRES


MORTELS


Toxicodendron radicans

(syn. Rhus toxicodendron)

ANACARDIACEAE

Sumac veneneux

PROPRIÉTÉS Cette plante, très allergisante donne des démangeaisons, de pustules. Toutes les parties de la plante contiennent une résine appelée urushiol peau et qui provoque l’irritation des muqueuses de l’homme. La simple utilisation d’outils ayant séjourné sous l’arbuste peut déclencher des crises allergique violentes. L’inhalation de fumées de l’arbre brûlé peut provoquer de graves intoxications. Le poison se montre long et douloureux suite des gonflements et des éruptions causant une douleur extrême et, éventuellement, des difficultés respiratoires mortelles.

Origines : Europe et Etats- Unis Taille : 7 m. De hauteur Feuilles : alternes trifoliolées, foliaoles ovales arrondies Fleurs: jaunâtres en petites panicules Fruits : drupes jaunes molles à noyau Habitat : humide ou inondé les sols, marécages et les tourbières.

28

Aux USA , cette plante pose d’ importants problèmes de santé publique dans les régions ou elle est abaondante. Les horticulteurs, le personnel des eaux et forêts et les pompiers sont les plus touchés. Cette plante est déconseillée dans les aménagements malgrès son beau feuillage automnale.


Aesculus hippocastanum Marronier d’Inde

HIPPOCASTANACEAE

PROPRIÉTÉS Les intoxications graves seraient le résultat d’une consommation régulière des marrons. Cette espèce est toxique et contient de la saponine toxique. à ne pas administrer en cas de grossesse ou d’hypertension. Les Symptômes nerveux sont des délires entrecoupés de phases de somnolence, mydriase, (La mydriase caractérise une augmentation du diamètre de la pupille), congestion du visage jusqu’à des cas d’empoisonnements mortels.

Origines : Europe, Caucase, Très répandu en France Taille : Arbre 20 à 25 m. Forme arrondie Feuilles : grandes, long pétiole , palmée à 7 folioles dentées Fleurs : thryses pyramidales, blanches rosées Fruits : capsules épineuses à une seule graine (marron) globuleux, à tégument Habitat : bois humides à sols fertiles , sols sablo-limoneux

C’est comme arbre d’ornement, et moindrement d’alignement qu’il est utilisé, pour son feuillage dense, ses fleurs bien visibles, et des marrons autrefois jugés très exotiques.

29


Ligustrum vulgare Troene d’Europe

OLEACEAE

PROPRIÉTÉS Les fruits , ingérés en quantité importante (10 à 15 baies) provoquent des symptômes digestifs , neurologiques et cardiaques. Les réactions sont une agitation, convulsions, coma, arythmie avec tachycardie, difficultés respiratoires La gastro-entérite résultant de l’ingestion peut persister 48 à 72 heures . De plus des irritations du tube digestif, atteinte rénale , collapsus possible. Il y a eu des cas de mort observés.

Origines : Europe Taille : De 1 à 3 m Feuilles : Feuilles opposés, lancéolées, entières, vert foncé, luisantes, à court pétiole Fleurs: Fleurs régulières de type 4, blanches, parfumées, Fruits : Baies charnues, 6-8 mm, vertes puis noire à maturité, Habitat : Lisière des forêts, broussailles, haies, talus, bord des route.

30

Son écorce a servi à produire des colorants (teinture jaune). De son fruit on tirait une couleur noire ou une encre violacée qui a servi de colorant pour foncer le vin. « On en fait une couleur noire & un bleu turquin dont les Teinturiers se servent, & surtout les enlumineurs d’estampes; on en peut faire d’assez bonne encre, & les frélateurs les emploient quelquefois pour donner de la couleur au vin, mais fort aux dépens du goût » .


Castanea sativa Chataigner

FAGACEAE

PROPRIÉTÉS Une intoxication avec du Châtaignier conduit à une salivation excessive, des douleurs abdominales, des vomissements, des diarrhées. Ils peuvent causer une occlusion intestinale en bloquant le transit digestif. Des troubles neurologiques peuvent apparaître comme tremblements, difficulté respiratoire, pupilles dilatées, paralysie, lesquels peuvent amener au coma et à la mort.

Origines : S. Europe , N. Afrique , Asie mineure Taille : élancé , jusqu’à 36 m. Feuilles : Grandes , dents épineuses Fleurs : chatons jaunes crème Fruits : bogue épineuse renfermant 3 chataîgnes Habitat : fomation siliceuse, calcifuge

Exploité en taillis pour son bois ou cultivé en verger. Le bois de châtaignier peut être employé pour des charpentes, en ébénisterie ou la confection de barrières. Il est naturellement imputrescible, son tanin éloigne les insectes et ses propriété mécaniques en font un bois de meilleure qualité que le chêne.

31


Prunus amygdalus var. amara Focke Amandier amer

ROSACEAE

PROPRIÉTÉS Ses amandons amers contiennent de l’amygdaline ou amygdaloside, un glucide qui après mastication produit de l’acide cyanhydrique qui est toxique et qui peut inhiber la respiration. Les signes sont des malaises, des sueurs de la tachycardie , un coma et une convultion. L’acide cyanhydrique est toxique même à petites doses. Une vingtaine d’amandes amères peuvent tuer un homme.

Origines : Europe , subspontané dans les régions viticoles. Taille : 11 m. Feuilles : caduc , vert sombre , longues feuilles alternes Fleurs: grandes rose mauve solitaires Fruits : amande , drupe non comestible charnue vert-amande Habitat : sol caalcaire et sec

32

On distingue la variété sativa qui produit l’amande douce consommable et la variété amara. L’amande douce est riche en acides gras, protéines, calcium, fer, magnésium, phosphore, potassium, vitamines B1, B2 et E. L’amande douce est consommée fraîche, séchée ou sous forme de pâte, et fournit une huile très fine de couleur claire, qui est utilisée en cosmétique et en pharmacie.


CONCLUSION

L

’étude cas par cas des arbres toxiques a été un enseignement sur les effets non souhaités de l’ingestion de fruits ou de feuilles . On a pu analyser les circonstances et comprendre les différents niveaux d’intoxications que ceux-ci induisaient. Ainsi , manger un fruit peut soit nous donner des infections digestives, des dermites, des folies , une perte de connaissance jusqu’ à mort sans suite. Il faut donc prendre en compte ce phénomène grave dont peuvent être victimes les usagers d’aujourd’hui et de demain dans les aménagements et dans le Paysage. Nous sommes responsables des espèces plantées dans nos projets, nos jardins, places et paysages de toute échelles. Ce n’est pas pour cela qu’il faut s’abstenir de planter une espèce trop nocive pour l’homme mais plutôt prendre en compte son impact et ne pas le négliger. Installer des arbres qui à forte consommation peuvent donner la mort est possible, et il ne faut pas les éliminer et ce n’est pas en passant à côté des problèmes que l’on peut les résoudre , c’est pourquoi il faut mettre en avant les connaissances que l’on a sur la toxicité des plantes plutôt que de les cacher et les taire. En effet , cela peut être dangereux, mais faut il encore que les personnes ingèrent un nombre important de fruits de l’arbres. C’est d’ailleurs le métier des pharmaciens d’informer, mais aussi des paysagistes, de «prévenir de ces accidents» en travaillant la mise en espace de ces arbres, en jouant sur les zones, en donnant accès ou pas aux végétaux , le paysagiste et le botaniste sont responsables de ces espèces quand elles sont plantées volontairement. Ce travail nous a permis de prendre en compte à la fois les degrés d’intoxications, les impacts de certaines molécules dans les végétaux, mais aussi de se rendre compte que ces espèces nous entourent quotidiennement dans nos climat tempérés et que nous devons y prendre garde tout en continuant à les inscrire dans le paysage.


BIBLIOGRAPHIE -ANSEL Jean-Luc. Les saveurs des arbres. Ed. Eyrolled. 2006 -Girre Loïc .Guide des baies toxiques des jardins et campagnes. Editions Delachaux Et Niestle.2001 -HASELBACH Steffen. Arbres. Ed. Marabout d’nature. 2006 -JOHNSON Owen. Guide Delachaux des arbres d’Europe. Ed Delachaux . 2005 -REYNAUD Joel. La flore du Pharmacien. Ed TEC .2002 -Simon Jacques . Arbres . Ed Passage piéton. 2008 -TICLI B. Encyclopédie des Arbres de France et d’Europe. Ed de Vechhi. 2004 -page de couverture

Les arbres toxiques  

Classification des arbres et arbustes toxiques des maux à la mort

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you