Issuu on Google+


Édition 03 JUIN 2013

SOMMAIRE Note de l'éditrice L’été à nos portes Les Pinterests de Mademoiselle. Notre coup de cœur parmi nos pins. Marilyne Lachance En entrevue et mode tropical Circuit entraînement! Nos chroniqueurs en entraînement physique vous proposent un circuit d’entraînement génial. L’importance de la beauté Éditorial par Olivier Damato Nutrition Manger santé cet été. Par Karine Chamberland

Un autre mois qui débute et l’été arrive à nos portes. Je suis ravie de pouvoir vous présenter au nom de l’équipe, la troisième édition de notre magazine. Nous avons eu la chance d’être accueilli à l’Hôtel Universel de Québec pour la séance photos mode tropical avec la comédienne Marilyne Lachance. Quoi dire d’autre que : wow ! Une magnifique journée de mode. Vous pourrez découvrir les coulisses et résultats photos-vidéo de notre travail et laissez moi vous dire que c’est magnifique. Vous pourrez aussi en apprendre davantage à propos de Marilyne en lisant l’entrevue que ma collègue Mélissa a réalisée avec la belle. Ce mois-ci en entraînement, nos coachs vous proposent un circuit du tonnerre pour la mise en forme. Je pense à l’été qui arrive et l’idée de l’entraînement circuit à l’extérieur est tout simplement génial ! L’éditorial de ce mois-ci est rédigé par mon nouveau collègue Olivier Damato, mannequin et adorable rédacteur, il nous présente des réflexions sur l’importance de la beauté corporelle dans la société d’aujourd’hui. Un édito à lire absolument et n’hésitez pas à nous écrire pour nous partager votre opinion sur le sujet. Sur ce, je termine en vous annonçant que je me remets d’une opération à l’appendicite et que mes pensées vont à tous les gens qui malgré un mal physique foncent au quotidien pour accomplir leur rêve. Bisous et bonne lecture.

Vanessa M. xx Éditrice en chef


Entrevue avec Marilyne Lachance Par Mélissa N. Roberge

Marilyne Lachance se définit elle-même comme une touche-àtout qui veut tout faire en même temps. Elle voudrait à la fois être comédienne, massothérapeute, avoir sa propre clinique, jouer de la batterie, faire de la danse, profiter de la vie et vivre simplement sur une île, entourée des deux grands bonheurs de sa vie : son chum et sa fille. Mademoiselle aime le STYLE a eu la chance de s’entretenir avec elle pour discuter de ses projets personnels et professionnels. Portrait d’une passionnée.


Marilyne Lachance en rafale Un acteur ou personnalité d’ici ou d’ailleurs : Joël Legendre, j’ai toujours trippé sur sa voix. J’ai grandit avec Aladin, nous dit-elle avec un sourire dans la voix. Une journée d’été parfaite pour toi : soleil, piscine, kayak, bateau, ma fille et mon chum.

L’été, es-tu davantage farniente ou en constante ébullition? : En général, j’ai toujours besoin que ça bouge autour de moi, donc en constante ébullition. La question girly : ton drink estival préféré? : Un margarita


Marilyne cumule les contrats de mannequinat et d’actrice depuis 1998. C’est en 2004 qu’elle est révélée au grand public grâce au concours, Mon premier rôle dans Virginie. « Les gens de mon entourage m’incitaient tous à m’inscrire. Ça faisait vraiment longtemps que je voulais faire ce métier. Parmi plus de 3000 participants, j’ai été choisie par le public et par Fabienne Larouche. J’étais supposée incarner le rôle d'Anne-Dominique Cartier, une élève du pensionnat SainteVéronique, que pour quelques épisodes, mais la production a décidé de prolonger mon contrat pendant deux ans ». L’expérience « Virginie » a été une véritable école qui lui a non seulement appris beaucoup sur l’aspect technique, mais également au niveau de la rigueur.


« Sur un plateau de tournage comme celui de Virginie, ça roule beaucoup. On n’a pas le temps de refaire beaucoup de prises. Je devais savoir rapidement mes textes et travailler en équipe ». Au plan humain, Virginie, a apporté beaucoup à Marilyne, qui a combattu, ce qu’elle nomme ellemême, « le syndrome de l’imposteur ». Comme elle avait obtenu son rôle dans un concours, elle avait peur du jugement de ses pairs. Elle sentait le besoin de prouver qu’elle méritait sa place. L’expérience lui aura donc appris à repousser ses limites pour être fière d’elle et s’intégrer à un groupe déjà en place. Cette touche-à-tout adore son métier de comédienne puisqu’il lui permet justement de pouvoir se glisser dans la peau de quelqu’un d’autre durant quelques instants. Le contact humain est très important pour elle, car Marilyne a besoin de gens autour d’elle, de les comprendre, de les aider. Cette femme multifonctionnelle (il faut comprendre qu’en plus d’être comédienne, elle est également zoothérapeute, massothérapeute et accompagnante en relation d’aide dans les écoles primaires) avoue d’emblée que les difficultés reliées au métier de comédienne lui ont parfois donné le goût de tout abandonner. « C’est parfois difficile de garder la confiance en soi quand tu vis des rejets en audition. Tu y crois, tu travailles fort et tu n’as pas le rôle que tu voulais. C’est donc pénible de vivre beaucoup de défaites ».


Toutefois, cela ne l’empêche pas d’avoir envie de relever plusieurs défis professionnels en même temps. Elle avoue en riant qu’elle a en beaucoup trop. Ce qui l’allume présentement, c’est sa clinique de massothérapie. Elle caresse également le grand rêve de combiner toutes ses passions. Elle nous confie à la blague, qu’elle planifie déjà son projet de retraite en voulant développer le coaching pour les enfants en difficulté, en mixant la zoothérapie, la massothérapie et la relation d’aide. Pour le moment, sa priorité professionnelle reste cependant son métier de comédienne, car elle a l’impression de ne pas être encore allée au bout et explorer toutes les avenues qui s’offrent à elle. La dynamique jeune femme avoue également que les émissions pour enfants la branchent beaucoup pour le moment. La maman d’une adorable fillette de 3 ans souhaiterait endosser un rôle d’une série comme Cornemuse : « Je veux un jour enfiler un déguisement de personnage pour tout-petit. Un enfant, ça embarque facilement. Tu dois te laisser aller, c’est un lâcher-prise. Le monde imaginaire d’un enfant me fascine. Cornemuse c’est hot! » ajoute-t-elle en riant.


Marilyne a adoré son expérience de « cover-girl » avec Mademoiselle aime le STYLE ». Celle qui admet ne pas être tendance à tous les jours de sa vie, a beaucoup aimé les looks que l’équipe avait imaginés pour elle. « D’habitude, j’aime le linge mou, mais je dois avouer que le résultat est superbe. Ça été vraiment agréable de travailler avec une équipe jeune et dynamique. » Ceci dit, la charmante comédienne a également la chance de travailler avec son amie d’enfance, Marilène Duchesne qui est designer (Collection MaDuchesse) et styliste. Celle-ci s’occupe donc de la conseiller et de l’habiller lors d’évènements.


Quel genre de maman es-tu? Je suis assez mère poule, mais je pense que je suis une maman cool en même temps. Je veux que ma fille soit une jeune femme ayant confiance en elle, et qu’elle se trouve belle, mais en même temps qu’elle ne fasse pas de sa beauté un atout. Je trouve ça dur de penser qu’un jour sa fille va avoir des complexes.

devenu la normalité. J'aime ma vie de famille, Ce que l’on peut te souhaiter pour la belle saison à venir? La zénitude, que ça continue. Je veux juste profiter de la vie et continuer à faire des contrats en tant que comédienne et continuer d’évoluer dans ce métier que j’aime tant.

Ce que la maternité a changé?: Je peux facilement être la femme et la maman en même temps. Les gens me disaient souvent que ma vie allait change; ce qui est vrai, mais cela s’est fait tout naturellement et de façon très positive. Je n’ai pas trouvé cela difficile du tout, pour moi c’est

C’est ce que l’on souhaite à notre belle, énergique et amoureuse de la vie, Maryline Lachance, que l’on pourra voir dans le prochain film de Marc-André Lavoie. On ne peut rien révéler pour l’instant, mais ce sera à surveiller dans un cinéma près de chez vous. ------------------------------------------


E PRINTEMPS, DONNEZ UN


ENTRAÎNEMENT EN CIRCUIT. Sortez de la routine… L’entraînement en circuit est un type de conditionnement physique qui est rapide, efficace, exigeant et qui sollicite tous les muscles du corps. PAR

Florian Bianchi

C’est une excellente méthode d’entraînement pour sortir de la routine et se mettre au défi. Il offre un bon moyen de développer la force, l’endurance (aérobie et anaérobie) et la coordination. En plus de brûler un maximum de calories en peu de temps et d’améliorer l’aspect physique, l’entraînement en circuit bien conçu permet d’améliorer les performances chez les athlètes.

Anciennement, l’entraînement en circuit était pratiqué que par les athlètes de haut niveau pendant la saison morte et au début de l’avant-saison pour développer une condition physique de base solide et préparer leur corps à un entraînement subséquent plus stressant. Il est maintenant très populaire auprès du grand public. Sa versatilité fait en sorte qu’il est facilement adaptable à tous les niveaux de conditionnement physique.


Les séances d’entraînement en circuit peuvent être pratiquées à l’intérieur comme à l’extérieur et comprennent généralement une dizaine de stations. Conçu pour les hommes et les femmes, ce type d’entraînement consiste à exécuter des mouvements successifs avec des appareils tels que le prowler, traîneau, pneu, masse, corde de bateau, etc., suivis d’une courte période de repos. Le circuit est ensuite répété un certain nombre de fois, dépendamment la condition physique des participants. Ce type d’entraînement par intervalles permet un meilleur volume d’entraînement à 100% du VO2 Max (consommation maximale d’oxygène). Les temps de pause servent à la récupération du système métabolique, à la régénération des sources énergétiques et à restaurer l’oxygène dans les muscles. Il existe six types de circuit. Les circuits de poussé, de tiré et de lever/transport

avantagent le système énergétique. Les circuits de puissance nécessitent le transport d’une charge maximale le plus rapidement possible. Les circuits de force nécessitent de transporter une charge supramaximale sur une courte distance et finalement, les circuits de vitesse qui demandent un effort cardiovasculaire de 50% de sa force maximale sur une distance donnée.


Les bienfaits d’un entraînement en circuit: -

Améliore le système cardiovasculaire; Améliore la force et l'endurance musculaire; Améliore le tonus musculaire et raffermit le corps; Améliore l'équilibre et la flexibilité; Favorise la perte de poids; Est favorable pour la remise en forme générale; Améliore la capacité anaérobique.

Le Prowler Pousser ou tirer sur une distance donnée. On peut y ajouter du poids supplémentaire au besoin.

Le Traîneau Tirer avec un harnais au corps, avec des sangles ou encore avec une corde de bateau sur une distance donnée. On peut ajouter du poids supplémentaire au besoin.


La Marche du Fermier Marcher avec une charge dans les mains sur une distance donnée.

Le Pneu Lever ou sauter dessus ou à l’intérieur du pneu.

La Corde Solliciter les muscles des épaules ou tirer les différents appareils sur une ligne droite sur une distance donnée.


Profitez de la 1ère édition du Défi Bianchi, vendredi 14 juin prochain, pour venir essayer l’entraînement en circuit. Tous les fonds obtenus par l’entremise des circuits seront versés à la fondation Opération Enfants Soleil. Animé par le conférencier Sylvain Boudreau, plusieurs personnalités participeront à cet évènement dont Simon Gagné, Hugo Girard et Glen Constantin. Venez les rencontrer ou même, venez faire un tour de circuit avec eux. Pour

seulement 20$, vous aurez du plaisir garanti, en plus d’aider la cause. Entre 7 am et 7 pm, on vous attend en grands nombre au Méga Fitness Gym, 1400, avenue Saint-Jean-Baptiste, Québec. Soutenu par l’équipe de RE/MAX ACCÈS, l’évènement vise à aider les enfants qui ont besoin de nous tous pour affronter leur combat. Pour plus d’information sur le Défi Bianchi, contactez-nous aux 418-847-1000 ou 418-948-1000.

GAGNEZ la veste sans manche création Zzi Design portée par Marilyne lors de la séance mode! Participer dès maintenant les amies, le tirage se fera le 21 juin prochain via notre page Facebook!


E PRINTEMPS, DONNEZ UN


Ma génération est impatiente! Êtes-vous réellement conscient de la vraie importance de la beauté corporelle? PAR OLIVIER DAMATO

Génération impatiente Je qualifie notre génération de très impatiente, car ce défaut se reflète dans toutes les sphères de notre vie. Que ce soit avec l'éducation, le poids, la mise en forme ou l'amour, les gens veulent tous arriver à destination le plus vite possible, sans savoir que cette destination n'aurait aucun sens sans la route qui la précède. Comment apprécier des hommes ou des femmes merveilleuses sans avoir fréquenté les pires crapules?

Pourquoi vouloir être mince à tout prix lorsque la mise en forme est une meilleure solution ? Pourquoi vouloir doubler le volume de certaines parties du corps le plus vite possible même lorsque votre silhouette est proportionnelle ? Et pourquoi autant de chirurgies esthétiques chez les moins de 25 ans ?


Poids Vous connaissez peut-être des gens qui jouent avec leur poids autant qu'on peut changer de chansons préférées. Cela se produit lorsque les personnes

veulent être séduisantes, tout en détestant l'entraînement. Durant trois semaines, elles vont se priver de nourriture, maigrir à vue d’œil avec l'apparition de joues creuses et de cernes. Cela ne fait toujours qu'un temps, car on ne peut vivre de cette manière. Par la suite, c'est le retour du balancier et la personne se met à manger n'importe comment en retournant dans les fast-foods ou les dépanneurs. Ces personnes vont toujours être malheureuses, car leur mode de vie n'est pas bien balancé. Cela a pour conséquence de ne jamais voir d'amélioration à long terme.


Entraînement D'autres personnes seront des passionnées de l’entraînement et elles vont aller s’entraîner presque tous les jours. Souvent, lorsque tu vas toujours à la salle de sport, c'est parce que tu veux voir des résultats rapidement. Ces personnes seront portées à se regarder les bras, les abdominaux et le torse assez souvent. Le problème, c'est que cela peut être très long avant d'avoir des résultats minimes. Ce sont surtout les hommes qui vont se tourner vers les stéroïdes anabolisants ou autres drogues vétérinaires. C'est bien si vous voulez en prendre jusqu'à la mort. Le problème avec ces substances, c'est qu'il faut continuer à en prendre et débourser de l'argent pour garder les résultats. Si vous arrêtez d'en prendre, votre poids descendra par la suite. J'ai déjà vu un garçon de mon âge devenir costaud

très vite et se voir régresser par la suite. Si vous voulez être mannequin fitness, c'est presque indispensable d'en consommer (désolé mais c'est vrai). Mais si le but n'est que d'être plus séduisant sans faire de culturisme, désolé mais vous êtes un peu loser (désolé mais c'est vrai).


Avec l'entraînement, il ne faut pas oublier que le plus l'important c'est la santé. C'est possible d'avoir un beau corps et d'être en santé. Il faut seulement être patient et discipliné dans la fréquence des séances et la nourriture consommée. Chirurgie La pire épidémie dans mon cercle social ce n'est pas la grippe, mais bien les chirurgies esthétiques. Demandez-vous toujours avant de subir une chirurgie si c'est un défaut qui vous empêche d'avancer dans la vie. Demandez-vous aussi si vous ne pourriez faire quelque chose de plus constructif avec votre argent, comme par exemple, aller décrocher un diplôme, moins travailler durant vos études ou faire fructifier cet argent pour une future maison. Les chirurgies pour garder une apparence jeune ont leur raison d'être, mais les opérations dans la vingtaine en descendant,

c'est un peu tiré par les cheveux. Hyper-sexualisation Pourquoi tout cela ? Les personnes croient en général que leur apparence physique est un vecteur décisif sur la vitesse ou la possibilité de voir l'amour cogner à la porte. On croit à tord que notre apparence physique va nous aider à décrocher les demandes en mariage ou des amis branchés. Ce qui vous empêche de décrocher tout ça, c'est le manque de confiance en soi qui ne permet pas d'affirmer notre personnalité à son meilleur. Les gens aiment s'entourer de personnes qui dégagent une certaine confiance et surtout de la loyauté et du soutien. L'idéologie que tout passe par la beauté est due à l’hypersexualisation véhiculée par les médias, les réseaux sociaux et la publicité. On a fait le tour des femmes et maintenant, il y a une tendance très accrue chez


les hommes. Achète mon produit et tu seras comme mes mannequins, revêt mes fringues et tu seras comme mes mannequins ou porte des caleçons Diesel et tu seras plus séduisant. Sur les réseaux sociaux, on peut voir des milliers de photos de personnes qui ont été capable de se former un

amassant quelques jeunes et en les déshabillant sur les réseaux sociaux dans le but de faire un peu d'argent avec l'attention que cela va occasionner. On exploite la jeunesse et la naïveté pour vendre. Les conséquences sont graves pour les jeunes qui pensent que la belle vie, que le meilleur style de vie, c'est de ressembler à tous ces nudistes qui nous sont exposés.

Les personnes n'aiment pas se voir rappeler qu'elles ont des petits seins, des petits bras ou un tour de taille plus large. beau corps au fil des années. Cela attire l'admiration et malheureusement autant de jalousie. Beaucoup de compagnies indépendantes suivent les traces des plus grosses en

Les publicités créent des complexes, des insécurités et des problèmes de santé par la suite. Heureusement, les gens sont de plus en plus conscientisés sur ces pratiques malhonnêtes.


Dans son dernier passage à l'émission "Dans l’œil du dragon", la boutique "Un style de vie" s'est fait dire: - Si vous emploieriez des femmes, on vous lapiderait; - Vous n’avez aucune innovation de concept; - Vous n'avez inventé aucun produit; - Je passe (4 fois). Voyez : http://www.tou.tv/dans-l-oeil-du-dragon/S02E03 (4ième quart)

Comme je l’ai mentionné auparavant, c'est toujours le même concept Victoria Secret ou Abercrombie & Fitch qui est copié de plus en plus en versions bas de gamme. Le succès de ces deux magnifiques entreprises a fait apparaître des signes de dollars dans les yeux de nos entrepreneurs contemporains. Je me fais un devoir de militer contre l’hyper-sexualisation pour un avenir meilleur et plus sain.


L’été synonyme de… manger santé! L’été c’est les grandes chaleurs, les terrasses surpeuplées, les vacances sur le bord de la mer, les desserts glacés rafraichissants, les feux de camp rassembleurs… PAR KARINE CHAMBERLAND

L’été c’est également l’occasion d’accumuler une quantité phénoménale de vitamines pour faire face au retour du temps gris à l’automne. Cap sur une des tendances alimentaires de l’été!

Une passion pour la terre de chez nous Cet été, on privilégie les aliments dans leur forme naturelle. Exit les pesticides et autres contaminants, le jardinage est à l’honneur. Les centres jardins regorgent de plants de diverses espèces pour combler vos goûts.


Du concombre à la citrouille en passant par la ciboulette, les choix se multiplient. Laissezvous guider dans cet univers où

tous vos sens seront comblés : l’odeur des herbes, le goût brut des aliments au naturel, l’arc-enciel de couleurs…

On aime : la dépense énergétique (comme quoi entretenir ses plants est un sport en soi!), les mignons tabliers qui rendent le tout tellement « fashion » et le clin d’œil beauté qu’apporte un jardin bien entretenu.

cargaison de légumes de saison, et ce, sans avoir à travailler! Les marchés en plein air constituent également un endroit incontournable pour jeter un coup d’œil aux récoltes de saison!

Le manque d’espace vous interpelle? Les jardins communautaires constituent une option plus qu’alléchante. Conçus par les citoyens d’une même municipalité, ces jardins offrent des lots de terre permettant d’y faire pousser vos légumes préférés. Vous n’avez pas l’âme d’un jardinier? N’ayez crainte, les paniers bio viennent à la rescousse! Un concept fort intéressant, qui promet une

Avis aux citadins résidents en plein cœur de la ville, sachez que certaines d’entre elles innovent en rendant accessible un espace jardin directement sur la toiture des grands immeubles. Qui aurait cru qu’avoir accès à ce genre de petite serre est si prisé?

Manger vert, une nouvelle tendance! Adepte de régimes? Loin de moi l’idée de vous soumettre à la torture! L’alimentation vivante alias le crudivorisme est pourtant sur toutes les lèvres cette saison. Nouvelle tendance? Pas vraiment, celle-ci existe depuis plus de 2000 ans.


Ce qui fait d’elle une nouveauté : la popularité et l’intérêt pour la consommation des aliments les plus naturels possible. Bien que le crudivorisme regroupe plusieurs types d’alimentation en soi, il s’agit généralement de consommer les aliments majoritairement crus. L’intérêt ? La consommation maximale de vitamines contenues dans les légumes et fruits crus et la mise à l’écart des aliments transformés regorgeant notamment de sodium. Petit bémol, ce type d’alimentation peut parfois devenir monotone et pourrait causer certaines carences si trop de groupes alimentaires sont mis à l’écart sans être remplacés. Comme tous autres régimes, la clé est la variété. Rien ne vaut une alimentation équilibrée intégrant plusieurs types d’alimentation. Attention à l’exclusivité!

Coup de cœur de la chroniqueuse Depuis quelques années, les smoothies ont la cote. Parfait pour commencer la journée ou pour un « boost » d’énergie postentraînement! La tendance du moment : un smoothie vert et naturel. À base de fruits frais et de légumes verts feuillus, ce mélange revigorant aura tout pour vous plaire! Ajuster selon votre humeur, gageons que vous aurez une allure « vitaminé » dès la première gorgée!



03 ÉDITION - MADEMOISELLE AIME LE STYLE