Page 60

Maillardville – L’influence canadienne-française

Society. Il lui importe beaucoup de préserver l’histoire de Maillardville et il rédige plusieurs livres d’histoire sur la la vie et les événements de sa communauté. Le centre communautaire Place Maillardville est situé au 1200 de l’avenue Cartier. Il offre des programmes en français pour tous les niveaux, des bébés aux adultes, dont de l’aide aux devoirs pour les enfants inscrits en immersion française. Les professeurs en immersion française peuvent améliorer leurs compétences. On y enseigne des cours de conversation française pour adultes des niveaux novice à avancé. Pour les nouveaux venus à langue et à la culture, il existe un club de conversation française dont les participants s’exercent lors d’activités sociales.12

Activités sociales La salle Tremblay à Maillardville, au coin des rues Brunette et Laval, est un endroit très populaire. Des matchs de boxe y ont lieu.

Johnny Dicaire y anime des danses carrées. Des concerts sont produits par Arcade Paré, habituellement suivis d’une soirée de variétés pour tous, dont un jeu de cartes populaire appelé whist. Des danses sont souvent organisées la fin de semaine et on peut louer la salle pour des événements communautaires. Il y a aussi une salle de cinéma.13 Les sports représentent un aspect très important de la vie communautaire, surtout le hockey et le baseball. En hiver, Harry Thrift loue la salle agricole toutes les deux semaines pour organiser des danses. Antonio Paré passe prendre les clients d’Harry et les conduit aux danses.14 Une autre destination populaire est la ferme laitière des Booth. Le plus gros événement est la fête du 1er juillet. Des pique-niques et des événements sportifs comme des courses et la balle-molle sont aussi organisés à la ferme.15 Les fêtes du samedi soir dans les

Picnic At Booth’s Field, 1928

52

maisons des particuliers sont des événements importants. Tout le monde dans la communauté apporte quelque chose. Les gens jouent de la musique et dansent. Et le samedi suivant, la fête a lieu chez quelqu’un d’autre.16 Le club des louveteaux et des scouts francophones de Maillardville est fondé en 1957 par Jean Lambert qui devient plus tard commissaire régional et président des scouts francophones de la C.-B.17 Un jamboree régional est organisé au parc Belcarra. Trois cents scouts francophones, venus de Maillardville jusqu’à Saint-Boniface au Manitoba, y participent.18 Les enfants descendent souvent la route Marmont jusqu’à la cour arrière de Fraser Mills en traîneau. Chaque promenade compte entre huit et dix personnes. Pour prévenir les accidents, quelqu’un arrête la circulation sur la route Brunette. Pour aller patiner, les enfants marchent jusqu’au lac Como.19

Hoc historybook030311 blk  
Hoc historybook030311 blk  
Advertisement