Page 24

La Première nation Kwikwetlem

graduellement les pensionnats indiens en C.-B., mais le dernier pensionnat ne ferme qu’en 1985. Tous les enfants autochtones peuvent désormais fréquenter une école publique ou privée de leur choix, tout comme les autres enfants canadiens. En 1972, dans l’affaire Calder, la Cour suprême du Canada statue que les Nisga’a du nord de la C.-B. n’ont jamais renoncé à leurs droits territoriaux, forçant ainsi le gouvernement provincial de la C.-B. à entamer, pour la première fois, des négociations avec les nombreuses Premières nations de la C.-B. car peu de traités, voire aucun, ont été négociés ou signés autrefois.

les égouts, le téléphone et l’eau courante, avant les années 1980. En 1988, Winnefred Joe devient chef à contrecœur, car elle n’a pas la formation pour occuper ce poste. Mais, comme bien des femmes autochtones, elle est forte et constate que les choses doivent changer. Elle prend soin de ses enfants et de ceux de sa sœur, particulièrement après les problèmes émotionnels qu’ils vivent à cause des pensionnats. Prenant les choses en main, elle fait venir du gravier et des matériaux de remblayage pour prévenir l’inondation des terres. Elle ne se contente pas des « règlements » du gouvernement pour obtenir ce qu’elle sait être véritablement indispensable pour son peuple.

En dépit des changements qui se produisent, les Kwikwetlem n’auront toujours pas plusieurs des nécessités que nous tenons pour acquises, dont

Comme bien d’autres Premières nations en C.-B., en dépit des épreuves physiques, émotionnelles et économiques s’échelonnant sur plusieurs

Kwikwetlem First Nations Canoe Building 2010

16

générations, les Kwikwetlem sont parvenus à survivre. Avec leur conseil de bande, ils œuvrent à revitaliser la prospérité de leur communauté sur les plans religieux, culturel et économique. En août 2000, ils organisent un potlatch et invitent les gens à « faire connaissance entre voisins  ». Durant cette célébration, la bande change officiellement son nom de Kwayhquitlum pour celui de Kwikwetlem. Le chef Marvin Joe explique que le nom avait été mal orthographié et prononcé pendant des années.15 En 2008, dans le cadre d’une collaboration de près de huit ans avec des partenaires communautaires, les Kwikwetlem jouent un rôle clé dans le retour du saumon dans la rivière Coquitlam. En 2001, la société BC Hydro décide de construire un nouveau barrage sur la

Hoc historybook030311 blk  
Hoc historybook030311 blk  
Advertisement