Page 118

Les années 1950 et 1960

1954 et 1955, pendant la période des fêtes de Noël, que le conseil municipal accorde aux commerçants un permis temporaire pour rester ouverts le vendredi soir. Ce permis est prolongé jusqu’en janvier, jusqu’à ce que les marchands finissent par adopter une pratique plus permanente.14 Puis, en 1958, les commerçants de Maillardville demandent au conseil municipal de modifier le règlement sur les horaires d’ouverture des commerces, qui obligeait tous les magasins à fermer le lundi.15

De nouveaux problèmes Toutefois, certains éléments de confort moderne que nous tenons pour acquis tardent à arriver dans certaines parties de la ville. Prenez le téléphone, par exemple En 1955, les habitants du quartier de Como Lake implorent l’aide du conseil municipal pour avoir enfin accès au service téléphonique. Apparemment, ils avaient vainement tenté d’obtenir ce service de New Westminster ou de Port Moody.16 La transformation d’une communauté avant tout rurale en une zone urbaine et résidentielle ne va pas sans poser quelques problèmes. Ainsi, en 1955, l’Austin Road Ratepayers Association [N.d.l.t. : Association des contribuables de la route Austin] se plaint auprès du 110

conseil municipal de l’usage de « fusils de haut calibre  » en zone résidentielle. Le conseil municipal décide alors d’examiner les règlements en vigueur dans d’autres municipalités où l’usage d’armes à feu est interdit.17 La nouvelle croissance s’accompagne de nouveaux problèmes. En 1958, un quotidien publie un article intitulé « Coquitlam ‘Dumping Ground for Old Homes » [N.d.l.t. : « Coquitlam, un dépotoir pour vieilles maisons  »]. Apparemment, certains habitants se plaignent que de vieilles demeures sont transportées des villes voisines sur des terrains à Coquitlam, faisant ainsi chuter la valeur des nouvelles

maisons du quartier.18 La même année, la Chambre de commerce de Coquitlam réclame la construction de trottoirs pour prévenir les graves risques d’accident auxquels s’exposent les élèves, forcés de marcher sur la route pour se rendre à l’école. La Chambre de commerce propose, semble-t-il, non pas des trottoirs en ciment comme ceux que nous empruntons aujourd’hui, mais simplement « des allées ou des chemins en gravier ».19

La piste automobile Westwood Le dimanche 26 juillet 1959 est marqué par un événement notable. Ce jour-là, ont lieu les premières courses du Westwood Racing Circuit [N.d.l.t. : Circuit automobile Westwood], qui

Westwood Track - Motorcycle Racing

Hoc historybook030311 blk  
Hoc historybook030311 blk  
Advertisement