Issuu on Google+

GIE HUILEX SUPERCRITIQUE Moringa

oleifera

innovazione tecnologica al servizio un aliment delle comunitĂ  pour grandir


Moringa oleifera

un aliment pour grandir

CaraCtéristiques de la ressourCe naturelle

Le Moringa, nom commun du Moringa oleifera, est une plante originaire de l’Inde et très répandue dans les zones semi-arides, tropicales et subtropicales du monde entier. Les feuilles, petites et de couleur vert vif, sont connues pour leurs propriétés nutritionnelles intéressantes et consommées dans plusieurs pays asiatiques et africains, cuites dans différents types de sauce ou bien séchées et pulvérisées pour former une farine. Comparé à d’autres plantes, le Moringa contient des concentrations importantes de protéines, fibres et micronutriments, notamment de vitamine A, Fer et Calcium ; nutriments que l’on trouve souvent en quantités insuffisantes dans l’alimentation des populations du Sahel, et dont la carence entraine de graves problèmes de santé, 1 Pour approfondir, consulter le fascicule édité par ACRACCS «La Moringa Oleifera» (Cavallini, 2009), indiqué dans la bibliographie finale

en particulier pour les enfants1. Au cours des dernières années, l’introduction du Moringa dans l’alimentation des personnes vivant dans les pays en développement s’est considérablement développée, et plusieurs interventions en matière de sécurité alimentaire ont su mettre à profit les excellentes propriétés nutritives de cette plante. Cependant, bien qu’il existe une vaste littérature scientifique sur la richesse des feuilles en nutriments, une étude systématique des effets de la consommation régulière de Moringa n’a jamais été réalisée. De plus, dans la zone d’intervention du projet, aucune étude détaillée n’a été réalisée sur les variétés de Moringa cultivées et consommées et les populations étaient encore peu informées sur les techniques de séchage et de pulvérisation des feuilles. Ces techniques sont très importantes car elles permettent la conservation des feuilles et la préservation dans le temps de tous les nutriments, y compris de la vitamine A, qui est détruite avec la cuisson.


introduCtion à la reCherChe La recherche du projet ValReNa s’insère dans le cadre des actions déjà entreprises par ACRACCS, dans la vallée du Logone et au Tchad, et vise une meilleure compréhension et valorisation de cette ressource alimentaire importante. La recherche effectuée a permis d’explorer toute la chaîne de culture et production de la farine de Moringa sur la zone d’intervention. Trois étapes ont marquées le processus de recherche : tout d’abord l’analyse des variétés cultivées dans la zone d’intervention ; puis l’étude et l’amélioration du traitement des feuilles au cours du processus

de production de la farine ; et enfin l’évaluation scientifique des effets cliniques provoqués par l’administration régulière de farine à chaque repas. De cette façon, le travail de recherche a permis de mettre des informations utiles à disposition de tous les acteurs de la chaîne de production de farine de Moringa, et d’orienter les futures recherches scientifiques sur la nutrition. De plus, ce travail aura contribué à augmenter les quantités de Moringa produites et consommées dans la vallée du Logone et à en améliorer la qualité.

oBjeCtifs de la reCherChe L’objectif général de la recherche est, au niveau scientifique, la compréhension du potentiel réel du Moringa comme outil pour lutter contre la malnutrition, et l’identification des méthodes de consommation les plus à même d’en préserver les propriétés nutritionnelles.

Au niveau des applications, il s’agit d’élaborer des techniques de conservation et de préparation des feuilles qui soient adaptées au contexte, pour ensuite les diffuser massivement sur tout le territoire.


Matériaux et Méthodes de reCherChe La recherche a été divisée en trois phases principales: la caractérisation variétale, la normalisation du processus de production de la farine et l’étude clinique portant sur l’administration de la farine à des enfants entre 5 et 7 ans. La caractérisation variétale s’est basée sur une analyse empirique des principales variétés de Moringa dans la vallée du Logone, afin de décrire les principaux morphotypes cultivés et d’en comparer les propriétés. La standardisation des processus de production a été réalisée en collaboration avec la Fondation Bethléem de Mouda (Cameroun), qui depuis plusieurs années utilise la farine de Moringa à des fins thérapeutiques dans son centre pour orphelins. Une analyse préliminaire des procédés de fabrication traditionnels a été effectuée, afin de comprendre les principaux problèmes rencontrés, notamment au niveau des conditions d’hygiène. Cette analyse a abouti à la mise en place de mesures correctives (achat d’outils appropriés pour le séchage des feuilles et le stockage des produits, formation du personnel concerné) et à la définition et la formalisation d’un cycle de production basé sur des procédures standardisées. Enfin, l’étude nutritionnelle a été menée sur un échantillon de 300 enfants âgés entre 5 et 7 ans de l’école publique de Yagoua (Cameroun), auxquels on a donné

un repas complet chaque jour pendant 18 semaines. Des 300 repas, 150 ont été régulièrement enrichies avec 5 grammes de farine Moringa, en utilisant des recettes spécialement conçues pour l’expérience; et 150 repas sans Moringa ont été administrés au groupe de contrôle. Avant de démarrer cette expérience, le Comité d’éthique du Cameroun a été consulté et a donné son consentement aux procédures conçues par l’équipe pour la conduite de l’étude. Une boisson nutritive à base de Moringa a également été élaborée, mais son efficacité n’a pas été testée dans l’étude nutritionnelle. Les examens médicaux définitifs ont ensuite cherché à évaluer les éventuelles différences entre les deux groupes en termes de croissance (taille et poids) et de santé (anémie), attribuables exclusivement à l’administration de Moringa.


résultats de la reCherChe Les trois phases d’intervention ont produit des résultats scientifiques intéressants. En ce qui concerne la caractérisation des variétés, 3 principaux morphotypes de Moringa oleifera cultivés dans la zone d’intervention - dits morphotype A, morphotype B et morphotype C - ont été identifiés. Ces morphotypes ont été définis sur la base des caractéristiques structurelles des feuilles et des fleurs, et prend

en compte également les différents niveaux de productivité et de résistance aux conditions climatiques défavorables. L’analyse du processus de production a permis d’identifier les principales sources de contamination de la farine et d’élaborer un cycle de production standardisée qui garantisse un produit final totalement sûr aux niveaux hygiénique et sanitaire. Enfin, l’étude nutritionnelle a mis en évidence les effets de l’administration régulière de farine de Moringa chez les enfants d’âge scolaire. Le résultat de la recherche a permis de revoir les attentes initiales: en effet globalement, il n’y avait pas de différence en termes de croissance ou d’amélioration de la situation des enfants consommant quotidiennement du Moringa. D’un autre côté, l’étude a révélé l’absence d’effet nocif sur la santé des enfants, confirmant ainsi que le Moringa est une nourriture saine, qui peut être consommée sans aucune contreindication. Cette étude est la première étude clinique randomisée sur la farine de Moringa et peut donc être considérée comme un point de départ. Dans l’avenir, il sera possible d’en développer de nouvelles grâce à l’expérience acquise, en augmentant, par exemple, la quantité de farine ou la durée de l’étude, et en élargissant également la participation à d’autres groupes, tels que les femmes enceintes ou les enfants de moins de 5 ans.


appliCations Les recherches menées ont fourni des informations nécessaires à l’amélioration, en qualité et en quantité, de la production de Moringa dans la vallée du Logone, et à une plus grande prise de conscience de ses vertus, promouvant ainsi sa consommation. En particulier, la recherche a permis de concevoir un processus standardisé de production de farine, qui est actuellement appliqué par la Fondation Bethléem de Mouda. De plus, 3 groupes d’agriculteurs intéressés par la production de Moringa à grande échelle ont été formés sur les bonnes pratiques de production. Un sécheur solaire, spécialement conçu par les techniciens et les chercheurs universitaires qui ont travaillé avec le projet, a été fourni à l’un de ces groupes, pour leur permettre de dessécher les feuilles dans un environnement sûr du point de vue de l’hygiène. La formation des différents groupes de producteurs sur les procédures de transformation de Moringa, permet la commercialisation au niveau local d’un produit important pour l’alimentation

quotidienne de la population de la Vallée du Logone, tout en permettant aux groupes de producteurs bénéficiaires d’entreprendre une activité génératrice de revenus. Les résultats de l’étude sur l’alimentation ont été diffusés à la fois à travers des rencontres directes avec la population de Yagoua, et par le biais de messages sur les radios rurales locales. Cette diffusion s’insère dans un processus plus général de promotion de la culture et de la consommation de Moringa. En effet, alors que l’étude a redimensionné le potentiel du Moringa en tant que supplément diététique, les activités de promotion ont sensibilisé la population sur la richesse de cet aliment et ont encouragé sa culture. Les différentes recettes élaborées au cours de l’étude pour rendre le goût amer de la farine de Moringa acceptable pour les enfants, ont également été largement diffusées la population. Ces recettes ont été conçues de façon à préserver les quantités de vitamine A présente dans les feuilles, contrairement la cuisine traditionnelle en sauce qui détruit cet élément précieux.


ConClusions et perspeCtives La recherche sur le Moringa a permis à la fois de développer une connaissance précise des variétés de Moringa de la Vallée du Logone et d’évaluer leurs différentes possibilités de performance, fournissant ainsi des connaissances utiles pour rendre plus efficace la culture locale de cette plante. L’élaboration d’un procédé de préparation d’une farine riche en nutriments qui respecte des normes d’hygiène précises, ainsi que la conception de recettes rendant cette farine propre à la consommation, ont rendue possible la réalisation d’une étude nutritionnelle pionnière sur la farine de Moringa comme complément alimentaire. Bien que les résultats de l’étude ne soient pas à la hauteur des attentes initiales concernant le potentiel du Moringa, ils constituent un point de référence fondamental pour la poursuite de recherches dans le futur et pour une utilisation du Moringa plus ciblée et avertie.

Comme il est difficile de consommer cet aliment en grandes quantités, en raison de son goût plutôt désagréable, surtout pour les enfants, une hypothèse a été formulée pour de possibles expérimentations : l’utilisation des feuilles de Moringa comme nourriture pour le bétail qui indirectement pourrait fournir au consommateur final les nutriments présents dans le Moringa. Il est important de noter, enfin, que l’ensemble des activités de recherche et de sensibilisation, ont largement fait connaître le Moringa à la population. Ainsi, les techniques auxquelles les producteurs locaux ont été formés sont accompagnées d’une demande croissante venant des familles. Cette demande est à son tour satisfaite grâce à des pratiques efficaces et rentables, qui permettent d’offrir aux consommateurs un produit aux propriétés nutritionnelles élevées.


BiBliographie thèses

“Moringa nutritional intervention study on a school-age children population”, di Andrea Carlo Lonati; tesi di laurea magistrale, Facoltà di Medicina e Chirurgia, Università degli studi di Milano (Italia). Anno accademico 2011/2012. Vers. EN. • “Etat nutritionnel et parassitaire des enfants en milieu scolaire dans la vallee du Logone: cas de Yagoua au Cameroun», realisè par Bardiguyo Allaramadji Alain Bruno, these de doctorat en medecine, Faculté des sciences, Université de N’Djaména (Tchad). A.a 2012/2013. Vers. FR. • “Effet des feuilles de moringa oleifera sur les parametres anthropometriques, hematologiques et biologique des enfants bien portants en age scolaire a Yagoua (nord Cameroun)”, realisé par Raouda Mahamat Youssouf, these de doctorat en medecine, Faculté des sciences, Université de N’Djaména (Tchad). A.a 2012/2013. Vers. FR. • “Formulation d’une boisson fonctionnelle a base de moringa (moringa oleifera) et de niebe (vigna unguiculata)”, realisé par Nobosse Pierre; mémoire présenté en vue de l’obtention du Diplôme de Master en Sciences alimentaires et nutrition, ENSAI, Universitè de Ngaoundéré, (Cameroun). A.a 2010/2011. Vers. FR.

rapports

“Rapporto di fine missione, Yagoua dal 17 ottobre al 16 novembre 2011” di Andrea Carlo Lonati; Facoltà di Medicina e Chirurgia, Università degli studi di Milano, (Italia). 2011. Vers. IT. • “La caractérisation variétale de Moringa oleifera Lam (Moringaceae) dans la Vallée du Logone”, realisé par Serge Melom, ENSAI, Universitè de Ngaoundéré, (Cameroun). 2011. Vers. FR. • “Formulation d’une boisson fonctionnelle a base de moringa (moringa oleifera) et de niebe (vigna unguiculata)”, realisé par Nobosse Pierre, ENSAI, Universitè de Ngaoundéré, (Cameroun). 2010/2011.Vers. FR. • “Standardistion du processus de fabrication de la poudre de feuilles de moringa”, realisé par Mpon à Zock Judith, ENSAI, Universitè de Ngaoundéré, (Cameroun). 2011.Vers. FR. • “Standardisation du procédé de production de la poudre des feuilles du moringa” realisé par Semi Aphonsius Yam, ENSAI, Universitè de Ngaoundéré, (Cameroun), 2011.Vers. FR.

présentations •

“Moringa nutritional intervention study on a school-age children population”, di Andrea Lonati, Facoltà di Medicina e Chirurgia, Università degli studi di Milano, (Italia). 2012. Vers. IT/Vers. EN “Etude Nutritionnelle sur les enfants en âge scolaire (5 à 7 ans) avec l’ad-


• •

ministration de la poudre des feuilles de Moringa dans les écoles primaires de Yagoua”, realisé par Raouda Mahamat Youssouf, Faculté des sciences, Université de N’Djaména (Tchad). 2011. Vers. FR. “Effets de la poudre des feuilles de Moringa oleifera sur les paramètres biologiques des enfants bien portants d’âge scolaire dans la vallée du logone: cas de Yagoua (Nord Cameroun)” realisé par Raouda Mahamat Youssouf, Faculté des sciences, Université de N’Djaména (Tchad) et Brahim Boy Otchom, enseignant-chercheur, Directeur Général de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la formation Professionnelle, Université de N’Djaména (Tchad). 2013. Vers. FR. “Standardisation du processus de production de farine de moringa” 2011. Vers. FR “Evaluation des BPH et BPF en vue d’une élaboration d’un plan de Maîtrise sanitaire pour la production de la poudre des feuilles de Moringa oleifera”, realisés par Mpon à Zock Judith, ENSAI, Universitè de Ngaoundéré. (Cameroun). 2012. Vers. FR “Valorisation nutraceutique de la poudre de moringa” realisé par Nobosse Pierre, ENSAI, Universitè de Ngaoundéré, (Cameroun). 2011. Vers. FR.

posters •

“Etat nutritionnel et parasitaire en milieu scolaire dans la vallée du logone: cas de Yagoua”, realisé par Brahim Boy Otchom, enseignant-chercheur, Directeur Général

de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la formation Professionnelle, Université de N’Djaména (Tchad). 2013. Vers. FR. “Evalence of intestinals infections and correlations with hemoglobin blood concentration in a population of school age children in Yagoua, Cameroun” realisé par Andrea Lonati, Facoltà di Medicina e Chirurgia, Università degli studi di Milano, (Italia). 2013. Vers. EN. “Formulation d’une boisson nutraceutique a base de moringa et de niebe” realisé par Pierre Nobosse, Edith Fombang, Carl Moses Mbofung, ENSAI, Universitè de Ngaoundéré, (Cameroun). 2013. Vers. FR. “Produire la poudre de feuilles de moringa” realisé par Sylvestre Woumboundi, coordenateurs des activités de developpement du projet ValReNa, ACRA. 2013. Vers. FR.

Brochure

“La Moringa oleifera”, brochure éditée par Roberto Cavallini pour ACRA ; édition « I materiali di ACRA ». 2009. Vers. IT.


UNION EUROPÉENNE

Edité par:

le projet valrena Le projet ValReNa (“Recherche applique pour la Valorisation et la transformation des ressources Naturelles dans un processus de lutte contre la pauvreté au Tchad et Cameroun” - FED/2009/217079), ), financé par l’Union Européenne, a été mis en œuvre par une ONG spécialisée dans le développement rural et bénéficiant d’une profonde connaissance de la zone d’intervention (ACRA-CCS), en partenariat avec divers Centres de recherches italiens et africains (Pôle Régional de Recherche Appliquée du développement des Savanes d’Afrique Centrale PRASAC, Université de N’Djamena, Ecole Nationale Supérieure des Sciences Agro-industrielles ENSAI, Université des Etudes de Brescia - CETAMB, Université des Etudes de Milan) dans le but d’étudier, de développer et de diffuser des technologies adaptées aux besoins des populations paysannes de la Vallée du Logone, au Tchad et au Cameroun. Ces technologies ont été testées afin d’atteindre les trois objectifs principaux: • améliorer les conditions nutritionnelles à travers la valorisation d’une ressources végétale locale présentant un fort potentiel nutritif, le Moringa; • valoriser des matériaux locaux pour améliorer la qualité de l’eau (graines de Moringa et filtres de céramique) et la gestion du milieu environnemental (briques de terre crue stabilisées); • utiliser de façon plus rationnelle et durable certaines plantes locales utiles pour la production d’huiles essentielles, savons et bio-pesticides pour la conservation de denrées alimentaires. Les thématiques ont été traitées de façon participative, en particulier: • les problèmes de développement local ont été identifiés à travers un diagnostic participatif avec la population et les acteurs locaux, qui a permis leur traduction en problématiques de recherche scientifique ; • les protocoles de recherche et les essais ont été élaborés par les différents groupes de recherche et réalisés aussi bien en laboratoire que sur le terrain; • les différentes solutions et technologies étudiées à la suite de ces essais ont été expérimentées et validées par les opérateurs scientifiques . Les résultats et les technologies expérimentées et validées ont été transférées aux populations locales, le travail de recherche a été continuellement accompagné d’ateliers de restitution et d’échange avec les populations locales.

www.valrena.org Ce document a été réalisé avec l’aide financière de l’Union européenne. Le contenu de ce document relève de la seule responsabilité de ACRA-CCS et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l’Union Européenne.


Moringa oleifera