Page 1

Les Huiles essentielles de précieux arômes au cœur des plantes


Les Huiles de précieux arômes essentielles au cœur des plantes Caractéristiques de la ressource naturelle

Les plantes supérieures et aromatiques sont traditionnellement utilisées pour la conservation des aliments, pour leurs principes odorants ainsi que pour l’effet inhibiteur qu’elles produisent sur certaines bactéries. Plusieurs industries pharmaceutiques se sont intéressées à ces types de plantes : en effet, les produits à base de leurs extraits entrainent nettement moins de contre-indications au niveau médical que les médicaments industriels. De plus, depuis quelques années, on prend conscience de la nécessite de développer des nouvelles alternatives thérapeutiques, en raison de la résistance microbienne croissante et de la dangerosité des médicaments de synthèse.

Il est bien connu que notre planète regorge de plantes médicinales, dont beaucoup continuent d’être utilisées par les différentes médecines traditionnelles. Dans la Vallée du Logone en particulier, il existe une grande variété de ces plantes, bien connues au niveau local mais qui n’ont encore fait l’objet d’aucune analyse scientifique. Outre les propriétés médicinales, les qualités odorantes de nombreuses plantes de la Vallée peuvent représenter un potentiel important pour le développement de la zone, à travers la fabrication d’huiles essentielles utilisables en cosmétique et en parfumerie.


Introduction à la recherche Les très nombreuses plantes riches en propriétés odorantes et/ou médicales constituent un des potentiels les plus importants de la Vallée du Logone, qui n’a pas encore été pleinement exploité. Dans le cadre du projet ValReNa, 3 protocoles de recherche ont été développés dans le but de mieux comprendre et de valoriser les ressources végétales locales, en identifiant des technologies adaptées pour l’extraction des huiles et essences, et en étudiant les possibilités d’une utilisation durable de ces produits dans le domaine médical ou cosmétique. Les trois protocoles étaient les sui vants : • Une étude ethnobotanique, réalisée sur toute la Vallée du Logone, pour l’identification et la valorisation des végétaux dont les extraits peuvent présenter des propriétés potentiellement valorisables; • L’amélioration du système d’extraction des huiles végétales à partir des plantes locales, en vue d’une possible utilisation à des fins commerciales; • L’amélioration de la filière de savons de Neem et Karité produits dans la Vallée du

Logone, pouvant constituer une opportunité pour valoriser les essences produites. Sachant que le Neem, source de grande richesse, est une des ressources déjà amplement connues et exploitées de la zone, il a été décidé d’orienter les recherches vers des ressources complémentaires de façon à favoriser un usage diversifié des ressources de la Vallée. Les recherches se sont centrées en particulier sur les ressources forestières valorisables à travers la production d’une large gamme d’extraits végétaux. Les chercheurs ont donc commencé par cataloguer les espèces locales et leurs usages traditionnels, pour ensuite les analyser scientifiquement afin de produire un support informatif sur les possibilités d’extraction et d’utilisation des huiles végétales de la Vallée du Logone. On espère que ces résultats conduiront à un usage plus durable des ressources forestières locales, et contribueront à la promotion d’un modèle de développement éco-durable et à la tutelle de la biodiversité.

Objectifs de la recherche L’objectif principal de la recherche était l’identification et la sélection des plantes médicinales/ odorantes présentes dans la Vallée du Logone, afin d’entreprendre une activité d’extraction et d’analyse.

A partir des résultats obtenus, une étude de marché a été réalisée, au niveau régional et international, pour chercher à développer les potentialités commerciales des produits identifiés.


Hydro distillateur du huiles essentielles


Matériels et méthodes de la recherche La première étape a été la réalisation d’une enquête ethnobotanique, menée entre février et juin 2011 dans la Vallée du Logone. Plus de 400 questionnaires ont été distribués aux tradipraticiennes, aux personnes âgées et aux agriculteurs de la zone afin d’identifier les plantes locales les plus utilisées. Guidés par les résultats de ce diagnostic, les chercheurs ont ensuite extrait les essences des plantes indiquées comme présentant des propriétés médicales et des parfums particuliers. L’extraction s’est faite au moyen d’un hydro-distillateur alimenté au gaz, fourni par le projet.

Enfin, ces essences ont été analysées par l’Université de Ngaoundéré, de manière à vérifier la concordance entre les propriétés médicales présentées par les habitants de la zone à travers les questionnaires d’une part, et les principes actifs identifiés par les analyses scientifiques d’autre part. Concernant les débouchés commerciaux, une recherche bibliographique a été réalisée sur le marché des huiles essentielles dans la région centrafricaine, en Italie et en Europe, dans le but d’identifier les marchés actuellement dynamiques et les possibilités d’insertion.


Résultats de la recherche A partir des données recueillies au travers des questionnaires, 84 espèces de plantes utilisées dans la médecine traditionnelle ont pu être identifiées. Parmi elles, d’abord 31 puis 3 plantes ont été sélectionnées comme potentiellement intéressantes pour l’extraction d’huiles essentielles d’intérêt scientifique et commercial. Ce résultat a été obtenu en croisant les différentes données déjà existantes et en évaluant les propriétés des espèces analysées, leur diffusion sur le territoire et leur adéquation

aux techniques d’extraction considérées. Les trois espèces identifiées comme étant les plus prometteuses sont la Balanites aegyptiaca, la Annona senegalensis et le Sesamum indicum. Les extraits de ces plantes se sont avérés adaptés à différents usages. En outre, on a pu vérifier, en collaboration avec le GIE Huilex, l’efficacité des extraits d’Eucalyptus et de Citronnelle - plantes répandues dans toute la région et aux propriétés bien connues - en tant qu’odorants naturels pour les savons.


Applications de la recherche Grâce à l’enquête ethnobotanique, il a été possible de réaliser une fiche descriptive de chacune des plantes identifiées. Chaque fiche contient des informations sur les caractéristiques de la plante, sa présence sur le territoire, et reporte les données obtenues par les recherches bibliographiques. Ces fiches constituent ainsi un support utile pour les futures études sur les variétés botaniques de la zone. Les huiles essentielles obtenues après extraction des plantes identifiées ont été ensuite testées comme arômes ajoutés au traditionnel savon de Neem et de Karité, déjà produit dans la zone. Ce type de savon est en effet un produit très utilisé, du fait de la grande disponibilité de la matière première dans la Vallée et de la simplicité de son procédé de fabrication. Cependant, les savons à base de Neem se caractérisent aussi par leur odeur forte et déplaisante. Le Groupement d’Intérêt Economique Huilex, partenaire d’ACRA-CCS dans la zone

d’intervention, a collaboré avec le projet en testant l’ajout d’essences de Citronnelle et d’Eucalyptus comme arômes dans leur production de savons de Neem. En effet, parmi les membres du GIE Huilex -composé de 8 groupes répartis entre le Tchad et le Cameroun-, certains groupes se consacrent à la fabrication de savons à base de Neem et de Karité. Les résultats de la recherche ont donc été appliqués grâce au soutien de ces groupes, pour améliorer la qualité et les propriétés odorantes et thérapeutiques des savons. Les méthodes et technologies utilisées pour l’obtention des huiles essentielles sont diverses et variées : dans le cadre du projet, des essais ont été réalisés en utilisant des solvants ou par extraction à froid. Une innovation importante à été introduite grâce au soutien de ACRA-CCS, avec l’arrivée de 2 équipements nécessaires au processus d’extraction et encore inconnus dans la zone d’intervention, à savoir l’hydro-distillateur et la machine supercritique à CO2.


Conclusion et perspectives L’étude ethnobotanique initiale et les expériences ultérieures ont confirmé le potentiel de cette zone de la région sahélienne, où l’on trouve une grande variété botanique associée à un ensemble important de pratiques et de connaissances locales. Depuis toujours, la population de la Vallée du Logone s’est traditionnellement servie de ces ressources pour répondre à ses principaux besoins. Le projet a cherché à utiliser les résultats obtenus par la recherche pour promouvoir un développement durable, respectueux de l’environnement et des connaissances traditionnelles. Grâce aux recherches scientifiques et à l’étude de marché réalisées et encore en cours, de nombreuses options ont été proposées pour parvenir à une utilisation optimale des ressources et ouvrir des débouchés commerciaux durables et rentables. On a d’abord testé la possibilité d’intégrer les essences odorantes comme ingrédients dans le procédé de fabrication des savons locaux, une ressource naturelle locale venant ainsi se substituer aux parfums de synthèse actuellement utilisés. Compte tenu du nombre de groupes de producteurs de savons à base de Neem et de Karité

dans la Vallée, et de la rareté des essences naturelles parfumées actuellement sur le marché, la production locale d’huiles essentielles capables de remplacer les parfums synthétiques de production industrielle peut avoir d’importantes retombées pour toute la région. En outre, l’analyse bibliographique des principales tendances du marché a révélé qu’à l’heure actuelle, parmi les pays de zone équatoriale, seule la Côte d’Ivoire produit un volume d’exportation supérieur au million d’euros (1,2 millions d’euros) dans le secteur des huiles essentielles. Cela montre que pour l’ensemble du continent africain, ce marché possède encore d’énormes possibilités de croissance. Les recherches conduites sur des plantes locales encore peu connues, comme la Balanites aegyptiaca et l’Annona senegalensis, peuvent ouvrir la voie vers la commercialisation d’essence nouvelle, valorisant ainsi le patrimoine forestier endogène. Enfin, on ne doit pas sous-estimer, comme perspectivededéveloppementfutur,l’analyse des principes actifs à usage pharmaceutique, pour laquelle la base de données produite par l’enquête ethnobotanique constitue un guide précieux.


Bibliographie Thèses •

“Extraction and characterisation of oils and their production (soaps) from some local plants from Yagoua-Cameroon”, realisé par Acha Roland Nembo, ENSAI, Université de Ngaoundéré, A.a 2011 - 2012. Vers. EN. “Activités antiradicalaire et antimicrobienne de quatre plantes médicinales du grand nord cameroun”, realisé par Tsatsop Tsague Roli Karole, ENSAI, Université de Ngaoundéré, A.a 2011 2012. Vers. FR.

Posters •

Rapports •

“Extraction and characterisation of oils and their production (soaps) from some local plants from Yagoua-Cameroun”, realisé par Acha Roland Nembo, ENSAI Université de Ngaoundéré. 2012. Vers. EN. “Activités antiradicalaire et antimicrobienne de quatre plantes médicinales du grand nord cameroun”, realisé par Tsatsop Tsague Roli Karole, ENSAI Université de Ngaoundéré. 2012. Vers. FR.

Présentations •

“Potentiel medicinal de quelques plantes de la vallée du logone”, realisé par Martin Benoit Ngassoum, professeur a l’Ecole Nationale Superieure des Sciences Agro-Industrielles (ENSAI), Universitè de Ngaoundéré, (Cameroun). 2013.Vers. FR.

“Huiles essentielles des ressources vegetales de la vallée du logone”, realisé par Tsatsop Tsague Roli Karole, ENSAI Université de Ngaoundéré. 2013. Vers. FR. “Activités de developpement”, realisé par Sylvestre Woumbondi, coordinateur des activités de développement, ACRA. 2013. Vers. FR.

“Extraction, caractérisation des huiles et savons quelques plantes de la vallée du logone”, realisè par Roland Nembo Acha, Raïssa Kom Regonne et Martin Benoit Ngassoum, ENSAI, Université de Ngaoundéré. 2013. Vers. FR. “Extraction, caractérisation, test d’activité antimicrobienne et antioxydant de quelques plantes de la vallée du logone”, realisé par Martin Benoit Ngassoum, Augustin Mbawala et Roli Karole Tsatsop Tsague, ENSAI, Université de Ngaoundéré. 2013. Vers. FR. “Extraction, caracterisation des huiles essentielles de quelques plantes de la vallée du logone”, realisé par Martin Benoit Ngassoum et Roli Karole Tsatsop Tsague, ENSAI, Université de Ngaoundéré. 2013. Vers. FR.


Edité par :

Le projet ValReNa Le projet ValReNa (“Recherche appliquée pour la Valorisation et la transformation des ressources naturelles dans un processus de lutte contre la pauvreté au Tchad et Cameroun” FED/2009/217079), financé par l’Union Européenne, a été mis en œuvre par une ONG spécialisée dans le développement rural et bénéficiant d’une profonde connaissance de la zone d’intervention (ACRA-CCS), en partenariat avec divers Centres de recherches italiens et africains (Pôle Régional de Recherche Appliquée du développement des Savanes d’Afrique Centrale - PRASAC, Université de N’Djamena, Ecole Nationale Supérieure des Sciences Agro-industrielles - ENSAI, Université des Etudes de Brescia - CETAMB, Université des Etudes de Milan) dans le but d’étudier, de développer et de diffuser des technologies adaptées aux besoins des populations paysannes de la Vallée du Logone, au Tchad et au Cameroun. Ces technologies ont été testées afin d’atteindre les trois objectifs principaux : • améliorer les conditions nutritionnelles à travers la valorisation d’une ressources végétale locale présentant un fort potentiel nutritif, le Moringa; • valoriser des matériaux locaux pour améliorer la qualité de l’eau (graines de Moringa et filtres de céramique) et la gestion du milieu environnemental (briques de terre crue stabilisées); • utiliser de façon plus rationnelle et durable certaines plantes locales utiles pour la production d’huiles essentielles, savons et bio-pesticides pour la conservation de denrées alimentaires. Les thématiques ont été traitées de façon participative, en particulier : • Les problèmes de développement local ont été identifiés à travers un diagnostic participatif avec la population et les acteurs locaux, qui a permis leur traduction en problématiques de recherche scientifique ; • Les protocoles de recherche et les essais ont été élaborés par les différents groupes de recherche et réalisés aussi bien en laboratoire que sur le terrain; • Les différentes solutions et technologies étudiées à la suite de ces essais ont été expérimentées et validées par les opérateurs scientifiques ; • Les résultats et les technologies expérimentées et validées ont été transférées aux populations locales ; Le travail de recherche a été continuellement accompagné d’ateliers de restitution et d’échange avec les populations locales.

www.valrena.org

Ce document a été réalisé avec l’aide financière de l’Union européenne. Le contenu de ce document relève de la seule responsabilité de ACRA-CCS et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l’Union Européenne.

Les huilles essentielles  

De précieux aromes au coeur des plantes

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you