Page 1

L A I C É N° SP VA PARIS ENO TENDANCES ET MARCHÉ Le Big Bang des objets intÉlligents et l’expansion de l’univers du test

FOCUS START-UP BPI France accompagne les start-ups

DOSSIER MÉDICAL Le nouveau pancréas artificiel

DOSSIER INDUSTRIE 4.0 Attention les "cobots" débarquent

DOSSIER AUTOMOBILE Comment la photonique révolutionne l'automobile

DOSSIER SMART CITIES La Place de la Nation sous haute surveillance

AVIS D'EXPERTS La conservation des œuvres d'art grAce à la thermographie infrarougE

DOSSIER AGROALIMENTAIRE La bouteille connectée

La métrologie du futur


//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

3

Édito

Sommaire N’en déplaise aux assassins

Au moment où j’écris cet édito, la France est encore sous le choc du terrible attentat qui vient de la frapper, semant une fois de plus la mort et la désolation. Dans ce contexte, vous parler d'électronique, de mesure, de vision, de photonique, peut sembler dérisoire. Et pourtant... C’est à une certaine idée de la France, de sa modernité, de sa créativité que les assassins s’en prennent. Cette France qui malgré les rigidités et les difficultés ne cesse d’aller de l’avant, d’innover, d’inventer au travers de ses entreprises, ses pôles de compétitivité, ses clusters, ses start-up qui bousculent les certitudes, dans une démarche salutaire de créativité et de disruption. A l’opposé des obscurantistes, les Français et leurs entreprises continueront de porter haut les couleurs de la créativité, de la démocratie et de la liberté de conscience. N’en déplaise aux assassins. Fer de lance de cette France qui résiste, c’est tout l’écosystème de l’électronique, porté par le développement de l’IoT, qui diffuse ses innovations et son cortège de nouveaux usages dans tous les secteurs de l’économie. Comme vous le lirez dans ce numéro et comme vous pourrez le constater en visitant le salon ENOVA en septembre à Paris, les nouvelles technologies seront de plus en plus au cœur de vos métiers pour vous faire gagner en productivité. Aéronautique, Médical, Agricole, Bâtiment, Automobile, Villes intelligentes… tous les grands secteurs applicatifs seront représentés sur les 8 000 m2 d’exposition et de conférences de cette édition repensée, afin de vous accompagner dans la compréhension et l’intégration de ces technologies dans vos produits et services innovants. Bonne lecture et bonne visite Pascal Melet Directeur du salon Enova

Invitation incluse dans ce numéro

TENDANCES ET MARCHÉS 5 6 7 9

Big Bang des objets intelligents et expansion de l’univers du test Après le Brexit, retrouver la confiance et reconstruire l’Europe L'Europe : leader dans la production d'électronique embarquée Indicateurs

DOSSIERS THÉMATIQUEs AÉRONAUTIQUE - CND autonome par thermographie infrarouge embarquée sur drone - SNCF et EDF acteurs majeurs de la filière drone 13 AGROALIMENTAIRE/AGRICOLE - Vin et cognac en bouteille connectée - Révolution photonique en agriculture 15 AUTOMOBILE/TRANSPORT - Comment la photonique révolutionne l’automobile - Vision embarquée à la portée de tous les objets connectés 18 INDUSTRIE 4.0 - L’Industrie 4.0 est là - Attention les «cobots» débarquent 21 MÉDICAL/SANTÉ/COSMÉTOLOGIE - Rayons X pour garantir la sécurité des produits - Nouveau pancréas artificiel français 25 SMART CITIES/SMART-GRID - Faire la route en électrique 100 % solaire - Place de la Nation sous haute surveillance - 120 drones sous-marins au secours de Venise 11

VIE DES RÉGIONS 30 AUVERGNE-RHÔNE-ALPES, GRAND EST, HAUTS DE FRANCE, OCCITANIE, PAYS DE LOIRE, PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR

FOCUS START-UP

33 3 questions à Usine IO et NXP 34 BPI France accompagne les startups

INNOVATION

36 4 start-up spécialisées en Photonique 39 12 innovations de PME en solutions électroniques et logicielles

ORGANISEZ VOTRE VISITE à ENOVA PARIS les 14 et 15 septembre 2016 à Paris expo Porte de Versailles (Hall 7.2)

www.enova-event.com • Optimisez votre visite avec les BUSINESS MEETINGS • Inscrivez-vous aux CONFÉRENCES & FORMATIONS • Consultez la LISTE DES EXPOSANTS • Découvrez les DERNIÈRES INNOVATIONS • Choisissez le parcours de visite de votre secteur : Agro/Agri, Aéronautique/Militaire, Automobile/Transport, Médical, Industrie 4.0, Smart Cities/Smart Building. • Demandez votre BADGE GRATUIT

QUOI DE NEUF

43 Actualité produits et services d’une sélection d’exposants ENOVA PARIS

AVIS D'EXPERTS

51 Régulation de distance et contrôle de vitesse de croisière 52 Conservation des œuvres d’art par thermographie infrarouge 53 Les équipements électroniques ont leur filière de recyclage

VIE DE LA PROFESSION 55 56 57 58

ACSIEL CAP’TRONIC CFM CNOP

N°15 - Septembre 2016 - GL events Exhibitions 24, rue Saint Victor - 75005 PARIS - France I Tél. : +33 (0)1 44 31 83 36 I Fax : +33 (0)1 44 31 83 42 - www.enova-event.com Directeur de la publication / Directeur des salons : Pascal Melet I Rédaction : Thierry Guermonprez I Responsable communication : Valérie Moullec Houdret Publicité : Anne Bourdin, Martine Renoult, Guillaume Dodeman I Réalisation : etc. I Impression : 15 000 exemplaires.


ENOVAMAG N°15

TENDANCES & MARCHÉS

//////////////////////////////////////////////

5

LE BIG BANG DES OBJETS INTELLIGENTS ET L’EXPANSION DE L’UNIVERS DU TEST A VOIR SUR ENOVA PARIS

Depuis l’explosion des objets intelligents et connectés à l’Internet de Objets, le monde s’apparente à un ciel étoilé où l’étendue des possibilités forme un tourbillon confus, que les dirigeants d’entreprises contemplent en se demandant ce que l’avenir réserve et quelle direction prendre

STAND C38 SALLE VERTE

N

ous ne pouvons reprocher aux responsables d’essais d’envisager l’IoT à travers le prisme des processus de test. Et donc, il n’est pas étonnant que les sociétés conçoivent ce réseau comme un amas insurmontable de quelque 50 milliards d’objets à tester. Ce réseau d’appareils intelligents peut être vu comme une multitude de « systèmes de systèmes », qui partagent des composantes communes et gravitent autour d’une architecture fondamentale. En partant de ce postulat, les sociétés peuvent élaborer une stratégie de test pour relever les défis de l’Internet des Objets et se positionner pour saisir les opportunités que ce dernier représente, estimées à près de 19 000 milliards de dollars. Les trois composantes communes à la plupart des objets intelligents sont l’alimentation par batterie, la connectivité sans fil et les capteurs. Quels qu’ils soient, les objets intelligents sont et seront équipés de capteurs pour interagir avec leur environnement, d’une batterie rechargeable pour garantir leur autonomie, et de plusieurs modes de connexion sans fil pour transmettre et recevoir des informations. Au lieu de concevoir des systèmes de test spécifiques à chaque type de produits, les responsables d’essais doivent se tourner vers des systèmes intelligents adaptables et capables de tester n’importe quel objet. Le test de capteurs passe par la reproduction fréquente de stimuli physiques avec d’autres types de capteurs ou de transducteurs ; le test de batteries nécessite l’approvisionnement, l’absorption et la mesure de courant électrique ; le test de communication sans fil implique lui de générer et d’analyser des signaux RF. Et ce ne sont que des exemples. Mais en tirant parti de la

Une stratégie de test pour chaque unité sous test versus une architecture de test multi-unités loi de Moore, les systèmes de test peuvent s’appuyer sur les mêmes technologies embarquées que celles intégrées aux objets intelligents qui inondent actuellement le marché. Bien sûr un accéléromètre et un capteur de force ne sont pas soumis aux mêmes essais, tout comme un émetteur-récepteur Bluetooth fait l’objet de tests bien différents de ceux appliqués à une antenne cellulaire. Alors comment rendre les systèmes adaptables ? La réponse réside dans l’observation des objets intelligents. Une tablette tactile et un tracker d’activité sont tous deux équipés d’un accéléromètre, mais pas jouer le même rôle : dans la tablette, il sert à détecter l’orientation de l’appareil dans les mains de l’utilisateur pour basculer l’écran dans le sens de lecture ; dans le tracker, il compte le nombre de pas effectués en une journée. Le « petit truc » commun à ces deux appareils, qui pourtant fait toute la différence… c’est le logiciel.

Tout comme les fonctionnalités d’un smartphone peuvent être étendues par le biais d’applications ou de mises à jour de firmware, celles d’un système de test intelligent défini par logiciel peuvent être étendues et modifiées par le biais de remaniements logiciels, de façon à suivre l’évolution des fonctionnalités des unités à tester. L’adoption d’une stratégie d’investissement tournée vers l’avenir permet d’adapter à moindre coût les systèmes de test au rythme de l’évolution des logiciels, et d’inverser la courbe croissante du coût des tests. Il ne fait aucun doute que la compréhension des lois fondamentales de l’univers des objets intelligents nous permettra d’optimiser le développement de systèmes et d’abandonner nos panoplies d’outils au profit d’une stratégie évolutive qui renforcera la cohésion de nos connaissances de l’industrie du test. Source : NI Trend Watch


6

ENOVAMAG N°15

TENDANCES & MARCHÉS

//////////////////////////////////////////////

APRÈS LE BREXIT, RETROUVER LA CONFIANCE ET RECONSTRUIRE L’EUROPE

L

es Britanniques restent des alliés fidèles, des clients et des fournisseurs, des voisins, des amis. Mais pour l'Europe, le business as usual est fini. L’heure est enfin venue d’apporter des réponses sinon l’Union Européenne risque d’entrer pour de bon en phase terminale.

RÉPONDRE AUX ATTENTES DES PEUPLES

Les Britanniques nous rappellent que nos concitoyens souhaitent une Europe qui les protège dans un monde de risques, qui crée de la croissance et de l’emploi dans un monde d'opportunités et qui donne un avenir aux jeunes. L'éducation sans frontière au sein de l'Europe, réunie autour de ce magnifique projet que serait l'accès au travail de nos jeunes générations, est une exigence morale avant même d'être la condition de notre prospérité future. Cela passe par des mesures concrètes : statut européen de l’apprentissage, politiques de recherche et d'innovation, marché unique du numérique, ouvert puisque c'est sa nature mais pas offert naïvement à des centres de décision et de profits non européens. Enfin, la poursuite de la construction européenne ne pourra se faire sans réformes dans les pays membres. Celles-ci conditionnent la croissance, la résorption des dettes publiques et la création d’emploi.

ET ACCÉLÉRER LA CONSTRUCTION EUROPÉENNE

Nos entreprises souhaitent que l’Europe développe un cadre favorable à la compétitivité qui leur permette d'affronter les défis d'un monde de géants.

Le choix du peuple britannique est souverain. On ne reviendra pas en arrière, malgré les contorsions juridiques dont rêvent ceux qui voudraient que le 23 juin n’eût jamais existé. Nous devons maintenant reconstruire l’Europe. Le projet européen doit être renforcé sur ses deux piliers économiques que sont le marché unique et l'euro avec, pour ce dernier, des mesures immédiates, crédibles et visibles pour renforcer sa gouvernance et parvenir à une véritable convergence entre les Etats qui ont choisi de partager le destin de la monnaie commune. Il ne faut cependant pas confondre convergence et harmonisation. La liberté d'entreprendre, de vivre selon sa culture sont à ce prix. On ne transige ni sur la sécurité des consommateurs ni sur la préservation de l’environnement. Nous sommes fiers de nos standards élevés : mais sont-ils toujours efficaces et bien-fondés ? Le législateur européen ne doit légiférer qu'avec retenue, lorsque c'est nécessaire et équitable.

Stigmatiser une catégorie ou un secteur, pour l'exemple, serait immoral. Le dumping social et fiscal avive les mouvements populistes et anti-européens et entrave le développement des entreprises. Il est nécessaire de s’attaquer à cette priorité si l'on veut aller plus loin dans la construction de la maison commune. La politique commerciale européenne doit s'exprimer et la convergence réglementaire sur le modèle européen est la condition première de la chute des obstacles aux échanges entre notre marché unique et le reste du monde.

REPENSER LA GOUVERNANCE

Il faut maintenant revoir la gouvernance de l’Europe des 27, changer le mode de désignation de la Commission, modifier la règle du consensus, associer les parlements et surtout doter la zone euro d’une réelle gouvernance pour avancer vers l’harmonisation fiscale et sociale. L’indispensable moteur franco-allemand doit également déterminer les priorités pour une intégration plus poussée dans les domainesclés. Et laisser les autres se traiter au niveau national. Autour d’un noyau d’Etats volontaires, de l'Ouest comme de l'Est de l'Europe, les projets à forte valeur ajoutée européenne doivent être développés : éducation et apprentissage sans frontières, sécurité énergétique, politique migratoire, défense, commerce, protection de l’environnement ainsi que services financiers. Source : Loïc Armand, président de la commission Europe du Medef


////////////////////////////////////////////////////////////// TENDANCES & MARCHÉS

7

L'EUROPE : LEADER MONDIAL DANS LA PRODUCTION D'ÉLECTRONIQUE EMBARQUÉE En 2015, le marché mondial des équipements électroniques représentait près de 1 800 milliards d’euros, soit l’équivalent du PIB de l’Inde, 7ème puissance mondiale. Ce marché, qui forme la base de 11,5% du PIB mondial, devrait connaître selon nos estimations une croissance de 3,5% en 2016. Un mouvement qui devrait se poursuivre en 2017, avec une croissance attendue de 3,6%.

C

ependant, tous les produits électroniques ne connaissent pas les mêmes cycles. On peut distinguer deux grandes tendances au sein de ce marché avec d'un côté l’électronique grand public (ordinateurs, smartphones, etc.) qui devrait connaître une croissance modeste de l’ordre de 1,3%, alors que l’électronique embarquée dans l'automobile, l'industrie, l'aéronautiquedéfense, médical et les transports devrait croître quant à elle de 6,8%, soit deux fois plus vite que la croissance totale de l’électronique et du PIB mondial. Distancé dans la production mondiale d’équipements électroniques grand public, le vieux continent a vu s'échapper sa production en Asie et Chine essentiellement. Il n'en reste pas moins une région particulièrement active en terme d'innovation, comme en atteste l’excellente représentation des start-ups européennes et notamment françaises au dernier Consumer Electronic Show de Las Vegas (2ème pays représenté derrière les Etats-Unis) pouvant laisser espérer l'émergence à moyen terme d'un nouveau tissu industriel d'équipementiers électroniques européens. L'Europe peut d'autre part se targuer d’avoir su conserver et développer sur son territoire une présence forte de production d’équipements électroniques embarqués avec plus d’un tiers de la production mondiale (cf. pyramide). Une place remarquable liée à la puissance des producteurs européens se positionnant comme des leaders mondiaux sur leurs secteurs débouchés. Un positionnement qui pourrait être gagnant à terme dans la mesure où les marchés qu'ils adressent connaissent à la fois une demande soutenue au niveau mondial et une pervasion croissante (hausse du contenu moyen en électronique d’une génération de produit à

L'EUROPE PEUT D'AUTRE PART SE TARGUER D’AVOIR SU CONSERVER ET DÉVELOPPER SUR SON TERRITOIRE UNE PRÉSENCE FORTE DE PRODUCTION D’ÉQUIPEMENTS ÉLECTRONIQUES EMBARQUÉS

une autre). C’est le cas aussi bien dans l’automobile, que dans l’industriel ou l’aéronautique. Par exemple, dans un Airbus A320 d'ancienne génération le contenu en électronique était de 5%, un chiffre qui grimpe à 10% pour les appareils les plus récents comme l'A350. Ces deux tendances combinées devraient permettre à l’Europe de rester une zone active de production électronique dans les années à venir. Source: DECISION With data from IMF, IDATE and WSTS


////////////////////////////////////////////////////////////// TENDANCES & MARCHÉS

INDICATEURS Le marché opto-capteurs-discrets devrait croître de 5% en 2016

La distribution française et européenne se porte bien

Après une hausse de 3% en 2015, les ventes mondiales de composants optoélectroniques, de capteurs/actuateurs et de discrets (un secteur baptisé O-S-D pour Optoelectronics, Sensors/Actuators, and Discretes) devraient croître de 5% cette année pour atteindre le niveau record de 70,2 milliards de dollars, soit 19% de l’ensemble du marché des semiconducteurs. L’an passé, les circuits optoélectroniques représenté 10% des ventes totales de semiconducteurs, à comparer à 2,9% pour les capteurs/actuateurs, et 6% pour les discrets. Pour leur part, les circuits intégrés ont ainsi représenté 81% du marché des semiconducteurs. Pour 2016, IC Insights prévoit une croissance de 9% du marché des circuits optoélectroniques.

Au premier trimestre, les facturations sur le marché européen de la distribution des composants électroniques ont progressé de 16% par rapport au trimestre précédent et de 6% par rapport au premier trimestre 2015, à 1960 M€. En France, selon les chiffres du SPDEI (qui représente 75% de la profession), les facturations ont bondi de 20% en trois mois et ont augmenté de 4,1% sur un an, à 220 M€. L’Europe enregistre ainsi son meilleur premier trimestre depuis huit ans, tant au niveau des facturations que des prises de commandes ! En France, les prises de commandes du deuxième trimestre ont bondi de 28,1% en trois mois et de 7,6% sur un an, à 229 M€. Dans l’Hexagone, les ventes de semiconducteurs déclarées par les membres du SPDEI ont représenté 153 M€ ; celles de composants passifs 29 M€ et celles de composants électromécaniques 38 M€. Dans les autres pays d’Europe, l’IDEA souligne l’excellente performance du marché italien (facturations en hausse de 27,2% en trois mois et de 15,5% sur un an), ainsi que les bonnes performances du marché allemand (facturations en hausse de 14,1% en trois mois et de 9,8% sur un an. Souce : IDEA - Association internationale des distributeurs en électronique

Pour 2016, IC Insights prévoit une croissance de 9% du marché des circuits optoélectroniques. Entre 2015 et 2020, la croissance annuelle moyenne du marché des O-S-D (+6,5%, à comparer à +4,9% pour les circuits intégrés) devrait ainsi être tirée par l’optoélectronique (+8,3% par an en moyenne), devant les capteurs/actuateurs (+5,6%) et les discrets (+3,5%). Ainsi en 2020, les composants O-S-D devraient représenter 20% du marché des semiconducteurs, avance IC Insights. Source : http://www.europelectronics.biz/

Baisse de la progression de l’activité des fabricants d’électronique Au premier trimestre 2016, le chiffre d’affaires des soustraitants français a reculé de 3,03% par rapport au quatrième trimestre 2015 et de 2,21% par rapport au troisième trimestre 2014. L’effectif de la profession a reculé de 0,94% en trois mois (+0,35% par rapport au 1ertrimestre 2015). La profession garde malgré tout confiance avec un indice à 56,9%, contre 48,2% au quatrième trimestre 2015 En augmentant leurs prévisions d’investissement pour le trimestre à venir, les entreprises ont conscience que la modernisation de l’outil de production est indispensable pour résister à la pression constante sur les prix », commente le SNESE. Source : snese

Par contre les prévisions sont en baisse sur le marché des semiconducteurs pour 2016 Gartner, IBS, ICD, Mike Cowan : au cours des deux derniers mois, tous ont en commun d’avoir annoncé une prévision de baisse du marché des semiconducteurs pour l’ensemble de l’année 2016, qui s’échelonne de -0,6% à -2,3%. Pour autant, Semiconductor Intelligence, qui a rassemblé ces données, maintient sa prévision d’une croissance de 1% en 2016, puis de 7,5% en 2017. Les prévisions pessimistes d’analyse de la conjoncture s’appuient sur les résultats d’un mauvais premier trimestre et sur l’anticipation de piètres performances pour les marchés des systèmes électroniques, singulièrement des micro-ordinateurs et dans une moindre mesure des smartphones. Les ventes mondiales de semiconducteurs n’ont pas dépassé 78,3 MM$ au premier trimestre 2016. Elles ont été ainsi inférieures de 5,5% à celles du quatrième trimestre, mais, plus inquiétant, elles ont chuté de 5,8% par rapport aux trois premiers mois de 2015. Semiconductor Intelligence estime que le 2e trimestre s’annonce plus prometteur. Par ailleurs, la demande en aval (PC, smartphones, etc.) devrait être plus favorable en 2017 de l’aveu même de ceux qui jouent les Cassandre pour 2016. Gartner prévoit notamment un rebond des ventes de PC de 2,5% en 2017, après la poursuite du recul en 2016 (-2,5%). Toutes considérations qui conduisent Semiconductor Intelligence à maintenir sa prévision d’une croissance de 1% en 2016, puis de 7,5% en 2017. Source : http://www.semiconductorintelligence.com/

9


ENOVAMAG N°15

DOSSIERS THÉMATIQUES

//////////////////////////////////////////////

11

AÉRONAUTIQUE

CND autonome par thermographie infrarouge embarquée sur drone 1

A VOIR SUR ENOVA PARIS

ÉVOLUTION DE LA TECHNIQUE : DE LA CAMÉRA PORTABLE À L’EMBARQUÉE

Depuis une quinzaine d’années, la thermographie infrarouge a pris une place de plus en plus importante pour le contrôle des bâtiments. Cette méthode de mesure des températures sans contact, non intrusive et non évasive qui met œuvre des caméras thermiques portables a pour objectif la mise en évidence d’écarts de température apparente de surface très faible sur des thermogrammes généralement gradué en codes couleurs et disposant d’une échelle de température. Ces « images thermiques » correctement analysées délivrent un état thermique des irrégularités ou des défauts d’un bâtiment, et permettent un diagnostic visant l’amélioration du bilan énergétique ou le traitement de certaines pathologies du bâtiment.

SALLE BLEUE

Parmi les applications les plus répandues dans ce domaine : - La recherche de fuite, d’humidité - Le repérage de réseaux de chauffage encastrés, - La mise en évidence de défauts ou faiblesses d’isolation, - La matérialisation de ponts thermiques, structurels ou non. Parallèlement à ces mesures d’intérieur, les campagnes de mesure réalisées en extérieur se sont faites plus nombreuses, et des prestations de thermographie embarquée ont été réalisées dès 2005, avec par exemple : - La surveillance des toits-terrasses, - La vérification de l’isolation des toitures par thermographie aérienne, - Le vieillissement des façades rideaux, - La maintenance des installations de panneaux solaires photovoltaiques.

2

LES APPORTS SPÉCIFIQUES DU DRONE

Avec le développement rapide et diversifié des drones civils, l’intérêt d’embarquer une caméra thermique sur ces engins aériens très maniables susceptibles d’approcher de très près les structures à étudier s’est intensifié. La maniabilité du drone permet non seulement une vue de dessus, mais aussi une approche latérale, et les relevés détaillés de chacune des faces du bâti, de l’extérieur.

Les fabricants ont mis au point de nouveaux modèles de caméras thermiques, spécifiquement destinées à l’embarquement sur drone. En sus des traditionnels IFOV et NETD, soit les résolutions spatiales et thermiques du capteur, l’utilisateur devra considérer aussi la résolution temporelle et le poids de l’équipement. Trois constructeurs sont actifs sur le marché français actuellement, auxquels nous devons ajouter des produits customisés ou « on request ». Installée dans une nacelle, dirigeable depuis le poste de commande du drone, contrôlée en orientation comme en mise au point, la caméra thermique embarquée sur drone apporte finesse et approche détaillée par rapport aux moyens de surveillance antérieurs : avion, hélicoptère et ULM avec des coûts de prestation bien inférieurs. L’autonomie d’un drone, voisine de 20 minutes actuellement, ainsi que la charge

transportable constituent les deux freins majeurs à la généralisation de cette pratique.

3

UN MARCHÉ EN DÉVELOPPEMENT

Il semble que les premières applications systématiques après la phase de R&D pour le choix d’un capteur multi-bandes dédié, soient apparues dans les secteurs agricoles et viticoles. Avec quatre bandes de longueurs d’ondes étroites, situées dans le visible et le proche infrarouge, le survol par drones de surfaces cultivées apporte des informations pertinentes sur les décisions à prendre en terme d’irrigation voire de traitements phytosanitaires. Un partenariat INRA/AIR’INNOV a fourni des résultats probants en la matière.

suite page 12


12

ENOVAMAG N°15

DOSSIERS THÉMATIQUES //////////////////////////////////////////////

AÉRONAUTIQUE

4

APPLICATIONS INDUSTRIELLES : UN CAS CONCRET CHEZ TOTAL

A la demande de la Raffinerie de Normandie du groupe TOTAL, la société FOVEA Expertises, sise à Marcq en Baroeul, a réalisé en août et septembre 2015, une mission visant à fournir une orthomosaïque ainsi qu’une analyse thermographique de la cheminée CR 6 du site de Gonfreville L’Orcher. Pour ce faire, un drone multi-rotors de type hexacopter de marque Mikrokopter a été utilisé, équipé d’une nacelle 2 axes accueillant la caméra thermique OPTRIS PI450. La plage de mesure de cette caméra est de -20 à +900°C, la fréquence d’acquisition de 80 Hz, et la résolution spatiale de 382x288 pixels. La cheminée est un cracker en béton, d’une hauteur de 50 mètres et d’un diamètre de 5,46 m. L’ouvrage est enchâssé dans plusieurs structures métalliques, qui rendent l’approche de la partie basse dangereuse avec un drone. La prise de mesure a été effectuée pour une distance variant de 15 à 20 m. Les thermogrammes obtenus présentent une plage de température comprise entre 25 et 100 °C, une mesure à 125°C est relevée en sortie de cheminée. La palette ‘Gray’ offre pour ces prises, le meilleur contraste. En partie basse, sous les carneaux supérieurs la température apparente de surface est de 40°C, de 26 °C à la base, comprise entre 40 et 50 °C pour les carneaux supérieurs et le somment de la tour. L’inspection complète de la cheminée par caméra thermique embarquée sur drone n’a pas permis de détecter des points chauds ou anomalies importantes sur l’enveloppe de celle-ci. Deux ceintures « froides » de quelques dizaines de centimètres de large ont été mises en évidence, dues à la conception de la cheminée, et la présence en ces deux côtés, de parois en briques plus épaisses. Cette opération concluante a donné satisfaction au donneur d’ordre puisque FOVEA Expertises vient de se voir confier pour la mi-juillet une nouvelle inspection par drone d’une seconde tour du même site sur la zone portuaire du Havre. Source : Thierry LORIOUX, Chargé des Relations Entreprises à l’EIDD EIDD Université Paris Diderot - http://eidd.univ-parisdiderot.fr , Vice-Président de l’AFTIB, Gérant de MPC, Mesure, Process-Control

Surveillance des sites industriels : SNCF et EDF acteurs majeurs de la filière drone L

a SNCF et EDF se sont associées afin de réaliser une présentation de la technologie drone pour les besoins de surveillance de sites industriels afin d’exposer les applications en cours de développement, les outils et méthodes industrialisés, et les perspectives de développement futur. L’aspect vision système (vecteur/capteur/chaine de traitement), vision indispensable à l’intégration réussie de cette nouvelle technologie a également toute son importance. SNCF et EDF se posent aujourd’hui comme des acteurs industriels majeurs de la filière drone. Ils ont été parmi les premiers à décider d’expérimenter puis d’industrialiser l’utilisation d’aéronefs télépilotés pour les besoins de surveillance de leurs réseaux. En effet, bien que les perspectives d’utilisation des drones pour la surveillance de réseaux linéaires semblent nombreuses (inspection d’installations, visite de sites inaccessibles, surveillance, cartographie, topographie, thermographie …), les solutions développées disposent encore d’autonomies et de capacités techniques incompatibles avec les besoins des donneurs d’ordres industriels. Malgré des stratégies de déploiement des drones divergentes, les deux groupes mettent tout en œuvre pour assurer l’intégration de cette nouvelle technologie dans leurs processus de surveillance et de maintenance de leurs infrastructures : •SNCF, a créé un pôle Drones au sein de L’EPIC SNCF Réseau. Le périmètre d’activités de ce pôle couvre l’élaboration de spécifications pour la fabrication de drones adaptés aux besoins de SNCF, la collecte d’informations sur les réseaux (ferroviaires, électriques, …) par ses drones lors de missions ainsi que le traitement de ces informations. Le Pôle Drones est donc chargé d’élaborer des solutions drones spécifiques aux besoins identifier par les métiers, de les tester, d’en assurer la faisabilité technique et réglementaire, et de les opérer lors des missions qu’on lui confie. Il assure également la prise de données et la qualité des livrables remis au client. • EDF a créé un Centre de Compétences Drone au sein de DTG, unité d’ingénierie d’expertise de la mesure. Ce centre se positionne en appui aux différents parcs de production d’électricité du Groupe, avec une volonté forte de mutualiser les solutions drones pour répondre aux besoins métiers de l’entreprise. Il a pour mission de développer et qualifier des solutions « drones » clés en main (vecteur, capteur, traitement des données et capitalisation) à partir de technologies disponibles sur le marché. Il assure la construction d’un référentiel industriel composé de panels de prestataires qualifiés, guides techniques, cahier des charges types et autres documents de référence. Le Centre est en appui des différentes entités pour le déploiement des solutions opérationnelles et accompagne la mise en œuvre de celles-ci. Longtemps cantonné au secteur militaire et aux loisirs, le marché des drones à usage civil connaît aujourd’hui une croissance exponentielle. L’attrait pour les nouvelles technologies de l’information allié à leur simplicité d’utilisation et à la réduction de leur coût de fabrication provoque une explosion de la filière drone comparable à celle de la bulle internet dans les années 90. Plus de 2000 opérateurs sont actuellement présents sur le marché des drones civils hexagonal. Ces opérateurs, qui exploitent une flotte d’environ 3000 aéronefs, sont, pour la plupart, représentés par des start-up innovantes. Actuellement, l'essentiel de l'activité est réalisé dans le domaine de la vidéo et de la photographie (environ 80% du marché), mais l’utilisation d’aéronefs télépilotés tend à se démocratiser pour les utilisations industrielles comme SNCF, Total, EDF, GDF, RTE… . Cet essor, conjugué aux innovations dans le traitement des données numériques est un tournant que les industriels doivent négocier dès aujourd’hui pour leur performance de demain. Source : www.cfmetrologie.com


////////////////////////////////////////////////////////////

DOSSIERS THÉMATIQUES

13

AGROALIMENTAIRE/AGRICOLE

Pour enrayer la contrefaçon, on met le vin en bouteille… connectée. Tout comme le Cognac ! Rémy Martin annonce que son célèbre cognac Club sera désormais accompagné par une bouteille connectée. Grâce au NFC intégré au flacon, on pourra contrôler l’authenticité du breuvage.

U

n peu moins d’un an après l’annonce de l’adoption de la technologie Selinko pour ses grands crus, Fabien Geantet, propriétaire du domaine Geantet-Pansiot à Gevrey-Chambertin, annonce vouloir étendre sa collaboration et protéger l’ensemble de sa production en équipant chaque bouteille d’une puce unique et sécurisée NFC, authentifiable via l’application mobile Selinko. La plateforme Selinko combinée à la puce NXP MIFARE Ultralight C, permettront au domaine de sécuriser son réseau de distribution afin de lutter contre les marchés gris, de protéger ses vins de la contrefaçon, mais également de communiquer de façon directe et ciblée avec ses consommateurs. En effet, ces derniers pourront authentifier leur bouteille et obtenir des informations sur le vin (millésime, production, température de dégustation, conservation, etc.) et sur le domaine, par simple scan de la contreétiquette avec leur smartphone NFC. « Nous sommes fiers d’ouvrir la voie en Bourgogne en équipant toute notre production d’une technologie qui a su nous convaincre de par sa robustesse et l’accès aisé à sa plateforme multi-services nous permettant de répondre à plusieurs besoins dont la sécurisation de nos bouteilles, mais également la reconnection avec nos consommateurs finaux » explique . Fabien Geantet. Les bouteilles connectées GeantetPansiot seront disponibles à la vente début 2017. Selinko annonce une collaboration avec NXP Semiconductors et élargit ainsi son offre en matière de tags NFC sécurisés pour offrir une solution adaptée, non seulement aux grands crus, mais également à toutes les autres catégories de vins. Patrick Eischen, CEO Selinko : “Nous nous réjouissons de cette collaboration qui représente une véritable opportunité pour les vignerons de pouvoir entrer dans une nouvelle ère digitale et plus facilement accéder à une technologie d’authentification NFC avec cryptage, là où auparavant ce type de solution était plutôt réservée aux grands crus.” Créée en Septembre 2012. Selinko est une plateforme multi-services adressée aux

marques souhaitant connecter leurs produits à l’Internet des Objets. L’entreprise place sur chaque produit une puce NFC contenant un identifiant digital unique lisible à partir d’un téléphone mobile NFC. De son côté, Rémy Martin annonce que son célèbre cognac Club sera désormais accompagné par une bouteille connectée. Grâce au NFC intégré au flacon, on pourra contrôler l’authenticité du breuvage. La marque de luxe espère aider ses clients à s’assurer de l’authenticité des produits qu’ils ont entre les mains. En partenariat également avec Selinko, Rémy Martin a mis au point la première bouteille de cognac connectée. Celle-ci est en mesure de détecter la première ouverture du flacon de cognac à l’aide d’un capteur NFC qui vous indique ainsi que vous êtes en présence d’un produit

authentique, qui n’a pas déjà été ouvert puis re-rempli. Il s’agit malheureusement d’une méthode de contrefaçon très courante dans le vin, notamment en Asie où les produits de luxe en provenance d’Europe s’échangent à prix d’or. Cette technologie avant-gardiste est certifiée ANSSI – EAL4+ et offre le même niveau de sécurité que celui des passeports électroniques ou cartes bancaires. « Dans un monde hyper connecté, les clients ne cherchent plus seulement des vins et spiritueux de haute qualité, ils souhaitent également interagir avec leur marque. Nous sommes fiers d’être les premiers à répondre à ce besoin dans le monde des spiritueux, avec Rémy Martin CLUB connected bottle » explique Augustin Depardon, directeur de la communication de Rémy Martin. Source : www.selinko.com


14

ENOVAMAG N°15

DOSSIERS THÉMATIQUES //////////////////////////////////////////////

AGROALIMENTAIRE/AGRICOLE

La révolution photonique en agriculture : de la mesure à l’aide à la décision L

a photonique impacte progressivement tous les secteurs applicatifs de nos économies. A commencer par l’agriculture où les possibilités qu’offre la lumière sont déjà en œuvre. Dans le domaine de la production agricole, la photonique est à la source de la réalisation d’outils d’aide à la décision, qui permettent : - D’optimiser la production (rendement et qualité), - De réduire les impacts environnementaux, - De minimiser les risques dans les décisions des agriculteurs, - De disposer de données objectives, spatiotemporelles, en saison et pluri annuelles.

Grâce à la photonique associée aux technologies numériques, l’agriculture devient une agriculture de précision, une agriculture connectée, une agriculture mesurée. C’est, en effet, une véritable bascule qui est en train de se produire. Les données dont on disposait jusqu’à récemment en agriculture étaient à la fois le résultat d’observations visuelles et d’analyses chimiques. Grâce à la photonique, les mesures sont maintenant objectives, et à partir de grandes quantités de données spatiales et temporelles, elles permettent d’obtenir des échantillonnages de qualité. Tout cela est possible grâce à l’utilisation des technologies optiques, notamment la fluorescence et la maîtrise des interactions lumière/végétal, qui autorisent la

production de capteurs proximaux de la végétation. La fluorescence, notamment, qui est une émission lumineuse dans les feuilles et dans les fruits, permet de disposer d’indicateurs d’états des cultures par la mesure des constituants des feuilles et des fruits de : - Chlorophylle (nutrition et photosynthèse), - Flavonols (éclairement et nutrition), - Anthocyanes (maturité des fruits), - Stilbènes (présence de maladies). Les principaux avantages de cette utilisation des techniques liées à la lumière sont que les mesures sont non destructives et instantanées, d’une grande sensibilité et qu’elles permettent un diagnostic en temps réel. La société FORCE-A, adhérente du réseau Opticsvalley, est emblématique de cette nouvelle agriculture. FORCE-A a développé ses services de diagnostics sur le marché viticole. En effet, les enjeux identifiés sur le vignoble sont colossaux : - Gérer durablement le potentiel de production (mieux gérer les intrants pour accroître la vigueur de la vigne et optimiser les rendements), - Maîtriser la maturité des raisins pour optimiser le potentiel phénolique des vins. Pour ce faire, il est indispensable de caractériser l’équilibre physiologique (vigueur) de la vigne et de caractériser la maturation des raisins pour pouvoir maîtriser l’impact du changement climatique.

A VOIR SUR ENOVA PARIS STAND G38 SALLE BLEUE Les feuilles, les grappes et les bois de taille font l’objet de mesures à l’aide de capteurs portables et embarqués, puis d’analyses et d’interprétations rapides grâce à la plateforme internet FA-Server qui permettent d’aider les prises de décision. FORCE-A est leader en instrumentation optique appliquée à l’écophysiologie et à différents types de culture, dont en particulier la viticulture, et propose à ses clients, qu’ils soient chercheurs, agriculteurs ou viticulteurs, des outils intelligents pour mesurer et décider. A ce titre, des produits basés sur la fluorescence, comme le DUALEX® et le MULTIPLEX®, sont utilisés dans les laboratoires de recherche du monde entier, et leur technologie sert à conseiller les viticulteurs dans les grandes phases de la gestion du vignoble que sont la taille (le bois), la vigueur (la feuille) et la maturité (le fruit). Aider ses clients à valider des hypothèses scientifiques ou à optimiser la pratique culturale, sans jamais se substituer à eux, est la vraie mission que s’est donnée FORCE-A. Source : www.opticsvalley.org


///////////////////////////////////////////////////////////// DOSSIERS THÉMATIQUES

15

AUTOMOBILE/TRANSPORT

Comment la photonique révolutionne l’automobile D

epuis 20 ans, la photonique a vu une double évolution dans ses coûts de production d’une part et ses coûts d’entretien et de maintenance d’autre part. D’une technologie couteuse et requérant des compétences d’experts (astronomes, militaires), elle est aujourd’hui capable de produire à des volumes de (dizaines de) millions de pièces des composants extrêmement fiables et peu couteux. Ces baisses de coût dans les différents produits photoniques et l’apparition de besoins nouveaux créent aujourd’hui de nouvelles opportunités pour une intégration sur le véhicule lui-même. Comme on va le voir, il s’agit principalement de circonscrire au plus vite et avec grande précision l’environnement du véhicule et de transmettre cette information au conducteur de la manière la plus naturelle possible. Des technologies radar ou sonar permettent aujourd’hui une première analyse de l’environnement proche mais l’élargissement du périmètre sous contrôle requière de nouvelles technologies.

DES TECHNOLOGIES ET PRODUITS PHOTONIQUES EN CROISSANCE SUPÉRIEURE AU MARCHÉ GLOBAL.

La croissance des composants photoniques dans le véhicule est évaluée de 16.7b$ en 2013 à 26.7b$ en 2018, soit une croissance moyenne de 9.8% dans les 5 prochaines années. Cette croissance est inégalement répartie sur les différents segments et est principalement centrée sur les technologies d’assistance au conducteur (qui vont évoluer vers des solutions de pilotage automatique du véhicule). La croissance attendue sur ces Composants photoniques pour les fonctions ADAS

A VOIR SUR ENOVA PARIS SALLE JAUNE fonctions ADAS est de 21.4% (Rapport Tematys, Avril 2015). Cette croissance est à mettre en regard de la croissance du marché de l’automobile (3.2%) et de la croissance des équipementiers de rang 1 (3.0%) sur la même période. En 2014 – 2015, six des plus importants équipementiers (Bosch, Magna, Continental, Denso, Hyunday, ZF) ont lancé d’importants programmes de développement et d’intégration. Chez Bosch (N° 1 mondial des équipementiers), les ventes de caméras et de radar ont doublé entre 2013 et 2014 et encore presque doublé dans les 12 derniers mois. Au niveau des constructeurs, Toyota a prévu, d’équiper l’ensemble de sa gamme de système ADAS dès la fin de cette année 2016 et Renault prévoit de nombreux modèles équipés d’ici 3 ans. Les composants actuels, caméras et radar, rencontreront leurs limites par exemple pour autoriser le véhicule à changer automatiquement de son couloir. Dans une logique de conduite automatisée sur des espaces simples à modéliser (périphériques urbains, autoroutes), les LIDARs seront un composant critique pour obtenir une image numérique à 360° de l’environnement. Valeo avec son partenaire IBEO, Bosch en interne avec un développement de plus de 10 capteurs (caméras, radars, lidars) élargissent ainsi la voie ouverte par Velodyne sur les LIDAR embarqués et Vitronic sur les LIDAR d’infrastructure. Entre les caméras, les nouveaux capteurs, des modes de projection innovants, c’est un marché de plus de 8b€ qui est attendu dans ce domaine d’ici 4 ans. La fiabilité de l’ensemble de ces composants dans des environnements complexes (brouillard, pluie) pose encore quelques difficultés techniques ainsi que le coût de ces différents composants (la

deuxième génération de Velodyne était pricé à 30 000$) mais des solutions sont attendues en dessous de 1 000€ d’ici quelques mois - pour des performances suffisantes. Quels risques et quels écueils éviter pour l’industrie photonique ? Au niveau de la maîtrise de l’environnement en 3 dimensions à grande distance, la photonique semble encore être le seul moyen de fournir l’image adéquate (via les caméras visible et IR et LIDAR) et les modalités radar et ultrasons devraient simplement cohabiter avec les méthodes photoniques. Les premiers marchés (gamme premium et luxe) représentent 10 à 15M de véhicules à équiper, les 70M suivants seront liés à d’importantes baisses de couts (ce que les fabricants de caméras visibles CMOS sont déjà en train de réaliser). Mais ces marchés à forte croissance n’ont pas retenu que l’attention des industriels de la photonique. Dans le domaine de la communication avec les véhicules ou l’infrastructure, le WiFi offre une alternative intéressante au Li-Fi avec des standards parfaitement bien élaborés, de nombreuses compétences disponibles, une capacité à répartir les couts de développement sur de vastes champs applicatifs et in fine à supporter des baisses de coûts qui sont inhérents au marché des composants automobiles. Si ces nouvelles technologies photoniques peuvent bénéficier dans l’environnement automobile de marchés de volumes à moyen-terme, elles doivent toutefois diffuser sur d’autres applications de volume pour regrouper des industriels de poids dans la mise au point de standard. Enfin, rappelons que la qualité de l’information acquise n’est rien si on ne peut l’exploiter et la valoriser. Le rapprochement des industriels de la photonique avec ceux des technologies de l’information est ici un point crucial pour le développement à moyen terme de la photonique dans le véhicule. Source : ww.tematys.com


///////////////////////////////////////////////////////////// DOSSIERS THÉMATIQUES

AUTOMOBILE/TRANSPORT

La vision embarquée à la portée de (presque) tous les objets connectés

Révolutionner la vision industrielle et embarquée, balayer d’un revers de la main les sempiternels compromis à trouver entre vitesse d’acquisition des images et débits d’informations à véhiculer, puis mettre le résultat à la portée de (presque) tous les objets connectés et capteurs répartis dans les domaines de l’IoT, de la robotique, de l’automobile, du biomédical, de la Défense et de l’aéronautique. Voilà l’ambition de la jeune société française Chronocam qui commercialise des systèmes de vision aptes à mimer le fonctionnement de la rétine de l’œil humain.

Dans la technologie CCAM (Eye)oT, tous les pixels sont indépendants les uns des autres et fonctionnent de façon totalement asynchrone. « La technologie que nous avons baptisée CCAM (Eye)oT repose sur une dizaine de brevets dont Chronocam détient la licence d’exploitation exclusive et qui couvrent à la fois la conception du capteur d’image et l’algorithme de traitement associé qui est adapté à la manière dont les images sont acquises », précise Luca Verre cofondateur et CEO de la start-up parisienne. Au sein du système de vision développé, l’acquisition des images ne se fait pas trame par trame comme dans les capteurs Cmos traditionnels. Dans la technologie CCAM (Eye)oT, tous les pixels sont indépendants les uns des autres et fonctionnent de façon totalement asynchrone. Couplé à un petit processeur analogique, chaque pixel est alors capable d’optimiser son temps d’acquisition en fonction de la dynamique de la scène, avec la possibilité de récupérer de l’information uniquement s’il y a un changement dans l’image et ce dans un laps de temps de l’ordre de la microseconde si cela s’avère nécessaire.

Source : www.chronocam.com

17


18

ENOVAMAG N°15

DOSSIERS THÉMATIQUES //////////////////////////////////////////////

INDUSTRIE 4.0

INDUSTRIE 4.0, USINE CONNECTÉE, NOUVELLE RÉVOLUTION INDUSTRIELLE… Quels que soient les termes, l'Industrie 4.0 est là !

A VOIR SUR ENOVA PARIS

SALLE VERTE

L

'usine telle que nous la connaissions est en train de disparaître, entrée en mutation grâce aux technologies et aux objets connectés. Pourquoi ? Le concept d’Industrie 4.0 correspond à une nouvelle façon d’organiser les moyens de production par mise en place d’usines dites “intelligentes” capables d’une plus grande adaptabilité dans la production et d’une allocation plus efficace des ressources, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle révolution industrielle grâce notamment à l'Internet des objets.

QUELLES ONT ÉTÉ LES 3 PREMIÈRES RÉVOLUTIONS ?

• La première, au XVIIIe siècle, grâce à la production mécanique, au charbon et à la machine à vapeur. • La seconde, au XIXe siècle, pendant laquelle l'électricité permet la production de masse, l’accroissement des rendements et ouvre de nouvelles possibilités aux industriels. • La troisième, au XXe siècle, les automates et robots augmentant une production toujours plus automatisée et de série. Les ouvriers n'ont plus à accomplir que les tâches les plus répétitives et dangereuses. La quatrième révolution correspond à la «numérisation» de l’usine. Grâce à l’internet des objets, c’est-à-dire aux réseaux virtuels servant à contrôler des objets physiques,

l’usine intelligente se caractérise par une communication continue et instantanée entre les différents outils et postes de travail intégrés dans les chaînes d’approvisionnement et de production. L’utilisation de capteurs communicants apporte à l’outil de production une capacité d’autodiagnostic et permet ainsi son contrôle à distance tout comme sa meilleure intégration dans le système productif.

CETTE «SMART FACTORY», VÉHICULE UN SAVOIR-FAIRE TECHNOLOGIQUE ET CONSTITUE UNE NOUVELLE VOIE DE PROGRÈS VERS DES USINES ENCORE PLUS :

• compétitives : efficacité énergétique accrue, meilleur taux d’utilisation des matériaux et outils de production, contrôle optimisé de la qualité, maintenance facilitée et pérennisée ; • sûres : exigence renforcée en matière de sécurité de l’environnement industriel, mais également de cybersécurité des systèmes industriels induits par la complexification des chaînes de production et l’ouverture aux réseaux extérieurs (communication, énergie…) ; • responsables : impacts environnementaux et sociétaux limités, réduction des émissions de CO2, optimisation des flux énergétiques, réduction et recyclage des déchets, amélioration de la sécurité des employés.

UNE USINE CONNECTÉE, C'EST UNE INDUSTRIE QUI COMMUNIQUE :

• plus grande flexibilité pour s'adapter à la demande en temps réel ; • maintenance facilitée par la présence de capteurs qui estiment la probabilité d'une panne et contactent, le cas échéant, directement un spécialiste ; • traçabilité totale et complète des produits, pour faciliter les éventuels rappels ou ajuster les contrôles de sécurité ; • plus grande sécurité des ouvriers et valorisation du travail par des tâches à forte valeur ajoutée ; • gestion complète des cycles de production en fonction des clients, avec possibilité de personnalisation… L'industrie 4.0 est donc pleine de promesse, sous réserve qu'elle soit « connectée » grâce à un système d’information dynamique, flexible et évolutif. Les grands groupes français disposent des ressources pour appréhender la transformation numérique. Mais qu’en est-il des PME et des ETI ? Si la mobilisation des PME et des ETI est un enjeu affiché dans le projet de l’Alliance pour l’Industrie du Futur, il est essentiel de rendre visibles les enjeux de la numérisation de l’industrie pour ces entreprises et de faire de la transformation numérique une priorité pour leurs dirigeants.


///////////////////////////////////////////////////////////// DOSSIERS THÉMATIQUES

19

Attention les « cobots » débarquent N

C’est un type de robotique parallèle, qui peut ou non être auto-enrichie en fonction des caractéristiques de l'opérateur ou de l'utilisateur et des connaissances qu'il possède du contexte et de ses modifications, en fonction de buts qui peuvent évoluer. Elle permet notamment aux salariés de réaliser des tâches qu’ils ne seraient pas physiquement capables d’effectuer seuls (manipulation des gosses pièces pouvant peser 200 kg). De plus, la cobotique réduit sensiblement les risques d’accident du travail (TMS) et elle permet d’importants gains de productivité.

Source : Actemium

éologisme issu des mots « robotique » et « coopération », la cobotique est une branche émergente de la technologie, à l'interface de la cognitique et du facteur humain de la biomécanique et de la robotique. La cobotique se caractérise par l'interaction réelle, directe ou téléopérée, entre un opérateur humain et un système robotique. L’objectif des cobots est d’automatiser un large panel de tâches et de travailler au plus près de l’homme.

LA COBOTIQUE DANS LE PROCESS

Actemium, la marque de VINCI Energies dédiée au process industriel, a déjà mis en place plusieurs systèmes intégrant la cobotique dans les usines. Elle a par exemple réalisé un système de manutention des barres de titane pour forgeage à chaud des aubes de réacteurs, des pièces lourdes avec une température de forgeage de 920°C.

Si les cobots, représentent encore une toute petite part des robots industriels (moins de 2 %), leurs ventes ne cessent de croître. En 2015, il s’est vendu 4.300 cobots dans le monde, contre 2.500 en 2014. Et les prévisions tablent sur plus de 10.000 en 2016, et même 150 000 en 2020.

Source : Thalesgroup

Cette nouvelle robotique constitue une véritable aubaine pour la France, car le prix d’un cobot est environ 10 fois moindre que celui d'un robot classique. Une caractéristique clé qui devrait permettre aux PME de s’équiper plus facilement. Leur facilité de programmation constitue également un élément déterminant dans le taux d'adoption, car plus la programmation d’un système robotique est aisée, plus l’appropriation par les opérateurs est facilitée.

Source : Intuitive Surgical

LA COBOTIQUE DANS L’AÉRONAUTIQUE

LA COBOTIQUE DANS LE DOMAINE MÉDICAL

La cobotique est utilisée couramment pour des interventions chirurgicales qui exigent une précision dont le chirurgien n’est pas capable. Ainsi le célèbre robot Da Vinci a permis notamment de réaliser un prélèvement de rein en procurant au donneur un meilleur confort postopératoire tout en offrant un meilleur greffon au receveur.

Aujourd’hui, chez Snecma la cobotique s'intègrera aux lignes de production au terme de la phase de prototypage pour deux projets importants qui vont se concrétiser dans les usines. L'un consiste à automatiser la pose d'équipements sur une pièce du moteur qui équipera le futur Boeing 737 MAX, tandis que l'autre porte sur l'insertion et la fixation de pièces sur les outillages. Dans ces deux projets, la cobotique va permettre de gagner du temps, d'éviter des manipulations humaines répétitives, comme le serrage, et ainsi de prévenir les troubles musculosquelettiques de la main

A noter aussi, l’Ensam a annoncé le lancement sur son campus lillois de ColRobot, un nouveau mastère spécialisé en robotique collaborative. La formation vise à former des ingénieurs roboticiens capables d’intégrer cette nouvelle robotique en entreprise. Plusieurs compétences spécifiques sont requises : « Il faut à la fois maîtriser l’état de l’art de la mécatronique, l’utilisation des algorithmes et l’intégration de l’homme dans l’usine. Ce dernier point implique notamment de prendre en compte des notions d’acceptabilité, qui relèvent des domaines sociologique et anthropologique. Avis aux amateurs !


///////////////////////////////////////////////////////////// DOSSIERS THÉMATIQUES

21

MÉDICAL/SANTÉ/COSMÉTOLOGIE

Les rayons X pour garantir la sécurité des produits L

es laboratoires BEA fabriquent des produits de soins personnels pour certaines des marques les plus prestigieuses à l’échelle internationale. La qualité est une préoccupation essentielle pour cette société française et l’engagement permanent de l’entreprise en faveur de l’amélioration de sa politique de gestion de la qualité a été récompensé par la certification ISO 9001. Dans le but d’améliorer encore la qualité de ses produits, la société a commencé à explorer des solutions d’inspection de produits en 2014, comme Didier Vial l’explique : « Nous fabriquons du savon pour de nombreux détaillants et notre objectif est de répondre précisément aux besoins de nos clients en ce qui concerne la forme, la couleur, la taille et le parfum du savon. Cependant, la sécurité des produits est l’aspect le plus important. Nos savons doivent faire face aux risques liés à deux sources de contamination : les matières premières contaminées d’une part (pierres issues des champs de lavande), et les pièces contaminées de nos machines de traitement d’autre part. Lors de sa recherche d’une solution capable d’offrir des performances de détection de contaminants inégalées, les laboratoires BEA ont contacté plusieurs fabricants de systèmes à rayons X. Spécialement conçu pour l’inspection de produits emballés de petite à moyenne taille, le système X33 de Mettler Toledo utilise la nouvelle technologie qui permet l’intégration d’un générateur de rayons X de faible puissance (20 W). Le système d’inspection par rayons X permet la détection automatique et le rejet du verre, des métaux, des pierres minérales, des os calcifiés et des pièces en plastique et en caoutchouc de haute densité, et ce jusqu’à 300 produits par minute. Installé en janvier 2015, le système X33 se trouve à la fin de la ligne de production et il inspecte actuellement 50 barres de savon sous emballage plastique par minute. Le savonnier est satisfait de l’intégration de systèmes à rayons X et en particulier du support que la société a reçu pour garantir la mise en conformité de la machine aux règles et aux réglementations locales concernant l’utilisation des rayonnements ionisants : « Les réglementations concernant les rayons X sont très strictes en France et avant

A VOIR SUR ENOVA PARIS STAND C8 SALLE JAUNE

Les laboratoires BEA exportent leurs savons partout dans le monde en toute confiance après inspection par rayons X.

Les utilisateurs sont formés à l’utilisation du système d’inspection par rayons X.

l’opération, nous avons dû enregistrer notre nouvel équipement auprès de l’agence nationale de contrôle des rayonnements ionisants et obtenir la documentation pertinente pour nous permettre de travailler avec des rayons X », se souvient Didier Vial. La société se réjouit de l’impact que les systèmes d’inspection par rayons X ont eu jusqu’à aujourd’hui. « En détectant des contaminants de très petite taille, cela de bénéficier de l’assurance que nos savons sont sans danger et nous démarque de nos concurrents. Lorsqu’un client important est récemment venu inspecter notre usine, nous lui avons expliqué qu’en investissant dans l’inspection par rayons X, nous faisons tout notre possible pour réduire le risque de contamination. »

En outre, le système contribue également à prolonger la durée de vie des équipements de traitement, ainsi que Didier Vial l’explique : « Le système n’est pas seulement un moyen de séparer les mauvais produits des bons : si un contaminant métallique est détecté, nous arrêtons la ligne et nous coupons le savon pour trouver le contaminant. Puis, nous nous efforçons de déterminer la cause de la contamination, et nous modifions nos machines. L’introduction du système d’inspection par rayons X a permis de faire évoluer le procédé de fabrication tout en gagnant un avantage concurrentiel et en offrant un produit sûr à nos clients.» www.laboratoiresbea.com www.mt.com/safeline-xray Source : Industries Cosmétiques numéro 10/JUIN 2016


22

ENOVAMAG N°15

DOSSIERS THÉMATIQUES //////////////////////////////////////////////

MÉDICAL/SANTÉ/COSMÉTOLOGIE

Le nouveau pancréas artificiel français : une révolution très attendue par les diabétiques de type 1 E

n France, 50% des personnes touchées par le diabète de type 1 ont du mal à équilibrer leur taux de glycémie. Le pancréas artificiel Diabeloop régule le glucose sanguin à la place du pancréas défaillant. Ce nouveau dispositif électronique issu de la « French Tech », développé par le CERITD (Centre d’Études et de Recherches pour l’Intensification du Traitement du Diabète) en partenariat avec le Leti, institut de CEA Tech, leader en microélectronique et micro et nanotechnologies sur la scène internationale, va améliorer considérablement le quotidien des personnes atteintes de diabète de type 1. Les malades attendent ce nouveau dispositif : suite à une enquête réalisée par la Fédération Française des Diabétiques (AFD) pour le CERITD auprès des patients, 83,5% d’entre eux souhaiteraient bénéficier du pancréas artificiel de façon « extrêmement

probable » et « très probable ». Actuellement en cours d’études cliniques dans 10 CHU en France, Diabeloop pourrait éviter 1 000 décès et 10 000 hospitalisations par an.

LE PANCRÉAS ARTIFICIEL, OÙ EN EST-ON AUJOURD’HUI ?

Les pompes à insuline, puis les capteurs de glycémie (CGM) qui mesurent la glycémie en continu, ont représenté des progrès importants. Mais la pompe étant un système « en boucle ouverte », il incombe toujours au patient de déterminer lui-même la dose d’insuline à injecter. À l’inverse, le pancréas artificiel est un système « en boucle fermée » qui délivre l’insuline automatiquement, en fonction du taux de glycémie mesuré par le capteur. Le tout premier prototype remonte aux années 70 mais c’est seulement depuis quelques années que la recherche est entrée dans une phase avancée. « Plusieurs

A VOIR SUR ENOVA PARIS SALLE VERTE

consortiums internationaux développent des projets. Certains font déjà l’objet d’essais endehors de l’hôpital, auprès d’adultes ou d’enfants. Mais à ce jour, aucun n’est encore sur le marché et Diabeloop est le seul projet de pancréas artificiel français. Une de ses originalités est d'intégrer une boucle de télémédecine, c'est-à-dire une approche de service au patient qui va bien au-delà du développement d’un objet », explique le Pr Eric Renard, coordinateur du département d'endocrinologie, diabète, nutrition au CHU de Montpellier et membre du conseil scientifique de Diabeloop.

UN PANCRÉAS ARTIFICIEL AVEC UN ENCADREMENT HUMAIN

Traitement électronique du diabète, Diabeloop s’appuie sur des briques technologiques existantes qui forment un tout et jouent le rôle d’un véritable pancréas


///////////////////////////////////////////////////////////// DOSSIERS THÉMATIQUES

artificiel. La première phase du projet a été lancée en 2011 par le CERITD en partenariat avec le Leti, institut de CEA Tech ; Les résultats étant positifs, la SAS Diabeloop a été créée pour préparer la mise sur le marché et, le 22 juillet 2015, Diabeloop et le CEALeti ont créé un laboratoire commun pour développer le pancréas artificiel. Le système comprend un appareil de mesure continue du glucose (MCG) Dexcom collé sur le ventre, connecté via Bluetooth à un smartphone dédié qui permet l’interface avec le patient et comporte un algorithme complexe, personnalisé, qui détermine les doses d’insuline en fonction de l’historique et de la physiologie de chacun. Ce « smartphone » commande la pompe à insuline « patch » Cellnovo. Les informations sont transmises en permanence à un service de télémédecine spécialisé qui peut intervenir à tout moment si besoin, en coordination avec le diabétologue du patient. « L’algorithme prévoit ce qui va se passer de façon bien plus fiable que ne le ferait le patient seul. Pour un traitement encore plus précis, ce dernier peut améliorer cette prévision en « prévenant » la machine, si

C’est une « innovation de rupture », un vrai progrès dans le traitement du diabète de type 1. Le faible encombrement et la discrétion des différents éléments et la simplicité d’utilisation sont des critères importants. Il est primordial qu’à terme, il soit accessible et remboursé pour tous ceux qui en ont besoin. possible 2h à l’avance, lorsqu’il va manger ou pratiquer un exercice physique particulier », détaille le Dr Guillaume Charpentier, Président de Diabeloop et du CERITD.

UN SOLIDE PROGRAMME D’ÉTUDES CLINIQUES

Après des études à l’hôpital qui ont validé l’intérêt du système, les essais « en vie réelle » commencent début 2016 avec la participation de 10 CHU. Puis, en 2017, une étude évaluera Diabeloop auprès de 100 patients qui le porteront trois mois à domicile, en vue de l’obtention du marquage CE. La commercialisation en Europe pourrait ainsi débuter fin 2017. En 2018, une étude comparative de supériorité par rapport aux traitements existants sera menée auprès de 200 patients pendant un an pour obtenir le remboursement

23

en 2019. « Les premiers patients qui pourront en bénéficier sont les diabétiques de type 1 adultes qui ne parviennent pas à équilibrer leur taux de glycémie malgré un schéma basal / bolus bien suivi », précise le Dr Guillaume Charpentier.

LA HAUTE TECHNOLOGIE FRANÇAISE AU SERVICE DU PATIENT

Diabeloop a pour partenaire le CEA-Leti, l’un des trois instituts de recherche avancée au sein de la Direction de la recherche technologique du CEA qui fait le lien entre la recherche fondamentale et la production de micro et nanotechnologies améliorant la qualité de vie. Une équipe d’une douzaine de chercheurs travaillent à temps plein sur le projet Diabeloop. Leur rôle est notamment d’améliorer encore la précision de l’algorithme au coeur du système : en prenant encore mieux en compte la variation sur 24h de la sensibilité à l’insuline, l’impact des repas, de l’activité physique, des émotions et du stress. Les industriels Dexcom et Cellnovo qui fabriquent le lecteur et la pompe ont été


24

ENOVAMAG N°15

DOSSIERS THÉMATIQUES //////////////////////////////////////////////

associés dès le début au développement du projet. « Nous avons retenu le lecteur de glycémie en continu Dexcom, un des meilleurs capteurs sur le marché, et la pompe Cellnovo, une pompe « patch » sans tubulure plus petite que les pompes concurrentes, qui constitue une véritable avancée pour les patients », souligne le Dr Guillaume Charpentier. En tant que start-up « Medtech » (technologies de la santé), Diabeloop a bénéficié du financement de l’Initiative French Tech. Elle a été récompensée par le prix « Biovision Catalyzer Award 2015 » lors de la 10ème édition du forum Biovision.

QUE RÉCLAMENT LES PATIENTS ATTEINTS DE DIABÈTE DE TYPE 1 ?

Parmi les 738 adultes diabétiques de type 1 ayant répondu à un sondage sur le pancréas artificiel diffusé auprès du ficher de la Fédération Française des Diabétiques (AFD), l’intérêt pour le pancréas artificiel est réel. S’il était disponible, 48,5% d’entre eux

Nous avons retenu le lecteur de glycémie en continu Dexcom, un des meilleurs capteurs sur le marché.

aimeraient en bénéficier de façon « extrêmement probable » et 35% de façon « très probable ». « Le pancréas artificiel est surtout intéressant pour ceux qui ne parviennent pas à équilibrer leur glycémie. Les jeunes sont de bons candidats : l’aspect technologique (capteurs, smartphone) peut

leur donner envie de s’impliquer dans le traitement de leur maladie et améliorer l’observance », estime Gérard Raymond, président de la Fédération Française des diabétiques (AFD).

Source : CEA - Direction de la communication Service information-médias

© Diabeloop/Nicolas TILLY

MÉDICAL/SANTÉ/COSMÉTOLOGIE


///////////////////////////////////////////////////////////// DOSSIERS THÉMATIQUES

25

SMART CITIES/SMART-GRID

Faire la route en électrique 100 % solaire grâce à des systèmes de gestion intelligente CEA Tech, Corsicasole et sa filiale Driveco ont développé des programmes de gestion et de pilotage de la recharge de véhicules installés dans des stations de rechargement de véhicule par l'énergie solaire, ainsi que les infrastructures permettant le déploiement de ces technologies innovantes à l'échelle territoriale. La première route de la mobilité solaire reliant deux stations, dites « Parasol », a été inaugurée le 11 mai 2016 en Corse. La surface d'une place de parking équipée de panneaux photovoltaïques (ombrière solaire) produit l'énergie suffisante pour parcourir 15 000 km par an, soit l'équivalent du parcours annuel d'un véhicule particulier. Cependant sans gestion intelligente, une ombrière solaire photovoltaïque ne permet de fournir que 40% de l'énergie nécessaire à un véhicule électrique. Le résultat des études menées par les équipes de CEA Tech à l'Institut national de l'énergie solaire (Ines), montre que la gestion optimisée des périodes de recharge augmente fortement ce taux d'autoproduction et contribue à diminuer la consommation d'énergie électrique provenant d'autres sources (notamment carbonées) sur le réseau. Premier prototype de ce type au monde, la route est composée de deux Parasols, stations intelligentes de recharge à l'énergie solaire, pour tous les véhicules électriques ou hybrides rechargeables : vélos, scooters, voitures, utilitaires, etc... Les stations « Parasol » regroupent des moyens de production solaire, le système de stockage et les bornes de recharge compatibles avec tout type de véhicule électrique ou hybride rechargeable. Le concept de gestion multi-stations à l'échelle territoriale et l'utilisation de batteries stationnaires permet d'entrevoir les 100 % de recharge solaire. Source : http://www.cea.fr/presse/

© Driveco

La surface d'une place de parking équipée de panneaux photovoltaïques (ombrière solaire) produit l'énergie suffisante pour parcourir 15 000 km par an.


26

ENOVAMAG N°15

DOSSIERS THÉMATIQUES //////////////////////////////////////////////

SMART CITIES/SMART-GRID

La place de la Nation est sous surveillance A

A VOIR SUR ENOVA PARIS SALLE BLEUE

Paris, la place de la Nation est depuis la mi-décembre sous haute surveillance… environnementale. Depuis janvier, les données collectées s'y affichent même en temps réel. Concrètement, des micro-capteurs de qualité de l’air enregistrent les taux de gaz et de particules émis en temps réel, tandis que d’autres capteurs analysent le niveau sonore de la place. Pour le trafic, les comptages de piétons, vélos, motos et voitures sont réalisés à partir de caméras à basse résolution situées en hauteur. Ces images, en très basse définition, ne permettent aucune identification particulière tout en restituant les différents flux sur la place. Elles sont traitées en temps réel, uniquement dans un but de comptage, puis sont détruites instantanément. L’ensemble des informations récoltées permet une meilleure compréhension de l’espace public, de son utilisation par les Parisiens, des endroits inutilisés, des lieux de regroupement, des lieux de passages. Tout cela sera pris en compte afin d’optimiser


///////////////////////////////////////////////////////////// DOSSIERS THÉMATIQUES

le réaménagement de la Place de la Nation pour répondre au mieux aux enjeux. La cinquantaine de capteurs installés restituent notamment leurs données sur deux bornes tactiles installées sur la place, et que les Parisiens peuvent consulter librement. Dans le cadre de la démarche Open data initiée par la Ville de Paris, ils peuvent également les utiliser, via le site http://opendata.paris.fr/.

électrique, de détecter des fuites, de prévenir les moisissures, etc. Mais, plus globalement, l'enjeu est d'identifier les types de capteurs à déployer pour une opération à plus grande échelle et de tester une démarche « d'open innovation » en publiant les données dans un système ouvert et accessible aux services de la Ville, mais aussi aux jeunes pousses, exploitants, universités…

Pour mener à bien ce projet expérimental, la Ville de Paris et Cisco se sont entourés de plusieurs partenaires : - Placemeter, pour l’installation de caméras, transforme les vidéos en données tangibles ; - Green City Solutions, pour l’aménagement de plusieurs arbres dépolluants ; - Breezometer, pour l’analyse de la qualité de l’air ; - Bruitparif, pour la mesure des niveaux sonores en temps réel. Ces nouvelles méthodes « d’urbanisme tactique » n’en sont qu’à leur début, a commenté Jean-Louis Missika, Adjoint à la Maire de Paris en charge de l’urbanisme. Elles permettront de construire une ville mieux adaptée aux besoins de ses habitants et évolutive dans le temps. »

« Nous accompagnons les entreprises qui nous proposent des expérimentations. Elles éprouvent ainsi leur concept en situation réelle tandis que nous améliorons nos pratiques et jugeons si le service est utile », explique Jean-Louis Missika.

Paris s'est également associée à Cisco pour instrumenter trois bâtiments municipaux (la mairie du XIIe arrondissement, une crèche et un gymnase), ainsi qu'un ensemble d'un millier de logements sociaux. Le but est d'optimiser l'usage de l'éclairage

Beaucoup d’autres projets sont en cours rajoute JeanPhilippe Clément, responsable ville intelligente et durable de la municipalité : - D'ici au mois d'octobre 2017, quelque 3 600 capteurs seront posés dans les 1 200 centres thermiques de la capitale pour mesurer la température, l'humidité et les polluants intérieurs ; - La place d'Italie sera le lieu de test d’un système de pilotage des feux tricolores répondant aux besoins des piétons ; - Et tous les bacs à déchets des immeubles seront équipés de puces électroniques. De gros marchés en perspective… Source : informatiquenews.fr - environnement-magazine.fr

27


28

ENOVAMAG N°15

DOSSIERS THÉMATIQUES //////////////////////////////////////////////

SMART CITIES/SMART-GRID

120 drones sous-marins au secours de la lagune de Venise L

e projet de recherche européen SubCULTron vise à mettre au point un véritable écosystème composé de trois populations différentes de robots sous-marins autonomes pour prélever une grande quantité de données variées dans la lagune de Venise. Les différents composants du banc de drones communiqueront grâce à des algorithmes inspirés du comportement des insectes sociaux pour évoluer en toute autonomie. Les premières expérimentations ont débuté. Les chercheurs les ont baptisés aMussels, aFish et aPads avec un « a » pour « artificial ». « C’est plus qu’un simple banc de poissons, il s’agit d’un véritable écosystème. En effet, le banc est composé de trois populations différentes de drones. Les aMussels (moules artificielles) seront enfouies dans le sable pour collecter une batterie de données et établir une sorte de réseau sensoriel. Les moules artificielles pourront également se déplacer par groupe grâce, entre autres, aux courants d’eau et aux turbulences. Situés à la surface de l’eau, les aPads (nénuphars artificiels) visent à apporter l’énergie nécessaire à l’écosystème grâce à des panneaux solaires. Enfin, les aFishs (poissons artificiels) circuleront entre les deux premières populations pour apporter de l’énergie aux moules artificielles et devront récolter des informations bien précises grâce à une batterie de capteurs intégrés.


///////////////////////////////////////////////////////////// DOSSIERS THÉMATIQUES

Les chercheurs soulignent que le logiciel est lui aussi inspiré de la nature, plus particulièrement du fonctionnement des essaims d’insectes ou des bancs de poissons. Il n’y a pas de point central, mais une “intelligence” collective qui régit le comportement de l’essaim. Si un des robots est perdu, cela n’a pas de répercussion sur le travail de groupe.

QUI VA PILOTER LES POISSONS-ROBOTS ?

Personne. Ils sont autonomes. Leurs déplacements ne sont pas planifiés. Ils sont programmés par des algorithmes inspirés de la nature. Ils vont donc imiter des comportements de vraies espèces, notamment de l'anguille qui a servi de modèle. Les poissons-robots vont donc réagir à leur environnement, au coup de rame des gondoliers, aux courants, aux marées et aux conditions météorologiques. Ces poissons artificiels vont évoluer au sens des espèces sur la durée. Et c'est là que ça devient vraiment totalement fascinant. Frédéric Boyer, professeur à l'École des mines de Nantes, l'un de ceux

29

qui conçoit ces bio-robots, le dit lui-même : il va donner une certaine liberté à ses robots-poissons qui vont donc inventer leur propre vie. “Ces populations de robots vont produire des comportements innovants qui s'adaptent à leur environnement. On parle d'intelligence collective”, explique-t-il. “Ces poissons artificiels vont produire des comportements inattendus, ils vont évoluer au sens des espèces sur la durée”. Quel intérêt, au final ? Cela sert à faire progresser la recherche robotique (la bio-robotique). Mais le principal objectif, c'est de préserver la lagune de Venise menacée. «Ces poissons-robots vont pouvoir faire, jour et nuit, et en temps réel, un travail de collecte de données inestimable», nous a dit Stéphane Bazeille, qui travaille également sur le projet européen à l'École des mines de Nantes. Ils vont mesurer sur un temps long la salinité, la clarté de l'eau, la température, la luminosité, etc. Le but, c'est notamment de mesurer l'impact de l'afflux de touristes pendant la saison et de prendre les décisions qui s'imposent. À condition que personne ne partent à la pêche aux drones. Source : « European scientists build up a society of autonomous underwater robots for environmental monitoring of the Venice Lagoon ».


30

ENOVAMAG N°15

/////////////////////////////////////////////////////

NOS RÉGIONS

LA VIE DES RÉGIONS GRAND EST Nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne -Lorraine : un vaste tissu économique Les six pôles de compétitivité labellisés de la nouvelle région de l’Est de la France n'ont eu que de rarissimes occasions de développer des projets de collaboration. Ils vont tenter de donner une cohérence à la politique industrielle de ce territoire qui s'étend des confins de l'Ile-de-France jusqu'au Rhin : • Alsace-Biovalley, dédié aux sciences de la vie et de la santé (Strasbourg) ; • Fibres-Energivie, spécialisé sur matériaux pour le bâtiment (Epinal/Strasbourg) ; • Hydreos, pour la maîtrise de la qualité de l'eau (Nancy/Strasbourg) ; • Industries et Agro-Ressources, sur la bioraffinerie ou raffinerie du végétal (Laon/Reims) ; • Materalia, orienté vers la recherche sur les matériaux et les procédés (Metz/CharlevilleMézières) ; • Véhicule du Futur, pour le véhicule propre et le véhicule intelligent (Etupes/Mulhouse). Ensemble ils ont signé une convention de partenariat pour intensifier les projets collaboratifs de recherche et développement, appréhender ensemble les marchés internationaux et partager des bonnes pratiques dans la levée de fonds ou la mutualisation des achats. Les équipes d'animation des six pôles ont identifié trois thèmes, autour des matériaux agro-sourcés, des objets connectés et de la réalité augmentée. Pour les start-ups et les PME, le partage des bonnes pratiques sera sans doute le volet le plus bénéfique de cette collaboration. Il s'agit de faciliter l'accès au label Entreprise Innovante des Pôles, qui permet d'aller plus facilement lever des fonds. En 2015, les six pôles du Grand-Est représentaient 900 entreprises et 400 laboratoires ou instituts de formation. Depuis leur labellisation ils ont soutenu 1.000 projets collaboratifs pour un investissement de 3 milliards d'euros. Seule région de France à disposer d’une frontière commune avec 4 pays (Belgique, Luxembourg, Allemagne et Suisse), le Grand Est entretient au quotidien avec les

régions voisines étrangères des coopérations et des synergies dans les domaines les plus divers : économie, emploi, formation, culture, tourisme, environnement etc. C’est la 2ème région exportatrice derrière

l’Île-de-France et la première en volume par habitant. La part de ses échanges avec l’Union européenne et la Suisse est ainsi beaucoup plus élevée que pour l’ensemble des douze autres régions françaises. Source : www.strasbourg.eu

FOCUS SUR ALSACE BIOVALLEY Dédié aux sciences de la vie et de la santé, Alsace BioValley est la porte d’entrée idéale pour développer efficacement et rapidement tout projet de bio-business à l’échelon européen. Il offre un cadre particulièrement propice aux sciences de la vie et de la santé. source : www.alsace-biovalley.com/fr

Ekso Bionics fait marcher les paraplégiques

Ekso est un costume bionique qui permet à ceux qui ont une faiblesse des membres inférieurs –jusqu’à la paralysie totale- de pouvoir se lever, se tenir debout et même de marcher en ligne droite. Le poids de l’utilisateur active des capteurs qui vont euxmêmes initier le mouvement des pas. Des moteurs sur batterie permettent aux jambes de bouger, remplaçant les fonctions neuromusculaires déficientes.


///////////////////////////////////////////////////////////////////// NOS RÉGIONS

OCCITANIE L’IoT Valley pousse les murs à Labège Portée par la forte croissance des entreprises membres et sa volonté de créer les conditions d’émergence de nouveaux services & applications IoT, l’IoT Valley change d’échelle. La communauté de l’IoT pousse les murs de ses locaux historiques dans le Sud-Est toulousain et investit un nouveau bâtiment de près de 3000 m2. Cette expansion conforte les ambitions nationales et internationales portées par l’IoT Valley avec, notamment, la création à Labège d’un vaste campus connecté de 12,5 hectares pour lui donner un maximum de visibilité aux yeux des investisseurs du monde entier.

31

France ENTIÈRE Smart cities : la carte des villes intelligentes 20 communes, métropoles et communautés d'agglomération françaises développent des services intelligents. Et les plus grandes sont loin d'être les seules à s'activer. 9 des 20 smart cities françaises ont moins de 250 000 habitants, soit près de la moitié d'entre elles. Si les communes les plus importantes de France, comme Paris, Marseille ou Lyon, sont naturellement au rendez-vous, des villes plus modestes ne comptent pas rester sur la touche.

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES Schneider Electric inaugure à Grenoble une chaire sur la plastronique. Concevoir et réaliser les circuits et composants électroniques autrement, en s’affranchissant des limites planaires du circuit imprimé et au moyen des nouvelles technologies d’impression de matériaux fonctionnels, tels sont les enjeux sur lesquels les acteurs de la chaire vont se pencher.

HAUTS DE FRANCE Saint-Quentin veut devenir un haut lieu de la robotique en france Devenir une référence dans le domaine des systèmes robotisés et automatisés. C'est l'objectif que s'est fixé la communauté d'agglomération de Saint-Quentin, dans l'Aisne, avec son plan d'action Robonumérique. Initié il y a deux ans, il vise à créer un écosystème impliquant des industriels déjà présents localement, comme Yamaha-MBK ou Tecman, un cursus d'études supérieures spécifique et le développement de start-up.

Adheretech, la santé connectée

Passée par l’accélérateur américain BluePrint Health, AdhereTech a imaginé une « smart pill bottle » : un flacon pour médicaments «équipé de capteurs qui surveillent si le patient prend bien ses médicaments. En temps réel, le flacon vérifie le nombre de médicaments qu’il comporte et envoie les données dans le Cloud. Un appel automatique ou un sms rappelle alors au patient de prendre son médicament.

Medissimo, le pilulier communicant

La start up française investit le même créneau qu’AdhereTech et son flacon équipé de capteurs : elle rappelle aux patients la prise de médicaments. Medissimo a été récompensé au CES de Las Vegas pour son pilulier communicant Imedipac destiné à ceux qui souffrent de maladies chroniques ou doivent prendre un traitement quotidien. Il se connecte via PC, tablette ou mobile. Des signaux lumineux interpellent le patient lorsqu’il doit prendre le médicament. Lors d’une erreur de prise, plusieurs alvéoles se mettent à clignoter en association avec une alerte sonore. La plateforme Medissimo en est informée et déclenche une alerte téléphonique au patient puis une alerte en cascade auprès du réseau d’aidants.

PAYS DE LA LOIRE ENOVA ANGERS, a rassemblé les 8 et 9 juin 1146 visiteurs majoritairement régionaux et 152 exposants nationaux et ce malgré un contexte social et climatique plutôt défavorable. Cela confirme le dynamisme de la région Grand Ouest et particulièrement l’attractivité d’Angers en matière d’électronique et de solutions embarquées.

PROVENCEALPESCÔTE D’AZUR Le pôle SCS fédère un écosystème de plus de 120 acteurs de l’IoT Avec plus de 120 acteurs représentant environ 8000 ETP (équivalents temps plein), répartis sur les différents éléments clés de la chaine de valeur de l’IoT, le Pôle de compétitivité mondial Solutions Communicantes Sécurisées (SCS) revendique de nombreux atouts dans le domaine des technologies de base de l’IoT et de la sécurité de l’IoT.


ENOVAMAG N°15

FOCUS START-UP

//////////////////////////////////////////////////

33

A VOIR SUR ENOVA PARIS STAND A90 Benjamin CARLU fondateur d'Usine IO

Comment Usine IO aborde-t-il l’explosion du marché de l’IoT ?

A VOIR SUR ENOVA PARIS STAND F120 Denis CHATEAU Regional Sales Manager SW Europe & North Africa NXP

Usine IO est à la confluence des besoins des sociétés de services et des sociétés industrielles. Les prestataires de services cherchent à capter de plus en plus de données dans l'environnement de leurs usagers et ont besoin de support pour développer leurs produits, alors que les groupes industriels tendent à ajouter du service -grâce à l'électronique- dans leurs produits pour en faire de vraies solutions. L'équipe d'experts Usine IO, ses outils de formation et de veille permettent de compléter les savoir-faire métiers des plus grandes entreprises.

Quels services Usine IO propose-t-il aux start-ups ?

Usine IO propose l'accès à ses Experts produits et un réseau industriel sur abonnement. Les équipes de start-ups peuvent ainsi compléter leur équipe projet avec les conseils et le suivi des Experts Usine IO tout en ayant accès au moment opportun à des consultants spécialisés, des sous-traitants prototypage et des usines de production. 350 projets par an bénéficient du suivi Usine IO pour sortir de leur zone de confort, pour prendre des décisions plus rapidement et développer leurs produits avec des ressources contraintes. La majorité de ces projets incluent de l'électronique.

Quel avenir voyez-vous dans le prototypage rapide (impression 3D) ?

Au-delà des outils et des technologies, c'est aussi une révolution d'usage pour les concepteurs de produits qui ont aujourd'hui une palette d'équipements et de services sous la main pour recevoir en quelques heures des maquettes de formes ou des maquettes fonctionnelles pour accélérer leur conception. La méthodologie Usine IO permet aux innovateurs de faire des choix pertinents aux moments clés du développement de leurs produits et d’attribuer les bonnes ressources au bon moment.

Comment NXP aborde-t-il l’explosion du marché de l’IoT ?

L’IoT pour NXP est un marché très large qui regroupe sous ce nom toutes applications « connectées ». Cela passe par le marché de la maison intelligente, de la santé, de l’industrie 2.0… NXP est la seule société de semi-conducteurs à pouvoir proposer sur ce marché des solutions bout en bout, depuis le capteur intelligent (via les gammes de produits LPC, Kinetis, Sensors) en passant par le routeur (gammes i.MX et de MCU) et jusqu’ au cloud (gammes de MPUs LSxxx…).

Quels services NXP propose-t-il aux start-ups ?

NXP a compris que sur le marché des objets connectés, être le premier à démontrer son concept est clé pour les clients (POC : Proof Of Concept). Pour cela NXP a développé et met à disposition un référence design appelé « HexiWear », basé sur un format type «montre connectée» qui intègre toutes les fonctionnalités nécessaires pour un produit connecté : jusqu’à 8 capteurs, un microcontrôleur,

une connexion BLE, un écran oled, IOS et Android apps. Ainsi le client n’a plus qu’à se concentrer sur son application connectée (Soft) et pas sur le hardware.

Quel avenir voyez-vous dans la sécurité ?

NXP est le principal fournisseur mondial de solutions de sécurité (passeport électronique, carte de crédit, paiement électronique sur smartphone…). NXP, en utilisant le même niveau élevé de technologie et de systèmes pour la connexion Internet de la maison intelligente, offre une gamme complète de sécurité. Ainsi nos technologies NFC Secure Element permettent d’échanger des informations en toute sécurité aussi bien à l’intérieur de sa maison que lorsque les données partent vers le cloud. La sécurité est pour NXP l’élément le plus important à prendre en compte pour les objets connectés, non seulement dans les échanges de données mais aussi par exemple pour prévenir la copie ou la contrefaçon.


34

ENOVAMAG N°15

FOCUS START-UP

///////////////////////////////////////////////////

Un an après sa création, Bpifrance le HUB franchit une nouvelle étape et propose un programme unique d’accompagnement de 40 startups en hypercroissance. Ces startups sélectionnées bénéficieront d’un accompagnement intensif de 12 mois afin d’accélérer leur croissance et de changer d’échelle.

Bpifrance le HUB est une plateforme de rencontre de l'innovation sous toutes ses formes pour Grands groupes, ETI et startups. Articulé autour de trois offres : • une offre « corporate » de sourcing de startups et PME innovantes, destinées aux ETI et Grands groupes, • une offre « network » permettant aux entreprises de se rencontrer, d’échanger et de débattre ; • une offre « startup » proposant un accompagnement post-accélération pour renforcer leur croissance.


//////////////////////////////////////////////////////////////////

Alors que 3 start-up sur 4 financées par des capitaux-risqueurs se soldent par un échec et que celui-ci intervient en moyenne 20 mois après leur dernière levée de fonds (source CB Insight), le HUB Bpifrance propose un accompagnement basé sur un suivi opérationnel pour gagner en impact et en performance sur 4 thématiques majeures : design, finance, recrutement et fidélisation des talents, business développement avec un fort accent sur l’international.

FOCUS START-UP

35

Parmi les 40 futures ‘’scale up’’ de la promotion 2016, citons • ADVEEZ, applications de géolocalisation dédiées à la sécurité des biens et des personnes. • Apix analytics, systèmes d’analyse multi-gaz basés sur l’intégration sur silicium. • Care labs, solutions dématérialisées de monétiques pour le secteur de la santé.

A VOIR SUR ENOVA PARIS SALLE ROSE

« Le HUB est devenu l’apporteur d’affaires, le tiers de confiance, l’entremetteur capable de mettre le réseau et l’expertise de la maison Bpifrance au service des champions français. Nous sommes très fiers des résultats des 11 start-up accompagnées cette année, et sommes prêts à faire encore mieux avec nos nouvelles recrues », s’engage Cécile Brosset, directrice Bpifrance Le HUB. Un an après son lancement, le HUB Bpifrance affiche un premier bilan positif qui démontre la richesse de ces offres et leurs succès auprès des entreprises françaises de toutes tailles : • Une croissance de 178 % en moyenne sur l’année 2015 pour les 11 startups accompagnées ; • 51 emplois créés ; • 90 millions d’euros de levées de fonds ; • 100 startups mises en relation avec des ETI et des Grands groupes ; • 296 évènements qui ont réuni près de 10 000 participants. Pour leur développement, les 40 futures « scale up » sélectionnées bénéficieront des accès grands comptes du HUB, du retour d’expérience de pairs reconnus en France et à l’international (Frédéric Mazzella, Ludovic Le Moan, Céline Lazorthes…) et d’un accès privilégié au programme d’accélération de Bpifrance à l’international.

• CorWave, dispositifs d’assistance cardiaque innovants. • Delair-tech, drones professionnels. • MYXYTY, solutions domotiques pour maison connectée. • Naïo Technologies, robots au service des agriculteurs. • Pradeo Security Systems, logiciels de sécurité pour smartphones et tablettes. • Seclab, solutions de cyber sécurité pour les applications sensibles ou critiques. • Tageos (étiquettes RFID). Au service des entrepreneurs. Bpifrance agit en appui des politiques publiques conduites par l’État et par les Régions pour répondre à trois objectifs : • accompagner la croissance des entreprises ; • préparer la compétitivité de demain ; • contribuer au développement d’un écosystème favorable à l’entrepreneuriat. Avec Bpifrance, les entreprises bénéficient d’un interlocuteur puissant, proche et efficace, pour répondre à l’ensemble de leurs besoins de financement, d’innovation et d’investissement Source : www.Bpifrance-lehub.fr


36

ENOVAMAG N°15

INNOVATION

//////////////////////////////////////////////////////

4 start-up spécialisées en Photonique défendront les couleurs françaises à LA finale de la Creative Business Cup ! Compétition d’envergure mondiale, la CBC s’adresse aux entrepreneurs des industries créatives et attire plus de 300 start-up émanant de 60 pays. La « CBC Photonics France 2016 Venture Summit », labellisée Creative Business Cup, est un évènement en faveur de la levée de fonds des start-up « photoniques » et, plus globalement, technologiques. C’est dans ce cadre que ces 4 start-up sont intervenues, devant un parterre d’investisseurs issus de différents horizons (crowdfunding, BA, VC, corporate investment…) au cours de la Journée Opticsvalley du 13 juin 2016. Découvrez en avant-première les 4 gagnants français de cette compétition (catégories : health, smart manufacturing, smart sustainable living, play and learn) qui iront défendre les couleurs françaises à Copenhague au mois de novembre prochain !

Catégorie “USINE DU FUTUR/SMART MANUFACTURING” CYCLOPUS

Cyclopus propose des mini caméras 3D aux fabricants de smartphones et d’électronique grand public. Ces caméras permettent au grand public de réaliser simplement des films 3D ou d’utiliser des applications de réalité augmentée, de réalité virtuelle et de scan 3D directement avec leur mobile. www.cyclopus.net Marchés : - Caméras numériques grand public (type GoPro) - Fabricants de smartphones et équipements mobiles

A VOIR SUR ENOVA PARIS STAND J40


//////////////////////////////////////////////////////////////////////

Catégorie “MEDTECH/SANTÉ”

INNOVATION

A VOIR SUR ENOVA PARIS

A VOIR SUR ENOVA PARIS

STAND H40

DAMAE MEDICAL

Société française spécialisée dans les technologies médicales, DAMEA médical développe et prévoit de commercialiser des solutions d’imagerie innovantes permettant de visualiser directement les tissus à l’échelle cellulaire, en profondeur, en temps réel, et de manière totalement non invasive. Ces dispositifs reposent sur la mise au point d’une solution unique d’imagerie optique permettant d’obtenir des images similaires à celles de coupes histologiques et de caractériser des anomalies invisibles à l’œil nu dans de nombreux organes. Cette solution présente aujourd’hui une véritable alternative à la biopsie standard, invasive, longue et couteuse pour les systèmes de santé. www.damaemedical.fr Marchés : - Oncodermatologie - Cosmétique

37

Catégorie “PLAY AND LEARN”

STAND G41

ENOVAP

Enovap est la première e-cigarette intelligente, conçue en collaboration avec des tabacologues. Elle inclut un système intelligent de gestion de la nicotine grâce à un double réservoir breveté qui permet d’obtenir une concentration en nicotine précise à chaque inhalation. Enovap est également connectée au smartphone afin d’interagir avec une communauté de vapoteurs et d’experts de la santé. Ainsi, une application mobile stocke les données de consommation de l’utilisateur, les analyse, et anticipe ses besoins en nicotine pour lui délivrer la concentration parfaite à chaque inhalation, tout en diminuant automatiquement cet apport. www.enovap.com Marché : - Population de fumeurs cherchant à arrêter de fumer ou à se libérer d’une dépendance à la nicotine.

Catégorie “CLEANTECH/SMART SUSTAINABLE LIVING” MIRSENSE

Gamme de 3 produits, tous fonctionnant à base de technologie laser à cascade quantique (émettant dans la zone des 3µm - 12µm) et pour intégration par les clients équipementiers : • uniMir/powerMir : laser moyen infrarouge unitaire, pour la spectroscopie de gaz simples ou les applications de défense ; • multiMir : laser moyen infrarouge largement accordable pour la détection des molécules complexes ou de mélanges • multiSense : spectromètres à base de laser infrarouge pour la détection dans la gamme part par milliard (ppb) multi-gaz, compacte et temps réel. www.mirsense.com Marchés : - Oil and Gaz : fuites et procédés - Emissions automobiles - Contrôle continu des émissions

A VOIR SUR ENOVA PARIS STAND H41


ENOVAMAG N°15

INNOVATION

////////////////////////////////////////////////////

12 belles innovations

de projets de PME françaises qui intègrent des solutions électroniques et logicielles dans leurs produits Découvrez les plus belles innovations de PME accompagnées par le programme CAP’TRONIC qui aide à améliorer leur compétitivité grâce à l’intégration de solutions électroniques et de logiciels embarqués dans leurs produits. Parmi plus de 43 projets présentés, les membres du jury ont sélectionné 12 projets d’entreprises qui se sont révélés particulièrement innovants dans 4 catégories : PRODUIT À USAGE DU GRAND PUBLIC, INDUSTRIE & SERVICES, SANTÉ BIEN-ÊTRE et JEUNE ENTREPRISE.

39

A VOIR SUR ENOVA PARIS STAND A140 Remise des trophées le 6 octobre lors de l’événement CAP sur l’innovation à Paris au Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique.

Les nominés de la 10ème édition des Trophées CAP’TRONIC 2016 sont… PRODUIT À USAGE DU GRAND PUBLIC CASTALIE

 Les équipements Castalie micro-filtrent et gazéifient l'eau du réseau pour offrir aux hôtels, restaurants et entreprises, une “eau de gamme”. La gamme Pure, composée d'un mélange de verre et de métal vient bousculer les codes du marché. Intégrant la technologie SAFE (Système Antibactérien de Filtration de l'Eau), le système Castalie permet d'éliminer toutes les particules et impuretés présentes dans l'eau du réseau et propose aux consommateurs une eau de qualité, pure, au goût parfaitement neutre. Le concept Castalie valorise la démarche Développement Durable de ses clients en limitant leur impact carbone et leur gestion des déchets plastiques. Les équipements Castalie sont éco-conçus et fabriqués en France. www.castalie.com

GALLUCHA

 Sac à main connecté Gallucha a mis au point une gamme de sacs connectés pour localiser les objets présents ou absents dans le sac. Le sac connecté a pour rôle de communiquer via un smartphone, si les objets que l’utilisateur souhaite emporter sont bien avec lui (clés, porte-monnaie, portefeuille, porte-cartes, chéquier, pochette maquillage, agenda, carte d’accès ou de transport, médicaments…). Il communique soit spontanément, soit sur requête, soit sur un mode alerte. www.gallucha.com

Production Functional Factory

 BIMP'AIR, le premier système de gonflage à air comprimé rechargeable, nomade pour les vélos et les motos La société Production Functional Factory a développé un accessoire de gonflage innovant pour les vélos, une capsule d'air comprimé haute pression pour gonfler pneus, fourches, amortisseurs et claquer les tubeless de vélo (soit l'ensemble des besoins en un seul système) qui est rechargeable directement via l'énergie du vélo ou avec un chargeur électrique. www.bimpair.com


40

ENOVAMAG N°15

//////////////////////////////////////////////////////

INNOVATION

INDUSTRIE & SERVICES SUNIBRAIN

 Système d'arrosage, par eau de pluie récupérée, des panneaux solaires améliorant leur rendement pour une augmentation de la production électrique SUNIBRAIN a développé un système de régulation thermique en temps réel SUNiBrainTM, intégrable de manière nonintrusive sur les centrales solaires existantes. Il tempère et nettoie les cellules photovoltaïques pour en améliorer le rendement et augmenter la production électrique de ces centrales solaires. www.sunibrain.com

SuriCog

 Nouvelle génération d’INTERFACES HOMMES-SYSTÈMES basée sur la donnée REGARD SuriCog apporte un savoir-faire unique, multidisciplinaire, à la croisée de l’optique, de l’opto-électronique, des neurosciences et de l’informatique qui en fait le spécialiste de l’œil connecté, depuis ses aspects interactifs jusqu'au neurocognitif. Sa solution de pointeur oculaire, EyeDee, analyse les mouvements de l’œil, les traite et les envoie sans fil en temps réel permettant de faire interagir les données du regard dans un environnement cible. Elle facilite et sécurise les Interfaces Hommes-Systèmes, surtout en milieu industriel critique. www.suricog.fr

iTK

 Débitmètre connecté de précision, plug and play pour une meilleure gestion de l'irrigation iTK conçoit des Outils d’Aide à la Décision (OAD) pour l’agriculture grâce à des algorithmes issus de la modélisation agronomique. Le volume d’eau distribué pour l’irrigation d’une parcelle prend en compte la durée d'ouverture de la vanne, la pression du réseau, le nombre de goutteurs ou des asperseurs, leurs débits théoriques… Mesurer les débits réels est donc un impératif pour iTK qui a conçu son propre débitmètre connecté de précision le WinFlow qui transmet les mesures par radiofréquence. www.itk.fr


//////////////////////////////////////////////////////////////////////

INNOVATION

41

JEUNE ENTREPRISE BlendBow

Groupeer Technologies

 Le système Groupeer apporte sécurité et sérénité aux sorties en groupe Groupeer Technologies développe des systèmes intelligents qui permettent aux adultes qui encadrent des enfants d’être alertés quand un enfant s’éloigne de façon anormale. L’objectif est de répondre aux besoins de tous les accompagnateurs en charge de la sécurité des enfants lors de déplacements ou d’activités de loisirs. Les Groupeer sont des boîtiers radio intelligents fonctionnant sur batteries, au design épuré, conçus pour être résistants et d’utilisation très facile et intuitive. Leur autonomie varie en fonction des conditions et de la durée d’utilisation : de 24h à 72h sans rechargement. Ils sont dotés d’une sortie micro-USB pour le chargement, d’un haut-parleur et d’un micro pour la communication, et d’un connecteur Jack pour des communications avec oreillettes. www.groupeer.fr

 Machine à cocktail BlendBow a conçu et commercialise le premier robot connecté capable de réaliser plus de 300 cocktails : Le Barmate. Au service des professionnels (bars, hôtels, restaurants…), il prépare tout cocktail, parmi les 300 qu’il a en mémoire, en moins de 30 secondes, devant le client. Il est ainsi générateur de productivité, de maitrise de coûts et d’assurance de qualité pour le client. www.blendbow.com

AODYO

 Instrument à vent électronique Aodyo propose le Sylphyo, un instrument à vent électronique MIDI sans fil qui permet de retrouver les sensations et les possibilités d’expression d’un instrument à vent acoustique sur un instrument électronique. Léger et compact, il offre également de nouvelles possibilités d’expression grâce à ces capteurs complémentaires (capteur de mouvements, slider capacitif…). www.aodyo.com

SANTÉ & BIEN-ÊTRE Light Vision NatéoSanté

 Purificateur d’air ultra connecté, écoconçu, fabriqué en France NatéoSanté est le spécialiste français du traitement et de l’assainissement de l’air intérieur. EOLIS, la dernière innovation de la PME est le premier AIR MANAGER, un système de purification d’air intelligent. Grâce à un système de filtration haut de gamme et à un logiciel de monitoring intégré, il permet une maîtrise totale de la qualité de l’air de la pièce dans laquelle il est positionné. Produit innovant, éco conçu, connecté, puissant, design et fabriqué en France, EOLIS est une véritable rupture technologique avec les produits présents actuellement sur le marché. www.nateosante.fr

Lunette intelligente d’aide aux patients atteints de DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l’âge) La DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) se manifeste par une perte de la vision centrale et une altération de la vision de précision. C’est un véritable handicap dans la vie courante. Light Vision propose une paire de lunettes intelligente basée sur l’utilisation des capacités fonctionnelles restantes des patients. Elle permet de projeter sur une zone non dégradée de la rétine (rétine périphérique) une scène soit issue d’une caméra frontale montée sur les lunettes, soit issue d’images vidéo internes. www.lightvision.fr

Resilient Innovation

 Dispositif embarqué pour l’amélioration de la marche des personnes âgées, particulièrement efficace sur le symptôme du freezing de la maladie de Parkinson Resilient Innovation, propose son dispositif WalkMe®, une solution technologique innovante capable d’aider les personnes âgées, notamment les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, à retrouver une marche quasi normale pour reprendre une vie sociale. Cette autonomie motrice, leur permet de reprendre confiance en eux et de renforcer leurs capacités musculaires et locomotrices. Ainsi, le produit contribue, en diminuant le stress lié au risque de chute, à libérer du temps pour le personnel soignant et aidant. www.resilient-innovation.com


ENOVAMAG N°15

QUOI DE NEUF SUR ENOVA PARIS /////////////////////////////////////

ACCELONIX

ARTEDAS

ASICA

Comptage automatique de composants CMS !

L'équation gagnante : performance, évolutivité, pérennité !

VOTRE partenaire en Électronique

43

Les entreprises sont encore nombreuses à procéder manuellement au comptage des composants. VisiConsult, spécialiste du contrôle non destructif et du rayon X s’est penché sur cette problématique : rendre le comptage des composants moins laborieux, plus rapide, plus fiable et plus économique grâce au produit XRHCount. La procédure habituelle de comptage manuel consiste à monter une bobine chargée de composants à une extrémité de la machine et une bobine vide à l’autre extrémité, Et ensuite insérer et fixer précautionneusement la bande de composants sur la bobine réceptrice. Le comptage peut alors commencer. Cette opération dure en moyenne deux minutes. XRHCount, XRH voulant dire X-ray Handling System qui associe un système de visualisation par rayon X et une suite logicielle d’identification des composant permet de réduire le temps de comptage à quelques secondes. www.accelonix.fr

Artedas France est aujourd'hui considérée comme la spécialiste incontournable des logiciels OrCAD qu'elle a introduits en France dans le milieu des années 80 et dont elle assure la distribution sur le réseau national. Elle est ainsi devenue la partenaire de Cadence Design Systems, l'unique représentant d'OrCAD et EMA en France. En 2010, Artedas France a rejoint Artedas Europe qui fédère la plupart des distributeurs du bassin méditerranéen en matière de CAO. C'est en développant une politique commerciale de proximité appropriée aux différents modèles économiques qu'Artedas est parvenue à être présente dans tous les secteurs : l'enseignement, les centres de recherche, les PME/PMI, et les grands groupes internationaux. www.artedas.fr

ASICA, spécialisée dans le développement et la sous-traitance électronique, propose ses services en : conception, prototypage, industrialisation, fabrication, test, intégration, logistique et SAV depuis plus de 30 ans. Une Offre globale ou un Service à la carte. Les mots clés de votre accompagnement ASICA: Service, Qualité, Technicité, Performance, Savoir-faire, Souplesse, Réactivité, Respect des Engagements. • Conception, Industrialisation et prototypages • Approvisionnement des composants, circuits-imprimés et pièces mécaniques • Production des cartes, Contrôles Tests Sonde-Mobiles, Optique et Rayon X • Tests fonctionnels sur bancs spécifiques, Déverminage, Intégration d’ensembles et sous-ensembles • Vernissage, surmoulage et packaging complet Domaines d'interventions: Aéronautique et Défense, Energie & Environnement, Industrie, Médical, Transport, Télécommunications. www.asica.com

ENOVA PARIS

ENOVA PARIS

ENOVA PARIS

STAND : C71

STAND : E48

STAND : D47

ASTER TECHNOLOGIE

BETA-LAYOUT

BINDER

twSystem : le visualisateur de système

MAGIC PCB® & STARTER KIT RFID

Connecteurs RAL 9002 gris / blanc

Vous cherchez un système unique pour l'identification de vos circuits imprimés qui soit rapide, non copiable, fiable et presque indestructible ? Vous ne voulez plus avoir d'ennuis avec des codes EAN illisibles, des étiquettes déchirées, ou le piratage de vos produits ? Nous avons la solution qu’il vous faut : MAGIC-PCB® ! L'identification de circuits imprimés par RFID. Pour tester cette technologie innovante, Beta LAYOUT a développé un Starter Kit RFID.

twSystem importe, pour chacune des cartes du système, les données natives des logiciels de CAO. En complément, une description formelle du fond de panier ou des câbles de liaison décrit les interconnexions entre les cartes du système. Après le chargement des données CAO, twSystem propose différentes représentations du système en cours d'analyse : Vue mécanique interactive du système, visualisation de la Netlist "à plat" du système complet, qui permet la navigation interactive entre les différentes cartes interconnectées, la liste des cartes, fond de panier et câbles constituant le système. La fonction sélection ou recherche d’une équipotentielle du système affiche en surbrillance les connexions présentes sur chaque carte concernée. Pour chaque carte active, on visualise une fenêtre combinant à la fois la nomenclature, le schéma électrique et les données de placement/routage. www.aster-technologies.com ENOVA PARIS

STAND : D91

Le kit RFID UHF BASIC V2 comprend : • 1 module de lecture-écriture avec branchement USB • 1 câble USB vers PC • 1 antenne moyenne portée • 1 antenne courte portée • 1 câble de liaison entre l’antenne et le module de lecture-écriture • 1 carte MAGIC avec puce RFID intégrée • 4 mini-cartes de circuit avec puce RFID (différentes portées) • N4 x 10 puces RFID pour différentes formes d’antenne www.beta-layout.com ENOVA PARIS

STAND : E44

Connecteurs disponibles sur les séries snap-in 620/720 et de la série 770 à Baïonnette. Couleur du boîtier gris / blanc RAL 9002 • Matériau du boîtier en polyamide 66 robuste • Idéal pour les utilisations des appareils dans le médical et l'industrielle nécessitant un connecteur de couleur vive. www.binder-connector.fr ENOVA PARIS

STAND : F40


44

ENOVAMAG N°15

QUOI DE NEUF SUR ENOVA PARIS /////////////////////////////////////

CANON BRETAGNE

CIPSA CIRCUITS

Une nouvelle ligne CMS

Circuit Imprimé Simple Face SMI Aluminium avec ouverture à l'arrière

Canon Bretagne renforce ses moyens de production en investissant dans une ligne CMS dédiée à la petite et moyenne série. Cette nouvelle ligne vient compléter l’installation actuelle qui sera, quant à elle, consacrée aux séries plus importantes. L’entreprise a débuté la sous-traitance en 2003 et dispose de son propre bureau d’études, composé d’ingénieurs qui prennent en charge l’étude, le développement et le prototypage des produits.

L’atelier de production s’étend sur 7400 m² organisés en secteurs : cartes électroniques, résinage, tropicalisation, injection plastique et ilots d’assemblage de produits. A cela s’ajoute des opérations de remplissage et de dosage de consommables en environnement contrôlé. www.canon-bretagne.fr ENOVA PARIS

STAND : E80

COATED PRODUCTS FRANCE

Emballages ESD selon IEC 61340-5-3 Depuis 1991, Coated Products est le partenaire des industriels de l’électronique pour la fourniture d’emballages ESD haute performance. Nos matières Corstat™ et Cortronic® assurent une fonction dissipative ou conductrice et/ou de blindage ; elles répondent ainsi aux cahiers des charges les plus exigeants pour une protection optimale des ESDS (dispositifs sensibles aux décharges électrostatiques) à l’intérieur et à l’extérieur d’une EPA.

L'objectif est d'obtenir une épaisseur minimale dans l’ensemble. www.cipsacircuits.com

Spécialiste de l’emballage en carton, Coated Products propose à ses clients : • des solutions standard, disponibles sur stock (catalogue) : boites d’expédition, équipements d’atelier, conteneurs de stockage et de transport • des emballages sur mesure : boites pour le stockage de bobines, plateaux pour les flux internes, conteneurs au format palette… • des calages adaptés : croisillons en carton, film de maintien Korrvu®, plateaux en mousse. www.kolb-wellpappe.com

ENOVA PARIS

ENOVA PARIS

CIPSACIRCUITS présente un nouveau circuit imprimé simple face SMI en aluminium avec une ouverture pour l'insertion d'un connecteur pour la face de l'aluminium. Avec cette nouvelle technologie, la présence de câblage sur la face d'allumage LED est évitée.

STAND : D60

STAND : C81

CONRAD ELECTRONIC

COTELEC

DAVUM TMC

Conrad, partenaire de vos projets électroniques !

Capots Sub D à verrouillage rapide

Voids et électronique de puissance

Distributeur de matériel technique et électronique, de fournitures industrielles et filiale du groupe international allemand, Conrad propose plus de 500 000 références en stock et 2 500 marques en mesure, énergie & environnement, outillage & soudage, kits & modules, composants électroniques, automatisme… Par cette offre, Conrad affirme son engagement en tant que partenaire de tous les professionnels et précurseur de l’innovation en électronique et mesure. Afin de garantir des produits de qualité pour l’activité de ses clients, Conrad avance vers l’avenir aux côtés de grandes marques internationales incontournables : Wago, Phoenix Contact, Texas Instrument, Microchip, Rohde&Schwarz, Teledyne LeCroy, Voltcraft.. www.conradpro.fr www.conradpro.fr ENOVA PARIS

STAND : C67

Les capots Quick Lock de Provertha proposés par Cotelec assurent un verrouillage rapide, simple et sécurisé, même dans des cas de connexion en aveugle, grâce à un « clic » audible.

Résolument orientée vers les nouvelles applications, DAVUM TMC assure la veille technologique pour ses clients. En proposant des crèmes à braser Rohs Low Voids, des préformes, des machines de lavage pour DCBs et des fours à vide, nous répondons aux attentes spécifiques de l’électronique de puissance tout en réduisant les voids. Bénéfices et caractéristiques de la crème SENJU GLV: • Diminution importante du taux de voids dans les joints • Moins de défaut de type HIP • ROL0 type 4 Four à vide : Système indispensable pour tendre vers le zéro Void Déjà qualifié par des fabricants de composants et de systèmes embarqués de haute technologie Votre complément Post-refusion : Nettoyage spécifique pour DCB : • 100 % automatique • DCB, Hybrides… • filtration 10 µm • process à 5 étapes • chimie adaptée sur demande

www.davumtmc.com

www.cotelec.fr ENOVA PARIS

STAND : E30

ENOVA PARIS

STAND : C91


/////////////////////////////////////////////////////

DEL la distribution Electronique

SEMTECH Transceiver LoRa SX1276/77/78/79

DEL, distributeur franchisé de SEMTECH, propose la famille des transceivers SX127x dédiés aux IoT, intégrant la modulation LoRa, basée sur l'étalement de spectre, augmentant significativement la portée des messages envoyés avec une sensibilité de réception de -148dBm. Ces transceivers travaillent dans les bandes de fréquence de 137 MHz à 1.020 GHz, ont une très faible consommation (9.9mA en réception) et un débit entre 18bps et 37.5kbps en LoRa et jusqu’à 300 kbps en FSK. Ils intègrent aussi un capteur de température et un indicateur de batterie faible. Une solution idéale pour vos applications IoT et les réseaux publics ou privés LoRa. Avec son bureau d’étude DEL design, DEL propose l'aide nécessaire à tous les clients qui se mettent sur le marché des objets connectés. www.del.fr ENOVA PARIS

STAND : C47

QUOI DE NEUF SUR ENOVA PARIS

DIRECT

EMKA ELECTRONIQUE

DIRECT, votre partenaire distributeur sur votre région

Pose 0201 et 01005 pour l'aéronautique

Distributeur indépendant depuis 1965, nous sommes présent commercialement sur votre secteur depuis 15 ans. Partenaire de TE Connectivity, Nexans, Amphenol, Souriau…, Direct est spécialisé en matériels de câblage et en connectique industrielle, militaire, marine…. Venez découvrir sur notre stand nos nouveautés 2016 : DELAUNAY et FLEXA Emilie Passey et Jérôme Passey seront heureux de vous accueillir sur notre stand à Paris.

Le travail de groupe chez EMKA Electronique permet d'aider nos clients à résoudre de nombreux problèmes, par exemple l'alignement des micro-composants 0201 et 01005. En effet, ceuxci ont tendance à se déplacer par effet "Manhattan" (dit aussi effet "Menhir") lié à des phénomènes de masses thermiques. Le partage d'expériences et d'expertise du B.E. et des équipes de fabrication a permis de définir les bonnes pratiques de conception et de fabrication qui permettent une disposition finale parfaite des micro-composants, qualité essentielle pour les cartes aéronautiques.

www.direct.fr

www.emkaelec.com

ENOVA PARIS

STAND : C61

ENOVA PARIS

STAND : F88

FEINMETALL

FISCHER CONNECTORS

FISCHER ELEKTRONIK

Unités de contact pour les tests ICT/FCT

Nouvelle clé USB durcie en USB 3.0

Dissipateurs-ensembles ventilés pour circuits imprimés

Le besoin en solutions de contact pour les connecteurs courants USB, RJ ou HDMI croît non seulement de plus en plus dans le domaine du test ICT et fonctionnel des cartes imprimées, mais aussi dans celui du test des faisceaux de câbles.

Par rapport à un connecteur USB ou RJ-45 normal, une prise de test spécifique a l'avantage de ne pas se verrouiller, d'avoir une durée de vie très largement au-dessus de 100.000 cycles et d'être très résistante à l'usure. Le branchement de la prise du côté du banc de test se fait très facilement et sans soudure par le connecteur standard correspondant au composant à tester (plug and play). Cette conception permet d'échanger très facilement la prise de test en cas de maintenance. Les prises de test FEINMETALL conçues pour les connecteurs USB, Mini-USB, Micro-USB, RJ-9, RJ-11, RJ-45, RJ-50, HDMI, RF et RCA sont actuellement disponibles. www.feinmetall.com ENOVA PARIS

STAND : F111

45

La clé USB ultra-portable, miniature, légère et extrêmement robuste de Fischer Connectors, la Fischer Rugged Flash Drive maintenant disponible en USB 3.0, a été spécialement conçue pour le stockage et l’acheminement sûrs de données sensibles en environnements exigeants, notamment dans les domaines financier, médical, industriel, de la défense et de la sécurité, de l’énergie, des opérations sous-marines, de l’automobile et des sports extrêmes. • Étanche IP68 même en état non connecté • Vitesse de lecture cinq fois supérieure à la version précédente • Capacité de mémoire standard de 32, 64 ou 128 GB • Résiste à la corrosion, aux vibrations, aux chocs et aux températures extrêmes • DEL d’activité • Accès sécurisé garanti grâce aux interfaces des gammes Fischer UltiMateTM et MiniMaxTM Series. www.fischerconnectors.fr ENOVA PARIS

STAND : G10

Pour la dissipation de chaleur de pertes plus élevée, dans lequel la convection libre est insuffisante, la dimension géométrique ou le poids d'un dissipateur performant paraît inapproprié pour des applications correspondantes, la mise en place d'un refroidissement forcé au moyen de ventilateurs est souvent nécessaire. Spécialement pour ces applications, la société Fischer Elektronik élargit sa grande offre de produits d'un autre dissipateur-ensemble ventilé. Le nouveau produit avec le numéro d'article LA 27 K … peut être directement installé sur le circuit imprimé. De plus un profilé de base en aluminium, sous le numéro d'article SK 617, sans moteur de ventilateur axial et couvercles est disponible. Traitements supplémentaires, revêtements de surfaces de même que d’autres types de ventilateurs et autres tensions peuvent être réalisés à la demande spécifique du client. www.fischerelektronik.de ENOVA PARIS

STAND : F38


46

ENOVAMAG N°15

QUOI DE NEUF SUR ENOVA PARIS /////////////////////////////////////

FRAMOS

FURNESS CONTROLS

GANTNER INSTRUMENTS

Caméras « Twentynine » de SMARTEK Vision

Etalon générateur de pression automatique portable

Q.brixx - Système de mesure dynamique modulable et portable

FRAMOS présente la nouvelle gamme de caméra CMOS "Twentynine" de SMARTEK Vision pour les applications de vision industrielle. SMARTEK Vision intègre les dernières générations de capteurs CMOS dans sa nouvelle ligne de caméras "Twentynine" en GigE et USB3 Vision, dans un boîtier miniature, une connectivité standardisée, l'amélioration des capacités de traitement et un concept de personnalisation flexible. La famille de caméras "Twentynine" offre les performances nécessaires pour piloter les derniers capteurs SONY Pregius et ON Semiconductor Python avec des résolutions jusqu'à 18 mégapixels. Avec des tailles de pixel de 5,86 µm à 1,25 µm, des formats de capteur de 1/3" à 2/3", ainsi que des cadences élevées, on y trouve la combinaison idéale caméra/capteur pour pratiquement toutes les applications industrielles. www.framos.com

Le FCO560 renferme un capteur de pression différentielle faible ultra-sensible de résolution atteignant 0,001 Pa et d’incertitude meilleure que 0,1% de la lecture dans la gamme de 0 Pa à 20 000 Pa. Le générateur automatique délivre de manière autonome une pression parfaitement régulée au 1/1000 de Pa pour obtenir une qualité de mesure incomparable. L’étalon FCO560 possède une multitude d’entrées et sorties pour s’adapter à tous les types de mesure comme les entrées température et pression atmosphérique pour les corrections de vitesse et de débit, ou encore un multimètre courant et tension pour les signaux électriques des transmetteurs de pression www.furness-controls.fr

• Le Q.brixx de Gantner Instruments est un système de mesure en aluminium robuste et modulaire, composé de cartes de conditionnement de hautes performances. C A/D 24 bits et échantillonnage jusqu’à 100 KHz/voie. • Les entrées vont des signaux standards (V, mV, mA, TC, Pt 100, IEPE…) aux capteurs type pont (¼, ½, pont complet résistif, inductif, LVDT…) ou haute tension allant jusqu’à 1200 V ou nécessitant une isolatio n importante (TC isolés 1,2 kV). • La connectique proposée (bornier à vis, BNC, DIN, mini TC…) permet une mise en oeuvre rapide. • Le concentrateur permet de récupérer toutes les mesures de manière synchrones Test.commander permet une configuration simple et une mise en place rapide de l’acquisition. • Autonome, des règles d’enregistrement sont définies (pré-post trigger, événement…) et les données stockées sur support clef ou disque dur via les ports USB. Plusieurs Q.brixx peuvent être synchronisés via différents protocole (SNTP, NMEA, IRIG…) pour construire des systèmes de plusieurs centaines de voies de mesures. www.gantner-instruments.fr

ENOVA PARIS

ENOVA PARIS

ENOVA PARIS

STAND : E20

STAND : F8

STAND : F10

GROUPE ELVIA PCB

HAMAMATSU PHOTONICS

HBM France

DETOUREUSE POSALUX ULTRASPEED TRIO

Nouveau Micro-spectromètre MOEMS C12880MA

T40HS - Capteur de Couple Haute Vitesse

Le nouveau micro-spectromètre MOEMS C12880MA s’étend sur une gamme spectrale de 340nm à 850 nm et dispose d’une sensibilité deux fois plus élevée dans l’UV visible, que le MicroSpectrometer C12666MA qui a remporté le Prism Award à Photonics West 2015. Avec une résolution de 12nm, il intègre un capteur CMOS de 288 pixels qu’il est possible de trigger.

Le groupe ELVIA PCB, leader français du CIRCUIT IMPRIME de HAUTE TECHNOLOGIE, a investi, sur son site de Coutances (50), une détoureuse Posalux Ultraspeed Trio. Cet équipement, doté de 3 têtes à registration caméras indépendantes, offre de nouvelles possibilités pour des découpes de grande précision sur les 3 axes X, Y et Z et des tolérances serrées (0,1mm). Cette nouvelle machine, complémentaire du parc actuel, permet de cibler les nouveaux marchés que sont notamment l’hyperfréquence et le médical. www.pcb-elvia.com ENOVA PARIS

STAND : D68

Conçu grâce aux technologies MOEMS et aux détecteurs d’ Hamamatsu, sa taille très compacte (20,1 × 12,5 × 10,1 mm) le rend idéal pour les appareils de mesure portables (compatibilité avec les smartphones et tablettes) ; dans des applications telles que la colorimétrie, caractérisation de LED, et le contrôle de la qualité de l'eau par exemple. www.hamamatsu.com ENOVA PARIS

STAND : G21

Le T40HS est un capteur de couple très compact apportant une précision de mesure inédite Avec une vitesse de rotation jusqu’à 45.000 tr/min, ce capteur répond parfaitement aux besoins de précision accrue dans les développements des nouveaux systèmes de propulsion, de turbines ou de boites de vitesse. En effet une précision de mesure plus importante que les systèmes utilisés aujourd’hui, permet de réduire l’incertitude de mesure et en finalité d’améliorer le calcul de rendement. Grâce à son corps d’épreuve en titane et sa très grande rigidité, il s’intègre parfaitement dans tous les montages. Atouts majeurs : Grande raideur, Faible moment d’inertie, Compact et Léger. www.hbm.com ENOVA PARIS

STAND : C70


/////////////////////////////////////////////////////

QUOI DE NEUF SUR ENOVA PARIS

ISP AQUITAINE

J2C COMPOSANT

JAUCH QUARTZ

Nouvelle gamme de valises AZOTIS

QUIK TOOL - Support PCB

Offre de batteries lithium-polymère

Vérifiez l’étanchéité de vos équipements en toute simplicité Notre nouvelle gamme de valises numériques AZOTIS vous permet de mesurer diverses entités de mesure, avec de nombreuses combinaisons possibles (température, pression, humidité relative, débit, commande d’électrovannes). Ces valises transportables, précises, intelligentes et économiques sont particulièrement adaptées pour des mesures d’étanchéité, ou de remplissage de tout périphérique étanche chargé en gaz. Fonctionnement simple et intuitif Par leur alimentation autonome et leur chaine de mesure intégrée, celles-ci vous permettent d’effectuer des mesures et des enregistrements des données de terrain, et de pouvoir exploiter vos mesures, en temps réel, au travers du logiciel d’acquisition, que nous pouvons proposer en option. www.isp-aquitaine.fr ENOVA PARIS

STAND : H31

L’Outillage QUIK TOOL améliore le dépôt de pâte en maintenant une pression uniforme de la raclette sur l’ensemble du circuit. Que ce soit dans la sérigraphieuse, la machine de pose, ou dans la SPI et AOI, l’outillage Quik-Tool™ sert à soutenir vos PCB simple ou double face très rapidement et en toute sécurité. Les effets de flambage ou de vibrations sur le PCB sont ainsi empêchés de manière fiable. Meilleur qualité de production, plus fiable, et plus constante. Vos temps d’arrêt machine seront réduits et vous gagnerez en productivité. • Sensibilité sur PCB extrêmement précise avec une force de 2,5g/broches • Force de maintien maximale de 2000 g / broches à 6 bars grâce à serrage conique innovant • Les broches sont ESD. • Vous pouvez basculer du mode automatique au mode manuel à tout moment • Garantie de 3 ans sur les vannes et l’électronique www.j2c.eu ENOVA PARIS

STAND : D90

47

Jauch Quartz vous conseille et vous accompagne tout au long de votre projet : du design-in à la production mais aussi lors du transport des batteries rechargeables Lithium-Polymère. Il est aujourd’hui primordial de suivre toutes les normes et législations nationales, européennes et mondiales et d’accompagner nos clients dans les nouvelles normes de sécurité. Notre site d’assemblage en Allemagne ainsi que notre large stock en packs Lithium-Polymère et Lithium-Ion nous permettent de vous livrer rapidement des échantillons. Depuis peu, des packs lithium courbés et ultra-mince viennent compléter ce large choix.

Différentes formes et types de l'offre de batteries lithium-polymère de la société Jauch. www.jauch.fr ENOVA PARIS

STAND : F30

METRONELEC

MITUTOYO

NATIONAL INSTRUMENTS

Distributeur de la marque PVA

Nouveau : QuickVision Active

Nouvelle version de VirtualBench

METRONELEC, a choisi la société américaine PVA et sa gamme DELTA pour la commercialisation d’équipements de dépose de fluides. DELTA est un robot 3 axes destiné aux applications de petites, moyennes et grandes séries. Le chargement peut s’opérer manuellement, ou avec un convoyeur en ligne. Spécifications : • Répétabilité = +/-0.025 mm • Résolution = 0.005 mm • Aire de travail = 537x485x100 (cette surface est réduite avec des valves supplémentaires) • Charge maximum = 11.4 kg • Vitesse maximum = au-dessus de 500mm/sec • Hauteur composant maximum = 50 mm Les systèmes PVA sont dotés d’une technologie de contrôle du processus en boucle fermé, offrant un haut niveau de précision et de répétabilité. PVA propose plusieurs types d’applicateurs sélectifs adaptés à tous les types de fluides pour le vernissage, le dam & fill, le potting, le collage, l’underfill… Depuis 2015, PVA dispose d’un centre technique Européen basée en Hollande. www.metronelec.com

Mitutoyo complète sa gamme de machines de mesure par analyse d’image CNC avec ce nouveau système nommé QuickVision Active. Ce tout nouveau modèle, fruit des années d’expérience en machine de mesure par vision, se décline en plusieurs capacités de mesure avec et sans palpeur à contact. Les solutions de métrologie par analyse d’image proposées par Mitutoyo sont réputées dans tous les domaines pour leur haute précision, leur qualité irréprochable et leurs composants optiques exceptionnels. Mitutoyo lance ce nouveau système spécialement développé pour satisfaire les exigences des industriels et des laboratoires français afin de mesurer des pièces de petites et moyennes dimensions. QV Active vise à répondre à des besoins spécifiques, mais il permet aussi au client d’investir dans une valeur sûre. Mitutoyo renforce ainsi son milieu de gamme en machine de mesure par analyse d’image. www.mitutoyo.fr

Cette nouvelle version de VirtualBench, l’instrument tout-en-un, comprend des fonctionnalités supplémentaires destinées aux utilisateurs d’équipement d’essai sur table de travail. Avantages principaux : • Oscilloscope à signaux mixtes amélioré avec analyse de protocole, bande passante de 350 MHz et 4 voies analogiques pour des essais interactifs plus performants • Alimentation DC programmable plus puissante (jusqu’à 3 A pour la sortie 6 V et jusqu’à 1 A pour les voies 25 V et -25 V) destinée aux applications à courant plus élevé • Affichage unifié et cohérent des 5 instruments, possibilité de visualisation sur écrans plus larges et fonctionnalités rapides d’enregistrement de données et de capture d’écran • Connectivité Ethernet en plus de la compatibilité USB et WiFi pour les mesures distribuées • Intégration parfaite avec le logiciel de conception graphique de systèmes LabVIEW. www.france.ni.com

ENOVA PARIS

STAND : F90

ENOVA PARIS

STAND : F31

ENOVA PARIS

STAND : C38


48

ENOVAMAG N°15

QUOI DE NEUF SUR ENOVA PARIS /////////////////////////////////////

ODU France

OGP France

OPEN ENGINEERING

ODU MAC ZERO : compact et modulable

Contrôle 3D Laser de pièces moulées

OOFELIE::Multiphysics link to NX CAE

Ce nouveau connecteur ODU-MAC ZERO hybride développé par ODU se présente dans un petit boîtier plastique. Ce gain de place permet tout de même la mise en place d’une large gamme de modules pour une transmission fiable de signaux, de puissance, d’ondes lumineuses et de données, et pouvant combiner jusqu’à 9 unités. En lieu et place d’un cadre aluminium, le boîtier intègre des rails, rendant la fabrication de composants magnétiques inutile. Ce design sans cadre se démarque aussi grâce à ces 3 différentes sorties de câbles et à son ergonomie. La manipulation facile est garantie par un faible effort de connexion/déconnexion, mais également par le codage des modules ou le codage par manchon de couleur. Le verrouillage de ce connecteur avec fonction largable assure une déconnexion rapide en cas d’urgence. www.odu.fr.

Les pièces injectées offrent à la fois une souplesse dans la conception et combinent robustesse et légèreté qui sont essentielles dans de nombreuses applications. Ces formes complexes difficiles à mesurer nécessitent connaissance et analyse de l’intégralité des formes, contrairement aux systèmes conventionnels qui ne prennent en compte que certaines parties du composant. Le ShapeGrabber 3D d’OGP est un nouveau scanner laser 3D intégré qui permet d’effectuer rapidement un relevé dimensionnel complet de la pièce à mesurer. Des millions de points sont ainsi acquis rapidement, représentent la vraie géométrie complète de l’échantillon, peuvent être comparés à la définition CAO de ce dernier. Le scanner, cartérisé, est mesure automatiquement sans aucune influence humaine, et génère des rapports graphiques, très clairs. Un outil idéal pour l’atelier et le labo. www.ogpfrance.com

OOFELIE::Multiphysics est un logiciel de simulation multidisciplinaire que les ingénieurs choisissent pour concevoir, designer, analyser et optimiser différents types de système avant que ne commencent les longs cycles de fabrications et de tests. Les fonctionnalités d’OOFELIE::Multiphysics servent à prédire et optimiser le comportement de : 1. Capteurs et d’actionneurs, y compris des MEMS (MicroElectro-Mechanical Systems). 2. Systèmes opto-mécaniques y compris des MOEMS (MicroOpto-Electro-Mechanical Systems). 3. Systèmes multidisciplinaires où existe une interaction entre le fluide et la structure (F.S.I. - Fluid Structure Interaction). Avec le lien OOFELIE::Multiphysics pour NX CAE, NX a la capacité de créer un jeu de données pour OOFELIE, de lancer le solveur OOFELIE et de post-traiter les résultats OOFELIE directement dans l’environnement NX CAE. www.open-engineering.com

ENOVA PARIS

ENOVA PARIS

ENOVA PARIS

STAND : D30

OPTRIS

Mini PC puissant pour caméras infrarouges

STAND : A68

PETITESERIE ELECTRONIQUE.COM

Le Low cost pour vos productions en délai rapide

Le nouveau mini PC de la société Optris GmbH, optris® PI NetBox, est nettement plus puissant que son prédécesseur. Pour la première fois, il est possible d’utiliser toutes les caméras infrarouges de la série PI de cette manière, soit en tant que système autonome, soit en tant que rallonge de câble via GigE. De plus, pour des applications à haute température, le mini PC associé à la caméra IR peut être intégré dans l’optris® CoolingJacket. « Le nouveau PI NetBox est désormais compatible avec notre caméra VGA PI 640 et notre caméra pour métaux PI 1M. Ce système autonome, précisément, fait l’objet d’une forte demande pour ces deux caméras », explique Torsten Czech, Dipl.-Ing, responsable du marketing produits chez Optris GmbH. www.optris.fr ENOVA PARIS

STAND : C78

Les paramètres gagnants : • Devis en H72 • Coûts horaires • Unité de production à Braga près de Porto • Nos moyens de productions • Réalisation de cartes électroniques câblées en petits et moyens volumes • Possibilité d’augmenter vos marges sur vos produits en petites et moyennes quantités Bénéfice client : Une grande disponibilité des composants avec nos moteurs de recherche, Interlocuteurs Français basés en Alsace dédiés à votre écoute et à vos projets. Un trajet « commandelivraison » très court associé à un process novateur permet une prise en charge rapide de vos commandes. Une qualité d’exécution, une prise en charge des tests fonctionnels et in situ sonde mobile, une Logistique rapide. www.petiteserieelectronique.com ENOVA PARIS

STAND : F80

STAND : D110

PROTOELECTRONIQUE.COM

Vos prototypes de cartes câblées en délai express

ProtoElectronique.com, le service de prototypage de cartes électroniques câblées en ligne numéro 1 en Europe ! Bénéfices clients : • Devis complet en ligne en 10 min • Délais de livraison express (à partir de 5j ouvrés, achats PCB et composants inclus !) • Disponibilité des composants vérifiée • Assemblage en France • Pas de minimum de commande Si vous aussi vous souhaitez faire gagner du temps à votre bureau d’études dans la réalisation de ses prototypes, alors ProtoElectronique.com est fait pour vous ! N’hésitez plus et faites un essai sur :

www.protoelectronique.com ENOVA PARIS

STAND : F77


/////////////////////////////////////////////////////

PYROX T.M. Division électronique

QUOI DE NEUF SUR ENOVA PARIS

R&D VISION

SAFE-PCB

Analyse de sprays

PCB en délai express, Prototypes et petites séries

Fours refusion phase vapeur : Brasage optimal, économique, voids free

La division électronique de PYROX T.M. propose une gamme complète de fours de refusion phase vapeur qui répond aux exigences de qualité de tous les processes de brasage de PCBs ou d’assemblages standards à très exigeants et très complexes (forte masse thermique, masses hétérogènes, multicouches avec plans de masse, SMI, polyimides, void-free, etc) du prototypage jusqu'à la massprod : • fours disponibles en batch ou en ligne, très faible encombrement • haute fiabilité et reproductibilité des cycles • homogénéité parfaite sans delta de température • brasage sans oxygène et sans gaz N2 • pas de surchauffe des composants (max.230 à 240°C) • coûts d’exploitation très faibles • simples d'utilisation: changement de profils instantanés • vision du procédé • Fluide caloporteur unique pour profils plomb et sans plomb • Fours en ligne haute cadence < 20s/carte possible www.pyrox-electronique.fr ENOVA PARIS

STAND : D81

R&D Vision développe des systèmes d’analyse de sprays permettant de coupler différents diagnostics optiques : mesure de force, d'angle de sprays, de genèse par vidéo rapide, d'impact, de granulométrie et de vitesse de particules. Ces systèmes sont modulaires, faciles à déployer, et évolutifs. Que ce soit pour l'injection de carburant, la diffusion de parfum ou la caractérisation de buses industrielles, l'analyse de sprays est une technique grandement utilisée dans tous les domaines. Nos derniers développements tant du point de vue de l’éclairage que de la détection nous permettent de caractériser des écoulements plus rapides, plus denses et avec des tailles de particules toujours plus petites. Les techniques optiques peuvent être couplées pour réaliser un diagnostic complet et précis du spray. La construction modulaire de ces systèmes en fait une solution unique sur le marché… www.rd-vision.com ENOVA PARIS

STAND : H30

Safe-PCB, le fabricant de circuits imprimés fiable et réactif pour prototypes et séries en délais courts. • Une usine ultra moderne au cœur de la plus grande zone de production de PCB • Un site web intuitif et puissant pour simuler/configurer/ commander/suivre vos circuits imprimés en toute sécurité • Un support technique local pour vous accompagner et répondre à chacune de vos questions. Partenaire privilégié des sous-traitants câbleurs, Safe-PCB est devenu le premier site de commande en ligne en 2015. Testez les devis en ligne sur : www.safe-pcb.com ENOVA PARIS

STAND : E40

SCHURTER

SOMACIS

TESTOON

Gamme de Bouton Poussoirs MSM

Une réalité industrielle dynamique

Le partenaire de référence pour l’électronique

SCHURTER, agrandit sa gamme de boutons poussoirs MSM, avec le MSM LA CS à surface céramique. Le commutateur métallique ON/OFF biocompatible, peut être rétroéclairé à travers toute la surface, le rendant ainsi visuellement attractif tout en restant robuste aux rayures, à l’abrasion, aux agressions chimiques et aux impacts. Le marquage personnalisé peut être appliqué directement sur la surface céramique. Le concept d’éclairage procure un halo lumineux uniforme à travers la surface entière du bouton selon un choix de couleur varié (rouge, vert, bleu, blanc ou orange). Ces versions céramiques sont spécialement conçues pour une utilisation dans des équipements fonctionnant dans des conditions environnementales sévères. Caractéristiques techniques: • Corps en inox haute qualité, actuator en céramique • Tension de commutation jusqu’à 125 VDC respectivement 250VAC jusqu’à 12A • Température d’utilistation -20°C à +85°C • IK 07 • Nombre de pôles : 1 ou 2 • Tension d’alimentation 24VDC • Deux diamètre de montage 19 et 22 mm www.schurter.fr ENOVA PARIS

STAND : D45

49

SOMACIS est une réalité industrielle dynamique qui oeuvre depuis plus de quarante ans sur le marché international en produisant des circuits imprimés à haute technologie et en fournissant des solutions intégrées innovantes. SOMACIS est un des principaux producteurs de circuits imprimés, avec plus de 800 employés. Son siège se trouve en Italie et possède des usines en Italie, aux USA et Chine. SOMACIS est un partenaire global qui fournit des circuits imprimés HDI, rigides, flex-rigides et flex, pour des exigences de production en terme de délais très courts, pour petits et grands volumes. www.somacis.com

Testoon, spécialiste de la mesure, du contrôle et du test, vous propose une offre complète et adaptée à vos besoins en électronique. • Un conseil personnalisé grâce à votre interlocuteur privilégié : une équipe de conseillers techniques est à votre service pour répondre à tous vos besoins • Un grand choix de matériel pour vous satisfaire : oscilloscopes, alimentations, multimètres, analyseurs de spectre, générateurs, enregistreurs, etc., de différentes marques (Tektronix, Teledyne Lecroy, Rohde & Schwarz, TDK Lambda, Pico Technology, Metrix, Fluke, Keithley, etc.) proposées en toute indépendance • Des outils pour vous accompagner : guides, comparatifs, vidéos, webinaires, formations Les mots clés de votre accompagnement Testoon : Conseil, Qualité, Passion, Service, Expertise, Réactivité. www.testoon.com

ENOVA PARIS

ENOVA PARIS

STAND : E77

STAND : E37


50

ENOVAMAG N°15

QUOI DE NEUF

VP ELECTRONIQUE

Convertisseur DC/DC IP67 / 300-700W

VP ELECTRONIQUE présente sa nouvelle gamme de convertisseurs DC/DC couvrant les puissances de 300W à 700W adaptés aux applications pour engins et véhicules électriques. Leur large gamme de tension d'entrée (18-106Vdc) leur permet d'être raccordés à de nombreux modèles de batteries délivrant 24V/36V/48V/72V/80V. Complètement encapsulés (étanchéité IP67), de conception robuste, fonctionnant à des températures comprises entre -40°C et +85°C, ces convertisseurs de tension sont conçus pour fonctionner en environnement sévère. Cette série de convertisseur dispose de toutes les caractéristiques en termes de protection contre les surtensions, contre les surchauffes, contre les inversions de polarité. Ils intègrent un porte fusible, et peuvent être montés en parallèle. Ces convertisseurs ont une isolation de 2250VDC, ils sont conformes à la norme UL60950-1 et sont marqués CE. www.vpelec.com ENOVA PARIS

STAND : C31

WEISS TECHNIK

Nouvelles étuves Vötsch Heat Technology

Nos nouvelles étuves de la gamme Vötsch vous garantiront une meilleure homogénéité dans vos essais ainsi que des performances accrues grâce à sa version standard facilement modulable. Elles intègrent également un large choix d’options qui simplifieront vos démarches en s’adaptant au mieux à vos besoins. Le nouveau design de nos étuves, à la fois moderne et ergonomique, rendra vos essais plus simples à réaliser via ses composants amovibles et sa faible empreinte au sol. Toutes nos nouvelles étuves sont installées avec le système de pilotage S!MPAC qui vous permettra de régler vos essais en température et vous fournira un accès sécurisé à la documentation technique nécessaire au bon déroulement de vos tests. L’armoire de distribution est accessible sur la face avant de l’étuve pour faciliter vos démarches de maintenance préventive. www.weissfr.com ENOVA PARIS

STAND : C10


ENOVAMAG N°15

AVIS D’EXPERTS

//////////////////////////////////////////////////

Régulation de Distance et Contrôle de Vitesse de Croisière Dans l'industrie automobile, les systèmes modernes de régulation de vitesse, par exemple le contrôle de croisière adaptatif (Adaptative Cruise Control - ACC) facilitent la conduite et apportent des améliorations significatives de la sécurité et du confort du conducteur.

CONTRÔLE DE LA VITESSE

Le terme commun est contrôle de croisière et régulation de distance. Avec ce système, la position et la vitesse du véhicule qui précède est déterminée à l’aide une détection de type RADAR ou à base d’un système optique laser. Ce dernier étant également connu sous l’acronyme LIDAR pour « Light Detection and Ranging ». Un véhicule équipé de ce système de contrôle adaptatif de croisière permet d'ajuster sa vitesse automatiquement afin d'éviter la collision avec le véhicule qui précède celui de l’utilisateur, puis de reprendre la vitesse initiale lorsque le danger a disparu. Le moteur et les circuits de freinage interviennent automatiquement pour régler de manière adaptative la vitesse et la distance du deuxième véhicule (c.-à-d., le véhicule avec le contrôle de croisière à régulation de distance). Dans nombreux véhicules aujourd'hui, le système de RADAR est encore employé comme système de mesure primaire, en effet il offre une meilleure fiabilité par rapport aux systèmes radar à laser lorsque les conditions atmosphériques réduisent la visibilité. En revanche, l’un des premiers avantages des systèmes radar à laser réside dans leur différence de prix ; le coût d’un système représente environ le 1/3 des systèmes RADAR conventionnels.

CONCEPTION D'UN SYSTÈME RADAR À LASER

Le principe est celui de la mesure par triangulation ou de temps-devol, où de courtes impulsions laser sont réfléchies par le véhicule qui précède celui de l’utilisateur. La sonde de mesure utilise une diode laser pulsée de forte puissance (Pulsed Laser Diodes - PLD¹) qui émet à une longueur d'onde de 850 nm ou 905 nm. Une photodiode ultrarapide de type PIN ou une photodiode à avalanche (Avalanche Photo Diode - APD²) reçoit la lumière réfléchie par le véhicule précédent et détermine la distance et la vitesse relativement à ce véhicule. Cette diode laser est la composante clé de la sonde radar à laser et peut être fabriquée en grand volume utilisant des

51

A VOIR SUR ENOVA PARIS STAND H11

Christian MERRY, Directeur Général Laser Components

processus standard à semi-conducteurs. Elle est relativement peu coûteuse, contribuant à la diffusion de la technologie à travers plus de plates-formes de véhicules. Le principe de mesure de temps-de-vol implique d'envoyer les impulsions de faibles durées (<10 ns) qui sont réfléchies par l'objet. Le système de contrôle adaptatif basé sur ce concept de radar à laser offre d’excellentes mesures de distance de détection, la gamme de distance dépend de nombreux facteurs : comme les conditions atmosphériques comme nous l’avons vu précédemment, mais également de la conception optique du système, de longueur d'onde et de la puissance du laser et de la sensibilité du détecteur ou de la photodiode. Le module radar à laser est compact et peut être monté facilement à l'intérieur du véhicule sans compromettre l'esthétique de celui-ci. Le laser répond évidemment aux normes les plus sévères de sécurité oculaire ainsi qu’aux rigoureuses exigences de température des véhicules à moteur thermique. En résumé, le système de contrôle adaptatif laser basé sur la mesure de temps-de-vol est plus économique que le détecteur RADAR, plus compact et demande une plus faible consommation électrique, un critère important pour l’économie d’énergie et l’impact environnemental. ¹http://www.lasercomponents.com/fr/lasers/dio des-lasers/diodes-laser-pulsees/ ²http://www.lasercomponents.com/fr/photodiod es/photodiodes-a-avalanche/si-apd/


52

ENOVAMAG N°15

AVIS D’EXPERTS

//////////////////////////////////////////////////

A VOIR SUR ENOVA PARIS SALLE BLEUE

Dr. Jean-Luc Bodnar, Groupe de Recherche En Sciences pour l'Ingénieur (GRESPI) UFR Sciences Exactes et Naturelles

La conservation des œuvres d’art du patrimoine grâce à la thermographie infrarouge stimulée La thermographie infrarouge stimulée est une méthode de contrôle non destructif très utilisée en laboratoire de recherche et dans l’industrie. Son principe est relativement simple. Il consiste à éclairer l’échantillon à contrôler à l’aide d’une source lumineuse. Cette excitation engendre un transitoire thermique à l’intérieur de l’échantillon analysé, qui dépend des propriétés thermophysiques et de la structure interne de cet échantillon. L’analyse en surface de l’échantillon étudié peut alors permettre le contrôle non destructif (détection de délaminage, de fissure, ….) voire la caractérisation thermique de cet échantillon (mesure de diffusivité thermique, d’effusivité thermique, de profondeur de défaut, d’épaisseur de revêtement, …). Les atouts de cette méthode de contrôle non destructif sont qu’elle permet des analyses à distance et sans contact. Elle est donc déjà largement utilisée pour le CND des matériaux du bâtiment, des matériaux métalliques et des matériaux composites. Cette méthode de contrôle non destructif a depuis plus de 10 ans été mise en œuvre pour la conservation et la restauration des œuvres d’art du patrimoine sous l’impulsion de Jean-Luc BODNAR et du Groupe de Recherche En Sciences pour l’Ingénieur de l’Université de Reims Champagne Ardenne (URCA/GRESPI). Et ceci en collaboration avec le Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques (LRMH), le Centre Interdisciplinaire de Conversation et de Restauration du patrimoine (CICRP), le Centre de Recherche et de Restauration des musées de France (C2RMF), l’Institut National du Patrimoine (INP), des restaurateurs professionnels et d’autres laboratoires de son Université (CRESTIC, GEGENAA).

Jean-Luc Bodnar a montré que la thermographie infrarouge stimulée pouvait être d’un apport important pour la conservation et la restauration des œuvres d’art du patrimoine culturel. Par exemple, il a ainsi montré, à l’aide de son Système d’Analyse des Matériaux Minces par THermographie InfraRouge (SAMMTHIR) la possibilité : • De détecter et de caractériser des déplacages situés dans des fresques historiques (musée du Louvre, Abbaye de Saint Savin sur Gartempe, Maison Kerylos de Beaulieu sur mer) • De détecter des fissures dans des céramiques historiques (musée national de la céramique de Sèvres) • De détecter des sels dans des peintures murales historiques (Eglise de Villefranche sur Mer, Abbaye d’Orval, chapelle aux fresque de Villeneuve lez Avignon) • De détecter des peintures à la fresque parmi différents types de peinture murales historiques (Chapelle aux fresques de la Brigue, Palais des Papes d’Avignon) • De détecter des œuvres d’art cachées car recouvertes de plâtre ou de badigeon (Chat de Jean Cocteau) • De détecter des restaurations anciennes (Bibliothèque Médicis du Sénat, Abbayes Royale de Chaalis) • De détecter des décollements dans des marqueteries historiques • De détecter des décollements de peintures sur toiles marouflées (Eglise de Bonnet, Bibliothèque Médicis du Sénat) • De caractériser des structures porteuses d’œuvres d’art (Maison Kerylos de Beaulieu sur Mer, Cellule du père Prieur de Villeneuve lez Avignon, Château de Champs sur Marne) • De détecter des décollements de grisailles dans des vitraux (Vitraux de la cathédrale de Chartres) Ces exemples montrent les nombreuses possibilités de la thermographie infrarouge stimulée en termes de CND des œuvres d’art. L’évolution des caméras de thermographie en terme de résolution, de sensibilité, de fréquence d’analyse, de coût, de bande spectacle d’analyse (caméra multi et hyper spectrales), de type d’analyse (HDR)…, laisse entrevoir de nombreuses et sérieuses avancées techniques de la thermographie infrarouge stimulée. Cela dans le domaine de la conservation des œuvres d’art, de l’industrie et surtout de la médecine. Un bel avenir ! Source : jl.bodnar@univ-reims.fr; https://www.researchgate.net/profile/Jean_Luc_Bodnar


////////////////////////////////////////////////////////////////////AVIS D’EXPERTS

53

Les équipements électriques et électroniques professionnels ont leur filière de recyclage

Hervé GRIMAUD, Directeur Général de Récylum

Les équipements électriques et électroniques professionnels contiennent pour leur grande majorité des composants dangereux (piles, cartes électroniques, plastiques avec retardateur de flamme bromé, condensateurs, circuits imprimés…) Arrivés en fin de vie, ils sont considérés comme des déchets qui doivent faire l’objet d’une dépollution. Ils sont par ailleurs recyclables à plus de 75% de leur poids. Les producteurs de ces équipements (metteurs sur le marché) sont tenus par la réglementation de financer et d’organiser leur collecte et leur recyclage. Ils peuvent pour cela faire appel à un éco-organisme agréé, à qui ils transfèrent entièrement cette obligation moyennant le paiement d’une éco-contribution, un système qui permet de mutualiser les coûts de gestion de la filière. Récylum est l’éco-organisme en charge de la collecte et du traitement des équipements électriques du bâtiment, de l’industrie, de la recherche et du médical. 780 producteurs lui confient la gestion de la fin de vie des équipements qu’ils mettent sur le marché. On peut notamment citer Accelonix, AOIP, Bronkhorst, Chauvin Arnoux, Equipements Scientifiques, Faro, Furness Controls, Hamamatsu Photonics, HBM, Johne et Reilhofer, Kistler, Laser Components, MCE Technologies, Nikon Metrology ou encore Olympus. En recherche permanente d’amélioration du service qu’ils fournissent à leurs clients, ces producteurs mettent de plus en plus souvent à leur disposition un service de collecte et de recyclage, pré-payé puisqu’intégré au prix de vente du matériel neuf, et sans aucun surcoût au moment de la prise en charge des équipements usagés par Récylum. On peut citer comme exemple la collaboration avec Aserti Electronic, spécialiste de la maintenance électronique industrielle, dont les 15 centres de services font appel à Récylum et ont ainsi déjà fait recycler plus de 13 tonnes de déchets.

ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES : IL VA FALLOIR CONCEVOIR RECYCLABLE

Récylum accompagne également les efforts des producteurs en matière d’éco-conception, obligation réglementaire qui vise à limiter

En 2014, Récylum a collecté plus de 6 000 tonnes de déchets électroniques et électriques professionnels. l’impact environnemental des produits tout au long de leur cycle de vie, et notamment lorsqu’ils deviennent des déchets. Les exigences en matière d’écoconception, imposées par la directive « Eco-conception » - ou ErP - de 2005, se limitent aujourd’hui à des critères d’efficacité énergétique. Ces exigences vont s’élargir. A court terme, elles incluront des indicateurs d’efficacité d’utilisation des ressources, tels la recyclabilité. Le marché est déjà demandeur du taux de recyclabilité des produits, ce qui se traduit dans les appels d’offres. Afin de permettre à ses producteurs adhérents d’y répondre, et ainsi d’anticiper les évolutions réglementaires et normatives, Récylum s’apprête à proposer une méthode de calcul simple du taux de recyclabilité. Elle permettra de valoriser les efforts de conception visant à améliorer le recyclage des équipements. En parallèle, Récylum contribue au développement d’une base de données de taux de recyclabilité matériaux. Enfin, Récylum participe au développement d’une base de données ICV (Inventaires de Cycle de Vie) sur la fin de vie des équipements électriques et électroniques, cofinancée par l’ADEME. Elle permettra d’alimenter à partir de 2017 les logiciels d’Analyse de Cycle de Vie. L’industrie 4.0 ou encore le bâtiment intelligent créent de nouveaux défis en matière de recyclage. Les objets connectés sont de plus en plus nombreux, plus diversifiés, et le recyclage est d’ores et déjà un enjeu central dans l’éco-conception des innovations de demain. Aujourd’hui plus que jamais, Récylum se positionne comme un véritable partenaire de l’engagement environnemental et de la compétitivité des producteurs d’équipements électriques et électroniques. source : www.recylum.com


ENOVAMAG N°15

VIE DE LA PROFESSION

//////////////////////////////////////////////

55

La page ACSIEL

Pour l’électronique la prospective est dans la ligne de perspective Les adhérents d’Acsiel Alliance Electronique qui représentent une partie de la filière depuis les semi- conducteurs en passant par les composants passifs, les connecteurs, les circuits imprimés pour aller jusqu’aux machines de production et au test et mesure, proposent leur produits et services à un nombre toujours plus important de secteurs économiques. L’irruption des technologies de l’information et de la communication et du sujet des objets connectés placent les adhérents à la base du développement de ces marchés en croissance et à qui on prévoit des développements potentiels mirifiques. Aucune de ces solutions ne peut se faire sans électronique et leur multitude rend nécessaire l’exercice de prospective. Jusqu’ici la prospective en électronique consistait à définir des roadmaps sur tous les paramètres physiques : dimensions en nm, dissipation thermique en watt/cm², fréquence d’utilisation et bande passante en MHz, capacité mémoire en Mbits, programmes informatiques en millions de lignes de code, etc. La prospective change de nature ; elle doit intégrer la dimension sociétale sachant que les facilités et la plasticité de communication et d’utilisation des solutions rendent l’exercice difficile. En effet l’ampleur des applications possibles, les bouleversements qu’elles engendrent dans l’utilisation de produits et services les plus divers font que les créatures peuvent échapper aux créateurs. La technologie était en soi un argument de vente, désormais elle n’est qu’un support quelque peu oubliée malgré sa sophistication. Le

raisonnement par marchés, par application devient un passage obligé dès la conception du composant ou du système. C’est le sujet des enjeux sociétaux qui sont tout sauf technologiques, c’est le sujet de l’usage que l’on fait de la technologie qui apporte la solution et le risque. La solution, c’est la réponse à un problème de santé, de sécurité, de gestion efficace, de rapidité, de communication, de confort, le risque c’est l’utilisation déviante qui peut être faite de ces techniques dont l’une des caractéristiques est le décalage entre la complexité de conception et réalisation et la facilité extrême d’utilisation. Ainsi les industries électroniques se retrouvent-elles touchées par des problématiques non industrielles qui obligent à s’interroger, au-delà de la réponse technologique apportée, sur les conséquences économiques, juridiques, culturelles des transformations que l’électronique, intégrée massivement dans de plus en plus d’objets, provoque. On vise par exemple le débat sur la voiture connectée et le niveau de responsabilité du conducteur, le sujet des données qui circulent et sont stockées lors de l’utilisation de ces objets, leur utilisation ultérieure par des tiers, la conciliation entre la sécurité et la liberté. Ces sujets ne sont pas forcément nouveaux mais désormais ils sont omniprésents. Il n’est que de lire le vocabulaire : on ne vend plus de produits ou des services mais des solutions à un problème où la technique est si bien enfouie qu’on peut l’oublier, et où ladite technique ne fait pas le prix, la valeur de celle-ci étant dans la solution, la réponse au besoin. Dès lors la prospective qui souffre encore d’une réputation d’exercice théorique qui fait parfois sourire, devient un passage obligé dans une industrie électronique où tout semble devenir possible du seul fait des immenses possibilités qu’elle peut offrir. Source : www.acsiel.fr


56

ENOVAMAG N°15

VIE DE LA PROFESSION

/////////////////////////////////////////////

La page CAP’TRONIC Pourquoi et comment prendre le virage des objets connectés ?

Le marché grand public de l’IoT est très médiatisé, c’est un marché de volume où les places sont très vite prises, sinon déjà prises. Le potentiel sur la cible professionnelle est tout aussi prometteur. D’importants gisements de valeur sont à la portée de toutes les entreprises qui intégreraient l’IoT sur leur marché. Qu’on le veuille ou non, que cela soit planifié ou improvisé, l’IoT ne crée pas seulement de la valeur sur le court terme, il changera votre entreprise dans ce qu’elle a de plus intime et irrémédiablement ! Les prévisions mirifiques sur les objets connectés seront-elles tenues ? Impossible de le savoir pour l’instant mais l’offre de solutions est abondante, se structure, et toujours plus de projets sont lancés. L’évolution des technologies des systèmes embarqués connectés, tels que la microélectronique et les logiciels capables de transformer tous les objets existants (ou les inventer !) en objets intelligents, autonomes et communicants, bat son plein, tirée par les marchés à fort volume (smartphones, tablettes, montres connectées, TV & box, électronique embarquée dans l’automobile, télérelève,...). Il existe de plus en plus de solutions électroniques et logicielles intégrées qui permettent d’accélérer les développements et de baisser les prix. Même si le nombre de fournisseurs de solutions augmente toujours, la chaîne de valeur de l’IoT se structure et se spécialise, définissant des métiers clairement identifiables, au vocabulaire partagé et dont il est possible de comparer les offres pour faire des choix. Il est maintenant possible d’architecturer ses systèmes de façon à réduire sa dépendance à des solutions techniques qui pourraient encore évoluer dans le futur. Quant aux bouleversements prédits concernant les services associés et les modèles d’affaires, ils ne sont pas près de s’arrêter. Il en va de

A VOIR SUR ENOVA PARIS STAND A140

même des mutations internes. Les entreprises se transforment, se forment et se renforcent sur de nouveaux métiers. Ce sont des challenges passionnants. En clair, le contexte technologique n’est pas encore stabilisé mais il se pourrait bien que le niveau des opportunités ait clairement dépassé celui des menaces ! Prendre le virage des objets connectés induit souvent des challenges importants à relever. Les opportunités en regard sont toutefois à l’avenant et, une fois ces challenges relevés, il n’est pas rare de voir des entreprises pionnières prendre des avantages forts sur leur marché.

Les 6 défis incontournables à relever pour vous lancer dans l’aventure et assurer la réussite de vos projets d’objets connectés :

• Préparez-vous à faire face à de nouveaux concurrents • Elargissez vos collaborations et prenez en compte l’ensemble de vorte écosystème • Transformez vos organisations • Avancez malgré les incertitudes techniques • Passez d’une orientation produit à une orientation service. • Enfin, repensez votre positionnement Mieux gérer ses stocks, réinventer la dialyse, optimiser l’exploitation des dameuses ou surveiller et sécuriser les chemins de fer de demain sont autant d’exemples que vous pourrez découvrir dans le guide édité par CAPTRONIC et ses partenaires, Espace Numérique Entreprises, Weenov et We Network.

Source : www.captronic.fr Contacts : guide@captronic.fr - renseignements@ene.fr - iot@weenov.com contact@we-n.eu


///////////////////////////////////////////////////////////// VIE DE LA PROFESSION

57

La page CFM

La métrologie du futur

A VOIR SUR ENOVA PARIS STAND B48

L'usine du futur est dite intelligente, extrêmement efficace et reposant sur un principe d’une efficacité totale : faire bien du premier coup. Elle doit ainsi mêler conception, production et fabrication intelligente pour une performance accrue en évaluant l'adaptation, la performance et la fonctionnalité de chaque partie du produit fini, tout en assurant zéro déchet et zéro émission.

Et la métrologie dans tout ça ?

Bien évidemment elle a toute sa place dans l’Usine du futur avec : • les nouvelles technologies des moyens de mesure, • des capteurs intégrant des données provenant de multiples systèmes de réseaux de mesure, • des outils informatiques, des logiciels et des technologies de communication adaptés… Mais alors, la métrologie deviendrait « 4.0 », «lean», «smart», «de process »… alors qu’avant elle était «déconnectée», «normée», « stupide », « de laboratoire » ? Pas vraiment ! La métrologie est liée, et doit surtout le rester, au besoin réel d’un processus de fabrication ou de contrôle : qu’est-ce que je veux faire, pourquoi cette exigence, et comment le faire ? La métrologie c’est aussi un esprit critique ouvert et créatif pour lequel « fiable » et « précis » sont des mots qui ne déclenchent pas de grands élans de confiance. Un esprit taquin pour lequel la machine donne un résultat « juste »… si les données entrées sont les «bonnes». Et tout cela sans oublier le juste nécessaire… Dans la métrologie du futur, comme dans celle du passé, il y a cinq M dans le diagramme d’Ishikawa. La métrologie ne se résoudra pas à des objets connectés et un réseau global d’informations… et c’est mieux ainsi ! La raison d'être de la métrologie va bien au-delà de l’enregistrement de données numériques. Elle fait le pont entre conception et fabrication intelligente puisqu’elle mesure et donne les éléments de prise de décision. Elle place l’homme et l’intelligence humaine au centre du jeu : créateur, garant technique et acteur stratégique.

SALLE BLEUE La métrologie, un des outils de la production industrielle de l’usine d’aujourd’hui, va évoluer avec les outils de l’usine du futur pour fournir des solutions de production plus efficaces grâce à l'intégration connectée de plusieurs disciplines au sein d'un réseau de mesures. Autre évidence aussi : la R&D en métrologie a son futur ! Les développements technologiques que nous vivons engendrent de nouveaux besoins de vérification, de contrôle et donc de mesure.

Deux exemples très actuels :

- la fabrication additive pour laquelle Anne-Françoise Obaton du LNE rappelle simplement : « Quelque soit le procédé de fabrication (additif ou traditionnel) d’une pièce, si celle ci est destinée à un usage fonctionnel, elle devra être contrôlée en procédant à des tests et des mesures. Les procédures de contrôle existantes pour qualifier une pièce réalisée par des techniques traditionnelles ne vont plus être exhaustives. En effet, le principe de fabrication en additif étant radicalement différent, des contrôles supplémentaires vont être nécessaires. » - Coline Brothier d’EdF et Flavien Viguier de la SNCF ont présenté lors des Journées de la Mesure 2016 un sujet sur la surveillance de sites industriels par drones qui soulèvent de nombreuses interrogations : « Bien que les perspectives d’utilisation des drones pour la surveillance de réseaux linéaires semblent nombreuses (inspection d’installations, visite de sites inaccessibles, surveillance, cartographie, topographie, thermographie…), les solutions développées disposent encore d’autonomies et de capacités techniques incompatibles avec les besoins des donneurs d’ordres industriels. » Voilà donc de larges perspectives pour un futur qui est déjà là ! Source : Sandrine Gazal Directrice du Collège Français de Métrologie info@cfmetrologie.com www.cfmetrologie.com


58

ENOVAMAG N°15

VIE DE LA PROFESSION

/////////////////////////////////////////////

La page CNOP Développer une stratégie commune pour la recherche et l’innovation en Europe dans le domaine de la photonique

Le 16 juin 2016, Thierry Georges, Président d’Oxxius, a été élu Président du Comité Stratégique du CNOP, en remplacement de Jean-Claude Fontanella, anciennement Directeur Technique de Thales Optronique qui a assuré cette mission depuis la création de ce comité en juin 2013. Les missions confiées par le CNOP à son Comité Stratégique sont les suivantes : • Définir une vision nationale des évolutions industrielles des différentes thématiques de la photonique française, en les croisant avec les filières applicatives (feuilles de route), • Proposer des orientations aux pouvoirs publics afin de fixer des priorités pour chaque thématique en faisant ressortir leurs impacts potentiels sur l’emploi et les financements nécessaires, • Faire naître de grands projets structurants d’ampleur nationale, cohérents avec les feuilles de route, et répondant aux grands besoins sociétaux que la photonique permet de servir. Dès sa création, le Comité Stratégique a décidé d’être organisé en Groupes de Travail, miroirs de l’organisation de Photonics 21, la plateforme technologique européenne réunissant sous la forme d’un Partenariat Public-Privé des représentants de la recherche et de l’industrie afin de développer une stratégie commune pour la recherche et l’innovation en Europe dans le domaine de la photonique. Ces groupes de travail sont ouverts à tous les industriels intéressés par la thématique et désireux de contribuer à la construction de ces feuilles de route nationales. Ils sont animés par des représentants des associations membres du CNOP. Ainsi, les groupes de travail suivants ont été formés : • WG1 : Télécoms, sous la conduite du pôle Minalogic, • WG2 : Lasers et applications, copiloté par OpticsValley, Route des Lasers et le Club Lasers et Procédés, • WG3 : Biophotonique, coordonné par Optitec, • WG4 : Eclairage, confié au Cluster Lumière,

Thierry GEORGES, Président d’Oxxius

• WG5 : Capteurs, animé par Photonics Bretagne, • WG6 : Composants Optiques, sous le pilotage de l’AFOP, • WG7 : Education et Formation, sous la coordination de la SFO et de Route des Lasers. A ces sept « Working Groups » miroirs de Photonics21, le CNOP a ajouté un 8ème « Optronique » piloté par l’AFOP, cette thématique étant particulièrement importante pour les industriels français. Semestriellement, une réunion assez large permet de faire le point sur les avancées et les projets de chaque sous-groupe, en présence des représentants des ministères de la Recherche, de l’Industrie et de la Défense. Actuellement deux projets PSPC (Projetsde R&D structurants pour la compétitivité) sont en discussion avec la DGE et la Bpi : 4F (Filière Française de Fibres optiques pour les lasers du Futur) porté par Amplitude Systèmes et « Raman au service de la santé » porté par Horiba Médical. Source : cnop-france.org


N O I T A T I V N

I

ON I T A NVIT

I

Donnez vie à vos projets

……AÉRONAUTIQUE/MILITAIRE……

……AGROALIMENTAIRE/AGRICOLE…… ……AUTOMOBILE/TRANSPORT…… ……SMART CITIES/SMART BUILDING/SMART GRID…… ……MÉDICAL……INDUSTRIE 4.0…… ……RECHERCHE ACADÉMIQUE………


N O I T A T I V N

I

#

Les nouvelles technologies et l’IoT

AU CŒUR DE VOTRE MÉTIER ENOVA PARIS, plateforme de convergence des technologies optique, électronique, vision et mesure, favorise le dialogue direct entre les porteurs de projets qui recherchent les solutions et produits les plus performants et ceux qui les conçoivent pour toutes les applications et usages. V Vous êtes chercheurs, ingénieurs et techniciens des Bureaux d’études, des départements R&D et Innovations des entreprises, des Laboratoires publics et privés, des centres de recherche, des universités, des pôles industriels et scientifiques, des start-ups… V Vous trouverez sur le salon tout le savoir-faire technique et scientifique disponible sur le marché, une vitrine des dernières innovations, un programme de rendez-vous d’affaires, ainsi qu’un cycle de conférences et formations.

8 000 m² d’exposition + de 150 nouveautés

4 cycles de conférences et formations

2 Espaces thématiques :

ÉLECTRONIQUE, MESURE, PHOTONIQUE et SERVICES & CONSEILS

• EMBARQUÉ & OBJETS CONNECTÉS • SERVICES & CONSEILS

+

un service de rendez-vous d'affaires

V 6 parcours de visite à découvrir. Ils répertorient les exposants, les nouveautés et les conférences sur les secteurs : - AGROALIMENTAIRE/AGRICOLE, - AÉRONAUTIQUE/MILITAIRE, - AUTOMOBILE/TRANSPORT, - MÉDICAL, - INDUSTRIE 4.0, - SMART CITIES/SMART BUILDING.

eau

Nouv


N O I T A T I V N

I

# 2 ESPACES THÉMATIQUES pour donner vie à vos projets • Espace SERVICES & CONSEILS Un espace d'accompagnement dans la préparation et la mise en œuvre de vos projets. En partenariat avec usine IO, plateforme d'innovation produit et d’industrialisation pour les entrepreneurs, PME et grandes entreprises. V Un service de conseil technologique, délivré par les experts Usine IO, permettra de découvrir les conditions réelles de l'accompagnement de projet selon la méthodologie d'Usine IO (domaines d'intervention : revue de conception / aide à la fabrication / optimisation de la logistique / packaging / réseaux industriels), V Un programme d'ateliers et table-ronde (Culture Hardware, Carte Maren EBV, Méthode de conception de produit, Comment passer d'une carte électronique à un PCB et retour d’expériences de start-ups), V Un fablab éphémère, un véritable hub hardware dédié aux porteurs de projets qui souhaitent passer de l'idée au prototype, préparer leur industrialisation et accélérer les prises de décisions. V Des exposants experts dans l'accompagnement de projets (bureaux d'études, fablabs, grandes écoles, laboratoires…).

• Espace EMBARQUÉ & OBJETS CONNECTÉS en partenariat avec

Des solutions technologiques et les services les plus récents pour intégrer intelligence et connectivité à vos produits. V Des cycles de conférences et formations dédiés, V Des exposants spécialisés en IoT, M2M, Réseaux, Big data… (Startups, Bureaux d’études, Intégrateurs de solutions, Sociétés de services et d’ingénierie, Editeurs de logiciels et outils de développement...). V Le « Smarter World Tour » de NXP avec ses 14 partenaires et ses 150 démonstrations dans 6 grands domaines d'application : • Véhicule connecté et sécurisé • Villes et gestion des énergies intelligentes • Maison et bâtiments intelligents • Réseaux intelligents • Sécurité mobile, Médical and wearables • Start-ups et Communautés


N O I T A T I V N

I #

4 cycles de

CONFÉRENCES et FORMATIONS Salle VERTE

Electronique - Embarqué - IoT

Mercredi 14 septembre 9h30 Le langage GO : Quelle place dans l’IoT ? CAP’TRONIC 14h00 L’industrie du futur : Quelle place pour l’IoT ? CAP'TRONIC 15h00 Les dispositifs médicaux connectés : Évolution de la norme médicale. IEC, cybersécurité et objets connectés. LCIE BUREAU VERITAS Jeudi 15 septembre 9h00 La sécurité dans les systèmes embarqués : état de l’art et mise en œuvre. CAP’TRONIC 14h00 Plasma air à pression atmosphérique pour accroitre la performance globale des systèmes électroniques. eXelsius

Inscription GRATUITE aux CONFÉRENCES et FORMATIONS sur www.enova-event.com

Salle JAUNE

Optique - Photonique

Mercredi 14 septembre 10h00 L’optoélectronique et la photonique au service de la cosmétique. TEMATYS Jeudi 15 septembre 9h30 L’optoélectronique et la photonique au service de l’automobile. TEMATYS 14h00 Fiabilité de l’optoélectronique en environnements sévères tels les domaines automobile, aéronautique, spatial, médical. AdvEOTec

Salle BLEUE

Mesure - Vision - Métrologie

15h00 Le Wi-Fi dans tous ses états : évolutions et perspectives d'avenir. CAP’TRONIC et L’Embarqué

Mercredi 14 septembre

Mercredi 14 septembre / Jeudi 15 septembre

10h30 Les techniques de reconstruction 3D par imagerie. ELVITEC

Les formations NXP et celles de ses partenaires porteront sur les solutions pour l’identification et la sécurité, l’automobile, les réseaux, et couvriront en particulier : • La gamme de microcontrôleurs NXP basés sur ARM® Cortex®-M • Les Microcontrôleurs Kinetis pour applications Metering • Les solutions de sécurité - protégez votre application avec les microcontrôleurs NXP • i.MX 6UltraLite applications processors • Les processeurs d’application de la famille i.MX • Les solutions NFC et leur écosystème • Les solutions Thread et Bluetooth® pour IoT • Les solutions Wireless Charging

12h00 Métrolo quizz : Comment répondre aux auditeurs lors de mon audit ISO 9001 ? CFM

Salle ROSE

Services & Conseils

Mercredi 14 septembre 10h00 Atelier Culture Hardware. Usine IO 11h00 Atelier Carte Maren EBV. Usine IO 14h00 Table-ronde start-ups autour des challenges électroniques rencontrés durant la conception de leur produit. Usine IO Jeudi 15 septembre 10h00 Atelier Méthode 5 P : méthode de conception de produit. Usine IO 11h00 Atelier Comment passer d'une carte électronique à un PCB. Usine IO 14h00 IoT : du rêve au monde réel. Eurotech

2 JOURS D’ÉCHANGES

9h30 Les standards d’aujourd’hui et de demain. EMVA

14h00 Les technologies d’éclairage. Effilux 15h00 Capteurs CCD vs CMOS. E2V 16h00 L’industrie de la vision en Europe, chiffres clés. EMVA 16h30 Métrolo quizz : Découvrons les incertitudes de mesure autrement. CFM Jeudi 15 septembre 9h00 Matinée CND. Université de Reims Champagne Ardenne • Techniques de CND non polluantes (CETIM) • CND par analyses Térahertz (C2RMF) • CND par thermographie infrarouge stimulée par induction (CETIM) • CND des matériaux composites 2D et 3D (AIRBUS SAFRAN LAUNCHERS) • Utilité de post traitements pour améliorer le CND par thermographie infrarouge stimulée (URCA) 12h00 Métrolo quizz : Mesure dimensionnelle : mécanique et aéronautique. CFM 12h30 Le traitement des données et le big data de la métrologie. HEXAGON MANUFACTURING INTELLIGENCE 14h00 Métrolo quizz : Découvrons les incertitudes de mesure autrement. CFM 14h30 Après-midi CND. Université de Reims Champagne Ardenne • Extraction et fissures par tomographie à rayons X (CETIM) • CND par thermographie infrarouge embarquée sur drone (EIDD-AFTIB) • CND des surfaces cultivées par thermographie infrarouge multispectrale embarquée sur drone (INRA) • CND autonome par thermographie infrarouge : applications pour le bâtiment et les structures (CERTES) • CND par thermographies multi et hyperspectrales (TELOPS)

et de rendez-vous d’affaires portés par les NOUVEAUX BESOINS DE CONNECTIVITÉ


N O I T A T I V N

I

# ORGANISEZ VOTRE VISITE sur www.enova-event.com • Optimisez votre visite avec les BUSINESS MEETINGS • Inscrivez-vous aux CONFÉRENCES & FORMATIONS • Consultez la LISTE DES EXPOSANTS • Découvrez les DERNIÈRES INNOVATIONS • Demandez votre BADGE GRATUIT

NOUVEAUTÉ 2016

• 6 PARCOURS DE VISITE SONT DISPONIBLES, CHOISISSEZ LE VOTRE : Bâtiment intelligent

Exposants

1) Agroalimentaire/Agricole

Conférences Exposants Automobile

2) Aéronautique/Militaire

Médical

3) Automobile/Transport 4) Médical

Exposants

Transferts Conférences de Nouveautés

Exposants

Conférences

Conférences

Nouveautés

Nouveautés

5) Industrie 4.0 6) Smart Cities/Smart Building/Smart Grid

Dates & Lieu 14 et 15 septembre 2016 Paris expo Porte de Versailles 1, place de la Porte de Versailles 75015 PARIS Coordonnées GPS : Latitude 48.83 / Longitude : 2.29

Horaires Mercredi 14 et jeudi 15 septembre 9h00 à 18h00

#enova

Salonenova

Enova mag n°15  

Le Magazine de l'Innovation pour la Recherche et l'Industrie, N°15 spécial ENOVA PARIS

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you