Page 1

LA VESTE EN JEAN: HISTOIRE DE LEVI-STRAUSS TYPE 1: 506XX Une des premières vestes en jean Levi’s date des années 1900: la série a été baptisée 506XX. Les tous premiers modèles n’avaient pas de poches à rabats, ni la fameuse étiquette rouge symbole de la marque. Ils possèdaient également une martingale en bas du dos: les vestes produites entre 1900 et 1930 ont d’ailleurs une boucle en argent, tandis que celles des années 40 est en bronze, pour réduire les coûts.

TYPE 3: 557XX En 1957, Levi’s propose la 557XX, aussi connue sous le nom de Truckers Jacket: le fil utilisé pour les coutures n’est plus rouge mais orange. C’est après ce modèle qu’on a légèrement rallongé la veste et rajouté des poches latérales. Il a ensuite été décliné en trois pièces: 70505, 7205 et 70518. Elle est faite en denim délavé 14 oz de chez Cone Mills, avec une coupe slim et des rivers en cuit. Le patch de la marque est en cuir de boeuf.

Elle est faite en denim non traité 9 oz de chez Cone Mills, avec une coupe droite et des rivers en cuit. Le patch de la marque est en cuir de boeuf.

QUELQUES MOTS SUR LE DENIM CONE MILLS TYPE 2: 507XX C’est en 1953 que la marque produit le modèle 507XX, avec un denim 9 oz, la veste en jean telle qu’on la connaît aujourd’hui. Malgré un style similaire au modèle précédent, la 560XX, celle-ci introduit une seconde poche poitrine et des finitions horizontales au dessus au lieu des rivets en cuivre. La martingale est quant à elle remplacée par deux languettes à gauche et à droite en bas du dos. Elle est faite en denim non traité 9 oz de chez Cone Mills, avec une coupe droite et des rivers en cuit. Le patch de la marque est en cuir de boeuf.

La qualité du denim américain est comparable à celle du Japon. Il est majoritairement produit dans l’usine de Cone Mills, en Caroline du Nord. Les moulins étant moins nombreux, il y a moins de variété de teintures qu’au Japon et les délavages sont relativement similaires. Ils présentent peu de contrastes un effet vintage accentué par de belles nuances de bleu, souvent copiées par les marques japonaises. Outre ces différences, la méthode de production est similaire: on utilise des vieilles machines avec un rendement lent et une texture particulière. La teinture est également naturelle.


Les collaborations

OrSLOW Le terme orslow désigne une confection lente et méticuleuse, ce qui manque cruellement ces jours-ci à l’industrie du textile. Cet artisan prends le temps et la peine de créer des pièces basées sur l’histoire du denim, avec une attention particulière portée sur les détails typiquement workwear et leur esthétique. La plupart des pièces sont en selvedge japonais brut et non traité. Les vêtements sont confectionnés avec des machines des années 60, avec à la fois lenteur et précision.

Trucker’s Jacket Voici une réinterprétation de la veste Trucker icônique de Levi’s, la fameuse type 3 dont on a discuté au début du chapitre. Elle est construite à partir de denim délavé et comporte toutes les finitions d’origine. Fabriquée au Japon, elle comporte les deux poches poitrines et des finitions soignées en laiton. Disponible sur Endclothing mais à chercher au Japon sur Yahoo Auction ou Rakuten.

La marque Orslow s’est spécialisée dans la confection d’un workwear de qualité depuis 2005. Son créateur, Ichiro Nakatsu a été happé par cette mode après que sa mère lui ait offert une combinaison vintage en denim. Il s’est ainsi ainsi dans une quête des meilleures pièces vintages pour recréer une vaste collection personnelle de designs authentiques qui ont inspiré chacune de ses collections. Ichiro Nakatsu est un obsédé des détails et de l’histoire qui leur est associée et joue sur la simplicité pour le reste: les coupes sont très classiques et les couleurs plutôt neutres. Le touché est quant à lui rugueux et irrégulier et la toile résistante et serrée.

Ibus dolores tiae Voici une alternative dans un denim bien plus foncé. Le modèle semble s’inspirer d’une version plus ancienne de la veste Levi’s au vu des finitions qui tendent plus vers le orange. Le denim est plutôt lourd et duveteux donc ce n’est pas une pièce à porter à plus de 25 degrés. Elle est disponible sur Oipolloi, mais encore une fois cherchez sur rakuten ou yahoo auction pour économiser 100 euros.


Caractéristiques et philosophie

TELLASON Tellason fait parti de cette nouvelle génération de marques spécialisées dans le denim, un peu comme Gustin. Crée en 2009, elle produit dans les mêmes usines aux alentours de San Francisco, mais se situe sur un segment plus haut-de-gamme, en proposant notamment de meilleures matières, par exemple des denims des usines Cone Mills.

Jean Jacket La Jean Jacket est le modèle de base de chez Tellason avec un denim 12.5 oz de chez Cone Mills. Evitez par contre ce genre de tenues trop monochrome, même si vous êtes petit et que vous voulez de la verticalité, jouez au moins sur un contraste de matières pour un minimum de rupture. C’est là: http://www.tellason.com/ index.php/tops/jean-jacket. html

La marque Tellason existe depuis 2009 et a été fondée par Tony Patella et Pete Searson, qui ont chacun cumulé une vingtaine d’années d’expérience avant de lancer leur marque. Ils mettent particulièrement l’accent sur une fabrication aux Etats-Unis, et sur une collaboration étroite avec l’usine Cone Mills White Oak, pour laquelle ils ont une admiration profonde. Les finitions sont soignées: la doublure des poches avant et arrière utilise par exemple le même tissu, afin de s’assurer que rien ne se déchire à l’arrière (il est très rare de trouver des poches arrière doublées). C’est aussi la Californie et en particulier San Francisco qui sont mis en valeur à travers leur produit, avec la ruée vers l’or et l’héritage laissée par Levi-Strauss.

Coverall Jacket La Coverall Jacket est une veste réalisée en collaboration avec Smith&Butler, une marque de fringues de motards. Elle est donc forcément un peu plus droite pour davantage de liberté de mouvement, et plutôt rigide avec un denim de 12.5 oz de chez Cone Mills: http://www.tellason. com/index.php/tops/ coverall-jacket-557. html


VESTES EN JEAN

L’entre-deux C’est surtout la teinture particulière de bleu qui m’a amené à mettre en avant cette veste.

La veste délavée

Elle n’est ni bleu clair ni bleu indigo et permet donc de combiner les possibilités d’assemblage de ces deux type.

Cette nuance de bleu est la version la plus vieille école qu’on puisse trouver de la veste en jean.

Jouez plutôt sur des nuances de gris pour éviter des contrastes trop vulgaires. Vous pouvez sans problèmes l’assortir à un jean indigo brut.

Le reste de la tenue doit donc la moderniser: c’est fait plutôt habilement à travers cette tenue avec un tshirt à la nuance de bleu assez moderne et au motif subtil. Les Common Project ont une forme sobre et une nuance assez douce de grise. Si vous tentez cette tenue avec seulement du denim délavé, évitez donc de vous enfermer dans une tenue trop convenue en rajoutant en plus des Chuck Tailor. Idem, banissez les chemises à carreaux ou les chemises chambray. Cette tenue vient de Needsupply

La veste foncée Voici la version brut avec un indigo plus foncé. Pour éviter une tenue trop monochrome, le t-shirt introduit une rupture entre le haut et le bas. Attention quand même à la longueur: veillez à ce que ça ne dépasse pas de plus de 10 cm. L’indigo brut a une connotation plus moderne qui va bien avec des tshirts graphiques aux couleurs vives.


Les collaborations

LES INNOVATIONS La veste AMI On a quasiment un total look AMI avec cette tenue. Mais l’idée derrière reste quand même intéressante: mélanger une veste en jean à la matière très brute et à forte connotation workwear avec des pièces plus précieuses, comme la chemise à fleurs ou le chino jaune pétant. On a aussi un rappel entre le col et la chemise, mais que je trouve vraiment too much et de mauvais goût. Cette tenue vient du lookbook Roden Gray

Le col contrastant Sur ces deux exemples, on a soit l’intérieur du col qui est contrastant, soit le col entier. Je suis plutôt partisan de la seconde solution car une veste en jean n’est pas vraiment faite pour être portée col relevé. Je vous ai tout de même mis l’exemple de la veste d’Ami afin que vous puissiez vous faire une idée Les motifs Vous devrez rester dans un certai registre, avec des couleurs assez brutes et rien de trop sophistiqué. Cela trahirait le caractère authentique du denim. La veste Saint Paul à droite est un très bon exemple.

Classique L’idée de cette tenue est de réussir à intégrer la veste en jean dans une tenue plus traditionnelle, et moins connotée rock et rebelle que d’habitude. Ca se fait avec un col en velours côtelé contrastant, un chino beige tout simple et une chemise blanche. Toute la tenue se trouve chez Norse Projects, une bonne marque de basiques scandinaves plutôt bien pricée et encore assez confidentielle Cette tenue vient du lookbook NeedSupply.

Veste jean  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you