Issuu on Google+

Valentine Dailly


ÉTUDES ET FORMATIONS 2006-2013_ Diplôme d’État d’Architecte École Nationale Supérieure d’architecture et de paysage de Lille • PFE mention assez bien, enseignant Jean-Marc Ibos

• Obtention de la Mention Recherche, mention très bien sujet: «Pourquoi les architectes ont-ils besoin d’écrire?»

École d’Architecture de l’Université Laval à Québec

sujet: «Clichy-Batignolles, paysage identitaire de Paris?»

2010-2011_ Année de mobilité internationale au Canada 2005-2006_ Baccalauréat Scientifique, mention assez bien

Lycée Léon Bourgeois, Épernay (51)

COMPÉTENCES LANGUES: Anglais scolaire, Espagnol scolaire

INFORMATIQUE: Bureautique, Suite Adobe, Autocad 2D, Archicad, Sketchup, Artlantis, Initiation Rhino Titulaire du Permis B

LOISIRS

SPORTS ET INTÉRETS: Équitation, Course à pied, Randonnée, Bricolage, Rénovation Bénévole CULTURE ARTISTIQUE: Cinématographies, Concerts, Expositions, Littératures, Dessins

C.V

1

DAILLY Valentine

22 Place du Concert, 59000 Lille FRANCE 06.33.15.90.46 dailly.valentine@gmail.com

EXPERIENCES PROFESSIONELLES CONCOURS 2012_ «Concours Acier »

sujet: «Plus haut, plus fort, plus vite»

2012_ «Agora Bordeaux»

2011_ Prix du vote du Public au Concours «Fashion Jamboree » au Canada

2010_ 3ème Lauréate du Concours «Couleur Sikkens »

sujet: «Habiter les Chais»

Sujet: « Une scène pour un défilé et un concert simultané » Sujet: « La matière Grise»

WORKSHOPS 2013_Worshop à l’ICS COLLEGE OF ARTS de Tokyo

sujet: «Shakkei, Perspective de création de nouveaux paysages urbains contemporains»

2008_Worshop à L’ENSAP Lille sujet: «Paysage d’infrastructure»

STAGES 2009_Agence Manière Mazocky, (2 mois),Travail sur un concours de Groupe Scolaire (Licence 3) Agence Manière/Mazocky, Architectes DPLG, Ay (51) 2008_Agence Lassié-Priou (2 semaines), Relevés, dessins et informatisations (Licence 2) Agence Lassié/ Priou, Architectes DPLG, Anglet (64)


TERRITOIRE

SOMMAIRE

2

SPECTACLE

SPORT

LOGEMENTS

PAYSAGE

RECHERCHE


3 TERRITOIRE

P.F.E

Enseignant: Jean-Marc IBOS Date: Février 2013

LE FAISCEAU/ ST-LAZARE, UN EXTRAIT DU PANORANA PAYSAGER PARISIEN?

Le site d’implantation de ce diplôme se trouve à Paris sur le site ferroviaire en reconversion de Clichy-Batignollles. La première reflexion menée, fut celle du territoire avec comme point d’appui majeur, l’identité paysagère de la frange du faisceau St-Lazare comme élément de liaison et de mobilité. Cette réflexion s’est donc portée sur une étude approfondie de l’identité paysagère de ce morceau du territoire Parisien et d’un travail poussé de cartographie, comme élément fondateur d’un plan guide. Par ce travail, ce plan guide se veut ancré dans son territoire et son identité, pour des préoccupations actuelles.

SOMMAIRE


4 SPECTACLE

P.F.E

Enseignant: Jean-Marc IBOS Date: Février 2013

UN CENTRE DE LA CULTURE MUSICALE À CLICHY-BATIGNOLES Ce projet est conçu comme une continuité de l’analyse territoriale jusqu’à l’échelle architecturale. Par ce premier travail fondateur, vu précedemment, les premiers éléments du projet furent déjà mis en place, à une échelle territoriale avant d’être déclinés à l’échelle de l’ilôt puis architecturale. Il s’agit d’un "Centre de la Culture Musicale" basé sur quatre axes programmatique, la mémoire, la production, la diffusion et l’expérimentation de la musique, pour une surface totale de 14 510 m2 et possède notamment deux salles de concerts, des studios d’enregistrements, une chambre sonore et une salle d’écoute et des bibliothèque spécialisées.

SOMMAIRE


Salle C Corridor de service.

Salle B

Entrée principale des spectateurs

Salle A

Salle A

SPECTACLE

Concours Fashion Jamboree 2010 «Une scène pour un défilé et un concert simultané» Date: Novembre 2010

5

LA BOITE À SURPRISE Ce projet à été conçu pour l’évènement du Fashion Jamboree, un défilé de mode de vêtements de sport de glisse, associé à un concert. Cette scène se veut facilement appropriable et s’anime à la fois de l’intérieur mais aussi de l’extérieur. Il est conçu comme un parcours temporel entre le début et la fin de l’évènement. À l’entrée des spectateurs la boîte est pleine et énigmatique. Lorsque le show commence le rideau central se lève pour laisser apparaître la scène. Durant l’évènement la partie supérieure de la boîte dévoile une seconde scène et peut devenir une toile de projection ou une scène dans lesquels les mannequins apparaissent par transparence.

7m

Salle B

Prix du vote du Public En collaboration avec Émanuelle Cardu

SOMMAIRE


6 SPECTACLE

Master 1

Enseignant: Jan ZWIESKI Date: Mai 2011

PAVILLON DE REMISE DES MÉDAILLES DES JEUX PANAMÉRICAINS DE TORONTO À l’occasion des jeux Panaméricains prévus à Toronto pour 2015, la ville lance un appel à la conception d’un pavillon de remise des médailles pouvant contenir jusqu’à 4000 places assises avec une jauge supplémentaire de 2000 spectateurs debouts. Outre son programme, ce projet s’insère dans la politique d’aménagement des berges du lac Ontario et propose de désenclaver les quartiers des berges en rupture avec le centre par la présence de l’autoroute aérienne. C’est par la requalification du dessous de cette infrastructure en parc urbain et des berges en promenade, permettant de relier les quartiers historiques au nouveau projet en cours, que ce projet s’insère comme équipement fédérateur d’un quartier et d’un renouvellement urbain.

SOMMAIRE


SPORT

Concours acier

Sujet: «Plus haut, plus fort, plus vite» Date: Mars 2012

7

LIVE AND GAME

À l’occasion des jeux Olympique 2012 de Londres, ce concours propose de construire un stade multisport, qui pourra dans un avenir futur se transformer, par quelques travaux, en lieu de concert. Nous avons pensé cet équipement de manière à ce que cette révesibilité soit possibible dans le projet initial, sans modification. C’est dans le travail de la modularité des espaces, mais aussi de petites sections teltes que des gradins amovibles que ce projet s’est effectué.

En collaboration avec Jean-Philippe DAVID

SOMMAIRE


8 LOGEMENTS

Master 2

Enseignant: Jean-Marc IBOS Date: Février 2012

ATH 2030, RÉINTERPRÉTATION D’UNE TYPOLOGIE POUR DE NOUVELLE DENSITÉ

L’analyse urbaine de la ville de Ath, nous a permis de constater que l’urbanisation non réglementée de cette ville à poussé la densification urbaine à l’étalement urbain et à une urbanisation en ruban. Par ce constat nous avons mis en évidence les lieux laissés pour compte susceptibles d’être urbanisés. Suite à ce diagnostique, la production d’un plan guide nous a conduit à travailler sur la réinterprétation des typologies de faubourgs pour densifier cette ville en préservant la continuité de son tissus urbain. Cette réinterprétation a mené à la conception d’un projet de quartier de logements individuels en bande.

SOMMAIRE


9 LOGEMENTS Concours Agora

Sujet: « Habiter les chais » Date: Mai 2012

HABITER LES CHAIS /SYSTEME CHAIS

La configuration du système parcellaire Bordelais laisse apparaître les traces d’une histoire et d’un patrimoine indissociable de la mémoire de la ville. Nous avons apporté une réponse globale à la question de l’habitabilité de ce type de parcelle, étroite, profonde, parfois sombre et souvent enclavé en deuxième ligne. Dans la même logique linéaire la parcelle est divisée en trois bandes, des parcelles dans la parcelle. Une bande de circulation, une bande servante et une bande de vie, espace d’appropriation. La bande servante est construite par des modules et les espaces de vies séparés par des patios.

En collaboration avec Jean-Philippe DAVID

SOMMAIRE


PAYSAGE

Master 1

Enseignant: Olivier BOURGEOIS Date: Décembre 2010

10

DE L’HORIZON AUX RIVAGES En bordure du fleuve St-Laurent, au Canada, la ville de Berthier-sur-mer possède un port. Celui-ci correspond au lieu de départ des visites de l’île Madame, ancienne île de quarantaine des immigrants entrant sur le continent Canadien. La volonté de ce projet est avant tout de s’insérer dans un site au paysage encore très sauvage. Ce projet possède deux interventions distinctes: l’une étant la marina du port et l’autre un pôle de gestion touristique pour les visites de l’île ainsi qu’un restaurant situé dans la digue. C’est à travers la manification de ce site particulier que ce projet s’insère de façon poétique dans son paysage mais vise aussi à offrir un rapport particulier à l’horizon et à l’eau.

SOMMAIRE


PAYSAGE

Workshop

Sujet: «Shakkei, perspective de création de paysage contemporain» Date: Avril 2013

11

MOUVEMENT ALÉATOIRE DU PAYSAGE Le Shakkei est un principe Japonais d’emprunt du paysage. En plein coeur de Tokyo, dans le quartier de Shibuya notre site est une sorte de plaque tournante en perpetuel mouvement et changement. Nous avons recréer un petit Shibuya dans Shibuya et pour cela nous avons décidé d’utiliser les anciens rails, rendant ainsi le projet mobile. Ce projet est un éloge de la mobilité. Les espaces sont en perpetuel changement. Les écrans mobiles proposent des variations de cadrages sur Shibuya, mais surtout offrent un paysage qui change en même temps que Shibuya évolue. Ces écrans sont avant tout constitués de différents matériaux venant reconstitué un skyline qui, comme Shibuya, est hétérogène et en perpetuel mouvement.

En collaboration avec les étudiants de l’ICS College of Ats de Tokyo et François Martel

SOMMAIRE


12 RECHERCHE

Mention Recherche Enseignant: Séverine Michel Date: Septembre 2013

POURQUOI LES ARCHITECTES ONT-ILS BESOIN D’ÉCRIRE? Ce mémoire cherche en réalité à comprendre si l’écriture représente un outil pour la conception, ou si celleci intervient pour des enjeux différents. Cette recherche tente d’établir une compréhension du processus de conception architecturale, afin de déterminer de quelle façon l’écriture peut y trouver sa place, c’est donc l’écriture comme un outil, une démarche au coeur du travail de l’architecte qui est au centre de ce travail. À partir d’entretiens de trois architectes , Philippe Louguet, Pierre Blondel et Pierre Hebbelinck, nous avons essayé de montrer quels sont les apports de l’écriture dans leurs productions, leurs processus de conception mais aussi l’intérêt que cela leur procurent d’un point de vue personnel.

Mention Recherche Très Bien

SOMMAIRE


RECHERCHE

Constructive

Expérimentation Échelle 1 Date: 2006/ 2010

13

DE LA CONCEPTION AU DÉTAIL ARCHITECTURAL

Lors de nombreuses semaines intensives, nous avons dû réaliser plusieurs exercices de construction échelle 1. C’est à partir de la manipulation de ces différents matériaux qu’une logique constructive est entrée dans mon processus de conception en pensant un projet en partant initialement du matériau jusqu’à la mise en oeuvre de leurs détails. Différents projets vous sont exposés ici, tels que la constuction d’un Biergarten à partir d’un nombre limité de tasseau en bois, la construction de voûte en brique ainsi que la conception et construction d’un évier en béton et de son coffrage.

SOMMAIRE


RECHERCHE

Constructive

Expérimentation Échelle 1 Date: 2006/ 2012

14

LA MAIN/ LE FAIRE

Ces semaines constructives m’ ont permis de prendre conscience de l’impacte de la mise en oeuvre dans la conception. Mais c’est aussi par le faire, dans l’acte de produire que l’on pense et que l’on concoit. Tout comme la maquette et l’expérience du chantier, ce travail me semble indéniablement lié à la conception du projet architectural et fait partie intégrante de mon apprentissage. SOMMAIRE


Valentine Dailly, Architecture, Territoire et Écriture