Page 1

Samedi 3 octobre 2009

DOSSIER : BANQUES, LES POURVOYEURS ATTENDENT / ENTREPRENEUR & REBELLE / UN COURS POUR CHERCHER UN EMPLOI SUR LE WEB DESIGN YOUR CAREER

PHOTO SHUTTERSTOCK

www.references.be

02/10/09 10:10 - REFERENCES

1RE

du 03/10/09 - p. 1


Semaine 41/2009

3* À contre-courant des événements récents qui ont secoué la commune, Molenbeek inaugure ce week-end une nouvelle salle de spectacle, à l’occasion du Welcome festival. Un outil au service d’un lieu de rencontres et de ciment social, la MCCS.

Dirk Deblieck, son coordinateur, baigne dans cette culture urbaine depuis son adolescence. MON PREMIER EMPLOI Déjà en humanités, au Collège Don Bosco, je m’étais investi dans la création d’un ciné-club qui réunissait plus de 400 jeunes. On a poursuivi l’aventure au cinéma Stockel, alors en déliquescence. Tout en continuant mes activités autour du cinéma, j’ai fait des études d’assistant social et une licence en communication sociale à LLN. En 86, alors que j’effectuais mon service

militaire au service info de la Défense, j’ai vécu ma première expérience professionnelle avec mon comparse, Eric Vautier. Le propriétaire du cinéma et de l’hôtel Métropole nous a demandé de nous occuper de la programmation et de la promotion des activités du cinéma. UGC débarquait à Bruxelles, rachetant les salles les unes après les autres, c’était juste avant Kinepolis et nous avions ce désir de faire vivre les cinémas indépendants et de quartier. Cette première activité a débouché sur la création de la Rétine de Plateau,

DIRK DEBLIECK, COORDINATEUR DE LA MAISON DES CULTURES ET DE LA COHÉSION SOCIALE (MCCS) DE MOLENBEEK

notamment à l’origine des Petits-Déjeuners du cinéma et du Drive-in. MON PREMIER SALAIRE 15.000 FB. Mon premier vrai chèque, après des petits boulots comme colleur d’affiches ou comme musicien. Cela m’a permis de devenir autonome. MES PREMIERS ACQUIS PROFESSIONNELS J’ai continué d’échafauder la suite de mes activités sur cette première expérience qui m’a mené à la tête d’une très grosse entreprise ICT qui développait des logiciels de traitement de texte pour internet. Avec

Portrait

Marc Broers

l’explosion de la bulle internet en 2001, la société a été liquidée et j’ai été très mal pendant 6 mois. C’est à la suite d’un travail d’introspection et de réorientation de carrière proposé par le labo d’ergologie de l’ULB que l’on m’a dit que j’étais taillé pour le service public et peu de temps après, j’ai été contacté par la commune de Molenbeek pour développer la Maison des cultures et de la cohésion sociale. Mes connaissances de la ville, de la culture, mais aussi des techniques marketing et de promo, je les ai mises

PHOTO DR

Mon premier emploi

au service de la valorisation du vivre ensemble. MA FIN DE CARRIÈRE RÊVÉE Arroser les jardinières de la MCCS et taquiner le goujon dans le canal. MON CONSEIL AUX PLUS JEUNES Ne pas hésiter à vivre des aventures néo-professionnelles. On apprend tellement plus et cela permet d’ouvrir les horizons des études. Profiter de l’enthousiasme et du culot que l’on a quand on est jeune. Propos recueillis par NATHALIE COBBAUT

Il se présente comme un rebelle. Aucun doute. Son métier est chef d’entreprise. Aucun doute là-dessus non plus. Le pilote du Mad Café, entreprise sociale incontournable à Liège, revendique avec un plaisir non dissimulé sa différence ainsi que celle de ses collaborateurs.

Entrepreneur social, c’est fou Né dans une famille de restaurateurs, Marc Broers a, tout comme ses sœurs, mis très tôt la main à la pâte du restaurant familial. L’Industrie est une véritable institution sur la place liégeoise, et une école redoutable du monde du travail. Mais à 33 ans, Marc décide de prendre ses distances et part sillonner les routes sud-américaines pendant un an. À son retour, il persiste : fini l’Horeca. Pour vivre, il fera « tout ce que les gens ne voulaient pas faire » : démolition de maisons, travail en toitures, régisseur de plateau dans un théâtre… « Un seul jour de chômage en quatre ans », souligne-t-il. Il a beau avoir un côté anticonformiste, pour ce qui est de la valeur « travail », on voit qu’il a été nourri au biberon du « si tu fais quelque chose, fais-le bien. ». « À l’époque, pour moi, le chômage n’aurait même pas dû exister. À l’Industrie, nous avions énormément de boulot et du mal à trouver des gens qui avaient envie de travailler. » D’ailleurs, lorsque la directrice du Mad Café va lui proposer un contrat à durée indéterminée, convaincue par le professionnalisme qu’il a amené dans la cuisine pendant les quelques mois qu’il y a passés en remplacement, Marc refuse, dans

Livre J’AI FAIT HEC ET JE M’EN EXCUSE

un premier temps. « Je ne voyais pas trop ma place dans un établissement qui mélange l’Horeca et la personne handicapée. Ça manquait totalement de structure et de connaissance de l’Horeca. Je travaillais avec trois quarts des gens qui ne savaient pas lire ou écrire… Bref, ce n’était pas cohérent par rapport aux valeurs qui m’avaient été inculquées. » Le Créahm, cette institution qui s’occupe de développer les talents artistiques des personnes handicapées mentales et de les promouvoir, a pourtant besoin de quelqu’un comme lui pour redresser le Mad Café. Quelqu’un d’exigeant et dynamique, attentif à « ne pas tomber dans les travers de la productivité avant tout et à respecter chaque collaborateur, tout en sachant engueuler quand c’est nécessaire ». Le Mad Café est à la fois la cafétéria du musée, et une galerie d’art accueillant une partie des expositions temporaires du Mad, le musée émanant du Créahm. En tant qu’entreprise d’insertion par le travail, le Mad Café permet à des personnalités provenant d’horizons divers – articles 60, personnes présentant un handicap physique ou mental, bénévoles participants aux ateliers du Créahm… – de mettre en

Référencé par

œuvre leur savoir-faire dans un contexte professionnel. Marc finit par accepter et occupe depuis environ quatre ans la fonction officielle de « chef d’entreprise ». « Maintenant, le café est devenu rentable grâce notamment à toute une série de manifestations annexes que nous organisons, explique Marc. On installe notre bar partout où c’est possible : Fêtes de la Musique, Promenades sur les Coteaux de la Citadelle, soirées privées… » Il ne regrette visiblement pas son choix. « J’ai rencontré ici des gens merveilleux. C’est la première fois que je travaille avec autant de personnes qui se donnent, qui mouillent leur chemise. Des gens qui ne trouvent pas que c’est ‘normal’ d’avoir du travail et qui ont vraiment envie de s’en sortir. Ils ne se contentent pas de rêver… Ils font. Franchement, aujourd’hui je n’ai envie de travailler qu’avec ces gens-là. » LILIANE FANELLO

Pour fêter ses 30 ans, le Créahm avait organisé à Liège, le 26 septembre, un «événement artistique, collectif, rassembleur et éphémère»: la réalisation d’un mandala de 20 mètres de diamètre. Le bar du Mad Café a bien entendu répondu présent.

Voutch

Grincements de dents. Une petite bombe vient d’exploser dans les librairies. Le titre donne le ton: J’ai fait HEC et je m’en excuse(*). Ce mince essai, dont de nombreux médias se sont fait l’écho, pourrait avoir, chez nous, pour sous-titre: «Les Racines de la crise – Enquête sur la formation de la génération bonus». Auteure du méfait: Florence Noiville, journaliste littéraire au Monde, biographe et romancière. Elle-même diplômée de l’établissement parisien. Avec le recul, la prestigieuse école de commerce lui apparaît comme un énorme aspirateur de talents, qui recrache des dirigeants âpres au gain, relativement inutiles à la société. Les choses ont un peu changé. Trop peu… Ce livre vif est aussi une charge contre la croissance à tout prix, dont la crise actuelle souligne l’absurdité. Florence Noiville s’interroge sur l’origine des comportements qui ont alimenté cette nouvelle bulle et provoqué son éclatement: managers faisant du «headcount» la seule variable d’ajustement aux aléas de la demande, financiers proclamant haut et fort que «greed www.references.be

02/10/09 10:18 - REFERENCES

is good», marketeurs créant de faux besoins pour vendre toujours plus… «Depuis toujours, HEC s’enorgueillit de former des as de la finance et du marketing. Or, la faillite économique actuelle ne découle-t-elle pas pour une large part du triomphe de cet hypercapitalisme que les diplômés de cette institution ont justement appris à mettre en œuvre et à servir», écrit-elle en quatrième de couverture. Mais la salve ne s’arrête pas là. Plus loin: «A HEC, on ne vous enseigne aucune valeur – sauf la vôtre propre – et on continue à envoyer les étudiants de la majeure Finance faire des stages en titrisation de dette, parce que ces stages offrent une bonne rémunération et une bonne carte de visite. Cela veut juste dire qu’on nous prépare aujourd’hui sur les campus des «business schools» à la méga-crise de demain».S’il vise une institution française, le livre s’adresse aussi aux cerveaux belges. Le débat est ouvert. Avec un peu d’électricité dans R.N. la tête. J’ai fait HEC et je m’en excuse, Florence Noiville, éd. Stock, «Parti pris», 120 p., 12 €.

© VOUTCH - VOUTCH.COM

DE FLORENCE NOIVILLE

- Énorme fuite radioactive à la centrale B 12 ? Ne vous inquiétez pas, c’est noté : je viens de me faire un Post-it. 1RE

du 03/10/09 - p. 3


Semaine 41/2009

4*

Formation

«Qui cherche, trouve». Sans blague? L’expression, il faut bien le dire, s’applique assez mal au marché actuel de l’emploi. Sur internet, elle devrait d’ailleurs se décliner en «Qui sait où chercher a déjà de meilleures chances de trouver». Trouver n’est jamais garanti. Par contre, on peut apprendre à trouver les meilleurs moyens de chercher, depuis chez soi.

Pêche à l’emploi en ligne

« Je n’ai pas encore reçu vos réponses à tel module, avez-vous un problème technique ? », s’inquiète tout de suite Marianne. Laurent, lui, domicilie malicieusement ses messages par « Ici et là sur internet ». Avec un portable, il peut effectivement être n’importe où, mais il est présent. Denis, qui coache un cours plus pointu sur internet, est rassurant : « Il n’y a aucune obligation, vous pouvez adopter un autre rythme, la seule condition est de terminer la formation dans les temps. Cette liberté fait qu’il n’est pas toujours facile de vous suivre, ni de savoir si un rythme d’avancement particulier est conscient et planifié… ou si un participant est en train de « décrocher ». Je vous demanderai donc juste de m’envoyer un petit mot pour me « rassurer » si vous prévoyez certains retards à la mise en route, ou une période d’inactivité importante (une semaine ou plus) durant la session. »

LES TIMIDES ONT UNE MEILLEURE CHANCE ONLINE

PHOTO DR.

L’écran mis à part, l’étrange lucarne du Net n’est pas celle de la télévision, qui avait favorisé l’apparition de « patates de canapé », dont l’activité principale consistait à actionner la zappette et, accessoirement, à aller jusqu’au frigo. Sur internet, on ne fait pas que surfer en zigzags, on communique, au moins. Inactivité, non, interactivité, oui. Et même activité tout court, avec le télétravail qui permet pas mal de choses. Sans être la panacée tant vantée car on est quand même assez isolé devant l’écran et la vidéoconférence ne supprime pas la nécessité des vrais contacts humains, au moins de temps en temps. Faute de quoi on risque de se retrouver, au minimum, avec d’énormes problèmes de communication, une inépuisable source de quiproquos et des renseignements qui ne valent pas la pincée d’électrons qui les transportent. C’est vrai qu’internet suscite le pire comme le meilleur. Ce qui est une fontaine d’informations peut aussi être une vraie incitation à la paresse. Les enseignants le savent bien, eux qui voient arriver des « travaux » d’élèves qui ne sont parfois que des copiés collés butinés sur Wikipédia ou pire, carrément piqués à des travaux innocemment publiés par d’autres. À tel point que dans les universités, on utilise désormais des logiciels qui détectent les plagiats, autant savoir. Des outils de cette puissance, il faut apprendre à s’en servir. Savoir où aller, d’abord. Un des premiers réflexes utiles, dans la recherche d’un emploi, est évidemment de visiter references.be qui, outre les offres d’emploi, met beaucoup d’instruments utiles à disposition. Le Compas des Salaires, par exemple, permet d’évaluer très rapidement où on peut se situer sur l’échelle salariale, selon les secteurs et le niveau de formation. Il y a aussi des aides à la rédaction d’un CV, etc., proposées par de nombreux sites. Mais comme en tout, il faut un certain niveau de compétence pour en tirer un parti maximum, savoir où placer ce CV si attrayant, comment utiliser au mieux les ressources offertes. Pour acquérir ces compétences-là, l’idéal est de se faire aider, guider, par un prof particulier qui vous suit et vous corrige. Il y en a, online, et cela ne coûte pas nécessairement très cher, cela peut même être gratuit pour ceux, jeunes ou plus âgés, qui recherchent un emploi. Les régions, entre autres, organisent ce type de télé-formations et celles-ci se révèlent d’un bon niveau, avec une offre foisonnante qui est trop souvent ignorée. En Région wallonne, par exemple, le centre de compétence Technofutur TIC a dix ans d’expérience cette année en matière de formation à distance. En 1999, ils n’étaient qu’une quarantaine de participants à suivre les cours. Ils sont aujourd’hui plus de 6.000, un nombre en progression constante, avec un éventail de formations qui donne le tournis. La plupart de ces formations sont orientées vers les technologies de l’information et de la communication, le domaine dédié de Technofutur TIC, une asbl spécialisée créée à l’initiative de la Région wallonne. Soutenue par le Feder, le Fonds social européen et la Région Wallonne, Technofutur est gérée par un conseil d’administration où le Forem, Agoria, l’ULB,

l’UCL, la CNE et le Setca sont représentés. Patrons, syndicats, universités et secteur public y ont un objectif commun : augmenter la compétence informatique de tous les publics, en relation avec l’emploi. Tout le monde dès l’âge de 16 ans, à Bruxelles comme en Wallonie, a accès à ces formations, dont beaucoup sont très spécialisées. Ce n’est effectivement pas tout le monde qui peut se lancer dans l’étude de MySQL ou du langage XML, sans parler de Linux Réseaux. Mais certaines formations, à distance celles-là, comme Chercher l’information sur internet ou Chercher un emploi à l’aide d’internet, entre autres, sont vraiment à la portée des débutants et ont un grand succès. La convivialité et la souplesse du système y sont pour beaucoup. La structure des formations, en modules, est basée sur des exemples de sites actifs existants, dans lesquels on pénètre, pour y chercher les réponses aux quiz et aux évaluations qui rythment le cours. À l’issue de celui-ci, ceux qui ont été jusqu’au bout reçoivent un certificat. Il n’a pas valeur de diplôme, n’atteste donc pas nécessairement d’un niveau de compétence. Mais disons qu’une compétence a été acquise – et acquise agréablement, ce qui ne gâte rien.

«BONJOUR, JE SUIS VOTRE COACH»

Dès l’abord, devant l’ordinateur chez soi, on est accueilli par un message du coach qui suivra tous les participants d’un petit groupe. On n’est pas en contact physique, ni téléphonique avec lui ou elle, mais leur photo apparaît, ils ont un visage. Et le contact écrit est singulièrement efficace. « On avait pensé au début à utiliser des avatars, ce genre de petits personnages qui peuplent les univers virtuels, mais ils sont beaucoup moins crédibles que les photos des hommes et des femmes qui vous coachent en cours de formation. Les contacts, même s’ils se font par écrit, sont réels et les participants sont très liés à leur coach, explique Laurence Van Nypelseer, chef de projet e-learning à Technofutur. Les coachs sont chacun des spécialistes dans leur domaine, graphistes, développeurs Web indépendants, informaticiens, etc., choisis par appel d’offres. Ils apprécient ce travail, qu’ils peuvent faire au moment qui leur convient le mieux. » De fait, comme élève, on est parfois surpris de constater que son coach peut revoir vos réponses à deux ou trois heures du matin… Mais l’efficacité est là, le suivi réel. Et tout est fait pour qu’on se sente bien pendant ces formations, qui durent un mois.

La souplesse est appréciée du côté des participants, aussi : « Pour ma part, il n’y a que des avantages par rapport à un cours classique, dit l’un d’eux. En effet, cela permet de travailler à son rythme, on n’est pas obligé d’attendre. On peut travailler quand on veut à la maison, même le soir d’ailleurs. Revenir sur les points choisis à n’importe quel moment. Avec le professeur il faut avancer, mais on ne prend pas le temps de revenir en arrière. Je pense que s’il y a des inconvénients, ce serait plutôt pour les personnes qui ne sont pas habituées à travailler sur internet. » Paradoxalement, la distance de l’online peut ici se révéler un avantage. « Elle permet aux gens, dans le cadre de la recherche d’un emploi, d’amasser beaucoup d’acquis sans devoir se confronter tout de suite à la dure réalité dit Laurence Van Nypelseer. Les gens un peu timides ont plus facile de cette manière. Et les trois quarts des participants vont jusqu’au bout des formations. Beaucoup, après la première formation, en suivent une autre. » Sadia Mehnane, 51 ans, en est un exemple. Elle a malheureusement perdu le job d’aide-comptable qu’elle avait dans une société, tombée en faillite. « J’avais une bonne maîtrise de l’outil informatique, mais le cours sur la recherche d’un emploi m’a permis de mieux cibler mes recherches. Je n’ai pas encore trouvé l’emploi que je veux quoique, grâce à cela, j’ai au moins décroché trois entretiens d’embauche. Mais avec une copine, on se demande sérieusement à présent si on ne va pas aller plus loin, et se former au commerce en ligne. » C’est précisément le nouveau cours qui démarre très fort – et c’est logique : Se lancer dans un commerce en ligne. Si on ne trouve pas d’emploi, pourquoi ne pas STÈVE POLUS créer le sien ? Outre les cours online, accessibles à tous à un prix avantageux (90 € par exemple pour l’E-commerce, gratuit pour les demandeurs d’emploi), Technofutur TIC organise des cours et des séminaires en son centre de l’Aéropôle de Gosselies, ainsi que des formations longues de 3 à 6 mois. L’ensemble de ces activités a représenté plus de 370.000 heures de formation en 2008. Tous renseignements sur www.technofuturtic.be.

Docteur en biologie moléculaire, âgé de 38 ans, Thierry Van Reeth a fondé fin 2006 la société BV Transgenic, une spin-off de l’ULB implantée au biopôle de Gosselies. Employant 7 personnes, cette spin-off est spécialisée dans le développement et l’analyse d’animaux génétiquement modifiés. Nous l’avons rencontré aux Etats-Unis dans la banlieue de Houston, à College Station, la ville d’accueil du pôle universitaire Texas A&M (105.000 étudiants) dans le cadre d’une mission organisée par l’AWEX (Agence wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers). But de la visite: signer un protocole d’accord avec le Texas Institute for Genomic Medicine (TIGM) portant notamment sur l’accès à une banque d’environ 300.000 cellules transgéniques. MON MEILLEUR SOUVENIR Un séjour de deux mois à Edimbourg en Ecosse, au printemps 1998, qui m’a permis d’apprendre la technique

porte ses fruits, nous pourrons rapidement renouer avec la croissance et ranger cet épisode parmi les mauvais souvenirs. MON CHOIX DÉCISIF Assurément celui de fonder cette spin-off à la fin 2006, en dépit de la rupture que cela impliquait par rapport à une carrière jusqu’alors menée exclusivement sur le plan académique. Je suis en effet passé de ce fait de la recherche fondamentale à la science appliquée, du laboratoire au marché. Mais je conserve de nombreux contacts avec l’univers scientifique, et me réjouis que nous travaillions vers une même finalité qui consiste à répondre à de nouveaux défis thérapeutiques. MA RENCONTRE DÉCISIVE Philippe Gabant, lui aussi issu de l’ULB, qui m’a précédé sur la voie de la constitution d’une spin-off puisqu’il est à la tête de Delphi Genetics. Je le considère un peu comme mon coach puisque c’est

à lui que je dois cette idée d’aller vers le marché: il m’arrive encore de le consulter. Le fait que plusieurs spinoffs soient rassemblées sur le biopôle de Gosselies constitue à cet égard une facilité: j’y ai aussi pour voisine la société DNA Vision dont le patron, Jean-Pol Detiffe, est de ma génération. Il nous suffit de pousser une porte pour nous rencontrer! MON TUYAU GRH Jouer la franchise dans la relation avec ses collaborateurs. C’est d’autant plus important quand on est à la tête d’une petite équipe de 7 personnes dans un contexte difficile. Ce souci de transparence joue à deux niveaux: il permet de conforter l’équipe à long terme, car nous aurons traversé cette épreuve en commun, et permet aussi à chacun de se positionner sur un plan personnel. Les enjeux sont certes professionnels mais aussi familiaux et individuels… BENOÎT JULY

www.references.be

1RE

02/10/09 10:18 - REFERENCES

de la transgénèse (introduction de nouveaux gènes dans un organisme vivant). J’avais effectué cela dans le cadre de mon doctorat et j’ai vraiment mordu à l’hameçon. Travailler sur des cellules génétiquement modifiées, créer des souris dédiées à un usage scientifique, comprendre le rôle des différents gènes et mettre cela au service du développement thérapeutique, c’était vraiment ce à quoi je voulais me dédier. MON MOINS BON SOUVENIR Je le vis aujourd’hui, alors que BV Transgenic traverse une passe difficile liée à la perte d’un client important. Nous devons repenser notre plan d’affaires, mettre en place une nouvelle structure commerciale et conforter de nouveaux partenariats commerciaux et financiers. Je vis cela de manière assez intense car, en cas d’échec, l’avenir de la société pourrait être menacé. Mais si l’accord noué avec le géant TIGM

PHOTO DR

Si c’était à refaire Thierry Van Reeth fondateur de BV Transgenic

du 03/10/09 - p. 4


Semaine 41/2009

Finance & Consulting SPECIAL

5*

Chaque projet dĂŠborde d’idĂŠes novatrices. Le monde ĂŠconomique est en pleine mutation. Pourtant, dans ce contexte difficile, ING se maintient parfaitement et - mieux encore se renforce. Il faut dire que via notre approche “Back to Basicsâ€?, nous mettons plus que jamais l’accent sur le client et nous nous concentrons sur des valeurs essentielles telles que l’anticipation, l’intĂŠgritĂŠ et le professionnalisme. Sans oublier bien entendu notre plus bel atout : des collaborateurs alliant un fort potentiel et un inĂŠbranlable enthousiasme.

Cette Êquipe exceptionnelle, nous l’enrichissons continuellement grâce à de nouveaux (m/f) talents capables de faire face à nos ambitieux projets. Alors, si comme nous, vous êtes avides de dÊcouverte et de dÊfis et que vous recherchez une organisation qui favorise votre Êpanouissement personnel, nous devons absolument faire connaissance. Pour plus d’information, surfez sans tarder sur :

www.jobs.ing.be DOING WELL BY DOING RIGHT

INSURANCE



BANKING



ASSET MANAGEMENT

14105720 0020

/H CENTRE HOSPITALIER REGIONAL DE NAMUR LPSRUWDQWH LQVWLWXWLRQ SXEOLTXH JpUpH SDU OH &3$6 HW OD 3URYLQFH GH 1DPXU ENGAGE (h/f) et constitue une rÊserve de recrutement pour des postes temps plein aux grades suivants : En prÊvision du dÊveloppement qualitatif de ses activitÊs de tutelle dans le cadre de la filière en alternance, l’IFAPME constitue une rÊserve de recrutement pour l’ensemble de ses Services en Wallonie : Arlon, Charleroi, Dinant, Huy, La Louvière/Braine-le-Comte, Libramont, Liège, Mons, Namur, Tournai, Verviers, Wavre.

DÉLÉGUÉ(E)S À LA TUTELLE EN CHARGE DE L’ENCADREMENT ET DE L’ACCOMPAGNEMENT DES APPRENANTS ET DES ENTREPRISES

C’est le moment de rÊussir ensemble

                  



L’IFAPME est l’Institut wallon de Formation en Alternance et des IndÊpendants et Petites et Moyennes Entreprises. C’est un Organisme d’IntÊrêt Public subventionnÊ par la RÊgion wallonne.

Si les jeunes sont pour vous une source de motivation, si vous êtes bachelor (graduÊ), dynamique, à l’aise tant dans le relationnel que l’administratif, et capable de marier responsabilitÊs, travail autonome et travail d’Êquipe, un de ces jobs sera pour vous !

L’IFAPME propose, sur le principe de la formation en alternance et dans une multitude de secteurs professionnels, une offre de formations diverses basÊes sur trois formules : - l’apprentissage ; - la formation de Chef d’entreprise, - la formation continue. L’IFAPME organise Êgalement des actions de formation et de sensibilisation à la crÊation d’activitÊs. Dans un souci permanent d’Êtablir la proximitÊ avec son public, les Services dÊcentralisÊs de l’IFAPME et ses Centres de formation tissent en Wallonie un vÊritable rÊseau destinÊ à ces formations.

www.ifapme.be

CANDIDATURES Merci d’envoyer votre lettre de motivation et votre curriculum vitÌ accompagnÊs impÊrativement de la copie de votre diplôme par courrier postal avant le lundi     ! " de La Poste faisant foi) : M. Jacques BOUNAMEAUX, Administrateur gÊnÊral, IFAPME, Place Albert 1er# $ % & '"  

Le dĂŠtail de l’emploi type peut ĂŞtre consultĂŠ sur Internet :      

 Une copie papier de l’emploi type peut être obtenue en    ($  $ & IMPORTANT : mentionnez bien la (ou les) localisation(s) qui vous intÊresse(nt) !

14196930 0020

DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA GESTION DU PERSONNEL Conditions d’accès : $YRLU UpXVVL XQH IRUPDWLRQ GH QLYHDX XQLYHUVLWDLUH PDVWHU HQ UDSSRUW DYHF OD IRQFWLRQ j SRXUYRLU La candidature doit impÊrativement être complÊtÊe par la remise d’une lettre de motivation (2 pages maximum) et d’un projet (10 pages maximum) sur la manière dont le candidat envisage l’exercice de la fonction. Date de clôture pour le dÊpôt de candidature : le lundi 12 octobre 2009 OD GDWH GH OD SRVWH IDLVDQW IRL DYHF HQYRL SRXU OH OXQGL  RFWREUH  DX SOXV WDUG GHV DXWUHV SLqFHV GX GRVVLHU GH FDQGLGDWXUH TXH VRQW OD OHWWUH GH PRWLYDWLRQ HW OH SURMHW SHUVRQQHO

PHARMACIEN EN CHEF Conditions d’accès : rWUH WLWXODLUH GX GLSO{PH GH OœHQVHLJQHPHQW XQLYHUVLWDLUH RX DVVLPLOp VSpFL¿TXH GH SKDUPDFLHQ HW GX WLWUH FRPSOpPHQWDLUH GH SKDUPDFLHQ KRVSLWDOLHU Le titulaire de la fonction YRLU Oœ$5 GX   ‡ JpUHUD OD SKDUPDFLH HW OH SHUVRQQHO ‡ JpUHUD OH PpGLFDPHQW GDQV VD WRWDOLWp ‡ VXSHUYLVHUD OHV DVVLVWDQWV HW OD ERQQH PDUFKH GX PDJDVLQ VWpULOH ‡ DVVXPHUD OHV UHVSRQVDELOLWpV OpJDOHV YLVjYLV GX VHUYLFH GH VWpULOLVDWLRQ ‡ SURFpGHUD j OD WDUL¿FDWLRQ

ACCOUCHEUR(EUSE)/SAGE-FEMME EN CHEF Conditions d’accès : ‡ rWUH WLWXODLUH GX GLSO{PH GÂśLQÂżUPLHU qUH JUDGXp H DYHF OD VSpFLDOLVDWLRQ GÂśDFFRXFKHXU HXVH  VDJHIHPPH RX GX GLSO{PH GÂśDFFRXFKHXU HXVH VDJHIHPPH RX rWUH WLWXODLUH GX EDFFDODXUpDW HQ VRLQV LQÂżUPLHUV DYHF OD VSpFLDOLVDWLRQ GH VDJHIHPPH RX GX EDFFDODXUpDW GH VDJHIHPPH ‡ FRPSWHU XQH H[SpULHQFH XWLOH GH  DQV ‡ DYRLU UpXVVL XQH IRUPDWLRQ FRPSOpPHQWDLUH GH FDGUH GH VDQWp RX XQH IRUPDWLRQ FRPSOpPHQWDLUH GH QLYHDX XQLYHUVLWDLUH PDVWHU HQ DUW LQÂżUPLHU HW REVWpWULTXH RX PDVWHU HQ VDQWp SXEOLTXH Nous offrons : ‡ XQH VWUXFWXUH PRGHUQH VWDEOH HQ SOHLQH H[SDQVLRQ HW JpRJUDSKLTXHPHQW ELHQ VLWXpH ‡ OD SRVVLELOLWp GH EpQpÂżFLHU XOWpULHXUHPHQW GÂśXQH QRPLQDWLRQ j WLWUH GpÂżQLWLI GDQV OHV OLPLWHV GHV TXRWDV DGPLV ‡ XQH YDORULVDWLRQ GDQV OH WUDLWHPHQW GH OÂśHQWLqUHWp GHV VHUYLFHV SUHVWpV DQWpULHXUHPHQW GDQV OH VHFWHXU SXEOLF RX OH VHFWHXU SULYp VXEYHQWLRQQDEOH OLP UqJOHP  DEPOT DES CANDIDATURES pour les 2 postes prĂŠcitĂŠs : le mardi 03 novembre 2009 au plus tard, OD GDWH GH OD SRVWH IDLVDQW IRL Les candidat(e)s seront soumis(e)s Ă une procĂŠdure de sĂŠlection et les emplois sont Ă  pourvoir rapidement (sous rĂŠgime contractuel). TOUTES LES CANDIDATURES SONT Ă€ ADRESSER SDU OHWWUH UHFRPPDQGpH H[FOXVLYHPHQW j 0RQVLHXU -/ 72866$,17 'LUHFWHXU GX &HQWUH +RVSLWDOLHU 5pJLRQDO GH 1DPXU DYHQXH $OEHUW HU   1DPXU RENSEIGNEMENTS COMPLETS : 'LUHFWLRQ GHV 5HVVRXUFHV +XPDLQHV  RX 

HW SRXU OH JUDGH GÂś$FFRXFKHXU6DJH)HPPH HQ &KHI pJDOHPHQW 'LUHFWLRQ GX 'pSDUWHPHQW ,QÂżUPLHU  RX 

CETTE SEMAINE SUR LE SITE Des dĂŠfis professionnels passionnants en tant que...

Conseiller commercial Rendez-vous sur

chez Wienerberger Surfez sur references.be/wienerberger

www.chrn.be 14197960 0020

Chaque semaine des milliers d’autres offres d’emploi rÊcentes. Qu’attendez-vous ? 14166540 0020

www.references.be

02/10/09 10:37 - REFERENCES

1RE

du 03/10/09 - p. 5


Semaine 41/2009

6*

Dossier

LES RÉMUNÉRATIONS BANCAIRES REMISES EN CAUSE

Après le parachute,

le cadenas doré ? pas recevoir de bonus, génère immanquablement une prise de risque excessive. « Pour ce qui est des traders, c’est autant le niveau de leurs salaires que leur variabilité qui choque » souligne Axel Gosseries. Si la volonté d’encadrer les bonus des traders paraît légitime, de telles mesures ne suffiront pas à éviter qu’une autre crise se produise. Car cette question ne représente qu’une infime partie du problème. Les bonus exorbitants découlent de profits qui le sont tout autant. Lesquels viennent de risques pris considérables, mettant en jeu d’énormes montants avec des effets de levier colossaux, sans que leur coût réel soit assumé par les banques. Là est la racine du mal. Le bonus n’est donc qu’un épiphénomène, qui ne doit pas distraire les hommes politiques de leur mission : rebattre les règles du jeu de la finance pour qu’elle ne crée plus un risque systémique pour la RAFAL NACZYK collectivité.

PHOTO DOMINIQUE DUCHESNES

On s’était d’abord attaqué aux rémunérations des « patrons» et à certains parachutes dorés nettement trop clinquants. Peu de temps après, le système des bonus et rémunérations excessifs a été vigoureusement dénoncé après les excès de certains traders. À tel point que la Commission européenne envisageait récemment de légiférer sur la question. Sans succès, en raison de l’opposition britannique à imposer une limite à ces rémunérations excessives. Lors de la crise d’octobre 2008, plusieurs grandes institutions financières ont dû être sauvées par les États. Les investissements risqués des employés de salle de marché ont lourdement plombé les résultats. De faillites en plans de sauvetage, la lumière s’est faite sur un système de rémunération peu éthique. Un système qui a valorisé les prises de risque rémunératrices, et qui est loin d’avoir été démantelé. Dans l’arène médiatique, les discours se veulent autocritiques, emplis de bonnes intentions. Mais en pratique : aucun changement. Tout juste accepte-t-on, de revoir le mode de paiement des bonus, afin qu’il colle mieux avec la rentabilité à long terme de l’entreprise. Deux exemples parmi beaucoup d’autres : Goldman Sachs s’est dépêché au premier semestre de rembourser les dix milliards de dollars prêtés par l’État américain pour payer de très gros bonus cette année. Et BNP Paribas a provisionné un milliard d’euros, là aussi pour payer les bonus de ses employés méritants. Et si après une entrevue médiatisée, le patron de BNP a dit limiter le versement de ces bonus à 500 millions cette année, l’autre paquet de 500 millions n’est pas abandonné pour autant : il sera versé dans les 2 ans qui suivent. Rationnellement, les banquiers d’affaires sont poussés à exagérer : tant que le marché se développe, ils touchent d’énormes commissions et de très beaux bonus. Et lorsque le marché se retourne, les pertes sont prises par les banques (et donc les actionnaires). Et au pire, si la banque vacille, c’est l’État qui est appelé au secours. Aujourd’hui pourtant, d’aucuns remettent en cause ce système : les salaires des agents bancaires se composent d’une part variable, liée à la rentabilité à court terme. Autant dire que le souci de la consolidation à long terme ne

La crise financière a révélé au grand public les pratiques à risque du milieu bancaire. Dans la foulée du G20, certains gouvernements – Allemagne et France en tête – appellent le secteur à revoir la rémunération des agents de banque. Traders et cadres de banque, bientôt au régime salarial fixe?

LES SOCIÉTÉS QUI ENGAGENT DANS CE SECTEUR guide pas les placements. Pour Axel Gosseries, chercheur au FNRS et membre de l’antenne belge de Transparency International (un groupe de travail interuniversitaire sur l’éthique dans le secteur bancaire), les rémunérations variables posent plusieurs types de problèmes : d’une part, « la variabilité du salaire elle-même peut être une source de pression excessive sur le travailleur, particulièrement si la part de salaire qui est fixe se réduit à sa plus simple expression». D’autre part, la base même sur laquelle la part variable

est calculée rend les choses trop opaques : « Si un employé gagne un salaire variable plus élevé lorsque ses ventes d’un produit maison sont meilleures, mais pas lorsqu’il vend d’autres produits, cela ne va pas nécessairement dans le sens de l’intérêt du client, analyse Axel Gosseries. De même, dans le cas des traders ou des CEOs, si la part variable de leur salaire est calculée exclusivement sur base de résultats à court terme, on introduit un biais majeur au dépens du long-terme ». Autre écueil : l’absence flagrante de malus, si ce n’est celui de ne

Centea

2

ING

5

Caisse d’investissement de Wallonie

10

POURQUOI LES TRADERS GAGNENT-ILS EN UN AN CE QU’ON GAGNE EN UNE VIE? Une petite poignée de salariés des banques ont réussi à inverser le rapport de forces capital-travail. Des économistes nous révèlent leurs secrets. À peine renflouées par les États, malgré tous les beaux discours des politiques sur la régulation et la morale, les banques se sont empressées de choyer plus que jamais leurs traders et autres virtuoses de la finance. Si elles ne lâchent rien à l’employé lambda, elles sont prêtes à tout pour ces «talents», dont les rémunérations ont plus que doublé au cours des dix dernières années quand celles des autres salariés stagnaient. Quelques stars gagnent même plus que les PDG. C’est, nous dit-on, parce qu’elles sont très qualifiées, font un travail complexe dans un secteur en pleine croissance et indispensable à l’ensemble

de l’économie. Mais pourquoi alors des ingénieurs ou des chercheurs n’atteignent-ils jamais de tels niveaux de revenus? Pour certains économistes, l’explication est complexe. Il y aurait d’abord un «effet Pavarotti» - du nom du célèbre ténor italien mort en 2007. Sa notoriété lui permettait de rafler la mise en matière de ventes de CD: celui qui cherchait un air d’opéra choisissait quasiment systématiquement son interprétation plutôt que celle d’un concurrent aussi bon soit-il, si tant est que cela puisse se mesurer. De plus, avec une seule prestation on peut vendre des millions de CD avec des coûts de production à peine plus élevés que pour quelques milliers. Résultat, alors qu’au début du XXe siècle, Caruso, qui ne pouvait faire la différence que sur le spectacle vivant, gagnait 20 fois le salaire moyen de son époque, Luciano Pavarotti, lui, le gagnait 1.300 fois. La banque fonctionne un peu sur la même logique, et les effets de levier s’y cumulent. Le trader qui obtient, à la marge, de meilleurs résultats sera proportionnellement beaucoup mieux payé que

les autres. Il est vite considéré comme irremplaçable. Grâce aux nouvelles technologies, il peut se démultiplier, intervenir sur tous les marchés à la fois. Plus la banque pour laquelle il travaille est prestigieuse, plus les fonds qu’il gère sont importants, donc plus il prend de risques et en fait prendre à son employeur. Mais plus gros, aussi, peuvent être les gains, pour l’établissement comme pour le trader. Les banques cherchent donc à tirer le bon numéro lors du recrutement. Et lorsqu’elles sont persuadées de le tenir, elles n’ont pas envie de le mettre en concurrence avec un trader à moindres coûts comme elles le font pour d’autres postes. En cause aussi le «modèle du hold-up». Les coûts de recrutement, de formation ou de remplacement de certains salariés sont si élevés que l’on sort d’une relation de travail classique: les salariés sont en position de capter une partie de la rente des actionnaires. Bien qu’il puisse faire gagner le jackpot à un laboratoire grâce au médicament qu’il a mis au point, le chercheur ne parvient pas à établir ce rapport de

forces. Car, même s’il part, le médicament fait l’objet d’un brevet qui reste propriété du laboratoire. Dans la finance, c’est différent. Le «génie»qui a mis au point un produit très sophistiqué peut le transférer chez le concurrent en partant. Et celui qui a acquis une certaine expérience couronnée de succès sur un poste complexe est en position de force. Restent enfin les collusions d’intérêts. Les actionnaires surpayent les traders qui ont du flair parce qu’ils leur font gagner beaucoup d’argent. Les spécialistes de la gestion d’actifs ou du conseil aux entreprises font avaler des tarifs élevés aux clients (entreprises ou particuliers aisés) puisque leurs rémunérations seront d’autant plus conséquentes que leurs activités sont juteuses pour les actionnaires. Les clients se disent que c’est le prix de la qualité. Les banques fixent ces tarifs en intégrant la «norme» en vigueur du niveau de salaire et de bonus, persuadées que la première qui rompt le pacte est morte. Mais la concurrence, elle, ne meurt jamais. RAFAL NACZYK

Entretien

«ÉNORMÉMENT DE CABINETS DE RECRUTEMENT SONT DE RETOUR SUR LE MARCHÉ» JÉRÉMIE LEMPKOWICZ

Consultant au sein du cabinet de recrutement Aston Carter International, responsable de l’activité finance de marchés front-office auprès des banques d’investissement, des brokers, des asset managers et des hedge funds.

Réduction des coûts, mobilité interne, consignes de prudence et de discrétion chez BNP Paribas Fortis, 445 licenciements chez Dexia Belgique… Le monde de la finance est toujours dans la tourmente. La situation belge est-elle différente des autres pays européens? Hormis le fait que Bruxelles n’a jamais été une place financière importante, le système financier belge est beaucoup plus souffrant que celui des pays frontaliers. D’ailleurs, les pays voisins comme la France sortent presque renforcés de la crise. Il n’y a quasiment aucun doute quant à l’avenir de la finance des marchés en Belgique: après l’annexion de Fortis à BNP Paribas, la salle des marchés de Bruxelles devrait cesser son activité. Elle tourne toujours, mais face au trading de BNP Paribas, son personnel est dans l’expectative: au mieux, il sera délocalisé, au pire, on assistera à des licenciements. D’autres banques, comme ING et Dexia, ferment tous leurs desks à l’étranger et se recentrent à la fois sur leurs métiers de base («retail», prêts aux particuliers et aux institutions publiques) et leurs marchés historiques (en Belgique et aux Pays-Bas). Un an après, comment se comportent les grandes banques sur le plan du recrutement? Alors que l’année passée, le mot d’ordre général avait été de geler les recrutements, on assiste à un retournement de situation. Le rebond des marchés, entamé en mars, a suscité des embauches et des mouvements d’équipes, en particulier vers des établissements

d’argent sont des personnes qui rapportent à l’institution qui les emploie. Quoi de plus logique d’être rémunéré selon les performances effectuées? Personne ne s’indigne de la rémunération d’un footballeur professionnel qui gagne des matchs ou d’un excellent vendeur qui a réalisé un très bon chiffre… Ces métiers ont-ils accusé une remise en question dans leurs pratiques? L’un des principaux changements nés de la crise a porté sur les produits: l’activité s’est concentrée sur des produits simples, comme les options dites «vanille» par opposition aux options «exotiques», et des produits à faible effet de levier. Parallèlement, des contrôles accrus s’exercent sur les traders, tenus de rendre compte davantage qu’auparavant à leurs responsables de desk. Après l’affaire Kerviel, on n’accepterait plus un trader fou. Les banques ont très peur pour leur image et des consignes strictes sont données pour ne pas cultiver la polémique. Signe des temps: ceux qui sont chargés de contrôler les risques sont sans doute moins considérés comme des empêcheurs de tourner en rond. D’ailleurs, c’est là que se situent les plus grands besoins en recrutement. Reste-t-il de la place pour les jeunes diplômés? Oui, à condition d’être directement opérationnel. Si les banques continuent à se tourner vers des professionnels expérimentés, l’heure n’est plus au stand-by. Il y a des raisons d’espérer: le turnover des candidats reste une réalité et la pyramide des âges est toujours vieillissante. En ce moment, les plus jeunes candidats doivent capitaliser au maximum sur les stages et les expériences porteuses dans de grands noms. À Londres, les grandes banques relancent leurs «Graduates Programs». Cette tendance devrait s’étendre aux autres pays. L’avantage de passer dans une institution connue, c’est qu’elle offre des contacts, une reconnaissance dans l’entreprise, une bonne connaissance des clients et du secteur, une vue sur les marchés, bref une attitude proactive convaincante. Et un carnet de clients bien rempli. Propos recueillis par R.N. www.references.be

1RE

02/10/09 10:22 - REFERENCES

étrangers, qui offrent de meilleurs salaires. Dans les pays les plus pragmatiques comme les Etats-Unis et le Royaume-Uni, les banques recrutent à tout bout de champ. Et des géants, comme City Groupe, qui avaient licencié 30 à 40.000 personnes, recommencent à embaucher. D’ailleurs, énormément de cabinets de recrutement sont de retour sur le marché. Le trader pour compte propre, une profession qui faisait rêver les jeunes fraîchement diplômés, est devenu l’emblème, voire le bouc émissaire de la crise. Est-ce une espèce en voie de disparition? Si le terme «trader»a été galvaudé à toutes les sauces, ils ne sont pas tous responsables de la crise. La plupart d’entre eux estiment avoir toujours travaillé avec professionnalisme, sans excès, et ne se sentent pas forcément visés par les différentes attaques. Ils ont, globalement, le sentiment d’être injustement devenus les boucs émissaires de la crise. On n’a souvent présenté que le côté spéculatif du trading, en oubliant de dire qu’il servait par exemple à couvrir les risques d’une entreprise. Certes, d’aucuns ont fait des pertes, parfois colossales. Mais ils ne sont pas représentatifs de la profession. Alors que l’encadrement de leurs bonus est à l’ordre du jour, les opérateurs des salles de marchés continuent d’exercer une activité excitante. Ils n’ont rien perdu de leur aura. Bonus, rémunérations variables… Le revenu des opérateurs de marché continue de faire scandale. Après les bonnes intentions émises au G20 et les positions restrictives de l’Allemagne et de la France, y a-t-il besoin de légiférer? Ce serait inutile. La portée effective des mesures sur les niveaux de salaire dépend pour beaucoup de leur champ exact d’application et de leur degré d’internationalisation. Or, les Américains et les Britanniques – beaucoup plus pragmatiques – n’ont aucune intention de légiférer. Le résultat serait catastrophique pour les places financières de Francfort et Paris: une fuite des meilleurs éléments vers les places plus tolérantes. En outre, il est important de rappeler que les opérateurs de marchés qui gagnent beaucoup

du 03/10/09 - p. 6


Semaine 41/2009

Finance & Consulting SPECIAL

7*

MANPOWER RECHERCHE POUR LA CWaPE Le groupe Wanty est spÊcialisÊ depuis plus de 50 ans dans les secteurs de :  voirie et rÊseaux divers,  terrassement,  dÊconstruction - assainissement,  gÊnie civil,  fabrication et pose de revêtements hydrocarbonÊs,  gestion des dÊchets,  exploitation de carrières,  transport,  prestations de services sidÊrurgiques...

Visitez notre site : www.wanty.be Le groupe Wanty recherche (h/f) :

La CWaPE, Commission Wallonne pour l’Energie, dont les bureaux sont situÊs à Namur, est l’organe de rÊgulation pour les marchÊs de l’Êlectricite et du gaz en RÊgion wallonne. En vue de renforcer ses Êquipes, elle souhaite engager :

Gestionnaires de Projets

UN COLLABORATEUR IT - WEBMASTER - HELPDESK (H/F)

pour nos chantiers de dĂŠconstruction en France Votre fonction :  Vous gĂŠrez un chantier de dĂŠconstruction de grande taille de A Ă Z  Vous planifiez et gĂŠrez les besoins en ressources !$

%

 %   % $  %&  Vous en assurez la gestion complète (suivi administratif, respect des clauses techniques, contrôle des prix de revient et facturation)  Vous avez des contacts permanents avec les clients    '%     %   %&

Votre profil :  Vous êtes ingÊnieur industriel ou vous disposez d’une expÊrience probante de plus de 5 ans en gestion de grands chantiers de construction (ou de dÊconstruction)  Vous avez le sens de l’organisation et vous aimez prendre des initiatives       

( '# tÊ et d’une mobilitÊ importante (toute la semaine en France)   )   #    % 

$  $     *

Chef d’atelier (h/f) Les Ateliers Marcel Lambert recherchent un :

Votre fonction :  Vous organisez l’entretien et la rÊparation d’engins de gÊnie civil  Vous êtes capable de rechercher des pannes sur moteur, transmission hydraulique et Êlectrique (marques prÊdominantes : Caterpillar et Volvo)  Vous êtes capable d’effectuer des soudures de dÊpannage    

         

       

   !  Votre profil :  "   

     êtes autonome et savez prendre des initiatives  Vous disposez au minimum d’un permis B  Grande disponibilitÊ au niveau des horaires     #       



Nous offrons pour ces 2 fonctions :  Un salaire attrayant  + $     ' '  L’opportunitÊ de s’intÊgrer dans un groupe en pleine croissance  ,

    $    

Si vous remplissez ces conditions alors contactez le service Ressources Humaines au 064/31.12.12 ou envoyez nous un CV ainsi qu’une lettre de motivation : Rue des Mineurs, 25 à 7134 PÊronnes-lez-Binche ou via mail à job@wanty.be 14197770 0020

La Clinique Saint-Pierre Ă Ottignies

UN COLLABORATEUR POUR LA DIRECTION DES SERVICES AUX CONSOMMATEURS ET DES SERVICES JURIDIQUES (H/F)

Fonction • RÊdaction des rÊponses aux questions adressÊes par les particuliers au Service rÊgional de mÊdiation pour l’Ênergie (SRME) mis en place au sein de cette direction • RÊdaction des FAQ’s et de l’information destinÊe aux particuliers et diffusÊe par le biais du site internet de la CWaPE et des brochures • Optimalisation et simplification des modes de communication avec le SRME • Traitement de plaintes adressÊes au SRME qui ne nÊcessitent pas d’analyses juridiques approfondies • Travaux administratifs divers liÊs au fonctionnement de la direction Diplôme Graduat de prÊfÊrence en communication ou dans une matière sociale.

De plus amples informations sur la CWaPE, ses missions, ses valeurs et son organisation, mais ĂŠgalement sur les profils recherchĂŠs, peuvent ĂŞtre obtenus sur le site www.cwape.be

 !*"

Technologue en imagerie mĂŠdicale Ou Bachelier(e) en soins infirmiers Ou Infirmier(e) graduĂŠ(e) hospitalier(e) pour le service de ÂŤ MĂŠdecine NuclĂŠaire Âť Profil :    



                                                                             !       ". Descriptif de la fonction :                

                    # piee .e          $          

in# s #  % &           ' ue

i

w.



in

ww

Conditions :    (         )       )  '

Fonction Webmaster : • DÊveloppement du site Internet de la CWaPE • Mise à jour rÊgulière du site • CrÊation des bases de donnÊes en lien avec le site Internet Administrateur RÊseau : • Maintenance du rÊseau informatique, assistance aux utilisateurs Diplôme Graduat en informatique (ou Êquivalent).

Les candidatures, accompagnÊes d’un curriculum vitae dÊtaillÊ et d’une photo rÊcente, sont à adresser à la Direction des Ressources Humaines, Clinique Saint-Pierre, Avenue Reine Fabiola, 9 à 1340 OTTIGNIES. 14146410 0020

Les candidatures sont attendues pour le 19 octobre ’09, et doivent être composÊes d’un CV et d’une lettre de motivation manuscrite à l’adresse de Manpower Professional, Project CWaPE, Boulevard de la Woluwe 106-108, 1200 Woluwe. V.G. 361/BUOP_B-AA05.040_W-INT-RS.9 ER/VU Manpower Belgium, Philippe Lacroix, av. Louise/Louizalaan 523, 1050 Bruxelles/Brussel

14197490 0020

NSI, sociĂŠtĂŠ en croissance, rĂŠalise aujourd’hui avec ses 220 collaborateurs un chiffre d’affaires approchant les 24 Mioâ‚Ź. IntĂŠgrateur de services informatiques, NSI propose des services de consultance, d’ingĂŠnierie, de sous-traitance et d’intĂŠgration, pour d’une part des progiciels et softwares, d’autre part des infrastructures et systèmes. NSI utilise et offre des outils Ă la pointe de la technologie et un personnel compĂŠtent et expĂŠrimentĂŠ et peut aider ses clients dans un nombre important de domaines, proposant des solutions exibles, complètes ou sur mesure avec un engagement de moyens comme de rĂŠsultats. NSI gère des projets de toutes tailles, privilĂŠgie le long terme et la qualitĂŠ et peut se targuer d’excellentes rĂŠfĂŠrences clients. NSI travaille ĂŠgalement en partenariat avec les plus grands acteurs du marchĂŠ. Filiale du groupe Cegeka, et localisĂŠ sur 4 sites (Bruxelles, Namur, Liège et Luxembourg), NSI se positionne comme un acteur signiďŹ catif parmi les sociĂŠtĂŠs de services informatiques Ă  Bruxelles et en Wallonie, tant pour le secteur public que pour le secteur privĂŠ. AďŹ n de dĂŠvelopper sa prĂŠsence en rĂŠgion bruxelloise, NSI cherche pour son siège de Bruxelles un (m/f) Account Manager dont le rĂ´le principal sera de lever signiďŹ cativement les volumes de vente.

ACCO U NT M A N AG E R

Acheteur Votre mission :

                                                  !     

       "

Votre profil :

!       #     $       %&' !     $                   #      (  $   # )  *  +    $        " www.lixon.net )

            ! 

,-.'       

      /     0

Nous vous offrons : 1       $    &   2    

       ! 

  $

  2      $!  

    !   "

Directeur de chantier Votre mission :

    $         3&4         #    /     ! !    

 !         5 "

Votre profil :

     !      $ 

     %&'                   6! #$   /!          #                         !        "

IntÊressÊ(e) ? Envoyez votre CV accompagnÊ d’une photo et d’une lettre de motivation manuscrite à l’attention de Madame DEMIERBE, Rue des Chantiers 60 à 6030 Charleroi, qui traitera votre dossier en toute confidentialitÊ. 14151380 0020

www.references.be

02/10/09 10:37 - REFERENCES

FONCTION : - Vous dĂŠveloppez la vente de nos services et vous construisez les offres. - par de frĂŠquentes visites et un travail de fond, vous nous positionnez comme partenaire compĂŠtent et Ă long terme auprès des acteurs-clĂŠs du secteur public et privĂŠ oĂš vous disposez d’un portefeuille clients signiďŹ catifs. - Votre large rĂŠseau de relations, vous permet de construire rapidement de nombreux contacts privilĂŠgiĂŠs en rĂŠgion Bruxelloise. - BĂŠnĂŠďŹ ciant du support des experts techniques et des consultants fonctionnels, vous pilotez l’ensemble du processus de vente dans une approche solution et vous assurez le rĂ´le d’interface entre le client et les collaborateurs de NSI. PROFIL : - Vous avez une bonne connaissance du monde de l’IT et une forte affinitĂŠ avec les produits et services y affĂŠrents. - Vous bĂŠnĂŠďŹ ciez d’une rĂŠelle expĂŠrience prouvĂŠe dans la vente chez un intĂŠgrateur de systèmes. - vous avez une bonne perception des enjeux ĂŠcono-

miques et l’esprit pratique pour les traduire dans une planiďŹ cation concrète. - Vous ĂŞtes considĂŠrĂŠ comme un vrai professionnel des technologies de l’information et des applications software. - Par votre expĂŠrience vous avez prouvĂŠ votre aptitude Ă dialoguer avec les acteurs clĂŠs du secteur public et du secteur privĂŠ, avec lesquels vous avez construit un rĂŠseau actif de relations. - Vous ĂŞtes bilingue NL/FR avec une bonne connaissance de l’anglais. - Vous disposez d’excellentes capacitĂŠs de communication et de persuasion. - Vous ĂŞtes passionnĂŠ, proactif, accrocheur et organisĂŠ.

NOUS VOUS OFFRONS : - un vĂŠritable dĂŠďŹ dans un groupe en expansion. - une rĂŠmunĂŠration Ă la hauteur de vos compĂŠtences. - des solutions intĂŠressantes et des produits bien rĂŠfĂŠrencĂŠs. - des ĂŠquipes performantes et dynamiques. - la possibilitĂŠ de continuellement dĂŠvelopper vos compĂŠtences.

InteressÊ? Envoyez nous le plus rapidement possible votre CV Contactez : NSI sa – Human Resources Isabelle HEYMANS - Avenue Ariane 5, 1200 BRUXELLES E-mail isabelle.heymans@nsi-sa.be - http://www.nsi-sa.be 14054460 0020 1RE

du 03/10/09 - p. 7


 ! "

  

   



     

$

h/f   

 

#       

     

    

     

                       !  " # # $     %&%&  $%   '   '        ( ( $ %     %    $%           %"  %&  )*  %&+   ,-%                             

14196860 0020

www.references.be

1RE

02/10/09 10:37 - REFERENCES

du 03/10/09 - p. 8


Semaine 41/2009

Finance & Consulting SPECIAL

9* BRUXELLES

FONDS COMMUN DE GARANTIE AUTOMOBILE Rue de la CharitĂŠ 33 bte 1 Ă 1210 Bruxelles Website : www.fcga-gmwf.be

Le FCGA gère pour le compte du marchÊ de l’assurance, diffÊrents services destinÊs aux particuliers et aux institutionnels, dont certains ont fait rÊcemment la une de la presse quotidienne, comme le bureau de tarification et le service de dÊtection de la non assurance. Nous recherchons un (m/f)

ANALYSTE PROGRAMMEUR

SpÊcialiste Oracle PL/SQL DÊsireux de participer à l’Êvolution d’un parc applicatif de Visual Basic vers Oracle Forms

Profil :  Bachelor en informatique avec une très bonne connaissance       

Les plus :                ! "# $!   %!

Nous offrons :  &'(!%%!'% !%'%-

Directeur GĂŠnĂŠral Votre fonction :       

        

                       

  

             

         

 !              "# 

              

  



    

 

         !

             $  

                %   &    !    

               &' (   (      

    !)   

 

  

#          )     

ra #)!%)! # $! *! ! % Merci d’adresser candidature et CV au FCGA, à l’attention de Mme MANSY, ou via e-mail : michele.mansy@fcga-gmwf.be 14197880 0020

Notre offre :*    + ,(

   %)               -  .     &%            

 

   

 (

  *               *          

      

 Votre profil :!)

    '  !   (   #       !    (      &

          )     %  !   &       

 

   !           % 

     !  

   

   &!) -  

           "         

    ! )     /  0 

 *     1   

       

IntÊressÊ(e) ? Envoyez sans tarder votre lettre de candidature accompagnÊe d’un CV, en mentionnant la rÊfÊrence BE585604 à Hudson, attn Barbara D’Hondt, avenue Marcel Thiry 75, 1200 Bruxelles, tÊl. 02 610 27 00, fax 02 610 27 01, e-mail barbara.dhondt@jobs.hudson.com, www.jobs.hudson.com. Votre candidature sera traitÊe rapidement et en toute confidentialitÊ.

   

     !"#$% &'

L’ASBL Clinique Saint-Jean (www.clstjean.be) emploie 1.200 collaborateurs et 210 mÊdecins y exercent. Elle dispose aujourd’hui de 503 lits agrÊÊs. Cette Clinique moderne situÊe au cœur de Bruxelles, est active sur deux sites distants de moins d’un kilomètre : celui du Botanique à Bruxelles et celui du MÊridien à Saint-Josse-ten-Node. Le chiffre d’affaires gÊnÊrÊ en 2008 s’Êlève à ₏ 110.000.000. La Clinique Saint-Jean recherche un (m/f)

Ce recrutement est confiĂŠ en exclusivitĂŠ au cabinet Hudson. 14199350 0020

3 Le Centre Hospitalier RĂŠgional    %          3(  #4   +    5'3  6.  7

  '(+#6#8#  &   9::   ;:::   ;:: #4   



  

         <  4

 

 '   %                           # 0+#6#8#   &    )=!,

/( &(175( 38%/,& 'Âś$&7,21 62&,$/( 'Âś,;(//(6 RUJDQLVH GHV H[DPHQV HQ YXH GH QRPPHU HW GH FRQVWLWXHU XQH UpVHUYH GH UHFUXWHPHQW DX[ IRQFWLRQV GH PI 

SecrĂŠtaire administratif (niveau B) gĂŠnĂŠraliste %DFKHOLHU GURLW DGPLQLVWUDWLI VFLHQFHV DGPLQLVWUDWLYHV EUHYHW HQ PDQDJHPHQW FRPPXQDO GH OÂś(5$3 GURLW 

SecrĂŠtaire administratif - comptable %DFKHOLHU HQ FRPSWDELOLWp Assistant social %DFKHOLHU &RQGLWLRQV GH 5HFUXWHPHQW SRXU WRXWHV OHV IRQFWLRQV  Â&#x2021; (WUH WLWXODLUH GX GLSO{PH UHTXLV SRXU OD IRQFWLRQ HW UpXVVLWH GH OÂśH[DPHQ GH UHFUXWHPHQW /HV FDQGLGDWV GHYURQW rWUH UDSLGHPHQW HQ SRVVHVVLRQ GX FHUWLÂżFDW GH FRQQDLV VDQFH OLQJXLVWLTXH  DUWLFOH  HW DUWLFOH Â&#x2020; FRQQDLVVDQFH pOpPHQWDLUH ZZZVHORUEH Â&#x2021; &HUWLÂżFDW GH ERQQH YLH HW P°XUV Â&#x2021; 8Q GURLW GÂśLQVFULSWLRQ GH  (85 HVW j YHUVHU VXU OH FRPSWH  SRXU SRXYRLU SDUWLFLSHU DX[ pSUHXYHV ,QWpUHVVp H " (QYR\H] YRWUH OHWWUH GH FDQGLGDWXUH HW YRWUH &9 j OÂśDWWHQWLRQ GH 0RQVLHXU -DFTXHV 58&482, 6HFUpWDLUH GX &3$6 GÂś,[HOOHV SDU FRXUULHU RX SDU PDLO   FKDXVVpH GH %RRQGDHO  %58;(//(6 RX QXULDOHDOLJOHVLDV#SXEOLOLQNEH DYDQW OH  RFWREUH 

DIRECTEUR FINANCIER Fonction :       

                  



                   !  

       "# $     !    % # $       &          # $    " '   % #

14197850 0020

ProďŹ l :

(      ) $#*#+#,

   # $

 "    

  !   %   !        #

Tentez votre chance au service dâ&#x20AC;&#x2122;un secteur en pleine croissance !

-"    %  -

 ( #-       . " # -"  /         # -"                       # 0        # 1 %           "  #      "    & ! # 1 %     2 2 %# 

      # Nous offrons :

-  

        # -

'        

   #

  

     #

$  ),>? @

   



 

! "

        +#A#'      + 6   8  +    5B6. 7

   ?  3  ?#7?08?A*<?(  +  9C:::3 4 ":D9=EE#FC#:G E-Mail : catherine.herman@chr-aďŹ c.be 14196630 0020

MEWA est une entreprise spĂŠcialisĂŠe dans le secteur de la gestion textile, occupant 3.900 collaborateurs sur 41 sites avec 135.000 clients en Europe et un rĂŠseau de vente directe. Depuis 1908, les prestations de services assurĂŠes par MEWA sont rĂŠputĂŠes pour leur respect de lâ&#x20AC;&#x2122;environnement et leur efďŹ cacitĂŠ dans un cadre de travail Ă la pointe des nouvelles technologies. Nous cherchons le plus rapidement possible pour notre ĂŠquipe commerciale Ă  Binche :

Un Chef dâ&#x20AC;&#x2122;Equipe Outbound (h/f)

S.A.

Vous dirigez un team dâ&#x20AC;&#x2122;assistants commerciaux (h/f) travaillant en Home OfďŹ ce. En tant que cadre opĂŠrationnel, vous assurez la liaison directe entre votre ĂŠquipe et la Direction. Vous soutenez activement votre ĂŠquipe dans la prise de contacts B2B Ă lâ&#x20AC;&#x2122;aide dâ&#x20AC;&#x2122;un programme CAS/CRM et assurez ainsi la planiďŹ cation optimale des agendas de la force de vente. En outre, vous dynamisez vos collaborateurs par une formation ÂŤ on-the-job Âť et les supervisez dans leurs tâches administratives et organisationnelles. Vous dĂŠveloppez crĂŠativement et de votre propre initiative de nouveaux moyens et solutions pour faire ĂŠvoluer votre ĂŠquipe. TĂŠlĂŠphoner est votre passion. IdĂŠalement, vous ĂŞtes dĂŠjĂ  expĂŠrimentĂŠ(e) dans la vente par tĂŠlĂŠphone ainsi que dans le management de team de tĂŠlĂŠphonistes Outbound. Vous jonglez avec les applications IT de tous types. Vous ĂŞtes selfsupporting et vous aimez rĂŠaliser et imposer vos objectifs sereinement. Le poste proposĂŠ est passionnant et liĂŠ Ă  une rĂŠmunĂŠration intĂŠressante comprenant ďŹ xe + variable. Vous disposez dâ&#x20AC;&#x2122;une voiture de sociĂŠtĂŠ et de tous les outils de communication dâ&#x20AC;&#x2122;aujourdâ&#x20AC;&#x2122;hui. Si vous souhaitez accepter ce dĂŠďŹ au sein dâ&#x20AC;&#x2122;une entreprise dynamique et en expansion, envoyez votre candidature et votre CV, ainsi quâ&#x20AC;&#x2122;une photo, le plus rapidement possible Ă  :

´ Prise en charge totale de plusieurs chantiers. ´ Suivi administratif et technique complet. ´ Capable dâ&#x20AC;&#x2122;analyser un cahier des charges et les plans. ´ Capable dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudier et de contrĂ´ler leur mise en oeuvre. ´ IngĂŠnieur industriel ou graduĂŠ en construction. ´ ExpĂŠrience justifiĂŠe de 3 ans au minimum.

UN AIDE GESTIONNAIRE - CONDUCTEUR DE CHANTIER ´ Suivi technique des chantiers. ´ Coordination des diffÊrents corps de mÊtier. ´ Gestion des relations clients - sous-traitants - architecte et entreprise. ´ IngÊnieur industriel ou graduÊ en construction.

Vous pouvez envoyer votre CV par e-mail fdl@hullbridge.be ou par poste Ă lâ&#x20AC;&#x2122;attention du FondĂŠ de Pouvoir Mme F. de Laminne 14116260 0020

02/10/09 10:48 - REFERENCES

UN GESTIONNAIRE DE CHANTIERS

Nous cherchons des candidats motivĂŠs, loyaux, rigoureux et capables de sâ&#x20AC;&#x2122;investir dans une ĂŠquipe performante dans une sociĂŠtĂŠ en pleine expansion. Seules les candidatures rĂŠpondant aux conditions seront prises en considĂŠration.

MEWA A lâ&#x20AC;&#x2122;attention de Monsieur Baudouin Nyssen Avenue LĂŠopold III , 33 7134 PĂŠronnes-lez-Binche     

www.references.be

Entreprise gĂŠnĂŠrale de construction classe 7 Rue de Pieton, 71 Ă 6183 Trazegnies. recherche, dans le cadre de son expansion,

14111320 0020 1RE

du 03/10/09 - p. 9


Semaine 41/2009

SPECIAL Finance & Consulting

10*

In Advance s.a.

Entreprise générale de bâtiment, de classe 8 Recherche pour assumer sa croissance :

UNE CARRIÈRE À L’UNION EUROPÉENNE?

Gestionnaire(s) de chantier ´ De formation ingénieur civil, industriel ou architecte, ´Une rémunération attractive et des avantages liés à votre fonction et votre expérience ´ Vous garantissons un contexte de travail idéal.

Universitaires, gradués ou A1, toutes disciplines Des séminaires sont organisés prochainement sur les possibilités de carrière (candidats avec ou sans expérience professionnelle ), concours, stages, bourses, contrats, recrutements, etc., dans les institutions et les agences de l’Union européenne.

Le samedi après-midi z à Bruxelles le 17/10 z à Liège le 24/10

Conducteur(s) et techniciens(s) de chantier ´ De formation ingénieur industriel, gradué ou technicien en construction, ´ Une rémunération attractive et des avantages liés à votre fonction et votre expérience ´ Vous garantissons un contexte de travail idéal. Deviseur ´ Ingénieur Civil ou industriel de formation, ou pouvant se prévaloir d’une expérience dans la fonction, ´ Une rémunération attractive et des avantages liés à votre fonction et votre expérience. ´ Vous garantissons un contexte de travail idéal. Employé(e) administratif(ve) ´ Possédant au minimum un diplôme de fin d’études secondaires, il (elle) sera chargé(e) de différents travaux administratifs généraux. ´ Devra être en possession d’un permis de conduire voiture ´ Ponctualité, sérieux et dynamisme indispensables.

Renseignements, conditions et inscriptions (pas sur le site web) avant le 16/10 :

Envoyer C.V. avec lettre manuscrite à l’attention de M. De Blauwe, - 2E, rue de la Grenouillette à 1130 Bruxelles, ou par E-Mail à : deblauwe.philippe@inadvance.be

IEBA Papegaaistraat 76, 9000 Gand, tél. : 0479 86 65 57 (entre 14 et 18 h !) ou : info@ieba-edu.eu (sujet : UE + nom et adresse).

Numericable, leader européen des télécoms et des médias et précurseur du Triple Play en Belgique avec des offres ultra compétitives et les produits les plus innovants du pays (Internet à 100 Mega, Haute Définition, TV Numérique, Services TV 2.0, VOD, Téléphonie illimitée vers 50 pays, etc.), cherche un NOUVEAU COLLABORATEUR AU SEIN DE SON DÉPARTEMENT « SERVICE AUX CLIENTS » afin de renforcer son leadership en Belgique. BUT DE LA FONCTION Mise en place d’un plan d’action visant à permettre au Service Clientèle et à l’indice de Satisfaction-clientèle d’atteindre le niveau des « best practices ». Vous superviserez des projets concrets, aiderez à l’amélioration de processus et accompagnerez l’équipe Service Clientèle durant l’exécution des projets. Vous serez une figure-clé au sein de Numericable et imprimerez l’empreinte d’un Service Clientèle professionnel et de qualité pour tous les Départements. ACTIVITES Définir des propositions d’amélioration des processus clients. Suivi thématique des actions d’amélioration. Accompagnement des activités opérationnelles. PROFIL Vous êtes orienté clientèle tout en étant analytique et disposez d’une bonne dose de pragmatisme. Vous êtes débutant et possédez un diplôme universitaire (Ingénieur Commercial, Diplômé en Sciences Économiques Appliquées,…) ou possédez une première expérience dans une fonction équivalente. Vous êtes avide d’apprendre et ferez en sorte d’approfondir vos connaissances dans tous les domaines d’activité de Numericable. Merci d’adresser votre candidature, accompagnée d’un CV détaillé à NUMERICABLE en mentionnant « collaborateur au Service Clientèle », à l’attention du Responsable Administration & HR, 26 rue des deux Églises, 1000 BRUXELLES ou par e-mail via l’adresse job@numericable.eu

www.inadvance.be

14197060 0020

14106730 0020

14106840 0020

Intéressé(e) ? Envoyez votre candidature

La société Endoscopie R. Wolf, est devenue leader et est reconnue au niveau international dans le domaine de l’endoscopie médicale. Nous recherchons pour la commercialisation et la délégation médicale auprès des hôpitaux, un (m/v)

La C.I.W. est une société anonyme de droit public ayant pour objet de promouvoir, conjointement avec une ou plusieurs personnes de droit public ou privé, les investissements dans des petites et moyennes entreprises non cotées. Pour ce faire, elle a fait publiquement appel à l’épargne au sens de l’article 438 du Code des sociétés. Dans ce cadre, la CAISSE D’INVESTISSEMENT DE WALLONIE recherche :

REPRÉSENTANT MÉDICAL par courrier, accompagnée d’un c.v. à M. Lieven Dhaenens, Directeur Landegemstraat 6 9031 Drongen-Gand

UN(E) COLLABORATEUR(TRICE) DE FORMATION UNIVERSITAIRE

Liège, Namur, Luxembourg Rapportant au Directeur, vous êtes responsable des contacts commerciaux. Vous visitez ainsi les différents intervenants (chefs de services, médecins, spécialistes, infirmiers) et ce, pour les services gynéco, chirurgie, uro et autres. Après une phase de formation, vous présentez la gamme des produits d’endoscopie: vous rencontrez les décideurs en matière d’achats, vous établissez les offres et vous assistez aux opérations chirurgicales lors des premières utilisations. Vous avez une formation paramédicale ou une affinité avec ce secteur. Francophone, vous disposez de très bonnes connaissances du néerlandais. Nous vous offrons un contrat à durée indéterminée avec période d’essai de 6 mois.

www.richard-wolf.com

· titulaire d’une licence en droit avec de préférence une formationcomplémentaire en sciences économiques ou de gestion ou une expérience probante en analyse financière. ou · titulaire d’un diplôme en sciences économiques ou de gestion avec de préférence une formation complémentaire ou une expérience probante en droit des entreprises. · 5 années d’expérience. · Autonomie, rigueur, esprit d’analyse et de synthèse. · Maîtrise des logiciels usuels de bureautique (Excell, Word, Power point, etc) · Connaissance au moins passive de l’anglais et du néerlandais. Vous serez chargé de l’analyse des demandes de participation des entreprises, du suivi des entreprises participées et de la gestion du registre des obligataires. Nous proposons un engagement à durée indéterminée. Les lettres de candidatures accompagnées d’un C.V. doivent être envoyées par courriel (contact@ciwal.be) pour le 16 octobre 2009 au plus tard.

14143480 0020

14197100 0020

PLACEZ VOTRE ORGANISATION SOUS LES PROJECTEURS

MEILLEUR

EMPLOYEUR

2010 La recherche du meilleur employeur est devenue en quelques années le projet d’enquête le plus commenté au sein de la communauté d’affaires en Belgique. Les vainqueurs peuvent compter sur des retombées médiatiques importantes. Mais il y a d’autres raisons plus fondamentales pour y participer. La motivation et la fierté de vos employés actuels d’une part, le renforcement de votre réputation auprès de vos futurs collaborateurs et/ou de vos clients d’autre part. Souhaitez-vous dès maintenant en savoir un peu plus sur Meilleur Employeur 2010 ? Participez à la session d’information qui se déroulera le 6 octobre à 18 h 30.

Adresse du jour: Références - Rossel Rue Royale, 100 1000 Bruxelles Contactez-nous au 02/225.55.80 Encore plus d’informations disponibles sur le site www.references.be/greatplacetowork

14196820 0020

www.references.be

1RE

02/10/09 10:49 - REFERENCES

du 03/10/09 - p. 10

2009-10-03 - References  

References Journal

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you