Page 1

influences

La vie en boîte

Gouverner le capitalisme... au profit des salariés également p. 2

La tempête de l’intelligence collective p. 4

Découvrez notre annonce dans ce journal !

01.12.12

osez le talent actu

ICT & Engineering

Le vert est dans le mur

©©shutterstock

En finir avec les logements « passoires thermiques » tout en créant des emplois. C’est l’enjeu de l’écoconstruction. De la petite propriété aux habitats sociaux, en passant par les grandes maisons d’architecte green-tech, cap sur des métiers gagnants sur le long terme.

En 2021, les pays émergents seront à la fois les plus importants pourvoyeurs d’emplois qualifiés et les plus importants producteurs de diplômés dans le monde, selon l’étude Global Talent 2021, publiée par le cabinet de recrutement international Towers Watson. Ce basculement du marché mondial des compétences aura pour effets un accroissement des migrations de personnel qualifié, et en particulier des jeunes diplômés, entre pays industrialisés et pays émergents.

ResumUP, le site qui révolutionne le CV Transformer son curriculum vitae en infographie ? C’est le service gratuit proposé par ce site qui fait également office de «  coach carrière ». Il suffit de se connecter à ResumUP à partir de son compte Facebook, Google + ou LinkedIn. Le site récupère alors toutes vos informations pratiques (nom, prénom, âge, coordonnées, adresse mail, formation, expériences professionnelles, langues maîtrisées…) et les retranscrit sous forme de schéma. Innovant et connecté.

Sept jeunes sur dix ont un job d’étudiant L’ONSS a vu le nombre de jours de travail prestés par des étudiants augmenter de 36 % au premier semestre. Un peu plus de deux millions de jours de travail étudiant ont été comptabilisés lors des six premiers mois de 2012, contre près de 1,5 million l’année précédente, indique Paul Verschueren de Federgon, la fédération du secteur de l’intérim. Cette hausse est surtout due à la nouvelle réglementation, qui donne la possibilité aux étudiants de travailler davantage en dehors des mois d’été.

M

auront, pendant plusieurs années, besoin de recruter des centaines d’ingénieurs en thermique du bâtiment, explique-t-on à la Confédération Construction. Du côté de l’ingénierie du bâtiment, on observe un verdissement quasi «  naturel » des recrutements. Les jeunes ingénieurs sont totalement sensibilisés aux questions environnementales, observe Geert Aelbrecht, DRH du Groupe Besix. Mais cette sensibilisation s’étend à tous les niveaux de compétences. De la chaîne d’achats aux maîtres de chantier, en passant par les sous-traitants, tous les métiers intègrent désormais des critères environnementaux, explique Geert Aelbrecht. Et, pour nos ingénieurs,

aisons passives, toits végétalisés, rénovation durable, revêtement perméable pour récupérer les eaux de pluie, isolation par l’extérieur ou maisons bioclimatiques... Encore minoritaires il y a quelques années, les chantiers «  verts » sont de plus en plus visibles. Et reconstruisent différemment les villes, bâtiment par bâtiment. Une formidable arme anticrise, l’écoconstruction ? Pour les professionnels du bâtiment, cela devient même une question de survie. Une ordonnance bruxelloise oblige que les bâtiments rénovés en profondeur ou construits après 2015 soient entièrement passifs. En Wallonie, parmi les corps de métier, opter pour l’écoconstruction reste encore une démarche très personnelle : peu sont prêts à changer leurs habitudes de travail. L’écoconstruction représente pourtant 5 % de parts de marché en Wallonie. Et pourrait doubler ces prochaines années. Maîtres d’ouvrage, bureaux d’études ou Une véritable aubaine pour cabinets d’architectes auront, pendant les PME spécialisées, mais plusieurs années, besoin de recruter des qui n’est plus le simple fait centaines d’ingénieurs en thermique du d’artisans «  pionniers ». bâtiment. De la production à la conceptualisation, le mouvement de l’écoconstruction est déjà largement amorcé. Les industriels des matériaux et de l’équipement salivent aussi devant l’immense marché qui s’offre à eux. On constate un déplacement d’emplois de la construction traditionnelle vers ceux liés à l’utilisation des écomatériaux, constate Francis Carnoy, directeur général de la Confédération Construction Wallonie. En fait, le marché « pionnier » de l’écoconstruction est rapidement appelé à se «  professionnaliser ». Avec un impact sur des métiers qui, en neuf comme en rénovation, devraient par ailleurs gagner en matière grise et en technicité. Maîtres d’ouvrage, bureaux d’études ou cabinets d’architectes

©©shutterstock

Le chassé-croisé mondial des cerveaux

cela ne se limite pas au CO2 ou à l’énergie, mais aussi au traitement des eaux usées. Même constat chez Cit Blaton : À chaque étape de la chaîne, le métier s’enrichit plutôt qu’il ne se «  recycle », insiste, pour sa part, Jacques Vogeleer, responsable RH. Chez les fournisseurs et sous-traitants des entrepreneurs généraux, quelques métiers ont plus évolué que d’autres. Mais on ne peut pas perdre de vue que la pénurie de main-d’œuvre qualifiée, verte ou pas, reste préoccupante pour notre secteur et nos entreprises.

La filière des normes environnementales L’intégration des critères environnementaux dans les constructions constitue

également un enjeu incontournable pour le secteur et un véritable filon porteur d’emploi. Normes HQE, BREEAM, Valideo, PEB... Les sociétés de construction, les propriétaires, les entreprises et les investisseurs sont obligés de respecter les nouvelles législations. Seulement, les labels nationaux de développement durable sont nombreux. Pour s’y retrouver, certains majors de la construction, comme Besix, développent leurs propres centres de compétence en interne : Nous avons une cellule de huit personnes dédiée au suivi des normes, des certificats durables et de la législation, explique Geert Albrecht. Ce pool se prononce aussi sur le suivi des achats, le choix de matériaux durables et le contrôle environnemental des chantiers. Cette équipe, qui conseille Besix dans seize pays, regroupe autant d’ingénieurs civils que de juristes et de spécialistes environnementaux. Cette mixité de profils pratiques et théoriques est importante, insiste Geert Albrecht. Leur but est de traduire et d’adapter en termes opérationnels toutes les normes environnementales. À côté, tous les acteurs doivent soumettre leurs projets à des bureaux de contrôle technique et de validation indépendants. Parmi eux, la BCCA (Belgian Construction Certification Association) est un acteur incontournable sur le marché de la construction durable et de la certification de la performance énergétique des bâtiments. En son sein, assesseurs, experts et vérificateurs assurent les procédures de certification. Ce sont des équipes mixtes composées d’ingénieurs civils, d’ingénieurs industriels, d’architectes et de licenciés, confie Benny De Blaere, directeur général de BCCA. Entre la consultance, le suivi de dossiers, l’inspection sur le terrain et le développement de logiciels aptes à reproduire des résultats d’évaluations, leurs missions sont variables. Et les critères environnementaux impactent sensiblement les recrutements de cet organisme. Nous avons besoin de personnel polyvalent, explique Benny De Blaere, qui engage dix à quinze personnes par an. Mais nous faisons de plus en plus appel à des profils spécialisés dans le durable et l’énergie. Et plus particulièrement dans le contrôle de la rénovation, du photovoltaïque et de l’efficience énergétique des bâtiments. :: rnk Toutes nos offres d’emploi pour les ingénieurs sur references.be/ingenieur

11 200

C’est, selon Actiris, le nombre de travailleurs qui seraient actifs dans les domaines de l’écoconstruction et de l’efficacité énergétique en Région bruxelloise. Le secteur du bâtiment emploie, dans son ensemble, 15 000 ouvriers et 2 900 bureaux d’études.

68 000

C’est le nombre de salariés actifs dans le secteur de la construction en Wallonie, selon la Confédération Construction Wallonie. La construction wallonne a connu une importante croissance au cours de la dernière décennie : 53 000 salariés wallons en 2000, 64 000 en 2008. L’essentiel de la hausse s’expliquant par la rénovation (notamment énergétique) des logements.

3 200 €

C’est le salaire moyen brut des ingénieurs en génie thermique. Chargés de concevoir les conditions d’alimentation en énergie du bâtiment, ils sont les garants de sa performance énergétique. Ces spécialistes doivent disposer d’une connaissance métier très fine de l’édifice (structure, isolation) et de ses équipements (système de chauffage, énergies renouvelables), pour comparer et choisir les solutions garantissant le meilleur confort.

3 700 €

C’est, en brut, le salaire mensuel moyen des chargés d’études énergie. Ces ingénieurs ou techniciens spécialisés en environnement vérifient que le projet répond aux normes environnementales dans leur ensemble (maîtrise d’énergie, de l’acoustique, de la gestion des déchets).

4 200 €

C’est, en brut, le salaire moyen des responsables environnement. Ces ingénieurs expérimentés coordonnent les aspects environnementaux touchant à la construction : ils maîtrisent à la fois les textes réglementaires, veillent à la propreté du chantier, au non-dépassement des niveaux sonores annoncés, au contrôle de la qualité environnementale des matériaux et produits mis en œuvre, à l’exécution correcte du tri des déchets...

Si vous aimez autant l’analyse des chiffres que la qualité de notre chocolat, découvrez notre annonce en dernière page de ce journal !


Influences

2  LE LIVRE DE LA SEMAINE

3 raisons

Leadership. Perspectives sur l’exercice du pouvoir dans les entreprises, par Éric-Jean Garcia, éd. De Boeck, 2011, 392 p., 28 €.



de travailler pour

Facq 1

  Société belge

Nous sommes une société belge au top avec plus de 130 ans d’expérience, 26 points de vente répartis dans tout le pays grâce à l’implication de plus de 500 collaborateurs à qui nous pouvons offrir un océan de possibilités.

2  Esprit d’équipe

Nous investissons à bon escient dans l’écologie et la qualité, et proposons ainsi une large gamme de salle de bains, de chauffage et d’énergies renouvelables. Nous sommes une société familiale financièrement saine, forte et indépendante où l’esprit d’équipe et le respect envers nos clients, nos membres du personnel et nos fournisseurs constituent nos principales valeurs.

3

  Croissance saine

c o h r ise er ar a ch es ux e

De bons produits, un service parfait, des prix compétitifs, l’ouverture régulière de nouveaux points de vente et des collaborateurs motivés et bien formés sont le garant de notre avenir. De votre avenir !

Avec l’essor de l’économie de marché, l’entreprise est devenue l’institution centrale des sociétés modernes. Les conséquences des choix et décisions de ceux qui la dirigent ne sont pas simplement d’ordre économique, elles sont aussi d’ordres social, environnemental et politique, écrit Éric-Jean Garcia, titulaire d’un PhD de la University of London sur la formation au leadership dans les MBA britanniques et français. D’où l’intérêt de développer le thème du leadership en s’appuyant sur les apports de personnalités qui l’exercent au plus haut niveau comme Vincent Bolloré ou Françoise Gri, notamment. L’avis de la rédaction Après une première partie consacrée à l’analyse du concept et des enjeux, ce livre fait la part belle aux analyses et témoignages des personnalités. Parmi les questions qu’elles abordent  : les leviers de la mobilisation des équipes, la gestion de la diversité, la « moralisation » du capitalisme. Peu de « recettes » au sens strict, donc, mais de nombreuses pistes de réflexion...

Gouverner le capitalisme... au profit des salariés également Imaginerait-on le gouvernement britannique contrôlé par la seule Chambre des Lords ? Le RoyaumeUni géré dans le seul intérêt de son « aristocratie » ? Non, bien évidemment. Alors, pourquoi accepte-t-on que l’entreprise soit gouvernée par les seuls détenteurs de son capital ?, interroge Isabelle Ferreras (*). Les salariés ont le droit de bénéficier d’une représentation plus démocratique, plus en phase avec leurs aspirations, affirme-telle dans son livre « Gouverner le capitalisme ? Pour le bicamérisme économique », récemment publié aux Presses Universitaires de France (PUF).

éclairé et la démocratie : bénéficier d’un gouvernement compréhensif, voire bienveillant, cela n’a rien à voir avec le fait de lui faire valoir ses vues et de le contrôler par le biais d’un Parlement.

Les entreprises sont-elles mal gouvernées ?

L’exigence démocratique s’exprime de manière plus pressante aujourd’hui, y compris dans les entreprises. Mais il s’agit aussi, pour ces entreprises, d’une question de survie : elles ne peuvent continuer à prospérer qu’en générant de la valeur ajoutée par le biais de l’innovation, de l’intelligence de leurs collaborateurs

L’efficacité du modèle de gouvernance par lequel le management est contrôlé par le seul conseil d’administration a montré ses limites : on en a vu les dégâts dans le cadre de la crise financière de 2008. Ce modèle ne répond pas non plus

Les entreprises occidentales sontelles mûres pour franchir ce pas ?

Fonction En tant que directeur

Public Affairs et Communication, vous êtes responsable des contacts et relations stratégiques avec les « institutionnels », et de la stratégie de la communication interne et externe de l’entreprise. Vous siégez au comité de direction d’ORES.

Profil Titulaire d’un diplôme

universitaire de type master en sciences économiques, sciences politiques, droit, communication, sciences de l’ingénieur, vous affichez une expérience de 10 ans dans un contexte institutionnel lié au secteur de l’énergie. Vous avez une bonne vision stratégique, combinée avec une expérience en management et une connaissance des contextes légaux et institutionnels.

Contact

jean-luc.laurent@hudson.com

Payroll Officer, chez Mediafin Recruteur Mediafin, la

maison d’édition des journaux d’affaires « L’Echo » et « De Tijd », a développé les canaux multimédias les plus pointus du secteur et ne cesse de croître. 230 collaborateurs travaillent aujourd’hui à nos marques prestigieuses sur le site unique de Tour & Taxis à Bruxelles.

Fonction Vous êtes responsable du payroll de A à Z (employés) et vous travaillez en étroite collaboration avec le secrétariat social ; vous êtes en charge du suivi de l’administration du personnel ; vous êtes le premier point de contact pour les questions des

collaborateurs, tant administratives que techniques en matière de salaire.

Profil Vous disposez d’une

formation supérieure (minimum bachelier) ou d’une expérience équivalente, d’une expérience professionnelle pertinente de minimum 5 ans au sein d’un service du personnel ou d’un secrétariat social, et vous avez de l’expérience avec E-blox et SD Worx et affichez une connaissance approfondie de la législation sociale.

Contact

marie.vanvolcem@usghrforces.be

I sabelle Ferreras : Dès lors que la performance de l’entreprise est amenée à dépendre davantage de la mobilisation de l’intelligence que du capital, les actionnaires peuvent comprendre que le partage du pouvoir avec les salariés est aussi dans leur intérêt. aux aspirations des salariés pour une raison simple : ils ne sont pas représentés au sein du conseil d’administration, qui ne reflète dès lors que les intérêts de ceux qui apportent le capital.

Les salariés, qui apportent quant à eux leur travail, souhaitent davantage qu’un salaire ? C’est une évidence. La jeune génération, en particulier, veut savoir pourquoi elle travaille, comprendre les projets dans lesquels elle s’implique, peser sur les enjeux qui la concernent ou la motivent, comme l’aménagement du temps de travail, la formation ou, plus fondamentalement, la stratégie de l’entreprise et sa finalité. Je ne dis pas que les aspirations des salariés ne sont jamais prises en compte, mais bien que les salariés ne disposent pas d’un organe formel, institué, par lequel les exprimer, voire les imposer. C’est toute la différence entre le despotisme

Erik Haegeman, Brico Erik Haegeman deviendra le CEO de Brico (groupe Maxeda) le 1er janvier 2013. Diplômé de l’Université d’Anvers, Erik Haegeman avait entamé sa carrière chez Brico, alors au sein de GIB, en 1988, avant de rejoindre l’enseigne française Bricorama dont il fut notamment responsable du développement dans le Benelux et en Espagne. Il était directeur général de Bricorama depuis 2006.

Dirk Oosterlinck, bpost Dirk Oosterlinck est le nouveau Marketer of the Year (décerné par STIMA). Managing Director de bpost sur rendez-vous, Dirk Oosterlinck a précédemment travaillé chez AC Nielsen & Company, WDM Belgium, McKinsey & Company, entre autres. Il est diplômé en sciences économiques (Gand) et titulaire d’un MBA (Vlerick Management School).

Les syndicats peuvent négocier, défendre des intérêts, influencer mais leur marge de manœuvre est pour l’instant forcément limitée, car les salariés qu’ils représentent ne sont pas au cœur du pouvoir. Les organes de concertation actuels n’ont pas été pensés pour donner un pouvoir aux travailleurs équivalent à celui des actionnaires. De par leur histoire et leur compétence, les syndicats sont appelés à mes yeux à être des acteurs, via les élections, du système bicaméral que je propose.

Votre modèle est-il différent de la cogestion à l’allemande ? Oui. Le modèle allemand reste un système monocaméral. Les grandes entreprises allemandes pratiquent la codétermination qualifiée par les juristes de « fausse parité » : le Conseil de surveillance est composé à parts égales de représentants patronaux et syndicaux mais, en cas de désaccord, le président issu du banc patronal a une voix prépondérante. La proposition bicamérale est différente puisqu’il faut une majorité dans chaque Chambre pour que toute décision stratégique soit approuvée. Mais le modèle allemand prouve déjà qu’une meilleure représentation des salariés n’est pas source d’inefficacité : il explique au contraire la résilience des entreprises et de l’économie allemandes.

Importer la démocratie au cœur de l’entreprise, n’est-ce pas aussi compenser la faiblesse de la démocratie à l’extérieur de celle-ci ?

©©photo DR

une équipe de 2 300 collaborateurs qui, chargés de gérer les réseaux de distribution d’électricité et de gaz naturel dans 198 communes de Wallonie, y veillent quotidiennement à l’approvisionnement de quelque 1,3 million de foyers et d’entreprises.

Actu et mouvements des Talents

Les citoyens comprennent de plus en plus difficilement qu’une fois passé ce seuil, ils doivent s’exécuter sans pouvoir participer à la détermination des conditions de la vie commune dans l’entreprise. Dans mon diagnostic, c’est une contradiction qui est amenée à devenir de plus en plus aiguë et qui pose problème tant du point de vue de la justice que de l’efficacité.

Directeur Public Affairs et Communication (H/F), chez ORES

Recruteur ORES, c’est

Inside

La citoyenneté ne s’arrête donc pas aux portes de l’entreprise ?

Ce rôle de représentation des « investisseurs en travail », n’est-ce pas celui des syndicats ?

Le choix fut difficile et cela démontre que l’intelligence, le talent et le savoir-faire sont toujours au rendezvous dans notre pays, même quand les circonstances économiques sont moins favorables. Faire partie de cette sélection est déjà une reconnaissance en soi. Rosette Van Rossem, présidente du jury du Marketer of the Year 2012.

– dont le niveau de formation est sans cesse plus élevé. Elles dépendent donc désormais tout autant si pas davantage des cerveaux que des capitaux. C’est une des raisons pour lesquelles il faut rééquilibrer le pouvoir entre ceux qui apportent leur capital et ceux qui investissent leur travail.

D’où votre proposition de système bicaméral ? Je propose effectivement qu’il y ait deux assemblées générales, celle des apporteurs de capital que l’on connaît déjà – le conseil d’administration – et celle des investisseurs en travail, et que chacune élise sa Chambre des représentants. À charge, ensuite, pour ces deux Chambres de désigner le comité exécutif investi de la gestion quotidienne – alors que cette désignation relève aujourd’hui de la compétence exclusive du conseil d’administration.

Le cas d’ArcelorMittal est, à cet égard, édifiant. On voit, en Belgique comme en France, à quel point il est compliqué d’influencer le processus décisionnel de cette multinationale qui se joue des États. Or, en Allemagne, ce groupe agit de manière totalement différente dans les entreprises au sein desquelles il est obligé de partager le pouvoir avec les salariés, en raison du droit de la codétermination. Les comités d’entreprise européens, bien que transnationaux, n’ont pas cette capacité, car ils n’ont aucun pouvoir de contrôle ou de décision.

Instaurer dans les entreprises le bicaméralisme que vous proposez implique que leurs actionnaires qui détiennent le pouvoir soient d’accord... de le partager. Utopique ? On pourrait encourager les entreprises en ce sens, par exemple par le biais d’incitants fiscaux qui dépendraient du mode de gouvernance qu’elles appliquent. Plus fondamentalement, alors qu’on se demande comment sortir de la crise actuelle, et dès lors que la performance de l’entreprise, sa capacité d’innovation, est amenée à dépendre davantage de la mobilisation de l’intelligence que du capital, je pense que les actionnaires peuvent très bien comprendre que le partage du pouvoir avec les salariés est aussi dans leur intérêt... :: Benoît July (*) Isabelle Ferreras, professeur à l’UCL, est chercheur qualifié du FNRS et Senior Research Associate du Labor and Worklife Program de l’Université d’Harvard, notamment.

Bert Van Buggenhout, Siniat Le groupe Siniat NV (ex-Lafarge Gypsum) a nommé Bert Van Buggenhout au poste de Marketing Manager. Il sera chargé de perfectionner la nouvelle stratégie marketing et de la mettre en œuvre pour le Benelux. Auparavant, Bert Van Buggenhout a notamment travaillé pour Tarkett, Saint-Gobain et Eternit.

Un mouvement, une promotion, de nouvelles responsabilités ? Faites-le-nous savoir via mouvements@references.be ! :: BJ


dossier

3

Tendances 2013 : travailler mieux pour vivre mieux L’économie va mal ? Peu importe. Le monde se renouvelle. Et avec lui, le travail se dévêt de ses vieux oripeaux. Entre quête de sens, nouveaux modes de vie et lucidité, voici cinq tendances qui vont influencer vos carrières en 2013.

La vague BYOD 4 500 de ses membres dans 83 pays. Cette proportion atteint même 34 % en Amérique du Nord, voire 48 % en Océanie. Celle des entreprises qui interdisent complètement BYOD a régressé de 58 % à 30 %. Et en Belgique ? Selon une enquête de la société Cisco, menée en avril, 71 % des travailleurs belges utilisent un appareil privé à des fins professionnelles. Plus d’un sur cinq (21 %) estime même que pouvoir travailler à distance constitue un droit et non un privilège. Pour autant, le BYOD peut

©©shutterstock

Ordinateurs portables, smartphones, tablettes… Les appareils de communication grand public forcent les portes des entreprises. Des jeunes recrues aux cadres supérieurs, les professionnels sont de plus en plus nombreux à utiliser leurs propres terminaux mobiles au travail. Née aux États-Unis, cette pratique, baptisée Bring Your Own Device (BYOD), que l’on peut traduire par «  apportez votre propre appareil », ne cesse de gagner du terrain. À l’origine de ce phénomène, il y a une

Un « slasher » vaut trois emplois Ils ont deux ou trois métiers et le revendiquent. Parce qu’ils ne se font plus d’illusions sur le monde du travail, les trentenaires improvisent de nouveaux modes d’emploi. Multitâches, passionnés, hyperactifs et... furieusement tendance, les « slashers » cumulent volontiers trois ou quatre activités. Le « slasher » tient son nom du « slash » en anglais, cette barre oblique, signe typographique, qui permet d’accumuler plusieurs idées. Loin d’être dilettantes, ils préfèrent additionner leurs talents et en vivre, plutôt que de s’enfermer dans des moules de fonctions galvaudées ou la routine du salariat. Pour les « slashers », les métiers eux-mêmes finissent par s’entrelacer. Aujourd’hui, on n’est plus seulement marketer, photographe ou avocat. Mais juriste à temps partiel, consultant freelance et copywriter occasionnel. Aux États-Unis, contrée des self-made-men et du self-employment, le phénomène est déjà récurrent. Mus par des idéaux de liberté ou souhaitant esquiver la

précarité de l’emploi, tous les « slashers » affirment avoir choisi, précisément, de ne pas choisir. La plupart d’entre eux revendiquent d’ailleurs leur indépendance avec ardeur. Je ne suis pas capable de travailler pour des actionnaires qui ne

l’intérim, l’accumulation des CDD et le morcellement du travail en mode projets, les carrières consistent plus que jamais à assembler différents types de métiers, à jongler avec plusieurs clients, à affiner sa marque personnelle, observe Frédéric

« Pour les « slashers », les métiers eux-mêmes finissent par s’entrelacer » visent que la maximisation des profits, lance Éric, 29 ans, auteur littéraire, animateur de débats, libraire occasionnel et prof de philo. Je tiens à préserver mon indépendance et à m’épanouir en dehors des open spaces. Largement minoritaires en 2012, les «  slashers » vont-ils devenir mainstream en 2013 ? Avec la flambée de

Williquet, consultant Social Enterprise. Ces nouveaux modes d’emploi ne sont pas pour tout le monde, et beaucoup leur préféreront toujours la sécurité d’un poste fixe. Mais ceux qui ont opté pour la pluriactivité la considèrent comme une richesse, qui permet de revendiquer et d’exprimer ses identités multiples.

avoir des conséquences graves, surtout si les salariés ne sont pas formés aux bonnes pratiques en matière de sécurité informatique. Un exemple ? Un salarié dont l’ordinateur portable personnel contaminerait avec un virus les serveurs de l’entreprise pourrait se le voir reprocher par son employeur, s’il s’avère qu’il n’a pas installé les antivirus demandés. Cela pourrait même entraîner son licenciement pour faute grave. Par ailleurs, les employeurs font de moins en moins de distinction entre les outils professionnels ou personnels des salariés. Au risque de devenir de plus en plus intrusifs. Une frontière qui perd de son étanchéité avec l’arrivée sur le marché du travail des digital natives, ces collaborateurs nés avec un terminal dans la main. Bientôt, les collaborateurs voudront se connecter aux serveurs avec leur console de jeux portable, ironise un consultant RH. Dans certaines entreprises, on parle déjà de Bring Your Kid Device.

Le management collaboratif Innovation ouverte, coworking, coconception... Tous ces termes se rapportent à un seul et même phénomène : la refonte des rapports qui lient les organisations et les travailleurs pour initier davantage une collaboration qu’un processus à sens unique. L’idée s’inspire des modèles de démocratie directe. Mais au travail, sa percée est due à la convergence des nouvelles technologies avec les réseaux sociaux et leur mode de communication participative. En 2005, un mémo signé de Bill Gates, fondateur de Microsoft, intitulé « The New World of Work  », décrivait comment les nouvelles technologies allaient bouleverser l’environnement de travail. Sept ans plus tard, la flexibilité du poste de travail permettant aux populations nomades, comme aux mères de famille, de travailler à distance, n’est plus une mode. Mais une tendance de fond, vantée et « vendue » par les plus grandes entreprises. En 2013, le management sera organique ou ne sera pas, lance Frédéric Williquet, consultant Social Enterprise. Les entreprises sont en train de passer d’une culture du process – inspirée par le fordisme et le taylorisme – à une culture de la collaboration. Les nouveaux modes de management horizontaux, qui placent patrons et salariés sur un même pied d’égalité, amorcent

le virage des structures actuelles vers les entreprises sociales de demain. S’ils veulent aider les salariés, les employeurs doivent redonner du sens et de la valeur au travail individuel et collectif. Et réinvestir dans le développement personnel de leurs collaborateurs, explique le consultant. Quelles seront les qualités du chef d’équipe du monde de demain, un monde qui sera de plus en plus virtuel, interconnecté, compétitif ? Collaboration, créativité, curiosité, résilience, intrapreneurship, connectivité, transparence, intégrité, partage... Les maîtres mots qui enjoignent à tout un chacun de travailler en bonne intelligence ne manquent pas. Quant aux actes, ils se multiplient. La compétition cède du terrain à la coopétition (coopération + compétition) puis à la collaboration radicale, observent Anne-Sophie Novel et Stéphane Riot, dans « Vive la corévolution ! Pour une société collaborative » (lire notre article en page 4). Résultat : des organisations commencent à fonctionner en transparence et petits groupes coordonnés. De la corévolution au management collaboratif, la logique de la coconstruction imprègne peu à peu les façons de penser, de consommer et de manager. En passant du « moi » au « nous ».

« En 2013, le management sera organique ou ne sera pas »

Le constat est unanime  : l’hyperspécialisation a le vent en poupe. Parmi les préoccupations majeures des DRH pour 2013, une nouvelle étude de SD Worx place les pressions du monde économique, les restructurations et les normes salariales en tête. La flexibilité du marché du travail, quant à elle, s’immisce en deuxième position dans l’esprit des DRH francophones du pays. Juste devant la guerre des talents, qui reste un enjeu majeur pour 44 % des DRH. Dans les faits, ces tendances traduisent une réalité en marche depuis plusieurs années : Le nombre de processus de recrutements diminue, constate Ruben Lombart, consultant RH chez SD Worx. Mais s’ils doivent recruter ou externaliser, les employeurs préfèrent embaucher des spécialistes. Les entreprises se montrent de plus en plus sélectives : elles préfèrent engager des expertises, ponctuellement, sur un mode projet. Surtout en période de crise. À cela, s’ajoute un autre phénomène. Les travailleurs indépendants, ou free-lance voient leur nombre s’accroître depuis plusieurs années. En Belgique, en six ans, le nombre d’indépendants « principaux » a augmenté de 5,2 %. Celui des « complémentaires » de 29,8 %. Ces indicateurs

illustrent bien la profonde évolution du marché du travail, à la confluence d’une double tendance : les entreprises sont en quête d’une main-d’œuvre de plus en plus flexible et les salariés de plus en plus tentés par l’autonomie. Dans les milieux RH, on évoque la montée d’une nouvelle classe d’hyperspécialistes indépendants.

Tout porte à croire que le mouvement va s’accélérer en 2013, assure Frédéric Williquet, consultant Social Enterprise. Demain, les entreprises achèteront les compétences nécessaires auprès de freelance. Et pour se différencier, les travailleurs devront mettre en valeur leur hyperspécialisation.

Le bureau : ce nouveau terrain de jeu Grimper des niveaux, gagner des points, débloquer des récompenses, créer des avatars de soi-même… La culture du jeu a déjà infusé les pratiques commerciales. En 2013, elle pourrait envahir les bureaux. L’entreprise comme terrain de jeu privilégié de la génération Nintendo ? L’idée n’est pas si incongrue. Et c’est sans doute le défi auquel les entreprises doivent répondre pour amorcer une nouvelle manière de manager. Au pays du

capitalisme toujours renouvelé, les ÉtatsUnis, la « gamification » est le nouveau mantra du milieu. Un terme affreusement moche, mais le concept, lui, reste passionnant : la « gamification » consiste à appliquer les principes qui nous attirent dans les jeux à d’autres domaines, comme le travail. Des objectifs simples, des défis, un système de points, une dynamique entraînante et pour les jeux multijoueurs un travail d’équipe. Appliquée aux carrières, la

©©shutterstock

pression des salariés. Dans un premier temps, ils ont utilisé leur téléphone ou leur smartphone. Puis, l’ensemble des équipements a atterri au bureau : ordinateurs portables, tablettes numériques. La crise économique sert également de prétexte : certaines entreprises proposent à leurs salariés d’acheter à leurs frais un terminal dont ils rembourseront une partie chaque mois. Mais utiliser son propre téléphone multifonctions permet aussi de consulter ses e-mails personnels. Et c’est l’occasion de travailler sur des appareils souvent bien plus performants que ceux fournis par l’entreprise. La tendance pourrait exploser en 2013. Au niveau mondial, 28 % des entreprises permettent d’utiliser librement du matériel personnel à des fins professionnelles, indique une enquête réalisée par l’Isaca — l’association mondiale des spécialistes de l’ICT et de la sécurité et des réviseurs-comptables — auprès de plus de

©©shutterstock

Le boom des « hyperspécialistes »

mécanique du jeu est simple et addictive. La meilleure théoricienne du phénomène est certainement l’Américaine Jane McGonigal, dont l’ouvrage « Reality Is Broken » ouvre le concept de « gamification » très au-delà d’une passagère mode commerciale. Les réseaux sociaux du futur, l’éducation, peut-être même la science devraient eux aussi bientôt profiter de l’air frais que pourrait apporter une «  gamification  » bienveillante. D’ici 2014, 70 % des grandes entreprises proposeront au moins une application « gamifiée », que ce soit à leurs clients ou à leurs employés et 50 % de ces entreprises auront introduit des éléments de « gamification » dans leurs processus d’innovation. 2013 sera donc une année charnière. Mais il faudra souquer habilement entre les écueils de l’infantilisme et du nouveau conformisme qui guettent cette tendance. Alors, peut-être, s’accomplira la vraie prophétie de Références. Celle qui, beaucoup mieux que les Mayas, promet l’avènement d’une entreprise idéale, où l’on siffle en travaillant. :: Rafal Naczyk Combien paie-t-on d’impôt sur les GSM d’entreprise ? references.be/gsm


la VIE En BoÎtE

La tempête de l’intelligence collective l’occasion d’aborder toutes les problématiques autour d’un thème central. Ensuite, par convergence, ils mettront en place une action. Stéphanie de Raikem, chez Conscious Partner, qui organise ces forums ouverts, explique son rôle : Nous sommes des facilitateurs d’un groupe réuni autour d’une question majeure qui ne peut pas trouver de réponse dans la tête d’une seule personne, mais qui demande une remise en question collective. Tout le monde est équivalent en termes d’idées, du patron à l’employé. Nous les accompagnons par la suite dans la mise en place des projets. Ce nouveau type de management se développe petit à petit en Belgique et en Europe. Il s’agit de penser la société autrement. Mais les entreprises, et les hiérarchies qui les gouvernent, sont-elles prêtes à partager leur pouvoir ?

En créant un système où les employés sont reconnus, encouragés et se motivent les uns les autres, Yourearnedit conforte le travail d’équipe et propage cette valeur à tous les niveaux. L’entreprise de demain sera sociocrate, à savoir dirigée à travers la collaboration active de tous les membres impliqués.

La révolution du système actuel passe par la collaboration. À tous les niveaux, elle est économique, mais surtout sociale et durable. Contre les logiques de marché sans visage, les hommes s’interrogent, changent de mode de vie et les entreprises suivent. Les premiers signes en sont déjà visibles notamment sur le marché de l’emploi. Au-delà du partage, les entreprises tiennent compte de la demande croissante

Petit lexique de la corévolution 1+1=3

Formule de la corévolution, la collaboration à deux ou à plusieurs apporte plus que la somme des parties en présence.

Coopétition

Entre coopération et compétition. C’est la collaboration opportuniste entre différents acteurs économiques qui, par ailleurs, sont compétiteurs.

Anne-Sophie Novel, coauteur du livre « Vive la corévolution »(*). Vendre moins, cela ne veut pas forcément dire que l’on travaille moins. Le géant du pneumatique a donc fait le pas vers une meilleure utilisation et l’optimisation des

pneus en plus d’une productivité modérée qui impacte moins l’environnement. Cette économie est aussi interactive : des partenaires dépanneurs aux quatre coins du monde et des intermédiaires se mobilisent pour un même objectif.

Le management collaboratif En parallèle, l’épanouissement personnel et les échanges humains sont au centre des préoccupations des salariés issus de la nouvelle génération Y, ultraconnectée. Pour elle, l’organisation pyramidale est insupportable. Du coup, elle incite le management à s’adapter et à utiliser les compétences de chacun. Dans le cadre d’une organisation collaborative [...], il est plutôt question de développer une posture d’animation de cette intelligence présente dans le collectif, écrivent Anne-Sophie Novel et Stéphane Riot. Le travail collaboratif ou l’intelligence collective consistent à déléguer et faire confiance à la capacité du collectif pour générer ses propres clés d’innovation plutôt que de dicter sa loi. Pour développer cette intelligence collective, on voit éclore dans les sociétés des open space forum, des forums ouverts. En créant eux-mêmes leur ordre du jour, les membres du personnel ont

Peut-on vivre de ses passions ? créez la fiche correspondant au « savoir » que vous détenez... Et patientez tranquillement en attendant que les étudiants s’inscrivent. Une modération en amont et une notation a posteriori garantissent la qualité des cours. Mais attention, là où les majors de l’éducation proposent des cours en ligne, ces startups misent sur le réel. Et invitent à partager ses connaissances de manière conviviale, dans des lieux aussi originaux que votre salon. Est-ce lucratif ? Comptez entre 10 € et 25 € le cours, avec une commission de 20 % à 50 % prélevée sur la transaction. Ce modèle a été développé aux États-Unis par Skillshare, pionnière en termes d’apprentissage entre particuliers. Depuis sa création en 2010, cette start-up rassemble une communauté de 50 enseignants et délivre une vingtaine de cours par mois. Au programme, actuellement, des ateliers sur le référencement naturel, le storytelling, l’analyse de l’audience ou les façons de réussir une campagne d’« adwords ». Nous bâtissons le nouveau monde de l’éducation, annonce le site de Skillshare, un monde où tout peut être enseigné par tout un chacun. Le marché est florissant. En France, les deux fondateurs de Cup of Teach visent 500 000 € de chiffre d’affaires en 2013 et devraient lancer une application pour géolocaliser les ateliers qui se déroulent à proximité de chez soi. Vous êtes passionné ? N’attendez plus. Devenez passionnant. © ShUTTERSTOCk

Vos passions sont des trésors qui s’ignorent. Grâce au développement des « universités collaboratives » sur le web, demain, presque chacun pourra monétiser son expertise-passion. Fan de cuisine tibétaine ? Vous animerez des ateliers chez vous avec Lifemyfood. Expert en marketing ? Vous vendrez vos conseils à des parterres de consultants avec Cup of Teach, Leeaarn ou d’autres incubateurs de passions. Le principe est simple : vous vous inscrivez sur le site, remplissez un profil,

:: rnk

L’entreprise de demain sera sociocrate, à savoir dirigée à travers la collaboration active de tous les membres impliqués. Propice à un environnement plus sain forgé sur les relations interpersonnelles décomplexées, elle augure une évolution globale vers une société co-imaginée par et pour tous. :: sandrine Lana (*) VIVE LA CORÉVOLUTION. POUR UNE SOCIÉTÉ COLLABORATIVE, aNNe-sophIe Novel et stéphaNe rIot, éd. alterNatIves/maNIFestÔ, 2012, 240 p. 17 €.

Pas de boss, pas d’horaires, un job de rêve ? references.be/corevolution

N ACADE WI

LE GUIDE ULTIME DU SAVOIR-ÊTRE

Comment trouver un job en tweetant ? Vétéran du petit oiseau bleu ou novice 2.0, twitter peut vous être utile dans votre quête de job Voici comment briller grâce au De!combien augmente votre salaire recrutement virtuel. avec un MBA ? references.be/MBa

1

3

surVEIllEZ ADÉ N ACVos I arrIÈrEs M W Le réseau social de Twitter n’engage Par défaut, les comptes sont publics. faItEs-Vous rEPÉrEr

pas de réciprocité entre les utilisateurs. Vous avez donc plus de chances de tomber sur un recruteur inconnu que sur l’album de vacances de votre cousine. Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises et de personnalités y sont : avec une recherche ciblée, vous les trouverez aisément. Plus vous interagissez, plus vous risquez de susciter l’intérêt. EXEMPLE : boNjour @bouCherIe_saNZot, aurIeZ-vous besoIN d’uN #stagIaIre au rayoN #CharCuterIe par hasard ?

2

rEstEZ crÉatIf

IE

quEstIon suBsIDIaIrE

Au sein des entreprises encore, le web collaboratif fait émerger de nouveaux outils de travail. L’intranet, par exemple, tend à se muer en réseau social de l’entreprise ou de chat, élément devenu essentiel à la communication interne. Plus « sérieusement ludiques », les serious games sont des simulations de situations réelles pouvant être vécues en entreprise. Le joueur-employé s’y immerge afin de trouver des solutions ou de se former.

Y M

C

ovoiturage, coworking, crowdfunding, open space forum... tels sont les nouveaux termes phares de cette révolution qui envahit l’économie. Il s’agit de communautariser les moyens et les idées au sein des entreprises et des secteurs d’activité grâce au web 2.0, mais aussi de s’inquiéter de la durabilité des actions menées.

du grand public d’un commerce et d’une économie propre et durable. Regardez Michelin, qui a mis en place un service de location de pneus, commente

WI N

Une économie ultraconnectée, conviviale et respectueuse de l’environnement ? C’est le défi que se lancent de plus en plus d’entreprises. Et de travailleurs. Pour sortir de l’impasse : arrêtons la compétition et vive la corévolution.

Le web 2.0, qui permet l’ultraconnectivité entre les usagers, est un autre acteur que les entrepreneurs ne peuvent pas éviter : internet facilite le partage des connaissances, des idées nouvelles et change les rapports de l’offre de services au particulier. De son canapé, tout lui est désormais accessible. En Europe, le site www.covoiturage.fr, portail où conducteurs et passagers peuvent se rencontrer afin de partager leur trajet, a saisi la balle au bond de la consommation collaborative et allie aujourd’hui emploi

WI N

© ShUTTERSTOCk

Le monde en réseau

(quarante salariés), développement durable (diminution des émissions de CO2 en réduisant le nombre de véhicules sur les routes), et croissance (plus de 2 millions d’utilisateurs payant une cotisation à travers l’Europe en 2012).

Ce que vous tweetez, retweetez ou sauvegardez en favori est accessible au premier venu, inscrit ou non. Donc, tout est retrouvable, même votre tweet de janvier 2009 où vous pestiez contre la boîte Truc qui a ignoré votre CV. Remonter son historique pour y passer un éventuel coup de balai peut s’avérer utile. EXEMPLE : dommage, moN eNtretIeN CheZ @assuraNCes_tourIX N’a pas eu de suIte ! j’me demaNde s’Ils reCruteNt CheZ @assurtout.

4

custoMIsEZ MalIn

Personne n’a envie de voir passer un énième Cherche CDI en macramé – plz RT et autres Je loue mon studio, faites tourner bisous. Cela vous fera certes gagner quelques retweets, mais votre appel sera noyé dans la masse d’annonces en 140 caractères qui naissent toutes les secondes. Souligner votre originalité fera de vous un candidat intéressant.

Votre profil fait office de première impression. Il est donc judicieux de préférer des images neutres. Non pas qu’un goût prononcé pour le satanisme ou la fiesta empêchent forcément de trouver un job. Mais dans le doute, mieux vaut cultiver le mystère plutôt que de l’annoncer au monde avec le hashtag #alcoolisme. Un texte sobre et mesuré sera mieux vu.

EXEMPLE : j’aI pas trouvé de #job Comme #graphIste maIs uN hérItIer aFrICaIN veut FaIre traNsIter 10000 euros sur moN Compte, la ChaNCe !

EXEMPLE : CurIeuX de tout, dIplÔmé eN CommuNICatIoN. j’aIme la bouFFe thaÏe et aller au boulot à vélo. sauF que j’eN aI plus. de boulot, pas de vélo.

:: Elli Mastorou

www.references.be

www.facebook.com/referencesdotbe

redaction@references.be

www.twitter.com/references


IKEA engage IKEA compte 6 établissements en Belgique et emploie 2.700 personnes.

Nos atouts

Vous avez envie de construire vous-même votre carrière de manager chez IKEA?

IKEA.be/jobschezIKEA

www.references.be

1 DÉCEMBRE 2012

5


Et si votre avenir passait par les réseaux d’énergie ? Construisons-les ensemble...

Nous recherchons

un Directeur Public Affairs et Communication (H/F) Le directeur Public Affairs et Communication est responsable des contacts et relations stratégiques avec les « institutionnels ». Il/elle est responsable de la stratégie de la communication interne et externe de l’entreprise et siège au Comité de Direction d’ORES.

Principales attributions Développement d’une approche stratégique du marché : analyse des processus et mécanismes de marché, suivi des travaux législatifs et émanant des régulateurs, relais auprès des « contacts institutionnels » (régulateurs, services publics wallons, cabinets ministériels…).

La SOWALFIN (Société Wallonne de financement et de garantie des petites et moyennes entreprises) est une société anonyme d’intérêt public, mise en place par le Gouvernement wallon pour favoriser la création et le développement des PME en Wallonie. Les activités financières de base de la Sowalfin sont essentiellement au nombre de trois : Le cofinancement via l’octroi de prêts subordonnés L’octroi de garanties en couverture de financements bancaires Le capital à risque et le financement haut de bilan par l’intermédiaire des Invests

Développement des contacts stratégiques avec les institutionnels, tant au niveau fédéral que régional.

La SOWALFIN lance un appel à candidatures pour la fonction suivante :

Élaboration d’une stratégie de communication (interne et externe) visant à promouvoir les activités et services offerts par ORES pour le compte des gestionnaires de réseaux de distribution mixtes.

Assistant(e) A i t t( ) administratif(ve) d i i t tif( ) ett comptable t bl M/F

Compétences attendues

réf : SO_1112_Sref

La fonction :

Diplôme universitaire de type master en sciences économiques, sciences politiques, droit, communication, sciences de l’ingénieur… Expérience de 10 ans minimum dans un contexte institutionnel lié au secteur de l’énergie. Bonne vision stratégique, combinée avec un expérience en management et une connaissance des contextes légaux et institutionnels. Sens aisé de la communication et du « networking ». Parfaite connaissance du français, bonne pratique du néerlandais et de l’anglais. ORES vous offre un contrat à durée indéterminée, comportant un package salarial en rapport avec vos responsabilités, assorti d’avantages extralégaux. Point d’attache : Gosselies/Louvain-la-Neuve

Au sein d’une petite équipe, vous êtes plus particulièrement en charge : du traitement des dossiers d’investissement et de financement transmis par le réseau (examen des projets et des besoins financiers) du contrôle des justificatifs d’investissements, de la vérification de l’exactitude et de la complétude des dossiers de la collecte, de l’analyse des statistiques afférentes aux activités et de la réconciliation avec les états financiers des sociétés suivies d’une contribution analytique et rédactionnelle aux rapports réguliers concernant les activités financières.

Le profil spécifique recherché : Diplôme de niveau supérieur non universitaire à orientation économique, idéalement en comptabilité Expérience professionnelle dans le secteur financier Aptitude à travailler en équipe, mais néanmoins autonome Esprit de synthèse et rigueur analytique, bonne organisation, sens de la communication Pratique des logiciels Microsoft office (Excel, Word …).

Conditions de travail : Ce recrutement est confié en exclusivité au cabinet Hudson.

Un secteur innovant et un métier captivant Le contexte d’une équipe à taille humaine, dynamique, performante et soucieuse de servir l’intérêt public.

Votre candidature sera traitée avec la plus grande confidentialité par Jean-Luc Laurent, Regional Manager Wallonie, Hudson, rue Émile Francqui 1, 1435 Mont-Saint-Guibert | Louvain-La-Neuve, tél : +32 10 49 53 03, mail : jean-luc.laurent@hudson.com

ORES intervient au nom et pour compte des gestionnaires de réseau de distribution :

agrément RW N° w.rs.184

Intéressé(e) ? Envoyez votre candidature avec lettre de motivation, photo récente et C.V., avec la référence et uniquement à notre Conseil RH : CEPHA/ Services, rue du Colâ, 82 - 7973 STAMBRUGES, de préférence par e-mail à Bernard VIVIER (b.vivier@cepha.be), avec demande d’accusé de réception et au plus tard pour le dimanche 9 décembre 2012 avant minuit.

UN CONCEPT NOVATEUR QUI INVITE LES MÉDIAS AU CŒUR D’UN ÉTABLISSEMENT HORECA Dans le cadre de notre première implantation située Grand’Place à Tournai, nous recherchons

UN PARTENAIRE/EXPLOITANT désireux d’intégrer le projet en vue de le développer.

VOTRE PROFIL : grande expérience dans la gestion d’un établissement HORECA stabilité financière apport de fonds propres dans le cadre du partenariat

Intéressé ? Contactez HLS WEST Christophe De Clercq Business Unit Manager Tél. : 0474 09 45 64 Email : declercq.christophe@hls.be declercq christophe@hls be 6

1 DÉCEMBRE 2012

www.references.be


L’ÉCOLE EUROPÉENNE BRUXELLES II (WOLUWE) RECHERCHE POUR ENTRÉE EN FONCTION FÉVRIER 2013

- 1 COMPTABLE : poste à mi-temps - 1 OUVRIER : poste à temps plein La description des postes est disponible sur le site web de l’Êcole : www.eeb2.eu Les candidatures (lettre de motivation et C.V.) doivent être envoyÊes par mail, au plus tard le 14 dÊcembre 2012, à l’adresse suivante : - poste comptable : albert.mees@eursc.org - poste ouvrier : sophie.vancante@eursc.org

UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES

Certificat de compÊtences en GESTION DES CONNAISSANCES → DÊmystifier la Gestion des Connaissances → RÊseaux et communautÊs d’intÊrêts → L’environnement technologique du Knowledge Manager → La Gestion du Changement

Stimulez la crÊativitÊ de vos collaborateurs par le partage des connaissances DÊcouvrez notre offre complète sur http://formcont.ulb.ac.be Vous êtes unique ? Nos formations le sont aussi !

Reprenez des Êtudes grâce à votre expÊrience

Formation continue à l’ULB tÊl : 02/650.45.80 - fax : 02/650.22.66 E-mail: formcont@admin.ulb.ac.be

Vous êtes à la recherche d’un premier emploi, vous êtes dans XQH VLWXDWLRQ GLIÀFLOH RX LQVWDEOH SDU UDSSRUW j YRWUH IRQFWLRQ professionnelle ou vous êtes tout simplement à la recherche d’un nouveau challenge suite à la restructuration de votre entreprise ? Easy Way Consulting, EXUHDX VSpFLDOLVp HQ &DUHHU &RDFKLQJ D PLV HQ SODFH XQH DSSURFKH JOREDOH XQLTXH SRXU YRXV DLGHU j GpFURFKHUOHMREGHYRVUrYHV

www.easy-way-consulting.be info@easy-way-consulting.be

Easy CoachingIRUDQHZFKDOOHQJH www.references.be

1 DÉCEMBRE 2012

7


DOSSIER ICT & ENGINEERING

DRIVE ON THE ALTEN’S HIGHWAY

Growing with you

CHOOSE YOUR AREA...

Quality Production Process SPEED UP YOUR CAREER AT ALTEN European leader in engineering consulting and advanced technologies! Present in 14 countries, we propose IT Solutions and Engineering Consulting to the world’s largest companies. For more than 20 years, passion for engineering has been driving us. ALTEN offers a stimulating environment that allows consultants to get involved into various projects; boosting their ability to make decisions and enabling them to create a large network.

DEPLOYMENT

ALTEN Belgium is currently looking for:

DISCOVER ALTEN...

A GROUP OF 15,000 PROFESSIONALS WITH TURNOVER > €1BN

PUBLIREPORTAGE

Une société d’ingénieu g pour les ingénieurs ! L’année 2013 marquera le 25e anniversaire du Groupe ALTEN, créé en 1988 par trois ingénieurs. Avec un chiffre d’affaires ayant dépassé le milliard d’euros en 2011, le leader européen de l’ingénierie et du conseil en technologies compte aujourd’hui 15 750 collaborateurs, dont plus de 88 % d’ingénieurs présents dans 14 pays.

Cet anniversaire marquera encore plus le tournant du Groupe vers l’international. Son ambition ? Réaliser, d’ici à fin 2014, plus de 50 % de son chiffre d’affaires hors France et atteindre un effectif total de 17 000 collaborateurs. En passant par la poursuite de sa croissance organique, mais également par le biais d’acquisitions stratégiques dans les pays porteurs. Et en intensifiant son déploiement aux États-Unis par la création from scratch de cellules de développement business. Deuxième head quarter du Groupe, la Belgique accueille aussi les équipes de la direction générale pour l’Europe occidentale : c’est en effet depuis Bruxelles que sont gérés tous les programmes de mobilité internationale, la création de l’ALTEN Delivery Center européen, les plans de communication… C’est l’un des pays phares pour 2013. Plus de 150 recrutements y seront nécessaires pour accompagner la croissance du Groupe sur le territoire, tant pour les métiers de la consultance que pour les forces vives internes, comme les Business Managers. Quant au niveau mondial, ALTEN prévoit plus de 4 000 recrutements – dont 30 % de jeunes diplômés en moyenne – portant sur tous les métiers de l’ingénieur, tant dans les domaines de l’aéronautique, du spatial, de la Défense, de l’énergie et des sciences de la vie, que des télécoms et des multimédias, de la finance ou du tertiaire. Mais le Groupe sera également amené à recruter des profils pour les

8

1 DÉCEMBRE 2012

fonctions supports, comme la comptabilité, la finan nce, le recrutement, la RH, le payroll ou la vente.

Sens du service et flexibilité Quelles sont les compétences requises pour un consulttant ? Avant tout, avoir le sens du service ! Chaque client do oit en effet être écouté, compris et traité comme un « prince ». Ensuite, être flexible et adaptable : chaque mission apportte son lot de surprises technologiques et culturelles, les entreprises prises clientes n’ayant jamais le même fonctionnement ni le même environnement technique. Il faut également être mobile, car il est très rare de travailler systématiquement sur un projet à côté de chez soi. D’autre part, rester en permanence en veille technologique et se tenir informé des nouveautés en rapport avec son métier est indispensable : ce qui peut passer par des formations ou tout simplement par sa propre curiosité intellectuelle. Enfin, mais non des moindres, il faut aimer le contact avec les autres et avoir le sens du dialogue, essentiel en cas de problème. Effectivement, si tout problème a sa solution, on ne la trouve que rarement seul. Comme les consultants travaillent toujours en équipe (soit cliente, soit ALTEN), il y a toujours quelqu’un avec qui échanger.

Pour être consultant, «il faut avoir le sens du service, i sinon i on ne fait f it pas ce métier !

»

Toujours en forte croissance depuis maintenant vingt-cinq ans, ALTEN tient ses objectifs annoncés chaque année et son excellente gestion lui assure une croissance pérenne et saine, ce qui est capital de nos jours. Depuis 2010, ALTEN a déployé un véritable chemin de carrière pour permettre à ses collaborateurs de se projeter dans le futur au sein du Groupe, et ce, quelle que soit leur fonction de départ. Les juniors d’aujourd’hui seront peut-être nos directeurs de demain et nous leur offrons pour cela un suivi personnalisé, des opportunités à l’international et un Groupe qui tient ses engagements, conclut Anne Mailliet, HR Development Director of International Division. INTÉRESSÉ ? SURFEZ SUR WWW.ALTEN.COM

www.references.be


DOSSIER ICT & ENGINEERING Le group Monument, groupe familial, se compose de sociétés belges de premier plan, actives essentiellement dans les travaux de restauration et de rénovation ainsi que dans les activités spécialisées de construction (travaux de stabilité, nettoyage de façades, travail de la pierre naturelle, ferronnerie, montage d’échafaudages, vitraux d’art…). Plus de 600 collaborateurs motivés assurent ensemble un chiffre d’affaires de +/- 95 millions d’euros. Soucieux de répondre à la demande d’un nombre sans cesse croissant de clients séduits par nos connaissances spécialisées et notre approche professionnelle. Monument Hainaut, une entreprise de construction spécialisée en travaux de restauration en Wallonie et implantée à Tournai, a centré ses activités sur la conservation du patrimoine architectural. La restauration est l’affaire de spécialistes. La connaissance des styles de construction, le savoir-faire, la connaissance des matériaux et l’amour du métier sont autant de conditions sine qua non d’un travail de qualité. Grâce à ses propres artisans spécialisés, la société Monument Hainaut procède à des travaux de restauration dans toute la Wallonie. Nous recherchons d’urgence, pour notre département Monument Hainaut établi à Tournai, un(e) (h/f) :

CHEF DE PROJET EXPÉRIMENTÉ

GESTIONNAIRE DE PROJET MENUISERIE

VOTRE FONCTION :

VOTRE FONCTION :

VOTRE PROFIL : VOTRE PROFIL :

CONDUCTEUR DE CHANTIER

SECRETAIRE ADMINISTRATIF

VOTRE FONCTION :

VOTRE FONCTION :

VOTRE PROFIL : VOTRE PROFIL :

NOTRE OFFRE :

INTÉRESSÉ(E) ?

kristel.stroom@monument.be

WWW.MONUMENT.BE

La Direction des Facilités (Real Estate & Facility) de la RTBF engage un :

Type d’activité Centre d’Informatique du Hainaut (C.I.H.), ASBL en charge de la gestion informatique de l’Administration de la Province de Hainaut. Fonction Vous intégrerez l’équipe architecture Windows en qualité d’expert système Vous maîtrisez les environnements suivants :

FI ENGINEERING

Ingénieur civil électricien (m/f)

System center configuration manager

dans le cadre de son développement recrute :

Architectes/Gestionnaires de chantiers Ingénieurs électricité ou HVAC/ maintenance ou bureau d’études Gestionnaires de chantiers en électricité ou HVAC Dessinateurs en électricité ou HVAC, Autocad ou Microstation Dessinateurs en architecture/stabilité, Autocad Deviseurs – Métreurs Merci de nous envoyer votre C.V. E-mail : fi@fi-engineering.be - Tél : 02 /344 00 74

www.fi-engineering.be

les solutions techniques les plus appropriéesVous participerez à la mise en œuvre de nouv-

Expérimenté et spécialisé en Génie électrique, celui-ci sera chargé d’améliorer la performance, la sécurité, la redondance des réseaux électriques (Power Management) en Haute, Moyenne et Basse Tension, alimentant les installations techniques des sites de production et d’émission de la RTBF.

Vous assurerez le support de niveau 3 pour tous les aspects serveur Profil Formation : Etre titulaire d’un diplôme universitaire (master) Vous êtes dynamique, organisé, avez une capacité d’écoute et d’intégration, vous êtes proactif et aimez le travail en équipe Expérience

Les informations détaillées quant à cette fonction ainsi que les modalités de dépôt de candidature peuvent être obtenues soit via le site internet (www.rtbf.be), soit auprès de Christophe KOELMAN (ckl@rtbf.be – tél : 02 737 26 21). Date limite de dépôt des candidatures : 27 décembre 2012.

Langue : maîtrise correcte du Français et capacité de lecture et compréhension de documentations techniques rédigées en Anglais. Contrat

Régime de travail

Les candidatures ASBL Centre d’Informatique du Hainaut (CIH)

Mebruke Ergin Cécile Knockaert

02 481 15 00 02 481 15 24

Ana Alonso Christine François Jean-Sébastien Delporte Nadia Leroy

0474 98 83 78 0474 94 06 62 0474 43 01 20 0475 51 92 97 OSEZ LE TALENT

VOTRE CAMPAGNE 360° GRÂCE AU MÉDIAMIX DE RÉFÉRENCES www.references.be

1 DÉCEMBRE 2012

9


10

1 DÉCEMBRE 2012

www.references.be


cherche

SUIVEZ LE

La société Visconti propose une offre innovante d’accompagnement à forte valeur ajoutée pour les dirigeants de PME ou de business unit de grands groupes sur leurs défis business et stratégiques. Nous recherchons des candidats francophones et néerlandophones, anciens dirigeants, animés par la volonté d’aider les dirigeants à améliorer leurs performances. Visconti est présent en Belgique et à l’ambition de se développer. Nous organisons régulièrement des sessions d’information à Bruxelles. Définition du poste Le business coach de VISCONTI a pour mission de challenger les dirigeants afin de les aider à développer à la fois leurs compétences et les entreprises qu’ils dirigent. Dans un contexte de travail exigeant sur le plan intellectuel, au sein d’une équipe à taille humaine ambitieuse et motivée, vous serez formé(e) à ce nouveau métier et pourrez en acquérir une méthodologie de haut niveau. Profil recherché Passionné(e) par la création et le développement d’entreprises, vous avez exercé des responsabilités de pilotage d’activités (PDG, DG ou responsable de business unit) ou avez déjà une expérience entrepreneuriale. Vous pouvez vous prévaloir °D’une polyvalence fonctionnelle (maîtrise de la plupart des fonctions clés d’une entreprise, avec une vision globale et généraliste plutôt qu’une expertise pointue) ; °D’un esprit entrepreneur, d’un tempérament commercial, pragmatique et dynamique ; °D’un bon sens du service (empathie, disponibilité, écoute, discrétion). Habitué(e) à travailler en autonomie, vous êtes reconnu(e) pour votre leadership et votre aisance relationnelle. Doté(e) d’une bonne vision business, vous aimez les challenges et êtes capable de mettre en oeuvre un projet exigeant une grande polyvalence. Contact: audrey.loyal@visconti-coaching.com

www.jobber.be www.brusselsinvestexport.be www.bruxellesformation.be

BRUSSELS YOUNG EXPORTERS PROGRAM

BUSINESS COACH H/F

et devenez un spécialiste de l’exportation En tant qu’agent à l’exportation, vous voyagerez dans le monde du commerce international. Vous effectuerez des tâches telles que : la prospection de nouveaux clients, la vente de produits, de services ou encore l’étude et l’analyse du potentiel des marchés étrangers. Envie de mettre en avant votre sens du contact et votre esprit commercial ? Alors cette formation gratuite est faite pour vous ! Votre profil : vous êtes demandeur d’emploi et domicilié à Bruxelles capitale. Vous avez le contact facile et êtes un excellent négociateur. Vous maîtrisez l’anglais. Vous avez un niveau de formation correspondant à un baccalauréat ou à

l’enseignement universitaire (diplôme à orientation économique ou expérience équivalente). Où et quand ? Cette formation gratuite à temps plein d’une durée de 6 mois débutera le 18 janvier 2013 à Bruxelles (inclus 6 semaines de stage dans une entreprise bruxelloise et 8 semaines en mission à l’étranger pour cette entreprise). Intéressé ? Pour en savoir plus ou vous inscrire à une séance d’information, contactez le 078 055 089 (tarif zonal) ou envoyez un mail à contactcenter@cefora.be. Surfez sur www.jobber.be pour découvrir le programme détaillé de cette formation !

FAITES COMME LES MILLIERS DE PERSONNES QUI ONT TROUVÉ DU TRAVAIL GRÂCE À : JOBBER EST UNE INITIATIVE DE

EN PARTENARIAT AVEC

Le Cefora asbl, Brussels Invest & Export et Bruxelles Formation souhaitent donner à tous les demandeurs d’emploi un accès égal au marché du travail. C’est pourquoi les candidats aux formations sont recrutés en fonction de leurs qualifications et compétences, quels que soient leur sexe, âge, origine, situation familiale ou handicap.

L’Administration Communale de DOUR recrute

un SOUS-LIEUTENANT PROFESSIONNEL pour son service Incendie (H/F) Les candidatures devront obligatoirement être adressées, par lettre sa taille et si il est physiquement apte à passer les épreuves physiques.

Les candidats doivent remplir les conditions générales suivantes : 1. 2. 3. 4. 5. 6.

Être belge Être âgé de 21 ans au moins Être d’une taille égale ou supérieure à 1,60m Être de bonnes conduite, vie et mœurs ; Être en règle avec les lois sur la milice ; Avoir sa résidence principale dans la commune où est situé le service d’incendie ou dans un rayon de 5 km du casernement ou dans une zone qui permet d’atteindre le casernement en 10 minutes. Cette condition sera exigée au plus tard 6 mois après la nomination définitive ; 7. Être titulaire d’un diplôme ou d’un certificat qui donne au minimum accès aux emplois de niveau 2 dans la fonction publique fédérale visé à l’annexe I de l’Arrêté royal du 2 octobre 1937 portant le statut des agents de l’état.

recommandée, à Monsieur le Bourgmestre, Grand’Place, 1 à 7370 DOUR, pour le 21 décembre 2012 à minuit, le cachet de la poste faisant foi. Celles-ci devront impérativement contenir :

monter à l’échelle aérienne, porter sur 50 mètres, saut en longueur sans l’équilibre et le monter à l’échelle aérienne, devront être obligatoirement réussies. physiquement à passer les épreuves et comportent :

Épreuve écrite portant sur des matières techniques en rapport avec la Épreuve orale destinée à évaluer la concordance du profil du candidat avec les caractéristiques spécifiques à la fonction ainsi qu’à apprécier la motivation et l’intérêt du candidat pour cette profession

De plus amples renseignements sont disponibles sur le site internet : www.communedour.be , rubrique « Emploi/Formation », « Offres d’emploi » ou sur demande au service du Personnel : E.mail : catherine.denis@communedour.be 065/761.829

INEDIT DIMANCHE

19:45

© Reporters

EMISSION SPÉCIALE LIÈGE : 1 AN PLUS TARD, TOUJOURS LE MÊME EFFROI

Un tireur fou, six morts, la stupeur générale : Liège n’a rien oublié. Un an plus tard, des proches et des témoins reviennent sur l’horreur. Une émission forte et prenante, présentée avec beaucoup d’émotion présentée par Charlotte Baut et Charles Neuforge.

www.rtltvi.be

www.references.be

Disponible aussi sur

1 DÉCEMBRE 2012

11


”Daddy Cool” Une furieuse envie de chanter.

nostalgie.be facebook.com/nostalgiebelgique

12

1 DÉCEMBRE 2012

www.references.be


Rejoignez le Centre Hospitalier Régional de la Haute Senne: un pôle d’excellence pour toute la région Le CHR de la Haute Senne recherche h/f

Infirmierpour ensonchef programme de Soins Gériatriques

Infirmier en chef pour son service d’Orthopédie

Temps plein - Contrat à durée indéterminée

Temps plein – Contrat à durée indéterminée Votre fonction : gestion de l’unité de soins dans une dynamique entrepreneuriale organisation des soins en collaboration avec les médecins et paramédicaux coordination de la prise en charge des patients élaboration et suivi des budgets (ressources humaines, équipements, consommations) création et mise à jour des procédures. Votre profil : titulaire du diplôme de bachelier en soins infirmiers ou infirmier gradué hospitalier formation complémentaire de cadre en soins de santé ou master (licence) en gestion hospitalière expérience en secteur hospitalier sens des responsabilités et de la communication rigueur. Nous proposons : une fonction d’avenir dans une institution en plein essor barème en rapport avec la fonction + avantages sociaux. Entrée en fonction souhaitée : dès que possible.

Le Programme de Soins Gériatriques comporte : un hôpital de Jour Gériatrique une fonction de Liaison Interne Gériatrique une fonction de Liaison Externe Gériatrique une unité de Gériatrie qui se développera en 2 unités de 24 lits d’ici 2 ans. Votre fonction : gestion du programme de soins dans une dynamique entrepreneuriale coordination des composantes du Programme de Soins Gériatriques responsable de l’organisation et de la continuité des soins, en collaboration avec les médecins et paramédicaux Evaluation de l’activité infirmière coordination de la prise en charge des patients élaboration et suivi des budgets (ressources humaines, équipements, consommations) création et mise à jour des procédures. Votre profil : titulaire du diplôme de bachelier en soins infirmiers ou infirmier gradué hospitalier titulaire du titre professionnel particulier d’infirmier spécialisé en gériatrie formation complémentaire de cadre en soins de santé ou master (licence) en gestion hospitalière expérience en secteur hospitalier sens des responsabilités et de la communication rigueur. Nous proposons : une fonction d’avenir dans une institution en plein essor barème en rapport avec la fonction + avantages sociaux. Entrée en fonction souhaitée : dès que possible.

CV et lettre de motivation à faire parvenir avant le 15 décembre 2012 à Mme M. Rahier, Directrice des Ressources Humaines, Chaussée de Braine, 49 à 7060 Soignies ou par mail : martine.rahier@chrhautesenne.be (un descriptif de fonction complet est disponible à cette adresse). Willy GOETHALS Directeur Département Infirmier

Martine RAHIER Directrice Ressources Humaines

www.chrhautesenne.be

Le Soir lance la Newstablette. Pour lire votre journal, seul ou en famille, où, quand et comme vous voulez.

Le pack Newstablette, c’est

Votre tablette Samsung au choix

+

Le Soir en édition numérique (2 ans)

+

1GB/mois de data internet 3G Belgacom

allongé là à partir de

23€

ou là ici

ou même là

/mois seulement*

assis à table

debout ici

ON AURA TOUJOURS RAISON DE L’OUVRIR

Dè Dès ès maintenant sur www.newstablette.be ou au 0800/98.100

*infos et conditions sur newstablette.be Découvrez Belfius Direct Mobile et Belfius Travel app.

Des offres d’emploi de qualité ? Références. Dès samedi dans votre journal Le Soir

www.references.be

1 DÉCEMBRE 2012

13


Vous souhaitez progresser rapidement en anglais ou en néerlandais, surtout à l’oral?

Activez vos connaissances passives en 2 semaines

REFERENCES637

INTENSIF MATIN NÉERLANDAIS - ANGLAIS 2 x 5 matinées consacrées à l’utilisation pratique de la langue pour être plus efficace dans vos activités professionnelles et privées Début des prochaines sessions : 03/12, 10/12 et 7/01

5 langues disponibles

Inscription sur

www.altissia.com

www.cll.be

CLL Brussels Woluwe: 02 771 13 20 CLL Namur : 081 22 30 95 CLL Louvain-la-Neuve : 010 45 10 44

ué Délég mercial com

la stratégie Dans le cadre de us l’entreprise, no commerciale de ssionné pa nt le ta meilleur recherchons le différence. qui veut faire la par la vente et les cial(e) rencontre Le(la) commer afin de on gi ré sa nts de prospects et clie s pour ces publicitaire vendre des espa éditions. nos différentes

Business Unit Manager Nadia Leroy Rédaction Directeur de rédaction Didier Hamann Rédacteur en chef Rafal Naczyk Secrétaire de rédaction Pierre Michel Rouffiange Collaborateurs Benoît July, Sandrine Lana, Elli Mastorou Rédaction References.be Magali Henrard, Evelien Maes, Steven Heyse

EMPLOI OFFRES BUSINESS OPPORTUNITY Incroyable opportunité vérifiable. Internet indispensable. 0498-49.31.31. 1953396 Directeur ch. chauffeur 4 j/S Pensionné. LES BONS VILLERS 1953391 oneclean@oneclean.be AGENCE IMMOBILIERE internat. ERA CHATELAIN située à Ixelles (Chatelain) rech. délégué (é ) commercial statut salarié ou indép. ou stagiaire Infac/ EFPME, ayant bon contact client. et sens des affaires, parl. idéal. FR-EN. Offrons : syst. de rémunération attrayant et évolutif, packages format. ERA BELGIUM quartier de travail agréable à ht potentiel commerciale, ambiance dynamique et cordial ... Env. votre C.V.à chatelain@era.be à l’Att. de Marco Fulci réf. LE SOIR 1953345

EMPLOIS DEMANDES Bachelier en gestion + master en gestion en cours ch. immersion en NL, disp.du L-V en matinée gsm 0495-280.378. 1953448

Sales Assistants Mebruke Ergin Tél. 02 481 15 00 Cécile Knockaert Tél. 02 481 15 86

Annonces téléphonées Tél. 02 225 55 00 Online Sales Director Nancy Werbrouck Internet Sales Manager Kim Claesen

Ing. Com. ULB. Comptable. exp. trilingue, ch. mission à temps partiel en compta/gestion 0479-829.916 183978 Magistrat retraité 71a. ch. trav. juridique ou administratif a effectuer pr le régime volontariat. Tél. 02-762.88.38 1950758

PERSONNEL HORECA

Restaurant Gastronomique à Boitsfort recherche commis de cuisine avec diplôme école hôtelière. Congé samedi midi , dimanche et lundi .Envoyer C.V. à info@lecoriandre.be 1950738 MR/MRS 97 lits à Lasne eng. : un(e) cuisinier(e) 3/4 tps ou tps plein. Contrat employ. indéterm. Conn. normes HACCP. Autonome, expér. en collectif. Pour infos : 02-634.00.00 mail residence.lasnoise@anbet.be 1953265

OFFRES La Quincaillerie réorganise son équipe de cuisine et eng. chef de partie et commis de cuis. Expér. exig. T. mat. 10 à 12h. 02533.98.33. 1952840 Brasserie de l’Alliance, Braine-l’Alleud, rech. chef de rang expérim., dynam., motivé, bon. présentat. et poss. moyen locomot. 02-387.17.20 1953264

Petites annonces à la ligne ou au mm/col ?

Prives et bars rech. HOTESSES de toutes nationnalites, logem. gratuit, horaires au choix, gros gains asurrés. Tél.0493-555.160 1949578

Le Gril aux Herbes à Wemmel ch. 1 responsable de salle (bil NL/FR) 1 commis de salle (bil NL/FR) 1 serveur salle (bil. NL/FR) Tél. 02/460.52.39 demander Aline

Internet Account Managers Sylvie De Vocht, Nicolas Mornard, Karl Van Lathem Tél. 02 482 03 50 Online Sales Assistants Rosette Mukendi Tél. 02 482 03 38

Back-Office Manager Michel Bernard Tél. 02 481 15 29

GENS DE MAISON DEMANDES Travail à la journée

Couple ch. trav. domestique int ou concierge réf. vérifiables.Tél. 0471-43-66-69 1867824

Dame Polonaise avec réf., ch. du travail en titre service. Tél. 0485-480.306 1948894

Le Break de l’Abbaye rech. pour la Sandwicherie personne avec expér. pour mise en place et préparation sandwichs. Se présenter rue St Georges 2a 1050 Bxl. 1950413

GENS DE MAISON

1 DÉCEMBRE 2012

Références SA 86 C bte101 avenue du Port 1000 Bruxelles Tél. 02 481 15 24

autres annonces classées SAUNAS MASSAGES

ENTREPRISES INDUSTRIELLES ET COMMERCIALES

OFFRES

OFFRES

J.F. blonde élégante, SEXY se dépl. pr plaisir partagé. T. 470-604-316

Entreprise à céder. Fonds de commerce: négoce de fournitures de bureau en gros et en détail. Commerce réputé implanté depuis trois générations dans la région de Charleroi. Renseignements : Un dossier complet peut être obtenu sur simple demande CABINET FIASSE Rue Tumelaire, 23 bte 14 à 6000 Charleroi. Tél : 071/31.80.40 Fax : 071/32.22.45 avocat-fiasse@skynet.be 1953201

1938799

DEMANDES Travaux divers

14

Éditeur responsable Rossel Patrick Hurbain 100 rue Royale 1000 Bruxelles

1953555

HORECA

Taverne-restaurant à Bxl. ctre ch. serveur/serveuse Tél. 0473-97.38.40 1952198

02/225 59 87

Direction Vacature et Jobscareer Christophe Glorieux Administrateur délégué Thierry Hugot

Marketing & Research Marketing Manager Gregory Hulstaert B2C Marketeer Émilie Tcherkezian B2B Marketeer Sandrine Kinnard

Fax général 02 482 03 77

Équipe graphique Art Director Pieter Ver Elst Assitant Art Director Jon Troch Graphistes Kenny Caudron, Flor Cobo, Manu Degreef, Patricia Kempeneers

Soc Import-Export des pdts de la mer à BXL cherche Employée pour Service Facturation Envoyer CV + Lettre Motiv à info@maxipesca.be 1951432 Fiduciaire à Uccle rech. secrétaire de préf. bil. fr-néerl pour un temps partiel (4/5), connais. Word, Excel, Internet... Dynamiq., de bonne présentat. et ayt le sens de la rigueur et de l’organisation. Env. CV à : SOFIDO2 sprl rue Victor Allard 201 bte 10 à 1180 Bxl ou mail : f.vanbree@sofido.be 1946857

Publicité Account Managers Ana Alonso Tél. 02 481 15 88 Jean-Sébastien Delporte Tél. 02 481 15 70 Christine François Tél. 02 481 15 85 Lynn Hamaide Tél. 02 481 15 83

Restaur. sit. à Schaerbeek rech. serveuse pr service du soir. Tél. 0479-845.470 1952754 Restaurant prox. de Mons recherche sommelier, minimum bilingue (connaissance néerlandais souhaitée) 0477-59.76.35 ou epmaison@me.com 1953656

OFFRES Votre souhait est de pouvoir continuer à vivre chez vous ? C’est très possible grâce à mon aide ! Je suis une dame expérim. dans l’aide à domicile aux personnes âgées ou dépendantes - Missions de ttes durées , de jour comme de nuit , avec voiture si nécess. T. 0478-630.349 1941594

Bouillon centre Bd Semois, parking, vue dégag. pl. sud., à louer restaurant taverne 28 pl., terrasse ext. couv. 50 pl. T. 0473-33.26.56. 1951720

A céder sté à caract. immobilier sit. ds la prov. de Luxembourg. Le patrim. immob. cpr. 4 appts et 1 magnif. loft de 450m2. Idéal pr second résident. Aucun crédit bancaire en cours. Imm. neuf. Terrain avec 4 pl. à bâtir éventuelles. Prendre contact : écr. Bur. du Journal 1948216

www.references.be


Belgian company located in Louvain-la-Neuve specialized in Human nutrition especially in Baby Milk and other formulated foods for infants and young children. The company is oriented towards export to countries outside EU and is presently recruiting an:

INTERNATIONAL PRODUCT SPECIALIST m/f

BRUSSELS

Excellent writing/editorial skills Ready to travel 15 to 20% of the working time Critical yet constructive sense Ability to make a product presentation to large publics Excellent presentation An experience in the pharmaceutical industry is a plus

YOUR FUNCTION Scientific support to the Exclusive Agents of the various countries Benchmarking and competitive analysis Development of argumentation Elaboration of products brochures for pediatricians Training courses abroad for the Medical Representatives of our Agents Scientific support to our Agents from the corporate office and abroad in the field YOUR PROFILE

SALES I FINANCE & ADMINISTRATION

VENTE, FINANCE & ADMINISTRATION

OUR OFFER

Scientific education such as Bachelor or Master in nutrition or biochemistry, Bio-Engineer or Industrial Engineer with a specialization in Nutrition or equivalent French/English bilingual Meticulous, analytical, accurate and reliable Able to work autonomously

An exciting job in an international environment A permanent employee contract A full training course (theory and practice) An attractive compensation package including a company car and several additional advantages A job in a quiet and pleasant environment with a team of young, dynamic and friendly co-workers

Please send your application with your C.V. and picture to Jessica SOULIE, FASSKA-PAR s.a., rue du Bosquet, 1, 1348 Louvain-la-Neuve or by e-mail to

jessica@fasska.com

INSCRIPTION GRATUITE SUR

www.jobdays.beci.be

Une initiative de :

14122012 En collaboration avec :

86c Av. Du Port 1000 Bruxelles 10:00 -12:30

13:30 -17:00

Des informations pertinentes sur le marché du recrutement ? Références. Dans votre journal Le Soir

Gagnez vous ce que vous méritez ? Références et la KUL ont organisé ensemble, pour la huitième fois d’affilée, la grande Enquête des salaires. Nous y avons traité les données salariales de 45.759 salariés. Le résultat est un formidable outil : le Compas des Salaires. Il vous permet de comparer votre salaire avec celui de collègues qui possèdent le même profil. Evaluez votre salaire, découvrez tous nos articles qui décryptent les résultats de l’enquête ainsi que tous les salaires par fonction et secteur sur

References.be/salaire

Combien gagne le Belge moyen ?

Les 10 diplômes les mieux payés

Un Belge sur deux trouve qu’il ne gagne pas assez OSEZ LE TALENT

www.references.be

1 DÉCEMBRE 2012

15


Les amateurs de chocolat disent que nous avons le meilleur chocolat « Made in Belgium ». Nous sommes convaincus qu’ils ont raison !

Si vous aimez autant l’analyse des chiffres que la qualité du chocolat GALLER, lisez attentivement ce qui suit !

Directeur Administratif et Financier (M/F)

Nous souhaitons un candidat :

Dans le cadre de sa mission, il (M/F) :

Nous proposons :

ALORS ...

16

1 DÉCEMBRE 2012

www.references.be

Tendances 2013 : travailler mieux pour vivre mieux  

L’économie va mal ? Peu importe. Le monde se renouvelle. Et avec lui, le travail se dévêt de ses vieux oripeaux. Entre quête de sens, nouvea...