Page 1

Ouest Amiénois - Somme - Picardie - France

Château des vidames Collégiale Saint Martin

Picquigny


Erigé depuis des siècles sur les hauteurs de la Vallée de la Somme, les vestiges du château de Picquigny restent pittoresques et imposants. Edifié au XIe siècle, puis restauré aux XIVe et XVIe siècles, il fut le témoignage de la puissance des Seigneurs de Picquigny,Vidames d’Amiens.


Dix siècles d’histoire…. Au cours de l’Histoire, la Picardie, terre de frontière, a fait l’objet de nombreuses invasions ennemies. De par sa proximité avec Amiens et sa position stratégique, Picquigny, dès le XIe siècle, fait partie des villes places fortes qui gardent le cours de la Somme. La seigneurie de Picquigny est au Moyen Age l’une des principales et des plus belles du royaume, par son étendue, ses domaines, ses droits singuliers et le nombre de ses vassaux.

Vue profil du siège de la ville d’Amiens, 1597 C. de Chatillon

Extrait de la vue du siège de la ville d’Amiens, 1597

Sceau des seigneurs de Picquigny

Qu’est ce qu’un vidame ? Il s’agit du seigneur qui est chargé de mener l’armée d’un évêque et d’exercer au nom de celui-ci un certain nombre de droits féodaux comme la justice.


Dix siècles de mémoire… Aujourd’hui, les vestiges imposants et pittoresques du château sont en fait le résultat de 1000 ans d’Histoire. Habité du XIe siècle au XVIIIe siècle, le château a subi de nombreuses destructions, remaniements qui ont fait disparaitre ou modifier des éléments. Le château de Picquigny, construit sur les crêtes des falaises de la Somme, est le témoin de la puissance militaire du seigneur.

Dessin de restitution du château, de l’Eglise St Martin et des jardins, vers le début du XVIIe siècle. F.VASSELLE.

Au XVIe siècle, l’insécurité est moins importante dans le royaume de France. Dans ce contexte, le château fort sera transformé en demeure confortable où l’élégance de l’architecture Renaissance s’impose. Le pont levis, symbole de la défense est remplacé par l’actuel ponceau, de grandes fenêtres sont percées, des décorations, moulures, pilastres, chapiteaux sont apportés à la décoration de la façade.

Au XIVe siècle, il s’organise autour d’une cour fermée avec des tours d’angle, barbacane, donjon, logis, communs et basse cour. Le château renferme ainsi l’essentiel de ce qui est utile pour vivre en cas de siège.

Dessin de restitution de la façade sur cour du grand coup de logis aux XVII et XVIIIe siècle. M. EVRARD


La guerre de Cent Ans La Guerre de Cent Ans est une série de conflits qui a opposé la France et l’Angleterre de 1337 à 1453 pour des questions de succession au trône de France. En 1470, Picquigny a été la cible de Duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, décidé à passer la Somme pour s’emparer d’Amiens ralliée à Louis XI. Picquigny et le château sont incendiés. Edouard IV d’Angleterre

Louis XI, Roi de France

Peinture de Jean MAERTEN, la signature du traité de Picquigny

Le 29 aout 1475, c’est à Picquigny, sur l’Ile de la Trève, que fut signé entre le Roi de France et le Roi d’Angleterre le Traité de Paix qui mit fin à la Guerre de Cent Ans. Philippe de Commines raconte cet événement: « Alors fut apporté le missel, et les deux rois posèrent une main dessus, et l’autre main sur la vraie croix.

Et ils jurèrent tous deux de tenir ce qui avait été décidé entre eux une trêve de neuf ans, s’étendant aux alliés de part et d’autre, et l’engagement de procéder au mariage de leurs enfants...»


Collégiale Saint Martin

A. DUTHOIT, la collégiale

Mais le site de Picquigny c’est aussi son élégante Collégiale Saint Martin, qui s’élève au cœur de l’enceinte fortifiée. L’assemblée de Chanoines qui y siégeait encore jusqu’à la fin du XIXe siècle, fut fondée en 1066 par le premier Vidame d’Amiens, Eustache de Picquigny. En pénétrant dans ce remarquable édifice religieux, vous pourrez découvrir son transept du XIIe, sa nef du XIIIe, son imposant clocher du XVIe siècle et la richesse du décor de la chapelle sud liée à son ancienne fonction de chapelle seigneuriale.

La collégiale de Picquigny est un des rares édifices de la Somme à présenter un clocher bâti au dessus de la croisée. De dimensions imposantes et percée de meurtrières la tour avait donc une fonction défensive. Avec votre guide, vous apprendrez que beaucoup d’énigmes architecturales subsistent encore dans cette collégiale. Les fonds baptismaux du XVe siècle.

Voute d’ogives

Curiosité Dans la cave attenant à la collégiale, un passage permet de rejoindre le château. Des inscriptions du XVIIIe siècle nous apprennent que la cave a été donnée aux chanoines, par le seigneur, pour y cacher des objets précieux.


Les TEMPLIERS

Graffitis dans la prison

Qui sont les templiers? Un ordre religieux et militaire qui se consacre à la défense de la Terre Sainte et à la protection des pèlerins.

Les personnages célèbres à Picquigny En avril 1689, Mme de Sévigné a séjourné quatre jours au château de Picquigny. A l’occasion d’une lettre à sa fille, elle y compare le château à celui de Grignan, et y évoque la Somme,

La Marquise de Sévigné

En 1307, les Templiers sont accusés d’hérésie et sur l’ordre du roi Philippe Le Bel, Renault de Picquigny fait arrêter les Templiers établis dans le baillage d’Amiens et les retient prisonniers au château d’Amiens. Les graffitis gravés, encore visibles aujourd’hui dans la prison, sont attribués aux Templiers.

« Nous vînmes ici dans un château, où tout l’orgueil de l’héritière de Picquigny est étalé. C’est un vieux bâtiment élevé au-dessus de la ville, comme à Grignan ; un parfaitement beau chapitre comme à Grignan ; un doyen, douze chanoine ; je ne sais si la fondation est aussi belle, mais ce sont des terrasses sur la rivière de la Somme qui fait cent tours dans les prairies, voilà ce qui n’est pas à Grignan ». En l’honneur de cette femme de lettres, le pavillon de style renaissance, qui sépare le château de la collégiale porte, aujourd’hui, son nom. Henri IV et Richelieu ont également dormi au château de Picquigny.

Le pavillon Sévigné


L’histoire continue... Le château, depuis le XIXs, a subi de nombreuses destructions. Il est alors gagné, au fil des années, par la végétation. Des bénévoles, soucieux de la mise en valeur de son patrimoine, entreprennent tous les samedis et durant deux semaines au mois de juillet des travaux de restauration et d’embellissement du château avec la création notamment d’un jardin des senteurs médiévales. Aujourd’hui, le château de Picquigny est devenu un lieu d’échange et d’expression culturelle.

The castle was built during the 11th century, rebuilt at the 14th and 16th centuries. It was the property of the Lords of Picquigny, « Vidames of Amiens » until the 18th century. The 29th of august of 1475, on the Truce Island in Picquigny, was signed the treaty of peace between France and England : it is the end of the Hundred Years’ War. The church is dedicated to Saint Martin and is located in the precinct of the castle. It was founded in 1066 by Eustache of Picquigny, first Vidame.Today, with the guided tour, you can discover the 12th century transept, the 13th century nave and the apse of the 16th century. Few dates : 1066 : foundation of the church and a first castle 14th : building of the present castle. Templars are jailled at Picquigny. 16-18th : rebuildings and restauration. 1789 : French Revolution. The castle is sold as a National Good. 1906 : the castle is classified as an Historic Monument.


Visites guidées / Guided visits : De Pâques à fin octobre / From april to october sur réservation auprès de l’Office de Tourisme / On booking at the tourism board. En juillet août / In july and august : du mardi au dimanche à 11h, 15h et 16h30 et les jours fériés à 15h et 16h30 / From Tuesday to Sunday, and also on bank holidays

Conception OTCCOA 06/09 Impression : Norsud Saleux 0322890202

Pour tout renseignement / For more informations: Office de Tourisme** de l’Ouest Amiénois 115 Place du Général de Gaulle - 80310 PICQUIGNY Tél / Fax : +33 (0) 3 22 51 46 85 Mail : picquigny.tourisme@wanadoo.fr Site : http://otccoa.com

Brochure Château de Picquigny  

Brochure du château de Picquigny

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you