UV-Presqu'ïle 2022

Page 1



La Presqu'île

© Alexandre Lamoureux

Océan, Brière et marais salants...

G

uérande, capitale d'un territoire aux multiples facettes. Derrière ses remparts qui enlacent la cité sur plus d'un kilomètre, se cachent des ruelles tortueuses où maisons de granit et à colombages se côtoient. Du haut de la porte Saint-Michel, la presqu'île, dont l'océan et les marais marquent le caractère, s'étale. À vue, un quadrillage coloré, minutieux et ancestral, blanc lumineux au zénith, violet au coucher. C'est ici que le sel se récolte depuis des siècles et forment de petites pyramides alignées au coeur des miroirs d'eau. Sur le littoral, l'élément central de la Côte d'Amour : la baie de La Baule. Ses traditionnels clubs de plage et ses cabines colorées offrent aux vacanciers de quoi s'adonner aux activités nautiques ou au farniente. Aux grandes marées,

la plage du quartier Benoît est un lieu prisé pour la pêche à pied quand au large, les cargos et les bateaux de plaisance se fréquentent. Repère des férus de courses hippiques, le coin est aussi propice à la flânerie, une glace ou une niniche à la main. Du côté de Batz-surMer, voilà la Côte Sauvage et ses criques aux noms enchanteurs. On vit au gré des marées, on longe le chemin côtier vers Le Croisic comme une invitation à la contemplation. Les plus sportifs, eux, y feront leur footing matinal, pleurs des mouettes en fond sonore. Pendant ce temps, des milliers d’oiseaux migrateurs viennent en villégiature admirer les marais de Brière. L'immense poumon de verdure qui se déplie sur 20 200 ha est le deuxième plus grand marais de France.



Les marais salants

© Oscar Dominguez

Pays blanc

F

açonnés par la main de l'homme et par l'océan, les marais salants de la Presqu'île de Guérande, que l'on appelle aussi « pays blanc », dessinent un paysage en patchwork merveilleux. Une prairie marine de plus de 2000 ha aux formes variées où la lumière changeante au fil de la journée ajoute du charme au décor. Derrière ces effets pittoresques se cache un univers minutieux à l'équilibre parfait installé depuis l'Âge de fer. La technique actuelle de récolte perdure d'ailleurs depuis le IXe s. et seule la brouette est venue moderniser le processus. Le processus, le voici : par le jeu des marées, l’eau pénètre dans les traicts avant de s’engouffrer de bassins de décantation en

bassins de décantation, dédale de miroirs d’eau, pour finir dans les oeillets. Là, les paludiers cueillent chaque jour de la belle saison la fleur de sel à la surface de l’eau, avant de détacher les cristaux de gros sel du fond. Impossible de ne pas s'émerveiller devant ce savoir-faire ni de s'enthousiasmer face la richesse de la faune et de la flore, qui trouvent là un site idéal pour s'épanouir. Entre armoise et salicorne, plus de 70 espèces y nichent, rejointes chaque année par des centaines d’espèces d’oiseaux migrateurs du Grand Nord. À visiter pour tout savoir sur les marais salants : Terre de sel à Guérande (voir p. 19) - Le Musée des marais salants à Batz-sur-Mer (voir p. 20)



La Brière

© Arnaud Glize

Roseaux et chaumières

L

e Parc Régional de Brière (54 800 ha), créé en 1970, est l'un des plus anciens de France. Deuxième plus grand marais (20 200 ha) après la Camargue, cet espace naturel modelé par l’homme est reconnu au niveau national, européen et mondial, pour ses paysages mais aussi pour sa biodiversité. De l’estuaire de la Loire à celui de la Vilaine s'étend un territoire d'eau, de prairies inondables, de haies vives et basses, de roselières, de champs, de mares, de fermes et de villages. Dans l'un d'eux, Kerhinet, il fait bon se promener à pied et découvrir les chaumières, ces maisons typiques aux toits de tiges de roseaux. À côté, le port de Bréca propose des balades en chaland, la fameuse barque locale. Au cœur du Parc brièron, le port de Rozé, hier épicentre du commerce de

la tourbe, invite aujourd'hui tous les amoureux de la nature à observer, depuis le belvédère, canards, gorgebleues, hérons, bruants des marais. Pour les marcheurs, les cyclistes et les cavaliers, les itinéraires balisés offrent un dépaysement complet. Après tous ces efforts et ces plaisirs pour les yeux, il est conseillé de succomber aux saveurs gourmandes des plats brièrons (cuisses de grenouilles, anguilles...). Par exemple dans l'une des meilleures tables du département, La Mare aux Oiseaux, installée à Saint-Joachim et étoilée au guide Michelin. Le Parc propose de nombreuses animations sorties et visites : les rendez-vous du Parc / parc-naturel-briere.com Office de tourisme de Brière / Maison du Parc village de Kerhinet, Saint Lyphard. T. 02 40 66 85 01 ou www.labaule-guerande.com


La Presqu'île Visiter

La Baule Visites guidées et Chapelle Sainte-Anne

© Pedro Loustau

T. 02 40 24 34 44 - labaule-guerande.com

L’année 1879 marque la naissance de la cité balnéaire par l’arrivée du train. Alors, la richesse esthétique de la station se révèle avec les villas. La visite "quartier du centre-ville : Villas et architecture" permet de découvrir ces demeures nichées ici et là entre deux immeubles modernes. La Chapelle Sainte-Anne, autre beau repaire de la ville, accueille cet été le festival Ecrivains en bord de mer du 8 au 10 juil. et l'exposition Gainzb’art, l’homme à la tête de l’art du 16 juil. au 4 sept.

Tropicarium Bonsaï

© Tropicarium

Route de Brédérac. Ouv. 9h-12h/14h-18h tlj, sauf mer. d'avril à sept. Fermé mer. et dim. d'oct à mars. T. 07 50 06 79 08 - bonsai-plante-tropicale.fr

Essences européennes, indonésiennes, japonaises... Ici, la famille Hérin ouvre les saveurs de son jardin d'avril à octobre pour se ressourcer dans la végétation et découvrir gros bonsaïs et plantes exotiques logés dans une serre de 600 m2. L'été, le parcours botanique permet de se faufiler, tel un explorateur, entre 2 000 espèces de plantes et... quelques mygales.


Le Pouliguen

Guérande

Le Musée Bernard Boesch

La vieille ville

35, rue François Bougouin. Ouv. tlj de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30. Fermé le lundi. T. 02 40 01 53 08

Peintre et architecte, Bernard Boesch a légué sa villa et ses collections à la ville de La Baule. On y visite donc l'exposition permanente qui présente ses œuvres mais aussi des expositions toute l'année de peintures ou sculpteurs en résidence. Cet été, la collection de l'ancien galeriste Michel Bohbot sera à l'honneur.

T. 02 40 24 34 44

Ceinturée de remparts, Guérande abrite des petites rues tortueuses où se cachent de jolies demeures et une collégiale, illustre témoin de l’architecture « illusionniste » du XVe/ XVIe s. Au milieu de ce passé prestigieux, on peut jouer en famille ou entre amis à "La cité des défis" pour arpenter la ville fortifiée autrement.

Terre de sel

Les grottes et les criques

Pradel, route des marais salants. Ouv. tlj en juil-août 9h30-19h30. T. 02 40 62 08 80 www.terredesel.com

Entre le centre-ville du Pouliguen et Batz-sur-Mer, en contrebas des falaises, des criques sauvages et une vingtaine de grottes à découvrir. Loin du flot des vacanciers (si vous arrivez les premiers !), les criques sont idéales pour le farniente. Carte à télécharger sur labaule-guerande.com

Le travail des paludiers, le fonctionnement des marais, les plantes comestibles, la faune et la flore, tout se découvre ici. Tous les jours, plusieurs visites guidées sur réservation sont disponibles, accompagnées d’un paludier ou d’un guide naturaliste pour une grande balade en famille, sensorielle et

Le Croisic

© Emmanuel Berthier

Marais salants

© Simon Bourcier

© Alexandre Lamoureux

Crique - Le Pouliguen

ludique, au milieu des œillets et loin de la foule. Les amoureux de la nature sont servis. Aussi : exposition permanente (photos, outils, film...) et boutique (vente directe, produits du terroir...).

Le Croisic Petite cité de caractère T. 02 40 23 00 70

Entre l'océan Atlantique et la baie du Traict, l'ancienne cité aux maisons à pans de bois se parcourt en long, en large et en travers. NotreDame-de-Pitié, son église de granit datant de la fin du XVe siècle se visite avant de parcourir les rues courbes et carrefours médiévaux qui mènent au port. Le longer reste le meilleur moyen de sentir l’âme des lieux, entre pêche et activité maritime pour certains, plaisance et détente pour d'autres. Ensuite, on file admirer la côte sauvage et pourquoi pas, sillonner l’ancien sentier des douaniers.


20

L’Océarium

Avenue de Saint-Goustan Ouv. en juil. et août de 10h à 20h puis voir sur oceariumcroisic.fr. T. 02 40 23 02 44

Des mers chaudes des récifs coralliens aux abysses du Pacifique, des côtes atlantiques à la Méditerranée, c'est au total 4000 espèces (requins d’Australie, pieuvres, tortues vertes...) qui représentent les eaux du monde. Aussi : nurserie d’hippocampes, homards, raies et manchots du Cap.

Les jardins de la mer Avenue de Saint-Goustan. Renseignements : www. lesjardins-delamer.fr ou 09 75 75 84 07

Cueillette des algues alimentaires ou ateliers cuisine, le programme est riche ! Sept hectares naturels protégés et alimentés directement par la mer depuis plus de 500 ans pour un lieu unique dans le département.

Église Saint-Guénolé

Batz-sur-Mer Musée des marais salants

Place Adèle Pichon. Ouv. juil. août : tlj 10h-19h. T. 02 40 23 82 79

Au cœur d’anciens entrepôts à sel, on s'intéresse à l’évolution des marais de Guérande et à l'histoire du sel. Pour restituer l’intimité du pays et des gens d'ici, le musée allie l'émotion esthétique (costumes...) et la précison des faits (films d'archives...).

Le grand Blockhaus Côte sauvage. Ouv. d'avril à nov. de 10h-19h. T. 02 40 23 88 29

Cet ancien poste de commandement du mur de l’Atlantique est resté dans son jus. Aujourd'hui, on y retrace - à l'aide d'objets personnels, reconstitutions, maquettes et souvenirs des vétérans français, américains mais aussi allemands l’histoire de la Poche de

La Turballe - Dune de Pen Bron

Saint-Nazaire, dernière libérée de France le 11 mai 1945.

L'église Saint-Guénolé Centre bourg. T. 02 40 23 92 36

De pur style breton, le clocher de cette église du XVe s. culmine à 56m et offre l'un des plus beaux points de vue du coin.

La Turballe Le port Après la visite du musée de la pêche qui nous apprend les différents types de bateaux et techniques de pêche utilisées, on file sonder le sardinier "Au gré des Vents". Ensuite, on poursuit l'exploration d’un des plus importants ports de pêche français de la Côte Atlantique. Pour continuer à faire connaissance avec la flottille, les installations, les habitudes du lieu, on sillonne les quais.

© Alexandre Lamoureux

L'Océarium

© Alexandre Lamoureux

La Presqu’île > visiter

© Aquapress

20


Herbignac

Château de Ranrouët

Route de Ranrouët. Ouv. tlj en juil. et août .10h-19h. T. 02 40 88 96 17

Entourée de chênes centenaires, cette forteresse à fière allure avec ses six tours imposantes. En saison, on y plonge le visiteur dans le Moyen-Âge à travers des animations et des visites thématiques pour mieux découvrir ce magnifique vestige qui commandait l’entrée de la Presqu’île de Guérande du XIIIe au XVIIe s.

Les Jardins du Marais Chemin de Mintré - Hoscas. Ouv. tlj d'avr. à nov. de 15h à 20h. T. 02 40 91 47 44

Ouverts à la visite depuis 1996, les jardins d'Yves Gillen, nés d'une parcelle en friche et cultivés sans produits chimiques, sont un vrai plaidoyer pour le vivant. Un paradis vert où on apprend le potager et la biodiversité.

Saint-Lyphard Le village de Kerhinet Informations au 02 40 24 34 44

L'architecture briéronne à son sommet ! Accessible toute l'année, ce village aux belles demeures coiffées de chaume offre une superbe interprétation de la vie traditionnelle en Brière. Cette année, un jeu de piste virtuel "Kerhinet et le Trésor du Pays Noir" est proposé.

Saint-Joachim Île de Fédrun T. 02 40 22 35 84

Saint-Joachim se compose de 7 îles dont Fédrun. Dans cette partie de la Brière, la pierre étant plus rare que dans les terres de Brière, les maçons des îles alliaient le moellon à la paille, rendant nécessaire la protection des chaumières à la chaux. On peut en visiter une au 207 rue du Chef de l'Ile pour découvrir un intérieur traditionnnel.

Le port de Rozé

Saint-Malo-deGuersac Le port de Rozé Rozé. T. 02 40 91 53 53

Hier épicentre du commerce de la tourbe, le port de Rozé est aujourd'hui un passage obligatoire pour les amoureux de la Nature. Du haut de son récent belvédère (ouvert tous les jours) de 24 mètres, parfaitement intégré à la végétation environnante, le panorama est exceptionnel sur les marais de Brière. En bas, on embarque dans un chaland pour une virée. L'immersion se poursuit à une centaine de pas où la réserve naturelle régionale Pierre Constant offre plusieurs niveaux d'observation. Jumelles autour du cou, on entame une partie de cache-cache avec les occupants volants du lieu (spatules, canards, gorgebleues, hérons...) avant d'aller jeter un œil à l'exposition. Préservé, le coin invite à la déconnexion.

© Saint-Nazaire Agglomération Tourisme

Kerhinet

© DR

© DR

Le château de Ranrouët



La Presqu'île Se balader

Pornichet

© Office de tourisme de Pornichet - C. Loret

Les villas www.pornichet.fr Office du tourisme 02 40 61 33 33

Station renommée à la Belle Époque, Pornichet dispose d'un riche patrimoine balnéaire. Des villas majestueuses, merveilles d'architecture, y campent. Difficile d'ignorer la façade blanche ornée de sirènes d'une des plus célèbres, Ker Souveraine sur le bd des Océanides. Plusieurs visites commentées dont Villas Belle Époque sont proposées toute l'année.

© Office de tourisme de Pornichet

Du remblai au sentier côtier, en passant par le port Sur le port de plaisance, point de départ des activités nautiques en tout genre, on s'amuse à regarder les différents modèles de bateaux. Pour la grande balade, on file pointe du Bé pour entamer le sentier côtier qui, en 13 km, vous conduira jusqu'à SaintNazaire. Au large, les îles des Evens ou Baguenaud se dévoilent quand à marée basse et au milieu des rochers, on s'adonne à la pêche à pied.



Piriac-sur-Mer

La Baule

Le Pouliguen

Assérac

Ouv. mai à sept. de 8h à 20h30 en semaine et de 9h à 20h30 le week-end.

La Chaloupe sardinière

T. 02 40 24 34 44

Avril à sept. T. 02 40 24 34 44

Parc des Dryades

Après avoir exploré La Baule-les-Pins, on se rend dans ce joli parc inauguré en 1923 où poussent plus de trois cents arbres. En soirée, l'amphithéâtre accueille différents événements festifs (Dryadestivales...). En journée, l'ambiance est à la tranquillité et idéale pour la lecture. Les enfants, aussi servis, trouveront une aire de jeux.

La forêt d’Escoublac T. 02 40 24 34 44

Plantée au XIXe s. pour enrayer l’avancée des dunes, cette pinède de 47 hectares surplombe la ville. Pour les pauses, on trouve facilement des aires de pique-nique, entourées d'essences d'acacias, d'aulnes et de pins divers. Les sportifs, eux, trouveront un parcours de santé (40 agrès) dans la partie ouest de la forêt.

Embarquez à bord du vieux gréement Poulligwen, réplique d'une chaloupe sardinière du XIXe siècle, pour des sorties en mer contées.

Le Croisic La côte sauvage T. 02 40 23 00 70

Du Croisic au Pouliguen, on découvre une côte ciselée toute de granit vêtue que l'on soit à pied ou à bicylette. À marée basse, on accéde à la myriade de petites criques pour envisager une baignade.

La Turballe Pen Bron

Entre La Turballe et les marais salants de Guérande, un grand cordon sablonneux s'étire le long du traict du Croisic. Un morceau de bout du monde et une magnifique plage pour les naturistes mais pas que.

Baie de Pen Bé Composée de 6 plages (dont la plus connue « La baie des Dames »), la baie de Pen Bé n'est pas qu'un coin idéal pour la baignade. Elle abrite aussi une forte activité conchylicole (moules, palourdes, huîtres...). Le randonneur trouvera, de Pointe Noire à la baie de Pont Mahé, un excellent terrain de jeu aux mille parfums mêlant la lande à la mer.

Piriac-sur-Mer La ville et la côte T. 02 40 24 34 44

Très marquée par ses origines bretonnes, tant dans son architecture que dans les noms des rues, cette petite cité de caractère a séduit avant nous des écrivains voyageurs du XIXe s. En balade sur le port ou dans les ruelles fleuries, l'invitation à la flânerie est totale. Plus loin, le chemin douanier mène vers une côte dentelée et des paysages pittoresques.

25

© Alexandre Lamoureux

La côte sauvage

© Alexandre Lamoureux

La forêt d'Escoublac

© Pedro Loustau

La Presqu'ïle> se balader


Les bons plans Restaurants

Pornichet Le Récif

© Le Récif

112, av. de Bonne Source sur la plage. Ouv. d'avril à oct. de 11h3à à 21h Pas de réservation. T. 02 40 61 61 20

Dès 11h30, on se presse dans cette cabane de plage. Les places sont chères et à peine installé sur la terrasse en pilotis on comprend pourquoi. D'abord la vue, sublime, vers le large et tous les possibles. Ensuite, la carte locavore et gourmande du chef : tartare di Vitello de Brière, sauce tonnato de la Turballe, grenailles rôties, panzanella. Vins sains. Budget : 15-35 €

La Baule Le Castel Marie-Louise

© Fabrice Rambert

1, avenue Andrieu. Ouv. mer.-dim. soir et dim. midi. L'été, ouv. tlj midi et soir. T. 02 40 11 48 38

Les assiettes étoilées du chef Éric Mignard et de son adjoint Jérémy Coirier se parent de tradition et de touches créatives. Aux beaux jours, au pied du manoir, le pigeon de Mesquer bien élevé, cuisse confite aux aromates, maïs et jus parfumé au café grand cru se savoure dans le parc arboré. Budget : 68-150 €


Ko Iki 21 avenue Louis Lajarrige. Ouv. en saison lun.-sam. midi et soir. Fermé mer. soir. T. 02 40 91 94 23

Avenue Lajarrige, un air de Japon. Le cadre est minimaliste avec ses tables en bois. On s'y sent bien et on débute les hostilités par quelques gyoza, les fameux raviolis nippons. Dans les bols ensuite : Tori ume chasuke (poulet, shiso et prune sur riz au bouillon dashi). Budget : 15-30 €

Le Derwin

L’Estacade

Baie du Derwin. Ouv. tlj midi et soir en saison. Fermé mar. Fermé de nov. à mars. Pas de réservation. T. 02 40 23 90 06

4, Quai du Lenigo. Ouv. en saison tlj midi/soir en saison. Fermé mer. et jeu. T. 02 40 23 03 77

Depuis 1955, la foule s'y presse (et attend patiemment). Bref, c'est l'engouement pour déguster les célèbres "moules Derwin" et leur sauce fromage mais aussi pour une galette ou des étrilles. Un passage obligatoire juste au-dessus des rochers et face à la mer. Budget : 15-30 €

Sur les quais et face à la pointe de Pen Bron, les assiettes du chef Charles Beckel se garnissent d'une cuisine de haut niveau: poisson de la criée rôti sur la peau, épinards et grenailles, réduction d’échalotes au muscadet. En salle, Laura Le Cann sert tout sourire. Budget : 25-68 €

Le Croisic Tante Germaine

Batz-sur-Mer L'Aporrhais 20 Route de la Govelle. Ouv. en saison du mar. au dim. midi et soir. T. 02 40 23 39 64

L'Aporrhais est un mollusque gastéropode que l'on trouve (rarement) sur les plages locales. Ici, c'est un restaurant où l'on sert (constamment) de bons plats. À deux pas de la fameuse plage de la Govelle, au cœur de la côte sauvage, on apprécie l'assiette de grosses crevettes ou la casserole marinière (mélange de moules, coques et palourdes). Budget : 15-70 €

Tante Germaine

L'Estacade

Guérande Brut 16 Rue des Prés Garnier. Ouv. mer.-dim. midi et soir. T. 02 40 42 33 10

À Saillé, au cœur des marais salants, ce restaurant gastronomique, abrité dans une jolie maison blanche et mené par le chef Justin Zumkeller, propose une cuisine inspirée qui sublime les produits. Dans la belle vaisselle : poulpe, herbes et asperges. Pour le sucré, on saute sur le soufflé du moment. Budget : 39-75 €

© L'Estacade

À quelques mètres de l’agitation portuaire, la tradition bretonne domine (dentelles, meubles traditionnels, assiettes murales). Les billigs y fabriquent des galettes impeccables, craquantes et bien garnies. Très bon accueil pour cette adresse prise d'assaut qui fête ses 70 ans. Budget : 10-20 €

© DR

Ko Iki

© DR

31, rue de l’Église. Ouv. en saison tlj midi/soir en saison T. 02 40 23 23 78


La Presqu’île > les bons plans Gout'thé

Assérac

30 Rue de Saillé. Ouv. mer.-sam de 10h à 19h et dim. de 10h à 19h. T. 02 40 01 88 83

Les pieds dans l'eau

qui dévoilent la richesse des saveurs locales. Le duo d’anguilles et cuisses de grenouilles en persillade ou la daube de sanglier aux pâtes fraîches sont à apprécier. Budget : 20-50 €

Plage de Pont-Mahé. Ouv. mer.-dim. midi et mer.-sam. soir. T. 02 51 10 21 20

À l'entrée des remparts (mais en retrait de l’artère principale), on s'installe sur la terrasse de cette petite adresse à l’ombre du tilleul. Au déjeuner, on avale une salade poulet, asperge et fraise. L'après-midi, place aux pâtisseries et au thé glacé. Budget : 10-15€

Logé dans la pinède, la mer en vis à vis, ce bar restaurant a tout pour offrir les meilleurs coucher de soleil. Les yeux vers l’horizon infini, le tataki de thon et sa salade de wakamé ou le bar entier à la plancha s'apprécient sans se mériter ! Une cuisine simple, bien faite dans un cadre d'exception. Budget : 16-30 €

La Turballe

Saint-Joachim La Mare aux Oiseaux 223, rue du Chef de l’île. Ouv. jeu.-dim. midi mer.-dim. soir. T. 02 40 88 53 01

Maju

Passé par l'école Ferrandi, Julien Baradel a fait ses armes dans plusieurs étoilés. L'araignée de mer, asperges vertes, combava, gingembre prouve la volonté moderne et décomplexée de sa cuisine, excellente. À savourer dans un intérieur élégant avec les baies vitrées qui donnent sur le port. Budget : 38-63 €

L'auberge de Bréca

Saint-Lyphard

© DR

18 quai Saint-Paul. Ouv. mer.dim. midi et mer.-sam. soir. T. 02 40 23 30 29

Illustre chef avant gardiste local, Éric Guérin continue de donner à son étoilé les parures d'un refuge pour gastronomes. Les chanceux de passage continuent de se réjouir des alliances audacieuses où chaque bouchée s'apprécie et chaque saveur éblouit. Des instants rares, à chérir, pour par exemple découvrir ce prélude : l'aiguillette de maquereau juste cuite, poireaux de producteurs, confiture d’églantine et gwell de la Ferme du Bois Joubert. Budget : 62-120 €

L'auberge de Bréca

Maju

Un ancien relais de chasse typiquement briéron ! La chaume qui le couronne le prouve tout comme la grande cheminée, les poutres, les meubles cirés et le jardin luxuriant. Dans les marmites, même authenticité : des plats

La Mare aux Oiseaux

© Saint-Nazaire Agglomération Tourisme

352, Village de Bréca. Ouv. mar.-dim. midi et jeu.sam. soir. T. 02 40 91 41 42

© DR

28



30

La Presqu’île > les bons plans

Bars La Baule

Le Gatsby bar

Lieu tenu secret ! Ouv. mer.-dim. de 18h à 2h. legatsbybar.com

Pour accéder à ce nouveau bar clandestin, il faut s’inscrire sur le site internet afin d’obtenir l’adresse et le code d’accès, puis passer à travers une porte cachée. Une fois à l'intérieur, excellents cocktails et spiritueux dans une ambiance prohibition des années 20.

La P’tite Case Port de Plaisance de Pornichet. Ouv. tlj en juil. et août à partir de 17h30. T. 02 40 61 13 02

Dans cette rhumerie colorée, la terrasse s'étale sur le port de plaisance. Mojito, daïquiri ou bière à la main, on profite des concerts qui se succèdent chaque weekend. Pour accompagner les potions, les accras sont excellents.

Le Pouliguen Les Moussaillons

Animal Café

10 avenue Louis Lajarrige. Ouv. mar.-sam. de 8h30 à 18h30. T. 02 53 19 64 22

Coffee shop à la décoration foisonnante (thématique jungle/savane), l’Animal Café est un nouveau venu. Le matin, petit déjeuner classique et le midi, offre de snacking. L'après-midi,on prend un chaï latte et un cake citron.

Pornichet Le Bidule 122, av. de Mazy. Ouv. mar.sam. de 10h à 13h30 puis de 17h30 à 21h. Dim. de 10h à 14h. T. 02 40 61 03 54

Dans cette célèbre cave à vin, deux choix s'offrent à vous : muscat de Rivesaltes ou banyuls ? Autour des tonneaux, on y cultive joie et bonne humeur à l’heure de l’apéro.

11, quai Jules Sandeau. Ouv. tlj de 8h à 2h T. 02 40 42 23 79

Repris par les patrons de la P'tite Case, l'adresse assoit encore un peu plus sa réputation. Le long du port, on s'y installe avec ses amis jusqu'au bout de la nuit. En journée, on prend une grenadine et le pouls de la vie pouliguennaise.

Le Croisic Mojito Bar Plage de Saint-Goustan. Ouv. d'avril à sept. à partir de 17h. (Ouverture selon la météo) T. 06 08 09 19 17

Les tongs dans le sable et les fesses posées sur un siège coloré, on accompagne la boisson phare de cette baraque de plage avec une rillette de thon et autres tapas. Amical, festif, décontracté.

La Turballe Le Cap 270

1, quai Saint-Pierre. Ouv. lun.jeu. de 7h à 22h, ven.-dim. 8h à 0h. T. 02 40 19 69 29.

Terrasse ensoleillée tournée vers le large et clientèle tournée vers la joie. L'équipe est aux petits soins et programme bien souvent des concerts. Conclusion : y siroter un demi ou un cocktail est fortement conseillé.

Piriac-sur-Mer HPP & Royal Canot 3 quai de Verdun. Ouv. en saison tlj jusqu'à 2h. T. 02 40 60 14 41

Après la balade dans la petite cité, l'endroit est parfait pour tchatcher, faire des plans sur la comète ou bronzette. Juste en face du port de plaisance, l'ambiance est à la détente l'après-midi. Concerts les soirs d'été.

Mesquer Le P'tit Caboulot Rue de Kerdandec. Ouv. tlj. en juillet et août de 9h à minuit et fermé le lundi midi. T. 06 67 77 43 15

Sur la plage de Sorlock, le jazz sous toutes ses formes sonne au rythme des vagues quand vient l'heure de l'apéro. À la même heure, large choix de tapas pour escorter le liquide. Midi et soir, on y mange aussi très bien.