__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1


Nantes

© Franck Tomps-LVAN

La belle audacieuse

«

Nantes : peut-être avec Paris, la seule ville de France où j'ai l'impression que peut m'arriver quelque chose qui en vaut la peine, où certains regards brûlent par eux-mêmes de trop de feux [...], où pour moi la cadence de la vie n'est pas la même qu'ailleurs, où un esprit d'aventure au-delà de toutes les aventures habite encore certains êtres, Nantes, d'où peuvent encore me venir des amis. ». Impossible de contredire ce passage de Nadja, publié en 1928 par André Breton tant Nantes est cette ville qui bouillonne, qui s'active, qui ose. Incarnation de cet esprit, l’île de Nantes où stationne le grand éléphant et le carrousel, offre un mariage entre modernité et patrimoine : les lieux de culture, les loisirs et

les logements ont succédé aux chantiers navals, éteints depuis 1987. Ailleurs en ville, monument phare du patrimoine urbain, le château des ducs de Bretagne s'impose quand la cathédrale, majestueuse, se refait une santé suite au récent incendie. Partout, été après été, la ville vit au rythme du Voyage à Nantes dont les oeuvres contemporaines nourrissent le dynamisme éclectique qui souffle sur la métropole. Entre deux visites, les terrasses déployées sur les bords de l'erdre comme de la Loire accueillent les assoiffées. Les parcs et jardins, eux, qui continuent de fleurir ici et là, invitent à la détente et soulignent la dimension écologique de la cité.


Nantes Visiter

Château des ducs de Bretagne

©LVAN DR

4, pl. Marc Elder. Ouv. cours/remparts tlj 8h30-19h, juil. août 8h30-20h, Accès libre. Château/musée : mar.-dim. 10-18h, juil.août : tlj 10h-18h. T. 0811 464 644

Forteresse et palais, le château fut édifié par François II, père d’Anne de Bretagne. Entre majesté du lieu et finesse des sculptures de tuffeau, l’endroit est saisissant. Depuis 2007, le musée d’histoire de Nantes dresse un portrait de la ville depuis ses origines jusqu’à la métropole d’aujourd’hui. Jusqu'en novembre, l'artiste plasticien béninois Romuald Hazoumé expose une vingtaine de pièces pour Expression(s) décoloniale(s). Cet été, le public pourra également voter entre trois parfums composés spécialement par des "nez" pour interpréter la ville.

Les Machines de l’île

© DR/LVAN

Bd Léon Bureau. puis voir lesmachines-nantes.fr T. 0810 12 12 25

Incontournable folie créatrice de François Delarozière et Pierre Orefice sur l'île de Nantes. La galerie accueille deux hérons gigantesques, une araignée, des plantes mécaniques et un caméléon (nouveauté !). Un éléphant de bois et métal de 12 m prête son antre pour un voyage sur le site des chantiers. Le carrousel des mondes marins (25 m de haut) vous embarque pour un voyage incroyable sur le dos d'un poulpe, d'un bateau ou d'une créature des abysses.


Cathédrale SaintPierre et Saint-Paul Place Saint-Pierre. Intérieur fermé jusqu'à nouvel ordre.

Malheureusement, après l'incendie de l'été 2020, vous ne pourrez pas accéder à l'intérieur de ce joyau du gothique flamboyant. De l'extérieur, la remarquable cohérence de style, bien que la construction se soit étalée de 1434 à 1891 (457 ans !), émerveille.

Place Royale Sur la fontaine de la place, un navire naufragé s'impose. Œuvre du sculpteur Ugo Schiavi, Le Naufrage de Neptune symbolise l'histoire de la ville, ses activités maritimes et la violence des phénomènes naturels.

Place Graslin Cet été, l'une des principales places du centre-ville sera sportive ! Au pied du théâtre, les promeneurs et les athlètes seront amenés à se rencontrer autour d’un track (terrain en forme d’anneau de course) dessiné sur la piste. L’occasion de mettre à l’honneur une

discipline effervescente, revenue en force ces dernières années : le Roller Derby. Un point de prêt de roller/patins à roulettes sera installé.

Le Planétarium 8, rue des Acadiens T. 02 40 73 99 23

Sous la voûte du dôme, on rêve et on s'instruit sur les étoiles et les planètes. Cette saison, partez en immersion dans l'univers de Jules Verne avec le film Voyage à travers l'impossible. Séances 7j/7 dans la limite des places disponibles.

Le lieu unique 2, rue de la Biscuiterie Ouv. (exposition) juil.-août tlj de 10h à 19h. T. 02 40 12 14 34

L’ancienne biscuiterie LU est aujourd'hui Scène Nationale. Arts vivants, arts plastiques, conférences mais aussi un café, un resto et un hammam font l’âme du lieu. Jusqu'au 29 août, l'exposition UFA - L'Université des Futurs Africains, invite des artistes du continent qui, à partir d’une approche critique de la notion de futur, se demandent de quels savoirs

Le Temple du Goût

© DR

Théâtre Graslin

©Martin Argyroglo

© Marc Domage

La Cathédrale Saint-Pierre

et de quelles histoires nous avons besoin pour imaginer les mondes de demain.

Le Hangar à bananes 21, quai des Antilles. www.iledenantes.com

Le Hangar à bananes ce sont des restos, des bars, des boîtes de nuit mais aussi une galerie d'art, la HAB Galerie. Jusqu'au 26 septembre, on peut y visiter l'exposition Travailler le dimanche de Gilles Barbier, véritable déambulation dans un univers de mots, de gouaches, de rêves, de digressions qui dévoile les obsessions et multiples supports de l'artiste.

Le Temple du Goût Île Feydeau, 16 allée Duguay-Trouin. Horaires : www.nantes-tourisme.com

Magnifique hôtel particulier du XVIIIe s., classé monument historique,le Temple du Goût prète ses vieilles pierres à la création contemporaine. Cet été, l'artiste Bianca Bondi produit une installation in-situ inspirée de l’histoire de la ville qui interroge notre rapport aux vivants et aux mondes des esprtis.


Mémorial de l’abolition de l’esclavage Quai de la Fosse. Accès libre, fermé la nuit.

Inauguré en 2012, le Mémorial de l’abolition de l’esclavage se situe au point de départ et d’arrivée du commerce triangulaire nantais. Jadis premier port négrier français, Nantes livre ici une promenade/ hommage le long de la Loire scandée en trois étapes : le parcours commémoratif, le parcours méditatif et l’espace historique. Édifiant.

Muséum d’histoire naturelle

12, rue Voltaire Ouv. juil.-août tlj de 10h à 18h T. 02 40 41 55 00

Le muséum allie élégance moderne et structures à l’ancienne qui en font le charme : vitrines en bois, grande verrière. Une des plus importantes collections ornithologiques de France, les traditionnels squelettes de baleine et d’éléphant ainsi que le vivarium réjouiront petits et grands. Jusqu'au 22 mai 2022, l'exposition

Intelligences, différentes par nature, met en avant la capacité des animaux et des plantes à communiquer, s'adapter, comprendre. Deux autres expositions seront visibles cet été : Noir comme Vénus de Sophie KeraudrenHartenberger et Le Règne du silence de Fabrice Azzolin.

Musée d'arts

10, rue Georges Clemenceau. Ouv. juil-août : tlj 10h-19h. Nocture jusqu'à 22h le jeudi.

Le musée d'arts abrite des collections anciennes (Tintoret, Georges de La Tour...), des collections modernes (Picasso, Léger, Kandinsky...) et des collections contemporaines (Nan Goldin, Claude Cahun...). Le tout dans un écrin magnifique, dont le Cube, espace moderne qui abrite l'art d'aujourd'hui. Cet été, l'expositon Hypnose couvre tout le champs des arts visuels et vivants, de Gustave Courbet à Auguste Rodin, en passant par Salvador Dalí ou encore Fritz Lang. Le parcours s'achève Chapelle de l'Oratoire avec l'installation de Tony Oursler.

Le Chronographe

89

© Régis Routier

Musée d'arts

© C.Clos

Muséum d'histoire naturelle

© Patrick Jean

Nantes>visiter

Musée Jules Verne

3, rue de l'Hermitage. Ouv. : jeuil. et août de 10h à 13h et 14h à 19h. T. 02 40 69 72 52

Dans cette maison de la fin du XIXe s. consacrée à l'écrivain nantais : l'univers des voyages extraordinaires. Cet été, découvrez les paysages de Loire à travers les yeux de Jules Verne et descendez au jardin pour une immersion végétale en écho aux romans de l’écrivain.

ESCAPADE À REZÉ Le Chronographe 21, rue Saint-Lupien, Rezé. Ouv. mar.- dim. de 14h à 18h, juil.-août : mar. -dim. 14h-19h T. 02 52 10 83 20

Inauguré en janvier 2017, le centre d'interprétation archéologique prend place sur le site de Saint-Lupien, extraordinaire quai antique situé au nord de Rezé et qui fait l'objet de fouilles depuis le XIXe s. Une exploration du site et des ateliers pour partir à la découverte de l'histoire du territoire et de l'archéologie.

En période de crise sanitaire, renseignez vous sur les modalités de visites.


Nantes Se balader

Les Anneaux de Buren

© Martin Argyroglo/LVAN.

Île de Nantes

On débarque par la Passerelle Schœlcher dans un quartier de l’île de Nantes à l’architecture surprenante et foisonnante. Quai François Mitterrand, le contemporain palais de justice, bloc noir (conçu par Jean Nouvel), jouxte une maison en tuffeau du XIXe s. En s’enfonçant, on découvre l’École d’Architecture (Lacaton et Vassal), toute en transparence et volumes et l'École des Beaux-Arts. À l’ouest, un quartier qui bouillonne. Un entremêlement d’arts en tous genres (La Fabrique, les Nefs, le Pôle des Arts Graphiques...). Plus on explore le bout de l’île vers les Anneaux de Buren, plus on s’aventure vers le Hangar à bananes, connu pour ses bars et ses boîtes de nuit. Les grues Titan chaperonnent tout ce petit monde de fêtards.

Les berges du Faubourg

© Régis Routier

Les berges du Faubourg Bien rénovées, les berges nord de l'île de Nantes offrent désormais la possibilité de déambuler sur toute la continuité en zone piétonne ou en piste cyclable. Pavés, espaces verts, transats ou bancs le long de l'eau, c'est un espace idéal pour une balade détente comme pour se dépenser avec l'aire de sport. La place est faite aux sports urbains à l'ouest du quai Audibert avec un bowl, un street park et un parkour, non loin des bancs à abdos. À côté, une guinguette pour se désaltérer. En tout, ce sont 7 hectares d'espaces publics aménagés pour profiter des berges du plus long fleuve de France.


Le belvédère de l'Hermitage

Île Feydeau

Passage Pommeraye

Île de Versailles

Autrefois une île entourée par les bras de la Loire, c’est maintenant un fleuve de verdure. En flânant dans les rues de l’îlot, on aperçoit sur les façades mascarons et ferronneries, signes de richesse des armateurs et autres capitaines qui y habitaient au XVIIIe s. Joyeuse curiosité, un terrain de foot ubuesque, le Feydball, nous invite à taper dans le ballon un poil de travers...

Rue de la Fosse, rue Santeuil. Ouv. lun.-sam. 8h-20h

Quai de Versailles. Ouv. lun.-dim. 8h30-20h

Idéal pour allier shopping et patrimoine historique, le passage Pommeraye scintille de mille feux. Imaginé en 1843 par le notaire éponyme, il s’inspire des passages parisiens de l’époque. Pour la petite histoire, Jacques Demy y acheta sa première caméra et y tourna en 1960 des scènes de Lola.

Alors qu’on longe l’Erdre et ses péniches, difficile de ne pas résister à la tentation de rejoindre l’île de Versailles. Rien à voir avec Le Nôtre, il s’agit d’un jardin d’inspiration japonaise avec sa forêt de bambous et ses mares ponctuées d’îlots de pierres. On fait le tour et on s’étonne des surprises qui nous attendent. Au bout de l'île, on peut s’essayer au bateau électrique, au canoë ou au kayak.

Quartier Bouffay Qu’on l’appelle quartier Bouffay, Sainte-Croix ou Decré, le centre médiéval de la ville est devenu un lieu cosmopolite. Bordé par le Château des Ducs, la Cathédrale et le Cour des 50 Otages, on parcourt les rues piétonnes au fil des différents restaurants, bars et épiceries. Son nom tient du premier château de Nantes qui trônait sur la place du même nom, où des têtes sont tombées pendant la Révolution. Aujourd’hui occupée par des grandes terrasses de café, elle accueille l'étonnante sculpture l'Éloge du pas de côté du sculpteur Philippe Ramette.

Jardin des plantes Bd Stalingrad. Ouv. lun.-dim. 8h30-20h, ven. 21h30, orangerie 10h-18h

11 000 espèces, 800 m2 de serres, 70 000 fleurs… C’est l’un des plus beaux jardins botaniques d’Europe. Au centre se trouve le doyen, un magnolia d’Hectot, qui a vu la Révolution. Le tranquille Café de l’Orangerie y propose son restaurant pendant que l'enclos des chèvres ravit les enfants. L'auteur Claude Ponti a été invité a y déposer sa magie imaginatrice. Grâce à lui on passe maintenant sous un banc pour géant ou on admire le Dormanron, ours en peluche de plantes vertes. Cet été, les personnages de Jean Jullien rejoindront le jardin.

Quartier Chantenay En haut de son « escalier des 100 marches », se niche le petit Montmartre Nantais. Poste d'observation privilégié sur la Loire et la ville, le quartier plein de charme abrite le parc des Oblates, le musée Jules Verne ou encore le manoir de l'Hermitage. L'artiste japonais Tadashi Kawamata y a posé un belvédère vertigineux, lové dans un nid de bois. Au cœur de la carrière Misery, on trouve un Jardin extraordinaire à la cascade et aux essences exotiques.

93

© Martin Argyroglo _ lvan

Jardin des plantes, le Dormanron

© Régis Routier - Ville de Nantes

Place Bouffay Phillipe Ramette

©DR

Nantes>se balader


Nantes Les bons plans Restaurants

Lulu Rouget

@ DR

4, place Albert Camus Ouv. mar.-sam. midi et soir. T. 02 40 47 47 98

Dans ce 250 m2 looké (murs de briques, banquettes en velours, parquet en chêne vieilli et lumières douces), on se laisse guider par l'inspiration du chef étoilé Ludovic Pouzelgues et son escuade. Yeux fermés et papilles en éveil, on savoure bienheureux une cuisine d'auteur aussi exigente que délicieuse : Turbot de petite pêche, origami d’écrevisses du lac et beurre acidulé. Budget : 35-95 €

Roza

© DR

3, place de la Monnaie. Ouv. lun.-ven. midi et soir. T. 02 40 54 01 87

En peu de temps, Roza s'est fait un nom. Les becs fins s'y bousculent et les professionnels de la profession lui ont attribué une étoile. Il faut dire que le chef Jean-François Pantaleon envoie l'art culinaire à des sommets quand le ris de veau croustillant, tortellini d'aubergine fumée et pickles de girolles atterrit dans la belle vaisselle. De la magie quartier Dobrée. Budget : 25-70 €


Izakaya Joyi 4, rue de Colmar. Ouv. mar-sam. midi. et jeu.-sam. soir. T. 02 28 29 35 71

L'Aménité 4, rue Fénelon. Ouv. lun.-ven midi et soir. T. 02 40 20 03 46

Des plats bistronomiques exquis, bio et locaux, voilà ce que suggère la table du patron cuistot barbu Richard Cornet. Dans l'intérieur couvert de tons bleutés, à portée de fourchettes : Silure ikejime fumé et céleri. Bel éventail de vins sans chimie et équipe passionnée. Budget : 19-49€

L'Ourse

L'Ourse 1, rue Montesquieu. Ouv. lun.ven. midi et mer. ven. soir. T. 02 40 73 06 69

Là depuis 2019, autant dire hier, la cheffe Céline Mingam opère dans son joli bistrot clair et coquet du quartier Dobrée. Si la carte regorge de mets travaillés dignes des très grandes adresses, l'ambiance reste décontractée. Réjouissances : aile de raie, condiments et vitello tonnato ; œuf mollet shiitake, poireaux frits. Le plus : vins qui ne sentent pas ou peu le soufre. Budget : 15-40 €

Maison Arlot Cheng 36, rue La Noue Bras de Fer. Ouv. mar.-sam. de 8h à 18h30. T. 02 28 21 28 07

Ce café-boulangerie allie modernité, saveurs d'aujourd'hui et amour de la tradition et des techniques anciennes. Dans la vitrine, les kimchi toasties côtoient les pains des anciens. Le lieu est paisible, idéal pour la pause déjeuner ou un espresso de choix que l'on accompagne d'une kanelbullar. Budget : 6-15 €

Que l'on soit au sushi bar pour admirer la découpe du poisson ou autour des tables basses "kotatsu" du bistrot nippon, l'expert en saveurs Anthony Nguyen offre un voyage immobile de haute tenue. La fondue japonaise (le Nabe) est à découvrir, tout comme les grillades au Teppanyaki. Côté liquide, on pioche dans la carte des sakés. Budget : 14-30 €

Chop Chop 11, rue Saint Léonard Ouv. lun.-sam de 9h à 18h. T. 02 40 12 10 60

Qui aime manger équilibré et pas cher se retrouve dans cette cantoche zéro déchet. L’espace haut de plafond, moderne et clair ne désemplit pas du petit déjeuner au goûter tant l'ardoise géante fait saliver. Pêle-mêle : avocado toast, salades bien composées, tartes salées du meilleur effet... Budget : 8-15 €

Chop Chop

© DR

La Mandale

© DR

Pendant que Léo et Renan fabriquent à toute vapeur la bonne tambouille, Maximilien bichonne les gourmands en salle. Au milieu de la rue colorée, la jeune équipe défend une cuisine détonante, vibrante, prête à mettre K.O vos envies d'ailleurs. Un exemple : écrevisse à l'huile de criste marine, espuma concombre et wasabi, fenouil croquant, groseille et furikake. Budget : 12-30€

© DR

La Mandale 32, rue Léon Jamin. Ouv. lun.-ven. midi et soir. T. 02 28 44 21 34


Nantes>les bons plans Heb Ken

Bars

Non loin du pied de la tour Bretagne, on s'installe dans cet établissement toujours chargé de lumière et de victuailles alléchantes. Le sauté d’échine de porc au curcuma, accompagné de panais, fenouil, brocoli et purée de pomme de terre peut aussi se dévorer au soleil, en terrasse. Desserts divins. Budget : 10-15 €

Emporietto 27 Rue Adolphe Moitié. Ouv. mar.-ven. midi et mar.-sam. soir. T. 09 83 59 06 73

Une trattoria de choix pour déguster une cuisine italienne authentique et étincelante, qui évolue au fil des saisons. L'été, la terrasse cachée au bout d'une impasse pavée est la plus agréable de la ville pour se régaler de ravioli ricotta aubergines rôties et menthe. Excellents vins et conseils avisés. Du plaisir. Budget : 18-30€

Derrière le Théâtre Graslin, Thierry (l'homme le plus drôle et élégant de la ville) reçoit le visiteur ou l'habitué avec la même sympathie. En été, on s'y bouscule pour bénéficier d'un morceau de terrasse. Le reste du temps, on prend place dans un fauteuil d'époque en fixant tapisseries et bibelots kitsch, playlist remuante dans les oreilles.

La Trinquette 3, quai de la fosse. Ouv. lun.ven. 9h-0h et sam. 9h-22h. T. 02 51 72 39 05

Heb Ken

Dell'Etna 3, rue de la Commune. Ouv. lun.sam midi et lun.-dim. soir T. 02 40 89 68 03

Inutile de discuter, la meilleure pizza de la ville est ici. Depuis des années, Giuseppe mène rondement son affaire en répandant la bonne recette de pâte et les saveurs siciliennes à côté de l’Hôtel de Ville. L'intérieur minuscule (et prisé !) oblige à favoriser la commande à emporter. À la sortie du four à bois : la Pistacchio (crème de pistache, mozza, jambon cru, parmesan). Budget : 10-15€

Du matin au soir, au commencement du quai de la fosse, les vies se croisent et les verres s'entrechoquent. On y vient pour entamer, stopper ou conclure sa journée dans une ambiance bistrot accomplie (banquettes, zinc, ardoises…). Au choix, chopes de bières ou jajas revigorants qu’il est possible d’accompagner avec une rillette. La terrasse parfaite pour l'après marché du samedi.

La Trinquette

© DR

Glaz 10, rue Cacault Ouv. lun.-sam. de 8h à 18h, brunch le dimanche. Fermé le mar. et le mer. T. 02 28 49 66 21

Café Landru 7, rue Lekain. Ouv. lun.-sam 17h-2h. T. 06 27 17 56 45

Présente depuis les années 70, cette crêperie est une institution qui a su évoluer avec le temps. D'abord le décor (murs bleu paon, mobilier moderne, banquettes en velours, poutres apparentes ) ne déçoit pas. Dans l'assiette, succès garanti avec les galettes tradionnelles comme avec les crêpes. Budget : 7-15 €

© DR

© DR

5, rue de Guérande. Ouv. lun.sam. en service continu de 11h45 à 22h45. T. 02 40 48 75 03

Glaz

97


Nantes > les bons plans

Maison Jaja

Personnes

Little Atlantique Brewery

14, bis rue de Mayence. Ouv. mar.-sam. de 11h à 21h30 T. 06 27 16 32 49

32 rue de Coulmiers. Horaires changeants - personnesnantes.fr T. 02 40 74 17 39

23, bd de Chantenay. Ouv. dim.-mer. 12h-0h et jeu.-sam. 12h-2h. little-atlantique-brewery.fr

The place to be dans le quartier, la maison sait recevoir et propose une flopée de pinards bios évidemment, nature très souvent. Le midi c’est restauration artisanale de caractère et l'après-midi cave. Le soir c'est planche de qualité avec bouteille(s) sur la table. Équipe chouette.

Chez Personnes, il y a toujours du monde. Elle est facile mais c'est vrai. Le midi, on y déjeune très bien et le soir, ça part en bar mais pas que. Le rade accueille aussi des chefs en résidences. Dans la rue du quartier Dalby qui fait office de terrasse, on fait une pétanque entre deux verres, des transats et des plantes.

Ravalée jusqu’à l’os, l'ancienne huilerie est devenue une immense brasserie. Un style brut avec poutres en pitchpin, poteaux en fonte, murs écorchés et l'atmosphère, magnifique. À siroter dans la grande salle, sur la mezzanine ou en terrasse face à la Loire : la bière maison, évidemment.

Le Brocéliande

Barons Perchés 22, quai de Versailles. Ouv. lundim. 9h-2h. T. 02 40 35 65 97

Face à l'île de Versailles, un bar-resto où la culture underground bouillonne dans tous les sens : concerts rock, Dj Sets... Entre deux notes, on se ravitaille. Au bar, choix multiple avec plusieurs becs pour la bière, du vin et des cocktails. S'il n'y a plus de place, on file chez le bar voisin "Lune froide" ou sur les bords de l'Erdre.

Le Brocéliande

Personnes

Le Ferrailleur 21, quai des Antilles. Ouv. en été mar.-jeu. 14h-2h, ven.-sam. 14h-4h, dim. 14h-0h

© DR

Maison Jaja

Quand l’heure de l’apéritif sonne, il est de bon ton de filer près du quartier Saint-Clément pour en boire de toutes les couleurs. La sélection de vins sans chimie y est solide. Pour la faim, les plats, qu'ils soient végétariens ou non sont très bons.

L'après-midi, sur les quais du fameux Hangar à bananes, on s’hydrate sur les transats avec en bruit de fond, la Loire et les passants. Le soir, les décibels de ce café-concert résonnent et prennent définitivement le pouvoir.

© DR

40, rue Préfet Bonnefoy. Ouv. lun.-mer. 11h30 à 0h, jeu.-ven. 11h30 à 2h, sam. 17h30 à 2h. T. 02 40 74 25 51

© DR

98


Profile for uv-guidetouristique

UV-Nantes 2021  

UV-Nantes 2021  

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded