Page 1


2


SOMMAIRE

3


4


MESSAGE DU PRÉSIDENT Durant l’exercice écoulé, l’évolution stratégique de l’UTO s’est poursuivie en vue d’atteindre une efficacité énergétique maximale, son ambition étant en effet de dépasser sa vocation première d’usine d’incinération. Nous avançons ainsi dans la concrétisation d’un projet de chauffage à distance (CAD) qui concernera, dans un premier temps, les quartiers de Champsec et de Vissigen, hôpital et SUVA inclus, avec en point de mire le futur campus universitaire. Le CAD devrait ensuite s’étendre à d’autres secteurs de la ville. La création de Valpellets SA sur le site d’Uvrier a clairement permis une expansion du chauffage aux pellets en Valais. La récupération de chaleur émise par l’UTO permet la production de ces petits copeaux de bois qui alimentent aujourd’hui la plus grande centrale de chauffage à bois des Alpes valaisannes, située à Anzère. L’UTO est également actionnaire majoritaire de la société GazEl SA en construction à Vétroz, ayant pour but la production et la valorisation d’énergies renouvelables à partir du recyclage de déchets végétaux. Afin que notre engagement environnemental prenne tout son sens, nous sommes

toujours ouverts à participer à tout autre projet de ce type. Sur site, l’activité opérationnelle de l’UTO requiert un savoir-faire spécifique et avéré, afin de gérer l’ensemble des processus et de travailler dans un souci d’amélioration constante des infrastructures. Ainsi nous offrirons sous peu une nouvelle déchèterie. Moderne, couverte et accessible en permanence, elle permettra aux usagers d’y déposer leurs déchets en toute sécurité. Construite à Uvrier, en partenariat avec la Ville de Sion, cette déchèterie sera opérationnelle courant 2013. L’ensemble de ces projets témoigne du souci constant de l’UTO d’agir pour le bien-être de la population et des communes partenaires, ce dont je me réjouis. Je saisis l’occasion de ce rapport pour remercier la Direction et l’ensemble des collaborateurs de l’usine pour leur engagement sans faille et l’excellent travail réalisé en 2012. Mes remerciements s’adressent également à nos partenaires mandatés, au service de l’environnement et aux partenaires publics pour leur appui. Marcel Maurer Président du comité de direction

5


6


MESSAGE DU DIRECTEUR 2012 a réservé moins de gros chantiers que l’année précédente. En 2011 en effet, nous avions célébré les 40 ans de l’usine, mais aussi finalisé des chantiers d’envergure comme l’assainissement des anciennes installations, la rénovation du bâtiment administratif ou la séparation des eaux. Ces dernières années, nous avons également porté une attention particulière à la formation. Deux filières ont été mises en place avec différents partenaires. La première d’entre elles porte sur des stages de trois mois en entreprise, destinés aux étudiants en électronique de l’Ecole des Métiers. Leur vif succès a entraîné l’introduction d’un stage similaire en automation, secteur très porteur de nos jours. La deuxième filière de formation mise en place concerne les apprentis polymécaniciens, dans le cadre du système ReFo+ lancé il y a maintenant 4 ans. Ce projet a permis de créer 34 places d’apprentissage supplémentaires dans la branche, en Valais. Formés durant les deux premières années à la base aérienne de Sion, les apprentis quittent ensuite les ateliers-écoles pour rejoindre l’UTO afin de poursuivre leur formation en entreprise. Ce projet pilote valaisan a été reconduit et le modèle étendu, car il a fait ses preuves. Le premier apprenti de l’UTO obtiendra son CFC de polymécanicien en 2013. Nos audits de contrôles externes SQS et ASED ont mis en évidence la bonne marche de notre système qualité et, surtout, les améliorations apportées ces dernières an-

nées en termes de sécurité, de management et de gestion des déchets. Il nous reste toutefois un potentiel de progression, dans le domaine de la sécurité en particulier. A ce titre, la gestion de la circulation, la sécurité des clients et des citoyens privés seront en grande partie réglées par la mise en place de la nouvelle déchetterie en partenariat avec la Ville de Sion. En 2012, les mesures environnementales ont essentiellement concerné le lavage des fumées. Le laveur étant la partie la plus ancienne de la ligne de traitement des déchets, une importante mise à niveau a été entreprise. Celle-ci continuera en 2013 et probablement en 2014, tous les travaux ne pouvant être effectués simultanément. La mise en place de la Gestion Electronique des Documents (GED) a permis, après une année, de tirer un bilan plus que positif. En effet, notre « consommation » de papier a diminué de 25%. Dans cet esprit, la mise en place d’un intranet et d’une meilleure gestion de la communication interne nous permettra d’aller encore plus loin. 2013 s’annonce sous les meilleurs auspices, avec de nouveaux projets en perspective. La production énergétique sera notre objectif prioritaire avec le lancement du chauffage à distance (CAD). Bertrand Yerly Directeur

7


RAPPORT D’EXPLOITATION Déchets traités Déchets de bois La masse des déchets collectés a augmenté de 5,84% sur l’ensemble de l’année pour atteindre 73'278 tonnes. À cela il faut rajouter les boues résiduaires des stations d’épuration (9’541 t), qui ont été entièrement incinérées par le four rotatif. On notera éga-

lement une nette augmentation de plus de 3'100 tonnes des apports de bois trié. Celuici est considéré comme une source d'énergie verte dans le calcul de la production annuelle d'énergie.

8


Déchets spéciaux

Déchets exportés

Les ramassages organisés en février par l’association romande des maîtres plâtriers et en avril par les communes partenaires, ont permis de collecter plus de 10'150 kg de vieilles peintures.

L’entier de la production de scories a été transféré par camion directement de la fosse de stockage vers la carrière du Lessus.

9


Incinération des déchets et boues de STEP Le four à ordures a fonctionné durant 7'976 heures sur un total annuel de 8'760, soit le 91% du temps. La moyenne horaire d’incinération se maintient à 7,93 t/h.

Durant l’année 2012, deux arrêts programmés pour maintenance ont été planifiés en mars et en septembre, pour une durée totale de 784 heures.

Le four d’incinération des boues a digéré 9’541 tonnes de boues sur les 7'926 heures de fonctionnement, ce qui correspond à une moyenne horaire de 1,2 tonne. On note une diminution des apports de plus de 11% provenant essentiellement de la STEP de Noës (- 400t) suite à l’installation d’un épaississeur, ainsi que des STEP exté-

rieures à la zone d’apports, soit la SATOM, CIMO et la STEP de Zermatt, pour environ 630 tonnes. Avec les techniques d’amélioration de la siccité des boues projetées dans plusieurs STEP, la tendance future des apports annuels est à prévoir à la baisse au bénéfice d’un meilleur rendement du four.

10


11


12


Epuration des eaux En 2012 nous avons finalisé l’optimisation du traitement des eaux usées. Les débits journaliers d’eaux traitées s’élèvent à 185 m3/j pour une moyenne de 201.56 tonnes d’ordures et 29 tonnes de boues incinérées.

Malgré l’installation d’un équipement de dégrillage des eaux de ruissellement des mâchefers en sortie de four, on note encore des dépassements réguliers des valeurs de Zinc et de COD.

Analyses des eaux traitées

13


14


Production d’énergie La production d’énergie a dépassé les objectifs fixés à 33'000'000 kWh pour une durée de fonctionnement de 7'893 heures. Cela représente une moyenne horaire de 4'370 kWh, ou 105’000kWh par jour avec

des pointes de production journalière de 115'000 kWh durant l’hiver. Ce chiffre ramené à la quantité de déchets incinérés donne un rendement de production électrique de 551kW par tonne.

15


16


TRAITEMENT DES FUMÉES Lavage des fumées Les fumées extraites de l’incinérateur sont épurées dans un traitement de fumées composé principalement d’une tour de lavage acide à la chaux (G1), d’une tour de lavage basique à la soude (G2), d’un module de filtration de poussières (MEF) mis en service en 1994 , ainsi que d’une deNOx (SCR) mise en service en 1998. Durant l’année 2012, la maison LAB Service a été mandatée pour réaliser un audit complet de l’installation. Il s’agissait de vérifier les conditions opératoires et de proposer des pistes d’amélioration au niveau du traitement humide (G1, G2) et des modules électro-filtrants (dépoussiérage final). Les suggestions d’amélioration ont porté sur : • • • • •

le renforcement de la séparation entre le G1 et le G2 pour un contrôle plus efficace de la purge G1, l’augmentation de la pression de pulvérisation sur le 2e étage (G2), l’amélioration de la maîtrise des pH et de la consommation de soude, l’augmentation du débit de la pompe de soude vers G2 à 60 litres/heure au lieu de 50 initialement, le doublement de la boucle de lait de chaux pour faciliter la maintenance sans arrêter l’injection de réactif dans le G1,

la limitation des entraînements entre les différentes étapes du traitement des fumées, afin d’obtenir une qualité des eaux du bac 4e étage plus satisfaisante et réduire l’encrassement du catalyseur, le remplacement de l’armoire de commande des modules électro-filtrants.

Système à réduction catalytique SCR En 2011, l’UTO est passé de 2 à 3 couches de catalyseurs superposés. Il s’est avéré que l’ajout de la 3e couche n’a pas apporté de gain spécifique en termes de captation des NOx. Par contre les couches se sont encrassées et la pression entre l’entrée et la sortie de celles-ci a fortement augmenté. Forte de cette constatation, l’UTO a procédé en 2012 à une opération de démontage, nettoyage et remontage des 2 couches initiales du catalyseur. Parallèlement, l’UTO met en place une procédure de test d’activité du catalyseur pour suivre de manière régulière la perte d’activité des catalyseurs de la deNOx / deDiox SCR du traitement des fumées et anticiper le remplacement de ces catalyseurs.

17


18


RAPPORT ENVIRONNEMENTAL La certification ISO 9001, 14001 et OHSAS 1800,1 obtenue la première fois en 2009, a été reconduite avec succès en 2012 au terme d’un audit réalisé en décembre. Cette certification englobe également l’entreprise Valpellets qui a été entièrement intégrée dans le concept de management associant santé, sécurité et environnement. Le présent rapport qui contient des indicateurs de performance, témoigne de notre attachement à concrétiser nos principes.

Afin de faire figure de modèle en termes de développement durable dans notre secteur d’activités, nous nous appuyons sur deux piliers importants de notre stratégie à long terme, à savoir l’innovation et l’efficacité opérationnelle. Nous sommes attachés à l’ouverture, à la transparence et à l’écoute des autres. Afin de nous aider à progresser sur la voie du développement durable, nous vous invitons, après lecture de ce rapport, à nous transmettre vos commentaires et suggestions sur notre site internet www.utovs.ch

Nos principes, nos valeurs Nos valeurs et nos principes sont présentés dans le manuel de management qualité. Ils ont été publiés dans la charte d’entreprise en 2007, afin de regrouper dans un document unique tous les principes de l’UTO et de Valpellets en matière de conduite des affaires. Notre charte recense onze engagements qui intègrent également les principes de Valais Excellence concernant le développement durable, les attentes de nos clients et partenaires et la communication de l’entreprise. Chacun de nos 39 collaborateurs souscrit à ces valeurs. Comme entreprise respectueuse de l'environnement, l'UTO s'engage à:       

promouvoir les projets liés au développement durable, respecter les dispositions légales en vigueur, contrôler et agir sur la qualité de l'eau, de l'air et du sol, minimiser la consommation d'énergies non renouvelables et développer la part des énergies renouvelables, optimiser les processus d'exploitation afin de réduire les impacts environnementaux, promouvoir la santé des collaborateurs, encourager toute initiative visant à améliorer le cadre de vie des collaborateurs.

19


Les aspects significatifs L’analyse environnementale est périodiquement réévaluée. Elle a été reconduite pour la dernière fois en juillet 2012, ce qui a permis de dresser une image globale de l’entreprise et de ses impacts environnementaux.

Les impacts exposés ci-dessous bénéficient d’un suivi permanent dans le cadre de l’exploitation de l’entreprise :

De cette manière, l’UTO s’engage à améliorer constamment l’utilisation de ses ressources, ce qui conduit à une maîtrise des coûts opérationnels et limite l’impact sur l’environnement.

la consommation des ressources naturelles (eau, air, électricité, combustible, substances dangereuses),

• •

la pollution de l’air, de l’eau, des sols, des déchets, les risques environnementaux (incendie, explosion, fuite…), ainsi que le respect des normes légales.

Commentaire La consommation de gaz de ville a subi une forte augmentation, notamment suite au remplacement du brûleur DeNOx. Plusieurs interventions du fournisseur ont été nécessaires afin de trouver les réglages de com-

bustion optimaux. Ces valeurs devraient diminuer sensiblement en 2013, avec la mise en service programmée d’un système de vaporisation de l’ammoniac dans le catalyseur.

20


Une pratique environnementale durable Depuis 1970, l'usine de traitement des ordures du Valais central (UTO) a pour mission de traiter les déchets urbains, les boues d'épuration et les déchets spéciaux en provenance des communes membres de l'association, ainsi que des commerces, de l'artisanat et de l'industrie. Chaque processus de l’exploitation prend en compte les aspects environnementaux, de la prise en charge des déchets jusqu’à l’élimination des résidus d’incinération. Afin de respecter les principes définis dans notre charte d'entreprise, nous planifions annuellement des actions visant l'amélioration continue de nos performances environnementales. Projets réalisés en 2012 Parmi les mesures et projets environnementaux entrepris en 2012 figurent : •

la mise en place d'une Gestion Electronique des Documents (GED) qui a permis de diminuer la consommation effective de papiers et d’imprimés de 25%, malgré une augmentation du volume d’affaires de Valpellets de 10%, l’optimisation du système de traitement des fumées avec le remplacement de l’armoire de commande des modules électro-filtrants, la réalisation d’une étude des phénomènes dangereux liés à la gestion des

produits chimiques utilisés pour le fonctionnement des installations de traitement et de production. Cette étude débouche sur un cahier de propositions et de mises en application des mesures d’amélioration. Objectifs 2013 En 2013, l’accent sera mis sur l’optimisation de la consommation des ressources (eau, air, électricité) et sur l’amélioration de la sécurité pour nos clients, avec la réalisation des mesures et projets suivants : • •

analyse des fuites d’air sur le réseau d’air comprimé de l’usine analyse des consommateurs électriques dans le cadre d’un projet de calcul de l’efficience énergétique des usines d’incinération, remplacement des compresseurs principaux d’usine refroidis à l’eau de la nappe par un système de refroidissement à l’air, mise en place d’une déchetterie pour assurer une sécurité accrue aux usagers et optimiser le tri des déchets avant leur traitement dans notre usine, formation et sensibilisation des collaborateurs au port des équipements de protection individuelle.

Stéphane Ravaz Responsable Qualité et Environnement

21


22


RESSOURCES HUMAINES Le groupe d’exploitation a été renouvelé durant l’année 2012 : M. Boris Karafiat a débuté son activité le 1er février 2012 afin de compléter l’équipe d’exploitation, en remplacement de M. Morard. M. Grégoire Berthod a débuté son activité le 1er mars 2012, en remplacement de M. Devènes. M. Fadi Freiha a débuté son activité le 25 juin 2012, en remplacement de M. Santonocito. M. Antonio Di Salvo a débuté son activité le 1er octobre 2012 comme chauffeur à temps plein pour Valpellets SA, en remplacement de M. Carroz qui travaillait à ce poste comme temporaire.

Une formation complémentaire dans le cadre des usines d’incinération a été suivie au printemps 2012. La formation des apprentis polymécaniciens se poursuit avec l'engagement d'un apprenant de 1ère année en collaboration avec la base aérienne de Sion, dans le cadre de l’engagement ReFo+. Les apprenants de 3e et 4e année se retrouvent sur le site de l’UTO afin de continuer la formation après 2 années passées dans les ateliers écoles de la base aérienne. L'UTO accueille également chaque année deux stagiaires en électronique de l’Ecole des Métiers du Valais (stage de 3 mois).

Au 31 décembre 2012, l'activité de valorisation des déchets occupait 39 personnes dont 2 femmes, 4 apprentis et 2 auxiliaires occupés entre l’UTO et Valpellets.

Répartition des employés

23


PARTENARIAT - PARTICIPATIONS Valpellets SA Crée en 2007, Valpellets SA connait un essor marqué depuis plus d’une année. En effet, dès le lancement de la production en 2009, les ventes ont progressé de 1’500 tonnes à 3’000 tonnes annuelles. Cette évolution s’explique par la réalisation de grandes chaufferies aux pellets telles que le chauffage à distance d’Anzère, des immeubles locatifs ou encore des centres scolaires. Les particuliers sont également de plus en plus nombreux à opter pour ce type de chauffage écologique, soit par l’achat en vrac ou par sacs de 15 kg.

Pour rappel, les coûts de chauffage aux pellets sont comparables aux autres systèmes de chauffage, avec l’avantage de présenter un bilan d’émission de CO2 neutre. Novembre 2011 a été marqué par l’obtention de la norme DIN plus. Cette certification reconnaît le travail entrepris par l’équipe de production pour offrir aux clients des granulés de bois de qualité. A noter que Valpellets est la première société romande à obtenir cette norme.

GazEL SA Société ayant pour but la récupération, le recyclage et la transformation de déchets végétaux et de matières premières ligneuses en énergies renouvelables, GazEl SA a vu 51% de ses parts rachetées par l’Association pour le Traitement des Ordures (UTO) en 2011. Nos objectifs sont de conserver les parts de CO2, de maîtriser les prix donnés aux communes associées, mais aussi de gérer globalement les déchets verts des communes du bassin versant.

Le capital actions pourrait à terme être ouvert à d’autres partenaires au vu des choix technologiques liés à l’utilisation du biogaz dégagé par l’installation. La mise en service de cette installation de méthanisation est prévue au printemps 2013. Avec son siège social à Vétroz, la société GazEl SA traitera environ 20'000 tonnes de déchets méthanisables.

ISDS Oulens SA La décharge ISDS à Oulens-sous-Echallens, assure le traitement et la stabilisation des résidus de lavage des fumées des UIOM. Cette société possède plusieurs actionnaires dont les usines d’incinération de la Suisse romande et l'UTO. Les 12'000 tonnes de cendres et boues provenant de l'épuration des fumées de UIOM de Suisse romande, sont livrées annuellement par camion ou par train (ACTS).

Durant les mois d'hiver, les matières sont stockées dans des halles de grandes capacités. En effet, la stabilisation ne peut pas s'effectuer lorsque les températures sont inférieures à 0°C, la prise de ciment n'étant pas adéquate.

24


ORGANES DE LA SOCIÉTÉ Bureau de l’Assemblée Générale Président Vice-président Secrétaire

M. François Genoud, président de la Ville de Sierre M. Gérald Pfefferlé, vice-président de la Ville de Sion M. Stéphane Claivaz, secrétaire administratif à l’H.d.V de Sion

Comité de Direction Président Vice-président Secrétaire Membres

Marcel Maurer, président de la Ville de Sion M. Mario Rossi, conseiller municipal de Sierre M. Grégoire Luyet, conseiller municipal de Savièse - district de Sion M. Alfred Squaratti, conseiller municipal de Sion M. Arnaud Zufferey, conseiller municipal de Sierre M. Patrick Schmaltzried, président de la commune de Chamoson - district de Conthey M. Marco Aymon, président de la commune d’Ayent - district d’Hérens M. Eric Kamerzin, président de la commune d’Icogne - district de Sierre

Organe de contrôle Fiduciaire Fidag S.A., Sion

Exploitation de l’usine M. Bertrand Yerly, Directeur

25


FINANCES Comptes 2011

Comptes 2012

Budget 2012

16'134'317.03

13'218'485.53

12'654'000.00

Frais du personnel Traitements Indemnités d’assurances Charges sociales Formation continue Frais de déplacements Travaux de tiers

3'500'253.95 2'742'254.50 -17'251.80 734'569.20 21'477.04 13'522.12 5'682.89

3'638'678.80 2'862'453.80 -12'965.45 730'053.15 1'774.81 16'574.51 40'787.98

3'538'000.00 2'825'000.00 0.00 680'000.00 10'000.00 13'000.00 10'000.00

Travaux, fournitures, services extérieurs Parties communes, entretien et réparations Assurances Energie et eau Bâtiment Incinération, entretien et réparations Mise en décharge résidus, scories Exportation des déchets Exportation des boues d'épuration Autres installations Elimination du verre Elimination de la ferraille et déchets spéciaux Véhicules Déchets carnés Déchetterie UTO Assainissement, démolition anciennes installations

8'254'285.58 362'438.28 233'969.50 175'451.69 1'468'651.75 2'886'817.04 1'855'592.94 158'925.98 30'958.11 376'785.96 116'018.38 22'510.25 113'209.05 6'659.26 0.00 446'297.39

6'860'943.18 497'429.84 237'955.40 190'111.24 233'325.36 2'691'185.29 2'028'958.70 151'245.00 9'199.68 420'898.86 121'360.37 55'847.01 201'788.04 21'638.39 0.00 0.00

6'220'500.00 527'000.00 240'000.00 170'000.00 107'500.00 1'988'000.00 1'950'000.00 190'000.00 64'000.00 350'000.00 120'000.00 70'000.00 181'000.00 13'000.00 250'000.00 0.00

228'674.76 29'973.35 9'272.45 5'804.86 37'203.74 25'000.00 27'569.50 7'939.39

162'947.34 19'664.15 10'057.95 5'503.77 29'321.71 25'000.00 20'123.70 5'747.32

188'500.00 35'000.00 10'000.00 7'500.00 40'000.00 25'000.00 17'000.00 9'000.00

20'783.18 65'128.29

20'427.47 27'101.27

15'000.00 30'000.00

CHARGES

Frais de gestion Fournitures de bureau et imprimés Affranchissements, frais du CCP Téléphones Vacation du comité et frais de séances Honoraires comptables Honoraires administratifs, juridiques et contrôle Cotisations aux associations professionnelles Frais divers de gestion Frais de propagande et certification

26


Charges financières Intérêts des emprunts Intérêts des comptes courants Pertes sur titres

538'972.17 493'058.00 4'665.67 41'248.50

504'916.21 471'908.00 998.61 32'009.60

477'000.00 472'000.00 5'000.00 0.00

Amortissements Véhicules Nouvelle ligne d'incinération Autres installations Titres

2'036'000.00 36'000.00 2'000'000.00 0.00 0.00

2'051'000.00 0.00 2'000'000.00 0.00 51'000.00

2'230'000.00 0.00 2'000'000.00 230'000.00 0.00

Charges extraordinaires Caisse de pension CPVS Rétrocession RPC 2010

1'576'130.57 666'000.00 910'130.57

0.00 0.00 0.00

0.00 0.00 0.00

15'716'317.03 8'052'400.80 3'487'170.27 1'765'538.34 50'981.60 1'488'970.65 377'342.25 17'484.44 59'812.26 416'616.42

15'131'485.53 8'134'976.75 3'197'237.96 1'645'923.17 52'748.45 1'205'901.61 377'718.60 19'552.09 70'174.56 427'252.34

14'463'000.00 8'100'000.00 2'438'000.00 2'000'000.00 0.00 1'080'000.00 360'000.00 15'000.00 50'000.00 420'000.00

-418'000.00

1'913'000.00

1'809'000.00

PRODUITS Apports des communes Apports privés et divers Vente d’énergie électrique Intérêts créanciers Boues d'épuration Verres - taxe d'élimination Redevances SENS Déchets carnés Recettes diverses - ValPellets

RESULTAT DE L'EXERCICE

27


BILAN AU 31 DECEMBRE 2012 ACTIF

31.12.2011

31.12.2012

22'252'846.89

21'624'214.35

215'403.80

215'403.80

21'981'023.09

20'795'047.68

48'100.00

68'815.50

8'320.00

67'988.43

0.00

476'958.94

708'447.50

625'437.90

Participation ValPellets SA

402'446.50

388'964.00

Participation GazEl SA

306'000.00

236'472.90

Actions ISDS Oulens SA

1.00

1.00

Prêts et avances à moyen terme

0.00

400'000.00

GazEl SA, 2.5 %

0.00

400'000.00

1'893'698.03

1'634'206.30

435’399.75

454’216.95

Débiteurs

998'808.50

633'209.15

Autres débiteurs

284'168.05

314'402.10

Immobilisations (valeurs résiduelles) Terrains Nouvelle ligne d'incinération Chauffage à distance Déchetterie Autres installations

Immobilisations financières

Réalisables Créances envers des sociétés proches : Valpellets SA Créances envers des tiers :

Impôt anticipé Actifs transitoires

Disponibles Caisse Chèques postaux BCV - Obligation de caisse UBS c/c 612696.01 J

13'397.10

22'078.45

161'924.63

210'299.65

7'639'903.65

7'024'554.87

7'096.40

6'182.75

665'692.75

894'446.62

6'500'000.00

2'500'000.00

70.25

-29.75

BCV c/c Z 0183.02.15

7'850.90

3'690.05

BCV c/c H 0183.02.16

459'193.35

3'620'265.20

32'494'896.07

31'308'413.42

TOTAL DU BILAN

28


PASSIF

31.12.2011

31.12.2012

20'000'000.00

17'000'000.00

Banque Cantonale du Valais, 2.54 %, 2012

6'000'000.00

0.00

Banque Cantonale du Valais, 2.49 %, 2015

6'000'000.00

6'000'000.00

Banque Cantonale du Valais, 2.125 %, 2013

8'000'000.00

7'000'000.00

0.00

4'000'000.00

2'247'896.07

2'148'413.42

Communes associées

87'634.30

21'504.60

Créancier AFC - TVA

34'891.44

58'242.44

1'135'965.78

1'391'637.73

Emprunts

Union de Banques Suisses, 0.97 %, 2017

Fournisseurs et créanciers

Fournisseurs + créanciers divers Municipalité de Sion

323'404.55

144'228.65

Provision caisse de pension

666’000.00

532’800.00

Fonds propres

10'247'000.00

12'160'000.00

Fonds de renouvellements des installations

5'889'000.00

5'889'000.00

Fonds de stabilisation du coût

4'776'000.00

4'358'000.00

-418'000.00

1'913'000.00

32'494'896.07

31'308'413.42

Résultat de l'exercice

TOTAL DU BILAN

29


TABLEAU DES INVESTISSEMENTS Investissements

Subventions

Amortissements

31.12.2012

Immobilisations première étape (1971)

8'774'642.15

6'025'366.90

2'533'871.45

215'403.80

Terrains - Bâtiments

4'454'834.40

3'065'684.00

1'173'746.60

215'403.80

Equipements

3'949'354.00

2'713'715.00

1'235'639.00

0.00

370'453.75

245'967.90

124'485.85

0.00

10'564'829.25

6'682'940.00

3'881'889.25

0.00

Véhicules - Outillage

Deuxième étape (1974-1987) Bâtiment

1'082'666.10

745'820.00

336'846.10

0.00

Equipements Conditionnement verre, WaterJackets,

8'233'349.90

5'588'435.00

2'644'914.90

0.00

Unité compostage, Garage-dépôt

1'248'813.25

348'685.00

900'128.25

0.00

89'360'227.88

56'233'255.00

33'126'972.88

0.00

62'448'887.86

37'247'247.00

25'201'640.86

0.00

476'663.35

292'832.00

183'831.35

0.00

19'032'158.84

14'015'926.00

5'016'232.84

0.00

7'042'787.63

4'677'250.00

2'365'537.63

0.00

359'730.20

0.00

359'730.20

0.00

Quatrième étape (dès 2004)

54'023'437.08

4'593'407.00

28'498'178.47

20'931'851.61

Nouvelle ligne d'incinération

53'886'633.15

4'593'407.00

28'498'178.47

20'795'047.68

Chauffage à distance

68'815.50

0.00

0.00

68'815.50

Déchèterie (part UTO)

67'988.43

0.00

0.00

67'988.43

2'212'505.25

0.00

1'735'546.31

476'958.94

1'279'659.40

0.00

1'279'659.40

0.00

Troisième étape (1990) Traitement des fumées Installation BEMA Compostage boues d’épuration Installation DENOX Broyeur UNTHA

Autres installations Bennes à verre - triage du verre Décharge - Projet

35'034.81

0.00

35'034.81

0.00

Véhicules

420'852.10

0.00

420'852.10

0.00

Broyeur et auxilaires

473'649.22

0.00

0.00

473'649.22

3'309.72

0.00

0.00

3'309.72

164'935'641.61

73'534'968.90

69'776'458.36

21'624'214.35

Ponts roulants

RECAPITULATION

30


FLUX DE TRESORERIE 2012 2011

2012

-99'367.83

-15'348.78

1'787'506.39

4'156'018.68

Résultat d'exploitation

-418'000.00

1'913'000.00

Dissolution provision évacuation scories

-694'000.00

-

2'036'000.00

2'051'000.00

41'248.50

32'009.60

Cash flow

965'248.50

3'996'009.60

Variation des actifs circulants

167'219.77

259'491.73

Variation des dettes à court terme

655'038.12

-99'482.65

-986'874.22

-1'771'367.46

-685'704.22

-814'024.59

FLUX NET DE TRESORERIE Flux net de trésorerie d'exploitation

Amortissements comptables Correction de valeur des participations

Flux net de trésorerie des activités d'investissement Investissements bruts Subventions reçues

61'250.00

-

Chauffage à distance

-48'100.00

-20'715.50

-8'320.00

-59'668.43

-306'000.00

-

Prêts et avances à moyen terme

-

-400'000.00

Autres installations

-

-476'958.94

-1'000'000.00

-3'000'000.00

-

4'000'000.00

Remboursement d'emprunts

-1'000'000.00

-7'000'000.00

VARIATION NETTE DE TRESORERIE

-199'367.83

-615'348.78

Disponibilités au 31.12

7'639'903.65

7'024'554.87

Disponibilités au 01.01

7'839'271.48

7'639'903.65

Déchetterie Acquisition participation GazEl SA

Flux net de trésorerie des activités de financement Emissions d'emprunts

31


BUDGET 2013 Budget 2013

Budget 2014

12'697'000.00

0.00

Frais du personnel Traitements Charges sociales Formation continue Frais de déplacements Travaux de tiers

3'590'000.00 2'829'000.00 713'000.00 20'000.00 13'000.00 15'000.00

0.00

Travaux, fournitures, services extérieurs Parties communes, entretien, réparations Assurances Energie et eau Bâtiment Incinération, entretien et réparations Mise en décharge résidus, scories Exportation des déchets Exportation des boues d'épuration Autres installations Elimination du verre Elimination de la ferraille et déchets spéciaux Véhicules Déchets carnés Déchèterie

6'692'500.00 471'000.00 240'000.00 160'000.00 289'000.00 2'584'500.00 1'950'000.00 190'000.00 64'000.00 411'500.00 120'000.00 50'000.00 146'000.00 16'500.00 0.00

0.00

189'500.00 35'000.00 11'000.00 7'500.00 40'000.00 25'000.00 17'000.00 9'000.00 15'000.00 30'000.00

0.00

CHARGES

Frais de gestion Fournitures de bureau et imprimés Affranchissement, frais du CCP Téléphone Vacation du comité et frais de séances Honoraires comptables Honoraires administratifs, juridiques et contrôle Cotisations aux associations professionnelles Frais divers de gestion Frais de propagande et certification

32


Budget 2013

Budget 2014

365'000.00 360'000.00 5'000.00

0.00

Amortissements Nouvelle ligne d'incinération Broyeur et auxiliaires Ponts roulants et chaudière

1'860'000.00 1'500'000.00 230'000.00 130'000.00

0.00

PRODUITS Apports des communes Apports privés et divers Vente d’énergie électrique Intérêts créanciers Boues d'épuration Verre - taxe d'élimination Redevance SENS Déchets carnés Recettes diverses - ValPellets

14'672'000.00 8'100'000.00 2'617'000.00 1'900'000.00 0.00 1'080'000.00 360'000.00 15'000.00 50'000.00 550'000.00

0.00

1'975'000.00

0.00

Charges financières Intérêts des emprunts Intérêts des comptes courants

BENEFICE DE L'EXERCICE

33


ANNEXE AUX COMPTES Principes généraux Les comptes annuels de l'association pour le traitement des ordures du Valais Central ont été établis conformément aux règles du droit des sociétés commerciales. Les commentaires ci-après comprennent les informations prescrites à l'article 663b

du Code suisse des Obligations (CO), "Annexe". Les créances sont inscrites à la valeur nominale après déduction des corrections de valeur pour risques d’insolvabilités.

Cautionnement Dans le cadre du financement bancaire de la société Valpellets SA, l'UTO s'est portée caution pour un montant de Fr. 3'000'000.00. Valeur d'assurances des installations Valeur incendie bâtiments Valeurs incendie installations Valeur incendie des machines

31.12.2011 48'296'000.00 78'300'000.00 71'914'300.00

31.12.2012 48'854'800.00 78'300'000.00 72'421'000.00

Dettes envers des institutions de prévoyance prof. 666'000.00 532'800.00 Le comité de direction a accepté, en séance du 11.07.2011, de participer pour un montant de Fr. 666'000.00, à la recapitalisation de la caisse de pension Détails des participations (valeur nominale) Valpellets SA, Sion GazEl SA, Vétroz ISDS Oulens SA, Oulens sous-Echallens

50.00% 51.00% 5.00%

750'000.00 51'000.00 10'000.00

Prêts et avances à moyen terme 400'000.00 La société Gazel a sollicité des avances, au taux de 2.5% auprès de ses actionnaires. Ces montants feront l’objet d’une compensation lors de l’augmentation effective du capital-actions de la société. Autres débiteurs Energie Sion Région- vente électricité 4ème trimestre Ville de Sion – participation coûts construction déchetterie Communes associées Solde en faveur des communes (14) Solde en faveur de l’association (17)

719'567.80 284'168.05 -

768'619.05 280'379.65 34'022.45

-87'634.30 -213'241.95 125'607.65

-21'504.60 -151'794.65 130'290.05

34


RAPPORT DE L’ORGANE DE REVISION

35


PÉRÉQUATION DES TRANSPORTS 2012

36


QUANTITÉ D’ORDURES TRAITÉES

37


BILAN DE FONCTIONNEMENT DES INSTALLATIONS EN 2012

38


39


Profile for utovs

Rapport d'activité UTO 2012  

Rapport d'activité UTO 2012  

Profile for utovs
Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded