Page 1

25Â


SOMMAIRE  

        2


MESSAGE DU PRÉSIDENT      L’année  2016  s’est  déroulée  à  satisfaction  pour l’UTO.     Sur le site, l’activité opérationnelle est restée  empreinte d’un souci constant d’amélioration  et de modernisation.  Plusieurs  grands  travaux  ont  été  conduits  en  2016,  confirmant  le  dynamisme  de  la  direction et des collaborateurs de l’usine.    Trois  ans  après  sa  mise  en  service,  nous  constatons  que  la  déchetterie  publique  fonctionne  bien.  La  suppression  des  bennes  de  quartier  en  ville  de  Sion  a  sans  conteste  accru son activité, mais un développement est  encore  possible.  C’est  pourquoi  nous  nous  réjouissons de la demande de la commune de  Saint‐Léonard qui souhaite venir, dès 2018, se  greffer sur le partenariat qui nous lie à la Ville  de Sion.     La  société  GazEl  à  Vétroz,  dédiée  à  la  production  et  à  la  valorisation  d’énergies  renouvelables  à  partir  du  recyclage  des  déchets  végétaux,  dont  M.  Bertrand  Yerly  a  repris  la  direction  opérationnelle,  a  amélioré  son rendement en 2016. Un accent particulier  doit  encore  être  mis  sur  la  période  hivernale  durant  laquelle  les  déchets  verts  sont  moins  nombreux.    Il  s’agit  toujours  d’améliorer  les  filières  existantes  d’approvisionnements  et  d’en  développer  de  nouvelles.  C’est  pourquoi  nous travaillons à la récupération des déchets  alimentaires, en prévision de l’introduction de  la taxe au sac.    En 2016, Valpellets a continué sa progression,  les  ventes  ayant  augmenté  de  15%  par  rapport  à  l’année  2015.  A  titre  d’exemple,  nous avons pu livrer 200 tonnes de pellets à la 

station finale  de  Cry  d’Er  (2300  m  d’altitude)  pour  assurer  le  chauffage  de  ses  infrastructures  durant  l’hiver.  L’extension  de  notre  capacité  de  stockage,  réalisée  en  2015,  nous  permet  d’absorber  aisément  cette  réjouissante évolution qui devrait d’ailleurs se  poursuivre dans le futur.     Notre  projet  de  chauffage  à  distance  (CAD),  mené  en  partenariat  avec  la  Ville  de  Sion  et  Sogaval  SA,  poursuit  sa  concrétisation.  Il  permettra de valoriser 100 GWh par an sur les  145  produits  par  l’UTO,  et  d’économiser,  par  an également, 10 millions de litres de mazout.  500  raccordements  sont  escomptés  à  terme  sur  le  réseau  qui  mesurera  30  kilomètres.  Un  premier  projet  est  à  bout  touchant  pour  une  estimation  de  raccordement  prévue  à  fin  2019, début 2020.    Les partenariats avec les FMV dans Valpellets,  Sogaval pour le CAD et GazEl, la Ville de Sion  et  bientôt  la  commune  de  Saint‐Léonard,  avec  aussi  bien  évidement  les  communes  associées, montrent combien l’ouverture vers  des  collaborations  est  importante  pour  l’avenir  de  l’UTO.  Celle‐ci  se  profile  toujours  plus  en  producteur  d’énergie,  un  axe  très  important pour le futur.    Arrivé  au  terme  de  ce  bref  tour  d’horizon,  je  remercie  chaleureusement  la  Direction,  l’ensemble  des  collaborateurs,  ainsi  que  mes  collègues  du  Comité  de  Direction  pour  leur  engagement et l’excellent travail réalisé. Mes  remerciements  s’adressent  également  à  nos  partenaires mandatés, au Service cantonal de  l’environnement,  au  Service  cantonal  de  l'énergie, ainsi qu’aux partenaires publics pour  leur appui et leur confiance.  Mario Rossi  Président du Comité de Direction 

3


4


RAPPORT DU DIRECTEUR Durant  l’exercice  écoulé,  la  quantité  de  déchets  traités  est  restée  stable  à  88’000  tonnes,  dont  80’000  tonnes  de  déchets  incinérés.  Ce  chiffre  englobe  également  l’incinération  d’environ  10’000  tonnes  de  boues d’épuration en provenance des STEP.  Plusieurs  importants  travaux  ont  été  réalisés  en  2016.  Le  plus  conséquent  d’entre  eux  est  sans  conteste  le  renouvellement  complet  de  la  salle  de  commande  principale  qui  fonctionnait  en  l’état  depuis  25  ans.  Nous  y  avons  gagné  une  ergonomie  plus  conviviale,  mais  surtout  la  possibilité  de  piloter  l’usine  à  distance  en  cas  de  nécessité,  grâce  à  l’implémentation  d’une  nouvelle  technologie  de supervision.   Au  niveau  environnemental,  nous  nous  sommes  dotés  d’une  nouvelle  centrifugeuse  pour  le  traitement  des  cendres.  Nous  avons  procédé  au  remplacement  de  l’analyseur  des  gaz  en  sortie  de  chaudière,  ce  qui  nous  permet de mieux contrôler la combustion des  deux fours.  Des  travaux  conséquents  sont  aussi  entrepris  au niveau de la moyenne tension de l’usine où  toutes  les  cellules  électriques  doivent  être  changées.  Ces  travaux  sont  étalés  sur  une  durée  de  trois  ans,  car  ils  ne  peuvent  être  effectués  que  durant  des  arrêts  de  révision  programmés.  Environ  900  m2  de  panneaux  solaires  ont  été  installés  sur  le  toit  de  la  déchetterie.  Ceux‐ci   

sont en  service  depuis  mars  2016.  L’énergie  ainsi  produite  est  injectée  dans  le  réseau  de  l’Energie Sion Région. L’UTO franchit ainsi un  cap  supplémentaire  dans  sa  vocation  de  producteur  d’énergie,  en  misant  sur  le  renouvelable.  Ce  projet  a  été  mené  conjointement avec l’ESR qui s’est occupée de  l’implantation des panneaux.  2017  sera  marquée  par  la  poursuite  du  projet  phare  de  chauffage  à  distance  (CAD)  qui  avance  à  satisfaction.  Les  avants  projets  touchent  à  leur  fin  pour  le  grand  plaisir  des  différents partenaires.  Sur  site,  nous  construirons,  hors  bâtiments,  des  cuves  de  soude  caustique  et  d’acide  chlorhydrique  afin  d’accroître  la  sécurité  lors  du déchargement et de garantir une meilleure  exploitation. Des travaux d’adaptation du four  à  ordures,  du  transporteur  entre  les  deux  fosses  de  stockage,  et  des  gaines  du  lavage  des fumées, auront aussi lieu.  Les automates  de  la  ligne  de  traitement  des  gaz  sont  aussi  changés.  Nous  allons  également  remplacer  le  broyeur  de  déchets  encombrants,  déplacé  dans  la  zone  située  à  l’est  de  l’usine.  Parmi  les  objectifs  visés  par  cette  nouvelle  installation  figurent le fait de pouvoir manipuler et broyer  les  encombrants  à  l’extérieur  indépendamment  de  la  météo  et  de    faciliter  le  déchargement,  par  les  transporteurs,  dans  une  zone  libre  d’accès  et  non  confinée.

Bertrand Yerly  Directeur

5


RAPPORT D’EXPLOITATION  Déchets traités   Déchets incinérables  Malgré  une  diminution  des  apports  de  déchets de voirie de 2,35%, la quantité totale  de  déchets  incinérés  reste  stable  en  2016    à   79’927  tonnes.  Ce  chiffre  comprend  également  le  traitement  de  9’789  tonnes  de  boues résiduaires en provenance des STEP.      

Les apports  de  bois  triés  (11'318  tonnes)  marquent  quant  à  eux  une  hausse  de  8,34%  par rapport à une année 2015 déjà élevée. On  note  aussi  ce  phénomène  au  broyeur  des  déchets  encombrants  qui  a  enregistré  une  hausse d'environ 15%.         2015     2016     Variation 

Déchets incinérables     Communes associées     Déchets de voirie     Déchets encombrants     Boues d'épuration    

 

 

  Déchets communes non‐membres     Usagers privés et entreprises                               

t t  t  t 

375.145 t       

Déchets ordinaires  Déchets encombrants  Déchets de bois triés  Déchets de peinture  Résidus de photographie  Déchets hospitaliers  Déchets alimentaires  Documents confidentiels  Huiles usées (végétales/minérales)    

10 229.170  3 247.361  10 446.888  1 764.950  0.718  6.810  0.090  10.880  3.053  26 085.065 

  Total des déchets incinérés        Déchets recyclables     Verres communes associées     Verres apports privés    

42 983.755  580.695  9 731.485  53 295.935 

 

t t  t  t  t  t  t  t  t  t 

     41 974.302  629.685  9 789.355  52 393.342 

t t  t  t 

0.000 t         10 660.538  3 733.717  11 318.510  1 796.430  0.415  4.800  0.000  16.760  2.853  27 534.023 

t t  t  t  t  t  t  t  t  t 

79 381.000  t 

79 927.365  t 

          

          

6 586.588  t  572.631  t  7 159.219  t 

6 581.087  t  540.334  t  7 121.421  t 

     ‐2.35  8.44  0.59  ‐1.69 

% %  %  % 

           4.22  14.98  8.34  1.78  ‐42.20  ‐29.52  ‐100.00  54.04  ‐6.55  5.55 

% %  %  %  %  %  %  %  %  % 

0.69 %              ‐0.08  %  ‐5.64  %  ‐0.53  % 

   

6


Déchets spéciaux  L’UTO  traite  par  année  près  de  1'800  tonnes  de résidus de peinture sans solvant.  À cela s’ajoute un ramassage annuel  organisé  en  début  d’année  par  la  Fédération  romande  des  Maîtres  Plâtriers‐Peintres  (FRMPP),  qui  a  permis la collecte de plus  de 5,697 tonnes de  vieilles peintures sans solvant et 2,041 tonnes  avec solvant.          Quantité     Déchets  13 189  1 778  7 121  262  545  129  20 

t t  t  t  t  t  t 

Scories Résidus à stabiliser  Verre  Ferraille commune  Ferraille calcinée  Cadavres d’animaux  Déchets de boucherie 

Déchets exportés  La mise en décharge des scories représente la  plus  grande  masse  de  déchets  exportés  durant l'année. Les scories ont été transférées  par  camion  directement  de  la  fosse  de  stockage, vers la carrière du Lessus.       

  Entreprise 

Destination

Carrière du Lessus  ISDS  Gest Valor, Della Santa  Geiger Raoul  Geiger Raoul  GZM  GZM 

St‐Triphon Oulens  Varese (IT)  Grône  Grône  Lyss  Lyss 

7


8


Incinération des déchets et boues de STEP Le four à ordures a fonctionné 8'063 h, ce qui  représente  99,4%  du  temps  planifié.  La  moyenne horaire des déchets incinérés est de  8,67 t/h.      Fours  Déchets  Boues      Les  résultats  des  analyses  en  carbone  organique  total  (COT)  contenus  dans  les  résidus  de  boues  incinérées  représentent   moins  de  2%.  Ces  teneurs  moyennes  se  situent  au‐dessous  des  valeurs  limites  autorisées pour la mise en compartiments de  mâchefers.  En  termes  de  rendement,  la  production  moyenne  horaire  se  situe  à  1,22      Désignation  Réception STEP zone UTO   Réception STEP hors zone UTO  Incinération des boues à l’UTO  Exportation 

Deux arrêts  programmés  ont  eu  lieu  durant  l’année  écoulée  pour  les  besoins  de  mainte‐ nance. Leur durée totale a été de 697 h.      Mise en service 

Marche 2016 

Utilisation

2008 2008 

8 063h  8 042h 

99.4% 97.7% 

tonne. Le  four  a  ainsi  permis  d’incinérer  la  totalité  des  9'789  tonnes  de  boues  réceptionnées,  à  un  taux  moyen  de  matière  sèche de 28%.     Le  four  rotatif  a  également  traité  818  tonnes  de boues en provenance de la SATOM, CIMO  et de la STEP de Zermatt. 

Apports

Incinération

8 971 t  818 t       

     9'789 t  0 t 

9


10


Epuration des eaux La station  d'épuration  a  traité  quotidienne‐ ment  259,85  m3  d'eau  pour  204,6  tonnes  d’ordures  ménagères  et  28,99  tonnes  de  boues incinérées.    Les  travaux  d'amélioration  menés  par  la  maison H2O facilities ont permis de diminuer   

sensiblement le  taux  de  zinc  dans  l'eau  traitée. Il reste cependant quelques ajustages  à fournir pour se situer en dessous des valeurs  limites  fixées  par  l’Ordonnance  sur  la  protection des eaux (OEaux).   

Analyse des eaux traitées  Paramètres organiques et non métalliques 

Unité

Valeur limite 

Carbone organique dissous (COD)  AOX – Halogènes organiques adsorbables liés 

mg C/l  mg Cl‐/l 

10 0.1 

3.32 0.48 

POX – Hydrocarbures halogénés volatils  Hydrocarbures totaux (C10 – C40)  Phosphore total (P tot) 

mg Cl‐/l  mg/l  mg P/l 

0.1 10  0.8 

<0.005 <0.100  <0.06 

Paramètres métalliques 

Unité

Arsenic (As)  Cadmium (Cd)  Chrome total (Cr tot)  Cobalt (Co)  Cuivre (Cu)  Mercure (Hg)  Nickel (Ni)  Plomb (Pb)  Zinc (Zn) 

mg/l mg/l  mg/l  mg/l  mg/l  ug/l  mg/l  mg/l  mg/l 

Valeur limite  0.05  0.05  0.1  0.5  0.1  1  0.1  0.1  0.1 

Moyenne

Moyenne 0.005  <0.01  <0.01  <0.002  0.028  0.36  0.01  0.035  0.22 

       

11


12


Production d'énergie La  production  2016  d'électricité  clôture  à  32'290  MWh.  Si  elle  est  supérieure  à  celle  de  2015  de  1'810MWh,  elle  marque  cependant  une  légère  baisse  par  rapport  à  la  moyenne  des  5  dernières  années  qui  est  de  33'429  MWh.    Cette  situation  est  due  à  une  panne  du  régulateur de tension durant le mois de juillet, 

qui a  immobilisé  la  machine  durant  580  heures.  La  durée  de  fonctionnement  annuelle  s'élève  à  7'162  h  pour  une  production  horaire  moyenne de  4’508 kWh.     Ce  chiffre,  ramené  à  la  quantité  de  déchets  incinérés,  dégage  un  rendement  de  production électrique de 520 kW/t.   

    Désignation  Production totale  Vente sur le réseau ESR  Propre consommation UTO et Valpellets  Achat sur le réseau ESR 

Grandeur

Unité

32 290 000  23 158 623  10 360 718  1 229 341 

kWh kWh  kWh  kWh 

 

13


14


MODERNISATION DE LA SALLE DE  COMMANDE      En  2016,  l’UTO  a  lancé  les  travaux  de  rénovation  de  sa  salle  de  commande  principale.  Il  s’agit  bien  évidemment  d’un  emplacement  des  plus  stratégiques  et  le  défi  était donc de taille. Pour le relever l’UTO a fait  appel  à  une  jeune  architecte  d’intérieur,  responsable du bureau Dirac‐design.ch.    Jusqu’ici,  la  salle  de  commande  principale  remplissait  deux  fonctionnalités  essentielles  et une fonctionnalité secondaire :     1. La  gestion  de  la  fosse  1  de  réception  des  ordures et le chargement du four.  2. La  gestion  des  processus  automatisés  de  l’usine.  3. La  présentation  didactique  des  installations aux visiteurs de l’UTO.  Désormais, elle pilote également à distance la  production de pellets.    D’une  surface  d’environ  80  m2,  la  salle  de  commande  avait  été  rénovée  une  première  fois  en  1994  suite  à  la  mise  en  service  du  laveur  et  des  électro‐filtres.  Nécessaire,  sa  modernisation  visait  à  améliorer  l’ergonomie  du lieu mais, surtout, à la doter d’un système  permettant  de  la  piloter  à  distance  en  cas  de  nécessité,  grâce  à  l’implémentation  d’une  technologie de supervision.     La salle de commande regroupe notamment :   1 poste de gestion administrative   3 postes de supervision des processus  UTO, dont 1 proche du poste grutier.   

 

 

1 poste  de  supervision  des  processus  Valpellets.  4  écrans  de  contrôle  pour  la  supervision  des  processus  et  installations par caméras.  1  écran  d’information  (collaborateurs   et visiteurs).  1  tablette  de  commande  pour  les  tournées de contrôle. 

Les  améliorations  suivantes  ont  été  apportées :   Installation d’un système de  supervision et de télégestion des  installations techniques SCADA.   Pilotage à distance de l’usine en  cas de catastrophe.   Pilotage simultané de plusieurs  installations décentralisées.  Plateforme de distribution des  systèmes WEYTEC (optimisation  des ressources informatiques).   Visualisation des process (mur  d’images).    Le  coût  de  cette  modernisation  s’élève  à  quelque  Fr.  650'000.‐.  Désormais,  l’UTO  dispose  d’une  salle  de  commande  dernier  cri  adapté  aux  exigences  d’une  exploitation  moderne.  

    15


RAPPORT ENVIRONNEMENTAL    Les  certifications  ISO  9001,  14001  et  OHSAS  18001, obtenues la première fois en 2009, ont  été  reconduites  avec  succès  en  novembre  2016.  Ces  certifications  englobent  également  l’entreprise  Valpellets  SA,  entièrement  intégrée  dans  le  concept  de  management  associant santé, sécurité et environnement.  

Le  présent  rapport  vous  donne  la  possibilité  de  découvrir  nos  processus  et  nos  activités,  nos impacts écologiques et, en particulier, nos  efforts  dans  les  domaines  du  management  environnemental, de la sécurité et de la santé  de nos collaboratrices et collaborateurs.  . 

Certification DIN PLUS  Valpellets SA confirme la qualité de sa production de pellets en ayant reconduit le label DIN Plus au  mois  de  septembre  2016.  Par  cette  certification  validée  jusqu'en  2021,  Valpellets  met  en  évidence  l’importance de proposer aux consommateurs un pellet répondant aux normes qualitatives les plus  élevées.    La  qualité  du  granulé,  au  même  titre  que  le  choix  d'un  bon  installateur,  est  une  condition  sine  qua  non  pour  obtenir  un  chauffage  aux  granulés  de  bois  performants.  C'est  la  raison  pour  laquelle  la  société  Valpellets  a  fait  de  la  qualité  sa  priorité  et  a  obtenu la certification DIN Plus.    Certification ENplus  La  société  Valpellets  a  également  entrepris  en  2016  les  démarches  auprès  de  l'organisme  proPellets.ch  en  vue  de  la  certification  de  qualité  ENplus  A1  en  tant  que producteur, mais également de distributeur de granulés de bois de 6mm.   

Nos valeurs, nos principes Nos valeurs  et  nos  principes  sont  publiés  dans  la  charte  d’entreprise.  Respectueuse  de  l'environnement, l'UTO s'engage à:     promouvoir les projets liés au développement durable,   respecter les dispositions légales en vigueur,    contrôler et agir sur la qualité de l'eau, de l'air et du sol,   minimiser la consommation d'énergies non renouvelables et développer la part des énergies  renouvelables,    optimiser les processus d'exploitation afin de réduire les impacts environnementaux,   promouvoir la santé des collaborateurs,   encourager toute initiative visant à améliorer le cadre de vie des collaborateurs.   16


Les aspects significatifs Les objectifs  environnementaux  et  de qualité  sont  fixés  annuellement  lors  de  la  revue  de  direction.   

Les indicateurs  qui  ont  un  impact  significatif  sur  l'environnement  bénéficient  d'un  suivi  permanent  dans  le  cadre  de  l’exploitation  de  l’entreprise. 

Description de l’indicateur 

Unité

Heures de fonctionnement  Déchets de voirie traités  Boues incinérées  Production d'énergie  Vente d'énergie sur le réseau ESR  Achat d'électricité sur le réseau ESR 

h t  t  MW  MW  MW 

Consommation d'énergie interne UTO  Consommation d'énergie interne Valpellets  Emission NOx  Emission SO2  Emission CO  Emission O2  Quantité de poussières  Emission HCl  Emission HF  Emission NH3  Consommation de gaz  Consommation d’eau de ville  Production ‐ Vente de pellets  Dysfonctionnements  Presqu'accidents 

MW MW  mg/Nm3  mg/Nm3  mg/Nm3  mg/Nm3  mg/Nm3  mg/Nm3  mg/Nm3  mg/Nm3  Nm3  m3  t  Qté  Qté 

Commentaires Grâce  au  système  de  vaporisation  d'ammoniac  dans  le  catalyseur,  la  consommation moyenne horaire d'ammoniac  a  diminué  d'environ  30%  pour  se  stabiliser  à  20l/h (auparavant 29l/h).     La consommation de gaz pour le réchauffage  des fumées a été maîtrisée en 2016, avec une  diminution de 22'210 m3 par rapport à l'année  2015.     Une  avarie  décelée  sur  le  système  de   régulation  de  la  turbine  a  conditionné  des 

achats supplémentaires  d'électricité  sur  le  réseau par rapport aux objectifs fixés.    Les  apports  de  déchets  ménagers  marquent  un  tassement  depuis  plusieurs  années.  L'introduction  de  la  taxe  au  sac,  prévue  en  2018, va infléchir encore cette tendance.           

Objectif

Résultat

8 000  45 000  10 000  33 000  24 500  500 

8 063  41 974  9 789  32 290  23 159  1 229 

9 000  700  <80  <50  <50  >7<13                    150 000   25 000  8 600  <120  <10 

9 131  705  56.55  11.39  8.08  10.56  0.81  0.50  0.06  0.46  131 426  22 981  9 133  93  2 

17


18


Entre environnement et sécurité L'usine de  traitement  des  ordures  du  Valais  central  (UTO)  a  pour  mission  de  traiter  les  déchets  urbains,  les  boues  d'épuration  et  les  déchets  spéciaux  en  provenance  des  communes  membres  de  l'association,  ainsi  que  des  commerces,  de  l'artisanat  et  de  l'industrie.    Depuis  sa  première  certification  ISO  9001  obtenue  en  2009,  chaque  processus  de  l’exploitation  prend  en  compte  les  aspects  environnementaux,  de  la  prise  en  charge  des  déchets  jusqu’à  l’élimination  des  résidus  d’incinération.  Ils  portent  sur  les  points  suivants :      la consommation des ressources  naturelles (eau, air,  électricité,  combustible, substances dangereuses),    l'impactation de l’air, de l’eau, des sols,  des déchets,    les risques  environnementaux (incendie,  explosion, fuite…),    le respect des normes légales.     Afin  de  respecter  les  principes  définis  dans   notre  charte  d'entreprise,  nous  organisons  annuellement  des  actions  en  faveur  de  l'amélioration  continue  de  nos  performances  environnementales,  mais  aussi  du  respect  de  la santé et de la sécurité du personnel.     Projets réalisés en 2016  Les  mesures  et  projets  environnementaux  réalisés en 2016 sont:     Le  remplacement  de  l'analyseur  des  gaz  en  sortie  de  chaudière  qui  permet  d'affiner  la  qualité  des  mesures  de  CO  et   

O2 tout en améliorant le fonctionnement  du process.   La  récupération  de  l'air  de  refroidissement  des  compresseurs  à  air  pour le réchauffage hivernal de la halle de  fabrication des pellets.  La  centrifugation  des  cendres  lavées  qui  améliore  la  siccité  des  boues  et  diminue   sensiblement  le  tonnage  des  matières  à  évacuer en décharge contrôlée.  L'analyse  en  continu  de  la  qualité  des  eaux  de  la  chaudière  (pH,  O2,  conductivité,  silice)  pour  assurer  un  meilleur contrôle et suivi de la silice et de  l'oxygène.  L’objectif  est  d’éviter  la  formation  de  calcaire  dans  les  tuyaux  de  la chaudière.   La  modernisation  de  la  salle  de  commande principale, pour une meilleure  ergonomie  de  travail  et  une  amélioration  technique importante de la supervision. 

Objectifs 2017  En  2017,  l’accent  portera  sur  la  modernisa‐ tion  des  outils  de  contrôle/commande    de  l'usine,  sur  l’optimisation  des  cuves  de  produits chimiques et sur l’amélioration de la  sécurité,  cela  grâce  à  la  mise  en  œuvre  des  mesures et  projets suivants :      Retrofit  des  automates  Laveur,  DeNOx,   Eaux&Cendres  pour  assurer  la  pérennité  des process.   La  poursuite  de  la  formation  et  de  la  sensibilisation  des  collaborateurs  sur    les  aspects de sécurité au travail.   Le remplacement du broyeur des déchets  encombrants  pour  améliorer  la  performance de l'installation et optimiser  le flux des matériaux.   

Stéphane Ravaz  Responsable Qualité et Environnement

19


20


RESSOURCES HUMAINES      L'année 2016 n'a subi aucun changement de personnel sur l'ensemble de l'UTO et de Valpellets.     SUVA  sur  le  thème  «La  maintenance  sûre  Au  chapitre  des  formations,  on  notera  que  nous concerne tous».  tous  les  opérateurs  ont  suivi  le  cours  de  base     d'une  semaine  destiné  au  personnel  La  collaboration  avec  l’Ecole  des  Métiers  du  d'exploitation (UVTD).    Valais  continue,  avec  le  suivi  annuel  de  2  Dans  une  optique  de  développement  des  stagiaires  électroniciens  sur  une  durée  de  3  compétences  métiers  et  personnelles,  un  mois chacun.    accent  a  été  mis  sur  la  formation  continue.  La  formation  des  apprentis  polymécaniciens  Ainsi,  15  collaborateurs  ont  accompli  176  se poursuit avec l'engagement d'un apprenant  heures  de  formation  à  choix  au  centre  de  1ère  année,  en  collaboration  avec  la  base  valaisan de perfectionnement continu.    aérienne  de  Sion  dans  le  cadre  de  Par  ailleurs,  l'ensemble  du  staff  de  l’engagement ReFo+.  maintenance a suivi une journée de formation      

Au 31 décembre 2016, l'activité de valorisation des déchets occupait 43 personnes, dont 4 femmes, 4  apprenants et 1 auxiliaire, répartis entre l’UTO, Valpellets SA et la déchetterie.        Répartition des collaborateurs 

 

21


22


PARTENARIAT ‐ PARTICIPATIONS  Valpellets SA Depuis  le  début  de  son  activité,  Valpellets  connaît  une  progression  constante  des  ventes.  Cette  année,  celles‐ci  ont  augmenté  de 10,8 % par rapport à 2015 pour se situer à  9’133 tonnes. Le pourcentage vrac/sac se situe  à  91  %  de  vrac  et  9  %  de  ventes  en  sacs.  Le  marché  se  développe  surtout  pour  des  installations  se  situant  sur  les  coteaux  et  en  station de montagne.   En  2016,  Valpellets  a  acheté  27'000  m3  de  sciure, 19'000 m3  de plaquettes et 5'000 m3 de  bois  rond.  Tout  en  favorisant  des  partenaires   

locaux, un  nouveau  fournisseur  de  sciure  est  venu  compléter  les  sources  d’approvisionnement.  Grâce  à  ce  nouveau  partenaire,  les  apports  en  matière  première  ont été suffisants et le prix moyen a diminué.  La  poursuite  de  l’amélioration  du  processus  de  production,  ainsi  que  l’optimisation  de  l’approvisionnement  en  matières  premières  sont  nécessaires  pour  assurer,  à  terme,  la  rentabilité à la société.     

GazEL SA À l'issue  de  l’assemblée  générale  du  22  juin  2016,  MM.  Raphaël  Marclay  et  Vincent  Rebstein  ont  été  nommés  Président,   respectivement  Vice‐Président  du  conseil  d'administration,  afin  de  représenter  le  51%   du capital de la société détenus par l'UTO.    L’usine  de  méthanisation  GazEl,  produit  du  biogaz  à  partir  de  déchets  verts  (branches,  feuilles,  gazon,  fleurs,  fruits  et  légumes, 

fumier) et  de  déchets  ménagers.  En  2016,  avec plus de 19'500 tonnes de déchets, l’usine  a produit près de 10'200’770 kWh de gaz.    La production de GazEl SA est injectée dans le  réseau  de  Sogaval.  Elle  est  valorisée  au  travers  des  produits  Valbiogaz  proposés  par  Sogaval à ses clients. Ceux‐ci ont la possibilité  d’être  fourni  partiellement  (20%)  ou  en  totalité en biogaz. 

ISDS Oulens SA : Créée en 1997, l’Installation de Stockage pour  les  Déchets  Stabilisés  (ISDS)  à  Oulens  est  l’unique  dépôt  de  Suisse  romande  pour  les  déchets  ultimes  stabilisés  provenant  principalement du traitement des fumées des  UVTD  (Usine  de  Valorisation  Thermique  des  Déchets).      

Le chiffre  d'affaire  2016  de  CHF  3'566'878.‐  présente  une  augmentation  de  14,3%  par  rapport  à  l'année  2015.

23


24


UNE DÉCHETTERIE QUI FONCTIONNE  BIEN    Conçue  pour  répondre  aux  besoins  de  la  ville  de  Sion,  des  autres  communes  partenaires  ainsi que des petites et moyennes entreprises,  la déchetterie a été mise  en service au début  mars  2014.  Ses  propriétaires  sont   l’UTO  (50%) et la commune de Sion (50%).    La déchetterie offre la possibilité de collecter  la  totalité  des  déchets  se  trouvant  sur  le  marché  en  vue  de  leur  recyclage,  soit  les  déchets  encombrants,  verts,  ligneux,  bois  usagés, papiers‐cartons, verres, PET, ferraille,  déchets  inertes,  appareils  électriques  et  électroniques,  ainsi  que  les  déchets  spéciaux  en provenance exclusive des ménages privés.    Depuis  son  ouverture,  les  tonnages  des  apports n'ont cessé d'augmenter, preuve de la  prise  de  conscience  citoyenne  pour  un   meilleur tri à la source (+12,86% par rapport à  2015).    Description de l’indicateur 

En 2016,  ce  ne  sont  pas  moins  de  22'226  clients qui ont fréquenté la déchetterie, ce qui  représente une augmentation de près de 16%  par rapport à l'année 2015.     Cette  tendance  s'accentuera  encore  en  2017,  compte tenu de la suppression des bennes de  quartier  en  ville  de  Sion.  Il  est  à  noter  que  le  60,2%  des  utilisateurs  de  la  déchetterie  sont  des citoyens de la ville de Sion.  

La  déchetterie  occupe  3  personnes  à  plein  temps.  Ses  charges  d’exploitation  s’élèvent  à  Fr.  659'280.‐  contre  Fr.  583'341.‐  de  revenus.  L'excédent  de  charges  de  Fr.  73'938.‐  est  réparti  entre  l'UTO  et  la  Ville  de  Sion,  au  prorata des apports de déchets respectifs.     

Unité

Heures d'ouvertures  Fréquentation  Déchets encombrants  Déchets ordinaires  Déchets de bois  Déchets inertes 

h pers  t  t  t  t 

Ferraille Cartons 

t t 

Résultat 2 250  22 226  527  350  325  332  209  134 

25


ORGANES DE LA SOCIÉTÉ   

Bureau de l’Assemblée Générale Président  Vice‐président  Secrétaire     

M. Marcel Maurer, président de la Ville de Sion  M. François Genoud, président de la Ville de Sierre  M. Stéphane Claivaz, secrétaire administratif à l’H.d.V de Sion  

Comité de Direction Président  Vice‐président  Secrétaire  Membres               

M. Mario Rossi, conseiller municipal de Sierre  M. Florian Chappot, conseiller municipal de Sion  M. Marco Aymon, président d’Ayent ‐ district d’Hérens  M. Raphaël Marclay, conseiller municipal de Sion  M. Eric Kamerzin, président d’Icogne – district de Sierre  M. Vincent Rebstein, président d’Arbaz – district de Sion  M. Stéphane Germanier, président de Vétroz – district de   Conthey  M. Pierre Kenzelmann, conseiller municipal de Sierre 

Organe de contrôle      

Fiduciaire Fidag S.A., Sion 

Exploitation de l’usine        

M. Bertrand Yerly, Directeur 

25 


BILAN AU 31 DECEMBRE 2016    Annexe  ACTIF  Trésorerie  Créances résultant de livraisons et  prestations  Autres créances à court terme  Actifs de régularisation  Actif circulant 

1 2    

 

31.12.2015

31.12.2016

6 705 904.61 

6 865 882.99 

1 651 021.40  626 127.78  69 290.90  9 052 344.69 

2 205 131.85  276 036.08  180 615.91  9 527 666.83    

 

Participations Immobilisations corporelles (valeurs  résiduelles)  Actif immobilisé 

 

3

3 930 761.55 

3 603 962.00 

 

20 754 854.35  24 685 615.90 

19 685 321.91  23 289 283.91       

    

TOTAL DE L'ACTIF 

PASSIF Dettes résultant d'achats et prestations  Dettes à court terme portant intérêts  Autres dettes à court terme  Passifs de régularisation  Capitaux étrangers à court terme 

 

        

 

 

 

4 5  6    

    

    

 

7 8    

Capitaux étrangers 

 

 

       

 

 

 

9 907 600.00  4 358 000.00  763 300.00  15 028 900.00 

9 221 200.00  4 358 000.00  686 400.00  14 265 600.00 

    

    

TOTAL DU PASSIF 

17 788 050.74 

19 472 360.59       

 

10 000 000.00  2 640 216.00  12 640 216.00 

13 000 000.00  3 015 150.00  16 015 150.00    

Fonds de renouvellement des installations  Fonds de stabilisation du coût  Résultat de l'exercice  Capitaux propres 

1 002 142.71  3 000 000.00  817 725.70  327 966.33  5 147 834.74 

1 201 447.90  1 000 000.00  715 233.95  540 528.74  3 457 210.59 

 

Dettes à long terme portant intérêts  Autres dettes à long terme  Capitaux étrangers à long terme 

32 816 950.74 

33 737 960.59 

33 737 960.59 

32 816 950.74 

27


COMPTE D'EXPLOITATION 2016    Annexe  PRODUITS 

Apports des communes  Apports privés et divers  Vente d’énergie électrique  Boues d'épuration  Verres ‐ taxe d'élimination  Valorisation des déchets  Déchets carnés  Autres produits : ‐ Valpellets  Autres produits : ‐ Déchetterie  Autres produits : ‐ Divers  Total des produits 

9

 

Comptes 2015 

Comptes 2016 

Budget 2016 

  6 526 170.75  3 692 650.36  928 400.78  1 246 322.03  395 176.25  80 109.15  45 945.85  551 801.64  71 370.16  72 455.14  13 610 402.11 

  6 417 447.50  4 000 427.31  1 102 207.62  1 145 159.96  431 881.05  57 634.93  44 041.06  562 887.65  60 138.79  149 994.52  13 971 820.39 

6 600 000.00  3 228 000.00  1 200 000.00  1 080 000.00  360 000.00  60 000.00  60 000.00  580 000.00  80 000.00  0.00  13 248 000.00 

  4 070 028.63  7 067 787.39 

  4 273 525.26  7 119 012.93 

4 058 000.00  7 139 000.00 

593 077.37  272 097.60  321 835.69  164 176.80  3 017 651.13  1 935 589.32  282 912.36  260 880.58  126 695.70  8 657.14  84 213.70  170 298.14  1 249 263.92  12 557 378.08 

659 055.42  275 098.80  304 237.48  133 007.39  2 728 561.89  2 104 878.40  324 431.93  295 774.71  210 320.20  4 669.32  78 977.39 

753 000.00  270 000.00  160 000.00  148 000.00  2 812 500.00  1 950 000.00  397 000.00  329 500.00  185 500.00  20 500.00  113 000.00 

149 167.27  1 250 700.00  12 792 405.46 

202 000.00  1 246 300.00  12 645 300.00 

1 179 414.93 

602 700.00 

‐140 318.23  2.85  ‐275 799.55 

‐176 500.00  0.00  0.00 

763 300.00 

426 200.00 

 

 

CHARGES Charges de personnel  Travaux, fournitures et services  Parties communes, entretien et  réparations  Assurances  Energie et eau  Bâtiment  Incinération, entretien, réparations  Mise en décharge résidus, scories  Exportation des déchets  Autres installations  Véhicules  Déchets carnés  Déchetterie UTO 

Frais d'administration  Amortissements  Total des charges 

 

 

 

Résultat d'exploitation  

 

1 053 024.03 

    

    

Charges financières  Produits financiers  Charges et produits des participations 

‐240 081.93  397.65  ‐126 939.75 

10

    

    

RESULTAT DE L'EXERCICE 

 

686 400.00 

28


ANNEXE AUX COMPTES  Principes généraux  Les  comptes  annuels  de  l'Association  pour  le  traitement  des  ordures  du  Valais  Central  ont  été  établis  conformément  aux  règles  du  droit  comptable  suisse  (Art.  957  à  962  CO).  Les  principes  d'évaluation  appliqués qui ne sont pas prescrits par la loi sont décrits ci‐après.  Créances  Les  créances  sont  inscrites  à  leur  valeur  nominale  après  déduction  des  corrections  de  valeur  pour  risques d'insolvabilité.  Participations  Les participations sont évaluées proportionnellement aux fonds propres des sociétés, mais au plus au  coût d'acquisition.  Immobilisations  Les immobilisations corporelles sont portées au bilan à leur valeur d'acquisition, en tenant compte des  amortissements économiquement justifiés. Les amortissements sont établis selon la méthode linéaire  basée sur l'estimation de la durée d'utilisation technique et économique.  Les durées estimées d'amortissement se basent sur les catégories suivantes :  5 ‐ 20 ans   Autres installations  25 ans   Nouvelle ligne d'incinération  30 ans   Déchetterie   30 ans   Chauffage à distance (en cours)   

Informations sur les postes du bilan et du compte de  résultat  1. Créances résultant de livraisons et de prestations          Créances envers des tiers :   Autres débiteurs (privés)   Provision sur débiteurs   Energie Sion‐Région   Ville de Sion   Débiteurs divers         Créances envers des sociétés proches :   Valpellets SA  2. Autres créances à court terme   Ville de Sion ‐ part. coût déchetterie   Impôt anticipé à récupérer  3. Participations (valeur comptable)   Valpellets SA, Sion   GazEl SA, Vétroz   ISDS Oulens SA, Oulens‐sous‐Echallens 

31.12.2015    1  027  722.15  831 109.20  ‐40 000.00  232 455.05  0.00  4 157.90     623 299.25        626 036.08  91.70        997 555.00  2 933 205.55  1.00 

31.12.2016    1 569 381.55  870 703.55  ‐40 000.00  348 690.00  378 000.00  11 988.00 

  635 750.30        276 036.08  0.00        997 555.00  2 606 406.00  1.00  29


4. Dettes résultant d'achats et de prestations  Créanciers fournisseurs  Solde en faveur des communes  Solde en faveur de l'association 

 

5. Dettes à court terme portant intérêts  Union de Banques Suisses, 0.97 %, 2017  6. Autres dettes à court terme  Créancier AFC ‐ TVA  Municipalité de Sion  Caisse de pension  7. Dettes à long terme portant intérêts  Union de Banques Suisses, 0.97 %, 2017  Banque Cantonale du Valais, 1.26 %, 2018  Raiffeisen Sion‐Région, 0.60 %, 2020  8. Autres dettes à long terme  Caisse de pension  9. Apports des communes  Taxe de traitement (par tonne)  Tonnage de voirie  10. Charges et produits des participations  GazEl SA ‐ ajustement de valeur  Valpellets SA ‐ ajustement de valeur  Moyenne annuelle des emplois à plein temps  La moyenne annuelle des emplois à plein temps n'est pas  supérieure à 50.  Détail des participations (valeur nominale)  Valpellets SA, Sion  GazEl SA, Vétroz  ISDS Oulens SA, Oulens‐sous‐Echallens 

50.0% 51.0%  5.00% 

688 878.90  538 558.65                 ‐25 989.65         1 000 000.00        86 423.05  110 697.90  518 113.00        3 000 000.00  6 000 000.00  4 000 000.00        3 015 150.00        150.00  43 555.805        ‐134 144.75  7 205.00       

  787 729.86  256 388.35                  ‐41 975.50         3 000 000.00        141 212.35  301 579.35  374 934.00        0.00  6 000 000.00  4 000 000.00        2 640 216.00        150.00  42 581.940        ‐275 799.55  0.00       

               1 500 000.00             3 060 000.00                   10 000.00                3 533 263.00  

                  1 500 000.00             3 060 000.00                   10 000.00                  3 015 150.00  

Dette envers des institutions de prévoyance    Le comité de direction a accepté, en séance du 11.07.11, de participer, pour un montant de       Fr. 666'000.00, à un assainissement partiel de la caisse de pension. Concernant la recapitalisation totale de la  caisse de pension, le montant total à charge de l'UTO se monte à Fr. 3'400'063.00.  Cautionnement  Dans  le  cadre  du  financement  bancaire  de  la  société  Valpellets  SA,  l'UTO  s'est  portée  caution  pour  un  montant de Fr. 3'000'000.00.  30


TABLEAU DES INVESTISSEMENTS    Coût d'acquisition 

Subventions

Amortissements cumulés 

Valeur nette  au 31.12.16    

Première étape (1971)  Terrains ‐ Bâtiments  Equipements, véhicules, outillage 

         4 454 834.40          4 319 807.75  

     ‐3 065 684.00         ‐2 959 682.90  

     ‐1 173 746.60         ‐1 360 124.85  

          215 403.80                               ‐        

Deuxième étape (1974‐1987)  Bâtiment  Equipements et installations 

         1 082 666.10          9 482 163.15  

        ‐745 820.00         ‐5 937 120.00  

        ‐336 846.10         ‐3 545 043.15  

                           ‐                               ‐        

Troisième étape (1990)  Traitement des fumées, DeNox  Compostage boues d’épuration  Installation BEMA, broyeur UNTHA 

       69 491 675.49        19 032 158.84              836 393.55  

   ‐41 924 497.00       ‐14 015 926.00            ‐292 832.00  

   ‐27 567 178.49         ‐5 016 232.84            ‐543 561.55  

                           ‐                               ‐                               ‐        

Quatrième étape (dès 2004)  Nouvelle ligne d'incinération  Chauffage à distance (en cours)  Déchetterie ‐ coût total     Participation Ville de Sion 

       53 886 633.15             437 018.11          4 083 489.10         ‐1 957 538.35  

     ‐4 593 407.00                               ‐                                 ‐                                 ‐    

   ‐33 371 426.15                               ‐              ‐198 150.75                               ‐    

    15 921 800.00              437 018.11        3 885 338.35         ‐1 957 538.35        

Autres installations 

 

Bennes à verre ‐ triage du verre  Décharge ‐ Projet  Véhicules  Broyeur et auxilaires  Ponts roulants 

      1 279 659.40                35 034.81              420 852.10              896 802.55          1 191 961.90  

                           ‐                                 ‐                                 ‐                                 ‐                                 ‐    

     ‐1 279 659.40               ‐35 034.81            ‐420 852.10            ‐627 902.55             ‐277 561.90  

RECAPITULATION

  168 973 612.05  

   ‐73 534 968.90  

   ‐75 753 321.24  

                           ‐                               ‐                               ‐              268 900.00              914 400.00          19 685 321.91  

31


FLUX DE TRESORERIE 2016  2016    

2015   

 

 

FLUX NET DE TRESORERIE 

 

Flux net de trésorerie d'exploitation  Résultat de l'exercice  Amortissements comptables  Provision assainissement caisse de pension  Correction de valeur des participations  Cash flow  Variation des créances résultant de livraisons et prestations  Variation des autres créances et actifs de régularisation  Variation des dettes résultant d'achats et prestations  Variation des autres dettes et passifs de régularisation 

Flux net de trésorerie des activités d'investissement  Chauffage à distance  Déchetterie ‐ participation Ville de Sion  Autres installations 

Flux net de trésorerie des activités de financement  Emissions d'emprunts  Remboursement d'emprunts 

Disponibilités au 01.01  Disponibilités au 31.12 

VARIATION NETTE DE TRESORERIE 

 

        2 385 926.56               2 462 875.48                  686 400.00               1 249 263.92                                    ‐                  126 939.75              2 062 603.67                  440 779.10                 ‐451 156.68                  292 224.63                  118 424.76                         923 051.08                   ‐52 985.00                  976 036.08                                    ‐                    ‐1 000 000.00               4 000 000.00              ‐5 000 000.00                      4 319 978.05               6 705 904.61              2 385 926.56  

              159 978.38                  1 290 145.94                  763 300.00               1 250 700.00                                    ‐                  275 799.55              2 289 799.55                 ‐554 110.45                  238 766.69                 ‐199 305.19                 ‐485 004.66                         ‐130 167.56                 ‐130 167.56                                    ‐                                    ‐                      ‐1 000 000.00                                    ‐              ‐1 000 000.00  

              6 705 904.61               6 865 882.99                  159 978.38  

32


BUDGET 2017    Budget 2017  PRODUITS  Apports des communes  Apports privés et divers  Vente d’énergie électrique  Boues d'épuration  Verres ‐ taxe d'élimination  Valorisation des déchets  Déchets carnés  Autres produits : ‐ Valpellets  Autres produits : ‐ Déchetterie  Autres produits : ‐ Divers 

Total des produits 

 

6 525 000.00  3 478 000.00  1 200 000.00  1 080 000.00  360 000.00  45 000.00  60 000.00  620 000.00  70 000.00  10 000.00  13 448 000.00 

CHARGES 4 231 000.00  7 184 500.00 

Charges de personnel  Travaux, fournitures et services                Parties communes, entretien et réparations  Assurances  Energie et eau  Bâtiment  Incinération, entretien et réparations  Mise en décharge résidus, scories  Exportation des déchets  Autres installations  Véhicules  Déchets carnés  Déchetterie UTO  Frais d'administration  Amortissements 

603 000.00  270 000.00  150 000.00  143 000.00  2 751 000.00  1 950 000.00  387 000.00  403 500.00  428 500.00  30 500.00  68 000.00 

Total des charges 

 

205 000.00  1 199 700.00  12 820 200.00 

Résultat d'exploitation  

 

627 800.00 

‐130 000.00  0.00  0.00 

Charges financières  Produits financiers  Charges et produits des participations 

RESULTAT DE L'EXERCICE 

 

497 800.00 

 

33


RAPPORT DE L’ORGANE DE REVISION 

34


PÉRÉQUATION DES TRANSPORTS     Commune 

Quantité Ordures 

  Verres 

Anniviers Arbaz  Ardon  Ayent  Chalais  Chamoson  Chermignon  Chippis  Conthey  Evolène  Grimisuat  Grône  Hérens  Icogne  Lens  Leytron  Miège  Mollens  Montana  Nendaz  Randogne  Saint‐Léonard  Salgesch  Savièse  Sierre  Sion  Varen  Venthône  Vétroz  Veyras  Veysonnaz    

1 525.105  229.318  743.470  963.327  878.970  970.020  1 232.530  453.745  2 309.725  688.670  611.215  578.590  1 886.375  129.165  1 388.830  937.005  245.150  333.785  1 140.270  2 394.265  1 473.840  500.985  807.500  1 471.900  5 605.150  10 647.840  67.450  265.175  1 318.600  371.690  412.280    

TOTAL

42 581.940  6 502.407 

Total

348.115      1 873.220   0.000          229.318   137.300          880.770   0.000          963.327   185.809       1 064.779   146.598       1 116.618   205.380       1 437.910   61.292          515.037   402.971       2 712.696   132.658          821.328   0.000          611.215   148.163          726.753   358.640       2 245.015   35.535          164.700   26.500       1 415.330   0.000          937.005   0.750          245.900   13.560          347.345   354.605       1 494.875   425.017       2 819.282   172.717       1 646.557   123.118          624.103   18.500          826.000   382.420       1 854.320   769.792       6 374.942   1 568.780      12 216.620   0.000            67.450   54.280          319.455   295.272       1 613.872   58.095          429.785   76.540          488.820              49 084.35  

Péréquation à verser  Solde 2015 

à prétendre 

     3 290.85      3 893.20         3 145.25   8 588.55      2 310.05   8 581.75               124.95               10 582.70      4 831.05   38 920.20   150 151.75         10 060.20   1 078.00        

108.45   17.85   51.30   71.10   62.00   62.30   82.25   29.75   158.75   46.70   42.85   40.90      11.00   83.20   55.50   13.85   23.30   87.95   161.75   94.35   36.15   44.75   109.95   378.65   718.45   3.85   19.10   90.40   24.25   30.10    

‐49 365.55   ‐2 617.25      ‐10 990.80      ‐559.70   ‐9 954.10         ‐33 421.70         ‐48 907.05   ‐1 833.50   ‐7 252.45   ‐6 502.50      ‐4 368.75   ‐14 917.70   ‐19 179.00   ‐31 610.15      ‐1 015.65            ‐258.50   ‐477.65         ‐5 087.25     

245 558.50 

2 760.75 

‐248 319.25 

Les totaux  des  postes  «à  verser  /  à  prétendre»  présentent  une  différence  Fr.  2  760.75.  Celle‐ci  provient d'un correctif apporté au calcul de la péréquation de l'année 2015. Les montants «à verser /   à prétendre» présentés, tiennent compte de ce correctif.   35


36


37


38

Profile for utovs

Rapport d'activité UTO 2016  

Rapport d'activité UTO 2016  

Profile for utovs
Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded