Page 1

urbanne MODE & STYLE • NANTES

MODE

COULEUR ET LÉGÈRETÉ

Culture

LE GRAFFITI FAIT PARLER NOS MURS

Évasion

ÉTERNELLEMENT ROME

En cuisine

LE BAR DU MANOIR DE LA BOULAIE

Clisson

L’ITALIENNE AUX DEUX VISAGES

Loft

ESPACE ET INTIMITÉ

#08


Institut exclusivement féminin avec ou sans rendez-vous Épilation • Manucure Soin Visage • Soin Corps

1 Épilation achetée

=

1 Épilation offerte* Body Minute Nantes

4, rue de l’Arche Sèche 44000 NANTES Tél / Fax 02 40 12 03 29

Body Minute Nantes

Centre commercial Carrefour la Beaujoire Route de Paris 44300 NANTES Tél / Fax 02 28 22 51 18

Body Minute Nantes

Centre Cial. Beaulieu 6 rue du Docteur Zamenhoff 44200 NANTES Tél / Fax 02 40 74 87 05

Body Minute Saint-Herblain Centre commercial le Sillon Shopping 44800 SAINT HERBLAIN Tél / Fax 02 40 59 49 70

* Offert sur la prestation la moins chère et valable jusqu'au 31/08/2015 - hors maillots.

Relaxation • Minceur • UVA


Urbanne

SOMMAIRE

EDITO

Prête ? Bronzez ! Bonjour ! C’est l’été. Ce ne sont pas la chaleur, le retour des fraises et des cerises qui nous indiquent que cette saison bénie a commencé, mais plutôt un tas de petits signes. Le programme du Voyage à Nantes a été dévoilé et la ligne qui nous guide d’œuvre en œuvre a fait son retour en ville. Le prix des stationnements « sur voirie » (que de poésie !) a augmenté tout comme la taille de la zone rouge et de la zone jaune. On ne peut pas se tromper. Le début de l’été, c’est aussi le retour du Hellfest à Clisson. Nous avons voulu aller faire un tour dans cette jolie cité aux deux visages : amie des muses depuis le XIXème siècle et trois jours durant depuis dix ans, capitale de la musique métal. Clisson, c’est aussi l’une des plus jolies balades à quelques minutes de Nantes. À garder dans un coin de la tête pour un de ces week-ends de grand beau temps, avant ou après les vacances. Justement, puisqu’il est question d’évasion, nous avons décidé de vous emmener (un peu plus loin) à Rome avec trois idées de parcours au sein de la Ville Éternelle. Attention à ce que vous emmenez dans vos bagages : à Rome, on fait comme les Romaines, on ne lâche rien sur la mode. Nous avons choisi pour vous des pièces tout en légèreté pour affronter la chaleur. Des cotons tous fin imprimés plus ou moins légèrement et des accessoires hippie-chic. Comme d’habitude, en attendant de partir, nous avons répertorié pour vous en fin de magazine tous les jolis magasins qui viennent d’ouvrir leurs portes. Attention aux excédents de bagages ! On vous embrasse, L’équipe Urbanne

Sommair e

6 10 40 52 60 70 86 92

- Te n d a n ce : l e m a il l ot « cou tu re» - M od e : l e coton im p r im e s a l égèret é - Cu l tu re s tre e t a r t - Cl is s on , l ’ Ita l ie n n e a u x d e u x v i sa ges - E n cu is in e a u m a n oir d e l a B o u l a i e - Fa n d ’ in té r ie u r : u n l of t e n c œ u r d e v i l l e - Évasion à Rome - Ça v ie n t d ’ou v r ir !

Urbanne Mode & Style - Magazine gratuit. N°8 - Dépôt légal en cours Un magazine des éditions MGI (SAS) 176 route de Vannes, 44700 Orvault Crédit photo : P. Kyriazis, J. Moyon, Leï La (pp 40 à 44), D.R Stylisme : Maite Riviere Impression : Union Européenne Tirage : 20 000 exemplaires Régie publicitaire : Prana’Com - spotin@pranacom.fr Chefs de publicité : Gaëtane Bonnet - Camille Schkiwisk Rédaction : Pierre-Baptiste Vanzini - Julie Moyon Illustrations de Marina Le Ray Directeur de Publication : Stéphane Potin - 06 16 28 33 67 Création : Achromac El Kouri - 06 75 20 66 91 La reproduction des textes et photos est interdite. Ne pas jeter sur la voie publique

contact@urbanne.fr

www.facebook.com/MagazineUrbanne 4

urbanne

Horaires d’ouverture : Le lundi : 14h - 19h • Du mardi au vendredi : 10h - 13h / 14h-19h • Le samedi : 10h - 19h ( journée continue)


Interview

TENDANCES

ÉTÉ

DENIZE LE MAILLOT « COUTURE » made in Breizh débarque sur la côte pour sa toute première saison

Denize, c’est une gamme de maillots de bain « couture », au sens noble du terme, lancée il y a seulement quelques mois par Valérie Le Diraison. C’est une marque 100% Breizh : la dirigeante a ses bureaux à Larmor Plage, la modéliste est à Nantes et les ateliers de confection près de Rennes. Une association qui veut combiner le meilleur : le savoir-faire français en matière de couture, et l’expérience de l’art de vivre balnéaire breton. Cela donne des maillots qui sculptent nos silhouettes et surtout qui nous permettent de vivre pleinement à la plage. Rencontre avec une créatrice aux idées bien arrêtées.

Un maillot aux formes intemporelles dans lequel on peut bouger

« Notre philosophie : revenir aux belles pièces »

D’ou vient le nom Denize ? Quelle philosophie se cache derrière ? Denise, c’est mon deuxième prénom. Je l’ai un peu singularisé avec un « Z », c’est un clin d’œil aussi à l’esprit « Breizh ». Je voulais donner également un petit côté désuet et une connotation très française à cette marque. Le nom est d’ailleurs très facile à prononcer dans toutes les langues. Nous pensons à l’international parce qu’il y a une vraie demande mondiale pour des produits de qualité. C’est d’ailleurs ça, notre philosophie : revenir aux belles pièces. On a la droit d’avoir un maillot ultra mode qu’on a acheté en grande distribution, mais on a aussi envie, en tant que femme, de posséder une belle pièce dans laquelle on se sent en confiance quand on va à la plage. On sait que ce maillot va nous offrir une tenue et du maintien. Qu’est-ce qu’un maillot de bain « couture » ? C’est un maillot de bain pour lequel on a capitalisé sur des coupes intemporelles. Nous avons travaillé surtout sur les coutures, au sens propre du terme. Ce sont des coutures plates, qui maintiennent une forme. Mon projet est de capitaliser sur ce vrai savoir-faire français de la « façon ». Une façon de qualité, c’est par exemple faire des points d’arrêt quand on termine une couture. Il ne s’agit pas juste, quand on fait un maillot, de mettre deux tissus, un devant un derrière, mais d’ajouter des coutures pour obtenir un effet galbant tout en maintenant le maximum de confort. Votre modéliste est Nantaise, l’atelier est à Rennes, la touche française et même bretonne, c’est ça aussi le luxe ? Dans le balnéaire, très certainement. On a un vrai terrain pour tester nos produits dans notre presqu’île bretonne. Concernant la confection, nous avons dans l’ouest de la France un vrai savoir-faire avec un personnel très qualifié. Nous avons de vraies couturières.

6

Pour les avoir vues travailler pendant des heures, je peux vous dire qu’elles ne sont pas toujours sous la machine à pratiquer le même geste. Elles voient le produit fini, elles travaillent en équipe. Et la réalité économique ? Comment faiton pour exister sur un marché où l’on est en concurrence avec les villes-usines des pays aux salaires de misère ? Il faut trouver un positionnement haut de gamme. Il n’y a pas le choix, compte tenu des coûts. Nous ne sommes pas, chez Denize, sur des problématiques de volume mais de qualité. En Asie, ils ne sont pas sur ce sujet de qualité : ils ont le monde entier à habiller. Nous, à notre toute petite échelle, on fait perdurer un savoir-faire, on aide à former des couturières pour les années à venir. Je suis convaincue que pour les générations futures et pour la création à la française, il faut conserver ce tissu industriel.

« À notre toute petite échelle, nous faisons perdurer un savoir-faire »

urbanne


Interview

ÉTÉ

TENDANCES

Valérie Le Diraison, créatrice de Denize

Denize www.denize.fr

Vous travaillez avec une modéliste justement pour aller davantage vers la perfection ? Le design n’est qu’au service de la couture. Souvent, un designer met au point un modèle et c’est ensuite au modéliste de se débrouiller pour que le dessin original ressorte lors de la fabrication. On prend le problème à l’envers : il faut que le dessin s’adapte à la couture. Le maillot de bain revêt une notion de bien-être sur la plage où on ne fait pas que de la serviette : on a envie de bouger, d’aller chercher ses enfants au bord de l’eau, de pratiquer des activités nautiques. On a besoin d’être à l’aise et de ne pas être stressée par quelques centimètres carrés de tissu qui ne se tiennent pas. Le maillot de bain « jetable », c’est fini ? C’est une tendance générale, à mon sens, qui ne concerne pas seulement le maillot de bain. Les femmes ont peutêtre été démunies face à une baisse de qualité lorsque toute la production s’est délocalisée, et que la production a été saturée par des maillots de bain « mode », dépassés l’année suivante. On veut aujourd’hui de belles pièces qui durent. Le maillot reste donc une pièce essentielle de la garde-robe estivale ? Oui. On vit à la plage ! En Australie, où j’ai vécu et où l’idée de créer Denize m’est venue, la plage est un lieu de rencontre, comme ici. Il y a d’ailleurs, je trouve, une grande similitude entre la Bretagne et Sydney quand on voit les habitudes de vie en bord de mer. C’est assez troublant (rires). Pour s’adapter à cet art de vivre, on a besoin d’un maillot que l’on peut recouvrir par exemple d’une chemise, pour aller déjeuner ou marcher les pieds dans l’eau en discutant… L’une de vos marques de fabrique, c’est « l’effet corset ». Ce n’est pas un peu contradictoire avec ce sentiment de liberté que l’on a envie de retrouver sur la plage ? C’est vrai que cela peut être mal interprété. Nos maillots de bain sont sculptants mais sans armatures. Ce n’est que de la gomme. C’est par les coutures et par le choix du tissu, très riche en élasthanne, que nous arrivons à ce résultat. On ajoute des coutures sur le ventre, des pinces sous le bonnet, mais on garde de la souplesse parce qu’on veut être bien en maillot. Le test imparable, c’est le shorty : nos maillots tiennent parfaitement quand on met ou qu’on enlève sa combinaison.

8

Vous vous inspirez des années 60. C’est toute la mode qui reprend ces codes cette année, non ? Vous savez, on dit que la mode, c’est « trouver le côté froid de l’oreiller ». C’est un cycle. Je peux déjà vous dire que l’année prochaine, nous verrons un retour aux années 70. Mais la mode des années 50, 60 me plaît beaucoup : les femmes de ces années-là étaient sans complexes et surtout les photos n’étaient pas retouchées : Photoshop n’existait pas. Il émane des années Bardot une joie de vivre qui fait du bien visuellement. Quelles sont les couleurs indispensables cette année ? On est sur des couleurs franches cette année, on oublie le fluo. Nous avons choisi de développer deux couleurs indémodables : le bleu lavande et le fuschia. Nous ne les avons pas associées au noir, qui ne fait pas toujours une silhouette flatteuse, mais au chocolat, une couleur très chaude. Il y a également beaucoup d’imprimés cet été. Nous ne les avons volontairement pas déclinés pour conserver cette proposition d’une alternative intemporelle. Les matières continuent-elles d’évoluer ? On recherche toujours le tissu qui va sécher le plus vite ou qui va être le plus sculptant. L’élasthanne évolue, on trouve également par exemple des dentelles de lycra. Nous avons les moyens de faire des choses très novatrices, entre les coupes intemporelles et ces tissus très nouveaux. Pour les modélistes, c’est très intéressant et pour les façonnières aussi : ils leur permettent de continuer à progresser et à créer.


Mode

PRINTEMPS - ÉTÉ

Mannequin : Margot Nivet Coiffure et make up Dessange (9 rue de la Paix, Nantes)

MODE

Il est là ! L’été ! Les peaux se dévoilent, les silhouettes sont plus légères, et la star de cet été c’est la petite robe. Nous l’aimons à tous les goûts : courte ou longue, bohème ou glamour, il y en a forcément une pour vous dans les rues de Nantes. Dans nos vitrines parées de couleurs estivales, vous trouverez forcément la robe de votre été 2015, votre coup de coeur incontournable de la saison !

Robe et bijoux See U Soon chez Le Comptoir de Saint Pol (19 rue Aristide Briand, Rezé)

10

urbanne


Mode

PRINTEMPS - ÉTÉ

Robe Paul & Joe chez Soon (11 rue Franklin, Nantes)

12


Mode

PRINTEMPS - ÉTÉ

www.lesbeauxbauMes.coM Un salon mystérieux dans le quartier Graslin... Dames et Messieurs peuvent prendre une pause singulière dans une ambiance feutrée d'Atelier dédié à la Coiffure et à la Beauté et se faire chouchouter par des mains savantes espertes en beaux baumes!

lundi sur rdv mardi & mercredi de 10h à 18h. jeudi & vendredi de 9h à 19h samedi de 9h à 17h

Robe et sac chez Paloma (place du 11 Novembre, Ste Luce), bottines chez Clarisse (22 rue Crébillon, Nantes)

8 rue Marivaux. 44000 Nantes

Tèl. 09 81 39 20 00

14

urbanne


Mode

PRINTEMPS - ÉTÉ

Robe et gilet chez Cotélac (19 rue de la Fosse, Nantes)

83, rue de Delahaye 44120 Vertou Tél. : 02 28 01 70 09 16

urbanne


Mode

PRINTEMPS - ÉTÉ

Robe casual col ajouré chez GAWS (1 rue Lafayette, Nantes), tennis No Name chez Scott Premium & Originals (8 rue Scribe, Nantes)

Vous présente :

Decouvrez une large sélection de lunettes de créateurs et lunetiers optique et solaire. Du mardi au samedi 10H00 - 13H00 14h00 - 19h00 14 rue Mercoeur 44000 Nantes

Robe Cavalli chez Renaldi (16 rue Crébillon, Nantes) lunettes chez La FabriQ (14 rue Mercœur, Nantes)

rejoignez nous sur

www.LaFabriqOpticien.fr 18

urbanne


Mode

PRINTEMPS - ÉTÉ

Offre -25 ans

GEORSAND - SEBISA : Entreprises indépendantes membres du réseau Camille Albane -

*Offre non cumulable

20% offert* sur toutes prestations coiffures

4, rue Jean Jacques Rousseau - NANTES - 02 40 89 70 16 2/4, rue du Couedic - NANTES - 02 40 08 00 55 COIFFEUR

Robe créateur chez Tanaêl (11 bis rue de Verdun, Pornic) 20

urbanne

COLOR ISTE

MAQUILLEUR


Mode

PRINTEMPS - ÉTÉ

Tunique chez Gerry Weber (3 rue Grétry, Nantes) Lunettes chez Optique Sainte Thérèse (2 route de Vannes, Nantes)

La Nouvelle Adresse du Design. Modèle Alice - Design Christian Ghion

Cuisines Pascal Bonnet - 275, Route de Vannes - St Herblain - Tél. : 02 40 54 83 29 - www.arthur-bonnet.com

22


Mode

PRINTEMPS - ÉTÉ

Le Comptoir * de St Pol

Robe, visière et tennis chez High (3 rue Fanny Peccot, Nantes)

Prêt à porter féminin • Accessoires • Déco

15

16

PTL-1046 P-1030 CC-1083 S-1114 TS-1069

PTL-1135(TX-03) T-1090 CC-1082

23

24

P-1139 R-1137(TX-02) CT-1009 S-1114

PTL-1042 CH-1133(TX-02) P-1040 S-1113

1

2

R-1136(TX-01) S-1112

PTL-1135(TX-01) P-1140 BL-1047

19 rue Aristide Briand • 44400 Rezé

Tél. : 02 40 26 88 10

24


Mode

Mode

ACCESSOIRES

LE STYLE FEMME

ACCESSOIRES

01 LE STYLE HOMMES

01

01

Côté plage

Côté ville

02

Chemise imprimée Blazer (boutons colorés et doublure originale) Pinel (6 allée des Nations Unies, Ste Luce sur Loire et 26 place Charles de Gaulle, Vallet)

02

Blouse ou tunique Nina Kaufmann - For Intérieur (3 rue Franklin, Nantes)

02

03

Côté ville 01 Sac Amenapih - Lili au Soleil (14 rue du Château, Nantes) 02 Collier Garçons Manqués et boucles d’oreilles Saona - For Intérieur (3 rue Franklin, Nantes) 03 Sandales Ash - Outre Mesure (13 rue Contrescarpe, Nantes) 26

03

03

Côté plage 01 Sac Star Mela - Lili au Soleil (14 rue du Château, Nantes) 02 Collier et bijoux d’oreille - Nanylo (1 rue Rubens, Nantes) 03 Sandales Mellow Yellow dessinées par Christophe Sauvat et bracelet assorti Mellow Yellow (13 rue du Château, Nantes)

urbanne

01 La Chapellerie de Nantes (77 boulevard Dalby, Nantes) Véritable Panama - 02 East River (2 rue Piron, Nantes) Chino bleu ciel - T-shirt imprimé - Polo Vicomte Arthur - 03 À Vue d’Oeil (1 rue de la Fosse, Nantes) Lunettes « Glossy » Thierry Lasry

urbanne


Sélection

ENFANTS

5. Piratoons - Olivier Grégoire et Thibaut Quintens Pour faire simple, vous allez devoir construire votre navire ! La façon dont vous l’agencez vous fait gagner des points ou... en perdre ! Un jeu de rapidité et d’observation pour avoir le meilleur vaisseau pirate ! Nombre de joueurs : 2 à 4. À partir de 8 ans. Durée : 30 minutes.

1. Ligne de soins et d’hygiène Bio - Toofruit Une marque dermatologique biologique d’hygiène et de soins pour les enfants. Des produits testés sur peaux sensibles, fabriqués en France et certifiés cosmétique biologique par Ecocert Greenlife. Parmi les soins visages, découvrez la Brume Fraîche, lotion à diffuser pour se débarbouiller le matin, la Crème Gourmande, crème riche pour nourrir le visage, et le baume protecteur pour les lèvres Bisou Doux.

2. Rigoloring - Djeco Idéal pour jouer dans la maison ou en plein air, voilà un jeu d’adresse en bois et tissus lavables pour les enfants de 3 à 7 ans. Une fois la partie terminée, le jeu se range dans un sac inclus. Boîte format 28x30x4cm

3. Maillots de bains Brazil et Chewie - Canobio et Kaporal Les plus tendance des maillots de bain pour les ados : le 2 pièces Brazil de la nouvelle collection ados Canobio et le short de bain Chewie griffé Kaporal. Disponibles en différentes tailles.

4. Tam Tam English - AB Ludis Un jeu tout simple pour apprendre l’anglais à nos enfants sans en avoir l’air. Le but : retrouver la paire image-mot grâce à une carte image et une carte mot. Uniquement des termes en anglais dans cette version prévue pour les enfants (et les adultes !) qui ont déjà une bonne maîtrise de la lecture.

7. Ballerines à bride - Naturino Parmi toute la nouvelle collection printemps-été 2015 pour enfant, on aime ces ballerines irisées aussi séduisantes que confortables.

6. Le jeu de Guillaume Tell - Jorelle Un très beau jeu en hêtre pour permettre à votre enfant d’exercer son adresse en visant la pomme ! Contient un support, une quille, une boule, une arbalète et trois fléchettes (dimensions : 45 x 28 x 18 cm).

8. Boîte à goûter et gourde - Sigikid Modèle bleu Sammy Samoa (à partir de 3 ans) : gourde en aluminium avec grande ouverture, contenance 400ml (ne passe pas au lave-vaisselle). La boîte à goûter coordonnée possède un compartiment séparé amovible (la boîte est lavable au lave-vaisselle mais le couvercle doit être lavé à la main).

Garde d’enfants à domicile

déduction crédit d’impôts + aides CAF Ag

rém en

t d’Etat Qualit

Agence DMUN 6 rue du Poitou à Nantes (place Viarme) Tél : 02 40 890 895

www.dmun.fr

9. Jeu de fléchettes magnétiques - Scratch Europe Jeu de fléchettes en scratch avec panneau recto/verso en toile magnétique (70x36cm) et six fléchettes aimantées. À partir de 5 ans. 01 Passion Beauté - 4 rue des Halles, Clisson - 02 40 73 43 16 02 Léontine en ville - 1 rue des Halles, Clisson - 02 40 54 20 78 03 GAWS - 1 rue La Fayette, Nantes - 09 83 81 73 00 04 La Fée Marmotte - www.lafeemarmotte.com - 06 61 32 44 33 05 Ambiance et stratégie - 3 avenue du Parc, Vallet - 06 32 31 65 81 06 Le Bonhomme de Bois - 32 rue de Verdun, Nantes - 02 28 08 59 74 07 Tacoa à tes pieds - 13 rue Contrescarpe, Nantes - 02 40 48 27 71 08 et 09 - Ludibulle - 5 rue des Vieilles Douves, Nantes - 02 40 35 71 34 28

Les enfants adorent ! urbanne

é


Beauté

C’EST NOUVEAU

BEAUTÉ

Mes cheveux

BELLE & GOURMANDE INSTITUT DE BEAUTÉ

Sous le soleil et la chaleur, toutes les chevelures ont la vie dure. Voici une sélection de shampooings, soins et coiffants pour redonner légèreté, brillance et souplesse à chaque type de cheveux.

Gamme Oi - Davines Une gamme à l’huile de roucou, dont la forte action anti-oxydante empêche le vieillissement du cheveu. Un shampooing, un masque, un lait et une huile qui apportent à la chevelure de la brillance et une extraordinaire douceur. Des soins complètement recommandés pour protéger les cheveux colorés cet été. Gamme Invati - Aveda Un shampooing exfoliant à l’huile de kukui et aux huiles essentielles de lavande, de romarin, de myrte et de thym qui purifie le cuir chevelu, un après-shampooing épaississant à l’arginine et aux dérivés de betterave à sucre, et une lotion revitalisante au ginseng et curcuma (sans rinçage), qui rendent la chevelure plus souple et plus résistante. Ils réduisent de 33% la chute des cheveux due aux cassures. Le Salon Qui Parle 18 rue Racine - Nantes 02 40 69 15 71

Les Beaux Baumes 8 rue Marivaux - Nantes 09 81 39 20 00

Sérum Thérapiste - Kérastase Dans la nouvelle gamme Thérapiste, le sérum, en flacon pompe super pratique, est un véritable soin SOS pour les cheveux très abîmés, surtout s’ils sont épais. Il soigne et restructure la fibre intensément et la protège tel un « top coat ». Particulièrement adapté pour le lissage, il protège de la chaleur jusqu’à 230°. Salon Tirilly 4 place du Connétable - Clisson 02 40 54 77 07

30

Texture Wave - Shu Uemura S’il n’y avait qu’un spray coiffant à adopter cet été, ce serait celui-ci. Créez des mouvements ou des ondulations subtiles à prononcées avec ce spray à texturisation sèche, composée de poudres minérales et d’huile de graine de coton. Un résultat souple et longue durée. Julien Delisle 11 rue Franklin - Nantes 02 40 12 17 04 Murmures 21 rue Mercœur - Nantes 02 51 82 62 47

Soin Haute définition Anti Rides à l’oxygène actif (vu à Télé matin)

Soin ESTHERDEM visage et corps 12, Place du Beau Verger à Vertou 02 40 06 82 25 Hors série

urbanne Mariage MODE & STYLE

So Pure Energizing - Keune Le shampooing doux à la biotine et au ginseng rouge qui stimule la circulation sanguine, la lotion tonifiante sans rinçage et le mélange d’huiles essentielles (citron et gingembre) font de cette gamme un rituel quotidien à adopter pour des cheveux brillants, pleins de volume et un cuir chevelu plus sain. Parfait pour les cheveux fins. T Zen coiffure 89 rue Général Buat - Nantes 02 40 74 07 38

urbanne

Magazine Gratuit Indispensable

Avec vous pour réussir le plus beau jour de votre vie

Automne 2015


Beauté

C’EST NOUVEAU

BEAUTÉ

Mon visage Pour profiter au mieux des bienfaits du soleil et offrir à notre visage un teint radieux et détendu, on mise sur les sérums régénérants, les crèmes réparatrices, les masques et soins solaires pour une protection qui nous embellit.

Masque de Beauté 14 - Carita Un masque rappelant les propriétés de la célèbre Huile de Beauté 14, ultra-réparateur pour les peaux sèches, déshydratées ou sensibilisées par les agressions extérieures. Sa texture onctueuse au parfum mythique enveloppe la peau d’une douce caresse, pour une peau réparée, réconfortée et apaisée. L’Écrin 10 rue de Nantes - Sautron 02 28 25 32 98

Spray UV inCellium BronzantEsthederm Un soin qui permet de stimuler, renforcer et faire durer le bronzage, à appliquer sous sa protection solaire pour permettre de potentialiser le capital bronzage de votre peau. À appliquer 20 minutes avant l’exposition et le soir pour renforcer l’autoprotection de la peau. Véritable produit nomade visage et corps, on adopte ce nouveau geste en spray. Ne convient pas aux peaux pigmentées. Fleur de Coton 36 rue des Forges - Vallet 02 40 36 25 38

L’Institut 1 rue Jean de la Fontaine - Nantes 02 28 01 40 30

Marie-Beauté 38 boulevard de la Liberté - Nantes 02 40 85 12 36

Passion Beauté 4 rue de Halles - Clisson 02 40 73 43 16

Idéalia Skin Sleep - Laboratoires Vichy Un soin de nuit qui ravit les petites dormeuses. Ce baume-en-gel ressourçant offre à la fois fraîcheur et onctuosité, avec un parfum infusé d’essences de thé vert et de jasmin qui nous plonge dans un sommeil réparateur. Les actifs LHA, l’acide glycyrrhizique, l’acide hyaluronique, la caféine, la vitamine B3 et les huiles réparatrices aident à recréer les effets visibles sur la peau d’une bonne nuit de sommeil. En pharmacie et parapharmacie

32

Concentré Correcteur Taches - Sisley Un soin anti-taches intensif qui agit sur la taille et l’intensité des taches liées à l’âge et au soleil. Quels que soient l’âge et la carnation de la peau, ce complexe éclaircissant exclusif breveté Sisley, à l’extrait de fleur de figuier de Barbarie, à l’acide salicylique aux propriétés exfoliantes douces et à l’alpha-bisabolol aux propriétés apaisantes, assure une uniformité du teint dès 4 semaines. En application localisée.

Sérum Avantgardist Dr Pierre Ricaud Enrichi en Progencell®, actif novateur qui stimule la régénération cellulaire en 7 jours, ce sérum donne à la peau le pouvoir de remonter le temps ! En quelques semaines, elle retrouve toutes ses caractéristiques de jeunesse : rides diminuées, peau plus résistante et plus éclatante. Dr Pierre Ricaud 11 rue Contrescarpe - Nantes 02 51 84 38 85 urbanne


Beauté

C’EST NOUVEAU

BEAUTÉ

OFFRE -25 ANS 30% offert* sur toutes prestations coiffure !

Mon make up

*Offre non cumulable.

Lèvres protégées, ongles soignés, couleurs waterproof, essences fraîches ou précieuses, une sélection de nouveautés pour faire rayonner votre beauté.

Votre soin de 1h30 au prix du soin de 1h ! *Offre non cumulable. valable jusqu’au 31 Juillet 2015

Parfum La Religieuse - Serge Lutens La soixante-dixième création de Serge Lutens, parfumeur énigmatique dont le talent s’exprime dans la solitude. La Religieuse est une création en mémoire de l’enfance de Serge Lutens, une ode à l’écriture. Ce parfum incarne la pureté sensuelle de la féminité. Une essence fleurie aux notes de jasmin et d’encens, et Poudre 4Sun Bronze&Shine - Pupa Milano aux arômes de civette et de musc.. Une poudre qui magnifie votre visage tout en le protégeant (IP15). Deux nuances satinées Passion Beauté de poudre bronzante et deux nuances d’illu4 rue de Halles - Clisson minateur pour sculpter votre teint. Existe en 02 40 73 43 16 deux teintes : Golden et Bronze.

Eau Fraîche Parlez-moi d’Amour John Galliano Une invitation à succomber à une liaison amoureuse inattendue, puissante, éternelle, pleine de possibilités… Une eau fraîche et vibrante aux notes de fleur de pamplemousse, gingembre, rose, groseille blanche, musc et cyprès. Un parfum romantique et espiègle. Dans vos parfumeries

Institut Alexandra 54 rue de Bretagne - Sautron 02 40 63 54 25 34

Fleur de Coton 36 rue des Forges - Vallet 02 40 36 25 38

DESSFM - SEBGEO : Entreprises indépendantes membres du réseau DESSANGE

Ombre à paupières Made to Last Waterproof Eyeshadow Pupa Milano Une tenue et une résistance parfaite à l’eau, la chaleur et l’humidité pour ces ombres en stick rétractable aux couleurs intenses, vibrantes et magnétiques, pour un résultat zéro défaut. Douze teintes et quatre effets : nacré, extra nacré, satiné et métallique.

dessange.com

Stick Lèvres et Vernis Je suis une légende Couleur Caramel Des lèvres protégées (SPF30) et sublimées par un léger voile teinté avec ces nouveaux sticks lèvres en trois teintes différentes, et une collection de vernis en édition limitée pour l’été : coloris Lune Blanche, Nuage Dansant et Fleur de Prairie.

Marie Nature 2 rue Paré - Nantes 02 40 75 86 21 Institut Niagara 17 bis place St Jacques - Clisson 02 40 54 42 23

urbanne

9, rue de la Paix - NANTES - 02 40 47 74 35 Lundi de 10h à 19h - Mardi au samedi de 9h à 19h

28, rue du Calvaire - NANTES - 02 40 48 18 61 Lundi au samedi de 9h à 19h


Beauté

C’EST NOUVEAU

BEAUTÉ

Mon bien-être Le « must » des soins et activités pour se détendre, rester d’attaque tout l’été et tout le nécessaire pour se jeter à l’eau !

Body Attack - Be Form Un mélange explosif de mouvements athlétiques et d’exercices de renforcement et de stabilisation. Un cours énergique pour améliorer l’agilité, la coordination, la force, l’endurance et la capacité pulmonaire. Retrouvez le planning des séances sur le site www.beform44.fr. Be Form Rue des Filatures ZI de Tabari sud - Clisson 02 28 03 10 62

Pansements stériles imperméables - Mercurochrome Indispensables en période estivale où nous sommes régulièrement en contact avec l’eau, ces pansements sont bluffants. Grâce à leurs quatre côtés collants, ils ne laissent passer ni l’eau, ni les bactéries. En revanche, ils sont perméables à l’air et laissent respirer la plaie tandis que leur texture ultra-souple en polyuréthane suit les mouvements de la peau. Dans vos hypermarchés et supermarchés

36

Gel de massage comestible Barbe à Papa - Intimy Intimy s’accorde avec l’idée qu’il n’y a pas d’heure idéale pour se faire plaisir… Et nous aussi ! Une texture fluide délicieusement parfumée à la barbe à papa pour ce nouveau gel de massage, comestible et lubrifiant, qui procure un véritable moment de tendresse au sein du couple. Une pause gourmande et complice des plus savoureuses…

Déodorants Roll-On - Lavera Douceur et efficacité garanties pour les nouveaux déodorants Lavera sans sels d’aluminium. Des formules à base de fibres régulatrices de bambou, de coton et d’extraits de fenouil et d’hamamélis bio qui laissent respirer la peau pour une protection aussi efficace que naturelle. Trois nouvelles références qui existent aussi en spray fraîcheur : Rose Garden, Lime Sensation et Orange Feeling. Marie Nature 2 rue Paré - Nantes 02 40 75 86 21

Massage Thaï Yoga Espace Bien-Être Une manipulation du corps douce, dynamique et énergique. Travail des méridiens et de certains points énergétiques avec assouplissement et étirement du corps. Cette pratique de massage permet une détente énergique, harmonisante et équilibrante du corps. À recommander le matin pour être en pleine forme. Prévoir une tenue confortable. Espace Bien-Être 8 rue des Halles / rue Fougnot - Clisson 06 52 63 78 27


Beauté

C’EST NOUVEAU

BEAUTÉ

Mon corps

Nettoyé, protégé, soulagé et remodelé, notre corps aussi aime les vacances ! Voici un programme beauté pour l’apaiser et lui faire la peau douce.

Amincissement Silhouette Relaxation Réflexologie plantaire chinoise Maîtrise des énergies vitales par digipuncture et techniques énergétiques

Savons exfoliants Soap’minute Body’Minute Deux nouveaux savons exfoliants chez Body’Minute pour tous les types de peaux, même les plus délicates. L’un aux éclats d’avoine, hydratant et relaxant, au parfum léger d’amande douce, et l’autre aux pépins de raisin, revitalisant, d’une senteur fraîche de raisins et de fruits.

Lait de Beauté 14 - Carita Une texture délicieusement fondante, au parfum subtil rappelant le Fluide de Beauté 14, qui laisse la peau durablement hydratée et confortable. Un soin quotidien aux huiles qui réconforte votre peau pour la rendre plus souple, douce et soyeuse jour après jour.

Body’ Minute 4 rue de l’Arche Sèche - Nantes 02 40 12 03 29

L’Institut 1 rue Jean de la Fontaine - Nantes 02 28 01 40 30

Gamme Été à Syracuse - Baïja Un rituel beauté qui nous emmène au cœur de la Sicile ! Avec ce doux parfum de fleur d’oranger, ces différents soins pour le corps nous invitent à une pause délicieusement bienfaisante. Des produits fabriqués en France, de grande qualité et contenant au minimum 96% d’ingrédients d’origine naturelle. Les MiMines qui rendent belles ! 8 rue Voltaire - Nantes 02 53 45 76 00

L’Écrin 10 rue de Nantes - Sautron 02 28 25 32 98 Passion Beauté 4 rue de Halles - Clisson 02 40 73 43 16

Institut Margot 20 boulevard des Anglais Nantes 02 40 59 38 76

Morpho Designer Phytomer Une crème onctueuse aux cristaux liquides qui agit sur trois dimensions : minceur, fermeté et hydratation. Ses actifs : l’huile Adipo-3 pour limiter le stockage des graisses tout en gainant le tissu cutané, l’extrait d’algue brune pour raffermir la peau et la palmaria palmata (algue rouge) pour un effet drainant. Une technologie minceur exclusive, pour redessiner la silhouette et la resculpter intégralement. Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante. Ne convient pas aux personnes sensibles à l’iode. Esthétique Karlin’s 25 boulevard Jules Verne - Nantes 02 28 23 65 21

38

Phyto-Fluide Glacial - Phyt’s Une formule tonifiante aux extraits naturels de menthol, camphre, vigne rouge, marron d’Inde, arnica et chardon-marie pour ce fluide à l’effet froid à glacial qui favorise la sensation de jambes légères. À pulvériser matin et soir à l’intérieur des genoux, jambes et sous la plante des pieds. Vous pouvez aussi le vaporiser sur les collants ou les bas de contention chaque fois que nécessaire..

Crédits photos : Fotolia, Shutterstock

Huile UV Defense SPF50 Guinot Une huile sèche haute protection pour le corps qui sublime le bronzage et offre à la peau un effet satiné sans traces blanches. Un complexe unique qui associe des filtres solaires et un actif protecteur de l’ADN, pour offrir une protection optimale de la peau sous le soleil. Son actif + : l’huile de fleur de la passion, nourrissante et adoucissante.

112, boulevard de l’Europe 44120 Vertou Tél. : 02 40 56 27 70

Institut Natacha 13 rue de la Ville en Pierre - Nantes 02 40 49 25 24 urbanne


Dossier

STREET ART

CULTURE

« Le message n’est pas obligatoire pour moi, je différencie le graffeur de l’artiste »

« STYLE IS THE MESSAGE » Les murs comme territoire d’expression

Pour tenter de comprendre un endroit, un milieu, un genre artistique, il faut un guide. Francis Persu, 38 ans, a bien voulu être le nôtre au travers d’une longue interview. Il y livre sans concession sa vison du graffiti et des graffeurs. Cela fait près de 25 ans qu’il vide des bombes de peinture sur les murs, avec et sans autorisation. Adepte du « Wild Style » (lettrage complexe), sa parole est aussi libre que ses graffitis. Rencontre.

Depuis combien de temps pratiques-tu le graff ? J’ai découvert le graffiti et le hip hop en 1991 dans les rues de ma ville et dans un article du magazine Métal Hurlant, mais aussi grâce au premier album des Suprême NTM sorti cette année-là. J’ai commencé par dessiner puis peindre à la bombe peu de temps après, pour en faire une pratique régulière qui occupe aujourd’hui presque tout mon temps et une bonne partie de mes pensées. Entre le moment où tu as commencé et aujourd’hui, qu’estce qui a changé dans l’approche de ton travail ? J’ai commencé par m’inspirer des maîtres en la matière qui furent les responsables de mes premières claques visuelles en matière de graffiti (Mode2, Bando, Jay1, Lokiss...). J’étais aussi très fan de BD, notamment de Gotlib et Edika. Puis mes expériences personnelles et les rencontres que j’ai pu faire ont forgé un style qui est devenu le mien au fil du temps, et qui continue par ailleurs à évoluer. Au début, je faisais du graffiti classique, traditionnel, des lettres bien calibrées, 2-3 flèches, les trucs de base. Maintenant j’ai une pratique beaucoup plus spontanée, « freestyle », j’aime peindre vite et ne pas trop réfléchir ou revenir sur ce que je fais, je m’applique moins tout en essayant d’être le plus précis possible dès le premier jet. Je peins comme si je n’avais pas le droit à l’erreur. Ma culture artistique et graphique a aussi évolué et s’est ouverte, donc mes inspirations plus larges et pas forcément cantonnées uniquement au graffiti me permettent de diversifier mon travail, de tenter des trucs. J’aime expérimenter, quitte à parfois me planter. Je définis mon graffiti actuel comme du « dirty wild freestyle ». Est-ce que le regard des gens, des passants, a changé ? Le regard du passant lambda reste à peu près le même : « c’est joli ce que vous faites, même si on ne comprend pas trop ce que ça représente, y’a plein de couleurs, c’est quand même plus beau qu’un mur gris ». Cela dit, il a changé par rapport à mes débuts, lorsque le graffiti était moins connu. Le terme « street art » n’existait pas encore, et nous étions systématiquement vus comme des délinquants, même quand nous peignions sur des murs légaux. Avec les magazines et Internet, il y a maintenant un effet de mode, et certains « street artists » peuvent être perçus comme des sortes de héros des temps modernes. Par rapport aux gens s’intéressant à l’art et à la culture, il y a eu une évolution, mais par rapport au grand public, pas vraiment. Mais bon, ce n’est pas mon objectif perso que mon travail plaise aux gens qui s’en foutent.

40

On dit souvent qu’un cinéaste refait le même film toute sa vie. Les images ne sont pas les mêmes mais le message l’est. Est-ce qu’on pourrait dire la même chose du graff ? Le message du fait même de graffer est d’imposer sa marque, à la manière de la publicité, d’être vu et de s’exposer le plus possible et dans le plus d’endroits possibles, de dire « je suis là, je vis, je fais mes trucs » sans attendre d’une quelconque autorité qu’elle nous donne le feu vert. De là, chaque artiste va avoir son message, certains aiment faire passer des messages précis, politiques ou autres, d’autres sont dans la compétition de style... Une phrase qui me plaît beaucoup est le slogan des 123K, Scien et Klor : « Style is the message ». Quel « message » portes-tu ? Lorsque je dessine des lettres, je n’ai pas de message particulier à véhiculer, je me fais plaisir à dessiner ces lettrages enchevêtrés complexes et tente de faire en sorte que l’impact visuel soit fort. Je développe mon style. Si je dessine sur papier ou peins des toiles ou participe à des expos, je vais peut-être avoir plus de propos, mais ça ne sera jamais des messages trop explicites. J’aime que le spectateur ait sa propre interprétation, son propre ressenti de ce qu’il voit. Je vais mêler dans mes créations les diverses inspirations de ma vie de tous les jours. Mon graffiti est comme un autoportrait abstrait, il me raconte. On va pas se mentir, écrire son blaze et l’imposer au public, c’est égocentrique, c’est pour ça qu’on dit souvent que le graffiti est un art-thérapie. C’est quoi, pour toi, une fresque réussie ? Ce n’est pas forcément quelque chose de propre ou bien dessiné. Pour moi, quel que soit son rendu, réaliste ou graphique, virtuose ou volontairement brut, une fresque réussie est une fresque qui fait réagir le public, qui lui fait dire « ça défonce ». Le propos ou le message n’est pas obligatoire pour moi, je différencie le graffeur de l’artiste.

urbanne


Dossier

STREET ART

celui qui en fera le plus, qui aura le dernier mot. C’est un art de rue, donc ce n’est pas de tout repos, car comme dans la rue, il s’agit de ne pas se laisser marcher sur les pieds et d’acquérir la reconnaissance et le respect des autres.

CULTURE

Persu et son lettrage complexe.

Quand tu passes place de la Petite Hollande et que tu vois ce message peint en énorme sur le haut d’un immeuble, « Je vous baise tous », tu en penses quoi ? La première fois que je l’ai vu, j’ai ri. C’est gratuit, choquant, provoc, il est placé en hauteur, à un endroit difficile d’accès et dangereux, on se le prend dans la gueule qu’on le veuille ou non. Après, je trouve ça trop gratuit justement, et même si les « marginaux » comme moi vont en rire, ça ne m’empêche pas de penser qu’il cantonne le graffeur dans son image de « petit branleur ». C’est un peu caricatural, et ça me dérange en même temps que ça me fait marrer, ça me fait penser aux clips de rap avec des cassos qui parlent drogues, cul, luxe et qui n’ont aucune culture musicale mais qui veulent juste faire du rap pour « représenter ». Connaissant l’auteur de ce tag, je sais cependant qu’il n’est pas dans ce cas. Comment décrirais-tu le « milieu » du graff ? C’est un milieu très varié et contrasté, dans lequel il y a de tout, de la caillera ultra sectaire et en colère au hipster fashion, du militant révolutionnaire, des hippies chépères (« perchés », NDLC), des graphistes, des rappeurs, des rockeurs, des rastas, des punks, des filles, toutes les ethnies, des pauvres, des riches, et tout ce petit monde se rencontre et cohabite tant bien que mal. Certaines alliances sont surprenantes. C’est pas mal « concours de bite », tant chez les vandales (ceux qui ne font que de l’arrache en illégal) que les fresqueux (ceux qui sont plus dans la fresque légale), il y a des gogols et des mecs super cultivés. La compétition est très présente chez certains, positive parfois et source d’embrouilles d’autres fois, certains s’en battent 42

complètement les couilles. C’est un petit monde, tout le monde se connaît plus ou moins, d’une ville à l’autre et même d’un pays à l’autre pour les plus voyageurs. Ça peut parfois être un ghetto, dans lequel on ne traîne qu’entre graffeurs, qui va vous rendre autiste si vous ne faites pas l’effort de vous ouvrir à d’autres choses. Comment s’est structuré le mouvement à Nantes ? Je ne suis Nantais que depuis 2008, je n’ai donc pas connu les débuts du graffiti ici. Les pionniers sont pour moi des gars comme Webs, Shok, Nash, Freon, les 16S... Certains sont restés des graffeurs de rue, d’autres ont monté des assos, désormais c’est comme dans les autres grandes villes, c’est devenu très divers. On se connaît tous plus ou moins, au moins de vue, tout le monde n’est pas pote ou d’accord sur tout, mais il n’y a pas de grosse guerre entre graffeurs ou entre crews (« équipes », NDLC), même si certaines histoires ont pu aller quand même un peu loin par le passé. L’ambiance est plutôt bonne de manière générale. Une grande partie des graffeurs nantais sont des non-nantais d’origine. On a l’impression qu’il y a pas mal d’ego, d’opposition (pour ne pas dire d’affrontement) entre les différents crews. Ça fait partie du jeu ? Clairement, et ça a toujours été. Lorsqu’on fait de l’illégal, on supporte mal d’être repassé, au vu des risques (physiques, judiciaires) qui ont été pris. Même lorsqu’un tag déborde sur un graffiti, ça fout en rogne. On appelle ça du « toy », et c’est une source infinie de petites guéguerres. Les comptes se règlent soit aux poings, soit dans une compétition, à

J’ai l’impression qu’au début de ce mouvement artistique, on a beaucoup emprunté et regardé vers les USA et le hip hop et qu’aujourd’hui, c’est moins le cas. Est-ce vrai ? Les premiers graffeurs français s’inspiraient des pionniers américains, mais ont très tôt forgé un style « à la française ». Le graffiti est né là-bas, c’est normal de reconnaître la source. En France, des crews comme les BBC, ou des gars comme Lokiss ont très tôt pris de la distance en expérimentant et en trouvant des styles plus personnels. Par la suite, les styles étaient reconnaissables selon les pays, il y a le style allemand, le style français, espagnol, celui des pays de l’Est... Depuis l’émergence du graffiti et du street art dans le monde entier, et notamment grâce à Internet, tout le monde s’inspire de tout le monde, quel que soit son pays. Les pays de l’Est et leur styles assez barrés ont pas mal le vent en poupe en ce moment, je dirais. L’Allemagne est considérée comme la « capitale du graffiti » pour beaucoup, même si les pionniers les plus influents en Europe au départ étaient Français, Anglais ou Hollandais (Bando, Mode2, Shoe, Delta.) Certains styles sont repris par la masse, les graffeurs ayant le plus de personnalité sauront se démarquer des imitateurs. De même, tous les graffeurs ne sont pas « hip hop », il y a des punks, des fans de techno... Certains pionniers du graffiti dans la fin des 60’s et dans les 70’s, écoutaient du rock... À Nantes on a développé depuis des années ce qu’on appelle des « murs légaux » où il est inscrit « expression artistique soumise à autorisation ». Tu en penses quoi ? Il y a aussi des murs légaux pour lesquels il n’y a pas d’autorisation à demander. Dans les deux cas, je trouve ça bien, pour quand on a envie d’aller peindre en toute simplicité, sans avoir à se prendre la tête. Dans l’illégal, on recherche l’adrénaline, mais parfois on a aussi envie de se poser et de peindre à la cool, de prendre son temps pour faire quelque chose de plus abouti, et ces murs sont là pour ça. Il faut cependant bien garder à l’esprit que le graffiti ce n’est pas seulement « les belles fresques sur les murs légaux », c’est aussi ce truc sale qu’on voit partout dans la rue et qui fait chier, c’est aussi ça le but du graffiti, aller à l’encontre des autorités manipulatrices, faire réagir, ne pas rentrer dans le rang, faire ce qu’on veut sans demander l’avis de personne. Et puis c’est aussi un réel plaisir de ne pas rentrer dans une routine, de ne pas peindre le même mur chaque week-end, de varier les supports. On est passé d’une politique de répression à une politique de récupération ? Les mairies croient qu’en donnant des murs légaux, il n’y aura plus de tag sauvage. Elles se trompent. Il y aura toujours les deux, le graffiti art et le graffiti vandalisme. Il est né comme ça, il ne changera pas. Ces derniers temps, avec l’étiquette « street art », il y a beaucoup de récupération en effet. On voit du graffiti dans la pub, la SNCF qui est une des premières cibles des graffeurs fait parfois appel à eux pour peindre ses murs, ce qui est une

belle ouverture d’esprit à mon sens (je ne parle pas de l’appel à projets, où elle propose à des artistes d’investir des lieux leur appartenant mais ne propose aucune rémunération, ça c’est une escroquerie). Pour moi il n’y a pas de mal à faire de l’argent avec sa passion, mais à chacun de fixer ses limites pour ne pas devenir un vendu. Je n’irai, par exemple, jamais graffer pour le FN, même s’il arrivait qu’ils me le demandent. Quel regard portes-tu sur le fait que les artistes qui exerçaient dans la rue ou sur les wagons soient aujourd’hui courtisés par des galeries d’art ? Tant mieux pour eux. Dès les 70’s, aux USA, des « trainistes » exposaient en galerie. Pour moi il s’agit d’une ouverture d’esprit et de faire preuve de polyvalence. Si un graffeur aime aller défoncer du train mais a aussi des choses à dire et l’envie d’exposer son travail, pourquoi se retiendrait-il ? Je pense qu’il n’est pas utile de rester un rebelle pauvre et traqué par la police toute sa vie pour être considéré comme « real ». Chacun doit agir selon ses envies. Maintenant, dans ce que je vois dans les galeries, je différencie le graffeur ( celui qui fait encore ou a fait de l’illégal) du street artiste (celui qui utilise la bombe aérosol et le graffiti comme inspiration dans son travail artistique). Tu es plutôt « Voyage à Nantes » ou « Virage à Nantes » ? Les deux. Le Voyage, c’est la mairie qui veut exposer de l’art sous diverses formes (dont le graffiti et le street art) dans la ville, le Virage c’est un collectif d’« artivistes » qui n’attendant pas après les subventions et l’accord de la mairie pour faire de l’art partout où il en aura envie. Les deux ne sont pas forcément ennemis, même si ça se titille, cela reste dans un esprit bon enfant. Depuis 24 ans que je peins, je n’ai jamais attendu qu’on me dise « OK, tu peux peindre » ou bien où je dois le faire. Je suis en constante recherche d’endroits qui m’inspirent, qu’ils soient légaux, tolérés ou pas du tout. Mais si la mairie fait appel à moi et propose de me payer pour peindre, je ne vois pas pourquoi je refuserais.

Persu, comme The Blind ou Wide (pages suivantes) fait partie du collectif d’artistes nantais issu du graffiti 100 Pression. https://100pression.wordpress.com

urbanne


Dossier

STREET ART

E L L E NOUV

S I R U A A T TOYO

CULTURE

TOUJOURS MIEUX TOUJOURS PLUS LOIN

THE BLIND L’aveugle n’est pas celui qu’on croit En ville, sur les murs des usines désaffectées, le long des voies ferrées, les graffitis sont partout, tout le monde peut les voir sauf… les aveugles, ça va de soi. Partant de ce constat, un artiste nantais, The Blind (« L’Aveugle ») a voulu faire en sorte que les déficients visuels puissent aussi percevoir des messages sur le mur. Au gré de performances spontanées, il a ainsi parsemé la ville mais aussi Rennes, Paris, Moscou, Helsinki, Cracovie, Stockholm, Bruxelles, Barcelone, Tchernobyl et Saint Petersbourg de messages écrits en braille. Un travail qui mêle ouverture, humour et subversion. Découverte. « Je fais du graffiti depuis une quinzaine d’années. Toutes ces années-là, on faisait pas mal de graffitis sur le périph’ ou les voies ferrées. Après avoir terminé nos graff, on se disait avec mes potes qu’ils seraient hyper bien vus dans les bouchons. Je leur répondais qu’il ne seraient pas vus par les aveugles. Après, cette idée ne m’a plus quittée. Je me suis dit que ce serait marrant de faire ça pour eux ». Mais de l’idée à la réalisation, il y a un pas et une écriture de creux et de bosses à apprendre : il se plonge dans les livres, Internet, rencontre des gens pour apprendre le braille. Il met au point un procédé qui lui permet de coller des demi-sphères en plâtre sur les murs. « C’est un peu comme si le mur se déformait pour dire des choses. Ça m’a vraiment intéressé, lance-t-il. J’ai fabriqué mes propres moules, réfléchi aux différentes manières de coller, j’ai fabriqué une matrice en papier qui me permet de reproduire cette rigueur qu’il y a dans le braille ». C’est le mur extérieur du musée des Beaux-Arts de Nantes qui accueille, sans le savoir, la première œuvre. The Blind y inscrit « Ne pas 44

toucher », référence à l’interdiction d’approcher les œuvres qui lui a valu une exclusion du musée, alors qu’il était étudiant, lorsqu’il a voulu que ses doigts fassent « l’expérience » de la peinture de Van Gogh. Mais « Ne pas toucher », ce peut être aussi un clin d’œil ironique à la sacralisation de l’art: l’art qu’on accroche sur les murs des musées versus celui qu’on recouvre ou qu’on passe au Kärcher dans la rue. « Les boules sont restées très longtemps jusqu’à ce que quelqu’un y ajoute une pointe de rouge : c’était devenu des seins. Ils ont été enlevés aussitôt alors que des seins, dans le musée des BeauxArts, il y en a des centaines sur les toiles ! ». C’est cette même envie de remettre en cause la toute puissance des institutions qui l’a mené à « parfaire » le tribunal de Jean Nouvel. « J’ai écrit «Pas vu pas pris» en braille juste sous l’inscription «Palais de Justice». C’est resté un long moment sans que personne ne s’en rende compte ». Il a aussi écrit « Blind city » (ville aveugle) sur les murs de Tchernobyl pour représenter tout à la fois la cécité dont on souffert certains habitants après l’accident, la

ville aveuglée par l’explosion et le fait que désormais, il n’y a plus rien à voir. « Ce que je fait, c’est de l’art social. La déficience visuelle touche énormément de gens. Pour moi, mettre du braille dans la ville, c’est un cadeau de la rue pour les aveugles. C’est aussi un rapport politique à mon travail : faire de l’art pour tous et accessible. Moi, payer pour aller dans un musée, ça m’emmerde ». The Blind pose ses œuvres sans mettre la traduction à côté pour ceux qui ne connaissent pas le braille et renverse ainsi les choses. « En principe, dans l’espace public, les inscriptions pour les aveugles sont très factuelles, liées à la sécurité, la protection… Moi je fais des blagues, c’est toujours subversif, provocateur ou drôle. C’est très surprenant pour eux. Parfois on voit des personnes handicapées éclater de rire parce que j’ai écrit par exemple «Voulez-vous toucher avec moi ce soir ? Signé : un aveugle en détresse». Les gens autour ne comprennent rien et ils ne vont rien comprendre s’ils ne vont pas parler aux aveugles. Je mets les voyants en situation de handicap »

urbanne

219 €

ÉCRAN TACTILE 7” AVEC SYSTÈME MULTIMÉDIA

/MOIS(1) E N T R E T I E N I N C L U S **

À partir de

SANS CONDITION DE REPRISE

LOA* 37 mois. 1er loyer de 3 990 €, suivi de 36 loyers de 219 €. Montant total dû en cas d’acquisition : 22 269 €.

CAMÉRA DE RECUL CLIMATISATION AUTOMATIQUE ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES ET CAPTEUR DE PLUIE RÉGULATEUR-LIMITEUR DE VITESSE

PACK SÉCURITÉ TOYOTA SAFETY SENSE® OFFERT (2)

UN CRÉDIT VOUS ENGAGE ET DOIT ÊTRE REMBOURSÉ. VÉRIFIEZ VOS CAPACITÉS DE REMBOURSEMENT AVANT DE VOUS ENGAGER. Auris 1.2 T : Consommations mixtes (L/100 km) de 4,8 à 5,4 et émissions de CO2 (g/km) de 112 à 125 (B). Données sous réserve d’homologation (CE). (1) Exemple pour une Nouvelle Toyota Auris 1.2 T Dynamic, avec Toyota Safety Sense® inclus, neuve au prix exceptionnel de 19 490 €, remise déduite de 4 010 €. * Location avec Option d’Achat 37 mois, 1 er loyer de 3 990 €, suivi de 36 loyers de /mois hors assurances facultatives. Option d’achat : 10 395 € dans la limite de 37 mois & 45 000 km. Montant total dû en cas d’acquisition : 22 269 €. Assurance de personnes facultative à partir de 21,44 €/mois en sus de votre loyer, soit 793,28 € sur la durée totale du prêt. (2) Toyota Safety Sense® inclus dans le Pack Relax sans supplément de loyer. Modèle présenté : Nouvelle Auris 1.2 T Design, avec option Toyota Safety Sense®, bi-LED et peinture métallisée inclus, au prix de 21 310 €, remise de 4 010 € déduite, à partir de 259 €/mois en LOA* 37 mois. 1 er loyer de 3 990 €, suivi de 36 loyers de /mois. Option d’achat : 11 050 € dans la limite de 37 mois & 45 000 km. Montant total dû en cas d’acquisition : 24 364 €. Assurance de personnes facultative à partir de 23,44 €/mois en sus de votre loyer, soit 867,32 € sur la durée totale du prêt. ** Entretien inclus dans la limite de 3 ans & er 45 000 km (au 1 des 2 termes atteint). Offre réservée aux particuliers, valable jusqu’au 30 juin 2015 chez les distributeurs Toyota participants et portant sur le tarif en vigueur au jour de la souscription du contrat. En fin de contrat, restitution du véhicule dans votre concession avec paiement des frais de remise en état standard et des éventuels kilomètres excédentaires. Sous réserve d’acceptation par TOYOTA FRANCE FINANCEMENT, 36 bd de la République 92423 Vaucresson, RCS 412 653 180 - n° ORIAS 07 005 419 consultable sur www.orias.fr

219 €

259 €


Dossier

STREET ART

CULTURE

LE CHANTRE de l’art caché

Il y a ceux qui veulent briller, être en première ligne, en pleine lumière. Ceux qui veulent que leurs fresques soient vues chaque jour par un maximum de gens. Et puis il y a ceux qui défrichent. Qui veulent être les premiers à pénétrer dans un lieu et y laisser leur trace, leur marque, leur nom. Wide est de ceux-là. Amoureux des friches, des terrains vagues, il en quête perpétuelle de lieux vierges. Rencontre avec un aventurier. Les surfeurs recherchent éternellement « la » vague. Des « spots » inconnus où ils pourront, les premiers, glisser sur l’onde océane. Wide, Nantais d’adoption, a un peu cette philosophie. Lui ne cherche pas « la » vague, il cherche « le » mur pour y apposer son nom. « Pour moi, le plus important, c’est presque le lieu. Je cherche à m’adapter au lieu, pas à l’adapter à moi avec une grosse couche de peinture pour peindre ensuite. C’est l’endroit qui décide de tout. S’il y a un bout de fenêtre, des tuyaux, c’est encore mieux : je ne veux pas d’un mur tout lisse ou tout blanc. Je fais ressortir les éléments qui apparaissent, je m’en sers. Je suis hyper respectueux de l’endroit, je ne vais pas faire des tags partout ». Wide est adepte du « glitch », qui fait apparaître comme un défaut d’affichage, une pixellisation des typographies. « Ça décompose le lettrage, souligne-t-il. Le fait de peindre dans un lieu qui est lui-même en décomposition, en train de disparaître, de s’effacer de la mémoire, c’est ça qui m’intéresse : que la peinture et le mur se désagrègent en même temps ». Évidemment, la plupart du temps, ce qu’il fait est illégal. Il pénètre dans des propriétés privées qu’il a cherchées pendant des heures. « Je prends autant de plaisir à trouver un lieu qu’à peindre. J’enquête sur Internet mais je peux aussi bien tomber

46

dessus en me baladant. J’ai mon petit cahier, je note les endroits par département et un jour, je vais voir si c’est praticable. Il faut que ce soit vierge, que le lieu soit le plus incroyable possible. Ça peut-être des hangars, des usines, des manoirs… Il n’y a pas de limites ». Son travail peut prendre la forme d’un joli pied de nez quand il va peindre des chars qui servent de cibles sur un champ de tir encore en activité, mais aussi avoir un sens plus profond. En ciblant les hôpitaux, les usines fermées, il accompagne et souligne les changements de notre société : l’offre de soin qui se concentre et l’industrie qui régresse. Cet amour des lieux tombés en décrépitude est né à Lorient, sur les friches laissées par le déclin du port. Des lieux à l’abandon synonyme de liberté totale. « Il y a toujours un risque de se faire surprendre. On s’habille en noir, on est assez discret. Quand j’ai découvert un lieu, je le garde un peu que pour moi mais une fois que j’y ai fait ce que je voulais, que j’ai peint les murs qui m’intéressaient, je peux le partager ». Le partage, il le fait surtout sur Internet. C’est là qu’il poste les photos prises une fois le travail achevé, et c’est l’une des finalité de son travail. « La photo est là. Si le lieu disparaît le lendemain, ce n’est pas grave ».

urbanne


Nantes Bouge

PORTRAIT

PORTRAIT

LE CHAT L’HEUREUX Grosse activité pour deux des six rois du lieu.

Bar au poil

Le premier bar à chats nantais a ouvert ses portes au mois d’avril. On peut ici déguster un cheesecake un chat sur les genoux. Allergiques s’abstenir, amoureux (frustrés ou non) des félins bienvenus ! Il faut pousser deux portes pour accéder à ce repère de matous : l’une, vitrée, pour éviter les courants d’air et l’autre, en bois, pour éviter que ne s’échappent les chats. Dans ce joli espace de la rue de l’Hôtel de Ville, en pierres apparentes et parquet, Hélène Bonin, 35 ans, a réalisé son rêve : ouvrir son bar à chats. Le Chat l’Heureux est un îlot de calme. « Nous voulions quelque chose de tranquille, sans musique, sourit-elle. Nous ne voulions pas, pour les chats, qu’il y ait trop de bruit. C’est réussi : les gens parlent doucement. Ils se mettent au diapason de nos chats ». Ils sont six matous à hanter les lieux, qui dans une boîte, qui devant la vitrine à se chauffer au soleil ou sur le dessus d’une armoire. Quatre sont de race, deux viennent d’une association, les Griffes de l’Espoir, qui recueille les chats abandonnés. Mais tous sont logés à la même enseigne. À tout moment, on peut voir un convive bipède se lever pour aller caresser, respectueusement, l’un des habitants. « Ils sont habitués à se faire toucher. Nous les avons introduits dans le local un mois avant l’ouverture au public. C’est important. Ensuite, ils ont vu de plus en plus de monde. Depuis, il n’y a pas eu une seule griffure. Quand ils n’ont pas envie d’être sollicités, ils s’en vont », raconte

48

la propriétaire. Cette idée de bar un peu spécial nous vient tout droit du Japon. Elle a d’abord débarqué à Paris et Montpellier où Hélène a été séduite par le concept. « Via les chats, une interaction se crée entre les clients. C’est quelque chose qui n’existe pas dans les cafés classiques. Ici, les gens se parlent : les chats leur servent de lien, de début de conversation ». Il lui a fallu presque deux ans pour mener à bien son projet et trouver une banque qui accepte de la suivre. L’ouverture a été un triomphe : « nous avons eu la queue jusque sur le trottoir. Nous ne voulons pas qu’il y ait trop de monde en même temps à l’intérieur, résultat nous avons vu une quinzaine de personnes attendre sous la pluie. On hallucinait », se souvient-elle. Aujourd’hui, la folie des débuts est quelque peu retombée mais le lieu fait toujours le plein, le midi. « Je n’ai pas de chat à la maison. Ici, les chats ont l’air tout calme. On a envie de se caler sur le rythme des chats. On est dans une ambiance feutrée, il ne faut pas les réveiller », sourit Amandine, 22 ans. « C’est vrai qu’ils ont l’air bien, au soleil, rigolent deux copines venues souffler après leurs partiels. C’est l’endroit idéal pour décompresser ».

urbanne

Vivez l’expérience du Wok Restaurant où les goût européens se mêlent à la tradition des pays d’Asie.

www.lewok-restaurant.com Ouvert du Lundi au Samedi de 12H à 14H et de 19H à 23H (Fermé le samedi midi)

Wok Restaurant

1 rue Gresset (Place Graslin) 02 40 73 11 51


Nantes Bouge

PORTRAIT

PORNIC

AUDREY LOPES Soul dans l’âme

La silhouette d’Audrey Lopes est clairement reconnaissable avec cette auréole de cheveux fous qui tremblent au rythme du piano ou de la danse qu’elle crée sur scène. La jeune femme qui puise son inspiration du côté d’Aretha Franklin, de Marvin Gaye, de Radiohead ou de Muse est une des plus jolies voix de la scène nantaise. Rencontre.

On ne devient pas une diva de la soul par hasard. Audrey Lopes le sait. Il faut non seulement du talent, un peu de génie mais aussi beaucoup de travail. La chanteuse a l’humilité de ceux qui aiment. « Je suis dans une phase où je me construis, je me cherche. J’ai envie de réaliser quelque chose qui soit pro. Je suis consciente de là où j’en suis et de là où je veux aller ». Elle connaît la direction mais elle ne veut pas se précipiter sur le chemin. Quand on va trop vite, on tombe. « Mon premier EP allait dans tous les sens. Moi je veux quelque chose qui soit vraiment «mon» son, quelque chose qui me ressemble. Il faut sortir des clichés de la soul ». Audrey le dit clairement, elle ne fait pas de la variété, elle fait de la pop, « comme Prince ou Michael Jackson ». Elle n’a pas envie de chanter « à la manière de », de reprendre les classiques et de les dépoussiérer. « Je n’ai surtout pas intérêt à refaire en moins bien quelque chose qui a déjà existé et qui a déjà marché. La question que je me pose, c’est «qu’est-ce- que je peux apporter, en fait ? «. Comme souvent, c’est quand on se pose ce genre de questions, quand on cherche, qu’on fait des rencontres. « Ma vie a commencé 50

quand je suis sortie de mon bled perdu de Basse-Indre. Je me suis ouverte au monde et j’ai rencontré des musiciens, des mecs qui ont de la bouteille, un passé musical, différentes influences. Avec ces gens-là, on a fait des bœufs, des scènes ouvertes. Aujourd’hui, on y est presque, l’objectif c’est la sortie du projet en septembre 2015 ». Ses complices se nomment Jeff Vincendeau (Tribeqa) à la basse, Yann Cuyeu (Malted Milk) à la guitare. Le batteur Baptiste Brondy (Lo’Jo), parti tourner avec Jean-Louis Aubert, a été remplacé par Florian Kerneïs (Mota). Avec eux, elle travaille. « C’est par le travail qu’on fait mûrir les choses. Tout est là, dans mes émotions, mes tripes. Je suis assez perfectionniste. Je me lève et je me mets au piano. La musique, c’es tout mon univers. Quitte, parfois, à perdre un peu pied ». Cet univers, elle veut le présenter à la rentrée et ensuite le faire évoluer au fil des festivals et des rencontres avec le public. « C’est ça qui me fait vibrer », confie-t-elle.


Nantes Bouge

PORTRAIT

PORNIC

AUDREY LOPES Soul dans l’âme

La silhouette d’Audrey Lopes est clairement reconnaissable avec cette auréole de cheveux fous qui tremblent au rythme du piano ou de la danse qu’elle crée sur scène. La jeune femme qui puise son inspiration du côté d’Aretha Franklin, de Marvin Gaye, de Radiohead ou de Muse est une des plus jolies voix de la scène nantaise. Rencontre.

On ne devient pas une diva de la soul par hasard. Audrey Lopes le sait. Il faut non seulement du talent, un peu de génie mais aussi beaucoup de travail. La chanteuse a l’humilité de ceux qui aiment. « Je suis dans une phase où je me construis, je me cherche. J’ai envie de réaliser quelque chose qui soit pro. Je suis consciente de là où j’en suis et de là où je veux aller ». Elle connaît la direction mais elle ne veut pas se précipiter sur le chemin. Quand on va trop vite, on tombe. « Mon premier EP allait dans tous les sens. Moi je veux quelque chose qui soit vraiment «mon» son, quelque chose qui me ressemble. Il faut sortir des clichés de la soul ». Audrey le dit clairement, elle ne fait pas de la variété, elle fait de la pop, « comme Prince ou Michael Jackson ». Elle n’a pas envie de chanter « à la manière de », de reprendre les classiques et de les dépoussiérer. « Je n’ai surtout pas intérêt à refaire en moins bien quelque chose qui a déjà existé et qui a déjà marché. La question que je me pose, c’est «qu’est-ce- que je peux apporter, en fait ? «. Comme souvent, c’est quand on se pose ce genre de questions, quand on cherche, qu’on fait des rencontres. « Ma vie a commencé 50

quand je suis sortie de mon bled perdu de Basse-Indre. Je me suis ouverte au monde et j’ai rencontré des musiciens, des mecs qui ont de la bouteille, un passé musical, différentes influences. Avec ces gens-là, on a fait des bœufs, des scènes ouvertes. Aujourd’hui, on y est presque, l’objectif c’est la sortie du projet en septembre 2015 ». Ses complices se nomment Jeff Vincendeau (Tribeqa) à la basse, Yann Cuyeu (Malted Milk) à la guitare. Le batteur Baptiste Brondy (Lo’Jo), parti tourner avec Jean-Louis Aubert, a été remplacé par Florian Kerneïs (Mota). Avec eux, elle travaille. « C’est par le travail qu’on fait mûrir les choses. Tout est là, dans mes émotions, mes tripes. Je suis assez perfectionniste. Je me lève et je me mets au piano. La musique, c’es tout mon univers. Quitte, parfois, à perdre un peu pied ». Cet univers, elle veut le présenter à la rentrée et ensuite le faire évoluer au fil des festivals et des rencontres avec le public. « C’est ça qui me fait vibrer », confie-t-elle.


Nantes

CLISSON

CLISSON

CLISSON

L’Italienne aux deux visages Clisson avait cet air de belle italienne quelque peu alanguie. Une cité romantique qui donne au vignoble nantais une allure de Toscane. On pouvait tout imaginer pour aider son rayonnement et son développement. Tout sauf ce qui est né il y a dix ans : le Hellfest, l’un des plus grands festivals de musique métal en Europe. Depuis, Kiss, Motörhead, Slayer, Iron Maiden et bien d’autres ont promené leurs pantalons de cuir et leurs T-shirts à peine voyants dans ses ruelles. Ils ont été suivis par quelques 140 000 spectateurs chaque année. Les habitants de Clisson, après un temps d’observation, les ont accueillis à bras ouvert sans pour autant perdre leur identité. C’est cette Clisson à deux faces que nous avons voulu vous faire découvrir.

52

urbanne


Nantes

CLISSON

CLISSON

PARFUMERIE - Institut

CLISSON,

l’histoire d’une ville d’art Le festival Montmartre à Clisson vient de s’achever. Mais les artistes et les amateurs d’art ne cessent de venir chercher coup d’œil et inspiration dans la cité italienne. La ville a su préserver son patrimoine et cet esprit si particulier insufflé par les frères Cacault et par François-Frédéric Lemot, passionnés par l’art italien. Une architecture qu’ils importèrent pour construire la célèbre Garenne-Lemot et qui s’est répandue dans la ville et avec elle un charme inédit. Et fou. La preuve. « Il y a quelque chose, ici. Le premier qui l’a ressenti, c’est Lemot, sourit Pascal Bories. Il y a une sorte de vibration dans cette ville. Il y a le paysage qui est magnifique, l’ambiance de la rivière… Tout participe pour être bien, pour créer, pour travailler ». Cet ancien photographe a ouvert son atelier de tirage d’art, L’Œil du Mulot, il y a quelques années à proximité de la Sèvre. « Clisson, c’est le compromis idéal entre la richesse de ce qu’il peut se passer dans une ville comme Paris et la campagne. Auparavant, sourit-il, j’avais un studio à Saint-Denis et je peux vous dire que c’était dur : là-bas, il n’y avait pas d’émulation. Ici, même si on galère, on s’en sort toujours : il y a une ambiance. C’est un quartier où on se parle, on est pote, il y a le petit café qui est le point de rendez-vous ». C’est vrai qu’en déambulant dans les rues, il y a ce jene-sais-quoi qui invite à la contemplation. L’héritage des maçons italiens transfigure et transporte ce petit coin de Loire-

54

Atlantique dans un ailleurs qui sent bon le sud. Et qui attire les artistes. « J’ai eu un vrai coup de foudre, sourit Dotty, sculptrice. J’ai besoin d’éléments extérieurs qui me nourrissent. Ici, j’ai l’architecture, l’histoire, la rivière, la végétation. C’est structuré, c’est esthétique. Quand je me retrouve seule sur le pont, j’ai l’impression d’être au Moyen Âge. C’est très puissant, et c’est peut-être ce qui unit les artistes. On s’y sent bien pour créer ». Après avoir découvert la ville, elle n’a eu de cesse que de persuader son mari de venir s’y installer. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est loin d’en être déçu. «Ici, on sent toujours cet héritage de la Renaissance italienne. L’art est assez présent au quotidien, sourit Christophe Butrille. Il y a même un côté désinhibé par rapport aux œuvres : il n’est pas rare de voir des expositions temporaires dans les magasins ». Il vient d’ouvrir le Sous Marin Jaune, la seconde galerie de la ville. « C’est la galerie In Arte Veritas qui est la plus

Soin CARITA Haute Beauté

160 parfumeries PASSION BEAUTE

Un des arbres de vie de Dotty, sculptrice de Clisson.

ancienne et qui a pris la première le risque de s’installer ici. Je pense que le fait qu’il y ait plusieurs galeries va permettre à Clisson de montrer un dynamisme renouvelé en matière d’art. C’est une ville étonnante : il y a 8000 habitants mais parfois, on a l’impression d’être bien plus nombreux. Dès qu’il y a un rayon de soleil, les parkings sont pleins, les Nantais et les touristes débarquent ». « C’est vrai que le week-end il y a toujours du monde, sourit Danielle Garraud qui tient un magasin d’optique tout près des halles et qui expose fièrement une œuvre dans sa boutique. On dit parfois que Clisson est le petit Montmartre du vignoble et je suis d’accord. L’été, il y a le Voyage à Nantes et je pense que Clisson pourrait faire partie de cet esprit ».

Pascal Bories et Christophe Butrille sont fans du cadre.

4, rue des Halles - Clisson 02 40 73 43 16

www.passion-beaute-clisson.com

Paloma un dressing pour elle

Of Bienfvree de nue

-10 €

sur votre

1er acha

t en ligne code URBApromo NNE


Nantes

CLISSON

CLISSON

HELLFEST

Toute la ville l’attend ! Malgré les polémiques politico-religieuses, les dégradations sur le site, le Hellfest, l’un des plus grands festivals de musique métal du monde, s’est enraciné à Clisson. Pendant trois jours, c’est le défilé de garçons et filles venus de toute l’Europe et d’au-delà, aux cheveux plus ou moins longs et à la tenue plutôt noire. Un aspect qui peut rebuter voire inquiéter mais qui n’empêche pas les Clissonnais d’attendre avec impatience l’arrivée de leurs invités annuels. Au-delà des apparences, des liens se sont créés. Nous avons voulu vous emmener à la rencontre de ces festivaliers pas comme les autres.

L’entrée principale du Hellfest 2015 prend des allures de cathédrale.

Le Crédit MutueL, partenaire des grands festivaLs de L’été !

SPORTSWEAR ET VÊTEMENTS D’ÉTÉ VOUS ATTENDENT !

VALLET - www.pinel-vetements.com

« Tout le monde ici attend le festival, sourit Véronique Escolano. Ils connaissent les chiffres par cœur, ils nous disent «il y a 140 000 festivaliers, de tant de nationalités». Ça amène du monde, des rencontres. Ils ont tous «leur» Hellfest ». Avec Terence Leroy-Beaulieu, elle vient de terminer un documentaire, L’Enfer des Anges, consacré au festival. « Beaucoup d’habitants accueillent quelqu’un, mais il y a surtout dans les rues un spectacle dont ils sont capable de sourire. Les gens ont bien compris que c’était comme une grande kermesse. Les festivaliers trouvent un tel un exutoire dans la musique qu’ils sont juste les plus polis du monde ensuite. Les gens nous disent «ils sont gentils, ils ne sont pas habillés comme nous, mais à part ça ils nous ressemblent» ». Le film, diffusé sur France 3, a

56

demandé deux ans de tournage et la rencontre de dizaines de personnes plus ou moins impliquées dans le festival. Mais ici, tout le monde l’est un peu. « C’est comme au moment de la Coupe du Monde de foot en 98, on n’a beau pas aimer ça, toute la France est impliquée », explique la réalisatrice. Comme le dit l’un des personnages dans le film, festivaliers et habitants se sont « apprivoisés ». « 2007 est l’année qui a tout changé : il y a eu de très mauvaises conditions météo, pointe Véronique Escolano. Les gens ont pris un peu les festivaliers en pitié : il pleuvait, ils étaient trempés, alors ils leur ont ouvert leurs maisons, proposé de se doucher, de laver le linge. C’est là qu’ils se sont rendu compte que, sous le folklore, ce sont des gens normaux ».

urbanne


Nantes

CLISSON

WWW.leontine-en-ville.com

TOMMY HILFIGER / TAMARIS VICTORIA / PALLADIUM/ LA ZAMPA LAURA VITA / CONVERSE LES TROPÉZINEEES... 2 Place Dulanloy

44330 VALLET SIRET : 539 227 090 00021

Deux ans de tournage pour Véronique Escolano et Terence Leroy-Beaulieu.

« Les vacances à Clisson, ça s’appelle ». On assiste, dans le documentaire, à l’arrivée tonitruante des « métalleux ». Ils envahissent la ville, jusque dans les voies sans issue des résidences où ils placent leurs caravanes en rond. Heureux d’être là, un trentenaire lance : « les vacances à Clisson, ça s’appelle ». Surréaliste ailleurs, normal ici, une voisine, femme d’un adjoint au maire, arrive et demande le plus gentiment du monde : « ça va, vous êtes bien installés ? Les filles, si vous voulez prendre une douche chaude, vous viendrez à la maison ». « C’est une histoire d’amitié qui dure depuis huit ans. Les mêmes reviennent chaque année ici. Quand le couple de Clisson part en vacances, ils vont les voir chez eux, dans les Deux-Sèvres. Il y a d’un côté une bande d’une trentaine d’année et de l’autre un couple de quinquagénaires : ils s’apprennent des choses », sourit la réalisatrice. Au-delà de ces visiteurs, le film s’intéresse aussi à Stéphane, un tout jeune homme qui a grandi avec le festival et qui le regarde encore aujourd’hui avec des yeux émerveillés. Il compte les jours - et son argent - en attendant de pouvoir vivre à nouveau l’expérience du Hellfest, de sa musique, de ses codes et de ses danses. « Stéphane s’est trouvé une famille ici, il s’est trouvé un monde. Ça lui permet d’aller vers les gens par le biais de la musique », explique la réalisatrice qui a voulu en faire l’un des personnages principaux du film. Plutôt touchant, certainement gentil, il est loin de la caricature que l’on peut se faire des amateurs du genre.

Les ouvriers sont sous-représentés », souligne-t-il. On est donc loin du groupe de marginaux qui se rassemble pour un sabbat. « L’idée que je défends, c’est que pendant les trois jours du festival, Clisson devient un isolat spatio-temporel et que pendant ce temps, on évacue la pression : on enlève la cravate pour enfiler un T-shirt Metallica », sourit Christophe Guibert. Dans ce paysage, les femmes se font rares mais leur nombre est en progression : elles représentaient 19 % des festivaliers en 2011 et 23 % aujourd’hui. « Une augmentation de 4 points, ce n’est pas rien, souligne l’universitaire. Les festivalières se retrouvent davantage dans certains sous-genres musicaux comme le gothique métal ou le folk métal ». Mais surtout, ce qui vient davantage mettre à mal les clichés, c’est que ces amateurs de musique qui écoutent aussi bien du hard-rock que du blues ou du classique ne sont pas des suppôts de Satan. Si 75 % d’entre eux se disent athées, l’écrasante majorité de ceux qui ne le sont pas s’affirment catholiques. « Ceux qui professent le paganisme sont tellement faiblement représentés qu’il est impossible de savoir si c’est très sérieux, décrypte (sic) Christophe Guibert. Dans les tenues, on emprunte à l’univers de l’heroic fantasy, des vikings ainsi qu’à une floklorisation de la religion catholique. Ce qui choque, c’est cette représentation de la religion et l’utilisation de ses codes en dehors des lieux d’expression ordinaires. C’est là que certains voient un côté blasphématoire mais qui ne reste, finalement, que du folklore ».

« On enlève la cravate pour enfiler un T-shirt Metallica » « Il ne faut pas se laisser influencer par les tatouages, le noir, les têtes de mort sur les T-shirts. Les festivaliers sont là pour passer un bon moment entre eux sans débordement », explique Christophe Guibert, sociologue et maître de conférence à l’Université d’Angers. Il vient de mettre à jour son étude sur les amateurs de musique métal qui fréquentent le Hellfest. Il a reçu 10 300 réponses de festivaliers, plus de deux fois le nombre de personnes interrogées par le ministère de la Culture lorsqu’il entreprend une démarche similaire. Le résultat est sans appel : 41% des festivaliers sont cadres ou exercent une profession supérieure. « Nous avons affaire à des individus issus de classes sociales favorisées, très bien insérés socialement et largement plus diplômés que la moyenne nationale.

58

L’Enfer des Anges de Véronique Escolano et Terence Leroy-Beaulieu En replay sur france3.fr

urbanne

COLLECTION PRINTEMPS/ÉTÉ


Urbanne

EN CUISINE

CUISINE

LE BAR

en croûte d’Épices et bouillon de Coco et Galanga du Manoir de la Boulaie Laurent Saudeau aime faire ce qu’il appelle une « cuisine de voyage ». L’arrivée dans le domaine où il a posé ses valises au début des années 2000 en compagnie de Barbara, son épouse, est déjà une promesse d’ailleurs. Un joli chemin en courbe nous fait contourner l’étang pour déboucher sur un manoir des années 20 qui domine le vignoble, à une quinzaine de kilomètres de Nantes. Le raffinement de la décoration est ici en harmonie avec celui de l’assiette. Le chef et son équipe produisent, deux fois par jour, un menu qui leur a valu deux macarons Michelin et quatre toques au Gault&Millau. « Dans la construction d’un plat, il faut que tous les sens entrent en éveil », pointe le chef qui a fait ses gammes de la Méditerranée à Paris, en passant par la Réunion où il a appris les épices. Ces saveurs d’ailleurs sont concentrées dans le bar en croûte d’épices qui est l’un des plats signature de sa maison et dont il a dévoilé les secrets à Marie et Emmanuelle, nos deux chanceuses lectrices en tablier.

Couleur, légèreté et voyage pour ce bar doublement étoilé.

60

urbanne


Urbanne

EN CUISINE

Conseils du chef Le kumbawa On utilise uniquement l’écorce, la pulpe est immangeable. Je fais de l’huile kumbawa : il suffit de faire infuser l’écorce de deux citrons kumbawa dans un demi-litre d’huile de pépin de raisin pendant deux heures. Pour conserver ces produits exotiques, on peut les congeler. Le kumbawa s’y prête, cela lui évite de perdre toute sa saveur. On peut également congeler le curcuma ou le galanga après les avoir épluchés. La pulpe de fenouil Cette cuisson dans l’aluminium est très intéressante, elle permet de conserver toute la saveur de l’aliment. On peut la réaliser également avec du chou-fleur, de la carotte, du butternut, des patates douces. La vanille apporte un vrai plus. On peut ajouter aussi un peu d’huile de crustacés. Parfait pour accommoder le fenouil et le poisson.

La pulpe de fenouil

Ingrédients Pour la sauce 25 cl de lait de coco 1 oignon 1 citron kumbawa 50g de gingembre 1 branche de citronnelle 150g de galanga 100g de curcuma frais Pour le pavé de bar 1 petit filet de bar avec la peau (mais sans les écailles !) Mélange d’épices (macis, poivre noir, poivre vert, poivre de Madagascar, baies roses, cumin, fenouil, cardamone) ou, à défaut, un moulin de « 5 épices » 1 œuf battu Chapelure Pour la pulpe de fenouil 1 fenouil par personne 2 gousses de vanille Huile d’olive Bicarbonate de sodium Pour la salade Champignons enoki, coriandre, cive Sésame juste torréfié à la poêle Pour la chips de riz 100 g de riz gluant 500 g d’eau Encre de seiche

62

Parer le fenouil en ôtant la partie la plus dure, celle située à la base du légume. Faire blanchir quelques minutes dans une grande quantité d’eau salée additionnée de bicarbonate de sodium. La pointe du couteau doit encore accuser une résistance. Passer vivement le fenouil dans un bain d’eau glacée pour fixer la couleur. Disposer le fenouil à plat sur une feuille d’aluminium. Ouvrir et « gratter » la vanille au dessus du fenouil. Arroser de 20 cl d’huile d’olive. Refermer la papillote et laisser cuire 60 min à 150 °C. Pulvériser ensuite le fenouil et l’huile restante au Thermomix®. À défaut, utiliser un mixeur et passer la purée au tamis pour éliminer les fibres. Égoutter la purée dans une passoire. Réserver.

La sauce épices coco

Éplucher le curcuma, le gingembre, le galanga. Couper la citronnelle en tronçons avec des ciseaux. Émincer les oignons. Démarrer la cuisson des oignons à froid dans un casserole. Ils ne doivent pas colorer. Ajouter les tubercules coupés et la citronnelle. Bien surveiller pour éviter la coloration. Ajouter un peu d’écorce de kumbawa. Ajouter 1 litre d’eau ou de bouillon de volaille. Laisser cuire une bonne demi-heure à petite ébullition. Ajouter le lait de coco et continuer la cuisson quelques minutes. Passer la préparation au chinois. Ne garder QUE le bouillon. Lier le tout au mixeur plongeur.

permanence : la chapelure ne doit pas brûler. On « voit » la cuisson progresser : la chair devient blanche. Au dernier moment, simplement retourner le poisson côté chair pour le colorer.

La chips de riz

La veille : faire cuire le riz dans l’eau jusqu’à complète évaporation. Étaler la pâte obtenue sur une plaque. Laisser sécher. Avant de servir : jeter un morceau de pâte séchée dans de l’huile : elle va gonfler presque immédiatement. Bien égoutter et réserver.

La salade

Passer tous les ingrédients (champignon, coriandre, cive, sésame torréfié) dans une poêle juste tiède. Il ne faut pas cuire la salade, juste la mélanger. Ajouter un peu de kumbawa râpé.

Dressage

Disposer une généreuse cuillère de purée de fenouil. Ajouter le poisson dessus, puis la salade, puis la chips de riz. Servir la sauce à part et l’ajouter au dernier moment.

Le bicarbonate Le bicarbonate, ça fait tout ! Nous avons acheté un petit livre avec tous les secrets de grand-mère. Ça permet de garder les légumes bien verts lors de la cuisson mais aussi de se détacher les mains (le curcuma est très salissant), et même les plaques de four ! La chapelure Pour obtenir une chapelure bien blanche, il suffit de prendre du pain de mie, d’ôter la croute et de le laisser sécher. Après plusieurs jours, quand il est bien sec, le passer au mixeur. On peut conserver cette chapelure un bon moment dans une boîte hermétique au réfrigérateur. Le poisson Toujours avoir un œil sur la cuisson, c’est très important. On peut la contrôler juste en baissant le feu ou en retirant carrément la poêle quelques instants. Le bar est bien cuit quand, en fin de cuisson, on observe une belle couleur nacrée en écartant les chairs.

Le truc en plus « Je fais mes mélanges d’épices moimême. Pour avoir toute la saveur des épices, on peut faire son mélange et le moudre au dernier moment dans un petit blender ou un moulin à café. »

Le bar

Assaisonner le poisson. Badigeonner côté peau d’un œuf battu. Poser le côté peau sur les épices puis dans la chapelure. Cuire le poisson doucement à l’unilatérale dans la poêle avec de l’huile d’olive. Contrôler la cuisson en urbanne


Urbanne

EN CUISINE

C’est bon comment ? Emmanuelle On fait le tour du monde en cinq minutes ! C’est une explosion de goûts. Il y a des différences de textures entre le poisson, la salade, le soufflé de riz... La croûte d’épices du poisson est parfaite, on la sent sans qu’elle ne soit trop présente. Marie Quand on voit arriver l’assiette, cela paraît simple. Mais dès que l’on goûte, c’est complexe. C’est bon, on n’arrive pas à identifier tous les goûts. On ne les « comprend » pas tous : ils sont tellement inhabituels. Le Chef Ce sont des saveurs qu’on ne connaît pas donc c’est surprenant. Il ne faut pas que les épices prennent le dessus en bouche. C’est un plat tout en équilibre qui est emblématique de la maison et de la cuisine de voyage que j’aime.

Où trouver les produits ? Le chef se fournit chez Indochine, 2 rue du Bouffay à Nantes. On peut y trouver tous les produits pour réaliser cette recette.

Il est comment, le Chef ? Emmanuelle Il est hyper pédagogue, on sent qu’il a du plaisir à transmettre. En tous cas je me sens prête à refaire le plat à la maison dès demain ! Marie Oui, c’est très agréable, c’est un moment très privilégié de pouvoir passer du temps, comme ça, dans la cuisine d’un grand chef. Le Chef, Laurent Saudeau C’est vrai que j’aime transmettre. Le but, quand on fait de la cuisine et qu’on reçoit des amis, c’est de les surprendre. Un petit tour de main, une astuce, ça fait toute la différence. Le fait d’avoir tous ces parfums, dans un plat, ça va dans ce sens : tout le monde ne les cuisine pas. Par exemple, les gens ne savent pas comment travailler le galanga. En leur montrant, on sait qu’ils vont oser !

Offrez-vous votre coin de paradis

Manoir de la Boulaie

Recherchez le quartier idéal pour votre futur bien immobilier avec

33 rue de la Chapelle Saint-Martin -Haute-Goulaine www.manoir-de-la-boulaie.fr

Retrouvez toutes les annonces et infos quartiers sur www.avenue70.com 64

urbanne


Urbanne

FAN DE GOUT

01

FAN DE GOUT

Les Saveurs DétonNantes Un regroupement d’artisans nantais faisant la promotion du fait-maison propose désormais son label « Fait à Nantes » chez les artisans.

06

07 02 04

VINS • THÉS • ÉPICES GOURMANDISES

spécialités brésiliennes

portugaise & amérique latine ouvert du mardi au samedi

03

10h30-12h30 / 14h-19h30

05

01 Confitures - Faites maison et made in Nantes, elles marient des goûts parfois inattendus - Loïc&Constantino (www.loic-et-constantino.fr) - 02 Le Mojito

(création originale) - Comme un petit pain au chocolat mais garni de citron vert légèrement aromatisé au rhum et au sirop de menthe - Boulangerie Pains Beurre et Chocolat (10 boulevard Amiral Courbet, Nantes 03 Le BAG Apéro (4 personnes) - Un assortiment de produits gourmands et de qualité pour apéros improvisés ! - Brison Traiteur (7 rue Franklin, Nantes) - 04 Sencha Colada - Thé vert glacé à boire très frais - Coffea (6 rue Guépin, Nantes) - 05 Jus de framboise - Artisanal, avec le nombre de fruits nécessaires à sa fabrication - Coffea (6 rue Guépin, Nantes) - 06 Rigolettes nantaises - Désormais déclinées en petites boîtes, à glisser au fond du sac pour ne jamais en manquer - Les Rigolettes Nantaises (18 rue de Verdun, Nantes) - 07 Huile d’olive vierge citron gingembre - Analude (2 rue de la Bastille Nantes)

66

les 3

ème

Soirée Filles jeudi de chaque mois.

02 40 80 56 25 193 rue de la libération 44230 Saint Sébastien sur Loire Du mardi du samedi Marie vous conseille de 9h30 à 12h30 et de 15h à 19h30

11 rue de Briord 44000 NANTES Tél : 02 28 44 53 29 ou 06 47 12 60 99 terrabresilnantes@hotmail.fr

ous

suivez-n


Essai Auto

TOYOTA YARIS HYBRIDE

ESSAI AUTO

BELLE,

pratique et écolo ! La Toyota Yaris Hybride reste une exception sur ce marché très concurrentiel : c’est la première « full hybride » à avoir acquis ses lettres de noblesse en proposant une motorisation à la fois économique et propre. C’est d’ailleurs la voiture hybride la plus vendue en France. Nous avons demandé à Laurence Audy, la dirigeante des magasins Hémisphère Sud (qui deviennent les magasins Sous les Toits) de l’essayer pour nous.

Une voiture hybride, le concept vous séduit ? C’était mon baptême de voiture hybride ! Je ne connaissais pas et je me suis fait expliquer le système : je pensais que c’était soit le moteur électrique qui était utilisé, soit le moteur essence, mais en fait non, c’est l’électricité qui vient au service de l’essence. Ce n’est pas bête. Il n’y a pas besoin d’aller se recharger à une borne, on continue d’aller à la pompe, on ne se prend pas la tête. Je trouve ça intelligent : on baisse sa consommation sans contraintes. Vous préférez ce système à la voiture toute électrique ? C’est vrai que la voiture toute électrique me ferait un peu peur, alors que l’hybride, pas du tout. Ça ne complique pas la vie. Ce qui est déroutant, c’est que quand on allume le moteur, il ne se passe rien, on n’entend rien du tout. Il n’y a que quand on se met en route qu’on entend le moteur. Comment avez-vous trouvé son look ? Cacharel, c’est craquant, non ? Ce qui est fou, c’est que je viens de créer une ambiance dans mon magasin qui est pile de la même couleur ! Le côté Cacharel est parfait parce qu’il n’est pas trop voyant, il n’est pas trop souligné, ça apporte juste une touche supplémentaire. 68

J’aime beaucoup le profil de la voiture. Il ya une vraie ligne. À l’avant, je trouve que la calandre est un peu imposante. Une fois dedans, on se sent chez soi ? Je dirais que l’intérieur est hyper simple et fonctionnel. C’est convivial et intuitif. Il est joli et les finitions sont vraiment belles, très qualitatives, on est loin du bas de gamme. La reprise du logo Cacharel à l’intérieur, c’est vraiment très joli. Prête pour conduire ? Je suis très bien assise, on se sent vraiment en sécurité. La voiture est hyper simple en termes de prise en main. En règle générale, je me fais très vite aux voitures, mais là, c’est tout naturel. Il faut juste une petite habitude pour utiliser la boîte automatique. Et une fois lancée, tout va bien ? La Yaris est vraiment souple à conduire, c’est très fluide, ça se fait tout seul. Le petit bémol, c’est la reprise, on ne peut pas vraiment avoir une conduite sportive. En même temps, c’est mieux, on consomme moins ainsi. Je dirais que le curseur est placé davantage sur une conduite souple et sur l’économie de carburant.

Le petit « truc » en plus ? La caméra de recul. C’est une première pour moi. On voit tout ce qui se passe derrière ! Mais il faut tout de même un temps d’adaptation : j’ai essayé mais je me retournais tout le temps ! Une fois bien en main, en ville, c’est quand même pratique. À qui la conseilleriez-vous ? C’est vrai qu’avec son look Cacharel, on pourrait penser que cette voiture est réservée aux femmes, mais je pense que non : elle est jolie, classe mais pas ultraféminine. Elle ne fait pas fifille du tout. Je dirais que c’est une voiture pour les gens qui ont du goût, qui aiment les jolies choses et qui font attention à l’environnement. Où iriez-vous avec ? Je partirais bien dans les pays nordiques. Ça lui irait bien d’aller à la découverte des galeries d’art de Berlin : elle a un côté branché, un peu mode qui ne déparerait pas.

Toyota

Nantes Nord Rd Point du Croisy - Rte de Vannes St Herblain 02 40 72 87 87 Nantes Sud Route de Nantes 02 40 04 45 07

urbanne

NANTES NORD

La Bernardière, 44360 Vigneux de Bretagne

NANTES SUD

1 bis Sainte Anne, 44310 Saint Philbert de Grand Lieu

07 82 42 58 93

contact@moncarre-dejardin.com


Fan d’intérieur

VISITE

DÉCO

UN LOFT en cœur de ville

Ce loft, installé à quelques encablures de l’église du Sanitat, est une sorte de lien entre la Nantes d’hier et celle d’aujourd’hui. Si l’extérieur rappelle encore les écuries du temps de Napoléon qui ont été sa première destination, l’intérieur, lui, est bien inscrit dans son siècle. Patrick Nicolas y a installé il y a longtemps son atelier d’ébénisterie. Il en a ensuite fait sa maison. Le verbe « faire » n’est pas choisi au hasard : c’est lui qui a tout imaginé, tout conçu et presque tout réalisé. Découverte.

70

urbanne


Fan d’intérieur

VISITE

Un vrai patio à l’ombre du dôme du Sanitat.

« Ce lieu m’a pris quinze ans de travail, en avançant petit à petit, sourit-il. Au début, c’était un vrai tunnel de 50 mètres de long et de 7 mètres de large. Pas vraiment attirant : je l’ai acheté pour une bouchée de pain ». Il se lance à corps - et à temps perdu dans l’aménagement du lieu. « Mon but finalement été de «faire» plutôt que de vivre ici. Aujourd’hui, je crois que j’en ai fait le tour ».La magie du lieu tient en ses proportions et en sa discrétion. L’intérieur, inimaginable depuis la ruelle, se livre

72

dès l’instant que l’on a passé la porte. L’immense pièce à vivre se termine par une verrière qui donne sur un patio. Ce jardin de ville n’existait pas : c’est Patrick Nicolas qui l’a créé. « Je me suis rapidement rendu compte que le lieu était trop sombre. J’ai décidé de découvrir deux travées de charpente et de créer mon patio. C’est un véritable îlot de tranquillité en pleine ville : c’est tout un monde intérieur, ici ».

urbanne Urbanne-06-15-Exe.indd 1

08/06/2015 09:52


Fan d’intérieur

VISITE

TABLES - CHAISES - CANAPÉS - TAPIS - TISSUS - RIDEAUX - TAPISSERIE RESTAURATION MEUBLES - PATINES PEINTES - PEINTURES - LUMINAIRES

SOLDES

176, Route de Vannes, 44700 Nantes-Orvault 02 40 59 33 53

Retrouvez tout Mobalpa sur www.mobalpa.com et * Sur les modèles signalés en magasin, selon dates fixées par arrêté prefectoral.

urbanne

m-et-cie@wanadoo.fr

50%

% SOLDES JUSQU’À

74

www.meubles-et-compagnie.fr

Du 24 juin au 4 Août 2015

JUSQU’À

Une collection hétéroclite de design vintage.

265, Avenue de Lattre de Tassigny, 44500 La Baule 02 40 60 44 74

Retrouvez tout Mobalpa sur www.mobalpa.com et

* Sur les modèles signalés en magasin,

50

DES ESPACES POUR MIEUX VIVRE

*

FOURNIER S.A. RC Annecy B 325 520 898

ration : sur une console, ou sur un piédestal, est alignée une collection d’objets en aluminium. Ils prennent des allures de sculptures. On a peine à reconnaître l’attendrisseur à viande, l’aspirateur, le haut-parleur de bureau qui a déserté nos vies depuis des dizaines d’années. « Ce sont des objets de mon époque et ils me touchaient. Ce sont des choses que je trouvent belles, qui étaient à la fois pratiques et esthétiques ». Le plastique est également très présent, que ce soit dans la collection accumulée dans la cuisine ou dans le choix des meubles du salon. « Il y a quelque chose dans la facture de ces meubles populaires que l’on ne trouve plus aujourd’hui ».

*

FOURNIER S.A. RC Annecy B 325 520 898

La cuisine, aux sobres meubles blancs et à l’immense îlot central, se fait discrètement utilitaire. Pas question en effet de cacher les 90 m² d’espace à vivre recouvert de parquet de hêtre fait maison. Le créateur du lieu n’a pas voulu rompre complètement avec la première destination du bâtiment qui était celle de l’industrie. En témoignent par exemple ces jolies suspensions : ce sont des lampes qui viennent des anciens ateliers Alstom et que l’inspection du travail avait fait mettre au rebut pour octroyer aux ouvriers davantage de lumire. Patrick Nicolas en avait acheté alors une quinzaine, aux puces. Elles font un joli clin d’œil à une photo de la grue Titan imprimée sur tôle et dressée le long du mur. Ce souci du détail va jusqu’à la déco-

* Sur les modèles signalés en magasin, selon dates fixées par arrêté prefectoral.

DES ESPACES POUR MIEUX VIVRE


Fan d’intérieur

VISITE

Sur la mezzanine, on trouve un mélange de meubles de famille et de meubles contemporains comme la chaise rouge et bleue de Rietveld qui se révèle être une copie. Patrick Nicolas a eu le coup de foudre pour l’objet et n’a eu de cesse que de le fabriquer de ses mains. Un travail que l’on retrouve dans la salle de bains où les meubles de hêtre ont bien évidemment été réalisés sur mesure, pour accueillir la baignoire ou le plan vasque. Ce

véritable appartement parental de trois pièces (chambre, salle de bains et mezzanine) offre de partout une vue spectaculaire sur le reste du loft. On peut quasiment tout embrasser depuis le lit ! Sous la mezzanine se trouvent des pièces techniques mais également une seconde chambre aux dimensions plus modestes, un peu à la façon de ces chambres cabines imaginées par Le Corbusier.

Ce loft est aujourd’hui à vendre. 06 80 07 70 24

La seconde partie du Loft n’attend que ses habitants pour revivre.

Le patio, quasiment au centre du bâtiment, a une double utilité : c’est un véritable poumon vert (avec vue sur le dôme du Sanitat, s’il vous plaît) et un espace de transition vers la seconde partie de ce loft. C’est la réplique quasi symétrique du premier volume : une grande pièce de vie sur verrière, un espace prévu 76

pour installer une cuisine et à l’étage, une mezzanine et des chambres. Il intègre également un immense garage. Cette pièce, qui abrite des réunions de travail, ne demande que quelques bonnes idées pour pouvoir être transformée en maison d’amis, bureau ou espace dédié aux enfants (s’ils sont grands !). urbanne


Bientôt chez moi

Bientôt chez moi

BARBECUE

DÉCO

L’AMEUBLIER DES DORICES

LE BARBECUE

illet

1 ju Du 5 juin au 3

Il brille de tous les feux ! Le Nature Twin Shell Probablement le barbecue « boule » à couvercle le plus performant du marché. Une structure inox et fonte qui permet d’utiliser aussi bien du bois que du charbon et qui garantit également une résistance optimale à la corrosion. Malin : la double cuve facilite l’entretien, aide à la convection et évite les brûlures !

Coup de chaud sur les PRIX !

Le Braséro Bal Grill La convivialité d’un braséro et l’efficacité d’un barbecue. Ce barbecue danois est à la fois une fantastique machine à griller et un brasero autour duquel on peut se rassembler quand l’été montre des faiblesses et refaire le monde un verre à la main à la fin du repas. Disponible en trois diamètres et deux hauteurs.

JUSQU’à -50% L’Ameublier des Dorices (route de Poitiers, Gétigné)

sur les poêles à bois les poêles à granulés et les cheminées

Fauteuil en cuir jaune - Natuzzi

Plancha ou barbecue ? La question ne se pose plus. Le Marquier, fabricant implanté depuis quarante ans près de Bayonne, propose un produit mixte unique combinant, sur un chariot hyper robuste et très mobile, une plancha et un barbecue à charbon de bois équipé d’un foyer horizontal pour les grillades classiques et d’un foyer vertical pour la rôtisserie. Avis aux rois du barbecue ! Disponible en inox ou en acier peint (douze couleurs au choix) et en deux dimensions.

Barbecue & Co (14 rue Cdt Charcot) Forum d’Orvault - en face de Castorama

« LE » Barbecue à gaz Conçus et fabriqués depuis plus de trente ans, les barbecues canadiens Napoléon sont d’une qualité exceptionnelle, très puissants et robustes. Tout inox, super équipé avec son brûleur latéral céramique pouvant atteindre une température de près de 800° permettant une saisie ultra rapide de vos belles pièces de boeuf, le barbecue Lex 605 est aussi doté d’un brûleur vertical idéal pour la rôtisserie. Un vrai piano de cuisine extérieure qui ne demande qu’à faire ses gammes. Fée électricité Grande nouveauté 2015, la plancha électrique Indoor 540 du fabricant français Forge Adour répond enfin aux attentes de ceux qui souhaitent utiliser en toute tranquillité leur plancha sur leur balcon ou en intérieur. Avec sa plaque en fonte émaillée et sa résistance très puissante toutes deux garanties dix ans, l’Indoor prouvera qu’elle a tout d’une grande!

*Opération valable du 5 Juin au 31 Juillet 2015 sur une sélection de poêles à bois, poêles à granulés et foyers. Opération valable dans la limite des stocks disponibles, non cumulable avec d’autres opérations en cours. Dans les points de ventes participants à l’opération. Prix conseillés par le fabricant, chaque revendeur demeure libre de fixer les prix de vente TTC des produits. Détails sur : www.richardledroff.com. Photographies non contractuelles, SUPRA SA, Société Anonyme à Directoire et conseil de Surveillance au capital de 923 652 Euros. RCS SAVERNE B 675 880 710.

La Plée- Route de Clisson - VERTOU

Té : 02 51 79 18 79

78

urbanne


Bientôt chez moi

BOIZANE INSIDE

GRAND

DÉCO

DESTOCKAGE

AVANT TRAVAUX

01

Tout doit disparaitre

02

-50%

sur tout le magasin* *-*** Sur produits signalé en magasin - Offre valable dans la limite du stock

01 Composition TV Ernest Ménard 02 Salle à manger laquée et plateau

de verre (teintes au choix) 03 Salle à manger en frêne massif 04 Bibliothèque en chêne massif sur mesure (teintes au choix)

03

Boizanne Inside (4 bis rue de l’Auditoire, Ste-Pazanne)

04

ST HERBLAIN 4 rue du Charron (Derrière Atlantis)

02 51 78 84 84 Terminus Tramway F. Mitterrand

www.pointliterie.fr 80

urbanne


Bientôt chez moi

LABEL MAISON

DÉCO

01

03 02

meubles salons décoration literie

04 05

Conception : OC COM’UNIQUE 06 18 02 55 73

meubles salons Label Maison (18 rue Ordronneau, Rezé)

06

décoration literie 4bis, rue de l’auditoire - 44680 SAINTE-PAZANNE

01 Luminaire en laine de couleur - 02 Fauteuil intérieur/extérieur - 03 Étagère en chêne et pots en céramique 04 Chaise cannage blanc et piétement bois - 05 Photophore - 06 Banquette deux places 82

Coordonnées GPS : lat: 47.103611 - lng: -1.797376

02 40 02 43 66 • www.boizanne.fr urbanne pub urban-mars-institutionnelles.indd 1

08/06/2015 09:59


Bientôt chez moi

LEONTINE EN VILLE - PLANÈTE PARQUETS

01

03 02

04 Léontine en ville (1 rue des Halles, Clisson)

06

05

01 Mug - Pip Studio - 02 Théière - Atomic Soda - 03 Tasse à cappuccino - Pip Studio - 04 Pot à lait - Pip Studio 05 Tasse à lait - Greengate - 06 Assiette- Greengate

03

01

02

Planète Parquets (5 bis rue Descartes, ZA Ragon, Treillières)

01 Jarre (habillage en rondelles de bois) - 02 Table en métal (pièce unique) - 03 Jardinière en ardoise - 04 Sphère déco en teck 84

04 urbanne


Evasion

ROME BMW i3 BMW i3 Le plaisir de conduire Le plaisir de conduire

VOTRE BMW i3 À PARTIR DE * VOTRE BMWAVEC i3 À APPORT PARTIR DE . 290 €/MOIS * . 290 €/MOIS AVEC LAISSEZ-VOUS SURPRENDRE PARAPPORT SON AUTONOMIE.

EVASION

ROME

Plongée en Dolce Vita

LAISSEZ-VOUS SURPRENDRE PAR SON AUTONOMIE.

Rome ne s’est pas faite en un jour et vouloir visiter la ville éternelle en quelques heures relève de la mission impossible. Mieux vaut picorer au gré de ses envies, passer de l’antique Rome du Colisée aux musées du Vatican et à l’expérience de la Dolce Vita. Nous allons essayer de vous donner quelques pistes.

86

Avec la BMW i3, BMW i court-circuite vos idées reçues concernant les voitures électriques et les grands trajets. Grâce à son prolongateur d’autonomie optionnel unique sur le segment des citadines électriques, la BMW i3 vous fait profiter d’une liberté totale avec jusqu’à 300 km d’autonomie avoir besoin de recharger. Une reçues innovation faisant de BMW i3électriques une solution de mobilité en phase avec tousprolongateur vos besoins. Avec la BMWsans i3, BMW i court-circuite vos idées concernant leslavoitures et les grands trajets. Grâce à son d’autonomie optionnel unique sur le segment des citadines électriques, la BMW i3 vous fait profiter d’une liberté totale avec jusqu’à 300 km d’autonomie sans avoir besoin de recharger. Une innovation faisant de la BMW i3 une solution de mobilité en phase avec tous vos besoins.

AGENT TEST Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx AGENT TEST xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

urbanne

* Exemple de loyer pour une BMW i3 en Location Longue Durée sur 36 mois et pour 30 000 km. 35 loyers linéaires hors assurances facultatives : 289,50 €/mois après un 1er loyer majoré de 4 000 €. Bonus écologique de 6 300 € déduit. Offre réservée aux particuliers et professionnels valable pour toute commande d’une BMW i3 avant le 30/06/15 auprès d’un distributeur BMW i. Sous réserve d’acceptation par BMW Finance SNC au capital de 87 000 000 € RCS Versailles B 343 606 448 TVA FR 65 343 606 448. Établissement deExemple Crédit Spécialisé agréé l’Autorité Prudentiel et deDurée Résolution sous le n°et14670. Courtier en Assurances à l’ORIAS sous le n°facultatives 07 008 883.:Vérifi able€/mois sur www.orias.fr. * de loyer pourpar une BMW de i3 Contrôle en Location Longue sur 36 mois pour 30 000 km. 35 loyersimmatriculé linéaires hors assurances 289,50 après Consommation en cycle 0 l/100 km. CO2 : 0 g/km. modèle BMWaux i3 avec prolongateur d’autonomievalable : 0,6 l/100 : 13 g/km. BMW i3 avec prolongateur un 1er loyer majoré de mixte 4 000: €. Bonus écologique de 6Consommation 300 € déduit.du Offre réservée particuliers et professionnels pour km. touteCO commande d’une BMW i3 avant le 30/06/15 2 er d’autonomie en Location Longue sur 36 mois et par pour 30 000 km. 35 loyers linéaires facultatives : 359,50 €/mois après un 1606 loyer de 4 000 €. auprès d’un distributeur BMW i. SousDurée réserve d’acceptation BMW Finance SNC au capital de 87hors 000 assurances 000 € RCS Versailles B 343 606 448 TVA FR 65 343 448.majoré Établissement Bonus de 6par 300l’Autorité € déduit. Tous lesPrudentiel montants sont en le TTC. L’extérieur comporte des équipements option. de Créditécologique Spécialisé agréé de Contrôle et indiqués de Résolution sous n° 14670. Courtierdu envéhicule Assurances immatriculé à l’ORIAS sous le en n° 07 008 883. Vérifiable sur www.orias.fr. Consommation en cycle mixte : 0 l/100 km. CO2 : 0 g/km. Consommation du modèle BMW i3 avec prolongateur d’autonomie : 0,6 l/100 km. CO2 : 13 g/km. BMW i3 avec prolongateur d’autonomie en Location Longue Durée sur 36 mois et pour 30 000 km. 35 loyers linéaires hors assurances facultatives : 359,50 €/mois après un 1er loyer majoré de 4 000 €. Bonus écologique de 6 300 € déduit. Tous les montants indiqués sont en TTC. L’extérieur du véhicule comporte des équipements en option.


Evasion

ROME

La Rome antique Vous voulez avoir un aperçu de ce qui était il y a quelques millénaires la capitale de l’univers ? Rien de plus facile : les vestiges sont partout. Dès qu’on creuse, on tombe sur un temple ou un forum. La preuve : lors du jubilé de JeanPaul II, on a été de découverte en découverte lors de l’aménagement de nouveaux parkings pour accueillir les participants à l’évènement. L’élément le plus imposant de ce glorieux passé est sans conteste le Colisée. Cet amphithéâtre de 2000 ans d’âge pouvait accueillir entre 50 et 75 000 spectateurs qui venaient assister à des combats de gladiateurs, à la mise à mort de bêtes sauvages par milliers, à des reconstitutions de batailles et même des batailles navales. Il est un peu mal en point, la faute à des tremblements de terre et au pillage systématique de ses pierres pour construire d’autres bâtiments, mais reste d’une majesté certaine. Dans la même veine, on peut aller admirer les quelques restes du Circus Maximus, dans la vallée de la Murcia. C’est là qu’avant-hier étaient organisées des courses de chars et qu’aujourd’hui sont donnés des concerts géants. Avec une capacité à l’époque de 385 000 spectateurs, ce serait le plus important édifice de spectacle sportif de l’histoire.

l’ancien centre-ville. On y trouve, sanctuaires, temples… Il est traversé par la Via Sacra, une route qui remonte à la fondation de Rome et que les empereurs et généraux vainqueurs empruntaient lors de leurs triomphes.

Attention ! Le monde entier se presse littéralement pour visiter le Vatican. Les touristes (oui, comme nous) débarquent par bus entiers. Les files d’attente dépassent régulièrement plusieurs centaines de mètres. Il faut s’armer de patience ou… se lever tôt ! Un conseil : plutôt que de s’entêter, essayer de tenter sa chance le lendemain.

On peut également passer sous terre pour visiter les catacombes, utilisées pour ensevelir les morts à partir du Ier siècle avant J.-C. Elles forment une sorte de transition vers la Rome chrétienne : c’est là en effet que venaient se réfugier les premiers chrétiens persécutés par les empereurs romains. Beaucoup de saints martyrs y ont été ensevelis, ce qui en fit un lieu de pèlerinage.

Le Vatican C’est un État dans l’État. Le mot n’est pas trop fort : ici, c’est le pape qui règne, l’Italie reste à la porte. Ici se trouve, dans le plus petit État du monde, le siège de l’Église catholique apostolique et romaine, et les religieux sont évidemment partout présents. On trouve bien sûr beaucoup de Français parmi eux. C’est plutôt agréable de pouvoir discuter avec eux, si l’occasion se présente : ils connaissent évidemment les lieux de l’intérieur et peuvent vous donner des idées pour sortir des sentiers battus.

Entre les collines du Capitole et du mont Palatin (deux incontournables), on débouche sur le Forum Romain : c’est le site archéologique le plus important de Rome. Il correspond à

Le Colisée encore plus majestueux de nuit.

On peut commencer la visite par la basilique Saint-Pierre. Le lieu est très fréquenté, on peut tenter sa chance en début de journée. Quand on parle de fréquentation, il n’est que d’essayer de venir

y écouter la messe : 150 000 fidèles s’y pressent chaque dimanche lors de l’angélus pontifical. C’est l’église du pape. SaintPierre (« Simon, tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon église », avait coutume de dire Jésus), premier évêque de Rome (et donc premier pape) est censé y avoir son tombeau. Le lieu est à la hauteur de cette prétention : drapé de marbre et étincelant. L’autre intérêt de cette visite est de pouvoir accéder à la coupole de la basilique : la vue sur Rome est stupéfiante. Autre passage obligé, le Musée du Vatican qui abrite en son sein la Chapelle Sixtine. On s’accroche : le musée regroupe cinq galeries et 1400 salles ! Sa richesse est inouïe. Plus de 5 millions de personnes le visite chaque année. On y admire des toiles

de Titien, du Caravage mais aussi des œuvres de Dalí, Bacon, Matisse, Picasso. On y voit des statues égyptiennes, grecques, romaines ou de Rodin. On y trouve la bibliothèque du Vatican qui remonte aux premières heures de l’Église catholique (et qui abrite les archives secrètes du Vatican). C’est étourdissant et ça l’est encore plus quand on sait que la chapelle Sixtine fait partie des lieux. C’est ici, sous le plafond peint par Michel-Ange (entre autres !) que le conclave des cardinaux élit le pape depuis le XVème siècle. À savoir afin d’éviter toute déception : la Création d’Adam, et ses célèbres mains tendues, est une TOUTE PETITE partie du travail. Ça surprend.

La fresque de la chapelle Sixtine et ses couleurs retrouvées après restauration.

88

urbanne


Evasion

ROME

Confiserie, Chocolaterie et spécialités régionales Éviter Les restaurants où les cartes sont écrites dans toutes les langues. Éviter aussi ceux où les serveurs vous accueillent dans la rue une carte à la main. À Rome, on fait comme les Romains, donc on mange non seulement COMME eux, mais aussi AVEC eux, dans les mêmes restaurants.

La fontaine de Trevi, chef d’œuvre du baroque.

En amoureux On peut commencer cette plongée au cœur du romantisme par une visite au temple de l’amour, ou plus exactement au Temple de Vénus et de Rome, tout près du Colisée. C’est tout simplement le plus grand temple de la Rome antique, il est dédié aux deux déesses symboles de la ville et… de l’amour. Le pont des Arts à Paris a été débarrassé de ses cadenas, mais ce n’est pas le cas du Ponte Milvio. Les amoureux viennent ici, au dessus du Tibre, accrocher un cadenas et jeter la clef dans la rivière. Accessoirement, c’est le point de départ d’une charmante balade sur les quais, à l’heure où le soleil se couche. Si vous n’êtes pas sûre de votre amoureux, faitesle jurer son amour, la main dans la bouche de la vérité, sous le portique de la basilique Santa Maria in Cosmedin. Ceux qui mentent ont la main tranchée… Va-t-il s’y risquer ?

Comme une envie de shopping... On peut sans souci se laisser aller à visiter les boutiques de la Via del Corso, une très jolie rue piétonne où se mêlent Romaines et touristes. Elle relie la Piazza Venezzia à la Piazza di Spagna. Depuis cette place, on peut emprunter la Via dei Condotti pour découvrir de petits créateurs locaux : Armani, Dolce & Gabbana, Gucci… Pour un shopping plus « alimentaire », se rendre Piazza Vittorio, pour l’un des vrais beaux marchés de la capitale italienne. J’y vais comment ? Depuis l’aéroport de Nantes, cet été, Vueling propose un départ le lundi (horaires variables), et deux autres à 13 h 10 le jeudi et le dimanche. EasyJet a programmé deux liaisons quotidiennes le mardi et le jeudi et un départ à 15h25 le dimanche. Temps de vol : environ 2h05.

On peut aller boire un verre au Caffè Greco, fréquenté par le poète Lord Byron et aussi par un certain Casanova. Ça peut-être… inspirant ! On peut aussi aller dîner au Santa Lucia, un restaurant situé près de l’incontournable Piazza Navona. C’est là, à l’abri d’une cour pleine de verdure que Julia Roberts découvre la gastronomie italienne dans le film « Mange, Prie, Aime ». Anita Ekberg se plongeant dans une fontaine en robe du soir sous les yeux de Marcello Mastroianni dans le film immortel de Fellini, « La Dolce Vita », c’est l’une des scènes les plus romantiques du cinéma qui a été tournée ici. La Fontaine de Trevi, magnifique réalisation baroque, a vu la naissance d’une bien étrange coutume perpétuée depuis de par le monde : on y jette une pièce. À l’origine, il fallait jeter la pièce le dos tourné à la fontaine le jour de son départ, la croyance étant qu’on était ainsi assuré de revenir afin de retrouver la pièce. 90

La bouche de la vérité. gare aux menteurs!

18, RUE DE VERDUN - NANTES WWW.LES-RIGOLETTES-NANTAISES.COM

02 40 48 00 39


Sortir

Sortir

CA VIENT D’OUVRIR / CA VIENT DE CHANGER

Tacoa à tes pieds

BY HÉLÈNE - DEPUIS AVRIL 2015

Chaussures pour les enfants La bonne idée : un lieu unique pour bien chausser les plus petits. Un concept coloré et ludique pour des chaussures de qualité orientées vers le « petit pied » avec une gamme également pour les juniors. Retrouvez les marques Babybotte, GBB, Noël, Naturino, StartRite, Acebo’S, Stones&Bones, Converse et New Balance et les chaussons Inch blue du 18 au 40 selon les modèles. Mantra : « Amusez-vous à chausser vos enfants » 13 rue Contrescarpe, Nantes - 02 40 48 27 71 Page : Facebook Tacoa à tes pieds Le lundi de 10h30 à 19h et du mardi au samedi de 10h à 19h

Made.Höme BY ELISA ET MYRIAM - DEPUIS MAI 2015

Macoretz Agencement

BY MICKAËL ET SON L’ÉQUIPE - CHANGEMENT ÉTÉ 2015

Construction, agencement et rénovation intérieure La bonne idée : l’enseigne L’Art du Placard devient Macoretz Agencement. À partir de cet été, découvrez une offre globale et inédite en agencement intérieur dans un espace d’exposition de 300 m² à Rezé : salles de bains, cuisine, chambre et rangements sur mesure. De la conception à la réalisation, la pose et le suivi des travaux, Macoretz Agencement vous accompagne dans toutes les étapes de votre projet d’intérieur (cuisines, salle de bains et rangements). Tous les corps de métier sont réunis pour consolider au mieux tous vos projets de construction ou d’aménagement. Mantra : « Construire ensemble » 75 rue Ernest Sauvestre (face à la zone commerciale Océane), Rezé - 02 51 70 10 14 www.macoretz.fr Du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 19h, le samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h

Nanylo Bijoux

L’ Écrin

BY CHARLOTTE - DEPUIS NOVEMBRE 2014

Institut de beauté Spa La bonne idée : un lieu de bienêtre de 140 m² avec des cabines spacieuses et chaleureuses aux ambiances différentes, un espace jacuzzi et hammam, et un coin détente tisanerie pour prendre du temps pour soi. Retrouvez tous les soins Carita en exclusivité et notamment le soin minceur Mantra : « Place au bien-être pour votre beauté » 10 rue de Nantes (face au Super U), Sautron - 02 28 25 32 98 www.l-ecrin.net Mardi, mercredi, vendredi de 9h30 à 19h, le jeudi de 9h30 à 20h30 et le samedi de 9h à 16h Uniquement sur RDV : le lundi de 14h à 19h et la semaine de 12h à 14h

Le Bistrot du Port

BY ERIC ET SON ÉQUIPE - DEPUIS MAI 2015

CA VIENT D’OUVRIR / CA VIENT DE CHANGER

Terra Brasil BY LUCIANA - DEPUIS DÉCEMBRE 2014

Epicerie fine du Brésil et d’Amérique latine La bonne idée : véritable ambassadeur du Brésil et de l’Amérique latine à Nantes, Terra Brasil vous propose de vous immerger dans la gastronomie de ces pays à travers des spécialités typiques tel que la cachaça, la caïpirinha, le pão de queijo ou encore la feijoada. Des produits du Portugal, mais aussi du Venezuela, de la Colombie, du Pérou, de l’Argentine ou du Mexique. Des apéritifs aux desserts, en passant par tous les ingrédients et plats typiques du Brésil, Terra Brasil se veut un endroit chaleureux et dépaysant où il fait bon être. Mantra : « Du soleil à Nantes » 11 rue de Briord, Nantes - 02 28 44 53 29 Page Facebook : Terra Brasil Du mardi au samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19h30 (ouvert les dimanches et jours fériés en juillet et août)

Day by day BY AMANDINE - DEPUIS AVRIL 2015

BY LAURENCE - DEPUIS AVRIL 2015

Architecture intérieur, déco et home staging La bonne idée : une alliance mère-fille toute en harmonie pour accueillir vos projets de décoration d’intérieur. Que vous soyez particulier ou professionnel, elles définissent avec vous vos envies et contraintes particulières, s’adaptant à tous les budgets, pour vous accompagner au mieux d’un bout à l’autre de votre projet. Pour parfaire cet accompagnement, retrouvez à la boutique des objets déco avec des créateurs nantais : les cartes d’Antoine Corbineau, la photographe Aurel, les coussins C’est Bien Joli et le graphiste Müse, mais également du revêtement pour sol et mur Le Grand Cirque et les tapis Beija, nouveau à Nantes ! Son + : des objets déco personnalisés par leurs soins, de la création de mobilier et un e-commerce pour la rentrée. Mantra : « Vous emmener chez vous » 7 rue Voltaire, Nantes - 09 82 51 56 77 www.madehome.fr Du mardi au samedi de 10h à 19h et le lundi sur RDV 92

Créatrice de bijoux La bonne idée : un univers féminin tout en finesse, original et coloré, aux accents d’Orient. Des bijoux de création, des paniers, de la passementerie du Rajasthan, des pochettes made in Marrakech, et de la création de revêtement de petit mobilier. Une boutique nomade qui ne restera à cette adresse que jusqu’à début janvier 2016 et qui se réinstalle chaque année dans un autre quartier nantais. Retrouvez également Nanylo Bijoux sur les festivals et les salons de créateurs. Son + : possibilité de créations sur mesure. Mantra : « Créativité et charme spontané » 1 rue Rubens, Nantes 06 84 79 63 28 - Page Facebook : Nanylo Bijoux Du mardi au samedi de 10h30 à 13h30 et de 15h à 19h de vacances

Bistrot bar-tabac La bonne idée : un bistrot à l’ancienne au décor des années 50 à 70. Tartines, moules frites, sardines grillées, burgers et desserts maison des grand-mères sont au menu de vos déjeuners et dîners. À la fois bistrot et bar tabac, on y prend aisément son café pour lire son journal. Voilà un lieu de vie face à la Loire qui répond à chaque instant de la journée et moment de la semaine. Mantra : « On se sent comme chez nous » 37 quai Robert Surcouf (Trentemoult), Rezé 02 40 75 10 88 Page Facebook : Le Bistrot du Port Tobacco Store En semaine de 7h à 22h30, les week-ends et jours fériés de 11h à 22h30 (fermé le dimanche). Ouvert 7j/7 d’avril à septembre.

Épicerie en vrac La bonne idée : le 5ème magasin de la première chaîne française d’épicerie en vrac ! Ici, on achète un produit de qualité et non une marque, la quantité est à la demande, ce qui génère moins de déchets et d’emballages. Un panel d’environ 500 produits vous est ainsi proposé : aliments courants secs salés ou sucrés, mais aussi produits d’hygiène et de droguerie. Une épicerie du quotidien, plus libre, plus simple, de proximité et de bon sens. À vos paniers, à vos bocaux ! Mantra : « Reprenez le contrôle de votre consommation » 3 rue Pierre Chéreau, Nantes - 09 73 15 80 74 Du mardi au samedi de 9h30 à 13h00 et de 15h00 à 19h30 urbanne


Sortir

CA VIENT D’OUVRIR / CA VIENT DE CHANGER

Le P’tea Restau’

BY ANNE-GAËLLE ET EMMANUEL - DEPUIS MARS 2015

Restaurant et salon de thé La bonne idée : tous les plats sont faits maison, le menu du jour change… tous les jours et s’adapte à la météo et aux saisons. Une cuisine traditionnelle à exotique pour vous surprendre à chaque déjeuner. L’après-midi, savourez boissons fraîches ou boissons chaudes avec les thés Dammann, le chocolat Monbana ou le café Errel avec les pâtisseries du jour. Son +: une belle terrasse sur la place, et les plats sont également en vente à emporter ! Mantra : « Simple, frais et fait maison » 3 place des Douves (face à la médiathèque), Clisson - 02 40 71 66 68 Du mardi au samedi de 10h à 19h, et le dimanche à partir de 15h en salon de thé.

Coffea

BY RÉMI - DEPUIS MARS 2015

GAWS

BY EMMANUELLE ET SON ÉQUIPE - DEPUIS MARS 2015

Concept store junior La bonne idée : le nouveau « spot » des ados ! Une boutique conçue pour les 8 - 16 ans à la déco fun, proposant toute une gamme de vêtements, de bijoux, d’accessoires et de gadgets pour filles et garçons avec des marques telles que Garcia, Kaporal, Teddy Smith, Mayoral, Mini Molly, les maillots de bains Canobio et plein de nouvelles marques à découvrir prochainement. On aime le petit coin pour les mamans, la gamme de cosmétiques pour ados et le coin salon avec écran géant ! Mantra: « Enjoy life » 1 rue Lafayette, Nantes 09 83 81 73 00 www.gaws-store.com / Page Facebook : GAWS Le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 10h à 19h

Patricia M’ Lingerie BY PATRICIA - DEPUIS MARS 2015

Boutique thé, café et chocolat La bonne idée : incontournable pour les amoureux de café et de thé. Une trentaine de cafés exclusivement arabica, et une cinquantaine de thés et tisanes (dont une gamme bio) aux tarifs accessibles, vous sont proposés. Retrouvez une gamme sélective de théières, machines à café Jura, tasses, mugs et ballotins de chocolats fins français pour magnifier vos pauses de tous les jours. Son + : un thé Fauchon proposé en dégustation chaque jour, votre café moulu à la demande et un format capsule compatible Nespresso et Senseo.

Boutique de lingerie La bonne idée : une boutique intimiste des plus séduisantes où le charme opère… De jolies collections de sous-vêtements, linges de nuit et maillots de bain pour ravir chacune avec des tailles allant du 85A au 115S ! Retrouvez les marques Aubade, Lise Charmel, Chantal Thomass, Prima Donna, Pain de Sucre, Marie Jo, Marjolaine et les Jupons de Tess.

Mantra : « Toute une histoire de thés et de cafés… »

Mantra : « Vos dessous glamour »

6 rue Guépin, Nantes 09 83 00 32 72 Le lundi de 11h30 à 15h, du mardi au vendredi de 10h à 14h et de 15h à 19h, le samedi de 10h à 19h

3 rue Louis Gaudin, Ste Luce sur Loire - 02 40 50 35 27 Page Facebook : Patricia M’ Lingerie Du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h

94


By Night

By Night

NOS PLUS BELLES SOIRÉES

Jeudi

26

Mars

Ligne Roset

Vendredi

10

Avril

- Général Automobile - Volvo Nantes/Orvault, 02 40 16 90 60, www.volvo-nantes.com - Kuoni Nantes, 02 52 20 00 42, wwww.kuoni.fr - Optique Chevalier - Gold & Wood Nantes, 02 40 48 50 57, www.gold-and-wood.com - Jotul - Cheminées Nicolas Lanester (56), 02 97 76 51 16, www.jotul.fr - H.D.N. Constructions Nantes, 02 51 89 08 08, www.hdn-constructions.fr - Ablain Nantes, 02 40 51 72 19 47, www.ablain.com - Arthur Bonnet - Cuisines Pascal Bonnet St Herblain, 02 40 54 83 29, wwww.arthur-bonnet.com - Castelanne : Nantes, 02 40 35 52 55, www.castelanne.com - D&B Parquets Nantes, 02 40 48 27 70, www.dbparquets-nantes.fr - Buffet organisé par le restaurant La Tour 120 Nantes, 02 40 35 48 15, dégustation des champagnes* De Venoge 06 07 11 93 93 et des vins *Cellier des Chartreux 04 90 26 30 77.

Gaws

C’était le vendredi 10 avril, vers 19h. Emmanuelle QUINTIN inaugurait ce tout nouveau concept store dont elle est la créatrice : « GAWS ». Une boutique fun et originale, séduisant à la fois les jeunes ados et leurs parents ! Le concept : des vêtements (Garcia Jeans, Mini Molly, Kaporal, …), des accessoires et bijoux, des cosmétiques (Fun’Ethic, Lady Green, Hairgum) et des gadgets (Mr Wonderful, …) pour les juniors de 8 à 16 ans. Un corner femme pour les mamans accros de la mode. Entourée de son équipe, Izumi et Jonathan, Emmanuelle a accueilli enfants, amis et partenaires dans une ambiance conviviale. Une déco inspirée de NY avec un léger accent de Floride... les invités ont plongé dans un doux rêve américain ! Le défilé de mode junior organisé pour l’occasion a été un énorme succès. La soirée s’est prolongée autour d’un cocktail, d’animations et de goodies.

COMME CHAQUE ANNEE LIGNE ROSET ET SES PARTENAIRES ONT DONNE RENDEZ-VOUS A L’ENSEMBLE DE LEURS CLIENTS ET AMIS. PLUS DE 350. PERSONNES ETAIENT PRESENTES LE 26 MARS DANS LE MAGASIN LIGNE ROSET - BIZE 15 RUE DE L’ARCHE SECHE - NANTES. Ce fût l’occasion de découvrir la collection dessinée par Didier Gomez pour Ligne Roset. Les partenaires de l’évènement :

NOS PLUS BELLES SOIRÉES

L’équipe Ligne Roset

GAWS 1 rue La Fayette 44000 Nantes 09 83 81 73 00 Cellier des Chartreux

Dario Delnevo et son équipe (HDN Construction)

LIGNE ROSET 15, rue Arche Sèche Nantes Centre 02 40 20 45 58 nantes@roset.fr

M. Castelanne (Chocolats Castelanne)

Patrick, Sylvie et Dominique Ablain (Ablain)

Yannick Poterie (Volvo)

96

François Daubus et son équipe (D&B Parquet)

Delphine Pochet, Pascal Bonnet (Arthur Bonnet), Eric Rennesson (Ligne Roset).

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Eric Dulac (Optique Chevalier)

97

urbanne


By Night

NOS PLUS BELLES SOIRÉES

Dimanche

07

Juin

Mutine

Mutine a voulu faire les choses en grand en sortant ses modèles de sa jolie boutique de lingerie de Pornic : Tessy Moreau a convié ses modèles, Diane, Lucile, Sarah, Mélanie, Laëtitia et Margot, mises en beauté par le salon de coiffure Ofildelame, à venir défiler dans le carde enchanteur et estival du Château de la Gressière. Bonne humeur de rigueur. Mr et Mme Delmas, les propriétaires de ce très bel établissement ont reçu tous les invité autour d’un cocktail. Un verre à la main, on a pu déambuler dans le parc pour admirer les sculptures monumentales de Philippe Roy et les toiles de Mme Picard, tous deux artistes de Pornic. MUTINE 27 rue du Maréchal Foch Pornic 02 40 82 55 51 Au château de la Gressiere Avenue de la noue fleurie La Bernerie en Retz

98

DOM94_AP_A4_2015.indd 1

27/02/2015 16:05


N O U V E AU VO LVO XC 90

V E N E Z L E D ÉCO U V R I R E N CO N C E S S I O N volvocars.fr GAMME VOLVO XC90 : consommation Euromix (l/100 km) : de 2.1 à 8.0 - CO2 rejeté (g/km) : de 49 à 184.

GÉNÉRAL AUTOMOBILE 44 NANTES/ORVAULT

44 SAINT-NAZAIRE

ROND POINT DU CROISY - 9 RUE ÉMILE LEVASSOR

ZAC OCÉANIS - ROUTE DU PETIT LERIOUX

www.volvo-nantes.com

www.volvo-saintnazaire.com

02 40 16 90 60

Nantes_StNazaire_XC90_not_blanc_juin15_210x297.indd 1

02 40 15 10 40

02/06/2015 11:06

Urbanne Nantes #8  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you