Issuu on Google+

urbanne MODE & STYLE • Le Golfe

Louves de mer

Les femmes à la barre

Le tartare de la mer du Surcouf

Visite privée Une longère renaît

Printemps-été Une mode qui a du souffle

Évasion

Deux jours à Nantes

Armor Lux La mode indémodable

#03


Osez un intérieur différent…

4, rue Louis Blériot - Z.A. de Toul Garros - AURAY - 02 97 56 28 53 www.tanguydesign.com


Urbanne

Sommaire

7 magasins en 1 sur 1700 m²

EDITO Partout avec vous ! Urbanne débarque sur le Net ! On a pris un peu le temps pour peaufiner un joli site où vous pouvez dès à présent retrouver en ligne toutes nos rubriques, toutes nos éditions et plus encore. www.urbanne.fr vous attend ! En attendant, pour ce nouveau numéro, vous retrouverez un dossier passionnant sur les louves de mer, ces femmes qui n’ont pas peur de se mouiller ni de se confronter aux hommes sur les océans. Nous vous emmenons également sur la côte, le temps d’une recette au Surcouf à la Trinité ou d’une journée à Carnac. La mode de ce printemps-été se la joue même sauvage sur les falaises de la presqu’île de Quiberon. Et parce qu’un peu de ville ne nuit pas, nous vous disons tout pour préparer votre week-end à Nantes. Bel été, on vous embrasse. L’équipe Urbanne

Sommaire

6 8 34 58 66 74 92

En couverture Veste blazer, jean et t-shirt chez By Mary (16 rue Francis Decker, Vannes), lunettes chez L’Observatoire Opticien (1 rue des Chanoines, Vannes).

-

La tendance Armor Lux Mode : escapade sauvage ! Louves de mer : les femmes à la barre En cuisine : le tartare de la mer du Surcouf Fan d’intérieur : une longère renaît Déco : bientôt chez moi ! Évasion à Nantes

Urbanne Mode & Style Le Golfe - Magazine gratuit. N°3 - Dépôt légal en cours Un magazine des éditions MGI (SAS) 176 route de Vannes - 44700 Orvault Crédit photo : P. Kyriazis, Y. Pouchard, D.R, Patrice Morin, Laetitia Notarianni Stylisme : Maïté Rivière Impression : Union Européenne Tirage : 25 000 exemplaires Régie publicitaire : MGI - gaetane@urbanne.fr Chefs de publicité : Gaëtane Bonnet - 06 08 09 96 10 Rédaction : Pierre-Baptiste Vanzini - Karen Jouault - Yves Pouchard Illustrations de Marina Le Ray Directeur de publication : Stéphane Potin - 06 16 28 33 67 Création : Achromac El Kouri - 06 75 20 66 91 La reproduction des textes et photos est interdite. Ne pas jeter sur la voie publique

www.urbanne.fr contact@urbanne.fr 4

• meubles, cuisines, rangement-dressing, salons, relaxation, décoration, literie •

retrouvez Urbanne sur Facebook

2, rue d’Hinzal • 56190 Muzillac • Tél : 02 97 41 52 51 www.couedel-pour-la-maison.com


Interview

TeNDaNceS

iNTervieW

arMOr luX La mode indémodable

Avec les beaux jours, fleurissent... les rayures. Emblème du made in France, au point qu’un ministre de l’Économie tint à porter une de ses marinières en couverture d’un hebdomadaire parisien, l’entreprise Armor Lux, basée à Quimper depuis 1938, va à nouveau montrer son art de marier tradition et air du temps. Rien de plus simple a priori que d’aligner des rayures, sauf quand l’indémodable se veut à la mode à chaque saison. Une alchimie qui a ses secrets et son grand maître : Jean-Guy Le Floc’h. Rencontre dans l’antre d’Armor Lux avec son patron.

Jean-Guy Le Floc’h, patron d’Armor Lux

Comment s’élabore la gamme Armor Lux ? Nous concevons deux collections par an sous l’égide de Philippe Petit, notre styliste, et Kristell Lennon, la directrice de collection. Chacune comporte quatre cents références dont cent cinquante rien que pour la femme, autour de trois thèmes. Le premier est nécessairement lié à ce qui fait notre âme et notre tradition, la marinière et l’inspiration marine. Et à chaque fois, nous en offrons des déclinaisons touche par touche. Ensuite, ce sont les saisons et les tendances de l’époque qui inspirent la création. Alors, quelles tendances pour ce printemps et cet été chez Armor Lux ? Pour le côté marin, la déclinaison s’appelle Ouessant avec nos bleus traditionnels pour la rayure, mais aussi une large palette grâce à une machine qui nous permet, comme pour la gamme de vêtements que nous avons créée pour la ville de Deauville, de proposer des marinières jusqu’à douze couleurs, une performance unique au monde. Le style Morgat, avec des couleurs plus marquées, se veut plus « city-chic » pour allier élégance et beaux jours confortables en attendant les vacances. Enfin, Pont-Aven, davantage « jungle » et imprimés, est une référence à Gauguin avec des teintes chaudes, soleil, safran, épices...

« Nous proposons des marinières de douze couleurs, une performance unique au monde »

6

Longtemps à l’avance, des bureaux de tendances internationaux imaginent les coloris, les formes ou les longueurs qui seront proposés par les marques de prêt-à-porter. Armor Lux s’y plie donc aussi ? Notre histoire et notre produit emblématique qu’est la marinière nous exonèrent des diktats, mais bien sûr, nous regardons ce qui s’annonce pour voir s’il y a une inspiration personnelle à décliner. Chez nous, il n’y aura jamais des kilomètres de portants avec des vêtements fuschia ou verts parce ce serait officiellement la mode du jour. Ces deux couleurs, par exemple, seraient évidemment présentes, mais par touches et à notre image. C’est toujours dans l’art de piocher dans nos trois styles de la saison, et de les combiner souvent, que nos clientes s’inventent le look qu’elles porteront au gré de l’activité du moment. Une façon d’être à la mode et indémodable. L’engouement pour la marinière ces dernières années a fait apparaître partout des rayures fabriquées à la va-vite en Asie. Un coup dur pour vous ? Être copié est une reconnaissance de la justesse de notre style. Merci donc de faire de nous une référence ! Mais pour la qualité, on ne berne pas longtemps les acheteurs. Dans la rue, on voit tout de suite la différence d’allure entre une femme qui porte une Armor Lux et une autre avec une copie de supermarché. Ce n’est pas un hasard si nous sommes sollicités par de vrais créateurs pour des vêtements conçus en partenariat, comme avec Swarovski ou Colette, et cet été avec 1.2.3, référence du chic parisien, et Molly Bracken, marque branchée jeunes. Ils disent venir vers nous pour notre compétence incontournable en rayures et nous en sommes flattés. on trouvera donc du Armor Lux dans ces boutiques réputées ? Oui, pour les gammes de partenariat avec double étiquetage. Comme elles sont aussi présentes dans nos soixante boutiques à notre nom. Robes, blazers, costumes, lingerie, vêtements enfants... Rayés, imprimés ou unis... Notre marinière a été rejointe par une grande famille ! Mais elle reste le phare d’Armor Lux pour aussi aller à la rencontre du public dans de grands événements tels cet été le Festival Interceltique de Lorient ou Brest 2016 et ses milliers de vieux gréements. Vous avez déjà entendu un chant de marin sans marinière ? Propos recueillis par Yves Pouchard

www.armorlux.com

urbanne


Mode

PRINTEMPS - été 2016

MODE

Escapade sauvage

Enfin de la couleur ! On a envie de robes légères aux délicats imprimés, de la fluidité du coton mais aussi de la solidité du denim. Ce sont les basiques et les incontournables de la saison. La rayure fait aussi son retour comme les t-shirts aux images fun mais chic. Amusons-nous !

Mannequin : Adélie Roussel Make up : Solenne Gomes (Page Facebook : Solenne Auxpetitssoins) Coiffure : Louise B (26 avenue Miln, Carnac)

Robe fluide décolleté dos, sac en toile de jute, drap de plage et sandales compensées chez Lupaloma (8 rue du général de Gaulle, Sarzeau), headband à perles chez Louise B (26 avenue Miln, Carnac)

8

urbanne


Mode

PRINTEMPS - été 2016

BIJOUTERIE GUERINEAU JOAILLIER CRÉATEUR Poinçon de Maître

31 rue J.M Barré, AURAY Pantalon, pull, sac, sautoir et derbies chez Trinity (1 rue du général de Gaulle, Sarzeau)

02 97 24 13 42 bijouterieguerineau@hotmail.com www.bijouterie-guerineau-auray.fr

10

2 rue des Orfèvres - Vannes - 09 50 13 24 89 34, rue de Port Maria - Quiberon urbanne


Mode

PRINTEMPS - été 2016

Gilet, robe et sac à main chez Le Bruit des Vagues (2 rue des Orfèvres, Vannes), sandales sabot chez Chaussures Le Carrer (40 rue du Mené, Vannes)

Gérald Darel • Des Petits Hauts • Max Mara week end • ARMANI jeans • Aldomartins Penny Black • Marina Rinaldi • Poles • Zyga • Liu-Jo • Closed • Majestic Filatures • Tara Jarmon

prêt à porter - maroquinerie Accessoires 12

7, Place de L’Artimon - 56640 Port Crouesty Tél : 02 97 53 99 40


Mode

PRINTEMPS - été 2016

Veste denim et robe chez En Aparté, La Suite (18 rue Emile Burgault, Vannes), sandales plateforme à pompons chez Mellow Yellow (7 rue de la Monnaie, Vannes)

3, rue de la Monnaie Vannes 09 83 32 14 50 14

urbanne


Mode

PRINTEMPS - été 2016

Veste kimono en peau et combinaison chez La Fée Maraboutée (1 rue des Vierges, Vannes)

16


Mode

PRINTEMPS - été 2016

PheliPPeau horlogerie - bijouterie

Le cArrer chAuSSeur - VAnneS

www.chaussures-lecarrer.fr

Herbelin • TissoT • se iko Pulsar • Casio • boCCia oPex • Timex • obaku

Veste blazer, jean et t-shirt chez By Mary (16 rue Francis Decker, Vannes), lunettes chez L’Observatoire Opticien (1 rue des Chanoines, Vannes), derbies tricolores chez Chaussures Le Carrer (40 rue du Mené, Vannes)

11, Place du général de gaulle - Vannes 02 97 42 57 05 www.horlogerie-Vannes.fr 18

homme - femme 40 rue du mené - 56000 VAnneS 02 97 47 85 58 urbanne


Mode

PRINTEMPS - été 2016

NOUVEAU

22 rue des vierges 56000 Vannes Tél. 02 97 47 02 48

MONTALBANO.fr

www.orsonbay.com

Ralph Lauren - Armani Jeans Aeronautica Militare Twin Set - Fairmount - Riverwoods - Para Jumpers Tommy Hilfiger - Napapijri - Hackett Liu jo - Mason’s...

Robe en lin et étole chez L’Une pour l’Autre (place de l’Artimon, port du Crouesty, Arzon)

53-51, avenue des Druides 8, rue du Maréchal Leclerc CARNAC - 02 97 52 83 45 DINARD - 02 99 40 25 24

Ouvert toute l’année y compris le dimanche 20

urbanne


Mode

PRINTEMPS - été 2016

Pantalon, top, gilet, foulard, bottines et sautoir chez Boulevard Des Dames (31 cours des Quais, La Trinité sur Mer)

2, Place Richemont Sarzeau Tél : 02 97 48 04 61 22

urbanne


Mode

PRINTEMPS - été 2016

NOS MARQUES

Jupe, cardigan et baskets Twin-Set chez Orson Bay (53 avenue des Druides, Carnac), lunettes solaires chez L’Observatoire Opticien (1 rue des Chanoines, Vannes)

24


Mode

portrait de ville

PORTRAIT

Profession : chasseuse de rêves

« Nous, on réalise des rêves, sourit Aurélie Mahé. Notre métier c’est de trouver la perle rare pour chaque personne ». Contrairement à ce que l’on veut bien nous laisser croire, trouver une maison ou un appartement, c’est parfois un peu plus compliqué qu’une simple recherche sur Internet. Surtout quand on veut quelque chose d’un peu exceptionnel. « Les acheteurs comme les propriétaires se lassent d’Internet. Notre métier, c’est de connaître vos critères et de cibler les biens. C’est notre plus-value, et ça va bien au-delà du fait de passer des petites annonces. D’ailleurs, tous les biens que nous avons en portefeuille ne sont pas affichés : nous travaillons avec notre fichier. Nous connaissons les désirs de ceux qui recherchent un bien particulier et l’histoire de ceux qui vendent. Un bien immobilier, ce n’est pas rien, il y a souvent toute une histoire derrière ». L’agence AIM, que dirige Aurélie Mahé, fait partie des quelques agences qui proposent des biens d’exception dans le golfe du Morbihan. Elle en connaît le marché immobilier sur le bout des doigts. « Nous avons vraiment senti la crise, reconnaît-elle, mais depuis un an, on perçoit un nouvel engouement. Rien que l’été dernier, trois grosses propriétés ont été vendues dans le golfe. Aujourd’hui, les prix stagnent et on a même baissé par rapport à 2008, mais nous avons la chance d’être dans une région unique et ça reste un emplacement hyper privilégié ». On assiste également à l’émergence d’une nouvelle tendance : le désir de se rapprocher du cœur de Vannes et de vivre une vie sans voiture.

Pourquoi ici ?

Ça fait partie du plaisir de notre métier : pénétrer dans des lieux magiques, comme ici. La vue est incroyable. D’ailleurs, sur le golfe, on n’a jamais une vue identique.

Aurélie Mahé porte une robe Ralph Lauren, chez Ivoire (1 place Henri IV, Vannes).

26

AIM Immobilier 8 bis rue Thiers, Vannes - 02 97 54 21 90

www.aim-immobilier.fr urbanne


Mode

portrait de ville

Votre boutique d’optique

Côte & Vue

PORTRAIT OP-RS16-WRK097_Hossegor_120x120.indd 1

10/20/15 4:58 PM

31 bis cours des quais 56470 La Trinité-sur-mer - 02 97 55 37 21

Solen Guillevic

cote.et.vue@gmail.com

côte et vue la trinité sur mer

Star du cil

Solen Guillevic est esthéticienne depuis seize ans. Elle s’occupe évidemment de nous des pieds à la tête, mais son truc à elle, c’est… le regard. L’œil, c’est la fenêtre de l’âme, comme l’écrivait très bien un poète inspiré dont le nom nous échappe. « Le regard, c’est ce qu’on capte en premier, ce qui est le plus expressif. C’est un vecteur essentiel de la communication. J’ai toujours aimé travailler autour du regard, avec le maquillage des yeux, l’épilation des sourcils ou l’extension des cils, sourit-elle. J’aime tous les yeux, toutes leurs formes, toutes leurs couleurs. Avec pas grand-chose, on peut obtenir un effet naturel ou sophistiqué, et aider un peu la nature. C’est justement ça, mon boulot, montrer qu’avec pas grandchose, on peut améliorer, faire ressortir une couleur... ». C’est vrai qu’il suffit parfois de peu de choses. Mais on peut aussi se donner les moyens d’obtenir un regard de star en craquant pour l’extension de cils ! Solen est carrément experte dans le domaine : elle vient même de participer à la finale d’un concours international à Paris, dans la catégorie artistique. « J’ai connu l’extension de cils il y a dix ans lorsque j’étais à Tahiti, explique-telle. Mais il ne faut pas se louper, il faut être hyper pro

Solen est habillé par Mango (zone de Kerlann, Vannes) Robe Simply Trench coat Paula Chaussures Shilene Bijoux : bracelet Sol, boucles d’oreilles Alko, trilogie de bagues Nudo

avec une technique et une hygiène irréprochables ». La technique est bluffante de précision. « Nous ajoutons un cil après l’autre. La main gauche vient écarter un cil et la main droite vient en ajouter un autre. Il faut être patiente et minutieuse. Si vous êtes tremblante, ce n’est pas possible », sourit-elle. Il faut deux heures pour créer ce regard plus vrai que nature. Le résultat est époustouflant et l’artifice indécelable. L’effet dure environ trois semaines, le temps que les cils naturels, qui servent de base, tombent. « C’est très naturel, vous vous réveillez tous les matins magnifique. Plus de mascara, pas de problème à la piscine… Les blondes peuvent obtenir un regard aussi pétillant que les brunes ! ».

Pourquoi les escaliers des halles de Vannes ?

C’est un clin d’œil à ma maman qui habitait rue des Vierges quand elle était petite, et qui descendait toujours jouer sur la place des Lices. Elle m’a raconté ces histoires cent fois. J’ai voulu ce clin d’œil, parce que ma réussite, c’est aussi grâce à elle.

Île et Elle Beauté 28 avenue de la Marne - 02 97 63 70 10

www.ileetellebeaute.fr 28

urbanne


Mode

acceSSoireS

« lE rOsE »

le STYle Femme

nous en met plein la vue Selon le célèbre guide Pantone, qui présente chaque saison les couleurs phares de la mode, le rose sera LA couleur du printemps ! Nous avons déniché pour vous quelques trouvailles dans le ton…

Pochette main ou bandoulière chez En Aparté, La Suite (18 rue Emile Burgault, Vannes)

Capeline chez Boulevard Des Dames (31 cours des Quais, La Trinité sur Mer)

Ceinture tressée chez Boulevard Des Dames (31 cours des Quais, La Trinité sur Mer)

Derbies chez Mellow Yellow (7 rue de la Monnaie, Vannes)

Malle à outils métal chez Ultra Orange (16 rue Emile Burgault, Vannes)

Sac à main thème « salon de thé », chez Chic et Belle (3 rue de la Monnaie, Vannes)

Carnet de notes chez The British House (1rue Saint Nicolas, Vannes)

Montres avec cadrans et bracelets interchangeables et mixables chez Chic et Belle (3 rue de la Monnaie, Vannes)

Boîtes gigognes, chez The British House (1rue Saint Nicolas, Vannes)

Chemise chez By Mary (16 rue Francis Decker, Vannes)

Blazer chez By Mary (16 rue Francis Decker, Vannes)

Porte-monnaie thème « salon de thé », chez Chic et Belle (3 rue de la Monnaie, Vannes)

30


Mode

accessoires

Une envie

LE STYLE FEMME

de finesse et d’élégance Ce n’est pas un scoop : le métal précieux est du plus bel effet sur une peau bronzée. Rehaussé de brillants ou de perles, le métal se plie à toutes les énergies créatrices des joaillers.

Montre chez Gueguin- Picaud (CC Carrefour, 95 avenue de la Marne, Vannes), lunettes de vue chez Luneder (10 Place Hoche, Quiberon)

Collier et bracelets chez Gueguin- Picaud (CC Carrefour, 95 avenue de la Marne, Vannes)

volvocars.fr

VOLVO XC60

À PARTIR DE

NOUVELLE MOTORISATION D3 150CH

419€ /MOIS

(1)

ENTRETIEN, GARANTIE, ASSISTANCE INCLUS (2) LLD 37 MOIS ET 46 250 KM VALABLE DU 1ER AVRIL AU 31 JUILLET 2015

* Avec un 1er loyer majoré de 6 950€ TTC. Exemple de Location Longue Durée (LLD) de 37 mois et 46 250 km pour le financement d’un VOLVO XC60 D3 BM6 Momentum 150ch neuf aux conditions suivantes : apport placé en 1er loyer majoré à hauteur de 6 950€ TTC, suivi de 36 loyers mensuels de 419€ TTC. (1) Offre valable pour tout Volvo XC60 D3 Momentum 150ch commandé entre le 01/04/2015 et le 31/07/2015 dans le réseau participant, réservée aux particuliers et sous réserve d’acceptation du dossier par VOLVO CAR FINANCE, département de CGL, Compagnie Générale de Location d’Équipements - SA au capital de 58 606 156 € - 69 avenue de Flandre 59700 Marcq-en-Barœul - SIREN 303 236 186 RCS Lille Métropole. (2) Tarification comprenant le produit optionnel “Entretien VN PRO”. Le contrat de prestations de services “Entretien VN PRO” est souscrit par CGL auprès de TEMSYS SA au capital de 66 000 000 euros - SIREN 351 867 692 RCS Nanterre, dénommée ALD AUTOMOTIVE. Modèle présenté : VOLVO XC60 D3 BM6 150ch Summum avec options peinture métallisée, jantes alliage 20” et accessoire sabot de protection avant : un premier loyer de 7 950€ suivi de 36 loyers mensuels de 515€ TTC. VOLVO XC60 D3 BM6 150ch : consommation Euromix (l/100 km) : 4,7 - CO2 rejeté (g/km) : 117.

PEMZEC AUTOMOBILES - www.pemzec.fr Collier et bracelet de perles chez Éclat d’Or (2 place Richemont, Sarzeau) 32

Collier et bracelet chez Phelippeau (11 bis place du général de Gaulle, Vannes)

VANNES - 02 97 42 41 41 Pemzec_XC60_LLD_noir_avril15_190x133,5.indd 1

LORIENT - 02 97 81 08 00

REDON - 02 99 72 12 50 08/04/2015 11:08


Dossier

louves de mer

Dossier

Un bateau nommé désir

Comédienne depuis ses 13 ans (« À mort l’arbitre » de Jean-Pierre Mocky), filleule d’Alain Delon, devenue navigatrice par amour en 2009, Géraldine Danon voyage sur les mers du globe avec son Philippe Poupon de mari, leurs deux filles Marion et Laura, et Loup, le fils né d’une première histoire avec le skipper Titouan Lamazou. À travers des films pour la télé et six livres dont trois de photos, elle raconte depuis le début les odyssées de « Fleur Australe », le 20 mètres familial. Cette année, le festival Photo de Mer de Vannes a fait d’un de ses clichés l’affiche officielle, et lui consacre toute une exposition.

Même avec ses 20 mètres de long, « Fleur Australe » doit parfois sembler un rien petit pour toute une famille ? C’est le choix de vie que nous avons fait, sans jamais le regretter. Il est vrai que ce n’est pas toujours simple à bord, en particulier pour un ado de 16 ans comme Loup qui a perdu sa marraine Florence Arthaud il y a un an. Il va d’ailleurs être moins présent à l’avenir. Dans mes films, je ne cache rien des coups de gueule qui peuvent émailler nos voyages, mais au final, aucun d’entre nous n’échangerait sa place à bord. Entre les tournages, les prises de vues, la répétition de textes et le suivi scolaire des enfants, mes journées sont bien occupées. Sans oublier la vision de paysages et des rencontres exceptionnelles.

LouveS de Mer Femmes à l’abordage

L’image de la Bretonne tout en tristesse scrutant depuis le haut de sa falaise l’horizon pour tenter d’y déceler le retour de l’esquif de son époux de marin est bien passée sépia. Sur les chalutiers, les caseyeurs, dans les parcs ostréicoles, des femmes ont depuis un moment démontré que savoir-faire et intelligence pouvaient faire la nique à la pure force virile. Côté plaisance - qui n’a parfois de plaisant que le nom -, le combat a été plus long à se gagner. Les regrettées Florence Arthaud ou Anne Caseneuve ont ouvert des écluses mais sur mer, les navigatrices sont encore en minorité. Raison de plus de dresser ces quelques portraits, en couleurs éclatantes cette fois, de femmes de ce sud Bretagne, dompteuses d’océans. Elles ont choisi de parcourir le monde en famille sur un bateau comme Géraldine Danon, de réaliser des performances telle Sarah Hébert, de se soigner à la rame comme les filles du Pink Dragon Ladies, ou d’innover dans la pratique de la voile à l’image de Marion Excoffon. Aventurières, sportives, revanchardes, intuitives, perfectionnistes et toujours déterminées, elles sont… les louves de mer.

Philippe et vous avez donc fait une croix sur vos carrières personnelles ? Philippe, qui n’avait plus rien à prouver en tant que skipper de course, savoure ce type de navigation à notre rythme. Il montre tous les jours qu’il n’a jamais été aussi bien dans sa peau sur la mer. Moi, je dois fatalement refuser beaucoup de propositions et de ce fait, je suis devenue encore plus exigeante. J’ai réussi à trouver le temps de tourner l’année dernière une comédie de Jacques Richard à la Réunion, « Sélection officielle », avec, entre autres, Jean-Claude Dreyfus, Bernard Menez ou Bruno Putzulu. Mais le théâtre est plus facile à accorder avec mon emploi du temps, et c’est avec grand plaisir que j’ai joué en mars au festival de la Francophonie en Pologne cinq représentations de « Edith S. » de Maryse Wolinski, la femme de Georges assassiné dans l’attentat à Charlie Hebdo.

Yves Pouchard

34

urbanne


Dossier

louves de mer

Ce n’est pas vraiment un rythme paisible au quotidien... Dans ma vie précédente, je tournais des films l’après-midi, je jouais au théâtre le soir et en même temps, je gérais un restaurant et je m’occupais des filles toutes jeunes... Alors vous savez, depuis sept ans que nous avons embarqué tous ensemble, j’ai vraiment le sentiment d’avoir trouvé l’équilibre que je cherchais sans le savoir. Je n’aurais sans doute pas réalisé la carrière qui m’attendait si j’étais restée à Paris. Mais que de bonheurs sur les océans avec ceux que j’aime et ceux qui croisent notre route ! Justement, d’autres projets d’expéditions maritimes ? Notre « Fleur Australe » sera à quai à Vannes pour l’inauguration de Photo de mer. Tout le monde pourra se faire une idée de notre « maison ». Et tout de suite après,

nous prenons la mer pour une nouvelle aventure jusqu’en septembre. Nous avons beaucoup voyagé aux pôles et dans le froid : ce sont ces photos que le public verra à Vannes. Mais cette fois, direction la chaleur de la Méditerranée pour une tournée des volcans via Tanger, la Sicile, la Corse, la Grèce... Cette partie du globe, en plus de ses volcans, est sans doute aujourd’hui la plus en ébullition du monde. Nous voulons partager ces moments dans les ports avec les populations locales, et en mer avec les réfugiés qui fuient les guerres dans leurs pays. Je m’attends à des instants très forts. J’en ramènerai un film que TF1 diffusera l’hiver prochain. Et à ce moment-là, nous serons sûrement encore repartis en mer pour d’autres horizons... Propos recueillis par Yves Pouchard

L’UNE POUR L’AUTRE

7, Place de l’artimon 56640 Port crouesty 02 97 53 99 40

12ème festival Photo de mer de Vannes

www.photodemer.fr 36

Un peu partout en ville, pas moins de dix-sept expositions grand format portent chacune un regard particulier sur la grande bleue. Bien sûr, « D’un pôle à l’autre » de Géraldine Danon et Philippe Poupon en deux lieux (rive droite du port et Espace Henri Matisse) mais aussi, entre autres, « Stars » des agences Gamma et Keystone pour revoir Brigitte Bardot en bikini (rive gauche du port), « Escale à Valparaiso » de René Tanguy et Anne-Lise Broyer (Château de l’Hermine), ou encore « Haenyeo, femmes de mer » du Coréen Hyung S. Kim (jardin des Remparts). Sans oublier les clichés réalisés par des amateurs ou des écoles qui font l’objet d’un prix du public. Du 1er avril au 1er mai - Gratuit urbanne


Dossier

louveS De mer

DoSSier

saraH HébErT la victoire à cœur

Montée sur les plus hautes marches des podiums de la planche à voile, Sarah Hébert poursuit sa vie de « waterwoman pro » du côté d’Étel. L’eau salée est son univers depuis qu’elle est bébé, avec à la clé une destinée unique marquée par une farouche volonté de se battre de tout son cœur... dans tous les sens du terme.

Elle n’a que un mois quand, en 1984, ses parents décident de quitter la Nouvelle-Calédonie à bord de « Gamin 3 », un ketch de 14 mètres, pour parcourir les mers du globe. Un périple qui durera douze ans au gré des ports de l’océan Indien, en particulier, où père et mère font escale pour travailler, regarnir la caisse de bord et repartir. « L’eau est tout naturellement devenue mon lieu de bien-être, et au retour à Nouméa, quand il a fallu découvrir l’école normale, je me suis passionnée pour la natation synchronisée en suivant mon idole de l’époque, Muriel Hermine. Jusqu’au jour où j’ai vu une course de windsurf. Ils avaient l’air de tant s’amuser que j’ai voulu aussitôt m’y mettre », se souvient la jeune femme. Avec une planche d’occasion, elle s’y plonge à corps perdu. Un entraîneur la remarque vite, l’intègre à l’équipe de NouvelleCalédonie, et huit mois plus tard, elle découvre pour la première fois l’Europe et le froid... à Hyères, dans le sud de la France. Personne ne la connaît en cette année 2000, et pourtant : elle remporte toutes les manches et enlève haut la main le titre de championne de France, à 16 ans. Elle s’installe alors en métropole, passe le bac, suit une formation à l’École nationale de voile de Quiberon, obtient un diplôme de STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives)... tout en poursuivant la compétition de haut niveau avec à la clé trois autres titres de championne de France, en 2001, 2004 et 2005. « L’année suivante, c’est la catastrophe : lors d’un banal test d’effort, on me découvre une anomalie cardiaque. Pour les médecins, je suis perdue pour la compétition. Mais c’était mal me connaître ! ».

À cœur vaillant... Sarah Hébert suit l’avis médical et accepte qu’on lui implante d’urgence un défibrillateur cardiaque dans le pectoral gauche. Une opération très délicate et douloureuse qui consiste à installer un boîtier plutôt lourd, nanti d’une pile d’une durée de vie limitée à dix ans. Nous sommes en mars 2006, elle a 22 ans et les médecins lui demandent d’éviter dorénavant de partir sur l’eau. Trois mois après, elle s’alignera au championnat d’Europe de Formula Windsurfing (les grandes planches) à Portimao au Portugal... et la voilà championne d’Europe au son de la Marseillaise. La Fédération française de voile l’appelle, non pas pour la féliciter, mais pour lui annoncer le retrait de sa licence pour inaptitude physique au sport de haut niveau. « J’étais révoltée et blessée moralement, alors que je me sentais à 100% de mes moyens, se souvient Sarah. Mon avenir s’obscurcissait, comme si je n’avais déjà pas assez souffert. » Le geste de soutien viendra de l’Arménie. Le président de la République d’alors, Robert Kotcharian, adepte de planche lui-même, a entendu parler 38

de l’histoire de Sarah. Il lui propose d’encadrer de jeunes Arméniens en formation sur le lac Sevan, et surtout de lui octroyer une licence de haut niveau pour courir sous les couleurs de l’Arménie. C’est donc au nom de ce pays qu’en 2007, elle devient vice-championne du monde en Formula et 3ème en slalom. Les deux années suivantes, elle récidive en slalom. L’Arménie a maintenant un palmarès international en sports nautiques ! Seul échec, une tentative de traversée de l’Atlantique en planche classique en 2012, qui devra être abandonnée à mi-parcours suite aux très mauvaises conditions météo.

… rien d’impossible Entre-temps, dès 2008, Sarah Hébert a entamé une carrière de journaliste spécialisée en sports de glisse, et parcourt le monde pour donner des conférences sur le défibrillateur qui lui a changé l’existence. « Si j’y suis arrivée, tout le monde peut le faire et redonner du cœur à sa vie », aime-t-elle à répéter. En cette année 2016, la pile de son appareil à elle vient de s’arrêter. « Mon cœur a été un peu rééduqué pendant cette décennie et pour l’instant, un suivi médical tous les six mois et un traitement médicamenteux devraient suffire. Jusqu’à quand ? Je ne sais pas, mais aujourd’hui, tout va bien et j’ai un calendrier chargé ! ». Tombée amoureuse du stand up paddle (SUP), la jeune femme a ouvert son école de formation en 2014 pour en diffuser toutes les variantes : SUP yoga, fitness, initiation, rando,

et des versions personnelles de SUP coucher de soleil ou pleine lune, enterrement de vie de jeune fille, ou encore gastronomie, avec arrêt pour déguster huîtres, bigorneaux ou crevettes. L’école est itinérante du golfe du Morbihan à Lorient, avec pour bases de cours Carnac, La Trinité sur Mer et Étel. « Ces disciplines très familières aux ÉtatsUnis arrivent seulement en France, et j’ai une forte demande de formation de professeurs, qui iront ensuite dispenser un peu partout dans le pays. Faire du yoga ou du fitness sur une planche que ballote la mer est une sensation étonnante et un plus pour l’efficacité des mouvements. » Et pour que chacun, futur enseignant ou simple curieux, puisse en saisir toutes les nuances, les cours se déroulent en petits groupes de huit au maximum. Sarah voit déjà à plus long terme pour sa propre pratique : dans un an, elle embarquera sur son voilier de 12m30 avec Antonin, son compagnon, Pilou, son chat de gouttière de deux ans, et neuf planches adaptées aux différentes pratiques, pour un tour du monde des spots de glisse baptisé « Poussé par le vent ». Direction Portugal, Maroc, Canaries, Cap Vert, puis l’Amérique via une traversée de l’Atlantique... achevée cette fois. Non mais ! Y.P.

En savoir plus : www.windsurf-transatlantic.com sarahebert@hotmail.com urbanne


Dossier

louves de mer

Dossier

Mater les machos

Oui, la galanterie peut être mal ressentie. Comme à bord d’un voilier, où ces messieurs s’empressent souvent pour eux-mêmes hisser les voiles ou barrer, afin d’éviter l’effort ou la responsabilité à leurs compagnes de sortie encore peu amarinées. L’association France Voile Loisirs a eu l’idée de proposer des stages entre femmes, avec skipper féminin, pour acquérir sereinement la compétence avant le tête-à-tête en mer avec ces messieurs trop prévenants.

À bord et d’abord « Très loin de la parité, la plaisance, travaillée par les questions de genre, est largement dominée par les hommes, explique Denis Sotinel, responsable du projet chez France Voile Loisirs, seul élément masculin de l’opération et qui reste à terre. Nous avons donc choisi de proposer ces stages, pour des femmes par des femmes, afin de créer une convivialité et un confort d’intimité mieux propice à l’apprentissage de la voile. » De niveau initiation, afin de concerner autant celles qui débutent vraiment que celles qui ont mal démarré, entre autres à cause des garçons, leur apprentissage de la plaisance, les stages Femmes d’à Bord se veulent un tremplin avant un perfectionnement ou un embarquement qui seront alors mixtes... Comme dans la vie à terre.

Top à rayures

6,99€

Y.P. Au départ de Vannes, du 2 au 7 juillet, du 22 au 26 août et du 10 au 15 octobre Tarifs : de 450 à 495 euros

e te d e Ann Ste

ZAC DE KERLAN N e Allé

Rue Théophraste Renaudot ZAC de Kerlann 56000 Vannes Tél : 02 97 43 94 75

nn erla de K

Renseignements : 01 47 26 36 98 www.francevoileloisirs.fr 40

35,99€

Rou

Testé l’été dernier depuis Vannes, le concept a séduit. Cette année, France Voile Loisirs le développe donc toujours à Vannes, mais aussi en baie de Saint Brieuc sur la Manche et à Bandol en Méditerranée. En cinq ou six jours, ces stages justement baptisés Femmes d’à Bord, emmènent en mini croisière le long des côtes cinq femmes et leur monitrice, qui auront l’occasion d’occuper tous les postes, de se former aux manœuvres, de s’essayer à tous les vents, d’analyser un plan d’eau et sa signalétique... Et découvrir des rivages ou escales de charme où, à leur gré, elles pourront faire une halte. « Ce n’est pas que les hommes nous rejettent à bord des bateaux et même au contraire, précise Paquita, mais c’est difficile de trouver sa place pour une femme qui veut apprendre au milieu d’hommes aguerris. L’idée de se former entre filles, avant d’aller titiller les garçons, m’a tout de suite plu. » Avec Corinne, Naïg ou Suzanne, Paquita faisait partie du premier équipage de juillet 2015 à quitter Vannes, direction la baie de Quiberon, Belle Île et La Turballe. Âgées de 18 à 61 ans, elles ne se connaissaient pas auparavant et avaient des expériences diverses et courtes en mer. « Mon mari vient de réaliser son rêve d’acheter son propre bateau et je veux être à la hauteur pour nos virées seuls en mer », raconte ainsi Suzanne. Pour toutes, à bord cette fois-là du « Alaia », un RM de 10m50, une même envie : qu’on leur laisse enfin le gouvernail sans a priori lié au sexe.

Robe

Rue

ena

ste R phra

mo

o Thé

VANNES Ouest

Gé rd va

ule

Bo

Rennes Nantes

t udo

G du

is

eta

en

VANNES Centre

urbanne


Dossier

louves de mer

Dossier

Dossier

En drakkar

La Calypso Partie pour renaître

contre le crabe

Ce n’est pas à la voile mais avec leurs rames que les Pink Dragon Ladies de Vannes ont choisi de sillonner le golfe du Morbihan. Pas pour la performance sportive, mais pour la convivialité et une respiration après l’un des drames féminins les plus traumatisants : le cancer du sein, souvent synonyme d’ablation. En mer, elles se font du bien, au corps et à l’esprit.

Après des années d’attente dans un chantier naval de Concarneau, la Calypso, le navire de légende du commandant Cousteau, a repris la mer. Elle est partie dans le ventre d’un cargo pour rejoindre la Turquie. C’est là que le navire sera finalement restauré grâce aux dons de mystérieux bienfaiteurs. Il faudra de long mois pour qu’il redevienne le porte-étendard de la protection des océans. Mais la veuve de Jacques-Yves, Francine Cousteau, veut y croire. Rencontre.

Quel effet cela vous fait-il de voir partir la Calypso ? C’est un moment qu’on attendait tous. On se dit : « voilà, maintenant on change de chapitre, on va reconstruire la Calypso et elle reviendra ». Elle s’en va pour un ou deux ans, mais elle reviendra sur ses moteurs et elle assurera le rôle que le commandant voulait qu’elle ait.

Chaque semaine, une partie des quinze membres du Pink Dragon Ladies de Vannes se retrouve pour embarquer sur « Roz Naga », le drakkar qu’à force de mobilisation, ces femmes de 38 ans à 64 ans ont réussi à acquérir. « Nous avons pour point commun d’avoir souffert d’un cancer du sein, mais nous venons d’horizons et de milieux différents. Certaines n’étaient jamais montées sur une embarcation, quelques unes ne savaient pas nager... Ensemble, nous refusons le repli sur soi qu’entraîne souvent la maladie, et lorsque l’une a un coup au moral, les autres sont là pour l’aider à dépasser ce moment. » Ainsi parle Noëlle, originaire de l’île d’Arz, à l’origine de l’aventure avec ses amies Carole et Myriam. En 2012, Noëlle avait accompagné des Pink Ladies de Lille à la mythique Vogalonga de Venise (course de toutes sortes de bateaux à rames sur le Grand Canal) ; Carole avait vu un reportage à la télé sur le club de Reims... L’idée leur est logiquement venue de créer la même chose en golfe du Morbihan, et elles ont trouvé le soutien indispensable auprès du CKCV, le club de canoë-kayak de Vannes, auquel elles sont aujourd’hui liées. Les Pink Ladies sont nées en France à Reims en 2008, dans la foulée d’un mouvement international. À leur création, celles de Vannes ont été soutenues par leurs homologues de Nantes, leurs marraines. « Nous avons une spécificité : nous sommes le seul club à naviguer sur mer, alors que tous les autres

pratiquent en rivières ou sur lacs, précise Noëlle. C’est de fait plus exigeant. »

Meilleure initiative associative À dix à bord du « Roz Naga », plus un barreur homme du CKCV, elles choisissent de ramer en fonction de leur opération. Longtemps, on demanda aux femmes victimes d’un cancer du sein de ne pas solliciter le bras du côté de la cicatrice. Aujourd’hui, un effort bien contrôlé et non violent est encouragé. « Et puis quand l’une est fatiguée, les autres sont là pour continuer à faire avancer le bateau, poursuit Carole. Le plaisir d’être ensemble sur ce plan d’eau merveilleux passe d’abord. » Lors de la Semaine du Golfe 2015, la prestation des Pink Dragon Ladies de Vannes a été chaleureusement saluée, et en décembre dernier, une Victoire de la Bretagne leur a été décernée au titre de meilleure initiative associative. « Cet été, nous pensons organiser notre Vogalonga à nous dans le golfe, mais d’ici là, nous aurons reçu chez nous nos collègues du club de Granville avec sans doute d’autres participantes d’Angers, du Mans et de Rennes. À ramer côte à côte, des liens se nouent au-delà de notre territoire et c’est toujours le cancer qui perd ! ». Y.P.

Page Facebook : Pink Dragon Ladies Vannes 42

L’annonce que la Calypso allait enfin être restaurée a suscité un immense enthousiasme... Oui, on voit les réactions sur Internet, ce qu’il se passe sur Twitter, sur Facebook… L’association à Paris comme aux États-Unis est envahie de coups de fil et de lettres. C’est extrêmement touchant. Vous savez, les gens se mobilisent parce qu’ils savent qu’on ne triche pas, et parce qu’ils sont conscients que notre environnement se trouve aujourd’hui dans un triste état. Je ne dis pas qu’on trouvera des solutions miracles, je dis simplement que le commandant nous a montré des routes et que nous allons les suivre, parce que jusque-là, on n’en a pas trouvé d’autres. Moi, je crois en tout cas beaucoup en la puissance des gens, en leur capacité à résoudre les problèmes. Il faut les encourager, les guider un petit peu, et j’espère que c’est ce que nous serons capables de faire en nous inspirant de ce que le commandant a dit et écrit. On doit commencer par sauver deux choses extrêmement importantes : la qualité de l’air et la qualité de l’eau. Les deux n’ont pas de frontière, les deux sont pour nous tous et c’est tous ensemble qu’il faut s’y mettre pour trouver des solutions. Pourquoi envoyer la Calypso en Turquie ? Elle a fait naufrage en 1996, et elle était à Concarneau depuis 2007. On ne pouvait pas imaginer qu’elle ne retrouve pas la mer. La Calypso, ce n’est pas un objet de musée, c’est un gros bateau de charge, un outil de travail. Je dis toujours que c’est un beau camion. Il fallait donc trouver un endroit où on a encore ce savoir-faire traditionnel de la construction navale en bois. Non pas qu’on ne sache pas le faire chez nous, mais on était là depuis presque dix ans et il était temps de trouver une solution. Combien ça va coûter ? Les budgets qui seront mis au service de la rénovation de la Calypso devraient être inférieurs à 10 millions d’euros. Nous n’avons pas de subventions, parce que le commandant souhaitait que nous gardions une grande liberté. Nous ne

prenons pas d’argent public du tout et j’espère que les gens seront contents de ça. Il y a plusieurs mécènes. Je ne veux pas trop parler d’eux pour le moment mais ils seront ravis de se faire connaître en tant et en heure, quand on sortira le bateau. Combien de temps va durer le chantier ? Ça va prendre quinze, dix-huit mois ou deux ans, et c’est finalement assez raisonnable pour reconstruire un bateau de charge qui sera exactement pareil que la Calypso que nous avons toujours connue. À l’exception près qu’elle aura des moyens de navigation modernes. Tout cela sera bien caché, et quand on remontera à bord, on retrouvera ce que l’on a toujours connu et que l’on aime. Donc, l’aventure continue ? Complètement, elle ne s’arrêtera pas. Cousteau n’est plus là mais personne ne l’a oublié. Il y a beaucoup de personnes sur la planète qui ont envie de poursuivre son œuvre, donc je suis confiante pour l’avenir. Le rôle de la Calypso sera celui d’ambassadeur de l’environnement. Aujourd’hui, on n’a pas de navire qui symbolise l’environnement. C’est la seule. Elle a fait le tour du monde tellement de fois, on l’a tous vue à la télévision. On sait que la Calypso, ça veut dire connaître, protéger environnement.


Dossier

louveS De mer

Page 1 sur 1

DoSSier

DE l’aIr

dans la voile… et dans la coque Avec son diplôme de designer industriel obtenu à Paris, Marion Excoffon aurait pu s’ouvrir toutes les portes de la création. Elle a choisi de concevoir un voilier innovant et facilement accessible à Vannes pour... faire enrager son père. Avec un succès international à la clé.

« Mon papa ne voulait pas me prêter son bateau habitable et rien n’y faisait, malgré mon insistance. Alors, j’en ai imaginé un que je pourrais construire et transporter seule. » Marion s’amuse aujourd’hui de l’histoire, mais elle n’est pas peu fière d’avoir inventé le premier voilier au monde qui tient dans deux sacs d’un mètre cinquante, et qui loge dans le coffre d’une petite voiture. En vingt minutes, sa coque en textile à double paroi très rigide se gonfle grâce à une pompe électrique intégrée, on mâte la voile de 5,20 m² ou 7 m² selon les options, et c’est parti pour des sensations identiques à tout dériveur. Baptisé Tiwall, le premier voilier gonflable, avec ses 3,20 m de long, a été lancé en décembre 2012, à la surprise générale. « La plupart de ses éléments est fabriquée en France et il est assemblé à Vannes, explique la jeune femme de 31 ans. C’est aussi une de mes fiertés. Grâce à mon compagnon qui assure la gestion et la commercialisation, nous avons très vite pris le chemin de l’export. » Aujourd’hui, plus de 450 Tiwall naviguent sur les mers de trente pays à travers la planète. Et le carnet de commandes est bien rempli pour les six personnes qui composent dorénavant l’équipe. « Du coup, je prépare sur le papier d’autres bateaux qui élargiront la gamme à l’avenir. Ce ne seront pas forcément des déclinaisons de Tiwall, mais il y aura toujours cet esprit d’innovation. Rien qu’en Bretagne et en France, il y a un potentiel énorme pour offrir les joies du bateau à des gens qui pensent encore que la pratique de la voile est au-dessus de leurs moyens », conclut une Marion Excoffon enthousiaste. À partir de 5 490 euros, Tiwall est en effet accessible pour beaucoup, et sans souci de place de port, un casse-tête aujourd’hui. Tout est dans un coin du garage ou dans le coffre de la voiture pour une escapade maritime à son bon vouloir. Y.P.

www.tiwall.com

44

ZAC DE KERLANN RUE T. RENAUDOT - VANNES 02 97 63 50 85

MAILLOTS BAS : 14,99€ HAUT 25,99€


Mode

Marque de l’été

L’ESCARPIN MODE

727 Sailbags

TOBOGGAN

Re-créateur de rêves

Une voile, ce n’est pas juste la toile qui fait avancer un bateau. C’est aussi le moteur des rêves, ce qui permet à certains d’avancer, de visiter, de s’ouvrir au monde, de gagner… ou de perdre. Salés par toutes les mers du globe, séchés par les alizés, glacés par le souffle du Cap Horn, voilà les tissus que 727 Sailbags récupère, recycle et transforme en vêtements, coussins, accessoires. Une seconde vie qui, comme la première, est loin de laisser indifférent.

CENTRE VILLE D’AURAY

I.DECO

BIJOUTERIE LE GREVELLEC « Sublimer des voiles en fin de vie et les transformer en créations chics et uniques pour prolonger l’histoire et le rêve ». C’est le credo de 727 Sailbags. La marque, basée à Lorient, récupère et recycle depuis 2005 génois, spis et grand-voiles. Chaque voile est découpée à la main dans l’atelier morbihannais pour se plier aux envies et aux coups de crayon d’Anna Beyou et Jean-Baptiste Roger qui travaillent à quatre mains pour innover chaque jour un peu plus. Évidemment, la matière intrigue. Les voiles sont plus ou moins légères, plus ou moins résistantes. Les toiles de spi, plus légères, sont idéales pour confectionner les coussins ou les empiècements de prêt-à-porter. Les tons blanc/beige et la solidité fluide du Dacron® s’accordent parfaitement avec les sacs ou les objets de déco. Le carbone, le Kevlar® ou le Mylar ®, destinés, eux, aux navires de course, donnent aux créations un aspect éminemment moderne. Leur utilisation est infinie : les voiles peuvent se mêler au tissu d’un polo, se juxtaposer

ou se superposer entres elles, recevoir un œillet… Aujourd’hui, 727 Sailbags propose par exemple des sacs de toutes tailles et de toutes formes, des coussins, des poufs, des bottes, des maillots de bain, des abat-jours… Tous ou presque sont ornés de ces numéros ou de ces lettres qui les font reconnaître entre mille. Mais la collection se fait également plus exclusive : elle utilise des voiles de légende comme celles des Pen Duick de Tabarly pour lancer des éditions limitées. C’est presque devenu un must. Les plus grands navigateurs comme Michel Desjoyeaux, Vincent Riou, Samantha Davies ou Alain Gautier leur confient volontiers leurs anciens jeux de voile. Cousues à l’intérieur de chaque produit, les fiches d’identification permettent à chaque propriétaire de retracer l’histoire maritime du produit qu’il vient d’acheter. Et des sacs qui ont gagné le Vendée Globe, il n’y en a pas beaucoup…

APPARENCE

AMERICAN STOCK

ART’HOME

SR

ACTUELLE

7

www.727sailbags.com 46

PLACE DE LA RÉPUBLIQUE

AURAY


Beauté

c’est nouveau

La nature bretonne du visage,

BEAUTÉ

s’occupe de notre beauté ! L’algue dorée, l’algue secrète, le genêt… La Bretagne est encore loin d’avoir livré tous ses secrets de beauté ! Les marques de cosmétiques continuent, elles, de tenter de les (re)découvrir, pour notre plus grand plaisir et celui de notre peau !

Indomptable genêt

Algue anti-âge

L’alliance de la vigne et de l’algue

C’est toute la force du genêt, cet arbrisseau aux fleurs d’un jaune éclatant qui arrive à puiser la force d’illuminer la côte sauvage malgré vents et embruns, qui est exprimée dans cette huile, l’Huile de Beauté Kos à l’Absolue de Genêt. Cette huile de beauté rare aux vertus tonifiantes et anti-âge nourrit et illumine la peau. Le genêt tonifiant s’allie dans cette formule secrète à l’éclat de l’abricot et à l’effet antioxydant des pépins de raisin. Appliquée le matin ou le soir sur le corps et les cheveux, elle exhale des notes marines et florales, quintessence du bord de mer.

Teñzor continue d’exploiter les ressources inépuisables du monde marin pour sa nouvelle crème Équilibre, fluide et légère à l’effet ressourçant. Cette fois, la marque bretonne est allée puiser dans une algue (Furcellaria lumbricalis de son petit nom) un actif d’origine naturelle qui stimule la synthèse d’acide hyaluronique épidermique. Allié à l’extrait d’Argan, c’est le duo parfait pour combattre ridules et premières rides d’expression ! Cette crème, que l’on applique une à deux fois par jour permet non seulement de maintenir le capital jeunesse de l’épiderme, mais aussi de le protéger, notamment des agressions de la pollution urbaine, des UV ou du froid.

La Crème Visage, c’est la nouveauté de Sarmance, la première gamme de cosmétiques bio issue de vignes de Loire. Elle agit grâce à l’action des polyphénols antioxydants, extraits de vignes biologiques. Millésimée 2015 (comme le bon vin dont elle est issue), elle convient à tous les types de peau et laisse un film soyeux et protecteur. La crème allie les vertus de la vigne (extrait de vigne bio 30%, huile de pépin de raisin bio...) à la cire d’abeille et aux bienfaits de l’algue dorée de Bretagne, autant d’actifs dermo-protecteurs. Ces ingrédients 100 % d’origine naturelle aident à lutter contre les agressions extérieures, tout en améliorant l’élasticité et la fermeté de la peau.

Produit : Huile de Beauté à l’Absolue de Genêt - Kos

Produit : Crème Équilibre

Produit : Crème Visage - Sarmance

En exclusivité au

Disponible chez

Disponible dès le 29 avril au

Sofitel Quiberon Thalassa Sea & Spa (pointe de Goulvars, Quiberon) www.sofitel-quiberon-thalassa.com

En pharmacie www.tenzor.bzh

Panier Bio (rue des Salicornes, Muzillac)

48

urbanne


Beauté

portrait de ville

PORTRAIT

Ho Karan

prend soin de l’homme Une étudiante bretonne se lance dans le grand bain de la cosmétique. Loin du marché sursaturé des soins pour femme, elle a eu l’idée de s’intéresser à l’autre moitié de l’humanité : l’homme. La gamme de cosmétiques est issue de produits garantis 100% bretons et bio. La terre et la mer s’allient pour offrir le meilleur. Rencontre.

Ho Karan, ça veut dire « je vous aime », en breton. C’est surtout la belle aventure dans laquelle s’est lancée Laure Bouguen, 24 ans. L’idée de créer sa marque de cosmétiques, elle l’a eue dès le lycée et elle l’a ressortie à l’occasion d’un cas d’école à Audencia, l’école de commerce de Nantes. Ce qui devait être un simple exercice est donc devenu une petite entreprise avec de belles ambitions. « Mes grands-parents faisaient pousser du chanvre pour l’utiliser comme fourrage. Mais ils n’utilisaient pas la graine. J’ai donc eu envie d’utiliser de l’huile de chanvre produite à partir de ces graines pour la cosmétique. L’huile de chanvre adoucit et apaise la peau, elle l’assouplit avant le rasage et éteint le feu du rasoir. Elle protège aussi des UVA et UVB, ce qui permet d’éviter un vieillissement prématuré ». Un cercle vertueux se crée : la plante, souvent utilisée par les agriculteurs pour les jachères, permet de nourrir la terre et pousse très vite et sans pesticides. La graine laissée pour compte 50

trouvent donc une utilité. Elles sont fournies par une coopérative de Riec sur Belon, dans le Finistère. « Mais l’huile de chanvre ne suffit pas pour composer une émulsion, souligne Laure. Alors j’ai eu l’idée d’intégrer d’autres ingrédients 100% bretons : du chardon bleu, de l’immortelle, des algues brunes ou rouges pour leurs propriétés intrinsèques et pour le côté texturant. L’eau de source vient de Molène et nous utilisons même de la poudre de coquille d’huître pour créer un exfoliant ». Pour l’instant, la gamme Ho Karan se compose d’une crème hydratante, d’un gel nettoyant et d’un sérum vivifiant. Trois nouveaux produits seront disponibles à Noël. À terme, la gamme sera composée d’une douzaine de produits. Ils sont disponibles via Internet ou dans des concept stores.

www.hokaran.fr urbanne


Beauté

c’eST Nouveau

BeauTé

lE nETTOyaGE Du vIsaGE,

N SOFITEL QUIBERO A SP THALASSA SEA &

un soin clé Exposée au froid le matin, au chauffage au bureau, à l’humidité et aussi au soleil, en cette saison, la peau de notre visage a besoin de faire un point, de faire une pause, et donc d’être nettoyée ! Mais parce que chaque peau est différente, on mise sur une toilette du visage personnalisée.

Ma peau est sèche : impossible de ne pas la nourrir Première sensation le matin (ou réflexion de votre cher et tendre), votre peau manque de souplesse, de douceur, et donc d’hydratation. Exit les savons surgras ou les gels nettoyants, on mise sur les huiles nettoyantes et eau micellaires qui vont hydrater en douceur et apporter toute la nutrition et le confort dont elle a besoin, tout en obtenant une peau nette. Si vous utilisez un lait, préférez une lotion aux agents nourrissants plutôt que l’eau claire pour parfaire le nettoyage, surtout si votre eau est calcaire.

Ma peau est grasse : purifier sans agresser Pores dilatés dès le réveil, des brillances au niveau de la ligne médiane (front-nez-menton), votre peau a besoin d’être régulée… mais en douceur. Une peau qui sécrète du sébum en surabondance est une peau qui se défend, elle a donc elle aussi besoin de réconfort. On préfèrera donc des mousses nettoyantes, purifiantes et apaisantes (existent aussi en gel), et des lotions assainissantes et rafraîchissantes qui apporteront de la matité au teint sans effet de tiraillement. Astuce : on n’hésite pas à nettoyer la peau en lui appliquant simplement un masque à l’argile, que l’on rince à l’eau claire.

Produit : Huile Démaquillante Clarté 67- Maria Galland

Produit : Mousse Perlée Idéal Control - Carita

Disponible chez À fleur de Peau 110 avenue de la marne, vannes

Disponible à Marionnaud 10 rue saint vincent, vannes

GE MY MAGNIFIQUE VOYA

ÉE ET RENOMM E INTIMISTE UNE ADRESS TE AN FI VI CALE VI POUR UNE ES 0 Quiberon on Bobet - 5617 Boulevard Louis 88 48 50 02 97

Ma peau est sensible : calmer les réactions C’est la plus malmenée en cette saison, elle ne supporte plus rien. Cellule de crise, on sort les drapeaux blancs et on calme le jeu avec les principes actifs les plus doux et les plus hydratants possibles. Des produits bio ? Oui, mais bio ne veut pas dire non agressif pour la peau. Bio ou non, préférez des formules au pH le plus proche de la peau. Gelée ou eau micellaire et lait démaquillant restent les formules les plus adaptées avec des actifs comme le bleuet, l’aloe vera ou l’allantoïne. Pour débrouiller le teint, utilisez des gommages contenant des enzymes, moins irritants que des formules mécaniques.

ieur ur extér érie remou ouss ext Bain n àà rem Bai & spa thalasso & Soins thalasso Soins

Produit : Gelée d’eau Micellaire la roche posay Disponible chez en pharmacie

nOs prODuITs

Huile traitante à l’Immortelle Young.Again - Kevin Murphy le soin parfait pour sublimer vos coiffures Salon Louise B (26 avenue miln, carnac)

52

Vernis Lounge Lover - Essie tenue irréprochable et couleurs pétillantes Salon MD (11 rue Hoche, vannes)

Aktiv Collagen - Dr Reiner Janka le « must » des sérums pour toutes les peaux déshydratées ou dévitalisées Institut Zen et Svelte (1 avenue paul cézanne, vannes)

Shampooing Balayage 2 ors - franck Provost shampooing sublimateur de reflets pour cheveux clairs méchés ou colorés franck Provost (23 rue du lt colonel maury, vannes et 7 rue thiers, vannes)

eron * La vie est Magni que à Quib

coup de cœur pour la belle saison !

e La Presqu’îl Res tau ra n t

Blu e Bar

PLUS QUE JAMAIS NOUS PRENONS SOIN DE VOTRE BIEN-ÊTRE...

Le Sofitel Quiberon Thalassa sea & spa est un lieu unique au monde. Un cadre enchanteur face à la mer, une cuisine raffinée, l’art de vivre à la française signé Sofitel Thalassa. www.sofitel-quiberon-thalassa.com


Sélection

enfants

ENFANTS

Enfants occupés, parents heureux !

Avec le printemps, les beaux jours reviennent… ou pas! Que le temps soit maussade ou ensoleillé, voici de quoi occuper vos enfants.

Arzon Pas le temps de s’ennuyer avec Jeux Pêche tes Contes Aquarium de Vannes Dormir entre les crocodiles et les requins

L’aquarium de Vannes propose une soirée pyjama avec les poissons. De 21h à 9h, nos chérubins, pris en charge par deux animatrices, découvrent l’aquarium et ses différentes espèces au travers de jeux. La nuit blanche n’est pas au programme (même si cela permettrait à nous, parents, d’avoir la paix le lendemain…), puisque les enfants dorment à côté de l’aquarium tropical et de ses poissons colorés, pas loin des requins et des crocodiles. Pour les plus jeunes (à partir de 6 ans), des ateliers pour découvrir l’océan et ses habitants sont prévus les mercredis après-midi. Soirées pyjama Les vendredis, 22 et 29 avril pour les 8-12 ans. Tarif : 67€ Ateliers Les mercredis, 20 et 27 avril de 14h à 17h. Tarif : 15 € Inscriptions obligatoires 02 97 40 67 40 contact@aquariumdevannes.fr

Lidea® Adrien Mounier propose différentes animations pour les enfants de 5 à 12 ans. Et quand on dit « différentes », elles le sont vraiment. Aux plus manuelles de nos têtes blondes, l’animateur de Jeux Pêche tes Contes apprendra à fabriquer des cerfs-volants. Ceux qui préfèrent la mer pourront s’initier à la pêche à pied. Enfin, les amateurs d’histoires pourront suivre l’animateur lors de balades contées magiques. Ces animations sont payantes, mais Adrien Mounier propose également des soirées jeux en bois bretons et du monde. La mauvaise nouvelle, c’est que pour avril, tout est complet. Mais vous pouvez déjà réserver vos dates pour l’été. Renseignements 02 97 53 69 69 / www.jeuxpechetescontes.com

Médiathèque d’Arradon Découvrez le fabuleux monde du son en famille

À une vingtaine de minutes de Vannes se trouve un parc qui porte bien son nom : Oh Bonheur des Gosses. Et pas que des petits ! Les adultes qui ont gardé une âme d’enfant seront également ravis. Sur un hectare, vingt structures gonflables permettent de s’amuser en famille. À partir de mai, les jeux d’eau seront ouverts : batailles de pistolet à eau, toboggan à eau… Prévoyez les maillots ! Le plus : le parc est clôturé et il n’y a qu’un seul accès pour entrer et sortir. Les enfants passent d’une attraction à une autre sans que les parents ne s’inquiètent… Renseignements 06 18 84 42 00 / www.ohbonheurdesgosses. com. Ouvert jusqu’au 19 septembre. Tarif : 7,50€ 54

Atelier Le samedi 23 avril à 14h en famille à partir de 6 ans - gratuit Conférence le samedi 23 avril à 16h en famille à partir de 7 ans gratuit Inscription obligatoire au 02 97 44 85 00

Galerie CARREFOUR

26 rue des Vierges CENTRE VILLE

02 97 63 16 55

02 97 47 85 07

VANNES

Marot & Cie - Photo non contractuelle

Saint-Armel Le bonheur des petits… et des grands

Si le temps n’est pas de la partie, pourquoi ne pas entrer dans le monde du cinéma ? Attention, pas question ici de jouer la carte de la facilité en emmenant nos marmots voir un dessin animé. Non, non, on vous propose plutôt de découvrir les bandes-son de nos films favoris. Pour cela, deux animations, menées par la compositrice Elizabeth Anscutter, sont proposées à la médiathèque d’Arradon le 23 avril. La première s’intitule Le Fabuleux Monde du Son et consiste à initier nos bambins aux bruitages avec divers objets. La seconde est une conférence interactive durant laquelle vous partirez avec vos enfants à la découverte des musiques de films au travers de jeux et de démonstrations.

Charmline®

Carrefour MARKET

17 pl. de la République CENTRE VILLE

AURAY

02 97 56 44 36

02 97 24 08 43

Galerie GÉANT

Galerie CARREFOUR

02 97 76 41 30

02 98 53 83 22

LANESTER QUIMPER

5 place des timoniers, Port de Crouesty

02 97 48 25 01 urbanne


Miam

c’est de saison

MIAM

L’asperge

Ça sent le printemps !

Elle peut être verte, blanche ou violette, et c’est assurément la star du printemps. Son arrivée coïncide avec celle des beaux jours : l’asperge a toutes les qualités et peut être dégustée à toutes les sauces ! On peut la faire sauter à la plancha, la mixer en velouté ou bien sûr la déguster en vinaigrette. Mais saviez-vous qu’elle est également bourrée de vitamines ? Elle est particulièrement riche en folate, la vitamine B9 idéale pour les femmes enceintes ou les femmes qui allaitent. Les glucides qu’elle contient sont bons contre le cholestérol. Son pouvoir antioxydant est classé « très élevé » pour l’asperge crue et « élevé » pour l’asperge cuite. Elle est aussi riche en vitamine K, en cuivre, en fer. C’est pour cela qu’il faut faire très attention à la cuisson des asperges : il faut juste les attendrir et ne pas les laisser bouillir une heure, ce qui leur ferait perdre une bonne part de leurs propriétés. Pour une cuisson à l’eau, l’idéal est une casserole à l’image de l’asperge, haute et étroite. Il faut les cuire la tête en haut, juste au-dessus du liquide de cuisson, ce qui permet une cuisson « vapeur » et évite que la partie la plus tendre ne se transforme en purée. L’’idéal est de les lier en botte, pour que rien ne bouge. En accompagnement : juste une vinaigrette montée comme une mayonnaise, sans œuf et en ajoutant le filet de vinaigre à la fin.

56


URBANNE

en cuisine

Recette

Le tartare de muge et huîtres du Surcouf

Le Surcouf, c’est l’une de ces vraies belles surprises que nous réservent nos promenades. Le bistro gourmand installé un peu en retrait à la Trinité sur Mer offre des assiettes à la fois simples et jolies, une cuisine généreuse qui met (vraiment) le produit en valeur. C’est Erwan Duval, 34 ans aujourd’hui, qui a repris l’établissement il y a trois ans. Il a su lui donner un nouveau souffle. « Nous avons tout réhabilité ici, nous avons créé une terrasse. L’idée n’était pas de miser sur l’emplacement mais sur le rapport qualité-prix : ici, on donne pour recevoir, on veut que les gens reviennent, on voit à moyen et long terme ». En cuisine, c’est David Julien qui s’applique et s’implique pour créer chaque jour cette « cuisine honnête et transparente » esquissée par son patron. Il insuffle l’exotisme local de l’huile de homard de Groix et du Kari Gosse d’Auray à sa soupe d’étrilles, et il redonne ses lettres de noblesse à l’un des poissons les plus injustement mal-aimés : le mulet noir. Sur la carte, il prend pudiquement son nom basque : le muge. C’est sans doute le plus bel exemple de l’esprit qui règne ici : à l’image de Surcouf, on nous emmène vers des côtes et des saveurs inexplorées. C’est donc naturellement le muge que nous vous proposons de découvrir et de cuisiner, avec la complicité d’Anne-Sophie et Solene de chez Boulevard des Dames à la Trinité sur Mer. Une assiette pleine de fraîcheur… et de goût !

58

urbanne


URBANNE

en cuisine

Déroulé Qu’avez-vous appris ?

Écailler et vider le poisson si le poissonnier ne l’a pas fait, lever les filets et ôter la peau. Réserver.

Anne-Sophie

Ouvrir les huîtres. Réserver au frais.

J’ai appris à lever un filet et ouvrir une huître. Je suis contente : c’est quelque chose que je n’avais jamais fait. Je vais sur le marché dimanche matin et j’achète du poisson pour recommencer ! (rires).

Ciseler la ciboulette au couteau. Ciseler l’échalote. Couper les légumes à la mandoline (en essayant de garder tous ses doigts).

100g de muge (mulet noir) par personne 2 huîtres par personne 2 petites échalotes 1 botte de ciboulette Jus de citron jaune Baies roses - Kari Gosse - sel et poivre Légumes : betterave jaune, betterave chioggia, radis red-meat

Tailler le mulet en tartare en détaillant d’abord le filet dans le sens de la longueur en lanières de 2 ou 3 mm. Réaliser ensuite des petits cubes en retaillant les lanières. Sortir les huîtres de leur coquille à l’aide d’une petite cuillère. Placer la chair sur du papier absorbant. Coupez-la ensuite en 4 à 6 morceaux selon la taille. Mélanger les tartares, la ciboulette, l’échalote, une cuillère à café de baies roses, 4 cuillères à soupe de jus de citron, 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, le sel, le poivre et une pointe de Kari Gosse. Goûter et rectifier l’assaisonnement.

Dressage On veut du volume et de la couleur au Surcouf ! On peut utiliser l’une des belles coquilles d’huîtres, bien assises dans l’assiette sur un lit de gros sel, et la remplir, telle une corne d’abondance, avec le tartare. À côté, sur quelques feuilles de salade, on s’amuse avec les formes et couleurs des légumes taillés. Assaisonner.

C’est bon comment ? Solene

Il y a quelque chose d’aérien. C’est frais, les parfums se mélangent. La chair est ferme, pas écrasée. La consistance est très agréable.

Anne-Sophie

C’est la première fois que je mange un tartare de poisson autre qu’un tartare de saumon. C’est croquant, agréablement surprenant et simplement délicieux. 60

Solene

Le conseil du chef

Conseils du Chef

La cuisine, pour moi, c’est des produits mais aussi du temps. Avec ce plat qui ne contient que des produits locaux et abordables, le muge, l’huître, le Kari Gosse, on montre que l’on peut faire des plats différents et savoureux, accessibles à tous.

Pour moi aussi, lever des filets, c’est une grande première ! J’ai aussi appris à couper la ciboulette comme un chef, au couteau et sans me blesser !

Il est toujours plus facile de lever le premier filet de poisson que le deuxième. On fait une entaille au niveau de la tête et on travaille ensuite juste avec la pointe du couteau en s’appuyant sur l’arête centrale. Il faut prendre son temps en passant plusieurs fois pour détacher le filet. L’arête est trop corsée pour réaliser un fumet, mais trouverait toute sa place dans une soupe de poisson. Pour le fumet, je privilégie les arêtes blanches, comme celles du merlan ou de l’aiglefin. Pour ôter la peau, il faut faire une incision côté chair jusqu’à tomber sur la peau. Pincer la peau d’une main et « racler » délicatement avec le couteau.

Il est comment le chef ?

Ne jamais passer les herbes au mixeur : elles sont broyées et perdent leur eau et leur saveur. C’est valable également pour l’échalote. Il faut savoir que certaines parties des légumes vont être plus jolies que d’autres : on dit souvent que la partie qui sort de terre et qui a vu la lune est moins jolie. Les couleurs disparaissent à la cuisson. On peut remplacer ou rajouter certains légumes comme des carottes pourpres, des carottes jaunes, du radis rose...

Solene

Très pédagogue. Ce n’est pas évident de voir des gens envahir sa cuisine. Il a vraiment pris le temps de nous montrer chaque geste. Le Surcouf 21 rue des Résistants, La Trinité sur Mer 02 90 61 39 03

Anne-Sophie

C’est vrai qu’il est calme. Ce n’est pas le cas de tous les chefs (rires). Ce qui est intéressant, c’est qu’il nous a montré que la cuisine, ce n’est pas si compliqué quand on fait les choses avec méthode, alors qu’on s’en fait toute une montagne.

urbanne


DIY

stop à la malbouffe

DIY

MEUBLES-CANAPÉS TAPIS-LUMINAIRES

Des nuggets de poulet

nouvelle collection

à croquer

Il y a quelques années, l’American Journal of Medicine s’est intéressé de près à la composition des préparations des plus gros industriels du secteur. La conclusion est sans appel : le nom même de « nuggets de poulet » est un abus : ils sont tous en majorité composés de gras, cartilages, nerfs et peau. La viande en elle-même représente moins de 50 % du produit. Qui a dit beurk ? Voici donc une recette 100 % muscle et produits naturels. Votre corps vous dira merci.

printemps / été 2016

Ingrédients 4 blancs de poulet 100 g de farine 2 œufs 10 cl de lait Chapelure Huile

Étapes Couper les blancs de poulets en nuggets Tremper chaque morceau dans le lait, puis dans la farine, et enfin dans l’œuf battu Rouler le nugget délicatement dans un bol de chapelure Recommencer jusqu’à épuisement des morceaux de poulet Faire cuire à feu moyen jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés, dans un fond d’huile, dans une sauteuse ou une poêle antiadhésive

La Vie en Arts Carnac - Suresnes 34 rue Saint Cornely Carnac

Tél : 06 20 77 21 66

62

10, rue St Nicolas - Vannes ( près de l’église ST Patern )

02 97 54 33 26 www.carreblanc.com urbanne


Urbanne

FaN De gouT

FaN De gouT

fraÎcHEur ET GOurManDIsE Le credo des beaux jours !

MAISONS

Qu’on les tartine, qu’on les étale, qu’on les parsème, qu’on les boive ou qu’on les croque, épiceries fines et magasins spécialisés se décarcassent encore et toujours pour nous fournir le meilleur ! Suivez le guide, vous ne le regretterez pas (ou peut-être en montant sur la balance).

La Popote à Pépère caramel au cidre et au beurre salé, fabriqué 100% maison par la crêperie la potion magique (10 rue saint cornély, carnac) et aussi chez Épicerie ambryzel (2 rue saint cornély, carnac)

NEUVES

Imaginons et Construisons ensemble

Extensions

Rénovations 15 rue Saint-Vincent SARZEAU Tél. 02 97 41 94 44

86 rue du Port de Pêche QUIBERON

Confitures réalisées en petite quantité au chaudron de cuivre à Quiberon. Juste ce qu’il faut de sucre pour laisser le fruit s’exprimer. Mélanges à tomber ! La Cour d’Orgères (26 rue Saint Vincent, Vannes / rue des Confiseurs, Quiberon / 2 cours des Quais, La Trinité sur Mer). www.lacourdorgeres.com

Tél. 02 97 59 25 68 contact@constructionsdugolfe.fr

www.constructionsdugolfe.com

LE DRESSING LITS ESCAMOTABLES, BUREAUX, byDRESSINGS, ARCHEA

Pâtes artisanales Le Ruyet, au blé tendre cultivé sur l’exploitation familiale. Fabriquées à Landévant. Épicerie K (13 place du Poids Public, Vannes)

FAÇADES ET BIBLIOTHÈQUES, CONCEPTION SUR MESURE

FESTIVAL D’AUTOMNE

Avec Archea - Les As du Placard, réinventez vos espaces à vivre. Jouez avec les formes, les couleurs, les matières et bénéfi ciez d’un savoir-faire unique de plus de 25 ans, intégrant le conseil, l a conception, le suiv i de l a fabr ication et la pose. Entre créativité, LITS ESCAMOTABLES, BUREAUX réactivité et professionnalisme, nous nous DRESSINGS, FAÇADES ET BIBLIOTHÈQUES définissons par notre exigence en termes de CONCEPTION SUR MESURE qualité, de service et de design. Ensemble, nous réaliserons un agencement intérieur qui vous ressemble, à vos mesures.

FESTIVAL D’AUTOMNE

-20% SUR TOUTE

*

DU 20 SEPTEMBRE AU 19 OCTOBRE

LITS ESCAMOTABLES, BUREAUX DRESSINGS, FAÇADES ET BIBLIOTHÈQUES CONCEPTION SUR MESURE

to::Studio S tudio Mond e DDB - Pho -PPi NouveauuMonde Nouve Nouvea Photo ZeZe -Pixteur.com - Prototype non commercialisé.

Crème de caramel au chocolat noir de La Bien Nommée, la confiserie artisanale de Belle Île en mer. Gelée de Pomme de Carnac Cidre de Carnac Bières de bord de mer par la Brasserie du Bout du Monde (Rosnoën, Finistère) L’Épicerie Maison Le Diraison (22 avenue Miln, Carnac

*Voir conditions en magasin

Sel marin de Guérande, mélange d’épices par Morel et Le Chantoux, paludiers indépendants. Épicerie K (13 place du Poids Public, Vannes)

*Voir conditions en magasin

DU 20 SEPTEMBRE AU 19 OCTOBRE

En savoir plus : www.archea.fr

-20% SUR TOUTE

* LA GAMME

LA GAMME

64

RANGEMENTS SUR MESURE - DRESSINGS - BUREAUX - SÉPARATIONS DE PIÈCE - BIBLIOTHÈQUES - STORES

www.archea.fr

MX635895

rue Marcelin 56000 VANNES Tél. 02• 97 65 40 5526 73 ZAC9debis Ty-Ar-Ménez • 210,Berthelot rue Loïc-Caradec • PLOUGASTEL-DAOULAS Tél. 40 02 98 ZAC de Ty-Ar-Ménez • 210, rue Loïc-Caradec • PLOUGASTEL-DAOULAS • Tél. 02 98 40 26 73

urbanne 5895

Machine à expresso 19 bars. Douze variétés de dosettes Easy Serving Expresso : onze pures origines, un mélange. Le café est sélectionné, torréfié et placé en dosettes à Plougoumelen ! Brûlerie d’Alré (8 bis rue Barré, Auray / CC Géant, Lanester) www.brulerie-dalre-shop.com


Fan d’intérieur

visite privée

DÉCO

Une longère revisitée

C’est au Moustoir, au creux de l’un des méandres du golfe, sur la commune d’Arradon, que se niche cette longère. D’abord maison de vacances, elle s’est transformée au gré des heureux aléas de la vie professionnelle de ses propriétaires en résidence principale. Au fil du temps, elle s’est donc métamorphosée pour accueillir tout le confort contemporain, tout en gardant son âme centenaire. Un pari osé, mais ô combien réussi. Découverte.

66

urbanne


Fan d’intérieur

visite privée

la maison

VERLINDE

La vie n’est pas simple mais elle est parfois pleine de bonnes surprises. Quand les propriétaires ont décidé d’acheter cette longère, c’était pour en faire leur maison de vacances en famille. Le sol est alors en terre battue et le reste à l’avenant. Une première restauration est donc en lancée pour rendre la maison agréable lors des séjours en bord de mer. Mais lorsque chacun trouve un travail dans la région, il faut se rendre à l’évidence : pour y habiter toute l’année, il faut repartir dans les travaux. « De tout façon, les travaux, c’était ce qui nous intéressait lorsque nous avons acheté la maison, sourit la propriétaire.

peinture - décoration & agencement

1, place Lyautey - VANNES 02 97 01 93 70 contact@lamaisonverlinde.fr

NOUVELLE GAMME Table, chaises et tabourets by Philippe Starck

Nouvel espace décoration textile et objets

La bonne nouvelle, c’est que cette maison de vacances était suffisamment grande - et proche des écoles - pour que nous puissions nous y installer en famille ». Surtout, il restait un peu de place sur le terrain situé en plein cœur du petit village pour construire une extension. « Nous avons réussi, avec notre architecte Régis Dallier, à concilier le moderne et l’ancien. J’adore l’architecture contemporaine et je trouve qu’avec les poutres de 1850 que nous avons soigneusement gardées dans le séjour, ça se marie très bien, il y a un côté cosy et authentique ». On pénètre dans la demeure par la partie moderne de l’habitation. C’est le vaste salon que l’on découvre en premier. Il forme une aile qui avance un peu sur le jardin et qui referme la terrasse.

DESIGN

Niché au fond du jardin, le puit est fonctionnel

68

PRIX QUALITÉ

30, avenue Louis Cadoudal 56880 Ploeren 02 97 40 48 57

lamaisonverlinde.fr urbanne


Fan d’intérieur

viSiTe Privée

Les sols sont recouverts d’un magnifique parquet uni qui réchauffe l’atmosphère. La circulation est parfaitement naturelle, on passe du salon à la salle à manger, et ensuite à la cuisine ouverte. Chaque pièce s’ouvre largement sur le jardin de curé. « C’est vraiment pratique et facile à vivre. Il y a une vie dedans/dehors qui s’organise dès les beaux jours, et c’est très agréable. En plus, on peut laisser jouer les enfants dans le jardin : il est parfaitement clos et on a constamment l’œil sur eux ». Ce qui domine aussi dans la maison, c’est cette sensation de clarté, pas évidente à trouver dans un longère de cette époque. Le soleil pénètre du matin jusqu’à l’après-midi par les grandes baies. À côté d’un petit bureau plein de livres, un magnifique escalier a été intégré avec sagesse. En arrivant à l’étage, on découvre l’une des belles surprises de cette maison : contrairement à beaucoup de longères, on ne ressent pas ici le poids de l’effet mansarde.

70


Fan d’intérieur

visite privée

TRANSACTION

Quatre vraies chambres en enfilade donnent chacune sur le jardin. Elles se partagent une jolie salle d’eau. À l’autre extrémité du couloir, dans la partie moderne de l’habitation, les parents ont recréé un endroit rien qu’à eux. En partie salon et bureau, il s’ouvre sur une chambre qui communique avec une salle de bains. Surtout, de chaque fenêtre on a une vue différente sur le golfe, ses bateaux et ses îles. Et encore, ce n’est pas le plus spectaculaire ! Un escalier astucieux a été imaginé pour arriver jusqu’à une magnifique terrasse en bois perchée sur le toit de la maison. « C’est un poste d’observation incroyable, sourit la propriétaire. Pendant la Semaine du Golfe, le spectacle est incroyable. C’est aussi un coin lecture très tranquille et agréable au premier rayon de soleil ».

72

Bien présenté par AIM Immobilier 8 bis rue Thiers, Vannes 02 97 54 21 90 aim@aim-immobilier.fr www.aim-immobilier.fr

GESTION

Votre agence immobilière Port de Vannes

www.aim-immobilier.fr

Tél. 02 97 54 21 90

urbanne


Bientôt chez moi

SeJour

MaTIèrE nOblEs

Déco

Cuisine Modulnova, modèle Light (crédence coulissante en résine de ciment, plan de travail céramique épaisseur 1cm) Tanguy Design (ZA de Toul Garros, 4 rue Louis Blériot, Auray)

pour diners charmants

L’ Echoppe OBJETS dE décOraTiOn cadEaux

Table Cassandra, plateau céramique. Chaises Elletra en simili cuir coloris gris, orange et rouge au choix Couedel pour la maison (2 rue d’Hinzal, Muzillac)

MOBiliErS - laMpES parFuMS d’aMBiancE ... Table et chaises Aspen en Chêne. 6 finitions de bois disponibles. Pieds bois ou métal, plateau bois ou céramique. Couedel pour la maison (2 rue d’Hinzal, Muzillac)

Table ronde Osso (noyer ou chêne clair, tabourets assortis) La Vie en Arts (34 rue Saint Cornély, Carnac)

De bleus et de fleurs

Vase céramique bleu Couedel pour la maison (2 rue d’Hinzal, Muzillac) Assiettes Solea Étoile d’M (10 rue Brizeux, Vannes et 24 avenue Cadoudal, Ploeren) 74

15 ruE dES hallES - VannES Ensemble de procelaine La Vie en Arts (34 rue Saint Cornély, Carnac)

Vaisselle Riverdale L’Échoppe (15 rue des Halles, Vannes)

Coussin double face fleuri ou lin Ty Garden (2 rue de l’ Église Saint Gildas, Auray)

02 97 54 05 89

retrouvez-nous sur Facebook urbanne


Bientôt chez moi

viNTage

EsprIT

Déco

Vintage

INSPIRATIONS & CRÉATIONS D’INTÉRIEURS

Suspensions Ebb and Flow (métal et verre) Verlinde (1 place Lyautey, Vannes)

DISTRIBUTEUR EXCLUSIF DES PEINTURES

MACHINE À TEINTER, VENTE AU DÉTAIL ET CHANTIERS DE DÉCORATION

ÉTUDES ET RÉALISATIONS

ENTREPRISE DE DÉCORATION & PEINTURE

Fauteuil Crawford L’Échoppe (15 rue des Halles, Vannes)

Tapisserie « Les Vacances de Mr Hubert » L’Échoppe (15 rue des Halles, Vannes)

Particuliers & Professionnels

SHOW ROOM DE 290M2 GRAND CHOIX DE TAPIS, PAPIER PEINTS, REVÊTEMENTS DE SOL, STORES ET RIDEAUX SUR MESURE

Lampe Mister Woody La Vie en Arts (34 rue Saint Cornély, Carnac)

Petite banquette (2 places, tissu bleu) Étoile d’M (10 rue Brizeux, Vannes et 24 avenue Cadoudal, Ploeren)

22 ROUTE DE NANTES/ 56860 SÉNÉ VANNES Annabel Jegouic DÉCORATRICE D’INTÉRIEUR

annabel.jeg@orange.fr 02 97 54 35 89 / 06 83 27 72 34

Toutes les solutions déco de vos fenêtres

Papier peint « Miami » de Cole and Son Verlinde (1 place Lyautey, Vannes)

Lounger Saint Tropez by Fermob (5 combinaisons de couleurs, traitement Très Haute Protection) Keneah Jardin (ZA Le Kenyah, Plougoumelen)

RIDEAUX - STORES - PANNEAUX JAPONAIS - SUR-MESURE

NOS SERVICES À LA CARTE

Fauteuil Acapulco (différents coloris au choix) La Vie en Arts (34 rue Saint Cornély, Carnac)

CONSEIL DÉCO à domicile PRISE DE MESURES des fenêtres

Osons la couleur !

LIVRAISON

POSE * Conditions en magasin

*

ON C O N FE C TIU RE SU R- M ES *

OFFERTE

Fauteuil Oxa Intérieur Design Tanguy Design (ZA de Toul Garros, 4 rue Louis Blériot, Auray) 76

Coussins et mugs vintage Monsieur & Madame TAL (Made in Nantes) L’Échoppe (15 rue des Halles, Vannes)

xxx

COLLECTION «PUNCH»

COLLECTION «PALMYR»

30 rue Cognacq-Jay Zone parc Lann 56000 VANNES

 : 02 97 63 15 48 urbanne


Bientôt chez moi

LE JARDIN S’ANIME !

Déco

cOnfOrT TOTal en extérieur !

Panneau décoratif et coussins collection printemps-été Étoile d’M Étoile d’M (10 rue Brizeux, Vannes et 24 avenue Cadoudal, Ploeren)

Table, fauteuil et banc Tekura, structure en teck, assises et plateau en HPL Ardoise. La Maison de Sophie (Clos Salomon, Saint Armel)

Tuteurs de jardin papillon et grenouille couronnée (métal et verre)Ty Garden (2 rue de l’ Église Saint Gildas, Auray)

Ensemble salon d’extérieur Cavalli (canapé d’angle, table basse modulable en alu laqué) Keneah Jardin (ZA Le Kenyah, Plougoumelen)

Lanterne cage en zinc pour bougie, plante ou comme ici avec veilleuse acidulée Ty Garden (2 rue de l’ Église Saint Gildas, Auray)

Fauteuil Frame (polyéthylène) et coussins Keneah Jardin (ZA Le Kenyah, Plougoumelen)

Extérieur Bellevie by Fermob (fauteuil et table basse, 23 couleurs au choix, traitement Très Haute Protection) Keneah Jardin (ZA Le Kenyah, Plougoumelen)

Vive la couleur !

Tabourets et chaises métal (5 couleurs au choix) Étoile d’M (10 rue Brizeux, Vannes et 24 avenue Cadoudal, Ploeren) 78

Chaises Pomax (alu et époxy, 4 couleurs au choix) Étoile d’M (10 rue Brizeux, Vannes et 24 avenue Cadoudal, Ploeren)

Coussins Fermob (imprimés melon, trèfle ou banane) Keneah Jardin (ZA Le Kenyah, Plougoumelen) urbanne


Bientôt chez moi

lumiÈre SPecTaculaireS

DEs luMInaIrEs spectaculaires !

Déco

Lampe graphique Étoile d’M (10 rue Brizeux, Vannes et 24 avenue Cadoudal, Ploeren)

Luminaire Zeppelin L’Échoppe (15 rue des Halles, Vannes)

Lampadaire Heytens (Zone Parc Lan, rue Cognacq-Jay, Vannes)

Crédit photo Julie Ansiau pour Fermob

Suspensions Laura et Silvia (Laura se transforme en abat-jour. Existe en plusieurs tailles) La Vie en Arts (34 rue Saint Cornély, Carnac)

Crédit photo Stéphane Rambaud pour Fermob

La lumière crée l’ambiance. On multiplie les sources luminsues dans une pièce pour la sculpter le soir venu. Au plafond, par terre ou sur un meuble, c’est le point final de la déco !

Suspension Clava La Vie en Arts (34 rue Saint Cornély, Carnac)

coups de cœur de la rédaction

Keneah Jardin Taie d’oreiller et ensemble de serviettes Escalette - Plaid Esterel Olivier Desforges (22 rue Saint-Vincent, Vannes) 80

Horloge au fouet battant Couedel pour la maison (2 rue d’Hinzal, Muzillac)

Bougie Yankee Candle Étoile d’M (10 rue Brizeux, Vannes et 24 avenue Cadoudal, Ploeren)

ZC du Keneah 56400 Plougoumelen 02 97 24 21 62 contact@keneah-confort.fr www.mobilier-jardin.com urbanne


Bientôt chez moi

la couleur chic

lE salOn ose la différence

Déco

Déco

EnvIEs D’aIllEurs envies de couleurs !

Fauteuils enveloppants, jolies matières et design aboutis, cette saison, on dépoussière le salon pour lui donner une personnalité qui nous ressemble ! Tableaux collection 2016 Étoile d’M (10 rue Brizeux, Vannes et 24 avenue Cadoudal, Ploeren)

Canapé tissu gris La Maison de Sophie (Clos Salomon, Saint Armel)

Fauteuil Lilly, Tissu Barcelona turquoise. La Maison de Sophie (Clos Salomon, Saint Armel)

Fauteuil Huggy - Lago Tanguy Design (ZA de Toul Garros, 4 rue Louis Blériot, Auray) Tables (métal laqué) Étoile d’M (10 rue Brizeux, Vannes et 24 avenue Cadoudal, Ploeren)

Table de salon Odense, finition laque avec 2 plateaux annexes pivotants Couedel pour la maison (2 rue d’Hinzal, Muzillac)

82

Guéridon gris, hauteur 80cm Guéridon bleu de mer, hauteur 65 cm Couedel pour la maison (2 rue d’Hinzal, Muzillac)

Chaise Glamour, tissu jaune Couedel pour la maison (2 rue d’Hinzal, Muzillac)

Lampe ananas Étoile d’M (10 rue Brizeux, Vannes et 24 avenue Cadoudal, Ploeren)

Table basse Orb (chêne et métal) La Vie en Arts (34 rue Saint Cornély, Carnac)

Coussin et lampe Heytens (Zone Parc Lan, rue Cognacq-Jay, Vannes)

Ramequins papillon Ty Garden (2 rue de l’ Église Saint Gildas, Auray)

Fauteuil Fox, cuir orange, pivotant et inclinable.La Maison de Sophie (Clos Salomon, Saint Armel)

Coussin double face en lin Ty Garden (2 rue de l’ Église Saint Gildas, Auray)

Table de salon double plateau Basket Couedel pour la maison (2 rue d’Hinzal, Muzillac)

Portes manteaux en polyéthylène opaque Couedel pour la maison (2 rue d’Hinzal, Muzillac)

l’élégance nonchalante du Flamant Coussins collection printemps-été Étoile d’MÉtoile d’M (10 rue Brizeux, Vannes et 24 avenue Cadoudal, Ploeren)

Céramique flamant rose Étoile d’M (10 rue Brizeux, Vannes et 24 avenue Cadoudal, Ploeren)

urbanne


Bientôt chez moi

SPA

Spa

Le bien-être à domicile

DÉCO

On se fait une petite soirée spa ? Qui n’a jamais rêvé de se plonger dans l’eau chaude et de se laisser masser par les bulles d’air et les jets d’eau après une longue journée ou une nuit difficile ? Faciles à installer, format baignoire pour l’intérieur, ou familial, idéal pour l’extérieur, le spa est un luxe qui se fait de plus en plus accessible. Alors, pourquoi ne pas se jeter à l’eau ?

Implante, entretIent et rénove vos pIscInes

venez découvrIr une belle offre de spa. route de plIant - ploeren – 02 97 40 10 55

Solo, le spa une place ultime ! Pas moins de 30 jets la plupart orientables pour un massage comme vous l’aimez. Aqua Dolce Chez Bleu Atlantique : Route de Pliant Ploeren

Spa Ever Blue 49 jets, 6 places dont 1 allongée. Projecteurs led. Eau traitée par ozonateur.

EverBlue Chez Créa’Paysage : 36 rue des Deux Moulins Ploeren

84

urbanne


Do It Yourself

Déco

DIY

1 2 3 Janvier4 5 1 V JOUR DE L’AN 6 2 S Basile 7 3 D Geneviève 8 4 L Odilon 901 5 M Edouard 10 6 M Mélaine/EPIPHANI11E 7 J Raymond 12 8 V Lucien 13 9 S Alix 10 D Guillaume 14 11 L Pauline 15 02 12 M Tatiana 16 13 M Yvette 17 14 J Nina 18 15 V Rémi 19 16 S Marcel 20 17 D Roseline 21 18 L Prisca 22 03 19 M Marius 23 20 M Sébastien 21 J Agnès 24 22 V Vincent 25 23 S Barnard 26 24 D Fr. de Sales 27 25 L Conv. S. Paul 28 04 26 M Paule 29 27 M Angèle 30 28 J Th. d'Aquin 31

Un centre de table champêtre et printanier

5 roses Avalanche 5 Germinis fuchsia 3 branches de Lisianthus 3 Anthuriums 5 Wax Petit papillon à piquer Pot moyen de 15 cm de haut Mousse pour fleurs piquées

On a tous envie d’un peu de couleur et de gaieté dans la maison. La composition que nous vos proposons est une véritable ode au printemps qui envahit jardins et champs. C’est une nature un peu sauvage qui s’anime et qui réveille notre table après la grisaille de l’hiver.

1. Couper les tiges en biseau à une douzaine de centimètres de la fleur. Ôter tout le feuillage 2. Commencer par piquer les roses à chaque angle de la mousse et placer la dernière en plein milieu 3.

Tiger les Germinis avec un fil de fer (piquer dans le cœur et tourner autour de la tige). Les planter entre les roses, légèrement plus haut dans la mousse

29 V Gildas 30 S Martine 31 D Marcelle

4.

Diviser les branches de Lisianthus. Combler les trous avec. Ils peuvent dépasser un peu pour accentuer le côté champêtre

ZONE A ZONE B ZONE C

Pleine lune

5.

Procéder pour la Wax comme pour le Lisianthus

1 an.................

6. Piquer les Anthuriums en triangle autour de la rose centrale

Fleurs Océane 40 avenue de l’Océan, porte Océane - Auray 02 97 508 508 86

2 ans ............... 3 ans ............... 4 ans ............... 5 ans............... 6 ans ............... 7 ans............... 8 ans............... 9 ans............... 10 ans ............. 11 ans ............. 12 ans ............. 13 ans............. 14 ans .............

Fleuriste 02 97 47 26 22 13, rue Hoche Vannes Fleuriste 02 97 47 26 22

Les conseils de Marie

Le centre de table doit être harmonieux et former une boule. Le bouquet tient une quinzaine de jours si l’on pense à arroser la mousse tous les deux jours. Il est inutile de recouper les fleurs, la mousse les protège.

13, rue Hoche

© Photos Fotolia

7. Placer le petit papillon au gré de vos envies

ZO

Vannes

www.lcommeflower.fr

www.lcommeflower.fr

Fleuriste • 02 97 47 26 22 13 rue Hoche • Vannes www.lcommeflower.fr urbanne


Découverte carnac

24 h

à Carnac De Carnac-Ville à Carnac-Plage - et inversement -, la jolie cité nous offre de quoi passer un journée bien-être, détente et shopping. Attention ! On risque de prendre goût à ces petites virées chez tous ces commerçants qui ont compris qu’il faut non seulement accueillir, mais aussi proposer des produits et des services à la hauteur de nos envies et… de la réputation de la ville. Petite revue de détail du matin au soir.

9h30 Exploration jubilatoire

10h00 Air du large, air de vacances

Ici, je trouve toujours le vêtement que tout le monde n’aura pas. On peut s’amuser avec les petites robes à imprimé lunettes ou chapeau de paille, la marque bretonne Breizh Angel et sa dentelle, son motif hortensia ou sa marinière revisitée. C’est une véritable malle au trésor où l’on trouve également des choses plus classiques et où l’on peut habiller tout le monde, de la petite fille à la grand-mère ! La commerçante, qui a rassemblé tous ses coups de cœur, se fait aussi créatrice pour réaliser des trousses en plastique, idéales pour garder ses clefs en sécurité à la plage, et tricote même des écharpes. Parce qu’ici, on est ouvert hiver comme été.

C’est ici que je trouve de quoi me faire plaisir, ou faire plaisir. Le joli magasin du centre-bourg est là pour ça : mettre la touche finale à une résidence secondaire, un petit air marin à la maison en ramenant un morceau de Carnac… On craque évidemment pour les coussins Sophie Janière, qui affichent fièrement la latitude et longitude de la ville, mais aussi pour les sacs à 70% recyclés de chez Handy Bag. Plein de couleurs, ils s’adaptent à tout, du marché à la plage. L’océan est partout grâce aux poissons colorés imprimés sur la vaisselle des Jardin d’Ulysse ou sur les tableaux Marine-b.

chez Armoire de Filles

chez Face à la Mer

11 place de l’Église - 06 19 17 54 48 Du lundi au samedi : 10h-19h, dimanche : 10h-13h www.armoiredefilles.fr

14 place de la Chapelle - 02 97 52 91 84 Du mardi au samedi : 10h-12h30 / 15h-19h, dimanche : 10h-13h (toute l’année) www.facealamer-carnac.fr

10h30 Festin pour les papilles

11h00 Coup de coeur

chez Jean-François Mercier, charcutier-traiteur

Ne cherchez pas, ici, tout est fait maison ! Ce n’est pas pour rien que Jean-François Mercier possède le titre de maître artisan. Dès que je pousse la porte, j’ai faim. Ici, on peut goûter 35 salades différentes, mais aussi des feuilletés de pétoncles, un soufflé au chorizo… La rôtisserie embaume toute la rue. Les pâtés sont garantis sans exhausteurs de goût, et pour les amateurs, les boudins et andouillettes sont à l’avenant, réalisés uniquement avec de la viande bretonne. Même le jambon blanc est maison ! On peut aussi craquer pour une jolie tarte aux pommes tout juste sortie du four. Bref, de l’entrée au dessert, on a juste l’embarras du choix devant l’étal plein de couleurs. La maison propose également un petit rayon boucherie.

59 avenue des Druides - 02 97 52 10 06 Du mardi au dimanche : 8h30-19h. Ouvert 7/7 jours en été. 88

chez Papa Pique et Maman Coud

Cette boutique fait partie de nos chouchous. Un concept génial : des accessoires pour grandes et petites , barrettes, bandeaux, chouchous, sacs et pochettes déclinés dans une multitude de tissus imprimés. Tout au long de ses 20ans, PPMC a su rester à l’affut des nouvelles tendances et vous propose 6 collections par an et pas moins de 25 nouveaux coloris. De quoi faire plaisir toute l’année sans se ruiner. Dans cet univers où le tissus est roi, les couturières sont reines. Vous y trouverez également un large choix de tissus vendus au mètre (coton et plastifié) pour réaliser toutes créations.

Passage de la Fontaine, avenue des Druides - 02 97 52 22 24 Lundi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche : 10h-12h30 / 14h30-19h. Ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires www.papapiqueetmamancoud.com

12h00 Pure tradition en famille

14h00 Senteurs et découverte

C’est l’une de ces adresses familiales que l’on se repasse, depuis 1998. Une jolie crêperie au calme du centre-bourg, dont la décoration vient d’être entièrement refaite. On ne plaisante pas avec la tradition : la galette est faite au blé noir pur (parfait pour les intolérants au gluten), et elle s’agrémente de filets de sardines, de Saint Jacques des Côtes d’Armor ou de charcuteries de Plouharnel. Pas une fausse note. Mention spéciale évidemment pour le caramel au cidre au beurre salé. Il est tellement réussi qu’il est vendu jusque dans les épiceries fines (voir notre page Fan de Goût). Les enfants ont leur petite table à dessin. Leurs œuvres sont ensuite affichées au mur. Il est prudent de réserver.

je me laisse guider et ennivrer par les parfums de ce jardin niche au coeur de carnac ville...c est un veritable plaisir pour les yeux de se ballader dans ce jardin des druides ou vous attend un ecrin de fleurs et de verdure....veritable temple de la nature et de decouvertes florales... solen et son equipe d artistes en herbe vous accueillent et creer pour vous des bouquets naturels ou contemporains «nous realisons des bouquets de mariees sur mesure, nous sommes des artisans de la nature» son savoir faire lui a permis de decrocher une place de finaliste aux meilleurs ouvriers de france en 2015... il ne faut donc pas hesiter a venir rencontrer ces artisanes aux doigts de fee....elles sauront, avec plaisir et professionnalisme composer avec vos idees...

à la crêperie La Potion Magique

10 rue Saint Cornély - 02 97 52 63 46 Ouvert 7/7 jours pendant les vacances scolaires et fermé le jeudi midi l’été (confection du caramel oblige)

15h00

Aventure et gourmandise à l’Épicerie Maison Le Diraison Dès la porte franchie, on a envie d’une chose : scruter chaque étagère. J’aime les concepts simples, et celui de cette jolie épicerie me va à ravir : ici tout est beau ET bon ! Les produits locaux, comme la gelée de pommes ou le cidre n’échappent pas à cette règle impitoyable. Les gâteaux sont préparés en famille par Biscuit & Co., les confitures de Raphaël sont élaborées à Saint Coulomb, grâce aux recettes de sa grand-mère. Mais on trouve aussi des épices, de l’huile d’olive de Crète, des Pouilles ou d’Ombrie, des petites tapenades d’olives noires et de figues, et des pâtes venues tout droit d’Italie. Ajoutez-y le beurre Bordier, le café de chez Terre de Café (meilleur barista 2016) et les thés Dammann Frères, et vous obtenez une magnifique caverne d’Ali Baba où l’on vient et revient ! 22 avenue Miln - 02 90 74 99 89 Ouvert tous les jours sauf mercredi : 10h30-13h / 15h-19h30. Ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires Facebook : L’Épicerie Maison Le Diraison

au Jardin des Druides

3 rue des Korrigans - 02 97 52 80 06 Du mardi au dimanche midi : 9h-12h30 / 14h-19h

15h30 Nouvelle Tête chez Louise B

Ici, on n’est pas en vitrine ! C’est même tout le contraire : une fois la porte franchie, il faut passer à l’arrière du salon pour pénétrer dans une véritable oasis de calme, une petite bulle intime où l’on peut faire part de ses souhaits et se sentir écoutée. Ici, dans un cadre qui n’est pas sans rappeler la Belle Époque, on ne fait pas la même coupe à tout le monde : on s’adapte au style et au mode de vie de chacune. Cherry on the cake, on ne nous braque pas les ciseaux sur la tempe pour acheter absolument tel ou tel soin réparateur. Mais j’ai tout de même craqué (parce que c’est drôlement bien) pour les produits Leonor Greyl, garantis naturels par Arielle Dombasle, leur égérie.

26 avenue Miln, résidence de Port An Dro - 02 97 52 90 66 Du mardi au samedi : 9h-12h / 14-18h30. Sur rendez vous à l’heure du déjeuner. Page Facebook : Salon de Coiffure Louise B urbanne


Urbanne

eSSai auTo

eSSai

vOlvO Xc90

Confort et raffinement On ne fait pas dans la demi-mesure. Pour cet essai, nous avons demandé à Angelina de tester rien de moins que le haut de gamme du SUV chez Volvo : le XC90. C’est la voiture familiale et sûre par excellence. Elle dispose de sept places et d’un confort digne de ce nom. En voiture ! Quelle impression vous a faite ce magnifique SUV ? J’ai été un peu impressionnée par le gabarit. Il faut dire que je conduis tous les jours une jolie Twingo ! Ça change... Je trouve qu’extérieurement, il est impressionnant mais bien proportionné. Bien installée à bord ? Rien qu’en ouvrant la portière, le ton est donné. Je me suis tout de suite sentie enveloppée dans le siège. J’ai pu le régler à la perfection. L’intérieur est extrêmement bien fini. La technologie est là, mais tout est intuitif, ce n’est pas un vaisseau spatial ! en route, toujours aussi à l’aise ? Franchement, le gabarit n’est pas un problème. On s’y habitue très vite. La boîte automatique est très agréable, on reste concentré sur la route. Le silence est remarquable. 90

Quels détails vous ont particulièrement plu ? Je dirais toutes les aides à la conduite : le GPS disponible sur l’écran central du tableau de bord mais également au niveau des compteurs. La caméra de recul est impressionnante et rend les manœuvres évidentes. À qui conseilleriez-vous cette voiture ? Aux grandes familles, évidement. Sept places aussi confortables, c’est un vrai luxe. Mais je la conseillerais aussi à ceux qui aiment le confort et les belles finitions.

Fabricant-créateur depuis 1928 Cuisines dressings, placards. aménagements intérieur agencement d’entreprise salle de bains

PeMZeC AUToMoBILeS 8 RUE LOUIS BRAILLE, VANNES - 02 97 42 41 41

Meubles Le diracH - place de l’église 56250 La Vraie croix - 02 97 67 26 72 urbanne


Evasion

NANTES

evasion

Evasion

Dans la cité des ducs La cité des ducs de Bretagne, capitale du commerce triangulaire, ville de chantiers navals sinistrés, a su encore une fois rebondir. Elle est devenue l’une des métropoles les plus dynamiques d’Europe. Capitale Verte Européenne en 2013, la ville s’est ouverte à la création, au monde numérique, au tourisme. Elle est en train de créer un quartier entièrement nouveau -véritable champ d’expérimentation architectural à ciel ouvert- en lieu et place des hangars éventrés de l’Île de Nantes. En travaillant avec acharnement sur son image, la ville est devenue une véritable destination pour les visiteurs de France et d’Europe, bien aidée par le développement de son aéroport. Chaque été, le Voyage à Nantes déploie une ligne verte en son sein. Une petite bande de peinture qui amène les visiteurs au cœur des lieux remarquables, mais aussi vers des installations artistiques éphémères. La ville de Jules Verne s’est même offert un bestiaire d’animaux mécaniques au Carrousel des Mondes Marins et à la Galerie des Machines. L’Éléphant géant est devenu peu ou prou l’emblème de la ville. Il faut dire que l’on ne voit ça nulle part ailleurs. 92

urbanne


Evasion

NANTES

Chasse au Poussin et à l’Éléphant ! À Nantes, tout commence souvent par un rendezvous place du Commerce, à la croisée des trams et pas trop loin des parkings. À noter d’ailleurs que là où il y a des rails, avant, il y avait la Loire. Mais ça, c’était quand la cité était encore appelée la Venise de l’Ouest, lorsque les bras de la Loire n’étaient pas encore comblés. En partant de Commerce, on arrive sur la magnifique place Royale et sa fontaine imposante. La place, ronde et très classique, permet d’apprécier le style architectural classico-bourgeois de ce quartier. Les façades blanches se poursuivent sans discontinuer le long de la rue Crébillon, aujourd’hui piétonne. En la remontant, on fait absolument un crochet par le Passage Pommeraye qui s’ouvre sur la gauche. L’ancien et magnifique passage et ses escaliers bordés de boutiques possède désormais un jumeau, jusque-là caché par les entrailles du bâtiment qui abritait le journal local Presse Océan. En reprenant la rue Crébillon, on débouche sur la place Graslin, elle aussi depuis peu rendue aux piétons. Le théâtre s’y dresse majestueusement, les belles brasseries aussi (voir « Où manger ? »). On quitte la place pour emprunter le cours Cambronne. Parc rectangulaire coupé en deux par une allée centrale, il sert d’écrin aux immeubles implantés de chaque côté. Le parc est fermé la nuit, mais les habitants des immeubles peuvent y accéder… Passé la grille, en descendant la rue, on débouche sur la Loire. Le superbe pont Anne de Bretagne permet de jouir d’une vue exceptionnelle sur les anciens

chantiers navals, aujourd’hui réaménagés, et sur le Belem, lorsqu’il est à la maison. Juste avant de traverser, on peut se rendre sous le quai où est installé le mémorial dédié à l’abolition de l’esclavage. Sud Loire, on arrive à l’endroit dont on ne décollera jamais les enfants : les Machines de l’Île, son Éléphant géant, son Carrousel et son énorme parc de jeux. Accrochez-vous à la branche! Après avoir récupéré les enfants (s’il y a lieu), remontez le cours du fleuve pour passer devant le noir palais de justice de Jean Nouvel, l’école d’architecture et l’Absence, le drôle de bar bleu glaçon, souvenir du Voyage à Nantes. Continuez à longer la Loire jusqu’au pont qui fait passer le tram. De l’autre côté, sur la droite, on arrive dans les méandres du quartier des Olivettes, en pleine mutation. C’est le havre des créateurs et des amateurs de cuisine. La rue Fouré est même surnommée « rue de la Faim ». Perdez-vous dans les venelles. À la sortie de ce quartier, on débouche sur le Lieu Unique, l’ancienne usine LU aujourd’hui lieu culturel et scène nationale/hammam/restaurant. Arrivé à la gare SNCF, on accède au Jardin des Plantes, qui abrite tous les étés un des célèbres poussins de Claude Ponti. En ressortant en haut du jardin, on prend la direction de la vivante et métissée rue Joffre. Elle débouche sur la place que les Nantais s’obstinent à appeler Louis XVI, où l’ou voit l’une de seules statues du monarque encore debout sur son pilier. La magnifique cathédrale est toute proche. Le Château des ducs, son musée d’histoire de Nantes et son miroir d’eau aussi. Il ne reste plus qu’à boire un verre sur une terrasse de la place du Bouffay, avant de regagner notre point de départ, non sans s’être perdu dans ce quartier historique plein de jolies boutiques.

Où manger ? Où dormir ?

Au Sozo Hôtel, une église aménagée en hôtel contemporain. On est tout proche du Jardin des Plantes. 16 rue Frédéric Cailliaud - 02 51 82 40 00 Au Radisson Blu, l’ancien palais de justice devenu 4 étoiles. On y mange dans l’ancienne salle d’assises. 6 place Aristide Briand - 02 72 00 10 00

À la Cigale, la magnifique brasserie art déco, son ambiance inimitable et ses prix cohérents. 4 place Graslin - 02 51 84 94 94 À l’Atlantide 1874, le restaurant étoilé qui vient de déménager sur la butte Sainte Anne. Assiette et vue à tomber ! 5 rue de l’Hermitage - 02 40 73 23 23

Où boire un verre ?

Au Nid, perché tout en haut (!) de la tour Bretagne. Vue à 360° sur Nantes jusqu’à… la mer (quasi). Place de Bretagne - 02 40 35 36 49

Je ramène quoi ?

Un gâteau nantais et son goût de rhum et de voyages (pâtisserie Debotté, 15 rue Crébillon), des Berlingots et des Rigolettes, inventés ici (18 rue de Verdun).

À visiter Le petit village de Trentemoult

On peut y aller en Navibus ! Pour le prix d’un ticket de tram et après une courte traversée, on débarque dans ce petit village hanté par les cap-horniers. Un petit port, des maisons colorées, des venelles où les habitants se sont installés, des guinguettes de bord de Loire…Et une imprenable vue sur Nantes.

Au Hangar à Bananes, sur l’Île de Nantes, c’est devenu le point de rendez-vous d’une certaine jeunesse. Quai des Antilles

94

urbanne


Sortir

ca vieNT D’ouvrir / ca vieNT De chaNger

Finsbury Shoes

By alain - dePuis sePtemBre 2015

Chaussures haut de gamme pour hommes La bonne idée : des cuirs uniquement français et une fabrication artisanale européenne. La boutique propose plus de 150 modèles différents, du 38 au 48 avec demi-pointures. Des classiques intemporels aux plus typés pour les dandys exigeants, il y en a pour tous les goûts. En ce moment, Finsbury fait une offre : 2 paires pour 320€. Mantra : « Des souliers élégants » 2 rue de la Monnaie, Vannes - 02 97 01 02 59 Du lundi au samedi : 10h30-19h www.finsbury-shoes.com

Le Bruit des Vagues By aGnÈs - dePuis novemBre 2015

Vêtements femme, chaussures et accessoires La bonne idée : une boutique multimarque qui met en avant des produits français et éthiques. Ici, on s’attache à la mode, mais on regarde aussi où sont conçus et fabriqués vêtements, chaussures, foulards, etc. Les fashionistas retrouveront les marques Sessùn, Nat & Nin ou encore Mamouchka. Mantra : « La boutique où on se sent bien » 2 rue des Orfèvres, Vannes - 09 50 13 24 89 34 rue de Port Maria, Quiberon - 09 53 54 02 86 Le lundi : 14h-19h / du mardi au samedi : 10h - 19h / 7 jours sur 7 à Quiberon Page Facebook : Le Bruit des Vagues

96

M Comme Ma Maison

By Quentin - dePuis octoBre 2015

Des artisans à votre service La bonne idée : un réseau d’artisans pour tous vos travaux d’extension ou de rénovation d’habitat. Dans un showroom de 500m2, une trentaine d’artisans, du plombier au pisciniste, de l’installateur d’ascenseur privatif au carreleur, sans oublier le maître d’œuvre, présentent leurs compétences. Le plus : un devis rapide et un suivi personnalisé. Mantra : « Créer, rénover, agrandir » 12 bis impasse Ampère, ZA Saint Léonard, Theix - 02 97 26 44 88 Du mardi au vendredi : 9h30-12h30 / 14h-18h30, samedi : 9h-12h30 / 14h-17h30 www.m-comme-ma-maison.com / Page Facebook : M Comme Ma Maison

Montalbano

By christoPhe, BÉatrice, Bruno et charlÈne dePuis mars 2016

Prêt-à-porter hommes La bonne idée : de grandes marques (Lagerfeld, Gant ou encore Barbour) et un vrai conseil personnalisé. Grâce à une équipe expérimentée, nos hommes seront encore plus beaux car ils auront été accompagnés dans le choix de la bonne coupe, de la bonne couleur, bref, du bien-aller. Même si le costume reste l’identité du magasin, le sporstwear y trouve aussi toute sa place. Mantra : « La nouvelle référence pour l’homme » 22 rue des Vierges, Vannes - 02 97 47 02 48 Du lundi au samedi : 9h30-19h Page Facebook : Montalbano Homme


Sortir

ca vient d’ouvrir / ca vient de changer

L’Annexe

By Philippe - depuis avril 2015

Chapeaux et foulards La bonne idée : des chapeaux et foulards pour des hommes élégants. Créativité et originalité sont les maîtres mots de cette boutique qui propose essentiellement des produits européens. Nos hommes pourront y trouver des modèles aussi bien classiques que tendance, de la casquette au borsalino. Si l’homme est à l’honneur, la femme pourra également se chapeauter. Mantra : « La mode pour les hommes » 4 avenue du Général de Gaulle, Sarzeau - 02 97 43 11 90 Du mardi au samedi : 10h-12h30 / 15h-19h

En Aparté

La Citerne

By Alexandrine - depuis octobre 2015

Brocante La bonne idée : une brocante qui accueille des événements éphémères. D’un côté, une brocante hétéroclite, mais bien agencée, avec ses lampes industrielles, ses meubles art déco ou sa friperie vintage ; de l’autre, un espace, le Vinyl Café, à louer pour présenter expo, produits ou autres. Sans oublier, des week-ends à thème (le prochain, du 6 au 8 mai, sur le mariage) et des marchés. Mantra : « De la brocante, mais pas que… » 51 ter rue Jean Gougaud, Vannes 09 81 85 46 84 Lundi-mardi : 13h-18h30 / mercredi-jeudi : 11h-19h / vendredi-samedi : 10h-19h30 / dimanche : 11h-16h www.laciterne.net / Page Facebook : La Citerne Vintage Store Brocante

Chic et Belle By Nadine - depuis novembre 2015

By Ghislaine - depuis septembre 2015

Vêtements femme, bijoux et accessoires La bonne idée : une boutique où se retrouvent toutes les tendances pour tous les budgets. Vous recherchez une tenue chic ? Un accessoire pour la compléter ? Ou des vêtements plus décontractés? Vous trouverez forcément votre bonheur, quel que soit votre style (I.Code, Pennyblack, Pepe Jeans…). Le tout en vous sentant unique ! Mantra : « Ne pas remettre au lendemain ce qu’on peut acheter le jour même » 18 rue Emile Burgault, Vannes - 02 97 26 52 39 Du lundi au samedi : 10h-19h Page Facebook : En aparté, la suite

98

Des vêtements de créateur La bonne idée : des vêtements, bijoux et accessoires imaginés par des créateurs originaux. Entrer dans la boutique, c’est retomber en enfance avec des collections inspirées des Mystérieuses Cités d’Or ou d’Alice au Pays des Merveilles. Les créateurs, essentiellement français, mais aussi anglais (pour les sacs) et allemand (les montres STAMP), se retrouvent dans cet univers onirique. Mantra : « Le doudou des adultes » 3 rue de la Monnaie, Vannes - 09 83 32 14 50 Du mardi au samedi : 10h-19h, le lundi durant les vacances scolaires : 14h30-19h



Urbanne Le Golfe du Morbihan #3