Page 1

urbanne MODE & STYLE • LA BAULE

the bridge la Course du sièCle

CosMétique bio, C’est Mieux ?

Mode

inspiration(s) estivale(s)

reCette la fraise version KooK le Miel

trésor de brière

l’hermitage l’art de vivre en héritage

#05


Créateur français depuis 30 ans

du du 34 34 au au 42 42

142 avenue du Général de Gaulle LA BAULE Tel. 02 40 61 34 58 www.alainjarian.com Nantes - Rennes - Angers


Conseils et relooking

DISMERO FABER LYMAN ANATOPIK OLIVIER PHILIPS PAUSE CAFÉ (DU 44 AU 56) RENÉ DERHY

depuis 27 ans!

ies, thés dansants Collections cérémon casions... et et toutes autres oc

BASLER - PARAKIAN

FUEGO - BLEU BLANC ROUGE LESLIE - FUEGOLITA - EROKE

LINGERIE LISE CHARMEL SORAYA

BLEU D’AZUR - INDIES

SONIA PEÑA COUTURE (Cérémonies - Cocktails)

Annttouarrneabsle, ladansboutvoiqtruee région

GRAND CHOIX DE MARQUES S VÊTEMENTS ET ACCESSOIRE

inco

DU

T OCÉANIS

VILLAGE COMMERCIAL GÉAN

Ouvert toute l’année, du lundi au samedi, de 9h30 à 20h00

ANTARES la Côte d’Amour de te 332 Rou 44 600 SAINT- NAZAIRE 02 40 00 98 80

ALTER EGO 332 Route de la Côte d’Amour 44 600 SAINT- NAZAIRE 02 40 70 31 56

36 AU 54

Possibilité ement pai de rs fois. sieu en plu

HOMME

2017 té -é ps m te in pr s on ti ec ll co s le el uv no s Venez découvrir le L

ÊTRE... VÊTEMENTS POUR AUTRE FEMME E UN E OU ... UN AUTRE HOMM 68 du Mariage, du 38 au Boutique spécialiste

GAASTRA IDOLS MAGAZINES LES VOILES DE ST-TROPEZ 2017 MC GREGOR SAINT HILAIRE MCS SERGE BLANCO GAASTRA R95 RIVER WOODS IDOLS MAGAZINES DENIM STUDIO ANIMATOP (Robe 2 En 1 Endroit Envers)

FEMME

ALTER EGO

ACOSTE


Urbanne

SOMMAIRE

EDITO Ne pas oublier le passé pour mieux vivre le présent. Cette année, les exemples sont multiples. L’Hermitage, qui a su se réinventer tout en conservant le charme d’un palace qui vient de fêter ses 90 ans. The Bridge, la course du centenaire qui relie Saint-Nazaire à New York, 100 ans après le premier débarquement américain lors de la Première Guerre mondiale. C’est à cette époque que le jazz et le basket sont arrivés. Cette fois, le trajet prend la forme d’une course entre le Queen Mary 2, l’héritier des liners transatlantiques, et des trimarans parmi les plus rapides du monde. C’est en s’appuyant sur ses racines que l’on progresse. Comme Alain Jarian, le créateur de chaussures qui puise son inspiration dans les souliers Louis XV, ou 727Sailbags, qui réutilise des voiles usagées, au passé fantastique, pour créer des objets uniques. Ce sont toutes ces histoires, et bien d’autres, que nous avons rassemblées dans ce nouveau numéro. Bel été, on vous embrasse, L’équipe Urbanne.

8 10 36 50 56 68 76 86 90 96 104 110 130 160

En couverture Robe, veste et sautoir chez Pabanales (30 avenue du Général de Gaulle, Pornichet) Lunettes Jimmy Choo chez La Baule Optique (4 avenue Louis Lajarrige, La Baule) Mannequin : Alexane Raquois Make up artist : Solenne Gomes (Facebook : Solenne auxpetitssoins)

-

Sommaire

Tendance : Alain Jarian, chausseur pour femmes élégantes Mode : inspiration(s) estivales(s) Beauté : nos chouchous de l’été Cosmétique : bio, c’est mieux ?

Mode : le vestiaire de Monsieur The Bridge, la course du siècle

Mode : les maillots à fleur(s) de peau Musée Boesch, l’art vivant

Découverte : Le Pouliguen

Recette : la fraise version KOOK Le miel, trésor de Brière

Visite : l’Hermitage, l’art de vivre en héritage Déco : bientôt chez moi

Ça vient d’ouvrir / Ça vient de changer !

Urbanne Mode & Style - Magazine gratuit. N°5 - Dépôt légal en cours Un magazine des éditions MGI (SAS) 176 route de Vannes, 44700 Orvault Crédit photo : P. Kyriazis, Charles Marion, Fabrice Rambert, D.R Stylisme : Maïté Rivière Impression : Union Européenne Tirage : 25 000 exemplaires Régie publicitaire : Prana’Com - spotin@pranacom.fr Chefs de publicité : David Guédon - Gaëtane Bonnet Rédaction : Pierre-Baptiste Vanzini - Karen Jouault - Yves Pouchard Illustrations de Marina Le Ray Directeur de publication : Stéphane Potin - 06 16 28 33 67 Création : Achromac El Kouri - 06 75 20 66 91 La reproduction des textes et photos est interdite. Ne pas jeter sur la voie publique

www.urbanne.fr contact@urbanne.fr

retrouvez Urbanne sur Facebook 6


urbanne


Interview

TENDANCES

INTERVIEW

AlAin JAriAn Chaussures pour femmes élégantes

Alain Jarian est un créateur de chaussures pour femmes dans l’âme. Ses créations, on les retrouve dans sa boutique de l’avenue de Gaulle. Les escarpins de couleur qu’il affectionne sont joliment alignés, mais l’on aperçoit aussi derrière le comptoir des ébauches, les modèles en cours de gestation. Rien de plus normal chez un artisan qui ne cesse de créer. Rencontre. Comment définiriez-vous votre style ? J’aime les chaussures très élégantes. Mon monde, c’est le style Louis XV, les formes très féminines des années 50. J’ai démarré il y a trente ans par des escarpins et j’en ai toujours fait depuis, en multipliant les couleurs. Comment avez-vous débuté ce métier ? Je suis tombé dans la chaussure par hasard. Je ne savais pas dessiner, mais j’avais des idées. Un patronnier les interprétait. Je me suis aperçu que mes petites idées marchaient. Ensuite, j’ai appris, j’ai beaucoup travaillé. J’ai été en Italie, chez un maître bottier de Venise. C’est là que j’ai appris à construire une chaussure, en me rendant tous les jours à l’usine. Maintenant, je sais de quoi je parle. Les tanneurs, je les connais, tout comme mes matières premières. C’est très important.

8


Comment travaillez-vous aujourd’hui ? Mes chaussures, je les dessine directement sur la forme, c’est beaucoup plus parlant que sur une feuille de papier. Je donne le résultat à un patronnier qui effectue le montage, comme sur un vêtement. On les monte, on rectifie les lignes, on les fait essayer, on les rectifie encore... C’est un travail de patience. Entre une ébauche et un prototype, il faut deux semaines. Ce sont donc des produits d’exception… Pour moi, c’est du luxe. Je compare mes produits à ceux des très grandes marques sans problème. Sauf qu’elles ne sont pas au même prix que moi... Je peux faire des escarpins sur-mesure de la couleur que l’on souhaite. Il suffit de choisir parmi mes palettes de couleurs. Il me faut ensuite trois semaines pour l’obtenir. Quelles sont les tendances chez vous cet été ? L’été, chez moi, c’est beaucoup de couleur, avec une prédominance du pastel et des teintes naturelles. On va du talon plat jusqu’au talon de 10 cm. J’ai axé ma collection sur la femme active élégante. C’est ce que j’aime et c’est mon cœur de clientèle. Quel regard portez-vous sur la chaussure aujourd’hui ? Je dirais qu’il y a des tendances qui se dégagent, mais plus vraiment de

collections. Moi, je travaille toujours mes escarpins. J’amène la couleur de la saison, mais je ne change pas mes formes sous prétexte que cette année, ce sont les tennis qui fonctionnent. Je reste dans mon jus. Après, on aime, ou pas. Vous avez dans votre collection des pièces très originales, comme ces chaussures en tissu... J’ai rencontré des gens de la société Lelièvre, à Paris. En voyant leurs tissus, j’ai eu l’idée de faire une petite capsule pour eux : la matière m’a parlé directement. Ça a aussi été le cas lorsque j’ai trouvé une broderie de l’armée dans une mercerie du Portugal. Je l’ai détournée pour l’utiliser sur une slippers revisitée. Ça fonctionne : aujourd’hui, je la décline en neuf couleurs. C’est ça qui me fait vibrer. Le fuchsia est partout chez vous. Pourquoi tenez-vous tant à cette couleur ? Lorsque j’ai démarré à Nantes en 1982, je faisais deux types d’escarpins déclinés en vingt-cinq couleurs. À l’époque, l’atelier était à Cholet. Un jour, sur place, je vois un paquet de cuir fuchsia. Il m’a attiré. On m’a dit que j’étais fou de me lancer dans cette couleur, mais je me suis dit « on le fait ». Résultat : il y avait la queue jusque dans la rue pour acheter mes escarpins fuchsias. Je n’avais jamais vu ça. Depuis, le fuchsia est là à toutes les saisons. C’est un symbole.

www.alainjarian.com

urbanne


Mode

PrintemPs

Robe, veste et sautoir chez Pabanales (30 avenue du GĂŠnĂŠral de Gaulle, Pornichet) Lunettes Jimmy Choo chez La Baule Optique (4 avenue Louis Lajarrige, La Baule)

10


Mannequin : Alexane Raquois Make up artist : Solenne Gomes (Facebook : Solenne auxpetitssoins) Remerciements aux équipes de l’Hôtel Hermitage Barrière pour l’accueil lors de nos prises de vues.

MODE

InspIratIon(s) estivale(s)

urbanne


Mode

PRINTEMPS

Robe, boléro et chapeau chez Antarès (CC Océanis - 332 route de la côte d’Amour, Saint-Nazaire) Escarpins chez Alain Jarian (142 avenue du Général de Gaulle, La Baule)

12


urbanne


Mode

PrintemPs

Robe, sac, sandales, ceinture et chapeau chez Les Coquettes (75 bis avenue du GĂŠnĂŠral de Gaulle- Pornichet)

14


urbanne


Mode

PrintemPs

Combinaison et collier chez Le Dressing by Sylvie (23 rue de la Paix, Saint-Nazaire)

16


urbanne


Mode

PrintemPs

Robe, veste, sautoir et sac pochette chez Pabanales (30 avenue du Général de Gaulle, Pornichet) Sandales chez Pied d’Estale (42 avenue du Général de Gaulle, Pornichet)

18


PP MC

Chouchous Barrettes Pochettes Sacs Accessoires

121 av du Gal de Gaulle 44500 LA BAULE Tél. : 02.40.60.46.85

7, place du Pilori 44350 GUERANDE Tél. : 02.40.88.46.02

www.ppmc.fr urbanne


Mode

PrintemPs

Robe, sandales et chapeau chez Samanta (17 avenue Louis Lajarrige, La Baule) Lunettes chez Atout Regard Optique (4 rue du Centre, Le Pouliguen)

20


Mode

PrintemPs

Polo, bermuda, ceinture, veste et foulard chez Sugar (9 quai Jules Sandeau, Le Pouliguen) Derbies chez Pied d’Estale (42 avenue du Général de Gaulle, Pornichet)

22


urbanne


Mode

PrintemPs

Robe, sac, sandales, ceinture et chapeau chez Les Coquettes (75 bis avenue du GĂŠnĂŠral de Gaulle- Pornichet)

24


urbanne


Mode

Silhouette de SaiSon

Robe et cardigan Princesse Nomade, collier et boucles d ‘oreilles, chez Pabanales (30 avenue du Général de Gaulle, Pornichet)

26


Prêt-à-Porter Féminin du 36 au 50

Accessoires Passage du Royal au Rez de Chaussée Esplanade François André LA BAULE

02 40 60 11 51 www.lucdelachamade.com urbanne


Mode

accessoires

Ballerines et sac seau chez Leeloo Store (88 avenue du GĂŠnĂŠral de Gaulle, Pornichet)

28


L’Onglerie Por nichet

®

Modelage des ongles en Gel, Vernis Permanent, Beauté des Mains et des Pieds...

32 av. du Général De Gaulle 44 380 Pornichet Tél : 02.40.00.96.42 urbanne


Mode

accessoires

Sac et bijoux chez Les Coquettes (75 bis avenue du GĂŠnĂŠral de Gaulle - Pornichet) Sac et bracelet chez Le Dressing By Sylvie (23 rue de la Paix, Saint-Nazaire)

30


Sac cabas Vanessa Bruno chez Samanta (17 avenue Louis Lajarrige / Galerie du Casino, La Baule)

urbanne


Mode

accessoires

Pochette main crochet, bougie souvenir, broche et sautoir chez By Segolo (1 allĂŠe des CamĂŠlias, La Baule)

32


ELLE NOUV UE IQ BOUT ichel M Saint 34, rue amuros - intr

GUÉRANDE

Saint Jean de Monts • 85 | Saint Gilles Croix de Vie • 85 | Jard sur Mer • 85 | Noirmoutier • 85 | Aizenay • 85 | Château d’Olonne • 85 | Les Sables d’Olonne • 85 urbanne Sion sur l’Océan • 85 | Fromentine • 85 | Saint Brévin les Pins • 44 | Pornic • 44 | Sainte Luce sur Loire • 44 | Vallet • 44 | Clisson • 44 | Guérande • 44 | La Chapelle sur Erdre • 44


Sélection

ENFANTS

ENFANTS

UN ANNIVERSAIRE pas comme les autres

Tous les ans, c’est la même galère : votre grand fête son anniversaire et vous n’avez pas la place (ni l’envie) d’accueillir une bande de petits fous chez vous. Reste à trouver l’endroit original pour fêter dignement cette année supplémentaire.

En intérieur

Le Petit Atelier pour créer avec ses copains À première vue, c’est une boutique. Mais derrière la verrière se trouve l’atelier. Et c’est là que Servane concocte des anniversaires exceptionnels ! Le principe est simple : avant le jour J, l’enfant qui fête son anniversaire choisit l’atelier qu’il aimerait réaliser avec ses copains-copines. Cela peut être du déco-patch (customisation d’objets avec le papier de leur choix), du custo-textile (personnalisation de tee-shirts), ou encore de la papeterie créative. L’animatrice va montrer aux enfants la façon de faire mais ce sont eux qui vont créer comme ils en ont envie. Bien sûr, les enfants partageront le goûter d’anniversaire (préparé par les parents ou fourni par Servane) à l’atelier. Réservation 15 jours à l’avance au plus tard (pour un groupe de 6 enfants maximum) Le Petit Atelier 70 avenue du Maréchal Joffre, La Baule 07 69 43 06 25

En extérieur

ParcOfolies : 4 hectares pour s’amuser Le site a ouvert l’été dernier au château de La Baule, et cette année, il est accessible dès avril. Idéal pour profiter des premières belles journées pour fêter son anniversaire en pleine nature. Les enfants pourront faire toutes les activités proposées sur les 4 hectares du parc : structures gonflables - où même les parents pourront s’amuser -, parcours nature avec tyrolienne et accrobranche (pas de panique, il est à 80cm du sol) ou encore le chapiteau avec ses jeux en bois. Les enfants pourront goûter ensemble sur une des tables du parc. Même les plus petits pourront profiter de ce lieu magique puisqu’il est accessible dès 2 ans. Gratuit pour l’enfant qui fête son anniversaire (à partir de 5 enfants) ParcOfolies Château La Baule-Lesnerac, route de Rézac 06 52 67 75 60

D’autres idées En intérieur En extérieur

Looping Party Dans ce parc de jeux d’intérieur, les enfants pourront escalader, glisser, se dépenser et surtout s’amuser. Deux formules anniversaires sont proposées. 18 rue de Cornen, Le Pouliguen 02 40 62 27 15 www.loopingparty.com 34

Club de plage des Léopards Fêter son anniversaire sur la plage, c’est la classe ! Le club propose des jeux, des initiations ou encore des activités sportives. 28 boulevard de l’Océan, La Baule 02 40 11 13 07


C’EST LES vacances !

Chouette ! On va pouvoir partir, découvrir, et profiter de l’extérieur. Et pour ce faire, on vous a dégoté de jolis produits.

Partenaire essilor et sPécialiste enfant

Bateau - Tirot

Ce grand voilier, qui ressemble à un bateau de pirates, ravira nos petits à la plage - ou dans le bain si on veut l’utiliser toute l’année ! Fabriqué de façon artisanale en Bretagne, il est facile à manipuler par les petites mains.

Avions en carton Leolandia

Le Bonhomme de Bois 17 rue de la Paix, Saint-Nazaire 02 40 90 21 65

C’est bientôt l’été, mais le beau temps n’est pas garanti pour autant. Pour occuper les petites mains durant les journées pluvieuses, on prévoit quelques activités de loisirs créatifs. Comme ces avions en carton à construire et peindre soi-même. Le Petit Atelier 70 avenue du Maréchal Joffre, La Baule - 07 69 43 06 25

Yoyo - Vilac

Cet été, c’est le grand retour des yoyos ! Chez Vilac, ils ont fait appel à l’illustratrice suédoise Ingela P. Arrhenius pour les décorer : chat, chouette ou otarie, ils sont colorés et très rigolos ! Dimitri & Eugénie Esplanade François André La Baule 02 40 23 89 25

Pour toutes les lectrices d’urbanne, nous proposons -10% sur toutes nos montures avec le code promo urBanne

4 avenue louis lajarrige 44500 La BauLe-escouBLac urbanne


Beauté

SÉlEcTion

BEAUTÉ

Nos chouchous de l’été

Equave - Instant Beauty Instant Love (protection solaire des cheveux) de Revlon chez L’Atelier de Vanessa (52 boulevard des Océanides, Pornichet) • Bain Après Soleil et CC Crème de Kérastase chez Christine Blanc (154 avenue de Lattre de Tassigny, La Baule) • Gel Jambes Fraîcheur chez L’Onglerie (32 avenue de Gaulle, Pornichet) • Gamme Solar Sublime de l’Oréal chez Stef Coiffeur (52 avenue du Général de Gaulle, Pornichet) • Brume Hydratante Solaire de René Furterer chez Philippe Tapprest - Hair Designer (22 avenue Louis Lajarrige - La Baule) • Soin Protecteur Anti-Rides Bronz Repair de Institut Esthederm chez Carpe Diem (4 avenue du Marché, La Baule) • Vernis Semi-Permanent Pronails chez 50 Nuances de Beauté (galerie La Pergola, 136 avenue de Gaulle, La Baule) • Masque Source Intense de Sentéales chez Aloa Beauty (22 rue Lamartine - Guérande) 36


Hors série 3

urbanne

mariage MODE & STYLE

Présent au Salon du Mariage de Nantes du 10 au 12 Novembre 2017

Avec vous pour réussir le plus beau jour de votre vie

Automne 2017

urbanne


Beauté

SÉLÉCTION

BEAUTÉ

JE ME PRÉPARE pour l’été

Avant de pouvoir lézarder sur la plage, on a besoin de se préparer, et le programme est chargé : gommage pour enlever les peaux mortes, et donc favoriser le bronzage, hydratation de l’épiderme et des cheveux, sans oublier bien sûr LA mission : on raffermit ventre et cuissots ! Après ça, on pourra faire nos sirènes…

Gamme Minceur Phytocéane Ils ont pensé à tout, chez Phytocéane : que l’on ait besoin d’estomper notre cellulite (Celluli-Expert), de raffermir notre fessier (Sculpt’Intense) ou d’affiner notre silhouette durant la nuit (Chrono Nuit), le produit existe ! On n’aura plus aucune excuse… Rivage Thalasso & Spa 28 boulevard de l’Océan - La Baule 02 40 23 10 20

Menu Ventre Plat - D-Lab Ce programme minceur se fait en 3 étapes : d’abord, on incite l’organisme à lâcher prise, puis on renforce la combustion des calories et enfin, on améliore le confort intestinal. Au bout d’un mois (le temps de la cure), votre tour de taille aura durablement réduit. Aloa Beauty 22 rue Lamartine - Guérande 02 40 62 10 06

38

LuxeOil - System Professional Que ce soit le shampooing, la crème démêlante ou l’huile, cette gamme nourrit et protège les cheveux. Idéale avant l’été, elle peut aussi s’utiliser tout le long de l’exposition au soleil. Le petit + : l’huile peut s’appliquer sur cheveux secs ou humides - pratique ! Les Petits Ciseaux 64 avenue du Maréchal Joffre - La Baule 02 40 24 68 80

Vitalfan Solaire - René Furterer Ces petites capsules vont vous aider à mieux préparer votre peau avant de poser votre serviette sur la plage. Vous en doutez ? Voyez plutôt : ce produit est riche en caroténoïdes, en paprika et en carottes. Rappelez-vous ce que vos parents vous disaient, petite : « Mange tes carottes pour avoir bonne mine » - bon, on vous disait aussi que ça rend aimable, mais là n’est pas le sujet ! Philippe Tapprest - Hair Designer 22 avenue Louis Lajarrige - La Baule 02 40 11 18 96

L’Huile - Leonor Greyl C’est THE produit pour préparer ses cheveux avant l’été : appliqué avant les expositions sur la plage, il va protéger la chevelure des agressions du soleil, des bains de mer et de l’eau chlorée. Tout en démêlant et assouplissant les cheveux.

Crème Absolue Minceur-Fermeté - Esthederm Cette crème à la texture onctueuse déstocke rapidement les graisses, favorise l’élimination de l’eau dans les tissus et les raffermit durablement. Au bout de 28 jours, nos petites rondeurs - que d’aucuns qualifient de sensuelles diminuent.

Ruhlmann Coiffeur 19 boulevard Hennecart - La Baule 02 40 01 76 82

Carpe Diem 4 avenue du Marché - La Baule 02 40 60 74 16


urbanne


Beauté

Découverte

rencontre

Benoît

Coiffure haute couture Après avoir travaillé pendant 17 ans dans une enseigne haut de gamme de La Baule et l’avoir dirigé pendant 5 ans, Benoît Pecoul, 37 ans, a décidé de s’installer à deux pas de l’avenue de Gaulle, face à la mer. Cet amoureux de la coiffure a profité de cette transition pour partir travailler sur des défilés de mode en Europe, et continuer à développer un style qui lui est propre. Rencontre. Le salon, pleine vue sur mer, se refait une beauté en ce début d’été. Benoît Pecoul, coiffeur passionné, veut développer ici un lieu à son image : dynamique, créatif et souriant. Avant de reprendre cet établissement (anciennement Ruhlmann), le jeune coiffeur s’est offert une respiration créatrice en partant travailler sur des shooting photos en Europe de l’est. Dans cette ambiance vibrante, il a continué à développer son style. « Sur les shooting, on attend quelque chose de créatif, un parti pris aussi bien esthétique que moderne. Il faut aussi s’adapter aux collections. Pour moi, note-t-il, ça a été un moment d’échange et de création intense. C’est ce qui m’a permis aujourd’hui de développer une collection qui m’est propre. J’ai un book

40


à afficher. Je suis le seul indépendant à proposer cela ». Il y a ici une dynamique, une envie d’aller de l’avant. C’est sans doute cela qui pousse certaines stars de passage - comme Sylvie Vartan récemment - ou les grands hôtels à faire appel à lui.

Nouveau look en un clin d’œil Benoit Pecoul s’est fait une spécialité d’aider les femmes à adopter un nouveau look. « Quand je vois une cliente passer la porte, j’ai immédiatement une idée qui me vient, je vais capter tout de suite quelque chose, il y a une espèce de ressenti immédiat en fonction de ce que dégage la personne. Je sais que depuis des années, on vient me voir pour ça ». Il a mis sur pied une équipe qui suit cette vision de la coiffure qui s’adapte aux différents moments de la vie quotidienne. « Pour moi, une coupe doit permettre plusieurs coiffages, elle doit s’adapter au style de vie, que l’on soit dehors ou chez soi ». Pour cela, il travaille évidemment les couleurs, les nuances, avec beaucoup d’attention. Il est le seul à utiliser aujourd’hui les produits Léonor Greyl, gamme de luxe international, présente dans les grands hôtels et palaces. Production française, 100% d’actifs, garantis sans silicone, sans paraben ni dérivés.

19 boulevard Hennecart, La Baule - 02 40 01 76 82 Lundi : 10h-18h. Du mardi au samedi : 9h-19h. (Le dimanche matin en été) urbanne


Beauté

ConsEils

BEAUTÉ

En été,

la beauté, c’est le pied ! Prête pour l’été ? Vernis aux ongles, check ! Peau préparée pour le bronzage, check ! Coupe de cheveux pour les vacances, check ! Et vos pieds, sont-ils tout beaux pour la plage ? Non ? Alors on s’y met !

On a toutes tendance à négliger la beauté de nos pieds : cachés dans nos chaussettes, on se dit qu’un petit coup de vernis suffira à les rendre tout beaux. Mais, excusez-nous les filles, des pieds à la peau sèche ou cornée ne seront pas glamour sur la plage, même avec le plus beau des vernis ! Mais pas de panique, vous avez le temps de rendre cette partie de votre anatomie aussi sublime que le reste. Comme pour le visage ou le corps, la beauté des pieds passe d’abord par un gommage et un masque hebdomadaire. Pour rendre les choses plus simples, il existe maintenant des chaussettes exfoliantes ou hydratantes : on les enfile et on les laisse travailler ! Ajoutez une hydratation quotidienne, et le tour est joué. Enfin, presque… « En début de saison, un soin poussé durant lequel on structure les ongles et on « râpe » les pieds, avant un gommage, un masque et un modelage, est le bienvenu. Il est plus facile après d’entretenir ses pieds tranquillement à la maison », explique Valérie Coulombel, de l’Onglerie. Une fois que vous aurez fait tout ça, vous aurez le droit d’appliquer un joli vernis ou un semi-permanent plus résistant, qui durera jusqu’à trois semaines. Maintenant que vous avez des pieds dignes de Cendrillon, n’hésitez pas, optez pour une couleur flashy pour tous les faire tomber… à vos pieds ! L’Onglerie 32 avenue du Général de Gaulle, Pornichet 02 40 00 96 42

42


urbanne


Beauté

DÉCOUVERTE

TEST

OSEZ POUSSER la porte d’une thalasso

La thalasso ? « C’est pour les seniors, je suis beaucoup trop jeune pour y aller ! ». Eh bien détrompez-vous, la thalasso est idéale pour tous : jeunes et moins jeunes, femmes et hommes. On vous le démontre en cinq points.

Une déco moderne, un côté cocon Loin d’être morose et vieux jeu, la thalasso est un lieu lumineux où l’on croise certes des seniors en cure, mais aussi des copines venues se détendre ou des quadra curieux d’essayer. « Il ne faut pas penser que la thalasso peut être trop chère ou trop médicalisée. Il existe beaucoup de petits établissements dans lesquels on ne se perd pas dans les couloirs », précise Nathalie Martin, directrice de Rivage. Un moment de détente dans l’eau Pas besoin d’être en cure pour profiter des bienfaits de l’eau de mer ! N’importe qui peut prendre une entrée pour le bassin, le jacuzzi et le hammam. À nous le moment de détente dans cette eau riche en sels minéraux et oligo-éléments, et chauffée à 32°C - le top ! Des cures, mais pas que ! La thalasso peut aussi proposer des soins du visage et du corps. Encore mieux, certains, comme Rivage, ont même un espace coiffeur et barbier. Sans compter les intervenants extérieurs (beauté des mains et des pieds, maquillage, diététicienne…). Bref, en une demi-journée, vous voilà en beauté !

Qu’est-ce qu’on fait dimanche ? Rien de tel que le dimanche pour une opération farniente. De toute façon, tout est fermé, autant rester à la maison. Faux ! Certains centres de thalasso sont ouverts sept jours sur sept, et il est même possible de profiter de soins le dimanche. Pour adultes et ados On pense souvent que la thalasso est réservée aux adultes, mais certains établissements, dont Rivage, proposent des soins pour les ados (à partir de 14 ans). « Ce public a souvent des problèmes de peau et peut être stressé avant un examen. On peut alors faire des soins visage adaptés, ou des modelages relaxants », explique Nathalie Martin. Alors, vous prendrez bien un moment de détente en thalasso, non ?

Rivage 28 boulevard de l’Océan, La Baule 02 40 23 10 20

44


Création et photos : MacKenzie

Soins visage • Soins corps • Modelages • Rituels spa Journées et Cures thalasso • Coiffeur-Barbier Hammam • Bassin d’eau de mer

02 40 23 10 20

www.thalasso-rivage.com

28 boulevard de l'Océan, 44500 La Baule Face à la mer, proche de l’avenue Lajarrige Ouvert tous les jours urbanne


Beauté

ConsEils

BEAUTÉ

Bouger cet été (et toute l’année !)

Pas toujours facile de se motiver seule pour faire du sport. Et avec l’été qui arrive à grands pas, on sait qu’on est loin de faire des envieuses sur la plage ! Allez, quelques conseils avec un coach sportif, et ça ira mieux… Faire du sport permet à son corps de retrouver de la mobilité, « un peu comme lorsqu’on était enfant », précise Nicolas Siret, coach sportif. Mais il ne faut pas pour autant faire n’importe quoi, et c’est pour cela qu’il est important de respecter quelques consignes de base lorsque l’on mobilise son corps : garder un dos droit, allonger sa nuque et aspirer le nombril pour engager le centre du corps. Partant de là, voici deux postures que vous pourrez pratiquer tous les jours. • Le squat Pour un bon squat, il ne faut pas hésiter à pousser les fesses vers l’arrière, tout en gardant l’alignement orteils-genoux. Bien sûr, notre dos est bien droit, on allonge la nuque et le regard est loin devant nous. Les talons bien plantés dans le sol, on souffle à la montée en serrant le fessier, et on redescend.

Le bon coach Ne choisissez pas votre coach sportif à la légère ! Avant toute chose, vérifiez qu’il est titulaire d’un diplôme reconnu par l’ État, voire qu’il a suivi en plus des formations annexes pour approfondir ses connaissances sur des techniques particulières, mais aussi sur le matériel qu’il utilise comme le TRX (système de sangles) ou le Trigger Point (rouleaux à picots pour relâcher les tensions dans les muscles). Pas question de commencer avant d’avoir bien défini avec lui vos souhaits, vos motivations et vos besoins. Il saura ainsi quel type d’exercices vous proposer. Enfin, le coach doit être capable de vous faire évoluer en toute sécurité. My Coach 06 08 28 26 73 - mycoach-44@hotmail.com

• Le gainage Cette posture est aussi appelée la planche, et pour cause. Les coudes sont dans l’alignement des épaules, et les fesses dans l’axe du buste. On serre les quadriceps, on rentre son nombril et on applique une légère rotation interne des coudes pour engager le grand dorsal.

À noter : Avec un peu de pratique quotidienne, vous serez des sirènes sur la plage cet été ! Mais rappelez-vous quand même que le sport n’est pas seulement synonyme de minceur. Il permet aussi et surtout de se sentir bien dans sa peau, et ce toute l’année. Alors ne perdez pas les bonnes habitudes ! 46

Nicolas Siret organise tout l’été sur la plage à Pornichet (devant le Polo Beach) des séances de stretching, suivi d’une boisson détox les dimanches à partir de 10h.


AVANT PREMIÈRE Découvrez en exclusivité dans votre institut Carpe Diem le nouveau Cellu M6 Alliance LPG Résultats visibles dès la 3e séance : Destockage des graisses + 71% Cellulite lissée à 67% Peau raffermie à 71%

02 40 60 74 16

4, avenue du marché - 44500 La Baule www.carpediemesthetique.fr urbanne


SIMON YOLANDE SARL : Entreprise indépendante membre du réseau DESSANGE

dessange.com


32, Esplanade François André - La Baule - 02 40 24 29 29


Beauté

CONSEILS

BEAUTÉ

COSMÉTIQUE BIO C’est mieux ? Si le bio est de plus en plus présent dans nos assiettes, il l’est aussi dans nos salles de bains. Et on peut même se fournir tout près de chez nous grâce à des marques qui défendent la filière cosmétique bio locale, et utilisent aussi bien les ressources de la terre que celles de la mer.

Il y a trente ans, les premiers cosmétiques locaux à base d’extraits végétaux apparaissaient sous la marque Fleurs des Mauges. Une démarche presque militante à cette époque. « Lorsque ma mère, Jeanine Gabory, a lancé Fleurs des Mauges, on ne parlait pas de bio. Jusqu’à la fin des années 90, les écolos étaient des marginaux. C’est parce qu’elle était allergique aux parfums de synthèse qu’elle a cherché des alternatives aux produits conventionnels. Avec la multiplication des scandales alimentaires, les mentalités ont commencé à changer », retrace Samuel Gabory, président-directeur général du groupe Nature et Stratégie, issu de Fleurs des Mauges. Car depuis, l’entreprise s’est agrandie, et Nature et Stratégie compte aujourd’hui un laboratoire de recherche et cinq marques, dont Coslys, que l’on retrouve en magasin bio. Depuis, surtout, le nombre de marques de cosmétiques bio et locales s’est multiplié : Sarmance, Guérande Cosmetics, Letika… Chacune d’entre elles met en avant des propriétés bien différentes. Par exemple, les produits Guérande Cosmetics utilisent des eauxmères [les dernières eaux dans les bassins après la récolte du sel, NDLR] saturées en sels minéraux et oligo-éléments. « Être bio n’est pas forcément un axe de différenciation, c’est plutôt un gage de qualité », résume Sandrine Le Carpentier, responsable marketing et communication chez Guérande Cosmetics.

Une qualité forcément très contrôlée. Chez Nature et Stratégie, les 400 à 500 matières premières utilisées sont systématiquement analysées en arrivant, puis elles sont placées en quarantaine, avant d’être de nouveau analysées pour s’assurer qu’elles ne se sont pas modifiées. « Nous appliquons les directives européennes sur les cosmétiques, les mêmes que les produits conventionnels, et nous suivons en plus le cahier des charges Cosmebio, l’association qui regroupe les professionnels de la cosmétique bio et qui facilite l’identification des produits bio. Nous sommes aussi étroitement contrôlés par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, car le bio reste une niche. Sans compter les tests allergènes ou d’irritation : ce n’est pas parce que c’est naturel que c’est inoffensif », détaille Samuel Gabory. Et si cela peut paraître contraignant, c’est nécessaire pour la santé de la filière et celle des consommateurs. « On ne peut pas faire autrement, et heureusement ! Si on a créé Sarmance, c’est pour avoir une qualité irréprochable des produits. Bien sûr que réaliser tous les tests a un coût, mais on ne peut pas prendre de risques », souligne Jérôme Bretaudeau. Les acteurs de la filière se satisfont de la part grandissante du bio dans nos salles de bains. Et le bio innove toujours plus, car les éléments naturels de notre région ont encore beaucoup à révéler dans les cosmétiques.

Guérande Cosmetics, la dernière-née des cosmétiques bio Guérande Cosmetics arrive sur le marché avec une gamme assez large (quatorze produits, sept pour le corps et autant pour le visage) pour nettoyer, reminéraliser et nourrir la peau. Avant d’en arriver là, il a fallu quatre années de travail. « L’initiative est partie des Salines de Guérande qui souhaitaient se diversifier. Pour s’adapter à cet environnement très particulier, la flore des marais salants a développé des caractéristiques intéressantes d’un point de vue cosmétique », raconte Jean-Louis Marceau, chargé du développement commercial. Les produits Guérande Cosmetics sont présents dans les magasins bio du Grand Ouest, en parapharmacie et sur internet (www.guerande-cosmetics.fr).

50


urbanne


Beauté

Bio, c’est mieux ?

BeAutÉ

EllE cassE

les idées reçues sur les cosmétiques Céline Couteau, maître de conférences des universités à la faculté de pharmacie de Nantes, enseigne la cosmétologie et teste en laboratoire de nombreux cosmétiques. Elle revient sur les discours autour du bio, des parabènes, et des formulations des cosmétiques. Céline Couteau a sorti avec Laurence Coiffard « Le Dictionnaire égoïste des cosmétiques ».

De plus en plus de produits cosmétiques se revendiquent bio. Est-ce qu’on peut avoir confiance en ces produits ? Les produits bio ont un côté séduisant : ils sont souvent produits de manière locale, parfois à partir de fruits, et on part du principe que tout ce qui est bon à manger est bon pour notre peau. Mais je reste sceptique.

perturbateur endocrinien, mais la molécule principale qui compose les parabènes est le 17-bêta-œstradiol, or notre organisme en produit naturellement. Le parabène que l’on retrouve dans les cosmétiques est des milliers, et pour certains, des millions de fois moins œstrogénique que celui que nous produisons naturellement.

Mais le bio limite le nombre d’ingrédients dans ses compositions, et cela ne peut être que bénéfique… C’est vrai, mais souvent ces cosmétiques contiennent de l’alcool, or l’alcool est asséchant et exhausteur de pénétration, ce qui veut dire qu’il favorise la pénétration d’ingrédients toxiques pour les cellules. On y trouve aussi des huiles essentielles, très allergisantes. Beaucoup d’éléments végétaux vont amener leur lot de toxicité et d’effets néfastes.

Vous êtes en train de nous dire qu’il faut abandonner le bio? Non, ce n’est pas ce que je dis. Quelqu’un qui est en bonne santé, qui a trouvé le produit bio qui lui correspond, peut bien sûr continuer de l’utiliser. De manière générale, préférez des cosmétiques aux formulations simples, c’està-dire sans trop d’ingrédients, et évitez les 2 en 1 qui sont, pour la plupart, moins efficaces.

Que dire des parabènes, du phénoxyéthanol ou autres phtalates que l’on retrouve dans les produits conventionnels ? Tous ces produits sont autorisés à faible dose. Prenez les parabènes : contrairement à ce que l’on dit, ce sont des conservateurs sûrs et efficaces. On en parle comme d’un

52

Pour en savoir plus sur les cosmétiques et leurs composants, vous pouvez vous référer au « Dictionnaire égoïste des cosmétiques » de Céline Couteau et Laurence Coiffard, paru chez Edilivre. Les deux universitaires ont également un site internet (regard-sur-les-cosmetiques.fr) sur lequel elles publient des billets coup de gueule ou coup de cœur sur les cosmétiques


UNE BONNE RAISON DE SE FAIRE UNE BEAUTÉ

AU CHÂTEAU DE LA BELLE AU BOIS DORMANT - 10% sur la brochure des soins à la carte

sur présentation de ce magazine à l’accueil de la thalasso (selon disponibilités)

Pornichet - Baie de la Baule | Tél : 02 40 60 80 80 | www.thalasso-tourelles.com urbanne


Beauté

DÉCOUVERTE

BEAUTÉ

UNE DEUXIÈME VIE Pour votre maquillage

Vous avez du maquillage que vous n’utilisez plus ? On ne jette rien ! On recycle, on détourne et on vous explique comment.

On a toutes des trousses à maquillage remplies de fards, de poudres et de rouge en tout genre que l’on a achetés sur un coup de cœur et que l’on n’utilise pas ou plus. « Quand il s’agit de maquillage, on est des acheteuses compulsives, déclare en préambule Samantha, maquilleuse à 50 Nuances de Beauté. Mais souvent ce maquillage se retrouve au fond de notre trousse, car il ne convient pas à notre carnation, ou parce qu’on ne sait pas l’appliquer. Se maquiller doit être ludique, alors n’hésitez pas à le détourner ». Bien sûr, on commence par appliquer un fond de teint. Si on a des cernes à cacher, on peut utiliser un fard à paupières dans une teinte plus douce que le fond de teint. « Un fard à paupières trop rose peut aussi devenir un blush pour rehausser les pommettes et a contrario, un fard à

54

joues peut être utilisé pour travailler la paupière », ajoute Samantha. Vous avez un crayon à lèvres que vous n’utilisez pas ? Il peut servir de rouge à lèvres. « Vous mettez d’abord du baume à lèvres pour accrocher, puis vous appliquez le crayon », conseille Samantha. Vous avez besoin de redessiner vos lèvres ? Utilisez un correcteur anti-couperose. « Comme le vert annule le rouge, il sera parfait à cet effet », explique Samantha. Elle ajoute : « des astuces comme celle-ci, il en existe des centaines ». Et votre maquilleuse saura vous aiguiller. 50 Nuances de Beauté 136 avenue du Général de Gaulle La Pergola, La Baule 02 40 00 10 36


urbanne


Mode

L’homme de L’été

mode

Le vestiaire de Monsieur

56


Jean et pull Saint James chez le Comptoir Marin (99 avenue du GĂŠnĂŠral de Gaulle, La Baule) Chaussures chez Freddy Chaussures (41 avenue Louis Lajarrige, La Baule) Lunettes chez Atout Regard Optique (4 rue du Centre, Le Pouliguen) urbanne


Mode

L’homme de L’été

Veste, chemise, pantalon et chaussures Serge Blanco chez Alter Ego (CC Océanis - 332 route de la côte d’Amour, Saint-Nazaire)

58


Nos Marques Hommes:

Tibet Back to Alaska Tom Taylor FAGUO chaussures Selected Killiwatch 66, Avenue du Général De Gaulle 44380 PORNICHET 02 40 45 00 41

Femmes:

Pako Litto Back to Alaska Tom Taylor Yerse FAGUO

urbanne


Mode

L’homme de L’été

Parka, chemise, pantalon, ceinture et chaussures chez Cotton Wood (66 avenue du Général de Gaulle, Pornichet) Lunettes solaires Marc Jacobs chez La Baule Optique (4 avenue Louis Lajarrige, La Baule)

60


COIFFURE FEMMES ET HOMMES

VLON E R E LIST BA R B I E R! SPÉCIA CE

N O U V EAU E

S PA

Ouvert le lundi de 9h à 18h Du mardi au vendredi de 9h à 19h le samedi de 9h à 17h

Forum des Océanes

52 bvd des Océanides 44380 Pornichet 02 40 61 59 12 • www.atelier-vanessa.fr urbanne


Mode

L’homme de L’été

Pull Saint James chez le Comptoir Marin (99 avenue du Général de Gaulle, La Baule) Lunettes chez Atout Regard Optique (4 rue du Centre, Le Pouliguen)

62


La réunion peut attendre La marée, non Nouveau Volvo V90 Cross Country ECHAPPEZ-VOUS

Volvo V90 Cross Country : Consommation Euromix (L/100km) : 5.1-7.7 - CO2 rejeté (g/km) : 134-176.

V O LV O C A R S . F R

GÉNÉRAL AUTOMOBILE 44 NANTES/ORVAULT

44 SAINT-NAZAIRE

ROND POINT DU CROISY - 9 RUE ÉMILE LEVASSOR

ZAC OCÉANIS - ROUTE DU PETIT LERIOUX

02 40 16 90 60 - www.volvo-nantes.com

02 40 15 10 40 - www.volvo-saintnazaire.com

urbanne


Mode

L’homme de L’été

Veste Manuel Ritz, foulard carré Jacob Cohen, chemise R2 Amsterdam, pantalon Jacob Cohen et tennis Premiata chez Will’s (89 avenue du Général de Gaulle, La Baule)

64


urbanne


Portrait

ELLES FONT BOUGER LA VILE

PORTRAIT

MLLE CABESTAN

La nouvelle grande marque mlle Cabestan a vu le jour le 1er avril. La marque de prêt-àporter, disponible dans seize boutiques de Loire-Atlantique et de Vendée, est née de la fusion de deux enseignes : Paloma et Le Cabestan. Paloma était implantée en ville, tandis que Le Cabestan régnait sur le bord de mer. « Cette double marque portait à confusion, souligne aujourd’hui la Nantaise Sandrine Tauban, la créatrice de ces enseignes. Aujourd’hui, nous voulons continuer à nous développer en créant quinze nouvelles boutiques d’ici à 2022. Pour pouvoir se projeter, il fallait tout remettre à plat », sourit-elle. Avec ce nouveau nom, l’enseigne revendique une mode pour les filles normales. « Il y a de cela dans l’appellation mlle Cabestan, explique Sandrine Tauban. mlle Cabestan est une fille normale, simple, sans chichi. C’est notre collègue de bureau. Notre voisine. Sa singularité paradoxalement, c’est sa normalité. Elle est l’amie sincère et bienveillante. On la connaît ». La collection se veut à l’image de cette demoiselle : gaie et colorée, simple et abordable. Et très made in France. En grandissant, la marque a désormais accès aux stylistes et fabricants parisiens qui lui étaient inaccessibles tant que les volumes commandés étaient trop faibles. Ce sont désormais en moyenne dix nouveautés par semaine qui vont alimenter les magasins, ainsi que des collections capsules. « Nous créons de plus en plus nos modèles sous nos propres marques : Moustik pour les doudounes en duvet d’oie, La Petite Côte pour la gamme vacances, La Baignoire de Sandrine pour les pièces plus mode. Ce qui nous permet de maîtriser la chaîne et de proposer des prix très compétitifs ». L’été prochain, mlle Cabestan va même s’associer à une grande marque de marinières pour continuer de proposer des créations originales et tendance.

www.boutique-lecabestan.fr 66


Votre Galerie d’art, Vous accueille toute l’année aVec 28 artistes eVènementiels - défiscalisation VernissaGes leasinG d’art-concept & déVeloppement culturel

esplanade françois andré / passaGe du royal 44500 la Baule gcp.solmannat@outlook.fr / mavgestion@hotmail.fr / 06 89 34 56 63 / 06 76 28 77 34

Votre Magazine Gratuit Baulois

La Baule

Prochainement disponible près de chez vous...

Le magazine de tout ce qui roule

labauleautomoto.fr

Auto-Moto

urbanne


Dossier

GÉANT(S) DES MERS

DOSSIER

THE BRIDGE La course du siècle

The Bridge, c’est une fête grandiose imaginée par Damien Grimont, le marin touche-àtout. Cent ans après le débarquement américain lors de la Première Guerre mondiale à Saint-Nazaire, le Queen Mary 2, le liner mythique né dans la cité portuaire, va faire la route inverse en affrontant au passage quatre trimarans de la classe Ultime. C’est aussi l’occasion de fêter le jazz et le basket, arrivés sur le Vieux Continent à ce moment-là. Un évènement unique qui largue les amarres le 25 juin, sous le pont de Saint-Nazaire. Embarquement immédiat.

68


« À la base, c’est un projet un peu fou. Mais il prend forme quand on commence à entrevoir les possibilités. Et là, on est entre la folie et l’évidence. Tout s’emboîte et se développe ». Damien Grimont, marin et inventeur du Record SNSM et de la Solidaire du Chocolat, le sait par expérience, l’ordre est précédé par le chaos. The Bridge, c’est une poupée russe : faire revenir le Queen Mary 2 à Saint-Nazaire, le confronter aux trimarans les plus rapides du monde, le temps d’une transatlantique commémorant le centenaire du débarquement américain qui a permis d’achever la Première Guerre mondiale... Une arrivée américaine qui correspond à celle du jazz en Europe, et à celle du basket. Tout est logique, sensé. Tout s’emboîte. « Je revendique le fait d’avoir rêvé de ça, et d’avoir ensuite tout fait pour réaliser ce rêve. Mais pour réaliser ses rêves, il faut l’ouverture, le partage avec des associations, des collectivités, des sportifs, des musiciens, des jeunes, des vieux, des entreprises qui peuvent interagir dans la construction de l’évènement, chacun à son niveau ». Aujourd’hui, cent vingt entreprises embarquent littéralement dans cette aventure pour un temps d’échanges et de rencontres, hors réseaux, au milieu de l’océan. Trentesix pays sont engagés dans le Championnat du Monde de Basket 3x3, organisé en même temps à Nantes, une compétition parrainée par le plus américain des Français, Tony Parker. Paul Lay, la nouvelle star du piano jazz, répond également présent, tout comme Natalie Dessay, la cantatrice passée de l’opéra à l’univers des tableaux de Hopper, entre jazz et comédie musicale, avec son album « Pictures of America ». C’est donc « une fête extraordinaire », comme l’a rêvée Damien Grimont. Pour Saint-Nazaire, la fête sera sans doute encore plus forte. « C’est la première fois que le Queen Mary 2 revient dans la ville qui l’a vu naître », note Jean-Marie Biette, secrétaire de The Bridge et

responsable du Pôle Mer au sein du groupe OuestFrance. « Généralement, quand un bateau est parti, il ne revient pas. Compte tenu de ce qu’a vécu Saint-Nazaire avec le drame de l’effondrement de la passerelle (seize personnes venues visiter le paquebot avant sa livraison étaient décédées lors de cet accident, en 2003, NDLR), c’est formidable que la ville s’empare à nouveau de ce bateau, qu’elle lui fasse la fête comme elle n’a pas pu le faire au moment où elle était en deuil. Aujourd’hui, dans le monde entier, ce bateau est une légende. Il est d’une beauté incroyable. C’est un liner, plus beau presque que ses prédécesseurs. Le faire revenir, c’est un évènement : tout le monde veut voir le Queen Mary 2 ». Il va affronter sur 3 152 milles (5 837 km), jusqu’à New York, François Gabart, Francis Joyon, Yves Le Blévec et Thomas Coville, les skippers des trimarans de la nouvelles classe Ultime, les navires à voiles les plus rapides du monde. « C’est un symbole très fort, cent ans après le débarquement des Américains en Europe, de jouer le match retour, quelque part, et d’aller aux ÉtatsUnis », s’enthousiasme François Gabart, vainqueur du Vendée Globe 2012. Cette course, les marins savent qu’ils ont une chance sur dix de l’emporter face au Queen Mary 2. Tout dépendra d’une météo toujours très complexe en été dans l’Atlantique Nord. « Ces bateauxlà peuvent choisir leur météo. Ils vont tellement vite que ce sont eux qui choisiront leur terrain de jeu, pointe le secrétaire de The Bridge. Ce sera passionnant, une partie d’échecs. S’ils parviennent à effectuer le parcours en ligne droite, ils battent le QM2 ». Tous les ingrédients sont là pour un évènement exceptionnel. Ensuite ? « Qu’est-ce que The Bridge va devenir, je n’en sais rien, sourit Damien Grimont. Mais avec toutes les énergies qui ont été rassemblées, je pense que c’est un arbre qui ne demande qu’à grandir ».

urbanne


Dossier

GéaNT(s) dEs mERs

INTERVIEW

Thomas Coville Au bout de l’exploit !

Un soir de Noël, Thomas Coville est allé au bout de son rêve. Il a battu le record du tour du monde à la voile en solitaire en 49 jours, 3 heures et 7 minutes. C’est huit jours de moins que Francis Joyon, le précédent détenteur de ce graal du solitaire. Pour battre ce record, Thomas Coville, le marin de la Trinité-sur-Mer, aura mis dix ans et trois tentatives. Nous avons rencontré cet homme qui est allé au bout de lui-même pour chercher ce record, et qui est aujourd’hui prêt à se lancer dans de nouveaux défis. « The Bridge » n’est que le premier d’entre eux. Le 25 décembre dernier, vous avez battu le record du tour du monde en solitaire. Que vous reste-t-il aujourd’hui de cette performance ? Je m’aperçois que ça a dépassé le cadre de ce que moi je tentais. Je suis un athlète, je suis un technicien, et quand je suis parti sur ce projet, c’était pour être le plus rapide autour de la planète. C’était un défi sportif. Mais aujourd’hui, quand les gens m’interpellent, je m’aperçois que 85% d’entre eux ne sont pas des passionnés de voile. Ce qui les a touchés, c’est cette histoire du mec qui tombe et qui se relève. C’est ça qui a résonné chez eux, qui a changé leur vision du sport ou d’un sport, et j’avoue que ça me plaît, que ça donne un sens plus large à ce record. Cela veut dire que l’on vous parle du parcours pour battre ce record, autant que de l’exploit ? Voilà. Et très clairement, quelque chose qui me touche aussi beaucoup, c’est que j’ai mis dix ans à battre ce record. Ça fait dix-sept ans que je suis avec Sodebo. Les gens se disent que derrière ce succès, parce que ça a été long et fastidieux, il y a forcément des belles personnes, un sponsor qui y a cru jusqu’au bout. Ça rayonne aussi sur l’aspect collectif : un projet fou de tout un groupe, qui y croyait depuis longtemps. 70


urbanne


Dossier

Géant(s) des mers

Ce jour de Noël, quand vous franchissez la ligne, votre épouse et votre fils sont à Brest, à quelques kilomètres. Tout le monde est en larmes... C’est un Noël dont ils se souviendront toute leur vie. Mon fils a 12 ans. Il est né avec ce record. Il a souvent vu son papa rentrer avec les bottes lourdes de ne pas avoir réussi. Et aujourd’hui, comment réagit votre famille ? Pour eux, je pense que ça a été une délivrance de savoir que mon retour à la maison ne serait pas synonyme d’une ambiance lourde et difficile à gérer. Quand tu vois ton mari, ton père, ton fils, ton frère au fond du trou, il faut l’aider à remonter, à se reconstruire et l’énergie part de loin, du fond de leur bide à eux. Je ne sais pas si ma femme aurait eu l’énergie de m’aider une nouvelle fois. D’ailleurs, pour ce record, on avait changé notre manière de fonctionner ensemble. Une femme de marin, c’est d’abord ta copine, ça devient ta femme, la mère de tes enfants, et puis ça devient ton coach. Nous avons arrêté d’avoir cette relation-là, nous avons changé notre manière de fonctionner ensemble. Pour autant, elle a vécu dix ans à m’aider mentalement. Et vos enfants, comment ont-ils vécu ce record ? Pour Elliott, il y a un sentiment de fierté, celui du papa qui rentre et qui a enfin « marché ». Avant que ça réussisse, ce n’était pas simple à son échelle de petit garçon, qui voit son père échouer, et qui ne peut rien y faire. Ma fille de 16 ans, je pense qu’elle l’a pris différemment. Tu as beau lui expliquer qu’il faut croire en ses rêves, tant que tu ne l’as pas fait, ta parole n’est pas très crédible. Maintenant, elle sait qu’elle peut me faire confiance et s’approprier cette notion. C’est très agréable et fort pour moi. Aujourd’hui, vous abordez la suite de votre carrière avec plus de légèreté ? J’ai toujours envie d’être marin et de tourner autour de la planète, mais effectivement, j’ai envie de le faire sans poids sur les épaules. Aujourd’hui, si je devais changer quelque chose, ce serait ça, faire les choses avec plus de légèreté.

72

Vous allez participer à « The Bridge », qu’estce qui vous intéresse dans cette course ? Pour moi, « The Bridge », c’est une ouverture. Il faut qu’on ose organiser des courses avec des concepts nouveaux. C’est ça qui va permettre de « nourrir » notre sport. Il faut qu’on évolue. Se battre contre le Queen Mary 2, c’est un beau challenge... Sportivement, c’est sûr. Même si ce sera dur de battre un navire qui fonce tout droit alors que nous devrons aller chercher le vent. Mais le fait de faire une course contre un paquebot qui va embarquer des gens, ça va forcément faire travailler l’imaginaire du grand public. Le fait d’avoir des journalistes et des passagers dans un stade flottant, qui pourront vivre la course encore plus près, vivre encore un peu plus ce que l’on ressent, c’est un truc de fou ! Vous construisez aujourd’hui, avec le soutien de Sodebo, un nouveau trimaran pour participer au Tour du monde des Ultim à Brest, en 2019. Il sera comment, ce navire ? Ce que je peux vous dire, c’est que le fait d’aborder les choses avec plus de légèreté aujourd’hui m’autorise à vraiment envisager un bateau très innovant. Ce sentiment de légèreté, il va aboutir dans les faits. Ce n’est pas qu’une vue de l’esprit. La question qui se pose, c’est « est-ce que je veux être devant ? ». La réponse est oui. Il ne faut pas être dans la retenue.


urbanne


Interview

TENDANCES

INTERVIEW

727SailbagS

la mode marine Voit grand à Lorient Sacs, pochettes, objets de déco intérieure et vêtements... En quelques années, la marque née à Lorient a connu un essor impressionnant, en développant le concept imaginé par Anna Beyou, Jean-Baptiste Roger et Erwann Goullin : donner une seconde vie aux voiles de bateaux. Leurs produits ont connu le sel, le soleil et l’aventure. Chacun est unique. 727Sailbags vient de s’installer dans de nouveaux locaux de 1 400 m² à Lorient, dans la Cité de la Voile. Un atelier qui se visite, afin de permettre au public de mieux comprendre comment naissent les produits. Visite privilégiée avec Erwann Goullin, le PDG de l’entreprise.

Votre marque a réussi à s’imposer en quelques années, quels sont les ingrédients du succès ? Nous sommes la plus grosse boîte au niveau mondial dans cette niche. C’est important pour nous, ça montre qu’en France, tout n’est pas sur le déclin, il y aussi des entreprises qui se développent et qui vont bien. C’est clairement une marque qui s’est installée. Le concept est dans l’air du temps et porteur de valeurs très fortes. Il y a une recherche de sens aujourd’hui dans la société occidentale, une recherche de vraies valeurs face à la mondialisation. C’est pour ça que des marques comme le Slip Français, Faguo - qui plante un arbre pour chaque produit acheté -, ou 727 fonctionnent. C’est parce que vous véhiculez des valeurs positives ? Oui, nous préservons la nature en recyclant les voiles de bateau. Mais nous racontons aussi des histoires qui font rêver. Depuis la crise, on a besoin

74


de s’évader. Et puis nous produisons une grande partie de la bagagerie et de la déco en France, à Lorient. Nous sommes loin de l’Asie, même si nous devons y avoir recours pour rester dans la course. Le côté écologique est très important ? Oui. Mais il ne fait pas tout. Si nos produits n’étaient pas beaux, malgré toutes ces valeurs, ils ne marcheraient pas. C’est une somme de détails. Par exemple, pour chaque produit, il y a une fiche d’identification avec l’histoire de la voile, tout le parcours du bateau et les pointsclés de l’objet. C’est cet ensemble qui va charmer le client et qui fait de chaque produit un produit unique. Vous vous installez dans de nouveaux locaux, au cœur de la Cité de la Voile à Lorient. Ces locaux vont être ouverts au public. Pourquoi ce choix ? Pour mettre en avant ce savoir-faire unique, ici, dans la Cité de la Voile. Cela va nous permettre de faire découvrir nos collections, de faire visiter nos ateliers. Nous allons montrer à nos clients comment on redonne vie à ces anciennes voiles, qui ne se retrouvent plus à la décharge publique. Ouvrir ses ateliers, c’est aussi dire que l’on a rien à cacher... C’est évident. On entend dire encore, de temps en temps, que nous ne recyclons pas les voiles, et que nous utilisons des voiles neuves, ce qui est évidemment totalement faux. Aujourd’hui, nous avons 137 000 m² de voiles usagées en stock. On en collecte environ 50 000 m² par an, et on en recycle 15 000. De toute façon, ce serait un non-sens de faire de la voile neuve, ça irait à l’encontre de notre passion, des histoires que nous racontons : c’est l’unicité, la singularité du produit qui charme. Il a sa propre histoire, son vécu. Vous lancez aussi une application totalement inédite, qui va permettre de faire de la « réalité augmentée » en partant de vos produits. Comment ça marche ? Avec notre application 727Sailbags, il suffit d’approcher son smartphone d’un de nos produits pour qu’une vidéo du bateau qui a fourni la voile dans laquelle est taillé le produit apparaisse. Nous sommes les premiers à faire ça.

Dans vos ateliers, on va également pouvoir faire faire « son » sac en live, ou presque… Oui, à la fin de la visite, une couturière réalise une démonstration et pourra donc fabriquer en live le sac suivant les désirs de la visiteuse ou du visiteur. On peut repartir avec ou l’obtenir très rapidement, suivant le temps demandé pour cette fabrication. Le champ de développement de votre activité est-il infini ? Oui. Nous avons même lancé une ligne de textile en recyclant les spis dont on ne savait pas quoi faire, ou des abatjours avec des voiles techniques. Le champ d’application est très important. D’ailleurs, la créativité est telle, chez nous, qu’il faut la brider un peu : nous avons par exemple développé des guêtres pour des bottes de pluie. C’était une bonne idée, mais le marché, derrière, n’était pas évident. Aujourd’hui, 727 se vend dans le monde entier, comment avez-vous réussi à vous imposer à l’international ? Il n’y avait pas vraiment de marque chic dans l’univers du yachting et de la voile. Avec nos sacs de plage en voile recyclée, nous avons une légitimité absolue. Ce dont on rêve le soir, c’est d’être présent dans tous les ports et sur toutes les plages du monde, d’y voir une femme avec un de nos sacs au poignet ou un homme avec l’un de nos polos. Aujourd’hui, je crois que l’on crée vraiment quelque chose. Nous sommes en train de croître, nos plus gros marchés à l’international sont désormais les USA et l’Allemagne. Qu’est-ce qui séduit à l’étranger ? La France est le premier maroquinier du monde, et dans le même temps, nos courses à la voile, comme le Vendée Globe ou la Route du Rhum, sont connues de toute la planète. Notre marque s’inscrit dans tout cela : la folie française en voile, la notoriété du pays en tant que maroquinier, et le savoir-faire qui nous est propre. Du coup, à New York ou à Hambourg, quand on raconte que nos sacs sont faits en Bretagne avec de la voile recyclée, le respect est immédiat. La marque a une légitimité très forte.

www.727sailbags.com urbanne


Mode

PrintemPs

mODe

Le maiLLot À fleur(s) de peau

Maillot une pièce chez Jardin de Femme (317 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, La Baule)

76


Merci au Château des Tourelles Pornichet - Baie de La Baule d’avoir accepté de nous accueillir pour notre shooting.

Maillot deux pièces chez Jardin de Femme (317 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, La Baule)

urbanne


Mode

PrintemPs

Maillot une pièce chez Soizic lingerie (59 avenue Albert de Mun, Saint-Nazaire)

78


Maillot une pièce chez Sugar (9 quai Jules Sandeau, Le Pouliguen)

urbanne


Mode

PrintemPs

Jupe longue sortie de bain chez Sugar (9 quai Jules Sandeau, Le Pouliguen)

80


urbanne


Urbanne

JOURNÉE DE RÊVE

TEST

JOURNÉE ÉMOTION pour Sandrine et Alice

Une journée entière à se faire chouchouter au Château des Tourelles, à Pornichet. C’est la promesse que nous avions faite à Sandrine et Alice, deux « fans » d’Urbanne. Le programme : soins thalasso dans des suites individuelles, repas vue sur mer et après-midi dans l’espace Spa marin. Une journée chargée (!) que nous vous proposons de découvrir.

« Ici, notre souhait, c’est que les gens se sentent à l’aise, aussi bien quand ils viennent juste prendre un café face à la mer, que lors d’un séjour ou d’un programme de thalasso à la semaine. Chez nous, la porte est ouverte et nous sommes fiers de montrer à nos clients ce qui se passe. Nous œuvrons au quotidien pour être accessibles et ce qui est formidable, c’est que nous sommes en train d’y parvenir ». Christophe Gleizes - Directeur commercial

Alice

GÉRALDINE HAVET RESPONSABLE DE LA THALASSO « Le pari, ici, est de conjuguer toute la technicité de la thalasso avec l’univers et le cocooning du Spa. C’est pour ça que nous avons créé les suites. Ces espaces - que l’on peut partager à deux - font que l’on est intégralement pris en charge dans le même endroit et par la même thalassothérapeute. Nous avons proposé à Sandrine et Alice de vivre la journée « Émotion ». Elle comprend une application d’algues dans le hammam, pour un effet détoxifiant et reminéralisant en fonction de l’algue choisie, puis un gommage marin ou un modelage. On termine par un bain marin polysensoriel à l’eau de mer. Avec ses deux cent cinquante jets massants, l’apport en oligo-éléments est décuplé : ce bain correspond à une baignade de douze heures dans l’océan. Avant ou après ces soins, l’accès à l’Espace Hydromarin, son sauna, son hammam et sa salle de fitness, est libre tout au long de la journée ». 82

« On a vraiment le sentiment de passer un moment privilégié dans la suite. C’est d’ailleurs un moment que l’on peut partager avec son conjoint ou une amie. C’est très agréable de ne pas avoir à bouger pour passer d’un soin à l’autre, c’est beaucoup plus intime et on a vraiment la sensation de ne se concentrer que sur soi. Après enveloppement d’algues et le hammam, je retiens le massage, avec un jet puissant mais assez doux, et surtout le massage du cuir chevelu pendant le bain polysensoriel. Je me sens vraiment détendue. C’était génial ! C’est un cadeau à faire ou à se faire ».

Sandrine

« C’est un moment de détente et de zenitude, à l’image du lieu, d’ailleurs. Au-delà même de l’ambiance, ce qui est très agréable, comme le relevait Alice, c’est ce côté « cocon » offert par la suite. On n’a pas à s’habiller et se déshabiller : on est dans l’intimité la plus totale avec sa thalassothérapeute. On est chouchouté, on se sent vraiment V.I.P ! Je trouve que le mix entre soins et détente est très bien dosé. Je retiens l’enveloppement d’algues : on sent que les oligo-éléments stimulent la peau. J’ai adoré également le petit hammam individuel où l’on peut s’allonger. Je me sens détendue et vidée de toute mauvaise énergie ».


LioneL Moreau Directeur De La restauration « Dans notre restaurant, nous nous adressons à tout le monde : des curistes de la thalasso à une clientèle de loisirs qui vient se faire plaisir dans un restaurant de bord de mer ouvert à tous. Nous proposons différents menus, dont le menu du jour classique et accessible, avec un plat et un café -très- gourmand, que nous avons fait découvrir à Sandrine et Alice. Aux côtés d’une cuisine bistronomique, un menu bien-être - à moins de cinq cents calories mis au point par le chef et notre diététicienne, est également proposé. Nous travaillons énormément avec les producteurs de la région, c’est pour ça que nous avons demandé le titre de « Maître Restaurateur », qui met en avant cette cuisine locale faite maison ».

Sandrine

« C’est une très bonne idée d’associer ce repas à la journée de soins. On peut prendre son temps face à la mer, c’est très agréable. Je dirais même que c’est une vraie chance. Le risotto aux crevettes est très fin, consistant juste ce qu’il faut pour ne pas perdre les bénéfices du soin, et surtout pour apprécier le café très très gourmand. Le dessert, plein de goûts, est loin de nous laisser sur notre faim ! ».

Alice

« C’est vrai que le cadre est idéal pour prolonger un moment de détente. On reste dans un côté cocooning. Sandrine a tout dit sur le repas, mais au-delà du cadre, j’ai remarqué que le personnel est aux petits soins jusqu’au bout. Tout le monde ici est très souriant et j’y suis très sensible. Quand on vient se faire plaisir, c’est très important de partager ce moment avec des gens qui ont l’air heureux d’être là ».

Château des Tourelles

Pornichet- Baie de La Baule Tel. 02 40 60 80 80 www.thalasso-tourelles.com

urbanne


Lifestyle

Tendance

culTure

Moov Gallery

Moov Gallery, l’art au plus près de chez soi Rencontrer l’art d’aujourd’hui, c’est la proposition internationale de Moov Gallery sur Internet. Un lieu de rencontre physique au cœur de Vannes fait dorénavant le lien entre artistes et grand public, pour le bonheur des créateurs et des amateurs d’art vrai.

Lancé il y a cinq ans à Bruxelles, en Belgique, à l’initiative d’artistes en recherche d’un moyen d’exposition partagé, Moov Gallery s’est développé sur Internet avec succès. Des peintres, sculpteurs, photographes y ont trouvé une vitrine d’un art contemporain au-delà des étiquettes. Pour répondre au souhait de contact concret de certains amateurs d’art, des galeries ont donc été ouvertes dans des villes emblématiques comme Lisbonne ou Pont-Aven, plus près de nous. Dorénavant, c’est Vannes qui bénéficie de cette ouverture d’esprit. Au 5 rue des Vierges, dans le cœur historique, trois

84

étages sur 300 m² accueillent les œuvres de vingt artistes, en tous domaines et origines. Qu’ils soient Français, Portugais, Belges, Hollandais, Canadiens, Espagnols ou Brésiliens, tous ont une vision personnelle du monde qui les entoure à montrer. « Nous sommes des artistes vivants, et plusieurs d’entre nous sont présents au quotidien à Vannes, pour échanger avec le public, explique Loïc Kerzon, l’un des créateurs exposés. Nous sommes une galerie d’artistes faite par des artistes, c’est la différence avec d’autres lieux d’exposition ».


Amour ou placement

Tous les mois, les expositions évoluent pour promouvoir de nouvelles propositions, de la peinture marine à la photo, en passant par l’abstrait ou la sculpture concrète. « La volonté est d’amener l’art contemporain dans des villes où il pouvait être absent, poursuit Nox. Nous donnons leur chance à de jeunes artistes, mais via des experts, les œuvres sont toutes cotées. Les facilités de paiement permettent de ne pas résister à un coup de cœur ». Évaluées de 500 à 20 000 euros, les œuvres permettent à beaucoup d’investir par amour de l’art, ou volonté de placement. Deux experts basés à Bruxelles étudient au quotidien les propositions de nouveaux créateurs, dont les œuvres seront soumises au vote du public sur Internet avant d’être validées à la vente. « Avant tout, nous sommes une galerie de partage à échelle humaine. Et ce n’est pas un hasard si nous accueillons nombre de créatrices, sous la direction à Vannes de deux femmes, Emmanuelle et Isabelle ». Le site internet et la galerie de Vannes se veulent complémentaires pour un impact et une rencontre démultipliée entre artistes et grand public.

Moov Gallery 5 rue des Vierges, Vannes 09 84 25 92 19 www.moovgallery.eu urbanne


Culture

86

DĂŠcouverte


Culture

Musée Boesch L’art vivant de la baie

La villa, implantée sur la plage à deux pas la mairie du Pouliguen, embrasse toute la baie de La Baule. Elle a su conserver son âme, depuis qu’elle a été entièrement transformée en musée, pour suivre les dernières volontés de Bernard Boesch, architecte et artiste peintre. Avec son épouse, il a décidé de léguer villa et argent à la ville de La Baule, avec la condition expresse de faire de cet endroit un lieu de culture. Le personnage est intriguant. Architecte, il a participé à la reconstruction après les ravages de la Seconde Guerre mondiale. Peintre, il a été influencé par ses rencontres avec Raoul Dufy et Bernard Buffet. Il passe du fauvisme à la représentation de la nature, aux compositions méditées. Il exposera un temps, notamment à la galerie Daunou. Puis plus rien.

urbanne


Culture

Découverte

Le peintre continuera son travail toute sa vie durant, mais il conservera toutes ses toiles. Mille trois cents œuvres sont aujourd’hui abritées dans les réserves du musée. Un trésor. Mais si ce lieu reste attaché à son ancien propriétaire et montre régulièrement le travail de Bernard Boesch, il n’en est pas le seul habitant. « C’est un lieu qu’il a destiné aux artistes, et on applique à la lettre ce qu’il avait stipulé, explique Philipe Larue, le conservateur. Il y a une exposition nouvelle tous les trois mois. Rien n’est figé ici ». De l’autre côté de la rue, une seconde maison accueille des artistes en résidence pendant plusieurs mois. Après l’équatorienne Isabel Espinoza, le musée Bernard Boesch va accueillir Negareh Ayat, une artiste iranienne contemporaine. Cet été, les salles du musée seront consacrées au photographe Jacques Henri Lartigue et aux cinq séjours qu’il effectua à La Baule, entre 1913 et 1969. Un trésor de photographies inédites. Exactement ce qu’aurait souhaité Bernard Boesch.

88

Musée Bernard Boesch 35 rue François Bougouin, Le Pouliguen 02 40 01 53 08


Be différent, be Barrière. RITUEL RELAXATION 99€*

1 BAIN EAUX DES LAGONS - 1 MASSAGE L’ACCÈS LIBRE AU ROYAL HEALTH CLUB (PISCINES, SAUNAS, HAMMAMS, JACUZZI) Renseignements et réservations au 02 40 11 99 99

Soyez transformé, soyez Barrière. *Valable jusqu’au 31 octobre 2017. Groupe Barrière SAS au capital de 1 215 144,68 euros. R.C.S. Paris : 320 050 859 - © Laurent Fau / Fabrice Rambert.

TABLES - CHAISES - CANAPÉS

A table !

TAPIS - TISSUS - RIDEAUX TAPISSERIE - PATINES PEINTES RESTAURATION DE MEUBLES PEINTURES - LUMINAIRES

Venez découvrir nos nouvelles collections Plateaux bois Tables céramique

176, Route de Vannes,

265, Avenue de Lattre de

44700 Nantes-Orvault

Tassigny, 44500 La Baule

02 40 59 33 53

02 40 60 44 74

urbanne


Dossier Quartier

BONNES ADRESSES

QUARTIER

LE POULIGUEN

Vie de quartier à la mer

Casa Cosy

Serge Bellavary Le Plaisir Dit Vin

Les Voiles

Le Pralin

Atout regard Sugar

Même pas Cap !

90


Pascale et Florent Tempion viennent tout juste de reprendre ce lieu, qui est certainement l’un des plus charmants du Pouliguen. L’établissement de 7 chambres et 1 appartement pour 4 personnes est depuis toujours largement ouvert sur la ville, grâce à la boutique où l’on adore venir chiner quelques pièces de déco et d’art de la table, ou craquer devant les jolies pièces signées Zag Bijoux. C’est aussi une jolie épicerie fine pour les becs salés et sucrés, qui offre des produits de chez Armorine, L’Épicurien, Arcady’s ou Groix et Nature. Les propriétaires, également artistes, vont proposer leurs créations personnelles en acier, bois ou papier. Un bon moment que l’on peut terminer sur la terrasse fleurie, en dégustant un thé du Palais des Thés, accompagné de macarons et de pâtisseries maison.

Atout Regard Une professionnelle au service de la vue Les plus jolis modèles Kenzo, Calvin Klein ou Chloé sont présents aux côtés de lunettes de créateurs, comme Vinyl Factory et WooW, dans ce grand magasin d’optique situé juste à côté du marché. Les fashionistas ont toutes les raisons du monde de venir. Mais ici, avant toute chose, on pense à votre vue, à s’adapter aux besoins de chacun. « Je suis opticienne diplômée, sourit Stéphanie Monfort. Je m’attache avant tout au confort visuel, à être à l’écoute et attentive aux besoins de mes clients pour les conseiller au mieux ». Ce professionnalisme, on le retrouve ici à chaque étape. « Une monture solaire n’est pas qu’un accessoire, ce qui est important, c’est la protection qu’elle offre et qu’elle soit véritablement adaptée à l’utilisation que l’on en a », explique l’opticienne. Ici, on prend le temps de poser les bonnes questions, et évidemment d’y répondre. Un regard professionnel rafraîchissant - et sécurisant - sur l’optique.

2 rue du Croisic - 02 40 42 30 65 / 07 62 80 17 93 Ouvert à l’année, 7j/7 d’avril à septembre www.casacosy.fr

4 rue du Centre - 02 40 53 45 75 Du mardi au samedi : 9h30-12h 30 / 14h30-19h. Dimanche : 10h-12h30 (d’avril à mi-septembre)

Le Plaisir Dit Vin Caviste d’expérience

Serge Bellavary FLEURISTE Une enseigne qui cultive la passion, la qualité, la créativité

On trouve 400 références de vins dans la belle échoppe de Lionel Chopard. « Chacun des vins présents ici, je les ai goûtés et je les ai aimés », explique celui qui est caviste depuis 15 ans. Ici, on ne parle pas de manière technique, on parle du vin comme on l’aime et on trouve bouteille à sa mesure, quel que soit le prix (qui peut commencer à 4 euros). Originalité : il propose directement dans son magasin des accords mets-vin sur des étiquettes, en fonction des produits de saison. Lionel Chopard est un spécialiste de la Bourgogne, dont il est originaire. Une connaissance directe des vignerons qui lui permet de proposer ici des vins introuvables ailleurs. Pour cette sixième saison, il développe un rayon épicerie fine pour accompagner ses breuvages, comme de la charcuterie ibérique, des fromages ou des pâtés et saucissons de producteurs locaux et bio.

27 rue du Général Leclerc - 09 82 46 18 47 / 06 62 85 37 83 Du mardi au jeudi : 9h30-12h30 / 16h/19h. Vendredi et samedi : 9h30-13h / 16h-19h30. Dimanche : 10h-13h. Et tous les jours en été : 9h30-13h / 16h-20h - www.le-plaisir-dit-vin.fr

Serge Bellavary est un amoureux des fleurs, artisan confirmé. Comme tous les amoureux, il chérit ses produits, fleurs de saison provenant de notre région et de plus loin, plantes vertes et fleuries toujours habillées de leur cache-pot. Ici, vous ne trouver pas de chambre froide, les fleurs sont toujours fraîches et de qualité. Vous pouvez trouver des bouquets déjà confectionnés ou nous demander de réaliser votre création, qu’elle soit pour un évènement heureux ou plus triste. Vous y découvrirez toute une gamme de fleurs blanches et d’un joli camaieu de pastel doux et fort. Dans notre joli boutique qui oscille entre le style loft et baroque, nos fleurs, plantes et espace décoration éclatent sur des murs gris. Sans oublier bien sur, les plantes pour agrémenter votre jardin.

31 rue du Général Leclerc - Tel. 09 82 46 49 43 Du mardi au samedi 9h30 - 19h30 - Le dimanche 9h30 - 13h00 Ouvert le lundi: en juillet et août - www.sergebellavaryfleuriste.fr urbanne

Pouliguen

Casa Cosy L’hôtel concept store


Pouliguen

Dossier Quartier

Bonnes adresses

Le Pralin Le meilleur du chocolat !

Sugar La mode colorée

Attention, gourmets, préparez-vous ! Cette boutique recèle de trésors de gourmandise. Le Pralin choisit les plus grandes maisons de chocolaterie françaises pour le plaisir des papilles. On trouve évidemment les chocolats de chez Cluizel ou Caraque d’or, des chocolats fins à la fleur de sel, au caramel fondant, des chocolats pure plantation ou des ganaches et pralinés exquis. Pour les plus gourmands, ils se déclinent même en généreuses bouchées. Mais la gourmandise, ici, ce sont aussi les dragées, les nougats de chez Soubeyran, les pâtes de fruits Doucet. 52 thés sélectionnés par la Compagnie Coloniale sont également à découvrir. Pour les becs salés, une jolie sélection de terrines très originales à tartiner. Fabriquées tout près de Nantes, on trouve aussi bien du pâté de campagne aux pommes caramélisées que des terrines de daurade ou de bulots façon aïoli.

J’adore entrer dans cette jolie boutique située juste sur le port et tout près du marché. Valérie, la gérante, est toujours de bon conseil. « Mon but est de mettre la femme en valeur, explique-t-elle d’emblée, j’aime qu’elle ressorte en se sentant bien dans sa peau et que ça se voie ». Depuis 1979, Sugar maintient ses ateliers et son savoir faire à Marseille. La marque propose une mode à la fois tendance et intemporelle, permettant de construire sa garde robe d’année en année. Les matières premières telles que, coton, lin ou soie, sont rigoureusement sélectionnées pour leur qualité. Qui plus est, le fait que la marque possède sa propre teinturerie, permet d’obtenir une palette de couleurs aux nuances exceptionnelles. Les roses, jaune et rouge qui marquent la saison éclatent tout particulièrement. La boutique qui habille du 34 au 46, propose également une sélection très pointue de maillots de bain. Dernière chose - et non des moindres - Sugar offre un service de retouches gratuites, hors soldes & promotions pour que ses tenues tombent parfaitement. De plus, un nouveau point de vente ouvre à la Baule, Passage du Royal ( RDC) , à partir du 1er juillet.

14 Grande Rue - 02 40 62 28 78 Ouvert tous les jours de 10h à 13h et de 14h30 à 19h30

Même pas Cap ! Boutique pour enfants actifs Enfin une jolie boutique pour enfants au Pouliguen ! À deux pas du marché, le lieu attire l’œil immédiatement. Il est consacré aux enfants de 2 à 14 ans, mais une mini-collection s’adresse également aux bébés. À droite les garçons, à gauche les filles. Audrey Chavenas, la créatrice du lieu, a soigneusement sélectionné des modèles originaux et qu’on ne trouve qu’ici. « Ce sont des vêtements pratiques et confortables pour les enfants d’ici, sourit-elle. Des enfants qui vont dehors, qui jouent, qui vont à la plage... Ils sont en coton stretch, des pièces faciles à vivre, dans une gamme de prix abordables ». La boutique propose également, évidemment, des pièces plus classiques et habillées pour participer aux réjouissances de l’été. Pour les petits garçons, on peut vite craquer pour une petite chemise à carreaux et à manches courtes, ou un polo de rugby impeccable. Chez les filles, on oscille entre le pull rayé façon marin, la jupe ou la robe à fleurs sans chichi ou même... un petit tutu rose !

10 rue du Centre - 09 81 25 48 94 Facebook : Même pas Cap

92

9 quai Jules Sandeau - 02 40 42 12 70 Ouvert de 10h00 à 13h00 & de 15h à 19h30 Fermeture hebdomadaire le mardi Ouvert 7/7 en période de congés scolaires

Les Voiles La déco venue de la mer

Ce magasin, c’est une petite maison bleue ouverte sur la ville... et sur l’océan. À l’intérieur, tout est axé sur la voile et la mer. La propriétaire a été conquise par les sacs en voile de bateau, elle en a fait le fil conducteur de sa boutique. La toile à voile détournée, on la retrouve sur les abat-jours, en guise de toile sur une chilienne ou sous forme de pouf. Ces créations signées Vent de Voyage et Vausselia ou Voilensac, s’accordent à merveille avec les sacs étanches joliment colorés Guy Cotten et les tableaux-photo signés Plisson. Jolie découverte également : les coussins en lin fabriqués à La Baule, et les plateaux fièrement siglés « Le Pouliguen ». De quoi décorer sa maison ou ramener un petit morceau de bord de mer chez soi.

3 rue de Mauperthuis (face à la Poste) - 09 80 94 96 61 Ouvert toute l’année. Fermé le dimanche après-midi en été www.facebook.com/galerielesvoiles - Facebook : Les Voiles


urbanne


Miam

94

c’est de saison


MIAM

L’ARAIGNÉE de mer

Le printemps, c’est la période idéale pour déguster ce crabe au look très particulier. C’est en effet pendant cette saison qu’il remonte des abysses pour se reproduire près des côtes. C’est donc fatalement (pour elles) maintenant que les filets et les casiers se remplissent. La France est d’ailleurs le premier pays « pêcheur » d’araignées de mer, avec 5000 tonnes remontées chaque année d’une espèce que l’on trouve en Atlantique, de l’Irlande à la Mauritanie. Une espèce qui n’est d’ailleurs pas en danger et que l’on peut donc consommer sans arrière-pensées. Pour savoir si l’on s’apprête à acheter monsieur ou madame Araignée (leurs goûts sont différents), il suffit de retourner la bête. Si l’abdomen, qui est replié sur le ventre, est étroit et pointu, il s’agit d’un mâle. Large et arrondi, c’est une femelle. Les mâles adultes ont aussi de très longues pinces qui permettent de ne pas les confondre. L’araignée doit peser au moins 500 grammes et avoir une carapace de 12 cm de diamètre pour être vendue. Pour la choisir sur l’étal, c’est comme pour un melon : plus elle est lourde par rapport à sa taille, plus elle est pleine. Il faut absolument l’acheter vivante. Elle peut néanmoins se conserver 24 heures, entourée d’un linge humide, dans le bas du frigo. Quant à la cuisson, c’est un peu l’étape barbare du projet : il faut la plonger vivante dans l’eau bouillante. Et même bien lui appuyer dessus pour qu’elle cuise vite. Comptez 25 minutes à ébullition et hotte aspirante à fond. Il est conseillé de ne pas saler l’eau pour cuire madame Araignée. Égouttez immédiatement après cuisson. Elle se déguste chaude, tiède ou froide. Il faut juste avoir les bons outils pour ce faire, notamment un casse-noix (ou un maillet) pour accéder à la chair succulente des pattes. Avec 95 kcal aux 100 grammes, beaucoup de protéines et pratiquement aucun lipide ou glucide, l’araignée est un aliment healthy par excellence ! urbanne


Urbanne

En cuisinE

rEcEttE

La fraise version KooK

96


Le « KooK, Bistrot Chic ». La devanture ne ment pas. La jolie adresse, qui a ouvert ses portes sur l’avenue de Gaulle il y a quelques mois, propose une cuisine de produits pleine d’idées, d’inspirations et sans chichi. C’est un restaurant de copains que Robin et Caroline Dugal, ainsi que Nicolas Helleu, ont voulu créer ici. Robin est le chef pâtissier, Caroline s’occupe de la salle, et Nicolas est le chef de cuisine. Ils se sont tous trois rencontrés dans les plus belles maisons parisiennes où ils sont passés, de Lucas Carton au Pré Catelan et au Ritz, avant de poser leurs valises ici. De ces illustres cuisines, ils ont gardé l’exigence du travail bien fait, du produit et de la juste

cuisson, mais se sont débarrassé d’un apparat trop pesant en bord de mer. Ici, c’est un lieu de vie qui se réveille dès 10 heures du matin, et qui reçoit jusqu’à minuit. on mange quand on veut, on brunche le dimanche, on prend le thé l’après-midi en dégustant l’une des pâtisseries de Robin Dugal. Le chef pâtissier finaliste du Championnat de France du dessert en 2015 - peut laisser libre cours à son talent : les desserts se consomment sur place, ou à emporter (un étal, sur la rue, empli de ses créations, ne laisse pas indifférent !). Nous lui avons demandé de nous livrer deux de ses recettes autour du produit phare de la saison : la fraise. Testé et approuvé !

Kook 104 avenue du Général de Gaulle, La Baule 02 40 24 65 37 Facebook : KooK La Baule

urbanne


Urbanne

En cuisinE

Pavlova fraise-pistache

Les conseils du Chef « Pour obtenir un résultat plus beau, je colore le sucre qui chemise les cercles de meringue avec un colorant naturel. Le sucre va « déteindre » sur la meringue lors de la cuisson. » « Lorsque l’on a un batteur, la meringue est vraiment très facile à réaliser. Normalement, une meringue se cuit très longtemps à basse température. Mais ici, ce que l’on recherche, c’est un côté croustillant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur. En cuisant la meringue à 150°C, on va obtenir ce côté soufflé. Cela donne un dessert très aérien. » « Il faut placer les fraises dans le même sens et les incliner de la même façon. Cela va donner du mouvement, quelque chose qui casse la monotonie de l’assiette. Il faut toujours un point de fuite, comme en dessin. » « Pour apporter du vert, on peut placer quelques pistaches vertes émondées et non salées. »

Progression

Ingrédients Confit de fraises 250g de fraises 50g de sucre 5g de pectine Meringue 150g de blanc d’œuf 150g de sucre glace 200g de crème Chantilly 50g de mascarpone Une demi-gousse de vanille 15g de sucre Quelques fraises pour le décor, et des pistaches vertes non salées

98

• Battre les 150g de blanc d’œuf en neige avec une pincée de sel. Ajouter en trois fois les 150g de blanc d’œuf. Arrêter lorsque la meringue est ferme et nacrée. Beurrer et sucrer 4 cercles, y répartir la meringue et placer au four à 150°C pendant 20 minutes. Laisser refroidir et démouler. • Réaliser le confit de fraises en plaçant les 250 g de fraises, les 50g de sucre et les 5g de pectine dans une casserole. Porter à ébullition, laisser cuire une petite minute, couper le feu et réserver. • Monter une chantilly avec les 200g de crème et les 50g de mascarpone, 15g de sucre et la demigousse de vanille. Réserver au froid.

Montage Poser la meringue dans l’assiette. Casser le haut et fourrer sur un tiers de la hauteur avec la chantilly puis ajouter le confit de fraises. Décorer avec la chantilly posée à la poche à douille. Ajouter une fraise coupée en 4 en conservant le pédoncule, et 4 autres fraises également coupées en 4. Ajouter les éclats de pistache.


Retrouvez tout Mobalpa sur

www.mobalpa.com

ZAC de la Fontaine au Brun 44570 TRIGNAC - 02 40 88 80 80

1 Rue du traitĂŠ de Lisbonne, Centre commercial De L'Europe, 44210 PORNIC - 02 40 82 05 09 urbanne


Urbanne

En cuisinE

Chouchou fraise

Les conseils du Chef Choux « En ajoutant un peu de lait à la fin de la confection de la pâte, on va « calmer » les œufs et rendre la pâte à choux plus lisse. » « Il faut cuire les choux en deux fois. Il est en effet impératif de ne pas ouvrir la porte du four lors de la cuisson. Les choux seraient ratés. » « Le craquelin est très intéressant : il va donner, comme son nom l’indique, un côté craquant et croustillant aux choux après cuisson. »

Progression • Choux Porter le lait, le sel et le beurre à ébullition. Hors du feu, ajouter la farine. Réaliser une panade en desséchant un peu ce mélange sur le feu. Ajouter les œufs un par un pour former la pâte à choux. Terminer en ajoutant les 15g de lait. • Craquelins Mélanger 25g de beurre, 30g de cassonade, 30g de farine. Étaler entre deux feuilles de papier sulfurisé. Découper à l’aide d’un emporte-pièce (ou d’un verre) les craquelins du même diamètre que les choux. Laisser prendre 10 minutes au froid.

Ingrédients Confit de fraises Chantilly Choux 135g de lait 3g de sel 60g de beurre 90g de farine 3 œufs 15g de lait Craquelins 25g de beurre 30g de cassonade 30g de farine

100

Former sur une plaque à four ou une lèchefrite - préalablement huilée avec une huile neutre type pépins de raisin - 4 gros choux et 4 petits choux à l’aide d’une poche à douille. Déposer les craquelins dessus. Cuire les gros choux 20 minutes, puis cuire 15 minutes les petits choux. Fourrer les petits choux avec le confit de fraises à l’aide dune poche à douille.

Montage Découper le chapeau des gros choux. Remplir les choux d’un tiers de chantilly et insérer chaque petit chou fourré de confit de fraises. Monter le plus haut possible avec la chantilly à l’aide de la poche à douille. Râper quelques zestes de citron. Ajouter les fraises fraîches coupées en 4. Terminer en ajoutant le chapeau préalablement saupoudré de sucre glace.

Décor « Je place toujours un nombre impair de fraises sur la chantilly. Un nombre pair apporterait un aspect trop « carré ». » « On utilise tout simplement une petite passoire à thé pour le sucre glace. Ainsi, la répartition est parfaite et très aérienne. On saupoudre les chapeaux à part pour bien marquer la différence avec le chou au-dessous et obtenir un joli effet visuel. »


urbanne


Portrait

Ils font bouger lA vIlle

MIAM

H2B

Le gin breton Il y des soirées qui ne servent qu’à rêver, et d’autres qui voient ces rêves se concrétiser. C’est l’histoire d’Henri Goldschmidt, Bertrand de Lantivy et Bertrand Patin. Ces trois amis amateurs de voile et de dégustation de whisky sur l’île Tascon ont fait ce rêve, un soir : ouvrir leur propre distillerie. Un rêve qui est depuis devenu réalité. Rencontre.

La bouteille arbore doublement le « H2B », les initiales des prénoms des trois créateurs de la marque. Elles apparaissent clairement à tous, sous leur aspect alphanumérique, mais également à ceux qui connaissent le langage codé des pavillons de couleurs, employés par les marins et suspendus en tête de mât, quand la radio n’existait pas encore. S’il est vrai que le gin rentre plus dans la tradition néerlandaise ou britannique, le marin breton n’est pas réputé pour être sectaire en la matière. En tous cas, les trois associés n’ont pas hésité un instant à se lancer dans l’aventure. « Bertrand et Henri, qui faisaient des études dans ce milieu à Bordeaux, ont repéré que des marques de gin étaient en train d’émerger dans tous les pays limitrophes. C’est un alcool prometteur, qui est de plus en plus demandé grâce à la mixologie et aux cocktails qui sont en train de revenir », note Bertrand de Lantivy. Pour les trois bretons, hors de question de sortir un gin lambda. Il fallait qu’il ait le caractère de la Bretagne. « La base de

tous les gins, c’est la baie de genièvre, explique Henri Goldschmidt, en charge de la distillation dans le trio. Mais ce que nous apportons, c’est ce que nous appelons des « botaniques », des plantes supplémentaires qui vont donner une structure différente à l’alcool. Nous voulions une boisson qui rappelle un peu les vacances, la plage, l’envie de prendre le large et l’apéro avec les copains. C’est pour cela que nous avons mis au point une composition où l’on trouve notamment la criste marine, ramassée sur la roche à moins de cent mètres de la mer, ou de l’algue rouge ». Et leur gin plaît. Mille cinq cents bouteilles ont été vendues en quelques semaines. Ils visent dix mille ventes d’ici la fin de l’année. Et ils attendent surtout leur propre alambic, commandé tout spécialement à Bègles, chez l’un des orfèvres en la matière. Mais ce gin breton n’est sans doute qu’une première étape : si tout va bien, dans quelques années, les trois compères vont se lancer dans la distillation de la boisson qui les a réunis, le whisky.

www.gin-h2b.fr 102


urbanne


Dossier

découverte nature

dossier

Le mieL

Nouveau trésor de Brière Pour la première fois, Alain Rey et ses associés du Rucher du Pays Blanc ont implanté des abeilles au cœur même d’une des seules zones vierge de la région : le marais de Brière. Coincé entre la Loire et la côte Atlantique, ce marais durement apprivoisé par l’homme est un lieu sanctuaire pour la faune sauvage. Ici, pas de base de loisirs. Seuls les chalands empruntent les étroits chenaux. Le miel issu de cette oasis est à la hauteur de l’endroit : unique. Reportage.

104


urbanne


Dossier

découverte nature

Le printemps est encore frais. Le jour se lève à peine sur le marais de Brière. C’est le moment idéal pour transporter les ruches encore endormies. Une à une, Alain Rey les transporte jusqu’à son chaland. La colonie d’abeilles est prête à s’implanter sur l’une des rares îles qui émergent de ce lieu sauvage. Le lent voyage commence, le calme seulement troublé par l’envol d’un héron et le passage d’une famille de sangliers qui emprunte le grand canal de Brière à la nage. Ce marais, Alain Rey a mis du temps à l’apprivoiser : la route liquide qui serpente entre les roseaux a vite fait de perdre le visiteur imprudent. Surtout, le lieu ne semble pas très hospitalier. Ici, pas de grands champs de colza, pas de châtaigniers, aucune ou presque de ces fleurs dont les abeilles font ordinairement leur miel. « C’est un terroir qu’on ne maîtrisait pas, souligne l’apiculteur en guidant son chaland. L’année dernière, quand nous avons implanté les premières abeilles, on s’est posé beaucoup de questions. Peut-être qu’il y avait trop d’humidité, peut-être qu’elles ne trouveraient pas assez à manger. C’était un territoire vierge. Mais ça s’est bien passé », sourit-il dans sa barbe. Le miel a un goût inédit, celui du marais. « Il y a la floraison

106

des parterres de menthe, par exemple, il y a aussi la ronce ou le trèfle. Dans le marais, les floraisons sont sporadiques. À chaque fois, le miel est un peu différent ». Mais les abeilles ont également trouvé ici un refuge, loin des pesticides qui font mourir leurs congénères par millions. « C’est un lieu protégé, ici, note l’apiculteur. Il est protégé à la fois par la législation, et par les gens. Ce marais appartient aux Briérons. C’est un lieu de pêche, de chasse et de préservation de la nature. J’ai mis trois ans à réussir à appréhender ce lieu, et rencontrer les bonnes personnes pour pouvoir installer les abeilles sur le marais ». L’île où sont implantées les ruches est en plein centre du marais. De cette immense étendue plate, la vue porte à des kilomètres. On voit dépasser les clochers, l’immense portique des chantiers de Saint-Nazaire. Dans cette oasis de roseaux, les abeilles prennent place sur la terre ferme. Elles auront cet été pour seule compagnie les vaches installées là à la belle saison. L’implantation de chaque ruche est un effort, dans l’eau jusqu’aux genoux. Un effort qu’il faudra rééditer encore et encore jusqu’à la récolte. Le miel de Brière se mérite. Comme tous les trésors.


urbanne


Urbanne

FAN DE GOUT

MIAM !

DOUCEURS de l’été

La Fondue aux chocolats Aux anysetiers du roy Casa Cosy 2 rue du Croisic, Le Pouliguen

Coffret spécialité à la Fleur de Sel La Route du Cacao 4 Place de Boston Le Croisic et 33 av, Lajarrige La Baule

Les Palets Bretons, blé noir L’Attelier Léniphen - Guérande

108

Les Croquinettes (chocolat noir ou lait, fleur de sel) La Route du Cacao 4 Place de Boston Le Croisic et 33 av, Lajarrige La Baule

Sardines à la fleur de Sel La Route du Cacao 4 Place de Boston Le Croisic et 33 av, Lajarrige La Baule

Bouchées à base de pâte de fruits ( Passion - Mangue -Jasmin ou Passion Cassis - Violette) Yves Thuries 18 rue de la Paix, Saint Nazaire


PARIS A UNE ADRESSE À LA BAULE

HÔTEL BARRIÈRE LE ROYAL Menu déjeuner à partir de 29 €*

02 40 11 48 48

*Entrée + Plat ou Plat + Dessert avec eaux et café.

urbanne


Déco

Visite PriVée

Mais l’Hermitage version 2017 n’oublie pas pour autant les années qui se sont écoulées. Son passé s’inscrit jusque sur les sièges, recouverts par un artisan d’un tissu où sont imprimées d’anciennes photos de l’hôtel. Ces photos, on les retrouve également en format géant sur les paliers des étages où l’on peut, par exemple, apercevoir Yves Montand et Simone Signoret assis sur la plage, devant l’Hermitage. On perçoit parfaitement ce concept de « L’art de vivre en héritage », qui sert de fil conducteur à la décoration. Les volumes ont été parfaitement conservés, tout comme les dorures et les marbres. Mais l’or brille doucement au plafond, rappelant que le luxe n’a pas besoin d’être clinquant. Le rouge a été abandonné pour des teintes plus douces mais tout aussi chaleureuses, comme l’anthracite utilisé dans le restaurant. Surtout, cette rénovation s’est accompagnée d’une révélation : celle de l’océan. La végétation qui entourait l’hôtel a été rabattue pour révéler la mer depuis le rez-de-chaussée. On l’aperçoit partout, dans le lobby, depuis le bar, la terrasse ou le restaurant. Plus que jamais, l’Hermitage s’ouvre sur la ville. On peut accéder au restaurant, où chacun est le bienvenu, très facilement depuis l’esplanade. Un concept de cuisine à partager, autour de plats mijotés dans un four à bois ultramoderne installé sur la terrasse, a été élaboré. Homard, côte de veau, calamars... Tous ces plats se déclinent pour être appréciés par deux personnes ou plus. 112


L’Hermitage

L’art de vivre en héritage Le palace vient de souffler ses 90 bougies. Pour fêter cet anniversaire, il s’est offert une cure de jouvence qui a duré 133 jours. Après la rénovation des chambres et des suites, ce sont toutes les parties publiques qui ont été remises en beauté. Visite privée.

Tous les codes du palace ont été soigneusement conservés, mais dans un établissement qui accueille les familles et où les souvenirs se créent de génération en génération, un côté joyeux et presque impertinent a été insufflé par Chantal Peyrat, l’architecte décoratrice. Les clins d’œil sont disséminés un peu partout, et visibles dès la réception où des clefs d’or et des sonnettes d’hôtel s’entassent, enchâssées dans le plexiglas des comptoirs. Des éléments de très grande taille, presque disproportionnés façon Alice au Pays des Merveilles, ont également été disposés.

urbanne


Déco

Visite PriVée

Mais l’Hermitage version 2017 n’oublie pas pour autant les années qui se sont écoulées. Son passé s’inscrit jusque sur les sièges, recouverts par un artisan d’un tissu où sont imprimées d’anciennes photos de l’hôtel. Ces photos, on les retrouve également en format géant sur les paliers des étages où l’on peut, par exemple, apercevoir Yves Montand et Simone Signoret assis sur la plage, devant l’Hermitage. On perçoit parfaitement ce concept de « L’art de vivre en héritage », qui sert de fil conducteur à la décoration. Les volumes ont été parfaitement conservés, tout comme les dorures et les marbres. Mais l’or brille doucement au plafond, rappelant que le luxe n’a pas besoin d’être clinquant. Le rouge a été abandonné pour des teintes plus douces mais tout aussi chaleureuses, comme l’anthracite utilisé dans le restaurant. Surtout, cette rénovation s’est accompagnée d’une révélation : celle de l’océan. La végétation qui entourait l’hôtel a été rabattue pour révéler la mer depuis le rez-de-chaussée. On l’aperçoit partout, dans le lobby, depuis le bar, la terrasse ou le restaurant. Plus que jamais, l’Hermitage s’ouvre sur la ville. On peut accéder au restaurant, où chacun est le bienvenu, très facilement depuis l’esplanade. Un concept de cuisine à partager, autour de plats mijotés dans un four à bois ultramoderne installé sur la terrasse, a été élaboré. Homard, côte de veau, calamars... Tous ces plats se déclinent pour être appréciés par deux personnes ou plus. 112


Déco

Visite PriVée

Un spa à la hauteur du lieu a été créé au-dessus de la piscine intérieure, au cœur de l’espace bien-être. À côté de la salle de danse aux immenses miroirs et des machines de remise en forme, plusieurs cabines pour une ou deux personnes ont été implantées. On y retrouve encore une fois la « touche » Hermitage, avec les photos anciennes et même les colombages extérieurs de l’hôtel qui viennent signer le plafond. La recherche de l’excellence a été une nouvelle fois privilégiée ici, en proposant pour la première fois à La Baule les produits Biologique Recherche et Ligne St Barth. Comme le restaurant, le spa est ouvert à tous. C’est ça aussi, l’esprit Hermitage.

Hôtel Barrière L’Hermitage 5 esplanade Lucien Barrière La Baule 02 40 11 46 46

114


MOBILIER DE JARDIN Show room 650m2 Spécialiste petit balcon Luminaires Barbecue

ILOT

PISCINES

Constructeur - Créateur

2 rue de la pré neuve 44 350 Guérande Tél. : 02 51 73 77 00 Du lundi au samedi - 9h-12h30 / 14h - 19h

www.ilotpiscines.fr


Deco

EnviE d’ExtériEur !

SPA

EsthétiquE, ludiquE Et durablE Le spa fait sa révolution !

« Nos spas à débordement sont un intermédiaire entre le spa et la piscine. Un compromis qui intéresse beaucoup les gens qui ont déjà éprouvé les deux types d’installations. Mais un spa à débordement, c’est aussi un produit qui est joli à voir en permanence, et qui met en valeur le jardin ». Christian Lafont, artisan installé depuis plus de trente ans à Pornichet, est intarissable quand il s’agit de parler de la gamme de spas à débordement qu’il a contribué à lancer. L’entreprise est installée à Pornichet, et ce n’est pas un hasard si ces espaces de détente sont taillés pour affronter les rigueurs océaniques. La structure est réalisée en tubes inox et le bassin est en

116

gelcoat, la même matière que les coques de voiliers. Cette conception permet d’installer - sans permis de construire les spas à débordement partout dans le jardin, en se passant de dalle de béton. Les formes pures des bassins permettent une grande liberté d’utilisation : un véritable parcours santé détente au fil des jets hydromassants, un moment de détente assis sur le bord du bassin, ou des mouvements de natation dans la belle hauteur d’eau du centre. Inutile de dire que c’est aussi une source de jeux inépuisable pour les enfants.


Des moments uniques à partager. « C’est un endroit où l’on se retrouve en famille, sans téléphone ni écran. On se retrouve allongé dans l’eau, on papote, on discute en regardant les étoiles. C’est un lieu de détente qui permet d’avoir des échanges très intéressants », souligne Christian Lafont. C’est également un moment où l’on est bercé par le seul bruit de l’eau. Les différentes pompes sont déportées, installées dans le garage, le sous-sol, ou l’abri de jardin. Un véritable confort supplémentaire. Ces spas peuvent être utilisés toute l’année grâce à un système de chauffage adapté, ou être programmés pour se transformer à la mauvaise saison en véritable fontaine qui anime le jardin. Un rêve accessible en quelques jours : l’installation totale est assurée en une semaine.

Trois modèles L : 300 x 250 cm. 4 places, 12 buses de massage, chromothérapie et projecteur LED télécommandé XL : 360 x 360 cm. 8 places, 12 buses de massage, chromothérapie et projecteur LED télécommandé XXL : 620 x 250 cm. 6 places, 12 buses de massage, chromothérapie et projecteur LED télécommandé

Durée de vie

Les spas à débordement ont été pensés pour durer. En inox et résine marine, leur durabilité n’est plus à prouver. Le gelcoat qui recouvre le bassin permet aussi aux nombreux spécialistes de la région d’intervenir en cas d’accrocs pour des réparations invisibles. Le système de purification et d’injection d’eau et d’air est conçu grâce à des filtres et des pompes accessibles et facilement remplaçables.

Chauffage flash !

Différents systèmes de chauffage sont proposés. Le plus efficace permet de faire monter la température du bassin de 6°C par heure, pour une utilisation fluide et sans contraintes.

Le plus

Installation assurée par des plombiers-chauffagistes spécialisés. L’entreprise a plus de trente ans de savoir-faire en la matière.

Denie Lafont 11 allée des Jonquilles, Pornichet 06 07 64 47 99 contact@denielafont.fr denielafont.fr

urbanne


Deco

EnvIE d’ExtéRIEUR !

SERRURERIE

Les maîtres de La Lumière natureLLe Rencontre avec Pichon & Fils

Pichon & Fils a aujourd’hui plus de vingt d’existence. La société basée à Pornichet possède une vraie expertise dans le conseil et la pose d’ouvertures, mais aussi dans la réalisation de pièces de serrurerie, comme les verrières métal et verre. Une expertise et un regard sur l’évolution des techniques, dans une offre pléthorique, que nous leur avons demandé de décrypter pour nous.

Des solutions pour l’extérieur « Nous conseillons vraiment la pergola bioclimatique. C’est une installation fixe, sur une terrasse, qui offre un abri été comme hiver. La structure en aluminium est à la fois rigide et légère. Le vrai plus, ce sont les lames du toit orientables. Elles permettent de faire pénétrer le soleil juste comme on le souhaite, ou au contraire, grâce à une étanchéité parfaite, de repousser la pluie. C’est presque une pièce en plus, qui permet de prolonger l’utilisation de la terrasse et qui peut évoluer dans le temps : on peut choisir par la suite de fermer les côtés. » Faire entrer la lumière « Aujourd’hui, il existe des menuiseries vraiment adaptées à une rénovation totale. Elles permettent d’enlever la menuiserie existante en totalité, plutôt que de s’appuyer dessus pour installer un nouvel ouvrant. Le gain de lumière à l’intérieur est incomparable. Les fabricants ont développé des profils fins, façon atelier, qui se fondent dans le décor tout en conservant des performances thermiques qui respectent parfaitement les normes en vigueur. La taille des traverses a été divisée par deux en quelques années. »

118

Des baies de couleur « On prête de plus en plus attention à la couleur des menuiseries. On retrouve par exemple une couleur identique extérieur/intérieur dans les pièces à vivre, et des ouvrants bicolores - moins onéreux - dans les pièces techniques. Les volets s’adaptent à la couleur des fenêtres ou des baies, et peuvent prendre un aspect texturé, satiné ou sablé. » Le savoir-faire du serrurier « Nous fabriquons tout ce qui est en acier : les barreaux de défense, les garde-corps, nous nous occupons également des serrures de sûreté de tous types. Mais ce qui a le vent en poupe, en ce moment, ce sont les petits patios intérieurs, les séparations de pièce en métal et verre, comme les vérandas de jadis. C’est un vrai savoirfaire que nous possédons. »

Pichon & Fils 18 avenue Gulf Stream, Porncihet 02 40 23 71 72 www.pichonetfils.com


Deco

EnviE d’ExtériEur !

tErrASSE

Le jardin pLaisir décrypté avec Pain Concept Design Paysage

Cédric Pain est un amoureux, un vrai, du jardin. Le concepteur paysagiste est né dans cet environnement de La Baule et de la presqu’île, écrasé de soleil en été et battu par les tempêtes en hiver. Un milieu parfois complexe qu’il faut savoir apprivoiser pour donner naissance à son jardin de cocagne. Concevoir et entretenir ces lieux de rêve, c’est son métier. Il nous en livre quelques secrets.

Avoir un beau jardin en bord de mer, c’est parfois une gageure... C’est vrai, mais il y a toujours des solutions. Les terrains d’origine sablonneuse ne sont pas toujours faciles à maîtriser. Et puis, il faut choisir les plantes en fonction non seulement de l’orientation du soleil et des vents dominants, mais aussi de l’exposition au sel et au sable. Il faut également faire attention aux effets mécaniques des vents. Nous avons quarante ans d’expertise sur toutes ces questions-là, et nous continuons d’apprendre !

120

Le jardin doit s’adapter à nos modes de vie, et pas l’inverse ? C’est exactement ça. C’est une tendance forte. Nous commençons par écouter les besoins et les envies : l’âge, la composition de la famille, s’il y a des animaux, quel temps on a à consacrer au jardin. Le jardin est de plus en plus « basse consommation », à la fois en temps d’entretien et en moyens mis en œuvre pour l’entretenir. En fonction de ces besoins, nous allons conseiller des plantes qui demandent moins d’arrosage, par exemple, ou des matériaux différents. Un jardin plus minéral se développe aujourd’hui, mais il ne constitue pas la seule réponse.


Quelle ambiance pour nos jardins ? Il n’y a pas de limite. Elle peut être bretonne, comme contemporaine, ou monochrome. Il faut exprimer ses envies. Le paysagiste va ensuite, comme un médecin, conseiller et dire si c’est techniquement possible. Le bambou dans le sable, par exemple, on oublie tout de suite. De toute façon, un jardin que je conçois, tant qu’il ne me plaît pas, je ne le propose pas. La perception du jardin évolue. Qu’est-ce qui fait rêver les gens à l’heure actuelle ? La maison s’est très largement ouverte sur le jardin. Avec la terrasse, c’est clairement devenu une pièce en plus. La preuve : le carrelage intérieur est souvent prolongé à l’extérieur pour dématérialiser les frontières. Pour la terrasse, une autre tendance est le retour à la pierre naturelle, surtout de très grande taille. On peut proposer des dalles de 2x1 m. Quel est le secret pour réussir son jardin ? Il faut le planifier et le réaliser sur plusieurs années. Comme une graine que l’on sème, il faut lui laisser le temps de s’épanouir. Ce qui est intéressant, c’est qu’aujourd’hui, les architectes anticipent de plus en plus et intègrent le jardin dans les plans. L’important, de mon point de vue, c’est de trouver une harmonie entre la maison et le site. Nous essayons de donner une âme au jardin, même si cette expression est aujourd’hui galvaudée. Un jardin, ce n’est pas un copié/collé d’un magazine. Pour vous, le jardin est évidemment respectueux de l’environnement... C’est en tout cas dans cette philosophie que nous entretenons les jardins que l’on crée. Nous proposons des solutions qui respectent la nature, comme des auxiliaires qui vont manger les nuisibles ou des traitements alternatifs naturels comme le purin de prêle, l’ortie, les amendements organiques… La nature peut également trouver sa place dans de tout petits espaces... Nous réalisons de plus en plus d’aménagements de toitsterrasse ou de balcons. C’est parfois un défi. Il faut par exemple protéger d’un vis-à-vis gênant, ou trouver des plantes en pot qui vont résister, dans des lieux exposés comme les balcons en façade mer, par exemple. Il y a toujours une solution. Et puis, il y a aussi un retour en force du mini-potager qui peut trouver sa place, même sur une terrasse. Vivre au jardin, c’est aussi trouver un mobilier adapté… Et l’offre se développe de plus en plus. Les voiles d’ombrage, les pergolas bioclimatiques, apportent un vrai plus. Même la clôture devient design, depuis que les créateurs s’intéressent à la question. Pour nous, c’est un vrai plus qui nous permet d’enrichir encore nos propositions.

Pain Concept Design Paysage 23 route de la Pigeonnière, Batz-sur-Mer - 02 40 23 94 98 www.painpaysage.com urbanne


Déco

Visite PriVée

La vie vue sur mer en Sud Bretagne

122


urbanne


Déco

Visite PriVée

L’extérieur de cette belle du golfe a été entièrement pensé pour profiter de la belle saison. Le jardin est totalement à l’abri des regards du sentier côtier, où l’on accède par une petite porte. La vraie bonne idée ici a été de construire un réseau de terrasses, à différents niveaux. En fonction du moment, de l’exposition, du vent, on trouve naturellement un endroit pour profiter de la vue, du calme et du farniente. La piscine de 10x4m a été entièrement remaniée, et avec elle le solarium. Juste derrière, se cache même une piste de boules bretonnes, symbole de la convivialité du lieu. Tout au fond, à quelques mètres à peine de la mer, un potager extraordinaire a été installé. Il permet d’être presque autosuffisant à la belle saison. Une vigne ancestrale pousse même sur le muret de pierre, symbole de ce jardin de cocagne où l’on a même fait du vin.

124


Ouver d 1er dĂŠ epuis let cembr e

urbanne


Déco

Visite PriVée

Cette recherche de points de vue différents, matérialisée par les terrasses du jardin, on la retrouve à l’étage de cette demeure. Nouvelle belle idée de l’architecte : la pente du toit a été découpée pour dégager la vue, et permettre la création d’un balcon. Le bureau totalement ouvert peut être séparé de l’agitation de la maison par une cloison d’acier et de verre. Mais ici, le plus distrayant n’est pas le bruit : c’est la vue. « Pour travailler, c’est une catastrophe, s’amuse le propriétaire. Avec la pleine vue sur le golfe, on ne se concentre pas trop sur ce qu’on fait. Par contre, c’est

126

vraie que la vue peut être inspirante ». Dans les trois grandes chambres de cet étage, aucun compromis n’a été fait. Chacune bénéficie d’une vue sur la mer, et chacune dispose de sa salle d’eau ou de sa salle de bains et de ses sanitaires. Savoir où poser ses valises devient un problème délicieusement cornélien. Les propriétaires ont opté pour la chambre avec le toit cathédrale, la baignoire et le grand dressing. La salle de bains est ici séparée de la chambre par un miroir sans tain. Par les jeux des reflets, ici encore, la vue sur le golfe est partout.


urbanne


Déco

Visite PriVée

Cette maison cache des trésors de domotique. Chauffage, volets... tout peut être commandé par une tablette. Un écran de cinéma et un vidéoprojecteur ont même été dissimulés dans le plafond du salon.

Dans la salle à manger, une porte miroir, initialement conçue pour un yacht, a été installée. Ainsi, même le dos tourné au golfe, les convives peuvent profiter de la vue.

128

Cette maison unique est aujourd’hui en vente. Elle est présentée par l’agence A.I.M (8 bis rue Thiers, Vannes 02 97 54 21 90).


urbanne


Déco

BIENTÔT CHEZ MOI

i

Nid de y n an son u V o mai a e r Bu ildeb S

ell art n K esig Vas mi De o M

e xd ijou u lac B à a tus n feu Cac as le maiso p bo a Y e Sild tell Kar ign e s Vas mi De Mo

DÉCO

OBJETS d’inspiration

rail e t co Sylvi o l e e Bib son d i a aM

L

tal

é em evu er r M te Por Face

130

ois

nb

is e mo a h s et c eur val an Fl e h i e c hrist ed C Têt


OIA urs, in - r velo re) s s i Cou ion su Naza s ts n i e r pr Sa (im de in ce Me a a F m

idi eN n d o o l f El mais u o o P eb Sild

elle ouv e, n ( u tte giq oco écolo ente, c e hér joli gie Ma hnolo nti-ad x) tec ère, a s feu r tou e Me lég Fac

te)

inu

em ’un d s , oin ain n m à la m e ain ite la m ise (fa s !) à e nna oup fait ly ( mayo les c l i t se r ous han e c eilleu ie à t ce Me s u v s e r a s i e F c u i ré dél Une m e la

D

oré col lvie e r pho de Sy oto Ph aison M La

er Sup a v i u ar Pi Aqu ome H

urs Fle le, n a aul isti Chr l de G ichet) ra orn er P éné G e M t) c u a d F che ue rni ign ven o a P s (60 lle, mi De ule) u a o M Ba eG e al d , La Sylvi r e l é l n e u é le) d a G e G aison a Bau n du d l e o u éra La M ige, L mais e) n ven é a r o r ir G (49 aja ildeb Naza iu du L e s S u P t i n ain ome le, Lou S ave e n l 4 H u (6 Mu Gau le) ven e a e d ld au (36 ert éra La B n Alb é v a u G (36 vd a , (39

ois é b ie p a an ylv e c de S d t n u Bo aiso M La

i

id eN yd n d o Wo aiso oire ebo m m Ar Sild

urbanne


Deco

Focus

cuIsINE

La cuisine :

chaleureuse, conviviale et déco ! Rencontre avec Dréan Design Quelles tendances pour la cuisine ? Nous avons posé la question à l’entreprise Dréan Design, implantée avec succès à La Baule depuis sept ans. L’ancien menuisier a gardé le sens du détail et de la matière pour proposer des cuisines « haute couture » ultra-personnalisables, et surtout actuelles. Rencontre avec Benoit Dréan.

Les cuisines laquées, c’est terminé ? Le blanc laqué, qui a été une tendance de fond, est en train de s’essouffler. Aujourd’hui, on mélange beaucoup les matières et les couleurs. Le béton ciré est appliqué partout aujourd’hui, même sur les portes. On retrouve le bois sous un aspect brut, le métal vieilli, l’acier brossé. Il y a moins de brillance, plus de mat dans les cuisines. J’ai conçu une cuisine « noir et bois » dans cet esprit, c’est un succès. Cela donne une ambiance plus cocooning, familiale, où l’on aime se retrouver. Quelles sont les tendances en matière de plans de travail ? La céramique et la pierre, ainsi que le quartz, sont vraiment privilégiés aujourd’hui. Le plus vendu reste le stratifié. Nous pouvons le travailler dans la masse, cela permet d’installer les éléments à fleur de plan comme les cuves de l’évier, par exemple.

132


Qu’en est-il de l’électroménager ? Les cuisines, aujourd’hui, il ne faut plus qu’elles fassent « cuisine ». L’électroménager se fait de plus en plus discret. Même la hotte a tendance à disparaître. Nous proposons une solution de plaque de cuisson avec aspiration intégrée. C’est l’avenir. À mon avis, la hotte aura disparu dans dix ans. Quelle place pour la cuisine dans la maison ? Je dirais que la maison se distribue différemment. Avant, on avait la cuisine, et à côté, le séjour-salon. Ensuite, on a tout ouvert, et aujourd’hui, je dirais que l’on arrive sur une solution où la cuisine s’est agrandie pour englober le séjour où l’on va recevoir, et le salon devient une pièce à part. Il y a donc un espace cuisinerepas, et un espace détente. Cette nouvelle cuisine devient le centre névralgique où tout se passe avec la famille. La cuisine est donc en constante évolution ? Je dirais qu’on revient aux fondamentaux, et c’est beaucoup plus intéressant pour nous. En quittant cette mode de la cuisine laquée un peu caricaturale, on recherche de plus en plus l’aspect déco, le soin du détail et la rationalisation. C’est un métier où il faut se remettre en question en permanence.

Le dressing, une pièce à part entière

« Pour moi, l’aménagement du dressing en est encore à ses débuts en France. C’est un endroit important de la maison, qui mérite lui aussi d’être joli. Les vêtements ne doivent pas forcément être enfermés derrière des portes coulissantes : le dressing peut être ouvert, à condition d’y apporter du bois naturel, de belles matières. Aujourd’hui, on peut travailler des panneaux plus épais, du cuir, du tissu, il y a de plus en plus de propositions. Il doit évidemment y avoir un côté pratique, mais aussi esthétique. C’est pour cela que nous proposons des agencements haut de gamme, réalisés sur-mesure et ultra-personnalisables. »

Dréan Design 180 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, La Baule-Escoublac 02 40 88 19 63 www.cuisines-la-baule.com / Facebook : Dréan Design cuisines et bains urbanne


Déco

BIENTÔT CHEZ MOI

CONFORT ET TENDANCE

Le siège dans tous ses états

134

Fauteuil CARRUZO de LEOLUX Casaligne (13 rue de la briquerie ZA de Villejames Gurérande)

Fauteuil Orlando de Softline Sildebo maison (36 av Albert de Mun Saint Nazaire)

fauteuil PALLONE de LEOLUX Casaligne (13 rue de la briquerie ZA de Villejames Gurérande)

Fauteuil Georges de Hartô Sildebo maison (36 av Albert de Mun Saint Nazaire)

Fauteuil velours impression vache Face Mer (49 avenue du Général de Gaulle, Pornichet)

Bergère fleurie (tissu Sonia Rykiel) Intérieurs Ster (9 rue de la Briquerie parc de Villejames, Guérande)

Chauffeuse AKI de CASSINA Casaligne (13 rue de la briquerie ZA de Villejames Gurérande)

Fauteuil rotatif (existe en plusieurs couleurs) Face Mer (49 avenue du Général de Gaulle, Pornichet)

Fauteuil BERTOIA de KNOLL Casaligne (13 rue de la briquerie ZA de Villejames Gurérande)


Deco

Focus

IntervIew

Le mobiLier contemporain a trouvé son écrin chez Casaligne

Le concept de Casaligne détonne dans la presqu’île : on a du mal à imaginer qu’un immense showroom de 1 200 m², rassemblant l’essentiel des plus grands créateurs de mobilier et de luminaires contemporains, puisse avoir pris racine à Guérande. Après plus de trente-trois ans passés dans l’univers du design, Olivier Querné, lui n’avait aucun doute. Le passionné de design nous ouvre les portes d’un monde beau, fonctionnel et confortable, tel qu’il l’a rêvé.

Qu’est-ce qui vous passionne dans ce métier ? J’ai la passion du mobilier et de l’éclairage contemporain - car à mon sens, on ne peut dissocier les deux -, une passion transmise par mes parents. J’ai toujours aimé promouvoir et expliquer les créations des designers. Dans ce magasin, c’est l’idéal. Et je dois dire que je suis fier de proposer à la presqu’île guérandaise un panel de ce qui se fait de mieux dans le mobilier contemporain en Europe. Ce sont des marques que l’on ne trouve en principe que dans de très grandes villes. 136

Le mobilier contemporain, ce ne sont pas forcément des meubles inventés aujourd’hui… Effectivement ! C’est un peu l’histoire du design que je raconte ici. Il y a deux volets : un volet très actuel, avec des créateurs comme les frères Bouroullec ou Patricia Urquiola, qui cohabite avec des créateurs comme Charles Eames, Le Corbusier ou Charlotte Perriand, auteurs de meubles édités dans les années 50 et 60, qui sont représentatifs de l’élégance et du bon goût.


Ce que l’on comprend bien ici, c’est que l’on peut mélanger les pièces… On peut effectivement se faire plaisir avec une pièce emblématique qui vient s’intégrer dans un habitat plus fonctionnel. Aujourd’hui, ce qui compte dans un intérieur, c’est que chaque chose, aussi belle soitelle, doit avoir son utilité. C’est la différence entre le mobilier et un tableau de maître. Chaque créateur a imaginé son mobilier pour que l’on s’en serve. Il y a derrière chaque création une volonté bien précise, une histoire qui raconte pourquoi et comment ça a été fait ainsi. C’est passionnant. On peut donc « piocher » différentes pièces au gré de ses envies ... C’est une tendance très actuelle. C’est ce que j’appelle l’ensemble « assorti/désassorti ». Utiliser des objets qui n’ont rien à voir entre eux mais qui se combinent parfaitement. C’est finalement l’ensemble qui va apporter une valeur ajoutée à chaque objet. Par exemple, avant, table et chaises étaient de la même essence et de la même couleur. Aujourd’hui, on peut mixer une table en marbre avec des chaises en plastique, ça n’offusque personne. Les meubles sont magnifiques, mais qu’en est-il de leur confort ? Le design ne prend jamais le pas sur le confort. Une chaise, c’est l’exemple typique d’un meuble extrêmement compliqué à fabriquer. C’est un objet qu’on utilise en permanence et pour des durées importantes. Il doit répondre à cinq critères : confort, légèreté, esthétisme, durabilité et prix. Ce sont cinq critères extrêmement difficiles à réunir et qui sont valables aussi pour les fauteuils ou les canapés. Ensuite, chacun a ses critères de confort... Vous proposez de réaliser une projection 3D des meubles et luminaires dans nos intérieurs. Quel est l’intérêt ? Grâce à notre bureau d’études, et avec notre architecte d’intérieur, le client pourra naviguer dans son univers avec les meubles et les objets qu’il aura choisi. On peut ainsi visualiser complètement le rendu. C’est très intéressant : si la taille des meubles ou des canapés n’est pas adaptée, si les fondamentaux ne sont pas respectés en terme d’éclairage, on peut vite être extrêmement déçu. Une étude réalisée avec le client va permettre d’aboutir à un résultat optimal et fonctionnel, c’est aussi une de nos valeurs ajoutées.

13 rue de la Briquerie (parc de Villejames), Guérande 02 40 24 32 99 Lundi : 14h-19h. Du mardi au vendredi : 10h-12h30 / 14h-19h. Samedi : 10h-19h www.casaligne.fr urbanne


Déco

BIENTÔT CHEZ MOI

SÉJOUR

Tissu, métal et bois

Canapé Joséphine - Fama Intérieurs Ster (9 rue de la Briquerie parc de Villejames, Guérande)

Fauteuil design cuir/ inox Home Piu (39, av du Général de Gaulle, La Baule)

Commode vintage - Batel Intérieurs Ster (9 rue de la Briquerie parc de Villejames, Guérande)

Canapé Pacific - Fama Intérieurs Ster (9 rue de la Briquerie parc de Villejames, Guérande)

Canapé PLOUM de LIGNE ROSET Casaligne (13 rue de la briquerie ZA de Villejames Gurérande) 138

Rangement mural Suzon de Hartô Sildebo maison (36 av Albert de Mun Saint Nazaire)


64 avenue du GĂŠnĂŠral de Gaulle 44500 La Baule - 02 40 60 84 09 urbanne


Déco

BIENTÔT CHEZ MOI

LUMIÈRE DOUCE ET NATURELLE

Lampe - Kartell Momi Design (64 avenue du Général de Gaulle, La Baule)

lampe ATOLLO d’OLUCE Casaligne (13 rue de la briquerie ZA de Villejames Gurérande) 140

Suspension Les Voiles (3 rue de Mauperthuis, Le Pouliguen)

Lampe corail La Maison de Sylvie (36 avenue Louis Lajarrige, La Baule)

lampe KURAGE de FOSCARINI Casaligne (13 rue de la briquerie ZA de Villejames Gurérande)


NOCTURNE de Preface

De jour comme de nuit

ZAC AUCHAN - TRIGNAC ( à côte de Darty)

Tél. 09 86 11 63 75 - stnazaire@magasins-gautier.fr Horaires : lundi de 14h à 19h. Du mardi au samedi : de 10h à 12h30 et de 14h à 19h.


Déco

BIENTÔT CHEZ MOI

AMBIANCE Bauloise

Vent D’ouest (68 av. du Gal de Gaulle, La Baule) - (1 place du Pilori, Guérande)

Bouilloire - Alessi Momi Design (64 avenue du Général de Gaulle, La Baule)

142

Miroir Casaligne (13 rue de la briquerie ZA de Villejames Gurérande)

Cafetière Moka - Alessi Momi Design (64 avenue du Général de Gaulle, La Baule)


Mauvoisin Tapis DÉCORATION

NOUVELLE COLLECTION

TAPIS CONTEMPORAINS TAPIS D’ORIENT DE TOUTES ORIGINES TAPIS RARES ET ANCIENS MEUBLES ET OBJETS DE DÉCORATION NETTOYAGE ET RESTAURATION DE TAPIS

Choix • Qualité • Conseil 5, place Graslin NANTES

5, avenue Janvier RENNES

www.mauvoisintapis.com

urbanne


Escapade

week-eND

DINARD

EscapadE dE charmE à dinard au Castelbrac

À 38 ans, Sophie Bannier, qui vient de prendre la direction du Castelbrac à Dinard, incarne le dynamisme de l’hôtel cinq étoiles. Un endroit magique à découvrir d’urgence. Rencontre. Vous venez de créer un restaurant à la hauteur du lieu. C’était indispensable ? Effectivement, la situation de notre restaurant « Pourquoi Pas » n’était pas optimale, entre le bar et la réception. Nous avons souhaité lui offrir un espace plus vaste et largement ouvert sur la mer, afin que l’ensemble des convives bénéficie de la vue. Il a donc été installé à l’étage inférieur, offrant en outre une terrasse plus spacieuse. Ce réaménagement a donné vie au Salon Charcot, chaleureux et confortable pour prendre un thé, partager un moment convivial. Marine Bedfert, l’architecte d’intérieur du cabinet Bachmann Associés, a trouvé une vraie harmonie dans la continuité de la réalisation de Sandra Benhamou, la décoratrice principale de l’hôtel.

Castelbrac 17 avenue George V, Dinard 02 99 80 30 00 www.castelbrac.com 144

Vous citez deux femmes et vous dirigez l’établissement. Quelle touche les femmes apportent-elles dans la haute hôtellerie ? Je pense que nous avons une approche singulière, et la complémentarité entre hommes et femmes est une réelle force. Nous le constatons chaque jour dans la mixité de nos équipes. La sensibilité, le sens du détail, le rapport aux autres sont, me semble-t-il, foncièrement différents du point de vue féminin. Nous ne portons pas le même regard. Nous avons été, et sommes, en effet, toujours accompagnés de femmes pour révéler le meilleur de Castelbrac et contribuer à son rayonnement à travers une vision harmonieuse et élégante.

« Très épanouissant de faire plaisir à nos clients » Lieu exceptionnel, vue fantastique, prestations très haut de gamme… Pensez-vous qu’il y aurait tout de même des choses à améliorer ? Nous avons atteint, à peine deux ans après l’ouverture, un niveau de satisfaction élevé et gratifiant, comme en témoignent les appréciations sur les divers réseaux sociaux. Toutefois, tout est toujours perfectible. C’est ce à quoi nous nous attelons au quotidien, avec mon équipe, pour offrir une expérience inoubliable de bien-être et de ressourcement à chaque personne qui pousse la porte de notre établissement. Proposer ainsi l’excellence, c’est forcément beaucoup de pression au quotidien ? C’est en effet un métier très exigeant, où aucune fausse note n’est tolérée. Mais ce n’est pas une pression, c’est la passion de mon métier qui m’anime, et que je distille au quotidien dans le partage des projets avec mes collaborateurs. C’est une richesse, ainsi qu’une grande joie, d’apporter satisfaction à nos clients et de transmettre dans chaque détail de leur séjour le supplément d’âme qui est le cœur de notre positionnement. Nos vingt-cinq chambres nous permettent justement cette proximité, et la possibilité de prendre le temps d’échanger avec nos clients, de tisser un lien fort et personnalisé.


PHOTOGRAPHIE ADDB.FR / CONCEPTION MARK & CÔME

LE REFUGE DE L’ÂME

H ô t e l 5 é to i l e S S a l o n C h a r c ot

R e sta u r a n t « P O U R Q U O I PAS » Te r r a s s e « L’ A Q U A R I U M »

B a r « L’ A Q U A R I U M »

S pa s u i t e b y T H E M A E pa r i s

1 7 , A VENUE G EOR G E V - 3 5 8 0 0 D I N A R D - + 3 3 (0 )2 9 9 80 3 0 0 0 C A S T E L B R A C .C OM


Evasion

MaLTe

evasion

Malte

Bijou cosmopolite Avec son climat doux tout au long de l’année et des températures ne descendant pas sous les quatorze degrés au plus fort de l’hiver, Malte, plus petit état de l’Union européenne, ferait presque figure de confetti endormi au milieu de la Méditerranée. Mais c’est tout le contraire : le pays, plein d’énergie, a tout d’un grand.

146


urbanne


Evasion

MALTE

Le rituel est immuable. À 16 heures, montre en main, un artificier militaire tout en rigidité so british fait retentir un des canons des remparts des jardins du Haut Barraca à La Valette, Valetta comme on dit ici. De ce promontoire, le panorama sur la baie est exceptionnel. Mais tout ce que l’on admire n’est déjà plus La Valette. Avec seulement six mille habitants, la capitale de Malte est loin d’être la plus grande cité de l’île. Les villages et les ports qui entourent sa rade découpée s’imbriquent avec elle et prennent pour noms Vittoriosa, Floriana... Et chacune invite à un art de vivre méditerranéen inédit né voilà cinq mille ans sous l’égide de bergers siciliens. C’est pour ce voyage dans le temps que l’on s’immerge ici en pleine modernité. Malte n’est pas à un paradoxe près. Sa capitale a fêté l’an passé les 450 ans de sa création par Jean Parisot de La Valette, le grand maître de l’Ordre de Malte qui a fait connaître l’île. Auréolés de leur succès contre les jusqu’alors invincibles Ottomans, les Chevaliers, arrivés en 1530, en ont été expulsés en 1798 par Bonaparte en route vers l’Égypte. Deux ans plus tard, les Anglais y prenaient le pouvoir. Et on y roule toujours à gauche ! Mais en utilisant l’euro depuis 2008, histoire de ne pas faire comme les autres. Et en 2018, La Valette, déjà inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, sera capitale européenne de la culture.

Un melting pot de charme

Nous sommes à une centaine de kilomètres au sud de la Sicile et se marient ici les cultures italienne, anglaise, française, andalouse et nord-africaine. Le maltais, langue officielle, est une fusion de sonorités arabes écrites en alphabet latin, d’où émerge une foultitude d’expressions et mots d’italien, de sicilien ancien, d’anglais et de français. Pour vous saluer, on vous lancera un « bojou » ou un « bosoi », résurgences du bonjour et du bonsoir de la langue de Molière. Dans la capitale, l’espace piétonnier du centre historique serpente entre les belles rues dallées, les bâtiments en cours de restauration avec les moucharabiehs venus d’Afrique du Nord, les bow windows d’Angleterre, les céramiques orientales, les boutiques fashion d’Europe du Nord, les pizzerias siciliennes, la co-cathédrale Saint-Jean, les ruelles descendant en cascade vers la mer façon San Francisco... Jusqu’à l’architecture contemporaine de la Chambre des députés sur pilotis, le théâtre moderne de plein air en plastique vert, celui historique de Manoel, ou les cabines téléphoniques rouges emblèmes de la perfide Albion. Malte est ainsi, unique mais si proche des références habituelles de l’Europe à laquelle aujourd’hui comme hier, elle sert de bastion rêvé, ou pas, contre « les envahisseurs »... Et de paradis pour une villégiature ensoleillée. Demandez à Corto !

148

Un archipel

Malte n’est pas une île, mais un archipel de trois îles. Outre Malte donc, la principale, Comino, trois kilomètres carrés à dix minutes de bateau, compte à peine une dizaine d’habitants à l’année, dont le curé et le personnel de l’unique hôtel. Les eaux émeraude et d’une rare limpidité de son « Blue Lagoon » en font un petit paradis balnéaire, malgré peut-être une fréquentation soutenue aux plus beaux jours. À vingt minutes, Gozo, trente mille habitants sur à peine soixante-dix kilomètres carrés, offre des sites exceptionnels : sa longue plage de sable doré (qui manque à Malte), les hautes falaises, les fonds marins qui attirent les plongeurs du monde entier, les temples de Ggantija (un ensemble mégalithique plus ancien que les pyramides d’Égypte), la grotte de Calypso où la muse aurait retenu Ulysse durant sept ans selon «L’Odyssée » d’Homère, et la citadelle de Victoria, la capitale, avec ses ruelles étroites, sa cathédrale et ses musées.


ILOT

PISCINE - SPA SAUNA POOL HOUSE - MOBILIER

PISCINES

Constructeur - Créateur

Partenaire

www.ilotpiscines.fr LE SPECIALISTE DE LA PISCINE & DU SPA - LAISSEZ - VOUS TENTER ! CRÉATION - CONSEIL - ÉTUDE - PLAN - AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR - TERRASSE - ENTRETIEN ET DÉPANNAGE

AGENCE DE GUÉRANDE

AGENCE DE NANTES

2 RUE DE LA PRÉ NEUVE 44 350 GUÉRANDE

Z.A SAINTE ANNE ( A CÔTÉ DE JARDIPROMO ) 44 360 ST- ETIENNE DE MONTLUC

02 51 73 77 00

02 40 31 53 48

DU LUNDI AU SAMEDI - 9H-12H30 / 14H-19H


Evasion

MALTE

Des décors pour caméras Les paysages uniques de Malte font la joie des réalisateurs depuis des lustres. Et des fans de séries comme « Game of Thrones », à Mdina ou Gozo. Dans l’archipel, ont été tournés, entre autres, les films « Midnight express », « Troie » avec Brad Pitt, les succès français « Casque bleu », « Largo Winch » ou « Astérix mission Cléopâtre ». Sans oublier, « Popeye » de Robert Altman avec Robin Williams dans le rôle-titre qui fut tourné en 1980 près de Mellieha. Les dix-neuf maisons et le décor construits pour l’occasion ont été conservés et l’ensemble est devenu un parc d’attraction convivial sans prise de tête.

Un riche arrière-pays Malte ne se limite pas à sa capitale. Villages de pêcheurs, plages de sable et criques rocheuses, grottes mystiques, églises, vignobles... mais le détour via Mdina et Rabat, deux cités accolées au centre de l’île, ne peut se manquer. Surnommée « la Cité silencieuse », Mdina, ancienne capitale médiévale, est le plus petit village de Malte avec trois cents habitants repliés derrière de majestueux remparts qui se dévoilent longtemps avant l’arrivée. Après avoir franchi le pont sur des douves transformées en jardins, on n’y circule qu’à pied ou calèche pour se perdre dans des ruelles labyrinthiques et admirer les jolies demeures de l’aristocratie d’autrefois. Le contexte, plus urbain et automobile, de Rabat, onze mille âmes, invite lui aussi à la balade. Dans les catacombes, la grotte où se serait réfugié saint Paul après son naufrage sur Malte, sont l’objet d’une vénération locale intense.

Au plaisir des gourmands À Malte, la gastronomie a connu l’invasion douce des cuisines de tout le bassin méditerranéen et de l’Asie. On n’y connaît guère les demi-portions, l’assiette est prête à déborder, et plusieurs entrées suivent une soupe et précèdent souvent deux plats principaux en sauce, un poisson et une viande. Avant bien sûr un dessert bien crémeux où la présence britannique a laissé des traces. Et la viande principale traditionnelle se nomme « fenek », le lapin. En ragoût, rôti, hachis... la petite bête à grandes oreilles est de tous les repas. Une habitude qui viendrait des Chevaliers de l’Ordre, grands traqueurs de lapins pour maintenir leur art du tir à l’arc. Les restaurants de cuisine traditionnelle, comme le réputé « Ta’Marija » à Mosta, y sont très fidèles et il est difficile les samedis et dimanches d’y trouver place. Côté mer, la dorade, le thon et l’espadon régalent les palais en priorité, tout comme les fruits de mer souvent associés à des pâtes dans de délicieuses compositions d’inspiration vénitienne. Pour accompagner le tout, du vin d’une des trois fermes viticoles de l’île, ou pour les plus curieux, un verre de « Kinnie », un soda doux-amer à base de bigarade, épices et herbes aromatiques qui fut inventé pour empêcher Malte de succomber aux colas venus d’Amérique.

150

Bon à savoir Pour quatre cent vingt mille habitants, Malte compte... trois cent soixante mille voitures en circulation ! Il n’est pas rare qu’une famille possède quatre véhicules, car les parents craignent les risques de la circulation sur vélo ou scooter pour leurs enfants. Et ne voient pas l’intérêt de la marche à pied. Les parcours ne s’évaluent pas en kilomètres mais en heures qui peuvent être longues dans les embouteillages rien que pour faire le tour de la baie de La Valette. Pour y aller : Transavia propose des vols direct Nantes-La Valette, du 11 avril au 24 octobre. Des tour opérateurs comme Visit Europ ou Salaün Holidays proposent des séjours week-end ou semaine avec un choix d’hôtels.


urbanne


Urbanne

ESSAI AUTO

MERCEDES CLASSE E Coupé Sportline

ESSAI

La classe des grands coupés. Peggy Beaudouin, manager chez Dessange, a eu le privilège d’essayer la nouvelle Mercedes classe E dans sa version coupé. Une voiture aux lignes marquées et fluides, à la fois sportive, confortable et habitable. Petite revue de détail entre le remblai de La Baule et la presqu’île.

Qu’avez-vous pensé de cette Mercedes au premier regard ? J’ai trouvé qu’elle était dotée d’une certaine finesse, elle a un joli profil, un côté aérodynamique qui convient bien à une femme. Elle est très moderne, mais conserve la griffe Mercedes. L’intérieur vous a également séduite ? Il y a un détail que j’ai trouvé marquant : le tableau de bord. Il est ici en aluminium brossé. C’est une matière que je n’aime pas habituellement, je lui trouve un côté agressif. Mais là, j’ai trouvé que la matière apportait une ambiance tout à fait intéressante dans le véhicule. C’est assez féminin, finalement. Et une fois en route, que vous inspire cette voiture ? La première chose qui me vient à l’esprit, c’est la maniabilité. Elle répond tout de suite, elle se faufile et elle est très vive. La boîte automatique avec ses palettes au volant est très agréable. Ça laisse le temps de regarder le paysage, et ça soulage les pieds lorsque ça circule mal sur le remblai ! 152

Et au niveau de l’équipement de bord ? Au niveau des commandes, on les trouve très facilement et de manière instinctive. Tout est très simple et soigné, encore une fois. Le GPS intégré est très intuitif et impressionnant par la qualité de sa définition. Le toit ouvrant aussi, je l’ai fait fonctionner de manière instinctive. Ce n’est pas une usine à gaz, et c’est très agréable. C’est une voiture que vous recommanderiez ? Sans hésiter ! Je me demande même si je ne vais pas la commander tout court (rires). On est vraiment bien installé. On est loin d’être l’étroit, le coffre est grand. Au quotidien, ce doit être une voiture de rêve. PARIS MAINE Mercedes-benz GUÉRANDE Route de La Baule 02 51 73 78 60


GUÉRANDE

APPARTEMENTS et MAISONS connectés du T2 au T4

LA BAULE

APPARTEMENTS de standing de 3 à 4 pièces

CARRÉ D’Ô

L’AVANT-SCÈNE

Au cœur de l’éco-quartier de la Maison Neuve

dont villa sur le toit

Découvrez l’appartement témoin décoré

Retrouvez-nous pour tout renseignement à notre AGENCE CONNECTÉE : 11, RUE FRANÇOISE GIROUD - 44200 NANTES NEXITY GEORGE V ATLANTIQUE - SNC au capital de 8 000 € - Siège social : 19 rue de Vienne - 75 801 PARIS CEDEX 08 - RCS PARIS 433 946 423. Conception LMDI. Document et illustrations non contractuels. Mars 2017

nexity.fr

0800 10 44 44

Service et appel gratuits urbanne


By Night

Nos plus belles soirées

Jeudi

13

Avril

La team Gautier

Inauguration Magasin Gautier

MAGAsiN GAUTiER ZAC AUChAN - TRiGNAC 09 86 11 63 75

Le 13 avril dernier, le fabricant de meubles Gautier a inauguré son nouvel espace de vente de 400 m2, entièrement dédié au mobilier made in France de la marque Vendéenne. L’enseigne possède tous les atouts pour séduire la clientèle Nazairienne. Ce lieu est géré par le franchisé Arnaud Dray. Arnaud et Claire - Equipe du magasin

Domnique SOULARD et Jean-Pierre CORDIER

discours d’Arnaud DRAY (franchisé). A ses côtés, David BERNARD et Jean-Pierre CORDIER 154

M et Mme Noury, les franchisés de Del Arte

David, Dominique et Ginette SOULARD

David et Claire (Gautier)

Slav SAVOV (développeur) et Ginette SOULARD


TOYOTA FRANCE - 20, bd de la République, 92420 Vaucresson - SAS au capital de 2 123 127 € - RCS Nanterre B 712 034 040.

TOUJOURS MIEUX TOUJOURS PLUS LOIN

N O U V E A U

UNE AUTRE VISION

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de financement avant de vous engager. Consommations mixtes (L/100 km) et émissions de C02 (g/km) : de 3,8 à 6,3 et de 86 à 144 (A à D). * LOA : Location avec Option d’Achat. (1) Exemple pour un Toyota C-HR 1.2 T Dynamic neuf au prix exceptionnel de 23 900 €, remise de 1 000 € et aide à la reprise(2) de 1 100 € déduites. LOA* 37 mois, 1er loyer de 3 900 € suivi de 36 loyers de 259 €/mois hors assurances facultatives. Option d’achat : 14 000 € dans la limite de 37 mois & 30 000 km. Montant total dû en cas d’acquisition : 27 224 €. Assurance de personnes facultative à partir de 26,29 €/mois en sus de votre loyer, soit 972,73 € sur la durée totale du prêt. Modèle présenté : Toyota C-HR 1.2 T Graphic Pack Premium avec peinture métallisée neuf au prix exceptionnel de 30 520 €, remise de 1 000 € et aide à la reprise(2) de 1 100 € déduites. LOA* 37 mois, 1er loyer de 3 900 € suivi de 36 loyers de 379 €/mois hors assurances facultatives. Option d’achat : 17 262 € dans la limite de 37 mois & 30000 km. Montant total dû en cas d’acquisition : 34 806 €. Assurance de personnes facultative à partir de 33,58 €/mois en sus de votre loyer, soit 1 242,46 € sur la durée totale du prêt. ** Entretien inclus dans la limite de 37 mois & 30000 km (au 1er des 2 termes atteint). Offre réservée aux particuliers, valable jusqu’au 31/05/2017 chez les distributeurs Toyota participants, (2) Pour toute reprise de véhicule portant sur le tarif en vigueur au jour de la souscription du contrat. En fin de contrat, restitution du véhicule dans votre concession avec paiement des frais de remise en état standard et des éventuels kilomètres excédentaires. Sous réserve d’acceptation par TOYOTA FRANCE FINANCEMENT, 36 bd de la République 92423 Vaucresson, RCS 412 653 180 n° ORIAS 07 005 419 consultable sur www.orias.fr.

TOYOTA

DU MOUVEMENT

À PARTIR DE

259 €

/MOIS(1)

ENTRETIEN INCLUS** SOUS CONDITION DE REPRISE(2) LOA* 37 mois, 1er loyer de 3 900 € suivi de 36 loyers de 259 €. Montant total dû en cas d’acquisition : 27 224 €.

urbanne


Do It Yourself

Déco

Matériel

Contenant en verre Branches de bois / osier Grosse ficelle Pistolet à colle

Fleurs

Tulipes - Anémones Hortensias - Roses Arums - Chardon breton Ornithogales - Wax Eucalyptus

Conseils du pro

Christian Fleurs 60 avenue du Général de Gaulle, Pornichet 02 40 61 00 70 www.christianfleurs.com

156

Pour avoir du volume, privilégier les fleurs à la botte. Il faut enlever toutes les feuilles des fleurs, sinon, l’eau va d’abord nourrir le feuillage avant l’extrémité où se trouve la fleur. La composition va ainsi tenir plus longtemps. L’arum a une tige rigide. Il faut le « chauffer » en le faisant glisser entre deux doigts bien serrés pour l’assouplir.

DIY

Spring time ! Centre de table

Une composition légère comme le printemps et originale, réalisée - c’est le cas de le dire - avec deux bouts de ficelle et beaucoup d’inspiration par Christian Pierrat.

Cette composition est basée sur une petite grille en bois, que l’on peut adapter sur n’importe quel contenant. On peut utiliser ce que l’on veut, même les branches du jardin. On commence par réaliser de beaux nœuds voyants, à chaque extrémité du cadre. Le reste de la grille est solidarisé avec le pistolet à colle. On peut ensuite conserver cette structure, pour la réutiliser tout au long de l’année. Remplir d’eau le contenant de verre. Couper les tiges en biseau et commencer par installer les plus gros éléments. Cela va permettre d’équilibrer les masses. Il est important de ne pas couper toutes les tiges à la même hauteur, afin de créer du rythme, comme en musique. C’est agréable à l’œil d’avoir des nuances. On peut installer les fleurs selon son inspiration, mais il est important de ne pas étouffer la structure en bois, qui doit rester visible. Cette composition est très légère visuellement grâce à l’effet de transparence de l’eau et aux tiges qui ne sont pas piquées dans la mousse.


urbanne


Votre magazine Urbanne

La Baule

est diffusé sur... QUARTIER AV, DE GAULLE

Le Rivage Le Kook La Croisette Mimi &Cie John & Yoko Zapa Not Shy Yves Rocher Home piu Alain Jarian Mellow Yellow 727 sail bags Aigle Lexington Le petit atelier Trois Petis Chats Momi design Morice Bijoutier Exposito Coiffeur Men shop Via Piaggia Le chalet Suisse Pull In Apert Christophe Roussel Trésor et Nature Jardin de Femmes Sud Express Papa Pique et Maman coud Le phare de la Baleine Pas à pas Le Fondant baulois Les petits hauts Zizanie JB Autres demeures Promocéan Alain Afflelou Le temps des bulles Renouard Alodra Urbane

Breuil opticiens Mon mec à moi By Segolo La fée Maraboutée Le chat au Manoir Pharmacie de Paris Maje Voodoo Comptoir marin Be Shorts Moon Junior Will’s Lili au soleil Vent d’Ouest IKKS Junior IKKS Men Ar Poul Gwen Opticien Taillandier Oxxo for Men Mille sabords A l’aise Breizh William’s Gant Lacoste I code Chez Cocoche L’épicerie 50 nuances de beauté Dolita Week End La Villa Le Rouge Adriana Banana Moon Salon Benoit Café des Events Golf Barrière La Baule Vent d’ouest

QUARTIER DU CASINO

Le café de Sylvie De la vague à l’art

Carrousel Baulois Passage du Royal Dimitri & Eugénie Vincent & vincent Nossy Be Galerie JCM Billy Dessange Ventilo Vicomte A Této Batt&Blou Galerie Marie Louise Blue Ink Coiffure Nina Yvanna Luc Delachamade Samanta Prieur Glewn Rose Této Décoration Agence du Casino Boulangerie Martin

AV DE LATTRE DE TASSIGNY Frehel Déco P. Lodé Le Bar à Huitres Le Bouchon gourmand L’auditorium Meubles et compagnie Bistrot 16 Art Christine Blanc De vous à moi Saveurs de l’Aventure Nicolas Villa Plaisance La tour de Pise Cafés Supra Laëtitia Hôtel Alcyon Cote de Nacre Cote d’Amour

Hôtel des dunes Dream Shoes Nexity Carpe Diem Salon 41

QUARTIER LAJARRIGE

La route du cacao Le temps d’un spa O monde des saveurs Marine boutique Le Rivage La Maison de Sylvie O merveille du monde Viva services Freddy chaussures Lafayette sports Institut Matile Samanta Sym Atelier Alexandre Azeline Coiffure Créat’ures Beauté des îles La Baule Optique Clicoteau Lilian Hd Philippe Tapprest Cécibo Best Western Garden &Spa Secrets de Beauté

LE POULIGUEN Atout Regard Sugar Les voiles Même pas Cap Madame de… Casa Cosy Lily Rose Le Duguay Trouin Serge Bellavary Arte Cucina

SAINT-NAZAIRE : centre-ville - Océanis - ZA de Trignac - Saint-Marc-sur-Mer... 158

La Boutique Le Plaisir dit Vin Lingerie Corseterie Le Pralin La P’tite Franquette Ker Nature Royale Optique Café jules Le comptoir Marin La Voile d’or Ker Home Jeux du Manoir Le garage à vins Le petit atelier

LE CROISIC BATZ SUR MER

L’Océan Le Fort de l’Océan Le Cap Horn La Croisicaise Escapade à la mer La route du cacao Le bistrot du Rouge La Bigoudine Au fin Gourmet Institut Christine Côte&maison CBI Océarium du Croisic La Goulue Biscuiterie Crêperie La côte d’Amour Crêperie Lebat Le croisic vision La valise de Fanny La Dérive

GUERANDE

Stéphane Plaza Le chien assis Mlle Cabestan L’Attelier Evanescence coiffure Quadro

Paris Maine Mercédès Cap Ouest Salon Céladon Chocolaterie Dousset La compagnie Bretonne du poisson Vent d’Ouest Carla Décor MINI Renault Mondial Box Mon lit et moi Le Chat Au Manoir Court Carré Coiffure La Dilane Real Chocolat Saga Café du Centre Le vieux logis Optic 2000 La boutique de Sophie Ambiance et Style Casa Ligne Les jardins d’Ilots Aloa Beauty Ïlot Piscine A Fleur de Soi Vent d’ouest A l’aise Breizh Nocibé Proper & compagnie Au petit soin d’amandine Salon Céladon Golf de Guérande Zone commerciale Villejames + Ccial Leclerc Chelet bois Carla Décor Atelier de la cuisine MP Cadiet La Rose des vents

Le Potager Eco cuisine Meubles Steirs

PORNICHET

L’Atelier de Vanessa Mobalpa Château des Tourelles Institut cocooning 123 soleil Christian Fleurs Les coquettes Cotton Wood Pied d’estale Secret Un Homme et une Femme Le Grain de Folie Nina à la plage Hôtel sud Bretagne La petite cour Coiffeur Marc Réthoré Brasserie pieds dans l’eau Cuisines Joseph Best Western Hotel de la plage Leray deco Hotel et SPA Le Régent SPA d’ELLE et LUI Face Mer L’onglerie Pabanales La tour de pise Stef coiffure Sixte Cosi Cuisine Villa Flornoy Leeloo


Sortir

ca vient d’ouvrir / ca vient de changer

Le Petit Atelier

By Servane - depuiS octoBre 2016

Ô Monde des Saveurs

By Sylviane et didier - depuiS juillet 2016

Boutique et atelier de loisirs créatifs La bonne idée : cela fait 20 ans que Servane de la Gournerie anime des ateliers de créations pour enfants, et elle est toujours aussi passionnée par son métier. Mais ici, en plus de proposer du loisir créatif, elle a ajouté une partie boutique. Les enfants choisissent dans la boutique ce qu’ils veulent réaliser en atelier. En respectant le thème, bien entendu : papeterie créative, initiation à la terre, découverte de l’acrylique, etc. Le + : des kits à emporter avec tout ce qu’il faut dedans (peinture, colle, etc.), pratiques pour les familles en vacances et les grands-parents avec leurs petits-enfants.

Thé, café, épicerie fine La bonne idée : retrouver dans un même lieu 150 variétés de thés Dammann aux côtés de produits locaux (café moulu ou en grains, torréfié à Brest, confitures préparées à Quiberon, confits de l’île de Groix…), et de vaisselle pour le thé d’inspiration japonisante, telle est la volonté des maîtres des lieux. Ici, les idées cadeau sont multiples, comme ces vins ou whiskys grands crus vendus au verre, ou ces coffrets de poivres rares. Et pas besoin d’attendre de faire plaisir, on peut aussi se faire plaisir avec des épices ou des confiseries appétissantes.

Mantra : « Laisser les enfants créer des objets à leur image »

Mantra : « Votre bar à cadeaux, du sucré ô salé, du thé ô café »

70 avenue du Maréchal Joffre, La Baule - 07 69 43 06 25 Facebook : Le Petit Atelier Atelier et boutique ouverts mercredi et samedi en période scolaire, et du lundi au samedi en période de vacances

33 avenue Louis Lajarrige, La Baule - 02 40 60 14 38 Facebook : Ô Monde des Saveurs Du mardi au samedi : 10h-13h / 15h-19h. Ouvert les dimanches et lundis pendant les vacances scolaires

Silebo

By Simon - depuiS décemBre 2016

Déco et mobilier La bonne idée : des couleurs pep’s, une ambiance sonore moderne ! Quand on entre dans cette boutique, on se sent tout de suite à l’aise. Et le sourire du maître des lieux renforce ce sentiment. Du mobilier aux objets déco, il s’attache à mettre en valeur ses produits, aux prix abordables et sélectionnés soigneusement, dans une présentation parfois décalée, toujours colorée. Bref, il n’est pas question d’élitisme, juste de découvrir des choses différentes pour le salon, le bureau ou encore la chambre d’enfant. C’est sûr, les aficionados de déco vont adorer ! Mantra : « Voir sa maison autrement » 36 avenue Albert de Mun, Saint-Nazaire - 02 40 11 03 59 www.silebo.fr / Page Facebook : Silebo Mardi et mercredi : 10h30-13h / 14h30-19h. Jeudi : 10h30-13h / 14h30-20h. Vendredi et samedi : 10h30-19h 160

Yves Thuriès

By Séverine - depuiS octoBre 2016

Chocolatier La bonne idée : le chocolat réveille parfois des souvenirs, nous fait souvent rêver et suscite toujours des émotions. Pour garantir ces sensations, Yves Thuriès opte dans ses créations pour du pur beurre de cacao sans graisse végétale, issu pour certains produits des plantations équatoriennes du chocolatier. Et quand ce chocolat est mis en valeur dans une jolie présentation aux finitions abouties, on craque ! Outre le chocolat, la boutique développe des confitures, des confiseries et des glaces artisanales cet été. Le + : on peut se faire plaisir sur place grâce au salon de thé. Mantra : « Du chocolat de qualité à partager entre amis ou en famille » 18 rue de la Paix, Saint-Nazaire - 02 40 00 66 26 yvesthuries.com / Facebook : Yves Thuriès - Boutique Saint-Nazaire Du mardi au samedi : 10h-19h


Nouvelle Classe E Coupé. Un chef d’œuvre d’intelligence. Certains disent que la notion de beau est subjective. Ce qui est sûr, c’est qu’avec son design résolument sportif, la Nouvelle Classe E Coupé restera gravée dans votre mémoire. Cette nouvelle création signée Mercedes-Benz se dote également de technologies en avance sur leur temps, pour un plaisir de conduite intense.

PARIS MAINE

www.paris-maine.mercedes.fr

Votre Distributeur Mercedes-Benz Nantes et La Baule

ORVAULT

21, route du Croisy 02 40 16 81 81

GUÉRANDE

Route de La Baule 02 51 73 78 60

REZÉ

2, rue Antoine Laurent de Lavoisier 02 40 57 74 00

Consommations mixtes : 4,2-8,4 l/100 km - Emissions de CO2 : 109-189 g/km. The best or nothing : le meilleur, sinon rien.

urbanne


Sortir

ca vient d’ouvrir / ca vient de changer

Les Petits Ciseaux By Julie - depuis février 2017

Salon de coiffure La bonne idée : du bois, un pan de mur de couleur, ce salon de coiffure invite au bien-être. Et ça tombe bien, la jeune coiffeuse prône le soin et la détente. Avant la coupe, elle propose un diagnostic, ce qui permet aux clients de s’installer en toute sérénité. Quant à la prestation, elle est forcément adaptée à la nature des cheveux, avec des produits de qualité, notamment ceux de la gamme System Professional, nouveau à La Baule. Homme, femme ou enfant, Julie sait prendre soin de tous ! Mantra : « Écoute, soin et convivialité » 64 avenue du Maréchal Joffre, La Baule - 02 40 24 68 80 Facebook : Les Petits Ciseaux Du mardi au vendredi : 9h-12h30 / 13h30-19h. Samedi : 9h-18h

Fréhel Déco By sylvie - depuis février 2017

Décoration La bonne idée : parce que la déco passe par les murs, les sols et le plafond, ce showroom met en avant les multiples possibilités de relookage de votre intérieur. À commencer par les plafonds. La spécialité de Fréhel Déco, ce sont les plafonds tendus : colorés ou imprimés (à partir d’une photo par exemple), satinés ou mats. Les murs seront embellis grâce à un mélange peinture - tapisserie, avec des aspects cuir ou peau par exemple - on est loin du vieux papier peint à grosses fleurs, rassurez-vous ! Enfin pour le sol, les lames de PVC faciliteront son entretien. Le + : un plan en 3D à partir de photos de votre intérieur pour vous permettre de mieux vous projeter. Mantra : « Relooker votre intérieur » 180 avenue de Lattre de Tassigny, La Baule - 02 44 73 91 97 www.frehel-deco.com Du mardi au vendredi : 14h-18h (sur rendez-vous le matin). Samedi : 10h-12h30 162

Passion Pilates

By Betty - depuis oCtoBre 2016

Renforcement musculaire profond La bonne idée : vous allez redécouvrir votre corps ! Cette méthode permet de prendre conscience des muscles et articulations engagés lors de chacun de nos mouvements, même ceux que vous n’imaginiez pas posséder ! Le tout en douceur. C’est pourquoi tout le monde peut pratiquer le Pilates : jeunes ou moins jeunes, bien portants ou pas. Pas question de compétition ici, chacun fait selon ses capacités. L’important est la concentration, la respiration, la fluidité et la précision. Cours semi-collectif ou privé. Mantra : « Une pause à soi, à l’écoute de soi » 18, avenue Sarah Bernhardt (résidence L’Étoile, bâtiment C), La Baule - 06 76 90 26 34 www.passionpilates.info / passionpilates44@gmail.com

Les Jardins d’Îlot

By Christelle - depuis mars 2017

Mobilier de jardin La bonne idée : voici l’endroit où trouver du mobilier qui allie la résistance aux conditions climatiques, et l’esthétique. Tous les produits sont conçus pour passer leur vie dehors, été comme hiver : des canapés imperméabilisés, des tables sur-mesure en polypropylène, des toiles de bains de soleil Batyline, de Ferrari. Le tout coloré, modulable et surtout contemporain ! Sans oublier les luminaires d’extérieur et les barbecues (dont la marque Master Chef). Et tout ceci n’est pas réservé aux grands jardins, car ici les petits balcons pourront aussi être valorisés. Mantra : « Habiller votre extérieur » 2 rue de la Pré Neuve, Guérande - 02 51 73 77 00 ilotpiscines.fr Du lundi au samedi : 9h-12h30 / 14h-19h


PROMOCEAN

Le meilleur investissement sur terre restera la pierre

Promoteur Immobilier

Trouvez l’appartement de vos rêves à l’endroit de vos rêves ! LA BAULE

NANTES

PROMOCEAN

VILLA LES TROVES Face Mer

L’ORANGERAIE

Luxe en hyper centre

Promoteur Immobilier LA BAULE

VILLA LES FRÊNES

300m de la plage

COURCHEVEL

LES GRANDES BOSSES

Au coeur de la station 1650

Découvrez nos autres programmes à Pornichet, Saint-Nazaire, Bordeaux, Sables d’Olonnes, Cabourg, Quiberon...

www.promocean.fr

02.40.11.63.63

urbanne


Urbanne La Baule #5  
Urbanne La Baule #5  
Advertisement