__MAIN_TEXT__

Page 1

urbanne MODE & STYLE • NANTES

CAHIER SPÉCIAL MARIAGE LES ROBES À L’HONNEUR EN CUISINE AVEC UN «TOP CHEF» CINÉ RENCONTRE AVEC JULIE GAYET

DOSSIER HABITAT

64 PAGES POUR TOUT CHANGER !

#28


VOLVO NANTES www.volvo-nantes.com

9 rue Emile Levassor ORVAULT Tél : 02 40 16 90 60

VOLVO GUÉRANDE ZAC de Villejames 21 rue de la Briquerie Tél : 02 40 15 10 40


Urbanne

SOMMAIRE

Back to normal

C’est quoi le retour à la normale ? La normalité pour Anna, 3 ans et demi, c’est d’aller dans une école où tous les adultes sont masqués. C’est de jouer de façon séparée, par classe, lors de l’accueil périscolaire. C’est de se laver les mains en permanence. C’est de ne plus faire de bisous à la tripotée de tontons et de tatas qui l’entourent. Pour elle, il n’y a pas de question à se poser. Tout est normal puisque c’est ce qu’elle vit depuis des mois et qu’elle se souvient de moins en moins de la période d’avant. Elle a même arrêté de dire « quand il y aura plus le virus ». Elle est passée à autre chose, dans une réalité différente de celle que nous avons tous toujours connue, jusqu’au début de cette année. Quand on veut utiliser des mots à la mode, on parle de résilience. Quand on regarde les choses en face, on parle d’adaptation. On ne peut pas faire autre chose. On continue. Et puisque, à défaut de le faire, on peut toujours l’écrire : on vous embrasse. L’équipe Urbanne

Où nous trouver ? Flashez le code !

En couverture :Tailleur en velours côtelé forte_forte, blouse Momonì en crêpe de soie de Chine et tennis ZESPÀ en cuir de veau pleine fleur • blanche • 19 rue Scribe, Nantes 4

Sommaire

6 8 26 28 30 32 34 40 42 44 48 50 54 84 88 90 97

-

La chronique de Julia Kerninon Mode : l’automne fait la maille Accessoires : le bijou qui fait la différence Mode : le savoir-faire des indépendants Les coups de cœur des Petites Nantaises Journée shopping avec Amélie Saillet Beauté : les produits pour prolonger l’été Prendre soin de soi malgré la maladie De belles initiatives pour nos enfants Ciné : rencontre avec Julie Gayet et Nicolas Vanier L’agenda du Kiosque Nantais Livres : la sélection Coiffard Dossier spécial Habitat En cuisine avec Samuel Albert, « Top Chef » d’Angers Essai : Honda e, l’électrique qui voit loin Ça vient d’ouvrir ! Cahier spécial Mariage

Urbanne Mode & Style - Magazine gratuit. N°28 - Dépôt légal en cours Un magazine des éditions MGI (SAS) 34 rue Jules Verne, 44700 Orvault Crédits photos : Pascal Kyriazis, D.R. Impression : Union Européenne Tirage : 30 000 exemplaires Régie publicitaire : Prana’Com - spotin@pranacom.fr Rédaction : Pierre-Baptiste Vanzini - Karen Jouault - Julia Kerninon - Sarah Lobé-Elémé Correction : Charlotte David Illustrations de Marina Le Ray Directeur de publication : Stéphane Potin - 06 16 28 33 67 Création : Achromac El Kouri - 06 75 20 66 91 Les photographies de l’édito de mode ont été retouchées. La reproduction des textes et photos est interdite.

redaction@urbanne.fr retrouvez Urbanne sur Facebook www.urbanne.fr


LA CHRONIQUE LITTÉRAIRE de Julia Kerninon Cinq jours après la fin du confinement, l’aprèsmidi, chez moi, je me suis brusquement aperçue que j’avais des contractions. La journée avait été très remplie, il y avait des dizaines de choses à régler qui n’avaient pas pu l’être avant, et je m’agitais depuis le matin, passant complètement à côté de l’information la plus importante. J’ai commencé à y prêter attention, sans être complètement sûre de ce que je sentais : j’avais déjà accouché, mais une fois seulement. Et mon premier enfant était né en siège, alors que celui-ci avait la tête en bas - rien ne disait que les sensations seraient les mêmes. Dans le doute, j’ai commencé à chronométrer ce qui se passait. Au bout d’une heure, les chiffres étaient à peu près sans appel : les contractions étaient régulières, et raisonnablement rapprochées. J’avais deux semaines d’avance sur mon terme, mais il semblait bien que le bébé allait arriver. Je dois avouer qu’un des grands plaisirs des dernières semaines de cette seconde grossesse avait consisté à faire croire à mon mec que l’accouchement était imminent, pour le voir pâlir avant de se mettre à préparer frénétiquement un sac. C’est sûrement plus compliqué, d’une certaine façon, d’assister à un accouchement que d’y tenir un des rôles principaux. Je ne me sentais pas inquiète, mais j’étais un peu fatiguée, et l’idée de devoir mettre un bébé au monde dans les heures suivantes m’épuisait d’avance, même si j’avais hâte de le voir. La première fois, j’étais partie à la maternité comme une idiote bienheureuse, je croyais encore que ça n’était pas si compliqué. En salle d’observation, j’avais demandé à la sage-femme si la douleur allait augmenter – elle m’avait répondu avec beaucoup de tact : pour le moment, vous arrivez encore à parler. Cette fois-ci, je voyais à peu près ce qui m’attendait. Je savais aussi que j’avais un peu de temps, alors j’ai prévenu mon mec, qui était très content, et je me suis mise à préparer le dîner. On se jetait des coups d’œil pleins de tendresse par-dessus la planche à découper. Après le dessert, on est allé faire une immense promenade avec notre petit garçon, on a longé la Loire au

6

soleil couchant et vu tous les gens sortis boire des coups sur les pelouses pour fêter la fin du confinement. On est rentré, on a couché le petit, et puis à minuit j’ai eu une contraction qui m’a donné vraiment envie d’avoir un anesthésiste compétent à portée de main, alors on a réveillé le petit, on l’a déposé chez sa nourrice, et on a filé à la maternité. La sage-femme qui nous accueillis était très gentille, mais je ne pense pas qu’elle avait déjà accouché elle-même, si bien qu’elle a passé beaucoup de temps à me répéter que je me trompais peut-être, que peut-être je n’étais pas en train d’accoucher, ce qui était finalement assez drôle. Quand le monitoring l’a enfin convaincue, elle nous a guidés jusqu’à la chambre de naissance, où nous a aussitôt rejoint l’anesthésiste. Je trouvais ça un peu tôt, pour la péridurale, mais je savais aussi que je ne devais pas laisser filer ma chance. Pour mon premier enfant, on m’avait posé la péridurale si tard que je n’avais pas senti la manipulation, mais cette fois-ci, j’avais les idées nettes, et je tremblais littéralement de peur – pour rien, puisque finalement, pour une raison obscure, je n’ai encore une fois rien senti. Alors ont commencé deux heures absolument merveilleuses, durant lesquelles mon mec dormait et moi j’étais complètement shootée dans mon lit. Incorrigible optimiste, j’ai recommencé à m’imaginer accoucher sans aucune peine. Et puis, soudain, j’ai entendu un gros splash, et j’ai perdu les eaux. Sur l’échelle de la douleur, je suis passée d’un coup de 1 à 535 environ. Je me suis redressée pour appuyer frénétiquement sur le déclencheur de la péridurale. La douleur était colossale, comme la grande vague d’un tsunami, elle était effrayante, moyenâgeuse, mais elle était aussi étrangement familière, et quand je suis parvenue à reprendre mes esprits, je me suis souvenue que la seule autre fois de ma vie que j’avais eu aussi mal, c’était parce que mon bébé était presque là. Alors j’ai rappelé la sage-femme, qui semblait toujours aussi dubitative quant à mon actualité obstétricale, elle s’est installée, j’ai respiré un grand coup, et une minute plus tard, j’avais un bébé. Et depuis quelle aventure. 


l

‘AUTOMNE

fait la maille

Jean slim, pull en maille, boots et sac • TOMMY HILFIGER • 6 rue Rubens, Nantes 8


Mannequin : Mélanie (melaniedebroise.book.fr / @melanie-debroise) Maquilleuse : Nadège Robin (@nadege_robin_cuoc) Merci à l’équipe du magasin Ligne Roset - Cinna pour l’accueil de ce shooting. Ligne Roset - Cinna - 15 rue de l’Arche Sèche, Nantes

Pull jacquard, pantalon carotte avec ceinture obi en laine et boots à semelle en crêpe (coloris exclusif pour la boutique) • Mlle à Nantes • 20 rue Contrescarpe, Nantes urbanne


Chemise, ceinture, pantalon et boots • Coup d’folies • 2 rue Franklin, Nantes 10


Prêt à porter - Chaussures Accessoires

10 RUE RUBENS 44000 NANTES 02 40 84 02 56

20 rue Contrescarpe Nantes 09 50 22 31 83

e-shop : www.mlle.a.nantes.com urbanne


Tailleur en velours côtelé forte_forte, blouse Momonì en crêpe de soie de Chine et tennis ZESPÀ en cuir de veau pleine fleur • blanche • 19 rue Scribe, Nantes 12


urbanne


Pull grosse maille mélangée de laine et d’alpaga, jupe en fibre de bambou, ceinture cuir et boucle en pierre naturelle, sautoir médaillon en pierre naturelle et boots El Campero pour Stella Forest (fabrication italienne) • STELLA FOREST • 18 rue de la Paix, Nantes 14


Prêt-à-porter

Prêt-à-porter féminin chaussures & accessoires

19 rue Scribe 44000 Nantes — Tél. 02 40 75 91 07

Accessoires

laboutiqueblanche_nantes

urbanne


Perfecto Roberto Cavalli • Avenue Montaigne • 8 bis rue Scribe, Nantes 16


Nouvelle adresse 2, Rue Franklin

es

- 44 000 Nant

Votre boutique de prêt-à-porter 100% féminine vous accueille : le lundi de 14h00 à 19h00 du mardi au samedi de 10h00 à 19h00.

02 40 04 40 70 coupdefolies@orange.fr

1, Route de Clisson NANTES Tél. : 02 40 75 03 97 urbanne


Ciré brillant, pull col roulé Deauville, jean Caravelle • Armor-Lux • 1 rue du Puits d’Argent, ( Passage Pommeraye ) Nantes 18


TH NANTES 6 RUE RUBENS 44000 NANTES 02 40 35 21 32 TOMMY.COM

urbanne


Pull poncho grosse maille, jupe midi cuir végétal, bottes à plateau veau de velours, ceinture tressée en cuir et sac en cuir grainé • TeO • 14 rue Scribe, Nantes - Lunettes solaires • LUNet • 9 rue Scribe, Nantes 20


18 rue de la Paix, 44000 Nantes.

stellaforest.fr


Tailleur blazer et jupe Kocca, cache-coeur en maille • Pacific Jeans • 2 rue Jean Moulin, Sainte-Luce-sur-Loire

22


urbanne


A

à la nantaise

CUITIS L’OPTIQUE ET L’AUDITION

Acuitis, la maison d’optique et d’audition, est à la fois créateur et fabricant. Des dessins issus d’un talent nantais, une usine à Chantenay et un savoir-faire qui s’exporte, avec une centaine de boutiques dans le monde, dont soixante-dix en France. Des montures de lunettes par centaines posées sur des tables. Dès l’arrivée dans la boutique, on ressent la jubilation créatrice de la marque française, qui vient juste de fêter ses dix ans. « Nous réalisons toute la production de A à Z. Nous créons, nous fabriquons et nous distribuons », souligne immédiatement Christophe Gaillard. Une maîtrise de la chaîne de production qui permet de se passer d’intermédiaire et de proposer des tarifs « entre 30 et 40 % moins chers que la concurrence », assure le Nantais. Mais aussi de garantir une qualité irréprochable, assume Pierre-Hugues Auradou, son associé. Nos produits sont au top ! ». Tous les produits ne sont pas réalisés à Nantes - l’usine de Chantenay s’est spécialisée dans 24

la fabrication de lunettes en fleur de coton et autres matériaux biosourcés, mais tous les dessins sont issus du travail du créateur nantais Frédéric Beausoleil. Dans la boutique, au côté des « Cultissimes » (lunettes rendues célèbres par les plus grandes personnalités), on retrouve une large gamme de montures développées dans des matières d’origine naturelle et biocompatibles : le bambou, le carbone. Des montures réalisées avec des filets de pêche recyclés ont même été créées en partenariat avec Armor Lux. « On est aujourd’hui en train d’inventer les matières de demain. Ce sont des lunettes réalisées dans des matériaux qui n’avaient jamais été utilisés jusque-là, comme les lunettes en filets de bateaux de pêche. C’est une première qui en appelle d’autres ! », sourit Christophe Gaillard. Cette prise en compte de l’impact environnemental, présente dans les magasins, l’est aussi dans l’usine Acuitis de Nantes où tous les déchets sont recyclés au sein d’une filière pérenne et propre.


Aides auditives Le discret confort au quotidien

Des progrès fulgurants pour un confort au quotidien et une utilisation aussi simple que discrète, les aides auditives continuent de faire leur révolution. Acuitis propose aujourd’hui des modèles rechargeables, sans changement de piles mais également des aides auditives qui s’adaptent à l’environnement sonore et qui se pilotent depuis un smartphone. Des produits avec un traitement du son pour un rendu entièrement naturel. Mais l’une des innovations marquantes concerne également la discrétion. Acuitis a créé des lunettes auditives : la monture optique comprend un manchon réalisé sur-mesure et placé à l’extrémité de la branche qui abrite l’aide auditive. Il est ainsi parfaitement adapté et indétectable. « L’audition fait partie intégrante de notre concept. L’intérêt, c’est que nous maîtrisons les deux spécialités et que nous sommes donc capables de réaliser ces lunettes auditives qui sont très techniques et qui demandent un vrai savoir-faire », souligne Christophe Gaillard. Au sein de l’enseigne de Nantes, c’est Fanny Poireau, audioprothésiste, qui réalise l’ensemble des tests et l’adaptation. « Avoir les deux métiers au sein d’un même espace, c’est intéressant pour nos clients. Nous proposons des mesures du capital auditif, ce qui nous permet d’orienter le cas échéant les personnes qui souffrent potentiellement d’une baisse d’audition vers des médecins spécialistes. On peut ainsi gagner du temps : en moyenne, il se passe sept ans entre la perte d’audition et le port d’une aide auditive, souvent pour des raisons tarifaires ou esthétiques. Acuitis s’engage, dès 2021, à rendre accessible à tous ses aides auditives performantes et discrètes. Elles seront intégralement prises en charge par les complémentaires santé ».

L’équipe entourant le designer nantais, Frédéric Beausoleil.

Collaboration Acuitis x Armor-Lux : les premières lunettes au monde en filets de pêche recyclés.

Une partie de l’usine à Nantes, et ses lunettes en fleur de coton.

Acuitis, partenaire du « H ».

Allez le « H » !

Acuitis Nantes est partenaire du HBC Nantes, avec lequel il partage des valeurs en commun : dépassement, travail d’équipe et volonté de réunir la famille. La marque a développé des lunettes spécialement pour le club, à ses couleurs, violet et jaune.

Acuitis 7 rue Guépin, Nantes 02 85 52 48 70 urbanne


B

ARBARES EN JUPE - BIJOUX

Le bijou qui fait la différence Barbares en Jupe - Bijoux propose depuis deux ans, rue du Château, une collection unique de bijoux de créateurs français. Elle s’adapte à la saison, à la tenue et aux envies. Pour les femmes et les hommes de bon goût. « Il y a de la créativité, du beau, des matériaux nobles ». Patrick Sabatier résume ainsi ce qui l’a poussé à plonger dans le monde du bijou. « J’ai travaillé dans l’organisation de gros salons, et notamment le salon du bijou. C’est là que j’ai côtoyé pendant des années les acteurs du marché, les très gros comme les petits artisans. Ça a développé chez moi un gros coup de cœur », sourit-il. Dans sa jolie boutique de la rue du Château, il a mis en place une sélection exigeante. Ici, il n’y a ni pacotille ni rivière de diamants. « Ce sont des bijoux accessibles, mais qui restent et qui durent une vie si on en prend soin. Ce sont des pièces qui vont venir finir une tenue de saison. On suit les modes ». En ce moment, par exemple, le doré fait son retour. « C’est l’exemple typique. Avec le retour du jaune, je ne veux pas me contenter de proposer du doré. Ce que je vends, c’est du vermeil, c’est-à-dire de l’argent plaqué or 6 microns minimum. C’est important pour moi, comme le fait que toutes les pierres soient naturelles et que tous les cristaux soient des cristaux Swarovski. Mon envie, c’est de créer un univers où on utilise de belles matières naturelles. C’est ça, la genèse de Barbares en Jupe - Bijoux ». Les collections changent en permanence, trois ou quatre fois dans l’année, sans compter les collections capsules souvent extravagantes. « Je n’ai pas envie que mes clients voient toujours 26

la même chose chez moi, et je n’ai pas envie de m’ennuyer non plus, s’amuse Patrick Sabatier. Il y a tellement de possibilités dans les gammes que je ne présente, en général, qu’une pièce unique - éventuellement deux quand j’ai un coup de cœur - de chaque bijou. C’est aussi ce qui fait qu’on vient et revient ici. On bouge avec l’air du temps ! ». Barbares en Jupe - Bijoux a également développé une collection dédiée aux hommes. Les vitrines prennent d’ailleurs de plus en plus de place dans le magasin. « Les hommes se mettent petit à petit aux bijoux. Les premières pièces que j’ai vendues étaient assez discrètes. Mais plus le temps passe, plus les hommes assument des pièces plus importantes », détaille-t-il. Là encore, l’argent, le cuir, les matières nobles sont mises en avant. « Ce sont des bijoux qui marquent un style, qu’on ne voit pas chez tout le monde », explique-t-il en montrant de jolies bagues en argent créées par deux jeunes artistes rennais. Tous les bijoux proposés sont fabriqués en France. So chic !  Barbares en Jupe - Bijoux 17 rue du Château, Nantes 09 67 42 98 61 Instagram : @barbaresenjupe.bijoux


0QUF[QPVSEFTWFSSFT EFRVBMJUÏTBWFD-FJDB

Du Mardi au Samedi de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 19h00 3VF.FSDPFVS/BOUFT 02.40.35.77.85

www.LaFabriqOpticien.fr urbanne


T

EO ET LUNET

Le savoir-faire des indépendants Ils font partie des belles enseignes qui font rayonner le centre-ville de Nantes. Ils ont un savoir-faire et une vision de leur métier qui invite la clientèle la plus exigeante à pousser la porte de leurs jolies boutiques qui se font pratiquement face. Nous avons voulu réunir Laurent Garnier (TeO) et Anne-Sophie Créach (LUNet) pour une interview croisée. Rencontre. Qu’est-ce qui vous a donné envie d’ouvrir votre boutique ? Laurent Garnier (TeO) : Ma filiation, mon parcours artistique. Quatrième génération dans le textile, j’ai une réelle connaissance des produits. J’ai tout ce riche patrimoine inscrit en moi. J’ai été élevé à une époque où l’on faisait du beau, du bien fait, où l’on savait accueillir une cliente, la conseiller, la chouchouter. Anne-Sophie Créach (LUNet) : Une évidence. Je suis d’une famille d’opticiens, mes parents l’étaient et ma fille le sera. J’ai vécu et je vis l’évolution technique de mon 28

métier, l’émergence des créateurs... C’est stimulant, ce renouveau permanent. Selon vous, ces créations sont de plus en plus pointues ? LUNet : C’est incontestable. Si l’on prend un seul aspect en plus du design, celui des matériaux - les alliages précieux, la pierre, le bois ou la corne... Ces éléments nouveaux sont travaillés de manière unique. On revient vers un travail qui tient plus de l’artisanat que de la grande distribution. TeO : L’offre créative est plurielle tant par ses formes que ses nouvelles matières et guide mes choix au travers de mon savoir-faire et mon style. Une grande diversité de marques en exclusivité sont disponibles, sans snobisme d’étiquette, mais avec une vraie valeur ajoutée. Comment faites-vous pour vous y retrouver et faire votre choix dans l’opulence des marques et des créateurs ? LUNet : Notre feeling est le moteur. La provenance des produits, le soin apporté aux finitions est primordial. Mais avant tout, avoir un coup de cœur. On expertise la technicité, la durabilité, la pertinence du produit. Il faut


qu’il apporte quelque chose de différent, sinon il n’a aucun intérêt. TeO : L’essence de mon travail, c’est l’anticipation. Mes achats sont réalisés huit mois avant leur arrivée en boutique. Mon ressenti est immédiat. Pour cette sélection, je dois être aux aguets. Humer l’air du temps. Ressentir les tendances. Je suis profondément passionné par le beau et la juste proportion. Stimulé par les salons, les expos, les voyages, et puis l’image que je me fais, moi, du corps de la femme. Au bout de quinze ans, je sais avant elle ce qu’elle attend de moi. Et justement, qu’attendent vos clientes ? TeO : Une prise en charge. Que je renouvelle leur style, le fasse évoluer en fonction de leur mode de vie. Et ça, avant que notre mode soit diffusée dans les grandes enseignes. Ce qu’elles veulent - et ce qui me plaît - c’est ce sentiment d’exclusivité individuelle. LUNet : Nos clients recherchent la distinction discrète de nos produits qualitatifs et, bien sûr, le conseil. Nous sommes tous, ici, artisans lunetiers. Nous faisons nos montages, nous maîtrisons notre technologie. Tout est validé par nos soins. Ce sont vos lunettes que nous réalisons pour vous. Le conseil, c’est fondamental ? TeO : Chez moi, on ne vient pas chercher uniquement un vêtement, une paire de chaussures ou un parfum. On vient chercher une ambiance, un échange constructif, une confiance, un état d’esprit. Je suis un œil extérieur - parfois critique - mais objectif. Cela permet aussi aux femmes de reprendre confiance en elles. LUNet : C’est indissociable de notre métier. Les montures, c’est d’abord le reflet d’une personnalité, d’un caractère, d’une envie. Pour chaque personne, nous proposons un choix très vaste en rapport avec sa morphologie. C’est le client qui fixe ses limites. Nous l’accompagnons objectivement dans ses transgressions. Diriez-vous que c’est précisément ce que l’on vient chercher chez vous, en tant qu’indépendants : une personnalité ? LUNet : Nous sommes une équipe de cinq artisans et nous avons chacun nos individualités, nos sensibilités. C’est notre force

commune. Chacun choisit ses collections et les défend, c’est stimulant. TeO : Forcément ! La personne en face de vous, c’est le créateur de cet univers, celui qui achète, qui a cette vision. On ne peut pas demander à la conseillère d’une grande chaîne d’avoir cet investissement-là. Vos boutiques, c’est le véhicule de votre image ? TeO : Nous véhiculons une certaine image, un goût du beau qui peut refléter l’idée d’une boutique de luxe. Et nous en avons les codes. Le cadre, notre disponibilité et nos services sont notre luxe. Les retouches, le conseil à distance, l’expédition de look complet à nos fidèles clientes, dont nous connaissons tout. Et, surtout, un carnet d’adresses incontournable pour les demandes de dernière minute. Alors oui. LUNet : Nous l’avons souhaité dès l’entrée du magasin, au look affirmé et contemporain, jusqu’à la livraison de vos lunettes et leur suivi. Quand on pousse la porte de notre boutique, c’est un tout et les notions de beau comme de service sont fondamentales. Un dernier mot... de passionnés ? En chœur : Nous aimons profondément ce que nous faisons ! Nos prises de risque, notre enthousiasme et notre quête perpétuelle de renouveau nous poussent naturellement à mettre le meilleur de nous-même au service de notre clientèle. Nous cultivons et assumons notre différence…

LUNet 9 rue Scribe, Nantes - 02 40 69 32 57 14 rue Boileau, Nantes - 02 40 48 64 01 TeO 14 rue Scribe, Nantes - 02 51 89 43 65 urbanne


l

ES COUPS DE COEUR

des Petites Nantaises

Les Petites Nantaises, le groupe Facebook qui rassemble plus de 10 000 membres et qui s’adresse aux Nantaises, les futures, les « pure souche » ou les fraîchement débarquées, nous propose encore une fois ses coups de cœur ! Attention, c’est du lourd !

Le coup de cœur parfumé Alexis Biette 1882 Coup de projecteur sur la renaissance de cette maison familiale nantaise, longtemps présente dans l’univers de la beauté, confidentielle, poétique et florale. Découvrez des savons délicatement parfumés de manière naturelle et sans huile de palme, locaux, artisanaux et made in France, bref zéro défaut ! Et aussi un nouveau geste beauté à adopter avec les parfums solides, doux pour la peau et l’environnement. Le must have à venir ? La Concrète Biette, un parfum à glisser dans un écrin aux allures de poudrier, avec gravure personnalisable. #toutcequonaime Le + : Les coffrets de Marie sont réalisés en fleurs à replanter et sont personnalisables pour des événements ! alexisbiette1882.fr

Le coup de cœur personnalisé Little Antoinette Alors, chez vous, la rentrée ? Si vous aussi vous courez toute la journée et qu’avec la légendaire charge mentale, vous vous débattez... Ne cherchez plus, on a trouvé ! Craquez pour ces petits pochons personnalisés et rangez-y ce que vous voulez : cachette de doudou, chaussons de danse ou sac à goûter, vos enfants ne pourront bientôt plus s’en passer. Nathalie s’adapte à toutes vos envies grâce à ses créations colorées, dans son atelier bien sûr toujours rangé ;-) Le casse-tête des cadeaux de naissance, de mariage, de baptême ou autres festivités fera bientôt partie du passé (comment ça, on est les seules à ne pas toujours être inspirées ?!) : jolis cabas et tote bags en pagaille, coussins moelleux en lin lavés, personnalisables à souhait. Laissez libre cours à votre créativité. Croyez-nous, on a déjà (souvent) testé : succès assuré ! Ah, au fait, ne cherchez plus vos clés, elles sont accrochées à votre nouveau porte-clés... personnalisé ! little-antoinette.com 30

Le coup de cœur doré Maison Apollonia Pour toutes celles qui ont tendance à s’oublier, on a pensé à faire rimer rentrée avec beauté ! Plongez dans cet univers onirique où se mêlent antiquité grecque, matières brutes et monde végétal, quartz et pierre de lune, cristal de roche et calcédoine. Grâce à son travail artisanal et manuel, Stéphanie sublime ces élégantes créations qui oscillent entre équilibre et beauté : une jolie marque de bijoux délicats, à l’esprit poétique et épuré. Boucles d’oreilles raffinées, bagues discrètes ou colliers ciselés, chaque pièce en métal est dorée à l’or fin et finement travaillée, pour rester chaque fois au plus près des matières utilisées. Ici encore, le sur-mesure est à l’honneur puisque la créatrice s’adapte à vos commandes et idées, précieuses et lumineuses. De vous à nous, ça nous a même donné envie de nous (re)marier ! maisonapollonia.com


dessange.com SEBGEO SARL - DESSFM SARL : Entreprises indépendantes membres du réseau DESSANGE

NANTES 28, rue du Calvaire - 02 40 48 18 61 9, rue de la Paix - 02 40 47 74 35 Photographie retouchée


URBANNE

&

AMÉLIE

La journée nantaise d’Amélie Saillet

Nous avons proposé à Amélie Saillet, la fondatrice des Saveurs DétonNantes, de partir en immersion dans le centre-ville de Nantes. Retour sur une journée rythmée par le partage et les découvertes. Des looks de mi-saison chez TeO La journée a commencé dans la boutique de prêt-à-porter TeO. On a cherché, avec Laurent Garnier, à créer quatre looks de mi-saison pour Amélie. Des tenues variées, allant de la robe au jean, que nous avons accessoirisées avec les bijoux de La Discrète Compagnie. Déjeuner au Kinfolk À l’heure du déjeuner, nous avons rejoint le quai de Turenne, pour manger dans le coffee shop Kinfolk. Un cucumber toast accompagné d’un gaspacho pour Amélie et un sandwich au pastrami de veau pour la rédaction d’Urbanne ont suffi à nous convaincre de craquer pour le cheesecake du moment. Un vrai régal ! Les murs vert d’eau, la banquette remplie de coussins, les plantes et décorations murales de fleurs séchées apportent une ambiance très chaleureuse, cosy et naturelle au lieu. Les coups de cœur d’Amélie En début d’après-midi, Amélie a décidé de nous faire découvrir quelques32

unes de ses adresses favorites du centre-ville de Nantes. Tout d’abord, la petite boutique de décoration Sous les Étoiles Exactement, ainsi que la boutique-atelier créateur voisine Ping Pong. Nous avons ensuite fait une petite pause goûter au bar à chocolat Choc-Hola, et enfin un petit tour dans le concept-store éthique Les Trésors Partagés. Plein de jolies adresses, dans le secteur de la rue des Carmes, que l’on partage à notre tour. Une mise en beauté Pour finir la journée en beauté (et c’est le cas de le dire), Amélie a eu la chance de se faire chouchouter par le salon de coiffure Dessange, avec un soin capillaire puis une coiffure. Et ce n’est pas seulement une, mais bien trois coiffures qu’elle a pu tester. Elle a finalement quitté le salon avec une attache parfaite pour un événement (mariage, soirée, etc.).


Pour plus de détails sur notre épopée nantaise, retrouvez l’intégralité de cette journée sur nos pages Facebook, Instagram et Pinterest.

Teo

Kinfolk

Dessange Ping Pong

Mode/Accessoires/Déco

TeO - 14 rue Scribe, Nantes La Discrète Compagnie - 14 rue Scribe, Nantes Sous les Étoiles Exactement - 13 rue des Carmes, Nantes Ping Pong - 22 rue des Carmes, Nantes Les Trésors Partagés - 10 rue des Trois Croissants, Nantes

Coiffure

Dessange - 28 rue du Calvaire, Nantes

Food

Kinfolk - 2 quai de Turenne, Nantes Choc-Hola - 11 rue Saint-Léonard, Nantes

Sous les Étoiles Exactement

urbanne


p

ROLONGER L’ÉTÉ

Lait multiusage et baume universel cheveu et corps Essence Absolue de Shu Uemora - Salon Delisle - 21 rue Mercœur, Nantes • Shampooing et masque légers Dark Oil de Sebastian Professional Seven Lafayette - 7 rue Lafayette, Nantes • Gommage au sable du désert et huile sensuelle à la fleur d’oranger Les Sens de Marrakech - Seressences - 11rueContrescarpe,Nantes•Laitcorps àl’aloeveraAbhyangadeTaaj-Touteslesadressessur www.taaj.fr • Masque pour cheveux abîmés à la noix de coco de Organix OGX - Disponible chez Monoprix 34


LES

a

Fini les bobos liés au masque !

CTUS

de l’automne Guérande Cosmétics Les petits nouveaux de la rentrée !

On ne va pas se mentir, le port du masque peut avoir des effets délétères sur notre peau : picotements, rougeurs et inconfort des peaux sensibles ; acné sur le menton et plaques rouges des peaux mixtes à grasses. Premier geste : on insiste sur l’hydratation en prenant soin d’opter pour des produits adaptés à notre peau. Deuxième geste : on nettoie sa peau avec des soins doux. Et pour les irritations, notamment liées aux attaches, on peut les prévenir en utilisant un baume cicatrisant pour les peux sensibles et un soin réparateur à la texture légère pour les peaux grasses.

La marque locale développe sa gamme Hydra. Après Hydra-nuit, que nous plébiscitons, voici la mousse de douche Hydra-douceur, Hydra-soin, pour peaux normales à mixtes, et Hydra-confort, pour peaux sèches. Vous ne pourrez pas nous dire que nous ne prenons pas soin de vos peaux tiraillées par les derniers soleils, les masques et la pollution ! www.guerande-cosmetics.com

Les pionniers du bio s’ancrent davantage à Nantes Un nouvel institut J’M Beauté accueille les produits et soins Phyt’s. Cette marque, basée dans le Lot, promeut le bio depuis 1972. Une pionnière qui a su conserver ses valeurs telles que le plaisir, l’efficacité ou encore la protection de l’homme et de son environnement. Des valeurs qui se retrouvent au sein des instituts avec des soins personnalisés et ciblés. On craque pour la gamme de soins hydratants Aqua Phyt’s et notamment la crème 24h. J’M Beauté 163 rue des Hauts Pavés, Nantes 02 40 40 16 13 38 boulevard de la Liberté, Nantes 02 40 85 12 36 36

Faites du bien à vos cheveux ! Chronologiste, le haut de gamme de Kérastase, s’est complètement renouvelé et propose un soin anti-âge ciblé pour tout type de cheveux. Enrichi en acide hyaluronique, Chronologiste tonifie le cuir chevelu et repulpe et hydrate les cheveux jusqu’à leurs pointes. Bref une gamme complète pour une régénération capillaire profonde. Maison Boëme 19 rue de Strasbourg, Nantes 02 51 84 11 03

Ne dites pas adieu à votre teint hâlé ! L’été touche à sa fin et votre bronzage s’estompe. Pas de panique, les 2’Moiselles de Launay vous permettent de l’entretenir grâce à la douche autobronzante Riviera Tan. Cette prestation s’effectue manuellement pour un effet plus naturel qui dure entre 4 et 6 jours. Les esthéticiennes s’adaptent également à votre carnation et votre morphologie. Et quand on sait qu’il s’agit d’une marque française travaillant avec 98% d’ingrédients d’origine naturelle, on est ravi ! Les 2’Moiselles de Launay 2 boulevard de Launay, Nantes 02 40 73 83 91


les Sens de Marrakech by Seressences Découvrez la première boutique les Sens de Marrakech en centre-ville de Nantes.

"Soins du visage"

"Bain & Corps"

"Parfums"

11 rue Contrescarpe, 44 000 Nantes - Horaires : Du mardi au samedi, de 10h à 19h

Nouvelle adresse à Nantes

02 28 29 96 67 7 rue Lafayette 44000 Nantes

urbanne


LES SALONS DESSANGE NANTES, AU SERVICE DE VOTRE BEAUTÉ. VÉRITABLE MARQUE DE LUXE, LA MAISON DESSANGE S’EST IMPOSÉE COMME LE LEADER DE LA COIFFURE ET DE LA BEAUTÉ SUR LA SCÈNE INTERNATIONALE. CHAQUE JOUR DANS LE MONDE, DES FEMMES FRANCHISSENT LES PORTES DES SALONS DESSANGE POUR Y CONFIER LEUR BEAUTÉ. AU FIL DES ANNÉES, LES SALONS DE NANTES SONT DEVENUS D’AUTHENTIQUES LIEUX D’ENCHANTEMENT OÙ LUXE ET BIEN-ÊTRE SONT LES MAÎTRES-MOTS.

SEBGEO SARL - DESSFM SARL : Entreprises indépendantes membres du réseau DESSANGE

dessange.com

DESSANGE PRÉSENTE SA NOUVELLE COLLECTION MAQUILLAGE AUTOMNE-HIVER 2020/2021 Cette saison, DESSANGE vous promet la plus soignée et raffinée des mises en beauté : intemporelle, naturelle. Des sticks pratiques pour se façonner un teint sans défaut, un mascara qui déploie la frange des cils à l’extrême, desvernis et ombres à paupières hauts en couleurs et un panel de rouges à lèvres nude d’un confort absolu. Cette nouvelle collection illustre à merveille l’expérience et le savoir-faire unique de cette Maison de luxe.

OSEZ LA LONGUEUR

FAITES PEAU NEUVE AVEC LA NOUVELLE CRÈME DE NUIT PEELING ANTI-RIDES HAUTE CORRECTION Véritable soin de nuit peeling révélateur d’éclat à l’effet « peau neuve » et aux actions unifiante, protectrice, anti-rides et anti-tâches, cette crème de nuit est idéale pour toutes les peaux qui souhaitent lutter contre les rides et retrouver un teint unifié. Au fil des applications, le teint s’illumine, l’apparence des rides s’estompe, les irrégularités du teint s’atténue et le grain de peau s’affine grâce à sa formule enrichie d’un cocktail d’actifs lissants et d’un agent exfoliant qui agit comme un véritable peeling doux.

XXL

Saison après saison, le long XXL ne s’essouffle jamais : il signe une allure intemporelle. Les salons DESSANGE de Nantes vous permettent d’obtenir la longueur dont vous avez toujours rêvée. Les équipes des salons de Nantes mettent à votre disposition leur savoir-faire ainsi que la maîtrise des techniques et gestes de pose permettant un rendu naturel et sur-mesure !

NANTES 28, rue du Calvaire - 02 40 48 18 61 - salon.dessange.com/nantes 9, rue de la Paix - 02 40 47 74 35 - salon.dessange.com/nantes-paix


B

LA

EAUTÉ VAINCRA !

Ce n’est pas parce que la maladie nous touche que nous devons renoncer à être belles. Sauf que ce n’est pas si simple… Car les traitements et les médicaments ont une incidence sur la peau. Ce constat, Judith Levy-Keller, cofondatrice de la marque Même avec Juliette Couturier, l’a noté lorsque sa maman a connu le cancer. « Elle était coquette mais avec la maladie, sa salle de bains s’est transformée en pharmacie. Sans compter que, pour certains des effets indésirables qu’elle rencontrait, il n’existait aucune solution. À l’époque, je l’ai vécu comme une frustration et une injustice ». Une idée germe dans la tête de la jeune femme et petit à petit, elle se concrétise : créer une gamme de produits de beauté destinés aux femmes atteintes d’un cancer. Aujourd’hui, Même compte une vingtaine de références.

Réapprendre des gestes beauté Idée futile, pensez-vous ? Pas du tout, car derrière la beauté, se cache un aspect psychologique, comme l’explique Sophie Audouin, socio-esthéticienne. « L’accompagnement de la douleur se fait par l’empathie et l’écoute active pour pouvoir aider les personnes malades à reconstruire leur image. Une parenthèse cocooning est importante pour réapprendre des gestes beauté et donc pour l’estime de soi ». La professionnelle commence par faire un point sur les rituels beauté des femmes qu’elle rencontre. « Elles subissent souvent une double peine : non seulement elles sont malades, mais en plus les produits qu’elles utilisaient avant la maladie ne sont plus adaptés. Tout ça a un coût ». La socio-esthéticienne constate que cette épreuve est aussi une renaissance pour les femmes. Constat partagé par Judith Levy-Keller. « Aujourd’hui, une part non négligeable de nos clientes est en bonne santé et c’est aussi important pour nous. Le fait que toutes les femmes puissent utiliser nos produits limite la stigmatisation des femmes malades ». Alors oui, la beauté est une alliée ! www.memecosmetics.fr Retrouvez Sophie Audouin au sein de l’association Agir contre la maladie (agircontrelamaladie.fr) et à L’Embell.vie (www.lembellvie.fr).  40

La beauté, mais pas que Les traitements contre le cancer peuvent provoquer la chute des cheveux et il existe aujourd’hui nombre de prothèses capillaires de qualité et originales. Dont Les Franjynes (www. lesfranjynes.com) : des franges qui évoluent selon la repousse du cheveu associées à des bandeaux ou foulards pour plus de douceur. La lingerie adaptée existe également avec la marque clissonnaise L’éclat de Flore (www.leclatdeflore.fr). Des pièces raffinées pour permettre aux femmes de garder des formes même sans leurs prothèses.

Des actions locales De nombreuses initiatives existent pour soutenir Octobre Rose qui lance sa 27e édition. Trois ont retenu notre attention, mais d’autres sont à venir. • La boutique de prêt-à-porter Coup d’folies (2 rue Franklin, Nantes) va reverser 10% de son chiffre d’affaires du mois à l’association Agir contre la maladie. • La marque de cosmétique bio estime&sens propose une nouvelle édition limitée de son Baume souverain. À chaque produit vendu, elle reverse 1 euro pour la mise en place de soins esthétiques au Centre de Cancérologie de l’Ouest. • La Roche-Posay sort une édition limitée de deux vernis à ongles dont les teintes, raisin délicat et automne rose, ont été imaginées par des femmes touchées par le cancer.


urbanne


DE

j

OLIES INITIATIVES

pour nos enfants

Un Biberon Français engagé !

Ils réinventent la seconde vie des vêtements de bébé

Des vêtements de bébé seconde main ET de qualité, c’est possible. Les Nantais Gabrielle Guirriec et Mathieu Sanchez ont créé l’application La Loustikerie : en quelques clics, on peut rapidement déposer ces dizaines de vêtements de 0 à 36 mois qui s’entassent au fond de nos placards et que notre petit bout n’a mis que deux fois - et encore on est large ! « On trouvait dommage que ces articles ne trouvent pas de seconde vie. Dommage pour nous, mais aussi pour les gens qui nous avaient offert ces cadeaux », raconte Gabrielle. Car c’est là la base du concept du couple : donner une nouvelle vie à des vêtements peu ou pas portés. Et pourquoi pas en faire un cadeau de naissance. La Loustikerie compte aujourd’hui plus d’un millier d’articles et cherche un local pour les présenter. Bref, encore un dépôtvente, allez-vous me dire. Eh bien, non ! Car La Loustikerie porte aussi des valeurs. Elle source les pièces localement puisque les retraits se font sur le territoire de Nantes Métropole. Elle privilégie aussi les vêtements de qualité et les marques qui évitent le fast fashion. Elle propose également de remettre à une association les invendus. « On essaie de faire quelque chose qui serve aux gens et qui leur facilite les choses. » Voilà qui est dit !

www.laloustikerie.com

Après son partenariat avec l’illustratrice Soledad, Le Biberon Français collabore avec Stella McCartney. Pour ces biberons gigognes, la créatrice a imaginé des motifs qui rappellent la nature et son combat pour le bien-être animal. Des engagements qui lui tiennent à cœur depuis plus de vingt ans. Et qui se retrouvent aussi dans l’ADN du Biberon Français : un produit stylé et durable, en co-polyester spécial puériculture (matériau qui ne capte ni l’odeur, ni la couleur des aliments et qui garde son éclat lavage après lavage) et 100% made in France. Des valeurs telles que l’environnement et la qualité, ça se biberonne dès le berceau.

www.lebiberonfrançais.fr

La gourmandise n’est pas un vilain défaut…

Quand deux grands noms locaux de la gourmandise s’associent, cela donne trois recettes savoureuses ! Les artisanes confiturières de Muroise & Compagnie (Vallet) et le pâtissier-chocolatier Vincent Guerlais ont créé Les Enfantillages. Trois recettes de pâtes à tartiner artisanales à déguster en rentrant de l’école - ou du travail ! Reste à déterminer laquelle vous préférerez : la pâte à tartiner Muroise, la Noisettes du Piémont ou le Caramel à la fleur de sel de Guérande ?

www.muroise.com 42


Le paradis pour vos pieds, chaussures originales et confortables Hommes et femmes, du 35 au 49

En cette periode délicate il est grand temps de se faire Plaisir. La nouvelle Collection a été choisie pour vous combler (de nombreuses nouveautées) 3, rue de Verdun (quartier Cathédrale) 44000 NANTES - Tél. 09 83 69 44 77

Mode éthique

INVENTONS NOTRE VIE !

Port des pantoufles OBLIGATOIRE

éco-responsable

urbanne


P

OLY

Le « cadeau de la vie » de Nicolas Vanier Nicolas Vanier, le cinéaste qui a fait découvrir le Grand Nord au grand public, continue de faire revivre les feuilletons de son enfance. Après « Belle et Sébastien », il a adapté « Poly », l’autre œuvre culte de Cécile Aubry, une série diffusée à la télévision française à partir de 1961. L’histoire d’une petite fille des années soixante qui déménage dans le sud avec sa maman récemment divorcée et qui s’attache à un poney nommé Poly. Jean-Jacques Lester a reçu le réalisateur en compagnie de Julie Gayet, qui joue la maman de l’héroïne, dans son émission Action - Le Mag Ciné sur France Bleu Loire Océan. Nicolas Vanier, vous qui nous avez fait vibrer avec vos documentaires, vous êtes devenu un fou de cinéma ! Nicolas Vanier : Je ne me sens pas comme faisant partie du monde du cinéma, mais j’aime de plus en plus le cinéma et notamment construire, avec des acteurs, des personnages. C’est quelque chose auquel je ne me pensais pas prédestiné. J’imaginais continuer comme ça, à faire des documentaires, des films sur la nature, et je prends un plaisir absolument immense à travailler avec des acteurs. Ça a été le cas dans « Poly » avec Julie Gayet, François Cluzet, Patrick Timsit, et tous ces acteurs qui m’ont fait l’amitié de m’accompagner. Avec ce film, vous prenez de plus en plus de liberté avec le réel… N.V. : C’est vrai que pour quelqu’un qui aime les animaux, qui aime les enfants, qui aime la nature, avoir la possibilité d’adapter une série qui en plus m’a fait tellement rêver enfant... J’étais la cible idéale ! Je me souviens avec une vraie force de ce rendez-vous avec la télévision 44

en noir et blanc, lorsque je vivais dans la ferme de mon grand-père au milieu des chevaux et des chiens. Pouvoir partager cette histoire avec ceux qui l’ont connue et ceux qui ne l’ont pas connue, c’est un beau cadeau que la vie m’a fait. Et vous, Julie Gayet, cette série vous avait-elle marquée ? Julie Gayet : J’avais lu « Poly » dans la Bibliothèque verte, je n’avais pas vu l’adaptation. Ce film a été pour moi un moment où je suis partie dans une aventure de trois mois. Pendant trois mois, on n’a pas fait autre chose. On part dans la nature avec les animaux. Nicolas, il nous parle à nous comme il parle aux animaux, comme il parle aux enfants. Il n’y a pas de différence. Quand on s’est rencontré, il m’a dit : « tu ne pourras pas faire d’allers-retours sur d’autres films » - c’est ce qu’on fait habituellement quand on est comédien. Donc on embrasse cette aventure avec lui.


Quel souvenir gardez-vous de ce tournage ? J.G. : Je me suis retrouvée dans la vallée de la Cèze, dans le Gard. C’était merveilleux. Franchement, c’est une expérience, faire un film avec Nicolas. On découvre la nature. Tout dans le film est vrai. Il y a des plans de papillons, d’oiseaux... Il veut que tout soit tourné sur place. C’est magique. Moi, j’étais une petite fille. Dans le film, vous n’êtes pas une petite fille, mais la mère de Cécile, l’héroïne... J.G. : Dans la série originale, le héros, c’était un petit garçon, Mehdi. Et là, Nicolas a eu l’intelligence, l’élégance de transformer le héros en petite fille qu’il a baptisée Cécile, en hommage à Cécile Aubry. Voilà, ça y est, c’est un peu le tour des femmes. Peut-être qu’il m’a choisie pour ça aussi, moi qui défends tellement cette égalité homme-femme. Nicolas Vanier, pourquoi avez-vous eu envie de voir le personnage de Mehdi devenir Cécile ? N.V. : Après « Belle et Sébastien », avec un petit garçon comme personnage principal, je trouvais ça chouette d’avoir une petite fille. Au cours de ma vie, j’ai beaucoup côtoyé le monde des chiens de traîneau et j’ai été très frappé de voir à quel point les femmes avaient souvent une relation très forte avec les animaux, peut-être même plus forte que ce que les hommes parviennent à obtenir. Elles ont peut-être une sensibilité, une force qui leur permet d’atteindre une relation plus profonde. C’est quelque chose qui m’a frappé et qui fait que peut-être, d’ailleurs, 80 % des enfants inscrits dans les poney clubs, ce sont des petites filles. J’ai trouvé ça chouette d’avoir cette petite héroïne, et puis c’était peut-être aussi une façon de convaincre Julie de faire le film (rires).

Vous donnez d’ailleurs des cours de conduite en cachette à la femme du boulanger. Nicolas Vanier, pourquoi avez-vous eu envie de montrer cet aspect des choses ? N.V. : Je ne crois pas me tromper en disant que ma grand-mère aurait aimé se séparer de mon grand-père. Mais à l’époque, la question ne se posait même pas. Aujourd’hui, dans une classe, la moitié des enfants sont issus de familles recomposées. Tout va bien. À cette époque, c’était quelque chose. Et puis, cette femme, divorcée, elle est assez jolie, pour ne pas dire très jolie. Ça ajoute aux problèmes. Au travers de cette aventure, on voit finalement l’acceptation de cette petite fille et de sa mère dans le village. Le regard sur cette époque fait passer un message sur le monde dans lequel nous vivons... N.V. : Le film permet en effet de faire passer un certain nombre de messages. On parle de féminisme, mais il y a aussi le moment où la petite fille refuse de continuer à manger de la viande. Dans le contexte actuel, avec les problèmes de réchauffement climatique, de disparition de toutes ces espèces, je pense que ça prend une valeur toute particulière. ¢

Julie Gayet, vous êtes transposée dans le rôle d’une mère des années soixante. Ça vous a plu ? J.G. : C’était assez merveilleux de replonger dans cette époque. Je me suis inspirée de Sylvie Vartan, j’avais une frange, c’est la magie du cinéma ! J’ai surtout noté une ressemblance avec Grace Kelly, surtout au début. Vous avez quelque chose de chic et simple. J.G. : C’est très gentil, c’est un beau compliment. Pourtant, cette maman qui part avec sa fille doit se réinventer. C’est un très très joli rôle. Une mère indépendante qui va élever sa fille seule, qui retourne en province donc elle est un peu pointée du doigt mais, en même temps, cela la rapproche de sa fille. Dans le film, vous êtes une femme divorcée… Vous êtes donc dangereuse pour les autres femmes ! J.G. : Surtout qu’à cette époque, les femmes divorcées étaient rares... On ne se rend pas compte à quel point, quand même, il y a eu des avancées pour les femmes en cinquante ans. Finalement, le MLF, c’était il y a cinquante ans ! Le film se passe juste un peu avant mai 68. Les femmes avaient encore besoin de l’autorisation de leur mari pour ouvrir un compte en banque... Il n’y avait pas encore la mini-jupe à cette époque, mais il y avait le pantalon. Déjà, l’arrivée du pantalon montre dans le film combien c’était moderne. 46

« Poly » de Nicolas Vannier

Sortie en salle le mercredi 7 octobre


Café & Compagnie, c’est avant tout une entreprise familiale fondéec’est depuis près de tout 30 ans. également une boutique Café & Compagnie, avant tout une entreprise familiale Café & Compagnie, c’est avant uneC’est entreprise familiale fondée ouverte où nous une proposons desouverte cafés torréfiés fondée depuis près deaux 30 particuliers ans. C’est également uneboutique boutique depuis près de 30 ans. C’est également aux sur mais pasproposons seulement. ouverte aux particuliers nous des cafés torréfiés particuliers oùplace, nousoù proposons des cafés torréfiés sur place, mais seulement. Café & Compagnie, vous pourrez trouver 200 références surpas place, maisCar paschez seulement. chez & Compagnie, voustrouver 200 références CarCar chez CaféCafé &deCompagnie, vous tisanes pourrez 200trouver références thés, rooibos, etpourrez carcadets Dammann Frères ainsi de thés, rooibos, tisanes et carcadets Dammann Frères ainsi de thés, rooibos, tisanes et carcadets Dammann Frères ainsiCluizel, Valrhona, qu’une sélection de délicieux chocolats Michel

qu’une sélection de délicieux chocolats Michel Cluizel, Valrhona, qu’une sélection de délicieux chocolats Michelégalement Cluizel, Valrhona, François Pralus. Nous avons sélectionné pour vous François Pralus. Nous avons également sélectionné vous des François Pralus. Nous avons également sélectionné pour vouspour des biscuits sucrés, salés ainsi que des terrines de la mer et de biscuits sucrés, salés ainsi que des terrines de la mer et de la terre. des biscuits sucrés, salés ainsi que des terrinesc’est de lal’endroit mer et de la terre. Vous l’aurez compris, rêvé pour tous les Vous l’aurez compris, c’est l’endroit rêvé pour tous les gourmands la terre. Vous gourmands l’aurez compris, c’est l’endroit rêvé pour tous les faire et se faire plaisir. qui souhaitent faire etqui sesouhaitent faire plaisir. gourmands qui souhaitent faire et se faire plaisir.

35 boulevard Alfred Nobel 35 boulevard Alfred (boulevard Nobel du nouveau MIN) (boulevard du nouveau MIN)

REZÉ

REZÉ

Tél : 02 72 01 24 92 Tél : 02 72 01 24 92 www.cafe-compagnie.com www.cafe-compagnie.com urbanne


Fallopes ©DR

LE

k

Nantais

Willy Wolf ©Olivier Bonnet

Festival Les Avant Curieux #2

IOSQUE

La rentrée, enfin ! Après plusieurs mois d’attente, l’équipe du Kiosque Nantais a regagné avec bonheur le chemin des salles de spectacle. Masque sur le visage et carnet de notes à la main, nous avons décrypté, testé et repéré pour vous des idées de spectacles à ne pas manquer. Voici un avantgoût de nos suggestions de la rentrée, à retrouver en intégralité sur www.lekiosquenantais.fr

Fallopes

[THEATRE DOCUMENTAIRE CONTE MUSICAL ] Rien de mieux que l’intimité de la salle du théâtre du Cyclope pour raconter la vie d’une femme et son combat. Ou plutôt : de femmes et de leurs luttes, pour les droits, leurs droits, leurs actes et leurs corps. Sur scène, conteuse, musicien et comédiennes nous font voyager dans les années 60 pour retrouver Colette, symbole de toute cette génération, mais également sa petite-fille Lila, trentenaire de nos jours, dynamique et libre. Cette représentation est plus qu’un spectacle : comme un documentaire, une redécouverte du passé qui s’inscrit dans le présent. Les 13 et 14 novembre 2020 à 21h Théâtre du Cyclope - 82 rue Maréchal Joffre, Nantes Tarif : 12,99€ (billetterie sur www.lekiosquenantais.fr)

Une suggestion de notre kiosqueuse Rachel.

Le Kiosque Nantais, votre service culturel de proximité 100% local et à vélo ! Envie d’en savoir plus ? Retrouvez toutes nos suggestions et achetez vos places de spectacles sur www.lekiosquenantais.fr 48

[CIRQUE ] Quatre jours pour mettre à l’honneur la création des artistes de cirque et de rue dans la métropole nantaise. C’est, pour la deuxième année, le pari des équipes de l’Avant Courrier et de Curios (deux bureaux d’accompagnement d’artistes) avec le festival Les Avant Curieux. Voici une petite sélection des spectacles proposés.

Willy Wolf (Compagnie La Contrebande)

1925. Willy Wolf, champion du monde de plongeon, meurt en sautant du pont transbordeur de Nantes. Cette tragédie, un siècle plus tard, inspire la compagnie La Contrebande pour un spectacle vertigineux. À travers des prouesses circassiennes, ils nous montrent à quel point la frontière est étroite entre l’exploit et l’absurdité de la mise en danger. Le 8 octobre à 20h et le 9 octobre à 20h30 (salle principale du Grand T)

Vol d’usage

(Compagnie La Quotidienne) Un show mêlant habilement sangle aérienne et vélo acrobatique où nous découvrons l’histoire d’un homme qui, un beau jour, a essayé de voler. Le 8 octobre à 20h et le 11 octobre à 17h (chapiteau du Grand T)

Slow Park

Une fête foraine miniature et des attractions faites de bois rouillé, d’objets trouvés ; trois personnages qui racontent des histoires et font tourner les manèges taillés pour... des escargots. Éloge de la lenteur. Le 8 octobre de 17h45 à 20h, les 10 et 11 octobre en continu (caserne Mellinet)

Sanja Kosonen

L’artiste de cirque Sanja Kosonen s’exprime sur le fil. Ou plutôt, elle danse sur un fil en moyenne hauteur, dans une performance spécialement créée à l’occasion du festival. Elle est accompagnée du brass band cuivré Big Joanna. Le 10 octobre à 18h30 (caserne Mellinet) Du 8 au 14 octobre 2020 Grand T - 84 rue du Général Buat, Nantes Caserne Mellinet - Place du 51e régiment d’artillerie, Nantes Tarif et réservations : curiosproduction.com

Une suggestion de notre kiosqueuse Émeline.


200506 - CrĂŠdit photo : Aude Arnaud


Une Nantaise au grand talent « Liv Maria » de Julia Kerninon Éditions de L’Iconoclaste

En grandissant, en laissant une part de l’enfance derrière nous, devient-on une autre personne ? Les deuils, les rencontres, les voyages nous transforment-ils au point d’effacer ce que nous sommes ; notre vie serait alors traversée par plusieurs identités ? C’est une des questions qui habite le roman de Julia Kerninon. En accompagnant le personnage de Liv Maria, vous toucherez à une forme de liberté absolue et à la complexité de l’être humain. Vous vivrez sur une île bretonne, à Berlin et dans la pampa argentine. Vous tairez le secret de Liv Maria, mais avec elle, vous plongerez dans les livres et la langue. Les mots sont essentiels. Ce roman est aussi enchanteur, vertigineux et tragique que le laisse supposer le magnifique prénom de son héroïne : Liv Maria.

TROIS COUPS DE COEUR

« Ce qu’il faut de nuit »

Laurent Petitmangin La Manufacture de livres Ils sont trois. Le père et les deux fils. Fus, l’aîné, aime bien jouer au foot. Son surnom vient de là : Fus comme Fußball, le Luxembourg n’est pas loin. Avec son frère Gillou, ils veillent l’un sur l’autre. Le père travaille à la SNCF. C’est comme ça. De père en fils. Depuis toujours. Et puis il y a la section. Le père est un homme de gauche engagé. C’est important. Ce soir-là, quand Fus arbore un bandana avec une croix celtique et que le père lui fait remarquer que c’est « un truc de facho », l’échange ne va pas plus loin mais déjà, on le sait, un fragile équilibre est en train de vaciller. Un roman fait d’amour et de silence qui bouleverse son lecteur. Rencontre à la libaririe le vendredi 20 octobre à 19h

« Mauvaises Herbes »

Dima Abdallah Sabine Wespieser Éditeur La première scène de « Mauvaises Herbes » ne vous quittera plus pendant longtemps. Pas besoin de grandiloquence, de violence gratuite, non. Juste le doigt d’une petite fille dans la main d’un géant fragile. Simplement un père qui vient chercher son enfant à l’école plus tôt que prévu parce qu’ils vivent à Beyrouth, que nous sommes en 1985 et que leur pays est en guerre. La langue de Dima Abdallah est magnifique. La gravité de cette enfant persuadée qu’elle doit protéger ce père mutique vous touchera. De même que sa conscience aigüe de la puissance du mot juste. « Mauvaises Herbes » est un exil intérieur poignant, une relation père-fille intense, un grand cri silencieux. Rencontre à la librairie le mardi 17 novembre à 19h

Agenda Soirée slamée Capitaine Alexandre vient partager une soirée autour de son roman « Les lumières d’Oujda » (Calmann-Lévy) ? Mardi 13 octobre à 19h au Tome 1 50

Rencontre et dédicace Avec Romain Puertolas pour son nouveau roman « Sous le parapuie d’Adélaïde » (Albin Michel). Jeudi 12 novembre à 19h au Tome 1

« Sous les palmes d’Odilon »

Julie Billault et Jean-Charles Baty Éditions Courtes et Longues Lire « Sous les palmes d’Odilon », c’est embarquer pour un merveilleux voyage. Peut-être êtes-vous un adulte qui lirez à un enfant, ou peut-être que votre enfant est suffisamment grand pour s’emparer seul des aventures d’Odilon. Quoi qu’il en soit, à ses côtés, grandir devient magique. Les dessins de Jean-Charles Baty illustrent avec talent le texte de Julie Billault. Alors qu’Odilon vit dans un cocon accroché à la plus haute branche d’une forêt, le cocon tombe. Impossible de remonter. Le monde qu’il va devoir affronter nous fait penser avec tendresse à celui de Claude Ponti avec une petite touche d’ « Alice au Pays des Merveilles ». Et avec Odilon, le lecteur passe avec délectation de l’autre côté du miroir ! Dédicace à la librairie le samedi 10 octobre à 16h

Cuisine et design Dédicace du Nantais Guillaume Lamarre pour son livre « Festins » paru chez Pyramid. Samedi 21 novembre à 16h au Tome 1

Librairie Coiffard 7-8 rue de la Fosse, Nantes 02 40 48 16 19 www.librairiecoiffard.fr


BRASSERIE BAR CLUBBING

Sensation - Emotion - Vibration

Restaurant - Bar/ Grignotage Bar d’ambiance Cocktails Soirées à thème - Privatisations Petit déjeuner d’entreprise

52


Un nouveau concept à Nantes pour déjeuner ou diner

2 rue d’Athènes 44000 Nantes 02 52 59 56 36 BAR Lundi & Mardi : 9:00 à 00:00 Mercredi à Samedi : 9:00 à 04:00 RESTAURANT Midi : lundi au samedi 12h à 14h30 Soir : Mercredi et jeudi 19h à 22h30 Vendredi et samedi 19h à 23h30


DOSSIER SPÉCIAL HABITAT Déco, cuisine, archi et nouvelles tendances. À l’occasion du salon Habitat-Déco au Parc des Expos de Nantes - où Urbanne sera présent du 29 octobre au 1er novembre, nous avons voulu vous aider à faire le plein de bonnes idées et d’envies. Et si on changeait tout ?

Le jardin de taille modeste a été aménagé pour accueillir un espace d’inspiration zen japonais.

54


D

U NEUF

au cœur de Nantes

Construire une maison neuve sur un terrain encore disponible au cœur de Nantes, c’est un rêve devenu réalité pour Laurent et Jean. Ils ont imaginé une maison pleine de lumière. Découverte. urbanne


Les immenses suspensions dorées du puits de lumière ont été dénichées chez IDM, rue du Calvaire. Canapé BO Concept et table ronde en marbre AM.PM.

Ils n’ont pas hésité. Quand ce terrain encore vierge tout proche de la place Zola s’est retrouvé sur le marché, Laurent et Jean ont foncé. « Pour nous, c’était le rêve. Nous voulions nous rapprocher du centre et faire construire une maison qui nous ressemble », sourit Laurent. Ils se sont investis pleinement dans la conception des plans. « Nous voulions une maison claire, lumineuse et ouverte sur le jardin. Nous avons dessiné notre maison et le constructeur a suivi ». L’idée, c’était de créer d’une maison moderne, avec un confortable espace à vivre pour pouvoir facilement recevoir, et de conserver suffisamment d’espace sur la parcelle de 300 m² pour aménager un joli jardin de ville à l’abri des regards. Laurent et Jean ont assumé ensemble toute la décoration de leur maison. « Une maison neuve, c’est souvent joli, mais ça peut être très froid. Nous avons voulu donner immédiatement une vraie chaleur à la maison », souligne Laurent. Cela commence dès l’entrée par un imposant papier peint au motif végétal XXL et une peinture assortie de chez Ressource. Avec des touches dorées et quelques végétaux, une ambiance intime et feutrée est immédiatement donnée. « Ce sont des couleurs assez sombres, et pourtant, je trouve qu’il se passe quelque chose, affirme Laurent. Un côté chaleureux se dégage ». Une ambiance cosy magnifiée par le parquet en chêne choisi chez L’Instant Parquet à Nantes, alliance parfaite entre le classique et le contemporain. 56

Végétal et intime Dans la pièce à vivre, le bois entre en résonance avec les parements en béton brut qui habillent les murs. Le séjour, en forme de « L » distribue la cuisine, l’espace dînatoire et le salon. La très belle idée a été ici de créer un immense volume avec un puits de lumière. Le plafond culmine à six mètres. L’escalier en métal plié qui permet d’accéder à l’étage est ainsi parfaitement mis en valeur. Le salon, largement ouvert vers le jardin sur deux de ses côtés, bénéficie, lui, d’un plafond en pente qui offre une ambiance plus cosy. Deux immenses baies coulissantes s’effacent intégralement pour permettre une communication avec la terrasse. Aux beaux jours, la frontière entre intérieur et extérieur disparaît. Un nouvel espace repas est installé dans cet environnement végétal et intime. Il communique directement avec la cuisine. Ici encore, des couleurs sombres ont été choisies pour structurer l’espace. Un vert silex pour le plafond et un noir mat pour les meubles de cuisine signés Cuisine Raison. Le résultat est là : une maison moderne et chaleureuse avec un look intemporel. « Quand on invite du monde, en hiver comme en été, nos convives ne sont jamais pressés de partir. C’est un signe », s’amuse Laurent.


Votre projet immobilier en toute sérénité ! 1, rue du Guesclin - 44000 Nantes 07 68 18 94 41 www.le-neuf-et-vous.fr contact@le-neuf-et-vous.fr

Expert de l’immobilier neuf Nantes & Littoral Nous cherchons pour vous et sécurisons votre achat

© Copyright : le neuf et vous 2020

AVEC NOUS, LE NEUF EST À VOUS

urbanne


Fonctionnel et ouvert L’étage accueille deux chambres et un bureau partagé qui fait également office de deuxième salon. La chambre des propriétaires est à la fois largement ouverte vers l’extérieur mais aussi, par l’intermédiaire d’une jolie verrière métallique, vers le puits de lumière de la pièce à vivre. Cette fois encore, un papier peint XXL sur le thème du végétal et de l’exotisme déniché chez Ressource habille les murs. La salle d’eau et sa très grande douche accueillent des céramiques imitation marbre et une très grande vasque Porcelanosa. « Ce que nous aimons ici, c’est que tout est fonctionnel et ouvert. Nous n’avons que six portes dans la maison. Pourtant, nous bénéficions d’espaces intimes et d’ambiances différentes. C’était une belle aventure », sourit Laurent.

Le sol de l’étage a été couvert de Bolon, un vinyle tissé à la texture très agréable et à l’entretien simplissime qui vient, comme le parquet, de chez L’Instant Parquet. 58


POSE - RÉNOVATION - VENTE DE PARQUET

2 Bis rue du Château - 44000 Nantes Tél : 02.51.05.83.86 www.leparqueteurvendeen.com


60


288 route de Vannes, 44700 Orvault Tél : 02 28 07 39 50

Au sol : Carrelage Urban Black 80 cm x 80 cm Au mur : Carrelages Urban Black et Urban Caliza 45 cm x 120 cm Baignoire : Tono / Plan de toilette : Project Wood 120 cm et étagère 100 cm Vasque : Forma / Robinetterie : Tono porcelanosa.com


LE

B

OIS : NOUVELLE TENDANCE

pour le plus ancien des matériaux

La charpente a été totalement réalisée à partir de bois douglas, en provenance de Bourgogne-Franche-Comté.

La Little Atlantique Brewery, nouvelle brasserie nantaise, vient d’obtenir le premier prix du Prix national de la construction de bois, dans la catégorie « réhabiliter un équipement ». Un prix attribué par un jury qui récompense, chaque année depuis 2017, les plus beaux ouvrages et bâtiments de bois en France. Une belle reconnaissance pour Christophe Theilmann, l’architecte du projet, et la vingtaine d’entreprises qui ont participé à cette réalisation. Rencontre. La Little Atlantique Brewery est installée dans le quartier du bas Chantenay, à l’ouest de Nantes, à quelques mètres de l’ancienne cale Dubigeon, juste en face de Trentemoult. À l’origine, c’était une ancienne huilerie savonnerie construite autour de 1858. Fermé en1985, le bâtiment était depuis inutilisé. Mais à partir de janvier

62

2017, Christophe Theilmann, l’architecte du projet, œuvre sous les consignes des maîtres d’oeuvre Jérôme Pallier et Grégory Smith pour transformer le bâtiment en micro-brasserie, bar et salle de réception. Deux ans et demi de travaux plus tard et avec la participation de vingt-et-une entreprises, la rénovation est terminée. La Little Atlantique Brewery ouvre ses portes. Dès l’entrée dans le bâtiment, on plonge dans une ambiance industrielle mêlant bois, béton et métal. L’extension en charpente bois côté sud nous interpelle avec sa grande verrière, ouverte grâce à sa porte coulissante sur la moitié de la façade, qui offre une vue imprenable sur la Loire. Le bâtiment rénové est fait d’acier, de béton et surtout de bois. C’est d’ailleurs cette utilisation du bois qui lui a valu la double récompense des jurys des Prix national, et régional, de la Construction de bois, dans la catégorie « réhabiliter un bâtiment ». « Cette récompense n’était pas un objectif mais c’est une belle reconnaissance du travail réalisé », confie Christophe Theilmann.


NANTES ET LA BAULE SONT UNIQUES, VOTRE PROJET IMMOBILIER L’EST AUSSI

Des solutions sur-mesure • Des consultants proches de vous • Une expertise reconnue BARNES Nantes

4 place Aristide Briand 44000 Nantes

BARNES La Baule

14 place du Marché 44500 La Baule

+33 (0)2 72 74 89 30 nanteslabaule@barnes-international.com www.barnes-nanteslabaule.com


Une rénovation d’envergure L’objectif était triple : rénover le bâtiment pour exercer une activité de micro-brasserie pouvant accueillir du monde, tout en respectant l’univers dans lequel elle était implantée, Les Docks de Chantenay. Un sacré projet quand on sait que la toiture, les charpentes et certains planchers étaient lourdement endommagés par les décennies d’inactivité du lieu. « Ça a été un peu rock’n’roll ! Sur un bâtiment en friche, il y a toujours des éléments que l’on ne voit pas dès le départ », explique Christophe. « Surtout que nous avions décidé de conserver tout ce qu’on pouvait de l’ancienne huilerie pour conserver l’âme du lieu. Comme l’acier et le bois étaient les matériaux les plus présents dans le bâtiment, on a utilisé ces mêmes matériaux pour venir consolider ou reconstruire ». Au dernier étage, dans la salle de réception, les artisans ont réussi à conserver deux grosses poutres de pichepin, une essence de bois originaire des forêts de l’Oregon aux ÉtatsUnis, ainsi que des solives et planchers sains sur l’ensemble du bâtiment. La rénovation de la charpente a, quant à elle, été réalisée à partir de 126 m³ de bois douglas et d’épicéa commun, provenant de Bourgogne-Franche-Comté, consolidés par du béton et de l’acier comme lors de la construction d’origine.

La grande verrière de la brasserie s’ouvre sur la moitié de la façade offrant une vue panoramique de la Loire.

Le retour en force du bois de construction Aujourd’hui, le bois est de nouveau un habitué des chantiers de construction de maisons et autres bâtiments en tous genres. « Dans cette rénovation, l’utilisation du bois était tout autant un choix économique et esthétique que qualitatif », affirme Christophe Theilmann. « C’est un matériau de qualité, et le plus grand paradoxe est de l’avoir vu délaissé pendant de longues années dans le secteur de la construction ». Le bois a diverses qualités : résistance élevée à la corrosion, matériau isolant, naturellement biodégradable, facilement maniable, et paradoxalement résistant au feu. Contrairement à d’autres matériaux, lors des incendies, le bois ne plie pas. Il brûle lentement, et les couches carbonisées permettent de protéger le cœur du bois : c’est ce qu’on appelle la capacité portante. Cela assure la stabilité du bâtiment et permet de l’évacuer de manière plus sécurisée. Et puis c’est un matériau qui aide à lutter contre le réchauffement climatique : le bois est un puits de carbone, qui permet de répondre aux exigences réglementaires de construction qui évoluent et cherchent à limiter la consommation d’énergie. Selon l’architecte, « l’aspect écologique et le besoin de traçabilité et de qualité des produits que l’on consomme me font dire que c’est un matériau que nous allons de plus en plus retrouver dans les constructions. Ce qui pour moi est une bonne chose : j’ai un attachement particulier pour le bois. C’est un produit renouvelable dans la nature dans un temps humain, ce n’est pas le cas des autres ». L’architecte a d’ailleurs entamé une réflexion sur la promotion de l’usage du bois d’œuvre, de manière locale, avec l’association MONsTR. Elle l’a d’ailleurs accompagné sur le projet de rénovation de la brasserie en réalisant les sculptures des bars. Ensemble, et accompagnés par la municipalité de Nantes, ils ont pour ambition de développer de nouveaux projets dans la ville. Little Atlantique Brewery 23 boulevard de Chantenay, Nantes

64


Signature, Fancy, Blanc d’Ivoire, Athezza, Moulins, Home Spirit, Pomax

Retrouvez l’expertise et les conseils avisés de Sandrine, Virginie et Emma. Découvrez aussi un nouvel univers de produits, une gamme adaptée aux trentenaires qui ont envie de décorer leur premier cocon à prix doux.

urbanne


À GÉOMÉTRIE variable

Bols en bambou Nox - 20 rue Racine, Nantes

Coussin velours Meubles et Compagnie - 176 route de Vannes, Orvault

Table Flo (chêne ou noyer massif) - Dasras Comptoir des Industries Françaises 6 rue Louis Gaudin, Sainte-Luce-sur-Loire

Sets de table (existe en nappes enduites ou naturelles) Mademoiselle France 20 rue Contrescarpe, Nantes

Lampe de table (à piles) - IVO Seat-In - 4 rue de la Rigotière, Orvault

Fauteuil Guillaume - Paget Comptoir des Industries Françaises - 6 rue Louis Gaudin, Sainte-Luce-sur-Loire 66

Table basse (fer forgé et bois naturel) Nox - 20 rue Racine, Nantes


L

UMINOSITÉ, FONCTIONNALITÉ ET CONFORT DE VIE

Crédit Photos : Corinne Pakey

« L’architecture est un dialogue permanent »

Construction neuve, esprit « Maison de famille » Images 3D réaliste ©agence dpa

« Ce qui m’intéresse, c’est la relation avec le client. Avoir la satisfaction d’aller au bout d’un projet qui corresponde parfaitement au dialogue que nous avions initié ensemble ». Delphine Picot, architecte DPLG, a créé son agence à Nantes il y a trois ans. Auparavant, elle a travaillé durant plus de 20 ans sur des projets d’envergure au sein d’agences de renom à Paris puis à Nantes. « J’ai eu envie de revenir à quelque chose de plus authentique, une relation directe avec le client et les entreprises qui travaillent sur le chantier », explique-t-elle. Aujourd’hui, elle partage son temps entre les commandes pour des particuliers, des bureaux et des établissements de santé. « Quand je travaille sur une construction neuve, une rénovation ou une extension, j’aime à la fois réfléchir aux espaces et ambiances mais aussi à leurs évolutions futures. Il faut anticiper. Je discute des besoins à l’instant ‘t’, mais aussi de ceux qui se dessineront dans les cinq ou dix ans. Par exemple, pour une famille, il faut imaginer l’évolution des besoins en fonction de l’âge des enfants ou des nouvelles façons de travailler ». Delphine Picot n’a pas attendu la récente crise sanitaire et l’explosion du télétravail pour s’intéresser à la question. « Le travail à la maison est une notion que j’intègre depuis des années. Aujourd’hui, on ne peut plus l’exclure. Il faut gérer les espaces pour préserver l’intimité et la concentration tout en facilitant l’activité globale de la famille ». Pour réussir à créer un espace de travail au sein de l’habitation mais hors de la vie quotidienne du reste de la famille, Delphine Picot parie sur la flexibilité. « Il y a la cellule de base : la cuisine, le salon, la salle à manger et l’espace nuit. Aujourd’hui s’ajoutent les espaces ‘plus’. Des espaces flexibles, pourquoi pas avec des parois mobiles qui viennent s’adapter au quotidien et répondre aux besoins de tous les membres de la famille. Les espaces de travail la journée en semaine peuvent par exemple s’ouvrir

Extension « contemporaine »

et s’agrandir pour accueillir le cours particulier de yoga le week-end ou l’atelier pâtisserie avec les copains pour l’anniversaire du petit dernier. Chaque mètre carré compte ». Cette manière d’imaginer un projet fait partie intégrante de la vision de l’architecte, comme la nécessité de concevoir des habitats plus économes et respectueux de l’environnement. « Notre responsabilité, c’est de construire le bâti de façon pragmatique. Pour moi, les préoccupations environnementales font partie de l’ADN de notre génération », souligne celle qui a travaillé sur la Haute qualité environnementale (HQE) dès son diplôme, en 1999. Mais là encore, l’architecte n’impose pas de dogme. « C’est à travers l’échange que j’ai avec les futurs occupants que nous définissons la feuille de route et déterminons ensemble jusqu’où ils souhaitent aller dans cette démarche. Mon travail, consiste à concevoir le projet qui corresponde aux personnes qui vont y habiter ». C’est dans cet esprit de dialogue permanent que l’architecte travaille avec une équipe complémentaire : architecte d’intérieur, économiste, designer, ingénieurs en structure et thermiciens. « J’aime beaucoup ce travail pluridisciplinaire. Il me permet de prendre les bonnes décisions. Un projet d’architecture, c’est du sur-mesure et chaque projet est unique. Le plus important, c’est que mes clients soient rassurés et qu’ils se sentent bien dans les espaces que je leur propose ».  agence | dpA 07 87 84 42 51 delphine.picot@agence-dpa.fr Instagram : delphine_grandet_picot.archi

www.agence-dpa.fr urbanne


BAZAR

A

VENUE

Bazar Avenue est un concept-store familial, fondé en 1998 par Loïc et Dominique Marzin, qui a su développer un univers où se côtoient les amateurs de cuisine, d’art de la table, les fins gourmets et les professionnels. Découverte de ce grand magasin. « La vraie richesse de notre concept, c’est la connaissance que nous avons, nous et nos équipes, de chaque univers, chaque produit, chaque marque. Nos vendeurs sont régulièrement en formation et nous leur donnons beaucoup de liberté et de confiance, je pense que cela se ressent dans nos magasins », nous explique avec le sourire Dominique Marzin, multi-casquettes tout comme son mari Loïc, dans cette entreprise familiale, où tout le monde a beaucoup d’autonomie et de responsabilités, des achats à la vente. 68

« Être un concept multimarques nous permet de sélectionner les fournisseurs avec un réel savoir-faire ou parti pris, de pouvoir agrandir ou rétrécir nos gammes selon nos coups de cœur. C’est ça la flexibilité d’un petit commerce aux allures d’un grand. Étant proches de nos fournisseurs, nous pouvons nous adapter au mieux aux demandes parfois ultra spécifiques des clients, pour leur plus grand plaisir et notre plus grande satisfaction ! Beaucoup d’articles proposés sont issus de marques françaises et européennes, comme les célèbres casseroles Cristel aux manches amovibles, de grande qualité, durables et design. Ou encore les produits Fermob, l’irremplaçable fabricant français de meubles en acier coloré pour l’extérieur ». Des fabricants iconiques, en France et à l’étranger, qui se remettent continuellement en question pour faire mieux dans le domaine de l’écologie.


Publi-communiqué

La qualité, le durable, le local, ont depuis toujours été pris en considération et favorisés par Bazar Avenue dans leurs achats et leur communication, jusqu’aux paquets cadeau et sacs en kraft recyclé. « Nous avons bien conscience, tout comme nos fournisseurs, que le changement nécessaire au bon fonctionnement de notre planète passera par nous, eux, et nos clients. Voilà pourquoi, à la suite de cette période inédite, nous avons décidé de mettre encore plus en avant nos fabricants français, éthiques, biologiques ou labellisés avec un nouveau système de balisage ‘ Bazar Avenue, Tous Acteurs’. Car nous sommes tous acteurs, à travers nos achats, ce balisage sera en place dès le mois d’octobre » nous expose Dominique en ajoutant : « finalement, il n’y a pas de petits gestes quand nous sommes des milliers à les faire ». « La relation client est au cœur de nos préoccupations, on aime beaucoup échanger, certains clients passent même pour voir leur vendeur préféré et avoir de ses nouvelles, ou partager leur dernière réussite de confiture maison, c’est une belle preuve que la confiance mutuelle est présente et ça nous fait très plaisir. Un grand magasin chaleureux dédié à la maison avec du choix, pour les professionnels et particuliers, c’était ça notre objectif en 1998, et nous comptons bien continuer », conclut Dominique. 

Les 3 coups de cœur de Dominique Marzin : « Le Gimber, concentré de gingembre et citron fabriqué en Belgique et inventé au Pérou, cette boisson aussi savoureuse que dynamisante a de super pouvoirs sur le corps et remplace l’alcool avec son côté piquant bien dosé ». « La gourde nomade Qwetch, en acier inoxydable, disponible dans une multitude de tailles et couleurs, qui maintient au chaud et au froid, écologique et super pratique ! ». « La râpe Microplane, solide et efficace pour râper parmesan, épices, citron vert, idéale pour râper fraîchement au moment de servir les plats, je l’utilise tout le temps ».

Une sélection gourmande et locale

Dans le corner « Épicerie Fine », nous pouvons retrouver une sélection de marques principalement issues de la région Pays de la Loire ou Bretagne, avec notamment les célèbres chocolats Vincent Guerlais, dont le magasin fut l’un des premiers revendeurs, ou encore les Fondants Baulois et les Thés Dammann disponibles en vrac. Une envie de soleil ? Craquez aussi pour les huiles d’olive grecques Kalios ou les rhums arrangés de Ti’Ced. Bazar Avenue 283 route de Vannes, Saint-Herblain 02 28 01 17 20 www.bazaravenue.com urbanne


DE VRAIES COULEURS pour mon intérieur

Papier peint Collection 79 - 4 rue de la Rigotière, Orvault

Saladiers colorés Mademoiselle France 20 rue Contrescarpe, Nantes

Plateaux berbères (plusieurs coloris disponibles) Nox - 20 rue Racine, Nantes

Bougie Banane bleue de Java WoodWick Sous les Toits - 277 bis route de Vannes, Saint-Herblain

Canapé velours Sous les Toits 277 bis route de Vannes, Saint-Herblain

Table (plateau, piétement, finitions à la carte) Sous les Toits - 277 bis route de Vannes, Saint-Herblain

Lampes à poser Hollywood Seat-In - 4 rue de la Rigotière, Orvault

70

Set de deux tables gigogne en métal Meubles et Compagnie - 176 route de Vannes, Orvault


NANTES SUD

82, avenue de Bretagne Geneston au Sud de Nantes 02 85 52 92 20

NANTES NORD 275, route de Vannes à SAINT-HERBLAIN 02 40 54 83 29


NATURE et texture

Papier peint Collection 79 - 4 rue de la Rigotière, Orvault

Miroir naturel Meubles et Compagnie 176 route de Vannes, Orvault

Lampe d’ambiance LED, enceinte bluetooth et glacière Sous les Toits - 277 bis route de Vannes, Saint-Herblain Table Paul (structure extensible, chêne massif et plateau céramique) - Dasras Comptoir des Industries Françaises 6 rue Louis Gaudin, Sainte-Luce-sur-Loire

Fauteuil cuir Meubles et Compagnie 176 route de Vannes, Orvault

Coussin Darjeeling Meubles et Compagnie 176 route de Vannes, Orvault

Plateau bois et métal Moulon Seat-In - 4 rue de la Rigotière, Orvault

Méridienne lin Meubles et Compagnie 176 route de Vannes, Orvault 72

Table basse ronde Disco (pied chêne massif) - Mark Comptoir des Industries Françaises 6 rue Louis Gaudin, Sainte-Luce-sur-Loire


277 ROUTE DE VANNES 44800 ST HERBLAIN

TVA OFFERTE ! JUSQU'AU 31 OCTOBRE 2020


P

ORCELANOSA

Le premier showroom de France fait peau neuve

Le mobilier a été réalisé en Krion®, une nouvelle génération de matériaux dits « solid surface » qui se prêtent particulièrement bien à l’aménagement intérieur. On peut le former, le découper, utiliser un rétroéclairage. La matière est naturellement antibactérienne.

Le premier showroom français de Porcelanosa a ouvert ses portes il y a trente ans dans la métropole nantaise. Il se réinvente aujourd’hui pour toujours mieux mettre en valeur les collections de la marque espagnole. C’est l’un des plus beaux showrooms français. Avec ses 1800 m², il permet d’exposer tout le savoir faire Porcelanosa. L’espace de Nantes a été totalement réinventé. Pas moins de quatrevingt-deux ambiances sont présentées. Parmi elles, on trouve les trente ambiances « Essentiel ». Les best-sellers et les intemporels de la marque. Un nouveau concept a également été développé : un espace « Lifestyle habitat ». Il s’agit d’un appartement entièrement recréé. On le visite en passant de pièce en pièce. Une bibliothèque de produits est à disposition et différentes ambiances peuvent être visualisées sur écran. Partout au sol, des carreaux très grand format (120x120 cm) ont été posés. Une mise en valeur des carreaux géants, savoirfaire incontestable de Porcelanosa. XTONE, les céramiques très grand format, signature de la marque, trouvent d’ailleurs une place particulière dans le showroom. On retrouve ces carreaux 74

aussi bien chez les particuliers que dans les plus grands hôtels de la planète. L’idée de ce showroom est à la fois de montrer l’étendue de la gamme, mais aussi de permettre à celles et ceux qui poussent la porte de se projeter. C’est pour cela qu’une « matériothèque » comprenant cinq cent quatre-vingts échantillons a été créée. Chacun peut repartir avec ces échantillons en petit format. Cela permet de les placer sans attendre dans l’ambiance de la pièce à laquelle ils sont destinés. La taille des cuisines présentées a également été réduite pour revenir à des proportions plus proches de celles dont disposent en général les particuliers dans leur habitation.  Porcelanosa - Showroom 288 route de Vannes, Orvault 02 28 07 39 50


Vous pensiez avoir fait le tour ...

Loin du tumulte et pourtant si proche de tous les magasins de meubles, vous serez surpris des choix que nous offrons et de voir à quel point nous sommes accessibles

Tabourets - Fauteuils - Chaises - Tables Mobilier - Luminaires - Décoration & More

4, rue de la Rigotière - 44 700 Orvault Grand Val - Tél. 02 40 59 61 62

SEAT-IN.COM


Papier peint Collection 79 - 4 rue de la Rigotière, Orvault

DE GRIS CLAIR à gris foncé

Bougies LED (à piles) - Sirius Seat-In - 4 rue de la Rigotière, Orvault

Étagère métal Meubles et Compagnie 176 route de Vannes, Orvault

Papier peint waterproof (intérieur-extérieur, pour cabine de douche) Collection 79 - 4 rue de la Rigotière, Orvault

Canapé (plusieurs coloris disponibles) Nox - 20 rue Racine, Nantes

Papier peint Collection 79 - 4 rue de la Rigotière, Orvault 76


P

L’ART DE VIVRE

ASSE EN CUISINE

chez Veneta Cucine

La cuisine est devenue une pièce centrale de la vie de la famille. C’est un projet important et un investissement durable. Pour nous aider à aller voir au-delà des apparences, nous nous sommes rendus chez Veneta Cucine à Nantes. . Quand on écoute Grégory Ouvrard, le co-gérant de Veneta Cucine à Nantes avec Teddy Bazille, on se rend compte que pour lui, dans son métier, tout est histoire de coup de foudre. À commencer par la marque avec laquelle ils travaillent au quotidien pour des chantiers dans toute la France et jusqu’en outre-mer. « Ce qui m’intéresse chez Veneta Cucine, c’est qu’ils sont très ‘haute couture’ dans leurs lignes. On peut faire du vrai sur-mesure. On peut 78

choisir des dimensions au centimètre en hauteur ou en largeur pour les tiroirs, par exemple, explique-t-il. Je n’ai rien qui m’arrête, j’ai une liberté de création incroyable. C’est pour ça que beaucoup d’architectes adorent également ce produit ». Mais pour lui, le coup de cœur ne s’arrête pas au surmesure et au choix époustouflant de matières. « Il y a toujours eu, dans cette maison, une vraie attention portée à l’environnement. Je peux par exemple proposer une laque vernie à l’eau ou encore la conception d’une cuisine pour laquelle on ne coupe pas un arbre ». Il s’agit d’une cuisine en verre qui repose sur un châssis aluminium et où le caisson est constitué de bois recyclé. « Grâce à cette conception, les charnières durent encore plus longtemps. Pour moi, ça compte quand on investit dans un tel projet ».


La pièce centrale de la maison La palette de ce qu’il est possible de concevoir est immense. Les deux associés ont su recréer une partie de ces ambiances dans leur showroom du centreville de Nantes, autre coup de foudre. « Pour nous, c’est un lieu magique. Nous voulions absolument ce local de 110 m². Il y a tout ici, on est au calme en plein centre-ville, il y a les murs en pierre, le bois, les stores à l’ancienne... C’est aussi un endroit propice à la rencontre et à l’échange ». Avec leur équipe, qui comprend deux décoratrices d’intérieur, ils essaient de définir pour chaque personne ce qui correspond le mieux à ses attentes. « Les Français savent ce qu’ils veulent en matière de cuisine. C’est un endroit qui sert, c’est un laboratoire, c’est la pièce centrale de la maison. 80% des cuisines sont ouvertes sur le séjour aujourd’hui, rappelle-t-il. Il faut que ce soit visuellement indémodable, et costaud. C’est l’endroit où la famille se réunit chaque jour et où on danse le Jour de l’an », s’amuse-t-il. Pour aller jusqu’au bout des notions de personnalisation et d’artisanat, Grégory Ouvrard va jusqu’à dessiner à la main chacune des cuisines qu’il propose. C’est même un peu comme ça qu’il a débarqué dans le métier, après des études d’architecture d’intérieur à Poitiers. « Je me suis formé dans les foires et les salons de l’habitat. Je dessinais pour toutes les marques. Ça m’a permis de les connaître toutes, et surtout de connaître toutes les ficelles des différentes usines. Mais c’est aussi une excellente école pour apprendre à parler aux gens. On apprend leur histoire, leur façon de vivre et c’est avec tout ça qu’on arrive à dessiner une cuisine qui leur ressemble ». Ce dessin réalisé à la main permet aussi de faciliter la discussion. « Je donne souvent à mes clients une feuille blanche pour qu’eux aussi puissent y imprimer leurs idées. Ils se prennent au jeu et c’est ensemble qu’on trouve les idées parfaites, en fait ». Veneta Cucine assure non seulement la création de la cuisine, mais aussi le suivi de chantier. Trois poseurs travaillent pour l’entreprise. « J’assiste et j’aide à la pose, je suis sur le terrain, souligne, sourire aux lèvres Grégory Ouvrard. En tant que fils de maçon, je suis attaché aux finitions ». 

Questions de style Quatre questions pour tout comprendre Comment définiriez-vous la cuisine d’aujourd’hui ? C’est une cuisine de charme, où on se sent bien. Il y a des plans de travail en matière noble, des portes à caisson. On assiste au retour des poignées, souvent en laiton. L’îlot est-il toujours un must ? Il est toujours demandé. Non seulement il permet de profiter au maximum de l’espace, mais il accueille aussi les copains. Aujourd’hui, on reçoit dans sa cuisine mais on cuisine ensemble. Surplombé d’un beau luminaire, c’est vite magnifique ! Pourquoi le lave-vaisselle prend-il de la hauteur ? Parce que ça évite le mal de dos ! Essayez et vous serez conquis. Le lave-vaisselle prend le même chemin que le four : en hauteur. C’est très agréable au quotidien. Quel point chaud choisir ? Si l’on a le choix, je conseille une table mixte, gaz et induction. On allie le meilleur des deux mondes et les deux meilleurs modes de cuisson, selon moi.

Veneta Cucine 5 rue Kléber, Nantes 02 40 08 29 43 contact@nantesvenetacucine.fr urbanne


LE

S

ON ET L’IMAGE EN HAUTE-FIDÉLITÉ

Une exigence au quotidien Le son et l’image prennent une place de plus en plus importante dans nos lieux de vie. Face à une offre pléthorique, il faut savoir non seulement distinguer les produits de qualité mais également ceux qui sont adaptés au mode de vie des habitants. C’est le métier d’HIFI Nantes. Rencontre. « Notre volonté, c’est que tout le monde puisse écouter de la musique et voir de l’image dans les meilleures conditions possibles à la maison ». Sébastien Collin, le gérant de HIFI Nantes, défend une qualité irréprochable pour une gamme de prix étendue. « Je veux pouvoir échanger avec chaque client sur son projet et ses besoins, que ce soit pour une enceinte bluetooth à 200 euros ou pour une installation à 100 000 euros. Nous ne sommes pas un magasin élitiste ». HIFI Nantes s’adresse à « des curieux, qui ont envie d’avoir des produits différents et qui sonnent ». « La recherche de qualité du son se généralise, souligne-t-il. Ce qui compte ensuite, c’est de pouvoir faire aboutir un projet en fonction des besoins exprimés par la famille ». Enceintes encastrées dans les murs ou les plafonds, enceintes design ou classiques, tout est ensuite possible. « Nous proposons les seules enceintes du marché en verre. Elles sont fabriquées en France par Waterfall. Elles sont non seulement belles, mais leur son est exceptionnel ». L’intérêt renouvelé pour le son hautefidélité pousse aussi les marques à ressortir des produits devenus cultes. « JBL est revenu sur le marché de la hi-fi avec la L100, une enceinte iconique des années 70 et 80, développe Sébastien Collin. On constate un regain d’intérêt pour ces produits». Dans le magasin, un salon d’écoute a été soigneusement aménagé. 80

Les mélomanes trouvent dans un environnement adapté la configuration exacte qu’ils envisagent d’acheter.

Se faire plaisir en famille ou entre amis Concernant la vidéo, les mêmes questions se posent que pour la partie audio. « Il faut pouvoir définir si l’on veut installer un écran dans la pièce de vie, si l’on souhaite qu’il soit visible, qu’il puisse se changer en tableau ou être dissimulé dans un meuble, indique-t-il. Sinon, il faut réfléchir à un endroit à part ». Une pièce entièrement dédiée à la vidéo sert ainsi de démonstrateur. « Cette pièce n’est pas immense et c’est volontaire, explique Sébastien Collin en faisant la visite de l’espace aux murs totalement tendus de noir. Cela permet à beaucoup de clients qui disposent d’une chambre ou d’un espace restreint de se projeter. On peut faire des installations très efficaces dans des pièces de 10 m² ou pour des budgets qui peuvent commencer à 5 000 euros », souligne-til. Mais l’entreprise travaille aussi dès la conception de la maison avec des architectes, pour des projets plus ambitieux. HIFI Nantes est capable de modéliser l’installation et de dessiner les plans de câblage et de réservations. « Ces pièces, on les aménage pour se faire plaisir en famille ou entre amis. C’est comme une piscine, c’est un lieu de partage et de détente », sourit Sébastien Collin.  HIFI Nantes 10 rue du Commandant Charcot, Orvault 02 28 96 79 10

www.hifi-group.com www.hifi-nantes.fr


NOUVELLE COLLECTION ! MEUBLES, TAPIS, OBJETS...

NOX

20 rue Racine - 44 000 NANTES - 02 40 75 34 71 nantes@noxdeco.com / www.noxdeco.com Ouvert du mardi au samedi de 10h00 à 13h30 et de 14h30 à 19h

NoxDeco

MAUVOISIN TAPIS DÉCORATION

TAPIS CONTEMPORAINS TAPIS D’ORIENT DE TOUTES ORIGINES TAPIS RARES ET ANCIENS MEUBLES ET OBJETS DE DÉCORATION NETTOYAGE ET RESTAURATION DE TAPIS

NANTES 5, PLACE GRASLIN

WWW.MAUVOISINTAPIS.COM

NOUVELLE COLLECTION

RENNES 5, AVENUE JANVIER urbanne


15 rue de l’Arche Sèche, Nantes – 02 40 20 45 58 Route de Thouaré, Sainte-Luce-sur-Loire – 02 40 97 51 98


D

« JE VEUX

ÉMOCRATISER

la cuisine gastronomique » La cuisine d’Urbanne a exceptionnellement déménagé à Angers. Nous sommes allés à la rencontre d’un « Top Chef », Samuel Albert, le vainqueur de la dixième saison du concours culinaire télévisé. Il a ouvert un magnifique restaurant qui fait la part belle au partage et à la découverte. Quand on pousse la porte des Petits Prés, il n’est pas besoin de chercher longtemps Samuel Albert. Il est derrière son fourneau, juste séparé de la salle par un comptoir. Le voir, c’est une chose. L’attraper au vol pour discuter un peu, c’en est une autre. Le service est fini mais lui est toujours là. Il s’affaire à confectionner des plaques de tomates mûres à point pour en faire des tomates confites. Tout est à l’avenant chez l’ancien gagnant de « Top Chef ». Tout est fait maison. « Le label ‘fait maison’, ça ne devrait pas exister dans un restaurant. C’est juste la base de notre métier », expliquet-il, en s’excusant de continuer à travailler en discutant. On sent immédiatement que le jeune chef se donne corps et âme pour que ce restaurant, ouvert sur l’une des plus 84

belles places d’Angers avec Julien, son associé, fonctionne. « Nous avons ici une très grosse exigence, assume-t-il. Mon idée, c’est de démocratiser la cuisine gastronomique. Je veux des prix abordables et un restaurant ouvert à tous. Ici, je ne chercherai jamais à avoir l’étoile. On fait deux cents couverts par jour, ce n’est pas possible ». L’ancien gagnant de « Top Chef » a su surfer sur la vague d’intérêt suscitée par l’émission. « Je m’étonne toujours de voir des clients qui viennent de toute la France et même de l’étranger exprès pour manger chez nous ». Ce qui compte aujourd’hui, c’est que la clientèle, attirée par l’ancien candidat vu à la télé, revienne pour goûter de nouveau la cuisine et l’ambiance de l’établissement. D’ailleurs, Samuel Albert sait y faire. Une télévision diffuse à l’étage ce qui se passe en cuisine. « Il y a une notion de transparence. On n’a pas peur de montrer ce qu’on fait, comment on travaille ». Sa cuisine, il la conçoit sur une base de « produits d’ici et d’idées d’ailleurs ». «Ça fait partie de notre identité de travailler des produits locaux et bien élevés et d’apporter une touche exotique. Comme ce pigeon aux herbes shiso qu’il a décidé de nous présenter.


Pigeon aux herbes shiso Ingrédients

Pour 4 personnes 2 pigeons 1 navet 1 rutabaga 3 carottes colorées 3 topinambours 5 choux de Bruxelles Herbe shiso Sauce soja

Progression

Conseils du chef

• Éplucher les légumes et les rôtir à 180°C au four avec de huile d’olive et du thym.

« La cuisson des légumes au four est très intéressante : elle permet de concentrer les goûts. Il faut compter 7 ou 8 minutes pour les carottes comme les topinambours et les navets. Compter 12 minutes pour les rutabagas et les choux de Bruxelles. Il faut goûter. L’idée est qu’ils restent bien croquants et pas trop cuits ».

• Couper la tête du pigeon. Détacher les cuisses en commençant par le haut, sur le côté du filet. Déjointer et couper en dessous en arrondi pour suivre la forme de la cuisse. Passer une lame de couteau autour du tendon tout en bas de la patte. Ôter les ailerons. Couper la carcasse de biais, juste derrière les filets pour ne garder que le coffre du pigeon. Enlever l’os du bréchet. • Mettre toutes les parures du pigeon dans une casserole avec de l’huile d’olive. Faire bien colorer. Déglacer avec de l’eau. Laisser réduire pour arriver à une consistance nappante. Ajouter le shiso coupé en fines lanières et un peu de sauce soja. • Cuire les cuisses à la poêle et le coffre environ 7 minutes au four à 180°C.

Dressage • Placer les légumes au centre de l’assiette. Déposer le pigeon dessus, pour former un beau volume. 86

« J’aime bien garder la griffe du pigeon. On conserve ainsi un côté authentique et artisanal. Ça montre qu’on a acheté un produit brut ». « On travaille ici un pigeon labellisé Anjou-Maine. Il faut bien conserver toutes les parures et les ailerons pour le jus. Plus petits sont les os, meilleure sera la sauce ». « Le fait de faire rôtir le pigeon au four sur le coffre, autrement dit la cage thoracique, permet à la fois de donner plus de saveur au produit et de conserver une jolie forme ».

L’astuce du chef « Si l’on souhaite accéder à une version plus simple de ce plat, on peut rôtir le pigeon entier et le découper ensuite ».

Les Petits Prés 6 place du Ralliement, Angers 02 41 88 42 87 www.lespetitspres.fr


Nouveau à Nantes

LE SCRIBE RESTAURATION LE MIDI GRIGNOTE ET PLANCHE APERO LE SOIR 6 Rue Scribe, 44000 Nantes

02 55 54 56 07

Ouvert du lundi au samedi de 9h/00H00

urbanne


H

ONDA E

Le look et la technologie !

La Honda e est la première voiture 100% électrique conçue et fabriquée par le constructeur japonais. Elle est dotée d’un look un peu rétro et d’une technologie d’avant-garde. Avec plus de 200 kilomètres d’autonomie, elle peut vous emmener bien au-delà du centre-ville. Nous avons demandé à Caroline Aubert, de la boutique Armand Aubert, de l’essayer pour vous. Qu’avez-vous pensé de l’allure de cette Honda e ? Elle a un look bien à elle ! J’aime bien ses petits phares ronds. Elle a un profil équilibré. Ce qui étonne, c’est qu’elle n’a pas de calandre. C’est normal pour un véhicule électrique, mais c’est encore peu commun dans la rue et c’est étonnant. L’intérieur vous a-t-il également surprise ? Il y a beaucoup de choses à dire sur l’intérieur. Déjà, ce qui m’a interpellée, c’est l’impression d’espace, même à l’arrière, pour une voiture de ce segment. Après, au niveau des équipements, on sent qu’on découvre une toute nouvelle génération de voitures. Qu’est-ce qui vous fait dire que c’est un véhicule de nouvelle génération ? Par exemple, il n’y a pas de rétroviseur. Ils sont remplacés par des caméras et c’est finalement plus sécurisant : les angles morts sont diminués et la conduite de nuit doit être facilitée. Il y a également un écran pour l’info-divertissement d’une taille que je n’ai jamais vue. L’instrumentation est relayée par un écran LCD. Quelles ont été les sensations lors des premiers tours de roues ? Évidemment, il y a le côté silencieux du véhicule. Mais ce qu’on ressent très vite, c’est aussi la puissance du moteur. On sent que la 88

voiture est très vive avec ses 150 cv. Il n’y a pas de vitesse à passer. C’est plutôt ludique ! Vous semblez assez séduite ! Je trouve qu’elle est très facile à vivre en ville, elle a un super rayon de braquage, on se gare facilement. La voiture est souple à conduire. Oui, elle est très séduisante ! À qui conseilleriez-vous cette Honda e ? On pourrait facilement dire aux femmes citadines. Mais je pense que l’agrément de conduite peut séduire absolument tout le monde ! VICTOR HUGO AUTOMOBILE 11 rue Emile Levassor (zone de l’Espérance), Orvault 02 40 76 20 21


Carnet d’adresses

by urbanne _ Cadeaux et accessoires de fabrication française _ Découvrez, grâce à Mademoiselle France, une sélection éclectique de produits qui valorisent les savoir-faire français et locaux, et s’adressent à tous les budgets. 20 rue Contrescarpe, Nantes 09 54 75 70 36 - www.mademoiselle-france.fr

-50 %

les 2 premiers mois*

_ EASY STOCKAGE _ Votre box sécurisé sûr, souple et pratique Nantes Ville - 7, bd du Mar. Alphonse Juin 44100 Nantes - 02 51 80 90 33 Nantes Sud - 13, rue de l’Atlantique 44115 Bacce-Goulaine - 02 40 718 715

_ Alaïa café et boutique _ Chez Alaïa, on déguste des cafés de spécialité. Mais pas que : on découvre surtout un terroir, des arômes et une culture. 4 rue de Budapest, Nantes

*Sur présentation du magazine à EASY STOCKAGE lors de la première réservation d’un box et avant le 31/12/20. Offre réservée aux nouveaux clients.

urbanne


Sortir

CA VIENT D’OUVRIR / CA VIENT DE CHANGER

Coup d’folies BY LINDA - DEPUIS JUIN 2020

Les 2’Moiselles de Launay BY PAULINE ET HARMONY - DEPUIS JUIN 2020

Prêt à porter Une nouvelle façon d’aborder le prêt-à-porter, voilà ce que propose Coup d’folies. Ayant grandi dans ce milieu, la mode était une évidence pour Linda. Cependant, elle l’envisage autrement et en casse les codes. Fini les deux collections annuelles avec leurs éventuelles capsules. Linda opte pour des collections éphémères qui changent toutes les deux ou trois semaines. Les pièces sont de manufacture essentiellement française et italienne, avec deux articles à la taille et à la teinte. De quoi être sûre de ne pas avoir le même top que sa copine !

Institut de beauté L’atmosphère est chaleureuse, l’accueil amical. Dans leur écrin aux tons pastel rehaussé par des pierres apparentes, Pauline et Harmony proposent une gamme complète de prestations, des soins visage et corps au maquillage, de l’épilation à la manucure. Elles ont choisi, aussi bien pour les produits que pour les soins cabines, la marque Sothy’s. Synonyme de qualité, cette entreprise indépendante et française est spécialisée dans la digi-esthétique, une technique de massage en profondeur pour mieux faire pénétrer les actifs.

Mantra : « Se sentir unique »

Mantra : « Venez vous faire belle chez les 2’Moiselles! »

2 rue Franklin, Nantes - 02 40 04 40 70 Lundi : 14h-19h. Du mardi au samedi : 10h-19h Facebook : Coup De Folies / @coup _d_folies

2 boulevard de Launay, Nantes - 02 40 73 83 91 Du mardi au vendredi : 10h-19h. Samedi : 9h-17h www.institutles2moiselles.fr / Facebook : Institut les 2’moiselles Instagram : @institutles2moiselles

Árvoresens BY ANDRINE ET MELISSA - DEPUIS JUILLET 2020

Café et hôtel Pousser la porte de cet établissement, c’est se retrouver dans la forêt amazonienne : une fresque colorée représente la jungle avec perroquets, papillons et colibris. Les deux sœurs, originaires de Macapa, une ville brésilienne située à l’embouchure du fleuve Amazonie, accueillent leurs clients au son de la musique d’Amérique du Sud. À partir de 17h, elles proposent pour l’after-work une pause bien méritée autour, par exemple, d’une caïpirinha et d’amusebouches brésiliens. Des soirées à thème sont également au programme. Mantra : « Un dépaysement dans la bonne humeur » 19 quai de la Fosse, Nantes - 02 40 69 51 55 Ouvert tous les jours Facebook : Árvoresens / Instagram : @arvoresens_nantes 90

Seven Lafayette

BY ARZU, CHRISTELLE ET TINO - DEPUIS JUILLET 2020

Expertes en beauté et conseil en image Cet établissement est plus qu’un simple salon de coiffure. C’est d’abord une rencontre entre Christelle et Arzu. Fortes d’une quinzaine d’années d’expérience dans un grand groupe de coiffure, les deux femmes prennent le temps de connaître la personne dans son entier (son mode de vie, sa silhouette, sa personnalité…) avant de proposer une coupe ou une couleur qui réveillera sa beauté. Seven Lafayette, c’est aussi un endroit qui n’hésite pas à mélanger les genres et accueille des événements culturels ou de mode. Mantra : « Le reflet du miroir est avant tout la personnalisation de votre âme » 7 rue Lafayette, Nantes - 02 28 29 96 67 Du mardi au vendredi : 9h-19h. Samedi : 9h-18h www.sevenlafayette.fr / Facebook : SEVEN Lafayette salon de coiffure / Instagram : @sevenlafayette


T E N X DAYS by Nexity

TOUS VOS PROJETS IMMOBILIERS DE DEMAIN COMMENCENT AUJOURD’HUI !

Renseignez-vous au :

nexity.fr

NEXITY GEORGE V ATLANTIQUE, société en nom collectif, au capital de 8.000 euros - siège social : 19, rue de Vienne – TSA 60030 - 75801 PARIS CEDEX 08 - 433 946 423 RCS PARIS. DOCUMENT NON CONTRACTUEL • Septembre 2020 Réalisation : Liner Communication - 02 40 20 10 20 • *Next days = Prochains jours


Sortir

CA VIENT D’OUVRIR / CA VIENT DE CHANGER

La Bourriche

Stella Forest

BY EMMA ET BASILE - DEPUIS JUIN 2020

BY MORGANE - DEPUIS MAI 2020

Bar à huîtres Habitués aux huîtres du dimanche, Emma et Basile ont voulu étendre cette pratique à toute la semaine ! Ils proposent donc des huîtres bretonnes (Quiberon), vendéennes (Bouin) et Marennes-Oléron (Gilardeau), mais aussi des bulots, des bigorneaux, des crevettes ou encore des sardines. L’adresse n’est pas réservée aux amateurs de coquillages et crustacés puisque la carte compte également des terrines, du fromage ou encore du saucisson. À noter : le Happy Huîtres (six huîtres accompagnées d’un verre de muscadet) entre 17h30 et 19h30. Mantra : « Le meilleur des huîtres et pas que » 30 rue Scribe, Nantes - 02 28 49 07 75 Du mardi au vendredi : 17h30-22h30. Samedi et dimanche : 11h30-14h30 Facebook : La Bourriche / Instagram : @labourriche_nantes

Seressences BY EDWIGE - DEPUIS MAI 2020

Prêt-à-porter féminin La créatrice de la marque Christel Boniface s’inspire de ses voyages, notamment en Inde, pour créer des vêtements qui, à leur tour, donnent envie de voyager. Des matières naturelles de qualité (cuir français, maille italienne, fibre de bambou, voile de coton bio) pour des pièces fluides et confortables, voilà la recette de Stella Forest. Sans oublier les imprimés exclusifs inspirés par la nature. La boutique abrite également La Cabane de Stella, un univers qui rassemble aussi bien de la déco que du prêt-à-porter. Mantra : « Se connecter à l’environnement » 18 rue de la Paix, Nantes - 02 40 35 37 09 Du lundi au jeudi : 10h-19h. Vendredi et samedi : 10h-19h30. www.stellaforest.fr / Facebook : Stella Forest / Instagram : @stellaforest

J’M Beauté

BY ISABELLE - DEPUIS FÉVRIER 2020

Cosmétiques Pas besoin de prendre l’avion pour retrouver les odeurs et les ingrédients emblématiques du Maroc. Il suffit de pousser la porte de Seressences. Huile d’argan, fleur d’oranger, huile de pépins de figues de Barbarie, toute l’essence de la beauté marocaine se retrouve dans cette boutique. Les produits sont fabriqués au Maroc selon des méthodes traditionnelles. Quant aux pots et flacons, ce sont aussi des artisans marocains qui les réalisent. Un petit coin de Marrakech en plein centre de Nantes !

Institut esthétique De grands rangements noirs, un joli parquet au sol, des fauteuils confortables, on se sent tout de suite détendu dans ce cadre chaleureux. Que ce soit pour un soin personnalisé bio de la marque Phyt’s (dont le soin Multi-Vita et son modelage original aux baguettes qui cible précisément les rides), une manucure ou une séance d’endermologie LPG pour lutter contre les rondeurs, les rides ou encore la peau d’orange, les esthéticiennes sauront prendre soin de vous dans l’une des trois cabines.

Mantra : « L’authentique beauté orientale »

Mantra : « Des expertes au service de votre beauté »

11 rue Contrescarpe, Nantes Du mardi au samedi : 10h-19h Facebook : Seressences & Les Sens De Marrakech Instagram : @seressences

163 rue des Hauts Pavés, Nantes - 02 40 40 16 13 38 boulevard de la Liberté, Nantes - 02 40 85 12 36 Du mardi au vendredi : 10h-19h. Samedi : 9h-17h (rue des Hauts Pavés) et 9h-18h (boulevard de la Liberté) www.jm-beaute.fr / Facebook : J’M Beauté / Instagram : @jmbeautenantes

92


Meublez

10 - 27 SEPT.

votre rentrée JUSQU’À

800 € DE REMISE !

FA B R I CA N T F R A N ÇA I S

Sous réserve d’ouverture le dimanche. Voir conditions en magasin.

233, route de Vannes face au Buffalo 44800 NANTES ST-HERBLAIN 02 51 83 88 44 nantes@magasins-gautier.fr Jours et horaires d’ouverture sur www.gautier.fr

Meublez, Vivez


Sortir

CA VIENT D’OUVRIR / CA VIENT DE CHANGER

Le Scribe

Le Driving

BY ALEXANDRA, TERENCE ET STÉPHANE - DEPUIS AOÛT 2020

BY NICOLAS - DEPUIS JUIN 2020

Restaurant Avec ses fauteuils rouges et ses luminaires dorés, cet établissement chic rappelle l’ambiance art déco du début du siècle dernier. Mais ici, « chic » ne rime pas avec « guindé ». L’atmosphère y est détendue et la convivialité prime. Dans l’assiette, les produits frais sont mis en valeur avec une formule différente tous les jours. Le soir, place au bar à vins avec ses tapas, planches apéritives de charcuterie ou encore de fromage. À noter : l’établissement travaille avec Maison Grimaud pour ses desserts. On craque !

Restaurant Dîner, boire un verre et faire la fête, voici le programme du Driving ! Avec une carte qui évolue au fil des saisons, les adeptes du bien manger y trouveront des burgers savoureux, une véritable bouillabaisse ou encore des plats à partager comme la picanha de bœuf. Des plats qui peuvent être dégustés à la maison grâce à la vente à emporter. Cet établissement moderne et lumineux propose aussi des soirées à thème et clubbing. À noter : le restaurant compte une salle de séminaire qui peut accueillir jusqu’à 40 personnes.

Mantra : « Passer un bon moment dans la bonne humeur »

Mantra: « Sensation, vibration, émotion »

6 rue Scribe, Nantes - 02 55 54 56 07 Du lundi au samedi : 9h-1h Facebook : Le_Scribe_Nantes / Instagram : @le_scribe_nantes

2 rue d’Athènes, Nantes - 02 52 59 56 36 Lundi et mardi : 9h-00h. Du mercredi au samedi : 9h-4h www.restaurantledriving.com / Facebook : Le Driving : Cocktail-BrasserieClubbing / Instagram : @restaurant_ledriving _nantes

Alaïa BY ADELINE ET FLORIAN - DEPUIS JUILLET 2020

Coffee shop et boutique Connaissez-vous le café de spécialité ? C’est un café de qualité, traçable, sourcé directement auprès de producteurs mieux rémunérés dont les méthodes d’exploitation sont irréprochables (récolte manuelle, séchage contrôlé…) et torréfié dans de bonnes conditions. Voilà ce que vous dégusterez chez Alaïa. Florian et Adeline connaissent parfaitement leurs produits qui arrivent chez eux via un seul intermédiaire, leur torréfacteur morbihannais. Dans ce ravissant lieu, vous découvrirez aussi du thé, du chocolat et des articles coups de cœur du couple.

Uniqlo

BY MARIE-CAROLINE - DEPUIS MAI 2020

Prêt-à-porter Des vêtements simples, de qualité et confortables pour tous, hommes, femmes et enfants : voilà le leitmotiv de la marque. Aux côtés des essentiels, la collection automne-hiver met l’accent sur les matières de qualité (cachemire, laine d’agneau ou mérinos) et les textiles thermiques. L’enseigne nantaise mise aussi sur l’esthétisme puisqu’elle a fait appel à des artistes locaux pour mettre en couleur ses murs. Le duo The Feebles a ainsi réalisé une fresque inspirée du patrimoine nantais et qui s’étend sur les trois niveaux du magasin.

Mantra : « Alternatives durables et nomades »

Mantra : « Améliorer la vie de chacun grâce à des vêtements intelligemment conçus »

4 rue du Budapest, Nantes Du mardi au vendredi : 8h30-18h30. Samedi : 9h30-18h30 Facebook : Alaïa / Instagram : @alaiacafeboutique

8 bis allée Brancas, Nantes - 01 70 38 66 70 Du lundi au samedi : 10h-20h www.uniqlo.com / Facebook : Uniqlo France / Instagram : @uniqlo_fr

94


C

M

J

CM

MJ

CJ

CMJ

N

urbanne


By Night

NOS PLUS BELLES SOIRÉES

Mercredi

22

Juillet

La boutique Cinna de Nantes a inauguré son nouveau concept le 22 juillet : l’Appartement. Situé juste au-dessus de la boutique (2 rue des Deux-Ponts), cet espace est plus qu’un simple showroom, c’est la nouvelle adresse décoration de Nantes. Il est le fruit d’une collaboration avec différents professionnels de l’habitat et de l’aménagement nantais. La cuisine aux tons bleus a été conçue par Mobalpa et L’Instant Parquet. Toutes les peintures ont été réalisées par Marius Aurenti. Et enfin, les équipements audiovisuels (télévision, enceinte, etc.) viennent de chez Son-Vidéo.com. Une installation de home-cinéma dans un salon plus intime a même été réalisée dans une des pièces de l’appartement. La soirée a permis de remercier les partenaires et de leur faire découvrir l’espace, désormais ouvert au public, totalement aménagé. Une soirée si conviviale qu’on se serait presque cru à la maison.

Cinna : Eric RENNESSON, Amélie CHEVALÉRIAS, Bruno ALLARD (Directeur Commercial & Marketing Cinna France), Thierry GARREAU, Yvan ARNAUD

Mobalpa Thomas CHIRON, Élodie HAMON, Christophe PICHON

L’Instant Parquet / Céline NAULEAU, Richard NAULEAU et Manuella CANDIOTTO

Son Video.com : Anthony GUITENY et Christian LAURENT

CINNA 2 RUE DES DEUX-PONTS NANTES CENTRE 0240204558

96

*LL’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

INAUGURATION DE L’APPARTEMENT SELON Cinna.


urbanne

mariage TENDANCE ESPACE MARIÉE NOUS DIT TOUT CLUZEL, L’ÉLÉGANCE D’UNE CRÉATRICE COMMENT BIEN CHOISIR SA ROBE ? À ANGERS, LA MAISON DU MARIAGE NOUS OUVRE SES PORTES

urbanne


A

LA RECHERCHE

du « moi idéal»

98

Martine Lambert est couturière-modéliste. Après avoir travaillé pendant des années auprès de créateurs de mode, elle est passée de l’autre côté du miroir en reprenant l’enseigne Espace Mariée à Nantes. Elle propose aujourd’hui des robes de créateurs, mais aussi un regard pointu aux futures mariées qui poussent sa porte. Rencontre.

pas engoncée ni corsetée. Ce sont des dos nus avec des épaules un peu couvertes, ou une tendance plus pointue avec les manches drapées juste au-dessus du coude. Et puis, il y a également des robes qui en dévoilent un peu plus. Ce sont des décolletés vertigineux, des dos plongeants... des robes complètement décomplexées. Elles seront assorties d’une étole pour la cérémonie religieuse. Mais les mariées, qui ont en général entre vingt-huit et quarante ans, vont vite la retirer, une fois que la fête aura commencé.

Quelles sont les principales tendances qui se dégagent aujourd’hui ? L’heure est à la tendance princesse, qui revient en force. Ce sont des robes qui « tournent », bien cintrées, avec des dentelles et des broderies en transparence qui donnent un léger effet tatouage. L’autre grande tendance, qui s’éloigne franchement de la première, ce sont les robes « nature » : des jupes fluides, des tops pas encombrants. La mariée n’est

La robe de mariée, selon vous, ce n’est pas une simple robe ? La robe de mariée correspond au désir de se sentir mise en valeur. Pour faire briller tous les regards. Montrer ce que l’on aime chez soi et masquer ce qu’on aime moins. Il faut être à l’écoute de cette attente intime qui correspond souvent à une vision sociétale, très reliée à la famille et aux liens aux autres. La robe de mariée permet de se projeter dans une dimension « idéale » de soi.


Est-il facile d’exprimer ce désir quand on entre dans une boutique de robes de mariée ? Non, et c’est justement pour cela qu’il faut installer une relation de confiance avec la future mariée. Il faut qu’elle se sente à l’aise. Que vient-on chercher ce jour-là ? Une future mariée qui pousse la porte de ma boutique cherche d’abord le conseil. Une expertise dans le regard, dans les propositions pour concrétiser sa démarche. C’est tout l’intérêt de mon travail.

Comment décririez-vous l’ambiance de votre boutique ? J’ai tout de suite aimé l’ambiance dans cette boutique en y arrivant. Je m’attache, avec mes collaboratrices, à la conserver dans ce bon esprit « vieille France ». C’est une boutique du quartier Mercœur depuis plus de trente ans. Il y a quelque chose de rassurant, une ambiance un peu impalpable ici, inspirée de l’architecture maritime. La ville de Nantes a toujours été la ville du brassage culturel. Toutes les futures mariées se savent les bienvenues ici, et avec plaisir ! 

Votre métier, c’est donc d’accompagner ces désirs secrets ? Chaque essayage est différent. Il y a des femmes qui entrent sans idée préconçue. On discute un peu, elles essayent deux ou trois robes et là, souvent, c’est le coup de foudre, le gros crush. Il y a aussi des femmes à qui j’ai envie de faire essayer des choses auxquelles elles ne s’attendaient pas et qui se découvrent réellement ce jour-là. Ces essais sont toujours très surprenants. C’est parfois le cas pour des femmes qui ne portent jamais de robe, qui sont toujours en jean-baskets et qui se découvrent une féminité, une silhouette qu’elles ont envie de mettre en avant, une image qu’elles n’avaient jamais envisagée chez elle. C’est très touchant, ce sont des moments où on est dans quelque chose de très intime. Quelles sont les inspirations des futures mariées ? C’est tout un ensemble de paramètres. Cela peut être des « influenceuses » du Web, mais pour d’autres, ce sera des références familiales ou historiques. Il y a aussi des femmes qui ont déjà un vécu et qui savent vraiment ce qu’elles veulent, ou encore d’autres qui viennent entre copines et là, c’est le gros fun. Vous êtes couturière-modéliste de formation, pourquoi ne proposez-vous pas vos propres créations ? Je trouve plus démocratique de proposer des modèles de créateurs conçus dans des ateliers où j’ai eu l’expérience de travailler. Ce sont des modèles réalisés avec des prototypes, des modèles réfléchis qui sont mis au point, optimisés et qui dégagent vraiment quelque chose. Derrière ces robes, il y a un travail énorme. C’est ce que je trouve intéressant : chaque dentelle, chaque tissu a été discuté au sein des ateliers. En revanche, je suis tout à fait capable de rajouter des manches sur des modèles qui n’en ont pas et de retoucher un décolleté… Cela veut dire également que vous vous adressez à tout le monde… La robe taillée sur-mesure ne correspond pas à toutes les femmes. Moi, j’ai envie de vendre des robes de mariée qui sont belles et raisonnablement accessibles. Au quotidien, pour moi, c’est aussi très agréable de pouvoir discuter et de recevoir des clientes de tous les univers de la société. Pour autant, chaque robe est retouchée avant d’être livrée… C’est ce qu’on appelle la demi-mesure. Et une fois que la robe arrive à la bonne taille, il y a la mise à la silhouette sur chaque cliente. Les retouches sont faites ici, dans l’atelier.

Espace Mariée 20 rue Mercœur, Nantes 02 40 48 25 95 urbanne


C

© Charlotte Le Flem

LUZEL

L’élégance d’une créatrice

Ségolène de Dianous a créé Cluzel il y a dix ans. La créatrice nantaise a une formation de modéliste, et son atelier est devenu en quelques années l’une des plus belles adresses de robes de mariée de l’Ouest. « Très jeune, j’avais besoin de concret, de faire quelque chose de mes mains. Je viens d’une famille artistique et musicienne », sourit-elle. Ce qu’elle apprécie particulièrement, ce sont les belles matières. Ses robes 100% nantaises sont confectionnées avec des tissus français, en soie, et des dentelles de Calais. Les lignes sont féminines, simples et élégantes. « Il y a une immense différence entre une robe toute faite et une création sur-mesure. Mes futures mariées sont en recherche d’un contact direct avec la créatrice. Nous avons une relation privilégiée, afin qu’elles se sentent impliquées dans la réalisation de leur robe. Cela va du croquis jusqu’à la confection ». Chaque modèle est unique, et parfaitement adapté au style et à la morphologie de la mariée. « Les quelques modèles de ma collection permanente sont là pour donner une idée des formes ou des possibilités, souligne la créatrice. Ensuite, c’est un travail de dessin, d’inspiration, de recherche de volume. Les idées naissent de nos réflexions avec la future mariée ». La signature Cluzel, ce sont avant tout des robes féminines, couture. « J’aime les jeux de dentelle sur la peau, une nudité très subtile, les dos un peu plongeants. Mais avant tout, je veux que la mariée soit vue avant sa robe ». 100

Des robes de mariée sur-mesure ou en prêt-à-porter Cet automne, Cluzel va également proposer une collection de robes courtes en prêt-à-porter, pour les mariages civils et pour les mariées plus pressées. « Je suis en train de créer cette collection qui va comprendre quatre ou cinq modèles, explique-t-elle. Chaque modèle sera réalisé à la commande, et l’esprit restera le même : je veux aider mes clientes à se sentir belles, libres et heureuses dans leur robe le jour J ». Grâce à cette nouveauté, la créatrice pourra proposer son talent à des mariées au budget plus serré. S’il faut compter entre 2 000 et 3 500 euros pour une création sur-mesure, sa collection prêtà-porter sera disponible à des prix inférieurs, pour une expérience toujours unique  Cluzel 4 ter rue de Colmar, Nantes 06 67 38 80 86 www.ateliercluzel.com


© Arnaud Eluère

L’élégance de la simplicité Cluzel 4 ter rue de Colmar, Nantes

102


Une expérience inédite voUs attend… La Maison BOËME vous accueille autour d’une coupe, d’un massage, d’un soin, ou pourquoi pas des trois ! Dans l’un de nos salons privatisés*, vous savourez un instant hors du temps, dans une ambiance intime et chaleureuse. Nous révélons votre personnalité avec des conseils bienveillants et des gestes experts, orchestrés en douceur. vous rayonnez, bien au-delà de l’apparence.

*pour 1 à 2 personnes au plus

ENTREZ RESSENTEZ RÉVÉLEZ-VOUS

Colette&co - Crédit photo : ©Istock

MaiSoN de BeauTé Coiffure •• esthétique •• détente

T. 02 51 84 11 03 •• 19, rue de Strasbourg (2e étage) 44000 Nantes •• www.maison-boeme.fr

boeme_AP_oct 19.indd 1

04/10/2019 15:50 urbanne


Inspiration black style pour mariage civil Pinel 6 allĂŠe des Nations-Unies, Sainte-Luce-sur-Loire

104


PARC EXPO DE LA BEAUJOIRE

urbanne


© Comme une Envie – Diane Jimenez

Le charme de la dentelle sous le voile Silvène Hédon 41 parc de la Morlière, Orvault

106


urbanne


108

© YANN AUDIC pour Lambert Créations

La robe Belem, pure et légère Espace Mariée 20 rue Mercœur, Nantes


Maison CHAUCHARD Père & Fils Artisan - Producteur - Transformateur Depuis 1990

C

is : n fra umo ge a s u u ed l Ro Origin sse Labe Eco

4 rue Cassini Tel : 02 40 80 73 72

M

• Saumon fumé au hêtre vert, salé au sel de Guérande, tranchage manuel. • Conserverie de produits de la mer & rivière. • Produits traiteurs à base de saumon fumé. • Pomotions pour les fêtes de fin d’année. • Salon de la gastronomie Nantes La Beaujoire Parc des expositions du 13 au 16/11/20.

J

CM

MJ

CJ

CMJ

N

BOUTIQUE EN LIGNE : www.fumage-arzon.fr fumagearzon@gmail.com

Livraison à J+1 par transporteur

Emballage isotherme

Paiement sécurisé

urbanne


Ê

TRE À L’AISE DANS SA ROBE DE MARIÉE

Nombreux sont les témoignages de femmes qui se sont rendu compte le Jour J que leur robe ne leur convenait pas tout à fait. Un peu trop longue. Pas assez serrée au niveau du bustier. Un peu inconfortable ou pas adaptée à notre façon de vivre notre soirée. Alors comment anticiper ces problèmes lors des essayages pour choisir la robe parfaite ?

Marcher, tout simplement La robe nous accompagne tout au long du marathon - pardon, du mariage… Alors il est primordial d’y être à l’aise quand on marche, voire quand on court, on ne sait jamais ce que vous pourriez avoir à faire. On pense aussi à apporter ses chaussures, où celles qui se rapprochent le plus de ce qu’on veut si on ne les a pas encore trouvées, car il ne faudrait pas qu’elles viennent se prendre dans la robe durant l’ouverture de bal.

Bien souvent, lors des essayages d’une robe de mariée, on nous installe sur un podium face à un miroir et on nous laisse admirer le résultat. Statique. Et pourtant, le jour du mariage, c’est un véritable marathon qui se joue. Il existe trois mouvements, rapides et faciles, pour vérifier si cette robe est bien faite pour vous.

Lever les bras, sauter, et surtout danser Sur la piste de danse, on finit toujours par sauter et avoir les bras en l’air. Pourquoi, c’est une bonne question. Mais la plus importante à se poser est bien : est-ce que mon bustier est bien ajusté à mon buste ? Pas très chic de passer la soirée à le remonter, à surveiller que personne n’est en train de se faire la malle. Alors voici venu le défi final : réaliser sa choré préférée ! On lance « Crazy in love » de Beyoncé, et on lâche ses meilleurs pas avec ses témoins (oui, à plusieurs c’est beaucoup plus sympa !).

S’asseoir sur une chaise C’est une évidence - qu’on oublie souvent quand vient l’heure du choix, mais lors de notre mariage, on s’assied beaucoup. À la mairie, à la cérémonie, pendant le repas... Autant se le dire, la dégustation du tartare saumon-avocat risque d’être nettement plus amère avec des baleines de bustier qui viennent nous chatouiller les côtes et le thorax. Alors, on demande une chaise, on s’assied, et on s’assure que rien ne gêne ou ne ressorte au mauvais endroit. 110

Si, après tout cela, la robe ne nous a pas quittée, alors c’est qu’elle est parfaite, faite pour nous. C’est bien celle qui nous sublimera le Jour J, sans nous encombrer, telle une seconde peau ! 


La Start-Up Nantaise 100% Gourmande Pour chaque moment partagé, un instant gourmand by OMB ! OH MY BRUNCH vous accompagne pour l’organisation de tous vos événements : mariages et retours, anniversaires, baptêmes, crémaillères... Mais la nouveauté de la rentrée, c’est que OMB vous propose désormais ses services pour toutes vos réceptions à domicile, même en plus petit comité.

Un Brunch frais et gourmand à la maison Un repas de famille ou un lendemain de soirée entre ami(e)s à organiser et pas envie de cuisiner, OMB vous propose ses formules de brunchs prêtes à déguster. Commandez votre brunch sur notre boutique en ligne, sélectionnez votre formule et choisissez la livraison à domicile sur la région Nantaise ou le retrait chez nos boulangers partenaires (liste disponible sur notre site).

Apéritif ou Cocktail, à vous de choisir En plus de ses formules brunchs, OMB vous propose également un assortiment de délicieuses pièces salées et sucrées à déguster lors de vos cocktails dinatoires ou de vos apéros. Une cuisine «fait maison» réalisée à partir de produits frais et locaux qui saura régaler les petits comme les grands gourmands. Site : www.ohmybrunch.fr Mail : contact@ohmybrunch.fr Téléphone : 02 28 34 44 26

www.ohmybrunch.fr


C

HERCHER CE QU’IL Y A AU FOND DU CŒUR DE LA MARIÉE

Stéphanie Menezo et son équipe aiment casser les codes du magasin traditionnel. Au premier étage, dans un joli appartement du centre d’Angers, Stéphanie a créé un univers où règne un subtil mélange d’élégance et de raffinement, pour que les futures mariées rencontrent la robe de leurs rêves. « La philosophie de la Maison est à l’inverse de ce qui peut se faire dans une boutique classique, où l’on va choisir des modèles sur cintre en magasin, avant de passer dans la cabine d’essayage, explique Stéphanie Menezo. Moi, j’ai voulu m’inspirer du milieu de la couture. Nous cherchons à donner à chacune de nos futures mariées une expérience unique et personnalisée. Nous recevons la future mariée dans un salon, on discute de son projet de mariage, mais aussi et surtout de qui elle est en tant que femme. L’idée est d’aller chercher ce qu’il y a au fond de son cœur, de connaître sa personnalité. C’est nous qui choisissons ensuite des robes pour les lui présenter ». En ne posant pas directement la question du style de robe que souhaite porter la future mariée, la Maison du Mariage souhaite laisser ouvert le champ des possibles. « Cette démarche, nous l’expliquons dès la prise de rendez-vous, précise Stéphanie. C’est aussi pour cela que nous comptons deux heures de discussion et d’essayage. La présélection, nous la faisons en fonction de la femme que nous avons en face de nous. Une robe de mariée va rendre différemment, suivant le mode et le style de vie de la personne qui la porte. « Nous serons toujours très honnêtes et sincères sur l’ensemble de la silhouette et la robe une fois portée de façon à ce qu’aucune ne se sente déguisée ». Pour 112

aider à trouver la robe idéale, il y a, au sein de la Maison du Mariage, deux personnes qui possèdent une vraie expertise morphologique, mais également des couturières modélistes. « Elles permettent de valider immédiatement des notions purement techniques, au niveau des ajustements possibles ou non. Peut-on reprendre le buste, les hanches, les dentelles, les bretelles ? C’est important d’avoir ce regard-là quand on choisit une robe ». Le moment de l’essayage est souvent très émouvant. Pour permettre à la mariée de se plonger par anticipation dans l’univers de son futur mariage, les salons - qui accueillent également confortablement les accompagnatrices - ont été décorés selon plusieurs thèmes : végétal-bohème, romantique-chic et classique-épuré. « Dans cette ambiance, les mariées sont mieux à même de percevoir l’effet qu’aura leur robe le jour J, sourit Stéphanie Menezo. « Nous allons les suivre pendant un an, elles doivent se sentir comme chez elles ». Stéphanie a envie de finir cette interview par la citation suivante : « À la Maison, on vit des moments magiques, on a des étoiles dans les yeux, on rit, on partage et surtout, on prend du plaisir ». Cela résume assez bien l’état d’esprit de la Maison du Mariage.  La Maison du Mariage 14 rue des Lices, Angers 09 82 61 55 05 www.lamaisondumariageangers.fr


C O L L E C T I O N

2 0 2 1

La Maison du Mariage - Angers INTIMITE • CHOIX • QUALITE


114


UNIQLO Nantes - 8 Bis Allée Brancas Du lundi au samedi de 10h à 20h Mode Femme I Homme I Enfant Commerce

UNIQLO.COM

COLLECTION AUTOMNE HIVER 2020

UNIQLO EUROPE LTD, SUCCURSALE FRANÇAISE DE LA SOCIÉTÉ DE DROIT ANGLAIS AU CAPITAL DE 40.000.000£, 151 RUE ST HONORE 75001 PARIS, 794 759 001 RCS PARIS. / *Vêtements à vivre.

Profile for Urbanne Magazine

Urbanne Nantes #28  

Advertisement
Advertisement
Advertisement