Page 2

Liberté. Premier mot écrit au fronton de nos mairies. Elle devrait s’imposer ! Evidente ! Pourtant, lorsque le conseil d’administration choisit ce thème, voilà que s’ouvre un champ de réflexion qui se complexifie au fur et à mesure des évocations. Et qui devient progressivement un défi passionnant dans une société où les contraintes se font rarement oublier...

Un marchand persan gardait un oiseau indien dans une cage. Devant partir pour un voyage en Inde, il demanda à l'oiseau : - Veux-tu que je te rapporte un cadeau ? - Non, dit l'oiseau. Tout ce que je veux c'est ma liberté. - Je n'ai pas l'intention de te l'accorder. Et alors…

De quelle liberté parle-t-on, quand les caméras de surveillance se multiplient ? De quelle liberté parle-t-on quand les OGM se glissent subrepticement dans l’alimentation ? De quelle liberté parle-t-on quand une pandémie grippale incite tout un chacun à la vaccination? De quelle liberté parle-t-on quand accueillir un migrant est un délit ? De quelle liberté parle-t-on quand amener un gâteau dans la classe de son enfant devient un acte d’insubordination ? Aujourd’hui les normes suppléent au bon sens, la presse s’autocensure, les inégalités se creusent, la suspicion sectaire plane sur des pratiques alternatives de santé... Et dans ce paysage, quelle liberté s’autorise-t-on pour dire du bien de son voisin, remercier pour une initiative réussie, oser sa créativité, affirmer ses valeurs et des choix de vie différents dans une société qui affiche la consommation comme horizon idéal ? Finalement, de quoi s’agit-il ? Être libre par la magie d’une gamme de choix plus large, d’un espace d’investigation plus grand ? Agrandir la cage dans laquelle nous vivons, est-ce là l’objectif ? Réfléchissons, expérimentons ensemble, c’est le pari de l’université d’été. Nous vous invitons au vent du large pour de nouveaux horizons à inventer et construire. Imaginons ces chemins pour que les libertés individuelles et collectives puissent s’épanouir vers une société plus juste. Venez le vivre !

Si tu veux être

Si tu veux expéri-

interpelé

Si tu veux croiser des

menter

regards,

Si tu penses qu'aujourd'hui la liberté mérite d'être rediscutée, revendiquée, protégée,

dans tes idées,

de nouveaux

des points

dans le contexte social, politique,

tes habitudes,

défis,

de vue,

économique que nous vivons,

Si un espace de respiration, de convivialité et de plaisir te permettait de bien démarrer l'année,

bienvenue

à l'université d'été

2010

10 au 12 septembre à Autrans, Massif du Vercors, Isère du

Université d'Été de L'union régionale des Centres Sociaux  

Doucment ' pages