Issuu on Google+

Janvier-février 2010 / N° 1

paroisses vivantes J ou r n a l d e l ’Uni t é p a s t ora l e

Action de Carême

Autigny Corserey Cottens La Brillaz Matran Neyruz Ponthaux Prez-versNoréaz

Faire Carême, mais comment ? Une action de Carême qui se précise… A chacun de trouver son style de solidarité! pp. 2, 7, 8

Ch. Biollay

Il est un temps pour naître et un pour mourir Un temps pour semer et un pour récolter De l’éveil à la foi au programme primaire, la catéchèse à tous les âges pp. 5, 16

Un temps pour pleurer et un pour danser Dossier: Le bénévolat valorisé


Il est un temps pour chaque chose…

Edito

Comme le propose la sagesse du livre de l’Ecclésiaste, reprenons la route et nos activités « sans nous prendre la tête », en ce début d’année. Et si l’on parle de nouvelle année, en quoi cette année est-elle nouvelle pour nous, dans notre vie relationnelle, aussi bien familiale que professionnelle et pourquoi pas en lien avec notre Unité pastorale si ce n’est notre communauté paroissiale ?

Sommaire

2

Edito

3

Société Actualité

4

Société Actualité

5

Activité catéchétique

6

Unité pastorale

7 8 9

Génération

Une nouvelle année qui a ses rythmes, ses rites Ainsi, le cadran solaire du temple d’Avenches nous convie à sa ma­nière, à l’heure œcuménique. Comme chaque année en effet, la semaine du 18 au 25 janvier est consacrée à la prière pour l’Unité des Chrétiens. La réflexion tournera cette année autour du thème : « ils seront unis dans ta main ». Tout un programme sur lequel nous pourrons nous greffer en pensée si ce n’est en projets communautaires.

Vie en Eglise Vie dans nos paroisses

Des premiers pas qui ne demandent qu’à se prolonger… Dans notre Unité pastorale, nous avons désiré partager cette semaine œcuménique avec le pasteur que rencontrent les jeunes réformés au CO de Sarine-Ouest. Aussi, nous profitons de ces lignes pour remercier chaleureusement Monsieur Martin Burkhard de sa collaboration.

AUTIGNY Michel Pasquier

CORSEREY

12 Société

Nicolas Vuarnoz

COTTENS

Actualité

Antoinette Meyer

LA BRILLAZ

13 Unité

Jean-François Deléaval

pastorale

MATRAN Laurent Dessibourg

14 Dans 18 nos paroisses

NEYRUZ

Le Dimanche des Laïcs Comme chaque premier dimanche de février – cette année le 7 – l’Eglise profite de cette journée de réflexion pour exprimer sa reconnaissance à tous ceux et celles qui donnent un bout de leur temps à la vie de l’Eglise, dans leur paroisse et plus loin encore. Le thème qui, suivant les textes de la liturgie de ce 5e dimanche du Temps ordinaire, pourrait s’intituler : « qui enverrai-je ? », est aussi un regard porté vers l’avenir. Les places disponibles sont nombreuses. N’hésitez pas à vous inscrire !

Autigny Cottens Neyruz Matran La Brillaz Corserey Ponthaux Prez-vers-Noréaz

19 Horaire

Rédacteur responsable: André Ryser 1747 Corserey

Equipe de rédaction:

10-11 DOSSIER

Editeur: Saint-Augustin SA 1890 Saint-Maurice Directrice générale: Dominique-Anne Puenzieux Rédaction en chef D.-A. Puenzieux ad interim Secrétariat tél. 024 486 05 25 fax 024 486 05 36 bpf@staugustin.ch

des messes

Comment faire exister l’autre ? L’accompagnement des personnes en difficulté, le Carême autrement, l’Action de Carême et Pain pour le Prochain, etc., les différents thèmes abordés dans ce bulletin permettent à chacun d’exprimer la solidarité avec la dynamique qui lui est propre. Merci à chacune, chacun !

20 Méditation

André Ryser

2

Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010

Lia Lopez-Polo

PONTHAUX Claude Didierlaurent

PREZ-VERS-NOREAZ Philippe Guisolan

EQUIPE D’ANIMATION Bernard Rey-Mermet

SECRETARIAT UP Fabienne Mollard

Maquette: Anne Maibach

Photo de couverture: André Ryser


Un service d’Eglise : Caritas

Rencontre avec Madame Petra del Curto

Société Actualité

Caritas Fribourg accompagne des gens en difficulté. Comme il est « facile » de s’endetter ! Le chemin pour s’en sortir est bien plus long…

P. Del Curto

Chaque année, votre service aide de nombreuses personnes en difficultés financières. Quel est votre travail ? - Nous offrons deux services différents, premièrement l’Aide à la gestion du budget. Ce service est pour les personnes qui ont des difficultés à se gérer. Nous expliquons quelles factures il faut absolument payer et celles que l’on peut échelonner. Il est important que nos clients apprennent à mettre des priorités. Sur une durée de trois mois nous formons les gens à se responsabiliser et à faire face à leur situation financière. - Le deuxième service est la Gestion des dettes. - Ici nous nous occupons de ces personnes endettées. C’est l’Etat qui nous a donné le mandat de les suivre. Selon la situation nous pouvons faire appel au Fonds Cantonal, qui fait des prêts sans intérêt. Pour cela il y a des critères très stricts à suivre. Caritas prend en charge la gérance des créances, le contact avec les offices des poursuites, etc. Nous estimons qu’un assainissement idéal ne doit pas s’étendre sur plus de 3 ans. Comment arrivent-ils à s’endetter ? Il n’y a pas de réponse facile. Une situation fragile peut très vite basculer dans des dettes. Chez 60 % des victimes il s’agit d’un accident de parcours : perte de travail, maladie, divorce, etc. Mais aussi ceux qui perdent un conjoint et qui ne savent pas comment gérer leurs finances. Souvent ils viennent quand c’est trop tard, lorsque les poursuites sont déjà là, ou cherchent de mauvaises solutions, comme par exemple les sociétés commerciales de gestion des dettes, des sociétés qui, souvent, profitent de la situation. Avoir des dettes est un tabou qui fait déprimer et rend malade parfois jusqu’à la dépression. Quel est votre objectif à long terme ? Nous visons une amélioration durable. Nous essayons de rendre autonomes les personnes rencontrées en les responsabilisant sur leur situation. Les gens endettés sont vite jugés par la société. « Ils n’ont qu’à se serrer la ceinture. » Mais ceci est trop facile. Pour nous il faut beaucoup d’empathie et en même temps beaucoup de distance avec nos clients. A partir du mois de janvier nous offrirons un nouveau service : les écrivains publics, des professionnels qui aideront nos clients à rédiger leur correspondance administrative. Y a-t-il d’autres services? Nous formons des bénévoles qui encadrent ces personnes. Ce sont en principe des personnes engagées qui travaillent, par exemple, au sein des paroisses et des communes. Pour les situations complexes, les gens viennent rencontrer les professionnels que nous sommes. Une étroite collaboration entre bénévoles et professionnels est nécessaire pour pouvoir les aider au mieux. Lia Lopez-Polo

Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010

3


Société Actualité

Quelques pas avec Martin Burkhard, pasteur…

Arrivé du canton de Vaud depuis mars dernier, M. Burkhard se sent aujourd’hui pleinement intégré dans la paroisse réformée de Fribourg, qui est responsable des protestants du district de la Sarine. Les cinq pasteurs que compte l’équipe se sont répartis les cours de religion dans les différents CO. M. Burkhard accompagne quelque 180 jeunes.

Des structures qui varient… J’ai débuté ma carrière de pasteur au Caire. La situation était très différente de ce que l’on rencontre ici. Il me fallait, par exemple, rouler plus d’une heure et demie pour rassembler les quelques catéchumènes dispersés à travers cette mégapole. Dans le canton de Vaud, j’ai donné du caté en paroisse. Les cours étaient concentrés autour de temps forts de plusieurs journées entières, réparties sur l’année.

Un nouveau défi La paroisse a publié une brochure appelée « confirmation », un petit fil rouge utile. Globalement, il s’agit de donner des bases de la foi chrétienne, c’est-à-dire de connaître Jésus-Christ, de se repérer dans la Bible et de lire des textes-clés, mais aussi de reprendre des thèmes d’actualité. Vers le Jeûne fédéral, j’ai profité de parler des fêtes reli­ gieuses des autres religions de cette même semaine. Actuellement avec la deuxième année, nous lisons tout l’Evangile de Marc, avec des commentaires, des discussions, des retours sur image à partir de films sur Jésus, de l’histoire de l’art, mais je ne sais pas encore si nous arriverons au bout. Le temps d’une leçon est très court. L’approfondissement de la compréhension du protestantisme devra intervenir à un moment ou un autre, pour leur faire découvrir qu’être protestant n’est pas d’abord « ne pas être comme les catholiques, donc ni Marie ni pape», mais qu’il y a des valeurs et des manières de voir qui lui sont propres. Et en parallèle faire découvrir comment, à partir de notre foi, créer des ponts avec ceux qui vivent différemment leur vie spirituelle. Des jeunes épaulent des jeunes… La paroisse réformée a développé une activité originale avec les jeunes: ceux et celles qui ont confirmé, 15/16 ans, peuvent intégrer un groupe d’accompagnants de catéchisme, devenir « accomp ». Ceux-ci suivent les catéchumènes sur les trois ans au CO et organisent chaque année un camp de trois jours. Je suis leur répondant. Ils sont actuellement 55 jeunes entre 16 et 22 ans qui suivent des formations et organisent ces rencontres. Par exemple mi-novembre nous étions 60, catéchumènes de 2e année du CO et « accomps », à étudier pendant trois jours les prophètes à l’hospice du Simplon… « boum » et jeux y compris. Chaque année, et également avec le concours des « accomps », nous travaillons un thème pendant tout un samedi et nous construisons un culte le lendemain autour de ce qui a été vécu. Ces moments hors école sont précieux pour témoigner de la présence de la paroisse et pour mettre en réseau les catéchumènes éparpillés à travers les CO. Depuis cette année, ces activités se font avec les catéchumènes alémaniques, nous vivons donc un « bilinguisme catéchétique». Martin Burkhard, pasteur

4

Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010

M. Burkhard

Ici, à Fribourg, c’est 38 fois 45 minutes dans un cadre scolaire.


Porte Parole, un programme de catéchèse en lien avec les Messes des Familles

Activité catéchétique

Porte Parole - vivre en alliance

Porte Parole est le programme de catéchèse des 4e, 5e et 6e années primaires. Il est en place dans notre UP depuis 3 ans. Il s’articule sur 3 ans et porte 3 titres: Vivre en ta maison, Vivre en alliance, Vivre une traversée. La démarche et le cheminement de cette catéchèse sont liés aux années A, B et C de la Liturgie. Porte Parole s’enracine dans la Bible, Parole de Dieu adressée aussi à nous aujourd’hui. Les récits bibliques des temps liturgiques structurent les rencontres de catéchèse et invitent à une écoute attentive de la Parole. Puis les questions sont ouvertes, suscitées par la curiosité, l’intérêt, la réflexion, une créativité, voire un jeu, une forme de méditation, chant, prière ou gestuelle, le tout, conduisant vers une célébration communautaire. Les objectifs visés sont donc la recherche dans la Bible (en catéchèse suivie) et les célébrations (en temps forts) permettant dans la mesure du possible d’avancer ensemble enfants, parents, adultes, catéchistes et prêtres.

Missio

Porte Parole en effet, cible la continuité entre les générations avec une pédagogie adaptée à tous les âges. Grâce à cette façon de fonctionner, nous situons Jésus-Christ comme source et sommet de la foi, et soulignons la place des sacrements dans la vie de l’Eglise : Baptême, Eucharistie, Réconciliation.

Proposer la foi, c’est initier jeunes et adultes à la découverte de la Parole. Pour vivre et comprendre la foi, nous avons besoin de témoins rassemblés dans une vie communautaire. Aussi nous vous proposons de vivre 3 temps forts liés à Porte Parole et de former ensemble le Peuple de Dieu en marche, dans nos Messes, dites des Familles, aux dates suivantes: – le 17 janvier 2010 à 10h30 à Avry avec les « Noces de Cana » ; – le 14 mars 2010 à 10h30 à Corserey avec « Le fils perdu et retrouvé ». Gisèle Sudan, pour le Conseil de catéchèse

Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010

5


Pèlerinage de l’UP à Ars

Unité pastorale

Une basilique composée de trois parties Tout d’abord la nef, constituée de l’ancien bâtiment et surmontée d’une magnifique Vierge habillée d’or. Cette première contient le confessionnal, si cher au Saint Curé, ainsi que les différentes chapelles latérales, aménagées autour d’acquisitions faites au gré des découvertes artistiques de Jean-Marie Vianney. Pointant vers le ciel, s’élance le clocher de briques rouges, construit par le Saint Curé. Ensuite le chœur et le transept, imposants : pierres calcaires blanches à l’extérieur, colonnades grises et pourpres à l’intérieur. Ste Philomène, qui a rendu subitement la santé du Curé alors qu’il se mourait d’une pneumonie, est à l’honneur de tous les côtés. Cette partie figure la « grande église » que Jean-Marie Vianney avait tant souhaitée de son vivant. Mais voilà, voyant leur ancienne église disparaître, les fidèles firent arrêter les travaux, laissant Ars avec deux demi-églises alignées. Il fallut donc les relier entre elles, avec la troisième partie, qui a été consacrée au Saint Curé d’Ars lui-même. Le corps de ce dernier gît d’ailleurs à l’intérieur de la basilique, dans un cercueil de verre.

Cl. Lopez-Polo

Dans une ambiance fraternelle L’abbé Chardonnens concélèbre avec le prêtre du lieu et celui d’un autre groupe de passage. Sortis de la messe, nous dînons à la maison St-

Cl. Lopez-Polo

C’est avant même l’aube que le car des pèlerins quitte Matran. Peu avant la messe de onze heures, nous atteignons l’accueillante bourgade d’Ars-sur-Formans et son imposante basilique.

Ars, le chœur

Jean. S’ensuit une présentation audiovisuelle sur la vie du Saint, agrémentée d’une description des lieux et d’anecdotes distillées par une religieuse enthousiaste. Visite des lieux Nous visitons encore la maison du Saint Curé, avec ses meubles simples, qui n’ont jamais été déplacés depuis sa mort, dont le lit qui fut brûlé par le Démon lors d’une des nombreuses tentatives, désespérées, de décourager le Saint, qui lui « volait » tant d’âmes. A voir aussi, la « Chapelle du cœur », dans laquelle le cœur du Saint repose quand il n’est pas en pèlerinage de par le monde. Il passera d’ailleurs par Fribourg les 16 et 17 janvier prochains. Enfin, ce sont des souvenirs plein les cœurs et, pour certains, plein les sacs, que nous reprenons le chemin de Notre-Dame de la Brillaz, non sans un pincement au cœur. L’abbé Chardonnens a veillé à nous ramener une statuette du Saint Curé, qui siègera à l’église d’Onnens mais pourra partir en pèlerinage dans l’UP, pour autant qu’une cérémonie en l’honneur du Saint l’accompagne, Saint qui a su nous toucher et que nous avons également ramené dans nos cœurs.

La montée vers le Dôme d’Ars

Clément Lopez-Polo

6

Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010


Un Carême… à sa mesure !

Génération

Dans quelques semaines, le temps de Carême sera d’actualité, la pochette punaisée, bien visible, permettra pour certains d’y glisser leur obole. Pour d’autres, il s’agira de faire des efforts, de se priver de certaines habitudes. La prière y trouvera une place importante.

A. Ryser

certains. Bon nombre de résolutions se situent dans la privation de gourmandises, 40 jours sans chocolat, sans alcool, certains aimeraient profiter de l’occasion pour cesser de fumer... En fait, de nos jours, dans notre UP, concrètement, les gens participent bien aux « soupes de Carême » et certains ne se privent pas de prière et d’actions privées et communautaires.

Le témoignage de Mélissa, par exemple : « Pour moi, le Carême c’est le sacrifice d’une chose, un élément de notre vie de tous les jours. Moi, je le fais à ma façon, c’est-à-dire: ne pas manger de viande pendant quarante jours. C’est l’occasion, une fois par année, de faire quelque chose de bien et de prouver que nous ne sommes pas dépendants de tout ce qui nous entoure. » ou celui de quelques familles « Le temps du Carême est peut-être un temps qui nous permet de faire le point sur notre mode de vie, de prendre conscience de notre liberté face à nos dépendances, de recharger nos batteries. Afin de nous préparer à cette belle fête de Pâques, nous prenons le temps de prier ensemble, de rendre visite à des personnes seules, malades. Une famille prend la décision de se passer de télévision pendant toute la période. Tout ne va pas sans difficulté, les premiers temps sont durs autant pour les enfants que pour les adultes. Comment se passer du rituel du journal télé­ visé ? Et pourtant, au bout de quelques jours, chacun trouve une nouvelle occupation : dé­vorer des livres, discuter, jouer ensemble. Le partage de ces nouvelles activités permet de se redécouvrir. »

Mais qu’est que cela signifie ? Le mot « carême » est la contraction du mot latin quadragesima, qui signifie quarantième (sous-entendu : jour), le quarantième jour étant le jour de Pâques. Le Christ, et l’Eglise à sa suite, nous propose trois moyens concrets pour vivre ce temps : La prière Elle permet de découvrir et d’approfondir la présence vivante et vivifiante du Christ dans notre cœur. Le jeûne Ce n’est pas tellement à la mode. Pourtant, nous sommes invités à nous passer du superflu et même du nécessaire pour signifier concrètement que, ce qui seul nous est nécessaire, ce qui seul peut combler notre cœur, c’est le Christ. « Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et sa justice, et tout le reste vous sera donné en plus. » A. Ryser

Par une petite enquête, voyons ce que disent

Le partage Ce temps nous invite ainsi à mettre en commun, à partager, ce que nous avons et ce que nous sommes ; c’est-à-dire nos biens matériels, ainsi que notre temps, nos compétences… Ce jeûne creuse en nous le désir de Dieu. Il ne s’agit donc ni d’accomplir des prouesses, ni de suivre des régimes amaigrissants, mais de nous préparer à recevoir Celui qui en se donnant, nous donne tout. Bon Carême à toutes et à tous ! Philippe Guisolan Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010

7


Vie en Eglise

Action de Carême Pain pour le Prochain

Campagne œcuménique 2010 – 17 février au 4 avril 2010 « Misons sur un commerce juste ! »

Hôte de campagne et intervenant(e)s Abdoulaye Tamagada, du Burkina Faso, sera l’hôte de la campagne 2010. Coordinateur des projets d’Action de Carême au Burkina Faso, ainsi que de l’EPER (Entraite protestante) dont Pain pour le Prochain finance des projets, il nous présentera la situation au Burkina Faso. Abdoulaye Tamagada sera en Suisse ro­mande du 21 février au 7 mars 2010 et disponible pour des interventions en paroisse. Comme chaque année, nous vous proposons également une liste d’intervenants et d’intervenantes que vous pouvez inviter dans votre paroisse. Il s’agit de personnes qui ont réfléchi et travaillé sur le thème, prêtes à intervenir et à animer la campagne.

n de C

arêm

e

Des contes pour animer la campagne 2010 ! Action de Carême et Pain pour le Prochain vous proposeront des contes pour animer la campagne 2010. Que ce soit dans un café, un théâtre ou un espace culturel... Venez nous rejoindre et laissez-vous emporter par nos conteurs et nos conteuses dans la magie de l’imaginaire! Des contes d’ici et d’ailleurs qui mettent en scène de « bonnes affaires », c’està-dire des affaires où la relation est humaine avant d’être commerciale, où l’échange est fondé sur le partage et la justice. Vous avez aussi la possibilité de faire venir ces conteurs et ces conteuses dans votre paroisse pour un événement communau­ taire, une soupe de Carême ou encore une rencontre de catéchisme.

Actio

Le droit à l’alimentation passe par des relations commerciales équitables La triple crise financière, alimentaire et climatique accroît la pauvreté et la faim, surtout dans les pays du Sud. Les statistiques de la faim dans le monde sont alarmantes: le nombre de personnes qui ont faim vient de dépasser le milliard. La volatilité du cours des denrées alimentaires et la crise économique qui s’étend aggravent la situation, particulièrement dans les pays en développement. Dans ce contexte, la réalisation du premier des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), soit réduire la faim de moitié d’ici 2015, est compromise. En 2010, l’accent est mis sur le rôle du commerce international dans cette crise. Ses règles injustes détruisent les bases de l’existence, plongent et maintiennent ses victimes dans la pauvreté et la faim – et tout particulièrement les populations rurales des pays du Sud (paysans et paysannes, petits pêcheurs). Action de Carême et Pain pour le Prochain plaident pour un commerce juste et équitable au centre duquel se place l’être humain.

Pour le canton de Fribourg la séance de lancement de la campagne aura lieu le mercredi 13 janvier de 20h à 22h à la salle de la Cité Saint-Justin. Tous les renseignements (commandes programmes, intervenants, conteurs…) sont disponibles sur le site www.campagneoecumenique.ch

Action de Carême – Pain pour le Prochain

8

Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010


Journée des laïcs

Vie dans nos paroisses

« L’Apostolat des laïcs ne peut jamais manquer à l’Eglise, car il est une conséquence de leur vocation chrétienne. » Vatican II, Décret sur l’apostolat des laïcs no 1

B. Rey-Mermet

7 février 2010. Depuis plus de quarante ans,

chaque premier dimanche de février en Suisse romande, l’Eglise célèbre le Dimanche des laïcs ou la Journée de l’Apostolat des laïcs. Un seul jour dans l’année pour quels laïcs, pour quels groupes organisés ? Il est bon de rappeler que le Concile Vatican II (1962-1965) – c’est loin pour certains ! – a voulu relever la vocation de tout baptisé qui est en ce monde, témoin de sa foi dans les réalités quotidiennes. Les Evêques suisses ont tenu tout spécialement à rappeler et soutenir tous ces organismes dans lesquels des laïcs, hommes, femmes, enfants, retraités, s’engagent ensemble pour témoigner de leur foi. On parle alors d’apostolat organisé. Il ne s’agit pas de subvenir au manque de prêtre, de supplanter leur autorité, mais de favoriser une collaboration harmonieuse. Une présence souvent discrète, mais efficace Et de plus en plus indispensable à la vie de la communauté humaine et ecclésiale. Restons dans nos paroisses. Nous ne voyons – ou plutôt nous ne voyons que très peu – les catéchistes, les animateurs de la Confirmation, les membres du Conseil de paroisse, du Conseil de proximité, les animateurs de la liturgie : lecteurs, sacristains, chantres, organistes, enfants de chœur… et les responsables de l’église, nettoyage, décoration, entretien… Pour les veillées de prière, chaque paroisse a maintenant son équipe d’animation qui fait un travail très apprécié. L’Unité pastorale aussi fait appel à des animateurs pastoraux laïcs dont la collaboration, pour discrète qu’elle soit, n’en est pas moins

Envoi des visiteuses des malades, à Cottens

indispensable : Conseil de pastorale, Conseil de gestion, équipe du Journal Paroisses Vivantes, secrétaires de paroisse et de l’Unité… Et j’en oublie ! Le danger est qu’on se rend compte de leurs services quand ils ne sont plus là ! Vous avez dit esseulés ? Parfois ces engagés se plaignent d’être oubliés. Pas toujours à tort ! C’est pourquoi, il est heureux que des célébrations relèvent et reconnaissent leur engagement. Telle la belle et simple célébration du 15 novembre à Cottens qui reconnaît tout le service du dicastère de la santé. Le responsable cantonal, M. Serge Kaninda, avec le célébrant, accueillait des visiteuses de malades, auxiliaires de la Communion, et animatrices de la pastorale des aînés pour les homes de Cottens et de Matran. Reconnaître ces multiples services ne nous fait pas oublier que chaque baptisé est témoin du Christ, pas seulement un jour dans l’année. Bernard Rey-Mermet

Prière d’envoi Au nom de la communauté de l’Unité pastorale de Notre-Dame de la Brillaz, nous vous confions tout spécialement le ministère auprès de nos frères et sœurs malades, âgés ou handicapés. Que le Seigneur accompagne votre service, que l’Esprit éclaire votre cœur pour être des témoins authentiques de l’amour du Christ pour les plus pauvres et les plus démunis. Soyez pour elles et pour eux, le visage aimant du Seigneur, la main chaleureuse de la communauté des croyants et la source d’espérance dans leur souffrance. Que Notre Dame de la Brillaz vous aide à trouver le chemin de leur cœur. Amen.

Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010

9


DOSSIER

Les 1100 ans de l’esprit de Cluny

Philippe Martin

............................................................................................................

Il y a 1100 ans, dans une vallée couverte de forêts, surgissait, en Bourgogne, une abbaye d’obédience bénédictine. Son nom allait changer le cours de l’histoire : Cluny. ...................................................................................................

Un lieu de référence

L

’Europe traverse, au début du Xe siècle, une période perturbée. En Aquitaine, Guillaume le Pieux est soucieux. Ses terres sont prospères, les alliances conclues lui apportent tous les bénéfices escomptés mais il a mal à l’âme. Pour atteindre le salut, il doit témoigner de générosité envers l’Eglise. Il décide donc de céder au pouvoir ecclésial son domaine de Cluny à la condition toutefois qu’un monastère régulier y soit érigé. Il vient de donner le coup d’envoi à l’une des plus grandes aventures du Moyen Age. L’essor et la gloire

LDD

En confiant la construction du monastère à l’abbé Bernon, le duc d’Aqui-

taine s’adresse à un réformateur. A la fin de son abbatiat, l’abbaye dispose de tous les bâtiments nécessaires à la vie monastique. De plus, par son statut, elle est libérée du joug des rois et des évêques. Cluny devient la plus grande église de la chrétienté. L’anecdote veut qu’au XVe siècle vinrent d’Italie deux émissaires qui relevèrent les mesures de l’église. En ajoutant quelques mètres, ils firent en sorte que Cluny ne fasse pas de l’ombre à Saint-Pierre de Rome ! Un souffle européen De la France à l’Espagne, du Portugal à l’Angleterre, de l’Allemagne à la Suisse, l’esprit clunisien se rit des frontières. Sur le territoire helvétique, les

implantations clunisiennes se limitent dans un triangle Genève-Berne-Bâle. En Suisse romande, Cluny possède sept prieurés dont Payerne, Romainmôtier et Saint-Victor à Genève. A la Réforme, certains sites sont sécularisés et d’autres abandonnés. Aujourd’hui, on dénombre une quinzaine de sites méritant l’appellation d’origine contrôlée délivrée par la Fédération des sites clunisiens. Créée en 1994, elle a pour but notamment de valoriser le patrimoine clunisien. Grâce à elle, le dialogue entre les vivants d’aujourd’hui et ceux d’hier perdure au-delà des siècles ! Marie-Claude Cudry

Trois questions à Bertrand Décaillet, producteur musical à Espace 2 .......................................................................

Quel est le rôle de la musique à cette époque ? La musique a un rôle essentiel, car elle est perçue comme la manière d’exister de la Parole. Et celle-ci, à partir du moment où elle est proférée, est chantée. Faire de la musique, c’est entrer en résonance avec l’œuvre du Créateur. Mais elle a aussi un rôle essentiel pour la contemplation et on ne peut pas imaginer un moine qui ne chante pas ! Comment la musique peut-elle s’exprimer dans une règle monastique ? A Cluny, on a une interprétation de la règle de saint Benoît qui tend à ramener le travail du côté des œuvres subtiles (intellectuelles et artistiques). Dans cette perspective, le chant et la musique ont une place très grande. C’est tellement important à Cluny qu’on chantait non seulement toutes les heures canoniales, la messe, mais aussi l’Office de la sainte Vierge et l’Office des morts. Les moines de chœur passaient probablement huit heures par jour à chanter. Comment résonne la musique à Cluny ? A l’époque, chaque monastère a une certaine autonomie dans la liturgie. Il y a des espaces de composition, de développement, d’improvisation sur le donné liturgique. Plusieurs abbés, dont saint Odon et saint Odilon, sont des musiciens. A Cluny sont conservés deux chapiteaux sur lesquels sont représentés les huit tons de la musique. Toute la vision décrite est une cosmologie, un résumé de toute la voie spirituelle. Les sites clunisiens en Suisse romande et en France voisine .............................................................................................................................................................................

08 10

PAROISSES VIVANTES I JANVIER 2010


DOSSIER LDD

.............................................................................................................

La basilique de Romainmôtier, l’un des principaux sites clunisiens de Romandie

Quelle signification cela a-t-il pour vous d’être abbé de Cluny ? Tout d’abord, ce titre met en relation la fonction épiscopale avec la grande aventure de Cluny ; saint Bernard disait que l’évêque doit, par sa charité, faire siennes toutes les vocations dans l’Eglise ! Or Cluny a été une source étonnante pour la vie de l’Eglise dans la société. Il est heureux de se souvenir que notre diocèse est l’héritier du berceau de cette vocation évangélisatrice des moines de Cluny dans toute l’Europe. Me souvenir que la charge épiscopale

LDD

Deux questions à Mgr Benoît Rivière, évêque de Mâcon et abbé de Cluny embrasse d’une façon particulière l’idéal de la règle de saint Benoît vécue par les moines en Occident n’est pas pour me chagriner, au contraire ! La règle de saint Benoît est, en effet, une merveilleuse synthèse de la vie spirituelle et communautaire et elle nous renvoie à une juste relation aux choses, aux situations, aux autres et à l’autorité vécue au nom du Christ. Quel est le message, selon vous, de Cluny au XXIe siècle ? Il continue d’être émis par les moines de Solesmes, héritiers spirituels des moines de Cluny. Ils nous rappellent que ce ne sont pas les pierres qui té-

moignent, mais la vérité et l’amour d’une existence humaine qui s’engage corps et biens dans l’école du service du Seigneur, comme saint Benoît appelle le monastère. A la suite des anciens de Cluny, les moines de Solesmes aujourd’hui, et aussi l’ensemble de ceux et de celles qui vivent sous l’inspiration de la règle de saint Benoît sont les messagers vivants du dynamisme de service des pauvres, d’audace constructive, de foi exigeante et de conversion. Tel a été Cluny, tel peut devenir, de plus en plus, le rayonnement de l’Eglise appuyé, aujourd’hui comme hier, sur la force discrète et persévérante du monachisme.

Quatre questions à Michel Gaudard, président de la Fédération des sites clunisiens Comment avez-vous attrapé le virus de Cluny ? A l’époque, avec les scouts, on allait chaque année à Pâques visiter les églises de Bourgogne. J’ai été touché par l’architecture, par la sobriété et puis impressionné par la durabilité.

LDD

..........................................................................................

Quel est le rôle de la Fédération des sites clunisiens ? Il s’agit de redessiner le réseau créé par Cluny en lui donnant une vocation propre au XXIe siècle : à la fois culturelle, spirituelle et humaniste. Peut-on parler d’esprit clunisien ? C’est vrai qu’il y a un esprit clunisien. Ainsi, chaque fois que je me déplace dans un site, je me sens à l’aise. Quand un site adhère à la Fédération, il doit suivre certaines règles et je me rends compte que les gens prennent en compte une partie de leur passé. Ils en sont passablement fiers. Prendre en compte son passé, n’est-ce pas être passéiste ? Non, avec toutes ces commémorations, nous avons l’intention d’imprégner en Europe un nouvel espace culturel, historique et spirituel. Il y a une vision d’avenir dans ce que nous fêtons, et ce n’est pas pour rien que je cite Malraux : « L’avenir est un présent que nous fait le passé ».

.............................................................................................................................................................................

PAROISSES VIVANTES I JANVIER 2010

09 11


Parole ! Parole ! « Parole ! Parole ! » chantait Dalida. Façon de dire : « Tu causes, tu causes, c’est tout ce que tu sais faire. » Paroles légères comme les plumes, et qui s’envolent sans laisser aucune trace, au gré du vent, de l’indifférence et de la mode.

Paroles d’un instant, qui n’engagent à

rien, comme ces bonjours du matin qui n’attendent aucune réponse. Que de paroles qui ne sont que pour meubler le vide ! Il est possible de demander, par habitude à quelqu’un, s’il a bien dormi en se moquant éperdument de la qualité du sommeil de celui qui est en face. Et pourtant jamais sans doute on a autant parlé de la communication et de son importance. Médias à tous vents, radios bassinantes, forums en tous genres, blogs… La palme revient sans aucun doute à l’informatique, puisqu’il devient possible de communiquer avec le monde entier sans voir personne ! Heureusement pour notre espérance : il y a des « bonjours » qui engagent, des radios qui forment l’esprit et le cœur, des forums qui fabriquent des militants et des messages internet indispensables pour la vie humaine. Heureusement pour notre avenir : il y a des paroles « lourdes », pas bien nombreuses, mais qui un jour ont retenti à nos oreilles en pénétrant jusqu’au cœur, et qu’on n’est pas près d’oublier. Et surtout, surtout... Il y a quelqu’un qui a su ce qu’était une parole, car II était lui-même LA PAROLE, dans son être profond. « Le verbe s’est fait chair », nous dit saint Jean. Il a parlé, ce JESUS, et nous provoque à répondre. A une des sources du Jourdain, il a demandé : « ... Et vous, qu’est-ce que vous dites de moi ? » A chacun de nous la question est posée et nous sommes invités à nous engager dans une réponse, comme Pierre et les autres, il y a 2000 ans. La Parole de Jésus fait naître le témoignage de celui qui a entendu. La Parole de Jésus qui est Parole de son Père a retenti pour que nous sachions que nous sommes aimés. Et si les chrétiens deviennent muets, comment d’autres entendront-ils ? Ce n’est pas parce que beaucoup de paroles sont vides qu’il faut taire la Parole de

A. Ryser

Société Actualité

Messe chrismale 2009, proclamation de la parole

Dieu. Car cette Parole-là est vivante, comme toute parole d’amour. Une parole d’amour ne peut laisser indifférent : ou on la refuse, ou on l’accepte. Dans les deux cas, elle fait son travail au niveau du cœur. Il n’est pas si facile de « dire Dieu » à l’époque actuelle, dans la pauvreté du cœur et la profondeur de pensée. Les gens de la Parole de Dieu n’ont pas à dire : « Voilà ce qu’il faut faire ! » Ils doivent, par leur présence chaleureuse et la qualité de leur témoignage, aider à ce que de vraies questions soient bien posées et que de vraies réponses puissent naître dans le cœur et son secret. Les ministres de la parole n’évangélisent pas plus qu’un psychothérapeute n’analyse. Mais leur présence permet au travail d’évangélisation de s’effectuer, dont l’Esprit Saint est le seul ouvrier. On ne méditera jamais assez la discrétion du Christ dans ses apparitions de ressuscité. Je prie Dieu que les ministres de la Parole n’aient jamais honte de leur ministère, surtout quand ils souffrent du sourire entendu de ceux qui croient que toute parole est légère comme la plume. La Parole de Dieu a le poids de l’or, l’Eglise en crise aujourd’hui en a bien besoin. Claude Didierlaurent

12

Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010


C’est la fête à Cottens… Unité pastorale

Une nouvelle bannière pour le Chœur mixte : Les Alouettes de Notre-Dame transcendance. L’arbre figure également sur ce drapeau et symbolise les saisons ; il sert d’abri à l’alouette et tisse le lien entre la terre et le ciel. Le rouge, le jaune et le vert, couleurs dominantes, vibrent avec les ocres de la terre, sur un fond de portée musicale. En haut à gauche, on distingue la clé, écusson de notre commune. » Ce nouveau drapeau est étrenné par sa marraine, Mme Marie-Christine Des­ cloux, son parrain M. Meinrad Python. Porté par son nouveau porte-drapeau M. Emmanuel Clerc, son adjoint, M. Roland Sauteur, il a trouvé un foyer chaleureux, auprès des membres de la chorale. Antoinette Meyer

S. Roux

« Ce jour que fit le Seigneur est un jour de Joie. » C’est bien dans cet esprit d’allégresse que la communauté de Cottens s’est rassemblée le 8 novembre 2009, jour de la Saint-Martin, pour assister à la bénédiction de la nouvelle bannière du Chœur mixte. A l’image de ce Saint Patron, un esprit de partage, de joie et d’amitié a régné dans les cœurs. Jean-Pierre Demierre, concepteur de la bannière, nous dévoile la symbolique de l’œuvre réalisée par l’atelier de Mme Francine Dubuis à Savièse: « On aperçoit sur cette bannière saint Martin partageant son manteau avec un mendiant. L’alouette, oiseau qui se plaît à nicher au sol, s’envole dans les airs comme les chants de notre Chœur émanent des choristes pour s’élever vers Dieu, vers la

« Ce magnifique drapeau aux douces couleurs qui flottera à la moindre brise, mais aussi contre vents et marées, nous ralliera tous, soudés devant l’effort, pour assouvir notre passion, l’art choral», s’exclama Geneviève Reynaud, présidente du Chœur, remerciant le comité d’organisation, les membres de la chorale ainsi que toutes les personnes qui ont consacré de leur temps et de leur énergie pour que la fête soit belle et conviviale. Son merci rejoindra également toutes les personnes qui ont répondu à l’invitation et partagé ces moments d’amitié.

Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010

13


Dans nos paroisses

… comme à Onnens

André, tu étais pêcheur de métier avant d’avoir été appelé par Jésus. C’est pourquoi,

je t’ai dessiné sur notre bannière, debout dans ta barque. Maintenant tout auréolé, tu es devenu saint André, pêcheur d’hommes. Ce ne sont plus des poissons que tu cherches, mais des hommes et des femmes que tu guides sur le long chemin qui conduit à la demeure de Dieu. Ce travail, saint André, tu le fais sans relâche, le jour et la nuit, comme le font les hommes d’Eglise reprenant ton rôle de pêcheur. Dans tes filets, tu as attrapé quelques perles. On peut les voir dans la profondeur de l’eau. Ces perles, ce sont Roger, Suzanne… et vous, les chanteurs du chœur St-André. Vous êtes sur le chemin de Dieu quand vous montez l’escalier de la tribune. Pour vous, c’est le chant qui vous guide vers la demeure de Dieu. N. Ruffieux

Avec le côté sombre de la bannière, tu nous annonces les jours de deuil à venir, lorsque tu nous fermeras les yeux dans un dernier balancement et que tu nous souffleras : « je vous conduis à sa demeure ». Puis reviendra la lu­mière, car avec la face lumineuse, tu nourris no­tre espoir de voir venir un jour nos enfants prendre la relève, comme la bannière du fils qui remplace celle de son père. Alors saint André, montre-nous la route qui conduit à sa demeure. Petites explications techniques La réalisation de la nouvelle bannière du Chœur St-André est un mélange entre la modernité et la tradition. La modernité dans la manière d’imprimer le tissu. Ce qui me laisse toute liberté quant aux formes et aux couleurs. Pour ce projet, même les membres de la société ont tous laissé leur trace pour la postérité par l’exécution d’un dessin incorporé à l’ensemble. Le travail traditionnel intervient avec la broderie. Ceci est l’ouvrage de « Chez Francine ;, La Maison de la Broderie de Savièse. Ce qui fut touchant pour cette bénédiction, c’est que ma bannière remplace celle que mon père, Ignace Ruffieux, avait dessinée, il y a 42 ans. Nicolas Ruffieux

14

Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010


Dans nos paroisses

Autigny-Chénens Cottens Premier pardon Dix enfants, qui vont faire leur première communion le 23 mai prochain, étaient réunis le 14 novembre dernier pour la célébration du premier pardon.

Ecrit et mis en scène par M. Arnold Grandgirard, les figurants ont joué les 4 éléments : l’eau, l’air, le feu et la terre; éléments représentés par les Dieux : Jupiter, Eole, Neptune, Vulcain et la Déesse Gaia. Ce concert s’est voulu original, vivant et émouvant. Un petit chœur d’enfants enthousiastes a été mis sur pied pour l’occasion. Un groupe de jeunes gymnastes rythmaient par leurs magnifiques danses, les changements d’éléments. Emmenés par leur directeur M. Olivier Rossel, les membres de la chorale ont présenté un specS. Roux

M. Pasquier

Concert-spectacle « Les 4 éléments »

Dans un premier temps, il y a eu un moment de réflexion et de partage avec Monsieur le curé Modeste, les animatrices, les enfants et leurs parents. Au fur et à mesure que les enfants ont reçu l’absolution, les nuages ont été enlevés et le soleil du panneau est apparu en même temps qu’un rayon de soleil éclairait l’Eglise. Les enfants ont illuminé l’arbre de Zachée comme la lumière qui brillait dans leur cœur tout allégé. Puis, nous sommes sortis pour brûler les nuages noirs et nous étions comme une grande famille autour du chaudron en chantant « Va porter le soleil ». Ce fut une belle fête tout illuminée et nous avons pu partager le verre de l’amitié dans la douceur de cette journée d’automne. Marie-Jo Papaux

Crèche

tacle varié et riche en émotions, qui a rassemblé sur une même scène toutes les générations. En ce week-end des 6-7-8 novembre, l’hiver pointant le bout de son nez, vous avez su, chers acteurs, chers enfants et chers membres de la chorale, réchauffer nos cœurs et transmettre à tous les spectateurs votre amour pour le chant! Merci et bravo. Antoinette Meyer

Un grand Merci à Emmanuel Genoud qui, depuis plus de vingt ans, consacre une semaine de vacances à la réalisation de notre magnifique crèche, aidé pour le gros œuvre par les sociétés de jeunesse.

Baptême Le 18 octobre, Emilien Losito,   fils de Stéphane et Anita

Baptêmes

Le 4 octobre, Lyne Morel,   fille d’Alain et Christel Le 24 octobre, Juliette Spadafora,   fille d’Antonio et Anne Le 8 novembre, Niels Ulrich,   fils de Thomas et Sylvie Le 29 novembre, Lizie Nicolet,   fille de Michel et Joëlle

Décès

Henriette Robatal, décédée le 26 nov., à l’âge de 83 ans

Décès Paul Barbey, décédé le 8 octobre,   à l’âge de 70 ans Jeanne Repond, décédée le 24 novembre,   à l’âge 87 ans Gilles Benedetti, décédé le 25 novembre,   à l’âge de 80 ans Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010

15

Derniers adieux


Dans nos paroisses

Matran - Avry

Neyruz

L. Dessibourg

Osez pousser la porte...

Eveil à la foi

Ch. Biolley

Joie de partager avec d’autres enfants la beauté et la richesse de la vie, écouter et découvrir les histoires de la Bible, chanter et prendre le temps de faire une place à Dieu, l’Eveil à la foi invite les enfants et leurs parents à mettre leur main dans celle de Jésus. Parce qu’il n’est jamais trop tôt pour bien faire, l’équipe de l’Eveil à la foi de la paroisse de Neyruz invite tous les enfants de 3 à 7 ans à des moments de découverte et de partage.

Un lieu d’écoute, de formation, de partage, de fête...

Le thème de l’Eveil à la foi 2009-2010 est « Donne-moi la main ». Main qui caresse et console, main semeuse de joie, capable de donner et de recevoir. Chaque rencontre permet d’écouter une histoire, de chanter et de prendre un goûter ensemble. Enfants et parents sont cordialement invités à nous rejoindre afin que nous puissions tous nous « donner la main » lors de nos prochaines célébrations qui se dérouleront à l’église de Neyruz : … pour chanter la vie… le mercredi 24 mars 2010 à 13h30 … pour partager… le mercredi 23 juin 2010 à 13h30 en s’annonçant auprès des animatrices – Martine Aebischer – familleaebischer@bluewin.ch 079 306 48 55 – Christine Biolley – famillebiolley@yahoo.fr – 079 606 47 58

Décès

Baptême

Imelda Cotting, décédée Derniers   le 17 novembre, adieux   à l’âge de 62 ans David Rossier, décédé   le 18 novembre,   à l’âge de 19 ans

Le 11 octobre,   Nathan Dumas,   fils d’Alexandre   et Sara

16

Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010

2010..., et si la nouvelle année vous donnait l’occasion de vous engager pour votre paroisse ! Nous avons besoin de vous pour collaborer dans l’un des nombreux mouvements paroissiaux : Eveil à la foi, catéchèse, Première Communion, Confirmation, veillées de prière, visites aux malades, rencontres avec nos aînés, soupes de Carême, accompagnement des personnes en deuil, Fraternité franciscaine, lecteurs, Chœur mixte, servants de messe, ACAT, rédaction d’articles pour Paroisses Vivantes, etc. Pour mieux connaître votre paroisse, veuillez consulter le site www.paroissematran.ch Vous souhaitez apporter votre touche personnelle, faire des propositions qui répondent concrètement aux besoins des jeunes et des moins jeunes, dans un esprit d’accueil et d’ouverture ? Alors, une seule adresse de contact : Paroisse de Matran-Avry-Rosé-Corjolens Case postale 46 1753 Matran / 026 401 11 24 (+fax) paroissecatholiquedematran@bluewin.ch Laurent Dessibourg

Baptêmes Le 11 octobre, Nathan Piller,   fils de Dominique et Liljana Le 7 novembre, Mélinda Oberson,   fille de Frédéric et Audrey Le 29 novembre, Nolan Limat,   fils d’Yvan et Catherine Le 29 novembre, Laura Wicht,   fille de Dominique et Simone


Dans nos paroisses

La Brillaz Corserey

Onnens « 100chante » et ça « 100ans » Le 100e anniversaire du chœur mixte St-André d’Onnens s’est achevé en apothéose le dimanche 22 novembre. Un projet ambitieux apportant travail et satisfaction Des airs de bénichon festifs et gravés à tout jamais, des danses à perdre la tête Un menu de circonstance, alléchant et oh combien délicieux ! Une place de fête magnifiquement aménagée où l’on se sent tout simplement bien Et tourne le carrousel et vole la balançoire et pêche par-ci et tire par-là ! La fête avec des gens heureux et des enfants partout Des chanteurs, des musiciens, un chef devant une église pleine à craquer : merveilleux sentiment ! Un splendide concert empli d’émotion, de force, de diversité, de beauté Un public charmé, un public de rêve, applaudissant, applaudissant encore… Une messe de circonstance, festive, solennelle, pleine d’émotion invitant à semer le bien Une nouvelle bannière aux couleurs lumineuses, aux symboles forts : étendard rassembleur Un président et un directeur comblés, entourés d’une kyrielle de t-shirts rouges Un banquet final, rythmé, chaleureux, assorti d’un repas parfait. Onnens « 100chante » et ça « 100ans » a été une aventure humaine et musicale réussie à 100 % ! Merci et bravo à tous !

Et nous revoilà ! Une petite pause après notre inoubliable concert religieux « Tu es Petrus » et nous vous présenterons au mois de mars 2010 un souper-concert intitulé : « Dîner de Sons ! » Avoir les papilles titillées par des sons et suggestions enjôleurs, des légèretés musicales à humer et partager, de l’humour goguenard, des solos, des groupes, plusieurs chants composés par notre directeur Jean-Louis Raemy et écrits par des membres de notre société. Un « dîner » où les sons se mêlent aux odeurs et à l’imagination! Etes-vous déjà en appétit? La Chanson de Corserey

Les 5, 6 et 7 ainsi que les 12, 13 et 14 mars 2010, à la salle communale de Corserey

Pierre-Benoît Yerly

Baptêmes Le 11 octobre, Lionel Codourey,   fils de Serge et Barbara Le 11 octobre, Roxane Bulliard,   fille de Yvan et Nathalie

Décès Anna Rothey, décédée le 10 novembre,   à l’âge de 92 ans Conrad Gougler, décédé le 17 novembre,   à l’âge de 72 ans

Baptêmes Le 22 novembre, Aude Genilloud,   fille de Laurent et Cécile Le 22 novembre, Lucas Genilloud,   fils de Rachel et Yvan

Derniers adieux Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010

17


Dans nos paroisses

Prez-vers-Noréaz

Ponthaux

Fr. Guinnard

Deux médailles Bene merenti à Prez

Carême, le temps des « pourquoi ? » L’éternité est le privilège de Dieu. Quand le Père voulut nous créer par tendresse, il nous fit mortels et il ne pouvait en être autrement, car II nous créait différents de Lui, il nous créait pour nous-mêmes. Mais la mort est insupportable, ainsi que le chemin de souffrance qui y conduit. Et le Seigneur décida de venir partager ce chemin avec nous, en son Fils, seul capable de nous en montrer l’issue.

Scala

Dimanche 15 novembre, deux chanteurs, Josiane Codourey et Marc Gendre, ont reçu de Monsieur le Curé-Doyen Modeste Kisambu-Muteba la Médaille Diocésaine, signe de reconnaissance pour leur fidélité au chant d’église durant plus de 40 ans.

Regardons ce Christ de SCALA, cette petite ville du sud de l’Italie. Une de ses mains se tend vers nous, pour nous tirer vers le haut et nous arracher de la cendre humaine.

Le chœur mixte St-Jean-Baptiste, dirigé par son nouveau Directeur Pierre-André Defferrard, et la fanfare La Cigognia ont accompagné l’office. Puis un apéritif et un banquet chaleureux ont permis de fêter dignement les jubilaires, entourés de leurs familles et amis.

Toi, la mamie au fond de son lit de misère et qui se demande ce qu’elle fait encore sur terre, Toi, l’enfant de 8 ans qui meurt d’un cancer insensé, Toi, qui ne peux que regretter toute ta vie une seule minute de folie, Toi, le prêtre qui ne semble plus intéresser personne, Toi, le fidèle qui attend vainement une vraie parole d’Evangile, Toi, le couple qui se défait plus vite qu’il ne se répare, Toi, … Toi et moi, agrippons cette main, en un Carême qui soit chemin d’espérance. Souffrance et mort, Il connaît! La vie aussi heureusement ! Alléluia !

Félicitations et remerciements de la part de toute la communauté paroissiale. Le Conseil de paroisse

Baptêmes Le 3 octobre, Sarah Maria Verdeja,   fille de Raúl et Andrea Le 18 octobre, Gabriel Ducry,   fils de Julien et Cindy Le 18 octobre, Emmie Guisolan,   fille de Fabien et Christel

DDL

Décès Baptême Le 15 novembre, Nathan Schwaller,   fils de Patrick et Sandrine

18

Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010

Derniers adieux

Alice Gendre, décédée le 24 octobre,   à l’âge de 86 ans Marie-Louise Cuennet, décédée   le 4 novembre,   à l’âge de 94 ans


Dans nos paroisses

Horaire des messes et autres célébrations en semaine dans les paroisses

Mardi

Mercredi

Jeudi

Neyruz   7h30 Cottens   8h30 Avry   8h30 Matran   8h30 Ponthaux   8h30 Chénens   9h Noréaz 16h30 chapelet Prez   8h30 Corserey 19h Lentigny 19h Avry 13h30 chapelet

1

Vendredi Onnens   8h30 messe suivie de l’adoration Autigny   8h30 Noréaz 19h Cottens 19h30 chapelet1

Les premiers vendredis du mois

Lorsqu’une sépulture est célébrée en semaine, la messe prévue ce jour-là dans la paroisse est ANNULEE. Lorsqu’une veillée de prière tombe aux heures d’une messe, LA MESSE FAIT OFFICE de VEILLEE DE PRIERE. Tous les samedis matin, une messe est célébrée à 11h à la Résidence St-Martin, à Cottens.

Horaire d’ouverture de notre secrétariat, à Matran Secrétariat Unité pastorale Notre-Dame de la Brillaz Case Postale 74 – 1753 Matran

Lundi et jeudi   8h à 11h30 14h à 17h30

Exposition de crèches de Noël Savez-vous qu’à la sortie de Lentigny, en direction de Chénens, nous avons la possibilité d’admirer une exposition de crèches ? En effet, Madame Monique Duc se fera un plaisir de vous accueillir et de vous présenter ses travaux, plus de 70 personnages de Noël en céramique. L’artiste vous recevra dans son atelier et vous donnera toutes les explications que vous désirez jusqu’à la fin janvier. Alors, si un jour vous ne savez que faire, profitez de l’occasion pour lui rendre une petite visite de 14h à 18h. Jean-François Deléaval

Mardi et vendredi   8h à 11h30 14h à 18h Mercredi   8h à 11h30 14h à 17h Samedi   9h à 11h30

Aula du CO de Sarine Ouest à Avry-sur-Matran Vendredi 26 février 2010 à 20h

Téléphone

026 401 00 90

Fax

026 401 03 58

E-mail : upnotredamedelabrillaz@bluewin.ch

Permanence téléphonique en cas d’urgence ou de décès : 079 546 28 18 (pas de sms)

Conférence animée par André Zamofing, aumônier et professeur de religion et d’éthique au CO de La Tour-de-Trême

« Résurrection et Réincarnation »

Organisation : Commission de confirmation de l’UP et l’aumônerie

Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010

19


La Bible ou le portable… A l’écoute de Dieu en ce début d’année !

Méditation

Imaginez ce qui se passerait si nous traitions notre Bible de la même manière que notre portable !

A. Ryser

Toujours nous mettrions notre

Bible dans notre sac, dans la poche du pantalon ou de la veste. Et nous y jetterions un coup d’œil plusieurs fois par jour. Et nous reviendrions la chercher quand nous l’aurions oubliée à la maison ou au bureau… Et nous l’utiliserions pour envoyer des messages à nos amis. Et si nous la traitions comme si nous ne pouvions vivre sans elle? Et si nous l’offrions à nos enfants pour leur sécurité et pour communiquer avec eux? A la différence du portable, la Bible ne connaît pas de panne de réseau. On peut se « connecter » à elle n’importe où et n’importe quand. On n’a pas besoin de se préoccuper du crédit, Car Jésus Christ a payé la facture et nous disposons d’un crédit illimité.

A. Ryser

Et par-dessus tout, la communication ne peut être coupée, et la batterie est chargée à vie.

Numéros d’urgence

Quand tu es triste, compose Jean 14 Quand tu es nerveux, compose Psaume 51 Quand tu es préoccupé, compose Matthieu 6, 19, 34 Quand tu es en danger, compose Psaume 91

JAB 1890 Saint-Maurice Prière de réexpédier sans annoncer la nouvelle adresse

Quand Dieu te paraît loin, compose Psaume 63 Quand ta foi doit être fortifiée, compose Hébreux 11 Quand tu es seul et terrifié, compose Psaume 23 Quand tu es dur et critique, compose 1 Corinthiens 13 Pour connaître le secret du bonheur, compose Colossiens 3, 12-17 Quand tu veux paix et repos, compose Matthieu 11, 25-30 PARTAGE CETTE LISTE D’URGENCE AVEC TES AMIS.

Reçu d’un ami prêtre, par… Internet

20

Paroisses vivantes JANVIER-FéVRIER 2010


2010-jan-fév