Issuu on Google+

e s è h t n Sy Volontariat de la jeunesse arabe pour un meilleur avenir Au cours des deux dernières années, le monde arabe a vécu une série de soulèvements populaires réclamant des changements. Majoritairement conduits par les jeunes, ces mouvements de protestation ont révélé la puissance d’un engagement pacifique en faveur du changement. Exerçant ses droits civils pour exprimer son opinion, le peuple a demandé la justice sociale et une gouvernance démocratique. Les attitudes vis-à-vis de la jeunesse et de la gouvernance d’État ont évolué dans plusieurs pays, ce qui a ouvert des possibilités et suscité des attentes quant à une meilleure participation de tous. La vague de processus de changement et de transformation menés par les jeunes dans la région arabe a montré la jeunesse comme un atout majeur pour la paix et le développement. Pour répondre aux défis et aux aspirations de ces jeunes, le volontariat offre un mécanisme viable et durable qui peut transformer leurs griefs et leurs frustrations en énergie positive et en atout social. Grâce au volontariat, les jeunes hommes et femmes peuvent s’impliquer dans diverses

FRANÇAIS

Roqaya Saydeh, Volontaire des Nations Unies nationale, incite des jeunes Jordaniens à débattre des OMD, de leurs besoins et des priorités de développement dans leurs communautés. Roqaya aide les communautés de Ghoeriya et de Zarqa à organiser des tables rondes et à formuler leurs messages pour l’émission de radio, Takalam (Exprime-toi), un programme communautaire. (Mohammad Magyda, 2011)

« Il y a des moments dans l’histoire où le changement peut être transformateur. Nous sommes à l’un de ces moments dans les États arabes. » Helen Clark, Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) activités susceptibles de renforcer leur participation et de canaliser leur énergie afin de contribuer à la réalisation d’objectifs de développement locaux, nationaux et mondiaux tout en améliorant leur vie, leur rôle de citoyen et leurs compétences professionnelles. Le programme Volontariat de la jeunesse arabe pour un meilleur avenir est une initiative du programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) en accord avec les stratégies régionales des Nations Unies (ONU) et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Cette initiative régionale vise à tirer parti de la force et de l’énergie des jeunes à travers le volontariat en s’appuyant sur ses valeurs intrinsèques, à savoir l’entraide, la solidarité et la cohésion sociale. Le programme renforcera les infrastructures nécessaires pour consolider les compétences et les capacités des jeunes de la région. Il améliorera ainsi leur intégration sociale et suscitera leur participation active au développement socioéconomique de leurs pays. Le programme sera mis en œuvre dans cinq pays : l’Égypte, la Jordanie, le Maroc, la Tunisie et le Yémen.


Des volontaires locaux retirent des pierres d’un aqueduc qui sert à protéger le village de Douar El Moudaa (Maroc) des inondations printanières et de l’érosion. Avec le soutien du programme VNU, les volontaires ont construit un château d’eau, des réservoirs, 11 barrages et des canaux d’irrigation pour approvisionner en eau le village et les champs alentours. (Bruno Deceukelier/ CBA PNUF-FEM, 2011)

Le programme Volontariat de la jeunesse arabe pour un meilleur avenir (lancé en mai 2011) se trouve en phase de lancement et est sur le point de devenir un programme à part entière. Ses activités spécifiques sont conçues selon une approche participative menée par les jeunes. À ce jour, cinq consultations nationales ont été réalisées dans les pays pilotes avec les objectifs suivants :  éunir les jeunes, les acteurs de la société R civile, les représentants du gouvernement et les principaux partenaires et favoriser un dialogue participatif constructif sur les questions qui touchent la jeunesse ;  réer un environnement catalyseur pour C l’engagement des jeunes dans la conception et la mise en œuvre du programme ;  éfinir les grandes priorités pour la jeunesse D et identifier des activités potentielles afin d’alimenter le document de programme ; Identifier les principales parties prenantes pour la future mise en œuvre des activités planifiées.

“ Les valeurs du volontariat sont extrêmement pertinentes pour le renforcement des capacités des populations les plus vulnérables à assurer leurs moyens d’existence et à améliorer leur bien-être physique, économique, spirituel et social. Le volontariat ouvre une porte vers l’inclusion pour, entre autres, les groupes de populations qui font souvent l’objet d’exclusion, tels que les femmes, les jeunes et les personnes âgées, les personnes handicapées, les migrants et les personnes vivant avec le VIH/sida.” Rapport sur la situation du volontariat dans le monde, 2011

Le programme VNU a endossé le rôle de facilitateur, fournissant des conseils et une assistance technique. Il a également contribué à instaurer un climat de confiance permettant aux populations silencieuses de s’exprimer et assurant un partage égal des pouvoirs. En outre, l’accent a été mis sur l’équilibre entre les sexes et l’intégration afin de garantir une meilleure participation des femmes et des groupes minoritaires.


POINTS DE VUE DES JEUNES CONCERNANT LES SOLUTIONS PRINCIPAUX DÉFIS DE LA JEUNESSE Au cours des consultations, les participants ont débattu des principaux défis auxquels la jeunesse est confrontée. Ils ont notamment identifié les problèmes suivants : L’exclusion des processus politiques et civiques Les forts taux de chômage et de sous-emploi L a mauvaise qualité de l’éducation, souvent assortie d’une faiblesse des infrastructures  ne modification de la définition de l’âge adulte U et une constitution plus tardive de la famille L’inégalité entre les sexes L e manque d’informations et de services en matière de santé, en particulier la santé sexuelle et reproductive, la violence sexuelle et la drogue L e manque de communication entre les générations L es obstacles à l’accès aux programmes pour la jeunesse existants

Le concept général consistant à impliquer directement les jeunes et à les intégrer dans le processus de prise de décision et dans la mise en œuvre des plans a été identifié comme une condition préalable au changement. Les idées suivantes ont notamment été proposées :  enforcement des possibilités au sein des R processus civiques et politiques : créer des possibilités pour les jeunes dans les domaines de la gouvernance et de la politique (Égypte, Maroc), ouvrir de nouveaux canaux de participation grâce à des unités de la jeunesse, des médias dirigés par les jeunes et des assemblées de jeunes (Tunisie, Yémen), développer des réseaux de jeunes intégrés au niveau régional (Tunisie) et lutter contre la corruption (Yémen).  éforme éducative : révision des programmes R d’études (Égypte), focalisation accrue sur la qualité, l’éducation ciblée et les relations avec le marché du travail (Maroc, Tunisie, Yémen), modèles alternatifs (Maroc), renforcement de la formation des enseignants et des échanges (Tunisie) et gratuité de l’éducation (Yémen). Augmentation des débouchés professionnels pour les jeunes : encourager l’emploi des jeunes (Égypte, Yémen), impliquer le gouvernement, la société civile, le secteur privé et les médias (Maroc) et créer des services d’aide concrète à l’emploi (Tunisie). Amélioration de l’accès aux informations et services en matière de santé : surveiller le bienêtre des jeunes (Égypte), fournir davantage d’informations sur la sexualité et la violence (Maroc, Tunisie) et proposer de meilleurs soins de santé (Yémen).

Malgré cette longue liste de difficultés, les « trois E » de l’emploi, l’exclusion et l’éducation sont considérés comme les aspects les plus importants dans les cinq pays pilotes.

Participants à la consultation nationale sur le volontariat des jeunes en Jordanie. (Al-Oula/ Programme VNU, 2012)


Participants à la consultation nationale sur le volontariat des jeunes au Maroc. (Laboratoire Brahim/Programme VNU, 2012)

SOLUTIONS PROPOSÉES ET ACTIVITÉS DE VOLONTARIAT Les cinq consultations nationales ont abouti à un large éventail de solutions concrètes et de mesures possibles pour encourager le volontariat des jeunes afin de relever ces défis. Les solutions proposées se répartissent en cinq catégories : Créer des possibilités d’intégration sociale/ politique/civique/économique Renforcer les liens entre le volontariat et les systèmes éducatifs Favoriser une « culture du volontariat » Développer des infrastructures qui soutiennent le volontariat et le développement des capacités Élaborer des politiques et des législations qui encouragent le volontariat

Les activités proposées seront utilisées pour promulguer des réformes immédiates qui ouvriront la voie au développement à long terme et à la création d’infrastructures de volontariat dans la région arabe. Après les consultations nationales, le programme VNU travaillera avec des partenaires et des jeunes à la finalisation d’un document de programme. La mise en œuvre des activités proposées suivra dans les cinq pays pilotes. Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est l’organisation des Nations Unies qui contribue à la paix et au développement à travers le volontariat à l’échelle mondiale. Le volontariat est un moyen efficace pour engager les gens à s’attaquer aux défis du développement, et il peut transformer le rythme et la nature du développement. Le volontariat profite à la fois à l’ensemble de la société et à la personne qui se porte volontaire en renforçant la confiance, la solidarité et la réciprocité parmi les citoyens et en créant délibérément des opportunités de participation. Le programme VNU contribue à la paix et au développement en préconisant la reconnaissance des volontaires, en travaillant avec ses partenaires pour intégrer le volontariat dans la programmation du développement et en mobilisant de par le monde un nombre croissant de volontaires d’une plus grande diversité, y compris des Volontaires ONU confirmés. Le programme VNU conçoit le volontariat comme universel et proche. Il reconnaît le volontariat dans sa diversité, ainsi que dans les valeurs qui le portent : le libre arbitre, l’engagement et la solidarité.

Pour plus d’informations sur le programme VNU, consultez la page www.unv.org


Volontariat de la jeunesse arabe pour un meilleur avenir