Page 1

20. La Mission « Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi   : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. » Matthieu 28 :18-20

Toutes les Nations Avant de quitter cette terre, Jésus donna une mission à ses disciples. Celle d’aller par toute la terre faire des disciples. Jésus avait fait connaître au monde la gloire de Dieu. Il avait fait des miracles, il était la Parole incarnée, et la présence ressentie de Dieu demeurait en lui. Sa mission pour ses disciples, c’était qu’ils fassent la même chose. Qu’ils révèlent à leur tour la gloire de Dieu aux nations. Il n’y a rien de plus grand que la gloire de Dieu, et il n’existe pas de plus grand appel que de faire connaître cette gloire. Et c’est ça la mission donnée aux croyants. De glorifier Dieu en le faisant connaître à ceux qui ne le connaissent pas et en le faisant connaître davantage à ses disciples ; de faire de nouveaux disciples et de les former à l’image du modèle parfait qui est Jésus.

PAGE 240 - À DEMAIN, PHILIPPE VIGUIER - PUBLIÉ PAR « UN POISSON DANS LE NET » À HTTP://UNPOISSONDANSLE.NET, LICENCE CREATIVE COMMONS BY-NC-SA 2.0 FR


La gloire de Dieu est quelque chose qui englobe chaque instant, chaque circonstance et toute la terre. C’est cette histoire qui ne néglige aucun des détails existant depuis la fondation du monde. C’est pour cela que la vision de Dieu concernant sa gloire a toujours été de la répandre vers toutes les nations. C’est aussi cette vision que Dieu avait en choisissant Abraham et Israël. On se rappelle de la promesse faite à Abraham : « Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité » (Genèse 22:18). Si Dieu s’était choisi un peuple, ce n’était pas pour mettre les autres à l’écart, mais au contraire pour les attirer vers sa gloire au travers de celui-ci. Ce n’est pas pour rien que Dieu a placé Israël au centre du monde, entre trois continents. Pendant l’antiquité, les plus grands royaumes se trouvaient du côté de l’Egypte et de la Mésopotamie. Soit au sud d’Israël ou soit au nord. Et le seul moyen de pouvoir aller d’un royaume à l’autre était de passer par le pays d’Israël. Tous les trafiquants, marchands et toutes les armées devaient y faire route. A l’ouest était la mer, à l’est les déserts, et au centre Israël. Ils n’avaient aucun autre choix que de passer au milieu du peuple que Dieu avait choisi. Dieu avait fait les choses ainsi afin de pouvoir révéler sa gloire sur toute la terre. Ceci était dans ses plans depuis le début : « Il dit : C'est peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et pour ramener les restes d'Israël : Je t'établis pour être la lumière des nations, pour porter mon salut jusqu'aux extrémités de la terre. » (Esaïe 49:6) PAGE 241 - À DEMAIN, PHILIPPE VIGUIER - PUBLIÉ PAR « UN POISSON DANS LE NET » À HTTP://UNPOISSONDANSLE.NET, LICENCE CREATIVE COMMONS BY-NC-SA 2.0 FR


« Je connais leurs œuvres et leurs pensées. Le temps est venu de rassembler toutes les nations et toutes les langues ; elles viendront et verront ma gloire. » (Esaïe 66:18) « Que Dieu ait pitié de nous et qu'il nous bénisse, qu'il fasse luire sur nous sa face. Afin que l'on connaisse sur la terre ta voie, et parmi toutes les nations ton salut ! » (Psaume 47:2) «   Racontez parmi les nations sa gloire, parmi tous les peuples ses merveilles ! » (Psaume 96:3) Le message de l’Ancien Testament était : « Venez ! » Celui du Nouveau est : « Allez ! » Cependant le but de Dieu reste le même : faire de toutes les nations des adorateurs qui prennent part à sa gloire.

Le Salut des Ames Dieu veut sauver des gens de toute nation et de toute langue, de toute tribu et de tout peuple. Et il va le faire. Jésus disait à ses disciples : « La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers » (Matthieu 9:37). Ceci est plus qu’un fait, c’est une promesse. Le salut vient de Dieu, c’est un don de sa part. Et ce don, il souhaite le donner à beaucoup. À des millions et des millions de gens. C’est ce que nous lisons dans l’Apocalypse. Dieu n’a pas donné à son Fils le nom de « Jésus », « salut de Dieu », pour rien. Le nom de Jésus est un nom puissant qui sauve des vies. C’est le nom sous lequel «   tout pouvoir a été donné dans le ciel et sur la PAGE 242 - À DEMAIN, PHILIPPE VIGUIER - PUBLIÉ PAR « UN POISSON DANS LE NET » À HTTP://UNPOISSONDANSLE.NET, LICENCE CREATIVE COMMONS BY-NC-SA 2.0 FR


terre » (Matthieu 28:18). C’est un nom qui a sauvé, qui sauve, et qui sauvera encore. Et c’est un nom qui est avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Les âmes que Dieu veut sauver sont nombreuses. La moisson est grande. Elle n’est pas petite. Et il veut nous utiliser pour cela. Autour de nous, dans notre voisinage, dans notre travail, dans nos activités, existent des personnes choisies d’avance par Dieu pour le salut éternel. Et Dieu n’attend qu’une chose, c’est que l’évangile leur soit annoncé pour pouvoir les sauver. La moisson est grande. Le croyons-nous ? Croyonsnous que Dieu sauve encore, et qu’il a le pouvoir de le faire abondamment ? Croyons-nous que Dieu veut nous utiliser pour cette œuvre ? Jésus disait   : «   Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle ; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main  » (Jean 10:27-28). Jésus a des brebis égarées qui attendent d’entendre sa voix pour le suivre. Elles existent autour de nous. Dieu les a placées autour de nous, et partout dans le monde. A nous de les trouver et de les lui ramener. « Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n'ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n'ont pas entendu parler   ? Et comment en entendront-ils parler, s'il n'y a personne qui prêche ? » (Romains 10:14)

PAGE 243 - À DEMAIN, PHILIPPE VIGUIER - PUBLIÉ PAR « UN POISSON DANS LE NET » À HTTP://UNPOISSONDANSLE.NET, LICENCE CREATIVE COMMONS BY-NC-SA 2.0 FR


Le salut n’est accessible que par la parole de Dieu, par la voix du bon berger. C’est cette parole qui donne la vie, qui transforme, crée, fait croître et embellit. La parole de Dieu est bien plus qu’un ensemble de concepts et d’histoires. C’est une puissance. On peut passer des heures à argumenter avec les gens pour prouver un point de vue. Cependant, ce n’est pas cela qui transforme. La puissance pour la conversion, c’est tout simplement la parole de Dieu. Bien sûr il est nécessaire de pouvoir défendre notre foi en toute circonstance (1 Pierre 3:15). Cependant, le pouvoir de transformation ne peut être effectué que par l’Esprit Saint qui agit au travers de la parole de Dieu. Et dans tout cela, notre arme est l’amour, la compassion, comme celle que Jésus éprouvait : « Voyant la foule, il fut ému de compassion pour elle, parce qu'elle était languissante et abattue, comme des brebis qui n'ont point de berger » (Matthieu 9:36). Le cœur de Dieu est un cœur qui désire sauver un monde perdu, et à tel point qu’il a donné à son Fils le nom de « salut de Dieu. » Dieu a une passion pour les âmes perdues. Il les aime. Il veut les ramener. Ainsi, de vivre en communion avec Dieu et pour sa gloire il résulte une passion pour les âmes égarées. On ne peut pas aimer Dieu et ne pas se soucier des gens qui sont en route pour l’enfer et la perdition éternelle. On ne peut pas aimer Dieu et ne pas désirer que ceux qui ne le connaissent pas se repentent pour entrer en communion avec lui. Dieu possède une compassion pour les âmes, et il souhaite nous la faire partager.

PAGE 244 - À DEMAIN, PHILIPPE VIGUIER - PUBLIÉ PAR « UN POISSON DANS LE NET » À HTTP://UNPOISSONDANSLE.NET, LICENCE CREATIVE COMMONS BY-NC-SA 2.0 FR


Les bonnes œuvres Jacques écrivait : « La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde » (Jacques 1:27). La parole de Dieu est une parole vivante. Et lorsque les enfants de Dieu en sont imprégnés, ils deviennent à leur tour porteur de cette parole vivante. Connaître la Bible par cœur ne fait pas de quelqu’un un homme de Dieu. Pour que la parole de Dieu soit efficace, il faut qu’elle soit vivante, active, agissante. Il existe de nombreuses sectes et religions qui utilisent la Bible ou une grande partie de celle-ci. Mais ceci ne suffit pas. Sans la vie de l’Esprit de Dieu, cette parole reste morte. Et l’Esprit de Dieu, c’est celui qui pousse les chrétiens à aimer et à servir ceux qui sont dans le besoin. Jésus n’a pas dit   : «   Ils connaîtront que vous êtes mes disciples par l’efficacité de vos méthodes de persuasion. » Au contraire, il a dit : « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres » (Jean 13:35). Dieu veut que l’on cherche sa gloire. Pas la nôtre. Et cette gloire c’est d’aimer tout le monde, peu importe les circonstances et les situations. Glorifier Dieu, c’est aimer. Évangéliser n’est pas simplement prêcher. C’est aussi marcher. La parole de Dieu est efficace lorsque les gens peuvent constater de leurs yeux qu’elle est véritable, lorsqu’ils peuvent voir que les chrétiens sont différents parce qu’ils témoignent de l’amour aux autres et parce qu’ils marchent d’une manière digne en s’éloignant du péché.

PAGE 245 - À DEMAIN, PHILIPPE VIGUIER - PUBLIÉ PAR « UN POISSON DANS LE NET » À HTTP://UNPOISSONDANSLE.NET, LICENCE CREATIVE COMMONS BY-NC-SA 2.0 FR


On n’a pas besoin d’être intelligent pour glorifier Dieu. On pas besoin d’être riche ou reconnu. Paul écrivait : « Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n'y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles   » (1 Corinthiens 1:26). Dieu utilise les choses faibles de ce monde. Peu importe qui nous sommes, nous pouvons aimer. Nous pouvons servir. Nous pouvons faire la différence autour de nous et gagner des âmes à Christ. Nous pouvons être des paroles vivantes et vivre des vies exemplaires glorifiant le Seigneur. Et en faisant ainsi, les gens nous reconnaîtront comme étant de vrais disciples de Jésus-Christ.

« Enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit » Faire un disciple ne s’arrête pas à le baptiser. Il faut aussi le former, pour qu’il puisse observer tout ce que Jésus a prescrit. Un disciple efficace est un disciple qui connaît son maître. C’est un disciple qui est capable de former encore d’autres disciples. Une église qui mûrit est une église qui s’instruit. Trop d’églises restent sur une mentalité pionnière sans apprendre à grandir. Cependant, la mission que Christ nous a donnée est aussi d’enseigner les disciples. Le but des dons de chacun est l’édification du corps de Christ. Pour construire un bâtiment il faut premièrement des matériaux de base, puis ensuite il faut une transformation pour que ceux-ci puissent être utilisables. Ainsi la mission du croyant n’est pas seulement d’aller PAGE 246 - À DEMAIN, PHILIPPE VIGUIER - PUBLIÉ PAR « UN POISSON DANS LE NET » À HTTP://UNPOISSONDANSLE.NET, LICENCE CREATIVE COMMONS BY-NC-SA 2.0 FR


chercher de nouvelles âmes, mais aussi de travailler à leur instruction et à leur sanctification. Et plus une église mûrit, plus elle est efficace pour amener des gens à se convertir. Jésus a commencé avec douze disciples seulement. Il les a formés puis les a envoyés. Leur ministère a produit par la suite des milliers de vies transformées, comme on le voit dans le livre des Actes. Sans formation les résultats restent limités. Bien sûr, Dieu peut utiliser n’importe qui à n’importe quel moment, car il est un Dieu de grâce. Cependant, tout au long de la marche, ce sont surtout ceux qui sont consacrés qui sont bénis de Dieu : «   Si quelqu'un me sert, le Père l'honorera » (Jean 12:26). Plus on s’instruit dans la parole de Dieu, plus on connaît Dieu, et plus on peut le glorifier. Dieu ne donnera pas beaucoup d’âmes à sauver à une assemblée qui reste immature. La Sentinelle Ezéchiel avait été choisi par Dieu pour être une sentinelle. Dieu lui avait donné comme mission de communiquer son message à Israël afin de leur permettre d’être sauvés. Cependant, avec ce rôle venait aussi des responsabilités : « Quand je dirai au méchant : Tu mourras ! si tu ne l'avertis pas, si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa mauvaise voie et pour lui sauver la vie, ce méchant

mourra

dans

son

iniquité,

et

je

te

redemanderai

sang » (Ezéchiel 3:18) PAGE 247 - À DEMAIN, PHILIPPE VIGUIER - PUBLIÉ PAR « UN POISSON DANS LE NET » À HTTP://UNPOISSONDANSLE.NET, LICENCE CREATIVE COMMONS BY-NC-SA 2.0 FR

son


Dieu nous a aussi donné une mission avec des responsabilités. Bien sûr, notre appel est différent de celui d’Ezéchiel. Nous ne sommes pas responsables comme lui de prêcher à tout un peuple. Mais nous sommes responsables d’être lumière et sel là où Dieu nous a placés. Si nous ne communiquons pas l’évangile à ceux qui nous entourent, qui le fera ? Nous sommes responsables. Nous nous devons de vivre des vies différentes, imprégnées de la gloire de Dieu. Ceci ne veut pas dire que nous devons asséner à tous les gens que nous rencontrons le plan du salut ; cela signifie de vivre chaque instant pour sa gloire en manifestant sa présence le plus possible. Bien entendu, il faut savoir discerner toutes les occasions possibles pour annoncer pleinement les voies de Dieu, car elles sont nombreuses. Mais ce qui compte avant tout, c’est de rendre gloire à Dieu. Et ainsi de briller au milieu d’une génération qui ne le connaît pas. Sans les chrétiens, ce monde n’aurait ni goût ni lumière. Les croyants sont les sentinelles de Dieu appelle pour montrer au monde sa gloire, pour refléter la beauté de son cœur. C’est une grande responsabilité. De plus, il y a urgence. Des gens meurent sans connaître Dieu à chaque instant. Chaque instant doit être racheté, chaque occasion utilisée. Dieu ne nous a pas sauvés pour nous donner un passe pour le paradis, mais pour faire de nous des porteurs de sa gloire et des miroirs de sa lumière :

PAGE 248 - À DEMAIN, PHILIPPE VIGUIER - PUBLIÉ PAR « UN POISSON DANS LE NET » À HTTP://UNPOISSONDANSLE.NET, LICENCE CREATIVE COMMONS BY-NC-SA 2.0 FR


« Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière » (1 Pierre 2:9) Ce qui compte avant tout c’est la gloire de Dieu. Cette gloire, c’est ce qui donne un sens à toute chose. C’est cette lumière qui vient illuminer l’obscurité, donnant couleur et vie à chaque regard. Cependant des gens en sont séparés. Et Dieu veut nous utiliser pour les ramener à lui. Que leur sang ne retombe pas sur nos mains !

PAGE 249 - À DEMAIN, PHILIPPE VIGUIER - PUBLIÉ PAR « UN POISSON DANS LE NET » À HTTP://UNPOISSONDANSLE.NET, LICENCE CREATIVE COMMONS BY-NC-SA 2.0 FR

A demain - la mission  

A demain, l'homme face à la gloire de Dieu - chapitre 20

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you