Page 1

Bilan d’activités de l’Université d’Angers 2012-2013


Bilan d’activités de l’Université d’Angers | 2012-2013

Éditorial Après avoir jugé qu’à l’issue de la première année de gouvernance, la présentation d’un bilan de notre action n’aurait pas été pertinente compte tenu des nombreux chantiers ouverts, il nous appartient désormais de présenter à la communauté universitaire le bilan des actions réalisées en 2012 et 2013. Ce bilan d’activités est l’occasion pour moi de saluer l’important travail réalisé par les composantes de l’université, l’ensemble des services, par les équipes pédagogiques et les laboratoires de recherche qui tous à leur niveau ont contribué à faire avancer l’Université d’Angers. Les projets que l’équipe de direction a portés depuis 2012 ont conduit à d’importants changements pour notre établissement. Ces actions, pour certaines, étaient indispensables compte tenu de la situation financière de l’université, dont la gravité avait été sous-estimée. L’accompagnement méthodologique du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a permis de nous doter d’outils de pilotage indispensables après le passage des universités aux responsabilités et compétences élargies. Le soutien du MESR, et aussi celui des collectivités territoriales, venant en complément du plan d’économies mis en œuvre en 2012, ont permis d’assainir la situation financière de l’Université d’Angers. Certains projets, envisagés il y a maintenant deux ans, n’ont pu être réalisés. En effet, l’évolution du paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche, notamment par le biais de la loi du 22 juillet 2013, a rendu certaines propositions caduques. Ce document présente, pour chacun des périmètres d’interventions, les actions engagées et leur degré de réalisation, ainsi que des focus qui traduisent au mieux les choix qui ont été les nôtres pour développer l’Université d’Angers. La situation financière assainie permettra, au cours des deux prochaines années, d’accompagner de nouveaux projets structurants, contribuant à affirmer pleinement l’identité de notre université dans le paysage interrégional.

Jean-Paul Saint-André, président de l’Université d’Angers


Bilan d’activités de l’Université d’Angers | 2012-2013

Sommaire .01 | Gestion financière et pilotage

page 6

.02 | Gestion et valorisation humaine

page 10

.03 | Recherche

page 14

.04 | Valorisation

page 18

.05 | Formation et valorisation pédagogique

page 22

.06 | Relations avec le monde professionnel et formation tout au long de la vie

page 26

.07 | Vie étudiante

page 30

.08 | Culture et initiatives

page 34

.09 | Développement international

page 38

.10 | Développement numérique

page 42


Bilan d’activités de l’Université d’Angers | 2012-2013

Glossaire AERES Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur AMI Aide à la mobilité internationale BAIP Bureau d’aide à l’insertion professionnelle BIATSS Personnels de bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniciens, de service et de santé BU Bibliothèque universitaire CA Conseil d’administration CCRDT Comité consultatif régional de la recherche et du développement technologique CelFE Centre de langue française pour les étrangers CEPA Conférence des étudiants présidents d’association CEVU Conseil des études et de la vie universitaire CHSCT Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail CIFRE Convention industrielle de formation par la recherche CLES Certificat de compétences en langues de l’enseignement supérieur COM Contrat d’objectifs et de moyens COS Comité d’orientation stratégique CRCT Congés pour recherches ou conversions thématiques CS Conseil scientifique CT Comité technique CUE Communauté d’universités et d’établissements CUFCO Centre universitaire de formation continue DCI Direction de la culture et des initiatives DDN Direction du développement numérique DGS Directeur général des services DPE Direction du pilotage et de l’évaluation EC Enseignants-chercheurs ESR Enseignement supérieur et recherche FLE Français - langues étrangères FSDIE Fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes FUI Fonds unique interministériel LANSAD Langues pour spécialistes d’autres disciplines L’UNAM Université Nantes - Angers - Le Mans MESR Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche OST Observatoire des sciences et techniques PPPe Projet personnel et professionnel de l’étudiant PRAG Professeurs agrégés PRCE Professeurs certifiés PRES Pôle de recherche et d’enseignement supérieur RFI Projet global de recherche, formation, innovation RH Ressources humaines RPS Risques psycho-sociaux SATT Société d’accélération du transfert de technologie STIC Service de technologies de l’information et de la communication SUAPS Service universitaire des activités physiques et sportives SUIO-IP Service universitaire d’information, d’orientation et d’insertion professionnelle UA Université d’Angers UBL Université Bretagne Loire UEL Unité libre d’enseignement VP Vice-président


Gestion financière et pilotage Depuis 2012, l’équipe de direction de l’UA a constamment cherché à concilier l’autonomie des acteurs de la communauté et la politique générale de l’université, leur plus grande marge de manœuvre et leur plus grande responsabilisation. Si l’équilibre financier est d’ores et déjà atteint, l’attention portée au développement de ressources propres doit rester une priorité ; en effet, la gestion financière plus contrainte ne doit pas être effectuée au détriment d’une moindre qualité de service pour nos usagers.

6


7


.01 | Gestion financière et pilotage

Les projets Mise en place de contrats d’objectifs et de moyens Première campagne de COM en 2013.

Délégation de prise de décision plus importante (ordonnateur secondaire) mais aussi par un contrôle a posteriori plus fin Réflexion en cours sur des délégations plus larges (conventions, locaux…).

Exigence de transparence demandée aux services centraux et communs Présentation de tous les projets structurants devant le conseil de gouvernance. Création de la commission du patrimoine immobilier. Organisation de la publication et de la diffusion des comptes rendus des commissions.

Encouragement aux dispositifs d’incitations au développement de ressources propres tels que ceux qui existent aujourd’hui en matière de taxe d’apprentissage ou de crédits de recherche tout en veillant à ce que les mécanismes de mutualisation nécessaires ne pénalisent pas les initiatives Expérimentation d’une structure de mécénat. Reliquats réutilisables en investissement.

Dissociation des fonctions d’agent comptable et de directeur des services financiers Création d’une direction des affaires financières au 1er septembre 2012.

8

Réalisé

En cours de réalisation

À réaliser ou abandonné


.01 | Gestion financière et pilotage

Focus Retour à l’équilibre financier

Restructuration des services centraux

Héritière d’une situation budgétaire dégradée, l’Université d’Angers est placée en 2012 dans une situation difficile qui pose alors la question de sa capacité à gérer les moyens issus du passage aux responsabilités et compétences élargies.

Pour répondre aux évolutions de l’enseignement supérieur et de la recherche, et au développement de l’établissement, une réflexion a été menée sur l’organisation des services centraux qui se traduit par une importante évolution de l’organigramme général.

Au prix d’une gestion financière rigoureuse, de choix responsables assumés parmi lesquels le non renouvellement de vingt emplois contractuels en septembre 2012, et grâce à une négociation opiniâtre avec le ministère, et à un soutien constant des collectivités locales, l’Université d’Angers est en mesure au bout de deux ans, de présenter un budget à l’équilibre. Cette gestion maîtrisée de la politique financière place l’Université d’Angers parmi les éta­ blissements régulièrement cités comme exemplaires par le MESR, d’autant plus que ces sacrifices n’ont pas été effectués au détriment de nos usagers, bien au contraire si l’on en croît la première place de l’UA relative à la réussite en licence.

Avec la mise en place de six directions (pilotage et évaluation, prévention et développement humain, formation continue, culture et initiatives, communication, affaires générales) et la séparation de la direction des affaires financières de l’agence comptable, la nouvelle organisation a pour vocation à mieux accompagner les acteurs de l’université.

Il est également notable que cette période difficile a fait naître une expression de solidarité au sein de la communauté. Contrats d’objectifs et de moyens

Parce qu’une gestion responsable doit être portée à chaque niveau de l’établissement, l’Université a mis en place un dispositif de contrats d’objectifs et de moyens pour l’ensemble des composantes, et des services centraux, à l’image de celui existant entre l’institut universitaire de technologie et l’université. Les contrats ont été négociés au cours de l’année 2013, en abordant les questions des moyens financiers, des ressources humaines, des travaux immobiliers, à l’appui des projets pédagogiques et scientifiques. Ainsi l’objectif n’a pas été seulement la négociation financière, mais bien l’échange sur les projets porteurs de sens pour la composante, et plus largement pour l’établissement. Cette première campagne de contractualisation est le fruit d’un travail considérable de la part de chacun des acteurs concernés. Cette démarche, dont l’ensemble des parties prenantes a souligné l’intérêt, est de nature à évoluer de manière continue.

9


Gestion et valorisation humaine La restauration de la confiance dans la gouvernance de l’université et la valorisation des personnels sont au cœur de la politique RH de l’équipe de direction. Le choix de dissocier la gestion des enseignants-chercheurs placés sous la responsabilité d’un VP délégué et des personnels BIATSS placés sous celle du VP CA, en lien étroit avec le DGS, a contribué à cet objectif. Corollaire de cette gestion, les situations individuelles de difficultés ont été l’objet de traitements adaptés. La valorisation et la reconnaissance des personnels, qu’elles passent par la revalorisation des primes ou par une meilleure offre de formation continue, et le soutien aux dynamiques collectives (dont la création de la commission des personnels est la principale illustration) devraient participer à la création d’une culture commune.

10


11


.02 | Gestion et valorisation humaine

Les projets Réflexion prospective sur les profils de poste Dans les contrats d’objectifs et de moyens.

Meilleure prise en compte des responsabilités pédagogiques et institutionnelles dans les critères locaux de promotion des EC Grilles des primes révisées. Grilles de promotion à revoir.

Aménagement du temps de travail des enseignants-chercheurs et enseignants Pris en compte dans le référentiel.

Entretien avec les enseignants-chercheurs et enseignants nouvellement recrutés et rédaction d’une lettre de mission

Entretiens réalisés. Lettres de mission mises en place à partir de la rentrée 2014, en partenariat avec les directeurs de composantes.

Restructuration des procédures d’avancement et de promotion des PRCE / PRAG

Action non réalisable compte tenu de la réglementation ; néanmoins, sujet évoqué avec le Recteur et dans le cadre des assises de l’ESR.

Réflexion pour faciliter la reprise des activités de recherche aux EC ayant cessé cette activité Action qui reste à réaliser sur la seconde partie du mandat (10% seulement de non-produisants).

Recrutement sur projet d’enseignants-chercheurs contractuels Dans le cadre de la compensation des délégations.

Dialogue social relancé dans le cadre du CT, CHSCT…

Création de groupes de travail. Validation des règlements intérieurs du CHSCT et du CT. Mise en place de bureaux des instances.

Politique de recrutement des contractuels revue

Nouveau cadre en accord avec la réglementation. Commission consultative paritaire installée.

Politique des primes et transparence

Revalorisation des primes. Transparence sur le montant des primes.

Politique de formation revue Plan de formation reformaté. Hausse du budget.

Publication des listes de promus À faire.

12

Réalisé

En cours de réalisation

À réaliser ou abandonné


.02 | Gestion et valorisation humaine

Focus Politique d’accompagnement des enseignants et enseignants-chercheurs

La création d’une vice-présidence déléguée aux enseignants et enseignants-chercheurs a permis de témoigner une attention particulière à ces personnels jusque là peu écoutés et d’ouvrir des dossiers collectifs pour l’ensemble de la communauté. Chaque nouvel arrivant est désormais reçu par le VP et a la possibilité d’échanger sur son parcours et son projet professionnel (mobilité, CRCT, missions...). Le VP intervient en cas de difficultés fonctionnelles voire relationnelles au quotidien. Un nouveau référentiel enseignants et enseignants-chercheurs a également été mis en place. Il permet une plus grande autonomie de décision à l’échelle des composantes et une meilleure prise en compte de certaines responsabilités et fonctions assumées par tous les enseignants. Parallèlement, le montant des primes pour charge administrative et le nombre de primes d’excellence scientifique ont été augmentés. La valorisation du droit individuel à la formation pour les enseignants et enseignants-chercheurs a été réalisée. Par ailleurs, un travail est en cours pour permettre d’ici à 2016 de pouvoir épargner du temps de travail afin de pouvoir développer des projets individuels à l’horizon de 3 ans. Valorisation des personnels et qualité de vie à l’UA

En deux ans, un effort important a été mené sur l’offre de formation à destination des personnels. Grâce au travail de la commission formation, un nouveau plan de formation plus dynamique a été bâti avec de nouveaux dispositifs à la clé (parcours découverte, semaine d’immersion, ouverture des UEL, cours de langues individuels...). Le budget de la formation professionnelle a également été augmenté de 40% et permet de mieux compenser et donc de favoriser les congés formation de longue durée. Sur le plan des initiatives, la création de la direction de la culture et des initiatives - intégrant désormais les fonctions de l’APERSU et de la Commission des Personnels, nouvelle instance de réflexion sur le « vivre ensemble » et de propositions d’améliorations au quotidien - permettent de renforcer le sentiment d’appartenance et la qualité de vie des

personnels à l’Université d’Angers. Enfin, la nouvelle Direction de la prévention et du développement humain s’attache depuis 2014 à la prise en charge globale de l’environnement indi­ viduel et collectif, y compris en matière de risques psycho-sociaux (RPS) qui sont un dossier central pour les deux prochaines années dans le cadre de l’élaboration du document unique de prévention des risques professionnels. Un plan de communication et d’actions autour des RPS est en cours d’élaboration pour une mise en oeuvre à la rentrée 2014 (sensibilisation, formation, charte, relais de prévention, réseau d’alerte, indicateurs...). Rénovation du dialogue social

Le renouvellement du comité technique et la mise en place du nouveau comité d’hygiène et sécurité et des conditions de travail ont permis d’instaurer une nouvelle manière de travailler et donc de dialoguer en confiance entre l’administration et la représentation syndicale. L’équipe présidentielle a choisi de mettre en place des groupes de travail ouverts au plus grand nombre, sur proposition de la représentation syndicale (primes, contractuels, temps de travail...) où le partage des données et la transparence des informations sont de mise. Cette méthodologie a déjà porté ses fruits en matière de revalorisation des primes BIATSS et devrait aboutir à une refonte de l’arrêté sur l’organisation du temps de travail pour la rentrée 2014 avec la mise en place d’un outil de gestion des congés et de suivi individuel du temps de travail. Des groupes mixtes sur les RPS et le handicap permettent également de confronter tous les points de vues et les approches (administration, experts, membres du CT et du CHSCT) pour construire une véritable politique d’établissement partagée par tous. La refonte du Bilan social est une manière de redonner du sens et de réimpliquer les personnels dans la compréhension et donc la volonté d’agir pour le bien collectif dans le respect et l’écoute de chacun.

13


Recherche Conforter les pôles comme unités de structuration de la recherche et veiller à ce que s’établissent des relations transversales entre eux, c’est contribuer à en faire des leaders régionaux, interrégionaux ou nationaux. Mais parallèlement à cette structuration stratégique, une place doit pouvoir être accordée au soutien de nouveaux projets émergents. En confortant les relations avec ses partenaires institutionnels et scientifiques, l’UA affiche une meilleure visibilité pour sa recherche.

14


15


.03 | Recherche

Les projets Travail en coordination avec les instances fédératives du site angevin Mise en place du bureau du conseil scientifique. Interactions régulières avec Angers Loire Métropole, notre interlocuteur privilégié dans ce domaine.

Action du conseil scientifique en synergie avec le PRES et les instances régionales de réflexion de la recherche

Participation active de l’UA au CS du PRES et à l’écriture du document stratégique de la recherche en Pays de la Loire.

Participation aux actions de promotion et de valorisation de la science Participation active de nombreux acteurs de la communauté universitaire (Nuit des chercheurs, Fête de la science…).

Création et redéploiement des moyens en personnel de secrétariat de recherche et d’enseignement Pas de nouvelles créations de postes compte tenu des contraintes budgétaires. Étude à mener sur la charge de travail avant d’envisager des redéploiements de personnels administratifs.

Améliorer l’attractivité de l’Université d’Angers pour les doctorants et les post-doctorants + de 500 doctorants parmi lesquels 40 % d’étudiants étrangers.

Renforcement de la place de l’Université d’Angers dans les instances régionales, Comité consultatif régional de la recherche et du développement technologique, Écoles doctorales régionales Participation active au bureau du CCRDT et à l’ensemble des instances régionales de la recherche.

Mise en place d’un outil d’évaluation de notre production scientifique intégrant les différences disciplinaires Pas d’outil spécifique dédié, mais utilisation des indicateurs de l’OST, des enquêtes déclaratives annuelles. La plateforme d’archives ouvertes à venir devrait compléter le dispositif.

16

Réalisé

En cours de réalisation

À réaliser ou abandonné


.03 | Recherche

Focus Accompagner les grands axes de recherche

Comité d’orientation stratégique

Si le potentiel de recherche est réel à l’Université d’Angers, une attention particulière a été portée au renforcement des cinq pôles de recherche pour faire de cet échelon, l’unité de structuration. Le déploiement d’interfaces disciplinaires peut être la source de projets innovants. Pour atteindre ces objectifs, des moyens et des procédures spécifiques ont été dédiés - comme les appels à projets du conseil scientifique - et le positionnement de l’UA est affirmé dans les RFI régionaux qui seront vecteurs de reconnaissance pour notre établissement (végétal, tourisme, électronique organique…).

La stratégie de développement de la recherche nécessite une réflexion prospective et une expertise dont le comité d’orientation stratégique (COS), international et pluridisciplinaire, sera le garant.

En créant 10 contrats doctoraux en 2013, puis 12 en 2014, sur sa masse salariale, dans un contexte très contraint, l’UA affiche sa politique volontariste en faveur de la recherche. Une partie de ces contrats doctoraux nouvellement créés sont fléchés sur les projets majeurs de la recherche (RFI, Nanofar) afin d’améliorer encore leur visibilité et leur efficacité.

En amont de la visite du COS programmée en juin 2014, les laboratoires ont procédé à une autoévaluation argumentée qui met en évidence les principales forces mais également les menaces qui pèsent sur notre structuration. Les conclusions du comité seront communiquées aux instances de gouvernance de l’établissement et aux acteurs de la recherche. Elles serviront de base de réflexion à la préparation du prochain contrat quinquennal de l’UA, pour son volet recherche, mais permettront également d’affirmer l’identité du site angevin dans la communauté d’universités et d’établissements Bretagne Loire en construction.

Conforter l’excellence scientifique

Faire de la recherche un élément toujours plus fort de reconnaissance de notre établissement est l’ambition poursuivie depuis 2012. Sur le plan financier, les crédits de soutien sont accordés aux unités de recherche sur la base de leur labellisation et de leur évaluation par l’AERES. Avec les grands projets immobiliers en cours (Institut du Végétal, Iris 2), l’UA sera dotée de locaux de recherche performants. C’est pourquoi, accompagnée par les collectivités locales, l’UA s’est inscrite depuis 2013 dans une dynamique d’attractivité des leaders scientifiques. Cette stratégie offrira de nouvelles perspectives à notre recherche et devrait permettre à l’UA de franchir une nouvelle étape dans la structuration et la reconnaissance de ses équipes de recherche. De la même manière, une attention particulière est portée au potentiel recherche dans les recrutements des enseignants-chercheurs. Afin d’améliorer notre visibilité, l’UA encourage et accompagne les unités de recherche à participer aux projets européens et internationaux.

17


Valorisation En établissant des contacts réguliers avec les laboratoires afin de détecter les possibilités de valorisation, l’objectif fixé est d’étendre la valorisation à tous les domaines de recherche. Si cette valorisation fait l’objet de plus-values financières, des retombées moins quantifiables comme la notoriété, le developpement de l’expertise et du conseil auprès des acteurs économiques, politiques et sociaux ne doivent pas être sous-estimées.

18


19


.04 | Valorisation

Les projets Menée une politique active de diversification des financements en envisageant l’appels au mécénat, la création de chaires d’entreprises, la participation régulière d’entreprises à des réponses aux appels d’offre Mise en place d’un dispositif de mécénat à titre expérimental. Réponses conjointes aux appels à projets FUI en partenariat avec les pôles de compétitivité.

Mise en place d’une entreprise, filiale de l’université, peut-être à partir des « junior entreprises » déjà créées (LEA Applications puis UA Events and Consulting) ou d’une association Action limitée au soutien apporté au développement d’UA Events and Consulting.

Engagement dans le mouvement des archives ouvertes pour valoriser et diffuser en ligne sa production scientifique Développement en cours de finalisation pour un déploiement généralisé au 1er septembre 2014.

Accompagnement des acteurs de la recherche dans le cadre d’une démarche commune avec le PRES pour aboutir à terme à une plateforme régionale apte à augmenter la visibilité et la reconnaissance de notre recherche auprès de la communauté internationale Comité stratégique de valorisation de la CUE L’UNAM puis conseil de valorisation de la CUE UBL.

20

Réalisé

En cours de réalisation

À réaliser ou abandonné


.04 | Valorisation

Focus Mise en place du comité local de la valorisation

Dans le contexte d’une nouvelle politique régionale de la valorisation, le service des activités indus­ trielles et commerciales de l’Université d’Angers est en passe d’être remplacé par un comité local de la valorisation, à l’échelle du site métropolitain. Intégrant les principaux acteurs de la valorisation du site angevin, qu’ils soient académiques, économiques, industriels ou associatifs, le comité aura un rôle de coordination et d’animation autour des projets RFI, tout en veillant à l’émergence de nouveaux champs scientifiques à fort potentiel de valorisation. Relations avec la SATT Ouest Valorisation

Initié en 2012, le transfert effectif des premiers portefeuilles de brevets est intervenu à compter du 1er janvier 2013. Ce nouveau mode de gestion de la valorisation par un opérateur externe à notre établissement est porteur de premiers résultats très encourageants pour les 120 dossiers confiés cette première année. Les compétences métier et l’expertise des agents de notre mandataire offrent une qualité de prestations de haut niveau, qui s’effectuent au service de nos équipes de recherche. Les activités opérationnelles de détection, de maturation, de protection et de valorisation des projets de recherche, viennent accompagner le pilotage de la valorisation qui reste du ressort de l’UA. Si la priorité sera accordée à l’amélioration de l’interface entre les laboratoires et la SATT, il convient que le monde académique se saisisse de l’opportunité permise par ce nouveau modèle.

Accompagnement du développement des partenariats avec le monde socio-économique

Si les interactions entre le monde académique et celui de l’entreprise sont encore à développer de manière plus approfondie, des opérations significatives ont été réalisées. La prise de conscience des enjeux relatifs à une meilleure collaboration entre les deux sphères est suivie d’effets grâce à l’appui offert par la direction de la recherche, en lien avec les partenaires, comme Angers Technopole. La maturation des projets de recherche est encouragée afin d’accompagner le potentiel de transfert de technologie. Les contrats de collaboration entre les laboratoires et les entreprises se poursuivent bien qu’un effort de communication reste à mener pour apporter une meilleure visibilité à nos équipes de recherche engagées dans de telles opérations. L’effort de professionnalisation en faveur des plateformes de recherche doit permettre de mieux les positionner dans la promotion de leurs activités, la veille du marché, et l’offre de prestations pour les entreprises.

21


Formation et valorisation pédagogique Dans la conception des cursus et parcours de formation, l’UA doit permettre à ses étudiants de disposer de solides chances de réussite dans leur insertion professionnelle à venir en se positionnant, dès leur sortie de l’université, comme des acteurs diplômés riches de leurs compétences. Ils doivent être en capacité de savoir combiner et mobiliser en situation professionnelle toutes les ressources qu’ils ont acquises tout au long de leur formation universitaire. En les accompagnant dans leur acquisition d’une forte capacité de réflexion critique et éthique, l’UA leur donne la possibilité d’être des acteurs d’innovation et de progrès dans leurs futures activités et contextes professionnels et de travailler de façon solidaire et efficace dans des collectifs professionnels.

22


23


.05 | Formation et valorisation pédagogique

Les projets Modernisation des pratiques et des dispositifs proposés par les enseignants aux étudiants et ceci dans deux directions : l’accompagnement présentiel et l’enseignement à distance

L’UA accompagne les projets d’échanges de pratiques ou de transformation de l’offre de formation développés par les équipes pédagogiques.

Analyse prospective des filières et secteurs d’activités en forte croissance pour chaque composante

Réalisé dans le cadre des RFI (matériaux, végétal, tourisme, numérique….). À compléter pour les domaines hors RFI. Conseils de perfectionnement.

Suivi des diplômés par enquête en lien avec chaque responsable de formation Enquête réalisée par la DPE. Exploitation par les composantes, en cours de mise en place, par le biais des conseils de perfectionnement.

Diffusion du suivi des diplômés pour permettre à chaque étudiant de bien se positionner dans la formation tout au long de son cursus Publication des enquêtes d’insertion sur le site web de l’UA et travail en cours pour une meilleure visibilité. Exploitation dans le cadre des PPPe.

Favorisation des cursus et de l’acquisition d’expériences à l’étranger (valorisation de semestres d’études à l’étranger, encouragement aux doubles diplômes avec des partenaires universitaires étrangers, valorisation d’une certification en langues étrangères)

Développement par la chargée de mission CLES d’une animation des équipes d’enseignants LANSAD (échange de pratique, évaluation de ressources). Choix de ressources d’appui à l’autoformation en ligne en vue de remédiation ou de préparation à la certification.

24

Réalisé

En cours de réalisation

À réaliser ou abandonné


.05 | Formation et valorisation pédagogique

Focus Mission entrepreneuriat

Favoriser l’insertion professionnelle de nos étu­ diants, c’est aussi les placer en position de création d’entreprise et leur donner les compétences nécessaires pour y parvenir. C’est le rôle de la mission entrepreneuriat qui a été activée en 2012 pour inscrire et rendre davantage lisibles les actions liées au développement du goût et de l’envie d’entreprendre. Les activités entrepreneuriales s’inscrivent dans le cursus pédagogique (programme national CREA’IUT, parcours optionnel Entrepreneuriat) ou hors maquettes (conférences, salon des entrepreneurs, marathon de la création, doctoriales, challenges, stages à la création d’entreprise). La mission s’est largement insérée dans une dynamique collaborative engagée par le PRES L’UNAM, avec les établissement de l’enseignement supérieur et de la recherche du site angevin, et les réseaux associatif (participation à CREER 49). Elle a contribué à la réponse régionale apportée à l’appel à projet PEPITE (pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat) lancé par les ministères de l’enseignement supérieur et de la recherche et du redressement productif, et la Caisse des dépôts et consignations. Politique de conventionnement

La loi stipule que l’Université a le monopole de collation des diplômes nationaux. Dans ce cadre l’Université d’Angers assume ses responsabilités en développant ses relations partenariales avec les établissements privés de l’ESR, notamment dans le cadre d’Angers Loire Campus. Le conventionnement avec les partenaires permet une interaction avec les équipes pédagogiques dans l’optique d’une meilleure connaissance mutuelle des offres de formation et du contrôle des conditions de délivrances des diplômes à travers les jury en convention. Il permet de mettre en évidence les complémentarités et d’envisager des synergies de site. L’élaboration des conventions fait l’objet d’une définition précise des services rendus aux étudiants, de la participation demandée au titre des frais de gestion administrative et de l’expertise des enseignants afin de garantir une transparence financière. Dans la mesure du possible le conventionnement porte sur la globalité d’une offre de formation afin de renforcer les relations et d’éviter la dispersion et les réponses ponctuelles d’opportunité.

Évolution, attractivité, transformation de l’offre de formation

Parce que faire évoluer l’offre de formation, ne doit pas se limiter à des aspects quantitatifs, une attention a été portée à sa transformation avec la volonté de développements qualitatifs en phase avec l’évolution des publics et de la technologie, notamment en matière de numérique. L’exemple des écoles d’été, initiées en 2010 à la faculté de médecine illustre le potentiel d’une offre de formation innovante. En captant un important public, en donnant une visibilité internationale à l’établissement, le modèle fructueux des écoles d’été est désormais décliné dans cinq thématiques dépassant la formation en santé, comme la bioinformatique et le végétal. Saissisant l’opportunité offerte par la loi ESR du 22 juillet 2013, la proposition de l’Université d’Angers d’alternative à la première année commune des études de santé à été retenue par le MESR. Avec l’ambition d’accompagner tous les étudiants dans un parcours de réussite, et non plus de se contenter d’être spectateur du processus de sélection, l’Université d’Angers souhaite être identifiée par des étudiants qui aujourd’hui ne viennent pas à l’Université, en offrant un éventail de possibilités d’accès à plusieurs filières d’excellence, sélectives ou non, diversifiant les débouchés possibles en dehors des études médicales ou pharmaceutiques. Plurisanté, dispositif unique en France est un projet d’envergure régionale impliquant la plupart des composantes de notre établissement et de nombreux partenaires.

25


Relations avec le monde professionnel et formation tout au long de la vie Structurer un véritable service commun de formation continue au service des usagers internes et externes et dynamiser les différents dispositifs mobilisables par l’université en agissant sur la relation entre la direction de la formation continue et les composantes ont été les deux préoccupations majeures. Associer davantage les entreprises et milieux professionnels à nos stratégies de formation et de recherche, c’est offrir à nos étudiants, des diplômes en phase avec les besoins du monde socio-économique et des possibilité de formation en alternance. Dans le domaine de la recherche, les bourses CIFRE ou encore les contrats de collaboration sont des exemples de collaborations équilibrées. Les partenariats forts, en plus d’inscrire notre établissement sur le territoire, contribuent au développement de ressources supplémentaires. En amont, en tant qu’appui à l’ingénierie de formation et en aval en tant que vecteur de communication, la direction a été repositionnée à une place stratégique.

26


27


.06 | Relations avec le monde professionnel et formation tout au long de la vie

Les projets Participations de « professionnels » au conseil d’administration de l’université, aux conseils de composantes et plus généralement aux conseils de perfectionnement Réalisé en conformité avec la réglementation.

Mise en place d’un comité de pilotage par formation avec participation des professionnels, de manière à ajuster le programme de la formation, en fonction des perspectives d’évolution des métiers Réalisé en conformité avec la réglementation.

Développement de l’apprentissage

+ 60 % d’augmentation de l’offre de formation en alternance.

Développement de dispositifs de projet professionnel personnalisé, de projets tuteurés et de stages aboutis. Ces dispositifs existent, mais ils doivent être accompagnés d’un véritable « carnet de bord » de l’étudiant où sont consignées les compétences acquises au cours de ces pratiques Audit en cours de l’organisation des PPPe en vue d’une harmonisation des pratiques en liaison avec les comités de suivi licence et master.

Gestion des relations avec le monde professionnel de manière déconcentrée dans les composantes, en lien avec le bureau d’aide à l’insertion professionnelle Réflexion en cours sur la structuration du BAIP

Mise en place d’inscriptions « au fil de l’eau » pour le public adulte en retour de formation Compte tenu de la faible demande, cette action n’a pas été jugée prioritaire jusqu’à présent.

Modification des maquettes de formations afin de permettre l’inscription d’étudiants en formation continue chaque fois que cela semblera possible et pertinent Si les nouvelles formations intègrent de plus en plus cette dimension, un travail est en cours sur l’offre de formation existante.

28

Réalisé

En cours de réalisation

À réaliser ou abandonné


.06 | Relations avec le monde professionnel et formation tout au long de la vie

Focus Évolution du SUIO-IP

Suite à un travail de cartographie des fonctions de la direction des enseignements et de la vie étudiante, et du service universitaire d’information, d’orientation et d’insertion professionnelle, le rôle et les missions du SUIO-IP ont été repensés autour de trois axes orientés vers les usagers. En amont, à l’entrée à l’université, la liaison lycée-université et les ambassadeurs permettent une meilleure information des lycéens sur le monde universitaire et sur notre offre de formation. Au cours de leur cursus universitaire, les étudiants sont accompagnés dans l’élaboration de leur projet personnel et professionnel dont la structuration est en cours de redéfinition : définition d’un cadre commun, développement de ressources pour les enseignants et les étudiants, formation à l’analyse et à la présentation des compétences… Après la diplomation de l’étudiant, l’UA facilite son insertion professionnelle par le biais des relations développées avec les acteurs du monde socio-économique et le développement et la sensibilisation à l’entrepreneuriat. La signature de la charte du service public de l’orientation en 2013 a renforcé les missions du SUIO-IP qui doit être en mesure de fournir pour tout public (élèves, étudiants, demandeurs d’emploi, salariés) des informations concernant l’orientation, les reprises d’études, la formation continue et d’orienter les demandeurs vers les services les plus concernés par le besoin exprimé. Redéfinition des objectifs de la formation continue

La formation continue, comme levier de développement de l’offre de formation, doit être soutenue. Aussi, depuis deux ans, un travail de fond a été réalisé au sein de l’université pour repenser et restructurer la formation continue de manière globale. L’ancien service commun a été repositionné en 2012 comme une direction des services centraux et clairement recentré sur l’ingénierie pédagogique et les fonctions support. Ainsi le centre de langue française pour les étrangers (auparavant rattaché au CUFCo) a-t-il été rattaché à la direction de l’international. Cette nouvelle organisation s’est accompagnée d’un rapprochement de la direction de la

formation continue sur le campus Saint-Serge. En mutualisant les locaux de la direction des études et de la vie étu­diante, l’Université d’Angers a pu mettre un terme à la location de l’espace Soulez-Larivière dans le quartier de la Roseraie. Avec le souci d’être au plus près des équipes pédagogiques, les chargés de développement sont installés dans les composantes, où les cours sont totalement dispensés désormais. Davantage ouverte sur le monde économique et ses besoins, la direction a mis en place des moyens dédiés et des ressources mutualisées pour faire de la veille, commercialiser l’offre de formation et promouvoir les compétences de l’université. Alternance

La capacité de l’Université d’Angers à répondre à la demande croissante des entreprises et des étu­ diants de formations en alternance est un enjeu majeur. Ainsi, depuis 2012, 5 nouvelles formations ont été ouvertes à l’apprentissage et 3 supplémentaires ont d’ores et déjà été validées par le centre de formation d’apprentis des Pays de la Loire pour la rentrée 2014-2015. S’agissant des contrats de professionnalisation, l’année 2013-2014 a compté une augmentation de 21 % du nombre d’étudiants concernés ; en considérant que 73 % de ces derniers effectuent leur activité en entreprise dans notre région, on peut noter la plus grande interaction de notre établissement avec le monde économique de son territoire. Au final, le nombre d’alternants à progressé de 125 % en 2 ans, pour approcher la barre des 400 étudiants, et le nombre de formations proposées à l’alternance atteint désormais 50.

29


Vie étudiante Concilier la réussite universitaire et la vie étudiante est l’ambition portée par l’UA pour ses étudiants. Pour atteindre cet objectif les voies sont nombreuses et aucune n’a été écartée : activités physiques et sportives, sport de haut niveau, pratiques culturelles, engagement associatif et citoyen… Les partenariats avec les acteurs de l’agglomération angevine tendent à faire des études à l’UA, et à Angers, une expérience globale.

30


31


.07 | Vie étudiante

Les projets Création d’un Observatoire de la vie et de l’insertion étudiante En cours de réalisation. Nomination d’un responsable à compter du 1er septembre 2013.

Création d’UEL sur les relations entre la vie étudiante et les engagements civiques et sociaux dans la société UEL soutien scolaire et UEL inter-générationnelle.

Incitation des composantes à organiser des cérémonies de remises de diplômes à partir de la L3, en présence des anciens et de personnalités extérieures et en invitant les médias Toutes les composantes organisent désormais leurs cérémonies de remises de diplôme.

Mise en œuvre de nouvelles modalités de tutorat (tutorat d’orientation) en partenariat avec les associations et les élus étudiants Ces modalités vont être envisagées dans le cadre de Plurisanté.

Accompagnement des projets étudiants en définissant avec le VP étudiant, et en lien avec le tissu associatif, via en particulier la CEPA, des thématiques communes et des typologies d’action qui feront l’objet de campagnes annuelles d’appel à projet Non réalisé. À rediscuter avec la nouvelle vice-présidente étudiante.

Recours à l’emploi étudiant, en particulier par l’intermédiaire des différentes facettes du tutorat, pour augmenter le nombre d’acteurs sociaux, et faciliter ainsi l’intégration par les pairs, la prise de responsabilité et renforcer le sentiment d’appartenance à l’UA 333 contrats étudiants (2013). Réflexion en cours sur le pilotage des contrats étudiants par le SUIO-IP.

Accès des étudiants boursiers à l’emploi étudiant encouragé

À réaliser dans le cadre du décret 2007-1915 du 26 décembre 2007 fixant les conditions de recrutement et d’emploi des étudiants au sein des établissements publics d’enseignement supérieur.

32

Réalisé

En cours de réalisation

À réaliser ou abandonné


.07 | Vie étudiante

Focus Activités physiques et sportives

Lieu de vie

Mis en place dès 2012, le médiateur des sportifs de haut niveau accompagne les sportifs tout au long de leur cursus pour leur permettre de concilier au mieux leurs réussites universitaires et sportives. À l’interface des scolarités, des équipes pédagogiques, et des clubs, le médiateur facilite les échanges entre chacune des parties et œuvre à une meilleure prise en compte des spécificités de ces étudiants. Le taux de réussite universitaire de ces sportifs de haut niveau est le signe d’un service à l’usager réussi.

Ce lieu est la preuve que l’Université d’Angers porte bien son nom, qu’elle n’est pas hors-sol mais clairement inscrite dans son territoire, et s’agissant de Belle-Beille que le campus et le quartier sont deux espaces interdépendants. Ces deux années ont également permis aux trois partenaires - UA, ville d’Angers et Fé2A - d’échanger et de nourrir leurs réflexions, pour aboutir aujourd’hui à un dispositif expérimental innovant, au service de la jeunesse du quartier, et du campus, avec pour objectif le développement du lien social entre étudiants et avec les habitants du quartier.

De façon plus générale, les relations avec les clubs sportifs amateurs et professionnels de l’agglomération angevine ont été améliorées, débouchant sur l’identification du SUAPS comme acteur du sport sur le territoire. L’organisation des tournois du samedi ouverts à tous contribue à l’interaction campus – quartier sur Belle-Beille tandis qu’à l’image des régates organisées sur la Maine et face au campus Saint-Serge, les activités physiques et sportives participent au sentiment d’appartenance. FSDIE : formation des élus, utilisation des fonds

En transférant la gestion du fonds de solidarité, il s’est agi de repositionner le dispositif à la direction de la culture et des initiatives pour souligner l’accompagnement de l’établissement en faveur des projets qui doivent être portés par les associations étudiantes. Mais l’accompagnement n’est pas seulement financier puisque le pôle initiatives étudiantes est chargé d’aider les étudiants dans le montage de leurs projets, de les soutenir dans la réalisation et d’instruire les dossiers présentés à la commission Vie étudiante. Afin de repositioner les initiatives étudiantes au cœur du dispositif FSDIE, plusieurs actions ont été mises en œuvre  : comité de référents, campagne de communication, charte, label UA, accompagnement des étudiants à la création d’association…

Pour l’Université d’Angers, ce lieu de vie vient marquer dans le dur, les partenariats déjà engagés avec la ville autour d’activités pédagogiques. En effet, deux unités d’enseignement libre participent depuis un an au développement de la mixité culturelle et générationnelle ; elles permettent l’interaction entre les étudiants et les habitants du quartier, la première autour du soutien scolaire et la seconde sur le lien inter-générationnel. Grâce à son engagement total sur ce projet, l’UA a réussi à faire se rencontrer l’initiative étudiante et l’intérêt porté par la ville pour les jeunesses du quartier.

En 2013, 85 % des 53 projets déposés ont fait l’objet d’une subvention ; ainsi la réalisation du budget de 80 000 € a quasiment atteint les 90 %. Le soutien aux actions de formations des élus étu­diants a été significatif, permettant au mieux l’accom­ pagnement des représentants dans leurs missions citoyennes.

33


Culture et initiatives Affirmer le rôle d’acteur social et culturel à part entière de l’UA dans la cité, c’est inventer et soutenir des dispositifs capables de créer et de valoriser une culture propre à sa communauté, fondée sur les pratiques et les initiatives de ses membres. En lien avec le terrain et les associations, l’université peut être un lieu d’action et d’expérimentation culturelles dans la mesure où cette mission s’exerce en développant et consolidant les partenariats avec les institutions de la sphère culturelle locale.

34


35


.08 | Culture et initiatives

Les projets Réalisation d’un moratoire sur la politique culturelle de l’université, afin de se donner le temps de redéfinir, avec l’ensemble des acteurs concernés, la politique culturelle à compter de 2013 Création d’une vice-présidence et redéfinition de la politique culturelle en 2012.

Création d’un service commun de l’action culturelle et de l’initiative étudiante placé sous la responsabilité d’un chargé de mission et doté d’un conseil de gestion où toute la communauté universitaire serait représentée Création d’une nouvelle direction de la culture et des initiatives en 2013.

Nouvelle organisation de la politique culturelle de l’établissement et du soutien aux projets étudiants dans le cadre du Fonds de solidarité et de développement de l’initiative étudiante selon une logique proactive s’appuyant sur les pratiques individuelles et collectives d’une part, les projets à fort potentiel sociétal, d’autre part 1 personne ressources dédiée à la DCI. En 2013, 80 000 € FSDIE réalisés à près de 90 % Mise en place d’une charte FSDIE pour les associations, et d’un comité de référents FSDIE dans les composantes.

Mutualisation des moyens du service culturel avec d’autres services travaillant dans le champ de l’initiative et des pratiques étudiantes. Intégration des actions culturelles d’excellence, telles que Vox Campus ou la Galerie 5 de la BU à la sphère opérationnelle de ce nouveau service culturel La Galerie 5 a rejoint la DCI ; Vox Campus a conservé son statut associatif.

Animation et développement de nouvelles UEL à vocation culturelle et solidaire, ouvertes aux étudiants et aux personnels Une réflexion est en cours pour valoriser l’engagement associatif des étudiants. L’accès aux UEL a été ouverte aux personnels.

Négociations de conventions cadres avec le Nouveau théâtre d’Angers, l’École des Beaux-Arts et le Conservatoire en vue de la création et de l’animation d’ateliers de pratiques théâtrales, musicales et artistiques

Les conventions cadres ont été signées. La mise en place de la carte Culture qui s’accompagne d’ateliers de pratiques artistiques a été effective à la rentrée 2013.

36

Réalisé

En cours de réalisation

À réaliser ou abandonné


.08 | Culture et initiatives

Focus Campus Day

Carte culture

Après l’expérience d’une première fête de la rentrée, l’UA a soutenu le projet porté par le vice-président étudiant d’organiser un événement marquant le lancement de l’année universitaire. Le premier Campus Day a été l’occasion de rassembler plus de 2 000 membres de la communauté universitaire, étudiants et personnels, sur le campus Belle-Beille dans un esprit festif.

Dans le cadre de sa politique culturelle, l’Université d’Angers propose depuis la rentrée 2013 à tous les étudiants, une carte leur donnant accès à une offre culturelle riche et variée.

Avec le double objectif de favoriser la cohésion universitaire et de permettre une lisibilité des services offerts aux étudiants (vie quotidienne, vie associative, services de l’université), le Campus Day tend à rendre l’étudiant acteur de son campus et de sa ville. Ainsi, la coopération avec les partenaires culturels de l’Université d’Angers a permis de faire découvrir des programmations, des lieux, inciter à des pratiques.

Cette carte culture est destinée à encourager les étudiants à fréquenter les institutions culturelles du territoire angevin et à s’inscrire dans des parcours culturels ; en effet le dispositif donne la possibilité de bénéficier d’entrées gratuites et de réductions dans les domaines du spectacle, cinéma, pratiques artistiques et permet également l’accès à des stages de pratiques artisitiques. Ce projet tout en développant les collaborations entre l’université et les partenaires culturels locaux, vise à inscrire nos étudiants dans une démarche d’acteurs de la ville.

Si la direction de la culture et des initiatives a coordonné le projet, avec l’aide de nombreux services de l’Université d’Angers, la place des étudiants dans cette journée est prépondérante. Le lancement d’un appel à projets, financé à 100 % par le fonds de solidarité a permis d’accompagner le tissu associatif étudiants, de créer des rapprochements et des synergies. Festival de la création universitaire

Depuis 2008, l’Université d’Angers organisait un Festival de théâtre universitaire baptisé De cour à jardin qui mettait à l’honneur la création de pièces jouées et montées par des étudiants mais leur proposait aussi de découvrir des créations professionnelles. En 2013, le choix a été fait de recentrer le festival autour des créations étudiantes, mais en s’ouvrant à un plus grand nombre de pratiques (théâtre, danse, improvisation, musique, expositions…). Ainsi l’Université d’Angers s’engage auprès des étudiants pour révéler leurs talents et porter haut leurs initiatives et leur créativité. La 1re édition du Festival de la création universitaire a accueilli une dizaine de troupes étudiantes, parmi lesquelles plusieurs compagnies étrangères (russe, égyptienne, argentine, belge, portugaise) qui ont joué leur pièce en version originale. Plus de 1200 spectateurs ont assisté aux représentations, qui en 2014 seront gratuites.

37


Développement international Le rayonnement et la visibilité de l’UA à l’international contribuent à son attractivité tant auprès des étudiants que des chercheurs. Le développement et la consolidation de partenariats institutionnalisés, aboutis et pérennes, participent à la mobilité accrue du personnel enseignant, administratif et des étudiants. Offrir un accueil de qualité à tous les étrangers qui séjournent à l’UA, c’est faciliter la diversité culturelle et l’ouverture interculturelle de notre communauté universitaire.

38


39


.09 | Développement international

Les projets Adhésion et participation active aux réseaux et programmes internationaux, européens, nationaux et locaux pour faire progresser l’internationalisation de la recherche et de l’offre de formation Maintien des adhésions AUF, CampusFrance, ISEP, CREPUQ. Programmes européens (Erasmus, Erasmus Mundus, OMJ).

Développement de la double diplômation qui représente une réelle plus-value pour l’insertion professionnelle et le rayonnement international Depuis 2012, 7 nouveaux doubles diplômes ont été créés pour un total de 19 dans 5 composantes.

Mise en place d’un groupe de travail ayant pour mission de définir le périmètre et les modalités pratiques de fonctionnement d’un Centre de langues dont les objectifs pourraient être : cours de français pour étrangers, certification en langues pour accompagner la mobilité sortante et mise en place d’activités internationales tels des voyages d’études à l’étranger et des séjours d’études à Angers pour nos partenaires Le CeLFE a été restructuré et rattaché à la DI avec des missions de services aux composantes, à la filière FLE et aux partenariats internationaux.

Travail en bonne synergie avec les collectivités territoriales, les entreprises et les associations locales dédiées à l’international, comme l’Institut Confucius, Anjou-Inter Langues et la Bibliothèque Anglophone ; le soutien des jumelages des collectivités aux partenariats internationaux de l’Université sera systématiquement recherché Participation à l’élaboration et au suivi du schéma régional, travail avec la ville. Maintien des engagements envers les association et amélioration des services proposés aux personnels et étudiants de l’UA.

Participation active à la définition de l’action internationale du PRES L’UNAM et à sa mise en œuvre

La mission internationale du PRES n’existe plus mais une réflexion est en cours sur la stratégie internationale à l’échelle de l’UBL.

Poursuite de la politique de labellisations internationales de qualité comme Equis ou AACSB À faire. Projet de confier une étude à un stagiaire, en collaboration avec les composantes concernées.

40

Réalisé

En cours de réalisation

À réaliser ou abandonné


.09 | Développement international

Renforcement des aides à la mobilité du personnel enseignant et administratif et des étudiants

Augmentation de certains contingents d’aide à la mobilité sortante (forte pour Envoléo, faible pour l’AMI et Erasmus). Ajustement du dispositif d’aides pour tenir compte de l’augmentation de la demande.

Développement des actions menées pour l’accueil des étudiants, doctorants, chercheurs étrangers, notamment par une plus grande mobilisation des associations étudiantes Pôle Mobilité Entrante avec Guichet unique international réalisé. Mobilisation des associations étudiantes à renforcer.

Mise en place d’un dispositif d’accompagnement du stage à l’étranger, depuis la recherche du stage jusqu’à sa valorisation professionnelle

À partir de l’expérience réalisée à l’ISTIA d’un guide et du suivi de stage sur Moodle, réflexion sur la diffusion du dispositif.

Focus Guichet unique international

L’Université d’Angers a mis en place depuis la rentrée 2013, un guichet unique international d’accueil et d’accompagnement afin d’aider les étu­diants étrangers hors échanges dès leur arrivée. Point d’entrée unique, ce service innovant facilite l’accueil de ces étudiants et contribue à leur meilleure adaptation à l’environnement universitaire. Apportant des réponses tant sur les besoins administratifs, logistiques et pédagogiques, le guiche unique international a orienté 119 étudiants étrangers pour sa première année. Le degré de satisfaction, et les retours positifs ont encouragé l’UA à proposer pour la rentrée 2014, sur un guichet unique pour l’ensemble des primo-arrivants. Diplômation en partenariat international

La diplômation en partenariat international comporte les doubles diplômes (dont les co-tutelles de thèse) et les délocalisations. Ces programmes servent de garantie pour les étudiants et leurs futurs employeurs du contenu et la stabilité du programme d’études mené par l’étudiant. Les établissements s’engagent sur un cursus précis.

La diplômation en partenariat fait partie intégrante de l’engagement de pérennisation et d’aboutissement des collaborations entre établissements, avec un rapprochement des équipes pédagogiques qui encourage des projets commun de recherche. Le nombre de doubles diplômes est passé de 12 à 19 depuis 2012, et de nouveaux projets sont actuellement en cours. Solar Décathlon

L’UA est partenaire de l’Appalachian State University pour la réalisation d’une maison solaire passive qui sera présentée, dans le cadre du concours Solar Decathlon, à Versailles en juillet 2014. Pour nos étu­ diants, il s’agit d’une occasion unique d’être associé à un projet d’envergure. La participation au concours apportera de la visibilité à notre établissement tout en projettant l’image d’une université novatrice et audacieuse.

41


Développement numérique La consolidation d’une culture numérique et le développement de savoirfaire chez les usagers et chez les personnels de l’UA est la priorité dans ce domaine. Il est important que se développe de manière équilibrée le tryptique infrastructures/outils/usagers.

42


43


.10 | Développement numérique

Les projets Renforcement des moyens humains de la DSI rebaptisée Direction du développement du numérique en élargissant sa mission au développement web afin d’augmenter sa capacité de production et d’accompagnement dans ce domaine (sites locaux, graphisme…) Restructuration de la DDN, avec création de pôles. Collaboration renforcée avec la direction de la communication.

Recentrage des missions du STIC sur l’E-pédagogie, c’est-à-dire sur la formation des enseignants et enseignants-chercheurs et leur accompagnement pour la création d’objets et de contenus pédagogiques numériques Journée e-pédagogie. Production de contenus liés à l’offre de formation.

Stabilisation et renforcement des moyens du STIC qui doit devenir un véritable service de la valorisation pédagogique placé dans le périmètre du VP CEVU et sous la responsabilité du VP délégué à la valorisation des formations, tout en travaillant en lien étroit avec le CUFCo et les composantes

Évolution du STIC en une cellule e-pédagogie de la DDN. Réflexion en cours sur un projet de e-learning Center, et un projet de service universitaire de la pédagogie.

Développement d’un plan annuel de production-diffusionvalorisation du patrimoine numérique dans trois directions, sous forme de « collections universitaires » : la pédagogie (mise en ligne systématique de cours dans certaines filières), la recherche (diffusion des résultats de la recherche dans le cadre de l’Open access) et l’audiovisuel (mise en ligne de conférences, cours, événements…) Déploiement d’une plateforme d’archives ouvertes. Lancement de canal UA.

Développement de la présence de l’Université d’Angers sur les réseaux sociaux et les plates-formes de partage numérique (Youtube, Dailymotion, ItunesU…) tout en favorisant les logiques d’acculturation sur les outils internes : blogs de l’université, Ip’Oline, sites de laboratoires, Moodle… Plateforme de blogs, plateforme Moodle V2, développement des sites complémentaires, structuration de la chaîne Youtube Université d’Angers

44

Réalisé

En cours de réalisation

À réaliser ou abandonné


.10 | Développement numérique

Focus Accompagnement, sensibilisation à la pédagogie numérique

Afin de suivre les évolutions de nos usagers, de la technologie et des méthodes d’enseignement, et consciente de l’enjeu que représente ce changement de paradigme, l’Université d’Angers a créé au sein de la direction du développement du numérique, une cellule e-pédagogie destinée à accompagner les enseignants dans l’intégration des nouvelles technologies à leur pratique professionnelle. Qu’il s’agisse de la mise en œuvre d’un projet multimédia, de l’utilisation d’une technologie particulière, de l’élaboration d’un document numérique, la cellule met à disposition des outils, organise des séances de formation et agit pour le développement des ressources numériques. La 1re journée e-pédagogie qui s’est tenue en 2013 a été l’occasion de présenter les différents dispositifs utilisés à l’UA et ainsi de sensibiliser la communauté enseignante aux outils d’innovation pédagogique. Services aux usagers

Le numérique devant se développer sur les deux pilliers que sont les infrastructures et les usages, l’accent a été mis sur le développement de nouveaux outils à destination des usagers de la communauté universitaire.

Un accent à été mis sur les outils relatifs à la pédagogie numérique, avec une seconde version de la plate-forme Moodle qui a entraîné une augmentation de 20% des cours disponibles. Parmi les nouveautés, on peut citer d’une part la plateforme d’archives ouvertes, qui sera opérationnelle en septembre 2014, va permettre aux laboratoires de déposer leurs travaux scientifiques, et d’autre part le dispositif antiplagiat destiné à accompagner les équipes pédagogiques. Commission permanente du numérique

Dans le but d’avoir une politique d’investissement maîtrisée, et considérant que le numérique est un outil majeur de la transformation de la pédagogie, l’Université d’Angers a mis en place en 2012 une commission permanente du numérique qui est chargée de coordonner les actions de développement du numérique à l’échelle de l’établissement. Elle a pour mission d’examiner les projets portés par les composantes ou services et étudie leur pertinence au regard de la politique de l’établissement et de ses moyens financiers. La stratégie d’investissement de l’UA s’inscrit dans une démarche pluriannuelle dans les différents domaines de son activité, y compris le numérique.

Le site internet a été renforcé par un certain nombre de compléments. Ainsi le guichet numérique propose dans une entrée unique, l’ensemble des services intéressant l’usager, suivant son profil étudiant ou personnel. Le site mobile et la plate-forme de blogs permettent de répondre à de nouveaux usages et les sites complémentaires viennent renforcer l’identité de certains services, laboratoires ou formations. Quant à l’université 3D, elle ambitionne de toucher de nouveaux publics, en créant un dispositif d’accueil et d’information innovant.

45


Coordination : Cabinet UA Conception : Direction de la communication Photographies : G. Morin, M. Borel, F. Girou Impression : Service reprographie UA


www.univ-angers.fr Présidence de l’université l 40 rue de Rennes BP 73532 l 49035 ANGERS cedex 01 Tél. 02 41 96 23 23 l Fax 02 41 96 23 00

Bilan d’activités de l’Université d’Angers 2012-2013  
Advertisement