Page 1

L

A

L

E

T

T

R

E

D

E

l’Universcité G u a d e l o u pe

-

Guyane

-

Martin iq ue

“La créolisation n’est pas une fusion, elle requiert que chaque composante persiste, même alors qu’elle change déjà [...] La diversité joue dans le lieu, court sur les temps, rompt et unit les voix” Edouard Glissant

L’Info trimestrielle de la direction de l’UAG Evénement Soutenir Haïti, un devoir et une nécessité. Page 1

Gouvernance La visite de l’IGAENR pour préparer le passage aux compétences élargies Page 2

Edition n°3 - Février 2010 Diffusion De Elibris à Manioc, le SCD met en place des plates-formes d’accès aux livres numériques. Page 3

Pédagogie et recherche Du prix de thèse aux prix des Majors de promo, l’excellence a la côte à l’UAG Page 3

Patrimoine Changement de logo pour l’UAG pour mieux préparer le changement d’image Page 4

Vie des campus 3ème symposium international des jeunes chercheurs de la Caraïbe Page 4

Evénement

Soutenir Haïti : une priorité humanitaire, un impératif moral et un devoir envers nos étudiants haïtiens Le drame qui a touché Haïti est aussi le notre, car, par le jeu des accords existant entre l’UAG, les universités haïtiennes et l’AUF, c’est toute notre communauté universitaire qui se retrouve endeuillée par la mort d’étudiants inscrits à l’UAG et d’enseignants travaillant dans le cadre de nos programmes institutionnels. Tout en s’inquiétant du sort des enseignants sur place et des étudiants inscrits dans les formations dispensées par l’UAG, dans le cadre des programmes bilatéraux et internationaux, dès le lendemain de la catastrophe, l’UAG mettait en place, via les PUR, des chaînes de solidarité sur les trois pôles qui, en accord avec les associations étudiantes haïtiennes, collectaient des dons alimentaires, des produits de première nécessité et 5000€ provenant des amis de la bibliothèque de l’UAG. Au-delà de ces appels à la solidarité personnelle, c’est aussi l’institution qui, à travers le SCD, a mis à disposition des étudiants et familles haïtiennes des trois pôles, des salles informatiques avec des accès internet et à Skype. Les CRI ont aussi mis à disposition des GSM (5 par pôles) avec des communications gratuites et illimitées vers Haïti pendant plus d’un mois. Les soutiens se sont aussi traduits à l’UAG par des manifestations comme la lecture de textes et de poèmes en présence de grands écrivains de la diaspora haïtienne. Bien que nécessaire, ces interventions et soutiens ne doivent pas faire oublier qu’Haïti doit dès à présent repenser son devenir en terme de construction, L’info trimestrielle de l’UAG

l’UAG, par le biais des liens forts qui l’unissent depuis longtemps, avec Haïti peut y contribuer de manière efficace. C’est la raison pour laquelle l’UAG a obtenu, après discussion avec le Ministère de l’enseignement supérieur et le Recteur de l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) que soient rapatriés, à partir du 1er mars 2010 (sur le campus de Schoelcher), une cinquantaine d'étudiants de l'Institut Aimé Césaire suivant le Master de gestion rattaché au CEREGMIA et à la Faculté de Droit et d’Economie de la Martinique. Cent cinquante autres étudiants haïtiens, issus des disciplines suivantes : droit, économie, lettres, sciences humaines, sciences exactes et naturelles devraient être rapatriés à l’UAG et répartis sur les trois pôles. Par ailleurs, avec l'Université d'Etat d'Haïti, nous participerons à la création d'une bibliothèque universitaire centrale à Port au Prince. Par ces différentes actions l’UAG s’inscrit comme un partenaire fort du projet de reconstruction d’Haïti.

1


L

A

L

E

T

T

EDITORIAL

R

E

D

E

L

U

N

I

V

E

R

S

C

I

T

É

Gouvernance

Passage aux compétences élargies : un audit de l’IGAENR pour mieux s’y préparer En avril et mai, une équipe de l’IAGENR, coordonnée par Philippe FORSTMANN, se rendra sur les trois pôles afin d’organiser un audit visant à accompagner l’UAG dans la mise en oeuvre de ses futures compétences, et l’aider à préparer dans les meilleures conditions possibles le passage à l’autonomie qui aura lieu en 2012.

Chers(es) collègues, chers(es) étudiants(es), Le début de l’année 2010 a été marqué par le drame de nos voisins haïtiens. Après la stupeur, occasionnée par l’ampleur de la catastrophe, l’UAG a su se mobiliser pour faire face aux besoins immenses qui sont maintenant ceux d’Haïti. Notre forte implication auprès de la communauté haïtienne, ne doit pas nous faire oublier les enjeux qui nous attendent. La visite prochaine de l’IGAENR que nous préparons depuis quelques semaines est à ce titre significative. Après leur audit, nous disposerons d’une feuille de route qui nous permettra d’ajuster nos axes de travail et d’affiner notre stratégie pour être prêt à passer aux responsabilités et compétences élargies. Ce changement de dimension, que nous préparons activement, transparaît déjà dans le travail que nous accomplissons pour faire de l’UAG une «marque» reconnue de l’enseignement supérieur, et attractive audelà de notre sphère géographique. C’est dans ce cadre qu’il faut comprendre le changement de logo qui a été acté par le CA de décembre 2009 et qui est devenu effectif en janvier de cette année. C’est toute l’image de l’UAG que nous renvoyons à l’extérieur qui s’en trouvera modifiée. La mise à l’honneur de nos majors de promo devra, à terme, être appliquée à l’ensemble de nos formations à travers une véritable politique de Prix. La mise en place d’une fondation partenariale avec GBH participe de cette même nécessité de changer les lignes de partage, et de créer pour l’UAG l’appel d’air dont elle aura besoin dans les mois et années à venir. Pascal SAFFACHE Président de l’UAG

2

La mission d’audit qui sera en Guadeloupe, du 20 au 23 avril 2010, puis à nouveau du 31 mai au 2 juin, sera aussi en Martinique du 26 au 28 avril, et en Guyane du 26 au 28 mai. Elle a pour objectif d’évaluer la capacité de l’UAG à exercer les nouvelles compétences prévues par la loi du 10 août 2007 et de proposer, à la direction de l’UAG et au Ministère, des pistes d’actions pour que nous puissions préparer notre passage à l’autonomie. Cet audit prendra la forme d’entretiens avec les responsables politiques de l’UAG et de ses composantes, ainsi qu’avec les responsables de la gestion administrative de l’Université. Pour nous aider à préparer au mieux ces entretiens et fournir aux inspecteurs les informations qu’ils demanderont, l’IGAENR a fait parvenir une liste de documents à leur fournir. Les thématiques abordées à travers ces documents traitent des effectifs (étudiants et personnels), de l’organigramme, de l’annuaire simplifié, du plan stratégique, du contrat quadriennal, etc... Des documents plus spécifiques sur la fonction financière de l’UAG (budgets, comptes financiers , délégations de signatures, états des réserves, calendrier des engagements...), sur les ressources humaines (organisation et politique de la GRH, paye, masse salariale, politique d’emploi, heures complémentaires, formation...), sur la gestion immobilière (nos implantations, notre schéma directeur en la matière, le plan d’investissement, les indicateurs de coûts, l’inventaire et la valorisation des biens immobiliers...), et aussi sur le système d’information et le pilotage (cartographie des applications informatiques, schéma directeur...) ont été demandés. Ces différents points, non-exhaustifs, ont pour but de fournir une base aux entretiens qui se dérouleront durant les deux séquences de présence à l’UAG. Les quatre thématiques retenues sont celles qui ont été définies dans le cahier des charges établi en 2007 par l’IGAENR et l’Inspection des Finances pour définir les critères permettant d’apprécier la capacité d’une université à assumer les nouvelles compétences prévues par la loi et à en tirer le plus grand profit. La mission s‘attachera donc, pour chacun des domaines concernés, à éclairer le Ministère et la direction de l’UAG, sur les actions qui lui paraîtront devoir être engagées pour que la réforme puisse pleinement s’appliquer, en distinguant toutefois les conditions qui s’apparentent, selon elle, à des pré-requis indispensables, des autres actions qui, sans être des préalables, ne sauraient être négligées sous peine de priver le passage à l’autonomie d’une grande partie de son intérêt pour notre université.

Fondation

La première structure d’enseignement supérieur des AntillesGuyane, et la première entreprise de la Caraïbe s’unissent pour créer l’une des toutes premières fondations partenariales de France Successivement présentée en Martinique (9 décembre 2009), Guadeloupe (11 décembre) et en Guyane (3 février 2010), la Fondation « Agir ensemble pour la formation et l’emploi » a été créée à l’initiative de Pascal SAFFACHE, Président de l’UAG et de Bernard HAYOT, Président du Groupe Bernard Hayot (GBH). A travers cette fondation, c’est le signal fort d’un véritablement rapprochement du monde de l’entreprise et du monde universitaire qui est donné. Les objectifs de la fondation sont : • Œuvrer pour un véritable rapprochement du monde de l’université et du monde de l’entreprise. • Mettre en commun les compétences et les moyens des deux partenaires. • Favoriser des formations professionnelles d’excellence au sein de l’Université des Antilles et de la Guyane. • Favoriser l’employabilité des jeunes issus des Antilles et de la Guyane Pour le Président de l’UAG, « La Fondation constitue un signal fort envoyé aux mondes de l’entreprise et de l’enseignement supérieur sur les changements de mentalité en cours et les changements d’échelle de réflexion que nous devons accomplir ensemble ». « Il est de notre responsabilité, selon le Président de GBH, d’aider les talents de toutes sortes et en particulier les jeunes. (…) Mais nous devons aller toujours plus loin et la création de la Fondation (…) reflète cette volonté. Elle sera un outil novateur et majeur pour développer l'esprit d'entreprise et aider les jeunes de nos départements à se bâtir un destin professionnel sur nos territoires ».

L’info trimestrielle de l’UAG


L

A

L

E

T

T

R

E

D

E

L

U

N

I

V

E

R

S

C

I

Recherche, pédagogie et diffusion

D’Elibris à Manioc : l’UAG développe ses plates-formes numériques de diffusion du Savoir et de la Culture

T

É

Prix d’excellence Prix de thèse Le vendredi 11 décembre 2009, sur le campus de Schœlcher, s’est déroulée la 4ème cérémonie de remise des prix de thèse en l’honneur des meilleurs doctorants de l’année. Ces Prix, symboles de l’excellence scientifique, récompensent les meilleures thèses soutenues à l’UAG.

La bibliothèque universitaire évolue et s’adapte aux pratiques des étudiants de la génération web pour développer de nouvelles relations pédagogiques autour du livre avec Elibris et du patrimoine avec Manioc. Le 27 octobre en Martinique et le 29 en Guadeloupe et Guyane, le directeur du Service Commun de la Documentation (SCD), Sylvain HOUDEBERT a présenté la plate-forme Elibris à la communauté universitaire et à la presse. Spécialement développée pour les besoins de l’UAG, la plate‐forme de livres électroniques invite les étudiants et les enseignants chercheurs à une promenade devant des rayonnages virtuels, riches de 10 000 livres en texte intégral accessibles en ligne, sur le campus comme depuis chez soi. Toutes les disciplines sont couvertes : économie et gestion, droit, sciences exactes et naturelles, sciences de l’ingénieur, sciences humaines et sociales. Fruit d’un travail de partenariat entre l’UAG et les acteurs culturels et documentaires locaux, MANIOC est une bibliothèque numérique de référence sur la Caraïbe, le Plateau des Guyanes et l’Amazonie. Ses collections donnent à découvrir des documents patrimoniaux (textes, dessins, photographies, gravures…), ainsi que les travaux issus de la recherche universitaire, menés sur ces territoires (thèses, articles, conférences à écouter ou regarder en ligne…). Son financement est assuré dans le cadre d’un programme de recherche associant les laboratoires de l’UAG et adossé au Centre de Recherche Interdisciplinaire en Lettres, Langues et Sciences Humaines (CRILLASH). Aujourd’hui riche de plus d'un millier de documents, MANIOC a vocation à poursuivre son développement avec le concours de ses partenaires : les Directions Régionales des Affaires Culturelles (DRAC) de Guadeloupe, Guyane et Martinique, et la Bibliothèque Nationale de France (BNF).

Vivaldi 2010 Du 11 au 13 janvier une partie de la communauté des enseignants-chercheurs de l’UAG s’est retrouvée sur le nouveau campus de Troubiran, pour discuter du «numérique, catalyseur de nouvelles pédagogies» Organisées depuis 2004 à l’initiative du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, les Universités Vivaldi font partie du programme de formation aux TIC des enseignants et des ingénieurs de l’enseignement supérieur. Depuis 2005, l’organisation de ces sessions est confiée aux Universités Numériques en Région. A l’UAG, c’est le Service commun des Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement, dirigé par Philippe HUNEL qui est en charge de son organisation. Les Universités Vivaldi ont pour but de rassembler pendant trois jours des acteurs de l'enseignement supérieur motivés par l'utilisation des nouvelles technologies sur une thématique d'opportunité. Elles sont organisées sous forme de sessions plénières et sous forme de sessions parallèles. Les sessions plénières sont destinées à présenter l'état de l'art des TICE sur les plans des technologies et des usages, alors que les sessions parallèles sont dédiées à la présentation des expériences pédagogiques et à l'échange de points de vue entre pairs. Les thèmes débattus portaient tout autant sur la nature pédagogique des contenus numériques, que sur la place des réseaux sociaux dans l’enseignement à des échanges plus pratiques comme la réalisation de tutoriels.

L’info trimestrielle de l’UAG

Placé sous l’égide du Bureau de la Recherche Scientifique et de l’Ecole Doctorale, il est attribué à de jeunes docteurs : en Sciences Exactes et Naturelles ; en Lettres, Sciences Humaines, Juridiques, Economiques ou de Gestion. Cette année, les lauréats se sont partagés des prix en numéraire (5 500 €) et divers cadeaux offerts par l’Université des Antilles de la Guyane et ses partenaires. Au cours de cette cérémonie, les lauréats : Chantal MEZEN en Droit, Jean-Raphaël GROS-DESORMEAUX en Géographie, et Mariana ROYER en Chimie des substances naturelles, ont présenté un bref résumé de leurs travaux de recherche au public. La cérémonie du Prix de thèse, valorise les travaux des jeunes chercheurs et est emblématique de la vitalité de notre recherche.

Les majors de promo à l’honneur... Le mercredi 20 janvier 2010, à l’initiative de l’association «Juris Passerelle», s’est tenue à l’UFR des Sciences Juridiques et Economique (SJE), la cérémonie annuelle de remise de prix récompensant les 27 meilleurs diplômés en Droit et Sciences politiques de l’UFR (de la Capacité au Master). Les prix ont été remis en présence des professionnels des milieux juridiques, du métier de la banque et de l’assurance, des administrations, de personnalités du monde politique, de l’équipe pédagogique et des étudiants. L’objectif était triple : encourager l’excellence au sein de l’UFR SJE, faire connaître les différentes disciplines et la qualité de l’enseignement qui y est dispensé. Les prix ont été décernés aux 20 étudiants majors de leur promotion et aux 7 lauréats de prix spéciaux qui ont reçu : des ouvrages de jurisprudence, des abonnements aux bases de données juridiques, des billets d’avion, des bons autoécole (code+conduite) et la possibilité des stages en 3


L

A

L

E

T

T

R

E

D

E

L

U

N

I

V

E

R

S

C

I

T

É

Patrimoine

Le logo de l’UAG change... Après de bons et loyaux services, le logo en forme de bol renversé laisse la place à un rectangle plus classique, mais plus dans «l’air du temps» afin de mieux mettre en avant la marque «UAG». Faire de l’UAG une «marque» reconnue

L’UAG est située dans un espace multiculturel, aux identités multiples, mais cependant riches de leurs mixités. Cette créolité, qui fait partie intégrante de Pour devenir un acteur incontournable du secteur de l’enseignement supérieur l’identité profonde de notre institution, est l’une des formes, à la fois historique dans la région Antilles Guyane, et mettre ses savoir-faire et ses expertises en et moderne de l’universalité. C’est ainsi qu’est né le concept valeur, la direction politique de l’Université des d’universalité comme second message devant être véhiculé Antilles et de la Guyane a décidé de faire de la par le logo de l’Université des Antilles et de la Guyane. En communication un des axes majeurs de sa stratégie : remplacement de celui de «géocalisation» qui avait été faire connaître l’institution bien au-delà de ses utilisé sur l’ancien logo. implantations géographiques, et contribuer au développement de son identité ainsi qu’à Afin de faire ressortir l’évidence du lien entre les valeurs l'édification de la marque «UAG». Ce universitaires et celles d'universalité, la lettre «U» est mise positionnement passait par le lifting du logo, lequel en avant, devenant le repère dont la forme, à la fois ronde, a fait l’objet, d’une réflexion visant à faire évoluer droite et ouverte, symbolise la capacité à s'ouvrir au monde son univers symbolique vers les nouveaux axes de et à s'adapter. communication souhaités pour l’université . Le U évoque aussi un sourire, qui symbolise ici l'attrait de la Science, du Savoir Les éléments forts du logo : la connaissance et l’universalité mais aussi de l’Institution universitaire qu’est l’UAG, et favorise l’empathie. Le U représente la porte ouverte vers un monde engageant. La lettre U est insérée La valeur suprême de l'Université est la Connaissance. Nous produisons et dans une forme carrée qui symbolise ici les valeurs, le cadre de référence dans diffusons du Savoir afin que celui-ci se transforme en connaissances. lequel chacun de nous évolue quel qu'il soit. Jouant sur la symbolique des En utilisant la symbolique des couleurs, le concept de la connaissance peut-être formes, le «U», tout en rondeur, contraste ainsi avec le carré dans lequel il représenté par une couleur chaude, le jaune soleil (symbolisant la lumière) s’insère, se mettant ainsi, tous les deux, mutuellement en valeur. superposée sur une couleur froide, le bleu ciel foncé (symbolisant l’univers et Pour finir, le logo est composé de deux parties : le symbole (le U dans le carré) et son infini). Le contraste formé par ces deux couleurs symbolise ainsi la lumière la signature qui permet de décliner la «marque» UAG, pour les services, les du savoir dans l'univers. Il sera constamment présent sur l’ensemble des composantes et les laboratoires, en permettant à chacun d’avoir son identité supports de l’UAG. propre tout en étant portée par celle de l’Institution.

Evénement

Brèves

Les 21 et 22 janvier, s’est déroulé le 3ème symposium international des jeunes chercheurs de la Caraïbe, sur le campus de Schoelcher.

En janvier 2010, un accord de partenariat entre l’Université d’Ottawa et l’UAG a été signé par le Président en visite à Ottawa. Il concerne les étudiants et les personnels et est détaillé sur le site web aux pages «relations internationales»

Cette manifestation scientifique, fruit du travail concerté de trois laboratoires (CRILLASH, CRPLC et CEREGMIA), réunissait des chercheurs, artistes et écrivains de la Caraïbe, d'Europe et d'Amérique, autour du thème : « Les diasporas du Nouveau Monde ».

Le 25 janvier 2010, l’UAG et le Port Autonome de la Guadeloupe (PAG) ont signé une convention de partenariat dans le domaine de la recherche en relation avec le développement

Les têtes pensantes de la Caraïbe réunies à l’UAG

En premier lieu, il s'agissait d'oeuvrer au rapprochement des jeunes chercheurs de la Caraïbe qui travaillent souvent sur des problématiques voisines. La manifestation présentait également l'intérêt de mieux faire connaître les différentes avancées scientifiques réalisées dans les universités de la Caraïbe. Il faut enfin souligner que l'UAG est de plus en plus appelée à susciter le développement de partenariats entre les centres de recherches et les instituts où de nombreux jeunes chercheurs des Antilles-Guyane et des pays voisins peuvent s'enrichir de leurs expériences diverses. Sur le fond, la dimension internationale de cette rencontre scientifique a permis de mesurer les multiples enjeux qu’elle implique pour les chercheurs de l’UAG, mais aussi pour le monde scientifique caribéen, compris dans toute sa diversité, culturelle, linguistique et disciplinaire.

4

durable, la biodiversité et les risques naturels. Le 28 janvier a eu lieu le premier Carrefour des métiers pour les étudiants de la licence Pro en «management des organisations» à l’UFR des Sciences Juridiques et Economiques. Le 2 février, le SCD a organisé sur le campus de Schoelcher «Fos pou pep Haïti» série de lectures de textes d’auteurs haïtiens.

L’UniversCité : Trimestriel publié par l’Université des Antilles et de la Guyane (UAG) Directeur de Publication : Pascal SAFFACHE, président de l’UAG Conception et maquette : Laurent MARLIN Rédaction : Laurent MARLIN, Frédéric ABIDOS Contact : Frédéric ABIDOS

L’info trimestrielle de l’UAG

L'UniversCité n°3  

L’Info trimestrielle de la direction de l’Université des Antilles et de la Guyane - Edition N° 3 Février 2010

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you