Page 1

INFOS STAT’ETUDIANTS Février 2013

Éditorial 186 emplois d’avenir professeur pour les Antilles et la Guyane L’éducation nationale lance le dispositif Emploi d’avenir professeur, qui concernera, d’ici 2015, 18 000 étudiants boursiers se destinant à une carrière d’enseignant. Dès le mois de janvier 2013, 4 000 contrats ont été mis à la disposition des étudiants boursiers dont 40 pour l’académie de la Guadeloupe, 40 pour l’académie de la Martinique et 106 pour l’académie de la Guyane. Les étudiants intéressés doivent s’engager à se présenter aux concours de l’enseignement organisés par l’État. En contrepartie, ils se verront offrir la possibilité d’entrer progressivement dans le métier grâce à un parcours visant le développement de leurs compétences professionnelles, ainsi qu’une aide financière mensuelle de 400 € leur permettant de continuer leurs études. Avec les emplois d’avenir professeur (EAP), l’étudiant peut donc acquérir une véritable expérience de terrain tout en poursuivant ces études.

semaine. Cette durée peut varier au cours de l’année afin de coller aux contraintes de la vie universitaire (cours, examens, stages…). L’étudiant est encadré et conseillé, au sein de l’école ou de l’établissement scolaire, par un tuteur qui le suivra tout au long de sa formation progressive au métier de professeur. Il faut rappeler ici que les revenus perçus au titre de l’activité EAP sont ajoutés à la bourse sur critères sociaux ce qui donne à l’étudiant un revenu mensuel total compris entre 617 et 1 086 € selon le niveau de la bourse dont il est bénéficiaire. Pour en savoir plus, connectez-vous sur : http://www.ac-guadeloupe.fr/actualites/emplois_davenir_professeur http://www.ac-martinique.fr/index.php?id=738 http://www.ac-guyane.fr/spip.php?article547

Ils exercent un emploi à temps partiel au sein d’une école ou d’un établissement scolaire, sur une base moyenne de 12 heures par

Armelle LABALLE Responsable de l’OIVE-IP

Sommaire 1. Les inscrits en Licence générales DEGSP - Economie Gestion à l’UAG 2. Enquête « mal être étudiant » - Les conditions de travail des étudiants 3. Les motivations des bacheliers 2012 inscrits en première année à l’UAG - Premiers résultats 4. L ’insertion professionnelle des Licences générales DEGSP - Promotion 2009

L’abonnement est gratuit. Si vous êtes personnel ou étudiant de l’Université des Antilles et de la Guyane, il n’est pas nécessaire de vous abonner, vous serez destinataire via les listes de diffusion interne : tse@univ-ag.fr, tpa@univ-ag.fr et etudiants@univ-ag.fr.

lettre info4 oive-FEV.indd 1

28/02/13 11:13


INSCRITS EN LICENCE DEGSP A l’UAG DE 2009 A 2012 Tab. 1 - EVOLUTION DES INSCRITS EN LICENCE DEGSP A L’UAG ENTRE 2009 ET 2012 2009-2010

2010-2011

2011-2012

2012-2013

L1 Economie Gestion

501

444

561

618

L1 Droit/Science Politique

710

571

540

651

1211

1015

1101

1270

L2 Economie Gestion

161

201

257

170

L2 Droit/Science Politique

333

274

167

228

494

475

424

398

99

83

89

72

162

157

140

136

16

14

17

15

Total L3

277

254

246

223

Total L Guadeloupe

1982

1744

1771

1884

L1 Economie Gestion

354

308

326

298

L1 Droit/Science Politique

367

378

242

333

721

686

568

631

113

105

155

136

4

162

107

130

117

267

262

266

L3 Economie Gestion

85

74

111

81

L3 Administration publique

57

51

77

GUADELOUPE

LES PARCOURS DE FORMATION Le domaine droit, économie, gestion et science politique

Total L1

Total L2 L3 Economie Gestion L3 Droit L3 Science Politique

L’arrêté du 1er août 2011, en vigueur depuis la rentrée 2012, prévoit que « La licence est un diplôme national de l’enseignement supérieur conférant à son titulaire le grade de licence ». Il confère les mêmes droits à tous ses titulaires, quel que soit l’établissement qui l’a délivré.

Depuis la réforme LMD, les domaines sont théoriquement définis par chaque université. C’est ce qui s’est passé lors des premières habilitations (2003-2006). Mais par la suite, le ministère a assigné aux universités une organisation en quatre noms de domaines nationaux : • Arts, lettres, langues

La licence se déroule en six semestres après le baccalauréat (ou équivalent) et est organisée en domaines puis mentions et, dans certains cas, spécialités (exemple : licence en sciences et technologies, mention physique et ingénierie, spécialité mécanique et ingénierie). L’orientation se fait de manière progressive. La formation doit représenter au moins 1 500 heures sur l’ensemble du cursus. Les parcours doivent proposer :

• Droit, économie, gestion • Sciences humaines et sociales • Sciences, technologies, santé A l’université des Antilles et de la Guyane, le domaine Droit, économie, gestion s’intitule DEGSP ce qui signifie « Droit, Economie, Gestion et Science Politique ».

des connaissances disciplinaires,

OFFRE DE FORMATION DE L’UAG

une formation linguistique,

une  formation préprofessionnelle (connaissances des métiers, projet professionnel). Les années sont couramment appelées « L1 », « L2 » et « L3 ». Des crédits européens (système ECTS) sont délivrés à chaque fois que les Unités d’Enseignement (UE) sont acquises. Le nombre de crédits par semestre est généralement de 30. Lorsque la licence est validée l’étudiant se voit ainsi reconnaître 180 ects.

L2 Economie Gestion L2 Droit/Science Politique Total L2

118

102

84

107

12

13

13

12

Total L3

272

189

259

278

Total L Martinique

1110

1142

1089

1174

L3 Science Politique

LICENCE DOMAINE DEGSP Mentions de LICENCE :

GUYANE

• Administration publique (Martinique)

L1 AES

174

141

133

169

• Economie-Gestion (Guadeloupe, Martinique)

L1 Droit/Science Politique

100

115

90

111

• AES : Administration Economie et Sociale (Guyane)

274

256

223

280

• Droit (Guadeloupe - Martinique - Guyane)

L2 AES

82

83

47

80

• Science Politique (Guadeloupe, Martinique)

L2 Droit/Science Politique

52

51

58

53

134

134

105

133

L3 AES

62

80

104

72

L3 Droit

23

22

21

26

Total L3

85

102

125

98

Total L Guyane

493

492

453

511

Total UAG

3585

3378

3313

3554

Total L1

Total L2 En 2012-2013 ce domaine compte plus de 3500 étudiants inscrits en L1, L2 ou L3.

lettre info4 oive-FEV.indd 2-3

Total L1

L3 Droit

un stage (obligatoire ou facultatif),

une  formation transversale (expression écrite et orale, exploitation des ressources documentaires, maniement des outils numériques…),

MARTINIQUE

28/02/13 11:13


LES PARCOURS DE FORMATION [suite]

ACTUALITES En 2012-2013, l’Université des Antilles et de la Guyane accueillent 14 314 étudiants

NOUVEAUX ENTRANTS 34% des étudiants inscrits en licence DEGSP en 2012-2013, sont des nouveaux entrants (étudiants qui s’inscrivent pour la première fois à l’UAG). 49% d’entre eux sont titulaires d’un bac général, 29% d’un bac professionnel et 21% d’un bac technologique.

BOURSIERS 59,82% des étudiants inscrits bénéficient d’une bourse de l’enseignement supérieur. Le nombre d’étudiants boursiers est proportionnellement plus élevé chez les inscrits du pôle Guadeloupe (66,40%) que ceux du pôle Guyane (55,62%) ou du pôle Martinique (50,99%).

SEXE Les jeunes femmes sont majoritaires parmi les inscrits en licence DEGSP. En 2012-2013, Elles représentent plus de 64% de la population.

AVANT LEUR INSCRITPTION EN LICENCE DEGSP Ils ont obtenu un baccalauréat général (51%), technologique (23%), professionnel (21%) ou un autre diplôme équivalent (DAEU, Diplôme étranger…) pour 5%.

Guyane • 50% des inscrits sont titulaires d’un baccalauréat général (ES : 67 %, S : 9%, L : 24%) • 28% d’un bac technologique (86% bac STG) • 18% d’un bac professionnel (76% spécialité tertiaire) Martinique • 55% des inscrits sont titulaires d’un baccalauréat général (ES : 54 %, S : 23%, L : 23%) • 23% d’un bac technologique (82% bac STG) • 14% d’un bac professionnel (77% spécialité tertiaire) Les étudiants choisissent majoritairement une filière en adéquation avec leur baccalauréat. Ils ont obtenu ce dernier dans 96% des cas aux Antilles ou en Guyane : Lieu d’obtention du bac : • Guadeloupe (53%), • Martinique (29%) • Guyane (14%) • Autre (8%). Dans 67% des cas sans aucune mention, 21% avec une mention passable, 10% avec une mention assez bien et 2% avec une mention bien ou très bien. Ils ont obtenu ce diplôme dans un établissement de la Guadeloupe, de la Martinique ou de la Guyane. Il s’agit généralement d’un lycée général, technologique, polyvalent ou d’un lycée professionnel.

La situation n’est pas la même sur tous les pôles : Guadeloupe • 50% des inscrits sont titulaires d’un baccalauréat général (ES : 57 %, S : 16%, L : 27%) • 27% d’un bac professionnel (82% spécialité tertiaire) • 21% d’un bac technologique (84% bac STG)

489 Bac L

lettre info4 oive-FEV.indd 4-5

804

758 166

292 Bac S

Le pôle Martinique compte 5032 inscriptions au 15 janvier 2013 dont : • 1359 à l’UFR des Lettre et Sciences Humaines • 431 au Département Scientifique Inter facultaire • 709 à l’UFR des Sciences Médicales • 1597 à l’UFR des Sciences Juridiques et Economiques • 25 à l’Institut d’Etudes Judiciaires (IEJ) • 240 à l’antenne de l’Institut Universitaire de Technologie • 522 à l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres – Ecole interne • 149 à l’Institut Universitaire de Formation Continue Le pôle Guyane compte 2618 inscriptions au 15 janvier 2013 dont : • 1524 à l’Institut d’Etude Supérieur de la Guyane • 125 à l’UFR des Sciences Médicales • 174 à l’Institut Universitaire de Technologie • 380 à l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres – Ecole interne • 415 à l’Institut Universitaire de Formation Continue

Fig.1 - Type de BAC des inscrits en licence DEGSP

1045

Le pôle Guadeloupe compte 6664 inscriptions au 15 janvier 2013 dont : • 416 au Département Pluridisciplinaire de Lettre et Sciences Humaines (DPLSH) • 1238 à l’UFR des Sciences Exactes et Naturelles • 1127 à l’UFR des Sciences Médicales • 416 au Sciences et Technologies des Activités Physiques et Sportives (STAPS) • 2274 à l’UFR des Sciences Juridiques et Economiques • 145 à l’antenne de l’Institut Universitaire de Technologie • 452 à l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres – Ecole interne • 230 à l’Institut Universitaire de Formation Continue • 366 en Doctorat

Bac ES

Bac technologique

Bac professionnel

Autre

28/02/13 11:14


DE NOMBREUX DISPOSITIFS MANQUANTS SUR LE LIEU DE VIE • 17% des étudiants affirment ne pas disposer d’une chambre individuelle. • 11% des étudiants ne disposent pas d’un ordinateur à leur domicile. • Sur les 89% disposant d’un ordinateur, 13% n’ont pas accès à internet. UN ETUDIANT SUR TROIS N’APPRECIE PAS DE TRAVAILLER SUR LEUR LIEU DE VIE

VIE ETUDIANTE Le regard des étudiants sur leur travail universitaire et les conditions de travail sur leur lieu d’étude

Population enquêtée : Réalisation d’un échantillon de 10% à partir de la remontée SISE du 15 janvier 2012 : étudiants du L1 au M2 en formation initiale sur les trois pôles de l’UAG. Soit environ 1163 étudiants (64% de femmes et 36% d’hommes). PÔLE

Echantillon

Réponses

Taux de réponses

Si pour 74% des étudiants, travailler sur leur lieu de vie ne pose pas de problème, en revanche pour près d’un tiers, le travail sur le lieu de vie est presque infernal.

Guadeloupe

505

457

90,49 %

Guyane

190

161

84,73 %

468

364

77,78 %

Pour 19%, c’est un lieu essentiellement de fatigue dû aux bruits de voisinage et de transport mais également à leurs nouvelles responsabilités (Gestion du quotidien : Courses, ménage, la vie de couple ...)

TOTAL GÉNÉRAL

1163

982

84,44 %

Pour 12%, c’est un lieu de stress avec beaucoup de pression et de tension de la part des parents.

TRAVAIL UNIVERSITAIRE ET CONDITIONS DE TRAVAIL

L’enquête « MAL ETRE ETUDIANT »

Martinique

Collecte et saisie des données : L’enquête a été réalisée par des étudiants recrutés et formés sur les trois pôles : 982 questionnaires exploitables (457 pour le pôle Guadeloupe, 161 pour le pôle Guyane et 364 pour le pôle Martinique).

ACTUALITES

En moyenne, les étudiants sont mitigés dans l’expression de leur niveau de satisfaction quant à leur condition de travail sur leur campus. 49% ont une perception négative des conditions de travail sur leur lieu d’étude contre 51% des étudiants se disent satisfaits.

RESULTATS DU CONCOURS SUR LES CONDITIONS DE VIE DES ETUDIANTS Compte tenu du cahier des charges remis aux candidats, le jury adopte le classement suivant :

Fig.2 - Evaluation par les étudiants de leur condition de travail sur leur campus Pôle Guadeloupe

Pôle Guyane

Pôle Martinique

n Insatisfait n Satisfait

UN SERVICE DE LA SCOLARITE ET UN ENVIRONNEMENT JUGES PLUTOT MEDIOCRE PAR 1 ETUDIANT SUR 4

DES ETUDIANTS STRESSES, FATIGUES ET EN VOIE DE DECOURAGEMENT

Pour près d’un tiers (26%) des étudiants, le cadre et l’environnement dans lequel ils étudient au quotidien est l’un des principaux facteurs à l’origine de leur insatisfaction, suivie de près (25%) de la qualité des services offerts par la scolarité.

Le mois précédant l’enquête, • 37% des étudiants considèrent leur lieu d’étude comme un lieu de fatigue dont le premier facteur serait la distance existant entre lieu de travail et lieu de résidence. • 29% affirment être découragés en arrivant sur leur lieu d’étude. • 23% des étudiants disent être stressés.

• Le premier prix d’une valeur de 700 € est attribué à : Melle Edwina CLAIRY Elle a également remporté le prix spécial du président de l’UAG, une magnifique tablette. • Le second prix d’une valeur de 600 € est attribué à : Melles Majorie GILLES et Christie ROMAIN • Le troisième prix d’une valeur de 500 € est attribué à : Melle Sarah THOMER • Le quatrième prix, un ordinateur portable 13 pouces, est attribué à : M. Yannis LARGENT • Le cinquième prix, un lot de deux disques dur externes, est attribué à : Melle Julie JEAN-CHARLES et M. Alexis BERSAY Félicitations à tous ces étudiants.

10% des étudiants expliquent leur absentéisme sur le campus par des conditions de travail difficiles pour eux.

lettre info4 oive-FEV.indd 6-7

28/02/13 11:14


Le dispositif d’évaluation à l’UAG Evaluation de l’enseignement et de son organisation L’enquête « de motivation » Population enquêtée : Étudiants de L1 et de DUT 1 sur les trois pôles de l’UAG. Soit environ 2461 étudiants interrogés. 1238 ont répondu.

Tab.3 - Taux de réponses PÔLE Guadeloupe Guyane Martinique TOTAL GÉNÉRAL

Etudiants interrogés 1235 451 775 2461

Réponses 549 265 424 1238

Taux de réponse net 44,4 % 58,7 % 54,7 % 52,6 %

QUI SONT-ILS ? Une population à dominante féminine (65%) âgée entre 18 et 20 ans (69%). 83% des étudiants interrogés sont inscrits en L1 et 33% sont titulaires d’un baccalauréat scientifique.

LE CHOIX DE LA FILIERE ACTUELLE : • 42% affirment avoir choisi leur filière pendant l’année de terminale, • 20% avant l’année de terminale, • 12% après l’obtention du bac, • 12% suite à une réponse négative à une candidature en filière sélective.

Collecte et saisie des données : L’enquête a été réalisée à l’aide du logiciel d’enquête en ligne wusyforms. 1238 questionnaires sont exploitables (549 sur le pôle Guadeloupe, 424 sur le pôle Martinique et 265 sur le pôle Guyane).

En ayant choisi de poursuivre leur étude à l’université, 33% des étudiants ont vu un intérêt à la fois pour la discipline enseignée et pour ses perspectives d’emploi et pour 30% la possibilité de réaliser un projet qui leur tient à cœur. La grande majorité (65%) des étudiants se dit satisfaite de son orientation.

Fig.3 - A quel moment avez-vous choisi de vous inscrire dans votre filière actuelle ?

LE SUIVI DU DEVENIR DES DIPLÔMÉS Le devenir des diplômés des licences DEGSP promotion 2009 – Résultats En décembre 2011, l’Observatoire Interrégional de la Vie des Etudiants et de l’Insertion Professionnelle (OIVE – IP) de l’Université des Antilles et de la Guyane a réalisé une enquête d’insertion professionnelle auprès des titulaires d’une licence obtenue en 2009, dans le domaine du DEGSP (Droit Economie Gestion et Science Politique), Sur les 408 titulaires d’une licence sollicités, 10% ont répondu, ce qui constitue un taux de réponse très faible. Il conviendra d’être très prudent au niveau des interprétations. Toutefois, les résultats de l’enquête nous fournissent des indicateurs intéressants sur le devenir de nos étudiants. LES OBJECTIFS L’enquête sur le devenir des titulaires d’une licence professionnelle obtenue en 2009, nous donne des informations sur : • leur situation avant la licence, • leur insertion professionnelle. L’ENQUETE Les diplômés ont été interrogés par voie postale, téléphonique et électronique de décembre 2011 à mars 2012. Cette enquête a été réalisée avec le concours financier du Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire dans la cadre du Plan de Réussite en Licence (PRL) et du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (aide aux enquêtes d’insertion).

I. LA RÉPARTITION DE LA POPULATION Dans cette enquête seuls les diplômés de droit et d’économie ont participé. Concernant le domaine DEGSP cette enquête rassemble 43 diplômés des trois pôles Guadeloupe, Martinique, Guyane.

Tab.4 - La population répondante Homme Guadeloupe Guyane Martinique TOTAL

Femme

3 2 4 9

12 13 9 34

Total 15 15 13 43

• Les trois pôles rassemblent à peu près la même proportion de diplômés, respectivement 70% à égale partie pour la Guadeloupe (35%) et la Martinique (35%) et le reste (30%) pour la Guyane. • Les femmes ont majoritairement répondu à l’enquête puisqu’elles représentent 79,07 % des taux de réponses contre 20,93% chez les hommes.

II. LA BOURSE

Fig.4 - Bourse

LES REPONDANTS

Tab.4 - La population répondante

Pour choisir leur filière, 47% ont demandé conseil à un membre de leur famille, 31% à des étudiants déjà inscrits en université, 29% à des amis proches, 25% à leurs anciens professeurs et seulement 19% ont demandé conseil à un conseiller d’orientation psychologique.

Nombre d’enquêtes envoyées

Nombre d’enquêtes retournées

Taux de réponses net

408

43

10,53 %

Pour 48% d’entre eux les consultations d’internet entre autres le site de l’UAG (28%) ont été décisives dans leur choix de leur filière actuelle. Suivis de près par les différents salons et forums soit 36%. n bourse

Près de la moitié (46%) des étudiants ont hésité entre plusieurs filières avant de faire le choix de leur filière actuelle. Si bien que seuls 56% des répondants affirment que les études poursuivies à l’UAG actuellement restent leur choix de priorité.

lettre info4 oive-FEV.indd 8-9

n sans réponse n avant l’année de terminale n pendant l’année de terminale

n après l’obtention du baccalauréat n après une réponse négative n autre

n non boursier

n bourse sur autres critères

Plus de la moitié des diplômés ayant participé à l’enquête sont boursiers soit à 61% (respectivement 56% de boursiers et 5% sur d’autres critères).

28/02/13 11:14


Quels employeurs pour quels secteurs d’activités ? Au moment de l’enquête, 63% des diplômés ayant un emploi travaillent dans la fonction publique (enseignement et administration publique) et 21% dans des entreprises privées. Ils occupent des emplois en adéquation avec leur formation universitaire.

Tab.7 - EMPLOIS OCCUPES PAR LES TITULAIRES D’UNE LICENCE DEGSP

LE SUIVI DU DEVENIR DES DIPLOMES [suite]

INTITULE DU POSTE

SALAIRE NET MENSUEL en €

Adjoint administratif

2000

Martinique

Agent de mairie

800

Guadeloupe

Agent de recouvrement

NC

Guadeloupe

Assistante administrative

1664

Martinique

Assistant de communication

1250

Guyane

Assistante d’éducation

900

Guadeloupe

Attaché territorial

2000

Guyane

Brigadier police municipale

2170

Martinique

NC

Guadeloupe

Commercial (assurance)

1500

Guadeloupe

Conseiller pénitentiaire d’insertion

2000

Martinique

n ne rencherche pas d’emploi

Enseignant du second degré (contractuel)

1560

Guyane

n rencherche un emploi

Instructeur foncier

1600

Martinique

Juriste junior

1750

Martinique

Professeur des écoles

2400

Guyane

Secrétaire

1300

Guyane

Surveillant brigadier

2500

Guadeloupe

Technique juridique

2600

Guadeloupe

III. SITUATION PROFESSIONNELLE Plus de la moitié des diplômés de DEGSP ayant participé à l’enquête (56%) ont un emploi contre 19% de diplômés au chômage.

Fig.6 - Situation professionnelle globale

Fig.7 - Situation professionnelle par pôles n Guadeloupe

n Martinique

n Guyane

n en emploi

Rencherche un emploi

En emploi

Ne rencherche pas d’emploi

La tendance est la même sur les trois pôles.

Guadeloupe Guyane Martinique TOTAL

Parmi, les diplômés qui ont un emploi : • 37,5% ont un CDD • 33,33% sont fonctionnaires. • 12,5% sont en CDI.

Recherchent un emploi 3 4 4 11

Ne recherchent pas d’emploi 2 5 1 8

83% des étudiants se disent satisfaits ou moyennement satisfaits de leur la formation vis-à-vis de leur insertion professionnelle nous avons ces résultats :

Fig.9 - Satisfaction formation / insertion

n satisfait

LIEU

n moyennement insatisfait n insatisfait n non réponse

Plus de la moitié déclarent être satisfaits du poste occupé et les raisons sont multiples et variées : - Formation enrichissante et valorisante - Véritable professionnalisme développé durant la formation - Insertion rapide sur le marché de l’emploi - Emploi en adéquation avec la formation Nous noterons qu’environ 33% se disent moyennement satisfaits et insatisfaits de leur situation professionnelle, les raisons motivants cette remarque étant : - Décalage entre la formation et la réalité du travail - La théorie ne reflète pas la demande des entreprises - La formation suivie ne prépare pas au métier exercé.

ACTUALITES ENQUETE DEVENIR DES DIPLOMES 2010

Tab.6 - Taux d’insertion et taux de chômage Ont un emploi 10 6 8 24

Clerc de notaire

IV. LEURS OPINIONS SUR LA FORMATION

Taux d’insertion 66,66% 40% 61,54% 55,81%

Total 15 15 13 43

Fig.8 - Statut Non réponse Contrat de professionnalisation Vacatire CDI Fonctionnaire

Taux de chômage 20% 26,66% 30,77% 18,60%

• L’enquête porte sur les diplômés 2010 titulaires d’une licence professionnelle, d’un master ou d’un doctorat. Au total, ce sont près de 500 étudiants qui sont concernés à l’Université des Antilles et de la Guyane. Calendrier : - Décembre 2012 : lancement de l’enquête d’observation. - Janvier à avril 2013 : Relances (Papier, Téléphonique, Internet). ENQUETE DEVENIR DES DIPLOMES 2011 & 2012 • L’enquête porte sur les diplômés 2011 et 2012 titulaires d’un DUT, d’une licence ou d’un master. Au total, ce sont près de 3000 étudiants qui sont concernés à l’université des Antilles et de la Guyane. Calendrier : - Décembre 2012 : lancement de l’enquête d’observation. - Janvier à juin 2013 : Relances (Internet).

CDD

lettre info4 oive-FEV.indd 10-11

28/02/13 11:14


DOSIP

PARTENARIATS

La Direction de l’Orientation des Stages et de l’Insertion Professionnelle est structurée en trois services internes :

Dans l’accomplissement de ses missions fondamentales, l’OIVE-IP met en œuvre des collaborations avec :

 Le Service Universitaire d’Information et de l’Orientation (SUIO) qui a en charge la mission «INFORMER ET ORIENTER».

L e Bureau d’Aide à l’insertion Professionnelle (BAIP), qui a en charge la mission «ACCOMPAGNER LES ETUDIANTS VERS L’INSERTION PROFESSIONNELLE». L ’Observatoire Interrégional de la Vie Etudiante et de l’Insertion Professionnelle (OIVE-IP), qui a en charge toutes les enquêtes et études relatives à la mission «OBSERVER, EVALUER» les étudiants.

Les composantes et les services communs de l’Université,

L es services statistiques des rectorats de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Guyane,

L’INSEE interrégional, (Antilles-Guyane),

Le Réseau des Observatoires de l’Enseignement Supérieur (RESOSUP), Les Centres d’Animation, de Ressources et d’Information sur la Formation Observatoire Régional Emploi-Formation (CARIF - OREF). L’Observatoire remercie tous ses partenaires pour leur confiance et leur collaboration.

DOSIP

PUBLICATION

Direction de l orientation

des stages et de l insertion professionnelle

OIVE-IP Depuis novembre 1990, l’Université des Antilles et de Guyane s’est dotée d’un Observatoire afin d’assurer la construction et le suivi de la gestion des étudiants. L’OIVE-IP produit des informations statistiques et des analyses/interprétations de résultats statistiques en matière de: Vie  étudiante (conditions d’études, d’hébergement, de transport, ...),  arcours de formation à l’Université (échecs, réussites, mobilité P de formation/orientation, suivi de cohortes,…), Evaluation de l’enseignement et de son organisation, Devenir des étudiants (poursuite d’études, insertion professionnelle).

lettre info4 oive-FEV.indd 12

Directeur de la publication : Corine MENCE-CASTER, Présidente de l’Université des Antilles et de la Guyane Direction de la rédaction : Armelle LABALLE

NOUS CONTACTER Armelle LABALLE Responsable de la DOSIP / OIVE-IP DOSIP / OIVE-IP Campus universitaire de Fouillole 1er étage du bâtiment TP/SCUIO de la Faculté des Sciences Exactes et Naturelles BP 250 - 97157 Pointe-à-Pitre Cedex Tél. : 05 90 48 31 48 Fax : 05 90 48 31 43 Mail : armelle.laballe@univ-ag.fr / oive-ip@univ-ag.fr

OSIP/OIVE-IP – Février 2013. Photos non contractuelles. Crédits photos : Philippe VIRAPIN - Jean-Michel ANDRE - UAG.

Elle coordonne les trois services internes et assure la synergie de leurs actions.

28/02/13 11:14

INFO STATS ETUDIANTS/UAG  

Nous avons le plaisir de vous adresser le numéro de février d’ INFOS STAT'ETUDIANTS, la lettre d’information électronique de la Direction de...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you