Issuu on Google+

recto_OK_07.03.pdf

03.07.2006

14:06:19

Le chauffage et l’éclairage

C

M

Le chauffage, qui utilise 44% de toute l’énergie consommée par un ménage, est l’un des secteurs les plus gourmands en énergie. Le problème est que celle-ci provient encore en grande partie de combustibles fossiles (mazout, gaz, …), lesquels ont des impacts majeurs sur notre environnement : réchauffement climatique, pollution atmosphérique, pluies acides. Ces sources d’énergie n’étant pas renouvelables, la diminution des réserves dans le moyen à long terme augmentera leur valeur marchande, ce qui se répercutera directement sur notre porte-monnaie.

J

CM

MJ

N

v2 - 2006

CMJ

ILLUSTRATIONS : HERVE MATONDO-FUNDANI

CJ

Or, le bilan énergétique du chauffage peut être assez facilement amélioré grâce à de meilleures isolations des bâtiments, à des sources d’énergie renouvelable (géothermie, soleil, bois, …) ou encore à une utilisation efficace et économe des installations de chauffage existantes. L’éclairage est essentiel à notre bien-être. Devenu aujourd’hui indispensable dans notre vie quotidienne, nous avons tendance à oublier qu’il nécessite passablement d’énergie (20% de la consommation électrique d’un ménage). Or 40% de cette électricité est produite, en Suisse, par des centrales nucléaires, dont on ne sait que faire des déchets radioactifs. Malgré les efforts entrepris pour limiter la consommation des appareils électriques, la consommation d’électricité a augmenté de plus de 20% depuis

1990 en Suisse ! Pourtant, lorsqu’on sait que l’efficacité d’une ampoule incandescente est de 5% (95% perdus en chaleur) alors que celle d’une ampoule économe approche les 30%, ou qu’une lampe allumée dans une pièce inoccupée n’apporte aucun confort, il semble facile de diminuer notre consommation électrique. Pourquoi diminuer notre consommation ? Être sobre et efficace dans l’utilisation de l’énergie permet non seulement de réduire sa facture, mais aussi d’éviter que de nouvelles unités de production ne soient construites ! L’énergie la moins polluante restera toujours celle que l’on n’a pas utilisée. Chaque kWh économisé sur sa facture d’électricité est un plus pour son porte-monnaie et pour l’environnement. En prônant une consommation adéquate, tout en gardant un excellent confort, il est possible de diminuer nos besoins en énergie. Comment y participer ? Très simplement, avec un peu de bonne volonté et une conscience d’éco-citoyen, en changeant certaines de nos habitudes de consommation.

verso_OK_07.03.pdf

C

M

03.07.2006

14:13:25

Le chauffage Il représente la plus grande part de la consommation d’énergie dans l’habitat. Avec l’eau chaude, il constitue la moitié de notre consommation énergétique.

Ne masquez pas les radiateurs, car pour transmettre leur chaleur, ils doivent pouvoir rayonner et l’air doit pouvoir y circuler. Ainsi évitez les meubles et les rideaux devant les radiateurs.

16 à 18°C dans la chambre à coucher et 19 à 20°C dans le séjour sont suffisants. Savez-vous que chaque degré supplémentaire engendre une augmentation de 7% de la consommation d’énergie ?

N’hésitez pas à baisser le chauffage (de 3 à 4°C) la nuit, lorsque vous aérez ou lors d’une absence prolongée (plus de 2 heures).

Aérez en grand brièvement (max 5 min). Ceci est suffisant pour régénérer l’air.

J

CM

MJ

CJ

CMJ

N

Par temps froid, fermez les volets, les stores ou les doubles rideaux la nuit pour éviter d’importantes pertes de chaleur. Appareils économes : www.topten.ch Calculer sa consommation : www.energybox.ch Infos générales : www.info-energie.ch www.energie-environnement.ch www.unipoly.ch astuces@unipoly.ch UniPoly, CP15, 1015 Lausanne

Profitez au maximum de la chaleur du soleil, c’est gratuit et efficace. L’éclairage Il représente 20% de la consommation électrique d’un ménage. N’oubliez pas d’éteindre la lumière dans les pièces inoccupées. Utilisez au maximum la lumière du jour en vous installant près des fenêtres pour lire et travailler. Pour optimiser son emploi, disposez un miroir près de la fenêtre de manière à ce qu'il la réfléchisse jusqu'au fond de la pièce et privilégiez les teintes claires.

Adaptez la puissance de vos lampes à vos besoins. Regardez les étiquettes énergie qui se trouvent sur les emballages des ampoules et choisissez celles de classe A, les plus économes. La climatisation Mieux vaut l’éviter car elle peut augmenter votre facture d’électricité de 30%. Préférez l’installation de protection solaire (volets, pare-soleil) et profitez autant que possible de la fraîcheur des nuits et des vents. (Aérez en grand la nuit en faisant des courants.) Lorsque la température est élevée, accrochez un drap humide à votre fenêtre : ceci créera une évaporation rafraîchissante. Pour maximiser l’efficacité d’une climatisation, n’oubliez pas de fermer toutes les ouvertures et de bien nettoyer les filtres. Réglez-la 4 ou 5°C au-dessous de la température extérieure.

Quand vous changez d’ampoule, optez pour un modèle basse consommation (ampoules fluocompactes, tubes néon). Un peu plus cher à l’achat, elles consomment cependant 5 fois moins de courant et durent 6 à 8 fois plus longtemps qu’une ampoule classique. Une fois hors d’usage, ne les jetez pas. Ramenez-les au point de vente. papier 100% recyclé


Le chauffage et l'éclairage (astuces durables - Unipoly)