Page 1

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION SUR LA

FIÈVRE EBOLA


Planche n°1 Question : Que se passe-t-il sur cette image ? Réponse correcte: On voit un chasseur entrain de ramasser un singe trouvé mort en forêt. Messages :

-Les animaux peuvent mourir de beaucoup de maladies qui peuvent également tuer les humains.

-On ne doit plus jamais ramasser ou même toucher les animaux trou vés morts ou malades en forêt. Ceci peut déclencher la maladie EBOLA, si l’animal est mort de la fièvre à virus EBOLA.

-La loi du pays interdit la chasse aux gorilles, aux chimpanzés ou aux éléphants.


Planche n°2 Question : Voici le chasseur une fois rentré au village. Que fait-il ? Réponse correcte: Il dépèce l’animal trouvé mort en forêt pour partager cette viande avec les parents et les amis au village. Messages :

-Si l’animal rapporté au village était malade de fièvre à virus EBOLA, le chasseur risque aussi d’attraper la fièvre à virus EBOLA pendant le dépeçage.

-Les épidémies passées nous ont appris que tous ceux qui ont manipulé un animal mort de fièvre à virus EBOLA ont, eux aussi, eu la fièvre EBOLA. 90% d’entre eux aussi sont morts !

-Le chasseur ne doit pas partager le gibier même si celui-ci était un animal vivant et apparemment en bonne santé.

-La fièvre à virus EBOLA s’attrape en ayant un contact direct avec un homme malade ou un animal infecté par le virus EBOLA.

-Aussi avec le sang, les urines, les vomissures, les selles, le linge ou la sueur du malade.


Planche n°3 Question : Que se passe-t-il sur cette image ? Réponse correcte: On voit le chasseur qui avait ramassé le singe trouvé mort en forêt, entrain de vomir. Il y a même du sang dans ses vomissures. Messages :

-Quelques jours après avoir été au contact d’un animal qui était atteint par EBOLA, le chasseur présente des fièvres élevées, des maux de tête et de saignements.

-A partir du moment où une personne revient de la chasse et présente ces signes, il faut être très prudent. Il peut s’agir d’une fièvre EBOLA. Tous ceux qui vont être au contact du malade, de son linge, de ses vomissures ou de ses selles vont aussi tomber malade. EN CAS DE SUSPICION DE FIEVRE EBOLA, ALERTER LE CENTRE DE SANTE LE PLUS PROCHE.


Planche n°4 Question : Que voyez-vous sur cette image ? Réponse correcte : On voit un agent de santé qui empêche une femme, un parent ou un ami du malade de nettoyer ses vomissures. Messages : -On ne doit pas nettoyer la sueur, les vomissures, les selles, les crachats ou les urines d’un malade atteint par EBOLA avec ses mains nues. Il faut être protégé avec des gants et des vêtements qui couvrent tout le corps.

-Tout contact avec les vomissures, les selles, les crachats ou les urines d’un malade atteint par EBOLA peut transmettre la fièvre à virus EBOLA.

-Il faut désinfecter les vomissures, les selles, les crachats, le sang ou les urines d’un malade atteint par EBOLA avec de l’eau de javel.

-Même les habits et autres objets ayant été en contact avec le malade ne doivent pas être manipulés sans protection.


Planche n°5 Question : Que fait la femme sur cette image ? Quel danger court-elle ? Réponse correcte : La femme prend soin d’un malade. Messages :

-Elle prend soins du malade sans se protéger. Ce comportement nor mal dans nos famille chez nous est dangereux pour elle, si le malade est atteint par la fièvre à virus EBOLA.

-Si un parent tombe malade, avec de la fièvre et des saignements ou des vomissements avec du sang, vous devez soupçonner le malade d’être atteint de fièvre à virus EBOLA. Il faut donc faire très attention et avertir tout de suite les agents de santé.

-La famille ne doit pas soigner un malade atteint de fièvre EBOLA à la maison ! Il faut demander aux agents de santé de venir le chercher.

-Tous ceux qui ont touché un malade atteint de fièvre à virus EBOLA doivent le signaler aux autorités de la santé pour être suivi pendant 21 jours. Si la maladie est soignée tôt, le malade a plus de chance de survivre !

-Il ne faut pas toucher un malade atteint de fièvre à virus EBOLA sans protection.


Planche n°6 Question : Que voyez-vous sur cette image ? Réponse correcte : On voit un agent de santé bien protégé qui prend soin d’un malade avec des habits de protection. Messages :

-La fièvre à virus EBOLA se transmet par contact avec un malade qui est déjà atteint ou au contact d’un animal infecté.

-Si vous avez des raisons de penser que vous même ou un parent avez de la fièvre à virus EBOLA, il faut le signaler aux agents de santé et venir à l’hôpital.

-Des familles entières ont été tuées par la fièvre à virus EBOLA, parce que les parents voulaient cacher le malade et le soigner eux-mêmes, sans protection.

-Des agents de santé qui n’étaient pas protégés avant de soigner un malade atteint de fièvre à virus EBOLA sont aussi morts à cause de la fièvre à virus EBOLA.

-On doit toujours se protéger avant de soigner un malade suspect de fièvre à virus EBOLA.


Planche n°7 Question : Que se passe-t-il sur cette image ? Réponse correcte : Un homme mort d’ébola, sur une natte. un homme et une femme qui empêchent d’autres personnes de s’approcher du cadavre. Messages :

-Même après la mort d’une personne malade de fièvre à virus EBOLA, il faut rester très prudent et éviter tout contact avec le corps.

-Il faut empêcher les parents d’approcher le corps ou de toucher une personne morte à cause de la fièvre à virus EBOLA.

-Si on ne fait pas attention, la maladie va être transmise à d’autres personnes de la même famille ou à des amis du village, parents et connaissances qui viennent des villages voisins ou des grandes villes.

-La transmission par contact avec un malade va permettre à l’épidémie de fièvre à virus EBOLA de continuer à se propager dans le même village ou dans d’autres villages ou villes.


Planche n°8 Question :

Que se passe-t-il sur cette image ? Réponse correcte : On voit une scène de funérailles. Messages :

-Même après la mort d’une personne malade de fièvre à virus EBOLA, il faut rester très prudent et éviter de toucher le cercueil.

-Il faut empêcher les parents de pleurer près du corps ou de toucher le corps d’une personne morte à cause de la fièvre à virus EBOLA.

-Si on ne fait pas attention, la maladie va être transmise à d’autres personnes de la même famille ou à des amis du village, parents et connaissances qui viennent des villages voisins ou des grandes villes.

-La transmission par contact avec un malade va permettre à l’épidémie de fièvre à virus EBOLA de continuer dans le même village ou dans d’autres villages ou villes. Attention ! Ne pas organiser d’obsèques, laisser les agents de santé enterrer le cadavre.


Planche n°9 Question : Que voyez-vous sur cette image ? Réponse correcte : On voit des agents de santé qui empêchent les gens de se rapprocher de la tombe. Alors que d’autres agents de santés portant des habits de protection contre EBOLA mettent le cercueil dans le tombeau. Messages :

-On ne doit pas toucher tout objet qui à été au contact du défunt par la fièvre à virus EBOLA, y compris le cercueil.

-Il faut laisser les personnes qui sont protégées entièrement exécuter les phases de l’enterrement.

-Le tombeau sera désinfecté et assaini avec de la chaux pour tuer les microbes, y compris EBOLA.


Planche n°10 Question :

Que pensez-vous de cette image ? Réponse correcte : On voit des agents de santé qui nettoient et désinfectent une maison avec de l’eau de javel et brulent des objets. Messages :

-On ne doit pas prendre le risque. La fièvre à virus EBOLA se transmet aussi par un contact avec les objets ayant appartenu aux victimes de la fièvre à virus EBOLA. Le virus EBOLA peut être actif longtemps après le contact d’un objet avec le corps du malade ou du défunt.

-Il faut donc que les personnes qui ne sont pas protégées évitent de manipuler les objets qui ont été au contact d’une victime de la fièvre à virus EBOLA.

- Désinfecter aussi tous les lieux où a séjourné le malade.

-Les vêtements de la victime ou les draps de son lit doivent être désinfectés ou brulés.


Planche n°11 Question : Que voyez-vous sur cette image ? Réponse correcte : On voit les pays fricains qui ont des épidémies de la fièvre à virus EBOLA en 2014. Messages :

-On ne doit donc pas croire que ce virus n’existe qu’au Congo ou au Gabon. Plusieurs autres pays Africains ont eu des épidémies de fièvre à virus EBOLA, comme indiqués par les points rouges.

-Les recherches scientifiques ont montré que la fièvre à virus EBOLA peut apparaître dans tous les pays du bassin du fleuve Congo, jusqu’en Afrique de l’Ouest et dans tous les pays du monde.

- Dans le passé, le Congo fut le pays qui a été le plus touché par la fièvre à virus EBOLA. Mais, il ne s’agit pas de SORCELLERIE.

-Chasseurs, soyez conscients de ce grand danger, si vous trouvez un animal mort dans la forêt. En le ramassant, vous risquez de mourir.


Réservé à la formation des formateurs

Boîte à images - Prévention et riposte contre le virus Ebola  
Boîte à images - Prévention et riposte contre le virus Ebola  
Advertisement