Page 1

République du Congo

Charte de l’accouchement

F UTURES M A MA N S VOICI VOS DROITS


Editorial Cette Charte de l’accouchement a été élaborée grâce à la contribution de toutes et tous. Sages-femmes, mères, pères, ont donné leurs témoignages; chacun ayant évoqué un droit qui n’a pas été respecté ou pris en compte. Les droits rappelés dans ce livret sont inaliénables et nous concernent toutes et tous, de près ou de loin. Y prêter attention nous aiderait à mieux contribuer à l’amélioration de l’accouchement au Congo.


1

L'accompagnement de ma communauté, en toute sécurité, jusqu’à mon arrivée à la maternité.

AMBULANC

E

Faites-vous accompagner par une personne en qui vous avez confiance pour éviter de vous retrouver toute seule en vous rendant à l’hôpital le jour de votre accouchement.


2

Un centre de santé accessible, disposant d’un plateau technique adapté et de qualité ainsi que d'un personnel qualifié

La sage-femme est la garante du bon déroulement de votre accouchement. Faites-lui confiance, respectez-la et veillez à faciliter son travail, malgré les difficultés que vous et elle pouvez rencontrer. Faites passer le message aux parents qui vous accompagnent !


3

Toutes les informations concernant mon état, le déroulement de l'accouchement, l’état de mon enfant et le post-partum (y compris le planning familial). Pour moi et le futur papa !

Après l’accouchement, pour votre bonne santé et celle de votre enfant, n’oubliez pas de revenir à l’hôpital dans les 10 jours afin de bénéficier de la planification familiale, du dépistage de la fistule, de la vaccination et de conseils utiles. Mais en cas de problème, n'attendez pas ce délai !


4

Un accouchement dans le respect de ma dignité, sans jugement sur ma situation sociale, culturelle ou religieuse, et celle de ma famille

Futures mamans, vous avez toutes les mêmes droits sans distinction de race, d’origine ou de langue. Vous avez droit au respect de toutes et tous : autres patientes, familles, personnels évoluant dans la structure de santé.


5

Un accompagnement bienveillant de mon enfant, des soins adaptés en cas de naissance prématurée ou de complications à la naissance

Tous les bébés ont les mêmes droits. La consultation pré-natale (CPN) est une étape très importante pour prévenir les risques et complications à l'accouchement, pour vous et pour le bébé. Ne manquez aucun rendez-vous de suivi et respectez les indications de la sage-femme !


6

Un accompagnement pour allaiter mon enfant dès ses premiers instants

Le lait maternel, rien que le lait maternel, fournit toute la nourriture et l’eau dont votre bébé a besoin pendant ses 6 premiers mois. Commencer l’allaitement dès la naissance crée un lien affectif avec le bébé, l'aide à apprendre à se nourrir et le protège contre les maladies.


OCIN

OCYTOCINE

OCYT

E

TE SULFA DE E S IU M M AG N

SULFATE DE MG

7

L'accès à tous les médicaments essentiels et nécessaires à une prise en charge d'urgence, et la gratuité en cas de césarienne

Les produits utilisés pendant l’accouchement sont spécifiques à chaque femme en fonction de son cas. Vous avez le droit d’être prise en charge si nécessaire.


8

Un accès à l'eau propre et à l'électricité en continu, et des toilettes décentes respectant ma dignité et celle de la sage-femme

L’eau est le premier soin dont vous avez besoin avant, pendant et après votre accouchement. Un bon éclairage la nuit vous permettra d’éviter des risques divers. L’utilisation de toilettes décentes préservera votre dignité.


LA CHARTE DE L'ACCOUCHEMENT

République du Congo

POURQUOI CETTE CHARTE ? Au Congo, on compte 436 décès maternels pour 100.000 naissances1 et 21 décès néonataux pour 1.000 naissances1; environ 200 cas de fistule obstétricale sont attendus chaque année2 . Au vu de ce constat, une enquête qualitative a été menée dans 9 maternités, à Brazzaville et Pointe-Noire où sont enregistrés près de 50% des accouchements du pays, et à Bétou, localité en situation humanitaire. Les résultats ont montré la nécessité d’élaborer une charte de l’accouchement. Médecins, psychologues, sage-femmes, administrateurs, communicateurs, socio-démographes et juristes y ont participé. LES OBJECTIFS DE LA CHARTE Cette charte a été créée pour humaniser l’accouchement et intégrer des aspects de droits de l’ensemble des parties prenantes du processus de l’accouchement, quelles que soient leur situation socio-économique et leur origine. Spécifiquement, elle vise à : 1. Aider la sage-femme en consultation prénatale (CPN), bloc d’accouchement, suite de couche ou consultation préscolaire (CPS) à améliorer la qualité de l’accueil et l’accompagnement de la future maman et des accompagnants ;


2. Aider le responsable de santé à soigner les conditions de travail de la sage-femme dans tous leurs aspects ; 3. Aider la future maman à soigner sa collaboration avec la sage-femme pour son suivi et celui de son enfant ; 4. Sensibiliser la communauté à mieux accompagner la future maman de son domicile au centre de santé ; 5. Inciter le chef d’entreprise du secteur privé à investir financièrement dans les centres de santé. LES PARTENAIRES DE LA CHARTE Plusieurs partenaires se sont associés pour sa réalisation : • La Direction Générale de la Population (DGPOP) a assuré la direction du projet ; • L’Association Nationale des Sages-Femmes du Congo (ANASAFCO) en a été porteuse ; • L'Association Debout Femme Autochtone du Congo (ADFAC) a été actrice sur le terrain ; • Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) y a apporté son appui technique et financier. COMMENT VA-T-ELLE SE METTRE EN PLACE ? Cette charte est présentée sous différents supports : affiches, livret, dépliants, etc. Elle s’adapte à divers usages : sensibilisation, formation, pratique (CPN, accouchement, surveillance post-partum, soins du nouveau-né, planification familiale, etc.), communication institutionnelle (données sur sa mise en œuvre), etc. 1 Naissances vivantes (NV) - source MICS, 2014-2015 2 Rapport sur l’estimation des cas de fistule obstétricale, 2016


8

Un accès à l'eau propre et à l'électricité en continu, et des toilettes décentes respectant ma dignité et celle de la future maman

L’eau est le premier intrant dont vous avez besoin dans la pratique de votre métier. Un bon éclairage la nuit vous permettra de travailler avec précision et d’éviter des risques divers. L’utilisation de toilettes décentes préservera votre dignité.


7

Un soutien de mon employeur, pour la prise en charge de ma famille, si je suis affectée dans une localité éloignée

Vous pouvez bénéficier de mesures d'accompagnement lors de votre affectation/mutation loin de votre domicile habituel : salaire, hébergement, déplacements, congés. Renseignez-vous auprès de votre direction ou de l'Association nationale des sages-femmes du Congo.


6

L'accès à des formations me permettant de maintenir et développer mes compétences

L'accompagnement psychologique de la patiente est essentiel. Informer, éduquer, communiquer sont des techniques à apprendre ou réapprendre de différentes façons : supervision formative, formation continue, documentation, conférences, échanges, partages, etc.


5

Un espace réservé et équipé pour la prise en charge des nouveaux-nés présentant des difficultés à la naissance

Vous avez le droit de demander à avoir un espace et des équipements dédiés à la survie des nouveaux-nés. Ce n'est pas un luxe mais une exigence pour votre travail ! Veillez à toujours en rappeler la nécessité et l’intérêt à vos responsables et aux donateurs éventuels.


4

La reconnaissance et le respect de mon travail par tous : superviseurs, collaborateurs, futures mamans, papas, et familles

Si vous rencontrez des difficultés dans votre travail, que ce soit avec des supérieurs, collègues, patientes ou leurs familles, vous pouvez demander conseil à l'Association nationale des sages-femmes du Congo (ANASAFCO) au 04 496 53 72 / 05 582 04 86.


3

Tous les documents nécessaires à la surveillance du travail et de l’accouchement. Et des référents désignés me permettant d’obtenir un avis médical quand j’en ai besoin

FUTURE MAMAN

SAGEFEMME

Directives, protocoles, partographe, registre, dossier des parturientes sont des outils essentiels pour votre travail. Gardez-les à portée de vue, consultez-les le plus souvent possible et exercez-vous continuellement à leur usage en mettant à jour régulièrement vos connaissances.


2

Un environnement de travail sain et sécurisé, des collaborateurs qualifiés et en nombre suffisant, du matériel adapté et des médicaments

MATERNITÉ

Votre métier, c'est aussi veiller à la logistique et la gestion de votre service, organiser ou faire organiser la remise à niveau des collaborateurs. Parmi les priorités : maintenir les conditions d'asepsie, ne pas mettre ses gants stériles au contact de l'environnement avant l'accouchement.


1

Un système de référence performant garantissant la qualité de la prise en charge de la future maman

CHU HOPITAL DE BASE CENTRE DE SANTE

Avoir toujours en votre possession les contacts du centre de référence vous aidera pour une meilleure organisation en cas d'urgence, notamment pour une assistance par téléphone (gynécologue et sage-femme). Assurez-vous aussi d'avoir contact et disponibilité de votre superviseur.


Editorial Cette Charte de l’accouchement a été élaborée grâce à la contribution de toutes et tous. Sages-femmes, mères, pères, ont donné leurs témoignages; chacun ayant évoqué un droit qui n’a pas été respecté ou pris en compte. Les droits rappelés dans ce livret sont inaliénables et nous concernent toutes et tous, de près ou de loin. Y prêter attention nous aiderait à mieux contribuer à l’amélioration de l’accouchement au Congo.


République du Congo

Charte de l’accouchement

SAGES-F EMMES VOICI VOS DROITS

Charte de l'accouchement : Sages-Femmes et Futures Mamans  

Cette Charte de l’accouchement a été élaborée grâce à la contribution de toutes et tous. Sages-femmes, mères, pères, ont donné leurs témoign...

Charte de l'accouchement : Sages-Femmes et Futures Mamans  

Cette Charte de l’accouchement a été élaborée grâce à la contribution de toutes et tous. Sages-femmes, mères, pères, ont donné leurs témoign...

Advertisement