Page 1

Lettre d'information de l'UMP de la 9ème circonscription du Bas-Rhin numéro 6 - déc. 2010

La 9ème en Mouvement Bischwiller - Brumath - Haguenau Comité Départemental de l'UMP 67 21 novembre 2010

EDITO du Député

Union sacrée pour 2012 ! Au cours des derniers mois, de nouvelles étapes ont été franchies, des réformes emblématiques ont été votées : la

réforme des Retraites, le

gouvernement de François FILLON n'ayant pas plié face à la surenchère; et la réforme des Collectivités territoriales qui devra permettre de

André REICHARDT réélu Président de l'UMP 67

moderniser et rationaliser l'organisation des territoires de la République. D'autres chantiers sont en cours, l'élan réformateur lancé par Nicolas SARKOZY doit se poursuivre, avec un gouvernement remanié et combatif, dans lequel nous comptons enfin un représentant alsacien, en la personne de Philippe RICHERT, nouveau Ministre en charge des Collectivités Territoriales, qui aura l'occasion historique de mettre en application la création du Conseil d'Alsace Uni, issu du rapprochement des 2 Conseils Généraux 67 & 68 avec le Conseil Régional. Notre Mouvement a également connu une

HAGUENAU Salle de la Douane

importante réorganisation interne, avec le redécoupage des circonscriptions, suivi des élections internes pour le renouvellement de nos instances locales. Je tiens d'ailleurs à vous

En ce mois de décembre arrive l'inévitable moment des bilans. Cette année a été particulièrement riche en événements, dont l'un des plus marquants est sans doute la victoire aux élections régionales en Alsace. On pourrait appeler cela une révolution dans la continuité. En effet, c'est une révolution, puisque l'Alsace a gardé la majorité…..alsacienne et nationale. Mais c'est aussi une continuité, puisque l'équipe en place est en grande partie celle qu'avait dirigée Adrien ZELLER. Parmi les personnes à qui il faut dédier cette victoire, il y a naturellement l'ensemble des militants de l'UMP. Mais je tenais à rendre un particulier hommage à l'équipe de la 9° circonscription du BasRhin, menée par Frédéric HUSS, avec qui j'ai grand plaisir à travailler. Les débats furent nombreux, l'actualité nationale très riche, avec des réformes nécessaires et une opposition prompte à l'allumage ! L'autre événement de cette riche année 2010 est bien évidemment le 7e titre de champion du monde que Sébastien LOEB a offert à sa ville natale en octobre dernier. C'est sans doute le plus beau des cadeaux qu'il pouvait nous faire. Après ces efforts, le moment du réconfort est enfin venu. Je vous souhaite donc un très Joyeux Noël ainsi qu'une très b o n n e a n n é e 2 0 1 1 .

remercier pour m'avoir accordé votre soutien pour un second mandat en tant que Délégué de Circonscription, aux cotés des nouveaux

François LOOS

Conseillers Nationaux Claude SCHMITT et

Fabienne KELLER

Christophe HUTTEL, et d'un Comité de

Sénatrice du Bas-Rhin

Circonscription confirmé, renforcé, rassemblant toutes les sensibilités,

Député du Bas-Rhin, Vice-Président du Conseil Régional

pour poursuivre la

Contactez-nous :

préparation des batailles électorales de 2012.

UMP de la 9ème circonscription du Bas-Rhin

En cette fin d'année, permettez-moi également

Frédéric HUSS

de vous souhaiter de joyeuses fêtes de Noël et

Délégué de Circonscription

une bonne et heureuse année 2011.

19, rue St Wolfgang 67720 WEYERSHEIM

Frédéric HUSS Votre Délégué de Circonscription

Philippe RICHERT nouveau ministre des Collectivités Territoriales

Tel :06.60.27.28.35 - Fax : 03.88.36.11.45 E-Mail : frederic.huss@gmail.com


Dr Alexandre BARATTA

La Récidive des Délinquants sexuels Conférence-Débat du 29 novembre 2010

Praticien hospitalier Unité des Malades Difficiles de Sarreguemines

La récidive des délinquants sexuels est souvent présentée dans les médias comme un événement rare et exceptionnel. En 2010 par exemple, Martine Lebrun, Présidente de l'Association Nationale des Juges d'Application des Peines, parle d'un taux de récidive de 1.6 %. Ce chiffre est largement repris dans la Presse et dans l'opinion publique. Or, le Docteur Baratta nous fera la démonstration que ce taux ne correspond absolument pas à la réalité, et que la récidive est, en réalité, beaucoup plus répandue, et ce, pour différentes raisons. * Tout d'abord, il faut savoir que seuls les viols (relevant de la Cour d'Assises - 30 ans de prison) sont comptabilisés dans les chiffres de la récidive. Les délits sexuels (agression sexuelle, corruption de mineur, pédopornographie, qui relèvent des Tribunaux correctionnels et qui sont condamnables à 10 ans de prison maximum) ne le sont pas et échappent donc largement aux statistiques. Or ce sont des faits graves et d'une extrême violence. * Les délits sont effacés des casiers judiciaires tous les 10 ans. * Les dossiers ne sont pas informatisés, ce qui conduit à une perte potentielle d'information importante. * Les règles sur la récidive légale (articles 132-8 et 132-9 du code pénal) indiquent clairement qu'il n'y a pas de récidive au sens juridique du terme lorsqu'un crime de viol (passible de la Cour d'Assises) succède à un simple délit d'agression sexuelle passible d'une peine inférieure à 10 ans (relevant du Tribunal Correctionnel).

En France, d'après certains chiffres, 85% des viols commis n'aboutiraient pas à une condamnation. Certains sont requalifiés en délit, parfois les agresseurs ne sont pas retrouvés, enfin, les victimes ne portent pas systématiquement plainte. A noter également que des études internationales indiquent que la récidive des délinquants sexuels serait de 13.4 % à 5 ans et de 24 % à 10 ans. On est loin des 1.6%, sans précision de durée !

Il faut néanmoins souligner qu'elle réduit la libido, mais qu'elle ne modifie pas l'orientation sexuelle déviante. Et surtout, il faut retenir qu'à l'arrêt du traitement, les effets sont complètement réversibles. En France, les médecins sont globalement opposés à la castration chimique au nom d'une atteinte à la dignité humaine. De surcroît, ils ne sont pas formés à prendre en charge des délinquants sexuels.

De manière générale, certains facteurs conduisent à une augmentation de la récidive : la consommation d'alcool et de stupéfiants. Des études ont montré qu'en fonction du profil de l'agresseur, la récidive était plus ou moins probable, d'un point de vue statistique. Cela étant, quelle que soit la moyenne, le risque nul n'existe pas ! Par exemple, les pères incestueux ont un taux de récidive qui est plus faible que celui des pédophiles extra-familiaux. Cela n'empêche pas certains pères incestueux de récidiver sur leurs enfants ou, 30 ans plus tard, sur leurs petitsenfants.

Là encore, sans oublier que le risque zéro n'existe pas, il faut reconnaître que le traitement le plus efficace repose sur une combinaison : castration chimique avec traitement comportemental.

La question clé qui se pose devant ces faits est celle de l'efficacité des traitements. Le traitement des récidivistes sexuels est régi par la Loi du 19 juin 1998 qui introduit l'injonction de soins. La notion de médecin coordonateur est créée, il doit faire le lien entre le Juge d'application des peines et le thérapeute. Cette loi conduit à l'obligation de suivre une thérapie, mais pas à l'obligation de prendre un médicament. Or les études montrent que les psychothérapies non spécifiques (pratiquées en France) n'ont aucun impact sur la récidive. Les psychothérapies spécifiques pour leur part, provoquent une réduction significative de la récidive, mais elles ne sont pas pratiquées en France.

Pour conclure, le Dr Baratta présente les résultats d'une étude menée en Alsace et en Lorraine en 2010 qui montre que : * les traitements prescrits ne sont pas adaptés, * les traitements les plus efficaces ne sont pas prescrits en raison d'un manque de formation des professionnels * ces mesures servent uniquement à rassurer faussement les autorités judiciaires. De nouveaux progrès ont réalisés avec la Loi du 25 février 2008 qui introduit la rétention de sureté, mais ils sont insuffisants. En effet, cette mesure ne concerne que les détenus condamnés à 15 ans ou plus de rétention criminelle. Il faudrait faire baisser ce seuil à 10 ans. *** Anne SANDER, Secrétaire Départementale Adjointe chargée de la réflexion et des débats

Conférence-débat sur la délinquance

Quant à la castration chimique (deux traitements existent), elle réduit significativement la récidive.

Claude SCHMITT, nouveau Conseiller National de la 9ème Circonscription Cher(e)s ami(e)s Lors de l'Assemblée Générale élective du 28 octobre dernier, vous aviez été invités à élire vos représentants au sein des instances internes de notre Mouvement, et vous m'avez accordé votre confiance pour vous représenter au Conseil National. Permettez-moi d'exprimer toute ma gratitude à tous ceux qui m'ont soutenu et encouragé : militant(e)s, membres du Comité de Circonscription, ainsi que tous nos élu(e)s. .

Claude SCHMITT

Au cours des mois de septembre et octobre 2010, nos parlementaires ont adopté à l'Assemblée Nationale et au Sénat, non sans mal, la si controversée réforme sur les retraites, après bien des débats houleux. Débats où la gauche comme à son habitude, nous a démontré son incompétence et sa volonté de toujours faire obstacle à la politique du gouvernement.

Le Mémorial Charles De Gaulle Cette gauche qui a si souvent fait monté le ton dans l'hémicycle mais certainement pas élevé le niveau du débat parlementaire. Notre circonscription n'étant pas concernée par les prochaines élections cantonales du mois de mars 2011, nous avons le devoir de rester malgré tout très mobilisés, pour nous préparer aux batailles de 2012. Oui cher(e)s adhérent(e)s, dans quelques mois (mai-juin 2012) se présenteront à nous d'autres échéances, mais des échéance de taille : l'élection présidentielle, suivie des élections législatives.

La victoire de Nicolas SARKOZY et de sa majorité Présidentielle ne se gagnera que par notre mobilisation de tous les jours, celle de tous les militants, adhérents, et sympathisants. Je vous remercie d'avance pour votre engagement futur . Bien à vous, Claude SCHMITT, Votre Conseiller National


RDV à noter - Voyage à PARIS

Arnaud MARKERT, Délégué Départemental du PCD

Le comité de la 9ème circonscription vous propose un :

VOYAGE A PARIS les 14 et 15 AVRIL 2011

Programme prévisionnel : Visites de l' Hôtel de Matignon, de l'Historial Charles de Gaulle aux Invalides, du siège de l'UMP, dîner croisière sur la Seine, ... LE PRIX : 220 € par personne en chambre double Un courrier d'explication plus détaillé vous sera adressé prochainement.

Renseignements : Marcel WURTZ TEL. 03 88 51 11 92 / PO. 06 07 25 85 92 Mail : marcel.wurtz@orange.fr

Agenda : Collage d'affiches -

Réforme des retraites

Chers amis, Suite à la démission de Benoît Nicolardot, délégué départemental du Parti ChrétienDémocrate (PCD, mouvement associé à l'UMP, présidé par Christine BOUTIN), je vous informe que le bureau national du PCD vient de me nommer Délégué Départemental du PCD pour le Bas-Rhin. Je me tiens donc à votre service et ne manquerai pas de vous tenir informés des différentes actions menées par notre Fédération. D'ores et déjà, je vous signale la date du 10 janvier 2011. Ce soir-là à 20:15 au FEC (Foyer de l'étudiant Catholique - Place saint Etienne -Strasbourg), les jeunes du PCD organisent une soirée-débat sur la révision des lois de bioéthique. Des invitations plus formelles suivront. A noter également que le jeudi 10 février aura lieu au siège de l'UMP du Bas-Rhin une conférence intitulée : « L’Euthanasie : enjeux législatifs, sociétaux, éthiques et anthropologiques » avec le Professeur Jean-Gustave HENTZ -Courage & confiance, Arnaud MARKERT, Délégué Départemental du PCD _____________________ 4 Petite Rue de l'Eglise 67170 BRUMATH http://www.partichretiendemocrate.fr/ http://pcd67.wordpress.com/

Repas de Noël de la Circonscription

le mercredi 8 décembre 2010 à BRUMATH


Conseil National de l'UMP :Jean-François COPE aux commandes * Photos, Textes et Impression : UMP du Bas-Rhin * Responsable de la publication : Frédéric HUSS * Contact : 06.60.27.28.35 / frederic.huss@gmail.com

.

t

Le Conseil National de ce jour sert à lancer la campagne des présidentielles, il faut une levée en masse pour la défense des valeurs de notre pays. Pour cela il nous faut réaliser l'union sacrée c'est-à-dire le rassemblement de toutes les sensibilités et être respectueux des idées et des valeurs des fondateurs de l'UMP: tous ensemble = responsabilité collective. Il faut tout mettre en oeuvre pour faire gagner Nicolas Sarkozy, l'UMP doit être, dès à présent, en ordre de marche . Mise en place d'une nouvelle organisation, d'une nouvelle gouvernance, d'une nouvelle politique avec une réunion toutes les semaines du Bureau Politique de l'UMP. Le Conseil National doit être réellement le Parlement du parti et un lieu de débat sans aucun tabou. Chacun pourra et devra s'exprimer librement. Chacun son rôle, chacun sa mission. Création d'un lien étroit entre les parlementaires ( sénateurs et députés). Elaboration d'un grand projet pour la France : priorité de 2011 avec des débats avec les militants qui devront exprimer leurs inquiétudes, leurs questions, leurs problèmes…, avec les clubs, les experts avec la création d'un conseil des clubs. Il nous faut un projet pour l'avenir.

11 décembre 2010, Porte de Versailles

La réunion du Conseil National a débuté par l'élection des Vice Présidents du Conseil National . Ont été élus avec 93% des voix : Jean Pierre RAFFARIN, 1er Vice Président Brice HORTEFEUX, Vice Président Michèle ALLIOT-MARIE , Vice Présidente Pierre MEHAIGNERIE, Vice Président

Christophe HUTTEL Conseiller National

Ensuite 30 membres ont été élus au Bureau politique, avec 85% des voix : Brigitte BAREGES, Natacha BOUCHART, Philippe BRIAND, Dominique BUSSEREAU, Bernard DEFLESSELLES, Christian ESTROSI, Hubert FALCO, Marie Louise FORT, Jean Paul FOURNIER, Joëlle GARRIAUD-MAYLAM, Louis GISCARD D'ESTAING, Claude GOASGEN, Philippe GOUJON, Claude GREFF, Françoise GROSSETETE, Nicole GUEDJ, Michel HERBILLON, Jacqueline IRLES, Hervé MARITON, Albéric de MONTGOLFIER, Renaud MUSELIER, Françoise de PANAFIEU, Bérengère POLETTI, Didier ROBERT, André ROSSINOT, Valérie ROSSO-DEBORD, Michèle TABAROT, Catherine TROENDLE, Catherine VAUTRIN, Rama YADE Elections diverses dans les instances de l'UMP : Elections de la commission des statuts et du règlement intérieur - Elus avec 84% des voix: Chantal Brunel, Mickaêl Camilleri, Eric Cesari, Eric Ciotti, Geoffroy Didier, Joêlle Garraud-Maylam, Patrice Gélard, Louis Giscard d'Estaing, Claude Greff, Marie Louise Fort, Gérard Longuet, Nadine Morano, Pierre Morel-a-l'Huissier, Jérôme Peyrat, Alain Pouchelon, Stéphan Rossignol, Catherine Troendle, Michel Vienet. Commission de la gestion financière - Elus avec 82% des voix Pierre André, Camille Bedin, Patrice Gélard, Agnès Le Brun, Sébastien Leprêtre, Alain Poucheron, Boris Ravignon, Hamida Rezeg, Isabelle Vasseur. Election commission nationale des recours - Elus avec 86 % des voix : Fabienne Labrette-Menager, Sébas-tien Lecornu, Paul Midy, Monique Para, Yannick Paternotte, Josiane Philippon, Monique Robineau, Sté-phan Rossignol, Isabelle Vasseur. Liste des personnes morales associées à l'UMP (Partis et Mouvements associés) : Alliance diversité républicaine, Alliance Méditerranée Alpes, Club 89, Club des Européens, Démocrates populaires, Dialogue et initiative, Droite sociale, Femmes avenir, France 9, Gaylib, GénérationFrance.fr, Handi pop, Le Chêne, Les réformateurs, le MIL, Nation et progrès, Nouveau siècle, Nouvelle république, Parti chrétien démocrate, Parti Radical, Réforme et modernité, UNI

de la 9ème Circonscription

François FILLON, 1er Ministre

Interventions diverses : Christian JACOB : Président du groupe UMP à l'Assemblée Nationale :

LE CONSEIL NATIONAL : LE PARLEMENT DE L'UMP .

LES QUESTIONS DES MILITANTS Une trentaine de militants ont pu poser leur question sans tabou aucun : voici quelques brèves réponses faites : - L'UMP se compose de 5 sensibilités : les gaullistes, les centristes, les libéraux, les radicaux , et les nouveaux adhérents qui ne viennent d'aucune de ces formations. -Les ministres ou personnalités de l'UMP devront au cours de leurs déplacements aller davantage à la rencontre des militants. -La réforme de retraites a sauvé notre système par répartition et a pour action d'équilibrer les comptes en 2020. - Le rôle des sections professionnelles va progresser, Hervé NOVELLI va les prendre en charge. - Il faut intensifier les relations avec les UMP de l'étranger qui sont des observateurs et des relais économiques de notre pays. - La compétitivité des produits français à l'étranger ne peut revenir qu'en revenant aux 40 heures, cela permettrait d'économiser 24 milliards d'euros sur le budget . -Le Modem est sur une autre planète, dans l'opposition, il n'y aura aucun accord électoral avec eux. - Il faut prévoir davantage l'avenir de notre jeunesse, mieux accompagner les jeunes à entrer dans la vie active. -Il y aura des Conseils Nationaux décentralisés et la formation de commissions thématiques qui se réuniront régulièrement comme à l'Assemblée Nationale. - Sécurité : elle passe par une impartialité des tribunaux (Bobigny en est un exemple de trop grand laxisme). -La natalité française ne vient pas uniquement de l'immigration. Il y a besoin d'une politique européenne de l'immigration. - Les cantonales : un orateur national peut venir sur demande, aider les candidats. 8 millions d'euros sont alloués aux fédérations pour ces élections. - Les militants souhaitent que les encaissements et surtout la distribution des vignettes de cotisation soient plus rapides. La question va être mise à l'étude.

Jean-François COPE, Secrétaire Général de l'UMP

Il faut un rapprochement entre les parlementaires et le parti et un travail en commun avec les militants, les cadres du parti. La diversité des idées est la richesse de notre parti. Il faut réaliser une convergence avec l'Allemagne sur la fiscalité pour retrouver notre compétitivité. La réforme sur la dépendance est un sujet à aborder avec courage, c'est une réforme aussi importante que celle des retraites. La jeunesse n'a que doutes et inquiétudes ( le PS veut opposer jeunes contre vieux et pratique l'assistanat), nous devons être responsables et les traiter en adultes Il faut donner aux jeunes les moyens d'arriver à un emploi, il faut miser sur l'alternance et l'apprentissage. Il faut la mobilisation de tous pour éviter la stagnation du pays. Gérard LARCHER : Président du Sénat Il faut retrouver un équilibre budgétaire. Les français sont inquiets pourtant, notre bilan montre notre dynamisme, nous avons sauvé le système par répartition, par la réforme des collectivités territoriales nous allons à la reconquête du territoire, avec la réforme sur la dépendance, nous nous projetons dans l'avenir. Bernard ACCOYER : Président de l'Assemblée Nationale Le Président de la République et les députés ont été élus pour un mandat pour l'action. Notre préoccupation quotidienne doit être l'emploi, la sécurité. Les réformes servent à moderniser la France et à restaurer la compétitivité. La France préside le G20 pour favoriser le progrès social. C'est aussi montrer le rayonnement de notre pays dans le mond Intervention de Jean François COPE, Secrétaire Général de l'UMP Les grandes leçons à tirer des dernières élections nous demandent de revenir aux fondamentaux, revenir aux valeurs : respect, écoute, dialogue, fermeté mais aussi et surtout dire la vérité et nous remettre en cause. Nous vivons un changement d'époque : il y 80 ans, le français vivait dans la souffrance et la douleur, montrons que maintenant nous avons la chance exceptionnelle de vivre en France ou nous bénéficions d'un souffle positif. Il faut faire preuve de courage pour les prochaines réformes : réforme sur la dépendance, réforme de la fiscalité, l'insécurité, la mise en place des jury populaires, la suppression des 35 heures, faire le rassemblement sur l'identité nationale. Il faudra s'ouvrir sur le monde: il y en a assez des relations francofrançaises, le monde bouge très vite et il faut suivre le train mondial. Notre avenir économique dépend en grande partie des relations avec les autres pays. Il faut que chacun soit prêt à participer à l'élection de 2012 !

Compte-rendu de Christophe HUTTEL, Conseiller National de la 9ème Circonscription

La 9ème en Mouvement Bischwiller - Brumath - Haguenau

Profile for Frederic HUSS

La 9ème en Mouvement, N°6  

Bulletin d'information de l'UMP de la 9ème circonscription du Bas-Rhin N°6, décembre 2010

La 9ème en Mouvement, N°6  

Bulletin d'information de l'UMP de la 9ème circonscription du Bas-Rhin N°6, décembre 2010