Page 1

40_47 Champsaur_MM387 21/01/13 17:22 Page40

Écrins

Neige et glace, entre ombre et lumière des Écrins

40 - Montagnes Magazine


40_47 Champsaur_MM387 21/01/13 17:22 Page41

Bien que l’appellation commune de « Champsaur et Valgaudemar » lie les deux vallées haut-alpines en une seule et même entité, l’épreuve de la géographie distingue incontestablement deux mondes aux ambiances différentes. À la beauté froide et sauvage de la profonde entaille du Valgaudemar, certains préféreront le cadre plus ouvert des sommets ensoleillés du Champsaur. Quoi qu’il en soit, ces deux vallées complémentaires offrent une diversité d’activités de neige et de glace, accessibles rapidement depuis Saint-Bonnet-en-Champsaur. TEXTE ET PHOTOS : ULYSSE LEFEBVRE.

Depuis l'épaule du Barle, la pyramide presque parfaite du Mourre-Froid apparaît. Du Champsaur, ce sommet massif s'atteint depuis Prapic, ultime village en bout de vallée.


40_47 Champsaur_MM387 21/01/13 17:22 Page42

Écrins

D

epuis le col Bayard, la célèbre route Napoléon qui relie l’horizon méditerranéen aux montagnes du Dauphiné plonge dans le typique bocage champsaurin. Autour de Saint-Bonnet-en-Champsaur, porte d’entrée du large delta de la vallée éponyme, une mosaïque de prés blancs défile sous la faible lumière d’un matin d’hiver, tandis que Julien Dusserre roule vers la vallée voisine du Valgaudemar. Dans la nuit, le vent a plaqué la neige sur les parois les plus verticales du secteur. La discussion s’oriente naturellement vers la Patagonie, où les placages font partie de l’imaginaire collectif, à juste titre. Âgé de vingt-huit ans à peine, le jeune guide d’Ancelle raconte avec autant d’enthousiasme que de simplicité ses ascensions de voies patagonnes que de vieux alpinistes rêveraient d’inscrire à leur liste de courses: Franco-argentine au Fitz Roy, voie Ferrari en face ouest du Cerro Torre. Son récit est à l’image des montagnes du Valgaudemar : majeur mais discret. Page de droite: le hameau de Laye en Champsaur, et le Garabrut (2917m) en arrière-plan (haut). En bas : descente panoramique du couloir de Draye longue, à la pointe nord du pic Pétarel. À gauche : Orcières au soleil et Sirac à l'ombre, dans la descente de l'épaule du Barle. Ci-dessous : la lumière matinale embrase les tours qui bordent le couloir de Draye longue, à la pointe nord du pic Pétarel.

42 - Montagnes Magazine

Passé le pont sur la Séveraisse, torrent qui draine la vallée depuis sa source sur les pentes nord du Sirac (3441 m), le paysage bucolique disparaît soudain pour laisser place à un décor alpin. Si Saint-Bonnet est une porte d’entrée du Champsaur, Saint-Firmin est le verrou du profond Valgaudemar. Jamais éloignés de plus de 500 mètres l’un de l’autre, les hauts et abrupts versants dévoilent un programme à l’austérité attirante. Sur 25 kilomètres de long, seuls

900 habitants se partagent ce bout d’Écrins. Le temps de l’exploitation du plomb est bien loin et, en hiver, une visite dans ce val silencieux ressemblerait presque à une retraite. Mais le son discret des cimes est bien présent. Dans « la plus himalayenne des vallées alpines », selon Lionel Terray ou encore « Himalaya des Alpes », selon Rébuffat (les grands esprits de l’alpinisme se rencontrent), des noms résonnent: Olan (3564 m), cime du Vallon (3406 m),


40_47 Champsaur_MM387 21/01/13 17:22 Page43

Rouies (3 589 m), Bans (3 669 m), Sirac (3 441 m), autant de montagnes qui ne se laissent approcher qu’au prix de longues bambées. Le skieur de randonnée échappera difficilement à une nuit en refuge pour atteindre l’un de ces sommets. Seule l’entrée de la vallée, en rive gauche de la Séveraisse, offre quelques randonnées à la journée, sans en perdre un pouce d’ampleur et de solitude. Juste au-dessus de la Chapelle-en-Valgaudemar, au calme

hivernal presque inquiétant, le hameau perché des Portes ouvre sur le vallon de Navette. Bon nombre d’itinéraires à skis débutent ici, notamment le surprenant couloir de Draye-longue, coup de sabre qui déroule d’un trait ses 1300 mètres de dénivelé depuis la pointe nord de Pétarel (2588 m). Magnétique le Valgau ? Pas tant que ça à en croire Julien Dusserre : « Ici, on a le beau temps, mais pas les clients! » À peine exagérée,

la formule résume la maigre popularité de la vallée auprès des clients du guide : « Sur une saison de guide en hiver, je passe à peine deux ou trois jours dans le Valgaudemar; pour faire une goulotte et plus facilement pour du ski de printemps, lorsque la route du chalet du Gioberney rouvre et permet de partir en face sud des Rouies, une classique du secteur. »

Un palais des glaces Même type de constat du côté de la fréquentation hôtelière « L’absence de stations de ski alpin induit des réservations de courte durée, voire à la nuit. La clientèle est surtout à la recherche de tranquillité dans un cadre sauvage », précise Adèle Lehoux, de la Maison du tourisme du Champsaur et Valgaudemar. Même sous le soleil hivernal des Hautes-Alpes, le Valgaudemar reste une glacière, et c’est aussi bien pour la tranquillité que pour la qualité des cascades de glace. Les glaciairistes trouveront ainsi glaçons à leur piochons, notamment au fond de la vallée où la cascade du Bourg (200 m, III, 6), souvent en conditions, donnera un beau fil de glace à retordre aux plus aguerris. Pour se chauffer, il peut être bon de goûter au Vertige de l’amour (250 m, III, 4), une belle cascade plus abordable et à l’ambiance très « goulotte », près du village de l’Ubac, en rive gauche de la Séveraisse. Orientée au sud, la cascade du Torrent de la meule (300 m, III, 3), à l’adret face au village de La Chaup, est plus abordable mais parfois aquatique.

Montagnes Magazine -

43


40_47 Champsaur_MM387 21/01/13 17:22 Page44

Écrins

44 - Montagnes Magazine


40_47 Champsaur_MM387 21/01/13 17:22 Page45

Julien Dusserre, guide au bureau du Champsaur et Valgaudemar, dans la cascade du Bourg (200 m, III, 6) qui, dĂŠjĂ verticale, se raidit encore.


40_47 Champsaur_MM387 21/01/13 17:22 Page46

Écrins

Olan Cime du Vallon

46 - Montagnes Magazine


40_47 Champsaur_MM387 21/01/13 17:22 Page47

Dans le vallon d’Archinard, tout au bout du Champsaur, le soleil brille sans entraves sur la pyramide cotonneuse de la Grande Autane (2 782 m). En montant à skis vers l’épaule du Barle (2 659 m), c’est le rendezvous des vedettes. Figures de l’alpinisme local, les guides Rémy Karle et Rolland Marie montent tous deux avec la même facilité, mais dans deux styles opposés. Tandis que le premier ne sacrifie rien aux plaisirs de la glisse avec des chaussures typées freeride et des skis larges, « si je skie, c’est pour le plaisir de la descente », le second est équipé de chaussures et de skis tellement légers qu’on les pèserait sur une balance de cuisine. Rolland Marie fut l’un des plus actifs promoteurs de l’escalade à Ceüse. Dans les pentes nord du Barle, à plus de soixante-dix ans, Rolland monte, redescend puis remonte encore auprès des uns et des autres, tout en discutant, comme si le rythme

Page de gauche : montée au Tourond, aux abords de la pointe nord de la Vénasque (2 637 m). Ci-dessous : du sommet de la pointe nord de Pétarel, les grands noms du Valgaudemar se dévoilent.

de notre caravane ne pouvait satisfaire son énergie. As du rocher également, Rémy Karle est, entre autres, l’un des plus fins connaisseurs de l’Olan. Oiseaux de passage (TD, 6a+), en face sud, est l’une de ses réalisations les plus populaires et certainement la voie la plus fréquentée sur ce sommet, avec sa voie normale. Pur hasard ou simple convergence du flair des fins limiers en ces jours de neige incertaine, Jean-Claude Armand, gardien emblématique du refuge de l’Olan pendant près de vingt-quatre ans (aujourd’hui gardien du refuge des Souffles) et grand compagnon de cordée de Rémy Karle, est également de la partie et profite lui aussi des bonnes conditions du vallon d’Archinard.

Sous le soleil exactement En face, à l’adret, ce sont les vitres des immeubles locatifs de la station d’OrcièresMerlette qui scintillent. Le soleil et la neige attirent, et les Champsaurins ont eu tôt fait de le comprendre. Dès 1952, le premier téléski de la vallée est construit à Orcières. L’orsiera, tanière à ours en occitan, deviendra une station à proprement parler dans les années 1980, repaire cette fois de visiteurs d’un autre type. Elle restera la plus importante des cinq autres stations de la vallée, aux domaines plus modestes. Refuge pour quelques-uns des derniers ours

on

des Alpes, havre pour des pionniers de l’or blanc, le Champsaur, et plus particulièrement le vallon de Champoléon, fut le lieu de rassemblements d’autres personnages en quête de discrétion. Sur les berges du Drac blanc, ce sont les rouges communistes qui ont trouvé refuge et initièrent la résistance dans cette région durant la Seconde Guerre mondiale. Entre deux tourtons, spécialité locale à se taper les skis par terre, Huguette, propriétaire du gîte des Écrins aux Borels, se souvient de son voyage en URSS dans les années 1980 et de la désillusion qui s’en suivit. Un verre de communard, cocktail local à base de vin rouge et de crème de cassis est l’un des derniers souvenirs de cette époque. Dans ce faux trait d’union plein nord, le Sirac barre l’accès au Valgaudemar et impose sa dîme au skieur : deux jours au plus court pour rallier le haut Valgaudemar via le col de Vallonpierre (2 607 m), quatre pour en faire le grand tour via le refuge des Bans (2 083 m) et de Vallonpierre (2 271 m). Mais comme on est ici dans un entre-deux, tout est possible, et une paisible randonnée en raquette au cœur de Champoléon permettra également de s’imprégner de l’esprit sauvage de ce bout du monde. Il est d’ailleurs un choix des plus judicieux pour installer son camp de base et parcourir toutes les coutures de ce double canevas contrasté. i

i

Bans Rouies

Montagnes Magazine -

47


48_51 PratChampsaur_MM387 25/01/13 09:43 Page48

Écrins itinéraires

Camp de base en Champsaur et Valgaudemar Avec une large vallée propice aux activités de montagne en famille et une autre plus alpine, aux versants hauts et abrupts qui attirent les montagnards aguerris, les vallées du Champsaur et du Valgaudemar constituent les indissociables adret et ubac d'une même pointe sud du parc national des Écrins. Du ski de piste en station au ski de randonnée en couloir, de la raquette à neige au soleil à la cascade de glace, toutes les pratiques à tous les niveaux sont possibles avec, en ligne de mire, quelques-uns des sommets les plus emblématiques des Écrins.

SKI ALPIN

SKI DE FOND

Orcières 1 850

Chaillol 1 600

Saint-Léger-les-Mélèzes

Tél. 04 92 55 89 89 ; www.orcieres.com Altitude : 1 850/2 725 m. Pistes : 10 vertes, 14 bleues, 17 rouges, 6 noires. Forfait journée adulte : 30,30 € (3 h : 24,50 €).

Tél. 04 92 50 48 19 ; www.champsaur3gliss.com Altitude : 1 450/2 000 m. Pistes : 4 vertes, 5 bleues, 5 rouges. Forfait journée adulte : 17,90 € (matinée : 12,90 €).

Tél. 04 92 54 18 32 ; www.champsaur3gliss.com Altitude : 1 250/2 000 m. Pistes : 8 vertes, 4 bleues, 4 rouges, 1 noire. Forfait journée adulte : 17,90 € (matinée : 12,90 €).

Domaine du Valgaudemar

Serre-Eyraud

Laye

Ancelle

Tél. 04 92 55 92 06 ; www.serre-eyraud.com Altitude : 1 500/2 100 m. Pistes : 2 vertes, 2 bleues, 3 rouges, 1 noire. Forfait journée adulte : 13,30 € (demi-journée : 10,60 €).

Tél. 04 92 24 95 88 ; www.champsaur3gliss.com Altitude : 1 350/1 950 m. Pistes : 3 vertes, 2 bleues, 3 rouges, 1 noire. Forfait journée adulte : 15,30 € (demi-journée : 12,50 €).

Tél. 04 92 50 89 51 ; www.ancelle.fr Altitude : 1 350/1 710 m. Pistes : 6 vertes, 5 bleues, 2 rouges, 1 noire. Forfait journée adulte : 17,70 € (demi-journée : 15,20 €).

Tél. 04 92 55 23 20. Une grande boucle de 28 km damée et tracée entre La Chapelle-en-Valgaudemar et Villar-Loubière. Elle se découpe en quatre boucles de 1,5 km pour la plus facile à 20 km pour la plus longue. Séance adulte : 6 €. Enfants -13 ans : 3 €.

Domaine du Haut-Champsaur Ce domaine de ski de fond est constitué de pistes damées (payantes) et d’itinéraires au

ÉCRINS Grenoble

Les Rouies 3 589 m

Olan 3 564 m Cime du Vallon 3 406 m

Les Bans 3 669 m

La Chapelle-enValgaudemar Sirac 3 441 m

Pic Pétarel 2 620 m

Saint-Firmin

Vieux Chaillol 3 163 m Vallée de Champoléon Orcières-Merlette

Saint-Bonneten-Champsaur

Serre-Eyraud

Chaillol 1600

Grande Autane 2 782 m

Laye

Saint-Léger-

❆ les-Mélèzes

Le Barle 2 733 m

Google™ Earth

Ancelle N

Gap

0 km

48 - Montagnes Magazine

Piolit 2 464 m

env. 8 km

Mourre Froid 2 993 m


48_51 PratChampsaur_MM387 25/01/13 09:43 Page49

damage non garanti (en libre accès), répartis entre SaintLéger-les-Mélèzes et Orcières, pour un total de 44 km. Séance adulte : 7 €. Enfants 10-16 ans : 3 €. Pistes damées : • Chauffarel/Base de loisirs d’Orcières : 5 pistes pour un total de 15 km (une piste de 2 km nocturne). • Les Garnauds/Champoléon : 3 pistes pour un total de 13 km. Itinéraires au damage non garanti : • Orcières 1 850 : plateau de Rocherousse, 3 km. Accessible par le télésiège de La Bergerie ou le télémix de Rocherousse. • Champoléon/Les Borels : la Grande Casse, 6 km. • Saint-Léger-les-Mélèzes : les 3 Serres, 7 km.

Domaine d’Ancelle Tél. 04 92 50 89 51. Quatre boucles, de la verte à la noire pour près de 35 km de pistes damées. Séance adulte : 6 €. Enfants 10-16 ans : 3 €. Un itinéraire nordique en libre accès, au damage non assuré est également proposé.

RAQUETTE

Haut-Champsaur Dix-huit itinéraires balisés au départ de : • Orcières 1 850 (3 x 2 km, 6,5 km, 7 km et 7,8 km), • Base de loisirs d’Orcières (3 x 2 km), • Saint-Léger-les-Mélèzes (1 km, 3,2 km, 2 x 5 km et 7 km), • Pont du Fossé (4 km), • Champoléon/Les Borrels : 2 km, 4 km et 6 km.

Ancelle Deux itinéraires de 5,5 km et 7 km.

Itinéraires non balisés Beaucoup d’itinéraires fréquentés par les skieurs de randonnée sont accessibles en raquette et permettent de parcourir la montagne dans un cadre plus sauvage. Il faut cependant une plus grande expérience de la montagne et des conditions de neige. Les dénivelés sont souvent plus importants. Pas étonnant que ces itinéraires soient plus évidents en Champsaur, où les versants sont moins abrupts qu’en Valgaudemar. Depuis le hameau des Richards, le sommet du Palastre (2 278 m, D+ 700 m sur 6 km) ou le Soleil Bœuf voisin (2 570 m, D+ 1 000 m sur 8 km) sont deux

randonnées idéales pour se lancer en montagne. Pour les plus avertis, le Piolit (2 464 m, D+ 1 100 m sur 13 km) depuis Ancelle est un objectif plus sérieux et bien plus long (compter 9 à 10 h).

SKI DE RANDONNÉE Pic Pétarel, pointe nord par le couloir de Draye longue, 2 588 m

Si skier en Valgaudemar implique quasiment toujours de longues bambées et des nuits en refuge, le bas de la vallée, en rive gauche de la Séveraisse, offre quelques randonnées à la journée, toujours dans une ambiance sauvage et parfois austère. Le vallon de Navette, connu des canyonistes pour ses fameuses Oules du Diable, est l’un de ces petits vallons cachés où l’on découvre quelques perles, tel que ce couloir de Draye longue, taillé dans la masse sur plus de 1 300 mètres de dénivelé continu, à 45° au maximum. D+ : 1 330 m. Orientation : est. Difficulté : 4.3 (200 m à 45°, le reste entre 35° et 40°). Accès : entrer en Valgaudemar jusqu’à La Chapelle-enVagaudemar. Dans le centre

du village, prendre une petite route à droite qui mène au hameau des Portes. Itinéraire: des Portes, poursuivre dans le vallon en restant rive gauche du torrent de Navette par un sentier marqué. Rejoindre le bas du couloir caractéristique. De là, deux options selon les préférences et les conditions. Classiquement, on poursuit jusqu’au torrent de Charanlie, dans le vallon de l’Écherasson, que l’on remonte jusqu’à 1900 m environ, avant de prendre plein nord en traversée, jusqu’à rejoindre la partie supérieure du couloir de Draye longue pour le remonter jusqu’au sommet. L’autre option consiste à emprunter le couloir depuis sa partie inférieure, sans le contourner. Cette option est intéressante lorsque les conditions de neige sont incertaines sur les pentes sud du vallon de l’Écherasson et que l’on préfère être sûr des conditions du couloir. Le bas de ce dernier est souvent ravagé par des purges de contre-pentes. Il est facile d’en éviter les deux cents premiers mètres en rive gauche du couloir, avant de s’y engouffrer jusqu’au sommet, en conversions ou skis sur le dos.

Des dépliants intitulés Promenades hivernales concernant chaque site sont disponibles dans les offices de tourisme pour 1 €. Ils décrivent les itinéraires avec cartes et informations.

Itinéraires balisés Valgaudemar

Droit et sans accrocs, le couloir de Draye longue déroule ses 1 300 mètres depuis la pointe nord de Pétarel, sur une pente à 45° au maximum.

© VOLODIA SHAHSHAHANI

Neuf itinéraires balisés au départ de : • Saint-Firmin (5 km), • Aspres-les-Corps (5 km), • Saint-Jacques (2,5 km, 4 km, 5 km et 6,5 km), • Chauffayer (1,5 km), • La Chapelle-en-Valgaudemar (2 km et 2,5 km).

Montagnes Magazine -

49


48_51 PratChampsaur_MM387 25/01/13 09:44 Page50

Écrins itinéraires La Grande Autane (2 782 m) domine le vallon d'Archinard. En bas : accueil chaleureux à la chambre d'hôte de l'Abondance.

Autres itinéraires : le pic de Pian (2 826 m) par sa face est (5.1, D+ 1 550 m) est un objectif difficile et très exposé. Sa crête, par le Jas du Seigneur (3.3, D+ 1 300 m) est plus abordable. Les cols de Colle blanche (2 790 m) en versant nord (4.1, D+ 1 500 m) et de Crupillouse (2 940 m) par le glacier éponyme (3.3, D+ 1 650 m) sont deux courses plus fréquentées, toutes proportions gardées.

infos pratiques Accès

Hébergement

pRoute : les vallées du

Liste des hébergements (hôtels, chambres d’hôtes, gîtes, etc.) et réservation en ligne sur www.champsaurvalgaudemar.com ou au 04 92 49 08 80.

Valgaudemar (au nord) et du Champsaur (au sud) s’atteignent depuis la N 85, sur l’axe Grenoble/Gap. Saint-Firmin et Saint-Bonnet constituent les deux portes d’entrée des deux vallées respectives. pTrain : gare de Gap puis liaison en taxi ou car. pCar : depuis Grenoble, liaisons assurées par la SCAL jusqu’à Grenoble, avec arrêts à SaintBonnet-en-Champsaur, Le Noyer et Chauffayer. Horaires sur www.scal-amv-voyages.com Depuis Gap, liaisons régulières entre la gare SNCF et les villages du Valgaudemar et du Champsaur. Lignes et horaires sur www.05voyageurs.com Sur place, navettes intervillages entre Saint-Bonnet, Chaillol, Saint-Léger-les-Mélèzes, Champoléon et Orcières. Infos et horaires au 04 92 55 89 70.

Contacts utiles pMaison du tourisme Champsaur et Valgaudemar : 04 92 49 09 35, www.champsaurvalgaudemar.com pOffice de tourisme d’Orcières : 04 92 55 89 89, www.orcieres.com pParc national des Écrins : ecrins-parcnational.fr pBulletin neige et avalanches : 08 92 68 10 20, www.meteofrance.fr pSecours : 112.

50 - Montagnes Magazine

Refuges Toutes les randonnées du Champsaur se font à la journée, les refuges y sont d’ailleurs rares. Seuls les départs de randos depuis la vallée de Champoléon, entre Valgaudemar et Champsaur, peuvent donner lieu à une nuit en refuge, ce qui sera très souvent le cas dans le Valgaudemar où, excepté dans le bas de la vallée, la plupart des randonnées se font en plusieurs jours, distances et dénivelés importants obligent. pRefuge du Pré de la Chaumette ou de Champoléon (1 810 m), 04 92 55 95 34 ou CAF de Gap au 04 92 51 55 14. Non gardé en hiver, 16 places. Au fond de la vallée de Champoléon, à 1 h 30 du parking des Aberts, ce refuge est utile pour le grand tour du Sirac, le col des Bouchiersou encore le col du Loup-de-Champoléon. pRefuge de Vallonpierre (2271m), www.vallonpierre.fr. Non gardé en hiver, 20 places. Au pied de la face ouest du Sirac, ce refuge est situé sur les itinéraires du grand tour du Sirac, du Cros de Sirac, de l’aiguille de Morges, et du Montagnon. pRefuge de Chabournéou (1 998 m), www.chabourneou.fr. Non gardé en hiver, 16 places.

Vieux Chaillol, 3 163 m L’imposante face sud du Vieux Chaillol, point culminant du Champsaur, offre une randonnée au dénivelé conséquent mais très abordable techniquement, entre la profonde vallée du Valgaudemar et le bocage ensoleillé du Champsaur. Son altitude et le risque d’avalanche réduit en font une course très fréquentée, jusque tard en saison. D+ : 1 560 m. Orientation : sud. Difficulté : 2.2 (passages à 35° max). Accès : de Saint-Bonnet-enChampsaur, rejoindre la station de Chaillol 1 600 et s’y garer. Itinéraire : longer le téléski de la Selette. Un peu avant l’arrivée, emprunter une piste de ski alpin sur la droite (bien rester

sur le côté pour ne pas gêner). Après la piste, continuer jusqu’à une passerelle sur le riou de Buissard. Ne pas la traverser mais rester en rive droite pour le traverser juste après un réservoir (environ 1 850 m). Poursuivre plein nord vers le col de la Pisse (2 354 m). Remonter enfin légèrement par la droite jusqu’à un replat, avant le sommet. Autre itinéraire : dans le même ordre de difficulté mais avec un peu moins de dénivelé, le pic du Tourond (2 742 m) par son versant sud (3.1, D+ 1 200 m) est un bel objectif en cas de surfréquentation de son imposant voisin. Avec un départ identique depuis Chaillol 1 600, il faudra cette fois traverser par la passerelle du riou de Buissard pour remonter en forêt au col de la Venasque (2 487 m) avant de basculer légèrement sur l’autre versant et finir au sommet en contournant la pointe nord de la Venasque (2 637 m).

Barle, épaule sud, 2 659 m Tout au sud du Champsaur, la muraille rocheuse du Barle barre l’accès à la vallée de Réallon qui s’ouvre ensuite sur l’Embrunais. Sur le versant opposé à la station d’Orcières, visible mais bien loin du caractère sauvage du vallon d’Archinard, cette randonnée abordable offre un panorama méridional, du lac de SerrePonçon jusqu’aux sommets de l’Embrunais et de l’Ubaye. D+ : 1 100 m. Orientation : nord. Difficulté : 3.2. Accès : remonter la vallée du Champsaur jusqu’à Orcières avant de rapidement traverser le Drac noir vers sa rive gauche pour gagner le vallon d’Archinard. Itinéraire : traverser le village d’Archinard et remonter plein sud dans le vallon jusqu’à la cabane de Roinette (1 941 m). Continuer jusqu’à une barre rocheuse sur la gauche que l’on contourne pour rejoindre les pentes du Barle, plein nord. La remonter sur 150 m avant de prendre à nouveau à gauche vers le sommet du Barle. Sous la muraille,


48_51 PratChampsaur_MM387 25/01/13 09:44 Page51

Didier Espié, aspirant guide au bureau du Champsaur et Valgaudemar, démontre les multiples possibilités du site des Tourrengs, avec cascade de glace (à gauche) et dry tooling/mixte (à droite).

infos pratiques prendre légèrement à l’ouest une pente qui mène à l’épaule. Autres itinéraires : le vallon d’Archinard est riche d’itinéraires à choisir selon les conditions de neige et la forme des skieurs. La Coupa (2 628 m) par son versant nord (2.3, D+ 1 050 m) est une classique facile du secteur. Elle s’atteint en suivant le vallon d’Archinard jusqu’au bout. Classique facile également, la Recula (2 549 m), située juste au-dessus du village d’Archinard, est accessible par son versant est (1.2, D+ 820 m) ou nord (3.2, D+ 950 m). Enfin, la Grande Autane (2 782 m), pyramide emblématique du HautChampsaur, est un objectif à peine plus difficile, par son couloir est (4.1, D+ 1 200 m) ou sa face sud/sud-est (4.1, D+ 1 500 m).

CASCADE DE GLACE Cascades des Tourengs

Situé dans le Haut-Champsaur, trois kilomètres avant Orcières, ce site est l’un des plus complets de la vallée. Si l’ambiance n’est pas exceptionnelle (5 min du parking, les pistes de fond au pied des cascades) la sécurité du lieu, à l’abri des avalanches, est un avantage indéniable. Plein nord en rive gauche du Drac, on y trouve un secteur de grandes voies en glace (3+ à 5). Il s’agit

de trois cascades se ramifiant chacune en trois branches et atteignant au maximum 180 m. Le Y de droite (II, 3+, 180 m) est le plus parcouru, d’autant que sa descente peut s’effectuer en rappel sur arbres ou par un sentier. Non loin, trois secteurs de couenne en glace, mixte ou dry (3 à 5, M5 à M6+), très bien équipés, avec relais sur arbres ou sur spits, sont parfaits pour l’initiation ou l’entraînement toute l’année.

Cascade du Bourg (200 m III, 6) Nichée tout au fond du Valgaudemar, au terminus de la route d’hiver, au hameau du Bourg, la cascade éponyme s’offre à la vue du glaciairiste après une courte marche d’approche, le long du torrent du bourg, en rive gauche de la Séveraisse. À seulement 1 900 m d’altitude, l’ambiance y est très alpine. Les presque 200 m de la cascade n’y sont pas pour rien. D’abord peu raide, le mur de glace se redresse progressivement jusqu’à atteindre 90° et s’affine. Le crux en troisième longueur, un cigare long et raide, peut être évité. À ne pas confondre avec la cascade dite Torrent du Bourg (100 m, III, 4) située un peu avant sur la gauche.

Situé à l’extrémité orientale du Valgaudemar, le refuge de Chabournéou est une étape sur le chemin de la difficile arête nord et du plus accessible sommet est du Sirac, de la face nord de la pointe de Chabournéou (3 250 m) et du pic Jocelme (3 457 m) par le glacier de Surette. pRefuge du Pigeonnier (2 423 m), www.refugedupigeonnier.fr. Non gardé en hiver, 20 places. Au cœur du cirque glaciaire du Gioberney, ce refuge est une étape vers le versant sud des Rouies (3 589 m). pRefuge bivouac de Chalance (2 535 m), CAF de Gap au 04 92 51 55 14. Non gardé, 11 places. Étape sur le tour des Rouies. pRefuge de l’Olan (2 344 m), CAF de Gap au 04 92 51 55 14. Non gardé en hiver, 18 places. Au pied de l’Olan (3 564 m) sommet emblématique de la vallée, le refuge éponyme permet d’accéder à la cime du Vallon (3 406 m), à la Rouye (2 780 m) ou aux plus faciles balcons de l’Olan, par le col de Colombes (2 423 m). pRefuge des Souffles (1 968 m), sites.google.com/site/refugede ssouffles. Non gardé en hiver, 7 places. Étape sur le chemin du pic Turbat (3 028 m) et du col de la See (2 773 m).

pBureau des accompagnateurs du Champsaur: 0492556020, www.accompagnateurschampsaur.com pBureau des guides du Champsaur et du Valgaudemar: alacime.com. Coordonnées des guides sur le site.

Topos SKI DE RANDONNÉE pLionel Tassan, Louis Volle, Toponeige Écrins sud. pEmmanuel Cabeau, Hervé Galley, Guide Olizane Hautes-Alpes. RAQUETTE pMaison du tourisme Champsaur & Valgaudemar, Promenades hivernales, itinéraires en raquette à neige (disponibles dans les offices de tourisme locaux). pBruno Christophe, Les Guides Raquettes, Hautes-Alpes, tome II. CASCADE DE GLACE pLaurent Girousse, Cascades de glace, ChampsaurValgaudemar-Dévoluy. pDidier Léon, Cascades de glace du sud Dauphiné.

Cartes pIGN 3336 ET Les Deux-Alpes -

Olan - Muzelle - Parc national des Écrins. pIGN 3436 ET Meije - Pelvoux Parc national des Écrins (pour les courses en bout de vallée du Valgaudemar). pIGN 3437 OT Champsaur Vieux Chaillol - Parc national Encadrement des Écrins. pBureau des accompagnateurs pIGN 3437 ET Orcières-Merlette du Valgaudemar : - Sirac - Mourre Froid - Parc 04 92 55 37 71/06 07 16 96 41. national des Écrins.

Montagnes Magazine -

51

Neige et glace, entre ombre et lumière des Ecrins-MM389  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you