Issuu on Google+

PORTFOLIO 2010 Hugo Rigard


Table des matières Par ordre chronologique

C.V.

Présentation personnelle

LICENCE S1 S2 S3

Projet architectural Projet architectural Projet architectural I Projet architectural II Projet matière brute

S4 S5

Projet architectural personnel Projet architectural Projet matière transformée Projet urbain Projet architectural Le kiosque Projet structure Projet urbain Projets architecturaux I Agence Fabre&Speller

S6

Projet architectural Projet rural

MASTER S7 ANNEXE

Workshop St Melany [Ardèche] Rapport d’étude Studio BOIS Croquis Voyages Bibliothèque personnelle théorique


Curriculum Vitae 25/04/1989 16 rue des noyers 63540 ROMAGNAT 0626955266 hugorigard@gmail.com

FORMATION ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D’ARCHITECTURE DE GRENOBLE 2010-2011 Master « Architecture et Cultures Constructives » dirigé par Pascal Rollet FEDERATION COMPAGNOGNNIQUE DES METIERS DU BATIMENT 2010-2011 Cours du soir en charpente bois ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D’ARCHITECTURE DE CLERMONT-FERRAND 2009-2010 Obtention de la licence LYCEE BLAISE PASCAL (Clermont-Ferrand) 2007 Obtention du Baccalauréat Scientifique avec mention ABien EXPERIENCES PROFESSIONNELLES 2010-2011 Préparation du CAP Charpente en cours du soir dispensés par les Compagnons du Tour de France 2010-2011 Candidature au concours Construire ACIER 2011 Décembre 2010 Expérience d’OPC [Ordonnancement, Pilotage et Coordination] de 50 étudiants d’architecture de Grenoble et de Lyon ; de la conception d’un projet à sa réalisation en atelier. Utilisation du logiciel Microsoft Project. Août 2010 Organisation du Festival de musique classique « Bach en Combrailles 2010 » Juillet 2010 Stage 2 semaines en Ardèche chez un scieur, charpentier et menuisier Avril 2010 Workshop Bellastock 4 jours à Paris Mars 2010 Après sélection, workshop de 5 jours en Ardèche : conception d’un abris + aménagement urbain Février 2010 Dans le cadre de la semaine du court métrage, conception et réalisation d’une structure d’accueil


2009 - 2010 Etudiant-salarié pendant 8 mois dans l’agence Fabre&Speler Août 2009 Rénovation d’une reprographie en tant qu’ouvrier du bâtiment au mois d’août Février 2009 Stage de deux semaines au sein d’une entreprise de maçonnerie Février 2008 Dans le cadre de la semaine du court métrage, conception et réalisation personnelle d’un abri en toile tendue pour l’école d’architecture. Juillet 2008 Stage d’un mois dans l’agence Cité Architecture à Clermont-Ferrand Avril 2008 Organisation d’une visite de chantier du NHE, troisième plus grand hôpital de France en 2008 et dessiné par l’agence GROUPE 6 COMPLEMENTS D’INFORMATION LOGICIELS MAITRISES : Microsoft Office, Microsoft Project, Photoshop, Illustrator, Indesign, 3Dsmax, Autocad 2D/3D, Archicad. LANGUES : Français, Anglais, Espagnol PAYS VISITES : Allemagne, Autriche, Belgique, Bosnie Herzégovine, Canada (Ontario et Québec), Croatie, Danemark, Espagne, Grèce, Ile de La Réunion, Ile Maurice, Italie+Sicile, Pays Bas, Portugal, République Tchèque, Suisse, Slovénie. FORMATION EXTRA-SCOLAIRE : Titulaire du BAFA, spécialité surveillant de baignade. DESCRIPTION PERSONNELLE : Curieux de tout, ambitieux, inventif, réaliste et rêveur, instigateur [parfois peut être trop], à l’écoute, modeste, équilibré, responsable, souriant et polis, avide de voyages et de rencontres, passionné par la construction et ses techniques… INTERETS ET [PRATIQUES] : dessin & écriture [carnets de voyage et carnets de tous les jours] danse [rock&roll], musique [trompette, guitare, mixe de musiques électroniques], vidéo [courts métrages amateurs présentés à des festivals], théâtre, cuisine, sports.


PROJET architectural

Lieu de dégustation et de stockage de vin à Aubière Professeur : Monique Barruel

S

1

Le projet consiste à créer un lieu de dégustation et de stockage du vin dans le but de mettre en valeur son contexte. En effet, il s’implante sur le coteau Nord d’Aubière qui possède une centaine de caves anciennes datant du 19ème siècle. J’ai pu, aborder à travers cette mission aborder des notions techniques, de topographie, de programme, de lumières et de dimensionnement matériel et humain. Mes intentions principales furent dans un premier temps d’avoir un bâtiment en partie enterré, de créer un lien visuel avec une cave traditionnelle par transparence du plancher et enfin de cadrer une partie du paysage lointain à l’aide d’un long couloir évasif.

«Maquette coupe» du projet

drée

ojetée Cave pr istante Cave ex

e Ombr

ière

I Lum

Cave traditionnelle

ca Vue

Rue


PROJET architectural

Quatres logements étudiants à Montferrand Professeur : Rémi LAPORTE

S

2

Le projet est une maison de 4 logements étudiants implantés sur une parcelle résiduelle localisée en périphérie du centre historique de Montferrand. Le terrain est situé dans un tissu dense, il se caractérise par un niveau du sol à 1m10 au dessus de la rue du cardinal Giraud, des vis à vis à 3 points cardinaux et un faible apport de lumière directe de par la présence d’un mur pignon d’une hauteur de 9 mètres au Sud. A travers ce projet, j’ai pu aborder les proportions humaines, trouver des solutions pour une rationalité maximale donc une économie de surface. J’ai également entrevu l’aspect sociologique dans la conception de logements mais aussi le détail technique quant à certains matériaux dits écologiques. Superficie : 148 m2 Volume habitable : 370m3


Vivre sur les toits... Détail de construction : Bois & chanvre

Plan RDC Interfaces sensitives

A

Coupe AA’

A’


PROJET architectural I

« Architecture de l’urgence : pérennité / précarité » Professeur : Mr Breuillé

S

3

Le projet est une structure facilement démontable, adaptable, solide et habitable. Ma principale intention dont découle le projet est celle d’utiliser la triangulation et la mécanique de la construction afin de trouver un pliage en adéquation avec un transport facile et rapide. D’où l’idée de travailler sur les études de Calatrava au sujet de la triangulation par rotules écrites dans Santiago Calatrava Creative Process Fondamentals. Ma deuxième principale intention est d’introduire une membrane gonflable en guise d’enveloppe. Celle-ci joue un rôle important au sujet des échanges thermiques, sonores et lumineux entre l’intérieur et l’extérieur.


PROJET architectural II

Conception d’un habitat familial économique Professeur : Mr Breuillé

S

3

S3

Le projet est un habitat familial économique pensé avec un réel intérêt au développement durable. Le bâtiment doit être susceptible de se décliner en F2 et F4 à partir d’une cellule de base en F3 dans le but de répondre plus efficacement aux besoins les plus courants d’habitation sociale. J’ai pu avec ce travail apprécier les missions architecturales en groupe, persévérer dans la construction en chanvre et ossature bois et progresser en matière d’organisation du plan de logements.


PROJET Matière Brute

Projet d’un théâtre de plein air de 75 places sur le Montjuset Professeur : Boris Bouchet I Frédéric Bonnet I Mario Poirier

S

3

Par groupes de 3 ou 4, le programme demande de concevoir la construction d’un théâtre en pleinair équipé d’une structure permettant de protéger la scène et les gradins. L’emplacement du projet fut définit sur le Montjuset qui est un parc surplombant Clermont Ferrand. Le site accueillant des œuvres d’arts, nous avons pensé intéressant de traiter le bâtiment comme une œuvre esthétique, harmonieuse et fonctionnelle laissant ainsi de côté les contraintes de coûts. Nous trouvâmes un concept intéressant d’anneaux accolés impliquant transparence, dégradés de lumière et

expérimentation du lamellé collé.


PROJET architectural personnel

Réalisation d’une toile tendue pour l’école dans le cadre d’un projet personnel. Professeur assistant : Marie Hélène Gay Charpin

S

3

Le travail demandé est la mise en place d’une structure qui permettrait de répondre à certains problèmes liés à l’accueil du public à l’école d’architecture de Clermont Ferrand pour les activités liées au «Plateau de Tournage» pendant le festival du court métrage de Clermont Ferrand. Cela m’a appris de comprendre puis répondre à une commande, mesurer l’ensemble des contraintes, de coût notamment, et être confronté au rapport création/réalisation en participant à la fabrication des objets conçus. Une partie du travail de conception se concentra sur une toile tendue et ses tirants, l’autre fût de dessiner un anneau métallique fixable et adaptable aux arbres.


PROJET architectural

Projet d’un équipement public à vocation sociale Professeur : Franck Sabatier

S

4

Le site où s’implante le projet se situe sur le plateau St Jacques, connu pour sa pluralité tant pour les échelles architecturales, les infrastructures que les habitants. Le quartier est assimilé à la ville centre (7minutes en tram) tout en lui étant à la fois décalé par sa situation géographique et son identité originale. Les intentions premières dans les prémices de ce projet sont les suivantes : Travailler sur tout l’îlot, trottoirs compris, repenser la topographie «plate» du site par le biais du projet qui joue le rôle de déformation de terrain plantée, créer au cœur du projet un jardin public. Le plus gros travail du projet demeure dans la complexité qu’a générée la forme.

La DEFORMATION du sol s’enroule autour d’un PARC

Plan de masse TOPOGRAPHIQUE

Vue du projet depuis la place


PROJET Matière Transformée

Projet d’un théâtre de plein air de 75 places sur le Montjuset Professeur : Boris Bouchet I Frédéric Bonnet I Mario Poirier

S

4

Lors du premier semestre, nous avons abordé le thème de «la continuité de la matière». Notre réponse fût celle d’imaginer d’immenses anneaux de lamellé collés qui en s’alignant, créent le vide. La continuité de la matière se matérialise ici par un mobilier intérieur uniquement issu d’un jeu subtil de déformations rectilignes et courbes de la structure bois. Ce bâtiment-sculpture est alors un tout. Le travail demandé pour ce projet est de continuer la réflexion sur la continuité du matériau, l’organicité qu’on peut créer par la répétition d’éléments tous faits sur mesures en dessinant un nouveau théâtre de plein air. Je me suis alors inspiré d’une spirale découpée dans une feuille de papier qu’on viendrait étirer afin qu’elle puisse définir un volume. Enfin, j’ai choisis comme unique matériau le béton.

S3


PROJET Urbain

« Lieux publics – projet d’architecture » Professeur : Pierre Grosmond

S

4

L’exercice final de cette unité d’enseignement fut de schématiser l’urbanisation d’un fragment urbain de 50 logements sur les anciens parkings du journal « La Montagne » en évitant une consommation excessive de l’espace, sur la base d’un maillage viaire. Ensuite, il nous a fallu définir les enjeux liés à la forme urbaine prenant en compte les thèmes comme la densité, la continuité - discontinuité, la typologie du bâti, la mixité et la diversité des types de logements, des unités fonctionnelles et des populations. Enfin, il nous fallu développer et faire évoluer notre proposition spatiale.

Plan de masse général du projet Accès I Transitions I Seuils

Relations des nouveaux habitants avec le contexte bâti et le jardin semi-privatif


Le KIOSQUE

Conception et réalisation d’une structure d’accueil pour le court-métrage 2010 Professeur : Marie Hélène Gay Charpin

S

4

Le travail demandé est la mise en place d’une structure qui permettrait de répondre à certains problèmes liés à l’accueil du public à l’école d’architecture de Clermont Ferrand pour les activités liées au «Plateau de Tournage» pendant le festival du court métrage de Clermont Ferrand. Cela m’a appris à comprendre puis répondre à une commande, mesurer l’ensemble des contraintes, de coût notamment, et être confronté au rapport création/réalisation en participant à la fabrication des objets conçus. C’est un projet qui a été réalisé à 12 étudiants, ce qui implique d’importantes difficultés d’entente quant à la conception esthétique. La réalisation s’est déroulée aux ateliers de l’île d’Abeau en périphérie de Lyon durant une semaine. Ce fut une expérience très enrichissante. Platine métallique

Panneaux dimensionnés

Détail d’attache avec tirant

Liaison de deux planchers


PROJET Structure

Conception et prédimensionnement d’un complexe multisport. Professeur : Mr Lottier I Babou Bazie

S

5

L’objectif de cet exercice est de développer notre capacité à mettre en place une stratégie constructive intégrant explicitement les enjeux techniques des techniques du sous-sol et des structuresmatériaux. Le travail consiste à prédimensionner trois volumes aux structures indépendantes mais pouvant être organisées pour former un tout. Le volume 1 est une grande salle qui implique une grande portée, le second volume est un bâtiment de petite portée de 3 à 4 niveaux et enfin, le volume 3 est un bâtiment d’un niveau. Ce projet m’a beaucoup apporté car j’ai eu la chance de l’effectuer avec un ami très brillant en ingénierie. Malgré cela, les rôles tournaient et les savoirs faire furent pleinement échangés. Je crois que l’ingénierie m’a aidé à simplifier l’esthétique, le fonctionnement et l’organisation du projet.


Référence : Centre culturel à Hanamidon de Toyo Ito [2006]


PROJET Urbain

Aérations Végétales Structurantes - 11 enjeux I 3 interventions I 1 projet urbain Professeur : Sylvie Zara

S

5

Le travail a consisté dans une première partie à analyser l’Axe Nord I Sud qui structure la ville de Clermont Ferrand en reliant l’entrée Nord - Place Dellile - à l’entrée Sud - Place Henri Dunant. Une fois avoir relevé les différents enjeux, chacun d’entre nous a dû choisir le site qui lui semblait le plus pertinent à la réalisation d’un plan d’aménagement. Pour parfaire notre stratégie respective, il nous fallu travailler à trois échelles : l’échelle du territoire, de la ville et du site. J’ai décidé de me pencher sur la relation qu’entretient l’entrée Nord du centre ville et plus généralement le centre ancien avec les usines Michelin des Carmes et la rivière appelée Tiretaine. L’intention principale de mon projet est d’utiliser les zones très vastes occupées aujourd’hui par des usines pour y implanter ces complexes de loisirs et d’activités qui poussent frénétiquement à la périphérie de nos villes. Son atout réside principalement dans sa proximité du centre ancien qui permet ainsi de lutter contre l’étalement urbain.

Analyses urbaines

Projet urbain - cadrage «Place Dellile» -

Avant


PROJET Architectural Mixité, Calme et Volupté Professeur : Cécile Ameil

S

5

Le site où s’implante le projet se situe à Montreuil (93), ville connue pour sa pluralité tant pour les échelles architecturales, les infrastructures que les habitants. Les 20 logements se localisent entre deux axes très différents qui relient deux pôles importants pour tenter d’impulser la requalification générale d’un tissu désordonné et parfois insalubre. Mes intentions premières dans les prémices de ce projet sont les suivantes : Reprendre les lignes principales du parcelaire en lanières, créer une porosité de l’îlot et des cheminements en son coeur planté et faire le lien entre un r+1 et un r+6 à l’aide d’une gradation de volumes recouverts de zinc.

LOCALISATION DU PROJET

INTENTIONS PRINCIPALES Garder l’identité forte du quartier tout en attirant des classes plus riches. Valoriser l’environnement immédiat des entreprises afin qu’habitat et activités cohabitent et dialoguent. Mise en valeur de la place de la fraternité pour renforcer l’axe N/S la reliant au marché rue Robespierre.

N


PROJETS Architecturaux I Agence Fabre&Speller Plusieurs missions effectuées en tant qu’Etudiant-Salarié Durée : 8 mois

S

5

Je m’impose de vivre depuis ma première année d’architecture diverses expériences professionnelles en parallèle de mes études comme travailler en agence d’architecture mais également pour des artisans. Actuellement, je suis depuis 8 mois étudiant-salarié au sein de l’agence Fabre et Speller à Clermont Ferrand. C’est ma curiosité qui m’a poussée à comprendre leur pensée architecturale qui se définit par rapport à la culture et au travers d’une redécouverte du langage classique à la manière d’Aldo Rossi. En effet, c’est une approche originale de l’architecture que je découvre, à contre courant de l’exhibitionnisme contemporain dont de nombreux étudiant aujourd’hui sont victimes. J’ai pu ainsi travailler sur les projets suivants :

PROJETS SUR LESQUELS J’AI TRAVAILLE

Modélisation de verrières pour un château en Chine TNP de Villeurbanne à Lyon Réhabilitation Logidôme rue des Jacobins

Conception de mobilier pour le TNP Permis de construire d’une maison individuelle Escalier sur rampart médiéval au Puy en Velay


PROJET Architectural Bande structurée et structurante Professeur : Vincent Brugerolles

S

6

Le site du projet se localise à Champratel, un quartier au Nord-Est de Clermont Ferrand entre voies express et autoroute. Il se caractérise par la cohabitation de maisons ouvrières en R+1 et de tours de logements allant jusqu’au R+10. Entre les deux : un nomans’land enherbé qui ne fait que renforcer la césure existante entre les deux populations. A l’échelle de l’ensemble de ces quartiers, l’objectif principal est de les reconnecter en y projetant un nouveau plan de masse regroupant 600 logements. Ainsi, des « bandes d’habitations » de même largeur ont été dégagées puis entrecoupées de voies minérales et végétales pour une meilleure porosité. Sur les 11 bandes de 24*480m, 3 ont fait l’objet d’un projet global auquel ont participé 3 étudiants.

PARTIE COMMUNE

Schémas d’intentions

Plan de masse général : création de 600 logements

Plan de masse des 3 BANDES : du haut vers bas [Antoine Variéras I Hugo Rigard I Hugo Salin]

Vues et ambiances projetées


PARTIE PERSONNELLE Chacun ayant sa bande à dessiner, l’enjeu de cette expérience fut de tendre vers un tout cohérent. La bande qui m’a été attribuée est celle centrale. De fait, elle est le connecteur entre les deux autres projets. Elle possède divers attributs de programme comme des bureaux, des locaux associatifs, une école de musique, divers commerces et des ateliers d’artistes. Elle réunit enfin 38 logements, collectifs et individuels, aux tailles et aux prestations variées. Coupe superposée au plan du RDC de la bande du milieu

A

B

Plan du RDC du bâtiment A

Elévation du bâtiment C qui donne sur la venelle

C

D

E

Plan du RDC des maisons individuelles E

Elévation du bâtiment C qui donne sur les jardins privatifs

Atelier d’architecture et cuisine d’un logement [bâtiment A] travail sur l’aménagement intérieur avec Xavier Labiano, architecte d’intérieur

Façade du bâtiment A qui donne sur la voie principale

Relation qu’entretient le bâtiment A avec les tours


PROJET Rural

Un nouvel élan pour l’agriculture du pays de Caldagues-Aubrac Professeur : J.D. Prieur

S

6

Ce projet commença par un travail de recherches aussi variées que possible sur le canton de Chaudes-Aigues, situé dans le Cantal. Ce travail mobilisa une vingtaine d’étudiants et permit d’aborder des thématiques très variées. Ensuite, une immersion de 5 jours sur le canton nous a permit de donner une dimension plus concrète aux thèmes étudiés grâce notamment à de nombreuses rencontres comme celle faite avec les élus et les habitants. Notre méthode quand au thème de l’agriculture consista à analyser différents types d’exploitations (fonction(s) principale(s), organisation du bâtiment, associations d’agriculteurs (CUMA, GAEC), etc. Par la suite, nous avons pu établir des scénarios aboutissant à une construction neuve ou à une réhabilitation. Pour ma part, je me suis penché sur Charles, un jeune de 20 ans qui n’a aucun parent agriculteur et qui aimerait construire une exploitation laitière à énergie positive, la plus adaptée possible aux dernières technologies. Cette situation m’a, en outre, poussé à rencontrer de jeunes agriculteurs en formation, dans le but de connaître un peu mieux leur vision de l’agriculture de demain.

« Aujourd’hui, les jeunes veulent pouvoir prendre leur week-end, partir en vacance... La mise en GAEC d’une exploitation est une solution de plus en plus courante. » Enjeux : - Créer une architecture contemporaine dans un contexte ancien - Gérer l’exploitation à 2 agriculteurs - Respecter l’intimité des 2 familles - Mettre en valeur les espaces de ventes - Utiliser les technologies de pointes adaptées à une exploitation de sensibilisation - Penser un système énergétique qui rend la ferme autonome - Encourager la mixité de fonctions et d’usages dans un même espace - Partager le matériel et les bâtiments de stockage avec d’autres propriétaires d’exploitations

AUTONOMIE énergétique

Hydrogène

Eau pluviales

Tour de séchage du foin

Photovoltaïque

Maîtres d’ouvrage : 2 COUPLES

Foin

Cogénérateur Air chaud issu de la fermentation [env 45°C]

Cuve à lisier : produit du méthane


VUE D’ENSEMBLE du projet

GRADATION d’espaces sur GRADINS

Vue depuis la rue

Trop de vaches tue la vache

Espace vente I accueil


WORKSHOP St Melany [Ardèche] Abris en BOIS pour accueillir les touristes

S

6

Après une première séléction, mes associés et moi même avons été invité à passer 4 jours à St Melany avec les deux autres équipes concourantes. Notre démarche se définit par la recherche d’une compréhension poussée du contexte du projet. Cela nous mena à une remise en cause du plan de masse proposé par l’organisateur du workshop. Tendis que que les deux équipes répondirent à la comande de l’abris par un objet, nous proposâme une stratégie structurante avec des lieux d’actions variés.

AVANT

APRES

Traitement de la NOUVELLE PLACE publique en relation avec la MAIRIE et son PARVIS Lieux attractifs de St Melany

Réponse architecturale

Plan de masse

Intégration de la structure dans le site

Détail des assises

Ambiances lumineuses


RAPPORT D’étude

La fabrique des repères dans la ville

Enseignant responsable pédagogique : Franck Sabatier

La ville est une sorte d’organe vivant en perpétuel régénération alimenté par un flux vital : l’homme. Elle n’est pas le fait d’une nécessité naturelle mais celui d’une nécessité historique qui a un début et peut avoir une fin. La ville en effet est fragile. Une densité qui s’accentue et qui n’est pas planifiée peut à long terme la faire décroître et même disparaître. Par prévention, des

S

5

transformations avec parfois d’importantes démolitions peuvent lui permettre de retrouver une organsisation générale sensée. L’ ordonnance d’une ville facilite les déplacements, révèle et met en relation les repéres et laisse apprecier la diversité des tissus qui la constituent. Mais il arrive que ces transformations urbaines soient l’opportunité pour un pouvoir de maîtriser une société. Au travers du travail réalisé, j’ai tenté d’analyser le système de repères Clermontois, notamment en comparant la situation urbaine Clermontoise à des villes européennes, latines et coloniales. Je me suis concentré sur le rôle et les relations qu’entretiennent trois repères bien singuliers : le Puy de dôme, qui m’a conduit à traiter du repère naturel historique à l’échelle du grand paysage, la Cathédrale NotreDame de l’Assomption, qui m’a permis d’aborder le repère patrimonial à l’échelle de la ville, et la tour octogonale du quartier de la gare qui traite en filigrane la définition aujourd’hui d’un repère. Comment se repère-t-on à Clermont Ferrand ? Pourrait-on apporter du sens à certaines zones trop confuses ? Si oui, avec quelle(s) méthode(s) ? Est-ce uniquement un travail à l’échelle de l’édifice ou à celle de la ville ?

PLAN DU RAPPORT ¤ Introduction ¤ La notion de repère

I Notions de Signal et de Repère Qu’est ce qu’un signal Qu’est ce qu’un repère Les relations entre le signal et le repère Le repère à 3 échelles

II Trois repères à Clermont-Ferrand Evolution de Clermont-Ferrand Le Puy de Dôme La Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption Présentation historique de la ville La tour octogonale du quartier de la gare

Planche du «Comté et Evesché de Clermont» au XV siècle d’après le dessin de Revel et croquis qui reprend les émergences.

III Quelles relations visuelles entretiennent ces repères? Le système axial Le système axial à travers l’oeuvre de l’italien Sixte V et du du baron Haussmann Relations visuelles entre les trois repères évoqués dans la partie II Enjeux & réflexion ¤ Conclusion

BIBLIOGRAPHIE WEBOGRAPHIE RENCONTRE


PROJET Architecture et Culture constructive Réponse au concours OUTSIDER en Saône et Loire Matériaux BOIS

L’objectif de cet exercice est d’explorer les richesses d’utilisation du bois dans le but de concevoir une structure économe en matériaux, facile à construire et à installer. Celle-ci une fois montée permet l’auto construction d’habitations par leurs propriétaires à l’aide d’éléments préfabriqués. J’ai choisi de travailler sur la flexibilité du bois, la maille et la voûte. Ainsi, j’ai pu

S

6

aborder plusieurs techniques peu courantes en utilisant autant le bois brut sans transformation que quelques uns de ses dérivés comme la fibre végétale paraffinée, des tiges d’acacia de petite section ou encore des lamelles de contrecollé.


Croquis

L’anatomie humaine comme inspiration et référence constante


Voyages

Tout architecte se doit d’être curieux, il se nourri de ses voyages, de ses rencontres


Aout 2009 : Bordeaux I Biscarosse

Année 2009 : Plusieurs week-end à Lyon

Décembre 2009 : Montpellier

Octobre 2009 : Grenoble


Fevrier & ao没t 2010 : Amsterdam [Pays Bas]

Ao没t 2010 : Lilles I Roubaix

Ao没t 2010 : Brugges [Belgique]

Ao没t 2010 : Copenhage [Danemark]


Août 2010 : Prague [République Tchèque]

Août 2010 : Wien [Autriche]

Août 2010 : Zurich [Autriche]

Novembre 2010 : Biennale de Venise +Turin


Bibliothèque personnelle théorique

«Histoire de la ville» de L.Benevolo «Théorie de la dérive» de Guy Debord «Vivre dans la rue à Paris au XVIIe siècle» d’Arlette Farge «L’enfant et la vie familiale sous l’Ancien Régime» de Philippe Ariès «Les pierres sauvages» de Fernand Pouillon «Silence et lumière» de Louis I.Kahn «Architecture paradoxale» de Fabre & Speller «Sociologie des mobilités» de John Urry «Transports, pauvretés, exclusions de Jean Pierre Orfeuil «Leçons du Thoronet» de John Pawson «Siza au Thoronet, le parcours de l’aube» de Dominique Machabert «La ville à vue d’oeil» de Richard Sennett «L’art de bâtir les villes» de Camillo Sitte « Complexity and contradiction in Architecture » Robert Venturi « Entretien avec les étudiants des écoles d’architecture » 1942 de Le Corbusier «Vers une architecture», ed. Champsarts de Le Corbusier «Le Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés», ed. Belin de Jacques Lévy et Michel Lussault «New York Délire», ed. parenthèses de Rem Koolhaas

FIN


Portfolio 2010 Hugo Rigard