Page 1

2ème Edition Le magazine pour une planète éthique

août - septembre 2011

STARS ETHIQUES

B EAUTÉ

AYO MARRAINE UNICEF DANNY GLOVER L’AFRICAIN

SHOPPING ULTRA BIO HUILES ESSENTIELLES

EVASION

EVÈNEMENTS

ESSAOUIRA MON AMOUR…

SOCIÉTÉ LAMPEDUSA LA HONTE DE L’EUROPE DROIT DE CUISSAGE ET POLITIQUE VIOLS DE GUERRE: STOP !

LES FEMMES POUR LA GOUVERNANCE À ESSAOUIRA

MODE OLIVIER LAPIDUS FUGOURA NAIT RÉVOLUTIONNE LE JASMIN ETHICAL DESIGN À FESTIMODE


Equipe DIRECTRICE DE LA RÉDACTION ET ÉDITRICE Fériel Berraies Guigny

DIRECTION GRAPHISME & WEB Moez Ben Ismail

Retrouvez-nous sur le net!

DIRECTION ARTISTIQUE MAGAZINE & ÉVÈNEMENTS Diane Cazelles

COORDINATION Gilles Guigny

DIRECTION PHOTO Ludovic Parfaite Romain Nicolas Asna Diani

DIRECTRICE DE LA COMMUNICATION ET MARKETING FRANCE Lise Marie Ranner Luxin

DIRECTRICES DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

www.unitedfashionforpeace.com

Amani Fekih Suna Ahmed

RÉDACTION Fériel Berraies Guigny Diane Cazelles Intagrist El Ansari Sylvia Marty Barsotti Lise Marie Runner Luxin Lynda Ammar Yasmina Lahlou Aïcha Bounaies Maya G Elyssa Souissi Fatou Binta Gueye Claudia Bertrand Bilkis

www.unitedfashionforpeace.com/blog1


Sommaire p.18 Edito: Allô Maman, planète bobos! Planète Ethique Chroniques du Sahara par Intagrist El Ansari : Vers un ascétisme désertique? Concert pour Haïti Melita lance ses fi ltres à café éco-responsables! Culture Palace et les artistes de l’espoir Travel Another India Afrique Capital Carbone

Naturalia

p.48

Pino Bellani, son combat pour la biodiversité

Le Rendez-vous des Entrepreneurs Ndieme Ndao et Karitédiema Essma Ben Hamida, entrepreneuse sociale

Sociétés & éthique

p.102

Viols de Guerre: Stop! Un dossier réalisé Lampedusa, la Honte de l’Europe Droit de cuissage et Politique Trafi c des Nourissons au Nigéria

Evènement

Les femmes pour la Gouvernance à Essaouira

Ethical Conso Bio beauté

Shopping bio Huiles, elles sont essentielle Essential Looks de Shwarzkopf

Bien être Fen Shui une philosophie de vie Beauté au naturel by Logiderm

p.111

p.57


p.117

Manger sain Recettes Vivis par Gregory Cuilleron Les Confi tures Rigoni di Asiago La Route du Sorbet Brochettes sucrées et colorées de Christophe Roussel

Eco Déco Mode

p.136

Comptoir de Tunisie Firuz Arzu, tapis et accessoires Les Tissus Sam’Oz Art du fumoir

Evasion Essaouira mon Amour Réunion, l’île aux milles visages Tamana, Ecolodge africain en Ardèche

Ethical Fashion Mode Fugoura, la guerrière de la paix Entretien coup de cœur avec Olivier Lapidus Sakina M’sa, éthique couture Nait révolutionne le jasmin Eco Logika Varanesi Weavers Isis Mbaga Charlotte Mbatsogo Vlisco présente Trésor Brillant

p.216

Catwalks

Ethical Design à Festimode

p.164


p.262

Tendances Tongs pour l’été Espadrilles en jute, accessoire chouchou de l’été !

Accessoires Sylvia Toledano Minaudières Vlisco Haute Maroquinerie Kikoys Demoiselles au Vent Fouta indienne chez Karawan Danye rend hommage à l’Afrique Trésors au naturel de Gaïa Bijoux Alcozer

p.256

p.310

Puériculture

Kickers se met au bio !

Culture éthique

Hommage posthume à Amar l’amoureux des couleurs et de la vie Artisans du Morbihan Marianne Houtkamp sculpte l’Afrique La Fondation Cartier expose le Vaudou Mario Crevo Neto, artiste sans frontières Hasan Musa expose à Bruxelles Amich dessine la Tunisie des années 30 Jouda Guerfali, artiste plasticienne

Voyages littéraires Coups de coeur entretiens Le Roman du désert L’Islam sans soumission

Carnets El Hadj de Mamadou Ndongo Le Monde Arabe n’est pas libre,une analyse de Mustapha Safouan Israël la Palestine et les Arabes,une analyse de Jean Daniel

p.321


p.339

Nouveautés

Le Carnet d’Hadji Baba

Historia

Le Voyage à Tombouctou de René Caillié Voyage en Orient de Fériel Ben Mahmoud

Femmes d’Ethique

Cristina Gallach de l’Union Européenne Elisabeth Guigou pour un humanisme politique Ngonzi Okonjo Iweala sa bataille contre la corruption

p.352

Paroles éthiques Najat Rochdi, éduquer les femmes pour leurs droits Caroline Ressot, le quota est un mal nécessaire Fettouma Abdenbi Djerari pour une Terre solidaire

Stars éthiques Dany Glover l’Africain Ayo, Marraine Unicef

Buzz & potins

Internet peut-elle sauver la planète? Green Public le site écolo bio Kit éco green de Lush Cosmetics Kit Plio Handicap International Aufeminin.com se lance en Tunisie!

p.392 p.380


EDITO

Le Mot de la Présidente de l’Association

Allô Maman, Planète Bobos!

A

llumer, zapper, baisser ou couper le son, éteindre son téléviseur pour arrêter d’observer cette sinistrose mondiale qui nous envahit… tremblement de terre, tsunamis et accident nucléaire, sécheresse, bactérie tueuse, viande contaminée, mauvaises récoltes céréalières, crise alimentaire aggravée, incendies dans le Monde, tueries en Syrie, enlisement en Lybie, errements politiques en Afrique, scandales politiques en Europe, Lampedusa, c’est devenu si intolérable d’écouter, de regarder ce Monde qui va si mal… et pourtant la vie continue et les choses les plus invraisemblables aussi.

©Ludovic Parfaite


Les turpitudes humaines sur fond de batailles juridiques, des shows hollywoodiens sur fond de sexus politicus qui passionnent les voyeurs les plus avisés et le triste tableau d’une justice pour les riches qui contraste cruellement avec le sort de millions d’êtres humains qui vivent toujours en dessous du seuil de pauvreté et qui subissent les pires soubresauts d’un monde en déliquescence.

du Sud ne partiront pas en vacances tout simplement parce que leurs parents n’en ont plus les moyens.

Le chômage et la précarité dans le Nord, les pays comme la Grèce et l’Espagne qui risquent d’entrainer dans leur sillage le fragile équilibre de l’Union Européenne. Un retour sur soi, l’hermétisme identitaire à son apogée. Difficile de garder sa bonne humeur à l’approche des vacances. Quand on songe que beaucoup d’enfants du Nord comme

Des hommes et des femmes s’insurgent aussi contre la non-représentation des femmes dans les sphères de décision, histoire d’arriver à cette société paritaire que du Nord au Sud nous idéalisons tous.

Il est aussi parfois difficile de s’en remettre quand on réalise que les sujets pour lesquels vous vous battez depuis des années, pour amener justice et équité sont eux même non exempts de reproches. Tel Don Quichotte face aux chimères de ces moulins à vent qui lui renvoient constamPourtant les signes étaient là et notre planète que l’on a ment à la figure le triste constat d’être à contre courant tant de fois violée et méprisée n’a fait que nous rappeler d’un Monde qui ne lui donne aucun droit d’existence ou de que le compte à rebours était enclenché. Entre les discours considération. très médiatisés et pleins de promesses des politiques et la réalité des actions, il y a la distance que l’on retrouve Le mal de l’autre, le mal à l’autre, les complicités coupables entre les promesses électorales et les initiatives des partis tacites, la corruption endémique, le détournement de l’inau pouvoir. Au quotidien nous vivons ce manque d’éthique térêt public, les faux-semblants et les intrigues mesquines dans nos rapports humains, les pseudos amitiés, les re- prennent toujours le dessus. Il est si facile de détrôner les lations sociales conjoncturelles, le milieu professionnel idées quand elles dérangent et d’entraîner les masses où le culte de soi et l’individualisme sont à leur apogée, vers un populisme démagogique qui n’est qu’une impasse. la maltraitance de l’enfance et des femmes, la violence Ceci est véritablement le cancer de l’humanité! des jeunes à l’école, la pédophilie au devant de la scène, des catégories sociales fragilisées qui courbent de plus L’éthique c’est d’abord au quotidien, pas besoin de faire en plus l’échine, la mise à sac de notre environnement, de grands chantiers ni de grandes œuvres, d’être une de sa faune et de sa flore. Le Tourisme qui ne décolle pas star, une people ou un intello, il suffit d’être simplement dans les régions en transition suite au printemps arabe, un homme. Si les grands de ce Monde n’ont pas vocades pays qui comptaient pourtant sur ces Tours opérators tion à être des roles models, au moins que nous, citoyens «amis» du Nord qui continuent de brader nos destinations conscients, tentions de l’être. A petite échelle, nous poualors que ces régions ont plus que jamais besoin que l’on vons faire des choses. Soyons acteur du changement que croit en eux que l’on investisse en eux… nous voudrions voir venir.

Des Stars comme la chanteuse nigériane Ayo se battent


pour que l’enfance soit préservée et l’américain Dany Glover grand amoureux de l’Afrique milite depuis des années pour que l’Afrique soit reconnue et réhabilitée dans le Nord. Elisabeth Guigou, femme politique remarquable nous parle de cet humanisme qu’elle aimerait voir s’ancrer plus dans les mœurs en France; Christina Gallach diplomate européenne évoque ce lien tourmenté entre le Nord et le Sud qui devrait aujourd’hui plus que jamais se redéfinir. Et pourtant, la terre est belle; Pino Bellani, naturaliste italien, nous parle de cette matrice si généreuse qu’il aime et qu’il nous faut à tout prix préserver. La lutte continue «Hasta la Victoria siempre» disait le «Che» et elle ne devra jamais cesser, cette lutte tant que le souffle est en nous, il faudra se tenir debout, uni, solidaire ouvert. Tout comme pour notre Association qui fait ses premiers pas dans une période de tourmente, aidée par aucun institutionnel du Nord ou du Sud, aucun budget, ni mécènes. Nous continuons encore plus déterminés que jamais, car la providence guide nos pas. Toutes les bataillent qui valent la peine sont lentes et douloureuses mais le but final est le plus important. Alors on ne vous en dira pas plus mais en Octobre, United Fashion Fashion for Peace la caravane de mode s’installera en banlieue le temps d’une soirée dans un endroit alternatif et très décalé. Toujours dans l’éthique et la paix, une caravane porteuse d’espoir, fidèle à ses convictions. Ce sera inédit et intimiste et ne réunira que peu de personnes car ce que nous voulons c’est lancer un message. Oui il faut aborder les sujets qui fâchent mais sans sensationnalisme, juste pour éveiller les consciences. Mais ce

numéro deux n’aura pas failli à ses promesses, en tout cas nous l’espérons il est encore plus ambitieux que le premier, plein d’amour, plein d’espoir, plein de beauté et d’humanité. Cette édition fourmille de talents et d’artistes formidables venus des quatre coins du Monde pour célébrer cette vie qui est la notre, que l’on aime tant et que l’on n’a pas le droit de gâcher! Tel le phoénix nous renaissons toujours de nos cendres et même dans les moments de profond désespoir, face à la noirceur et le néant, surgit la plus belle des lumières, la plus belle des roses… Alors chers lecteurs en attendant le bonheur de vous revoir à la rentrée... Peace love and Unity!

Fériel Berraies Guigny Présidente de UFFP


Planète

Ethique


Chroniques du Sahara par Intagrist El Ansari

La mode de l’Éthique: vers un ascétisme désertique?

L

e désordre, la frénésie et le besoin insatiable de consommation, du Monde Global, sont-ils compatibles avec les restrictions ou les créations artisanales du mode de vie Local ? L’ascétisme désertique est-il en train de gagner l’Esprit du Monde ? Pourvu qu’il en soit ainsi !

©DR 12

United Fashion for Peace Magazine


Sahel et Sahara, confectionnent des objets d’Art et d’Artisanat pour le plus grand plaisir des yeux. Le travail est destiné, aux trocs entre familles, par la beauté des symboles, aux mariages et aux fêtes. Et accessoirement, occasionnellement, quand les conditions le permettent, ces articles sont vendus. Cette vente se fait de plus en plus avec des opérateurs étrangers, qui, à leur tour, comme notre Bobo, revendent, souvent à des prix dont les bénéLes grands producteurs sont réticents, -par peur de voir fices sont importants, parfois juteux ! leur profit et gains baisser- à ralentir cette machine, alors, des modes de ventes et de distributions s’organisent et D’un port à l’autre: le Globalisme, -la standardisation- est font chemin en séduisant de plus en plus de consciences une menace à la diversité des richesses du Monde! et de consommateurs. Concilier, profit et démarche éthique est le slogan de nou- En quittant les bords du Canal Saint Martin, l’un des quarveaux «Marchands Responsables», et «Consommer Équi- tiers parisien le plus prisé par les boutiques «Tendance table » est le credo des clients soucieux d’une redistribu- Équitable», j’ai au cours de mon voyage au Sahara, rention plus équilibrée des richesses du monde. contré certaines de ces femmes dont me parlait alors, le «représentant de commerce». Ainsi, le monde est en transformation et fait face a de Il faut dire que je n’étais point dans l’ignorance de l’existence nombreux bouleversements et par conséquent, il est dif- de celles-ci. Puisque, bien que, vivant à cette époque-là à ficile de prevoir ou de predire ce qu’il adviendra de notre Paris, c’est de ma terre saharienne natale qu’il s’agissait. planète. Et pour cela, il faut trouver de nouvelles pistes Le discours du Bobo -vendeur avait, alors, aiguisé ma suceptibles de rétablir l’équilibre planétaire. curiosité, je m’en suis souvenu en rencontrant, entre SaAlors, Il faut y croire! Y croire, «pour que cela marche», hel et Sahara, ces femmes qui sont Touaregs, Maures, comme le dit le dicton, et y croire comme cet interlocuteur entre autres, elles sont artisanes ou simplement, déposiqui m’affirme: taires des savoirs traditionnels anciens qu’elles se trans«C’est pour le droit des Femmes, des populations locales, mettent de mère en filles, de génération en génération. J’ai pour un commerce équitable entre Nord et Sud que nous voulu m’interroger sur la place de ces femmes dans notre oeuvrons ainsi», m’avait dit alors, ce Bobo, convaincu, lors monde globalisé. En écoutant et en recueillant une part de d’une soirée parisienne, en sirotant, avec satisfaction, son réflexion qu’elles ont sur elles-mêmes, sur leurs sociétés, jus de gingembre importé d’Afrique de l’Ouest. L’homme puis l’idée qu’elles se font d’elles dans ce monde globalisé. semblait réjoui de sa réussite économique, de son ascension sociale, et manifestement satisfait à l’égard des résul- Les dynamiques de rencontres et d’échanges ne laissent évidemment aucune partie du monde, indifférente à l’autre. tats de son engagement… Pourvu que la vie produise davantage d’êtres aussi heu- En effet, je suis à Tombouctou, cela paraît être le bout du monde, et ma réflexion s’interroge aussi sur ces flux d’inreux. formations mondiales qui parviennent jusqu’ici en se proMon locuteur se fait le défenseur, «le représentant de com- pageant, aussi vite que le vent, comme le sable qui, peu à merce » d’un groupement de femmes, qui, en vivant entre peu, engloutit la ville du Savoir et de l’Imaginaire. Selon les spécialistes les plus avertis la planète ne pourra plus supporter plus l’activité humaine que génère la production des produits qui coulent abondamment dans les magasins. D’autant plus que les déséquilibres résultant de cette surproduction creusent, chaque jour, un peu plus, le fossé entre les riches et les pauvres, ce qui, par ailleurs, menace davantage la stabilité, et la paix dans le monde.

United Fashion for Peace Magazine

13


Avons-nous besoin de toutes ces nouvelles? Alors que le plus souvent, une information est jugée «bonne et utile», du point de vue de la majorité médiatique, seulement quand celle-ci procède d’un drame, tandis que la bonne nouvelle, quant à elle, est banalisée voire marginalisée, dans certaines rédactions. Consommer tout et n’importe quoi est le credo de notre monde global. Et même les parties reculées, notamment en Afrique, restées longtemps en marges, sont sur le point de rejoindre le phénomène général, comme un nouvel ordre mondial. L’uniformisation, - le clonage -, selon l’expression de Pierre Rabhi des modes de vie qui aboutit à un modèle unique est contraire à l’esprit d’ouverture, de la diversité, des richesses qui contiennent des ressources inépuisables pour la planète. Pour ma part, en prenant refuge, comme je le fais, dans une vieille maison à l’entrée nord de Tombouctou, la cité mythifiée, par les voyageurs et les écrivains, j’avais fait le choix délibéré d’observer les mondes dits «Locaux» et «Globaux» à partir d’un point de vue Désertique. C’est-àdire, un regard, pour le moins, débarrassé de certaines velléités urbaines. L’interaction des mondes est évidente, certes, mais, il n’en demeure pas moins, que cette relation me laisse, néanmoins perplexe. Et pour confronter la pensée à la réalité, je rends quotidiennement visite à des familles à Tombouctou et dans des campements nomades environnants. Puis, je fréquente des érudits, des sages et des écrits capables d’alimenter ma réflexion. Je me rends dans des « ateliers » d’artisans. Leur métier, depuis jadis à nos jours, a été de confectionner des objets servants utilement à la vie courante de leur communauté qui, en échange, leur assurait, subsides et protection. Les hommes travaillent le fer et le bois. Les femmes, quant à elles, réalisent avec le cuir, des tentes, des coussins, des sacs, des tapisseries, des bracelets, des bijoux et toutes sortes d’objets utiles aux ménages. 14

United Fashion for Peace Magazine

Les créations se font alors en fonction du besoin, et non pour créer une demande, cela permet de garder une certaine vigilance afin de ne pas tomber dans le piège de la tentation et de la surconsommation abusive et inutile. Cette philosophie est héritée de l’ascétisme désertique. Une manière d’utiliser judicieusement et avec parcimonie les ressources, en renonçant volontairement au superflu. Un vieux sage, au regard mystique et profond, rencontré, est un exemple vivant, un adepte de cette philosophie: «Je fais partie de ceux qui mangent seulement quand j’ai faim et non, parce que c’est l’heure de manger», m’avaitil confié d’une sérénité comblant tout vide. En voilà une pensée se substituant à toute nourriture. J’avais ainsi ma provision, ma substance, pour les semaines et les mois suivants. Et en parvenant à l’alchimiste, le forgeron, touchant et examinant son travail en finition, celui-ci, m»a lâché cette réflexion : «J’ai fait ce couteau de façon à pouvoir l’aiguiser en fonction du besoin de son propriétaire, à la différence du couteau industriel trop aiguisé et destructeur». Voilà une autre formule, issue de la nature, au service de l’esthétisme, et de l’utile, susceptible d’inspirer des entrepreneurs Éthiques, comme «Le Salon du Luxe Durable» adepte de proportion mathématique et harmonieuse. L’anecdote, du forgeron, décrit, par ailleurs, avec une certaine justesse l’écart se trouvant entre celui qui crée, avant tout, par nécessaire utilité, et l’autre, qui produit par principe de précaution sécuritaire, du besoin dépendant de l’immédiateté, ou encore dans le but de vendre et de faire du profit. Parlant de vendre: quand notre Bobo Parisien dit «sauver la planète», ou prétend aider «le pauvre artisan Saharien», il n’est pas ignorant ou innocent du choix qu’il fait. Et pour cause, l’artisanat en question, notamment celui des Touaregs est mondialement reconnu pour sa beauté et son raffinement. Ces distinctions sont le fruit d’un travail singulier qui est «fait main», suivant une démarche artistique et ar-


ŠDR United Fashion for Peace Magazine

15


tisanale propre à la confection des objets de grand luxe. Ce savoir faire, fait partie intégrante du patrimoine culturel Saharien, il est transmis de génération en génération et de père en fils dans les familles d’artisans. Les femmes héritent aussi de ces savoirs, elles se chargent de les préserver, de s’en servir et de les transmettre à leur descendance. J’ai eu l’occasion de rencontrer certaines parmi ces dépositaires de traditions ancestrales, ces femmes ne sont pas dupes des profondes motivations intéressées et financières, - au-delà du caractère l’engagé à saluer -, de leurs Vrp, déguisés sous des allures romantiques et solidaires. Pourtant, en prônant une relation commerciale durable plus décomplexée, discutée en accord, et moins travestie de non-dits. En ayant des rapports moins guidés par un intérêt purement de gain, masqué sous forme de complaisance, dans un sens, comme dans l’autre, le commerce dit équitable, le concept Éthique et son action trouveront certainement beaucoup plus un chemin en accord avec l’Idéal prôné. Et ce sera alors, la Solidarité, au sens authentique et noble, qui en gagnera grandement, dignement, de façon durable et équitable. Et comme, à long terme, le vendeur est susceptible de devenir plus dépendant du client que l’inverse. Il faut alors espérer qu’un jour, l’équité ne sera plus seulement un hymne banalement chanté par tous, pour se donner bonne conscience, pour faire de façon sournoise du profit sous les auspices des bonnes causes. C’est alors, à ce moment-là que «le Monde Équitable» deviendra une réalité effective pour Tous. Vivement demain, vivement ce jour-là! Mais pour aujourd’hui, il n’y a vraiment pas, à mon humble avis, à se glorifier, à se flatter, que des producteurs (de tous continents et de toutes activités) bénéficient «décemment», naturellement, des fruits des productions qui leur appartiennent! Quoi de plus normal? 16

United Fashion for Peace Magazine


United Fashion for Peace Magazine

17


©DR

Concert de l’espoir pour Haïti La musique, porteuse d’espoir et de solidarité

L

e musicien Christian Holl s’est rendu à Haïti au mois de mars dernier pour réaliser une symphonie inspirée des harmonies de la nature haïtienne et des chants des enfants de l’orphelinat de NPFS. Il a ainsi fait participer les jeunes haïtiens à la création de cette œuvre musicale pour restituer l’âme sonore du pays et nous porter au cœur du quotidien des enfants et de ceux qui les accompagnent.

Par Fatou Binta Gueye 18

United Fashion for Peace Magazine


©DR Christian Holl, régulièrement missionné par l’Unesco, parcourt le monde comme un « chasseur de son », pacifique et nomade qui explore les grands sites du patrimoine mondial de l’humanité. La création d’une symphonie au cœur d’un pays dévasté a pour objectif de poursuivre les actions de solidarité conduites par NPFS pour les enfants et le peuple haïtien. Un disque sera commercialisé en septembre 2011.

©DR Par ailleurs, les images réalisées en Haïti permettront de mettre en scène, sur une grande place parisienne, un spectacle de son et d’images dans le courant de l’année 2012. Les bénéfices de cette opération aux facettes multiples seront destinés aux actions de NPFS sur le terrain. Nous vous tiendrons informés à chaque étape de l’opération Haïti en chœur.

United Fashion for Peace Magazine

19


20

United Fashion for Peace Magazine


Flash Back 12 janvier 2010 Un séisme d’une magnitude de 7,3 frappe Haïti, faisant entre 250 000 et 300 000 victimes, 1,2 million de sans-abris et 1,5 million de sinistrés. Novembre 2010 Après le passage du cyclone Tomas, Haïti doit faire face à une épidémie de choléra, qui à ce jour, a fait près de 3 000 morts et provoqué 22.500 hospitalisations et 55.000 cas de contamination.

Soutenez cette belle et noble initiative à suivre… Plus d’informations : www.haiti-en-choeur.fr

Photos ©DR

United Fashion for Peace Magazine

21


Melitta

lance ses filtres à café éco-responsables!

C

’est dans un écrin de verdure à l’hôtel Particulier Montmartre lieu charmant et atypique niché au cœur de la Butte Montmartre, que nous avons pu découvrir le dernier produit de la célèbre marque de filtres à café. UFFP était là pour découvrir ce secret si jalousement gardé: une gamme complète de filtres à café écoresponsables.

Par Fériel Berraies Guigny

Melitta une marque de filtres qui fête ses cent ans et qui devient engagée

Ce logo certifie en effet que le bois et par la suite le papier qu’utilisera dorénavant Melitta pour la fabrication de ces filtres bruns sont issus d’une filières qui respecte les standards du Forest Stewardship Council FSC. Dorénavant la Depuis plus de cent ans, Melitta est la marque de marque devra toujours s’engager en ce sens puisqu’il est filtre à café la plus connue, elle est présente dans 7 foyers prévu qu’en 2011 les 2/3 de sa gamme de filtres à café sur 10 et s’utilise au quotidien. Forte de sa notoriété et de répondront aux critères FSC. son rôle toujours innovateur et expert, elle a crée l’événement en lançant une gamme complète en filtre à café La Forêt un patrimoine naturel en danger bruns certifiés FSC. Poumon de la terre et donc de l’Humanité, les FoFSC est l’abréviation de Forest Stewardship Council, un logo qui sera apposé dorénavant sur tous les emballages rêts sont de plus en plus précarisées et fragilisées par les déforestations. Selon un rapport de la FAO en 2010, 13 des nouveaux filtres bruns à café Melitta. mios d’hectares de forêt disparaitront chaque année de 22

United Fashion for Peace Magazine


la planète. Or la survie de 1 milliard de personnes est di- Le développement durable au cœur de la culture rectement liée à la présence des forêts ( sources de la Banque Mondiale) et les 2/3 de la biodiversité terrestre est Melitta est engagée en ce sens depuis prés de d’origine forestière. 25 ans et côté fabrication tous les critères accompagnent cette initiative:

Le FSC a défini un certain nombre de règles pour • tenter d’endiguer le phénomène

utilisation de 100% de chutes de papier recyclé

• recyclage de l’eau utilisée par la production des fi ltres Afi n de tenter de trouver un équilibre entre les me- • maitrise de la consommation d’énergie naces qu’encourent les forêts tout en tenant compte des • présence de 95% de carton recyclé pour la fabrication

des emballages communautés qui en vivent FSC propose les règles suivantes: exploitation raisonnée, le renouvellement des ressources, la préservations de la biodiversité, la protection Les Filtres Bruns Melitta sont d’ores et déjà disponibles en grande distribution. des droits des populations autochtones, etc.. United Fashion for Peace Magazine

23


Squat ŠDiane Cazelles 24

United Fashion for Peace Magazine


Culture Palace Culture pour l’espoir sur de nouveaux territoires

A

Ivry-sur-Seine, Culture Palace est un lieu culturel ouvert sur le monde et sur son quartier. Avec du cœur et des talents, ce squat d’artistes dans la proche banlieue parisienne témoigne d’une création et d’une invention incroyables. Face à la précarité et pour enrichir les territoires abandonnés, les nouveaux conquistadors viennent du bout du monde ou juste d’à côté. Ils revendiquent un toit et aussi le droit de travailler, pour vivre et cultiver ensemble l’Art «avec un grand A» et le partage.

Reportage réalisé par Diane Cazelles

United Fashion for Peace Magazine

25


Les squats, un fait de société ! Le niveau de vie a énormément baissé ces dernières années, laissant pour compte une population fragilisée financièrement qui aujourd’hui ne peut plus se loger décemment. Des étudiants, des jeunes et des moins jeunes, des personnes seules ou en famille, se retrouvent dans une situation précaire qui ne leur laisse pas d’autre choix que de se retrouver sans abri, dans la rue. Si l’immobilier reste une valeur sure, les propriétaires pour éviter les contraintes de travaux ou d’assainissement ou spéculer préfèrent laisser vide leurs immeubles. Notre société a mauvaise mine… C’est pourquoi, certains ne baissent pas les bras et s’adaptent. Ils sont organisés souvent en collectif et investissent des lieux vides et abandonnés. Jeux de lois, droit au logement, le débat est loin d’être clos… En 2002, le rapport Quercy faisait état de 1800 à 2000 squats en région Ile de France. Pourtant, avoir droit à un toit reste une priorité… Au royaume de la débrouillardise et conjointement aux problèmes du chômage, les squatteurs, de plus en plus nombreux, gèrent les lieux et leurs activités sous une forme proche de l’auto-entreprise. Ils restent, malgré tout, en marge de la société et doivent s’investir pour s’intégrer. En recherche de reconnaissance et pour aller à l’encontre d’une image quelque peu sulfureuse, le squat véhicule encore beaucoup d’apriori et de suspicion au même titre que les banlieues!

Squat ©Romain Nicolas 26

United Fashion for Peace Magazine


Dans la banlieue… Exactement. L’Outre-périphérie fait toujours la Une des médias. Diabolisée ou laissée pour compte, elle revendique aujourd’hui sa place dans la région Ile de France. Si ses territoires restent marginalisés, chaque commune, à l’heure du Grand Paris, doit encore se battre et s’organiser pour exister. Pour cela, elle développe les accès routiers, construit et aménage les cités pour les rendre plus attractives et les valoriser. Dans toutes les banlieues parisiennes, les friches industrielles sont nombreuses et forment des no man’s land chaotiques, vides et balayés par les courants d’airs. A Ivry, le parc est impressionnant et occupe les prochains grands projets de reconstruction de la dynamique commune. Cela se fera avec du temps et de l’argent, mais en attendant… Pour éviter l’inévitable développement des «cités-dortoirs», que peut-on faire pour aller de l’avant, pour laisser se développer des activités, des énergies et de l’intelligence au service de la communauté? A cette question, Culture Palace est une réponse innovante et spontanée…

Fanfare ©Romain Nicolas

Expo Tête Morgan Merrheim ©Diane Cazelles United Fashion for Peace Magazine

27


Le Palace de la Culture ! Sur le mur extérieur, un grand tag, un grand «Culture Palace » graphé en couleurs annonce aux passants de la rue Molière qu’ici, dans l’ancienne entreprise laissée à l’abandon, une nouvelle vie a commencé. Qu’est ce c’est ? Et bien, il suffit de rentrer, de passer la large porte. Elle est grande ouverte sur un univers foisonnant d’objets hétéroclites, de canapés et de petit mobilier. Une leçon de décoration, un Roche-Bobois de la bohème, l’endroit et l’envers respire l’imagination et la sérénité. Sur les murs accrochés, peintures, dessins et photos racontent que des belles histoires. C’est une galerie d’art, un café littéraire, un club de sport… ou tout à la fois, ponctué de petits désordres comme dans une grande maison de famille. Une lumière zénithale illumine le haut bâtiment en L et ses vieux souvenirs industriels du passé. Ceux qui vivent ici sont tous artistes à leur façon, dans le bricolage, l’expression et la conversation. « Il en faut pour recevoir et mener à bien tous les projets » s’exclame Malandjo. Premier arrivé sur le lieu, c’est lui qui remet l’espace en état. Il cumule les fonctions de régisseur, intendant, économe, organisateur, éclairagiste, et comptable..Le décor, c’est son œuvre. Invétéré chineur, il équipe le lieu d un nombre incalculable de canapés, tables basses, de lampes et toutes sortes d’objets chinés. Des salons «où l’ont cause», une scène pour les artistes, un piano et une bibliothèque, l’espace est modulable et se transforme au gré de tous les événements. Sous les guirlandes en papier multicolores et les grands néons d’époque, à la tombée de la nuit, Malandjo allume une à une des myriades de guirlandes qui donnent à cet endroit des airs de palais, que dire, de Palace….

28

United Fashion for Peace Magazine

Malandjo ©Romain Nicolas


Quant à Morgan, le peintre prolixe et résident, son dernier voyage périphérique l’amène jusqu’ici. Il trouve une nouvelle maison, retrouve des amis mais aussi la place nécessaire pour travailler. Galeriste, directeur artistique, barmaid, il lâche volontiers son office pour se retirer dans son atelier. Marco arrive plus tard pour habiter ici. Musicien et webmaster, d’un calme imperturbable, il est aux commandes du net et veille aussi au bon fonctionnement du Palace. Kaci, attentif et toujours prêt à rendre service, habite trois rues plus loin et vient souvent donner «un coup de main». De la plomberie aux installations, ils participent tous sans ménager leur peine à ce nouveau collège. Gilles, Arnault, Timothée, Nora, Véronique, Noé, Mariam… Les habitués sont nombreux. Passant saluer l’équipe, ils échangent leurs idées et échafaudent toujours quelques nouveaux projets ! Tous les jeudis, Liam, le frénétique Mozart du violoncelle joue en virtuose seul ou accompagné d’autres musiciens. Du classique à l’improvisation, les concerts sont dignes des plus grandes salles de renom. Le Culture Palace réuni a créé «Planète Culture», une association de loi de 1901 pour soutenir les activités culturelles et officialiser les événements et les échanges avec les autres associations. Tout ce petit monde a son mot à dire et met «la main à la pâte» pour la programmation. Soirées théâtrales («Quai Ouest» de Bernard Marie Koltes jouée début juin par les élèves de l’Ecole des Arts Décoratifs de Paris), ramdam en Fanfares (Ecole d’Architecture de Val de Seine), expositions de peinture ou de photos, défilés de mode éthique, «Sound system»; mais aussi poésie, contes, rendez-vous salsa, anniversaires ou même mariages! La scène est ouverte à l’expression, à la rencontre et à l’échange …

Morgan ©Diane Cazelles

United Fashion for Peace Magazine

29


Photos peintes Morgan Merrheim ŠDiane Cazelles

30

United Fashion for Peace Magazine


Peintures au Squat ŠDiane Cazelles

United Fashion for Peace Magazine

31


Diane Cazelles au Squat ©Romain Nicolas

Liam Morrissey ©Diane Cazelles

32

United Fashion for Peace Magazine

Liam Morrissey et son violoncelle ©Diane Cazelles


Le public ©Diane Cazelles

L’équipe des garçons veillent à la bonne tenue du lieu et baisse le son à 22h! Si les voisins ont mis un peu de temps à venir, ils font partis aujourd’hui des familiers. En vélo, sur patin à roulettes, ou simplement en pantoufles; résidents, passants ou usagers, intellos, artistes, créateurs de tous poils ou amateurs de ping-pong, ces gens de Paris et d’ailleurs viennent partager la convivialité mais aussi les surprises… ici, en la banlieue, à Ivry !

Culture Palace, 4 rue Molière, 94200 Ivry-sur-Seine, RER C Ivry ou Métro 7, Station Mairie d’Ivry, Tél. : 06 12 62 09 16, Facebook: Culture Palace culturepalace@hotmail.fr (le site est en préparation)

United Fashion for Peace Magazine

33


34

United Fashion for Peace Magazine

ŠDR


Travel Another India

Le tourisme équitable qui a du sens

T

ravel Another India fait la promotion du tourisme équitable et crée des activités au sein des communautés rurales. Gouthami fut la Lauréate 2010 du Cartier Women’s Initiative Award pour l’Asie. Son projet réinvente le tourisme éthique. En créant son agence elle avait à cœur de montrer une autre image de son pays tout en aidant les communautés rurales à participer pour le bien de leur village «accueillir dans son foyer l’étranger c’est une tradition chez nous, mais ce qui me rendait le plus fier, c’était aussi de voir comment une partie de revenus étaient reversés au village pour améliorer les infrastructures»! Construire des écoles pour que les petites filles aillent à l’ école, faire venir un vétérinaire pour travailler dans la région. «Il y a tant de bénéfices à tirer», ajoute Gouthami.

Par Elyssa Souissi

United Fashion for Peace Magazine

35


©DR

Développement rural par le loisir du voyageur Créer des opportunités à travers des excursions dans les villages génèrent de l’emploi même dans les zones les plus pauvres et reculées du pays.. Faire en sorte que les villages prennent leur autonomie et deviennent indépendants ensuite, c’est le long terme. La culture millénaire de l’Inde est un espace qui laisse présager une formidable expansion du projet de Gouthami. « ... mais ce que je veux encourager avant tout c’est un tourisme responsable « insiste la jeune femme chef d’entreprise.

©DR 36

United Fashion for Peace Magazine


©DR

©DR

Nouvelle Destination: Pranpur dans la région de Madhya Pradesh dans le centre de l’Inde.

tant un thé au lait crémeux. Une destination écolo bio où vous découvrirez faune et flore locale et une nature libre qui a su garder sa touche originelle. La visite des ateliers des métiers à tisser vaut aussi le détour et vous pourrez Un village de tisserands réputé pour son textile. partager la vie de l’habitant. Des merveilles à base de matériaux locaux un parfait mélange de coton et de soie. Parmi les attractions de la Pour les amoureux de l’histoire, vous pourrez aussi décourégion, Travel Another India propose aussi des ballades vrir la cité historique de Chanderi tout en vous faisant berdans les zones rurales de Pranpur à peine 3km de Chancer par une Inde aux mille sons et lumières aux milles couderi, ville réputée pour ses magnifiques soieries. leurs «une autre Inde» telle que vous ne l’imaginez pas! En faisant une halte à Amraee, le voyageur peut profiter des magnifiques couchers de soleils sur les feuilles des manguiers. Il peut également faire une pause tout en siro-

United Fashion for Peace Magazine

37


©DR

Le Tourisme équitable: un modèle qui peut s’appliquer à l’Afrique

©DR 38

United Fashion for Peace Magazine

Les femmes d’Asie et d’Afrique ont beaucoup de similitudes le contexte ne leur est pas toujours favorable, mais elles se battent au quotidien explique Gouthami la CEO de Travel Another India « mon projet peut parfaitement s’appliquer aux femmes africaines, j’essaye de sortir le meilleur des femmes et dans le domaine de l’artisanat par ex ou de la cuisine, les femmes des deux Continents n’ont pas leur pareil» ajoute Gouthami. Changer les mentalités, est nécessaire car ces petits métiers qui ont un impact considérable dans une communauté n’ont aucune valeur d’un point de vue social. Aujourd’hui, le regard est en train de


©DR

©DR

changer « ces femmes sont des artisanes, elles ensei- droits il y a beaucoup de travail à faire, je dirai même que gnent aux autres et en ce sens, elles fournissent le savoir la situation en Asie du Sud est encore plus dramatique et c’est un don très précieux qui n’est pas donné à tout qu’en Afrique»! ajoute-t-elle. le monde» ajoute Gouthami. Et de ces enseignements on tire le meilleur et les femmes éduquées qui les reçoivent en connaissent la portée! C’est véritablement du développement durable qui tient compte en plus des besoins de la planète. En Afrique tout comme en Asie les doutes et la précarité se ressemblent, les femmes doivent se battre au quotidien elles sont le pilier de la famille parfois plus que l’homme « nous avons nous les femmes les mêmes défis et quand il s’agit de nos United Fashion for Peace Magazine

39


©DR Pour Gouthami, donner du travail à une femme, c’est parfois aussi lui sauver la vie «les femmes subissent la violence physique et conjugale, c’est malheureusement une donne que l’on ne doit pas occulter, alors oui le travail peut sauver une femme et la sortir d’une condition sociale qui

en temps normal la condamne à n’être que victime! Le projet de Gouthami démontre que la femme a le pouvoir de s’approprier son destin à force de volonté et de courage et quelque soit le Continent.

Travel Another India AB 50, Anna Nagar Chennai - 600 040 www.travelanotherindia.com


Afrique

Capital Carbone

L

otfi Bel Hadj est Président-fondateur du groupe Alternative Carbon, acteur de premier plan de la compensation carbone avec plusieurs millions d’hectares de zones naturelles menacées enregistrées dans des programmes UN-REDD. Expert en questions de développement durable en Afrique, spécialiste des questions énergétiques, Lotfi Bel Hadj a mené de nombreuses missions sur l’ensemble du continent africain, et dirige un fonds d’investissement dédié aux ressources naturelles et au développement des pays de l’hémisphère Sud. Il vient de sortir «l’Afrique et son capital Carbone» (éditions RESPUBLICA, 2010).

Par Aïcha Bounaies ©DR


Les plus grands défis de notre siècle: changements climatiques et biodiversité Les grandes questions environnementales de l’époque que nous vivons aujourd’hui concernent la biodiversité, le changement climatique et la disparition d’écosystèmes. La prise de conscience est effective, mais l’effort demandé va à l’encontre d’une part de l’idéal de qualité de vie que l’on nous a plus ou moins imposé depuis la 2e guerre mondiale, d’autre part de l’intérêt à court terme d’une bonne partie de notre système économique. C’est là que réside notre grand défi, dans le changement de modèle, et dans l’évolution de la notion de croissance. Pour lotfi Belhadj nul doute que les responsabilités sont partagées» ...c’est au cours des cent dernières années que la transformation majeure s’est opérée, du fait de la croissance démographique et de l’industrialisation d’une partie du monde. Peut-on pourtant accuser les pays à plus forte natalité et ceux qui se sont industrialisés ? Ce serait simpliste, certes. Pourtant nous sommes obligés de mettre le doigt sur les causes réelles des problèmes environnementaux qui nous concernent tous aujourd’hui, si l’on veut y mettre un frein sans que ce soit au détriment de certaines populations. Problèmes qui existaient partiellement déjà bien avant, mais dont nous n’avions pas conscience. Et causes qui ont par ailleurs permis de faire évoluer l’humanité, avec toutes les inégalités que l’on connaît» explique-t-il. L’ère industrielle a évolué depuis sa genèse, et elle continuera de le faire, encore une fois de manière déséquilibrée dans le monde, c’est inévitable. Le tout est que cette évolution tende vers un équilibre global, que ce soit entre l’homme et son environnement, ou entre les hommes euxmêmes. ©DR 42

United Fashion for Peace Magazine


Parvenir à une croissance dans dommages irréversibles à la planète

pour se développer, et relâchent aussi de l’oxygène dans l’atmosphère. Ils représentent donc ce qu’on appelle un puits de carbone, et les forêts primaires et tropicales tout particulièrement. Or, plus d’un quart des forêts tropicales Une solution est possible pour l’expert qui ajoute se trouvent sur le continent africain. Celle du bassin du que seule la coordination internationale et la prise de Congo est la 2e plus grande forêt au monde. Leur proconscience par rapport au modèle de développement, tection et leur régénération permettraient de diminuer et permettra une mondialisation plus ou moins contrôlée « d’éviter une partie des volumes de gaz carbonique relâIl est plus difficile de mesurer l’empreinte écologique de chés dans l’atmosphère terrestre. Et donc de générer de notre activité professionnelle quand on travaille dans une grandes quantités de crédits carbones, dont l’intégration chaîne de montage de voiture que quand on produit, transsur le marché des crédits permet de valoriser, au sens forme et vend un produit agricole par exemple» ajoute lotfi propre, ce capital naturel forestier indispensable, tout en Belhadj. constituant une alternative pour les pays industrialisés. Quelle autre solution peut-on envisager, dans un univers L’Afrique poumon du monde et pourtant... capitaliste où pour avoir une valeur, il faut faire l’objet d’un marché? L’Afrique héberge en effet le second massif forestier de la planète, en termes de taille et de richesse. Cette forêt représente un patrimoine mondial, et doit être reconnu comme tel. En plus des services qu’elle offre aux populations locales, elle fournit des molécules utilisées en pharmacie, du bois pour nos habitations, et participe à la régulation du climat. Mais le bassin congolais, soumis à l’exploitation de ses bois précieux, n’est pas le seul menacé par la déforestation. Les forêts tropicales, que l’on trouve notamment en Afrique de l’Ouest et à Madagascar, sont soumises à une pression anthropique très importante, en particulier pour l’exploitation de bois de chauffe et les besoins de l’agriculture itinérante. L’appauvrissement des sols et la croissance démographique imposent à la population de grignoter petit à petit les massifs forestiers. Dans certaines régions ne subsistent que les forêts sacrées protégées par les lois coutumières, alors que les autres forêts, même lorsqu’elles bénéficient d’un statut de protection, sont menacées. Un bel exemple de «durabilité » traditionnelle, comme évoqué précédemment! Les arbres, durant leur croissance, fixent une grande quantité de CO2. Ils séquestrent le carbone environnant

©DR United Fashion for Peace Magazine

43


Via les systèmes de crédits carbones, l’Afrique disposerait ainsi d’un formidable levier de croissance économique et de conservation de son patrimoine forestier. Alors, écologie et croissance économique deviendront peut être compatibles pour générer un développement durable global, et ce sans devoir repenser les fondements de notre système économique actuel.

L’écologiquement correct ce n’est pas pour les plus nantis!

à la manière d’une bourse d’échange, dont l’unité est la tonne équivalent CO2. Concernant le protocole de Kyoto, une autorité de régulation, le Comité d’Observance, a été mise en place en 2006 pour vérifier les niveaux réels d’émissions par rapport aux quotas alloués. Il a également pour rôle de surveiller les transactions de crédits, via un registre. A ces systèmes s’ajoute un marché volontaire, pour les entreprises non soumises à des quotas par exemple.

Ce système a évidemment ses faiblesses, apparues notamment sous la forme de sur-allocation de quotas qui ont Comme l’explique lotfi Belhadj «ce n’est plus à propu bénéficier à certaines entreprises. Le prix du crédit est prement parler un «concept de riche», mais une notion qui directement dépendant des quotas en vigueur, comme doit être adaptée à chaque catégorie sociale, culturelle et pour tout produit soumis à la loi des marchés. Il faut donc professionnelle. L’erreur est de vouloir imposer un modèle veiller à une incitation suffisante des entreprises à réduire universel de développement, qui pourrait n’être qu’une réleurs émissions, par le maintien d’un prix du crédit élevé. pétition de l’histoire… La conservation de la biodiversité Cependant, les contraintes technico-économiques limitent des forêts et la gestion durable des écosystèmes foresles possibilités et la vitesse d’adaptation des entreprises. tiers ne concernent pas uniquement les populations qui Il a donc fallu mette en place un mécanisme d’accompaen vivent directement, mais la population mondiale. Il est gnement, appelé mécanisme de compensation. L’idée est donc normal de mettre en place des mécanismes transde faire financer par les pays industrialisés, et donc émetfrontaliers qui répondent à ces deux objectifs, tout en perteurs de GES, des projets de réduction d’émissions dans mettant aux populations d’accéder à des conditions de vie les pays en développement. Les émissions de GES étant meilleures. considérées à l’échelle planétaire, ce système permet de délocaliser en quelque sorte la compensation carbone, Les quotas d’émissions de CO2 probable solu- soit en limitant des émissions par rapport à une situation existante, soit en séquestrant du carbone. tion de mesure possible Les quotas d’émissions de gaz à effet de serre (ou GES, et en premier lieu le dioxyde de carbone CO2) mis en place par le protocole de Kyoto d’un côté et l’Union Européenne de l’autre, doivent permettre aux pays signataires de remplir leurs objectifs de réduction d’émissions (l’objectif de diminution est de 8% pour l’UE, entre 2008 et 2012, par rapport au niveau d’émission de 1990). Conjointement, une directive européenne permet aux entreprises dépassant leur quota d’en acheter auprès de celles qui ne les atteignent pas, via un marché des quotas d’émissions de GES. Également appelés « crédits », ils fonctionnent 44

United Fashion for Peace Magazine

Même les people aident la cause «écolo» Les personnages médiatiques et les messages qu’ils portent sont importants pour favoriser la prise de conscience collective, et permettre à tous d’avoir accès à un minimum d’information vulgarisée. La réflexion, quant à elle, se joue peut être plus au sein du GIEC et d’autres groupes de travail, qui doivent nécessairement incorporer des scientifiques, des représentants de la société civile et des politiques. Et il faut malgré tout rester vigilant pour que les messages portés par les médias et leurs auteurs


ne soient pas un reflet tronqué des conclusions de ces et des moyens de contrôle en adéquation avec les actigroupes de travail. vités menées et les intérêts qu’elles représentent. La forêt constitue l’une de ces richesses, et non des moindres. Elle permettrait à relativement court terme à l’Afrique de L’Afrique vivrier naturel de demain prendre une place stratégique sur le marché mondial du L’Afrique dispose d’armes très puissantes depuis carbone. Des projets commencent déjà à émerger, comme toujours: les ses ressources naturelles. Celles-ci sont lar- sur d’autres continents. gement exploitées, certes, mais ne bénéficient pas aux Pour Lotfi Belhadj pas de fatalité, L’Afrique doit se doter Africains comme il se devrait, du moins pas à un grand d’outils politiques forts ; elle doit penser à son carbone nombre d’entre eux. Certains pays comme l’Angola impo- pour être un interlocuteur de poids sur des marchés équisent des conditions strictes de partage du bénéfice de la tables. ressource pétrolière entre la compagnie nationale et les Pour ce faire, elle doit valoriser elle-même et de manière compagnies internationales, et cela ne fait pas renoncer supranationale ses ressources naturelles et son capital ces dernières pour autant. La Côte d’Ivoire a toujours été agro-forestier, mettre en place sa propre sa propre bourse un producteur important de produits agricoles ; la Guinée carbone, son propre standard de certification de ses créConakry reste ce « scandale géologique » qui attire les dits carbone, et soutenir cet effort par l’instauration d’une convoitises de toutes les grandes et petites sociétés mi- véritable OPEP du carbone. nières. Mais il est indispensable de mettre en place un système d’échanges équitables, un cadre réglementaire

©DR United Fashion for Peace Magazine

45


Naturalia


Forêt ©Pino Bellani

Pino Bellani

Son combat pour la biodiversité

P

ino Bellani est un naturaliste italien, diplômé en sciences naturelles spécialisé dans la biodiversité et les espèces animales africaines et en muséologie. Un photographe averti aussi et un grand amoureux de la Nature dans sa bio diversité. Par ailleurs, c’est un scientifique engagé pour la préservation de notre planète et qui a vu ses dernières années les pires attaques faites par la main humaine sur la nature. Le Continent africain dans son incroyable diversité biologique n’est pas indemne non plus puisqu’il subit les pires menaces: urbanisation, industrialisation, tou-

48

United Fashion for Peace Magazine

risme agressif, braconnages sauvages. Dans son ouvrage «Afrique paradis naturel menacé» aux éditions Mondadori, il tente d’alerter les consciences pour que la mise à sac du Continent qu’il aime tant soit interrompue. Une formidable leçon d’engagement et d’éthique pour la cause de la biodiversité et une mise en garde sur cette spirale destructrice qui risque de nous faire tout perdre. Récit de notre rencontre.

Par Fériel Berraies Guigny


Pourquoi ce livre? Je suis un grand amoureux de l’Afrique, et j’ai publié beaucoup d’ouvrages consacrés aux mammifères africains publiés aux éditions Mondadori; j’ai même crée dans la ville de Navarre, un Musée de Sciences Naturelles avec un département faune africaine. Pino Bellani s’intéresse aussi au lien entre l’humain et la nature et les espèces animales. Son constat aujourd’hui est que certaines espèces animales sont en voie d’extinction.

Un équilibre précaire entre l’homme et la nature En Afrique où vivent 1570 espèces mammifères, et 2527 types d’oiseaux, beaucoup d’entre eux sont dans la liste rouge des espèces en voie de disparition. Selon un rapport de l’international Unit for Conservation of Nature, 25 espèces d’antilopes africaines soit plus d’un quart des 90 espèces présentes dans le Continent sont en voie d’extinction ou ont disparu. Celles qui ont survécu sont protégées dans des réserves et parcs naturels. Une grosse perte pour les populations locales africaines qui pourraient raisonnablement en vivre puisque ces espèces sont sources de protéine et s’adaptent bien mieux que les espèces domestiquées. L’autre problématique reste le braconnage et le bush meat, la chasse abusive, explique le naturaliste italien, s’agissant notamment des cornes d»’éléphants et de rhinocéros. Un fléau encouragé par un tourisme sauvage venu des pays riches et industrialisés qui s’amuse à abattre des espèces très rares, aussi mais aussi des gouvernements africains corrompus qui encouragement ce genre d’initiatives. La réserve naturelle africaine est en danger et rien n’est fait pour stopper ce danger. ©Editions Mondadori

United Fashion for Peace Magazine

49


Xerus ©Pino Bellani

La destruction du capital naturel africain remonte à l’Antiquité!

Flamants roses ©Pino Bellani

La Rome antique dans la région d’Afrique du Nord avait commencé pour sa part une lente et inexorable destruction du capital naturel. L’Afrique du Nord regorgeait de forêts qui allaient disparaitre à cause des pratiques abusives En Afrique on compte 3,06 millions de km² de forêt pour devenir des régions sèches et arides. équatoriale et tropicale ce qui équivaut au quart de toutes En même temps que la verdure, les animaux aussi alles forêts du Monde, seulement 5,8 % de ces forêts sont laient disparaitre, l’Afrique du Nord comptait des lions, des protégées selon la F.A.O, pour le reste la déforestation déours et des éléphants que les légionnaires s’amusaient à truit 0,8% de la superficie de ce poumon du monde par an capturer pour les envoyer dans les cirques de Rome. On à cause des pratiques abusives pour l’exportation à l’inretrouve d’ailleurs le témoignage de cette faune dans les ternational. Mais ce qu’il faut retenir c’est que c’est surtout mosaïques antiques des villes romaines qui se situaient l’Europe qui est la cause principale de la déforestation du dans toutes les région de l’Afrique du Nord. Continent et cela remonte à l’Antiquité!

50

United Fashion for Peace Magazine


Lac Baringo geyser ŠPino Bellani

United Fashion for Peace Magazine

51


Afrique Paradis perdu: un livre témoignage et un cri du cœur! «Dans ce livre j’ai voulu raconter mon Afrique sauvage, celle que j’aime, je voulais dire au Monde qu’il est temps de préserver ce don si rare»! nous confie Pino Bellani C’est un devoir que de préserver cette nature pour les générations futures et l’analyse de Pino Bellani avant tout scientifique, est celle d’un naturaliste et d’un zoologue La diversité écologique est là des montagnes des versants atlantiques, aux côtes de la mer rouge et aux îles pacifiques, des forêts et déserts aux prairies et jusqu’aux savanes, rien n’est laissé au hasard. Pino Bellani a commencé ses voyages d’exploration tout de suite après avoir été diplômé; il n’avait pas trouvé de travail et alors il a organisé tous ces voyages» j’ai commencé par la Tunisie, les régions de la mer rouge, le Sahara, puis le Kenya et la Tanzanie» et là avec son objectif est née sa passion, la photographie. «A chaque que je foule la terre africaine j’ai la sensation que je rentre à la maison que je suis chez moi» un lien plus fort que tout qu’il aime à voir comme étant réellement génétique « mes ancêtres nordiques ont voyagé et ont laissé des traces en colonisant l’Afrique et l’Eurasie. Mais aujourd’hui tout ceci est en danger par la cupidité de l’homme et son égoïsme, les désastres climatiques générés par lui, la pollution, la famine et la pénurie des matières premières sans oublier les guerres et la violence. ©Editions White Star

52

United Fashion for Peace Magazine


Lion ©Pino Bellani

Des instants de vie gravés dans sa mémoire «J’ai vécu des moments d’intense beauté, je me rappelle du jardin zoologique de Tozeur, je m’étais retrouvé nez à nez devant un lion adulte qui était là libre, il était devant moi nous étions séparés par un petit grillage de 70-80 cm de hauteur, mes compagnons de route se sont enfuis à la recherche du gardien, moi j’avançais vers lui et tendit la main pour lui caresser la crinière, il s’est laissé faire et a ensuite posé sa tête sur mon bras, j’ai entouré son cou, on était resté là sans bouger». On m’expliqua plus tard que ce lion était domestiqué, et qu’on utilisait ce lion pour pas mal de films «mais moi je ne le savais pas» imaginez la sensation que j’ai pu éprouver!

©Pino Bellani

United Fashion for Peace Magazine

53


Acacia ŠPino Bellani

54

United Fashion for Peace Magazine


Rendre à la nature ce qui est à la nature

nomique et politique. Cela devra se résoudre d’abord à ce niveau mais aussi au niveau du rapport ethnico-culturel qu’ont les populations avec leur environnement. Il y a tant «Il nous faudrait plus de femmes comme Wangari Maathai la prix Nobel de la paix kenyane « ajoute le na- de disparités d’une région à l’autre de l’Afrique: d’un côté turaliste. Aujourd’hui, l’humanité entière est concernée et on affronte les problématiques des pays du Sahel sécheparmi les mea culpa on ne retient que l’esclavage mais resse, famine qui tuent la biodiversité. De l’autre on a des qu’en est-il du massacre de la nature et de notre planète? pays comme la Somalie avec d’énormes problèmes de pauvreté de violence et d’insécurité, des pays où même la pourquoi cette fatalité et cette dénégation? Il faut éduquer les gens à la protection de l’environement et vie humaine a peu de valeur! pas uniquement les africains mais les citoyens du monde entier. Pour cela il faut alphabétiser les catégories vulné- Les plus gros dégâts viennent d’ailleurs des seigneurs rables pour qu’elles prennent conscience de leurs méfaits. de guerre qui continuent de faire la loi dans ces régions. Il faut également lutter contre la corruption et les guerres Et dans ces pays il y a des paysages naturels à couper tribales. Il faut apprendre à vivre entre ethnies clans et tri- le souffle, mais les guerres rendre l’équilibre précaire et nombre de ces magnifiques animaux sont à la merci des bus pacifiquement ! desideratas politiques des mercenaires ou de faux prétextes à l’origine de conflits de frontières. Ceci n’est que L’Afrique du Nord role Model pour l’Afrique le début des graves problèmes que je cite dans mon livre.

du Sahara

«J’ai beaucoup d’admiration pour certains pays qui ont des politiques sociales favorables pour les femmes et les catégories défavorisées» citant l’exemple de la Tunisie mais il reste encore à faire surtout après le printemps arabe conclut-il. Je sais qu’il y a aussi un effort au Maghreb par rapport à l’environnement et la préservation de certaines espèces animales ‘ parcs de Sidi Bou Hedma enTunisie, Souss- Massa ou Bass Draa au Maroc, le Parc Tassili en Algérie où l’on retrouve plusieurs espèces de gazelles, d’antilopes, de renards, d’oiseaux rapaces qui sont des espèces du Sahara. Les autorités de ces pays ont fait en sorte que ces espèces soient ré-introduites dans leur habitat naturel.

Non au progrès et au tourisme qui tue la nature! Le progrès peut signifier développement socio économique et sanitaire pour les populations mais il ne peut se faire en détruisant l’environnement et la biodiversité. Il faudrait encourager les technologies alternatives (solaire, éolienne, les carburants alternatifs etc.) Le tourisme industriel quant à lui est et reste aveugle à ce que peut offrir un pays dans sa nature. Dans des pays comme le Kenya où les safaris sont vendus à tout bout de champs, on ouvre la voie à un tourisme de prédation inconcevable, tout en développant de plus en plus de parcs et de réserves censés protéger en même temps les espèces! quel double langage aberrant.

Pas de solution miracle pour notre nature

Heureusement des pays comme la Tanzanie, le Botswana, l’Afrique du Sud ont maintenu un bon niveau de conserva Les problèmes liés au massacre de nos ressources tion de la nature et sont en passe de devenir des modèles naturelles sont avant tout liés à la conjoncture socio-éco- pour les pays du Continent.

United Fashion for Peace Magazine

55


Le Rendez-vous

des Entrepreneurs

56

United Fashion for Peace Magazine


Ndieme Ndao

& Karitédiema

©DR

P

résidente de l’Association Femmes pour la Planète et Directrice de la Société Dieme Cosmetics, Ndieme Ndao est avant tout une femme de coeur qui a décidé de créer une entreprise citoyenne et solidaire des femmes.

Par Fatou Binta Gueye

United Fashion for Peace Magazine

57


Une ouverture vers l’émancipation financière des africaines L’entreprise de cosmétiques bio Karitédiema permet à de nombreuses femmes africaines, de travailler en extrayant le beurre de karité brut. Une ligne de soins dans la pure tradition bio africaine qui est aussi commercialisée en Suisse preuve que nos produits du terroir africain finissent par séduire le marché du Nord.

©Diane Cazelles

Karitédiema une marque synonyme de luxe bio

©Diane Cazelles 58

United Fashion for Peace Magazine

Diemé Cosmetics offre des produits aux sociétés de cosmétiques, friandes de beurre de karité brut bio », indique la jeune femme. En 1995, naissance de karitédiema qui viendra proposer une gamme de soin pour les problémes cutanés des peaux noires «Le remède miracle pour moi s’est avéré être le karité», ajoute l’entrepreneuse qui a réalisé que ce produit était un véritable miracle de la na ture. En Suisse, les cosmétiques Karitédiema ont déjà élu domicile dans quelques pharmacies et magasins. Le respect de la peau, est une priorité pour la ligne.. En effet, en élaborant ses produits, Ndieme Ndao préserve les vertus du karité tout en neutralisant l’odeur nauséabonde de cette substance végétale et tout cela sans apport d’additif chimique lors du processus de fabrication des soins. En plus de la protection de la peau, Ndiemé accorde un intérêt particulier aux questions d’environnement. «La question du développement durable, résume bien mon mode de vie et c’est aussi ce que j’ai recherché en première instance quand j’ai commencé à développer les produits Karitédiema. J’essaye de contribuer à la protection de l’environnement en mettant sur le marché des produits dont les ingrédients sont biologiques, ce qui signifient qu’il n’ya aucune utilisation de pesticide ou autre.


Une Entrepreneuse engagée Ndiemé a obtenu le prix de l’Union Européenne des femmes inventeurs à Berlin, la Palme d’Excellence de la Femme Noire Performante, remise par la première dame du Congo RDC, Olive Lembe Kabila. C’est en 1997 que Ndiemé lance l’Association Femme pour la planète (AFP). Son rêve confie-t-elle, c’est de permettre aux femmes africaines de devenir autonomes. Plus que de leur fournir un emploi, pour Ndiemé il s’agit aussi de les sortir de la fatalité endémique de la pauvreté «Je souhaite que les femmes africaines deviennent indépendantes économiquement dans le but de soutenir leurs familles et leurs enfants», explique-t-elle.

©Diane Cazelles

Son association a permis de générer des revenus pour des familles mais aussi de rétablir la dignité. Son entreprise a remis au gout du jour les bienfaits du Karité et cela a permis de former des milliers d’africaines à extraire le beurre de karité brut, pressé à froid et 100 % naturel, afin de créer une ligne de cosmétiques bio. Cosmétique équitable oui c’est possible! Ndiemé fait travailler les femmes avec des technologies adaptées aux conditions locales, respectant l’environnement, afin d’obtenir une qualité de produit irréprochable», explique-t-elle. Elle regrette cependant, qu’en Afrique, l’écologie, ne soit pas une des priorités du continent et à elle d’ajouter: «Les temps ne sont pas encore mûres pour ceci en Afrique. C’est à nous de donner le bon exemple, de sensibiliser les gens, de faire évoluer les mentalités en nous battant afin de leur transmettre ces valeurs, tout en utilisant des exemples concrets. L’Afrique est le grenier de l’humanité, le futur aussi. Il est temps que nous croyons en notre continent en nous donnant les moyens d’œuvrer pour le préserver».

©Diane Cazelles United Fashion for Peace Magazine

59


Essma Ben Hmida entrepreneur social de l’année

D

errière la magnifique histoire de l’institution Enda, la plus grande institution de micro-crédit en Tunisie, se cache une femme et un homme, tous deux visionnaires, tous deux désireux de donner une chance à une frange de la population qui en tant normal n’aurait jamais eu la chance d’accéder à un prêt bancaire car trop pauvre. A l’image de la philosophie de la Grameen Bank, Enda est en train de révolutionner le paysage entrepreneuriale de la Tunisie au féminin, ouvrant également des perspectives pour le Monde Arabe. La fondation Schwab pour l’entrepreneuriat social, émanant du World Economic Forum, l’a d’ailleurs récompensée cet automne dernier, la nommant comme étant l’Entrepreneur social de l’année. Récit d’un parcours.

Par Elyssa Souissi

©DR 60

United Fashion for Peace Magazine


Enda pour le micro crédit et les femmes En 1992, Essma Ben Hamida et son époux travaillaient dans la grande banlieue populaire de Tunis, Cité Ettadhamen, où ils avaient ouvert un centre communautaire qui accueillait surtout des jeunes sans emploi «Nous y proposions notamment des formations professionnelles et des activités de socialisation » explique-t-elle.

huit banques tunisiennes et quatre institutions financières internationales » une belle victoire aujourd’hui pour cette dame visionnaire.

Autant les micro-entrepreneurs, surtout les femmes, deviennent autonomes grâce à leur micro-entreprise, autant Enda est devenue autonome grâce aux micro-entrepreneurs. Une nouvelle indépendance qui permettra de toucher toujours plus de micro-entrepreneurs et d’être à leur service A travers les jeunes, ils vont découvrir que leurs mères, d’anciennes rurales venues habiter dans la ville, avaient pendant des années à venir. des capacités de générer des revenus (tissage, tapis, couture…) mais pas de ressources pour acheter des matières Le Micro crédit un secteur d’avenir? premières. Depuis que le Prix Nobel de la Paix a été accorC’est de ce constat qu’est parti le microcrédit. Les femmes dé au «père» du micro-crédit, Mohamed Yunus du Banavaient besoin d’accès au crédit pour générer des revenus gladesh, les projecteurs se sont tournés vers ce secteur. et contribuer au bien-être de leur famille et au renforce- Une question légitime est posée : est-ce que l’accès à des ment de leur rôle dans la famille et dans la communauté. services financiers aide vraiment les pauvres à améliorer En 2000, constatant avec quelle vitesse la demande de leurs conditions de vie? Et à quel prix? microcrédit augmentait, Essma Ben Hamida va se spécialiser dans le soutien aux micro-entrepreneurs, laissant Bien sûr, on trouve de tout. Pour sa part, Enda s’attache à tomber les autres activités, non sans beaucoup de regret. sa mission sociale et Essma Ben Hamida considère que Depuis lors, les activités d’Enda vont s’envoler. Dès le dé- toute critique constructive peut aider à faire mieux «C’est but, il y a eu une véritable explosion entrepreneuriale fé- ainsi que nous faisons faire depuis trois ans, en plus de minine dans les quartiers populaires et dans les villages la notation financière (nous avons eu la note alpha), une où des agences avaient ouvert « nous avons commencé notation sociale (note : excellent »). La première rassure à donner accès au microcrédit et à des formations. Nous sur la solidité financière de l’institution, la seconde sur sa sommes certains que l’accès au microcrédit y est pour manière de traiter ses clients mais aussi son personnel» beaucoup à côté des efforts de développement gigan- un feedback qui reste essentiel pour la Présidente de l’Instesques fournis par l’état et la panoplie de droits et avan- titution qui souhaite rester toujours proche de certaines tages accordés aux femmes depuis l’indépendance de la réalités sociales «En plus, nous avons adhéré, avec un Tunisie» explique Essma. millier d’autres IMF, à la «Smart Campaign» (campagne de protection des clients), dont le but est de respecter les miQuand une institution de micro finance comme Enda fonc- cro-entrepreneurs et de les tenir informés de leurs droits, tionne bien, elle devient effectivement financièrement au- du coût de leur microcrédit» ajoute-t-elle. tonome «nous avons commencé avec des subventions (Union européenne, coopération espagnole…) mais de- Enda mène également des études d’impact en externe puis 2003, nos revenus couvrent nos dépenses et nous (par un professeur d’économie tunisien en 2005 et à trasommes refinancés par des prêts commerciaux auprès de vers une étude par Women’s World Banking en 2008) et United Fashion for Peace Magazine

61


des enquêtes en interne (études de satisfaction, études des raisons pour lesquelles certains clients ne renouvellent pas leur prêt) dans le but d’améliorer les services et de s’ assurer qu’ils satisfont aux besoins ressentis par les micro-entrepreneurs «nous venons de renforcer notre service clients dans chaque agence pour veiller à la qualité des services que nous offrons, pour être à l’écoute constante des micro-entrepreneurs et connaître leur avis, leurs suggestions et leurs doléances. Ce service oriente aussi les gens vers nos services non-financiers pour les aider à mieux gérer leurs ressources et à améliorer le niveau de vie de leur famille», explique Essma.

(faire un budget, épargner, éviter le surendettement, apprendre à mieux négocier…) ajoute Essma Ben Hamida. La collaboration avec l’Office de la Population et de la Famille apporte un autre type de savoir en matière de santé et de planning familial, et certaines sessions sur la nutrition orientent les femmes vers des menus plus nutritifs et parfois moins chers.

L’impact du microcrédit dans nos vies

L’impact du microcrédit? «Nous le constatons chaque jour dans les déclarations des micro-entreprePlus d’un million de tunisiens à faible revenus neurs: la fierté des femmes d’avoir envoyé leur fils ou leur fille à la faculté, le fait que certaines créent une autre mitouchés cro-entreprise pour leur mari ou leur enfant» Bien entenPreuve que la méthode Enda séduit, depuis le dé- du, la nuance est importante aussi, tous ne réussissent but du programme en 1995, plus d’un million de Tunisiens pas aussi bien que d’autres ! à faibles revenus ont eu recours aux services du microcrédit. En effet, 250 000 familles ont obtenu au moins un Des constats bien vérifiés par l’étude de 2005 qui montre prêt (et beaucoup 10 et plus) et un ménage dans les zones qu’avec le renforcement de la micro-entreprise soutenue par le microcrédit, les conditions de logement s’améliorent, pauvres se compose en moyenne de 5 personnes. Selon les estimations d’Enda, le microcrédit aurait contri- les revenus augmentent, il y a plus d’épargne... La compabué à la création de quelque 60 000 emplois additionnels raison avec des personnes ne bénéficiant pas du microcrépar les 250 000 micro-entrepreneurs. Une étude faite par dit auprès d’Enda montre aussi de meilleurs résultats. De Enda a montré la création d’un emploi pour 4 micro-entre- même, la participation dans des activités non-financières tend à entraîner des améliorations de comportement ou preneurs. dans la gestion de l’entreprise. Et ces impacts positifs se poursuivent même quand une personne ne renouvelle pas Formation en plus du crédit son prêt. Les études d’impact réalisées par ou pour Enda ont montré que la santé de la famille et l’éducation des Cependant, Enda considère que l’argent ne suffit enfants et notamment des filles tendent à s’améliorer avec pas et que la plupart des femmes micro-entrepreneurs l’augmentation des revenus et le renforcement du rôle et a aussi besoin de formation pour mieux gérer l’argent, du pouvoir de la femme à décider au sein de la famille. pour améliorer la qualité de leurs produits, d’appui pour la commercialisation... Des formations sont aussi propoDans le portefeuille d’Enda, seulement 30% des microsées, souvent en collaboration avec l’Agence nationale de entrepreneurs ont une vraie entreprise (local séparé de la l’emploi, ainsi que des cercles d’information et de discusmaison, comptabilité, parfois un salarié…). Les autres gèsion sur la micro-entreprise mais aussi sur des questions rent de petites activités génératrices de revenus, dans la sociales « nous mettons l’accent sur l’éduction financière plupart des cas à domicile, afin de gagner un petit revenu 62

United Fashion for Peace Magazine


supplémentaire pour la famille. Beaucoup de ces activités, exigences de la Caisse de sécurité sociale ou la fiscalité. considérées généralement par les économistes comme le secteur informel, ont peu de chances de se développer, Les hommes aussi sont concernés sauf exception. Peut-être est-ce que le soutien non-financier que nous leur proposons permettra à certaines de se Quant aux hommes, enfin, il y a malheureusement, hisser dans la catégorie supérieure. des cas d’hommes qui, ayant perdu leur emploi, supportent mal l’idée que c’est leur femme qui fait vivre la famille. Cela dit, pour presque toutes les femmes -73% de nos Dans la culture arabo-musulmane, c’est presque une « clients sont des femmes- le fait d’avoir une activité en-de- honte » pour lui. Certains réagissent par la violence et hors du rôle classique de la femme au foyer, de gagner et dans ces cas, l’appui d’Enda et des cercles de discussion de gérer son propre argent leur donne confiance en elles, sur la violence conjugale peut aider la femme à mieux se leur permet d’avoir une part dans la prise de décision et défendre. améliore leur image au sein de leur famille et de la communauté. En bref, elles deviennent des citoyennes « em- Heureusement, l’expérience d’Enda montre le contraire: powered ». beaucoup de maris sont contents de l’apport financier de

Donner l’indépendance et la dignité aux femmes «Nous pensons qu’un mot clé dans notre métier est la dignité» un souhait qu’affectionne particulièrement Essma Ben Hamida. Car en général, les pauvres sont souvent mal traités dans les administrations et sont exclus des banques qui ne prêtent qu’aux personnes qui présentent des garanties. Avec des institutions, telles que Enda, qui leur ouvrent leurs portes, leur accordent des crédits sans une véritable garantie, un accompagnement et des formations, les micro-entrepreneurs, et surtout les femmes, retrouvent leur dignité, une fierté de faire partie des « hommes et femmes d’affaires » du pays. Les femmes qui fréquentent les bureaux d’Enda, sont toujours assoiffées de savoir et d’apprentissage. Dans la majorité des cas, pour des raisons économiques et sociales, ces femmes ont à peine terminé leurs études primaires ou les premières années de l’enseignement secondaire. Quand elles se lancent dans une activité économique et accèdent au statut d’entrepreneur elles découvrent le besoin d’apprendre à mieux gérer leurs projets, à négocier avec leurs homologues hommes, à devoir comprendre les

leurs femmes et même fiers d’elles. Malheureusement, on se demande si les femmes n’ont pas négocié leur liberté et leur indépendance en portant le foulard qui leur permet de sortir «faire des affaires» à l’extérieur du domicile et fréquenter de plus en plus un monde des affaires plutôt masculin.

Beaucoup de ces femmes entrepreneurs des quartiers populaires ont réussi à tirer leur mari et fils des cafés où ils passent beaucoup de temps à attendre un emploi. Quand ils s’intègrent dans la micro-entreprise, celle-ci devient une véritable entreprise familiale. Il arrive aussi que la femme crée une autre micro-entreprise pour son mari, sa fille ou son fils qui se découvrent ainsi des capacités insoupçonnées jusque-là.

Les prêts Best Sellers d’Enda Deux prêts ont un impact très positif. L’un est le prêt «eddar», pour l’amélioration du logement. Très demandé, puisqu’il permet aux gens de construire une nouvelle pièce, de se relier aux égouts ou de placer des fenêtres là où il y avait du plastique. Malheureusement, beaucoup de femmes améliorent le logement familial même quand il United Fashion for Peace Magazine

63


est, comme dans la plupart des cas, la propriété exclusive de son mari ou de son père. L’avantage de la communauté des biens chez les couples n’a pas touché beaucoup de ces femmes de l’ancienne génération et peu instruites de surcroit.

microfinance pérenne», augure Essma. Ce prix va également être ressenti par les femmes entrepreneurs membres d’Enda et va leur donner plus de courage et de motivation pour aller de l’avant et améliorer leur sort et celui de leur famille.

L’autre prêt est le prêt « ta’alim » pour l’enseignement ou la formation. Destiné au départ à permettre aux familles de faire face aux dépenses de la rentrée scolaire, il peut servir désormais également pour la formation professionnelle d’un enfant ou même du micro-entrepreneur. Grâce à ce prêt, les mères arrivent à payer les cours supplémentaires et gardent leurs enfants à l’école surtout quand elles ont plusieurs enfants scolarisés. Certaines d’entre elles s’endettent pour pouvoir envoyer la fille poursuivre ses études supérieures à l’université, et réaliser le rêve qu’elle-même n’a pas pu réaliser.

Enda un exemple pour les autres pays arabes et institutions

Concernant le monde arabe , il ya une centaine d’institutions de microfinance, comme Enda, notamment en Egypte, au Maroc, en Syrie, Jordanie et Yemen. Il y aurait quelques 5 millions de familles à faibles revenus qui bénéficient aujourd’hui des services de microcrédit et même d’épargne dans certains pays. Cependant ce chiffre reste sensiblement en-deçà de la demande (estimée à 40 millions) d’une région frappée par la pauvreté et l’analphabétisme (90 millions des 500 millions qui composent la poLe prix SCHWAB : la consécration pulation de la région sont pauvres et vivent avec moins de deux dollars par jour). Les institutions de microfinance du Grâce à ses performances sociales, Enda a ob- monde arabe sont regroupées dans un réseau, Sanabel, tenu plusieurs prix et reconnaissances, du Président de la qui a été créé en 2002 à Hammamet, grâce aux efforts de République tunisienne Ben Ali à des prix internationaux. quelques précurseurs dont les co-directeurs d’Enda. «J’ai Le plus récent est le prix de l’entrepreneur social pour l’an- été élue moi-même au premier conseil d’administration de née 2010 pour la région MENA décerné lors du Forum Sanabel et j’en ai assuré la présidence de 2005 à 2008» Economique mondial dans la région. Le Schwab Award, nous explique Essma Ben Hamida. Effectivement, les insa été mis en place il y a quelques années par Mme Hilde titutions de microfinance ont bel et bien démontré que les Schwab et son mari suite à une inspiration par sa ren- «pauvres» ont besoin d’accès aux services financiers et contre avec Mohamed Yunus et Paulo Coelho. sont surtout capables de payer le coût de ces services et de rembourser mieux que les « riches ». «Bien entendu, étant la première tunisienne à obtenir ce prix, je suis fière de cette distinction que j’ai dédiée aux A Enda, le taux de remboursement varie entre 98 et 99 750 employés d’Enda et surtout aux 250 000 micro-entre- pour cent depuis le début. Ce comportement a permis preneurs tunisiens qui ont fait confiance à Enda, car sans à certaines institutions de micro finance de dépasser la leur dévouement et leur réussite, Enda serait encore une phase de dépendance des dons et de devenir des institupetite ONG travaillant au niveau local», nous confie Essma tions viables et pérennes capables de servir un plus grand Ben Hamida. nombre de micro-entrepreneurs pauvres, même dans les Un prix qui a permis à Enda d’être mieux connu au niveau coins les plus reculés de monde rural. international et national» Nous espérons qu’il renforcera encore aux yeux des autorités tunisiennes l’image de la 64

United Fashion for Peace Magazine


Sociétés

&

Ethique


ŠMarie Frechon - Monuc 66

United Fashion for Peace Magazine


Femmes violées en RDC STOP au chantage de la honte!

L

e 30 juin, jour de l’indépendance de la République Démocratique du Congo, une manifestation est partie de Paris, composée de la diaspora congolaise en France, de militantes féministes, de politiques et de leaders d’opinion. 300km ont été parcourus jusqu’à Bruxelles où a été déposée une plainte à la Cour Pénale Internationale. La situation des femmes en RDC est plus qu’alarmante, selon une récente étude publiée par The American Journal of Public Health, une forte augmentation des viols a été constatée en RDC, au rythme de 1152 femmes par jour, soit 48 femmes par heure en moyenne. UFFP en dégage les points forts, et a aussi voulu connaître l’envers du décor «sur le terrain» en s’entretenant avec Simona Pari, fonctionnaire international auprès de la Monuc à Goma. Cet officier sur le terrain est en charge des violences sexuelles à l’égard des femmes.

Dossier réalisé par Fériel Berraies Guigny et Diane Cazelles

United Fashion for Peace Magazine

67


Un fléau historique Les viols de guerre ont de tout temps existé dans l’histoire des conflits. On a longtemps considéré, que cela faisait parti «du butin» et que le vainqueur avait une réelle légitimité auprès de ces captives. Les guerres contemporaines, malheureusement n’ont pas dérogé à la règle, et la violence à l’égard des femmes a grandi, on se rappelle toutes le triste cas des conflits fratricides et ethniques perpétrés dans les (Balkans, Rwanda, Congo etc) des viols d’une rare atrocité sous prétexte de l’épuration ethnique. Victime est arme à double tranchant, la femme violée, est non seulement victime, mais elle devient aussi paria, rejetée de sa communauté quand elle avoue sa « honte » De l’Europe de l’Est à l’Afrique subsaharienne, ce fléau persiste et les mêmes mécanismes s’enclenchent. Depuis prés de trente ans, des travaux sont menés par des scientifiques et des gens du terrain pour mettre en lumière ces actes de terreur. Le colloque qui avait été organisé il y a quelques années à Paris, par le Centre d’Histoire sociale du XXe siècle (CHS),des Identités, Relations Internationales et Civilisations de l’Europe (IRICE) et l’Institut Historique Allemand à Paris, avait permis de réunir des universitaires, des dirigeants d’associations. Tous, ont proposé, leur version du problème, pour enfin donner une histoire à écrire, là où le silence a toujours été de rigueur... Un comité de scientifiques s’était donc penché sur la question du viol permettant de ce fait, de rassembler les travaux et les réflexions au sujet de ce phénomène malheureusement encore endémique dans certaines régions du monde. Chaque intervenant a ainsi pu décrire son cadre de recherches tout en soulignant aussi les limites, notamment dans le cadre de la collecte des sources. Voici un tour d’horizon sur les interventions : Pour Michaelina Jakala de l’Université de Bradford, la guerre en Ex Yougoslavie, fut avant tout un travail sur le terrain et sur le vivant. Dans des conditions particulière68

United Fashion for Peace Magazine

ment difficiles. Les témoignages ont été donnés principalement des femmes, et gens personnes qui ont côtoyés ces faits. Mais briser le tabou, est délicat. Et face aux traumatisme, l’historien et l’enquêteur sont aussi confrontés à l’absence de prise en charge psychologique par rapport au phénomène. Faire parler une victime, c’est aussi la condamner à revivre son trauma. Du reste, que penser de certaines lacunes flagrantes. Depuis plus de 100 ans, aucune mention de violences sexuelles n’apparaît dans les archives du Comité international de la Croix Rouge (CICR) Daniel Palmieri (chargé de recherches) déclare à cet effet, que l’humanitaire vit aujourd’hui dans une approche de la réalité construite sur des témoignages, mais il n’y a pas véritablement une distinction entre le témoignage des victimes. Toutefois, il est crucial malgré tout de se dire «l’information, meilleure arme contre l’indifférence»! Plus grave encore, sous forme de métaphores ou de périphrase, le viol est à peine mentionné, selon Stéphanie Gaudillat-Cautelat dans ses recherches sur l’histoire du XVIe siècle. Les crimes et leurs auteurs ne sont jamais punis, le viol assimilé à l’adultère, reste la faute de la femme. Passés ou contemporains, les faits de guerre laissent leur empreinte indélébile sur les populations touchées. John Horne du Trinity Collège de Dublin parle de véritables séquelles générationnelles de la guerre, datant de la guerre de 14-18. Il évoque aussi la médiatisation faite à l’époque sur phénomène le transformant en une sorte de propagande, du viol conceptualisé. Presque comme un outrage fait aux hommes et du «viol de la Nation».

Et la femme dans tout cela ?! Dara Key Cohen de l’Université de Stanford, abordant le rôle des femmes combattantes et du viol dans le Sierra Léone (1991-2002) explique comment souligne la femme, exclue du recrutement et esclave sexuelle, a largement payé de son corps en participant au côté des troupes rebelles du Front Révolutionnaire Uni (RUF) aux exactions sur la population. Dans ce cadre précis, les viols collectifs


avaient plusieurs objectifs, celui de créer des liens dans la fratrie guerrière en assimilant les femmes aux combattants et de récompenser celles ci par des biens et des bijoux pris aux victimes. Au Liberia, Timor, Rwanda, … ne soyons pas dans la dénégation, les femmes ontt aussi les auteurs de crimes!

International auprès de la MONUC à Goma, nous a parlé des horreurs que vivaient au quotidien les femmes dans les zones de conflits en RDC.

Dans les zones de conflit en RDC, le viol le plus souvent est commis par les hommes armés en uniforme: ceci inclut les groupes armés--en particulier le FDLR, aussi bien A travers l’exemple du Nigeria (1987-1999) et du génocide que les soldats gouvernementaux et la police. La tensur la communauté Ogoni dans le Delta du Niger par l’ar- dance préoccupante est que le nombre de cas de violence mée nigériane, Akachi Odeomene décrit le viol comme sexuelle commis par des civils semble augmenter. Dans méthode de guerre. Pour les pourchassés , les martyriser les zones de conflit le viol est employé systématiquement et les forcer à l’exil, les soldats pratiquent sur les Ogoni comme arme de guerre pour détruire et humilier. Dans l’esclavage, le viol, la prostitution, les grossesses forcées, d’autres zones il est commis par les hommes armés qui sur les femmes et les très jeunes jugées non séroposi- tirent profit du manque d’état de droit. La violence sexuelle tives. L’objectif en plusieurs étapes : avilissement, subor- est également liée aux relations de puissances et au rôle dination, perte d’identité et de dignité, désir de déplace- des femmes dans la société, et dans certains cas, aux prament et d’annihilation tout un peuple. tiques traditionnelles. Mais la loi du silence s’impose et le viol est aussi et surtout un sujet tabou, indescriptible et inavouable! Les populations les plus ciblées sont les femmes en âge de procréer , les jeunes filles , les garçons et les enfants La guerre d’indépendance en Algérie (1954-1962), illustre de moins de 10 ans. Par exemple, pendant le premier tribien «la honte du viol» Malika El Korso de l’Université mestre 2009, au Nord Kivu 1154 cas de viol ont étés rapd’Alger évoque les premier récits sur les séances de tor- portés. 33% des survivantes ont un âge entre 25 et 49 ans. ture pratiquées par les soldats français lors d’une table 30% ont 10 et 17 ans. Le viol a des sévères effets a court ronde à Oran en 1988. N’épargnant ni les femmes, ni les et a long terme sur les survivants, les familles, les comenfants, ni les personnes âgées, le viol est vécu comme la munautés La peur de la violence sexuelle a un impact sur pire des calamités et les déclarations ont du mal à émer- la production et la quotidienneté: par exemple, certaines ger. Selon le chercheur, les victimes et les familles restent femmes ont arrêté d’aller aux champs par peur d’être atdans un mutisme total. « Corps cachés et endommagés taquées. », c’est une histoire sans mots où seule la femme devra trouver le vocabulaire pour enfin en parler... Responsabiliser les gouvernants

Le cas de la RDC

La protection des civils contre la violence sexuelle est en premier lieu une responsabilité du Gouvernement Simona Paris fonctionnaire internationale explique de la RDC. La communauté internationale doit les aider le quotidien des femmes victimes dans cette région. pour établir la capacité de prévenir les violences, de fourDe la guerre à la paix, la phase de réconciliation passe par nir l’aide aux survivants, et de tenir pour responsable ceux la reconnaissance des violences sexuelles. La plupart des qui commettent ces crimes. Les Nations Unies ont été victimes restent dans le silence pour ne pas subir de re- préoccupées par la violence sexuelle en RDC pendant présailles et être stigmatiser. Simona Paris, fonctionnaire plusieurs années et étaient, en fait, un instrument pour atUnited Fashion for Peace Magazine

69


tirer l’attention sur le problème. La Stratégie Globale de Lutte contre les Violences Sexuelles en RDC a été développée par la MONUC, les autres agences des Nations Unies, avec le gouvernement, les ONG et beaucoup des partenaires, en réponse a la résolution 1794 du Conseil de Sécurité de l’ONU de décembre 2007. Dans cette résolution, le Conseil de sécurité a invité la MONUC à «entreprendre un examen approfondi » et «de poursuivre une stratégie globale, à l’échelle de la mission», «en coopération étroite avec l’équipe des pays des Nations Unies pour renforcer ses capacités de prévention, de protection et d’intervention dans le domaine des violences sexuelles». En outre, la Résolution 1820 du CS des NU (2008) affirme que «des mesures efficaces tendant à prévenir et réprimer ces actes de violences sexuelles peuvent contribuer grandement au maintien de la paix et de la sécurité internationales,” et “lorsqu’il examinera les situations dont il est saisi, à prendre, le cas échéant, les dispositions voulues pour faire face à la violence sexuelle généralisée ou systématique». La RDC est la première mission Onu au monde a avoir développé une telle stratégie globale, par des consultations larges avec des agences de l’ONU, des ONGs internationales et nationales et le gouvernement. La stratégie est censée être un cadre pour l’action qui améliorera la coordination et l’efficacité de l’intervention. Elle a un plan d’action très détaillé qui fournit des actions concrètes sur la façon dont prévenir et adresser la violence sexuelle. Un aspect important de la Stratégie Globale élaboré par l’ONU en RDC est d’analyser les modèles des violences et de comprendre en détail leur dynamique. La réponse devrait être la collaboration entre partenaires: il n’y a pas un seul acteur qui peut résoudre le problème. Les actions de la mission de maintien de la paix deviennent de plus en plus concentrées pour prévenir et répondre aux violences sexuelles. Dans quelques secteurs de l’Est de la RDC, par exemple, les soldats de la paix conduisent des escortes pour des femmes et des filles allant à leurs 70

United Fashion for Peace Magazine

champs, ou patrouillent des secteurs où les femmes et les filles recueillent l’eau, afin d’empêcher des attaques. Des équipes communes de protection composées du personnel civil avec l’expertise dans les secteurs tels que les droits de l’homme et des affaires civiles sont déployées dans les secteurs où des civils sont menacés et travaillent avec les soldats de la paix pour identifier où les femmes et les filles sont vulnérables afin d’empêcher la violence sexuelle. Pendant sa visite récente en RDC, le secrétaire général de l’ONU a invité le Président Kabila à agir pour mettre un terme à la violence sexuelle et a invité les autorités congolaises pour arrêter l’impunité. Il faut tenir en compte que c’est l’action prises par le Gouvernement congolais, les autorités légitimes et les communautés elles-mêmes qui feront la plus grande différence. La législation congolaise sur les violences sexuelles aiderait beaucoup a combattre ce fléau, mais il faut la connaissance de la loi, la capacité de l’Etat, et la volonté de tous a mettre ces lois en œuvre.

Autre stigmate: les enfants nés des viols Les enfants nés du viol soutiennent les conséquences des stigmates associés a la violence sexuelle. En RDC normalement les enfants détiennent leurs identités de leur père. Si le père est inconnu ou est vraisemblablement d’un groupe ennemi, ceci est reflété négativement contre la mère et l’enfant. Très souvent, des femmes qui sont des survivantes de viol sont rejetées et vivent donc comme mères célibataires. Ceci a des conséquences négatives sur leur vie et la capacité d’alimenter et prendre soin de leurs enfants. Le résultat est que ces enfants sont fréquemment sous-alimentés et n’ont pas accès aux soins de santé et à l’éducation Il y a beaucoup de stigmates associés à la violence sexuelle et ceci représente une barrière pour la prise en charge des survivantes. Dans les actes, plusieurs femmes ne dénoncent pas le viol et souvent ne se réfèrent pas à un service médical dans le délai de secours de 72 heures.


ŠMarie Frechon - Monuc

United Fashion for Peace Magazine

71


La réintégration est un moment très sensible pour des femmes et il y a beaucoup de travail en profondeur à faire avec leurs familles et leurs communautés. Plusieurs organismes ont mis des programmes de médiation en place dans la communauté et dans la famille pour aider les survivants: Grâce aux campagnes menées par différents organisations et personnes, par la première dame de la RDC, Mme Olive Kabila, et d’autres initiatives, plusieurs femmes ont dénoncé le viol et les communautés sont de plus en plus ouvertes a en parler.

le seul moyen qui permet d’inscrire le fait de guerre dans l’actualité. Il signifie, reconnaître les femmes traumatisées et les enfants nés de ces outrages, il est le seul moyen à terme de pouvoir mettre en place un véritable soutien médical adapté. Toutes les victimes, après coup, avouent être heureuses d’avoir témoigné...

Aujourd’hui, les actions humanitaires doivent cependant faire preuve d’efficacité et de discrétion, pour ne pas jeD’un autre côté, il y a des réactions favorables par quelques ter le discrédit sur celles qui viendraient se confier. Avec communautés qui mettent en place les mécanismes pour le programme d’assistance mis en place au Congo par protéger la mère et les enfants. le CICR, Nadine Puechguirbal (conseillère sur les questions de femmes, Genève) explique l’importance du rôle Plusieurs initiatives sont a ce jour entreprises pour essayer du des Maisons d’Ecoute aux victimes. Des structures, d’attirer l’attention du monde sur ces actes de violences qui permettent de reconstruire psychologiquement, qui inisexuelles. On doit partir par l’éducation: faire comprendre tient, les femmes à des activités pour mieux se réintéaux enfants que le viol est un acte répugnant. grer dans la société. Mais le miracle doit aussi venir, des Pour renforcer la prévention, il faut aussi publiciser les ju- gouvernants, de leur force de sécurité, de la défense sogements les plus rigoureux contre les auteurs. Il faut conti- ciale avant tout, sans quoi les efforts des ONG et des insnuer a supporter les femmes qui brisent le silence, comme titutions onusiennes feraient œuvre de placebo. Il faudra la campagne menée par V-DAY-UNICEF. aussi et surtout, faire un profond travail sur les mentalités afin de permettre aux hommes de la communauté atteinte, Pour réduire la stigmatisation, il faut donner la parole aux de changer de comportement et de prendre en charge eux associations de femmes et impliquer les dirigeants locaux même, cette réinsertion sociale des victimes, femmes et et religieux dans la réduction de la stigmatisation. En plus, enfants nés de ces conflits. il faut mettre l’accent sur les exemples d’époux ou d’autres membres de la famille qui accueillent les survivantes et En attendant, les marches, les marathons, les initiatives supportent leur réintégration. caritatives et humanitaires comme le Cross féminin au Katanga Lushu’aelle destiné à récolter des fonds pour les vicEn conclusion, ce qu’il faut retenir c’est que l’agression times, sont un début d’espoir dans une marée d’injustice… sexuelle est une blessure non visible, le viol a de graves conséquences sur la santé physique et mentale des femmes. Or «Parler du viol» à défaut de tout réparer, est pour Alisa Maratcuas (Association of Concentration Camp Torture Survivors) le moyen d’acquérir un statut de victime. Leçon pour le monde entier, aux gouvernements, à la justice et aux médias, le témoignage reste encore aujourd’hui, 72

United Fashion for Peace Magazine


©Giuseppe C

Lampedusa La honte de l’europe

L

’Italie est confrontée depuis le début de l’année à une vague d’immigration exceptionnelle avec près de 25.000 arrivées sur son territoire, essentiellement en provenance de Tunisie et des côtes libyennes. Pour la plupart l’île de Lampedusa était le point d’entrée en Europe, escale temporaire avant d’aller plus au Nord, à l’assaut d’un eldorado imaginaire. Territoire italien d’à peine 20km2 situé à moins de 100 kilomètres

des côtes nord-africaines, Lampedusa a connu une notoriété médiatique dont elle se serait bien passée. Et l’Europe s’est senti défaillir alors que dans la même période, environ 700 000 migrants fuyant les combats dans ce pays ont été accueillis beaucoup plus dignement en Tunisie, en Egypte et dans d’autres pays africains...

Par Elyssa Souissi United Fashion for Peace Magazine

73


En France, en 2011 comme en 2010 et les années précédentes, on met beaucoup plus l’accent sur le contrôle de l’immigration que sur la protection des droits des réfugiés, des demandeurs d’asile, des migrants. Un repli sur soi qui bafoue le traité de Lisbonne de l’Union européenne qui prévoit des mécanismes de solidarité et de partage équitable des responsabilités dans le domaine du traitement des flux de migrants. Nicolas Sarkozy envisagerait même une réforme de l’espace Schengen pour faire face à l’arrivée de migrants venant notamment de Tunisie... un discours qui contredit en tout point son volte face médiatique quand il avait décidé de soutenir les peuples héroïques de la région dont la Tunisie et qu’il a décidé de faire croisade contre la Lybie.

Entretien avec El Yamine Soum...

…Bateaux, embarcations précaires qui chavirent, corps flottant à la mer, frêles esquifs que l’on rejette à la mer avec ses occupants pour une mort programmée, on ne compte plus le nombre de morts et d’exactions européennes pour non assistance à personnes en danger.

Une tragédie humanitaire se profile en Europe; Pourtant, la Tunisie a accueilli plusieurs réfugiés d’Egypte, de Lybie, d’Asie, d’Afrique subsaharienne alors qu’elle est encore en transition. Pensez-vous que refouler les illégaux tunisiens aux portes de la méditerranée est une solution?

Une fatalité macabre que l’on lit presque quotidiennement dans nos médias, faits divers qui n’émeuvent plus personne. Et pourtant de véritables drames humains se jouent, des destins brisés, des vies sacrifiées. La fuite d’un enfer vers un Paradis utopique qui se solde la plupart du temps par l’impasse, le rejet, la honte et l’humiliation. UFFP a voulu évoqué cette thématique douloureuse, pour rendre hommage à ces femmes, ces enfants, ces hommes,et par ces quelques paroles éveiller les consciences, pour que les jeunes du Sud arrêtent aussi ce long et inexorable suicide programmé vers le Nord. Nous sommes allés à la rencontre de Yamine Soum chercheur qui nous parle de sa vision face à cette problématique endémique. Une thématique qui vient une nouvelle fois remettre à l’ordre du jour les limites du tout sécuritaire, quand l’Europe devient une forteresse prison qui bafoue les règles les plus élémentaires d’humanité.

74

United Fashion for Peace Magazine

Que pensez-vous de la politique actuelle du gouvernement s’agissant de Lampedusa? Elle est dans la continuité de ce que nous avons connu auparavant, c’est-à-dire une criminalisation de l’autre et une communication forte autour de cette thématique, tout cela sans apporter de réponses politiques convaincantes à ce qui est un drame humain. Face à une situation qui réclamait une réponse au niveau européen et faite d’humanité et de pragmatisme, c’est une fois de plus la poursuite de fins politiciennes qui ont été privilégiées.

La problématique des migrations est complexe: sans tomber dans l’idée qu’ouvrir les frontières serait une solution, il convient de poser le problème à plusieurs niveaux. Au niveau démographique, l’Europe est confrontée au vieillissement de sa population et a déjà besoin de migrants pour une partie de son économie. Au niveau social, les migrants et leurs descendants en France et ailleurs font face à d’importantes difficultés. Dans certains quartiers populaires, le taux de chômage atteint plus de 40 % chez les hommes. Cela donne le sentiment d’un échec de l’intégration conjugué à la montée des populismes qui font des migrants et plus particulièrement des musulmans un objet de rejet. Ensuite, c’est la dimension humaine : comme l’a bien traduit Edward Said, il y a dans l’exil, une tragédie, un drame, le fait d’être arraché aux siens et à sa terre qui est souvent mal vécu. Il faut donc réfléchir à ce


niveau, d’autant que les gouvernements arabes ont aussi leur part de responsabilités. En ne s’étant pas montrés capables de répondre aux attentes sociales, ils ont crée une situation qui pousse les jeunes et les moins jeunes à l’exil. Aujourd’hui, on surnomme ceux qui émigrent par voie maritime les damnés de la mer : une partie d’entre eux perd la vie dans ce périple tandis que l’autre est le plus souvent confrontée à une grande désillusion en arrivant sur l’autre rive. Il faut donc prendre compte plusieurs éléments comme la dimension démographique, économique, sociale et humaine. Malheureusement, le temps médiatique s’y oppose et entraine avec lui le temps politique.

Et l’UPM dans tout ça? L’union pour la méditerranée était lancée sur des bases bancales. Il ne s’agissait pas d’un véritable partenariat, mais plutôt une injonction de l’Europe vis-à-vis de la rive sud. Là encore, il s’agissait surtout de communiquer sans réellement faire et agir. C’est d’ailleurs un échec de la part de l’Union Européenne qui a complètement abandonné le flanc sud de la méditerranée, au profit de l’élargissement à l’est. Cet élargissement pose de vraies questions, notamment en matière d’insécurité. Mais on ne peut pas réduire l’Europe à la décision de ses gouvernants ! Il y a aussi un certain nombre d’acteurs politiques et de citoyens qui sont solidaires des migrants et leur apportent un soutien concret.

D’autres n’ont jamais débarqué, comme les 220 qui ont péri le 6 avril après que la barque dans laquelle ils étaient entassés a été retournée par une tempête? Tragédie humanitaire, non ingérence ou non assistance à personnes en danger?

©DR El Yamine Soum est sociologue, il a notamment co-écrit «Discriminer pour mieux régner» et il prépare un ouvrage de propositions pour l’élection présidentielle de 2012 «La France que nous voulons».

Face à ce type de drame, une seule position est légitime, United Fashion for Peace Magazine

75


celle de sauver les vies en danger et de lancer un message fort pour accompagner le processus démocratique. La Tunisie accueille des populations en provenance de la Lybie en guerre, elle le fait alors qu’elle affronte une crise de transition politique et une grave crise économique.

Le Nord a eu, dès le début, une attitude en deçà des attentes s’agissant des révoltes arabes Comment voyez vous les relations nord sud maintenant que la « France-Arabie » n’est plus ce qu’elle était? J’ai parlé de trahison de nos valeurs lorsque les dirigeants français ont soutenu les dictatures arabes. Il est urgent de revoir la donne au niveau de notre diplomatie car les révoltes arabes posent une demande claire aux dirigeants du monde entier : les peuples arabes comme ailleurs dans le monde, refusent l’injustice, la corruption, la dictature et aspirent à la démocratie. L’Europe, et en premier lieu l’UE, se doivent de soutenir les peuples dans cette voie parce que c’est l’attitude dictée non seulement par ses valeurs mais également par ses intérêts. L’Europe a en effet tout à gagner à avoir pour voisins des Etats démocratiques où la situation politique, sociale et économique ne contraint pas ses citoyens à émigrer pour fuir une situation misérable et en retrouver une autre de l’autre côté de la Méditerranée. En conclusion de tout ceci…Quelle solution? Pas de miracle hélas…Il existerait une directive européenne de protection temporaire, qui a été votée à l’occasion de la guerre des Balkans, et qui prévoit, dans des circonstances exceptionnelles, un accueil solidaire au sein de l’UE de populations fuyant des troubles. Aujourd’hui, la responsabilité doit être partagée car la situation à Lampedusa ne peut pas être gérée uniquement par l’Italie mais par toute l’Europe. Suspendre Schengen, ne serait pas une solution non plus. Il existe en fait une 76

United Fashion for Peace Magazine

«clause de sauvegarde» dans le traité, qui permet à un pays de rétablir temporairement les frontières en cas de potentiel trouble à l’ordre public. En fait, Schengen avait tout prévu, sauf l’irresponsabilité de certains dirigeants actuels et leur manque d’empathie. Un renforcement du droit d’asile sur le plan européen serait aussi souhaité. Et les politiques migratoires tout en précisant bien qu’’elles devront se décider au niveau européen, devraient repenser leur vision de l’immigration. Car il est des cas de force majeure, des troubles humanitaires qui font qu’un minimum de décence est aussi à envisager. Même certains politiques se sont insurgés face aux interpellations de ressortissants tunisiens, égyptiens et libyens qui ont été opérées par la police nationale dans plusieurs arrondissements parisiens ces dernières semaines. Bertrand Delanoë a notamment déclaré « Ces interpellations sont choquantes. Elles s’inscrivent en contradiction flagrante avec les propositions ouvertes et réalistes que j’ai formulées dans un courrier adressé au Ministre de l’Intérieur et pour lequel je n’ai reçu aucune réponse à ce jour. J’y demandais une étude au cas par cas, avec humanité et discernement, des situations individuelles tout en prenant en compte les demandes formulées au titre de la vie privée et familiale, comme le prévoit l’article 8 de la Convention européenne des Droits de l’Homme.» A rappeler qu’elles sont intervenues quelques heures après que la Ville de Paris a décidé, faute de réponse du Ministère de l’Intérieur, de missionner les associations « France Terre d’asile » et « Emmaüs » pour évaluer la situation de chaque personne migrante et proposer des solutions adaptées. Le Maire de Paris a par ailleurs demandé à l’Etat de cesser ces opérations de police qui ne sont pas à la hauteur de la situation et d’appuyer la Ville de Paris dans la mise en œuvre avec les associations de solutions plus en phase avec le droit international et le respect de la dignité des personnes.


Discriminer pour mieux régner Vincent Geisser - El Yamine Soum Essai Les Editions de l’Atelier 2008

©Les éditions de l’Atelier United Fashion for Peace Magazine

77


Ethique et politique un ménage à deux possible?

L

’affaire DSK a ébranlé médiatiquement le Monde. Pendant des semaines nous avons pu assister incrédules, à la déchéance médiatique d’un homme qui possédait tout : pouvoir, argent, gloire. Et pourtant en quelques heures sa destinée a été scellée. Dominique Strauss Kahn, l’homme le plus envié du Monde, l’homme présidentiable pour 2012 en France, la figure de proue du socialisme français en plein déclin certes, a aujourd’hui tout perdu. Sa mise en examen a démontré au Monde que «nul n’est sensé être au dessus des lois» qu’importe sa notoriété et son pouvoir.

Par Aïcha Bounaies

78

United Fashion for Peace Magazine


Droit de cuissage en politique l’envers du décors Des femmes politiques françaises donnent leurs avis

Le procès intenté à Dominique Strauss Kahn a crée toute une polémique en France sur le traitement sexiste que l’on a tendance à faire aux femmes en général. Car derrière la surmédiatisation du personnage politique, la femme présumée victime des assauts de DSK, la femme de ménage d’origine africaine semble reléguée au second plan. Un Etat de fait qui a soulevé un tollé d’indignation chez certains courants féministes et pour cause. Des femmes politiques de droite comme de gauche se sont insurgées contre le peu de cas qui jusqu’à maintenant a été fait de la jeune femme. Depuis que l’affaire a éclaté, il est effectivement peu question de sa détresse. L’affaire concerne un des poids lourds du PS, ex-probable candidat à la présidentielle. Les images d’un Dominique Strauss-Kahn menotté et la retransmission de son procès ont choqué.

Nathalie Kosciusko Morizet Ministre de l’Ecologie et du Développement durable a déclaré ne pas apprécier les commentaires politiques à l’aune de la relation hommesfemmes, pour elle il est inconcevable de ne pas évoquer la souffrance de la victime présumée. Il n’était pas question en tout cas pour la Ministre d’entrer dans une quelconque lecture sexiste de l’affaire «Quand on fait des commentaires, on doit signaler qu’il y a une victime présumée» insiste t-elle. Christine Boutin présidente du Parti chrétien-démocrate a déclaré que «soit cette jeune femme a été un appât, soit elle a été l’objet de violences sexuelles. Et, dans les deux cas, elle est une victime.»

La Ministre des Solidarités en charge du dossier des violences faites aux femmes, Roselyne Bachelot a tenu à rappeler que «Si les faits sont avérés, c’est vers la victime que vont ses pensées». Sa collègue de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, songe aussi à la douleur de la victime présumée: «Je suis choquée de voir dans cette affaire que certains ne voient qu’une seule victime potentielle, DSK.» Et d’ajouter «Si les faits sont avérés, la vraie Mais il n’ y a eu que peu d’empathie pourtant pour la vic- victime est la jeune femme, et il est choquant de l’oublier» time, qu’on évoque à peine! La présomption de victimisa- À gauche, Clémentine Autain, l’ex-élue de Paris victime tion n’est pas un concept encore largement partagé. Et le d’un viol à l’âge de 22 ans, dénonce quant à elle le fait que droit de cuissage ou le « bon plaisir du roi » est un héritage «beaucoup de témoignages sont en faveur de DSK, mais culturel qui reste encore présent dans l’inconscient collec- peu de messages de compassion pour cette femme de tif en France. Surtout quand il ne s’agit que d’une «bonne», chambre qui accuse le patron du FMI». africaine de surcroit. On s’est focalisé sur la légitime présomption d’innocence, sur l’incohérence du système judiciaire américain ( cumul des peines, les négociations financières occultes, absence de juges d’instruction laissant libre champ aux détectives d’apporter des preuves…) et tout le battage médiatico-politique qui devait s’ensuivre.

Giséle Halimi militante féministe et avocate de renom a quant à elle estime que «le respect des femmes» devrait «prévaloir sur l’amitié et l’esprit de clan», se disant de ce point de vue «déçue par la gauche». «Comment voulezvous croire qu’une simple femme de ménage, noire, mère célibataire de surcroît, ne dise pas la vérité? Quel serait United Fashion for Peace Magazine

79


son intérêt?», ajoute-t-elle. Cette femme «a osé parler. sexiste des violences faites aux femmes. Seule cette Mais bientôt, on va fouiller dans sa vie privée (...). J’ai com- condamnation par l’ensemble de la société peut venir à mencé à lire ici ou là des dénigrements. Mises en cause, bout de leur silence, explique- t elle. ces femmes finissent par sombrer dans une dépression et regrettent d’avoir porté plainte», note l’avocate, en af- Le droit de cuissage existe t-il en France encore firmant que «l’objectif est, bien sûr, de les contraindre au pour n’être qu’une banalité? silence». Si beaucoup d’élues de la gent féminine sont choquées elles ne sont pas surprises pour autant. Perception de Marielle de Sarnez, députée européenne et bras droit de François Bayrou au MoDem. «En France, il y a une certaine tolérance et complaisance sur ces sujets. L’univers politique est un univers particulièrement macho. L’ambiance n’est pas la même au Parlement européen.» L’exministre de la Parité, en charge des droits des femmes, Nicole Ameline, admet, en le regrettant, «la différence de sensibilités entre hommes et femmes sur ces sujets». La députée UMP et avocate Brigitte Barèges parle crûment du monde dans lequel elle évolue. «En politique, le sexisme Chantal Brunel Députée de Seine et Marne, Rapporteure et le machisme existent. Le droit de cuissage existe engénérale de l’Observatoire de la parité entre les femmes et core aussi, malgré tout. Je crois qu’il y a eu un silence les hommes , a lancé un appel général pour une condamcoupable de l’entourage de Dominique Strauss-Kahn. Il a nation unanime du traitement sexiste des violences faites bénéficié d’une certaine impunité. Et je suis surprise que aux femmes. les femmes ne soient pas suffisamment montées au front dans cette affaire. Robert Badinter critique la justice améDéclarant qu’il est important, lors d’affaires d’agressions ricaine. Mais a-t-on entendu Élisabeth Badinter? Elle est sexuelles, de ne pas oublier qu’il y a derrière ces faits, des pourtant une féministe», ajoute t-elle. femmes victimes de violences présumées. Peu importe la situation professionnelle, familiale, l’origine ethnique, soLes organisations féministes se sont jointes à la polémique, ciale de la victime comme elle est souvent présentée dans pour dénoncer le silence sur la victime de DSK. dont Cales médias pour minimiser les faits. Malgré le vote de la roline De Haas, porte-parole d’Osez le féminisme. Et le loi sur les violences faites aux femmes en juillet dernier, PS quant à lui bien que solidaire de DSK reste prudent et Chantal Brunel déplore que le traitement médiatique de évoque tout de même la situation de la victime potentielle» ces affaires ne donne pas toute sa dimension à la gravité Dans cette affaire, il y aura «une victime», a rappelé Mardes agressions sexuelles, qui sont des crimes et des détine Aubry: «DSK s’il est innocenté, cette jeune femme si lits: le viol, l’inceste, l’exhibition sexuelle ou le harcèlement les faits sont avérés. Ils sont sans doute les seuls à savoir sexuel sont passibles en France de peine d’emprisonnela vérité des faits» . ment allant d’un an à vingt ans. Un déchainement médiatique qui n’aura pas malheureuseChantal Brunel appelle à une condamnation claire et unament gain de cause de ces pratiques qui continueront à nime, notamment médiatique et politique du traitement Elisabeth Guigou affirme pour sa part qu’il Il y a une très grande différence entre la réputation de dragueur (...) qu’il avait, qui était établie, qu’il assumait et que sa femme assumait», et «l’accusation dont il est l’objet, qui est grave, très grave, de délit ou de crime sexuel. C’est quelque chose de très différent», a-t-elle insisté. Elisabeth Guigou est la première personnalité socialiste à s’exprimer en public sur cet aspect de la personnalité de Dominique Strauss-Kahn, précédé depuis des années par la réputation d’avoir un rapport trouble avec les femmes.

80

United Fashion for Peace Magazine


faire des victimes parmi les femmes. Si bien entendu, nous nous devons d’accompagner et encourager ces initiatives, il convient cependant de se méfier de l’opportunisme et des «postures» de certains politiques, hommes et femmes confondus. Chantal Brunel, dans un autre registre, avait en effet eu beaucoup moins d’empathie pour des êtres humains venus de l’autre rive de la Méditerranée et sa sortie médiatique ne faisait pas preuve d’un débordement d’humanisme: «Il faut rassurer les Français sur toutes les migrations de populations qui viendraient de la Méditerranée. Après tout, remettons-les dans les bateaux». La condamnation des violences faites aux femmes est une cause juste. Et cette cause mérite des «avocats» dignes et irréprochables…et sans arrière pensées électoralistes de bas étage.

United Fashion for Peace Magazine

81


Trafic de nourrissons au Nigeria

E

n Afrique, le problème de la fertilité et en l’occurrence des «grossesses non désirées» a atteint des proportions telles, qu’il finit par être exploité à des fins crapuleuses. Et de sinistres commerces continuent sans scrupule là où la pauvreté et la misère sociale ont droit de cité...

Par Maya G L’extrême pauvreté pousse en effet certaines femmes à «louer» leur ventre pour survivre. Mais parmi elles, toutes ne sont pas consentantes et sont exploitées. Il n’existe pas de données précises sur les «usines à bébés» et le nombre de nourrissons destinés à la vente chaque année, mais selon les militants anti-trafic, il s’agit d’une activité répandue, aux mains d’organisations très structurées. Un réseau de trafic de nourrissons a en effet été démantelé tout dernièrement au Nigeria. Au cours de cette intervention qui a eu lieu dans une maternité clandestine de la ville d’Enugu une vingtaine d’adolescentes ont été libérées. Des jeunes mères, âgées de 15 à 18 ans, étaient enfermées jusqu’à l’accouchement, puis forcées d’abandonner leur enfant en échange d’un peu d’argent 20000 nairas (135 euros).

volontairement à cette pratique pour gagner de l’argent.

Le Nigéria est montré du doigt depuis quelque temps et a été placé sous surveillance. En effet, selon les récentes déclarations d’Unicef on y vendrait en moyenne une dizaine de nourrissons par jour. Selon l’Agence nationale pour l’interdiction du trafic d’êtres humains (NAPTIP), cette pratique n’est pas nouvelle au Nigeria. Une dizaine d’établissements similaires auraient déjà été démantelés dans le pays. En juin dernier, un médecin soupçonné de se livrer à ce genre de trafic depuis plus de vingt ans a été arrêté. Vingt-deux femmes enceintes de 18 à 20 ans avaient été par la suite, libérées. Dans certains cas, les enfants sont mis au monde pour en faire de la main d’œuvre ou pour la prostitution. Ces pratiques indignes du genre humain, indignes de l’Afrique doivent être combattues. De même Les nouveau-nés étaient ensuite revendus à des familles. que la pauvreté et le désespoir qu’elle engendre chez ces Parmi les mères retrouvées, quatre d’entre elles se livraient jeunes femmes. 82

United Fashion for Peace Magazine


Evènement

De gauche à droite: Fethia Bennis,pdte WTE Essaouira-Fériel Berraies Guigny,pdte uffp-nicolas elerhman,ocde-Najat Rochdi,PNUD Genève-Serena Romano, pdte Corrente Rosa-Cristina Gallach,porte parole UE -Photo©Romain Nicolas

Les femmes pour la Gouvernance à Essaouira

L

’arrivée des femmes à des postes de responsabilité au sein du gouvernement voilà le sujet de la troisième édition du Women’s Tribune qui s’est déroulée dans la coquette ville marocaine d’Essaouira. United Fashion for Peace était partenaire média de cet événement où la plateforme devait défiler. Un projet qui a été reporté suite aux attentats de Marrakech. Fidèle au rendez vous, une conférence avait remplacé le défilé.

Reportage réalisé par Fériel Berraies Guigny 84

United Fashion for Peace Magazine


La parité et la bonne gouvernance au féminin Depuis le temps que l’on en parle, la parité est passée du stade de la réflexion à celui de promesses. Mais dans la réalité, les choses n’avancent pas toujours aussi vite que ce que l’on souhaiterait ou que ce qui est clamé haut et fort. Pour faire avancer ce qui reste aujourd’hui un vœux pieux, des débats très constructifs ont été menés pour faire le point sur l’état actuel de ce projet dans les pays de l’Euromed. Et pour qu’’une avancée importante soit concrétisée, il reste beaucoup de choses à construire, beaucoup d’objectifs à atteindre. Arriver à une représentativité de 30 voire 40% des femmes dans les instances de décision, c’est peut être une gageure, mais c’est essentiel Fériel Berraies Guigny avec (à gauche) Isabelle Mourgère, pour garantir une pérennité des acquis du genre féminin. jounraliste tv5 monde et (à droite) Alice Joundi, journaliste Pour accélérer ce processus, les femmes comptent sur à Essaouira- Photo©Romain Nicolas les quotas, une sorte de «discrimination temporaire» qui devrait déboucher à terme, sur l’effectivité de la parité à politique qu’économique, réfutant l’idée selon laquelle le tous les échelons. Abordée lors de la 3ème édition du Wo- Maroc ne serait pas encore prêt à ces changements. men’s Tribune, ce rendez vous qui se veut être le carrefour d’échanges des femmes des deux rives de la Méditerra- Criminalisation des violences faites aux femmes née et d’Afrique”, a permis de lever au grand jour les problématique afférentes à l’engagement des femmes dans la Concernant le processus de réforme constitutionGouvernance. nelle mis en place au Maroc, il devrait intégrer la suprématie des lois et conventions internationales sur celles natioDes intervenants issus des milieux politiques, associatifs, nales afin de garantir aux femmes des droits de manière et des acteurs de la société civile de différents pays ma- pérenne. C’est l’une des revendications du réseau “Pringhrébins, européens ont permis de comparer les modèles temps pour la démocratie et l’égalité” qui rassemble pluen cours ou en devenir. sieurs associations qui militent pour le droit des femmes et dont les propositions ont été présentées lors de ce forum. Le quota «to be or not to be»? Ses préoccupations concernent également la criminalisation des violences faites aux femmes et la mise en place «Le système des quotas touche le fondement des mesures et dispositions qui garantissent ces droits. même de la démocratie, parce que la désignation pré- Outre les questions d’accès aux instances de prises de cède le processus électoral», a souligné la directrice de la décision, celle de la citoyenneté a été largement débatSMAEX (Société marocaine d’assurance à l’exportation), tue avec des jeunes, essentiellement des jeunes femmes, Nehza Lahrichi. Relevant que “les mécanismes d’exclu- qui s’inscrivent dans la dynamique du mouvement du 20 sion des femmes sont encore pernicieux”, elle a défendu février. En marge de ces débats, la problématique de la la représentativité des femmes aussi bien dans la sphère femme dans la religion a été soulevée. United Fashion for Peace Magazine

85


Mais avant de parler d’émancipation politique et de parité, qu’en est il de l’émancipation économique des femmes de la région du Sud?

Fériel Berraies Guigny avec (à gauche) Katherine Pradeau, Designer et (à droite) Fethia Bennis-Photo©Romain Nicolas

Les recommandations • Inscription de la parité et des quotas dans les textes

Pour beaucoup, l’émancipation économique des femmes serait la plus grande avancée, non seulement pour les femmes, mais pour tous les citoyens en général. Le fait que des femmes occupent les postes de président du Parlement, d’Inspecteur général de la police et de procureur général, qu’il y ait des femmes Ministres, montre que l’on peut faire preuve d’un optimisme réel. Mais pour la femme de classe modeste, il va de soi que ces avancées ne signifient rien si l’émancipation économique ne suit pas. Pour beaucoup de femmes vivant dans des conditions précaires dans les pays d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne les attentes ne sont pas les mêmes. Le véritable souhait serait que les gouvernements aident les femmes motivées à travailler, en leur proposant notamment des systèmes de crédit et des programmes d’alphabétisation.

(constitution, lois, règlementation…)

Apprendre à lire, est aussi important pour trouver du travail • Création d’un régulateur pour la mise en œuvre des cela fait partie du développement d’un pays. Une femme qui ne sait pas lire ou écrire ne connait pas ses droits, ne conditions de succès du système de quotas peut se défendre si elle est victime d’exploitation ou de • Sensibilisation des jeunes femmes et leur entourage aux violence sexuelle ou conjugale. Elle ne peut pas trouver du travail, nourrir ses enfants et les éduquer décemment. enjeux politiques et civiques, les encourager à un engagement politique local, tremplin vers une représentativité nationale • Création d’un observatoire au Maroc pour contrôler la parité • Création d’un conseil national pour l’égalité femmeshommes • Création d’un service civique obligatoire • Remise à plat du système éducatif 86

United Fashion for Peace Magazine

Les Femmes sont essentielles à l’économie d’un pays Les femmes contrôlent l’économie de leur foyer, elles sont absolument essentielles au succès ou à l’échec d’une campagne de réduction de la pauvreté. Ce sont elles les premières victimes de la pauvreté, ce sont aussi elles qui peuvent réduire le gap. En Afrique subsaharienne, 70 pour cent des agriculteurs


Fériel Berraies Guigny entourée sur sa gauche par Fadila Kanouni,artiste et sur sa droite Fettouma Djerrari Abdenbi pdte de ESPOD- Photo©Romain Nicolas

et 90 pour cent des personnes qui travaillent dans le secteur de la production et du commerce agricoles sont des femmes. Un parcours difficile les attend et les nominations politiques de «leurs soeurs» plus nanties ne suffiront pas, à résoudre les problèmes rencontrés au quotidien par les femmes du Sud

Les uns après les autres, les gouvernements font des expériences pour régler la question des femmes, mais les problèmes subsistent. Et un important effort reste à faire. Pour certaines femmes de gros doutes subsistent mais elles espèrent aussi que les femmes actuellement au pouvoir, celles qui ont eu la chance d’aller à l’école et d’apprendre, leur prouveront qu’elles ont tort.

La Condition féminine et de l’enfance, doit rester au cœur de nos préoccupations car la marginalisation des femmes est restée enracinée dans les mœurs et dans les faits. A part certaines « success stories » comme la Tunisie, le Ghana, l’Afrique du Sud, l’Afrique reste un continent bien à la traine s’agissant de la population féminine. United Fashion for Peace Magazine

87


Ethical

Conso


Bio Beauté

Shopping de l’été summer fever!

L

’été est arrivé mais aussi la bonne humeur! Pour fêter la seconde édition tant attendue de notre magazine, nous nous sommes donnés le mot pour vous présenter ce qui se fait de mieux version bio. Toute une myriade de nouveaux produits, histoire de commencer un nouveau chapitre beauté et santé tout en douceur et fraîcheur. Quelques idées craquantes afin de se faire super plaisir aussi.

Par Fériel Berraies Guigny

90

United Fashion for Peace Magazine


Pour Elle...

Nouvelles eaux de toilettes certifiées Bio aux fleurs de Bach

Anti stress Bio de Fleurs de Bach

Premiers parfums bienveillants pour le corps et pour l’esprit: «Les Eaux de Bach». Pour transformer ses ressources intérieures en énergies positives. Eaux d’élixir aux fl eurs de Bach, des eaux de toilette 100% naturelles certifi ées BIO conçues comme des antidotes naturels permettant de revenir avec ardeur vers la confi ance, l’optimisme, le courage, la joie, l’enthousiasme, le bien être… Trois nouvelles eaux aux fl eurs de Bach à ressentir :

Fleur de Bach Anti-Stress Bio Fleurs Essence et Harmonie s’utilise lorsque vous êtes stressées, par exemple lors d’examens ou pour intense activité personnelle ou professionnelle. Son petit format vous permet de l’avoir toujours dans votre poche ou votre sac. Rigoureusement produits dans le respect de la formule d’origine du Dr Bach, les élixirs aux fl eurs de Bach peuvent convenir à tous. Ils n’induisent ni effet indésirable, ni interférence avec d’autres traitements.

Harmonie… Un accord enveloppant de fi gue verte qui, avec les fl eurs de Bach, apporte un réconfort immédiat. Allégresse… Une note de verveine, associée aux fl eurs de Bach, pour retrouver de l’énergie au quotidien. Audace… L’empreinte du frangipanier, alliée aux fl eurs de Bach, pour restaurer la confi ance en soi. United Fashion for Peace Magazine

91


Abeille Royale de Guerlain

Hydra Life - Skin Perfect - Hydratant Perfecteur Affinant Lissant

Une gamme de soins pour lutter contre les rides, un sérum Le 1er soin hydratant Dior créateur de peau parfaite. Plus de jeunesse à base de miels et gelées royale. Une infi nie qu’un simple hydratant, ce soin agit du cœur de vos celforce de vie. lules jusqu’en surface pour révéler la beauté fascinante d’une peau parfaite. Les productions de l’abeille comptent parmi les meilleurs cicatrisants naturels au monde. Issu de leur puissance ac- Sa texture fondante enrichie en minéraux d’origine natutive, un sérum unique au Pur Concentré Royal qui stimule relle recrée une perfection immédiate, même sans males mécanismes clé du processus de cicatrisation au sein quillage. de la peau pour aider à réparer en continu rides et fermeté tissulaire. Le puissant sérum anti-âge Hydra Life associé à un acide végétal de Mauve intensifi e la circulation d’une eau riche Des résultats visibles dès les premières gouttes : les rides jusqu’au cœur des cellules en stimulant les Aquaporines. se comblent, la peau se retend et retrouve toute sa fermeté. Recette miracle conçue par les laboratoires Guerlain.

92

United Fashion for Peace Magazine


So’ Bio étic Une gamme complète de maquillage certifi ée bio vendue en grande surface. Etre belle au naturel tout en prenant soin de la planète. Des produits composés de pigments minéraux ultra purs et d’extraits végétaux performants. Tenue irréprochable ainsi que des couleurs éclatantes

United Fashion for Peace Magazine

93


Un petit bobo = un soin bio !

Nature & Douceur

Baume cicatriz, Baume chinois, gel de rinçage nous avons pensé à tout. Indispensables, pratiques et effi caces ils sont à mettre dans toutes les trousses. Des soins biologiques vendus en grande surface conçus par les laboratoires Floressance.

L’effi cacité d’un shampoing conventionnel avec les avantages des produits bios. Des tensio- actifs doux d’origine végétale associés à l’huile de jojoba bio, au bambou bio, au beurre de karité bio ou à la camomille bio, des ingrédients qui vont nourrir, réparer et protéger tous les types de cheveux.

94

United Fashion for Peace Magazine


Gamme Mustela 9 mois

Essential Color de Schwarzkopf

Soins d’origine naturelle sans paraben, sans phtalate, sans phenoxyethanol. Mois après mois, c’est l’atout beauté des futures et des jeunes mamans, tout naturellement. Ligne de soins dermo-cosmétiques en pharmacie qui propose des actifs innovants pour répondre à la sensibilité accrue de la peau et au phénomène des vergetures liées à la maternité.

La 1ere coloration permanente de Schwarzkopf sans ammoniaque une collection Bruns Exotiques 100 %Tropique, 100% plaisir. Avec des ingrédients dérivés de la nature,. Grâce à ses extraits naturels de Litchi révélateur d’éclat et de thé blanc certifi é biologique, elle offre tous les avantages d’une coloration habituelle, le parfum naturel en plus.

United Fashion for Peace Magazine

95


A. Vogel la gamme conseil et saveur de la nature Une gamme complète d’extraits de plantes fraiches qui comprend 35 plantes en gouttes, en comprimés, en capsules, idéales pour le bien être du corps humain... sans oublier un sirop, un spray pour la gorge, 7 variétés de bonbons et un gel corporel à l’arnica. Ces plantes proviennent de cultures contrôlées sans pesticide ni autres agents chimiques.

96

United Fashion for Peace Magazine


L’édition limitée du coffret cadeau Jon Burgerman de Lush pour le bain contient Le rose, c’est quelque chose !, Le Grand bleu, L’Avocat du diable, L’Une de miel, Orange dynamite, Geo Phyzz, Sex Bomb, Bouboule et L’Amûre fou (le tout en format miniature). Le caricaturiste anglais et griffonneur de génie Jon Burgerman a conçu cette édition limitée du célèbre cadeau de Lush. Contenant neuf ballistics parmi les best-sellers de Lush, il y en a forcément une qui convient à chaque personne, humeur ou occasion - après quoi la sublime boite en étain pourra être utilisée pour y stocker vos autres produits Lush !

United Fashion for Peace Magazine

97


Préparez-vous au soleil avec Clarins!

Crème de Soins Teintée de Clarins

Lisse Minute Autobronzant

Apprécié des femmes qui recherchent le soin d’une crème de jour tout en sublimant leur teint, la Crème de Soins Hydratante Teintée est l’alliance parfaite du soin et de la couleur..

Clarins continue d’innover sur le marché des autobronzants et lance un concept de beauté unique pour rendre la vie plus belle même sans soleil, le Lisse Minute Autobronzant. Tout vient des micro-perles d’acacia déshydratées qui, dès l’application, se logent dans les rides et les plis d’expression. Elles retiennent l’eau libérée par la peau et se gonfl ent peu à peu, à la façon de minuscules éponges, pour un lissage rapide des rides et ridules.

- Hydrate la peau et la colore tout en transparence. - Estompe rides et imperfections. - Assure toute la journée un teint éclatant et naturel. - Nourrit et adoucit l’épiderme.

98

United Fashion for Peace Magazine


Mosaïque le Summer Make-Up Collection de Clarins Pour cet été 2011, Clarins nous propose des éditions limitées avec des gloss crystal en trois couleurs le rouge, le rose Crystal et le corail. A noter aussi la magnifi que poudre ensoleillante SPF10 pour donner un coup d’éclat au teint. Collector indispensable

Crème Solaire Antirides Visage UVA/UVB 50+ Une crème solaire destinée aux peaux intolérantes au soleil ou exposées à des soleils intenses. Pour que votre peau ne garde du soleil que les meilleurs souvenirs. Toute l’effi cacité de la Multi-Protection Cellulaire Clarins: les défenses naturelles de l’épiderme sont renforcées, la peau est préservée du vieillissement prématuré. Elle reste souple et belle.

Le Baume couleur Lèvres Inédit protège nourrit et donne une apparence glossy! Lisse Minute Baume Cristal rouge à lèvres qui colore délicatement les lèvres tout en les traitant jour après jour. Subtil et gourmand!

United Fashion for Peace Magazine

99


Le Beurre de soin anti-vergetures de nuit 190 gr Prévient et atténue l’apparition des vergetures. Formule concentrée hydratante au beurre de cacao, enrichie en vitamine E, collagène et élastine. Recommandé pour la prévention et le traitement des vergetures pendant et après la grossesse, il pénètre et soigne la peau en profondeur, atténue les vergetures et a une action revitalisante. Délicatement parfumée à la lavande qui possède également des vertus apaisantes. Utilisation : Appliquer sur les seins et le ventre, en soin de nuit. Testé dermatologiquement. Non testé sur les animaux / Sans paraben

OLC - Organic Luxury Cosmetics

Le gommage corporel au beurre de cacao, 200 gr Il exfolie, affi ne, lisse, adoucit et rajeunit la peau Il est composé de fèves pilées de beurre de Cacao, émulsionné avec de la Vitamine E, du Beurre de Karité et d’autres ingrédients naturels exfoliants, il donne une sensation de confort et douceur après utilisation. Testé dermatologiquement. Non testé sur les animaux / Sans paraben 100

United Fashion for Peace Magazine

allie luxe et naturalité, simplicité et technicité pour offrir des soins anti-âge précieux. Des packs noir obsidienne, des senteurs douces et subtiles, des textures satinées, veloutées et soyeuses, le tout dans des soins d’une haute effi cacité. Découvrez la brume tonifi ante qui vous accompagnera chaque jour durant l’été : Une délicate alliance d’eau fl orale d’Hamamélis, d’Epilobe et de Mauve pour donner éclat, hydratation et retrouver une peau nette et vivifi ée.


Pour Lui...

Nickel Bio mini kit énergisant anti fatigue

World Wild Men

Un cocktail d’énergie bio pour le visage. La gamme Nickel Bio est une triple révolution pour Nickel: des formules certifi ées bio, une action anti-fatigue au quotidien, une gamme pour les hommes comme pour les femmes.

C’est avant tout une ligne de soins pour tous les hommes, faite par des hommes. Des hommes en quête de produits sains, de transparence et de parler vrai. Des formules bio, composées des meilleurs ingrédients et actifs , pour des textures non grasses qui pénètrent rapiL’hydratant énergisant visage est un cocktail d’énergie bio dement, ne font pas briller et sentent très très bon! pour votre peau, avec sa formule enrichie de bambou bio, 4 soins, qui s’utilisent aussi comme après rasage, pour rélin bio et aloe vera bio. pondre à chaque besoin : - Les redresseurs de peau, soin anti-âge, à l’avocat et au jojoba bio - Le cocktail anti-soif, soin peaux sèches, à l’huile d’onagre, de bourrache et d’argan bio - Ils matent les peaux grasses, soin peaux grasses, à la noix de macadamia et à la sauge bio - Les équilibristes de la peau, soin toutes peaux, à l’amande douce et au sésame bio. United Fashion for Peace Magazine

101


Bio Beauté

Les huiles...

Elles font du bien!

N

otre mot d’ordre à tous et toutes : massez-vous souvent et ne manquez pas d’inspiration... C’est en empruntant les voies cutanées et olfactives que les huiles vous mènent au sommet du plaisir abusez de cet élixir indécent pour stimuler vos ardeurs, vous passerez des moments torrides.

Par Elyssa Souissi Outre ses propriétés relaxantes, les huiles sont En soin des cheveux: pour redonner vigueur et santé aux également destinées à protéger l’épiderme et ce qui va cheveux fragilisés, appliquez 30 mn avant le shampooing, sur toute la longueur du cheveu; lavez et rincez. autour. Pour hydrater et protéger vos cheveux, vous pouvez l’utiliEn soin du visage: appliquez tous les soirs sur le visage ser en huile coiffante en effl eurant la chevelure. et le cou parfaitement nettoyés. Il n’est pas recommandé En soin des ongles: pour fortifi er les ongles mous et casde l’utiliser en soin de jour. sants, lavez-vous les mains et trempez les ongles dans un En soin du corps: pour prévenir le dessèchement cutané, mélange de jus de citron et d’huile de soin à parts égales, enduisez-vous le corps 45 mn avant le bain ou la douche. environ 15 mn, au moins une fois par semaine. Pour stimuler et raffermir les zones dévitalisées et en perte d’élasticité : étalez et massez doucement pour faire Voici nos produits chouchous... pénétrer.

102

United Fashion for Peace Magazine


Huile Sèche by Officinea Sèche pour satiner la peau, l’huile 100% naturelle Officinea pénètre immédiatement, pour l’hydrater, la nourrir et l’apaiser. Sa richesse en mimosa ténuiflora, puissant actif anti-âge, assure le renouvellement en profondeur de l’épiderme.

Huile massage et bain - Thé à la Menthe bio de Charme d’Orient Bio by Charme d’Orient a mis au point une Huile massage et bain à la douce odeur de Thé à la Menthe. A base d’huile d’amande douce bio, elle laisse la peau souple et douce en l’enveloppant de cette délicate fragrance si caractéristique de la douceur orientale. Existe aussi parfumée à l’ambre d’Orient ou au délice d’Orient. La gamme Bio by Charme d’Orient est disponible sur www.charmedorient.com et dans 1500 points de vente à travers le monde.

United Fashion for Peace Magazine

103


Huile d’argan non torréfié de Charme D’Orient L’huile d’argan est une huile précieuse. Ses propriétés nourrissantes et raffermissantes en font un produit idéal pour nourrir et revitaliser la peau. Riche en vitamine E, elle a également une action anti-vieillissement. S’utilise pour les soins du visage, du corps et des cheveux. Produit 100% naturel.

Huile de soin by Nohem Un cocktail d’huiles végétales précieuses et biologiques issues des arbres réputés magiques d’Afrique, pour une hydratation intense de la peau, et un moment unique de délassement et de voyage sensoriel.

Huile de massage incandescente de UNMEI Si le massage est bon par essence, il est encore meilleur quand on a les huiles essentielles dans la peau. Synergie d’huiles essentielles l’huile de massage incandescente unmei associe les huiles végétales bio de macadamia, sésame et tournesol à une synergie d’huiles essentielles bio : basilic, lemongrass, cannelle, menthe et ylang-ylang. Un élixir très spécial pour passer des moments torrides. ingrédients issus de l’Agriculture Biologique. 100 % du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique

104

United Fashion for Peace Magazine


Huile de Aziade De type oléique-linoléique, l’huile d’argan renferme 80% d’acides gras insaturés comme l’huile d’olive. Elle possède une nette primauté sur celle-ci grâce à sa richesse en acide linoléique (Omega 6).

• L’huile d’argan est utilisée depuis toujours par les femmes du sud marocain pour leurs

soins corporels et capillaires grâce à sa haute teneur en vitamine E. Le vitamine E est un antioxydant naturel puissant. • L’huile d’argan neutralise les radicaux libres et protège le tissu conjonctif. • L’huile d’argan relance et stimule les échanges et l’oxygénation cellulaire en améliorant la qualité du ciment intercellulaire. • L’huile d’argan agit contre le déssèchement de la peau et le vieillissement physiologique de la peau (anti-rides) en restaurant le film hydrolipidique et en augmentant les apports nutriotifs au niveau des cellules. • En après solaire, elle répare l’épiderme des brûlures. Astuces : Idéale pour les massage ou quelques gouttes dans l’eau du bain pour une hydratation.

Huile figue de barbarie Nafha En plus d’être hydratante, nourrissante et adoucissante, l’huile de pépins de figues de Barbarie possède plus de 80 % d’acides gras insaturés. Une proportion légèrement supérieure à celle des huiles végétales cosmétiques comme l’huile d’argan par exemple. Mais l’écart se creuse si l’on observe de plus près le type d’acides gras insaturés qu’elle contient. Les acides gras poly-insaturés y sont présents dans des quantités exceptionnelles, en particulier l’acide linoléique, essentiel pour la kératinisation de l’épiderme. S’ajoutent à ces critères différenciant deux caractéristiques incomparables. Tout d’abord, le taux de vitamine E, supérieur à 100 mg/100 g (essentiellement des gamma-tocophérols). La vitamine E est un anti-oxydant, elle protège les tissus contre les dommages de l’oxydation (le vieillissement) en neutralisant les radicaux libres. Ensuite, le taux de stérols atteint le record de plus de 900 mg/100 g. Les stérols ont des performances reconnues dans le domaine de la revitalisation et de la protection anti-radicalaire.

United Fashion for Peace Magazine

105


Bio Beauté

Essential looks de Schwarzkopf couleurs passionnément et à la folie!

P

our la collection des Essential Looks 2011 de Schwarzkopf Professional, la maison arbore des colorations Igora tout aussi bien naturelles qu’audacieuses ce qui engendre des tendances hors du commun: Edge, Urban, Metropolitan et Pure.

Par Elyssa Souissi

United Fashion for Peace Magazine

107


Pour Simon Ellis, le Directeur Artistique International de Schwarzkopf Professional; il s’agit avant tout de susciter la passion avec la devise de la maison “Together. A Passion For Hair”. Le thème principal d’Essential Looks 2011 est la couleur avec Igora Royal qui est la plus grande marque de produits de l’entreprise d’autant qu’ en 2011 on fêtera son 50ème anniversaire. Cette année, la priorité est de célébrer le succès et la longue histoire sur le marché. Schwarzkopf Professional est associée à la coloration depuis 1930, lorsqu’elle a pénétré le marché avec des innovations majeures en couleur. Grâce à cette histoire, la marque est réputée pour la qualité, la brillance et la luminosité de ses produits. Cette édition marque le retour à un style plus décalé, plus excentrique et à l’expression d’une personnalité plus dure et plus tenace. Le message est ‘Les temps sont durs et je survis’. La beauté actuelle c’est d’avoir du caractère et une âme.

108

United Fashion for Peace Magazine


United Fashion for Peace Magazine

109


110

United Fashion for Peace Magazine


Bien Être

Feng Shui une philosophie de vie

N

assera Cherief Ollivier pratique le Feng Shui au quotidien comme un Art de Vivre. C’est à ses yeux plus une question de bon sens qu’une croyance. «Il s’agit de permettre aux bonnes énergies de circuler librement et de se répandre dans un endroit, selon les lois de l’harmonie qui régissent le monde» explique-t-elle, «lorsque l’on rentre dans une maison, on se dit parfois qu’on s’y sent bien. D’autre fois on ressent un malais ».

Par Sylvia Marty-Barsotti

©DR

United Fashion for Peace Magazine

111


L’énergie (le Ki) passe partout dans une maison. En facilitant son déplacement, le Feng Shui contribue à notre bien-être dans un lieu. L’art du Feng Shui est pratiqué en Asie depuis des millénaires. En France on peut maintenant faire appel à des consultants pour le choix d’un terrain à bâtir, de la construction ou de l’aménagement d’une maison, pour l’agencement d’un commerce … Les consultations sont complexes, ce qui peut entraîner des tarifs élevés.

Comment appliquer le Feng Shui concrètement?

Qu’est-ce-que la pratique du Feng Shui a changé dans votre vie?

Le Feng Shui ne fait pas de la maison une vitrine exposant nos possessions. Il aide à se sentir bien chez soi. Il permet ainsi de faire le plein d’énergie positive à l’intérieur pour affronter le monde extérieur.

Pour commencer il faut apprendre quelques notions de base : les 5 éléments, les objets qui peuvent être bénéfi ques, les symboles … comment les énergies positives circulent et comment éviter les mauvaises énergies. On peut commencer par réaménager son intérieur. On se sert pour cela d’un plan établit avec l’aide d’une boussole géomantique (Lo P’an) et du Ba Ga (système d’orientation spatiale correspondant aux situations de la vie). Ce plan va nous indiquer une disposition des pièces et de l’ameuComment avez-vous découvert le Feng Shui? blement selon les règles du Feng Shui. Bien sûr, on peut J’ai assisté à une conférence il y a une vingtaine adapter les indications en fonction de nos possibilités. d’années présentée par Maitre Van Hooten, professeur de Tai Ji (souffl e de la nature). Il expliquait comment créer de Pratiquer pour soi-même le Feng Shui n’entraîne pas de l’harmonie dans et autour de la maison. Tout ce qui fait grosses dépenses: on peut trouver le Ba Ga dans des notre univers est lié, interdépendant. Chaque composant livres sur le Feng Shui par exemple. Les plantes aux de ce monde visible et invisible possède de l’énergie. Fa- feuilles arrondies apportent de l’énergie vitale, les objets voriser la bonne circulation de cette énergie dans notre ronds, les dauphins, les carillons et tout simplement des environnement, va infl uer sur l’harmonie de notre être. Le objets qui ont une signifi cation émotionnelle à vos yeux, Feng Shui tient aussi compte des cinq éléments : bois, feu, renforcent le Feng Shui. Attention : mal disposés, ils suscitent un effet négatif. terre, métal et eau.

Appliquer l’art du Feng Shui amène une attitude positive et créatrice de bonnes énergies. On apprend à réagir face à des situations désagréables. Quand ça va mal, on tient compte de la relation entre notre environnement et nous. On procède alors à certaines modifi cations dans notre maison et ça repart. C’est comme une évidence. Il vaut mieux éviter d’installer une piscine à l’arrière d’une maison par exemple. L’eau derrière une maison est considérée comme un mauvais Feng Shui : une grande quantité prend beaucoup d’énergie. 112

United Fashion for Peace Magazine

Yin Yang ©DR


ŠDR United Fashion for Peace Magazine

113


Bien Être

Beauté au naturel by LOGIDERM

M

aladie, mauvaise alimentation, stress, pollution, soleil, tous ces facteurs abîment la peau. Avoir une belle peau et surtout une peau saine devient de plus en plus difficile avec la vie que nous menons. Le desséchement, les rougeurs, les cicatrices, les taches sont désormais notre lot quotidien.

Par Fériel Berraies Guigny

©DR 114

United Fashion for Peace Magazine


Fausses idées Contrairement à ce que l’on pense les taches ne viennent pas de l’âge! Notre vrai ennemi est le soleil. Nous rêvons toutes du bronzage et du teint de miel qui nous donne ce beau halot doré, stop! A long terme le soleil nuit gravement à votre santé. Conséquences: dessèchement, apparition de taches et autres désagréments! Dès 25/30 ans, on peut voir ces taches solaires apparaître sur des parties du corps particulièrement exposées comme le visage, les avant-bras, le décolleté ou les mains. Thérapie en profondeur et en douceur oui c’est possible! Il existe actuellement en médecine esthétique de nombreuses techniques pour cela, qui chacune répondent à un besoin précis. Tâches pigmentaires: elles sont liées à l’action conjointe du soleil et du vieillissement ou des modifications du profil hormonal (grossesse p. ex.). Leur traitement fait appel avant tout à la lumière pulsée (Limelight), mais certains lasers sont aussi utilisables (Pearl) et, dans une moindre mesure, les peelings, parfois les crèmes dépigmentantes. Rougeurs: essentiellement présentes sur les pommettes et le nez, elles sont la conséquence d’un fin réseau vasculaire superficiel que la transparence de la peau laisse apparaître. Là encore la lumière pulsée peut en venir à bout, parfois avec l’aide d’un laser spécifiquement vasculaire comme le Yag. Rides et ridules: s’il est un signe de vieillissement cutané, en voilà bien un! Le traitement des rides fait appel aux techniques de comblement, qui redonnent du volume «par en dessous». Celui des ridules est le domaine des techniques de surfaçage, grâce aux lasers ablatifs, et fractionnés qui stimulent également la peau (Pearl / Pearl Fractional). Relâchement: inéluctable avec les années, même s’il United Fashion for Peace Magazine

115


est éminemment variable d’un individu à l’autre pour des raisons de génétique comme d’hygiène cutanée. Il est la conséquence d’un appauvrissement des tissus en fibres de collagène: la peau perd de son élasticité, se détend. Les infrarouges (Titan), les radiofréquences (VelaShape), vont chauffer les tissus profonds et stimuler la production de collagène, la faire redémarrer. Associés à de la mésothérapie il est ainsi possible de donner à la peau toutes les chances d’un regain de tonicité, d’une re-tension visible. Cicatrices: qu’elles soient post-traumatiques ou postchirurgicales, leur présence est définitive...mais leur aspect peut être amélioré par des abrasions, des stimulations collagéniques... ou par un geste chirurgical dédié. Vergetures: ce sont des ruptures du tissu élastique, survenant pendant la grossesse, mais pas exclusivement (adolescence, prise-perte de poids, ...). On ne répare pas le tissu élastique déchiré, mais on peut, selon les cas, rendre meilleur l’aspect des vergetures : peelings, stimulations, adouciront leur aspect.

Attention ! Les peaux noires (et asiatiques) présentent des spécificités pigmentaires qui rendent les techniques abrasives (lasers, peelings) et destructrices de pigment (lumière pulsée) souvent risquées: risques de dépigmentation, risques d’hyperpigmentation réactionnelle. Autant de choses qui doivent bien faire peser préalablement le bénéfice attendu face aux risques encourus, et que votre médecin est le mieux à même d’apprécier pour vous conseiller en toute sérénité. Nous remercions le Dr Christian Lemmel pour ses conseils…et avons apprécié la collaboration du centre Logiderm. www.Logiderm.fr 32 rue La Boétie 75008 Paris 116

United Fashion for Peace Magazine

©DR


Manger Sain

Les Recettes VIVIS par Grégory Cuilleron

G

régory Cuilleron a accepté de répondre à nos questions en nous conseillons sur la façon d’aborder le manger sain tout en gardant la notion de plaisir! Entretien flash avec Fériel Berraies Guigny...

Ketchup au sucre de bouleau VIVIS et gaufrettes de pommes de terre ©Nicolas Villion United Fashion for Peace Magazine

117


Gregory comment vous positionnez vous par rapport à la cuisine bio? l’éthique et la nature font elles parti de votre cuisine? Pour moi le bio n’est pas une fi n en soi, mais ce qu’on consomme est très important je suis donc pour une culture raisonnée. Par ailleurs je fais très attention aux produits que je mets dans l’assiette et je suis ainsi très proche de mes fournisseurs.

Au quotidien, cuisine au naturel cela signifie quoi? Le terroir c’est la grande mode mais cela ne rime pas toujours avec santé? quelle est le bon équilibre entre bio hypocalorique et produits de chez nous? Je pense qu’il s’agit d’une idée reçue et que terroir ne rime pas avec «lourd et gras». En effet, tomate de Marmande, pomme de terre de Noirmoutier ou autre pruneau d’Agen sont réputés pour leurs qualités diététiques.

La mal bouffe c’est le mal du siècle, les tous petits en font leur frais, dans les cantines notamment, comment rétablir le gout du bien manger? Je pense que ce ne sont pas les institutions qui ont vocation à éduquer les enfants au goût. C’est à la famille Tartare de langoustines en bouillon de thé et gelée d’abricots ©Nicolas Villion

118

United Fashion for Peace Magazine


de faire découvrir les produits de saison de qualité et bon pour la santé.

Les maladies tels que le diabète, l hypertension etc nous obligent à repenser notre façon de manger que conseillez vous pour les parents? les patients? Je pense qu’une alimentation équilibrée permet de se prémunir de ce type de maux en partie. Encore une fois, se rapprocher des bons produits évite d’avoir à les assaisonner et manage ainsi le corps.

Pour vivis vous avez conçu une cuisine spéciale, le régime dans tout ça? le sucre naturel est bon pou r la santé, comment le consommer, quel les recettes nous proposez vous? bien dans sa peau et bien dans sa peau votre recette? Je pense que le régime n’est pas nécessaire si l’on prend soin de manger sain toute l’année. Une chose est sûre, il faut toujours garder la notion de plaisir. L’avantage du sucre naturel c’est qu’on l’utilise de la même manière que le sucre traditionnel, et en plus, il est bon pour la santé!

Canard laqué au caramel de fructose et confi ture d’orange ©Nicolas Villion United Fashion for Peace Magazine

119


Pain perdu au sucre de bouleau ŠNicolas Villion 120

United Fashion for Peace Magazine


Bio Express Grégory Cuilleron Le 5 octobre 2009, Grégory qui représente la région Est, remporte la première édition du «Dîner presque Parfait : le Combat des Régions ». Au cours de la finale en direct, il a su épater les grands chefs et Cyril Lignac par son talent de cuisinier. Âgé de 29 ans, il a depuis quitté ses fonctions d’attaché de presse pour se consacrer à la cuisine. Même s’il admet quelques lacunes techniques, il est avant tout très créatif et a envie de partager sa passion pour la cuisine avec le plus grand nombre. Son statut de vainqueur lui a permis de cuisiner une fois par mois chez son parrain Georges Blanc à Lyon. Il a présenté l’année dernière une des séquences de MIAM, émission de Cyril Lignac (chaque samedi à 20h05). Il a également participé à la première édition de TOP CHEF pour affronter 11 professionnels de la cuisine et a eu le courage de remettre son titre en jeu dans « Le choc des champions du combat des régions 2010». Son livre «Dans la cuisine de Grégory» est paru en octobre dernier chez M6 éditions. Il ouvre Épicerie et compagnie, une épicerie traiteur à Sainte-Foy-les-Lyons en avril 2011. Son prochain objectif est l’ouverture de son restaurant à Lyon.

Grégory ©Nicolas Villion

Crédits: Réalisation: Grégory Cuilleron pour Vivis Assiettes: Non Sans Raison United Fashion for Peace Magazine

121


Manger Sain

Les confitures

Rigoni di Asiago

P

our la 1ère fois en France, 23 variétés de confitures, 10 miels et la pâte à tartiner cacao-noisette 100% bio de cette marque familiale n°1 en Italie font leur entrée dans le marché. Les saveurs de l’Italie sont au rendez vous avec les confitures d’églantier, de cornouilles ou de myrtilles qui vous étonneront par la puissance de la saveur des fruits et les miels de châtaignier, de tilleul et d’eucalyptus vous feront re-découvrir le miel... ©Rigoni di Asiago 122

United Fashion for Peace Magazine

Par Fatou Binta Gueye


Pour bien appréhender la rentrée, rien de tel qu’un Des processus de fabrication au service de la petit déjeuner équilibré qui sait allier plaisir des papilles et saveur bien-être pour l’esprit et le corps. Rigoni di Asiago® vous propose tout un programme gustatif pour attaquer le mois Rigoni di Asiago maîtrise l’ensemble de la producde septembre avec le plein de vitamines! tion de ses produits en respectant les réglementations des normes acquises : le label de l’union européenne, le label Notre produit chouchou: français AB, bio Agri cert et la certification Star Kosher. De Crème de cacao et noisettes «Nocciolata» de Rigoni la sélection des matières premières au conditionnement, la di Asiago traçabilité de tous les ingrédients et les multiples contrôles permettent de garantir une sécurité totale aux consomma Une pâte à tartiner crémeuse, au bon goût de teurs. De plus, tous les ingrédients utilisés proviennent de noisettes et sans aucun arôme de synthèse ni conserva- l’agriculture biologique ce qui assure des miels, confitures teur: ne nous en fallait pas plus pour ranger au placard le et pâtes à tartiner sûrs, sains, plus nutritifs et plus savousacro-saint Nutella et nous convertir à la crème de cacao reux. «Nocciolata» de Rigoni di Asiago. Uniquement composée d’ingrédients bio, cette pâte à tartiner ne contient pas de graisses hydrogénées (acides gras trans), mauvais pour l’organisme. Parmi les confitures vous redécouvrirez le plaisir du fruit à l’état naturel! Fraise, abricot, groseille, églantier, orange, noisette, eucalyptus... Rigoni di Asiago a trouvé le parfait équilibre entre le plaisir gustatif, le bien-être alimentaire et la qualité des produits. Pour la première fois en France, cette marque italienne de près de 80 ans vous présente ses miels, confitures et pâte à tartiner bio aux mille et unes saveurs.

La tradition et le savoir-faire italien FiordiFrutta, Nocciolata, Miel, DolceDì... autant de noms qui laisseront rêveurs les plus gourmands. A l’origine de ces produits il y a Rigoni di Asiago. Cette entreprise familiale italienne vient d’arriver en France et propose de redécouvrir la vraie saveur des fruits et de la nature à travers une gamme de produits 100% bio. Des confitures, au miel en passant par la pâte à tartiner, Rigoni di Asiago est une réelle invitation au plaisir gustatif.

©Rigoni di Asiago Pour Rigoni di Asiago, s’impliquer dans l’agriculture biologique signifie également la réduction drastique de l’impact sur l’environnement grâce à des solutions écosensibles (énergie basse consommation, panneaux photovoltaïques, culture sur sols non traités...). Enfin, Rigoni di Asiago a créé une charte éthique, qui a été intégrée dans les statuts de l’entreprise : cette charte imUnited Fashion for Peace Magazine

123


plique une responsabilité sociale de l’entreprise en faveur de tous ses employés (formations, projet d’amélioration des conditions de travail, fl exibilité du travail).

Où trouver les produits ?

miel de châtaigniers miel d’eucalyptus miel d’orangers miel de pommiers miel de sapins miel de tilleuls

Rigoni di Asiago investit l’hexagone par différents canaux de distribution. Tous les gourmands pourront Les confitures contenter leurs papilles dans les rayons bios de la grande distribution (Auchan, Casino et Leclerc) et auprès du cir- Pleines de surprises, les 23 variétés de Fiordicuit spécialisé, soit environ 250 magasins bio. frutta sont disponibles en pot de 330 grammes et de 250 grammes (dès octobre 2010). Abricots Les miels coup d’œil Cerises Figues Fraises Fruits Rouges Framboises Mûres Myrtilles Oranges Amères Pêches Prunes Cornouilles Agrumes Cranberry Airelles Eglantier Cassis Griottes Citrons Groseilles ©Rigoni di Asiago Groseilles à maquereau Mandarines 9 variété de miels, des plus classiques aux plus Prunelles sauvages originales, sont à découvrir ou redécouvrir en pot de 400 grammes. miel d’acacia miel des bois miel fl eurs des champs 124

United Fashion for Peace Magazine

Alors consommez le fruit tout en bio sans modération!


Manger Sain

Sorbet à la Rose © Laurent Moreau

LA ROUTE DU SORBET

S

aveurs fruitées et gourmandises glacées, le voyage ne fait que commencer. Au Maroc, récoltant les neiges de l’Atlas, Gérard Taurin réinvente dans chaque région visitée les plus délicieux sorbets… Des créations «in situ» pour rafraîchir vos papilles!

Par Diane Cazelles United Fashion for Peace Magazine

125


Meilleur ouvrier de France Glaces 2000, Membre Auditeur de l’Académie Culinaire Française, Champion du monde des glaces en 2003 en Italie, Gérard Taurin atteint le sommet de son art avec d’exceptionnelles créations. Apprenti en 1980 chez Lenôtre, il devient professeur à l’Ecole de ce traiteur de renom. Ni à cours d’idées et de passions, il entreprend en 2010un joli projet, celui d’un voyage au Maroc à travers les montagnes de l’Atlas, pour y chercher la quintessence du sorbet issue des sommets et des arômes parfumées des plantes, des fruits et des épices.

La glace naturelle s’aromatise! Le sorbet, du grec «sorba», traduit «sharbet» en arabe, définie une boisson rafraichissante. A l’origine, point de sorbetière, ni de congélateur, à la cour de l’empereur Néron dans la Rome antique ou celle de Catherine de Médicis, le sorbet est à base de neige. Celle-ci est « granitée » par un apport de miel et malaxée avec des fruits confis ou frais. C’est de la poudreuse qu’il faut chercher! La recherche gastronomique de Gérard s’appuie sur la méthode de fabrication traditionnelle, dans sa forme la plus artisanale comme elle se pratiquait en l’an 1 000 avant JC. Le maître en glace sélectionne à chaque étape de son voyage des produits, fruits et épices locales pour créer de nouvelles recettes. Il va sur les marchés, s’adapte à la culture et partage aussi les savoir faire de ceux qui vivent ici. Pour cela, Gérard parcourt des centaines de kilomètres à travers les montagnes jusqu’au Mont Toubkal (4 167 m) point culminant du Haut Atlas. Son périple ponctué d’étapes, dévoile les paysages et leurs traditions, mais aussi ses sorbets et petits secrets de fabrication. Suivez le guide magicien!

Un voyage, une étape, une recette… Depuis le départ de Tanger, Chefchaouen est la première étape. Dans le pays de Jalaba, cette ville est blot126

United Fashion for Peace Magazine


Chefchaouen Š Laurent Moreau

United Fashion for Peace Magazine

127


tie aux pieds des montagnes Kelaa et Meggou, formant le jebel Ech-Chefchaouen sur la chaîne du Rif. Ses maisons peintes en bleues révèlent les influences andalouses. Traditionnellement et pour honorer les visiteurs, les habitants de cette cité ont l’usage de servir après le diner un café à la cardamone. Au delà de son arôme délicieux, celui ci procure aussi l’énergie nécessaire au voyageur pour reprendre sa route. Inventé, le dessert glacé combine l’arabica aux subtils échos de glace et de cardamone. Plus loin, située au cœur du moyen Atlas et abritant dans son parc naturel la plus grande forêt de cèdres du pays, Ifrane est une station de montagne royale et écologique. Surnommée « la perle du Moyen Atlas », cette région du Maroc est réputée pour ses pommerais. Non loin de là, la ville de Sofrou doit, quant à elle, sa réputation à la culture des cerisiers. Créant un accord parfait et sucré, Gérard marie avec la glace avec pomme, poire et cerise. Laissant les routes de montagnes sinueuses pour arriver enfin au pays des lacs et des sources, la neige est ici abondante. Jonction entre le Moyen et le Haut Atlas oriental, Midelt située à 1521m d’altitude, est réputée pour sa culture de pommes et riche d’une architecture traditionnelle berbère. Dans la magnifique Kasbah Asmaa, Gérard imagine un sorbet pomme, poire, cannelle. L’amlou, miel à base d’amandes de miel et d’huile d’argan vient aromatiser le mélange de pommes et d’oranges à la cannelle sur un lit de neige. Le voyage continue et le paysage change à nouveau. Une plaine désertique s’étend dominée par l’imposant Atlas. Les flancs de la montagne parsemés de thym odorant se précipitent vers de profondes gorges de terre rouge et caillouteuse. Enfin, c’est une palmeraie qui surgit aux pieds des pans rocheux. Errachidia, sous les saveurs de l’avocat et du piment, dévoile la recette du jour : un tajine glacée d’avocat pimenté, accompagnée d’une sauce potiron au thym sauvage. 128

United Fashion for Peace Magazine

Tineghir © Laurent Moreau


L’oasis de la Todgha, aux pieds des montagnes rouges de l’Adrar Saarho, s’étend sur 35 km à 1300 m d’altitude. Tineghir, au centre de la luxuriante vallée, a conservé la forme des anciens Ksours, cités fortifiées en pisé. La partie nord du site est recouverte de vergers où poussent une grande quantité d’arbres fruitiers comme les pruniers, les abricotiers, les cognassiers, les grenadiers, les figuiers. La palmeraie domine avec ses palmiers dattiers. Au sud, les champs d’amandiers et d’orangers fleurissent déjà. La recette du jour est un sorbet aux dattes et à l’huile d’argan. Jardin d’Eden, la magnificence de fleurs et de parfums se cultive dans la vallée des roses. Distillée, préparée, la rose se fête à chaque mois de mai. La Rosa Damas, pétale de renom, parfume les femmes et les desserts. Du sirop et de l’eau de 100.000 roses, leur goût subliment et se conjuguent aux frissons étincelants de la glace. Bientôt, les granités se mélangent au thé à la menthe, au Shiba (absinthe), au Jben (lait de chèvre frais caillé), aux fleurs et aux fruits. Les sensations se dégustent au coucher du soleil devant la grande muraille et les façades des hautes maisons en terre de la cité d’Aït-Benhaddou. Cet ancien ksar, lieu de passage des caravanes qui allaient de Tombouctou à Marrakech, est classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 1987. Plus loin, Taliouine se trouve sur l’axe qui relie Ouarzazate à Agadir et sert de trait d’union entre l’ouest et l’est du pays. Au bord de l’oued Zagmouzne, sur le versant sud du jebel Siroua, le sommet le plus haut au dessus du village atteint 3000m et se prolonge par de nombreuses vallées. Massif connu pour la culture du safran, la divine épice parfume un lait d’amandes et parsème en stigmates le dessert glacé. Enfin l’apothéose, le mont Toubkal, le point culminant du Haut Atlas ! En berbère, appelé « Adrar N’dern », la montagne des montagnes est aussi un lieu saint dédié à Sidi Chamarouch, roi des génies et protecteur. En été, les nomades s’installent ici dans les bergeries avant de retourner sur leurs terres en l’hiver. Gérard compose dans une coupe de glace l’éloge de la figue berbère, un sommet de saveurs délicates parsemés de raz el hanout et de feuilles d’or... United Fashion for Peace Magazine

129


Ait Ben Haddou Š Laurent Moreau

130

United Fashion for Peace Magazine


Les recettes inspirées de Gérard Taurin pour voyager au Maroc!

Gérard Taurin © Laurent Moreau

• Sorbet au Café et à la Cardamone:

Faire une décoction café-cardamome (une graine par tasse). Laisser refroidir sur un lit de glace. Pendant ce temps, faire un caramel de sucre. Le stopper avec quelques gouttes de café et y plonger les cerneaux de noix. Pour la présentation: déposer deux boules de neige dans un récipient. Les sucrer au miel juste tiède. Verser les noix caramélisées. Saupoudrer de quelques graines de sésame. Faire mousser le café-cardamome au moyen d’un fouet. Verser ce café sur la présentation et saupoudrer de cacao.

• Sorbet Pomme Poire Cerise:

La réalisation du sorbet s’effectue en plusieurs étapes. Pour le coulis, il faut d’abord prendre des poires fraîches et les couper en fines lamelles de 8 mm d’épaisseur. Cuire ensuite un sirop de sucre léger aromatisé au raz el hanout, puis plonger les segments de poires dans le sirop bouillant et laisser mijoter 3 minutes. Réserver les segments. Plonger une poire cuite à la vapeur, écrasée à la fourchette et sucrée au miel dans le jus de cuisson des segments et découper quelques cerises pour la décoration. Finir avec les morceaux de poires cuits à l’épice. Pour la présentation du sorbet, prendre un récipient long et évasé et y déposer des boules de neige. Sucrer au miel tiède et saupoudrer d’épice et de graines de sésame noir. Utiliser le jus de cuisson réduit et allongé de coulis de poire. En arroser l’ensemble (peut être agrémenté de tranches de poires et de pommes finement coupées).Finir la décoration avec des cerises entières. Servir!

• Sorbet Pomme Poire Cannelle:

Pour la réduction, il faut: 2 verres de jus d’orange, 4 bâtons de cannelle, 1 cuillerée à café de miel d’eucalyptus. Faire une compote de pommes en cuisant les pommes à la vapeur avec du miel et de la cannelle. Les deux produits, réduction et compote, sont mis au réfrigérateur en réserve. Pour l’exécution : on prépare les boules de neige United Fashion for Peace Magazine

131


dans le récipient de pierre fossilisée. On arrose généreusement de confiture berbère (amlou). On dépose le coulis d’orange réduit, quelques chips de pommes, des segments d’oranges, une boule de neige et ensuite la compote de pommes à la cannelle. Pour le décor: disposer des fleurs de crocus, des chips de pommes et le suprême d’orange. Saupoudrer de poudre de cannelle fraîche.

• Tajine glacé d’avocat pimenté:

Tout d’abord, on réalise un lait d’avocat en mixant 300g de chair d’avocat, 50g de miel, 100g de sucre et 1 cuillère à café de pâte pimentée (sauce harr). Le lait doit être en poids égal au coulis pimenté. Réserver au frais. Ensuite, pour le coulis de potiron au thym, il faut: 600g de potiron, 100g de miel, 100g de pommes, 1 cuillère à soupe de thym. Cuire l’ensemble, mixer et réserver. Constitution du sorbet : Dresser 5 à 6 boules de neige sur un plat. Recouvrir avec la compotée de potiron au thym. Décorer de quelques morceaux de pommes. Ajouter encore une boule de neige puis enrober généreusement de lait d’avocat. Ajouter quelques feuilles de thym. Parsemer de piment en morceaux finement coupés. Ajouter de la purée d’avocat et une pincée de poudre de piment. Terminer par un filet d’huile d’olives.

• Sorbet aux dattes et à l’huile d’Argan:

Mettre une boule de neige dans un récipient. Déposer de la pâte de dattes trempée dans l’huile d’argan et rajouter du miel. Prendre ensuite des dattes fraîches, bien tendres, les couper et les disposer autour. Ajouter la pâte de dattes trempée dans l’huile d’argan. Refaire une boule de neige et la disposer sur le dessus. Puis jouer avec le sirop de figues et le verser sur la préparation. Ajouter encore des boules de neige. Verser un peu de sirop de dattes, de l’eau de fleur d’oranger et sucrer au miel. Parsemer de sésame grillé et décorer avec un tout petit peu de feuilles de menthe. • Sorbet à la rose: D’abord, déposer les boules de neige dans un joli récipient. Utiliser ensuite le sirop de rose pour sucrer les boules de 132

United Fashion for Peace Magazine

Sorbet au Thé à la menthe et aux fruits secs © Laurent Moreau


United Fashion for Peace Magazine

133


neige et déposer du miel pour fixer les pétales de roses. Renforcer avec de l’eau de rose. Décorer de multiples pétales de roses rouges et déposer quelques feuilles de menthe ainsi qu’une quantité suffisante de baies roses fraîchement cueillies, pour donner du relief à ce dessert tout en rondeur. Agrémenter de pistaches pour le côté croquant et finir la décoration avec une feuille d’or 18 carats. C’est un dessert de fête amoureuse où l’offrande se fait au travers du parfum et de la richesse de la feuille d’or.

• Sorbet au thé à la menthe et aux fruits secs: Tout d’abord, faire rôtir dans une poêle tous les fruits secs: amandes, pistaches, cacahuètes. Puis, déposer une grosse cuillère de miel jusqu’à obtenir la caramélisation. Dans un pilon déposer les fruits secs caramélisés, un peu de thé à la menthe et broyer jusqu’à obtenir une pâte assez liquide. Prendre un verre transparent et y déposer une boule de neige. Recouvrir d’une fine couche de pâte de fruits secs caramélisés. Arroser de miel. Déposer une boule de neige. Parfumer au thé à la menthe. Sucrer au miel. Décorer d’une feuille de menthe. • Sorbet au thé Shiba: Déposer une boule de neige dans un autre verre à thé transparent et sucrer avec le sirop de dattes. Arroser de miel généreusement. Déposer une boule de neige et mouiller abondamment au thé shiba. Disposer quelques feuilles de shiba fraîches et arroser de miel. Enrober d’une cuillère à soupe de crème montée et d’un peu de miel. Décorer avec une feuille fraîche de shiba.

Déposer des boules de neige dans une coupe en terre cuite. Arroser les boules du jus de cuisson des abricots et recouvrir de miel. Verser le jben généreusement sur les boules et arroser copieusement de miel. Décorer de petits cubes d’abricots secs et de pistaches concassées et disposer harmonieusement les demi-oreillons d’abricots gonflés au sirop de romarin. Agrémenter de petites branches de romarin fleuri. Sucrer au lait concentré marbré à la fleur d’hibiscus et disposer à la pointe du dessert, une belle fleur entière d’hibiscus confit.

Granite citron orange © Laurent Moreau

• Sorbet au Jben des montagnes:

Dans ce lieu mythique du pays berbère, il me semble d’usage de mettre en avant un produit de la montagne au travers du lait de chèvre frais caillé. Après égouttage, on obtient un fromage frais onctueux caractéristique des villages reculés de la montagne. Ce fromage berbère est la base de mon dessert. J’y ajouterai du pollen d’abeilles pour renforcer le goût du miel. Cuire les abricots secs dans un sirop léger parfumé au romarin frais et réserver. 134

United Fashion for Peace Magazine

Granite Griottes Grenade © Laurent Moreau


Gérard © Laurent Moreau

Sorbet © Laurent Moreau

• Sorbet au lait d’amande safrane:

500g d’amandes, du miel, 1l de lait, 220g de sucre, 1orange et une pincée de safran. Disposer des boules de neige sur une plaque et sucrer au miel. Recouvrir de lait d’amandes safrané. Agrémenter le tout de suprême d’orange. Arroser légèrement d’huile d’argan. Répartir les amandes qui ont été caramélisées au miel puis décuites au lait d’amandes safrané. Rajouter une légère touche de miel ornée de stigmates de safran. Embellir avec une fl eur d’amandier.

• Sorbet aux Figues Berbères et Raz El Hanout:

Sur un bloc de glace légèrement creusé, déposer quelques boules de neige. Arroser d’huile de fi gues (zaaboule) et enrober de compotée de fi gues berbères. Disposer des quartiers de fi gues fraîches sur la composition et également des petits morceaux de fi gues sèches gonfl ées au sirop léger. Parsemer de raz el hanout. Placer un pistil de fl eur d’hibiscus au sommet et déposer délicatement de feuilles d’or qui illumineront ce sorbet.

Gérard Taurin, l’infatigable voyageur, repart en 2013 et cette fois, en Chine sur les traces de Marco Polo. Ce grand et nouveau périple sera ponctué comme la Route des Sorbets par la création de 10 glaces en 10 étapes avec du lait de chèvre, de la neige et du miel parfumés d’ingrédients locaux. Un joli voyage glacé en perspective! Informations sur www.gerard-taurin.com

United Fashion for Peace Magazine

135


Manger Sain

Brochettes colorées et sucrées de Christophe Roussell

S

ur la plage ou dans la rue, cet été, craquez pour ces grillades version sucrées, petits bâtonnets aux couleurs pop, ultra tendance et furieusement chics… Des macarons aux parfums délirants, de jolies petites pâtes de fruit et des guimauves toutes douces: Christophe Roussel a trouvé la bonne recette pour croquer à pleines dents dans l’été!

Par Maya G 136

United Fashion for Peace Magazine


Gamme de parfums au choix • Macarons:

Caramel à la fleur de sel enrobé de chocolat, lavande-abricot, café, framboise, griotte-piment d’Espelette, pistache, banane-chocolat, caramel à la fleur de sel, tout chocolat, marron-cassis, cheese cake, framboise-chocolat… Et les 2 nouveautés de l’été: orange-bergamote et Mojito (menthe fraîche et citron vert)…

• Pâtes de fruits:

Fraise-basilic, passion-estragon, noix de coco…

• Guimauves:

Chocolat, framboise …

Pratique Prix : 7,50 € l’unité Boutiques La Baule : 6, allée des Camélias - tél.: 02 40 60 65 04 Guérande : 26, rue Saint-Michel - tél.: 02 51 73 75 65 Paris VIIe – Bar à chocolat : 10, rue du Champ de Mars tél.: 01 40 62 67 00 Paris XVIIIe – Duo créatif avec Julie : 5, rue Tardieu tél.: 01 42 58 91 01

Christophe Roussel en quelques mots En perpétuelle recherche de saveurs et de formes aussi détonantes que déroutantes, Christophe Roussel nous livre des créations on ne peut plus glamours, ludiques et toujours très gastronomiques. Son dada? Détourner sans vergogne nos grands classiques sucrés : la religieuse devient techno, l’éclair se savoure à 6 personnes, le macaron se déguste sucré/salé, le taboulé se fait dessert, les verrines s’assaisonnent à l’aide de pipettes... Toujours osées, les créations de Christophe Roussel restent avant tout techniques et précises, avec une approche sensorielle forte. Une finesse qui met en avant les ingrédients : sa sélection de fruits provient essentiellement de petits producteurs locaux et pour le chocolat, il utilise les meilleurs crus d’Afrique, du Venezuela, de Saint-Domingue ou bien encore de Madagascar... Dans un souci de diététique, il a même allégé certaines de ses créations pour donner naissance à des desserts sains et vitaminés. Membre de l’association «Relais Desserts International», il aime partager ses connaissances, comme il le fait au quotidien avec son équipe. Son credo: de la rigueur…et un brin de folie!

Site Internet www.roussel-chocolatier.com United Fashion for Peace Magazine

137


Eco

DĂŠco

138

United Fashion for Peace Magazine


Comptoir de Tunisie

Un comptoir gourmand et très parisien 100% Tunisien!

L

a Tunisie prend ses quartiers. Dans le cœur de Paris et face à la fontaine Molière, elle a pignon sur la rue de Richelieu. Derrière une belle façade XIXème bleutée et sculptée, ce pays ami et enchanteur a installé son comptoir. Avec courtoisie et convivialité, Mehdi Djemmali son créateur vous invite à décou©Diane Cazelles

vrir une sélection gourmande et raffinée de produits artisanaux et design. L’âme est tunisienne et l’espace élégant. Venez goûter aux saveurs du Sud et passez un délicieux moment….

Par Claudia Bertrand United Fashion for Peace Magazine

139


Alliance du bon, du beau et du chic A l’image de sa double culture franco-tunisienne, Medhi met en scène son attachement à la Tunisie avec un style so’chic parisien. Pour cela à travers ses recherches dans différentes régions tunisiennes, il choisit depuis des années les meilleurs produits. L’aventure commence par la rencontre avec l’Union Centrale des Coopératives Vinicoles de Carthage. Détentrice d’AOC et d’un demi-siècle d’expérience, gérée par un jeune directeur talentueux, celle-ci devient une référence de haute qualité. Le Gris de Hammamet, Le Vieux Magon ou le Sidi Saâd, le Muscat sec de Kélibia…Ses vins rosée, rouges et blancs sont travaillés dans des conditions optimales et réunissent les meilleurs cépages. Depuis 2005, la boutique du Comptoir distribue ses nectars aux côté d’autres produits d’épicerie fine. Ses huiles d’olive, également réputées sont naturelles, pressées à froid et bio. Elles proviennent pour la plupart de l’huilerie de la famille Mahjoub , située à Tebourba. Cueillies à la main, les olives restituent tous leurs arômes et gardent toutes leurs qualités, notamment une acidité inférieure à 1%. Provenant des «Moulins Mahjoub», des dérivés d’épicerie fine déclinent deux gammes de saveurs. Salée; Câpres de montagne au sel de mer, artichauts confis, pâte de tomates, ail séché au soleil, harissa Traditionnelle, m’Hamsa ou graine de couscous artisanale… et sucrées; Marmelades d’orange amère, de fraise, de citron, confitures de figue, d’abricot, de mures blanches…Recettes originales et joliment conditionnées, complétées par des sardines ou thon à l’huile d’olive, mais aussi des pâtisseries traditionnelles «maison», l’inventaire est riche et attise la curiosité des papilles!

140

United Fashion for Peace Magazine

©Diane Cazelles


United Fashion for Peace Magazine

141


Des savoir faire tunisiens Au rez-de-chaussée, s’associant aux saveurs, l’espace est également dédié à l’artisanat et aux arts de la table. Les couleurs et les matières illustrent dans un nuancier chromatique chantant l’art de recevoir et les plus beaux paysages tunisien. Bleu, ocre, rouge, orange et rose, les savoir faire traditionnels déclinent céramique, vannerie, verrerie, fer forgé, textile et petit mobilier. Les assiettes bicolores de Nabel s’empilent aux côtés des verres soufflés bouche de la région de Tunis. Des rééditions de céramique ancienne, des poteries anthropomorphes de Sejnane, des serviettes de hammam, les étamines de laine teintées avec des colorants naturelles de Mariam Besbes, les petites tables et les plateaux de Kilani, ou encore les bijoux poétiques de Yasmina Felhi, chaque pièce est unique et témoigne à la fois d’un design élégant et du savoir faire ancestral tunisien.

142

United Fashion for Peace Magazine

©Diane Cazelles

©Diane Cazelles

©Diane Cazelles


ŠDiane Cazelles

ŠDiane Cazelles

United Fashion for Peace Magazine

143


©Diane Cazelles

144

United Fashion for Peace Magazine

©Diane Cazelles

©Diane Cazelles


Pour goûter la Tunisie En 2009, Mehdi Djemmali ouvre au 1er étage un coin gourmand. Comme à la maison, de jolies tables mettent en scène la vaisselle et les produits d’épicerie fine vendus dans la boutique. L’espace est éclairé par de larges baies vitrées et reçoit vingt cinq couverts tous les midis. Du décor au menu, tout se déguste à la tunisienne. La chef cuisinière de talent crée du lundi au vendredi un menu et concocte des plats simples à partir des produits du terroir tunisien.

©Diane Cazelles

Tout est naturel, subtil inspirés de là-bas respectant un rapport qualité prix exemplaire. Tous les mercredis, c’est couscous qui varie lui aussi avec les belles humeurs de la cuisinière! Pour la clientèle, amis de la Tunisie, la vente à emporter sera un moyen savoureux de prolonger ce magnifique voyage jusqu’à la maison. Un écho à l’association familiale entre Comptoir de Tunisie et l’agence de voyage du groupe Sangho; Envie de Tunisie, allez y vite! Comptoir de Tunisie 30 rue de Richelieu, 75001 Paris mehdi@lecomptoirdetunisie.com Tél. : 01 42 97 14 04/06 12 51 78 54 www.sangho.fr

©Diane Cazelles

United Fashion for Peace Magazine

145


Arzu Firuz Tapis et Accessoires

A

rzu Firuz Rugs & Home Accessories, est une entreprise d’objets de décoration aujourd’hui implantée en France. Firuz Arzu est une jeune designer turque qui a grandi dans un environnement multiculturel mêlant l’Orient, l’Europe et l’Amérique latine. De père turc et de mère panaméenne, la jeune femme présente une approche créative inédite quand il s’agit de la décoration intérieure.

Sa formation, elle l’a entamée à Paris à travers des études d’Arts appliqués à l’Ecole Duperré, où elle fut diplômée en 2006 en création textile et en mode et environnement.

Par Elyssa Souissi United Fashion for Peace Magazine

147


Arzu Firuz Rugs & Home Accessories est une entreprise d’objets de décoration aujourd’hui implantée en France. Firuz Arzu est une jeune designer turque qui a grandi dans un environnement multiculturel mêlant l’Orient, l’Europe et l’Amérique latine. De père turc et de mère panaméenne, la jeune femme présente une approche créative inédite quand il s’agit de la décoration intérieure. Sa formation, elle l’a entamée à Paris à travers des études d’Arts appliqués à l’Ecole Duperré, où elle fut diplômée en 2006 en création textile et en mode et environnement. Que ce soit pour la décoration intérieure, pour la confection de tapisseries, ou coussins et autres objets destinés à la décoration, elle tire de ses origines orientales, des méthodes qu’elle adapte aux matériaux du quotidien et à l’ambiance de la vie occidentale. La ligne de Arzu est véritablement, un mariage de style et la recherche du travail artisanal, mais elle reste toujours inspirée par une perspective orientalisante. De sa ligne Roset, à ses coussins, à ses moucharrabieh, sa signature est remarquée d’entre ©Firuz Arzu toutes.

©Firuz Arzu 148

United Fashion for Peace Magazine


Parmi ses créations, les plus remarquables sont les tapis réalisés en collaboration avec Polystyle (fabricant de matériaux en vinyle) et découpés au laser comme des pochoirs (ronds, rectangulaires ou de format très allongé pour habiller un couloir, ils existent en différentes tailles et coloris). Et du côté des influences plus orientales, nous remarquons aussi sa collection de coussins brodés. Ne restant pas prisonnière de ses influences premières, elle innove et a imaginé pour un côté plus ludique, des stickers en mousse néoprène pour décorer les murs. Les Soufi Tapis, sont des tapis individuels ou collectifs, qui se composent et décomposent en fonction des assemblages. Et last but not least : la Moucharabieh, une bâche de protection ordinaire qui se métamorphose en un ciel constellé d’étoiles, à utiliser comme faux plafond, comme cloison ou comme voilage. ©DR Arzu FIRUZ est née à Istanbul d’un père turc et d’une mère panaméenne. Sélectionnée dans le cadre du forum tendance «Artsy Craftsy» du dernier salon Maison & Objet (septembre 2007), la jeune créatrice Arzu Firuz a fait l’unanimité avec ses décorations de sol en vinyle découpé, inspirées des traditions orientales de l’ornement. Saluée par la presse spécialisée son talent est promis à un avenir radieux.

©Firuz Arzu United Fashion for Peace Magazine

149


Les Tissus Sam’Oz

L

es loisirs créatifs et le fait-main rentrent de plus en plus dans les moeurs. Samantha Morin a cherché des idées partout. Et un jour, son mari a eu la bonne idée de rentrer les bras chargés de rouleaux au lieu de fleurs. Il avait créé, sur son ordinateur, un montage de photos de vacances et de motifs aux couleurs de leur salon, et les avait imprimés sur des panneaux de papier, type panneaux japonais ! Il travaille dans l’impression numérique papier, ça aide ! Devant le succès de ces panneaux, Samantha a cherché le moyen de reproduire le même principe sur du tissu… et Sam’Oz est né!

Par Fatou Binta Gueye ©Audrey Debruyne 150

United Fashion for Peace Magazine


Service en ligne d’impression de tissus personnalisés

Sam’Oz respecte la propriété intellectuelle : les auteurs restent, bien évidemment, les propriétaires de leur création mais néanmoins, en participant au concours, acceptent que leur motif soit utilisé pour être imprimé et vendu. En ligne depuis début 2011, Sam’Oz est le premier Ainsi, chaque mois, de nouveaux motifs originaux sont service en ligne d’impression de tissus personnalisés. mis en vente, pour le plus grand plaisir de celles et ceux Créateurs, designers, illustrateurs, graphistes, stylistes ou qui veulent personnaliser leur intérieur mais pour qui amateurs de loisirs créatifs peuvent, enfi n, imprimer leurs créer un motif paraît plus compliqué… propres motifs sur des tissus 100% naturels, sans minimum de commande.

Des tissus 100% fibres naturelles

À partir de votre tissu au mètre, imprimé par Sam’Oz, vous pouvez créer des objets de qualité, des textiles d’intérieur ou des accessoires de mode à votre image. Il suffi t pour cela de s’inscrire sur le site, de télécharger le motif que vous avez créé, imaginé, conçu, que ce soit un dessin, une photo, une image numérisée… Vous sélectionnez le mode de répétition de votre choix et vous visualisez en direct le rendu fi nal attendu. Enfi n, vous choisissez votre textile et la quantité désirée, un dernier clic et votre commande est validée! Créez, jouez, cousez, assemblez, vous pouvez tout faire !

Chaque mois, un concours de motifs Au travers de concours, Sam’Oz permet aux âmes d’artistes de soumettre leurs créations. Tous les mois, Sam’Oz propose un concours thématique. A l’annonce de ce concours, les créateurs ont deux semaines pour proposer leur design. S’il correspond au thème indiqué, le dessin est soumis au vote du public pendant une semaine. Le vainqueur verra son motif mis en vente sur la page d’accueil du site et touchera 10% des ventes ainsi qu’un bon d’achat de 100€.

Sam’Oz concentre son savoir-faire sur 2 sortes de tissus. Mais ce n’est bien sûr qu’un début, d’autres étoffes (tissu bio, lin, soie…) viendront allonger la liste très prochainement. La popeline, textile utilisé généralement dans la chemiserie, dans les accessoires ou dans la customisation d’objets, est légère et facile à travailler. 100% coton. 125 g/m2. Largeur imprimable : 140 cm. PPI : 19,50 € TTC / mètre linéaire soit 14 € TTC / m2 Le coton épais offre une plus grande résistance, d’où son utilisation dans l’ameublement, la réfection de sièges, de nouveaux rideaux originaux ou même un cabas unique ! 100% coton. 280 g/m2. Largeur imprimable : 130 cm. PPI : 34 € TTC / mètre linéaire soit 26,15 € TTC / m2 Tous les tissus sont lavables à 30°C, en machine. Afi n de conserver le plus longtemps les couleurs, nous vous conseillons d’éviter le nettoyage à sec et le séchage en tambour. Echantillons personnalisés (22x22cm) : 4,50€ TTC, quel que soit le tissu. Frais de port offerts à partir de 70€ d’achat.

United Fashion for Peace Magazine

151


Sam’Oz préserve la planète ! Vouloir faire de son intérieur un nid douillet ne signifie pas que l’on ne tient pas compte de l’extérieur. Sam’Oz respecte l’environnement dans tout le processus de création des tissus personnalisés. Le procédé d’impression utilisé vise la qualité tout en protégeant la planète. En effet, le tissu n’est imprimé que lorsque quelqu’un en a fait la demande.

©Audrey Debruyne

Sam’Oz n’imprime que le strict nécessaire. Après confirmation de la commande, votre image, au format numérique, est directement envoyée à l’impression. Ainsi, le tissu peut être imprimé dans la quantité demandée et pas davantage. Pas de stockage, pas de surplus, pas de déchets. Les encres utilisées sont à base d’eau et ne contiennent aucun polluant dangereux ou toxique. Le processus utilisé ne nécessite ni vapeur, ni lavage, ni séchage, donc une moindre dépense en énergie. Les tissus proposés sont composés à 100% de fibres naturelles, et certifiés OEKOTEX® (classe 2 pour la popeline, classe 4 pour le coton épais). Moins d’énergie consommée, moins de déchets (encres, eaux de lavage…), Sam’Oz habille votre intérieur sans mettre à nu votre environnement.

©Audrey Debruyne

152

United Fashion for Peace Magazine


©Audrey Debruyne

Quelques précisions sur le label «confiance textile» OEKO-TEX® La certifi cation par OEKO-TEX® garantit la compatibilité des tissus avec «l’écologie humaine». Constatant la mondialisation de l’industrie du textile, cet organisme a voulu assurer qualité de production et sécurité aux consommateurs en évaluant objectivement les risques liés à l’utilisation de matières plus ou moins nocives. Un réseau spécialisé d’experts classe alors les tissus en fonction de nombreux critères. (1: bébé ; 2: en contact direct avec la peau ; 3: sans contact avec la peau ; 4: décoration) Plus le tissu est destiné au contact avec la peau, plus les critères sont stricts. Plus de détails sur www.oeko-tex.com

United Fashion for Peace Magazine

153


Art du Fumoir Douces volutes au goût aromatisé et fumé

L

e narghilé est un cérémonial et un élément essentiel d’art de vivre. Traditionnel ou revisité, c’est aussi un état d’esprit «tendance» où le temps pour soi et avec ses amis retrouve un sens.

Par Bilkis

©DR 154

United Fashion for Peace Magazine


Des siècles d’infinis plaisirs Traditionnellement objet de culture méditerranéenne, le narguilé, narghilé, kalian, hubble bubble, arguileh au Liban, shisha ou chicha en Egypte ou aux pays du Maghreb ou encore houka en Inde... désignent une sorte de grande pipe à eau pour fumer le tabac. Son usage est répandu en Afrique notamment au Maghreb, au Moyen Orient, en Asie mais aussi depuis la moitié du XXème siècle en Europe et aux États Unis. Les plus anciens bols de narghilés ont été découverts au sud ou à l’est de l’Afrique. Certains, datant du XIVème siècle, sont mis à jour en Éthiopie. En Iran, après l’introduction du tabac par les portugais et sous le règne des Safavides, la société persane en est friande. Accessoire essentiel des harems, au cœur des cours fermées, il est associé au bain. Les femmes l’utilisent pour chasser l’ennui et s’accorder le plaisir des saveurs parfumées. Les peintres orientalistes du XIXème siècle ont merveilleusement décrit cet univers chatoyant, refl étant les plus élégants mystères et formes féminines orientales. Ingres, Delacroix et d’autres dessinent avec talent les belles alanguies fumant et rêvant à l’ombre de hautes et précieuses pipes à eau. Puis l’usage s’est popularisé à travers les cafés publics où les femmes n’avaient plus le droit de siéger. En France, les manufactures de cristalleries françaises Saint Louis, Baccarat, et Christofl e fabriquaient des narguilés jusqu’en 1914. Ce produit d’apparat était très fréquemment offert comme cadeau diplomatique réunissant symboliquement la convivialité, le raffi nement et l’accueil.

©DR United Fashion for Peace Magazine

155


De l’actualité et du monde Le nombre de fumeurs de narguilé est estimé à plus de 100 millions de personnes à travers le monde, principalement répartis en Afrique, en Asie et dans le Moyen-Orient. Grâce aux émigrants et aux déplacements touristiques, le narguilé devient populaire en Europe et aux États-Unis depuis le début des années 1980. Jusqu’aux années 2000, étudiants, bobos, nostalgiques de « sable chaud »pratiquent cet art du fumoir exotique et savoureux. Cette nouvelle vague quelques peu libertaire se voit soudainement mise en examen et bientôt interdite à partir de 2003, aux États Unis, voulant dissoudre toute forme de cordialité avec le monde arabo-musulman et tout ce qui lui est associé. Aujourd’hui, le narghilé se fume dans de nombreux pays. Courant en Égypte, au Liban, au Maroc, en Tunisie, en Libye, en Jordanie, au Yémen ou encore dans le Golfe Persique, la pipe à eau se consomme dans les cafés, dans la rue ou à la maison... souvent entre hommes, parfois entres femmes. Symbole d’émancipation, au Caire, il réunit autour de lui dés 2003, une nouvelle génération de femmes triomphantes. Médecins, avocates, pour la plupart non mariées, elles ont fait leurs études à l’étranger, et sont aux commandes de postes importants dans leur pays. Retrouvailles entre filles, élan d’enthousiasme et délicieux moments à partager seront bientôt prohibés par un pouvoir durci en 2006, conquérant les instances religieuses jusqu’au Maroc interdisant le narghilé dans les cafés. En France, suite du décret anti-tabac, en application depuis le 1er janvier 2008, les bars à Chicha font de la résistance. L’Union des Professionnels du Narguilé milite activement pour que les fumoirs ne ferment pas et s’entoure pour cela des meilleurs cabinets d’avocat. La nouvelle loi interdit de fumer dans tous les lieux publics « couverts et fermés » et prétexte la nuisance du tabac pour les nonfumeurs. Or dans un bar à Chicha, on y vient justement pour fumer! 156

United Fashion for Peace Magazine

©Diane Cazelles


Distillation et mélange Le narguilé se compose de plusieurs parties : la cheminée, le bol supérieur, le corps (ou réservoir), la pipe immergée et le tuyau. Le mélange de tabac, de mélasse et d’essences de fruits se dépose sous un charbon dans le bol au sommet de la cheminée. La pipe immergée est placée dans le réservoir rempli d’eau à moitié, et reliée à la cheminée et au tuyau. Le charbon incandescent chauffe le mélange et l’aspiration précipite la fumée qui s’en dégage dans l’eau du réservoir et le tuyau. Avant d’atteindre la bouche du fumeur, l’eau va filtrer, refroidir et adoucir la fumée pour en dégager le goût. Pratique sociale, le narguilé permet d’envisager une utilisation simultanée du même appareil par plusieurs fumeurs. Le mélange ou « tabamel » est spécialement conçu pour le narghilé. C’est une pâte humide composée d’environ 25% de tabac fermenté avec 75% de mélasse, de miel et de la pulpe ou écorce de différents fruits, destinés à délivrer un arôme chaque fois particulier. Cannelle, pomme, cerise, menthe, capuccino ou cola, les mélanges ressemblent à de délicieuses confitures et chauffés à 450°, enthousiasment les papilles. De formes diverses, le corps du narghilé offre un prétexte décoratif. Métal, cristal, verre coloré ou peint, cuivre, céramique, les matières sont travaillées, ouvragées et ciselées, les tuyaux sont gansés. De la version touristique à la plus raffinée, l’objet reflète souvent les influences stylistiques de la région ou du pays où il est fabriqué.

Nouveaux designs: Narghilés intemporels et luxueux ! Fondateurs de la Maison AirDiem, Eric et Emmanuelle Gormand, un couple de passionnés des métiers d’art, s’engagent dans cette étonnante aventure, celle de réinventer l’art du fumoir à travers la réédition et la création de nouveaux narguilés. Pour cela, ils font appel à des designers pour revisiter l’élégant objet.

©Diane Cazelles United Fashion for Peace Magazine

157


Narguilé «Pure» par Nedda El-Asmar ©Diane Cazelles

Narguilé à la chéchia par Hilton McConnico ©Diane Cazelles

Nedda El-Asmar, créatrice d’origine palestinienne dessine des produits d’art de la table pour Hermès, Puiforcat, Robbe & Berkings... Élue designer de l’année 2007 par le journal L’Express, Nedda crée un narghilé de forme pure, utilisant des matériaux high-tech et précieux. Compromis audacieux entre modernité et tradition, il se décline en plusieurs versions. En étain poli, revêtue d’une branche de corail, ou en or 18 carats, la pièce peut être gravée et son tuyau s’habille de fourrures ou de tissus personnalisés. L’incontournable et international designer Hilton McConnico, quant à lui, invente le «narghilé à la chéchia», une création colorée et pleine d’humour.

Narguilé Tribu Design par Régis Dho ©Diane Cazelles

concept nomade, la pièce du collectif TribuDesign se présente horizontale et fonctionnelle. Le narghilé WHY (Y)», réalisé par l’Atelier SZ, allie plexiglas et métal argenté… Pour les dernières collections, Hisham Lahlou, précurseur du design industriel au Maroc et dans le monde arabe, crée «Disco pipe», un objet poly-sensoriel édité en plusieurs couleurs. «Smoke Me» d’Emmanuel Meyssonnier, ressemble à un petit robot en aluminium version Barbapapa. De 27 cm de hauteur, impertinent, chromatique, il se transporte partout. Les nouveautés créées par la maison Air Diem s’associe à d’autres noms prestigieux.

Le décorateur Régis Dho dessine un narghilé bijou, Le narguilé Etoile en obsidienne par Jean Philippe Marcondensé d’un voyage magique en Orient à dos d’élé- tin, cette pièce de 61cm de haut, unique et numérotée, est phant. Minimaliste combinant la modernité du corian à un une prouesse technique et de curiosité. Vanessa Mitrani 158

United Fashion for Peace Magazine


Narguilé «Disco Pipe» par Hisham Lahlou ©DR

Narguilé «Smoke me!» par Emmanuel Meyssonnier ©DR

United Fashion for Peace Magazine

159


Narguilé Oxygen par Vanessa Mitrani ©DR

Narguilé Etoile par Jean Philippe Martin ©DR 160

United Fashion for Peace Magazine


dessine quant à elle, le narguilé Oxygen, une pure poésie en verre et céramique blanche. Enfi n, la collaboration éclatante avec la Maison Baccarat édite une pipe, réplique du modèle Baccarat produite en 1896 pour la cour du Sultan Abdulamid II. De forme «toupie», l’élégant narguilé en cristal claire doublé de cristal bleu ou rouge, souffl é-moulé et taillé en olive, s’élève sur une monture ciselé en bronze argenté ou doré… Un faste retrouvé! Nouveautés incroyables certes, mais le souci permanent d’hygiène, de sécurité et de perfection ont poussé la société AirDiem à travailler avec des matériaux performants et de haute technologie. Toute une gamme d’accessoires comprenant de merveilleuses boites et coffrets laqués est éditée pour la conservation et la présentation des mélanges aromatiques. Les raisons de l’engouement pour le narghilé sont infi nies. Envie de retrouver un temps pour soi? Une convivialité perdue depuis longtemps? Besoin d’exotisme? Quoi qu’il en soit, nous sommes de plus en plus nombreux en quête d’un nouvel art de vivre… pour s’épargner le stress de la vie moderne, et pour de prendre le temps de bavarder et de se détendre. Pourquoi ne pas le faire à l’égyptienne, avec un tabamel à l’orange et en sirotant un karkadé (infusion de fl eurs d’hibiscus)? AirDiem, Tél.: 00 33 (0)951 72 48 52 www.airdiem.com Avertissement: FUMER NUIT GRAVEMENT A LA SANTE – Ne voulant en aucun cas promouvoir un usage abusif du tabac. Le tabac du narguilé ne contient pratiquement pas de goudrons, ce qui le rend bien moins dangereux que la cigarette. Néanmoins et contrairement à une idée très répandue, tous ses composants nocifs ne sont pas filtrés par l’eau. Comme tous les plaisirs, le narghilé en est un dont il ne faut pas abuser!

Narguilé Baccarat ©DR United Fashion for Peace Magazine

161


Evasion


Essaouira

E

Mon Amour

ssaouira (la bien dessinée), comme une carte postale que l’on aurait peinte avec beaucoup d’amour se dresse au milieu de l’océan. On aime à la comparer à une Saint Malo orientale et pour cause, elle aurait été batie par le même architecte, Théodore Cornut. Ville portuaire du Maroc située sur la côte Atlantique, à 173 km au nord d’Agadir, à 176 km à l’ouest de Marrakech et 360 km au sud de Casablanca, elle a porté de nombreux noms et laisse sur son sillage les empreintes du passé. Elle fut appelée Amogdul (la bien gardée) par les berbères, Mogdura en portugais, Mogadur en espagnol et Mogador en français. La cité des Alizées où souffle ce vent frileux toute l’année durant, est inscrite avec sa Médina dans la liste du patrimoine mondial de L’Unesco depuis 2001. Elle compte aujourd’hui près de 70 0000 habitants et reste le chef lieu de la province qui porte le même nom.

Reportage réalisé par Fériel Berraies Guigny 164

United Fashion for Peace Magazine

©Romain Nicolas


United Fashion for Peace Magazine

165


Oh temps, suspend ton vol! Rien ne semble perturber le flot de vie docile et tumultueux de cette ville, perchée face à l’océan, balayée par le vol incessant des mouettes, cette ville qui a su garder son âme. Quelques fois sur les remparts de cette ville forteresse, des chats gardiens scrutent l’horizon à l’infini à la recherche de cette proie volatile tant désirée. Mais ce que l’on retient toujours, c’est le cri des mouettes et des goélands et la douce humidité qui recouvre les aubes de tous les matins. C’est aussi cet amour incroyable qu’ont les habitant pour les chats et les chiens, des enfants rois. A chaque ruelle, alcôve, trottoir, des chats repus et alanguis, ou un petit chien déambulant en toute liberté. A Essaouira chiens et chats ne sont pas malheureux et…pas qu’’eux. Nous sommes étrangement saisis par la beauté atypique et le cachet de cette ville qui a su se préserver du tourisme agressif à l’instar de ses autres villes sœurs. Les essaouiris ont aussi gardé cette douce et mélancolique simplicité dans leur hospitalité.

©Romain Nicolas 166

United Fashion for Peace Magazine

©Romain Nicolas

©Romain Nicolas


ŠRomain Nicolas

ŠRomain Nicolas United Fashion for Peace Magazine

167


Essaouira si l’histoire m’était contée C’est après la fondation de la belle Carthage punique en 1814 av. JC qu’elle aurait vu le jour. Des commerçants de la région se seraient dirigés vers l’extrême Occident pour passer par les légendaires Colonnes d’Hercules vers la côte atlantique méridionale pour y installer des échelles, des comptoirs. Selon les dires du sage Hérodote, le commerce aurait commencé avec les populations indigènes. Les scientifiques ont aussi leur version : plusieurs d’entre eux évoquent l’île de Kernè décrite dans le Périple du général et navigateur carthaginois Hannon, au VIe siècle av. J.-C., comme faisant référence à l’îlot présent au large d’Essaouira. Certains évoquent la fondation d’une colonie -ou le peuplement d’une colonie préexistante- par le général carthaginois, dès cette époque : protégé des alizés et riche en eau potable, elle pourrait avoir servi de poste avancé sur la route du Cap-Vert et de l’Équateur. Essaouira tout comme Carthage aurait plusieurs strates d’occupations, phénicienne, berbère puis romaine.

Medina d’Essaouira: La ville nouvelle (Ancienne Mogador) Essaouira est à son apogée jusqu’à la première moitié du XIXe siècle, grâce à l’importante communauté juive. On y compta jusqu’à 17 000 Juifs pour à peine 10 000 musulmans. La bourgeoisie marocaine y achetait des bijoux. Surnommée le port de Tombouctou, c’était le lieu de passage des caravanes chargées d’or, d’épices et d’esclaves venues d’Afrique subsaharienne Mais la plupart des Juifs partent après la guerre des Six Jours et aujourd’hui, il n’y subsiste que quelques familles.

168

United Fashion for Peace Magazine

©Romain Nicolas


©Romain Nicolas

©Romain Nicolas

©Romain Nicolas

United Fashion for Peace Magazine

169


©Romain Nicolas Essaouira est le chef-lieu d’une province de 500 000 ha- La pêche à la sardine bitants, pour la plupart des agriculteurs. La ville est liée par une opération de coopération avec Saint-Malo, sous Vieux site portuaire, Essaouira, se voit de plus en l’égide de l’UNESCO. Elle est aussi jumelée avec La Ro- plus concurrencée par des ports plus grands pour la pêche chelle. de la sardine sur la côte atlantique. Mais nous avons eu le grand bonheur de rencontrer les pêcheurs à l’entrée du port qui ont pu nous montrer la pêche de la journée, autre La Kasbah moment de grâce à nos yeux. Le marché de poissons est La Sqala de la Kasbah est une ancienne batterie très typique et il vaut le détour. Il côtoie des ambulants de longue de 200 mètres où sont alignés des canons portu- toutes sortes, marchands de fraises et étalages pour ceux gais. C’est sur ces remparts qui abritèrent les corsaires qui pressent l’orange pour vous la servir toute fraiche. du sultan Sidi Mohammed Ben Abdallah qu’Orson Welles Un monde joyeux, coloré et bigarré toute une profusion bon enfant et un décalage qui contribue encore plus au tourna son célèbre film Othello. 170

United Fashion for Peace Magazine


charme de la ville. Par contre, fait très étrange «interdit de photographier» les visages, un rapport à l’image qui reste dans le flou et l’abstrait, hommes et femmes d’Essaouira ne se plient pas à ces contraintes. Non loin du port, le chantier où se construit ces barques si typiques de la région.

©Romain Nicolas

Fériel Berraies Guigny, pdte UFFP ©Romain Nicolas

©Romain Nicolas

United Fashion for Peace Magazine

171


Tourisme quand l’ancien côtoie le moderne Le tourisme est en plein essor à Essaouira, avec des jolis hôtels installés dans des riads marocains traditionnels dans la vieille ville, mais également des hôtels modernes le long de la plage. Nous retenons en tout cas deux bonnes adresses dont le Sofitel Essaouira Médina & Spa* en bord de mer, il a revêtu le rouge traditionnel de Mogador. Inspiré des sublimes Riads Marocains et situé non loin de la médina, cet hôtel est animé par une équipe attentionnée avec un service personnalisé. Dans un registre encore plus «Mille et une nuit» la trouvaille de UFFP au hasard de nos déambulations dans les petites ruelles de la Médina: le magnifique Relais et Château «L’Heure Bleue»* un petit bijou de Palais situé au cœur de la baie de l’ancienne Mogador. Bâtie à la fin du XIXème siècle sur un ancien fondouk, «la belle endormie» comme on l’appelle ici, fut longtemps la somptueuse demeure du caïd Mbark Saïdi. Reprise par un riche marchand, elle fut ensuite transformée en orphelinat jusque dans les années 60 puis laissée à l’abandon pendant plus de trente ans. L’Heure Bleue Palais a rouvert ses portes en Juin 2004 après plus de trois ans de travaux de rénovation et de reconstruction. C’est aujourd’hui l’une des fiertés d’Essaouira, dans laquelle de nombreux artisans souiris ont apporté leur passion et leur savoir-faire.

Sofitel Essaouira Médina & Spa ©Romain Nicolas 172

United Fashion for Peace Magazine


Sofitel Essaouira Médina & Spa ©Romain Nicolas

L’Heure Bleue Palais ©Romain Nicolas United Fashion for Peace Magazine

173


©Romain Nicolas

Essaouira la sportive Essaouira est également renommée pour la pratique du windsurf et du kitesurf, grâce aux vents puissants qui soufflent presque constamment dans la baie. C’est ainsi que tous les ans une étape de la Coupe du Monde de Kit surf y est organisée. La corniche d’Essaouira qui est saisissante de beauté, offre tous les agréments pour les amoureux du balnéaire et du sport.

Essaouira écolo bio Tout autour de la ville on dénombre de nombreux champs d’arganier. C’est de là que l’on tire le célère élixir: l’huile d’Argan, un produit unique dans cette région. Mais c’est au cœur de la Médina que nous avons eu nos plus belles rencontres avec les artisans. Planète Bio* est une magnifique petite boutique qui propose le best des produits aromathérapie, argan, verveine, thym, ambre… La liste est longue de toutes ces merveilles de la nature. Nous avons eu le loisir de goûter quelques mets du terroir comme la « « qui est le nutella du pays à base d’huile d’argan de miel et de noisettes, et nous avons également pu découvrir la richesse de la pharmacopée locale. Le mimosa que l’on utilise comme anti stress, la pierre d’alun comme after shave, l’ambre que l’on utilise pour parfumer les habits ou les pieds malodorants, le gingembre aphrodisiaque pour les femmes ou encore le ginseng qui est appelé le viagra turbo. Toute une profusion d’ herbes, de fleurs et d’ épices toutes entreposées soigneusement dans des bocaux étiquetées. A même le sol des ouvrières qui cassent les noyaux d’arganier pour en soustraire le précieux cœur qui une fois moulu donnera ce précieux liquide. L’huile d’argan est utilisé à la fois comme produit de soin mais également dans la cuisine, il s’agit là de l’argan alimentaire qui sert à assaisonner de nombreux mets de la région. Et pour les amoureuses de la beauté orientale, avec un peu de chance en vous baladant sur la corniche vous pourrez tomber sur la «hannena» celle qui fait le Henné Thouria qui vous fera les plus beaux tatouages bio.

174

United Fashion for Peace Magazine


ŠRomain Nicolas

ŠRomain Nicolas

United Fashion for Peace Magazine

175


Essaouira l’artisanale Le long des souks qui longent les remparts de la Squala, les bazaristes et les artisans s’en donnent à cœur joie. On y retrouve l’essentiel des productions locales, marchands de tapis et kilims, poteries, articles en cuir. Jusque là pas trop de dépaysement. Le déracinement, nous l’avons découvert avec les échoppes où se trouvent les marchands de bijoux, ceux qui travaillent le précieux métal d’argent avec cette particularité propre aux traditions berbères que nous avons découvert avec beaucoup de bonheur.

©Romain Nicolas 176

United Fashion for Peace Magazine

Essaouira est connue pour avoir été la région où l’on travaille le plus les métaux précieux dont l’argent mais la particularité de ces bijoux c’est l’empreinte berbère et ces ravissantes pièces en émail bleu roi jaune vert et rouge qui leur confère une touche inégalable. La culture berbère est partout dans la petite ville. Nos adresses coup de cœur la Coopérative des Bijoux en Argent Dag Souiri* où sont formés dès leur plus jeune âge les futurs bijoutiers et où chaque année un artisan est primé comme le meilleur artisan de la région.

©Romain Nicolas


ŠRomain Nicolas

ŠRomain Nicolas

United Fashion for Peace Magazine

177


Pour ceux qui sont amoureux des Bijoux anciens et des pièces uniques, le berbère Zaroil nous présente fièrement sa boutique «la fibule berbère*» une véritable caverne d’Ali Baba où l’ancien côtoie le moderne pour tous les gouts et tous les prix (prix toujours à négocier). Le bois de la région le Thuya est aussi à l’honneur et nous avons découvert un magnifique artiste qui peint des tables et des chaises et autres articles déco pour la maison, il s’agit de Mustapha Al Aouah qui travaille dans le groupe artisanal Mougador Décor*. Pour ceux qui restent dans le registre écolo bio Fashion, et bien le raphia a aussi une belle part dans la maroquinerie et nous avons découvert le magnifique travail d’ouvrières qui font des babouches et des sandales en raphia. Une adresse à visiter absolument. Dans un registre plus recyclart, la récupération fait aussi l’objet de magnifiques petites œuvres artistiques chez le César d’Essaouira*. ©Romain Nicolas

178

United Fashion for Peace Magazine

©Romain Nicolas


©Romain Nicolas

©Romain Nicolas

©Romain Nicolas

©Romain Nicolas

United Fashion for Peace Magazine

179


Carnet d’adresses Planète Bio Aromathérapie 101 rue d’Agadir. Essaouira Tél: 00212-0524474534 Email:planettebio@yahoo.fr Mougador Décor Groupe artisanal El Aouah Mustapha Tél: 00212-06348014 Email: nasserbourbah@yahoo.fr Coopérative de la bijouterie. Mogador Dag Souiri. Fabrication et vente de bijoux typiques en argent massif Tél/Fax: 00212-0524783705 La Fibule Berbère. Chez Zaroil 51-53,Rue Laattarine Essaouira,Maroc. Tel 00212-0524476255 www.la-fibule-berbere.com Spécialité Babouches Raphia style et cuir. Bab Marrakech. Rue Ibn Batouta N°13. Tél: 00212-0652029352 Le César d’Essaouira. Art et sculpture de fer recyclé. Rue Mohamed El KouriN15. Rachid Murabit: Tél: 00212-06184929 Hôtel Sofitel Médina & Spa Avenue Mohamed V, 44000 Essaouira Palais l’Heure Bleue. Hôtel Relais et Châteaux Tél: 00212-0524783434 / Fax : 00212-052447222 www.heure-bleue.com Email: info@heure-bleue.com 180

United Fashion for Peace Magazine

United Fashion for Peace est passée par là ©Romain Nicolas


United Fashion for Peace Magazine

181


182

United Fashion for Peace Magazine


La Réunion L’île aux mille visages

L

a diversité du paysage n’a d’égal que les multiples cultures qui composent cette île. Si la nature de l’île est grandiose, les gens le sont aussi. L’histoire de la Réunion, ce sont eux qui l’écrivent avec leur langue créole et leur diversité. Ce sont eux encore qui lui donnent cette douce saveur de canne avec un petit arrière goût de revendication pour qu’enfin soit reconnue la richesse singulière de leur identité. Melting-pot complexe et enchanteur, ce département français réserve aux visiteurs de passage bien des surprises…

Reportage réalisé par Diane Cazelles

Plage St Pierre ©Diane Cazelles

United Fashion for Peace Magazine

183


Route Cilaos ŠDiane Cazelles 184

United Fashion for Peace Magazine

Photographie sous-marine - Troph ŠDiane Cazelles


hée H2O

Le grand divertissement naturel L’île Intense, puisqu’elle se surnomme ainsi, émerge au sud-ouest de l’océan indien. Dépendant de l’archipel des Mascareignes, elle se situe à 700 kilomètres de Madagascar et à 160 kilomètres de l’Ile Maurice. Soumis à un climat tropical, les paysages et la nature des Hauts de l’île dévoilent un relief impressionnant. Le cœur de l’ile comprenant plus de 100000 hectares est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2010.

Cannes à sucre ©Diane Cazelles

L’activité volcanique régulière de la Fournaise et l’héritage géologique du Piton des Neiges qui culmine à plus de 3 000 mètres d’altitude, ont façonné avec l’érosion un spectacle naturel prestigieux. La richesse des espèces endémiques de la flore et la faune est tout aussi exceptionnelle que les myriades de poissons étranges et colorés qui peuplent les eaux de l’océan. Voilà de quoi régaler les amateurs de nature! Les sportifs ne seront pas en reste, entre treacking et plongée, les journées ne seront pas assez longues pour goûter aux vertiges multiples d’un dépaysement assuré. A Saint Leu, Sébastien Pomaréde propose dans son club L’Excelsus des initiations, des formations, des explorations et des plongées à thème ou à la carte. Des moniteurs diplômés d’état vous accompagnent à la découverte des richesses océanes. Pour les passionnés de photos sous marines, l’Excelsus organise chaque année le Trophée H2O qui réunit amateurs et professionnels. L’objectif est artistique et sportif. L’événement au mois d’octobre rassemble les aventuriers photographes mais aussi les jeunes écoliers réunionnais et donne l’occasion à de très belles expositions sur toute l’île.

port St Gilles ©Diane Cazelles

United Fashion for Peace Magazine

185


Cannes à sucre St André ©Diane Cazelles

Des surfers ©Diane Cazelles

186

United Fashion for Peace Magazine

Photographie sous-marine - Trophée H2O ©Diane Cazelles


Les réunionnais, des peuples d’ailleurs… L’âme réunionnaise est une mosaïque d’histoires et de saveurs, composée par une population multiraciale qui a su s’adapter bon gré mal gré à ce petit bout de terre aux allures de paradis. Le tiers de la population est d’origine africaine, du Mozanbique, de la Guinée, du Sénégal, ou encore de Madagascar et des Comores. Ces cafres fortement métissés cohabitent avec les blancs européens constitués par les premiers arrivants sur l’île et les métropolitains les Zoreils. Les Malabars ou indiens tamouls issus de la côte orientale de l’Inde et de la côte de Malabar, sont eux les descendants des travailleurs «engagés» arrivés entre 1848 et 1882. Dès le XIXème, des immigrants chinois de la région de Canton, auxquels viendront s’ajouter des indo-musulmans du Gujerat, appelés les Zarabes (bien qu’ils ne soient pas d’origine arabe), et d’autres de Mayotte complètent l’étonnant patchwork. Tous ces peuples venus de différents horizons semblent bien intégrés à la vie communautaire. La diversité cohabite dans les mêmes quartiers et laisse les traces de son identité originelle sur les devantures de magasins, étals de commerce ou décors de restaurant. Présents dans les villes et les villages, les lieux de culte sauvegardent la mémoire spirituelle de chaque groupe. Dipavali et Durga Puja Durga sont célébrés en famille et au temple du Petit Bazar à Saint André. Id-Ul-adha-kébir, clôt la fin du Hadj à la mosquée Atyaboul Massadjid. Toujours à Saint Pierre, les fêtes du jour de l’an chinois se préparent au temple chinois Guan Di. La Toussaint est célébrée en grande pompe à l’église Notre Dame de Cilaos et à l’église Saint Anne. es chrétiens (Blancs, Métis et Noirs), largement majoritaires et pratiquants, ont comme les hindous, les musulmans et les bouddhistes, conservé les règles de leur religion, mais quelques uns discrètement ont encore recours à des rituels traduisant de lointaines influences africaines. Cette société pourrait donner des leçons de tempérance et d’humanité au monde entier.

Une dame à St André ©Diane Cazelles

Notre Dame des Neiges à Cilaos ©Diane Cazelles United Fashion for Peace Magazine

187


Temple Chinois ©Diane Cazelles

Temple Tamoul à St André ©Diane Cazelles 188

United Fashion for Peace Magazine

Mosquée ©Diane Cazelles


Un passé très présent Fin XVIIème, la Compagnie des Indes avait le monopole de tout négoce entre la France et l’Océan Indien. La traite des esclaves en faisait parti. Jusqu’ à la révolution, la traite continue et des dizaines de milliers d’esclaves arrivent ainsi sur l’île. Interdite en 1816, elle continue de manière clandestine. Il faudra attendre 1848 pour qu’officiellement, la Réunion mette fin à cette pratique inhumaine. Le système qui suivit ou «engagisme», n’était guère plus respectueux et permettait sous couvert de la loi d’utiliser les gens et de les exploiter. Pour relater le passé; l’histoire de la canne à sucre, de l’esclavage, du peuplement de l’île à la revendication aujourd’hui d’une culture réunionnaise à travers la reconnaissance de son identité et de sa langue, l’ancienne distillerie Stella Matutina est devenu Musée.

dans l’Est de l’île fournit à la Distillerie Savanna le jus de canne et de mélasse nécessaire à la fabrication de ses rhums. Légers, vieux, grand arôme, agricoles… La diversité des goûts et des couleurs est issu d’un véritable savoir faire. La visite de ce site, le plus grand chai de La Réunion, permet de comprendre toutes les techniques d’élaboration, ses secrets et l’art du vieillissement.

C’est un lieu de mémoire où témoignent les anciens ouvriers, à travers des photos, des films et des objets, de l’industrialisation des colonies. Emouvant par son caractère d’actualité, il raconte ces hommes et ces femmes déplacés pour travailler ou régner. A quelques pas de l’usine, la Maison du Maître de l’Etablissement Stella Matutina, devenue une boutique d’antiquités et d’art populaire, est un exemple magnifiquement conservé de l’art de vivre des colons blancs privilégiés. La main d’œuvre était utilisée dans les plantations de café et d’épices, puis de canne à sucre. Concernant le café, Le Bourbon pointu Premium de la Réunion est classé comme le nec plus ultra par Specialty Coffee Association Of Japan et sa petite production se déguste comme un grand cru. Au comité du Tourisme de l’Entre-Deux, avec talent et fumée, Alexandre Dijoux le prépare au feu de bois pour les visiteurs. Omniprésente aujourd’hui sur l’île, la canne à sucre représente la première industrie agro-alimentaire de l’île. Elle occupe 55% des surfaces agricoles et participe au revenu de plus de 15 000 familles. La Sucrerie de Bois Rouge

Musée Stella Matutina ©Diane Cazelles

United Fashion for Peace Magazine

189


Cannes à sucre à St Louis ©Diane Cazelles

Musée Stella Matutina ©Diane Cazelles

Boutique Antique Stella Matutina ©Diane Cazelles 190

United Fashion for Peace Magazine


Resto Chez Noé ©Diane Cazelles

Café à l’Entre-deux ©Diane Cazelles

Art de vivre, saveurs, senteurs et villégiatures ! La cuisine est, à l’image de ceux qui la prépare, multiculturelle. Elle cumule toutes les sources européennes, africaines, malgaches ou asiatiques. Du riz, des grains, du carry, des brèdes, quelques piments, achards et un rougail bien relevé, un plat en sauce ou une grillade... l’assiette réunionnaise est une composition métissée qui réjouit le palais. Gastronomie à part entière, les gourmets y trouvent leur compte, tant par la variété des fruits et légumes, des épices et des condiments que par les mariages de saveurs et de couleurs. Le climat clément et généreux en soleil permet des récoltes toute l’année. La vanille Bourbon est renommée sur les terres de la famille Rouloff. Dans le haut pays de Cilaos, le jus de raisin se vinifie savamment et la terre volcanique est propice à la culture des lentilles… Délicieuses, elles se préparent avec des savoureuses saucisses, un plat de montagne servi dans le restaurant Chez Noé qui se déguste avec le plus austral des vins français venant du chai du village. United Fashion for Peace Magazine

191


Vanille Rouloff ©Diane Cazelles

Dans le haut pays de Cilaos, le jus de raisin se vinifie savamment et la terre volcanique est propice à la culture des lentilles… Délicieuses, elles se préparent avec des savoureuses saucisses, un plat de montagne servi dans le restaurant Chez Noé qui se déguste avec le plus austral des vins français venant du chai du village. Les petits récoltants et les marchés sont nombreux et incontournables! Saint Denis, Saint Gilles, Saint Leu où sur le bord de la route, face au spot de surf, une grande variété de poisson, perroquets, langoustes, poissons rouges est vendue à un prix abordable et pêchée du matin. Dans l’Est de l’île, à Saint André, Sabine innove pour ses tables d’hôtes des «boudins de poulet au mangue verte» et d’autres jus au basilic frais. Les recettes ne sont pas des secrets car elle partage volontiers son savoir et initie les plus curieux dans son atelier de cuisine. A ne pas rater! Du goût à l’odorat, des essences aux sens, du bien–être aux parfums, l’île cultive ses fleurs et ses épices. Histoire de profiter d’un raffinement inouï, la science des senteurs participe à la découverte des essences et de leurs caractéristiques. Géranium, Ylang ylang, vanille, baies roses…

Tam et ses parfums ©Diane Cazelles

Tam élabore en fonction des envies des senteurs personnelles. Elle s’est associée à Liliane qui dans son centre de remise en forme Aux Frangipaniers prépare à ses visiteurs des séjours bien-être en accord avec la belle nature. Entre gourmandises et paysages, les étapes de charme, les chambres d’hôtes, les petits hôtels sympathiques ne manquent pas. Dans d’antiques habitations ou de jolies cases créoles, le choix permet tous les budgets. Audrey et Sébastien vous reçoivent dans leur maison à L’Entre-Deux dans une ambiance élégante et conviviale. L’Échappée Belle n’a que quatre chambres, mais c’est aussi tout ce qui fait son charme et son intimité raffinée… Pour enfin, ceux qui recherchent l’inimitable, le Grand Hôtel du Lagon, cinq étoiles depuis 2009, ouvrent sur la plage de sable blanc

192

United Fashion for Peace Magazine


de Saint Gilles, un lieu d’exception. D’élégantes demeures créoles blanches forment un village au milieu des cocotiers et des filaos face à l’océan. Sous les lambrequins tels de fines dentelles, de larges allées paisibles conduisent aux restaurants, aux villas et aux chambres. L’esthétique est design teinté de touches créoles et l’atmosphère comme le service, 100% réussi.

Chez Sabine ©Diane Cazelles

Frangipaniers ©Diane Cazelles

Cuisine chez Sabine ©Diane Cazelles

United Fashion for Peace Magazine

193


MarchÊ ŠDiane Cazelles

194

United Fashion for Peace Magazine


De la culture, du créole au maloya La culture réunionnaise provient essentiellement des esclaves qui ont peuplé l’île et du métissage qui s’en est suivi par la suite. Il en découle une musique comme le maloya et un langage parlé, le créole, aux sons bigarrés et captivant... Sa langkozé la lé ta nou fo ni sobat pou mét a li an lér, pou ké li soi rokonét kom ninportlakél zot lang! Cette langue parlée, elle est à nous; il faut qu’on se batte pour la mettre en avant, pour qu’elle soit reconnue comme n’importe quelle autre langue! Comme le blues, le maloya exprime, une complainte envoûtante et rythmée. Cette forme d’expression musicale à la fois instrumentale, vocale et dansée mélange douleur du déracinement et condition des esclaves, joies et unité autour de la vie, du chant et de la danse. Réservée aux noirs qui la jouaient dans «l’obscurité» ou dans le secret, elle a permis aux esclaves de résister pour exister. Mémoire positive, transgressant la souffrance et de l’oppression des « blancs », c’est un chant d’espoir et de liberté garant de l’identité culturelle créole. Dans le respect de la tradition, le groupe de Ti-Fred, né au Tampon, témoigne aujourd’hui dans ses chants et ses danses du maloya et du moring pérennisant résistance et créolité! Les arts vivants occupent eux aussi une large place et revendique les fondements de la culture créole. La compagnie MaloyaMetiss dans ses spectacles de danse témoigne de l‘histoire de ce peuple métissé en quête de reconnaissance. «Nous sommes tous des descendants de colons, nous sommes tous des descendants d ‘esclaves, mais nous ne sommes pas des bâtards » répond Florence Latappy, la fondatrice de la compagnie. Au moment de la commémoration de l’abolition de l’esclavage à la Réunion, la dernière création produite en décembre en collaboration avec un jeune chorégraphe de Birmingham Mickael Marso Rivière de la Compagnie Décalage, rend hommage à aux ancêtres esclaves et à la vie après la mort. Florence rajoute: «L’idée est aussi d’envoyer un message

à l’Europe pour que celle-ci regarde son passé avec plus de clairvoyance: l’industrialisation de l’Europe a pris son essor grâce au commerce des esclaves qui fait partie intégrante de son histoire. Celle-ci a fait naître des territoires comme La Réunion, entièrement façonnés par l’esclavage et le colonialisme. Aujourd’hui, cette terre existe dans sa complexité et revendique sa culture; une culture à part entière qui est aujourd’hui partiellement reconnue à travers le Maloya comme Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO.» Maloya Métiss - I’m coming for the umgosi ©Diane Cazelles

Musiciens Maloya ©Diane Cazelles

United Fashion for Peace Magazine

195


St Pierre ŠDiane Cazelles

196

United Fashion for Peace Magazine


Adresses L’Excelsus, 1 impasse des plongeurs, ZA pointe des Châteaux, 97436 Saint Leu, www.excelsus-plomgée.com, contact@excelsus-plongee.com Musée Stella Matutina, www.stellematutina.fr Authentic’R, Maison Bedier, Stella Matutina, authenticr2@gmail.com Koïl Stella Matutina, associationshiva.stellamatutina@orange.fr Chez Sabine, Saint André, www.chezsabine.fr , mariejuli@wanadoo.fr Plantation de vanille, Rouloff, www.lavanilledelareunion.com

Jetée St Pierre ©Diane Cazelles Aux Frangipaniers, Bien être, frangipaniers@orange.fr

Sucrerie de Bois Rouge et Distillerie Savanna, www.distilleriesavanna.com

Mémoire D’Sens(Tam), memoiredsens@gmail.com L’Echappée Belle, maison d’hôte, Entre-Deux, www.lechappee-belle.com

Le Chai de Cilaos, contact@lechaidecilaos.com

Le Grand Hôtel du Lagon, 5 étoiles, Saint Gilles les bains, www.naiade.com

Restaurant Chez Noé, Cilaos, jboyer2@wanadoo.fr

Florence Latappy, Compagnie Maloya Metiss, www.maloyametiss.art.com

Le Tsilaosa, hôtel***Cilaos, www.tsilaosa.com

Ile de La Réunion Tourisme, www.reunion.fr

United Fashion for Peace Magazine

197


Tamana Case Songhoy ŠG.Rohart 198

United Fashion for Peace Magazine


TAMANA Ecolodge africain en Ardèche

C

’est la brousse, celle d’un petit «pays» du Sud de la France perdu sur les contreforts du Massif central. Le soleil y est généreux et se plait à réchauffer les rocailles et les petits villages. Un joli paysage qui se mérite, ma foi! Pourtant cette charmante campagne chantée par les cigales dés le levé du jour cache dans sa garrigue, un village différent. Point de murs ni de tuiles romanes, mais un campement de cases et de tentes inspirées des styles mauritaniens, maliens et nigériens vous attend pour un séjour insolite au cœur de l’Ardèche!

Reportage réalisé par Diane Cazelles

United Fashion for Peace Magazine

199


C’est ici, à Bidon que Maurice Freund, fondateur et président de Point Afrique est venu s’installer. Sur les hauteurs ardéchoises et sauvages, il a rapporté de ses voyages un bout de culture africaine chère à son cœur. Il y accueille ses amis et ses guides pour transmettre à tous ceux qui passent une belle leçon d’humanisme. Pour Maurice Freund, l’objectif de ce village est d’amener l’Afrique en Occident. «Le campement Tamana est entièrement géré par des Mauritaniens et des Maliens, explique celui-ci. Nous voulons que les populations du désert avec lesquelles nous travaillons six mois par an puissent avoir des revenus même lorsque les touristes ne vont pas en Afrique.». Ouvert depuis 2009 et installé chaque année depuis mi juillet, le village attire «beaucoup de gens de la région qui viennent y passer une nuit, constate Maurice Freund, car c’est très dépaysant». «Ce que les gens trouvent ici, c’est la chaleur qu’ont les Africains». Pour le fondateur de la coopérative de voyageurs Point-Afrique, la philosophie est toujours la même. «L’ouverture d’esprit est le moteur du campement Tamana, qui doit être un autre moyen de faire disparaître la peur de l’Afrique et de sa culture». Musique, danse, calligraphie ou contes, les guides font partager leurs traditions à ceux qui auront la curiosité de venir au Tamana.

©G.Rohart 200

United Fashion for Peace Magazine


©G.Rohart

©G.Rohart United Fashion for Peace Magazine

201


Chaque année, les maisons africaines se réinstallent pendant la période estivale. Bonne arrivée! Vos hôtes originaires du grand désert de Mauritanie reçoivent les visiteurs sous une grande tente traditionnelle. Symbole de bienvenue, la cérémonie des trois thés se déroule dans une jolie ambiance qui vous transporte déjà… Dans leurs somptueux boubous bleus, sous leurs chèches enroulés ; vos guides racontent l’histoire du lieu et ce qui les a emmené là. C’est parti, l’immersion est immédiate et totale. La suite de la promenade vous entraine sur de petits sentiers gravissant la montagne où sont posées ça et là, sur des terrasses de bois sur pilotis, des cases, des tentes. Elles réunissent quelques uns des plus beaux habitats d’Afrique. Sous les khaïmas mauritaniennes ou dans les cases songhois maliennes, les espaces sont confortablement aménagés et décorés de mobilier et d’objets traditionnels. Elégantes, les tentes peuvent recevoir jusqu’à cinq personnes et comme les cases, un petit salon est dressé sur leurs terrasses. Les douches sont solaires à assainissement phytosanitaire et les toilettes sèches scandinaves rajoutent une dimension écologique.

Echappée de charme 100 % nature Au petit matin, un petit-déjeuner aux saveurs africaines est servi. Jus de bissap (fleur d’hibiscus) et de confiture de baobab accompagnent aux côtés de café ou de thé, de belles tartines. Prêt pour une belle journée de balade ! Le choix des activités est multiple et la région ne manque pas de lieux pittoresques: Randonnées à pied dans la garrigue, visite des grottes, du Musée de la lavande ou de la Ferme aux crocodiles … et pour les plus sportifs, la descente en canoë des célèbres gorges de l’Ardèche. Une vie au grand air où le soir venu, après un délicieux diner concocté par Zeinabou la belle malienne, le voyage continue. Sous les étoiles 202

United Fashion for Peace Magazine

©G.Rohart


United Fashion for Peace Magazine

203


de ce petit bout du monde ardéchois, vos hôtes du Sahara, attentifs et souriants, content anecdotes, mystères et secrets de leurs oasis et cités ensablées...

Pratique Ouverture Ttous les jours du 18 juin au 11 septembre 2011 Apportez duvet et serviettes de toilette. Tarifs • 60 € la nuit pour 2 personnes / 20 € par pers. supplémentaire 10 € pour les enfants < 12 ans / gratuit pour les < 3 ans • 5 € le petit déjeuner / 15 € le dîner Réservations 04 75 97 20 40 ou par mail contact@tamana.fr Pour en savoir plus... Point Afrique Voyages Tél : 04 75 97 20 40 ou le week-end au 06 45 99 25 68 www.tamana.fr

©G.Rohart 204

United Fashion for Peace Magazine

©G.Rohart

©G.Rohart


Actualité: Point Afrique «La Boutique» vient d’ouvrir ses portes! Retour à Paris… «La Boutique» est l’aboutissement d’une réflexion menée par la coopérative Point Afrique Développement dont la vocation est de désenclaver les régions fragilisées d’Afrique de l’Ouest et du Sahara par la création de liaisons aériennes permettant la mise en place d’une activité économique telle que le tourisme. Suite à l’insécurité générée par les actions de groupes terroristes dans les zones desservies, Point Afrique a dû annuler tous ses vols et séjours… Cette décision prise après mûre réflexion est lourde de conséquences pour les populations locales désormais privées d’une source essentielle – et parfois unique – de revenus. Point Afrique a donc créé une association Point Afrique Solidarité, destinée à pallier au moins en partie à la disparition des activités économies liées au tourisme et à éviter la paupérisation des communautés locales.

©DR

Point Afrique «La Boutique» s’inscrit dans cette démarche et en constitue l’un des leviers. Elle a pour objectif de créer une filière durable de vente d’artisanat et de créations africaines dont le chiffre d’affaire permettra de financer des projets en Afrique sahélienne. La Boutique propose une sélection de produits de choix issus de l’artisanat, d’étonnantes œuvres d’artistes, de beaux livres et de produits issus du commerce équitable en provenance d’Afrique de l’Ouest et du Sahara… Une première collection destinée à être enrichie tout au long de l’année grâce à des créations contemporaines commandées à des artisans locaux. Point Afrique Solidarité, www.point-afrique.com Tél : 04 75 97 20 45, contact@point-afrique-solidarité.com

©DR United Fashion for Peace Magazine

205


Ethical

Fashion


Mode

Fugoura La guerrière de la paix

G

uerrière pour la paix, un éditorial et une couverture sublime pour cette seconde édition de United Fashion for Peace magazine, grâce au concours de multiples talents venus tous d’Egypte: Directrices artistiques et stylistes Sahar Azab & Maissa Azab, le photographe Emad Kassem et la top modèle Tara Emad qui a sublimé une marque qui promet dans la région : Fugoura.

Par Fériel Berraies Guigny ©Emad Kassem 208

United Fashion for Peace Magazine


Il était une fois Fugoura Fugoura...à la conquête de votre quotidien. Fugoura fait le lien entre le passé et l’avenir, c’est une griffe qui porte l’’histoire en elle. Une confection originale qui célèbre avec passion, recherche et raffinement, le meilleur du patrimoine de son beau pays, l’Egypte.

©Emad Kassem United Fashion for Peace Magazine

209


ŠEmad Kassem 210

United Fashion for Peace Magazine


Une griffe à l’épreuve du temps Fugoura c’est vous : une femme libre, avide d’expérience et totalement consciente de son identité.

Sa vision:

Fugoura a été créée afin de pallier le vide qui existe entre l’habillement traditionnel et moderne. A travers une ligne de vêtement et d’accessoires féminins très tendance, Fugoura s’adresse a une clientèle de femmes indépendantes pour qui, un vêtement est une affirmation de leur identité. Fugoura n’a pas été conçue pour une femme prisonnière des contraintes sociales, mais plutôt pour une femme raffinée et sûre d’elle, amoureuse des voyages et de l’exploration.

United Fashion for Peace Magazine

211


ŠEmad Kassem 212

United Fashion for Peace Magazine


La confection Fugoura La griffe utilise une variété de techniques et s’inspire de plusieurs éléments de son environnement pour confectionner ses habits. C’est une véritable tradition dans la couture qu’elle nous propose. Elle puise dans l’ héritage Egyptien et dans la proximité qu’elle a avec les cultures avoisinantes. Parmi les techniques on retrouve la broderie avec le fil de coton ou de soie, le patchwork, le travail avec des perles, les glands, les pièces d’or et d’argent, les boutons de nacre, pour n’en nommer que quelques-uns. Les créations sont réalisées par des créateurs expérimentés et des artisans hautement qualifiés qui bénéficient de plus de 25 ans d’expérience dans l’industrie textile.

United Fashion for Peace Magazine

213


Fugoura la

légende

On raconte que Fugoura est une femme belle, rebelle et redoutable, descendante de races multiples. La légende veut qu’elle ait passé la majeure partie de sa vie à cheval, à conquérir et à être conquise. Grace à ses voyages, elle a recueilli l’esprit du costume tribal et s’en est emparée, gardant ainsi, l’écho des tambours des Nations laissées derrière elle, dans les murs de son âme implacable. Son corps a été retrouvé, une flèche plantée entre les cotes, ce qui indique qu’elle est peut-être morte au combat. Il est également dit que, sept jours plus tard, a l’endroit ou son sang s’est répandu, un arbre a germé, aux fleurs magnifiques de toutes les couleurs. Et sur la plus haute branche de l’arbre Fugoura, au milieu d’un enlacement complexe de fleurs mystiques, se trouvait le coeur de la femme, posé là, chaud, palpitant et provocant. L’esprit Fugoura vit dans le cœur et l’âme de nombreuses femmes à travers le monde...les femmes libres.

©Emad Kassem 214

United Fashion for Peace Magazine


Production de la séance photo : GLAM AGENCY-MaissaAzab & Sahar Azab (tel +20125500003) Directrice Artistique: SAHAR AZAB (tel +20122516666) Styliste: MAISSA AZAB (tel+20125500003) Photographe: EMAD KASSEM (tel+20102809144) Mannequin: Tara Emad Vêtements: Fugoura - www.fugoura.com Assistante de Mode: Dina El Sheikh@GLAM Agency Coiffeur :Rafi@Mohamed EL Sagheer Maquilleuse : Magda@Mohamed El Sagheer www.mohamedalsagheer.com

©Emad Kassem

United Fashion for Peace Magazine

215


ŠDR 216

United Fashion for Peace Magazine


Mode

Entretien coup de coeur

avec Olivier Lapidus

O

livier Lapidus est un designer de grand talent, un héritage qu’il tient de famille. Mais c’est surtout un designer visionnaire et un homme au grand cœur qui a toujours été très proche de l’Afrique et du Monde arabe «je rêve d’un printemps arabe de paix et d’amour et vois un United Fashion for Peace avec l’emblème du cèdre» . le Liban son second pays de cœur, à rappeler en effet que sa femme Yara elle même designer et chanteuse est originaire de ce beau pays «je serai toujours proche de la cause des femmes» nous a-t-il déclaré. Récit de l’entretien avec un designer coup de cœur...

Par Elyssa Souissi

Colliers Mikael Kra

United Fashion for Peace Magazine

217


Vos sources d’inspiration aujourd’hui? Le monde est en ébullition, les faits divers marquants pas très heureux, pour un artiste comment évoluer et donner la part de rêve malgré tout? L’action est la soeur du rêve. Le fait même de créer, de construire , de croiser des artisans qui croient encore dans leur métier est en soi une source d’inspiration. Les faits divers sont noyés dans une foule de petits riens qui ont leur importance et qui font le bonheur simple: un thé au Flore, le sourire de ma fi lle Milla, 8 ans, la beauté miraculeuse des Africaines...

Croyez vous et soutenez vous la mouvance éthique de la mode? beaucoup se détournent de la mode bling bling pour une mode centrée sur l’humain et le respect de la planète? Nous sommes au début d’une révolution des comportements . Une sorte de «sociologie de la consommation» prend petit à petit sa place. Traçabilité, commerce équitable, refus de l’esclavagisme moderne : c’est le langage de demain et la prise de conscience est immense chez les jeunes qui ne craignent pas de remettre en cause le «système» .

Collier Shourouk ©Minaudières Sylvia Toledano

218

United Fashion for Peace Magazine


Une initiative comme United Fashion for Peace,

Association des artistes du monde pour la paix, une caravane dans le monde, aujourd’hui aussi un magazine en ligne pour parler de la planète éthique version couture, cela vous fait quoi? C’est bon pour le moral. Ca me donne envie de les aider, d’une façon ou d’une autre .

Vous aimez le Sud, quel regard l’artiste en vous a til du printemps arabe et de son impact sur le monde? Je suis marié à une Libanaise .Mon second pays de cœur c’est le Liban: je suis amoureux du Liban. Le printemps arabe est une chance de mettre en place une paix durable et une économie up to date dans une zone de souffrance et de tensions au Proche et Moyen Orient. La mode est bien peu de chose devant cette urgence , mais ce serait bien de faire un thème de collection autour de la paix . Moi je broderais des rameaux d’Olivier , bien sur....

Chaussures ©Hedonista

Photos Jana Hernette Mannequins Loina / Dma models et Theresa / Mademoiselle Agency Makeup / Hair Ambre Verliac United Fashion for Peace Magazine

219


Mode

Sakina M’sa éthique couture

N

ée aux Comores, Sakina M’sa arrive à Marseille à l’âge de sept ans et suit des études de stylisme à l’Institut supérieur de mode. Après une période d’apprentissage auprès de la costumière Geneviève Soevin Doering, Sakina M’sa s’oriente vers la recherche d’un ‘vêtement-signe’, selon une vision philosophique du vêtement et une démarche très personnelle, elle monte des ‘défilés-performances’ et obtient, à l’âge de vingt-quatre ans, la bourse Défi du ministère de la Jeunesse. Elle s’installe ensuite à Bagnolet, où elle donne des cours. Ses collections sont marquées par ‘le droit à la différence’, et elle présente entre autres ses vêtements aux Galeries Lafayette et à l’espace LVMH.

Par Maya G

220

United Fashion for Peace Magazine

Collier Mikael Kra


Une créatrice orientée vers le social Pour sa derriere collection parue à l’Ethical Fashion Show, Sakina a encore une fois renouvellé son engagement pour une création équitable, utilisant des vêtements recyclés voire recyclables avec une ligne «Bleue de travail». Une manière de rendre hommage aux ouvriers. À «ces gens de l’ombre qui font la lumière», dit Sakina. Créée en 2002, la marque, attache une importance toute particulière à la traçabilité, si les produits sont aussi distribués à l’étranger «tout (le processus de fabrication) reste en France Collier: Shourouk ». Parce qu’elle entend rester « à taille hu©Minaudières Sylvia Toledano maine» et éprouve une affection particulière pour ceux qui sont dans le plus grand besoin, elle a organisé une exposition au Petit Palais joliment baptisée «L’Étoffe des héroïnes» avec Emmaüs France en 2007. Une année riche en distinctions pour sa fondatrice, qui s’est vue attribuer le Grand Prix de la Création de la Ville de Paris et le prix version Femina. Sakina M’Sa n’a pas changé son approche humaniste et a notamment reçu un prix de la Fondation PPR, laquelle lutte « pour la dignité et les droits de la femme », après avoir fait partie des nominés au titre de Talents du Luxe et de la Création. Elle anime depuis 1998 des ateliers de médiation culturelle Collier dans les quartiers, elle soutient mordicus Mikael Kra sur le site Internet de la marque qu’« un autre monde est possible». Design: Sakina M’sa - Stylisme: Diane Cazelles Photos: Jana Hernette Mannequins: Loina / Dma models & Theresa / Mademoiselle agency Makeup & Hair: Ambre Verliac

United Fashion for Peace Magazine

221


Mode

Samir Naït révolutionne le jasmin

«D

epuis mon plus jeune âge, mon chemin a été forgé par un rêve: transformer le monde de la mode et mettre en avant mon amour des formes et des courbes du corps féminin avec des tissus et des accessoires» nous explique le créateur algérien, argentin d’adoption. Une vision qu’il tente d’appliquer au quotidien avec sa griffe «Naït» partant d’une réflexion sur le sens et le goût, un concept basé sur l’idée de la Beauté qui devient une conscience et un but en soi lors de la création.

Par Aïcha Bounaies

222

United Fashion for Peace Magazine


Une mode qui a du cœur et du sens «C’est pour cela que j’accompagne United Fashion For Peace. Sa vision humaniste de la mode et de la création me parle». Depuis toujours, le designer regarde la mode avec un objectif claire: traverser les Frontières pour montrer différentes cultures. Faire prendre conscience aussi que l’homme est face à un héritage qu’il se doit de préserver. L’humain, la nature, les valeurs qui ont du sens. La création se doit d’être l’Union des hommes et des Femmes et l’ activité humaine doit être un idéal en ces temps où la vitesse pour vivre, laisse en arrière nos racines, notre être entier» ajoute-t-il.

United Fashion for Peace Magazine

223


La Révolution du jasmin interprétation textile

Des créations nobles et intemporelles

«La Révolution du Jasmin en Tunisie a provoqué une grande urgence en moi» explique-t-il. Cette nouvelle collection du Jasmin a du être pensée et conçue sur le tas car Naît voyait ce mouvement historique comme un formidable outil pour laisser libre cours à sa créativité.

Satin, soi de Shantung et taffetas sont les matériaux de prédilection, son travail est formel, avec des cols hors d’échelle, des détails sur dimensionnés, des textures opposées, des fronces et des plissés. Et il ajoute sa touche en soulignant les matières et en entourant le corps avec des volumes qui partagent l’harmonie parfaite entre le corps et l’esprit.

Nait se voit comme un nomade contemporain, avec une culture ouverte au Monde, aux influences multiples, au métissage « je voulais rendre hommage au peuple tunisien et en même temps étudier des coupes selon une certaine architecture du corps» une véritable réflexion « chacune de mes créations est une manière d’être et de vivre, la femme tisse sa toile dans le décors que je lui crée quand je l’habille»’ ajoute-t-il.

224

United Fashion for Peace Magazine

La griffe Nait, ce sont des creations intemporelles, avec une certaine continuité visuelle, qui à travers le temps, sont présentées comme de nouveaux ensembles thématiques. Une création pour être vécue intensément et pour se sentir unique et renforcer l’identité forte de la femme. Un créateur de toute beauté et sensibilité!


Fashion Designer: Samir Na誰t Design et communication: Paola Balcaza Photos: Juan Vaz Duarte Top Models: Romina Hartwig / Rebel Management Make-Up: Carolina Pesce et Patricia Laborde Coiffure: Osky Sorairez Accessoires: Signos AC de Alberto Codiani et Laura Romero Chaussures: Lucila Iotti

United Fashion for Peace Magazine

225


Mode

Eco Logika

Par Fériel Berraies Guigny

226

United Fashion for Peace Magazine

©Fremantle Arts Centre

E

co Logika est une marque de mode biologique conçue par la designer Charlene O’Brien.Universelle et universaliste cette marque entend fédérer les consommateurs désireux de porter des vêtements «eco friendly» comme on aime à les nommer dans la culture anglo-saxonne.


United Fashion for Peace Magazine

©Fremantle Arts Centre

L’éthique n’est pas un vain mot pour la designer Charlene O’Brien qui crée dans un atelier neutre en carbone grâce à l’utilisation de l ‘énergie solaire en milieu de travail «il faut préserver l’environnement en utilisant des matériaux recyclés et biologiques de préférence certifiés et aider les collectivités mondiales à se maintenir par l’élimination de la pauvreté, la prostitution et le terrorisme en créant des emplois» explique t elle. Eco Logika n’utilise pas de produits chimiques ou pesticides dans sa production et économise sur l’eau.

227


Dans la démarche de l’éco-conception, Eco Logika fait des pièces faits mains, elle teint à l’aide de textiles organiques appelles «l’Australian Bush Colorants».

©Fremantle Arts Centre

La marque expose dans des galeries sélectionnées au niveau national et international. Charlene O’Brien propose des ateliers de textile.

228

United Fashion for Peace Magazine


Eco Logika invente aussi de nouveaux fils à l’aide du denim recyclé, du coton bio, le chanvre et la laine naturelle et la soie teintée pour créer des textiles écologiques. Ces vêtements et accessoires sont écologiques. Parmi les méthodes de production, elle fait appel à des compétences anciennes en tricot, crochet et armures. La marque conçoit pour l’homme conscient de sa valeur et la femme qui apprécie les produits bien faits . Une griffe dans l’éthique de fond et de forme qui se préoccupe de la terre et de l’humanité par la promotion des questions environnementales à l’échelle internationale.

©Fremantle Arts Centre

A suivre...

United Fashion for Peace Magazine

229


Mode

VARANESI WEAVERS La communauté des tisserands de l’Inde une confection en voie de disparition

©DR

D

es milliers de métiers à tisser à Varanasi sont devenus silencieux cette dernière décennie. Victimes de la contrefaçon et des bas prix. Des imitations de mauvaise qualité qui ont inondé le marché mondial, plongeant ces tisserands et leurs commerçants pourtant connus dans le Monde pour leur grande qualité de travail, dans le désespoir. Quatre-vingt-cinq pour cent des tisserands en Inde sont en danger à cause de ces mauvaises pratiques et de la commercialisation faussaire sauvage venue de certains pays asiatiques qui ne sont pas dans l’éthique.

Par Fatou Binta Gueye ©DR 230

United Fashion for Peace Magazine


©DR

La Ville de Varanasi: Un lieu historique

Le métier à tisser pour un renouvellement complet

Lieu unique et historique de l’art, la ville de Varanasi en Inde, bénéficie d’un riche patrimoine issu de l’héritage archéologique, mythologique et géographique du pays et ce, depuis des siècles. Sous l’égide de la Fiducie Craft Revival, un examen du secteur de l’artisanat et ses besoins a été mené en 2009 dans l’intérêt des travailleurs artisans afin de les aider et leur fournir une restructuration équitable. En même temps que de leur permettre de faire face à l’industrie compétitive par le biais d’un programme de mise à niveau dans la région. Ce programme visait à mettre à leur disposition de nombreuses questions techniques spécifiquement liée à leur culture artisanale. L’idée était d’obtenir une industrie viable Handloom, concurrentielle et équitable structurée

L’industrie du tissage à la main ne peut être considéré à travers le seul prisme du secteur du textile mécanisé, mais se doit d’être appréhendé avec une approche intégrée et une approche holistique. Pour assurer la continuité des traditions de tissage dans la région, les compétences impliquées dans la chaîne de production doivent aussi être préservées et soutenues avec les auxiliaires travailleurs qui effectuent du travail essentiel de pré-et post-métier à tisser opérations. Il leur faut néanmoins être reconnus comme des travailleurs de l’artisanat et des contributeurs importants. Les Varanesi Weavers sont le patrimoine de l’humanité, aidons-les en achetant leurs produits... United Fashion for Peace Magazine

231


Mode

Isis Mbaga Mozambique ethic style!

J

eune artiste de 25 ans, elle a commencé sa carrière comme styliste en participant à un atelier organisé par le Centre Franco Mozambicain culturels en 2005. Avec sa griffe «Kalinda», elle officie dans les domaines du design de mode et du journalisme de mode.

Par Fatou Binta Gueye Elle a écrit le premier livre de la mode nationale intitulé «Retalhos de Tecido e Arte» un Patchwork d’art textile. Artiste polyvalente, elle s’investit aussi en tant que productrice d’événements de mode, coordinatrice de projets (expositions et concours) des ateliers, quatre éditions au Mozambique de la Fashion Week. Elle a également suivi une formation professionnelle à Paris, on l’a découverte à l’échelle continentale avec le dernier Festival international de la mode africaine (Niger-Niamey), entre autres. Sa passion va pour les tissus qu’elle mixe et transforme pour donner vie à des pièces inédites. Un jeune talent à suivre...

©Rim Temimi 232

United Fashion for Peace Magazine


ŠRim Temimi United Fashion for Peace Magazine

233


©DR 234

United Fashion for Peace Magazine

Photo ©Rim Temimi


ŠRim Temimi United Fashion for Peace Magazine

235


Mode

Charlotte Mbatsogo

Cameroun ethic style!

D

iplômée de l’Institut des Beaux Arts Cheikh Anta Diop de Yaoundé, cette jeune créatrice s’est résolument tournée dès ces premières années vers le design éthique...

Par Fériel Berraies Guigny

Elle fait ses premières armes au Festival International de la Mode au Niger le FIMA en 2007 et se fait remarquer par une première collection Africa urban sport, et depuis lors multiplie des apparitions dans son pays mais également en Afrique. Retour en 2009 au FIMA avec une collection Renaissance dans lequel elle concilie mode, écologie et développement durable. Une collection qui remporte le troisième prix au Concours l’Afrique est à la mode au Niger. En 2010, elle lance sa marque de tee-shirt «les plus belles femmes black» pour informer les femmes et les jeunes filles du danger du décapage. Une créatrice de talent et au grand cœur qui vient d’intégrer la caravane éthique United Fashion for Peace pour ses prochaines programmations dans le Monde. Photos: Romain Nicolas Make up: Flleura Ouarda Ouafi Stylisme: Charlotte Mbatsogo Modèles: Elise Andréa (agence DMA Models) et Mariame Sakanoko(agence Idole Paris) 236

United Fashion for Peace Magazine


United Fashion for Peace Magazine

237


Mode

VLISCO

présente Trésor Brillant

V

lisco, une entreprise qui a plus de 160 ans d’existence qui conçoit et produit des tissus exclusifs à Helmond, Pays-Bas, depuis 1846. Une qualité de production qui fait qu’elle est devenue incontournable pour les marchés d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale. Toujours dans la qualité et l’innovation, les tissus Vlisco sont réputés pour leur côté authentique, précurseur et féminin, s’éloignant des «clichés» africains dépassés. Dans un monde de haute consommation où la demande est en constante évolution, la gamme a su s’imposer en surprenant toujours ses clients du prêt à porter.

Par Elyssa Souissi

©DR 238

United Fashion for Peace Magazine


United Fashion for Peace Magazine

239


Pour sa nouvelle collection intitulée «Trésor Brillant» Vlisco a voulu rendre hommage à tous ces moments de vie qui composent une existence mais aussi sublimer la femme faisant d’elle une véritable icône et héroïne de la mode, une façon d’imaginer une collection d’une beauté intemporelle. Pour cette nouvelle ligne, de nouvelles couleurs sont au rendez-vous, nous invitant à un périple visuel à travers le monde. Ester Huigen assure depuis plusieurs années la direction com de la griffe.

Flash Back sur une marque très prisée Nés en 1846 et 160 ans aujourd’hui. A ses débuts, la Maison exportait le textile en Indonésie. Mais c’est à partir de 1876, qu’elle va s’intéresser à l’ Afrique. Le Batik européen était très en vogue dans cette région notamment après que les soldats africains aient quitté l’Indonésie entre 1837 et 1872. D’hier à aujourd’hui, la marque s’est imposée. Au départ de simples producteurs de textile et avec le temps une marque de mode qui fait référence.

©DR 240

United Fashion for Peace Magazine


Le Monde est un laboratoire d’inspiration Voyages, foires, défi lés, modes, architecture tout est ensuite digéré et repris dans le textile en y ajoutant la touche et la signature personnelle de Vlisco. A chaque collection de tissus lancés, de nouvelles collections de prêt à porter, accessoires, chaussures et sacs voient le jour avec le même thème que les tissus. En parallèle, une grosse campagne de communication pour inscrire la ligne dans la durée et lui conférer une véritable identité de marque.

Production 100% made in Holland A Helmond, une équipe de designers se charge des collections et toute la production se fait en Hollande. «Nous avons depuis longtemps compris que derrière la qualité qui est top chez Vlisco se cachaient l’âme et l’émotion. Nous faisons en sorte que nos produits répondent à ces attentes» explique Esther Huigen. Pour consolider la marque, l’imagination, la création, l’élégance sont toujours au rendez vous. Le consommateur s’identifi e complètement par rapport à ces valeurs. C’est là la principale valeur ajoutée. Construire l’esthétique tout en renforçant la confi ance et l’estime de soi. Vlisco habille la femme en beauté, et son approche est globale en ce sens qu’il lui permet de compléter sa garde robe à travers des différentes lignes, tissus, maroquinerie, bijoux, prêt à porter. Tout est conçu de manière à l’habiller de la tête aux pieds. Vlisco devine ses besoins et ses attentes avant même qu’elle ne les exprime. C’est ça l’esprit Vlisco !

©DR


©DR 242

United Fashion for Peace Magazine

©DR


L’Afrique un marché courtisé L’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale sont les marchés de prédilection. Vlisco est aussi connue dans bien des capitales à travers le Monde. C’est aujourd’hui, une marque de mode internationalement connue et les femmes africaines sont les principales clientes. Elles sont toutes mises sur un piedestal.

Points de vente dans le Monde? A l’heure actuelle, deux boutiques une à Cotonou au Bénin et l’autre à Lomé au Togo. Aussi une boutique à Abidjan en Côte d’Ivoire et une à Kinshasa en RDC.

Trésor Brillant la dernière campagne Vlisco Bijoux imprimés et motifs fl oraux voilà ce que propose la dernière campagne Vlisco, toujours haute en séduction! Avec des dessins aux couleurs riches et glamour, Trésor Brillant est véritablement la collection femme- femme de la saison. Mise sur les feux des projecteurs, la femme est plus sublime que jamais. Savant mélange de couleurs unies, les imprimés sont magnifi és par une ligne d’accessoires dont des sacs et minaudières aux lignes intemporelles. Une ligne maroquinerie de toute beauté, également disponible sur le site internet ou dans les boutiques Vlisco.

©DR United Fashion for Peace Magazine

243


Designer: Amel Bouazizi Photo: Prasantha Yahampath

Podium

Ethical Design à Festimode

D

evenu en quelques années le point central du monde de la mode au Maroc, Festimode Casablanca nous a offert une belle édition en mettant en lumière les jeunes et les débutants mais aussi les talents les plus confirmés qu’ils soient stylistes ou photographes. Ils sont véritablement les grands coup de cœur de cette edition. Certains sont, d’ailleurs, des United Fashion for Peace Artists.

Par Fériel Berraies Guigny 244

United Fashion for Peace Magazine


Designer: Amel Bouazizi Photos: Prasantha Yahampath

Une Fashion week, qui s’est inscrite pourtant dans la difficulté, car cette année comme l’a déclaré le fondateur Jamal Abdennasar, elle s’est faite sans le soutien de l’AMITH, l’Association marocaine des industriels du textile et pourtant le pari fut réussi. Car toute une armada de créateurs de talents fourmillent et continuent de démontrer que le Maroc moderne et contemporain version couture a plus que le droit de briller et d’exister!

United Fashion for Peace Magazine

245


246 United Fashion for Peace Magazine

Designer: Said Mahrouf Photos: Prasantha Yahampath


Designer: Said Mahrouf Photos: Prasantha Yahampath

Parmi la jeune génération des jeunes créateurs on a vu Mehdi Khessouane, Ghita Laskrouif et Reda Benaboud. Les deux premiers dans une démarche éthique et écolo et le second dans un registre plus glamour, graphique et contemporain avec des bijoux accessoires qui ornent des robes moulantes et drapées à la grecque.

United Fashion for Peace Magazine

247


248 United Fashion for Peace Magazine

Designer: Noureddine Amir Photos: Prasantha Yahampath


Designer: Noureddine Amir Photos: Prasantha Yahampath Parmi les confirmés, Said Mahrouf toujours aussi magistral avec des robes drapées et plissées entre le blanc et noir, les dorures bronze, Sarah Siham Chraibi qui nous présente sa collection couture hautement parisienne avec beaucoup de tulles et soieries, mais également la rencontre coup de cœur de la saison avec la très engagée écologique et multiethnique Salima Abdelwahab qui nous fait entrer dans son univers d’Aristos ethniques. Et pour conclure, le spectaculaire Nourredine Amir qui nous propose des tenues sculpturales avec le raphia et des matériaux naturels toujours engagé dans l’éthique. Couturier inspiré, créateur de costumes de théâtre et de cinéma, Noureddine Amir présente ses compositions tant sous forme de défilés que d’installations. Il est sans conteste un artiste sans frontières qui s’est imposé sur la scène internationale de la haute couture, du théâtre et du film d’art avec des créations défiant les modes passagères.

United Fashion for Peace Magazine

249


250 United Fashion for Peace Magazine

Designer: Salima Abdelwahab Photos: Prasantha Yahampath


United Fashion for Peace Magazine 251

Designer: Salima Abdelwahab Photos: Prasantha Yahampath


Tendances

Tongs

L

pour l’été

a tong est aujourd’hui une incontournable dans notre garde robe estivale. Elle est présente dans nos vies depuis plus longtemps qu’ on ne l’imagine. En effet, ses origines remonteraient à l’Egypte Antique on l’a retrouverait vers 3500 ans av. J.-C. Au départ constituée d’une simple semelle rigide en papyrus tressé et dotée de lanières de cuir. Les Romains vont ensuite piquer l’idée et les tongs de leurs impératrices seront coulées en or. A leur tour, les Indiens et les Perses la sculptent dans le bois et lui adjoignent un entre doigts, avant que la tong ne migre vers lla Chine et le Japon où elle devient «zori» puis «geta» au XXe siècle. Son usage s’est ensuite largement diffusé à l’ensemble de la planète, et notamment aux zones tropicales, où elle devient un accessoire du quotidien. Le Brésil serait d’ailleurs

le premier producteur mondial. C’est également le cas en Corse la seule région de France ou il y a une tong «identitaire» la tong Corse qui sert de chaussure d’intérieur ou pour la plage. La tong présente le double avantage d’être peu coûteuse et adaptée aux climats chauds, laissant le pied presque nu. Alors trêves de littérature, voici notre sélection chouchou pour cet été! A consommer sans aucune modération !

Femme 252

United Fashion for Peace Magazine


homme

Enfant

bébé United Fashion for Peace Magazine

253


Tendances

Espadrilles en jute accessoire chouchou de l’été

C

et été, Keds va vous faire redécouvrir l’espadrille à travers des matières naturelles et élégantes, des couleurs et des motifs qui s’inventent et se renouvellent.

L’espadrille Keds, la it-shoe de l’été, se pare de rayures et de teintes unies aux accents de plages ensoleillées : sable, maquis, bleu azur… ou s’habille de petits lacets pour devenir derby ! L’espadrille s’impose comme l’accessoire ultime de la saison !

254

United Fashion for Peace Magazine


CHAMPION JUTE CVO

Matière : dessus lin, semelle fibres Coloris : olive, bleu, navy | du 36 au 41 | Prix : 50 €

CHAMPION JUTE SLIP ON

Matière : dessus lin, semelle fibres Coloris : navy, olive/crème, navy/crème | du 36 au 41 | Prix : 50 €

United Fashion for Peace Magazine

255


Accessoires

Sylvia Toledano

et les précieuses Minaudières

L

a créatrice Sylvia Toledano, initiée à l’art du studio Berçot et à la rigueur des études de Droit, fait jongler les âmes sans jamais se prendre au sérieux. Ses minaudières, recomposées de cristaux Swarovksi, se déclinent au rythme des envies et des inspirations...et prennent l’allure d’une collection…

Par Aïcha Bounaies

©DR

Les minaudières de Sylvia sont à mi chemin entre le chic absolu et le glamour de la femme fatale, offrant au soir sa sophistication, et l’accessoire du jour qui vient donner toute sa modernité au casual style ! Un objet-bijou-clin d’oeil qui ne se prend pas au sérieux tout en étant d’une réalisation parfaite et raffinée. Là est toute la magie de la créatrice : jouer avec le quotidien, nos valeurs et nos repères… un emblème Peace and Love, une main de Fatma, un Arbre de Vie, un personnage manga ou tout simplement les quatre lettres magiques qui forment le mot L.O.V.E…

notre plaisir. Ses minaudières sont autant d’invitations au voyage qui signent une culture ancrée sur la découverte de tous les mondes à la fois. Ainsi, l’éclectisme est toute sa richesse, comme le prouve l’incroyable inventivité – et l’humour également- de ses petits sacs-bijoux. Sylvia nous met en appétit devant ces minaudières que l‘on voudrait avaler comme un plaisir gourmand tant elles ressemblent à un étalage de confiseries douces et acidulées... La preuve en est : quand on en veut une, on les veut toutes, et ces minaudières ont ainsi l’art de révéler nos caprices !

A voir ses créations, l’on comprend combien Sylvia cherche, à travers la démarche rtistique, à fédérer les âmes. C’est preuve qu’elle est une belle personne : parce qu’elle a sillonné le monde, elle rapporte pour nous ces thèmes venus d’ailleurs, qu’elle seule sait décliner sans erreur pour mieux les intégrer à nos tendances et

Les dessins originaux, magnifiquement mis en couleurs comme de petits tableaux de maîtres, renferment en eux toute une dimension spirituelle et onirique… Ainsi associées à l’éclat incomparable des cristaux, Sylvia Toledano fait entrer ses minaudières dans l’espace très réservé des grandes créations.

256

United Fashion for Peace Magazine


Snake ŠDR

United Fashion for Peace Magazine

257


Blue Zebra ŠDR

258

United Fashion for Peace Magazine


Red Panther ŠDR

United Fashion for Peace Magazine

259


Nude en cristaux Swarovski ŠDR

260

United Fashion for Peace Magazine


Take Five Silver ŠDR

United Fashion for Peace Magazine

261


©DR

Accessoires

VLISCO Bags haute maroquinerie

U

ne griffe qui ne cesse de se développer tout en restant dans les critères de l’excellence. Avec sa ligne Haute maroquinerie Vlisco se lance un nouveau défi. Après avoir conquis le marché du wax du Continent, le voilà dans une toute nouvelle aventure.

Par Fériel Berraies Guigny 262

United Fashion for Peace Magazine


©DR

Reconnue pour son innovation et son écoute par rapport aux tendances de la femme africaine, la griffe est engagée dans la maroquinerie de luxe, nouvel accessoire best seller de la maison. Cuir, textile, esthétique et côte pratique sont au rendez vous. United Fashion for Peace Magazine

263


Pour accompagner le sac, les amoureuses de la marque pourront aussi agrémenter le tout avec les bijoux accessoires Vlisco ou encore les foulards 100% soie de la marque. Vlisco en effet ne compte pas s’en tenir à cela et parions que la gageure sera relevée car dans le domaine des accessoires les possibilités sont sans limites.

©DR

264

United Fashion for Peace Magazine


Modernité, luxe, les sacs Vlisco sont destinées aux femmes contemporaines et pour toutes les occasions. Sacs à mains, fourre tout et pochettes, il y en a pour tous les gouts. Chaque pièce est produite en Espagne et les motifs rappellent les célèbres effi gies de la marque.

©DR

United Fashion for Peace Magazine

265


Accessoires

Le Kikoy Demoiselles au Vent l’accessoire des plages cet été!

C

ette pièce est un judicieux et élégant mélange d’une étole et d’une serviette de plage (ou sortie de bain).La 1ère face est identique à une étole colorée et très douce, la seconde face est une serviette en éponge. Le tout est fabriqué en 100% coton bio et teint naturellement. Cette superbe serviette/étole est fabriquée au Kenya et dévoile d’harmonieux mélanges de couleurs.Se porte en paréo, en sortie de bain ou s’utilise comme une serviette classique à poser sur la plage ou pour se sécher en sortant de l’eau. Fabriqué au Kenya-filière du commerce équitable IFAT.

Par Elyssa Souissi

266

United Fashion for Peace Magazine

©DR


Kikoy kesako? Peu connu en France, le Kikoy est un pagne africain traditionnellement porté et fabriqué par les hommes Swahili. Fabriqué en coton issu des plaines du Kenya, ce tissu est 100% naturel et arbore des couleurs chatoyantes et vibrantes, revisité aujourd’hui selon les dernières tendances.

Où peut on l’acheter? Basé en Bretagne, Demoiselles au vent, vient d’ouvrir une boutique en ligne de kikoys: www.demoisellesauvent.com Points de vente en Bretagne, Normandie, Aquitaine sur demande.

Qui? Derrière Demoiselles au vent se cache Sophie Richoux, une trentenaire qui a quitté l’univers de la pub pour mener un périple autour du monde durant 8 ans avec son mari, professionnel du windsurf.

United Fashion for Peace Magazine

©DR 267


Secrets de fabrication bio Des kikoys éthiques, fabriqués grâce à des cotons de grande qualité provenant de 3 coopératives de Nairobi qui utilisent du coton du Kenya et des pays voisins (Ouganda, Tanzanie...). Une traçabilité des produits sans faille qui permet d’assurer un produit de qualité grâce à une seule intermédiaire (son amie Québécoise Tania Falcone, basée à Hambourg, qui gère l’importation des produits et vérifie souvent sur place les conditions de fabrication : exigences sur la qualité et sur les conditions de travail (salaire décent, aucun enfant sur les métiers à tisser, aucun intermédiaire...)

Conseils d’entretien Laver en machine à 30°, séchage naturel. Devient encore plus doux après plusieurs lavages.

©DR

268

United Fashion for Peace Magazine


ŠDR

United Fashion for Peace Magazine

269


©Christine Delpal

Accessoires

Fouta Indienne chez KARAWAN

C

en coton biologique

e tissage au coton léger et absorbant et au séchage rapide est appelé Fouta en Tunisie ou Peshtamal en Turquie. Utilisé traditionnellement dans les hammams, il accompagne aujourd’hui de sa douceur les gestes quotidien du bain et de la détente...chez soi, à la plage , pour le soin des bébés, en piquenique...il s’adapte selon les besoins en serviette, plaid, paréo, tapis, nappe, drap de massage...sa légèreté et ses qualités absorbantes en font le compagnon du voyageur moderne.

Par Maya G 270

United Fashion for Peace Magazine


©Christine Delpal Une pièce de tissu qui passe les frontières et le temps, comme toute création qu’aime à partager Karawan. Les collections de foutas KARAWAN sont tissées en Inde du sud, dans le Tamil Nadu, par une petite unité de tissage semi artisanale avec qui la créatrice/designer Christine DELPAL de Karawan a développé une collection exclusive. Notre partenaire emploie une trentaine de personnes dans cette entreprise familiale qui offre des conditions de travail, de salaires et de règlementations conformes au normes du BIT.

taux lourds. L’Inde est aujourd’hui le premier producteur de coton biologique dans le monde. Une loi récente exige que la transformation de la matière première se fasse dans le pays même, favorisant ainsi la création de valeur ajoutée au bénéfi ce des artisans ou fabricants indiens. KARAWAN souhaite des relations durables avec cette famille qui est très engagée par ses choix de fi lières d’approvisionnement et ses modes de gestion humaine, dans une approche de développement durable. Création des modèles: Christine Delpal

Le tissage est réalisé à partir de coton certifi é biologique label GOTS et les teintures sont certifi ées exempts de mé- www.karawan.fr

United Fashion for Peace Magazine

271


Accessoires

Danyé

rend hommage à l’Afrique

©DR

D

anyé a été créée en 2005 pour offrir au marché européen des pièces artisanales et uniques. L´accord d´exclusivité entre Danyé et les producteurs leur permet de faire arriver ces articles à tout ceux qui cherchent à se différencier. Chaque pièce est unique. La fabrication se réalise selon des techniques traditionnelles et des design contemporains, tout en contribuant au développement social et économique des régions.

Par Fatou Binta Gueye

272

United Fashion for Peace Magazine


En 2005 Danyé a commencé a offrir en exclusivité les bougies africaines Swazi Candles. Les artistes et artisans créent des bougies d’une qualité exceptionnelle en utilisant des techniques complexes dans un environnement de travail convivial.

En février 2008 Danyé participe au congrès des femmes entrepreneuses espagnoles-africaines, organisé par Casa Africa. Pendant cette année elle ajoute des nouveaux et originaux articles africains comme les grandes corbeilles africaines et le petit mobilier.

En janvier 2009 Danyé participe pour la première fois comme exposant au Salon Maison & Objet de Paris, en commençant ainsi sa sortie vers l´extérieur. L’exclusivité s’étend à d’autres pays européens comme la France, l’Italie et le Portugal. C´est à Paris où Danyé présente formellement sa nouvelle ligne de cadres africains Luna. Le bois des maisons en ruine d’Afrique du Sud est récupéré, traité et recyclé pour fabriquer ces cadres rustiques et innovateurs. La philosophie est simple: récupération des resEn juin 2007 le showroom “espace danyé” est inauguré sources naturelles, création de beauté et développement à Pampelune; un endroit d´exposition permanente et de économique des familles de fabricants comme de leurs fournisseurs (ce sont souvent des personnes sans-abri qui vente de tous les articles. ramassent le bois et qui sont ainsi rémunérées). En Septembre 2006, Danyé ajoute une nouvelle ligne de compléments déco; les pièces d´herbe africaine Gone Rural, aussi en exclusivité. 700 femmes de tout le pays de Swaziland travaillent à leur élaboration avec une technique qui se transmet de mère en fi lle en soignant tous les détails pour obtenir la meilleure qualité. Créations originales imprégnées de leur culture, couleurs vives et naturelles marquent le succès de ces produits.

United Fashion for Peace Magazine

273


©DR ©DR En septembre 2009, au Salon Maison & Objet de Paris, Danyé présente sa nouvelle ligne textile Ekoka, avec des tissus en coton de grande qualité et des dessins d´artistes bosquimans de l´Afrique du Sud. En 2010, des nouveautés tels qu’une nouvelle collection de mobilier conçu par Danyé ainsi que des corbeilles et des chapeaux faits à Madagascar par des artisans locaux avec des materiaux naturels. En 2011, Danyé continue sa démarche sur le marché européen, de plus en plus avec des designs propres mais toujours avec l´idée de faire un commerce juste qui valorise l´autre et defend l´homme et son environnement. La plupart des producteurs avec lesquels Danyé travaille, comme Swazi Candles, Gone Rural et Ekoka, sont membres de WFTO (Organisation Mondiale de Commerce Equitable).

www.danye.com ©DR 274

United Fashion for Peace Magazine


Accessoires

Trésors au naturel de Gaïa

B

ijoux musicaux, bola de grossesse, recyclage d’anciens francs, fioles à parfum en forme de cœur…

La créatrice, enceinte de 5 mois et demi et déjà maman comblée d’un petit Théo (3 ans), nous propose des matières recyclées qui ont également une place importante dans l’artisanat proposé par l’artiste. D’anciennes pièces de monnaie sont ainsi redorées ou plaquées argent, bombées, polies et montées en de superbes bijoux. Des Seaglass, venus des quatre coins du monde et collectés par la jeune femme, deviennent entre ses mains de véritables joyaux.

Par Aïcha Bounaies Cette nouvelle collection de Trésor de Gaïa se tourne résolument vers deux tendances majeures, chères aux yeux de l’artiste : modernité et écologie. Elle se veut et donne un clin d’œil à sa grossesse «J’adore être enceinte. J’ai l’impression de me redécouvrir. Une femme plus femme, plus attentive à son corps et à son bien-être, une sensibilité encore plus développée. Je suis fière de ce que je fais, de qui je suis et je souhaite faire partager tout cela à travers mes créations», nous confie la jeune femme.

Toutes les créations de Trésor de Gaïa sont entièrement réalisées à la main. Elles sont l’œuvre de la créatrice Emmanuelle Voici les toutes dernières créations présenDe Bergh et de jeunes artisans français et tées par l’artiste sur son site de vente en mexicains choisis avec soin pour la qualité ligne: et le caractère original et unique des arwww.tresordegaia.com ticles qu’ils réalisent.

©DR United Fashion for Peace Magazine

275


Accessoires

Alcozer & J

«Je dois beaucoup à l’Afrique dans ma créativité» ©DR

©DR

L

a griffe florentine Alcozer & J, a été notre dernier coup de cœur. Nous avions rencontré l’artiste créateur lors du salon des créateurs de bijoux et accessoires Bijhorca. Créateur de bijoux anciens qui s’inspirent de diverses périodes du passé dont la Renaissance, Alcozer & J produisent leur ligne essentiellement à Florence. Giampero Alcozer créateur et fondateur de la marque, nous a confié qu’il ne pouvait créer des bijoux modernes car ce qu’il fait est le fidèle reflet de ce qui l’entoure. 276

United Fashion for Peace Magazine


©DR Vivre à Florence, c’est être imprégné de son His- coup d’ethnique dans certains de ses bijoux. L’enfance toire et de son Art, des trésors du passé qu’il a su re trans- de Giampero Alcozer, c’est avant tout des voyages et des poser dans sa ligne si singulière et très baroque. La ville morceaux de vie dans divers pays africains au gré des des Médicis ne cesse d’inspirer les artistes et Giampero ne affectations d’un père « expat ». Des gestes, des odeurs, déroge pas à la règle. Il propose une ligne classique et une des couleurs, des terres inconnues qui l’ont marqué. Du ligne unique à série limitée qui inclut 12 pièces de chaque. Nigéria au Cameroun, de l’Ethiopie à la Tunisie et l’Algérie Plus artiste que créateur de bijoux, mais surtout «Artiste que de traversées et de découvertes! fauché» et illuminé comme il aime à se défi nir, il a accepté de se confi er à nous, et de nous parler de son enfance, de ses voyages, de ses racines qui ont beaucoup apporté à sa création. Déjà le nom «Alcozer» n’est pas sans nous rappeler «Alcazar» le château, des origines orientales à en croire, qui se sont mélangées à son sang fl orentin… petit détail qu’il nous a confi é fi èrement. Mais on peut aussi découvrir au delà de la magnifi cence de ses pièces, beauUnited Fashion for Peace Magazine

277


©DR 278

©DR United Fashion for Peace Magazine


©DR «Je me rappelle de cette incroyable chaleur humaine et surtout toute cette créativité qui pouvait naître de matériaux simples»; cet italien d’Afrique porte le Continent dans son cœur et entre ses mains «Je dois beaucoup à l’Afrique dans ma créativité»! c’est mon background qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui…et j’éprouve toujours la même émotion que quand j’étais enfant».

femme unique. Comble du luxe et de la séduction. Les femmes qui les portent sont des femmes altières, indépendantes, sures qui n’ont pas peur de l’ostentatoire ni de se faire remarquer. Car les pièces sont imposantes et authentiques et il faut l’assumer.

Destinés à des femmes qui n’ont pas peur de ne pas suivre la mode, les créations Haut de gamme d’Alcozer ont perA 12 ans, dans une boutique d’un sculpteur camerounais mis à la marque de se faire connaître et reconnaître. Elle a il apprend à sculpter l’ébène et l’ivoire ». Cette force qui collaboré avec de grands noms de la mode tels que Rocco naît d’une pierre et l’émotion qui en ressort, voilà ce que Barocco, Vicini, Sarli, l’Altra Moda... vend Alcozer & J. Du corail, au turquoise, à l’ébène tous ces matériaux précieux parlent car ils ont une histoire. De Site de la boutique: retour en Europe à l’âge de 19 ans, Giampero n’arrive pas www.alcozer.it à oublier sa période africaine et c’est tout naturellement qu’il continuera à produire encore de l’ethnique dans ses bijoux. Chaque bijou est fait comme s’il était destiné à une United Fashion for Peace Magazine

279


Puériculture

Kickers

se met au bio!

D

ébut 1970, Daniel Raufast, le créateur de Kickers s’arrête devant une affiche représentant des jeunes en t-shirts colorés mais tous nus-pieds. C’est le déclic. Il décide de créer une chaussure adaptée à cette nouvelle silhouette de jeans, gaie et décontractée, destinée à ce public aux valeurs de liberté. Kickers et son botillon légendaire étaient nés. après une profonde réflexion sur sa stratégie globale, Kickers a récemment entamé un nouveau tournant. Aujourd’hu, forte de ses 40 ans, la marque assoit son nouveau positionnement.

©DR

280

United Fashion for Peace Magazine


Kickers: une marque lifestyle authentique, moderne et trans-générationnelle Il s’agit de se réinventer en s’appuyant sur ses racines:

• un fort patrimoine historique issu du vent de liberté des années 1970

• • • • •

un lien étroit avec l’univers du denim un capital métier (savoir-faire et travail du cuir) des codes identitaires propres un esprit: convivial, gai, bohème et décontracté un capital sympathie

2008: Kickers signe une réédition de son botillon mythique «The Original Jeans Boots». 2009: En continuité et pour appuyer un concept produit fort, Kickers lance une collection de maroquinerie basée ssur le même concept «The Original Jeans Bag». 2010: Kickers célèbre son 40ème anniversaire et relance sa ligne de textile pour enfants «The Original Jeans Clothes».

©DR

United Fashion for Peace Magazine

281


BIO La collection BIO prend appui sur le côté «nature» de Kickers: elle s’inspire des grands espaces enneigés et des espaces verts, un côté grand nord américain. La gamme est réalisée en coton biologique. La collection met en scène les animaux sauvages de forêts et des espaces enneigés du grand nord: les loups, les cerfs, les ours polaires... Les matières sont douces avec un lavage bio. La gamme coloris est mode, originale en s’inspirant des coloris des forêts d’automne avec ds tons à la fois de rouges foncés et de verts olive. Les détails sont toujours soignés et jouent avec l’histoire de la marque: tab K, boutons gravés, surpiqûres, effets de superposition... une collection pour réchauffer et faire plaisir aux aventuriers en herbe. ©DR

282

United Fashion for Peace Magazine


©DR

©DR

United Fashion for Peace Magazine

283


www.sylviatoledano.com - 31 Avenue des Champs ElysĂŠes 75008 PARIS 284

United Fashion for Peace Magazine


Culture

Ethique


Hommage posthume à AMAR l’amoureux des couleurs et de la vie!

N

ous avons voulu rendre hommage à cet ami, ce grand talent disparu à la fleur de l’âge...Amar tu n’es jamais parti tu es vivant dans nos coeurs et nous te rendons hommage dans United Fashion for Peace car je sais, mon ange, que là où tu es, tu nous suis toi le grand amoureux de l’Art et de la fraternité entre les peuples... Béni soistu mon ami, mon Ange...

Par Fériel Berraies Guigny ©DR

286

United Fashion for Peace Magazine


©DR

Né le 18 juin 1979 à Paris, AMAR s’installe en Tunisie et étudie à Hammamet jusqu’à l’âge de 19 ans, avec son frère jumeau. Peintre autodidacte depuis l’âge de 10 ans, il décide alors de s’installer dans la ville lumière pour mieux gérer sa carrière et poursuivre la diffusion mondiale de ses créations. Il a ainsi exposé ses travaux picturaux en France, Etats Unies d’Amérique, Italie, Japon, Malte etc.

©MC Editions

fi cier de l’Ordre National du Mérite Culturel Tunisien. Il avait aussi sorti son premier livre album qui retrace l’essentiel de son travail «Amar, le jardin des couleurs » comme s’il voulait réunir tous les éléments de sa vie sentant que son chemin allait cesser un jour... jusqu’au bout il aura éclairé nos vies par ses couleurs et sa joie de vivre.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce recueil de l’artiste L’artiste s’est formé dans les bibliothèques et les musées Amar, nous vous invitons à découvrir un ouvrage très du monde entier. AMAR n’a jamais été dans une école esthétique accompagné de textes écrits par Martine d’art à proprement dit. Seul la force du pinceau et sa per- Aronowicz, Lotfi Essid et Olivier Lacoste. 80 tableaux sonnalité ont fait ce parcours de 19 ans. Ami de la poésie, d’AMAR, fi gurent avec des précisions sur les dimensions, de la chanson et de la littérature le créateur peint entre les les matériaux utilisés, la date d’exécution. 96 pages de pure merveille, sorties à MC Editions, en Tunisie depuis livres en écoutant de la musique. octobre 2008. Disponible à la FNAC. Amoureux des couleurs, il les employait dans des ensembles qui rappellent la période abstraite de Kandinsky, Miro ou Matisse. S’inspirant de la nature et de la beauté qui l’entoure AMAR dessinait généralement sur le papier à l’encre noir avant de déposer la gouache. En 2006, c’est la consécration dans son pays d’origine, car il est nommé OfUnited Fashion for Peace Magazine

287


«Mains & Merveilles» l’ exposition vivante d’artisanat d’art en Morbihan

©Sébastien LeGourriérec

A

près le succès de l’édition 2009 au Château de Kerguéhennec (plus de 16 000 visiteurs français et étrangers en 5 jours) et d’une formule itinérante l’été dernier au sein même des ateliers d’art du Morbihan, l’exposition vivante «Mains & Merveilles» a investi à nouveau le Domaine de Kerguéhennec situé à 30 kilomètres au nord de Vannes. Une formidable occasion pour les amateurs, passionnés, touristes et nombreux chineurs de rencontrer une trentaine des 660 professionnels des métiers d’art du Morbihan et des invités bretons aux savoir-faire uniques.

Bijoutiers, verriers, ébénistes, vitraillistes, sculpteurs, peintres, graveurs, couteliers, potiers, forgerons... ont transmis leurs passions à travers des démonstrations (taille de la pierre, sculpture sur bois, forge coutelière, poterie et cuisson raku, lithographie, gravure...) et des animations pour «petits et grands». Ce fut aussi l’occasion de découvrir le domaine de Kerguéhennec : le centre d’art contemporain de renommée internationale et 175 hectares de l’un des plus beaux parcs de sculptures contemporaines en Europe.

Par Aïcha Bounaies 288

United Fashion for Peace Magazine


Focus sur les jeunes créateurs artisans de la région Du 1er au 5 juin, le Morbihan, territoire riche de 660 ateliers d’art, a mis en avant de jeunes artisans au talent prometteur. Tombés dans la marmite de la création dès leur plus jeune âge, ces nouveaux créateurs appliquent leur fraicheur à des savoir-faire pointus, souvent anciens. Une 3e édition de «mains & merveilles» au Château de Kerguéhennec, où ces «jeunes talents» ont proposé au public des œuvres de grande technicité inspirées du patrimoine d’ici et d’ailleurs. Portraits de trois passionnés de l’artisanat d’ici et d’ailleurs...

©Yasmin YAHYA

Yasmin YAHYA, bijoux intemporels aux origines lointaines Un savoir-faire millénaire perpétué par une jeune femme moderne : c’est le défi relevé par Yasmin YAHYA, jeune créatrice « internationale » installée aux portes de Vannes depuis deux ans. Créatrice de bijoux contemporains en métaux précieux, elle travaille l’argent et l’or, mais également le Mokumé Gané, un alliage japonais permettant des variations de couleur dans le métal. Une technique ancienne et complexe, qu’elle est la seule à maîtriser en France à ce jour. Utilisée autrefois pour confectionner des sabres, cette démarche de création demande une grande gymnastique de l’esprit, oscillant entre la parfaite maîtrise technique et l’aspect aléatoire de tout travail sur la matière. Le résultat : une collection de bracelets, colliers, bagues ou boucles d’oreilles aux lignes épurées, où la matière brute se décline en toute sensibilité. Des bijoux qu’elle veut « intemporels », afin qu’ils traversent les âges et les générations... comme le Mokumé Gané a su traverser les siècles. Yasmin YAHYA - Saint-Avé - 06 86 53 77 87 www.yasminyahya.com

©Sébastien LeGourriérec United Fashion for Peace Magazine

289


Ronan OLIVIER, la mécanique des émotions Facteur de cornemuses irlandaises et de Uilleann Pipes, Ronan OLIVIER est installé près de La Gacilly, en terres celtiques, depuis l’été dernier. A 29 ans, le jeune artisan reproduit chaque jour des gestes centenaires dans son atelier, alors que tout prédestinait cet ingénieur en mécanique à d’autres horizons. Une formation aux Arts et Métiers, un double diplôme obtenu aux Etats-Unis, et un retour en France pour s’installer... comme facteur d’instruments à vent, passionné, fasciné même, par « le côté obscur et presque mystique » de la cornemuse irlandaise. Cet instrument, extrêmement complexe, demande à maîtriser le bois, mais aussi le métal, le roseau, le cuir, l’ivoire... Après environ deux mois de travail, les cornemuses irlandaises qui sortent de son atelier sont uniques, conçues sur-mesure. Son moteur ? La curiosité et le plaisir, d’abord, mais aussi l’envie de toucher la matière et de comprendre comment la main de l’homme va créer le son voulu, en tournant le bois ou en collant des lamelles de roseau (avec de la cire d’abeille, car les colles « modernes » ne durent pas...). Un métier rare, exercé actuellement par seulement 8 artisans en France. Et un métier d’avenir, car la liste d’attente pour souffler dans un Uilleann Pipes fabriqué par ©Isabelle Rimbert Ronan demande deux belles années de patience. Ronan OLIVIER - Saint-Laurent-sur-Oust 02 97 73 76 16 www.ronan-olivier.net ©Isabelle Rimbert

290

United Fashion for Peace Magazine


Lénora LE BERRE, dompteuse de flammes Autre monde, autre matière : Lénora LE BERRE a installé son tour de potier à Peillac, à côté de Redon. Cette trentenaire enthousiaste a choisi le raku « pour son côté magique », offrant une grande liberté de création et d’interprétation. « Source d’inspiration inépuisable », la terre lui permet de dessiner pots, bols ou saladiers, à vocation utilitaire, ou de laisser aller librement son esprit et ses mains sur la matière. Une terre qu’elle pare d’émaux ocre rouge, ocre jaune ou blancs, et qu’elle livre aux flammes, tentant après cinq années de pratique de comprendre et d’anticiper les réactions de la terre et l’impact de la fumée et du feu sur les craquelures des poteries. C’est ainsi qu’en Morbihan, terre de contes et de légendes, il se raconte qu’une jeune femme a réussi à apprivoiser le feu... Lenora LE BERRE, Terre d’en Haut - Peillac 02 99 08 18 87 www.lenoraleberre.com ©Fred Mouraud

©Fred Mouraud

United Fashion for Peace Magazine

291


©DR

Marianne Houtkamp sculpte l’Afrique

P

etite fille, Marianne Houtkamp était fascinée par la sculpture. Elle grandit avec cette passion dans les gènes. Sa mère était peintre et l’emmenait souvent visiter les galeries d’art et les expositions. Marianne connaissait déjà sa voie, son destin était tout tracé. Après le lycée, elle s’inscrit dans une Académie d’art avec pour matière principale: la sculpture.

Par Elyssa Souissi ©DR 292

United Fashion for Peace Magazine


Elle commencera ses premiers travaux avec l’argile, puis ensuite la cire, ce qui lui permettra de laisser libre cours à son imagination créative. Avec le bronze, l’artiste découvre une nouvelle liberté et de nouveaux défis, dans cette éternelle recherche du mouvement qu’elle sait inculquer à des figurines inertes, qui prennent peu à peu vie. Mais qu’est ce qui a poussé l’hollandaise Marianne Houtkamp à l’Afrique? Elle nous a confié, que cet amour elle le doit avant tout à un intérêt poussé pour l’Anthropologie. Cette science lui a permis de faire immersion dans les autres cultures. Son Marianne Houtkampf avec Kofi Annan ©DR âme de grande voyageuse, lui a permis de sillonner le Monde, de découvrir ces peuples, ces particularités et ces traditions. De tous ces voyages, c’est l’Afrique et ses populations qui l’ont le plus touchée. Le reste, n’est alors plus que création… Elle jettera son dévolu sur les tribus nomades, elle nous a confié que ce qui l’inspirait le plus, était l’expression de noblesse et de fierté qui se dégageait de ces populations. Au Kenya par exemple, elle sculptera la vie de tous les jours, et les êtres particulièrement attachants des tribus Kikuyus, Sambuyu ou encore Massai. C’est son voyage en 1999 en Afrique qui fera le déclic, elle découvre alors la tribu des Samburus. Un premier voyage très révélateur, elle nous explique d’ailleurs que pour l’anecdote elle a du transporter avec elle 20 kg d’argile dans sa valise, car la cire fondait avec les températures ambiantes. Pour pouvoir approcher cette tribu, il fallut se conformer à tout un protocole: demander à rencontrer le chef de la tribu Ngamie Manyatta et lui demander la permission de venir sculpter à Nyamatta. Car l’artiste, savait qu’approcher les êtres, les observer dans la vie de tous les jours, se fondre presque en eux, allait grandement ser-

©DR United Fashion for Peace Magazine

293


vir sa sculpture. Et le résultat est là, Marianne Houtkamp, objet de curiosité « la folle femme blanche qui sculpte » devient une habituée, et se fera adopter. Un langage peu à peu s’installe entre l’observateur et l’observé. Des échanges, un lien muet mais compréhensible qui en dit long. Marianne devient à son tour « une Samburu » d’adoption. C’est le début d’une longue histoire d’amitié pour elle et ce peuple. Parlant des Samburu, elle ajoute que c’est un peuple très endurant qui vit de la terre, les femmes Samburus font l’essentiel du travail de tous les jours, elles sont les véritables chef de famille. Solidaires entre elles, elles ne courbent jamais l’échine. Elles conservent avec fierté leur identité et leur héritage. Ardentes défenderesses des us et coutumes de l’ancien temps.

enfants, une école primaire aussi. On a mis en place une infrastructure pour avoir accès à l’eau saine à Manyatta. Dans les projets à venir, on veut également construire un hôpital et inculquer une formation aux mères afin qu’elles se familiarisent davantage à l’hygiène et à la santé. Des projets pour les femmes grâce à des microcrédits ont aussi permis de nouvelles activités ce qui a généré de l’emploi dans la tribu. Toutes ces initiatives ont été rendues possibles grâce à des financements bénévoles, venus de Hollande. Ses nouveaux projets ? Marianne Houtkamp nous a confié qu’elle continuera à sculpter les peuples d’Afrique, et notamment les nomades.

Pour les tribus Kikuyus ou Massai, le voyage, la découverte, les rencontres sont tout aussi bouleversantes, pour Marianne, qui apprend à chaque séjour. « J’aime l’Afrique dans sa totalité » nous dit elle, elle ne sculpte pas uniquement au Kenya, même si cela a été le point de départ de sa création africaine « j’ai également sculpté la tribu et le peuple Wodaabe, aussi la Tribu Fulbe descendante des Touaregs dans la région du Niger». Sa création africaine a mis en valeur également, les peuples du Mali et la tribu des Hassan d’Afrique du Nord. L’Afrique nomade aux multiples visages. Aujourd’hui, les œuvres de Marianne Houtkamp ont ainsi sillonné le Monde, langage de beauté universel. On peut les admirer en Hollande, en France, en Espagne, en Norvège, aux Etats Unis et même récemment à Dubaï. Le travail de Marianne on peut également le découvrir à Turkana Madona, une église au Kenya. Mais l’art n’est pas le seul violon d’Ingres de l’artiste qui nous a confié son engagement humanitaire, qui date de 2000. En effet, une fondation pour les enfants défavorisés Samburu a vu le jour. Une crèche a été construite pour les 294

United Fashion for Peace Magazine

©DR


Expo Vaudou à la fondation Cartier

L

’étrange nous parle, nous envahit et nous subjugue…Esprits ou génies surnaturels, tantôt bons, tantôt mauvais; ils sont les liens entre le monde visible et invisible. C’est un monde à part, celui du vaudou qui déploie ses mystères et ses formes à travers une exposition surprenante à la Fondation Cartier…Dans cet univers parallèle où le sensible fait loi, entendez la voix universelle de l’homme vers le divin…

Par Diane Cazelles

Sculpture vaudou Fon, Bénin Photo © Yuji Ono United Fashion for Peace Magazine

295


Vaudou d’Afrique: Des mystères et des esthétiques… Culte religieux ancien et tradition philosophique originaire de la «côte des esclaves» d’Afrique occidentale, le vaudou est encore pratiqué du Togo à l’Ouest du Nigéria. Avec la traite des esclaves, aux XVII et XVIIIème siècle, ce culte s’est propagé jusqu’aux Caraïbes et en Amérique du Sud et du Nord où il s’est mêlé à d’autres traditions religieuses. La cosmogonie vaudou est structurée autour d’esprits et de fi gures d’essence divine. Pour communiquer entre le monde visible des vivants et l’invisible celui des esprits, les adeptes pratiquent sacrifi ces, prières, possessions et divinisation. La statuaire vaudou s’exprime à travers les statues bocio reliées chacune aux énergies des divinités. Intermédiaires entre le monde visible et le monde spirituel, elles sont composées d’assemblage d’éléments hétéroclites, os, corde, céramique, ferraille, cheveux ou coquillages… et recouverte d’une épaisse couche de matière, argile, huile de palme, matériaux sacrifi ciels… Chaque élément est un secret et un symbole. De la corde pour nouer signifi ant la colère et l’emprisonnement, des cauris pour l’attente et le désir, leurs sens sont multiples et seuls les initiés en connaissent vraiment le contenu. L’accumulation énigmatique des différents éléments qui la composent réunissent les pensées humaines et les sentiments les plus profonds : jalousie, peur, douleur, amour… Ces statues mystérieuses dégagent un sentiment d’appréhension. Objet alchimique, les statuettes sont constituées de remèdes et ou de matériaux investis de pouvoirs particuliers. Elles sont utilisées dans le but de nuire ou de protéger. Leur force est à la fois visuelle et métaphysique. Déposées dans les maisons, ou en plein air dans les villages, les champs ou aux croisements des routes, elles ont des fonctions variées- protection contre la sorcellerie, fertilité… Sculpture vaudou Fon, Bénin Photo © Yuji Ono 296

United Fashion for Peace Magazine


Jacques Kerchache: un esthète et une explorateur… Explorateur et expert autodidacte, Jacques Kerchache (1945, 2001) est réputé pour son exigence et sa connaissance des arts premiers. Grand voyageur, ses expéditions le conduisent en Amérique Centrale et en Amérique du Sud. Il effectue sur le continent africain de nombreuses recherches, au Bénin en particulier où il va trouver des pièces rares ainsi que les artistes qui les ont façonnés. Reconnaissant la qualité plastique et la puissance esthétique de la statuaire vaudou, il va constituer l’une des plus importante collections. Conseiller artistique et commissaire d’exposition, Jacques Kerchache a fortement encouragé les musées français à dépasser une approche essentiellement ethnographique des arts premiers et à les considérer pour leur valeur esthétique universelle. C’est à son initiative que furent créer à Paris en 2000 le Pavillon des Sessions du Louvre dédié aux arts d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques, et en 2006 le Musée du Quai Branly consacré aux arts premiers .

Jacques Kerchache Photo © DR United Fashion for Peace Magazine

297


Sculpture vaudou Fon, Bénin Photo © Yuji Ono

Chariot de la mort, objet vaudou Fon, Bén Collection Anne et Jacques Kerchach Photo © Olivier Ouada 298

United Fashion for Peace Magazine


nin he ah

Vaudou à la Fondation Cartier La Fondation Cartier pour l’art contemporain présente depuis quelques semaines un ensemble exceptionnel d’objets vaudou africains issus de la collection Anne et Jacques Kerchache, à travers une scénographie conçue par le grand designer italien Enzo Mari. Avec près d’une centaine de bocio dont certains appartiennent à d’autres collections privées, Vaudou est la première exposition consacrée exclusivement à ces sculptures traditionnelles d’Afrique occidentale. Réalisée en étroite collaboration avec Anne Kerchache, et après la disparition du collectionneur, cette exposition réunit également les notes, lettres et photographies de ses expéditions, de ses recherches sur le vaudou et ses projets d’exposition. Les films d’archives de ses voyages permettent d’explorer le vaudou dans son contexte et de porter un nouveau regard sur un art qui reflète les préoccupations universelles de l’humanité. Jusqu’au 25 septembre à la Fondation Cartier, 261 bd Raspail, 75014 Paris, M° Raspail, ouvert du mardi au dimanche, de 11h à 20h. Nocturne le mardi jusqu’à 22h. Entrée : 9,50 Euros.

United Fashion for Peace Magazine

299


Vue de l’exposition Vaudou (rez-de-chaussée) Photo © Olivier Ouadah 300

United Fashion for Peace Magazine


Sculptures vaudou Nago et Fon, Bénin Photo © Yuji Ono

Sculpture vaudou Fon, Bénin Photo © Yuji Ono

United Fashion for Peace Magazine

301


©Galerie Pascal Polar Bruxelles

Mario Crevo Neto Artiste sans frontières

P

hotographe brésilien et sculpteur, né à Salvador de Bahia. Artiste à l’univers assez sombre et singulier, il fut d’abord formé en tant que photographe à Berlin en 1964 puis décide de retourner au Brésil en 1966. Il collabore par la suite avec le photographe Hans Mann à Rio de Janeiro puis comme assistant de Fulvio Roiter toujours à Bahia...

Par Aïcha Bounaies 302

United Fashion for Peace Magazine


©Galerie Pascal Polar Bruxelles En 1969, il découvre New York s’en imprègne pour revenir à ses sources dans les années 1970. C’est de là que commence son travail de sculpteur et de photographe à São Paolo. En 1980, Cravo Neto remporte le prix du meilleur photographe de 1980 de la société des critiques d’art brésilien. Ce fut en reconnaissance de son travail extraordinaire dans des études de portraits, qu’il produit devant un arrière-plan dramatique noir.

United Fashion for Peace Magazine

303


©Galerie Pascal Polar Bruxelles Un artiste intense, avec un univers très particulier à la fois fascinant et dérangeant mais qui ose aborder les sujets tabous et dérangeants de ce siècle avec une esthétique indéniable.

304

United Fashion for Peace Magazine


Hassan Musa expose à Bruxelles

«L

a légende dit que les gens de la diaspora doivent voir un «signe» qui leur indique la fin de l’errance. Mon signe à moi ce fut le papier! Je l’ai compris un jour où je me suis trouvé dans une grande papeterie lilloise devant des étagères du rayon papier», confie Hassan Musa qui refuse le négativisme de l’expression «Diaspora». C’est ainsi que l’errance géographique de Hasan Musa s’est transformée en «errance initiatique» vers cet Art si particulier et qui est le sien: la création d’images.

Par Elyssa Souissi

The total happiness (glaneuses) 2008 - Encres sur textile - 165 x 222cm ©Galerie Pascal Polar Bruxelles

United Fashion for Peace Magazine

305


Il se remémore encore et toujours cette fameuse papeterie qui lui ouvert les portes de l’imaginaire créatif et de sa liberté «J’’y ai découvert une dizaine de variantes de papiers aquarelles. J’ai retiré les belles feuilles, je les ai examinées, palpées, senties et j’ai même eu l’envie d’en mâcher tellement je me suis senti enchanté. Moi, qui avais appris comment laver au savon et repasser les vieilles feuilles déjà peintes pour les blanchir avant de les repeindre»! En effet, une feuille d’aquarelle vierge était encore un objet rare à l’école des Beaux Arts de Khartoum , lieu inspiré de ses années soixante-dix. Lieu où Hasan Musa a appris à apprécier les aquarellistes les plus divers de Dürer à Sam Francis en passant par Turner, Schiele et les autres. L’Afrique qu’il a fui n’est ni l’Afrique des ethnologues et autres africanistes ni celle à laquelle les afro-américains et les rastamen britanniques diasporisés se réfèrent. C’est une Afrique qui ressemble chaque jour davantage à l’image brouillée que les médias occidentaux renvoient entre guerres, famines et tam tam. Serait-ce la seule image disponible à ce jour? Que faire donc de cette image? Hasa Musa la garde et la soigne selon les termes de ce proverbe du pays «La folie que tu connais est certainement moins dangereuse que celle que tu ne connais pas!» A l’école de Khartoum, il a appris les techniques de fabrication de l’image et de là, il s’est aussi approprié les images de la tradition européenne. Aujourd’hui, en tant que créateur d’images, il s’inscrit volontiers dans l’histoire de l’art européen, car il s’en sent parfaitement héritier même si il est aussi l’héritier également d’autres histoires.

306

United Fashion for Peace Magazine

De ces multiples influences, il a l’Art et la manière de jongler. «Je fonctionne comme quelqu’un qui a des tiroirs: il y a le tiroir de la calligraphie arabe, le tiroir de la peinture européenne, le tiroir de l’aquarelle chinoise et ainsi de suite. Je vis de tout cet assemblage».


There are no tigers in Africa 2010 - Assemblage textiles - 170 x 236cm ©Galerie Pascal Polar Bruxelles

L’art de guérir de Shéhérazade 1997 - Gravure sur bois et encres sur textile - 150 x 180cm ©Galerie Pascal Polar Bruxelles

United Fashion for Peace Magazine

307


Le tableau qui fait dialoguer les cultures 2008 - Assemblage textiles - 207 x 236cm ŠGalerie Pascal Polar Bruxelles

308

United Fashion for Peace Magazine


Alien’s dream 2003 - Encres sur textile - 170 x 236cm ©Galerie Pascal Polar Bruxelles

Biographie Express

Hassan Musa a une spécialité de calligraphie en direct qu’il exerce lors de spectacles (Alès 01-2000, Beyrouth 11 Hassan Musa est un artiste soudanais à plu- 2000, Espagne, Algérie...). Il appelle ces prestations des sieurs facettes. Peintre, calligraphe, graveur, illustrateur Cérémonies graphiques. de livres pour enfants, enseignant, il se définit plus volon- Hassan Musa expose durant trois dates en Belgique: tiers comme un «faiseur d’images»HasNé au Soudan en • Musa solo show au Palace Ath 1951, Hassan Musa s’est installé depuis quelques années Du 11.06.11 au 10.09.11 en France. Il a obtenu en 1976, le diplôme du collège des • Musa à la 7e triennale internationale d’art Textile Beaux-Arts appliqués, Khartoum Polytechnic. contemporain de Tournai Arrivé en France à la fin des années soixante-dix, il obtint Du 10.06.11 au 25.09.11, Journée d’ouverture le 9 Juin. à L’université de Montpellier un doctorat en histoire de l’Art. Il participe à de nombreuses expositions dans le monde, • Couleur Café Art & Music Festiva par exemple: Whitechapel Art Gallery, Londres,1995; le 24, 25, 26 juin 2011. Chaque année, le fameux festival de Mamlo Kunsthall, Sweden, 1996; Under a Different Sky, Bruxelles accueille un large nombre d’artistes, l’&dition Copenhagen, 1996. Depuis 1982, Hassan initie, adultes et 2011 sera marquée par 7 oeuvres de Musa. enfants à la calligraphie. Plus d’infos sur: www.couleurcafe.be United Fashion for Peace Magazine

309


Kottab ŠDR

310

United Fashion for Peace Magazine


AMICH

dessine la Tunisie des années 30’

A

bdelwahab Amich est un artiste amoureux inconditionnel de la Tunisie des années 30. Peintre et graveur, issu de l’Ecole des BeauxArts de Tunis, nourri et ayant côtoyé les anciens de Gorgi à Mekki, Abdelwahab Amich, il a quitté très jeune sa mère patrie, commençant par un premier séjour européen à Madrid avec une bourse, pour finir par s’établir ensuite à Paris où il réside depuis 1964.

Par Maya G Joueur de luth ©DR

United Fashion for Peace Magazine

311


Près de quarante ans loin de ses racines et toujours le même regard pour la Tunisie de son enfance. Une Tunisie des années 30, 40 et 50 où les bruits, les couleurs, les odeurs sont revisitées à travers cet art qui est le sien. Figuration et configuration géométrique ou une certaine manière d’interpréter l’espace et la forme. Les formes géométriques viennent se mêler à des thématiques pourtant restées de chez nous, subtil mélange de deux «écoles» qui se sont superposées à sa création artistique. En 1978 et en 1986, il fera de grandes expositions en Tunisie sur les artisans tunisiens, connaissance de la Médina mise en exergue. Thématique du travail des paysans et des ouvriers; des peintures sur l’artisanat tunisien. Autant de toiles symboliques comme «Les Brodeuses», «Les trois tapissières», «La Dentellière», «La Bergère»... La femme dans toute sa noblesse et son quotidien. En 2003, exposition à la Galerie El Ghalli «Calica» à Menzah 6, et grand retour en Tunisie ce 17 octobre 2007, toujours dans cette galerie, avec la thématique de la musique traditionnelle et la Rachidia. Une tunisianité une nouvelle fois revendiquée dans ses sujets avec des graphismes rehaussés, sur des musiciens d’autrefois jouant du Malouf. Un jeu de puzzle et de découpages bicolores, transposé sur des musiciens: luthiste, cithariste, au “rebabiste”. Amich a fait plusieurs salons à Paris, à Versailles en 2005 et en province, Il a obtenu plusieurs distinctions, dont la dernière en date pour le tableau «Les Brodeuses», qui a obtenu la médaille de bronze au Salon parisien «Art en Capital» en 2003. Un artiste biculturel intemporel.

312

United Fashion for Peace Magazine

Les Brodeuses ©DR


La pêche au thon ©DR

Le Tisserand ©DR

United Fashion for Peace Magazine

313


Jouda Gomri Guerfali dévoile la femme pour mieux la révéler

L

’identité, la représentation de la femme orientale et son image sont autant de thèmes qui nourrissent la création quotidienne de Jouda Gomri Guerfali peintre plasticienne tunisienne. Les femmes qu’elle peint sont offertes, fragiles et secrètes dans cette beauté intérieure qu’elle transpose à la lumière de ses pinceaux.

Par Maya G ©DR

314

United Fashion for Peace Magazine


Car la forme est symbole, le mot devient porteur de message. Pour Jouda, la ligne ou la courbe devient le trait d’union entre les êtres. Elle nous a confié, qu’elle aimait libérer ses sujets, dans cette intimité de l’échange et du partage. Elle sublime ces instants volés, presque dans l’intimité de l’aveu féminin. Sa tunisianité est à fleur de peau, profondément enfouie dans sa touche artistique, un héritage qui nourrit depuis toujours sa vision d’artiste. Les couleurs de ces tableaux sont à l’image de nos soleils couchants, les traces de sa langue natale sont intemporelles et se transmettent au fil de la mémoire. Alors lorsqu’on approche ses toiles de près, nous découvrons un monde intérieur où silhouettes et formes se profilent et se confondent dans des scénarios d’ambiance qui nous rappellent la magnificence de la touche orientaliste. Monde des sens et de l’essence, figé par des lumières fugaces tantôt opaques ou transparentes, langage secret ou tout est paraître plus qu’être.

dans le monde arabe. De son point de vue, la lettre donne matière à travailler, elle aide l’expression et permet la mise des émotions sur toile. Et en échange, l’artiste permet à la lettre, en quelque sorte, de dépasser les limites des règles préétablies et des proportions imposées. La lettre devient libre d’envelopper l’espace, de jouer avec les formes et d’emprunter les creux et les renflés des corps investis. C’est ainsi que Jouda Guerfali perçoit l’emploi de la lettre dans son travail plastique.

Ses références sont multiples: elle s’est beaucoup intéressée à l’Art islamique, son architecture, ses objets, sa grandeur et sa philosophie. Cela lui a aussi permis de dépasser une certaine idée reçue sur cet Art mal connu et de voir dans ces œuvres majestueuses des expressions de Beauté, de Liberté et de Grandeur. La culture Soufie lui a permis de réaliser qu’il n’y avait pas de cloisons entre les Arts et que les techniques ne sont que des moyens d’expression. Jouda Guerfali est sensible au signe, au trait et à la calligraphie. La lettre arabe est plus qu’un ornement dans son travail, c’est le signe d’une appartenance, le signe d’une Culture. La lettre est employée tout aussi pour son aspect plastique que pour sa force symbolique. La forme du trait d’un «‫ »ق‬ou d’un «‫»ج‬, par exemple, peut renvoyer à l’élégance de la lettre arabe, à sa grâce et sa finesse. Par ailleurs, la raideur d’un «‫ »أ‬ou d’un «‫ »ل‬peut suggérer le côté puissant, imposant et intransigeant de l’écrit. Elle ajoute en ce sens que «c’est l’ambivalence de notre Culture que traduit si bien la lettre arabe». Pourtant la calligraphie renvoie souvent à des notions classiques, bien connues et pratiquées un peu partout

©DR

United Fashion for Peace Magazine

315


Il est très rare que le message soit lisible dans ses tableaux, car son travail ne s’adresse pas uniquement à un public arabophone. La lettre se veut l’image d’un dialogue entre les êtres et entre les cultures. La lettre est dialogue. Des Khaled Ben Slimane, Nja Mahdaoui ont été pour elle, une référence dans leurs manières respectives d’aborder la lettre et d’investir les espaces et les supports. Du côté Occidental, elle a été influencée par Andy Warhol pour son intervention sur l’image photographique et Antoni Tàpies pour son expérimentation des matériaux et des techniques pour exprimer les mêmes idées de manières différentes. Les femmes sont le sujet de prédilection de l’artiste, elle nous confie à ce propos «J’essaye de parler de nous, des femmes de notre temps, les femmes «orientales» d’aujourd’hui, avec des techniques qui ne font pas appel à la parole mais qui la provoquent, qui la laissent s’entendre».

©DR

316

United Fashion for Peace Magazine


Les modèles de Jouda sont réels, ils ont tous une relation directe avec la culture de l’autre rive : africaine, berbère, arabe ou tout cela à la fois. L’échange est concret, car ces modèles sont toutes impliquées dans le sujet et affichent une attitude qui reflète une opinion. La séance photo est la première étape du travail, un échange s’effectue ensuite et guide les étapes suivantes. Tout est basé sur le dialogue, sur l’interaction : un mot, une phrase, une attitude, un déclic. Pendant ces moments, l’artiste capte tout ce qui se dégage. Et tout un monde se crée dans son imaginaire : des signes, des ambiances, des couleurs et des vapeurs.L’infographie permet de sublimer le modèle, de le mettre dans un monde virtuel, un monde crée de toute pièce mais qui fait toujours référence au thème du départ.

©DR

United Fashion for Peace Magazine

317


Certains éléments impalpables dépassent l’appareil photo et l’infographie affiche aussi ses limites quant aux exigences demandées, alors Jouda les efface, avec la peinture et l’écriture. La force du geste et l’effet de la matière accentuant l’effet voulu. Le travail joue sur les effets de matière et la consistance de la couleur. Jouda se défend d’appartenir à une quelconque école, car l’heure est à l’ouverture, à l’échange, au dépassement. La culture et l’art sous toutes ses formes lui ont permis d’aborder des sujets et de visiter des mondes qu’on prend rarement le temps d’approcher, un monde qui parle aux sens, partie indissociable de l’être.

©DR

318

United Fashion for Peace Magazine


©DR

Bio Express Jouda Guerfali Gomri est née à Tunis et y a vécu jusqu’à l’âge de 22 ans. Elle s’est ensuite installée en France pour suivre des études de troisième cycle. De cette formation et de sa bi-culturalité, l’artiste a acquis une vision artistique propre. Sa création, elle la puise dans le difficile exercice des superpositions qu’elle adapte à des toiles de photographie numérique. Optant pour un genre nouveau, elle utilise la photographie et la transposition pour déboucher sur les formes nouvelles. L’image devient expression, l’image devient création. Son travail est un habile mélange de photographie, d’infographie, de peinture à l’huile et de calligraphie arabe. Parmi ses expositions parisiennes l’artiste a pu se produire à la Cité Internationale des Art de Paris, la galerie Soufflot dans le 5e arrondissement de Paris, le centre culturel tunisien et le 9eme étage de l’IMA dans le cadre des journées tunisiennes à Paris. En Tunisie c’est le Club Tahar el Haddad qui lui a ouvert ses portes pendant le festival de la Médina, elle a ensuite exposé à Hammamet à la Galerie de Dar Hayet. Sa dernière exposition en Tunisie s’est déroulée pendant le festival de la Médina au Diwan Dar El Jeld.

©DR

United Fashion for Peace Magazine

319


Voyages

LittĂŠraires

320

United Fashion for Peace Magazine


Coups de cœur entretiens

Le Roman du désert

L

e désert fait fantasmer le plus commun d’entre nous. Lieu mythique, lieu de refuge et de recueillement, il reste encore aujourd’hui, un espace aux frontières difficilement apprivoisables. Pour les plus avertis, il est un paradis absolu, ouvert aux mille découvertes. Philippe Frey, ethnologue de renom, grand spécialiste du désert, a écrit l’histoire d’une passion de toute une vie. Le Roman du désert, paru aux (éditions du Rocher, 2008) raconte le désert des figures mythiques de Mahomet à Jésus, de Saint-Exupéry à Laurence d’Arabie. Il met aussi en lumière, l’immensité d’un espace qui reste encore aujourd’hui, un no man’s land mystérieux et où l’homme face aux éléments, est bien peu de choses.

Entretien avec l’auteur par Fériel Berraies Guigny United Fashion for Peace Magazine

321


Dans ce dernier livre vous partez sur les traces de certains personnages légendaires et mythiques? Quelle sensation cela fait-il tant d’années après?

la vie dans le désert, beaucoup de mythes religieux s’y sont abreuvés. Car le désert, paradoxalement, protége aussi des aléas de la vie moderne et des agressions de l’homme. Il y a une véritable communion de l’esprit et du Le mythe est-il fidèle à la réalité? J’ai voulu en fait corps pour l’homme du moment qu’on a appris à amaécrire un roman sur le désert. Je me suis inspiré pour se douer «les éléments». faire, de certains personnages flamboyants qui ont marqué et qui ont été marqués par le désert. Ces personnages sont devenus mythiques mais on n’a jamais dit ce qu’ils Vous êtes ethnologue, quels déserts avez vous avaient vécu exactement dans le désert. Avec ce roman, parcourus? Lequel vous a le plus marqué? l’expéje voulais en fait démontrer que chacun de mes person- rience la plus merveilleuse et terrifiante? nages pouvait évoluer dans un sens ou un autre, car dans J’ai parcouru en fait, presque tous les grands déle désert tout le monde a chaud et tout le monde craint le serts du Monde de chaque Continent, qui font un total de froid à la nuit tombée. Il était justement intéressant, d’ima- 40 000 kms à pied et seul. Oui il y a eu des moments difginer la différence des comportements de chacun de mes ficiles durant mes traversées, comme par exemple quand protagonistes face aux éléments naturels. mes deux chameaux sont morts, mais je me suis aussi retrouvé dans des guerres tribales, en pleine guerre du Tchad notamment et cela a été très difficile, car les puits Tous ces personnages auraient pu se rencontrer, étaient minés. Au fond le plus difficile ce n’est pas le déils ont même foulé les mêmes dunes. Ils auraient pu boire sert mais parfois certaines tribus. Ceci dit, la plupart du l’eau du même puits. Simplement, ils n’ont pas vécu la temps, les nomades sont accueillants avec l’étranger, il même époque. Seul le désert n’a pas changé, son visage suffit de rester modeste et de ne pas « les prendre de est toujours le même entre le moment où Jésus foule les haut ». Quand il vous voit à dos d’un chemeau, cela les bords de la mer morte et l’arrivée de Laurence D’Arabie, fait sourire, Ils se moquent un petit peu de vous, mais cela deux mille ans plus tard. Tout s’est passé exactement au reste bon enfant. Bien sûr, si vous débarquez d’une jeep même endroit et on aurait pu imaginer la rencontre entre dernier modèle avec une trop grande assurance, le rapun juif du nom de « Yéshua » qui se trouve face à un blond port peut être sensiblement différent. Mon souvenir le plus aux yeux bleus qu’il aurait pris pour un romain. C’est éton- merveilleux, c’est probablement dans le désert d’Iran où nant de voir comme le désert trouble l’espace temps. j’ai vu un magnifique arc en ciel autour du soleil et tout juste après en continuant mon chemin, je me suis retrouvé Le désert est un terrain pourtant hostile à sur le haut de montagnes et on y voyait à leur pied, des neiges éternelles.

Quel est le lien qui unit ces hommes?

l’homme, le paradoxe c’est qu’il est aussi un refuge?

Avez vous conscience que votre métier est à

Les populations les plus vieilles du Monde, sont souvent les populations du désert. Les aborigènes d’Aus- risques? qu’est ce qui motive ce défi ? Comment tralie, c’est à dire les Bushman sont une des populations vous sentez-vous face à tant d’immensité? les plus vieilles du Monde. Le désert n’est pas pour le comCe qui me fascine toujours autant, c’est de découmun des mortels, quiconque en 48 heures pourrait perdre vrir des lieux que l’on ne connaît pas. Des espaces en dela vie, s’il n’est pas préparé. Pourtant malgré l’âpreté de hors du temps. Si l’on regarde tous les déserts du Monde, 322

United Fashion for Peace Magazine


cela fait à peu près 1/5eme de la planète, mais on continue à se fier uniquement aux clichés du genre le Touareg sous son chameau, on se réfère aussi aux déserts touristiques, mais plus on avance dans les déserts éloignés plus cela devient un domaine inconnu. Dans le désert Mongol par exemple, j’ai découvert un monastère bouddhiste qui avait échappé aux guerres et à la révolution. C’était vraiment incroyable de découvrir cela.

mais, ils sont cachés derrières les dunes du grand désert oriental et ils ne sortent pratiquement jamais. Il y en a qui n’ont jamais vu d’homme blanc. Ils ont un rassemblement vers la fin août début septembre et c’est là qu’ils se rencontrent entre eux et se marient.

Vous êtes natif du Nord pourtant le Sud vous attire?

Oui je suis né dans le Nord, entre 5 et 15 ans j’allais tout le temps dans les Vosges, donc les grandes étendues de neige et le froid, cela me connaît. Les – 15 à – 20 aussi, je regardais les daims et les chevreuils, j’étais en contact Je pense que la qualité qu’ils apprécient le plus avec la nature, très tôt. Mais comme je vous l’ai dit, on chez l’homme blanc, c’est la modestie. A part ça, on est toujours attiré par les extrêmes et aujourd’hui, il ne me ne peut pas dire qu’ils interfèrent, au fond cela reste un reste plus rien du « Nord » ( sourires) A 16 ans, j’ai décidé peuple très indépendant. Chacun vit sa vie. Mais il est vrai qu’il fallait tout changer ! au début c’était la mer, et ensuite aussi, qu’entre eux il y a des règles, des coutumes à res- j’ai commencé à découvrir une « mer de sables » pecter. Ceci fait qu’ils peuvent se montrer assez rigides entre eux. Mais avec l’étranger c’est autre chose, cela Quel est votre regard vis à vis de l’homme blanc reste un peuple très tolérant. On vous traite d’égal à égal. et de la civilisation occidentale ? Me concernant, j’ai eu la chance d’être très vite adopté, Mais je n’ai plus rien de blanc ! Ma femme est issue comme je m’occupe des chameaux aussi bien qu’eux. Il des tribus nomades peuhl je n’ai pas de regard occidental faut préciser aussi que les « Touaregs » ne constituent car je me sens profondément homme du désert. qu’une infime partie des nomades du Sahara. La plupart des gens pensent que Touareg égal nomade du Sahara. Les déserts du Maghreb vous en pensez quoi ? Or ce n’est pas le cas. Nous avons à peu prés, un million Le désert tunisien est tout petit et paradoxalement, de Touaregs, un million de Maures au Mali et en Mauric’est le plus difficile car son climat humide attire toutes tanie et un peu dans le Sahara Occidental. Il y a aussi sortes d’animaux et d’insectes. Il y a pas mal de vipères, les Toubou du Tchad et la diaspora arabe soudanaise soit donc c’est assez désagréable. Dans ce désert il n’y aucune presque 700000 personnes et en plus, il y a les nomades zone d’ombre, pas de pierres ou de roches pour s’abriter à l’Est du Nil qu’on appelle les Bedja. Ces derniers sont et le soir, il fait très froid et on peut facilement geler. Cela presque semblables aux Erythréens. Cela fait donc beaureste, un désert difficile à parcourir bien que très fréquenté coup de monde. Il faut casser ces clichés sur le nomade touristiquement. qui est uniquement Touareg. Rien que dans le Sud marocain ou tunisien il y a aussi les « Rebayas » cela vient de « Rebar » qui veut dire herbe. Cette herbe qui pousse de De Damas à Tamanrasset, des pyramides du temps en temps, selon les pluies. Ce sont les nomades Caire en passant par Médine ou Persépolis, les des sables que l’on trouve soit en Tunisie ou en Libye, et ils chemins se confondent-ils parfois? sont environs 50 à 100 000 personnes. On ne les voit jaOui il y a des fois où on ne sait plus où on est et

Parlez-nous des peuplades du désert, faut-il observer des codes des conduites, des règles, des coutumes pour pouvoir s’intégrer à eux?

United Fashion for Peace Magazine

323


ce qu’on a fait, on peut se demander « où on a dormi la veille » On perd la notion de l’espace à force de marcher devant l’immensité. Cela peut durer des semaines et c’est très déstabilisant. On se sent tout petit.

Les mirages, les hallucinations comment y faire face?

Il faut en effet réapprendre à bien discerner visuellement les objets, on perd aussi la notion de distance, on voit un caillou devant soi mais on ne sait pas si c’est à 2 ou 20 mètres. On ne sait pas si les montagnes devant nous sont à deux jours de marche ou pas.

On vous compare à un Cousteau, en disant que vous faites partie des rares scientifiques capables de vulgariser le désert, qu’en pensez-vous? Le désert est il encore mystérieux pour vous? Je n’ai pas la prétention de me comparer à lui, ceci dit, je m’efforce de comprendre et d’expliquer au mieux ce qu’est le désert. Le désert est toujours mystérieux même en le parcourant en long et en large, ce n’est jamais assez pour l’appréhender, le comprendre, le dominer. Il y a toute une variété dans cet espace, une multitude de lieux, de biotop différents, de cultures différentes d’un désert à l’autre.

Vos recherches vous prennent 5 à 6 mois dans l’année, le retour à la vie normale est-ce une transition facile?

Il est beaucoup plus facile de partir que de revenir. Cela fait plus de 35 ans que je le fais et j’ai eu le temps de m’habituer.

Quelle est la leçon à retenir? Pour vous l’avancée du désert c’est une tragédie ou une bénédiction? Il n’y a pas d’avancée naturelle du désert, cela est du à la main de l’homme, à force de déboiser, c’est inévitable. C’est l’homme qui coupe les arbres pour faire du 324

United Fashion for Peace Magazine


bois, et c’est ce qui se passe en particulier dans le Sahel. Bio Express de Philippe Frey Si on mettait un « grillage » autour de certaines zones, au bout de deux ans, vous auriez une savane ! Docteur en ethnologie, Philippe Frey est spéciaLes déserts ont un rôle très important et il faut se le dire, liste des déserts et des nomades. Il a traversé seul les car ils régulent le climat de la planète, étant des pôles de plus grands déserts. Il est l’auteur de nombreux livres, chaleurs importants. dont 50° déserts brûlants qui a reçu le prix Jean Sainteny 2007 de l’Institut de France. Il est également, Président de Vous êtes président de « l’Association Nomades l’Association « Nomades du Monde ».

du Monde»?

On veut mieux faire connaître les nomades et le désert. Nous voulons faire découvrir par tous les moyens par le biais de livres, de l’audiovisuel, de voyages, le désert et ses populations et leurs cultures. On organise des voyages là où personne ne va : en Nubie, au Soudan, au Tchad dans le sud Algérien.

Fiche Technique Le Roman du désert Philippe Frey Editions du Rocher. Collection « le roman des destins et lieux magiques » dirigée par Vladimir Fedorovski Mis en vente le 25 août 2008 United Fashion for Peace Magazine

325


Coups de cœur entretiens

L’Islam

sans soumission

L

’Islam européanisé est devenu le cheval de bataille de bien des discours actuels. Déstigmatisé, modernisé, réinterprété, pour beaucoup d’auteurs, la religion musulmane pourrait devenir un bien de consommation, capable de s’adapter au temps, à l’espace et à la critique. Abdennour Bidar, philosophe nous en propose une version «des lumières » des plus inédites, éclairée par la foi qu’il a en une religion libérée, émancipée des dictats et du joug du fondamentalisme. Même si pour beaucoup la philosophie et la religion sont un oxymore, l’Islam pourrait devenir une force spirituelle débarrassée de toute forme de soumission et de peur. Fériel Berraies Guigny a rencontré le philosophe Abdennour Bidar pour aborder les thèmes essentiels de son dernier ouvrage.

Entretien avec l’auteur par Elyssa Souissi

326

United Fashion for Peace Magazine


Pour beaucoup, l’Islam reste une religion de «Soumis» qu’en pensez-vous?

coutume, le jugement social, etc.; obéissance signifie au contraire choix, l’individu accepte les normes, les règles de son plein gré, et peut prendre la liberté de s’en affranIl y a en islam une culture de la servitude, et de chir. Par rapport aux prescriptions de l’islam traditionnel l’éloge de la servitude comme «droit chemin» : autorité de (les cinq prières, le jeûne du Ramadan, le port du voile, Dieu, autorité du chef politique, autorité du père, autorité la non consommation d’alcool ou de porc), se soumettre du mari. c’est suivre tout cela mécaniquement, sans se poser de La vision du monde en islam est jusqu’à aujourd’hui restée questions. Obéir, c’est décider par soi-même d’accepter hiérarchique et inégalitaire, que ce soit sur le plan spirituel ces normes, ou bien d’en accepter seulement certaines de la relation à Dieu, ou sur le plan social -faut-il rappeler - et avoir la liberté de refuser les autres, parce que notre qu’il n’y a aucune démocratie digne de ce nom dans le propre conscience n’y trouve pas de sens. Self islam veut monde musulman ? - et moral. Quand va-t-on enfin comdire islam du choix personnel : si une femme musulmane prendre que Dieu ne veut pas des esclaves? Et que les veut porter le voile, parce que ça a du sens pour elle, si une femmes et les hommes sont faits pour être égaux? autre ne veut pas le faire, parce que cela ne lui convient pas, c’est dans les deux cas du self islam, c’est-à-dire une Le salut viendra t-il alors de l’émancipation du décision spirituelle libre.

religieux en fait ou de la réinterprétation des Dans un hadith, le prophète Mohamed dit que textes? Je crois que l’aspiration spirituelle est constitutive l’Islam est né de l’étranger, comment interpréter de la nature humaine. Nous savons au fond de nousce Hadith? et son raccourci et sa récupération acmêmes que nos possibilités sont infinies et que nous devons faire route vers ce qui, en nous-mêmes, dépasse ce tuelle ne serait-elle pas dangereuse pour la foi que nous sommes actuellement. absolue?

L’islam est né étranger au sens où le Prophète s’est retrouvé comme un étranger parmi les siens à La Mecque, Vous énoncez divers dictats, quels sont ils? C’est la notion même de diktat que je n’accepte et qu’il a dû fuir à Médine. Ce qui montre que l’islam est pas. Je n’accepte pas que l’on considère Dieu et le Co- lié à l’esprit de liberté, voire de révolte contre l’ordre établi. ran comme des donneurs d’ordres en face desquels la Or aujourd’hui l’ordre établi par la religion traditionnelle se conscience et la liberté de l’homme ne sont rien. Le Co- trouve dans les pays musulmans, où les choses semblent ran conseille, encourage, exhorte, avertit, prévient, met en souvent bloquées, où le poids des coutumes est pesant garde, mais ensuite c’est à chaque conscience spirituelle et immobilise la société. Alors qu‘ici en Occident, l‘islam est religion minoritaire et les musulmans sont forcés d‘inde décider ce qu’elle veut faire. venter de nouvelles solutions, de nouvelles façons d‘être Vous parlez d’un self islam ou d’un islam de soi musulmans, de conserver leur foi, de s‘adapter. Il y a dans cet islam étranger une vitalité qui est peut-être le salut de expliquez nous? l‘islam tout entier. Il y a un travail de réforme de la culture musulmane à entreprendre, en faisant d’abord la distinction entre souL’Islam est devenu un Best seller, à tort ou à raimission et obéissance : soumission signifie contrainte, l’individu ne choisit pas d’obéir, il y est conditionné par la son c’est devenue une littérature foisonnante, United Fashion for Peace Magazine

327


Abdelwahab Meddeb, Vincent Geissier, Tariq Le Coran de servitude peut-il passer selon votre Ramadan ou vous même, en faites un sujet de thèse à libération? Dans le livre que je viens d’écrire, j’essaie de monprédilection. Est-ce faux de penser que le fait retrer à quel point le Coran sait nous parler de liberté. Il fait ligieux devrait être uniquement expliqué ou ana- de l’homme un être élu, un être sublime, khalif de Dieu sur lysé par les éclairés, les «oulemas»? la terre - or dans la langue arabe khalif veut dire « sucTrop longtemps les oulémas ont eu le monopole de la parole spirituelle, imposant une vérité officielle, un modèle unique, des fatwas ayant valeur non plus de simples conseils mais de vérités. Ce temps doit s’achever : que la parole et la pensée soit donnée à tous, comme une responsabilité de chacun et de tous.

cesseur », ce qui ouvre d’immenses perspectives que je prends le temps d’étudier jusque dans leurs conséquences les plus étonnantes.

En tant que profane, quelle vérité pensez vous maîtriser?

Je vais être un peu sévère. Car comme dit le proverbe «Qui aime bien, châtie bien». Je le trouve donc, disons, chaotique et paresseux. Chaotique parce qu’il est -comme le monde musulman- agité de tendances contradictoires, sans direction, sans vision claire de lui-même, sans réelle conscience de lui-même, de ce qu’il doit faire pour devenir vraiment moderne sans renoncer à son identité. Ce double souci - fidélité à l’héritage et adaptation au présent - est vécu de façon confuse. Et paresseux parce qu’on laisse durer cette confusion, on reste dans cette incertitude. Combien de personnes de culture musulmane se posent véritablement la question du devenir de leur islam? Quel pourcentage essaie de réfléchir, au lieu d’essayer de suivre mécaniquement les vieilles habitudes familiales ou bien à l’inverse d’abandonner purement et simplement la question? La frange traditionaliste est celle qui fait le plus de bruit et qui se pose le moins de questions: elle revendique le respect pour un islam du passé, où les femmes ont un statut d’infériorité, en demandant par exemple que certains lieux publics (gymnases, piscines...) aient des horaires réservés pour elles. Mais où sont, sur la question de l’islam, tous les jeunes formés ici en Europe, qui ont un haut niveau de formation intellectuelle et culturelle, et qui pourraient se mobiliser bien plus en faveur d’un autre islam, bien plus moderne, débarrassé du pouvoir des religieux purs et durs? On ne les entend pas. Ils ne témoignent pas assez d’eux-mêmes, de leur réflexion,

Suis-je profane? Je ne crois pas qu’il y ait les «religieux» d’un côté (ceux qui font profession de religion, les oulémas, les imams) et les «profanes» de l’autre. Une conscience cesse d’être profane dès qu’elle se pose la question du sacré, et une vie cesse d’être profane dès qu’elle entreprend une démarche spirituelle. A ce titre, je ne me considère pas comme profane, pour deux raisons: D’une part, j’ai foi en une vérité supérieure sur l’homme et sur son histoire, sur ce qu’il est appelé à devenir, sur les progrès qu’il est appelé à faire dans la conscience de lui-même, donc sur sa part sacrée qui demande encore à être comprise et réalisée; D’autre part, je travaille sur la question de l’islam et du religieux en général depuis plusieurs années, et c’est pour moi autant une méditation spirituelle qu’une réflexion intellectuelle, c’est-à-dire une activité dans laquelle je n’active pas seulement ma raison, mais aussi une faculté en moi-même qui je crois dépasse la raison, et qu’on pourrait appeler l’intuition spirituelle, qui est comme une source sacrée que je sens, que je vois, qui me nourrit, où je vais me purifier sans cesse et puiser au plus profond de moi-même, et qui inspire ma raison. 328

United Fashion for Peace Magazine

Comment définiriez vous l’islam culturel européen actuel?


de leur évolution. C’est pourtant leur responsabilité pour donner une autre image de l’islam - une image tout aussi réelle! Et l’intellectuel qui réfléchit sur ces questions reste bien seul…

tuellement, ou bien ne fais-je que suivre la coutume? Estce bon pour moi? Cela m’apporte-t-il quelque chose? Ou bien encore : puis-je épouser un non-musulman? Quelles seraient mes raisons de ne pas le faire? L’amour doit-il être plus fort que tout? Quelles sont les conséquences à long Olivier Roy disait «...l éthique l’emporte (...) sur terme d’une union avec quelqu’un dont on ne partage pas les croyances, ou l’incroyance? la peur de Dieu comme origine de l’acquiesce- Chaque conscience musulmane doit devenir un espace ment» selon vous réinterpréter le divin c’est s’af- de débat ouvert sur ces questions, au lieu de considérer qu’elles ont été réglées une fois pour toutes par la tradition franchir de la peur du jugement dernier? La peur est-elle un sentiment spirituel légitime et ou l’avis de tel ou tel imam. nécessaire? Pourquoi faudrait-il avoir peur de Dieu, de son Jugement? Il n’est pas nécessaire de réinterpréter le L’Islam épuré, de son étymologie «salam» signidivin pour nourrir vis-à-vis de lui autre chose que de la fiant pureté, intégrité, droiture, est-il proche de peur: Dieu est miséricorde, et le mot RAHMA en arabe signifie aussi «matrice», « utérus ». Dieu est le nom de la la perfection pour autant ? Ce sont là des qualités universelles, sur lesquelles matrice d’amour en laquelle l’homme grandit, en sécurité. l’islam doit pouvoir s’entendre avec toutes les autres Dieu offre protection, direction, je ne vois pas en quoi il devrait inspirer la peur, sauf si là encore on veut faire de la cultures. La perfection, si elle existe, est celle de l’homme religion un espace de soumission, où celui qui n’obéit pas qui traite tous les autres avec le même respect, quelles peut craindre d’être châtié. Mais c’est confondre la religion que soient ses convictions. et l’armée, la religion et la guerre, état d’exception où la liberté individuelle du soldat n’existe plus et où l’on fusille volontiers les déserteurs !

Un coran existentialiste, signifie t-il dénué de spiritualité? comment briser les tabous? votre proposition n’est-elle pas une révolte métaphysique voire un oxymore?

Un Islam formaté, déconstruira t-il sa diabolisation en Occident? Progrès éthique égale progrès religieux?

Oui, progrès éthique égale progrès spirituel. C’est aux musulmans qu’incombe la responsabilité de changer l’image de leur religion. Même s’il y a des préjugés terribles sur notre religion, des discours inacceptables sur l’islam, confondu avec la violence, il ne faut pas répondre à Existentialisme veut dire «philosophie de la liberl’agressivité par l’agressivité, mais travailler - par la pensée té», et plus généralement conduite libre. Une vie spirituelle et par l’action - à construire un islam de paix, une oumma est faite de choix, de décisions, d’examens de conscience ouverte, tolérante à l’intérieur et à l’extérieur. de questionnements et de doutes. Le croyant n’est pas (ne devrait pas être un robot), mais quelqu’un qui est dans cette liberté et les interrogations qui vont avec. Qui se demande en permanence, où à chaque nouvelle période de sa vie: de quoi ai-je besoin spirituellement? Concrètement, ai-je besoin de prier cinq fois par jour? Si oui, pourquoi Si non, pourquoi? Ai-je besoin de jeûner, cela me nourrit-il spiriUnited Fashion for Peace Magazine

329


Bio Express de Abdennour Bidar

Le livre Bien que l’existentialisme soit un courant philosophique majoritairement athée, il a bien existé un existentialisme chrétien (Gabriel Marcel, Kierkegaard…) dont la caractéristique était de conjuguer le primat absolu de la liberté et de la responsabilité humaine avec la relation à Dieu - à un Dieu dès lors dépouillé paradoxalement de sa Toute-Puissance. Pourrait-on imaginer, dans une même perspective, un existentialisme musulman ? « C’est radicalement impossible car il y a là un oxymore, puisque islam signifie soumission ». Telle est la réponse unanime des détracteurs de l’islam comme de ses théologiens, conformément à toute une tradition d’interprétation.

Agrégé de philosophie, normalien, professeur de philosophie en classes préparatoires aux Grandes Ecoles. Auteur notamment de trois essais - L’islam sans soumission (Albin Michel, Paris, 2008), Self Islam (Seuil, Paris, 2006), Un Islam pour notre temps (Seuil, Paris, 2004) - et de nombreux articles pour la revue Esprit (Le destin de l’Europe spirituelle, Paris, décembre 2004) ou le journal Le Monde (Manifeste pour un islam européen, Paris, 15 février 2005). Tous ces travaux portent sur la question de la confrontation culturelle entre Islam et Occident : la nécessité pour la culture islamique de repenser ses fondements et ses pratiques à la lumière des principes humanistes de la modernité (liberté de conscience, égalité des sexes, séparation du politique et du religieux); la nécessité pour l’Occident et l’Islam de rassembler leurs ressources de sens et de sagesse pour définir ensemble une vision nouvelle de la dignité et du progrès éthique et spirituel de l’homme.

330

United Fashion for Peace Magazine

Abdennour Bidar, non sans audace, s’inscrit en faux contre cette incompatibilité devenue un lieu commun admis par tous. Voulant légitimer une attitude donnant au sujet autonome toute sa place, comme dans la pensée judéo-chrétienne moderne, il scrute le texte coranique pour remettre en question des interprétations ancestrales – notamment la traduction d’islam par soumission. Entre autres, il montre comment le Coran institue l’être humain comme «khalif» de Dieu sur terre, c’est-à-dire littéralement comme son héritier à part entière – avec donc sa dignité supérieure à celle des anges, et sa liberté fondamentale. L’existentialisme musulman inviterait donc l’homme à se «conduire en Immortel» pleinement maître des choix, et proposerait (selon la célèbre formule de Marcel Gauchet à propos du christianisme) un autre modèle de «sortie de la religion ». Fiche Technique L’Islam sans soumission. Pour un existentialisme musulman - Abdennour Bidar Editions Albin Michel 257 pages


United Fashion for Peace Magazine

331


Carnets

EL HADJ de Mamadou N’dongo

D

ans un scénario ultra glauque, à l’image d’un polar en noir et blanc, le dernier roman du sénégalais Mamadou Mahmoud N’dongo sorti aux éditions le Serpents à plumes (2008) nous conte les turpitudes de la criminalité en bande. La banlieue française, thématique cent fois revisitée nous entraîne dans l’interdit et le sulfureux : pornographie, drogue, contrats, règlements de compte entre bandes mafieuses dans les cités.

Par Fériel Berraies Guigny

332

United Fashion for Peace Magazine


La réalité dans sa terrible noirceur, est mise à nue sans aucune économie de la pensée et du verbe. Et surtout, sans aucune recherche esthétique. Au fil des pages, le lecteur est saisi d’un profond malaise; Car les règles du milieu ne pardonnent pas, quand on y est né, qu’on a grandit dedans, c’est un déterminisme qui vous colle à la peau. Pourtant le titre «El Hadj» est carrément l’antithèse du contenu, référence au religieux, à la quête spirituelle, celui qui porte son nom, le héros de la trame est tout sauf l’esprit, il est le messager de la mort, il exécute pour rester en vie. Mais au fil de sa vie, il choisit de mettre des temps de pause et se remémore le pourquoi et le comment, il en est venu à servir les intérêts des plus grands caïds. Un miroir qui renvoie à une descente aux enfers programmée. Fatalité d’une condition, jeux macabres auxquels il est vain de se soustraire, El Hadj se sait condamné à rester dans le milieu, et le scénario se répète inlassablement. Il faut rester à la hauteur des attentes des Chefs, tenir compte de certains codes de conduites mafieux, car il appartient à la zone. Et même si l’amour de sa compagne Julia est sa seule issue, la réalité du terrain le retient prisonnier. L’histoire commence par une exécution et de là s’enchaîne tout un va et vient incessant entre passé et présent comme si le tueur cherchait à trouver une justification logique par rapport à un acte qui ne l’est pas. Mais dans le milieu, pour rester en vie il faut neutraliser l’autre. Le contrôle du territoire, le trafic et l’argent sont au cœur d’un scenario qui met en scène des africains musulmans aux mains sales. Les cadavres s’accumulent et le sang coule à flot au point d’en devenir insensibilisé. De courts moments de rémission, quand on pense à l’amour ou à la sœur disparue et à la famille. El Hadj pense à sa jeune sœur suicidée, victime d’une excision mal vécue. Le tabou est à son comble quand on aborde le registre de l’intime familial en contraste avec le sang froid quand il s’agit d’exécuter un contrat. La banlieue n’a jamais été aussi réelle et implacable.

Bio Express de Mamadou Mahmoud Ndongo

Né en 1970 au Sénégal, Mamadou Mahmoud Ndongo a fait ses études en histoire de l’Art, littérature et cinéma. Ecrivain, cinéaste, il a publié des textes remarqués: L’histoire du fauteuil qui s’amouracha d’une âme, et l’errance de Siddiki Ba, et son premier roman Bridge Road, actuellement en cours d’adaptation pour le cinéma. Mamadou Mahmoud Ndongo est le réalisateur de plusieurs films de fictions sélectionnés dans différents festivals: Le mangeur d’hélium, Solo, l’œil. Fiche Technique Mamadou Mahmoud Ndongo El Hadj Editions le Serpent à plumes 2008 17 euros

United Fashion for Peace Magazine

333


Carnets

Pourquoi le monde arabe n’est pas libre une analyse de Moustapha Safouan

A

u Moyen Orient on a toujours sacralisé le pouvoir, au point d’appuyer la légitimité des gouvernants par la religion «les dictatures modernes gouvernent toujours au nom de quelques vérités supérieures dont se proclament les représentants et dont ils tirent leur légitimité». L’ambiguïté de l’expression «successeur du Prophète» a servi à revendiquer le pouvoir absolu et à mettre la religion sous la férule de l’Etat. Le résultat est un mode de gouvernement qui repose, sur la corruption, la répression et la censure incarnée dans ladite politique de l’écriture. Ceci a contribué à détruire les spécificités des cultures des peuples arabes. Et c’est à travers les médias, que l’on comprend que la religion est devenue l’opium du peuple au point de l’aveugler.

Par Fériel Berraies Guigny

334

United Fashion for Peace Magazine


Le monde arabe est en régression selon le psychanalyste, car les peuples restent désireux de se précipiter dans la servitude de ses leaders. Mais également parce que les structures sociales sont atrophiées. L’Enseignement et la culture, la propagation du savoir est la propriété de l’Etat, exerçant une hégémonie globale et une emprise sans précédent, se traduisant par la nationalisation de la presse et de l’édition. Le cas de l’Egypte est flagrant. Pour faire le choix des traductions étrangères, on fait appel à un «comité prestigieux» qui décide des ouvrages à passer. Cela a signifié pour l’Egypte un véritable appauvrissement culturel et atteste selon Safouan d’une pauvreté philosophique et politique flagrante. Tant que l’Etat réussit dans l’accomplissement de ses tâches, le régime théocratique paraît conforme à l’ordre des choses. Son échec ne donne pas lieu à une révolution mais à un terrorisme qui conteste sa légitimité même. Dans ce contexte, on parle de droit de l’homme alors qu’on n’envisage même pas qu’il puisse y avoir de quelconques devoirs vis à vis de l’humain « pourquoi devrions nous proclamer si bruyamment notre droit à ne pas être tué ou torturé»?

faut mettre fin à ce que la Boétie considérait comme de «la servitude volontaire». Il faut que peu à peu la société civile prenne sa responsabilité, qu’on tente de préserver le droit et la démocratie, qu’on s’évertue à temporiser le monopole du pouvoir, qu’on modifie durablement la politique linguistique. Alors peut être que le Monde aura droit à une seconde renaissance.

Bio Express Moustapha Safouan exerce la psychanalyse à Paris. Il a travaillé comme maître de conférence à l’université d’Héliopolis pendant cinq ans sous le règne de Nasser. Il a toujours gardé le contact avec les milieux intellectuels et universitaires en Egypte. Fiche Technique Le Monde arabe n’est pas libre Editions Denoël 2008 Essai

De fait, les terroristes de notre époque appuient leur contestation sur un dogme meurtrier dont ils s’autorisent pour s’ériger en juges en matière de foi religieuse, s’octroyant ainsi un savoir que le Coran réserve expressément à Dieu. Ce livre est un appel pour la libération de l’Islam du joug du pouvoir temporel. Et l’état actuel de la culture dans les pays arabes fait qu’il continuera à être récupéré à des fins politiques meurtrières. Le renouveau du Monde arabe ne sera possible que lorsque les écrivains arabes auront le courage de leur émancipation, qu’ils combattront la censure, qu’ils permettront de faire naître la créativité artistique et littéraire. Il ne faut plus se laisser bâillonner par l’arabe classique qui bien que faisant partie de notre identité, bâillonne les spécificités identitaires. Il faut que les peuples arabes sortent de leur isolationnisme spirituel, qu’ils échappent au conformisme de l’écriture. Il United Fashion for Peace Magazine

335


Carnets

Israël, les Arabes, La Palestine une analyse de Jean Daniel

A

près cent ans de conflit, Israéliens et Palestiniens n’ont toujours pas trouvé la voie du dialogue. Qui a commencé? Qui est coupable? Chacun, selon son histoire, ses deuils, ses agressions propose une vision du problème, arbitrairement de façon à faire débuter la chaîne de causalités où bon lui semble. Les dernières vagues de violence dans les territoires occupés, viennent enflammer une situation qui ne s’est jamais désembourbée. Elle n’est que la conséquence d’une

336

United Fashion for Peace Magazine

situation jamais encore résolue. Cent ans d’incidents sanglants qui révèlent aussi par force d’agression, tous les ressorts ¬psychologiques du conflit israélo-palestinien, des ressorts qui, s’ils ne sont pas traités, rendent impossible toute résolution politique.


Cent ans d’incidents sanglants qui révèlent aussi par force d’agression, tous les ressorts -psychologiques du conflit israélo-palestinien, des ressorts qui, s’ils ne sont pas traités, rendent impossible toute résolution politique. Pour les Palestiniens et le Monde arabe, les dernières offensives de Tsahal contre Gaza expriment le racisme, l’agressivité, l’arrogance, ainsi que la haine profonde des citoyens juifs d’Israël et de leurs dirigeants envers le peuple palestinien. Au cours de ces cent ans de conflit, ni les Israéliens ni les Palestiniens ne sont jamais parvenus à trouver un moyen de canaliser et de réduire leurs soupçons et leurs préjugés mutuels. Au contraire. Plus les années passent, plus la haine croît, plus la frustration devient intense et plus la soif de vengeance est grande.

Hamas prend le pouvoir contre le Fatah, et où la Palestine plonge dans la guerre civile, Jean Daniel évoque pour son lecteur la guerre des Six Jours et du Kippour, le Liban, la guerre du Golfe, l’assassinat de Rabin, la reconnaissance officielle d’une partie de l’OLP, Sharon ou l’après 11 Septembre. Dans ces chroniques, Jean Daniel souligne les contradictions éthiques de l’âme israélienne, les nombreuses occasions perdues par Arafat, les volte-face des pays arabes envers les palestiniens ou les concessions incontournables des deux parties pour qu’un futur soit possible.

Pour beaucoup aujourd’hui, la solution au conflit n’est ni Jérusalem, ni le droit au retour, ni même la question des frontières, mais bien la perception qu’ont israéliens et palestiniens les uns des autres. Avec ses chroniques «Israël, les arabes, la Palestine» Jean Daniel, fait un retour sur l’histoire pour tenter de comprendre. Témoin, narrateur engagé, Jean Daniel, essaie de comprendre les ressorts politiques et psychologiques qui animent les camps en présence. Ce recueil de textes écris dans l’urgence, veut se réapproprier l’histoire. Plus d’un demi-siècle de chroniques, réflexions, portraits ou entretiens analysent au fil du temps le conflit israélopalestinien.

Résumé du livre Le récit à chaud de plus de cinquante ans de conflit israëlo-palestinien par l’écrivain et journaliste Jean Daniel. De la rencontre avec Ben Gourion, en 1956, à 2007, où le United Fashion for Peace Magazine

337


Nouveauté

Le Jardin d’Hadji Baba par Isabelle Delloye L’auteur

Isabelle Delloye a été professeur de français à Kaboul, elle connaît bien l’Afghanistan. Elle a notamment déjà écrit Femmes d’Afghanistan en 2002.

L’histoire

Un conte initiatique et philosophique sur la culture et la vie dans un Afghanistan d’hier. L’histoire d’un vieil homme Hadji Baba, afghan et de son petit fils adoptif, Djon Ali. Découpée en deux parties, la première partie s’attache à raconter l’histoire de Hadji en Afghanistan et la seconde, est centrée sur Djon Ali et se passe principalement en France. Deux histoires, deux époques, deux générations d’afghans. Au tout début de l’histoire on découvre l’enseignement que prodigue Hadji Baba à Djon Ali puis nous suivons les péripéties et les voyages de ce petit fils à travers plusieurs étapes de sa vie, au gré des rencontres humaines et d’une certaine expérience de la vie. On y découvrira plusieurs personnages, des archéologues, des personnes prenant en charge les réfugiés en France et des afghans partis vivre aux 4 coins du monde. Ce que l’on retient surtout, c’est aussi cet Afghanistan libre et celui de l’exil qui se bat pour ses idéaux. La violence, l’insécurité, l’intolérance reste le leitmotiv en même temps qu’une certaine bouffée d’espoir symbolisée par de beaux vers d’Oumar Khayem ou une certaine philosophie de l’Asie Centrale qui perdure. 338

United Fashion for Peace Magazine

©Editions Heloise D’Ormesson Car l’Afghanistan d’aujourd’hui n’est certainement pas à l’image de ces femmes et hommes qui la peuplent et qui rêvent tous de fraternité, de paix et d’amour et surtout de tolérance. Fiche Technique Editions Heloise D’Ormesson/ EHO titre: Le Jardin d’Hadji Baba auteur: Isabelle Delloye roman, 224 pages Prix 18 euros


Historia

Voyage à Tombouctou de René Caillié

L

e récit du voyage de René Caillié paru aux éditions de la Découverte (2008) est tiré de la version originale du journal intitulé «Journal de voyage à Tombouctou et à Jenné» dans l’Afrique Centrale. Il réunit un ensemble d’observations faites chez les Maures Braknas, les Nalous et autres peuples pendant les années 1824,1825,1826,1827, 1828 par René Caillié.

Par Fériel Berraies Guigny ©Editions La Découverte

United Fashion for Peace Magazine

339


Dans cette édition de 2008, l’orthographe de l’auteur a été scrupuleusement respectée. Deux volumes racontent comment de Caravane en Caravane, l’auteur déguisé en arabe, converti à l’Islam et le pratiquant scrupuleusement est allé à la rencontre des populations arabes et africaines. Alors que son histoire est entrée dans la légende, on ne connaît que très peu de choses sur la réalité quotidienne de ce périple. Les deux Tomes proposent une retranscription fidèle du vécu et du ressenti du voyageur. Reprenant intégralement la première édition de 1830 et mettant en lumière un tableau authentique des sociétés de l’époque. Le 20 avril 1828, le jeune René Caillié (28 ans) découvre Tombouctou, une cité interdite aux chrétiens, sur les bords du Niger. Elle était seulement connue d’après la description d’un voyageur des plus illustres du XVIe siècle, notre ancêtre européen d’Afrique, Léon l’Africain!

Le rêve fou d’un jeune européen Fils d’un pauvre boulanger des Deux-Sèvres, René Caillié a grandi en rêvant d’Afrique. Il se fait enrôler comme moussaillon sur une escadrille qui quitte Bordeaux pour le Sénégal le 27 avril 1816. Elle compte cinq navires dont la frégate la Méduse, vouée à une tragique fin. René Caillié échappe au naufrage et arrive à Saint-Louis-du-Sénégal. Là, il a connaissance d’une expédition anglaise partie sur les traces d’un célèbre explorateur écossais, Mungo Park, aventurier dont on a perdu les traces depuis plus de dix ans en Afrique. Démuni et sans ressources, il tente de rejoindre l’expédition en question. Mais trop épuisé, il doit renoncer et retourne à Bordeaux.

Partir pour mieux revenir En 1824, René Caillé peut enfin revenir au Sénégal pour réaliser son rêve de jeunesse. Le gouverneur de l’époque, le baron Roger tente de le dissuader en lui parlant des grands dangers qui l’attendent. Mais le rêve 340

United Fashion for Peace Magazine

de Tombouctou est le plus fort. René Caillié rejoint un groupe de Maures et en un an, apprend leurs coutumes ainsi que quelques rudiments de langue arabe. Il s’applique à déchiffrer le Coran. Le 19 avril 1827, il quitte Saint-Louis avec une petite caravane, se faisant passer pour un enfant d’Alexandrie (Égypte) enlevé par les troupes de Bonaparte et désireux de revenir chez lui. Un an après son départ du Sénégal, il parvient au but.

La fin du rêve Tombouctou? Loin du rêve idéalisé, la ville africaine fleuve et désert, n’offre aucunes des richesses convoitées dont on a tant parlé dans les récits (toits en or, dallages,...) Après deux semaines durant lesquelles il accumule des notes entre les pages de son Coran, René Caillié prend le chemin du retour avec une caravane d’esclaves qui remonte vers le Maroc, dans des conditions très éprouvantes. Le 5 décembre 1828, à Paris, en présence de l’illustre paléontologue Georges Cuvier, la Société de Géographie remet à René Caillié la somme de 10.000 francs promise au premier Européen qui ramènerait une description de Tombouctou. René Caillié publie son Journal d’un voyage à Tombouctou. C’est aussitôt un grand succès de librairie. L’explorateur revient dans sa région natale où il meurt le 15 mai 1839, à 39 ans, marié et père de quatre enfants.

Déconstruire le mythe de l’aventurier conquérant La réalité quotidienne de ce voyage à Tombouctou et ses contraintes n’ôtent pas le fait que ce périple est avant tout initiatique et visionnaire. Il signe les premiers échanges des sociétés africaines de l’époque, leurs échanges à travers le Sahara, du Maghreb à l’Afrique


noire, au début du XIXe siècle, avant la pénétration coloniale européenne. Des observations sur les us et coutumes des peuplades de la région qui nous révèlent aussi le portrait d’un jeune homme d’origine modeste, humble et volontaire, assoiffé de connaissance et très curieux des autres. Homme de tolérance et d’échange. Le siècle des lumières a voulu faire de lui un précurseur de la conquête européenne dans ces régions. Fausse réputation. Car René Caillié n’était pas un aventurier ni un conquérant mais plus un rêveur des grands espaces, un être idéaliste, épris d’universalisme. Son Voyage et son récit fascinent toujours autant aujourd’hui, plus d’un demi-siècle tard. Ce journal et sa publication sont une grande première pour l’époque. Le voyage tout autant, un véritable exploit qui lui coûtera d’ailleurs la vie. Mais René Caillié a vécu son rêve, bien que le prix fut fatal. Cet homme restera à jamais, le voyageur européen qui a marché sur les traces de Léon l’Africain. Mais il n’est restera pas moins, un Monsieur tout le Monde, libre et obstiné. Il a vécu en marge de la Société, n’a cautionné aucune Académie. Il a choisi de se déclasser, à goûté à la pauvreté et à la faim pour mieux vivre son Afrique.

Bio Express Né en 1799, René Caillié s’est embarqué pour le Sénégal à l’âge de dix-sept ans. Il est mort en 1838, des suites des maladies et de l’épuisement subis au cours de son voyage. Son voyage africain de 1824 à 1828, de caravane en caravane, déguisé en Arabe, converti à l’Islam et le pratiquant scrupuleusement, est entré dans la légende. C’est le premier européen après Léon l’Africain à voir fait une expédition jusqu’à Tombouctou.

©Editions La Découverte

United Fashion for Peace Magazine

341


Historia

Le Voyage en Orient

G

ustave Flaubert avec Salammbô, Eugène Fromentin dans un thé au Sahara, Alphonse Lamartine dans Note d’un Voyageur ou encore, Montesquieu avec ses lettres persanes tous ont rêvé de l’Orient et y ont voyagé pour certains. Ces écrivains ont contribué à la sublimation d’un Eden Oriental tout en ne cherchant jamais à rencontrer les populations. L’exception viendra seulement avec Nerval qui se mêlera au peuple oriental, habitant dans un quartier populaire en Egypte. L’historienne Feriel Ben Mahmoud avec «Voyage en Orient» ouvrage sorti aux éditions Mengés ( 2008) fait un voyage dans le temps à travers un travail de recherche et d’archives. Son Album ouvrage regorge de photos du passées et bien que n’empruntant pas une démarche purement historique, le travail propose une réelle implication esthétique et une nouvelle compréhension de ces expéditions «orientalistes».

©Editions Place des Victoires

de Fériel Ben Mahmoud

«C’est une ivresse des yeux qui se communique à la pensée, un éblouissement du regard et de l’âme» - Lamartine Par Elyssa Souissi

342

United Fashion for Peace Magazine


Le Mythe et la sublimation de l’Orient Depuis l’expédition de Bonaparte en Egypte, beaucoup de choses ont germé dans l’imaginaire français. C’est de là qu’est née l’égyptologie et toute cette fascination en France pour les monuments de l’ancienne Egypte. Cela a compté dans la reconnaissance du Louvre en tant que musée. Dans l’imaginaire occidental, l’image de l’Orient date de la période des croisades. Bonaparte était parti avec des scientifiques et des artistes qui ont ramené avec eux une fascination et toute une production qui seront reprises par beaucoup d’artistes plus tard. Le magnétisme était très grand par rapport à l’Egypte, mais également par rapport à la Palestine ; quand Chateaubriand fait son voyage, il évoque toujours la période des croisades. On était sur les traces de la civilisation judéo-chrétienne quand on abordait l’Orient. Le Mouvement orientaliste, naîtra de tout cela en plein XIXe, avec la peinture, la photographie l’écriture. Beaucoup d’artistes du Nord vont se réapproprier la thématique bien que certains d’entre eux ne soient jamais allés en Orient. Dont Ingres qui n’a jamais cessé de peindre les femmes orientales prenant le trait de personnes qu’il connaissait dans son entourage. L’Orient a nourri également bien des imaginaires artistiques. Mais l’on n’a jamais véritablement tenté de cerner les peuples «indigènes» de la région.

femme était couverte de la tête aux pieds. Même chose pour la religion, on disait que les sociétés musulmanes étaient des sociétés très fatalistes.

L’Orient du XIXe Définir l’Orient de l’époque n’est pas une mince affaire, tout dépend de quel côté on se place. Si l’on est du côté francophone, c’est avant tout le Proche Orient et le Maghreb. Pour le côté anglophone, c’est le Proche Orient, l’Iran et même jusqu’aux Indes. Dans le livre de Fériel Ben Mahmoud, il s’agira principalement du Proche Orient et du Maghreb. Des chapitres entiers vont traiter des pays du Proche orient colonisés par les français, comme la Syrie, le Liban, la Palestine. Et les trois pays du Maghreb. Sans oublier l’Egypte, la terre sainte et le Levant. A la deuxième partie du XIXe s, si le tourisme se développe dans ces régions, c’est aussi parce que cela coïncide avec la période des colonies. Mais il faut aussi savoir, que l’engouement venait aussi de l’homme du Nord qui a depuis toujours rêvé des mille et une délices de Constantinople, les milles trésors de la vieille Egypte, au point d’idéaliser un espace exotique dont il ne percevait pas toujours la profonde teneur.

Qu’est ce que l’Orient signifiait à cette époque pour lui? L’Orient a nourri les carnets de voyage des grands hommes de la littérature. Mais de quel Orient s’agissait-il vraiment, celui de l’affect, celui de l’anthropologie ou celui du mythe? Pour Fériel Ben Mahmoud, ce qui ressort fondamentalement, est que ce type de voyage à cette époque n’avait jamais été perçu au travers d’une recherche anthropoPar ailleurs, l’Orient était souvent synonyme de clichés logique véritable. Les populations et leur culture, intéfigés, notamment lorsqu’il s’agissait de se représenter la ressaient moins que l’idée de l’Orient en elle-même. Ce femme orientale: lascive et sensuelle, et là encore c’était voyage était destiné à une certaine élite. Il fut la trajectoire aussi de la mise en scène. Ce qui contrastait fort avec la de certains grands esprits en mal d’expéditions exotiques, bourgeoisie occidentale de l’époque au XIXe siècle où la tourisme religieux pour les plus dévots d’entre eux. Ce

On percevait les populations de la région comme des êtres complètement figés dans le temps. On retrouve cela aussi dans les photographies, il n’y a jamais rien de spontané, la plupart du temps ce sont des figurants qu’on utilisait pour plusieurs scènes différentes. Ce qui importait, était plus l’environnement biblique.

United Fashion for Peace Magazine

343


n’est que plus tard, avec la révolution des transports, qu’il va se démocratiser, introduisant le tourisme moderne.

que dans la visite de l’espace convoité. Rien de très spontané ou d’inédit en somme. Il n’y a jamais de départ hors des « sentiers battus » or quand on les lit, on s’attend à de Au fil des années le voyage en Orient, changera donc de grandes découvertes. cible et de vocation, alors que l’Orient dans sa représentation, en fera tout autant. Fériel Ben Mahmoud avec la Le Voyage en Orient et les temps modernes collaboration de Nicolas Daniel, tente de mettre en lumière ces différentes représentations au travers d’un vaste choix A partir de la deuxième moitié du XIXes, le voyage iconographique. Comme pour mieux expliquer les diffé- en Orient va se démocratiser. Il va y avoir une révolution rentes compréhensions de ce voyage à travers le temps, dans les transports, en Egypte première ligne de chemin car voyageurs et touristes n’ont pas la même quête quand de fer, vers 1850. 1869, percement du Canal de Suez qui ils appréhendent cet espace. va annoncer la venue de la machine à vapeur et de la navi-

Le Voyage en Orient une véritable expédition

gation. De gros Paquebots vont faire la Méditerranée. Cela devient donc moins cher et plus rapide de voyager vers l’Orient. L’Orient devient pour le coup, de plus en plus accessible. Tous les fonctionnaires qui vont aux Indes, passent dorénavant par l’Egypte. Les débuts du voyage organisé c’est aussi en 1869 avec Cook pasteur anglais qui va fonder la première agence de tourisme pour les voyages organisés. Le all inclusive où on paye tout à l’avance et où tout est pris en charge, commence aussi à cette époque. En Egypte, le premier voyage est « le Nil Tour » On loue des bateaux, on fait faire la descente du Nil et la visite des monuments aux touristes. Cook la même année après l’Egypte, fait le voyage en terre sainte, en Palestine. Cela devient une sorte de tourisme religieux.

A l’époque le voyage en Orient était une entreprise assez difficile, on préparait un an à l’avance le départ. Les conditions de voyage étaient très dures et voyager coûtait cher. Ducamp et Flaubert par ex, avaient été financés au travers de missions économiques.

Fériel Ben Mahmoud s’est attachée à exploiter les images, les gravures d’époque, qui ont tenté de montrer la naissance de ce tourisme. A travers elles, on perçoit que le voyage élitiste des écrivains, aristocrates prend fin puisqu’il ouvre le pas aux bourgeois.

L’âge d’or du voyage en Orient se situerait de 1850 à 1930. 1850, cela correspond à peu prés au voyage de Flaubert et de Maxime Ducamp en Egypte. Ils vont y passer un an et on assistera véritablement à la période de l’écrivain voyageur. Mais bien avant cela, au tout début du XIXe s cela avait aussi commencé avec Chateaubriand qui est allé en terre sainte et qui a par ailleurs, fait un petit détour vers Tunis. Après lui vers 1830, ce sera le tour de Lamartine. Tous ces écrivains reprenaient le parcours de leur prédécesseur, c’était comme un pèlerinage.

Ils partaient avec toute une expédition. De retour au D’où vient le terme «Tourisme»? bercail, ils se mettaient à écrire leur voyage en Orient. Flaubert quand il part en Orient a déjà lu Chateaubriand, Le terme tourisme provient de «Grand Tour» de la Lamartine, Nerval. Il fera le même parcours par consé- Méditerranée. Au départ, les voyageurs allaient en Grèce, quent. Ces écrivains étaient plus dans une projection de en Italie, Constantinople, la Palestine et l’Egypte. On apce qu’ils allaient voir, que dans ce qu’ils ont réellement vu. pelait cela, le voyage en Orient. Le développement des Ils mettront par ailleurs, plus de temps dans les transports 344

United Fashion for Peace Magazine


hôtels de tourisme va également aider à améliorer les conditions de voyage. La grande révolution sera l’Orient Express, le premier en 1883. Et en 1888, l’Orient Express va assurer sa première liaison directe, et atteindre Istanbul qui devient le terminus de l’Europe. L’âge d’or prendra fin en 1930 car c’est la crise de 1929 qui va signifier le crash boursier, les faillites. Toute cette élite aristocratique et rentière, sera ruinée. Après cette période, on accèdera par contre aux premiers congés payés, ce qui constituera une autre révolution en soi. Après la seconde guerre mondiale, le tourisme deviendra beaucoup plus démocratisé. Le voyage n’est plus un luxe.

Que disent alors les photos de cette époque? Au milieu du XIX il y a eu beaucoup d’ateliers de photographes européens installés en Orient. L’atelier Bonfils installé à Beyrouth a été très prolixe, durant toute la moitié du XIXe , s’agissant de l’Egypte et de la terre sainte, et le Proche Orient, on y produisait des images. Mais il y avait toujours beaucoup de mise en scène. Les photos spontanées étaient rares, on trouvait parfois aussi des paysages. Ce qui était compliqué à trouver, c’était les photos des touristes. La fin d’une ère sera signée avec le développement des transports, qui va démocratiser le voyage. Les agences de voyages vont se développer. Tout cela contribuera au boum touristique du milieu du siècle. Pourtant le regard du touriste par rapport aux populations, ne changera toujours pas. Seuls Nerval ou Pierre Lotti, écrivains du fin XIXes début du XX, diront que le tourisme est une abomination, nostalgiques du passé. En revanche, ce sont les scientifiques, les anthropologues qui apporteront un nouveau regard, loin de l’ancienne anthropologie raciste du début des colonisations.

United Fashion for Peace Magazine

345


WORLD WILD MEN, C’EST AVANT TOUT POUR TOUS LES HOMMES!

www.worldwidemen.com


Femmes

Ethiques


Christina Gallach de l’Union Européenne

C

’est à Essaouira à la Women’s Tribune dans sa 3e édition que la Présidente de UFFP a rencontré Cristina Gallach, ancienne porte parole de Javier Solana, elle est aujourd’hui fonctionnaire internationale et officie en tant que Directrice de la Communication et de l’information au Conseil de l’Union Européenne. Une rencontre coup de coeur entre deux femmes engagées pour leurs régions respectives mais unies par un même combat celui de la parité, de la démocratie et de la bonne gouvernance au féminin.

Par Fériel Berraies Guigny ©DR

348

United Fashion for Peace Magazine


Les révolutions du monde arabe ont démontré que la voix des peuples est la plus forte, quand le gouvernant va-t-il prendre conscience de l’éthique?

et de grandes difficultés financières, il est plus important que jamais de dépenser bien. Là où il faut, où il est plus nécessaire, et où l’impact sera le plus fort.

Au sein de l’UE, il y a actuellement un grand débat à ce sujet. Ce débat se reproduit aussi dans toutes les instances C’est absolument nécessaire que les nouveaux di- internationales dédiées au grand défi de faire sortir des rigeants prennent conscience rapidement de l’éthique pour gens de la pauvreté, tel que cela a été établi par les Nagagner le respect et la légitimité auprés des citoyens. tions Unies dans les Objectifs du Millénaire pour le DéveLes révolutions du monde arabe sont avant tout des ex- loppement (OMD). Si nous continuons au rythme actuel pressions de dignité. Les gens, modestes ou des classes on n’ arrivera pas à les atteindre. Il reste moins de cinq moyennes, de toute la région, ont vécu des abus indignes ans. Pour cette raison il faut incorporer de nouvelles idées et pratiques pour arriver a un développement politique dude la part de ses dirigeants. rable et solidaire. Cette envie d’être considérés et respectés comme des êtres humains de la part des acteurs sociaux a été et conti- Je suis tout à fait convaincue qu’ un des facteurs décinue à être un des messages les plus forts à entendre de sifs serait d’investir dans les femmes et utiliser les femmes la part de milliers de manifestants dans les rues arabes. comme «agent de changement» partout dans le monde, Il faut y répondre avec des processus politiques trans- mais notamment dans les sociétés mois développées. Les parents, par rapport à l’établissement des institutions de femmes sont les grandes catalyseuses des transformal’état, l’organisation des élections, la construction d’un sys- tions, dans la domaine de la santé, l’éducation, du social… tème politique ouvert à la participation de la société civile. On dit souvent que si on éduque un garçon, c’est très bien Les citoyens doivent pouvoir participer à la vie publique pour lui, mais si on éduque une femme, c’est toute la soà partir de différents endroits: la politique, bien sur, mais ciété qui avance. aussi, le tissu associatif, les medias, la vie économique… En court, il faut ouvrir ces sociétés trop fermés et exclu- Les rapports Nord Sud doivent changer, quels sives.

sont les arguments nécessaires pour vous?

Politique et développement durable et solidarité un ménage possible, quels ingrédients pour?

Les rapports Nord-Sud doivent se construire d’égal à égal. L’Europe ne pourra avoir une vraie influence qu’ à travers des relations plus équitables, ouvertes et transpaLe principaux ingrédients sont une gestion trans- rentes. En même temps, il est nécessaire de demander parente, efficace, avec des priorités bien établies par rap- à tous les gouvernements du Sud des politiques respecport aux valeurs et intérêts de l’Europe. On n’est pas to- tueuses des droits de l’homme, l’établissement des pratalement là, mais je crois qu’on fait des efforts. L’Union tiques de bonne gouvernance et des stratégies de croiseuropéenne est le plus large donateur d’aide humanitaire sance économique. Pour cela, le Nord devra enlever les et d ‘aide au développement. On dépense beaucoup d’ar- entraves commerciales qui empêchent le flux des produits gent des contribuables pour aider les gens des autres librement. L’ ouverture des marchés et un des mécanismes pays. Dans les conditions actuelles de crise économique les plus efficaces pour favoriser le développement éconoUnited Fashion for Peace Magazine

349


mique et social.

Pour cette raison je n’arrive pas a concevoir un espace européen où la religion, et pas la liberté de religion, et les Dans ce cadre d’exigence mutuelle, les pays du Nord doi- signes d’identité, et pas d’ouverture d’esprit, deviennent vent remplir les engagements pris. Et ceux du Sud doivent des barrières à notre vie en commun. J’y vois trop d’opsavoir que sans condition il sera difficile d’établir des liens portunisme politique à tous ces messages d’exclusion. de travail forts. Cette condition doit se bâtir autour de la bonne gouvernance, le respect des droits individuels et la Certes, les pays européens soufrent d’ une crise économise en place de politiques avec un vrai impact de trans- mique très dure. Mais la sortie de la crise ne se trouve pas formation des sociétés. C’est seulement avec une crois- en fermant les portes, ni en créant des faux problèmes. sance économique équilibrée qu’on verra du progrès dans Il faut que nos hommes et femmes politiques abordent la bonne direction. avec détermination les difficultés économiques, sociales, le manque d’emplois. Il faut le faire avec des processus A niveau global, il faut suivre les grandes lignes marqués de coordination entre les États et les Institutions europar les OMD. Faire tout le possible pour les remplir, avec péennes. des programmes efficaces. La naissance avec force du group de pays BRIC (Brésil, Russie, l’Inde et la Chine) Les jeunes démocraties telles que celles de la Tuoffre beaucoup d’opportunités pour bâtir une relation plus nisie sont encore en cours, la Tunisie a accueilli équitable entre le Nord et le Sud.

des milliers de réfugiés de la région pourtant on

L’Europe salue l’irruption de ces pays dans le «leadership barre les portes aux tunisiens qui se sont échoues mondial» et leur demande d’adopter un rôle actif. Ils doi- sur les cotes européennes vous en pensez quoi? vent s’engager de plus en plus dans la «gouvernance mondiale». Il serait aussi bien qu’ils prennent avec force Les autorités tunisiennes et toute la société ont agi la défense des valeurs de la démocratie et le respect des avec une grande générosité en accueillant des milliers de droits les plus basics. refugiés de la région, notamment de la Lybie. Il y a des familles tunisiennes qui abritent des gens chez eux, des La laïcité, l’identité; la religion sont des faux pro- villes que facilitent des espaces publiques pour le bien être blèmes quand il s’agit de l intégration de la diver- des refugies.

sité en Europe, pourtant on continue cette politique de boucs émissaires, vous en pensez quoi?

En Europe, quelques dirigeants ont essayé de faire de l’arrivée de quelques milliers de gens du sud un problème de sécurité. Il y a eu un élément clairement populiste. Il faut L’Europe, maintenant plus unie que jamais, s’est admettre que quand les arrivées se concentrent trop dans construite dans la diversité, le pluralisme, le multilin- un espace réduit, la gestion de ces déplacés est difficile. guisme, les différentes religions… Je ne saurai pas recon- Mais la réponse, à mon avis et à titre personnel, a été naitre l’espace européen sans l’existence de ces carac- d’essayer de durcir le processus d’entrée dans le territoire téristiques. Les Européens trop souvent se sont fait des européen, en utilisant des propos et des moyens qui auguerres et même les ont exporté au delà des frontières du raient pu être évités. continent. Mais, depuis plus de 50 ans on s’est dit qu’il ne serai jamais plus le cas. Maintenant il y a un débat interne en Europe pour déci350

United Fashion for Peace Magazine


der la formule plus équilibrée. C’est-à-dire, de soutenir les pays qui supportent d’avantage des émigrés et de le faire avec des formules solidaires. Les Chefs d’État et de Gouvernement discuteront des idées le 24 et 25 Juin.

diplomatie Européenne est active: aux Balkans, les pays du Moyen Orient, l’Afghanistan, l’Iran… Sa responsabilité était de rendre l’action Européenne plus connue à travers les médias.

Il serait triste et à la fois contradictoire avec les valeurs européennes, que l’UE réponde aux nouvelles démocraties avec un durcissement de sa politique migratoire. Il faut bien expliquer aux populations que la meilleure façon de faire face à l’émigration c’ est avec du développement économique et social.

En tant que femme et féministe, elle a promu toujours des politiques de soutien des femmes, soit dans des régions en conflit où dans le monde développé. Convaincue du rôle fondamental que les femmes jouent dans la société sans être reconnues, elle travaille pour que les futures générations trouvent un monde plus équitable, où les femmes participent pleinement dans la vie politique et social, avec tous les droits garantis. Elle a été reconnue, en 2010, par l’Institut Européen pour l’Egalité de Genre comme une des «Femmes qu’inspirent l’Europe».

A long terme que faire? quelle politique éthique pourriez vous proposer? A long terme, la meilleure politique éthique à proposer, est une politique qui place les êtres humains au centre de l’action. Le développent intégral qui touche aux individus: accès à la sante, à l’éducation, au logement. Mais aussi aux collectivités: les acteurs politiques, comme les partis politiques, les medias, les institutions doivent placer l’éthique au centre de ces programmes et actions.

Bio Express

Maintenant, Cristina Gallach s’occupe de communiquer les activités et les valeurs de l’Europe, promouvoir le rôle de l’UE comme acteur pour la paix et expliquer le besoin des Institutions Européennes fortes et solidaires pour sortir de la crise actuelle. Elle le fait devant des audiences diverses: les ONG, les Universités, les entrepreneurs, et la société civile en général, en Europe où a l’extérieur. Elle est mariée et a deux enfants.

Journaliste de profession et experte en questions de communication et politique internationale, Cristina Gallach, de nationalité espagnole, travaille depuis 1999 au Conseil de l’Union Européenne, à Bruxelles. Elle a été pendant 15 ans conseillère de Javier Solana, l’ancien Haut Représentant de l’UE pour la Politique Extérieure Commune pour qui elle était aussi porte-parole et directrice de communication. Elle a développé cette responsabilité à l’OTAN et a l’UE. En tant que correspondante internationale pour différents medias et, plus tard, à coté de Javier Solana, elle a sillonné le monde. Très souvent dans des régions en crise, même en guerre, en particulier des endroits où la United Fashion for Peace Magazine

351


©DR

Elisabeth Guigou pour un humanisme politique

É

lisabeth Guigou est une femme politique française, membre du Parti Socialiste. Elle a été Ministre plusieurs fois. Femme engagée, nous l’avons rencontrée pour évoquer avec elle sa vision d’une coopération Nord Sud plus éthique et égalitaire. Récit d’un entretien coup de coeur.

Par Fériel Berraies Guigny 352

United Fashion for Peace Magazine


Politicienne oui mais humaniste aussi ?

une proximité géographique extrêmement forts qu’il faut absolument valoriser. Mon engagement n’est pas limité au J’essaye de faire de la politique en respectant cer- partenariat euroafricain mais il reste très important. Mon taines valeurs. Je ne suis pas toujours sûre d’y arriver car deuxième engagement est pour la justice et l’éthique, c’est il faut rester modeste par rapport aux objectifs que l’on se très important dans la période que nous vivons. L’exigence fixe. En tout cas j’essaye de garder de la dignité dans le surtout, et la soif de justice c’est un ressort profond de la démocratie! débat politique.

De l’économie, à la haute finance, un parcours riche? Ce que je retiens dans mon parcours professionnel ce sont certains engagements qui sont fondamentaux et sur lesquels je tente de travailler encore aujourd’hui. D’abord il y a eu l’engagement européen aux côtés de Jacques Delors et François Mitterrand. Et aujourd’hui cet engagement européen dans un contexte où l’Europe est malade je ne le dissocie pas, au contraire, de la question du partenariat avec l’Afrique. Pour moi, l’Europe doit absolument se tourner vers son Sud. La rive sud de la méditerranée, c’est ce qu’il y a de plus proche mais même au delà il faut resserrer les liens avec l’Afrique subsaharienne. Dans la mondialisation d’aujourd’hui, c’est fondamental que l’Europe travaille et marque sa solidarité avec le Continent africain. C’est fondamental et c’est avant tout l’intérêt réciproque car nous avons des complémentarités qui ne sont pas suffisamment utilisées en terme démographique, ou économique. Si on travaille dans un esprit d’égalité, de parité et évidemment pas dans un esprit néocolonialiste, je pense que l’Europe peut y trouver un bénéfice en terme de croissance et d’emploi. Le Sud aurait plus de capacité de développement et notamment la maitrise de l’eau, de la sécurité alimentaire. Nous avons des défis communs à relever, notamment celui du climat mais aussi celui des mouvements de population et du terrorisme qui frappe partout. Ces défis, on doit les affronter ensemble si nous voulons des résultats. Au delà de cela, il y a des liens historiques, et humains,

Aujourd’hui que nous avons cette crise qui ne fait que commencer, crise sociale, financière et économique très forte, nous savons qu’il nous faut redoubler d’effort. Alors l’exigence de justice est très importante « on ne peut pas toujours tout demander aux mêmes et privilégier les mêmes»! Cela vaut entre Etats et entre Continents, cela ne se limite pas à la France. Mon troisième engagement est pour essayer de concentrer le débat politique sur de vrais sujets et pas sur des considérations anecdotiques et des effets d’annonce qui sont oubliés dès le lendemain. Une façon de faire de la politique qui traite des vrais problèmes des gens et auxquels on essaye d’ apporter une solution. il faut éviter les tourbillons médiatiques

Parlez nous du lobby Femmes d’Europe, féminisme des affaires? J’ai toujours pensé que beaucoup de sujets pouvaient être éclairés par les femmes. J’ai d’ailleurs beaucoup travaillé avec Simone Veil. Nous avons créé ensemble une association pour venir en aide aux femmes et aux enfants qui étaient victimes de la guerre en Bosnie. Je considère comme essentielles, les actions et les réflexions menées par les associations de femmes. Les femmes sont toujours victimes quelle que soit la situation. Même dans les pays privilégiés comme la France, les femmes sont toujours victimes, ce sont elles qui souffrent le plus du chômage, de la précarité, de la pauvreté. United Fashion for Peace Magazine

353


Après une carrière multiple et diversifiée dont faire des ménages à Paris et donc n’ont plus le temps de une remarquable auprès de la justice, vous êtes suivre leurs enfants. Dans nos villes les jeunes filles sont discriminées par rapport aux garçons, elles subissent des aujourd’hui élue d’une circonscription de Seine pressions, moi je suis attentive à tout cela! Saint Denis, quelles sont les préoccupations les La cause des femmes vous touche, celles du Sud plus présentes dans ce district? aussi?

C’est d’abord la question de l’emploi, de l’éducation. De l’éducation en premier lieu, car cela touche les populations les plus pauvres de France. Il y a une réelle crainte en ce sens, que les enfants de ces zones défavorisées n’aient pas les mêmes chances et le même accès à la réussite que les autres. L’enjeu est donc très important pour l’égalité des chances.

d’abord la priorité absolue reste toujours l’éducation et la formation professionnelle. Tant que les femmes ne seront pas aussi nombreuses que les hommes à accéder au savoir elles seront maintenues dans un état de dépendance et d’infériorité. Mais il faut dire aussi que s’agissant d’un pays comme la France, s’agissant en théorie de l’accès à l’éducation pour la femme et l’enfant, il n’y a pas de discriDeuxième enjeu très important, le secteur de la santé. Ce mination mais malgré cette égalité, il reste que les femmes qu’il faut savoir c’est que l’accès à des produits sains pour ont un salaire moindre de 20%. l’alimentation est discriminant puisqu’ils sont plus chers que les autres. L’enjeu du logement vient en troisième J’admire beaucoup ce qui a été fait en Tunisie s’agissant place: il n’y a pas assez de logements sociaux. Il y a énor- de l’éducation et de l’emploi des femmes et l’égalité. Mais mément de gens qui n’ont pas de logement social, qui n’ont cela existe encore toutefois, c’est pour cela que cela reste pas les moyens de louer dans le privé, vue la spéculation. une bataille recommencée pour la femme au pluriel. Il faut Education, logement, emploi sont les trois défis. Dans cer- s’atteler par ailleurs à une véritable protection des femmes tains quartiers, 50% des jeunes sont au chômage et c’est enceintes et mères de famille. Plus on développe un serun scandale absolu; Le plus aberrant c’est que beaucoup vice public de la petite enfance, plus la femme sera prod’entreprises dans ces zones là importent leurs salariés, tégée, plus elle pourra avoir une carrière professionnelle elles ne font pas assez d’efforts pour faire travailler ou for- avec des perspectives d’évolution. mer des jeunes de Seine Saint Denis. Il y au aussi les questions de discrimination qui sont de plusieurs ordres: elles peuvent être racistes, à cause de l’adresse ou parce qu’’on porte un nom à consonance étrangère ou parce que la couleur de peau ne convient pas. Tous ces éléments sont des handicaps lors de la recherche d’emploi. La discrimination est réelle mais elle est cachée, car elle est est réprimé par la loi. Puis il y a aussi la problématique des femmes, chef de famille monoparentale. Elles sont seules pour élever les enfants, quand elles ont du travail, c’est un travail à temps partiel subi. Elles cumulent tous les problèmes, elles partent très tôt le matin 354

United Fashion for Peace Magazine

Que pensez-vous de la corrélation entre ADP et immigration? Ce qui est très important c’est d’avoir un développement comme nous le souhaitons dans les pays du Sud: un état de droit, un accès à l’éducation, l’emploi; la liberté d’expression, l’accès à la santé. Tout cela ferait que l’on n’aurait plus envie d’immigrer vers le Nord. C’est par le développement que l’on arrivera à maitriser les mouvements de population. Il ne faut pas pour autant arrêter la mobilité professionnelle ou estudiantine, ces échanges sont très


féconds pour les deux bords. Mais il faut arriver à faire en sorte que les gens n’immigrent plus à défaut de choix. Il faut à la fois faciliter la mobilité des étudiants et la mobilité professionnelle et familiale «. Par exemple, je déplore le fait que des familles issues du Maghreb ne peuvent venir à des fêtes familiales de leurs enfants français, faute de visa. Je trouve cela très choquant !

et surtout de leur culture? Il n’y a pas un seul modèle de démocratie. La démocratie est une exigence pour tous: c’est des droits et des libertés pour les personnes humaines, c’est aussi l’exigence de droits sociaux. La démocratie est multiple en fonction des cultures. Ce qui parait fondamental, c’est qu’il existe partout un état de droit qui soit connu et stable. A chacun de l’adapter selon la culture et la religion, l’important c’est qu’il existe.

Récupérer les migrants illégaux conditionnent Concernant l’évolution du Monde, quels sont aussi les ADP? vos craintes et vos espoirs?

Je suis absolument contre ces orientations, je pense vraiment que c’est stupide de la part de l’Union Européenne. Les lignes Maginot ne servent à rien. Si l’Union Européenne se ferme, elle n’empêchera rien, ce n’est pas la solution et en plus c’est choquant! Il faut une coopération avec le Sud dans un esprit de partenariat. La solution ne peut pas venir uniquement du Nord, elle réside aussi à l’intérieur de chaque pays. Il ya une responsabilité partagée! En Tunisie, cela a été fait pour l’égalité des femmes, leur éducation et l’accès à l’emploi.

Quelles sont les priorités à mettre en œuvre pour léguer un monde meilleur à nos enfants ? On a un défi majeur: la sécurité alimentaire, d’ici trente ans nous serons neuf milliards d’êtres humains ; on ne pourra pas nourrir tout le monde sur la planète, c’est un défi qui va s’accentuer avec le temps. Le défi climatique va empirer la donne, avec la désertification de certaines régions du monde. Cela nous concerne tous, notre planète est finie et si l’on ne fait que transposer le modèle américain il nous faudrait plusieurs planètes! Pour le bien de l’humanité nous devons être solidaires, il nous faut un parteLa Mondialisation aujourd’hui votre verdict? nariat euro-méditerranéen et euroafricain. Je plaide pour Il y a des solidarités régionales au delà de tous encore et toujours pour une relation et un échange équiles conflits, notamment entre l’Amérique du Nord et l’Amé- table! rique du Sud. C’est la même chose pour l’ Asie. A nous de construire nos solidarités pour faire face aux défis de Bio Express: personnalité politique féminine la globalisation. Il ne s’agit pas de nier la mondialisation, il préférée des français faut savoir la réguler afin de pouvoir limiter les inégalités. Élisabeth Guigou est une femme politique franLa volonté de mise en place d’un modèle univer- çaise, membre du Parti Socialiste. Elle a été Ministre plusel de démocratie n’est elle pas un moyen d’atti- sieurs fois. Née à Marrakech, elle commence sa carrière politique en 1960 à la Convention des institutions répurer les pays pauvres vers l’économie de marché blicaines, puis au PSU de Michel Rocard dans les anet donc de les livrer en pâture aux grandes mul- nées 1970. C’est en 1973 qu’elle intègre le PS. Issue de la tinationales en faisant fi de leurs us et coutumes promotion «Simone Weil» de l’ENA, elle entre au cabinet United Fashion for Peace Magazine

355


de Jacques Delors en 1982 avant de rejoindre le cabinet de François Mitterrand. Elle est alors chargée des questions économiques et financières internationales. En 1986, outre ses fonctions à la Présidence de la République, elle est nommée secrétaire générale du comité interministériel pour les questions économiques européennes. En 1988 elle est chargée par le Président de la République de la coordination de la politique de la France à l’égard des pays de l’Est. Ministre déléguée aux Affaires européennes en 1993 en remplacement d’Edith Cresson, elle est encouragée par François Mitterrand pour s’engager dans la campagne des régionales de 1992 en Provence Alpes Côte d’Azur où elle conduit la liste dans le département de Vaucluse. Puis vient la campagne des européennes en 1994, lors de laquelle elle est élue au Parlement européen. Elle devient Présidente de la délégation socialiste française au Parlement européen et entre au Conseil national et au Bureau national du PS. Elle représente le Parlement européen à la Conférence intergouvernementale qui négocie le traité d’Amsterdam. En 1996, elle intègre le Secrétariat national du PS, où elle est chargée des questions sociales par Lionel Jospin 1^er secrétaire. En 1997, elle est nommée Garde des Sceaux puis en octobre 2000, ministre de l’Emploi et de la Solidarité dans le Gouvernement Lionel Jospin. Au Ministère de la Justice, elle affirme : « Le ministère de la Justice n’est plus celui des affaires, mais celui du droit ». Elle refuse d’intervenir dans les dossiers judiciaires individuels tout en conduisant une politique pénale autour de quelques grandes priorités: associer prévention-sanction-réinsertion contre la délinquance, respecter la présomption d’innocence, diminuer la surpopulation pénitentiaire et rénover les prisons, organiser le suivi social et judiciaire des délinquants sexuels. Elle se bat contre la double peine et pour une meilleure indépendance de la Justice. À ce poste, elle défend aussi 356

United Fashion for Peace Magazine

la parité en politique et fait réformer la Constitution en ce sens. Elle fait adopter le PACS et un divorce plus rapide. Elle fait aussi prévaloir les droits des jeunes issus de l’immigration mais nés en France, de devenir français automatiquement et se bat pour le droit de vote des étrangers non européens aux élections locales. Elle fait adopter une loi contre la corruption, et avec Dominique Strauss Kahn, la première liste des paradis fiscaux. En 2002, elle est élue députée de la neuvième circonscription de Seine St Denis. Elle est réélue en 2007. Elle est Présidente fondatrice et co-présidente de l’association Europartenaires, son propre cercle patronal, et son lobby féministe Femmes d’Europe. Elle est Vice-présidente de l’Assemblée nationale.


Ngozi Okonjo-Iweala son combat contre la corruption en Afrique

©DR

D

irectrice générale de la Banque mondiale, Ngozi Okonjo-Iweala a été la première femme Nigériane Ministre des finances de son pays (2003-2006). Elle est aujourd’hui à la tête du dispositif d’aide aux pays en développement, victimes de la crise financière mondiale, le projet «Il faut sauver l’Afrique» car la crise n’épargne pas le continent africain qui est touché de plein fouet...

Par Fatou Binta Gueye Pour Ngozi Okonjo-Iweala «...On oublie trop souvent ‘les pays aux plus faibles revenus’ qui subissent les pires effets de la crise mais dont on entend trop peu parler. Les pays développés ont des fi lets de protection comme leurs systèmes bancaires, les outils fi nanciers etc... Mais les pays aux revenus les plus faibles, eux n’ont eu que l’aide de la Banque Mondiale pour les soutenir «déclare-t-elle. «Il faut renforcer et réformer la gouvernance de telles institutions. Il faut renforcer les voix des pays aux revenus les plus faibles au sein de la Banque Mondiale. Aujourd’hui, nous avons augmenté le nombre de leurs sièges au conseil d’administration mais ce n’est pas suffi -

sant, il faut les amener à un niveau de parité, 50-50» voici le défi que s’est lancée l’Ex-Ministre Nigériane.

Ardente défenderesse pour le développement du Continent A l’heure actuelle, une grosse menace pèse sur le Continent tant est grand le risque de voir, sous l’effet de la crise, basculer 6 millions d’Africains dans la très grande pauvreté (1,25 dollar par jour). United Fashion for Peace Magazine

357


Pour elle la crise n’est pas une affaire de pays développés, mais celle des pays aux revenus les plus faibles! Ngozi Okonjo-Iweala est engagée depuis des années dans une lutte acharnée contre la pauvreté dans le Continent. Elle est cependant réaliste et connait les turpitudes structurelles qui font de ce phénomène un fait endémique dans la région. Se référant à son pays, le Think Tank Watchdog avait en effet classé le Nigéria en 2003 comme le pays le plus corrompu de la planète. Considérée par ses nationaux mais aussi par le Monde comme une réelle «héroïne» sa croisade anti corruption lui avait d’ailleurs valu de mettre sa vie en danger à m aintes reprises. Déjà du temps où elle était Ministre des Finances au Nigéria elle s’était distinguée en rendant le Nigéria plus ©Silvia Cosimini attractif en terme d’investissements directs étrangers. Elle avait durant son mandat fait en sorte de rendre les institutions financières plus transparentes, elle avait réussi à L’Assistance des pays riches n’est pas une fin imposer aux compagnies étrangères de pétroles dans en soi son pays de déclarer le montant des revenus alloués à son gouvernement. Permettant ainsi à enrayer la problé- Pour Okonjo-Iweala, les pays africains doivent matique de la présence de liquidités (cash flow). également apprendre à devenir indépendants, auto suffisants. Mais cela ne se fera pas avant plusieurs années. A l’heure actuelle, la Directrice Générale cherche des Aujourd’hui à la tête du Fonds Makeda, fonds en vue de pouvoir financer son fonds destiné au déson ambition est de changer le Continent et la veloppement. Un Fonds qui permet de proposer des prêts situation des femmes sans trop de restrictions aux 79 pays les plus pauvres de la planète. La Banque mondiale voudrait récolter prés de Avant d’occuper son poste à la Banque Mondiale, elle avait $42bn tout un défi vu la conjoncture financière actuelle en réussi la gageure de négocier l’allégement de la dette de Europe et le taux de chômage qui sévit. Les objectifs du son pays à la Banque mondiale. Pour elle, l’assistance fiMillénaire pour les Etats africains sont loin d’être atteints, nancière des grandes institutions ne sont pas synonymes même si les pays ont fait un sérieux effort de bonne goude dépendance. Réfutant les thèses de bon nombre d’anavernance, qu’ils ont procédé aux réformes économiques lystes, elle considère au contraire que cela a amélioré dans leurs pays, ils restent toutefois confrontés à une la qualité de vie et la survie de bon nombre d’enfants et hausse des prix des denrées alimentaires et à une crise d’adultes qui à défaut auraient par ex péri du VIH, cela économique mondiale qui fragilise leurs maigres acquis!!! a aussi permis de construire des écoles, d’améliorer les infrastructures des pays africains qui étaient bénéficiaires. 358

United Fashion for Peace Magazine


Ngozi Okonjo-Iweala son combat pour les femmes Le cas des enfants et des mères est au cœur de cette femme courage que bon nombre de sympathisants aiment à affubler du nom de «Mama Africa» Sauver les enfants et les mères c’est combattre les fatalités de la région. La contraception également, autant que l’amélioration des travailleurs du domaine de la santé, l’amélioration des infrastructures routières, le structures sanitaires pour les femmes aussi. Tous ces points sont favorables en vue d’espérer un jour approcher les objectifs du millénaire. Combattre aussi les préjugés, les mentalités qui sont aussi des obstacles face à la perdu rance de certaines coutumes et rites religieux.Stopper la mortalité chez les mères par manque de moyens, des pays comme le Rwanda, la Tanzanie, sont en effet les plus touchés par cette mortalité. Les objectifs de la Banque Mondiale pour les femmes d’ici 2015 est de baisser drastiquement la mortalité des mères. A cet effet, 57 pays bénéficient de programmes en faveur du planning familial: contraception, formation en médecine féminine etc en vue de protéger les femmes. Des partenariats comme la Fondation Bill & Melinda Gates sont cruciaux en vue d’éradiquer les fléaux qui handicapent les communautés rurales de la région. Comme le fait de ne pouvoir accéder aux routes car défectueuses pour se rendre à l’hôpital, de ne pas avoir d’eau potable à proximité quand on est enceinte etc «Je me rappelle de ma situation personnelle, j’étais allée voir mon obstétricien qui m’ a de suite amenée en salle d’opération car le cordon ombilical entourait le cou de mon fils, pour une femme qui vit dans une zone rurale reculée, cela aurait signifié la mort de son nourrisson». Il y a véritablement un état d’urgence pour ces femmes et le Monde doit en être conscient plus que jamais» La santé maternelle et familiale doit être une priorité de ce Monde et nos gouvernants doivent en prendre acte». United Fashion for Peace Magazine

359


Paroles

Ethiques

360

United Fashion for Peace Magazine


Na jat Rochdi éduquer les femmes pour leurs droits

F

onctionnaire internationale Directrice Adjointe du bureau du PNUD à Genève, femme militante et engagée pour la cause ET l’autonomisation des femmes, nous l’avons rencontrée à la Tribune des Femmes d’Essaouira. Récit de notre entretien…

Par Elyssa Souissi

©DR

United Fashion for Peace Magazine

361


Pour atteindre la parité hommes-femmes à 50- Le Premier droit c’est aussi l’alphabétisation et 50, les femmes doivent comptent sur les quotas l’éducation au Maroc quel est le bilan s’agissant dans le Sud comme le Nord ? Pour vous un mal des filles et des femmes? Le milieu rural? Le Bilan est effectivement très en deçà des benécessaire? Tout a fait mais dans une phase transitoire seulement. Ceci permet de forcer la présence des Femmes, convaincre les sceptiques et éventuellement de montrer l’exemple. Cependant, si cet état doit devenir permanent cela serait un échec cuisant de toutes les politiques menées pour promouvoir la Parité.

soins du Pays et de la société marocaine. L’éducation est un passage obligé pour évoluer et il reste encore des efforts à faire pour pouvoir avoir une masse critique de citoyens et de citoyennes capables de porter le nouveau projet de société.

Malgré une volonté politique manifeste du Roi la Femme du Sud dans la gouvernance, n’est ce Moudawana, les lenteurs ne viennent elles pas pas encore prématuré dans certaines régions, du religieux et des mentalités? Plutôt des mentalités. Le changement de mentalité puisque même au sein des entreprises elles ne et de la perception de la Femme est un processus long et sont pas très nombreuses? nécessite une vigilance à long terme de sensibilisation, de

Non ce n’est jamais prématuré d’agir pour l’évolution de la Société et la Femme a toute sa place dans les reformes démocratiques.

plaidoyer et de militantisme. Il nécessite également que toute une génération saisissent les enjeux.

La révolution du jasmin a ouvert une fenêtre Certains pays comme la Tunisie nonobstant la d’espoir, le mouvement du 20 février au Maroc période de transition que nous traversons, resest né, pensez vous qu’enfin la jeunesse marotent avant gardistes, que pensez vous du Maroc caine va pouvoir être prise en compte? une réforme institutionnelle garantira t elle vraiOui, comme le sera enfin la Jeunesse tunisienne et ment la protection de leurs droits? qu’en est il de égyptienne. leur protection face à la violence? La Tunisie a été pionnière dans l’émancipation de la Pour vous développement rimera donc avec?

Femme et le Maroc a été pionnier dans l’ampleur apporte Dignité, justice sociale et démocratie. au code de la Famille. Ceci est Grace aux Tunisiennes et aux Marocaines et à la volonté politique dans les deux pays. Il reste cependant encore des chantiers importants Quelle position le Nord doit-il prendre? a faire avancer. A ce niveau la, la Société civile et une Celle d’un pacte de solidarité et de processus gaéducation plus cocitoyenne ont un rôle stratégique dans gnant-gagnant. le changement et l’avancement soit législatif, soit en terme d’éducation citoyenne soit enfin en terme de politique de développement. 362

United Fashion for Peace Magazine


Une Relation égalitaire Nord Sud le futur ou simple utopie?

Communication et les Operations. Et ce depuis le 1er juin 2008. Dans ce cadre, elle œuvre afin de renforcer les partenariats du PNUD avec les institutions du système des Utopie dans l’immédiat car c’est un travail de mise Nations Unies implantées à Genève ou basées en Europe, a niveau de très longue haleine mais nullement imposen vue de formuler et d’appliquer une stratégie de partenasible. riat ciblant les principaux responsables politiques au sein Que pensez vous de la culture éthique, le dialo- des gouvernements nationaux et locaux, du secteur privé gue de la paix par la culture, comme notre Asso- international et des fondations dans les pays d’Europe occidentale. ciation United Fashion for Peace? C’est une condition sine qua non pour aller vers une paix durable entre les Peuples. Les valeurs universelles ont leur place parmi nous plus que jamais et quelque soit d’où on vienne.

Le monde est encore une fois ébranlé par des scandales financiers et politiques où les femmes sont une nouvelle fois victimes, l’éthique doit s’appliquer d’abord aux plus grands?

Najat supervise l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de sensibilisation et de communication du bureau, conçue pour contribuer à la réalisation des objectifs de mise en place de partenariats institutionnels du PNUD, notamment l’organisation du «Match contre la pauvreté» avec Zinedine Zidane et Ronaldo, ambassadeurs itinérants du PNUD. Elle s’engage auprès d’une grande variété de groupes cibles et rencontre des responsables de haut niveau et des décideurs, à la fois dans les pays donateurs en Europe et les pays en développement.

D’octobre 2003 à mai 2008, Najat Rochdi a assumé les fonctions de Directrice Régionale du Programme de la Société de l’Information pour les Pays Arabes (ICTDAR) au Comment cultiver à terme cette culture? sein du Bureau Arabe du PNUD. À ce titre, elle a élaboré et mis en œuvre plusieurs initiatives régionales dans 18 Par le dialogue, par une éducation ouverte tournée pays de la région arabe. Najat a ainsi étroitement collabovers les valeurs qui font notre humanité et notre huma- ré avec la Commission européenne, l’AICED en Espagne, nisme. les pays du Golfe comme donateurs émergents et les multinationales. Elle a mis en œuvre plusieurs programmes Bio Express en particulier à Djibouti, en Egypte, au Maroc, en Palestine, au Liban, en Jordanie, au Yémen, aux Émirats arabes Najat Rochdi est marocaine. Née en juin 1961, elle unis, en Tunisie, en Somalie et en Syrie. est ingénieur en informatique et titulaire d’un Doctorat en mathématiques. Elle parle et écrit parfaitement l’arabe, le Le programme ICTDAR s’articulait autour de 4 initiatives français et l’anglais. régionales phares: l’habilitation et le renforcement des capacités des jeunes et facilitation de leur accès a l’EntreNajat Rochdi est actuellement la Directrice Adjointe du bu- prenariat et au marché de l’emploi, l’autonomisation des reau du PNUD à Genève. A ce titre elle est en chargée femmes, les technologies de l’information et des commudes Politiques de Développement et supervise l’Unité de nications au service de la paix et du dialogue entre les

[NR] A tous !

United Fashion for Peace Magazine

363


civilisations ainsi que l’appui aux petites et moyennes entreprises.

des technologies de l’information et des communications en faveur du développement économique et social pour l’ECOSOC et l’Assemblée générale. Elle est également Le programme offrait de 5 gammes de service principales: membre de plusieurs Think Tank en Europe, en Afrique et la formulation de politiques et de stratégies; le renforce- au Moyen-Orient. ment des capacités; le partenariat avec le secteur privé et la société civile; le développement économique local et la bonne gouvernance; et enfin, les échanges et la coopération Sud-Sud. De 1998 à 2003, Najat a occupé plusieurs postes de haut Fonctionnaire dans son pays. Elle a été ainsi la première Femme marocaine a être nommée Secrétaire Générale et elle était chargée des petites et moyennes entreprises (2003). Avant cela, Najat a travaillé comme Conseiller politique auprès du secrétaire d’État chargé des Telecom, les TICs et la Poste au sein du cabinet du Premier Ministre et comme Directrice Générale de la Coopération au Ministère des Tecoms, TICs et Poste (1999 – 2001). De 1994 à 1999, Najat a été le chef d’équipe de l’Initiative Internet pour l’Afrique au sein du Bureau régional pour l’Afrique du PNUD. À ce titre, elle a négocié et conduit la mise en œuvre de plusieurs programmes et fourni des conseils en matière de politique aux responsables de haut niveau (chefs d’État, chefs de gouvernement et ministres) dans divers pays, notamment en Mauritanie, au Mozambique, au Tchad, au Sénégal et au Mali. Najat avait débuté son activité professionnelle en 1986 comme professeur d’université et chercheuse à l’École des Sciences de l’Information et au Collège royal de Rabat. Elle a pris part à plusieurs groupes de recherche internationaux et publié ses travaux dans différents journaux de recherche. Elle a contribué à la rédaction de deux ouvrages, financés et publiés par la Commission européenne. Najat a été membre du panel de haut niveau des experts des technologies de l’information et des communications, mis en place par l’ancien Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan, à titre de conseillère en matière de politique 364

United Fashion for Peace Magazine


Caroline Ressot le quota est un mal nécessaire

D

ans le contexte de la 4ème conférence mondiale des femmes de Pékin, l’Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes a été pensé par deux femmes : Roselyne Bachelot-Narquin, actuelle ministre des solidarités et de la cohésion sociale, à l’époque députée, déléguée aux femmes du RPR et Gisèle Halimi, avocate et présidente de Choisir la Cause des femmes, association créée avec Simone de Beauvoir. La première mission de l’Observatoire est de mettre en évidence les inégalités entre les femmes et les hommes aujourd’hui, dans les domaines politique, économique et social, grâce notamment à la centralisation et diffusion de données et d’études. Afin de résorber ces inégalités, l’Observatoire peut faire au gouvernement, des recommandations, qui sont le résultat d’un travail conjoint entre les membres de l’institution et les experts auditionnés. United Fashion for Peace est allée à la rencontre de Caroline Ressort Secrétaire Générale auprès de l’Observatoire de la Parité au sein du Premier Ministère Français, pour parler des problématiques afférentes à la situation de la femme dans les sphères politiques économiques et sociales en France et ailleurs.

Par Maya G United Fashion for Peace Magazine

365


La parité pour vous cela signifie?

tique, elles auront dû déployer des talents extraordinaires Parité signifie étymologiquement « divisible en deux alors qu’on ne demande pas tant d’efforts à leurs homolomoitiés », par exemple, 50% de femmes, 50% d’hommes. gues masculins. La parité ne peut être confondue avec l’égalité : elle est un outil pour accéder à l’égalité. Promu dès les années 90 par Si spécificités il y a, elles sont dues à une assignation les instances européennes et internationales, son principe sexuée des rôles depuis très longtemps, qui cantonne ena été voté en période de cohabitation et inscrit dans la core les femmes à des dossiers dits, à tort, «féminins», comme l’enfance ou les affaires sociales. Les hommes constitution française en 1999. La parité politique a pour objectif une égale représenta- n’ont-ils pas d’enfants? Les hommes ne sont-ils pas tion, 50% de femmes et 50% d’hommes, aux mandats concernés par les politiques sociales? électoraux et aux fonctions électives. La parité ne peut être confondue avec un objectif chiffré ou quota car ce La question des spécificités ne se posera plus lorsque la n’est pas un système d’action positive temporaire mais présence de plus en plus importante de femmes à des postes à responsabilité remettra au cœur de la vie polibien l’objectif à atteindre et à respecter. tique celle de la bonne gouvernance. En France, le système des quotas a été récemment utilisé dans le domaine des responsabilités professionnelles et sociales avec l’adoption en janvier dernier de la loi Copé- La politique des quotas un mal nécessaire? Zimmermann visant un objectif de 40% de femmes dans Oui, même si, dans le domaine politique, il n’a pas les conseils d’administration des grandes entreprises pri- été prévu de quotas mais des contraintes et incitations pavées et publiques. ritaires, cette étape était essentielle, un mal nécessaire. Dans le domaine politique, il importe que la société dans Quelles sont les spécificités de la femme quand son ensemble soit représentée dans sa mixité et sa diversité, notamment au sein du Parlement, afin que les aspielle est au pouvoir? rations et les besoins de tous et de toutes soient pris en Les femmes n’exercent pas le pouvoir d’une macompte. nière spécifique lorsqu’elles accèdent à des postes à Mais lorsque, pendant des siècles, le pouvoir a été responsabilité. Nous ne pouvons, ni ne devons parler de concentré aux mains de quelques hommes, il est difficile spécificité féminine dans l’exercice du pouvoir. Leur façon de le concevoir autrement, ce qui n’enlève aucune qualité différente d’exercer le pouvoir réside à la fois dans la diveraux autres membres de la société. Les qualités requises sité de leur parcours professionnels et personnels et dans pour exercer des responsabilités (politiques ou profesles écueils auxquels elles ont dû parfois faire face pour y sionnelles) ne sont pas innées mais acquises, transmises. accéder. Lorsqu’il a fallu faire les listes «chabada» pour les élections municipales, régionales ou européennes, des voix Concrètement, des thèmes qui n’ont jamais été abordés (masculines principalement) s’élevaient pour s’interroger jusque-là vont être mis à l’agenda par les femmes parce sur la faisabilité d’une telle entreprise : «où allons-nous que celles-ci sont inscrites dans le quotidien, du fait de la trouver des femmes?». gestion des doubles ou triples journées et qu’elles comprennent donc la nécessité ou l’urgence qu’il y a à prendre Aujourd’hui, la question ne se pose plus vraiment puisque des mesures. Elles seront parfois tenaces et déterminées le vivier est existant (52% des Français sont des Franparce que tant dans leur carrière professionnelle que poliçaises et donc des citoyennes). Ces élections ont permis 366

United Fashion for Peace Magazine


à des femmes d’acquérir des connaissances et compétences, notamment politiques.

vatoire, institué auprès du Premier ministre, conformément aux engagements pris lors de la conférence de Pékin. Il nomme Roselyne Bachelot Rapporteure générale de A l’heure où on ne compte que 15,3% de femmes dans l’Observatoire, ainsi que 18 autres membres dont Gisèle les conseils d’administration du C.A.C. 40, la politique Halimi (aujourd’hui, l’Observatoire compte 37 membres). des quotas est une nécessité. Mais son objectif final est Le premier chantier pour ce conseil, comme pour le suide devenir à terme inutile. Les objectifs chiffrés (ou quo- vant mené par Dominique Gillot, est l’élaboration de retas) pour la composition des conseils d’administration commandations en vue de la réforme constitutionnelle de des entreprises, votés en janvier 2011, s’inscrivent dans juillet 1999. une démarche d’action positive. Ils sont progressifs (20% puis 40%), temporaires (6 ans) et ont clairement pour but Si son principal thème de travail est la parité, l’OPFH trade modifier les habitudes de nomination des administra- vaille aussi aujourd’hui sur les thèmes des violences faites teurs. Cela permettra, comme pour le politique avec les aux femmes, de l’égalité professionnelle, etc. Nous avons conseillères municipales et régionales, de créer un vivier par exemple suivi avec attention la réforme sur les rede femmes, du moins de le visibiliser et de les identifier traites, réforme au sujet de laquelle nous avons fait des recomme administratrices potentielles, car ces dispositifs commandations dont certaines ont été reprises dans la loi. sont efficaces. Pour comparaison, dans les conseils géné- La première mission de l’Observatoire est de mettre en raux, où il n’y a pas de contrainte, en 53 ans, le pourcen- évidence les inégalités entre les femmes et les hommes tage de femmes est passé de 0,7% à 13,8%... aujourd’hui, dans les domaines politique, économique et social, grâce notamment à la centralisation et diffusion de Parlez nous de l observatoire - du rôle des défis... données et d’études. Afin de résorber ces inégalités, l’ObLe contexte de la 4ème conférence mondiale des servatoire peut faire au gouvernement, des recommanfemmes de Pékin, l’Observatoire de la parité entre les dations, qui sont le résultat d’un travail conjoint entre les femmes et les hommes a été pensé par deux femmes : membres de l’institution et les experts auditionnés.

Roselyne Bachelot-Narquin, actuelle ministre des solidarités et de la cohésion sociale, à l’époque députée, déléguée aux femmes du RPR et Gisèle Halimi, avocate et présidente de Choisir la Cause des femmes, association créée avec Simone de Beauvoir. Accompagnées et soutenues par des femmes élues, des membres d’associations ou encore des universitaires, elles sont allées rencontrer tous les candidats à l’élection présidentielle de 1995 pour défendre l’idée de la parité, pour une meilleure représentation des femmes au Parlement. Si Edouard Balladur s’était déclaré favorable à l’instauration d’un quota de 30% de femmes, Jacques Chirac et Lionel Jospin s’inscrivaient dans une démarche de parité (50/50) et soutenaient l’idée de la création d’un observatoire, cadre approprié pour préparer une telle réforme. Jacques Chirac est élu et crée, en octobre 1995, l’Obser-

Afin de répondre à sa mission d’information, l’Observatoire de la parité lancera mi-juin son nouveau site internet. Ce site permettra de valoriser des études et travaux sur les inégalités entre les femmes et les hommes, ainsi que les travaux de l’Observatoire lui-même ou encore des initiatives et pratiques innovantes en terme de lutte contre les inégalités.

Une volonté politique mais dans les faits qu’en est-il?

Depuis la réforme du 8 juillet 1999, plusieurs lois d’application ont été adoptées, qui prévoient, selon les modes de scrutin, des contraintes ou des incitations différentes. Force est de constater, que pour les scrutins de United Fashion for Peace Magazine

367


liste, pour lesquels il y a des contraintes paritaires, la parité est une réalité y compris au sein des exécutifs. Dans les conseils régionaux par exemple il y avait, en 2010, 48% de femmes contre 27,5% en 1998. En revanche, même si les scrutins uninominaux ne sont pas, par essence, incompatibles avec la parité, les incitations, lorsqu’elles existent, ne suffisent pas et les assemblées sont encore majoritairement masculines : les chiffres des dernières cantonales ne montrent qu’une légère évolution dans la représentation des femmes aux postes de conseillères générales puisqu’elles sont passées de 9,8% en 2001 à 13,8% en 2010. Pour que cette évolution s’inscrive dans la pérennité, il est essentiel que les partis politiques s’engagent concrètement. En France, les grands partis préfèrent encore se priver d’une partie importante de la dotation publique plutôt que d’investir autant de femmes que d’hommes aux élections législatives : en 2010, le montant des retenues sur la dotation au titre de la parité s’élevait pour l’UMP à 4 130 603,9€ et à 516 373,3€ pour le PS. La réforme des collectivités territoriale montre que le soutien politique est toujours aujourd’hui indispensable. En effet, en choisissant comme mode de scrutin, le scrutin uninominal dont on a pu observer les résultats en termes de parité en mars dernier (à savoir un conseil général composé de plus de 85% d’hommes), cette réforme concourt à une régression paritaire dans les prochains conseils territoriaux. Quand bien même les retenues sur la dotation publique, ne portant que sur les candidatures, concerneront aussi des élections, les partis peuvent encore choisir de se priver de finances publiques plutôt que d’investir des femmes et surtout, de les faire élire.

Beaucoup de forums de femmes pullulent cela signifie que c’est toujours d’actualité pourtant les lenteurs subsistent? Les femmes s’organisent et se regroupent entre 368

United Fashion for Peace Magazine

elles depuis très longtemps, c’est une façon pour elles de faire entendre leurs revendications. En effet, dès la fin du XIX ème siècle, lassées par des gouvernements qui ne les écoutaient pas, elles ont décidé de se regrouper et d’investir les nouvelles instances intergouvernementales, la SDN puis l’ONU, afin d’être considérées et reconnues comme actrices de la reconstruction de leur pays. Grâce notamment à l’organisation des conférences mondiales sur les femmes de l’ONU à partir de 1975, les femmes ont commencé à constituer de nouveaux et nombreux réseaux, partout dans le monde. Si les réseaux de femmes sont très visibles aujourd’hui, c’est parce qu’ils bénéficient des possibilités offertes par internet en particulier et le développement des média en général. Si l’union faisait la force autrefois, c’est toujours le cas aujourd’hui et les femmes continuent en effet de s’unir, localement, nationalement ou internationalement. La lutte en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes est en effet toujours d’actualité. L’accès aux ressources, à la propriété ou encore aux postes de décision sont toujours sources d’inégalités entre les sexes : les femmes représentent en 2011, environ 19% des parlementaires du monde, toutes chambres confondues. Selon la théorie de la masse critique d’Anne Phillips, en dessous d’un certain seuil de représentation, une catégorie de personnes, ici les femmes, aura des difficultés à faire valoir ses droits. Certains sujets qui les touchent de plein fouet peuvent donc être portés plus fortement par des femmes.

Des solutions des défis? Quelle stratégie pour constituer des leviers de modernisation des femmes?

Certains hommes ont encore du mal à concevoir qu’une femme puisse assumer des responsabilités politiques ou économiques parce qu’ils n’en ont pas l’habitude. Certaines femmes refuseront de les accepter pour la même raison : l’habitude. Pour rappel, lorsque des quotas sont mis en place, les personnes recrutées, nommées, le


sont à « compétence égale » et pas simplement pour le fait d’être une femme. La nécessité de changer les mentalités apparait clairement, ainsi que l’importance du rôle de l’éducation afin d’aborder dès le plus jeune âge la question de l’égalité des sexes. Le cadre légal est souvent une étape essentielle dans l’évolution des droits et des situations, mais il faut ensuite que les dispositions soient mises en œuvre, comprises, accompagnées. Aujourd’hui, les limites à la parité politique et économique résident principalement dans la difficulté à partager les responsabilités entre les femmes et les hommes. Concrètement, les freins principaux sont le cumul des mandats, la faible implication des partis politiques dans sa mise en œuvre et, ce qui est commun à tous les domaines, le nonpartage des responsabilités professionnelles, politiques et familiales. Les limites ne sont pas liées vraiment au système paritaire ou à un objectif chiffré mais à la difficulté à accepter un changement profond de société : passer d’un système universel de domination masculine à un système de partage des responsabilités et du pouvoir. C’est pourquoi, pour les femmes, entre femmes, il faut créer des réseaux pour s’informer, se former, s’entraider ; avec les femmes et les hommes, il faut organiser du mentorat pour former, passer le relais et il faut permettre aux hommes de s’impliquer davantage dans les responsabilités domestiques et familiales.

Quel partenariat entre les femmes du sud et du nord en vue de mener de front ce même combat? Il est important de partager, entre les femmes et les hommes du monde entier, expériences et connaissances en termes de lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes, dans ses dimensions politique et professionnelle notamment. Cette collaboration est importante dans le but de passer rapidement d’une égalité de principe à une égalité réelle, au nord comme au sud. Le Women’s tribune qui s’est déroulé à Essaouira en mai

2011 avec pour thème «Femmes et pouvoir : du discours à l’action», est l’exemple concret d’une collaboration dans le but d’accéder à une égalité entre les femmes et les hommes dans l’ensemble des pays, au nord comme au sud. L’échange d’expertise est une volonté qui aussi portée par l’Observatoire de la Parité entre les Femmes et les Hommes à travers sa participation au Réseau des Observatoires de l’Égalité de Genre, réunissant 10 partenaires, représentants de 7 pays : le Burundi (Observatoire de l’Intégration de la Dimension Genre et de l’Emploi), la France (Chaire UNESCO sur la formation des professionnel-le-s du développement durable, l’OPFH et l’Observatoire International de la Violence en Milieu Scolaire), le Gabon (Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité), Madagascar ( Centre d’Observation et de Promotion du Genre), le Maroc (Observatoire de l’Intégration de la Femme dans la Vie Politique, Observatoire de l’Initiative Nationale de Développement Humain), le Sénégal (Observatoire des Relations de Genre, Observatoire de la Parité) et la Tunisie (Observatoire de la Condition de la Femme).

En France et ailleurs en Europe, quelles sont les statistiques ? Qu’en est-il des femmes du sud? Quel regard portez-vous?

Il y a 26,07 % de femmes en moyenne dans les gouvernements de l’Union européenne allant d’aucune en Hongrie et République Tchèque à 55 % pour la Finlande. Avec 30,43 % de femmes au gouvernement en 2007, la France est à la 9ème place sur 27. En 2008, 32,3% des cadres de directions et dirigeants d’entreprises privées sont des femmes dans l’Union Européenne, les chiffres allant de 39,2% en France à 9,7% à Chypre. La représentation des femmes aux postes à responsabilités politiques et professionnelles est encore à améliorer aussi bien dans les pays du Nord que du Sud. Ces derniers sont au cœur d’une évolution positive. En effet, le United Fashion for Peace Magazine

369


Rwanda et l’Afrique du Sud sont parmi les trois pays ayant le plus de femmes dans leur Parlement (plus de 50% au Rwanda et plus de 30% en Afrique du Sud). Plus récemment, en Tunisie, un décret-loi instaurant la stricte parité sur les listes électorales a été adopté par la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique. Le 24 mai, Idriss Ndélé Moussa, Président du Parlement panafricain nous a donné à toutes et à tous des raisons d’espérer en rappelant le rôle crucial des femmes dans la société et en affirmant avec force que « l’avenir s’écrit au féminin».

Dans les deux cas, il s’agit de travailler à donner à chacun et chacune le respect qui lui est dû. Caroline Fourest réaffirme ce lien étroit, cette «jonction entre le combat pour la laïcité et le combat féministe». L’un et l’autre se complètent car selon elle: «le féminisme laïc est l’antidote aux antiféminismes» puisque tous les intégrismes pèsent sur le corps des femmes et sur leurs droits».

Que pensez vous des initiatives telles que UFFP, l’éthique, le développement durable et le dialogue peuvent aider?

Ces initiatives permettent de mettre la question des droits des femmes au cœur de la paix. Les femmes en effet peuvent et doivent faire partie des processus de paix Il faut voir la question de la laïcité et celle des droits autant que des processus de décision politique dans leur des femmes comme des réflexions sur le vivre-ensemble. ensemble. En effet, la laïcité et la lutte pour le droit des femmes sont Les initiatives telles que UFFP permettent de mettre en vades questions qui sont très liées car il est plus aisé d’avan- leur le talent indéniable de la styliste, ainsi que d’exposer cer en matière de droits des femmes dans un pays laïc, les talents et savoir-faire des artisan-e-s dans ce travail de c’est-à-dire dans un pays où l’ensemble des religions est qualité. Le travail conjoint entre femmes et hommes partirespecté. cipe également à une égalité dans les faits.

Les questions identitaires et la religion peuvent aussi être un frein, quelle solution apporter?

De plus, comme il a été soulevé lors des débats qui ont eu lieu pour le sommet mondial des parlementaires du G8/ G20 les 16 et 17 mai, il est important de permettre et de développer l’indépendance économique des femmes car celle-ci a des conséquences directes et indirectes importantes sur de nombreux domaines. Votre projet redonne une certaine actualité aux objectifs des conférences mondiales sur les femmes de l’ONU, intitulées «lutte pour l’égalité, le développement et la paix». Il est en effet encore nécessaire de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes, d’assurer l’intégration De gauche à droite: Isabelle Mourgere, journaliste TV5 des femmes dans l’effort de développement et d’accroitre Monde - Caroline Ressot, sec. gén. Observatoire la participation des femmes dans le renforcement de la de la Parité - Katherine Pradeau, styliste - Fériel Berraies paix, ce que des initiatives comme UFFP aident chaque Guingy, Présidente UFFP - Photo: Romain Nicolas jour à réaliser. 370

United Fashion for Peace Magazine


Fettouma Abdenbi Djerari pour une Terre solidaire

F

ettouma Djerrari est Présidente et Fondatrice d’Espod, Association pour la promotion de l’Entreprise féminine ( économie solidaire), Co-Présidente de Terre et Humanisme Maroc et initiatrice du jardin pédagogique agro-écologique de Dar Bouazza ( Casablanca).

Par Aïcha Bounaies United Fashion for Peace Magazine

371


Terre et Humanisme Maroc, un projet agro écologique pour les petits paysans

qui a eu l’aval de toutes les forces vives du pays ; des hommes et femmes de gauche ou de droite, laïques ou religieuses, institutionnelles ou société civile : le couple entreprise et femme était en train de conquérir toute sa légitimité. Revendiquer la juste place dans la société marocaine, par la voie de l’économie, trouvait un écho auprès d’une large audience diversifiée.

Terre et Humanisme Maroc se situe au carrefour de diverses initiatives inscrites dans une dimension agro écologique. Dans ce cadre, les animateurs agro écologistes formés, deviennent porteurs de nouveaux projets et catalysent de nouvelles dynamiques à travers toutes les Aujourd’hui les femmes doivent être partout au côté des régions du Maroc. hommes, dans une relation de respect et mutuel, de convivialité, ensemble et côte à côte pour un Maroc de Née d’une réflexion participative au sein du noyau des paix. Pour cela, nous ne pouvons plus admettre que les premiers animateurs formés en 2008, l’idée a peu à peu femmes soient analphabètes, violentées, peu représenévolué pour aboutir à la proposition d’un réseau. Il s’agit du tées au niveau de toutes les instances publiques ou priRéseau des initiatives agro écologiques au Maroc (RIAM). vées. Le Maroc doit détecter ses leaders femmes à travers Il a ainsi pour vocation de servir à créer des liens entre le Royaume, les accompagner dans leurs initiatives de détous les acteurs de la dynamique agro écologique. veloppement du pays, et les encourager à s’engager dans des structures plus pérennes, voir institutionnelles. La population est à moitié issue de la paysannerie au Ma«Personnellement, j’aimerais voir des femmes gouverroc et le rôle des femmes n’est plus à prouver. neurs, directeurs d’agences de développement, ambasLes femmes sont aujourd’hui les gardiennes de la terre sadeurs, représentantes du Maroc à L’ONU, ou autres mère nourricière, puisque la majorité des hommes migrent instances où le Maroc se fait entendre par ses femmes, vers les villes pour y trouver un travail saisonnier. Elles font et pas seulement à travers les Rubigate» affirme la socioce qu’elles peuvent avec le peu de moyens dont elles dislogue. posent. Elles méritent tout notre intérêt, en terme d’appui, de formation, d’accompagnement, de développement de leadership, car elles ont la charge de l’économie de sub- Le travail des femmes doit être valorisé dans le sistance, cette forme d’économie humaine, que l’on doit Monde reconsidérer avec plus d’intérêt et de respect. «Je suis fascinée par le travail des femmes et attristée par le manque de valorisation. C’est la raison pour Espod et la cause des femmes, une autre bataille laquelle avec mon ami Sabah Chraibi, actuellement Préside Fettouma Djerrari dente d’ESPOD, nous avons décidé de faire la promotion du Leadership féminin du Maroc : un projet en gestation. Lorsque ESPOD a été créée en 1991, le message Son message au Monde et à aux femmes à travers United était de dire que les femmes sont une ressource dans laFashion for Peace: Les femmes et les hommes ensemble quelle le pays doit absolument investir» et pour prouver pour la paix dans le monde, le respect des différences, la nos dires nous avons été à la recherche des femmes dans dignité humaine, le respect de la planète terre mère nourl’entreprise, mis en évidence leur créativité, leurs initiaricière, dame nature dont nous sommes un élément au tives, leur apport en terme d’emploi, leurs leadership et même titre que tous les autres éléments. leurs besoins» explique Fettouma. Une belle découverte, 372

United Fashion for Peace Magazine


Historique de TH Maroc la pratique éthique au cœur des priorités paysannes «Quoi de plus éthique que de faire de l’agriculture environnementale, une économie qui respecte l’homme et la nature, une économie à visage humain, au service du vivant», explique la sociologique marocaine, il faut véritablement créer une économie qui veut rompre avec les logiques barbares du profit. Trois sites bénéficient de ces pratiques: •Le village de Kermet Bensalem, situé entre Moulay Driss Zerhoun, fondateur de l’Islam au Maroc, et le site romain de Volubilis ; •Le péri urbain casablancais, en l’occurrence Dar Bouazza •Le centre des initiatives et pratiques agro écologiques de la région de Douar Skoura, une zone semi aride au pied de l’Atlas marocain, entre Marrakech et BenGrir.

Créee en 2005, l’association TH Maroc (Terre et Humanisme Maroc) a formalisé les actions de sensibilisation, formation, et de transmission de l’agro-écologie auprès de la paysannerie marocaine, comme alternative de développement durable dans un Maroc dont près de 50% de la population reste rurale, et dont l’économie repose sur les activités agricoles. Une agriculture saine, tant pour la terre qui nous accueille et nous nourrit, que pour le vivant dont nous sommes une composante en tant qu’humain. TH Maroc est actuellement sur plusieurs projets de formation des animateurs, des paysans aux pratiques et éthiques de l’agro-écologie ; trois sites au Maroc sont en plein essor et très actifs dans ce domaine: la ferme pédagogique de dar bouazza, le village de kermet bensalemm, et le CIPA carrefour des initiatives et pratiques agro écologiques en pleine construction dont la région de Marrakech, une zone semi aride en pleine désertification. Fettouma Djerrari est la Co-Présidente fondatrice de ce mouvement, partenaire accompagnatrice de Pierre Rabhi dans toute son implication au Maroc.

United Fashion for Peace Magazine

373


Le Premier Magazine électronique en Tunisie pour l’écologie, l’environnement et le développement durable.

www.ecolomagtunisie.com


Stars

Ethiques


Danny Glover L’africain

N

ous l’avons rencontré au Sénégal dans les coulisses du Festival Mondial des Arts Négres. Un hasard et un pur bonheur qui nous a permis d’avoir cet entretien coup de cœur où nous découvrons l’engagement et le militantisme d’une star Américaine. Loin des images que l’on connait des Block Busters et productions hollywoodiennes ( L’Arme Fatale, la Couleur pourpre,etc...) nous vous faisons découvrir une autre facette de ce comédien au grand cœur. Danny Glover a été nommé Ambassadeur de bonne volonté pour l’Afrique depuis des années et sillonne le Continent. Une discussion à cœur ouvert avec un homme passionné de l’Afrique, grand militant de la cause humaine. Connu aussi pour ses prises de position pro palestiniennes qui tout comme Jane Fonda ou encore Dustin Hoffman lui ont valu d’être catalogué «d’antisémite». ©Rasheda Isaac

376

United Fashion for Peace Magazine

Par Fériel Berraies Guigny


Votre premier contact avec l’Afrique?

ricaines comme la grande poétesse Maya Angelou qui a C’est très anecdotique je le sais, mais pour moi beaucoup écrit sur l’Afrique. Les Afro-Américains sont très l’Afrique au départ quand j’étais jeune c’était ces séries imprégnés par les valeurs africaines, c’est notre legs gétélé comme Tarzan. J’avais dix ans alors et déjà j’admirais nétique et notre héritage historique, cela fait parti de nous. l’esprit identitaire qui ressortait de ces personnages de fiction qui ont beaucoup nourri mon inconscient. Mais les Quel regard l’afro-américain contemporain porte choses se sont précisées avec l’apparition de la grande Myriam Makeba, c’était durant ma période universitaire et til sur le Continent africain? Les Etats Unis n’ont jamais été des colonisateurs, là je commençais à découvrir certaines figures de proue et nous avons une relation particulière avec l’ancien Contide l’époque. Mais c’est aussi ma mère qui était très enganent car nous sommes le dernier pays a avoir aboli l’esgée dans le social qui va m’initier à l’Afrique. Elle organisait souvent des activités chez nous pour les femmes clavage. En tant que puissance mondiale, et se voyant en afro-américaines et on a pu alors rencontrer pas mal de tant que telle, la relation est toujours fluctuante. Mais c’est femmes nigérianes activistes de l’époque qui venaient dans la période contemporaine que les Etats Unis a le plus aux USA. il y avait aussi cette culture musicale de ré- soutenu les peuples africains, notamment s’agissant de sistance née du mouvement anti apartheid qui m’ a aussi leurs luttes internes pour s’émanciper des colonisateurs nourri. Cela a formé ma vision initiale de l’Afrique. Tous blancs. Je parle ici d’Afrique du Sud et de l’Appartheid, ces peuples en lutte contre le colonialisme m’ont influencé mais aussi l’Angola, le Mozambique, la Guinée Bissau et d’autres pays. et m’ont ouvert à l’Afrique.

Votre premier voyage en Afrique?

Casser le mythe afro pessimiste c’est possible?

L’Afrique est si riche de ressources mais les USA continuent à percevoir le Continent comme étant une région en détresse, sous développée, c’est un regard qui reste figé malgré les disparités d’un pays à l’autre. La tragédie reste l’esclavage, la colonisation ce sont des stigmates qui collent à la peau et à l’esprit et le néocolonialisme qui perdure. Les américains sont très isolés, et renfermés ils ne connaissent pas la réalité à l’époque le Président Bush ne savait même pas le nom de certains leaders africains, il reconnaissait même pas le lieu de certaines capitales africaines. En 1803 quand la France a perdu la Louisiane et qu’ elle a été vendue par Napoléon pour presque rien, suite à l’insurrection des esclaves haïtiens, on a vite oublié la grandeur de la France car l’histoire au fond c’est la L’Afrique avant Obama existait dans l’inconscient mémoire du peuple et cette mémoire reste sélective car populaire afro américain? elle arrange le vainqueur. En Amérique latine par ex, on Oui certainement et je suis la preuve puisque j’en choisit l’histoire qui vous arrange « History is his story» ai été imprégné, je n’ai pas attendu Obama ! Il y avait tout disait Michael Jackson. On se ment à nous mêmes, nous un groupe très engagé, parmi lesquelles de femmes amé- les américains. Si on se réfère par ex aux massacres des En 1972 j’étais venu par Charter au Nigéria cela m’avait couté 400 dollars ( sourires) j’avais à l ‘époque une petite amie qui venait de Sierra Leone. Mais sérieusement j’ai commencé à m’intéresser à l’Afrique avec ses écrivains j’ai commencé à lire Senghor, Nkrumah, Nyerere, tous les pairs du panafricanisme y sont passés! A l’époque je travaillais dans le cadre du social et du communautaire. Déjà la vingtaine passée j’étais centré sur le développement humain et la sociologie africaine m’a beaucoup apporté. Aimé Césaire et les grands poètes de la Martinique comme Fanon, aussi c’est véritablement sur ces fondements que j’ai commencé mon activisme social.

United Fashion for Peace Magazine

377


tribus indiennes, des américains natifs du pays, personne idéaux qu’ils avaient ne tenaient plus la route. n’en parle!

Une autre histoire est possible?

On peut nier l’histoire mais elle finit par ressurgir, c’est une dynamique assez intéressante. De voir comment l’être humain finit toujours par réécrire son histoire en pensant ainsi forger le destin des peuples. Obama lui même est prisonnier de l’histoire d’un certain vainqueur occidental, il n’a pas le choix il doit faire avec même s’il sait pertinemment que cette histoire qu’on lui a inculqué dés son plus jeune âge en Amérique n’est pas l’histoire telle qu’elle a été réellement vécue par les peuples. Une autre relecture pourrait anéantir les stratégies politico politiciennes des USA alors on finit par s’y résoudre et on ne remet plus en question les faits.

Aujourd’hui, peut on aider au développement du Sud sans que le Nord soit taxé d’expansionnisme?

Le Nord a les moyens et les technologies pour aider les pays du Sud, de même qu ‘il peut contribuer à une planète plus verte, à limiter ses émissions de gaz à effets de serre et je parle de mon pays. Mais rien ne se fait, Copenhague fut un flop et pour cause! nous avons seulement 4 degrés de différence entre l’âge des glaces à aujourd’hui, 4 degrés de plus et toute l’Afrique sera incinérée! Toutes les catastrophes naturelles sont le résultat de cette indifférence de la part des pays riches et pourtant tous savent les conséquences à venir, le Sommet de Cancun viendra et je suis prêt à parier que rien ne changera on restera dans la rhétorique. Alors même que la question Obama un message d’espoir? de la sécurité est uniquement focalisée sur la chasse au C’est une image fabriquée, un produit pour un terrorisme on oublie que d’autres questions tout aussi épitemps historique donné. Le modelé néolibéral a échoué neuses viendront s’ajouter à l’échelle internationale : les il fallait une alternative. Un échec pour les travailleurs, délocalisations des populations, les réfugiés climatiques, pour les citoyens qui se sont retrouvés dans une situa- l’immigration illégale en conséquence, la famine, la séchetion de profonde crise avec des pertes massives d’emploi, resse. Alors oui, c’est bien de parler de l’Afrique mais que des gens qui ont perdu leur gagne pain et leur maison. fait on pour elle? La crise financière américaines a entrainé sur son passage les pays d’Europe: Grece, Espagne, France et même Les Etats Unis d’Afrique une utopie? l’Allemagne a été touchée. Ce n’est certainement pas les C’est un rêve de Nkrumah, Senghor, Neyere, KenRépublicains avec MC Cain et Palin qui allaient redresser neth Kuanda, pourquoi cela ne serait il pas possible? cela la barre et donner de l’espoir! impliquerait des principes démocratiques et de la transparence dans la gouvernance des pays. L’Union Africaine L’idée est insupportable et surréaliste, des gens qui sont pourrait jouer ce rôle et qui sait? il faut une plus grande fermés et qui sont dans l’isolation alisme, des conservaprise de conscience de la démocratie s’agissant de la parteurs. Cela a été une valse incessante entre les républitie civile et plus de droits et de reconnaissance pour les cains puis les démocrates, ces dernières années et les femmes. Il faut que les 53 Nations soient solidaires entre Etats Unis ne semblaient pas avoir trouvé la bonne voie. elles, qu’elles apprennent le partage, qu’elles ne tentent Alors un afro-américain, qui déboule dans une période pas de se positionner en leader ou en pays donneur de d’angoisse et qui vous dit « Yes we can» c’était le coup leçon à son voisin. Que ce bloc uni apprenne à faire face de marketing du siècle! C’est le candidat américain qui a aux problématiques réelles liées notamment au climat, au soulevé le plus de fonds! les américains avaient peur, les développement, à la santé,à la sécurité alimentaire. Il ne 378

United Fashion for Peace Magazine


s’agit pas de faire de la politique uniquement. Il faut aussi Ces nouvelles démocraties qui devaient naitre il faire en sorte que les richesses de ces pays profitent au y a 250 ans ont failli à leurs promesses? peuple avant tout et non aux anciennes colonies ou néo On avait proclamé le droit d’existence à tous les colonisateurs sous couvert de coopération Nord Sud. peuples, et pourtant la crise des valeurs a porté atteinte à tous nos rêves. Regardez le peu de valeur que l’on acNgonzi Okonjo de la Banque Mondiale insiste corde aujourd’hui à la vie humaine! J’avais fait un documentaire pour la BBC en 1988 j’avais voyagé à Saint Louis pour une relation égalitaire Nord Sud à Dakar et puis Bamako puis Bangui au Mali. On regardait quand il s’agit d’assistance au développement le contraste entre la tradition et la modernité. Je discutais est-ce possible? avec un fonctionnaire international et lui disait « pas tout Depuis prés de cinquante ans après les indépen- le monde a envie de conduire une Toyota, c’est un usage dances, la relation n’a jamais été égalitaire! regardez le de l’occident, ici les peuples ont envie de garder leurs coucas de l’UE, il y a des disparités d’un pays à l’autre et du tumes et leur identité cela ne signifie pas qu’ils ne sont reste il ne peut exister de relations avec le Sud sans que pas développés»! c’est leur culture qui les a préservé aul’on tente de profiter de ses ressources! Alors non, la rela- jourd’hui et ce sera toujours le cas demain! tion ne peut être égalitaire.

L’immigration illégale du Sud est un problème endémique dans le monde?

Oui le problème aujourd’hui est le concept des frontières, que l’on accepte que les marchandises et que les fonds puissent voyager d’une part mais que de l’autre les êtres humains n’ont pas cette même possibilité. Les ouvriers du Monde, les travailleurs sont touchés de plein fouet par la crise financière internationale qu’importe la race, la religion ou la géographie. Cette hantise de l’alien de l’étranger, de l’immigré, ce sont au fond des discours qui pointent du doigt des boucs émissaires aux USA ou en Europe; c’est un discours que l’on tient depuis des années car on se voile la face. Alors que l’on sait pertinemment que si les pays riches ont évolué aujourd’hui c’est aujourd’hui grâce à ces travailleurs étrangers qui constituent une économie parallèle au pays adoptant et contribuent par la même à son essor.L’histoire de l’immigration touche aussi les peuples de l’Union Européenne pourquoi ont ils un meilleur traitement quand ils viennent chez nous? Aujourd’hui, nous faisons face à une crise écologique, en même temps qu’elle est économique ou identitaire!

Danny Glover avec Fériel Berraies Guigny Photo: Antoine Tempé

United Fashion for Peace Magazine

379


©Marc Baptiste

AYO Marraine UNICEF

D

eux ans que cette artiste engagée arpente les scènes du Monde en toute simplicité pour chanter l’amour et la joie. Pour donner de l’espoir aussi. Femme engagée pour la cause des démunis, maman deux fois , elle est Ambassadrice de l’Unicef depuis plus de deux ans. Pour elle, l’Enfance sa prise en charge et son éducation sera garante de l’humanité en devenir. Femme dont l’éthique n’est plus à prouver nous vous l’a racontons dans un entretien cœur à codeur. Quand deux femmes éprises d’amour et de justice pour «l’autre» se rencontrent...

Par Maya G 380

United Fashion for Peace Magazine


Que signifie Ayo ? Dans un des dialectes de mon pays le Nigéria, cela signifier la joie. C’est aussi une tribu et une religion.

pas eu peur de braver certains dangers. Ma génération à moi a plus de liberté, nous n’avons pas besoin de suivre les autres, nous n’avons pas peur de nous exprimer ou de militer pour des causes en craignant pour notre vie. Cette chance là, je la réalise et elle m’a été donnée par mon public qui croit en moi.

Après le succès phénoménal de votre hit single «Down on my Knees» peut-on enfin dire que vous avez mis le monde à «genoux» aussi (sou- Que pensez vous de Erikah Badu? C’est une artiste qui a beaucoup de mérite, elle rires)?

Non absolument pas! Disons que des portes se a du talent mais surtout elle revendique son africanité elle qui est afro américaine, elle revendique ses racines. sont certainement ouvertes pour moi depuis… D’autre part, s’il m’était donné de choisir, je rêverai de pouvoir chanter avec Stevie Wonder, car les autres artistes Ayo c’est un melting pot ethnoculturel? Oui on peut dire ça, c’est ce qui me caractérise : qui me passionnent sont malheureusement décédés (Bob moitié nigérianne de père, il m’a donné le goût de la décou- Marley et Donnie Hathaway), à part, ah oui, Jimmy Cliff verte et du voyage et de mère gitane, c’est de là que viens que j’apprécie beaucoup. mon goût pour la guitare. Ma rythmique est foncièrement africaine mais l’on reconnaît le côté gitan dans la guitare. Je compose avec ma guitare ou un piano en général, ces instruments ne me quittent jamais.

La Folk music cela pourrait être votre créneau?

Un autre contemporain, Keziah Jones, vous en pensez quoi? J’ai énormément de respect et d’admiration pour lui, c’est un artiste intelligent et visionnaire. C’est un vrai artiste africain qui a su inventer un genre nouveau. Il est la source d’inspiration de beaucoup d’artiste, 12 artistes comme lui et l’Afrique musicalement serait à son apogée ! Il est un digne représentant musical de l’Afrique.

C’est avant tout raconter des histoires de vies, d’homme et de femme. C’est aussi un concept très large qui englobe plusieurs styles de musique. Moi je ne rangerai pas ce que je fais dans cette catégorie, car mon répertoire est un mélange de styles musicaux autant que je suis Vous êtes une femme engagée, quelles sont vos mélangée moi-même. Etre moi c’est être plusieurs styles batailles? à la fois, mêmes les imperfections sont nécessaires car Je crois que pour l’Afrique il est temps de parvenir elles vous rendent naturelle. Je suis contre tout ce qui est à instaurer la justice sociale. Il est temps que cette justice formaté, le Star system et sa mentalité, ça n’est pas pour se fasse en Afrique par les africains et pour les africains. Il moi! est temps d’être heureux pour notre voisin, d’apprendre à partager. La Démocratie c’est parvenir à cette justice.

Si on vous compare à Joan Baez, vous diriez quoi?

C’est un honneur avant tout. Mais nous ne sommes pas de la même génération ni du même style musical, Vous maman, les enfants c’est votre autre cheval même si toutes les deux on aime raconter des histoires de bataille? en chantant. J’ai beaucoup d’admiration pour cette dame, Absolument, pour moi on voit l’avenir de l’Afrique à c’était une femme de courage et de convictions, qui n’a travers le regard d’un enfant, cela ne peut être autrement. United Fashion for Peace Magazine

381


«L’Avenir, c’est à travers les yeux d’un enfant» Je suis engagée sur divers fronts, mais le projet qui me tient le plus à cœur est celui que je prépare avec un ami et que j’appelle «Droits naturels» Il faut parvenir à récolter des fonds, mais pour ceux qui n’ont pas d’argent la sensibilisation, la participation c’est déjà un grand pas. Je compte prochainement faire une série de concerts et récolter des fonds pour instaurer des programmes médicaux pour les Enfants d’Afrique mais aussi ceux du Sud en général. Les enfants ont besoin de nous. Leur avenir dépend de nous et les futures générations se feront par eux. Avec mon amie la designer erythréenne Bisrat Negassi, nous sommes sur divers projets de ce genre.

Bio Express Ayo De sa mère gitane, elle récupère le virus du voyage et de la rencontre, de son père, originaire du Nigeria et qui a émigré en Allemagne, elle acquiert une africanité visible sur sa peau et à travers ses références culturelles. Ayo dès son plus jeune age, semble être vouée à un destin hors du commun. Partie à Londres à 19 ans pour goûter la vie d’artiste, puis produite en France quelques années plus tard, Ayo a depuis quelques temps conquis le cœur du public par sa voix magnétique et chaude. Avec son énorme tube “Down On My Knees”, elle propulsera son Joyful en haut des charts avec plus de 450 000 disques ©Marc Baptiste

382

United Fashion for Peace Magazine


vendus dans l’Hexagone, plus de 30 semaines dans le Top 20 des meilleures ventes, de multiples concerts dans toute la France, dont 5 Olympia complets, qui donneront lieu à un DVD, Live At The Olympia, certifié platine à son tour. Nommée aux Victoires de la musique en 2007, catégorie « Artiste féminine de l’année », et meilleur clip pour “Down On My Knees”, tout réussit à la jeune femme. Un cadeau de la vie qu’elle transmet au-delà les frontières (Joyful sortira dans 40 pays). Le pouvoir de séduction d’Ayo traversera même l’Atlantique, pour une commercialisation du disque aux Etats-Unis fin 2007, suivie d’une tournée américaine. C’est aux Bahamas qu’Ayo va poser ses valises début 2008. La chanteuse va s’enfermer dans les mythiques studios de Compass Point, propriété du fondateur du label Island, Chris Blackwell. Sous les auspices tutélaires des précédents locataires, de Bob Marley aux Rolling Stones en passant par les B 52’s, Ayo enfile les perles de son deuxième disque travaillant en analogique, à l’ancienne, entourée d’instruments vintage. La chanteuse Ayo est actuellement en tournée dans toute la France pour présenter son troisième et tout dernier album «Billie-Eve» Fidèle à elle-même c’est dans la plus grande simplicité qu’Ayo chante et fait partager sa passion au public.

©Marc Baptiste United Fashion for Peace Magazine

383


Buzz

& Potins


Internet

peut-il sauver la planète?

P

our beaucoup de techniciens et de chercheurs, les TIC nous permettent de mutualiser, d’échanger, de passer à une économie inégalitaire à une économie de la connaissance riche et partagée. Un défi à construire d’autant plus important que selon certaines estimations, nous serions 9 milliards en 2050 alors que les écarts et les inégalités seront de plus en plus creusés et concentrés dans les villes. Gilles Berhault nous propose à travers son dernier ouvrage (Développement durable 2.0, éditions l’aube poche 2010) , une vision très angéliste, faisant le lien entre les technologies et le développement durable. Un discours qu’il n’a de cesse de répéter à travers son Association ACIDD.

Par Maya G 386

United Fashion for Peace Magazine


Développement durable, oui c’est possible avec internet! Le développement durable 2.0 serait selon Gilles Berhault celui de la collaboration dans un monde de communication et de connexions en pleines révolutions. C’est pour cela, qu’ACIDD réunit sur chaque projet, de nombreux partenaires, pour tisser des liens, co-construire, créer les conditions d’actions partagées. Mais pour le Développement durable 2.0 pas de miracle ou science infuse, car il requiert avant tout une question de gouvernance, de mutualisation et de changements de comportements. C’est donc fondamentalement une question de collaboration et d’information. L’internet est un modèle inspirant et une ressource évidente pour rendre plus efficace les organisations, améliorer l’efficacité énergétique, changer les modèles économiques. Aujourd’hui, 4 milliards de téléphones portables et 1,6 milliards de PC sont en usage… C’est une bonne chose si l’accès aux technologies sont partagées et si elles sont mises démocratiquement au service de tous !

S’agissant des pays émergents du Sud, la Tunisie est ce un exemple pour l’Afrique et le Monde arabe, que reste-t-il encore à faire? 9 Milliards, principalement dans les villes, dans un contexte de dérèglement climatique, qui concentrera les problématiques. Dans un contexte pareil, il y a une réelle urgence à renforcer les communautés, le niveau culturel, la capacité de chacun à agir à son niveau local dans un contexte global. L’objet est bien de renforcer les individus par les apports culturels. Mais c’est aussi une question d’accès de tous à la santé, à l’eau, aux ressources, dans une approches équitables et partagée.

United Fashion for Peace Magazine

387


Internet boude les pays pauvres

veloppement social et économique pour la Tunisie. Le Maroc s’engage aujourd’hui dans le Cluster Green and Les pays les plus pauvres ont un réel problème Connected Cities (www.greenandconnectedcities.eu) pour d’accès. Ce n’est pas seulement des ordinateurs ou des utiliser cette approche comme axe structurant des vingt téléphones. Le plus important est un développement des villes nouvelles en cours de création sur les prochaines infrastructures qui offrent du très haut débit pour tous (ac- années. ceptabilité du prix). C’est la seule façon de diminuer les transports, éduquer, travailler en ligne… Le deuxième as- Gilles Berhault est intimement convaincu de la nécessité pect est celui de la formation tout au long de la vie. Il ne de créer de nouveaux lieux intermédiaires pour les actisuffit pas d’avoir un ordinateur connecté, la compétence vités urbaines. Ce sont des espaces proches du domicile, des technologies du 2.0 doit être partagé par tous. C’est particulièrement bien équipés en technologies de communotamment le travail de l’Agence mondiale de solidarité nication et de travail collaboratif, exemplaire sur le plan environnemental, et particulièrement bien encadrés et aninumérique installée à Lyon (www.dsa-asn.org). més.

Solutions? Il faut beaucoup d’énergie pour fabriquer une machine communicante et la faire fonctionner, mais aussi pour les serveurs et les réseaux. Des efforts sont faits par les constructeurs, mais encore très insuffisants, notamment au niveau des serveurs. Des solutions résident dans la localisation, favorisant les réseaux locaux interconnectés aux réseaux centralisés. C’est encore une fois une question d’autonomie. La question de la durée de vie et la réutilisation est aussi primordiale. Les pays émergents ont beaucoup de leçons à donner au reste du monde. Enfin les comportements devront aussi évoluer. ACIDD proposera prochainement une série de recommandations et un plan de mobilisation, pour que chacun puisse avoir des comportements plus éco-responsables sur Internet.

Les bons élèves africains du numérique Heureusement beaucoup de pays sont en progresssion. Il est évident que l’organisation par la Tunisie avec les Nations Unies du Sommet mondial de la société de l’information a encore dynamisé un pays qui croit aux technologies de l’information en développant les pôles technologiques, les universités…C’est un vrai axe de dé388

United Fashion for Peace Magazine

«Nous avons changé de monde. Ce qui le mène aujourd’hui est le développement durable, l’entrée dans les civilisations numériques et la globalisation. A nous tous d’en faire un monde de modernité, de créativité, de qualité de vie et de solidarité. C’est comme cela que nous réussirons ensemble le 21e siècle!» ACIDD est une association à but non lucratif dont le cheval de bataille reste la collaboration et la coconstruction. Les thèmes de travail qui sont abordés sont la communication et le marketing responsables, Internet et les nouvelles technologies pour le développement durable, le bâtiment intelligent, les téléactivités, l’économie de la fonctionnalité, l’aménagement numérique et durable des territoires, la ville verte et connecté... L’association a 10 ans. Elle regroupe 300 membres, elle anime des réseaux européens et méditerranéens et a mis en place des relations permanentes partenariales avec des associations comme ATIM en Tunisie. www.acidd.com, www.greenconnected.eu


le site écolo bio!

T

rois ans après sa création, Greenrepublic.fr lance la première place de marché bio et éco-responsable sur Internet. Alimentation, bébé, habitat, énergie, décoration, loisirs, beauté, ..., Greenrepublic.fr réunit aujourd’hui plus de 20 000 produits pour consommer autrement.

Par Aïcha Bounaies

Greenrepublic.fr fédère, en effet, l’offre de plus de 300 vendeurs sélectionnés pour une démarche et des produits favorisant une consommation saine, citoyenne et écologique: - des sites d’e-commerce référents sur certains secteurs (puériculture, cosmétique, habitat...) - des producteurs et artisans qui, grâce à cette place de marché, peuvent désormais avoir leur boutique en ligne. En proposant la première place de marché sur Internet totalement dédiée au secteur de l’écoconsommation, Greenrepublic.fr simplifie les achats des consommateurs avec une seule entrée pour accéder à toute l’offre bio et responsable.

United Fashion for Peace Magazine

389


Le Kit Plio de handicap international protège bien plus que des cahiers!

D

u nouveau dans le Kit Plio ! Cette année les étiquettes scolaires ont été illustrées par les étudiants de la prestigieuse école Emile Cohl ! 2010 a marqué un record : les 520 000 Kit Plio vendus ont permis de couvrir 5 200 000 livres et cahiers, et surtout de collecter 520 000 euros pour financer les actions de Handicap International dans soixante pays. Le Kit Plio de Handicap International bénéficie cette année du soutien de la célèbre école d’arts graphiques Emile Cohl (www.cohl.fr). Un concours créatif, parrainé par le célèbre illustrateur jeunesse Jean Claverie, a mobilisé les étudiants de l’école sur le thème de la sensibilisation au handicap. Délicates, sensibles ou teintées d’humour, les dix créations retenues illustrent les étiquettes scolaires du kit et accompagneront le quotidien des élèves tout au long de leur année scolaire. Commercialisé depuis 1999, le Kit Plio comporte dix feuilles transparentes prédécoupées et préencollées, accompagnées d’étiquettes adhésives. Sans scotch, ni ciseaux, il permet aux parents comme aux enfants de recouvrir livres et cahiers en un temps record.

Le Kit Plio est doublement solidaire. Il répond aussi aux valeurs de l’association en participant à l’insertion économique et sociale de personnes handicapées en France. En effet, ce kit est conditionné en ESAT (Etablissement et service d’aide par le travail) et procure un emploi à une vingtaine de personnes handicapées chaque année. Autant de bonnes raisons qui poussent à faire un achat astucieux et généreux lors de la rentrée des classes. Alors, à vos livres et cahiers!

Où? Dans les grandes surfaces alimentaires, les librairies et les papeteries, et sur le site de l’association : www.handicap-international.fr/boutique Quand? En vente dès le 15 juillet 2011 Avec le Kit Plio, couvrir ses livres, ici, c’est aussi aider Combien? concrètement des personnes vulnérables, là-bas. Pour 5€, dont 1€ reversé à Handicap International pour financer chaque Kit Plio vendu, un euro est reversé pour financer ses programmes. les actions de Handicap International dans soixante pays. 390

United Fashion for Peace Magazine


A propos de Handicap International Handicap International est une association de solidarité internationale indépendante, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. OEuvrant aux côtés des personnes handicapées et des personnes vulnérables, elle agit et témoigne pour répondre à leurs besoins essentiels et améliorer leurs conditions de vie. Handicap International s’engage à promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux. Depuis sa création en 1982, Handicap International a mis en place des programmes de développement dans plus de 60 pays, et intervient dans de nombreuses situations d’urgence. Le réseau de 8 associations nationales (Allemagne, Belgique, Canada, France, Luxembourg, Suisse, Royaume-Uni, USA) œuvre de manière constante à la mobilisation des ressources, à la cogestion des projets et au rayonnement des principes et actions de l’organisation. Handicap International est l’une des six associations fondatrices de la Campagne internationale pour interdire les mines (ICBL), co-lauréate du prix Nobel de la paix 1997. Elle est aussi lauréate du Prix humanitaire Conrad N. Hilton 2011. Handicap International agit et témoigne partout où «vivre debout» ne va pas de soi. United Fashion for Peace Magazine

391


Mon Kit Green de LUSH cosmétiques Un Kit réso «lush» ment VERT

L

’arrivée du printemps et de l’été est toujours une période exaltante. Afin d’annoncer la venue de cette saison de renouveau, Lush présente sa nouveauté «verte».

Nous vous présentons le cadeau MON KIT GREEN (29,95€), une autre de nos idées de cadeau sans emballage qui contient une variété des produits Lush les plus écologiques, les plus respectueux de l’environnement, le tout emballé dans un Furoshiki qui peut ensuite être réutilisé à l’infini. Qu’y a-t-il de plus vert ? Vous y trouverez cinq de nos produits nus, sans conservateurs et végétaliens....

Nous vous suggérons de réutiliser le foulard pour transporter tous vos fantastiques produits, ou en tant que charmant bandana pour affronter la saison des festivals...les possibilités n’ont aucune limite !

Le galet de shampooing Capi’vert, qui permet de faire autant de shampooings qu’avec trois flacons de 250g de shampooing liquide (évitant donc à trois bouteilles de finir à la décharge); notre premier après-shampooing solide breveté Jungle; un mini exfoliant pour le corps Scratch !! avec du sucre équitable pour exfolier; 100 grammes du savon Némo, fabriqué avec une base lavante sans huile de palme; ainsi qu’une barre de massage solide Tutti Citrussi.

Contient:

392

United Fashion for Peace Magazine

Disponible dans toutes les boutiques et sur le site web: www.lush.fr

• • • • • •

Shampooing solide Capi’vert 55g dans sa boite Après-shampooing solide Jungle 55g Mini exfoliant Scratch 50g Savon Némo 100g Mini barre de massage Tutti Citrussi 20g dans sa boîte Furoshiki.


aufeminin.com

lance sa version tunisienne tn.aufeminin.com

«L

’ouverture d’aufeminin.com en Tunisie est un événement majeur pour le groupe dans le contexte du mouvement démocratique où les femmes ont su être au premier rang. aufeminin.com est un espace de solidarités entre les femmes, de conseils pratiques sur tous les sujets de la féminité, de la maternité… Nous devons donner le meilleur de nous-mêmes à des femmes qui le méritent.»,explique Marie-Laure de Sauty de Chalon, présidentedirectrice générale du groupe aufeminin.com.

Par Fériel Berraies Guigny

aufeminin.com porte-parole des femmes en Tunisie

périences, interrogations, peurs, récits de l’actu mais aussi rêves d’égalité et de démocratie: elles ont créé un incroyable réseau de solidarité.

Les femmes ont joué un rôle fondamental dans la révolution qui a mis fin à la dictature en Tunisie. Elles sont descendues dans la rue, ont manifesté, se sont organisées et, surtout, ont pris la parole pour faire entendre leurs droits et défendre la démocratie. Plus que jamais, elles ont utilisé le web comme moyen de communication et de rassemblement. Librement. La Tunisie est aujourd’hui le 1er utilisateur d’Internet en Afrique.

Pour soutenir ce mouvement libre, www.aufeminin.com lance sa première version locale en Tunisie entièrement dédiée aux femmes.

Les internautes tunisiennes ont été nombreuses à s’exprimer sur les forums d’aufeminin.com. Partage d’ex-

À lancement exceptionnel, contenus d’exception: les internautes tunisiennes ont eu carte blanche pour réaliser la Une d’aufeminin.com. Cuisine, bons plans mode et loisirs, mais aussi tribunes libres sur la Tunisie… tn.aufeminin.com, c’est vous. United Fashion for Peace Magazine

393


United Fashion for Peace Magazine - edition 2  

la 2ème édition du magazine United Fashion for Peace

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you