Issuu on Google+

Questions de Familles Revue documentaire

Parents-enfants/écrans : Trouvez l'équilibre en famille Collège Amédée Dunois, école primaire Amédée Dunois, collège Blaise Cendrars, école Bois Clary, service jeunesse de la mairie, Peep (Parents d'Elèves de l'Enseignement Public) et la FCPE (fédération des conseils de parents d’élèves).


2


« Moi et les écrans »

SOMMaiRE

L’association Icare,, “Education aux médias, Education par les médias”, a réalisé une étude fin 2010 sur 615 élèves du collège Daniel Sorano (Haute-Garonne). L’objectif était d’étudier les rapports entre les adolescents et les écrans et d’identifier leurs pratiques.

« Moi et les écrans » ……3

L’éducation aux médias, prévention en famille…4-5

L’Ere du numérique : évolution des pratiques à l’école……6-7

Conseils pratiques…8-9-10

Bibliographie……..11

Webographie……..12

Adresses utiles……13

La présence de plusieurs écrans au sein du foyer (télévisions, ordinateurs, consoles de jeux…) montre une évolution et une intégration des nouvelles technologies dans les familles.. Plus de 99% des adolescents sondés confirment qu’il y a au moins un ordinateur relié à internet chez eux. Ajoutons à ça dans la majorité des cas une télévision, plusieurs consoles de jeux vidéo (3 par foyer en moyenne) et l’arrivée des téléphones portables multifonctions. On constate que les adolescents en sont des utilisateurs privilégiés. Leur préférence est indéniablement le web avec 8h15 par semaine sur internet contre 7h devant la télévision et 5h devant les consoles de jeux vidéo. On observe donc une moyenne d’utilisation tous écrans confondus supérieure à 20 heures par semaine. La consommation simultanée d’écrans peut toutefois faire baisser le volume horaire total effectif mais une question fondamentale demeure : Comment toutes ces informations reçues sont elles décryptées par les jeunes ? Les écrans et l’interactivité qu’ils permettent, sont devenus le support support de la vie sociale des jeunes. Que ce soient les programmes télévisuels, les jeux vidéos (97% des jeunes ont au moins une console chez eux), les échanges par messagerie instantanée ou par SMS, les blogs ou les espaces personnels mis en réseau sur Facebook, les relations à l’autre sont alimentées par le contenu et la diversité des écrans. Un adolescent sur deux reste seul face à ces instruments ce qui peut donner une gestion du temps difficile due à une pratique chronophage. On observe par ailleurs cette envie permanente de rester en contact et de maintenir la communication avec ses pairs, que ce soit via les plateformes de réseaux sociaux ou le téléphone portable avec une moyenne 55 textos envoyés par jours. (29 novembre 2010), Association-Icare-www.asso-icare.fr

3


L’éducation aux médias, prévention en famille Web Éduquer les enfants aux réseaux sociaux « Les enfants n’hésitent pas à donner sur les réseaux sociaux des informations personnelles, telles que leur vrai nom (90 %), une ou plusieurs photos d’eux (88 %), le nom de leur établissement scolaire (67 %), voire leur adresse postale (27 %). «Sans paramétrage, tout ce qui est mis sur un réseau social peut être vu et utilisé par tout le monde», ont rappelé les associations et la Cnil aux parents, conseillant d’expliquer aux enfants «qu’il n’est pas anodin de publier une photo gênante de ses amis ou de luimême». «L’éducation numérique, c’est aussi le rôle des parents d’aujourd’hui. Et le respect de la vie privée constitue un élément fondamental de cette éducation», a estimé Isabelle Falque-Pierrotin, vice-présidente de la Cnil. Les experts de l’autorité administrative ont élaboré toute une panoplie de guides pour aider les jeunes à paramétrer leurs profils sur les réseaux sociaux, que les parents sont encouragés eux aussi à consulter ». Cédric SIMON (08 juillet 2011)-Web Éduquer les enfants aux réseaux sociaux- L'ALSACE

« Vivre avec Facebook, ça s'apprend ! D'après une étude publiée hier*, la moitié des 88-17 ans sont inscrits sur un réseau social. « Nul besoin pourtant d'être expert en nouvelles technologies pour transmettre des principes éducatifs. » De simples conseils suffisent : installer l'ordinateur dans une pièce commune, rappeler que l'injure, sur Internet comme dans la cour de récré, est répréhensible, ou encore sensibiliser sur les risques de violation de la vie privée. Bref, dialoguer avec son enfant sur son usage de Facebook plutôt que de le surveiller en y devenant son ami. « En vous intéressant à ce qu'il fait, et non uniquement au temps passé sur le réseau, vous lui montrez que vous êtes à son écoute en cas de problème », rappelle l'étude*. Confirmant que l'éducation numérique « est aussi le rôle des parents d'aujourd'hui ». Pierre Duquesne, Duquesne (Mardi 5 Juillet 2011), Vivre avec Facebook, ça s'apprend ! L’Humanité * L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Étude publiée 04 juillet 2011-Étude réalisée pour l'UNAF, Action Innocence et la CNIL

4


L’éducation aux médias, prévention en famille L'éducation par et et aux médias "L'éducation aux médias, c'est rendre chaque jeune capable de comprendre la situation dans laquelle il se trouve lorsqu'il est le destinataire des messages médiatiques." C'est le rendre apte à être un lecteur, un auditeur, un spectateur actif vis-à-vis des médias, capable de s'approprier un maximum d'informations originales à partir de n'importe quel type de documents médiatiques et, particulièrement, de documents audiovisuels. Ce qui est donc recherché, à travers l'éducation aux médias, c'est essentiellement un renforcement de la réflexion du jeune vis-àvis des médias : un mouvement de distanciation par rapport à l'expérience médiatique ordinaire et l'exercice d'un regard créatif sur le média." Quand elle est faite de façon réfléchie, l'éducation aux medias offre des espaces de stimulation pour exercer notre esprit critique afin de mieux discerner l'influence des medias sur notre société et le monde qui nous entoure, mais surtout sur soi, et sur son propre rapport a la consommation de medias. L'éducation aux medias, c'est donc développer des capacités de décryptage des messages diffuses. Qui produit ? Comment cela est-il produit ? Dans quel contexte ? A qui le message est-il destine ? Quelles sont les techniques utilisées et quels effets produisent-elles sur l'auditeur, le spectateur, le lecteur ? L'éducation aux medias favorise la réflexion, mais surtout ouvre une fenêtre vers des activités de création et met en avant sa propre liberté d'expression ouverte sur l'autre et sur le monde... Telle que nous la concevons, l'éducation aux medias est "un processus" qui démarre très tôt, du foyer familial, dès que l'enfant est capable de décoder une image et que ses parents regardent avec lui une émission de télévision. Elle se poursuit dans le cadre de ses expériences avec des camarades ou seul, s'étend à l'école et dans les structures sociales pour se préciser à l'âge adulte dans son engagement personnel et collectif de citoyen. (29 Novembre 2012), Rapport d’enquête* « Moi et les écrans », Association Icare *Enquête « Moi et les écrans » effectuée auprès de 615 élèves de la 6eme à la 3ème du collège Daniel Sorano (Haute-Garonne), Octobre 2010

5


L’Ere du numérique : évolution des pratiques à l’école

Audition de l’UNAF sur le développement du numérique à l’école Le numérique à l’école est un enjeu essentiel pour demain. Aujourd’hui, au niveau européen, la France est au 24e rang sur 27 s’agissant de l’usage des TICE (technologies de l'information et de la communication pour l’enseignement) en classe. Pour combler ce retard, une forte incitation à la formation des enseignants doit être engagée en débutant par le primaire et créer ainsi une dynamique pour le collège et le lycée. Pour l’UNAF, l’introduction et le développement des TIC (technologies de l'information et de la communication) à l’école doivent être l’occasion de repenser les techniques d’apprentissage en associant toutes les acteurs de la communauté éducative : parents, enseignants et enfants. Il importe de créer un continuum éducatif autour de l’enfant, sans rupture, laissant les parents en dehors de l’école. Le député a fait passer un message fort auprès de l’UNAF : lors de la remise des conclusions de son rapport au Premier Ministre, il est essentiel que l’information soit diffusée aux familles sur l’enjeu du numérique à l’école. A la clé d’un tel développement, le numérique représente un point de croissance potentiel, il est le moyen de lutter efficacement contre la fracture numérique mais aussi et surtout les TIC à l’école permettent de lutter contre l’échec scolaire et l’ennui en classe, d’améliorer le travail en équipe, de faciliter la gestion de l’hétérogénéité de la classe, de modifier la répartition des temps scolaires et d’accompagner les enseignants dans la réussite des projets éducatifs. La place des familles dans la nouvelle communauté éducative élargie par le numérique permettra une dynamique dans laquelle les enseignants devront s’impliquer. (Mercredi 07 décembre 2009), Audition de l’UNAF par Jean-Michel Fourgous, député.

6


L’Ere du numérique : évolution des pratiques à l’école Les parents plébiscitent l'entrée du numérique à l'école

Permettre le choix du numérique à l'école Dans son Avis n° 10 du 6 mars 2012 relatif au numérique à l’école, le Conseil National du Numérique publie un rapport consacré au développement du numérique, à l'usage et à la maîtrise de ses outils au sein des établissements scolaires. Après avoir relevé les différents freins et autres points de blocage, les auteurs proposent un ensemble de trois recommandations visant à favoriser une véritable dynamique dans ce domaine. Constat Le rapport souligne que le développement du numérique à l'Ecole n'est pas une fin en soi, il implique en effet de réfléchir à l'amélioration des méthodes pédagogiques et à la mise en place de nouvelles logiques qui s'appuient sur les appétences naturelles des élèves pour les technologies numériques. Il s'agit en l'occurrence d'aller au-delà de la vision ludique des outils et de la simple mise à disposition de matériel et de ressources. Les TIC doivent être considérées comme des moyens permettant de nouveaux modes et possibilités d'apprentissage comme la personnalisation, l'autonomie, la continuité, la diversité et l'accessibilité des contenus, le travail collaboratif et le partage. Cela dit, le rapport met en lumière un certain nombre de freins bloquant le développement des usages du numérique : l'insuffisance de la maintenance et du support, le manque de formation et d'accompagnement des enseignants et des personnels, le manque de ressources prêtes à l'emploi. (Mercredi 21 mars 2012), Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative

À 44 %, ils jugent essentiel l'apprentissage des nouvelles technologies à l'école. Et apprécient d'avoir accès au cahier de texte numérique de leurs enfants. Éducation C'est un véritable plébiscite pour l'entrée massive du numérique à l'école. Les parents convaincus, à en croire l'enquête présentée par Microsoft jeudi. À 44 %, ils jugent l'apprentissage des nouvelles technologies nécessaire. Presque autant que la culture générale et bien plus que la transmission « des valeurs de la république, comme la laïcité ». Ils apprécient de se voir soudain réintégrés dans l'école, via le cahier de texte en ligne, le carnet de correspondance et les notes, qui arrivent parfois jusque sur leurs téléphones portables... Les élèves, s'ils n'apprécient guère cette transparence qui déjoue leurs petites ruses de toujours, se montrent également enthousiastes. Ils assurent que ces nouveaux outils accroissent leur motivation et améliorent leurs résultats. Même les professeurs seraient chaque jour plus favorables à l'usage d'Internet, selon Christophe Desriac, directeur du département éducation de Microsfot. Dans une école en crise, certains voient, dans le numérique, une voie de salut, « l'opportunité d e rétablir un peu de personnalisation », explique Thierry de Vulpillières, de Microsoft. Le numérique offre aux professeurs volontaires une marge de créativité. Chacun peut inventer et personnaliser son programme. Et les innovations se multiplient. Sans révolutionner l'éducation. Mais en apportant leur lot de pédagogie nouvelle. Cécilia Gabizon (Vendredi 6 Avril 2012), Le Figaro

7


L’Ere du numérique : évolution des pratiques à l’école

Un ordinateur pour chaque collégien de 6e en ValVal-dedeMarne Marne Dès la rentrée, 13 000 collégiens val-de-marnais entrant en classe de 6e recevront un ordinateur portable. Une action contre la fracture numérique et pour la réussite de tous les collégiens. En partenariat avec l’Education Nationale, la mise en œuvre de cet outil pédagogique associe les enseignants qui recevront un ordinateur portable. Cette initiative fait partie intégrante du Projet éducatif départemental. Depuis une dizaine d’années, le Conseil général met l’accent sur l’accès aux technologies de l’information et de la communication à l’école (TICE). Equipement informatique, tableaux numériques interactifs, câblage, Internet très haut débit…les 104 collèges du territoire entrent dans l’ère numérique. Laura Podoroski (9 février 2012), Conseil Général du Val-de-Marne-

www.cg94.fr

Plan de développement des usages du numérique à l'École Luc Chatel a présenté les cinq objectifs principaux du plan de développement des usages du numérique à l’école : faciliter l’accès à des ressources numériques de qualité, former et accompagner les enseignants dans les établissements scolaires, généraliser les services numériques et les espaces numériques de travail, réaffirmer le partenariat avec les collectivités locales et former les élèves à l’usage des technologies de l’information et de la communication. …Persuadé de l’intérêt d’ouvrir l’École vers l’extérieur, le ministère a enclenché la généralisation du cahier de textes numérique depuis la rentrée 2010. Ce service numérique permet aux enseignants, élèves et parents de suivre la progression pédagogique de sa classe. Plus largement, le ministère, en partenariat avec les collectivités territoriales, réaffirme l’objectif de généraliser les Espaces numériques de travail, véritables bouquets de services de la communauté éducative sur l’ensemble du territoire. (Jeudi 25 novembre 2010), Plan de développement des usages du numérique à l’École- Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative).

8


Conseils pratiques Réseaux sociaux : Quelles sont, dès 8 ans, les pratiques pratiques de nos enfants ? Quel est le rôle des parents ? » L’UNAF, ACTION INNOCENCE et la CNIL proposent quelques bonnes pratiques aux parents qui se sentent souvent inexpérimentés sur ce sujet. Dialogue et partage 1. Essayez d’installer l’ordinateur dans une pièce commune et si votre enfant est équipé de son propre ordinateur, veuillez à ce qu’il ne l’utilise pas dans un endroit isolé, (par exemple, seul dans sa chambre). 2. Dialoguez avec votre enfant, intéressez-vous à ses pratiques et à ses « amis », posez-lui des questions sur les fonctionnalités mais aussi sur ses usages. Essayez de rester en veille sur ses pratiques car les technologies évoluent très vite ! Soyez également attentifs aux nouveaux usages mobiles. 3. Plus l’enfant grandit, plus il est à même d’échanger avec vous sur ce qu’il fait en ligne. N’hésitez pas à aborder avec lui les questions de vie privée et d’intimité. 4. En vous intéressant à ce qu’il fait (et non uniquement au temps passé sur le réseau) vous lui montrez que vous êtes à son écoute en cas de besoin ou de problème (exposition à des images à caractère pornographique, violentes, etc). N’hésitez pas à le lui rappeler ! Mieux que de devenir « l’ami » de votre enfant, discutez avec lui de ce qu’il fait sur les réseaux sociaux. Faites lui prendre conscience de l’impact de ce qu’il publie et encouragezencouragez-le à préserver son intimité. Education et responsabilisation 1. Si les réseaux sociaux sont interdits aux moins de 13 ans, c’est que certains contenus peuvent être inadaptés. Soyez en conscients ! 2. C’est à vous de rappeler que, comme dans la vraie vie, tout n’est pas permis sur les réseaux sociaux. L’injure, la diffamation ou le cyberharcèlement sont punissables par la loi, tout comme la diffusion de photos/vidéos sans le consentement des personnes concernées. 3. Sans paramétrage, tout ce qui est mis sur un réseau social peut être vu et utilisé par tout le monde. Invitez votre enfant à réfléchir avant de publier une information personnelle. Abordez avec lui la question de la gestion de la vie privée et n’hésitez pas à consulter les tutoriels (dont celui de la CNIL) qui aident à mieux paramétrer les profils. 4. Expliquez à votre enfant qu’il n’est pas anodin de publier une photo gênante de ses amis ou de lui-même, car leur diffusion est incontrôlable, et il est très difficile, voire impossible, de faire supprimer des photos. 5. Plus votre enfant a de contacts sur son réseau, plus les risques d’être victime d’insultes ou de rumeurs augmentent : démystifiez la course aux « amis » et dialoguez avec votre enfant sur les critères d’acceptation des amis. Même si vous souhaitez favoriser l’autonomie et respecter l’intimité de votre adolescent, vous restez son responsable aux yeux yeux de la loi jusqu’à sa majorité. « Extrait du dossier de presse du 4 juillet 2011 pour la conférence « RESEAUX SOCIAUX : Quelles sont, dès 8 ans, les pratiques de nos enfants ? Quel est le rôle des parents ? » organisée par Action Innocence, l’Unaf et la CNIL».

9


Conseils pratiques Le système PEGI PEGI est un système européen qui permet de savoir si le jeu vidéo est adapté à l’âge de l’utilisateur.

Les pictogrammes PEGI apparaissent sur le devant et au dos de l’emballage et indiquent l’une des classes d’âge Petit lexique suivantes : 3, 7, 12, 16 et 18. Ils donnent une indication fiable du caractère adapté du contenu du jeu en termes de protection des mineurs.

Langage grossier Ce jeu contient des expressions grossières.

Discrimination Ce jeu contient des images ou des éléments susceptibles d’inciter à la discrimination.

Drogue Ce jeu illustre ou se réfère à la consommation de drogues.

Peur Ce jeu risque de faire peur aux jeunes enfants.

Les descripteurs apparaissant au dos de l’emballage indiquent les principaux motifs pour lesquels un jeu s'est vu attribuer une classification par âge particulière. Ces descripteurs sont au nombre de huit : violence, langage grossier, peur, drogue, sexe, discrimination, jeux de hasard et jeux en ligne avec d’autres personnes.

Jeux de hasard Ce jeu incite à jouer aux jeux de hasard ou enseigne leurs règles.

Sexe Ce jeu montre des scènes de nudité et / ou des comportements ou des allusions de nature sexuelle.

Violence Ce jeu contient des scènes violentes

10 En ligne


Conseils pratiques La règle du 3 – 6 – 9 – 12 Pas de télévision avant 3 ans 0-3ans : C’est le moment des apprentissages liés aux 5 sens, (intelligence sensori-motrice) de la marche, du langage… le cerveau est en pleine évolution, la pensée se structure, les images y concourent ! Pas de console de jeux personnelle avant 6 ans 3-6 ans : C’est l’époque du développement de la pensée symbolique, (faite aussi d’images) et du développement des premières relations, du jeu symbolique (jeux avec d’autres enfants – jouer à papa et à la maman…). L’enfant appréhende l’espace dans ses 3 dimensions (collage, pâte à modeler, découpage) et des premiers jeux de construction. Privilégier les films DVD que l’enfant peut revoir jusqu’à en maîtriser le sens et bien sûr dans une utilisation limitée (inférieure à 1 heure par jour). - Apprendre aux enfants à avoir du jugement sur ce qu’ils voient - Interdire les écrans : cela s’applique aux enfants et aux parents. Privilégier les écrans dans le bureau ou dans le salon - Dans les Chambres privilégier les radios réveils 6- 9 ans : C’est le moment des apprentissages scolaires (lecture, écriture). L’individualisation psychique est terminée et, avec la vie scolaire l’enfant noue de nouvelles relations avec son entourage, base des futures relations sociales. C’est aussi le moment des jeux de construction qui permettent à l’enfant d’acquérir diverses compétences qui permettent la mise en place des capacités d’attention, d’adaptation et d’extrapolation. Quelques jeux de consoles en limitant le temps. Source : Action Innocence/Pédagojeux

Bibliographie

-

Plus jamais seul, le phénomène du portable, M.Benasayag et Del Rey Edition Bayard, 2006

Internet accompagné partir de 9 ans - Paroles pour lesàadolescents ou le complexe du homard, F.Dolto, Edition Gallimard Jeunesse, 2003

Début de l’apprentissage sur Internet, mais accompagné d’un adulte.

9- 12 ans : Les apprentissages de la phase précédente continuent pour évoluer vers une pensée élaborée, de plus en plus objective, Tu ne seras pas accro mon fils ! , J-C Matysiak ,2002 avec les capacités créatives et d’auto-critique. Dans les jeux sociaux avec règles, il met en place de véritables collaborations et entraide.

Œdipe toi-même, M.Rufo, Edition Hachette Littérature, 2002 Après 12 ans : au risque du virtuel, S. Tisseron, S. Missonnier, Michaël Stora, Editions Dunod, 2006 - L’enfant -

- L’utilisation d’internet est autorisée, seul mais aussi accompagné, et contrôlée. - -En Virtuel famille, participer, partager, parler de ce qui est joué, vu à la 2007 télé ou sur internet : faciliter l’apprentissage. mon amour, S. Tisseron, Edition Albin Michel, - Mettre en valeur les aspects positifs. Des outils formidables et indispensables aujourd’hui ! - Expliquer les aspects négatifs, les dangers et apprendre à maîtriser les outils et à cadrer leur utilisation. - -Interdire écrans chambres etTisseron pendant les repas => parents les écransàrestent salon. Qui àles peur desdans jeuxles vidéo , Serge aide ici les y voir dans plus le clair, Edition Albin Michel, 2008

11 Serge Tisseron, psychiatre


Bibliographie -

Plus jamais seul, le phénomène du portable, M.Benasayag et Del Rey Edition Bayard, 2006

-

Paroles pour les adolescents ou le complexe du homard, F.Dolto, Edition Gallimard Jeunesse, 2003

-

Tu ne seras pas accro mon fils ! , J-C Matysiak ,2002

-

Accro à l’écran ? Du Tamagotchi au cybersexe, et pourquoi pas ! J-C Matysiak et De Sauverzacs, Edition Pascal, 2006

-

Enfants et adolescents face au numérique, Comment les éduquer et les protéger, J-C Nayebi, Editions Odile Jacob, 2010

-

Œdipe toi-même, M.Rufo, Edition Hachette Littérature, 2002

-

Les écrans, ça rend accro ! Ça reste à prouver, Michael Stora, créateur de l'Observatoire des mondes numériques en sciences humaines, Edition Hachette littératures, 2006

-

L’enfant au risque du virtuel, S. Tisseron, S. Missonnier, Michaël Stora, Editions Dunod, 2006

-

Qui à peur des jeux vidéo, Serge Tisseron aide ici les parents à y voir plus clair, Edition Albin Michel, 2008

-

L’interprétation des contes de fées, M-L Von Franz, Edition du Dauphin, 2003

-

Ecrans et médias : une affaire de famille, Guide Parental de l’Unaf consultable sur Internet, http://www.unaf.fr/IMG/pdf/Guide_parents_Unaf_MS-2.pdf

-

Votre adolescent et le téléphone mobile, guide réalisé en partenariat avec l’Union Nationale des Associations Familiales (UNAF) et la Délégation aux Usages de l’Internet (DUI), permet aux parents d’accompagner leur adolescent dans un usage quotidien responsable du téléphone mobile. http://www.afom.fr/sites 12


Webographie -

www.internetsanscrainte.fr : Programme européen facilitant l’usage de l’internet pour les parents, les enfants et les équipes pédagogiques. De nombreuses ressources y sont accessibles.

-

www.2025exmachina.net : Jeu pédagogique en ligne qui a pour objectif d’amener les 12-17 ans à porter un regard critique sur leurs usages d’Internet fixe et mobile.

-

www.jeunesetmedias.fr :

-

www.education.gouv.fr : Plan de développement des usages du numérique à l’École-Jeudi 25 novembre 2010

-

www.assowww.asso-icare.fr/Rapporticare.fr/Rapport-Moi.et.les.ecransMoi.et.les.ecrans-2010.pdf : Rapport d’enquête « Moi et les écrans »

-

www. pédagojeux.fr : Site d'information et sensibilisation à l’univers des jeux vidéos pour les parents

-

http://delegation.internet.gouv.fr http://delegation.internet.gouv.fr : La délégation aux usages de l’internet

-

www.generationnumerique.com : Génération numérique organise et anime des actions dans des structures scolaires et extra scolaires. Ces réunions permettent d'informer les élèves et d'aider les professeurs et les parents à mieux vivre l'ère numérique !

-

www.famicity.com: Famicity accueille les enfants de moins de 13 ans, n'exploite pas vos données personnelles et respecte toutes les directives de la CNIL. Il est gratuit et destiné aux millions d’internautes qui souhaitent échanger en privé, sans être indéxés par les moteurs de recherche

Centre d’études sur les jeunes et les medias

13


Adresses utiles Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines (OMNSH) 78 avenue de Flandre 75019 PARIS Tel : 09 52 67 72 97 Courriel : contact.omnsh@gmail.com CNIL Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés 8, rue Vivienne CS 30223 75083 Paris cedex 02 Tel : 01 53 73 22 22 http://www.cnil.fr/

CSA – Conseil Supérieur de l’Audiovisuel Tour Mirabeau 39-43, quai André-Citroën 75739 Paris cedex 15 Tel.: 01 40 58 38 00 http://www.csa.fr/ P.AE.J Espoir (Point Accueil Ecoute Jeunes) Médiathèque du Forum 2 rue de la Terrasse 94000 Créteil Tel : 01 41 78 94 10 Courriel : paej.creteil@espoir-cfdj.fr

Numéros utiles Net Ecoute : 0800 200 000 http://www.netecoute.fr/

Udaf du Val-de-Marne - 3, avenue Charles de Gaulle - 94475 Boissy-Saint-Léger cedex Tél : 01.45.10.32.32 - www.udaf94.fr - udaf94@udaf94.fr

14


Enfants-parents, écrans : la revue documentaire 2012