Page 1

bulletin de liaison des chirurgiens-dentistes retraités

sommaire

Éditorial……..……..…...…......2 UCDR: A.G.............................3 UCDR: Nouveau bureau.........4 UCDR: Nouveau C.A..............5 UCDR: à l'ADF........................6 UCDR: modifications statuts ........7 CARCDSF: Élections................... 7 ...prospective et .. Interview ......8-9 CARCDSF: Revalorisation..........10 Le passé gage d'avenir........10-11 Mirabeau....................................12 Lectures.….………..….…......14 Bridge....................................15 Vie des régions.……....…….16-18 Recette ...…...……..…...….....19 Bridge (solutions)….…...........19 Nécrologies...........................20 Bloc-notes.…..………............23

JHL

2015

décembre

le trait d’union


ÉDITORIAL

e 21 septembre dernier se sont déroulées à La Baule les Assemblées Extraordinaire et Ordinaire en présence d’un grand nombre d’adhérents et dans une ambiance particulièrement conviviale. Vous pourrez en lire les comptes rendus dans ce numéro du Trait d’Union. A la suite de l’Assemblée Générale s’est tenu ce même jour un Conseil d’Administration au cours duquel il a été procédé à l’élection du nouveau bureau de l’UCDR. Comme vous le savez peut-être, ce Conseil m’a élu à la Présidence de notre Association, épaulé par un nouveau bureau dont vous pouvez découvrir la composition un peu plus loin. Conscient des nouvelles responsabilités qui sont maintenant les miennes, je tiens à remercier tout particulièrement les membres de ce Conseil d’Administration qui m’ont confié cet honneur et cette charge. Seul, un président ne peut être efficace, ce n’est qu’ensemble, bureau et Conseil d’Administration, que le travail entrepris pourra porter ses fruits au service de tous les adhérents. Je profite de l’occasion qui m’est donnée ici pour remercier également tout spécialement mes prédécesseurs, Jean-Claude TEMPLIER et Yves ROUSSEL, nos Présidents d’Honneur, qui, malgré toutes les difficultés qu’ils ont eu à affronter, ont su développer l’UCDR tant auprès de nos adhérents, que de tous les acteurs de la profession et bien au-delà et ainsi faire reconnaître partout notre Association. C’est dans leur lignée que je compte inscrire mon action au service de l’UCDR : Collaborer activement avec nos représentants, déjà en place ou récem-

2

TU-110 12 2015

ment élus au sein du Conseil d’Administration de la CARCDSF, par la réflexion et la préparation en commun des différents dossiers ayant trait à la gestion de celle-ci. Assurer également, ce qui est indispensable, une présence active auprès des différentes instances professionnelles ou publiques, ministérielles et autres. Œuvrer à accroitre le recrutement de nouveaux adhérents, nécessité pour que notre Association soit entendue et considérée par nos interlocuteurs. Ce recrutement est d’ailleurs l’affaire de tous. Si chaque membre de notre association arrivait à convaincre ne serait-ce qu’un seul de ses anciens confrères qui ne connaîtrait pas encore l’UCDR, ses buts, son action, sa convivialité, cela ne pourrait que multiplier notre audience. Aussi est- il besoin de dire que je compte sur vous. De nombreux autres défis seront à relever dans les mois à venir. Avenir du Régime PCV, représentativité des allocataires au sein du Conseil d’Administration de la Caisse, devenir du Régime RBL (Régime de Base des Libéraux) n’en sont que quelques exemples. Et les mutations rapides qui se produisent dans notre société nous amèneront immanquablement d’autres challenges. C’est ensemble que nous pourrons y faire face. Enfin, puisque nous approchons maintenant d’une nouvelle année, permettez- moi de formuler pour chacun d’entre vous et pour tous ceux qui vous sont chers, tous mes vœux à votre intention. Vœux de santé, de sérénité et de paix. Vive l’UCDR.

J. J.--M. MASSY Président de l’UCDR


L’UCDR ASSEMBLÉES GÉNÉRALES EXTRAORDINAIRE et ORDINAIRE LUNDI 21 SEPTEMBRE 2015

Conformément

au principe de l'alternance Paris Région, c'est dans la Région des Pays de la Loire, à La Baule que l'UCDR avait décidé de se retrouver en 2015, pour tenir une Assemblée Générale extraordinaire, et son Assemblée Générale statutaire annuelle.

notre organisation, afin de s’appuyer sur des fondations solides.

Ces objectifs ont pour la plupart été atteints, avec le changement de nom de notre Association, qui est devenue l'UCDR, identifiable grâce à son logo figurant désormais sur tous les sites professionnels; changement aussi En présence d'une nombreudu statut des Délégations Régiose assistance et du Président nounales qui n'avaient aucune existenvellement élu de la CARCDSF, le ce légale, devenues des AssociaDr Frank LEFEVRE, le Président tions Régionales autonomes. sortant de l'UCDR, Yves ROUSSEL La communication a été déa fait adopter par l'Assemblée Générale extraordinaire, quelques veloppée avec la mise au point modifications aux statuts de notre d'un nouveau site internet, la Association, avant de dresser, au publication de notre journal, le cours du Rapport Moral, le bilan "Trait d'Union" en couleur, la des actions menées avec son équi- création d'une plaquette sous forpe pendant les six années passées me de triptyque, intitulée: "Connaissez-vous l'UCDR", préà la tête de l'UCDR. sentant notre Association, et l'orIl rappelle les objectifs ganisation de réunions à partir qu'il s'était fixé à son arrivée, à d'un Power Point, destinées aux savoir: futurs retraités, dont le thème est: ►La révision des statuts, "Préparer sa retraite". dont certains articles Pour être mieux reconnus et n'étaient pas satisfaisants. écoutés, l'UCDR s'est attachée à être présente au sein de nombreu►Le développement de la ses organisations professionnelles: communication et du dia- ADF, CNSD, CNRPL, MVAD ; logue, avec les différentes certaines de ces structures ayant organisations profession- même à leur tête des membres de nelles pour se faire notre Bureau. connaitre et reconnaitre. Nous avons également ►L'union, pour faire revenir réussi à faire revenir au sein de les Régions qui nous notre Association plusieurs avaient quitté à la suite régions qui étaient sur le point de des négociations sur le nous quitter. PCV, et cela....dans le but Ces actions avaient pour but de l'amélioration du recrutement, et même si les résultats obtenus n'ont ► Recruter et de revoir pas été aussi bons qu'espérés, le

nombre d'adhérents n'a cessé d'augmenter. Plus satisfaisants ont été les résultats des élections au Conseil d'Administration de la CARCDSF où les trois sièges d'allocataires renouvelables ont été enlevés par nos trois candidats, l'UCDR reprenant même le siège du Collège 5 qu'elle n'avait jamais détenu auparavant. Satisfaction aussi en ce qui concerne la défense de nos retraites, car depuis plusieurs années maintenant nous obtenons dans le Régime Complémentaire, une augmentation au moins égale à l'inflation. Même si les résultats n'ont pas toujours été conformes à nos attentes, une grande partie des objectifs fixés au départ, ont été atteints, notamment pour les élections à la CARCDSF, qui permettront à l'UCDR de faire entendre sa voix lors des négociations concernant nos régimes de retraite. Après avoir rendu hommage et fait applaudir notre Président d'Honneur Jean TEMPLIER, qui s'est dépensé sans compter pour la défense de nos retraites, le Président sortant a souhaité réussite et succès au nouveau Bureau et au nouveau Conseil d'Administration qui comprend désormais en son sein, l'ancien Président de la CARCDSF; nul doute que, fort de ce soutien, la voix de l'UCDR portera d'avantage encore, et sera plus écoutée. YVES ROUSSEL Secrétaire Général UCDR TU-110 12 2015

3


BUREAU NATIONAL DE L’UCDR Présidents d’Honneur

UCD R

Secrétaire général d’Honneur

Union des Chirurgiens Dentistes Retraités

Jean TEMPLIER Chargé de missions : 02 40 49 43 31 jean.templier@sfr.fr

Yves ROUSSEL : 02 40 94 94 77 mylac.roussel@free.fr

Maurice Sergent : 02 47 46 64 93

Président

Jean-Marie MASSY : 06 83 67 24 83 jm.massy@wanadoo.fr

Vice-présidents

Guy CERF : 05 56 05 72 21 guycerf@wanadoo.fr

: 05 62 05 61 65 a.lre@wanadoo.fr

Guy MOREL : 06 83 07 38 76 guy.morel0871@orange.fr

Guy ROBERT : 06 16 96 41 78 guy.rene.robert@gmail.com

Secrétaire Général

Secrétaire Général Adjoint

Yves ROUSSEL : 0 2 40 94 94 77 mylac.roussel@free.fr

Jacques MASSONNAUD :05 49 58 60 29 massonnaudjacques@wanadoo.fr

Trésorier Général

Trésorier Général Adjoint

Conseiller du Président

Michel PROLHAC

Jacques BOIGEY

Alain ZATTI : 03 21 78 95 25 alainzatti@yahoo.fr

: 02 72 01 18 58 michel.prolhac@sfr.fr

4

André LUBESPERE

TU-110 12 2015

: 02 35 70 86 48 boigeyjacques@neuf.fr


UCDR - CONSEIL D’ADMINISTRATION Aux membres du bureau s’ajoutent

Les Présidents de Région qui ne sont pas au bureau Jean-Claude ASFAUX

Jacques COUSIN

Champagne-Ardenne

Normandie

 03 26 47 04 88

 02 96 61 43 57

c.asfaux@orange.fr

jacques.cousin3@wanadoo.fr

Yves DESPORTE Rhône-Alpes 

Pierre GIRAUDAT Auvergne

06 03 06 16 74

 04 70 46 08 02

cydesporte@yahoo.fr

pierre.giraudat@sfr.fr

Jean GOUNANT Paris-Ile de France

Jean-Louis GRAS Languedoc-Roussillon

 01 45 85 07 02

 04 68 23 35 52

jean.gounant@free.fr

jeanlouis.gras@free.fr

Albert KLEIN Alsace

Gérald MAROT Lorraine

 06 80 00 51 04

 03 83 48 53 25

kleinalbert67@gmail.com

gerald.marot@free.fr

Victor GUEZ Centre  06 62 96 19 21

hyvictor@outloock.fr

Animateur responsable du Site

Quatre administrateurs élus par l’Assemblée Générale Marie GRAINDORGE Normandie  02 35 88 06 17

Jean-Paul GRANDCLAUDON Bourgogne  06 45 28 91 37

marie.graindorge@free.fr

Alain SOULIÉ Pays de la Loire

grandclaudon@numericable.fr

Bernard TEXIER Poitou-Charentes

 06 23 13 52 12

 06 75 85 72 82

ajm.soulie@orange.fr

bgtexier@laposte.net

Deux élus par leur région de plus de 150 adhérents Gérard LOURME Nord-Pas de Calais  06 87 72 16 72

Michel MORIN Pays de la Loire  02 40 40 51 35

gerard.lourme@numericable.fr

micheletanne.morin@wanadoo.fr

Un membre coopté Bernadette BOUR Lorraine  03 83 47 09 86

bourbernadette@orange.fr TU-110 12 2015

5


Dernière minute

6

TU-110 12 2015

L’UCDR...

...à L'ADF


UCDR - MODIFICATION DES STATUTS Ancien texte

Texte modifié

Article 7 : AG Ordinaire Annuelle 1er alinéa : réunissant tous les adhérents 8ème alinéa « D’examiner et de voter s’il y a lieu toutes questions ou motions portées à l’ordre du jour ».

Article 7 : AG Ordinaire Annuelle 1er alinéa : réunissant les adhérents 8ème alinéa « D’examiner et de voter s’il y a lieu toutes questions ou motions portées à l’ordre du jour ou présentées par le Bureau »

Article 8 : Conseil d’Administration 1er alinéa « L’UCDR est administrée par un CA qui applique… »

Article 8 : Conseil d’Administration 1er alinéa « L’UCDR est administrée par un CA, composé de membres actifs, qui applique … » 4ème alinéa « D’un administrateur supplémentaire, au-delà de 150 adhérents, élu par l’A.G. de l’Association Régionale concernée ». Ajouter un 5ème alinéa : « Un ou des membres cooptés choisis par le Bureau pour leur compétence particulière, peuvent participer au Conseil d’Administration ou au Bureau à l’invitation du Président ».

4ème alinéa « D’un administrateur supplémentaire élu, au-delà de 150 membres par son Association Régionale ».

Alinéa 7 : supprimé - 5 = 6 - 6 = 7 8ème alinéa « Le Bureau est composé d’un Président, de deux VicePrésidents …. »

8ème alinéa « Le Bureau est composé d’un Président, de Vice-Présidents ….. »

Article 9 : Rôle et Fonctions du Bureau A 3ème alinéa « Il représente (le Président) l’Association dans tous les actes de la vie civile ainsi que devant les autorités professionnelles et administratives »

Article 9 : Rôle et Fonctions du Bureau A 3ème alinéa « Il représente (le Président) l’Association dans tous les actes de la vie civile ainsi que devant les organisations professionnelles et les autorités administratives »

Article 12 : Associations Régionales 2ème alinéa « En cas de différend ….. avant toute Assemblée Générale Régionale à laquelle un ou plusieurs membres du Bureau National assisteront»

Article 12 : Associations Régionales 2ème alinéa « En cas de différend …. avant toute Assemblée Générale Régionale à laquelle un ou plusieurs membres du Bureau National devront assister »

RETRAITE Élections à la CARCDSF Les élections du mois de juin dernier pour le renouvellement de trois sièges d’allocataires, au Conseil d’Administration de la CARCDSF, ont vu la victoire totale de l’UCDR, qui a remporte les trois collèges, notamment dans le collège 5 qu’elle n’avait jamais détenu. Ont été élus: Administrateurs titulaires:

Dr MICHEL BOURGOIN (Collège 1) Dr GUY MOREL (Collège 4) et Dr GUY CERF (Collège 5) Administrateurs suppléants: Dr BRIGITTE BULLIER (Collège 1), Dr MICHEL PROLHAC (Collège 4), Dr GEORGES ETIENNE (Collège 5) Nous tenons à remercier nos candidats qui se sont bien battus. Sortie renforcée de ces élections

(l'ancien Président de la Caisse, Guy Morel occupant désormais la Vice-Présidence), l'UCDR est en mesure de faire entendre sa voix au plus haut niveau. Merci aussi à tous nos adhérents qui ont su se mobiliser pour faire triompher nos candidats.

Yves ROUSSEL Secrétaire Général UCDR TU-110 12 2015

7


CARCDSF BILAN ….. POUR l’avenir Les élections du 19 juin dernier ont modifié la composition du Conseil d’Administration de la CARCDSF. Un nouveau bureau s’est installé. Après dix-huit ans d’intense activité à la tête de notre institution je peux constater et mesurer le chemin parcouru, les joies, les satisfactions mais aussi les difficultés ainsi que des regrets. Le fil rouge s’est forgé autour de la volonté d’aller de l’avant, de la proposition et de la mise en place d’une politique innovante en matière de retraite, d’une présence effective et efficace dans les différentes institutions où se joue et se décide l’Avenir de notre vie professionnelle libérale. L’efficacité de l’action se joue en équipe, en équipe performante capable de maintenir l’indépen-

dance de notre système, de ne pas dépendre et subir les impératifs de structures socio-professionnelles. Elle doit se montrer ferme face à la politique de plus en plus étatique des tutelles et défendre avec vigueur nos valeurs tout en consolidant et provoquant la progression de nos acquis. Car les incessantes néo-contraintes de toute nature (financières, fiscales, gestionnaires) nous engluent insidieusement avec une efficacité sournoise dans un paysage uniformisé, fonctionnarisé. « Il vaut mieux être cheval que charrette ». Réagissons face aux coups de boutoir de l’Administration, aux manœuvres de l’ombre qui n’ont pour but que d’amener les professions libérales dans l’escarcelle de ceux qui ne veulent pas reconnaître la justesse et les résul-

tats de notre gestion. Le Conseil d’Administration de la Caisse doit rester maître de la politique à mener. Malgré les aléas de la sphère économique nous devons nous battre pour sécuriser le Futur. Seule ombre, notre PCV : que les partenaires sociaux bougent ! Les solutions existent. La volonté de réussir s’impose. Demain reste un combat qu’un seul ne peut mener et gagner. La CARCDSF se montrera à la hauteur des engagements à tenir. Désormais dans le collège " Allocataires " soyez assurés de ma pugnacité et de rester à votre service pour notre Retraite d’aujourd’hui et de demain. GUY Morel Vice président UCDR

INTERVIEW DE FRANK LEFÈVRE Comme vous avez pu en prendre connaissance déjà sans doute, Frank LEFÈVRE a été élu Président de la CARCDSF début juillet 2015, succédant à Guy MOREL. Afin de vous permettre de mieux le connaître, le Trait d’Union a sollicité de la part du nouveau Président de la Caisse de Retraite une interview qu’il nous a accordée il y a quelques semaines. T.U. - Vous avez accédé depuis quelques semaines à la présidence de la CARCDSF. Pouvez-vous nous dire en quelques mots qui vous êtes, votre parcours professionnel, vos motivations pour vous investir dans cette nouvelle fonction? F. L. - Je suis, comme la très grande majorité de mes confrères, omnipraticien libéral, installé à Maxéville, en Meurthe et Moselle, depuis 1981. Je me suis rapidement engagé dans mon syndicat départemental CNSD dont je suis devenu vice-président en 1999. Parallèlement, investi également dans le Conseil de l’Ordre Départemental, j’en suis devenu Président il y a six ans. Et enfin, il y a maintenant 12 ans, j’ai été élu à la Caisse de Retraite, suppléant de Jean-Robert JOLIVALD.

8

TU-110 12 2015

Six ans plus tard je suis devenu titulaire, et enfin en 2009 j’ai été élu Secrétaire Général de la CARCDSF. Depuis deux ans, Guy MOREL, préparant sa succession, m’a de plus en plus impliqué dans tous les arcanes et subtilités de la gestion de notre Caisse et de son environnement. Jamais je n’ai eu ce qu’il est convenu d’appeler un plan de carrière. Parti, « la fleur au fusil », les choses se sont enchaînées, si je puis dire, naturellement. suite


suite T.U. - Quels sont vos principaux objectifs pour votre mandature au sein de la Caisse ? Quelle est votre ambition ? F.L.- Si on peut parler d’ambition, il ne s’agit certainement pas d’ambition personnelle, mais d’ambition de faire progresser notre Caisse de Retraite. Tout d’abord préserver les acquis de celleci, et surtout de défendre son autonomie. Mais au-delà, en moderniser certains aspects. Les nouvelles obligations qui nous incombent en terme de gestion, ne serait-ce que les celles qui découlent de la mise en œuvre des COG (Conventions d’Objectif de Gestion) qui sont maintenant incontournables,

nous obligeant à changer en partie la gouvernance. A mon sens la Caisse devra développer dans l’avenir une culture de service aux affiliés encore supérieure à celle d’aujourd’hui. Enfin, j’aimerai pouvoir contribuer à pérenniser notre PCV, et pas seulement sur le court terme. L’insécurité que l’absence de réforme de ce Régime fait régner n’est pas acceptable. Voilà, à mon sens, les principaux objectifs de la mandature qui est la mienne pour les trois prochaines années.

T.U.- Comment envisagez-vous, avec l’expérience qui est la vôtre dans les différentes instances professionnelles, l’avenir tant de la Caisse que de la profession elle-même ? F.L.- En ce qui concerne l’avenir de la Caisse, son autonomie perdurera. Les fusions que certains redoutent ne se produiront pas. Ce qui ne veut pas dire qu’une mutualisation de moyens et d’outils avec d’autres Caisses Libérales n’aura pas lieu (à l’instar de nos SCM par exemple). Rationalisation n’est pas fusion. Pour ce qui est de la profession, je suis persuadé que celle-ci ne disparaîtra pas. L’exercice libéral restera le mode de fonctionnement essentiel de la chirurgie-dentaire pour les prochaines décennies. Le salariat, même s’il peut croître un peu, ne sera pas le

mode d’exercice prépondérant. Je constate d’ailleurs que nos jeunes confrères sont très performants. Leur exercice décolle très vite après leur installation. Je reste optimiste pour l’avenir de notre profession, même si celle-ci est bien entendu très dépendante de l’environnement économique, plus que de l’environnement politique d’ailleurs. Je pense que seule l’union de notre profession permettra de lutter efficacement contre les tentatives de mainmise de l’état et des groupes mutualistes ou assuranciels sur notre profession.

T.U.- Qu’attendez-vous de l’UCDR, organisation représentative des praticiens retraités (qui représentent d’ailleurs le tiers des adhérents chirurgiens-dentistes de la CARCDSF) ? F.L.- A mes yeux, l’UCDR est une organisation ouverte, constructive avec laquelle je compte pouvoir travailler, chacun restant bien entendu à sa place, avec ses responsabilités propres. Je l’invite d’ailleurs à participer à des débats

constructifs sur les réformes à venir. L’unité, cotisants et allocataires, est la force de notre Caisse. Une guerre entre ceux-ci ne peut être que contre- productive.

Nous tenons à remercier sincèrement Frank LEFÈVRE de nous avoir accordé de son temps pour nous aider à mieux le connaître, de comprendre le sens de son engagement et les axes de réforme qu’il compte mettre en œuvre. L’UCDR quant à elle répondra toujours favorablement dans un esprit constructif à toute proposition de débat ou de rencontre sur tous les sujets concernant l’avenir de notre Caisse de Retraite.

Propos recueillis par JEAN-MARIE MASSY TU-110 12 2015

9


CARCDSF

le pourcentage de revalorisation du point de rente RC voté hier (à l’unanimité) par le CA de la CARCDSF : + 0,2 %, l’inflation « officielle », source INSEE, étant selon les calculs de 0 ou 0,1 %, ce qui donnera une valeur du point en 2016 de 24, 67 € (24,62916, arrondi à 24,67). Pour mémoire, valeur 2015 : 24,58 €

CONNAÎTRE SON HISTOIRE : GAGE D'AVENIR Guy Robert

Nous, les retraités, appartenons aux dernières générations qui ont connu l'extraordinaire évolution de notre profession au cours du XXème siècle. Il nous revient de témoigner auprès des jeunes confrères qui, le plus souvent, sont ignorants de la constance, de la cohérence et de la détermination qu'ont manifestées, durant des décennies, les chirurgiens-dentistes pour parvenir à exercer une profession médicale à part entière. La Confédération Nationale des Syndicats Dentaires fête cette année ses 80 ans. Nous sommes conscients que beaucoup de nos confrères ne partagent pas tous la sensibilité syndicale de la CNSD et qu'elle n'est pas le seul organisme à avoir travaillé en faveur de l'autonomie de notre profession, trop longtemps placée sous la chape de plomb de certains professeurs de stomatologie. Par leur influence, ils avaient notamment réussi en 1948, par

l'arrêté Poinso-Chapuis, première femme ministre de la santé, à limiter notre droit de prescription et par ailleurs à encadrer étroitement notre enseignement. Mais personne ne peut nier que cette longévité de 80 ans fêtée cette année reflète la permanence des durs et longs combats menés par la CNSD en faveur des chirurgiens-dentistes et de la santé bucco-dentaire des Français. Dès sa création en 1935 cet organisme syndical, seul à l'époque capable de conduire des actions, a réussi en 1939, à rendre le baccalauréat nécessaire pour entreprendre des études dentaires. Ayant été dissoute par le gouvernement de Vichy, la CNSD renaît dès la fin de la guerre et reprend son combat en faveur d'un haut niveau d'enseignement. C'est ainsi qu'elle a obtenu en 1949 que le PCB soit nécessaire pour que les études dentaires entrent dans le cadre des enseignements supérieurs.

C'est encore grâce à la détermination de la CNSD avec l'entregent de Jean-Pierre BLANCHET sénateur de la Loire tout en étant secrétaire général de la Confédération, qu'a été instauré en 1973, par la voie législative, notre doctorat d'exercice qui faisait suite au doctorat de troisième cycle. Ainsi les portes des centres universitaires sont devenues plus largement ouvert es aux chi rurgi ens dentistes. A l'évidence, la qualité de notre corps enseignant a accompagné et permis l'évolution des études dentaires qui sont parvenues à atteindre tous les niveaux de l'enseignement supérieur. Retenons aussi la fondation de notre Caisse Autonome de Retraite, tout particulièrement sur l'impulsion de PROTEAUX, membre du bureau confédéral, qui par la suite sera un des principaux responsables de la création de notre UCDN (devenue UCDR). suite

10

TU-110 12 2015


suite L'ADF, issue de la volonté confédérale, a permis d'amoindrir les antagonismes et de magnifier les forces professionnelles pour notamment rétablir le droit de prescription et faire en sorte que les pouvoirs publics constatent la volonté unanime des chirurgiensdentistes d'exercer avec une pleine et entière capacité professionnelle. Il en fut de même pour la formation de nos assistantes et auxiliaires par la création de la CNQAOS qui, à ses débuts, avait son siège au sein des locaux de la CNSD. Toute évolution est tributaire des conditions sociales et politiques mouvantes induites par les contingences des époques. Après la guerre, en 1945, il fallait reconstruire la France et tenir compte d'une population qui avait besoin de soins et par conséquent adapter notre profession aux politiques sociales générées par tous les gouvernements aussi bien de droite que de gauche. La Santé depuis l'après-guerre est devenue une priorité nationale, un droit pour toute la population. Il aurait été inconscient de l'ignorer. Pourtant dans les années 60, le choix du libéralisme contractuel par la CNSD a fait l'objet de lourdes polémiques. Il en a été de même à l'égard de la politique de clarté fiscale par la création des Associations Agréées, politique qui par la suite s'est révélée réaliste et nécessaire pour l'image d'une profession médicale. Pouvait-on développer nos activités dans le déni d'une saine gestion d'entreprise ? Aux côtés du mouvement syndical, il nous faut rappeler l'im-

portance de la création de notre Ordre professionnel. Posséder un Ordre indépendant de celui des médecins plaçait l'Odontologie en matière de déontologie et de respect du code de la santé à l'équivalence des autres professions médicales. Il ne faut pas oublier que jusqu'à la création de notre Ordre par le Gouvernement de la République issu du Conseil de la Résistance, nous étions sous la tutelle des médecins. Le monopole d'exercice réservé aux chirurgiens -dentistes diplômés n'était pas encore jusque-là instauré et cette situation favorisait les exercices illégaux. En lui donnant son rôle de protection des patients par la reconnaissance des praticiens diplômés, en veillant au respect des valeurs qui caractérisent les praticiens libéraux, notre Ordre professionnel a constitué un des éléments les plus importants de la reconnaissance de notre profession comme Profession Médicale. C'est pourquoi en 1981, à l'arrivée au pouvoir de mouvements politiques voulant, notamment, instaurer la suppression des Ordres et la création de Centres de soins intégrés, la CNSD à plusieurs reprises s'est constituée organisatrice de manifestations de masse rassem-

blant parfois plus de 100 000 professionnels libéraux qui ont fait reculer le Pouvoir. C'est par une volonté affirmée et assumée par des organismes puissants que notre profession a pu lutter contre les exercices illégaux qui se sont manifestés à toutes les époques et qui se manifestent encore sous des formes plus ou moins larvées à l'extérieur comme au sein de certains cabinets dentaires. Le combat contre les fameux denturologues dans les années 80 a été conduit par l'alliance des organismes professionnels les plus structurés, Ordre et Syndicats. Plus de 100 procès ont permis de maintenir le monopole de l'exercice professionnel aux praticiens formés dans un cadre universitaire, possédant des diplômes garantissant la sécurité médicale des patients. Les combats ne sont pas finis. Nous, les retraités, nous devons veiller au maintien des fondamentaux de l'exercice libéral parce que c'est un exercice responsable. Il nous faut aussi maintenir, le lien entre les générations. Certaines initiatives ou entreprises de traitements dentaires, réseaux assurantiels ou commerciaux "low cost" s'annoncent comme des obstacles dangereux pour l'équilibre de notre secteur d'activité. Mais ne craignons pas l'avenir si les chirurgiens-dentistes savent maintenir leur unité dans des organismes structurés et lucides.

Guy ROBERT

Président CNRPL et UCDR Bourgogne Vice-président UCDR TU-110 12 2015

11


À

MIRABEAU UNE VIE DIFFICILE ET ARDENTE

Ce jour- là, le Marquis de Dreux-Brézé, arrivant à l’Assemblée Nationale prononça le mot « Merde » en refusant de discourir devant les membres du Tiers Etat mais, plus diplomatiquement il leur demanda d’évacuer la salle. Un noble qui avait rallié le Tiers Etat se lève à ce moment et clame d’une voix tonitruante « Nous sommes ici par la volonté du peuple et nous n’en sortirons que par la force des baïonnettes ». Mais mezzo voce, il rajoute discrètement à ses voisins « Et si les baïonnettes viennent, nous foutons le camp ». Mais elles ne vinrent pas. Cette anecdote historique est restée dans toutes les mémoires et marque, pour le plus grand nombre d’entre nous, le premier geste de révolte envers la monarchie, rendant célèbre Honoré Gabriel Riqueti de Mirabeau qui, depuis ce jour, est connu comme un des grands noms de la Révolution. Privilégié car descendant d’une vieille famille du Limousin, son père Victor est marquis et sa mère Geneviève de Vassan est très riche. Le jeune Honoré Gabriel va avoir une triste jeunesse. Atteint très jeune par la variole et avec cela un corps au physique peu harmonieux, il est ignoré par son père qui aura cette phrase « Je n’ai rien à dire de mon énorme fils, il est laid comme le fils de Satan ». Il rajoutera « On fera jouer ce soir un rôle de comédie à un petit monstre que l’on dit être mon fils ». Madame de Pailly, maîtresse de son père, qui déteste Gabriel (il sera élevé par un moine et un domestique dans la plus complète indifférence), a fait fuir la mère de celui-ci du domicile familial.

12

TU-110 12 2015

Celle-ci tombera peu à peu dans la dégradation morale, elle devient nymphomane allant jusqu’à distribuer des certificats de virilité à ses différents amants. Tout cela laisse des traces et on peut comprendre la vie désordonnée d’un adolescent intelligent et rebelle. De guerre lasse, son père lui fait embrasser une carrière militaire. Gabriel a 21 ans. Indiscipliné, après La Rochelle, il se retrouve en Corse.

Mirabeau, par Joseph Boze

Brusquement son père constate les grandes qualités intellectuelles de son fils et le fait entrer dans le monde des affaires. Gabriel se marie avec la fille du Marquis de Magnan, mais bien vite ses affaires périclitent et chassé, poursuivi, il se réfugie à Manosque où suivent injures, duels, scandales de mœurs. Il est enfermé au fort de Joux, dans des conditions infernales et où Gabriel tombe malade. Le jeune homme va se révolter

par un premier écrit « Essai sur le Despotisme », réaction contre ce père infernal et malveillant. Il glisse peu à peu vers le combat politique. Lamartine écrira « La nature, la race, le sang, la famille, la persécution, la captivité, la misère, la révolte contre la société, les habitudes d’intrigue, les scandales, les repentirs, les rechutes, les vices avaient préparé en lui un de ces hommes aguerris d’avance aux vices comme aux vertus des révolutionnaires ». Le début de la carrière politique est mauvais. Prison au Donjon de Vincennes en 1777, où il rencontre le Marquis de Sade lui aussi au cachot. C’est là qu’il va construire sa carrière politique. Il va subir l’influence de Talleyrand, devient franc-maçon et grimpe dans les grades de cette société. Pour salir un peu plus son fils, Mirabeau père l’accusera d’inceste avec sa sœur et avec sa propre mère ! Le 5mai 1789, Gabriel de Mirabeau est député aux Etats Généraux et défend le Tiers Etat. Il devient vedette de l’Assemblée, voix du peuple, adulé par la Nation. Faisant partie de la Noblesse, il ne veut pas tout casser et souhaite un dialogue entre la Monarchie et le Peuple. Il voudrait une Monarchie Constitutionnelle. Mais il a d’énormes dettes, sa santé est précaire. IL dit un jour « J’ai des hémorragies continuelles, je verse des jattes de sang ». On le voit parler la tête entourée de foulards. suite


suite Après une cérémonie grandiose à Saint Eustache le 4 avril, une foule énorme (on parle de plus de 300.000 personnes) accompagne le cercueil au Panthéon où son corps reposera au côté de celui de Descartes. Le tombeau, objet de dévotion extraordinaire est fleuri chaque jour.

https://gazettarium.files.wordpress.com/2015/06/mirabeau.jpg

Celui qui avait conseillé discrètement le Roi en disant « On m’achète, mais je ne me vends pas » et qui avait rajouté « Le Roi n’a qu’un homme, c’est sa femme », n’est plus écouté et meurt le 2 avril 1791, quatre mois avant la fuite de Varennes, qu’il avait déconseillée …. Une énorme émotion frappe douloureusement le peuple. L’Assemblée Constituante décide que l’église Sainte Geneviève, dont a été banni le culte, deviendra l’abri des « Cendres des Grands Hommes de la Liberté Française », le Panthéon.

Mais cette gloire ne devrait pas durer, car on découvre aux Tuileries, dans la fameuse « armoire de fer » la preuve de relations entre Mirabeau et les souverains déchus. Entre autre des sommes d’argent que Mirabeau avait reçues dans l’espoir de faire évader la Reine… On déPanthéonise donc Mirabeau. Alexandre Dumas, écrira parlant de la Convention « Après s’être tuée elle-même, elle n’eut plus rien à tuer de vivant, elle se mit à tuer les morts. Ce fut alors qu’avec une joie sauvage elle déclara qu’elle s’était trompée dans le jugement qu’elle avait rendu sur Mirabeau et qu’à ses yeux, le génie ne pouvait faire pardonner la corruption ». Au bout de trois ans la dépouille de Gabriel fut retirée discrète-

ment du Panthéon et transportée au cimetière de Sainte Catherine (actuel boulevard Saint Marcel). Les compagnons guillotinés de Cadoudal y furent ses voisins. On ne retrouva jamais les restes de Mirabeau, même pas la pierre tombale du Panthéon portant son dernier mot « Dormir ». Il ne reste dans le souvenir populaire que sa célèbre phrase. Sieyès avait surnommé Mirabeau « L’hercule de la Liberté ». Sa mort laissa les mains libres à Robespierre. « La république n’a pas besoin de saints » disait-il. Lui -même et ceux qui l’entouraient établirent un régime impitoyable aveugle, cruel, niant tout progrès. Ils provoquèrent une fracture qui existe toujours de nos jours. Les deux courants socio- politiques ne peuvent s’accorder et nous le ressentons confusément quand nous observons les fonctionnements de la vie politique et sociale. « La réconciliation d’un peuple est plus facile autour d’une table qu’après un bain de sang … » Gérard CUVELIER. Dunkerque

 Confiez ce bulletin à vos confrères qui ne sont pas encore adhérents. BULLETIN d’ADHÉSION (2016) Dr, Dr & Mme , Dr & M, Drs ………………………………………………………………………... Adresse :………………………………………………………………………………………………. ………………………………………………………………………………………………. e-mail : ……………………………………… N° tél :…………………………………………... Année de naissance :………………………… Année de diplôme :……………………………… Cotisation Statutaire : (C.D. retraité, et tous allocataires inscrits à la CARCDSF) ……..: Cotisation couple : (deux praticiens retraités)…………………………….………...….... : Cotisation Membres associés : (C.D. en exercice et sympathisants)………………….... : Cotisation réduite : (Membres statutaires à très bas revenus)…………...…………....… :

65 euros 84 euros 65 euros 42 euros

Les chèques doivent être libellés au nom de l’UCDR et adressés au trésorier de votre région.

TU-110 12 2015

13


LECTURES DOMINIQUE PICARD Parmi les parutions de cette présente rentrée littéraire, relevons deux « romans » qui transcendent les faits réels dont ils s’inspirent. L’AUTRE SIMENON

19 € Août 2015 304 pages

8 ,6 0

Juin 2015

Patrick ROEGIERS Éditions Grasset « L’autre SIMENON », c’est le frère de Georges SIMENON, Christian. Il milita dans les rangs du mouvement rexiste en Belgique avant et pendant la seconde guerre mondiale et s’engagea dans la légion « Wallonie » (volontaires belges portant l’uniforme allemand et qui combattirent sur le front russe). Mais au-delà de cet engagement, que les lecteurs de la biographie définitive de Pierre ASSOULINE (disponible en Folio) connaissaient, Christian SIMENON fut aussi le fils préféré de leur mère. C’est peut-être (surtout ?) l’explication du silence constant de Georges. Contrairement au roman, Christian n’est pas mort gelé dans les steppes de l’Asie centrale mais, plus tard, en Indochine sous l’uniforme…français ! Malgré cette riche matière romanesque, ce texte, disons-le, est décevant à la différence visible et évidente du suivant. D.

Robert HARRIS Pocket Sous – titré « L’affaire Dreyfus revisitée », ce « thriller » est une réussite à plusieurs égards. L’auteur est anglais : il fait preuve d’une étonnante connaissance de la France de la fin du XIXème siècle. Son procédé littéraire (il imagine que le commandant PICQUART a laissé un journal) lui permet d’embrasser toute l’affaire. Un gros « roman » ( ?), certes, mais qui remplace avantageusement tout essai historique, souvent pesants (à l’exception de celui de Jean-Denis BREDIN, « L’Affaire », qui demeure un exemple de rigueur). Une lecture que vous ne regretterez pas. LE LECTEUR DE CADAVRES

Antonio GARRIDO

juin 2015 3636pages

Le Livre de Poche

Traduit de l’espagnol, ce second roman (l’auteur avait déjà écrit « La scribe » disponible également au Livre de Poche pour 7,60 euros et 640 pages nous faisant voyager à l’époque de Charlemagne, en Franconie) nous emmène, cette fois, en Chine au XIIIème siècle. Fort bien documenté, foisonnant de situations étonnantes, ce « policier historique » se distingue positivement parmi l’énorme production de ce 768 pages genre. Alors, n’hésitez pas ! LA PETITE FEMELLE

Philippe JAENADA

Éditions Julliard

En novembre 1953, s’ouvrait le procès de Pauline DUBUISSON, accusée d’avoir tué son amant. A l’époque, ce fait divers marqua très profondément la société française. C’est tout le mérite de l’auteur de nous faire revivre ce moment, ses prémices et ses suites. La vie quotidienne d’une famille patricienne du nord avant et pendant l’occupation, le destin d’une jeune fille devenue femme très (trop ?) tôt, la situation féminine de l’époque, la rédemption de Pauline et son échec final, tout cela nous est conté au moyen d’une prose humble qui interpelle constamment le lecteur. Malgré sa pagination, ce « roman » se lit d’une traite. Une réussite ignorée par les prix littéraires ! Raison de plus pour la déguster…

14

8,40€

TU-110 12 2015

23 €

Août 2015 720 pages


BRIDGE Proposé par « BRIDGE-COLLÈGE »

( www.bridge-college.com )

PROBLÈME DE CARTE – PERFECTIONNEMENT

       

SUD OUEST NORD

RDV98 10 9 5 862 R8

10 7 R2 RV74 D V 10 7 4

O

N

1 3

1

Passe Passe

4

EST Passe Passe

Le jeu de la carte : Vous entamez de la Dame de Trèfle pour le Roi du mort. Le déclarant laisse courir le 10 de Cœur. Comment poursuivez-vous ?

E

S

ENCHÈRES - Perfectionnement 2

SUD

   

OUEST

NORD

EST

1

Passe

1

R 10 4

?

D5 A52 R7643

Proposé par « BRIDGE-ACADEMY » ( www.bridge-academy.com )

PROBLÈME DE CARTE – COMPÉTITION

   

    A 10 7 6 3 D962 753 A

942 A7 RV R V 10 6 5 2

O

S

O

N

E

1 SA

Passe

3 SA

Fin

Le jeu de la carte : Entame 6 de Pique pour le Valet et la Dame. Sud rejoue la Dame de Trèfle. A vous !

N

E S

ENCHÈRES - COMPÉTITION 2

   

SUD

OUEST

D9764

NORD

EST

1

Passe

R 10 6 2

1

Passe

2 SA

Passe

4

3

Passe

4

Passe

D52

?

par Yves Desporte, en collaboration avec Michel Bessis

Solutions page 19 TU-110 12 2015

15


L’UCDR Vous venez de recevoir le « Livret du Conjoint du Titulaire Allocataire » conçu et rédigé par l’UCDR, avec la collaboration de notre partenaire la MACSF en vue d’aider celui ou celle qui reste seul et bien souvent en butte à de nombreuses formalités à la suite du décès de son conjoint. Nous n’avons pas la prétention de répondre

avec cet ouvrage à toutes les situations qui se présentent alors mais simplement de fournir un maximum de renseignements pratiques et concrets qui pourront être utiles. Nous vous invitons à le conserver soigneusement après l’avoir complété et éventuellement remis à jour régulièrement en fonction des modifications que vous souhaiteriez y apporter. J-M Massy

VIE DES RÉGIONS Centre AG du 28 mai 2015 à Chatillon sur Indre Sept confrères s’étant excusés, le carré des fidèles était réuni au restaurant de la Tour ce jeudi matin avec, comme invités, le Dr Michel PROLHAC et son épouse. Candidat, suppléant du Dr Guy MOREL, à la CARCDSF il sera élu en juin 2015. Après un exposé succinct des activités de l’année écoulée et présentation du rapport financier positif, le président-trésorier obtient le double quitus moral et financier. Nous avons eu le plaisir d’accueillir une recrue de choix en la personne du Dr Françoise BERNARD-GUITTON du Cher. Ensuite le Dr PROLHAC , tout en conservant son poste de trésorier national au sein de l’UCDR, nous expose brillamment le décompte de nos prestations et comment, avec Guy MOREL, il espère continuer à défendre nos intérêts au sein du conseil de la caisse. Lors du repas nous avons eu un invité de marque en la person-

16

TU-110 12 2015

ne du Maire de Chatillon sur Indre, lui-même médecin, qui est le fils d’une de nos plus ancienne adhérente du Centre que j’avais voulue rencontrer pour la remercier de sa fidélité depuis de très nombreuses années en succession de son mari. M. HETROY a donc partagé notre repas entre notre président d’honneur le Dr Léo MARCELLESI et l’un de nos Doyens le Dr René LAVILOTTEROLLE.

La journée s’est prolongée par la visite de la chapelle puis du château de Palluau-Frontenac, propriété privée, sous la conduite d’un guide très qualifié. Il est temps de songer à me remplacer car j’ai trop d’activités et la candidature d’un adhérent ou d’une adhérente plus jeune serait la bienvenue. DR Victor GUEZ, Président régional UCDR Région Centre.


VIE DES RÉGIONS Champagne-Ardenne Assemblée Générale du Mercredi 30 Septembre 2015 Le Président Jean Claude ASFAUX, en charge des deux Régions Champagne Ardenne et Picardie depuis l'indisponibilité, puis de la disparition du regretté Serge VADUREL avait organisé son Assemblée Générale, dans le cadre Art Déco de la Villa Collet à AY près d'Épernay. Rapport d'activité et moral : Le Président rappelle les différentes activités développées pendant l'année: "Galette des Rois", participation de J-C ASFAUX à trois Conseils d'Administration à Paris, les 12 février, 02 juin et 26 novembre; il fait le point sur les cotisants, déplorant que le recrutement auprès des nouveaux retraités reste décevant. Parmi les projets, il envisage de passer une journée dans les Ardennes et une autre à Troyes; d'autre part une Assemblée Générale régionale du Grand-Est est en projet dans la deuxième décade d'Octobre 2016.

Le Rapport financier : En 2014 la comptabilité des deux régions est commune puisque les cotisations picardes sont versées sur le compte bancaire de la Champagne mais une différenciation est conservée. Le solde est positif. Les deux rapports sont approuvés à l'unanimité. En raison de la visite qui va suivre, J-C ASFAUX donne alors la parole à J-M. MASSY. Celui-ci résume d'abord la teneur de l'AG présidée à La Baule par Yves ROUSSEL L. Il cite les points principaux des modifications des Statuts votés en AG extraordinaire. Puis il donne la composition du nouveau Bureau de l'UCDR, dans lequel Guy MOREL occupe une place de Vice-président; à la tête de notre Caisse de Retraite pendant dix-sept ans il en est désormais le Vice-président en lieu et place de Jean TEMPLIER. J-M. MASSY souligne alors la forte représentation constituée par l'UCDR à la suite des dernières

élections à la Caisse de retraite ; l'UCDR présentait 3 candidats pour entrer au CA = TOUS furent élus. Il énumère quelques-unes des actions que promeut notre association: - la présentation de l'exposé "Préparez votre retraite" destinée aux praticiens de 62 à 65 ans. - la rédaction du "Livret du Conjoint", aide-mémoire détaillé et chronologique devant faciliter les démarches après le décès du praticien. Il rappelle à ce propos que le bénéfice de la retraite de réversion doit être demandé; que l'établissement du dossier de réversion est particulièrement complexe et peut nécessiter l'aide de responsables de l'UCDR. A propos de la CARCDSF, il rappelle les changements intervenus à la suite des élections, avec notamment l'arrivée d'un nouveau Président: le Dr Franck LEFÈVRE, originaire de Lorraine. Il fait ensuite allusion aux différentes modifications qui risquent d'intervenir au sein de la CNAVPL et de la Caisse, et aborde ensuite le problème du PCV. L'heure de la visite de la Maison COLLET-COGEVI, qui nous accueille, a sonné ! L'intervention de J-M. MASSY est malheureusement écourtée ; tous les présents le regrettent mais rejoignent, tout en conversant en petits groupes, le bâtiment où nos conjoints nous attendent en compagnie de la guide .

TU-110 12 2015

17


VIE DES RÉGIONS Rhône Alpes A.G à Davézieux-Annonay Plus de 50 participants à cette

fait revivre la papeterie du 17ème siècle à nos jours. C’est la magie de la feuille que l’on voit fabriquer dans l’antique cuve, le bruit des machines qui s’animent… Ce musée est le seul au monde à présenter une machine à papier en taille réelle en mouvement. Le musée, c’est aussi l’histoire du papier, les merveilleux calculs des Montgolfier, les inventions des Canson etc… La Conservatrice et fondatrice de ce musée, MarieH é l è n e Reynaud, a commenté et animé elle-même cette

visite passionnante. Un repas au "Restaurant du Village" a précédé l’Assemblée Générale, en présence de Guy MOREL, ex Président de la Carcdsf et de Michel PROLHAC, Trésorier National UCDR, venu tout exprès de Nantes. L’UCDR Rhône Alpes se porte bien et voit ses effectifs croître régulièrement et ses adhérents participer, toujours plus nombreux, aux activités proposées. La matinée se terminera par la découverte de l’orgue et une audition de musique baroque et française, avant le traditionnel repas convivial, dans un bistrot "croix-roussien" !

Ce régime de retraite par répartition, déjà en place Le jeudi 4 juin dernier s’est te- dans certains pays, tels la nue à Wambrechies près de Lille, Suède ou l’Italie, se caracl’Assemblée Générale de l’UCDR térise par une rente viagère, du Nord / Pas de Calais dans une résultant de la somme des atmosphère particulièrement cotisations versées au cours conviviale. de l’activité professionnelle et de Après les différents et tradition- l’espérance de vie de la génération nels rapports, d’activité, financiers, à laquelle on appartient. La rente du vérificateur aux comptes, il a perçue étant revalorisée chaque été procédé au renouvellement des année en fonction de différents crimembres du Conseil d’Administra- tères, dont notamment l’inflation. tion qui a vu l’arrivée de nouveaux Ces quelques lignes résumant, membres apportant du sang neuf à comme vous pouvez l’imaginer, de celui-ci. façon très succincte une présentaDans une deuxième partie, Alain tion d’environ une heure, suivie de ZATTI et J.M. MASSY ont présenté nombreux échanges, tant la présenà la quarantaine de participants un tation de ces comptes notionnels exposé sur « les comptes notion- est une nouveauté pour beaucoup. nels ». Serait-ce la solution d’avenir

pour notre Caisse de Retraite ? Peut-être, mais de nombreuses hypothèques devront être levées pour voir aboutir une telle réforme pourtant souhaitable. Après un apéritif en plein air avec un soleil radieux (mais oui, ça existe dans le Nord) un repas de grande qualité a réuni nombre de personnes. Enfin l’après-midi s’est clôturée par une visite suivie de dégustation, avec modération, de la distillerie Claeyssens, monument classé, une des plus anciennes de la région (1817) toujours en activité et produisant entre autre une eau de vie régionale réputée, le genièvre.

journée, qui débute par la visite du Musée du papier Canson et Montgolfier Dans la maison natale des frères Montgolfier, au cœur de la Manufacture royale, le musée des Papeteries Canson et Montgolfier

Nord- Pas de Calais Assemblée Générale

18

TU-110 12 2015


BRIDGE

Solutions

PROBLÈME DE CARTE (Perfectionnement) :

Votre seule chance de faire chuter ce contrat consiste à faire trois levées entre les Piques et les Carreaux (ou deux seulement si Est possède l'As de Cœur). Dans tous les cas, il faut donc jouer Carreau en urgence avant que les Piques ne puissent être exploités ENCHÈRES - (Perfectionnement) :

Cue-bid : la main est un peu forte pour un soutien à 2P

2

PROBLÈME DE CARTE (Compétition) :

Votre partenaire ne peut pas avoir plus de 3 points H et vous en avez déjà vu 1. Le déclarant a donc le Roi de Cœur et l'As de Carreau et vous pouvez donc lui compter 10 levées potentielles. Votre seule chance : qu'il possède maintenant le Roi de Pique sec. Encaissez l'As. ENCHÈRES - (Compétition) :

4

4T garantit le fit à Cœur et montre un contrôle au cas où vous auriez des ambitions de chelem. Ce n'est absolument pas le cas. Ce serait dangereux de le laisser supposer en annonçant votre contrôle à Carreau. Concluez à 4.

RECETTE Marie Marie--Mad.

SOUPE AUX MOULES

C'est à une amie décédée depuis longtemps que je dois cette recette qui a souvent réjoui mes invités. J'espère qu'il en sera de même pour vous. Pour 8 personnes Ouvrir les moules sans rien. Les égoutter et conserver le jus puis les décoquiller et les réserver Faire une julienne avec tous les légumes Hacher le persil. Dans une sauteuse faire fondre tous les légumes à l'huile d'olive, pendant 5 minutes. Les saupoudrer de farine, cuire 3 à 4 minutes et mouiller avec 1 litre 1/4 d'eau, le jus de cuisson et le vin blanc. Saler très légèrement, poivrer, et cuire 15 minutes. 

Ingrédients: 2 kg de moules 2 échalotes 3 blancs de poireau 2 verres de vin blanc sec 2 carottes 4 gousses d'ail 1 bouquet de persil 2 branches de céleri 2 jaunes d'œuf 1 citron 4 cuill. à soupe de crème fraîche 2 cuill. à soupe d'huile d'olive 2 cuill. à soupe de farine Sel & poivre au moulin.

8

TU-106 01 2014

Ajouter

les moules, donner un bouillon.  Hors du feu incorporer la crème les œufs et le jusde citron.

TU-109 TU-11005122015 2015

17 19


ADIEU... Notre confrère et ami, ABEL JOSSE nous a quittés en juin dernier après avoir lutté des années durant contre la maladie. Très tôt Abel s'était investi dans les différentes organisations professionnelles, et jusqu’à une date récente, il faisait encore partie du Conseil Régional de l’Ordre des Pays de la Loire. Après avoir cessé son activité professionnelle c’est tout naturellement qu’il a rejoint l’UCDR au niveau Régional d’abord, puis au niveau National, où il avait été élu au Conseil d’Administration en 2009. Il était apprécié par tous pour sa rigueur, son honnêteté intellectuelle, sa volonté et sa gentillesse.

Mais peu à peu, il a dû abandonner l’aviation, le jogging et la marche, l’Espagne et l’espagnol, les repas conviviaux et son amour des bons vins dont il parlait volontiers. Jusqu'à la fin on pouvait lire dans son regard, combien il appréciait les preuves d'amour de son épouse, de ses enfants, et celles de notre amitié. Nul plus qu’Abel n’était digne de les recevoir. Avec la disparition d'Abel, c'est une longue amitié qui s'achève, mais son souvenir restera présent parmi nous.

Serge VADUREL est décédé le vendredi 12 juin 2015 à l'âge de 88 ans. Ses obsèques se sont déroulées le 17 juin à ALBERT où J-C. ASFAUX représentait l'UCDR. Obligations militaires effectuées, c'est à ALBERT qu'il reprend un cabinet, mais à peine installé, l'Armée le rappelle et l'envoie dans le Sud-algérien.. Il se marie en 1961 avec Françoise ; ils ont quatre enfants mais ont la douleur de perdre leur fils aîné à l'âge de 17 ans. Serge ne s'en est jamais vraiment remis. Toujours soucieux de soigner au mieux ses patients, il suivra, tout au long de sa carrière, des formations complémentaires, même dans l'armée où le grade de lieutenant-colonel lui sera octroyé. Serge aimait soigner, s'intéresser à autrui, rendre service. Il fait partie de nombreuses associations : avec quelques amis il fonde le Lion's club d'Albert, il en a assuré la Présidence. Il n'hésite pas à prendre des responsabilités, professionnelles ou autres : Trésorier du syndicat dentaire ; membre du Conseil de l'Or-

dre ; Président du club de judo d'Albert ; Président de l'association des Papillons Blancs, il œuvre pour la création d'un centre local, pour enfants handicapés. Il prend sa retraite en 1992 et cède son cabinet dentaire à son fils, Bertrand. Un de ses petits-enfants sera également bientôt notre confrère. Toujours actif, Serge peut alors se consacrer plus assidûment à ses passions : la nature, la pêche, la chasse et aussi le bridge et les échecs. Mais il n'en oublie pas pour autant "le dentaire"! en 2003, et a la responsabilité de présider l'UCDR de la région Picardie pour aider les confrères retraités et leurs épouses, souvent devenues veuves et seules. C'est la maladie qui le contraint, à alléger puis interrompre ses activités. Certains d'entre nous regretteront beaucoup de ne pas l'avoir côtoyé plus longtemps.

22

TU-110 12 2015

Yves ROUSSEL

D’après J. J.--C. ASFAUX


Jacques MONNOT est décédé en juillet dernier. La profession a perdu un de ses représentants les plus éminents. Il en a été président à la CNSD de 1978 à 1992. Président du syndicat du Doubs depuis 1971, il est entré au conseil d’administration de la confédération en 1967. Devant les difficultés fiscales et conventionnelles Jacques MONNOT a tour à tour pris en charge ces lourds dossiers puis s'est attaché à ce qu'il considérait comme une nécessité : instaurer une réforme de nos structures syndicales nationales et départementales. Il a été élu président de la confédération au congrès de Versailles en 1978, premier congrès issu de la réforme confédérale. Il a su faire de la confédération le rempart de la défense professionnelle. Sous son impulsion la CNSD a été reconnue comme un partenaire social respecté par les pouvoirs publics. Sous son autorité la CNSD est devenue un syndicat puissant et solidement structuré. D'un caractère ferme il a aussi dirigé le centre national des professions de santé

(CNPS) dont il a été, de longues années, président. Ainsi la confédération a été l'organisme moteur des professions libérales qui ont réussi à faire front aux pouvoirs quelles que soient leurs sensibilités politiques Enfin pour couronner cette magnifique carrière syndicale il a été élu président de la FDI. La profession vient de perdre un de ces représentants qui ont marqué son Histoire. Tous ceux qui l’ont connu gardent le souvenir d'un homme désintéressé empreint d'altruisme, très ferme parfois, mais chaleureux et très amical. Les Membre de notre UCDR de la région Bourgogne Franche-Comté, sont Profondément attristés par la disparition d'un tel ami. Que son épouse Mado, ses fille Catherine et Sophie, son fils Christophe sachent que nous partageons leur peine. Mais Jacques MONNOT reste parmi nous un exemple de sa génération et des valeurs morales qu'elle a conféré au mouvement syndical. Guy ROBERT Président de Bourgogne

NOUVELLES ADHÉSIONS Dr et Mme ACHARD Patrice/Josée 335 chemin Dambezieux 26380 PEYRINS

Mme le Dr BLANCHET-DOITRAND Michèle 308 rue Nationale 42260 SAINT GERMAIN LAVAL

Dr et Mme ANDRIEUX Pascal/Annie 1 rue de Celle Vezais 86600 CELLE LEVESCAULT Mme le Dr ASSAUD Jacqueline Le Ventoux 9 avenue Charles de Gaulle 26200 MONTELIMAR

Dr et Mme BEHAGEL Patrick/ 4 impasse des Mouettes 29770 ESQUIBIEN

Dr BAUDOIN Pierre 6 rue des Hillionnais 22000 SAINT BRIEUC

Drs BERLIOZ Jacques/Joelle 27 chemin de Tranchissome 69390 CHARLY

Dr BEAUFILS Jean-Claude 1501 chemin du Bois d'Ars 69760 LIMONEST

Drs BERNET France/Françoise 577 rue Centrale 17000 BEYNOST

Dr et Mme BLIN Gilles 6 Av. du Clos Launay 41115 BASSE GOULAINE Mme le Dr BULLIER Brigitte 37 avenue Kléber 75116 PARIS Dr CARPENTIER Léon 71 place du Barlet 59500 DOUAI

suite TU-110 12 2015

21


NOUVELLES ADHÉSIONS Mme le Dr CORDONNIER Chantal 13 rue de Roz ar Guer 29000 QUIMPER

Dr et Mme JACQUES Guy/Marie-Hélène 17 chemin de la Chapelle 69140 RILLIEUX LA PAPE

Dr PIETRZAK Richard 8 Rue St Roch 2320 ROUVROY

Dr CRESPIN Didier 3 Hameau du Quinquis 29600 SAINTE SEVE

Mme le Dr LABRUNIE Lydie 12 rue Pierre Robin 69007 LYON

Dr et Mme PUECHGUIRAL JeanClaude/ Lucette 47 Rue Jean Moulin 12000 RODEZ

Mme le Dr DIMITRIKOUDI Catherine Dr LE PAGE Jean-Luc 2 chemin du Pillon 7 rue Yann ar Gwen 74000 THONON 22300 PLOUBEZRE Dr et Mme DONJON Bernard/Claude Dr LECLERCQ Hervé 13 Les Essarts 48I chemin de la Rossignole 212 boulevard Carnot 69390 VERNAISON 59420 MOUVAUX Mme le Dr DREVON Michèle 21A rue Pierre Brunier 69300 CALLUIRE Dr et Mme DUPORTAIL Christian 202 Route de St Joseph 44300 NANTES Dr et Mr ELLIS Philippe/Maurice 14 rue de la Résistance 26200 MONTELIMAR Dr EVANO Pierre 14 place de l'Église 22630 EVRAN Dr et Mme FERT Louis/Michèle 1748 route Routalon 74300 THIEZ Dr GUELOU Louis Bonne Nouvelle 22400 TREBEURDEN Drs GUINE/TEURNIER Bernard/Annick 13 rue Noël Donval 22300 LANNION Dr GUIVARCH Jean-Pierre 1 ronde du Bois d'Amour 22420 SABLES D'OR LES PINS Dr HENRY Pascal 35 Route de Beaufay 72460 SAVIGNE l'EVEQUE Dr et Mme HERIN Pierre/Maryse 11 Rue Émile Auger 72000 LE MANS

22

TU-110 12 2015

Dr ROCQUET Philippe 11 Rue d'Alsace 49100 ANGERS Dr et Mme ROMDANE Hedi 62 Rue de la Bretèche 53940 St BERTHEVIN

Drs LEONDAROGLOU Christian / Marie Pierre 175e de la Verveine 25500 BOURG LES VALANCES

Mme le Dr SACHS Yolande 19 rue Eugène Varlin 75010 PARIS

Dr LEOPOLD Jean-Marc 15 place des Otages 29600 MORLAIX

Dr THOMAS Marc 42 Chemin Pierre Clément 59700 MARCQ en BAROEUL

Mme le Dr et Mr LORENTZ Marie-Josée/Patrick 63 rue des Silos 38300 BOURGOIN JALLIEU

Dr et Mme TOURTE Claude/Régine 6 Rue de l'Église 51150 AULNAY SUR MARNE

Dr LOUBOUTIN Pierre impasse du Patronage 56240 PLOUAY

Dr et Mme TRIOLET Alain/Claude 2 bis rue Albert Thomas 21000 SAINT QUENTIN

Drs MAGGI Jean François/Christine Dr VAGNEUX Bertrand 2 Rue Delaunay 70 rue Saint Saens 72000 LE MANS 3000 CHAMBERY Dr et Mme MICHELET Henri/Christiane 48 rue des Ecoles 73000 CHAMBERY

Dr et Mme VANNIER Jean-Luc/Michèle 294 avenue du Mont d'Arbois 74170 SAINT GERVAIS LES BAINS

Mme le Dr NICOLAS Jeanne 2 rue Jacques Cartier 29000 QUIMPER

Dr VIAL Henry 81 rue de Trion 69005 LYON

Dr et Mme PALOMARES Gérard./Catherine Dr et Mme VIEILLARD Raymond/Brigitte 87 cours Jean Jaurès 17 bis Rue de l'Arbalète 38000 GRENOBLE 71000 AUTUN Dr PAUGAM Paul 2 rue de Styvel 29600 MORLAIX

Dr et Mme VINCENT Bernard/Claire 19 rue du Commandant Faurax 69006 LYON

Dr PEDRONETTO Henri 29 chemin de Coire 42490 FRAISSES

Dr WEISS Alain 293 route de la Rosalie 42330 SAINT BONNET LES OULES


CHANGEMENT D’ADRESSE Dr et Mme AUGER Christian 187 chemin de l'Embut 6370 MOUANS SARTOUX

Dr et Mme JEANNENOT Paul/Janine 30 rue de l'Odet 29170 FOUESNANT

Dr et Mme BESOMBES 18 Rue de l'Héronnière 44000 NANTES

Mme le Dr LE DOZE Anne-Marie 43 rue Paul de Robien 56000 VANNES Mme DEYROLLE Résidence Clos du Parc 5' Rue de Longvic21000 DIJON

Dr BIHAN Michel 8 rue de Lyon 29200 BREST

Mme le Dr LEDAN/LEROUX Marie-Nelly 40 rue Emile Zola 2900O BREST

Mme le Dr BOUCHER Marie-Claire Les Nymphes 2 rue de Louzillais 35470 PACE

Drs HENOCQUE/LAUDE Daniel/ Marie-France 51 route Nationale 62660 BEUVRY LES BETHUNES

Dr PERROT Jean-Yves 95 rue Roz Vian 29820 BOHARS

Dr et Mme CASSIERE Bernard/Jacqueline 11 rue Condorcet 26000 VALENCE

Dr et Mme HUYSENTRUIYT Henri/Arlette Residence Cordonnier, 4 rue Maurice Genevoix 59700 MARCQ EN BAROEUL

Mme THOMAS Suzanne 12 rue de la Roche Angevin 35260 CANCALE

Dr DELAFARGUE Adolphe Résidence An Heol 22290 LANVOLLON

Mme JACOB Suzanne Résidence le Pont des Lumières 69007 LYON

Dr VAILLANT Jean Claude 8 Place du Collège 71100 CHALON sur SAONE

ILS NOUS ONT QUITTÉS... Dr BARBE Nicole 6 Route des Sables 85200 St GILLES CROIX de VIE

Mme LE REGUER Marie-Claire 2 rue de Cornouaillles 29000 QUIMPER

Dr BAUDRY Georges 7 Rue François Merlant 44000 NANTES

Dr COCHARD Paul 65 rue Paul Chabas 44100 NANTES

Dr LELIEVRE Christian 130 av.de l'ange Gardien 6230 VILLEFRANCHE SUR MER

Dr BIHAN Jacqueline 8 rue de Lyon 29200 BREST

Mme DELVINCOURT Éveline 31 Rue de Suède 17000 LA ROCHELLE

Dr PAIRA Claude 49 boulevard Wallach 68100 MULHOUSE

Dr BUTON Yvette 7 Rue Aimé Penel 44700 ORVAULT

Mme FERRIER Madeleine 1 place des bleuets 59890 QUESNOY SUR DEUL

Dr PERRET FONTAINE Ginette 43 chemin de Montbel 69390 VOURLES

Dr CARTON Francis 65 Av. Camus 44000 NANTES

Dr FLEURY Simone 22 Rue de Verdun 53000 LAVAL

Dr SOUCHAY Edgard 10 Rue Léon Maitre 44000 NANTES

Dr CARTON Jean 11 13 Rue Lamartine 53200 CHÂTEAU GONTIER

Dr GUIBERT Jean Bernard Le Fort des Salles 72360 MAYET

Dr TU BA NHA 2 place Piere Semard 94600 CHOISY LE ROI

Dr CELERIER Gilbert 136 Bd Pt Wilson 44600 St NAZAIRE

Dr JOSSE Abel 4 rue Coquebert de Neuville 44000 NANTES

Dr VADUREL Serge 23 rue de Birmingam 80300 ALBERT

Mme CHARTON Elisabeth 1C allée de Londres 57950MONTIGNY LES METZ

Dr KANDEL Pierre 15 rue de la Garance 67500 HAGUENEAU

Dr ZIMMERLICH Paul Hervé 26 rue du Marché 67350 PFAFFENHOFFEN TU-110 12 2015

23


L’UCDR COMITÉ D’HONNEUR PRÉSIDENTS D'HONNEUR

† Dr Maurice PROTEAUX, † Dr Jean-Pierre BLANCHET, † Dr Jacques ZOUTE, VICE-PRÉSIDENTS D'HONNEUR

† Dr Robert SISSAKIAN, † Dr Henri JUPPÉ, † Dr Raymond LAURET SECRÉTAIRE GÉNÉRAL D'HONNEUR

† Dr Adolphe ROMIEUX,

BUREAU PRÉSIDENTS D’HONNEUR Dr Jean TEMPLIER jean.templier@sfr.fr  02 40 49 43 31 Dr Yves ROUSSEL

mylac.roussel@free.fr

 02 40 94 94 77

SECRÉTAIRE GÉNÉRAL D'HONNEUR Dr Maurice SERGENT  02 47 46 64 93

PRÉSIDENT Dr Jean-Marie MASSY 260 rue Solferino 59000 LILLE

jm.massy@wanadoo.fr  06 83 67 24 83

VICE-PRÉSIDENTS Dr Guy CERF 42 rue Jules Ferry 33160 ST MÉDARD EN JALLES Dr André LUBESPERE 17, rue de Lorraine 32000 AUCH Dr Guy MOREL 173 chemin de la Crête 69620 LE BOIS D'OING Dr Guy ROBERT 4, rue Turgot 21000 DIJON

guycerf@wanadoo.fr  05 56 05 72 21 a.lre@wanadoo.fr  05 62 05 61 65 guy.morel0871@orange.fr  06 83 07 38 76

guy.rene.robert@gmail.com  06 16 96 41 78

SECRÉTAIRE GÉNÉRAL Dr Yves ROUSSEL Le Bois Colin rue de la Chézine 44880 SAUTRON

mylac.roussel@free.fr  02 40 94 94 77

SECRÉTAIRE GÉNÉRAL ADJOINT Dr Jacques MASSONNAUD 20, rue Lesceve 86000 POITIERS

massonnaud.jacques@wanadoo.fr  05 49 58 60 29

TRÉSORIER NATIONAL Dr Michel PROLHAC michel.prolhac@sfr.fr 10 rue Léon Maître 44000 NANTES

 02 72 01 18 58

TRÉSORIER ADJOINT Dr Jacques BOIGEY 11 rue Louis Thuberuf 76600 ROUEN

boigeyjacques@neuf.fr  02 35 70 86 48

CONSEILLER AUPRÈS DU PRÉSIDENT Dr Alain ZATTI alainzatti@yahoo.fr 21 ter rue du 11 Novembre 62300 LENS

 03 21 78 95 25

CONSEIL D’ADMINISTRATION ADMINISTRATEURS ÉLUS Dr Marie GRAINDORGE marie.graindorge@free.fr 18 rue E.Fortier 76130 MONT SAINT AIGNAN  02 35 88 06 17 Dr Jean-Paul GRANDCLAUDON 7 rue des cent écus 21000 DIJON Dr Alain SOULIÉ 4 rue de la Coulée 49100 ANGERS DR Bernard TEXIER 240 Avenue de Paris 79000 NIORT

grandclaudon@numericable.fr  06 45 28 91 37 ajm.soulie@orange.fr  06 23 13 52 12 bgtexier@laposte.net  06 75 85 72 82

MEMBRE COOPTÉ Mme Bernadette BOUR bourbernadette@orange.fr 102 rue Jean Jaurès 54230 NEUVES MAISONS  03 83 47 09 86 ADMINISTRATEURS de régions de plus de 150 cotisants micheletanne.morin@wanadoo.fr 46 bd de la Chézine 44800 SAINT-HERBLAIN  02 40 40 51 35

Dr Michel MORIN

Dr Gérard LOURME

gerard.lourme@numericable.fr

63 rue Carnot, 59380 BERGUES  06 87 72 16 72 RÉDACTEUR EN CHEF, chargé du site Dr Victor GUEZ hyvictor@outloock.fr 10 rue M. Laurencin 37170 CHAMBRAY-LÈS -TOURS  06 62 96 19 21

PRÉSIDENTS DES ASSOCIATIONS RÉGIONALES Membres d'office du conseil d'administration ALSACE (67-68) Dr Albert KLEIN 19 rue de Weitbruch 67240 BISCHWILLER

kleinalbert67@gmail.com  06 80 00 51 04

AQUITAINE et OUTRE-MER (24-33-40-47-64-96 -97) Dr Guy CERF 42 rue Jules Ferry 33160 St MÉDARD en JALLES

guycerf@wanadoo.fr  05 56 05 72 21

AUVERGNE (03-15-43-63) Dr Pierre GIRAUDAT 16 rue de Beausoleil 03400 YZEURE

pierre.giraudat@sfr.fr  04 70 46 08 02

BOURGOGNE (21-58-71-89) Dr Guy ROBERT 4, rue Turgot 21000 DIJON

guy.rene.robert@gmail.com  06 16 96 41 78

BRETAGNE (22-29-35-56) Dr Jacques COUSIN 9, rue Magellan 22000 ST BRIEUC

jacques.cousin3@wanadoo.fr  02 96 61 43 57

CENTRE (18-28-36-37-41-45) Dr Victor GUEZ 10 rue Marie Laurencin 37170 CHAMBRAY LES TOURS

hyvictor@hotmail.fr  06 62 96 19 21

CHAMPAGNE-ARDENNE (08-10-51-52) Dr Jean-Claude ASFAUX 8 Rue St Thierry 51100 REIMS

jc.asfaux@orange.fr  03 26 47 04 88

LANGUEDOC-ROUSSILLON (11-30-34-48-66) Dr Jean Louis GRAS 74 Saint Roch 11400 CASTELNAUDARY

jeanlouis.gras@free.fr  04 68 23 35 52

LORRAINE (54-55-57-88) Dr Gérald MAROT 11 rue Desilles, 54000 NANCY

gerald.marot@free.fr  03 83 48 53 25

MIDI-PYRÉNÉES (09-12-31-32-46-65-81-82) Dr André LUBESPERE 17, rue de Lorraine 32000 AUCH

a.lre@wanadoo.fr  05 62 05 61 65

NORD - PAS DE CALAIS (59-62) Dr Alain ZATTI 21 ter rue du 11 Novembre 62300 LENS

alainzatti@yahoo.fr  03 21 78 95 25

NORMANDIE (14-27-50-61-76) Dr Jacques BOIGEY 11, rue Louis Thuberuf 76000 ROUEN

boigey.jacques@neuf.fr  02 35 70 86 48

PARIS-Ile de France (75-77-78-91-92-93-94-95) Dr Jean GOUNANT 14, square Dunois 75013 PARIS

jean.gounant@free.fr  01 45 85 07 02

PAYS DE LA LOIRE (44-49-53-72-85) Dr Michel PROLHAC 10 rue Léon Maître 44000 NANTES

michel.prolhac@sfr.fr  02 72 01 18 58

PICARDIE (02-60-80) Dr Jean-Claude ASFAUX (temporairement) 8 rue St-Thierry 51100 REIMS

jc.asfaux@orange.fr  03 26 47 04 88

POITOU-CHARENTES (16-17-79-86) Dr Jacques MASSONNAUD 20, rue Lesceve 86000 POITIERS RHÔNE-ALPES (01-07-26-38-42-69-73-74) Dr Yves DESPORTE 55 rue Chazière 69004 LYON

massonnaudjacques@wanadoo.fr  05 49 58 60 29 cydesporte@yahoo.fr  06 03 06 16 74

DES CHIRURGIENS DENTISTES RETRAITÉS BULLETIN DE LIAISON DE L’UNION DES CHIRURGIENS-DENTISTES RETRAITÉS

54, rue Ampère 75849 Paris cedex 17

Site internet:

http://ucdr.fr

Directeur de la publication: Jean-Marie MASSY Rédacteur en chef: Victor GUEZ Maquette: Jean-Luc HERMOUET Impression: IMPRIMEDIA, 85607 MONTAIGU cedex

Tu110v site  
Tu110v site  
Advertisement