a product message image
{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade

Page 1


RBC MONTPELLIER 609, av. Raymond Dugrand 34000 Montpellier +33 04 67 024 024 rbcmobilier.com


CRÉATEUR D’AMBIANCES CONTEMPORAINES ET RAFFINÉES

19, BD DU JEU DE PAUME - MONTPELLIER T.: 04 67 60 52 04 - WWW.LLUCK.COM


GUIDE URBAIN

Design & Archi

ça bouge...

RENCONTRE

Boozig 12

20

George Nakashima

Comporta 46 - 59

UNIFORMe

ARNAUD

DEROU DILHE

60 - 71

ASTRO

76

MOBILIté

EN CUISINE

Quinta da

photo

PARIS

PRéAlPATO

+ Carnet de voyage

28 - 44

CORALIE

JESSICA

Comporta

Frédéric Saulou

Vincent Callebaut

22

MARABELLE

evasion

96

84

MUSIQUE

KID

LANCIA STRATOS

FRANCESCOLI

106

112

118 LECTURE + 119 SOCIAL MEDIA + 120 AGENDA + 122 CARNET D’ADRESSES + 130 L’HOROSCOPE

www.focus-magazine.com

Magazine bimestriel gratuit édité par la SARL FOCUS ● Directeur de la publication : Christophe MALSERT pao@focus-magazine.com ● Journalistes-Rédacteurs : Laurent MALSERT & Romain DACHY Agence Racine www.agence-racine.com

redaction@focus-magazine.com

Rédactrice musique : Lolita M. music@focus-magazine.com ● Responsable commerciale/publicité : Solange Roux / 06.88.24.83.62 pub@focus-magazine.com ● Couverture : Astro www.astrograff.com

Nous remercions particulièrement : Astro, Lolita M., Eric Canto, Rosine Bramly, Boozig, Frédéric Saulou, Arnaud Deroudilhe, Coralie Marabelle & Marlène Seigneur. ● Siège social : 269, rue François Daumas 34090 Montpellier Tél. : 0952.598.600 Dépôt légal Fevrier 2020 RCS 448 676 320

Imprimerie PURE IMPRESSION Mauguio (34) Impression sur papier PEFC Toute reproduction du titre, des textes, photos et maquettes sans autorisation écrite est interdite. La revue décline toute responsabilité pour la perte ou la détérioration des éléments ou documents non sollicités par écrit ainsi que pour le contenu des publicités. Les documents reproduits ici l’ont été avec l’accord préalable du photographe ou de l’envoyeur. Photos non contractuelles. Tous les tarifs de la revue sont des prix indicatifs. Focus Magazine off


ACER

PC portable convertible Spin 5

DJI

Mini drone de 249g avec camera Full HD

HUAWEI

P40 Pro avec 5 capteurs photos Leica

HI-

ROWENTA X L’OCCITANE

TECH Son & Image

Duolab permet de créer des cosmétiques personnalisés à partir de capsules

LENOVO

Ordinateur portable X1 Fold à ecran pliable

HUAWEI X DEVIALET Enceinte connectée

14

PANASONIC

Lunettes de réalité virtuelle

INSTA 360

Caméra d’action 5.7k avec stabilisation FlowState


FRED PERRY Bomber de tennis

APC X CARHARTT WIP Ice logo Sweat

DIOR X NIKE AIR Sneakers Air Jordan 1

OMEGA X JAMES BOND

Omega Seamaster Diver 300M Edition 007

MO DE H O M M E S

BORSALINO

Fedora en feutre de lapin

15

ACNE STUDIOS

Surchemise en toile de coton imprimée

POLO RALPH LAUREN Chemise slim fit en coton et lin

GEORGE CLEVERLEY

Mocassins en coton et velours côtelé Positano


GUCCI

ROSEANNA

LA PRESTIC OUITON

THE ROW X OLIVER PEOPLES

MO DE F E M M E S

MAISON MICHEL

JEROME DREYFUSS

ISABEL MARANT

Sweatshirt logo

Lunettes de soleil rondes en acétate Brooktree

CLERGERIE Bottines Paige

Robe Midi

Sac Lulu format L

16

Pantalon Luca

Chapeau Rose

Bottes Duerto à talons


SUNCHILD Sweat Sunset

SOFT GALLERY Jupe Florenza

BONTON Baskets étoiles

MILK X SODA

Lunettes de soleil Mila

MO DE K I D S

GUANABANA Sac mola

17

ZADIG & VOLTAIRE

Veste denim capuche amovible

SCOTCH & SODA Chemise flanelle

PETIT NORD

Desert boots à lacets


BROKIS

MAISON DADA

FLOS

De sign

Suspension Geometric

Lampadaire Noctambule par K. Grcic

MOROSO

Fauteuil «pipe» par Sebastien Herkner

Sofa Major Tom

Mobilier - luminaires - déco...

CINNA

Table basse Yuragi par Junpei & Tamaki

18

ENOSTUDIO

Miroir Mural Linna

DISDEROT

Lampe à poser par Étienne Fermigier

LA MANUFACTURE

Fauteuil Calice par Patrick Norguet


CASSINA

Trampoline love bed par Patricia Urquiola

PÔDEVACHE Miroir Masque

CASSINA

Canapé Fenc-e Nature par Philippe Starck

CINNA

Lampe outdoor Lighting

De sign OUTDOOR

BOQA

Fauteuil Nacre par Margaux Keller

19

ETHIMO

Balancelle Swing par Patrick Norguet

FERMOB X KORALIE

Ed. limitée de la lampe nomade Balad

SERAX

Fauteuil lounge Capizzi


GUIDE URBAIN ça bouge...

BRUNCH

R E S TA U R A N T

LES SPRUNCHS DU BAZAR

DUENDE PAR PIERRE GAGNAIRE

Le Restaurant « Le Bazar » situé à côté du Club 7 démarre ses « Sprunchs » à compter du Dimanche 2 février ! Choisissez entre une matinée sportive avec séance d’Aquagym dés 10h au Spa du Club 7 ou plutôt Zen avec l’accès au Spa, sauna et hammam suivi d’un Brunch Gourmand. Les dimanches matins n’auront plus la même saveur, ils seront désormais dédiés à un moment de pure détente et de dégustation d’un copieux brunch composé de plats sucrés et salés et de produits faits maison. Dressé généreusement de 11h00 à 15h00, l’occasion de profiter d’une matinée en famille, entre amis ou en amoureux. Réservation 04 67 02 15 40 ou spa-club7@club-7.fr 448, rue de la Roqueturière - Montpellier

Le chef étoilé Pierre Gagnaire signe la carte du Duende, nouvelle adresse gastronomique de la Maison Albar Hotels L’Imperator à Nîmes. Délicate et créative, sa cuisine s’inspire des produits locaux et traditionnels de la région et propose un voyage entre terre et mer. Derrière les fourneaux, c’est le chef exécutif Nicolas Fontaine, un proche collaborateur, qui prend le relai pour décliner les plats : gambas de Méditerranée à l’A montillado, carpaccio de gras de seiche ou encore Suprême de chapon de la famille Baeza accompagnés de riz rouge de Camargue ou de crème de potimarron. Sans oublier la carte des desserts et son parfait pistache de Sicile. Bon appétit !

22


R E S TA U R A N T

m i xo l o g i e

IKONKA

MONTPELLIER COCKTAIL TOUR 2020

À Montpellier, le Faubourg du Courreau accueille depuis peu une nouvelle adresse : Ikonka. En cuisine on y retrouve Charlotte Guyot qui compose chaque midi une carte fraiche et saine d’assiettes à déguster sur place et de lunch box variées à emporter. Produits bio, locaux et issus de l’agriculture raisonnée, salades colorées et tartes alléchantes, desserts et viennoiseries maison, cocktails sans alcool à siroter en patientant ou l’après-midi pour un tea-time gourmand et même le samedi matin pour le petit déjeuner.… Autant de bonnes raisons d’aller découvrir les lieux et les saveurs d’Ikonka. 19, rue du Faubourg du Courreau - Montpellier

Et c’est reparti pour un tour avec une nouvelle édition du Montpellier Cocktail Tour qui se déroulera du 10 au 15 mars prochains. Venez explorer la scène locale durant six jours et déguster plus de 50 créations proposées dans 8 bars spécialisés de la ville : Aperture, Le Parfum, Le Papa Doble, Rhum Runner, Los Parigos, Le Mustang, Le Nectar et Jolly Rouge. Pour vous inscrire et suivre les actualités, rendezvous sur www.cocktail-tour.com. Une belle semaine dédiée à la mixologie en perspective. A consommer avec modération bien sûr.

En bref...

• The Babel Community a récemment ouvert une nouvelle résidence dans le quartier Antigone à Montpellier. Au programme : coliving, coworking, restauration, sports et events. • Ébullition est une nouvelle table du centre historique montpelliérain à découvrir dès maintenant pour sa cuisine franche et généreuse. C’est au 10, rue du Pila Saint Gély. • Fermé depuis le 31 décembre, le By Coss Bar des Beaux-Arts est remplacé par Madrediosa qui servira toujours des cocktails mais aussi de la bière artisanale.

23


RENCONTRE Personnages créatifs, acteurs de la vie locale et culturelle, sportifs… cette nouvelle rubrique vous présente des visages montpelliérains qui font rayonner la ville.

Boozig Dj /promoteur de soirées

Dj et promoteur de soirées depuis… longtemps, celui que l’on surnomme Boozig est la tête pensante du collectif My Life Is A Week End qui se produit régulièrement au Rockstore et ailleurs. Acteur phare des nuits montpelliéraines, il nous livre ses bons plans et ses actus dont les 10 ans My Life le 21 mars prochain. depuis son ouverture aux Halles Castellane, pour la déco j’aime aller chiner à Ikea très tôt le dimanche mais pas de chance, c’est tout le temps fermé. :)

Ton quartier favori ? Je vais rester classique, pour l’avoir pratiqué de long en large je vais dire l’écusson et plus précisément le quartier Saint Roch avec tout ce que ça comporte comme boutiques, bars et restos.

Ton endroit idéal pour décompresser ? Ma vie étant un week end, je ne ressens pas le forcément besoin de décompresser mais habitant à Palavas depuis plus d’un an, je me lève tous les matins face à la mer et c’est plutôt cool en termes de zénitude.

Ta cantine et ton bar du moment ? Sans hésitation Chez Ouam, tout simplement parce que je m’y sens chez moua depuis le début. Étant un grand fan de pizza et d’asiat je me dois de citer Bella Napoli et le Jasmin. Pour le côté bar, c’est triste que le Lunar ait dû fermer ses portes après seulement un an mais je me rattrape à la Buvette (la nouvelle équipe du Tralala où je jouerai le 28 février) et bien-sûr le Palace qui vient d’ouvrir sa propre pizzeria quasi mitoyenne au bar, la grande classe.

Ton actualité et tes projets ? Pas mal de choses dans les tuyaux au Rockstore et ailleurs, mais pour parler concret le phénomène Vladimir Cauchemar le 15 février, Breakbot le 22 févier. On va aussi fêter nos 10 ans (!) le 21 mars, on est bouillants à l’idée d’avoir pu confirmer les hyperactifs et mythiques 2manydjs – merci Pipole - ça fait très longtemps que je voulais les faire, là c’est le timing parfait ! On réfléchit aussi à la 3e édition de My Life sous les Tropismes à la Halle Tropisme pour le printemps.

Tes boutiques pour t’habiller, décorer… ? Assez fan de la marque japonaise Uniqlo, j’y ai mes habitudes 24


25


26


Design & Archi

PA N O R A M A L A C R É AT I O N S E R É I N V E N T E ICÔNE GEORGE NAKASHIMA ENTREVUE F R É D É R I C SAU LO U FOCUS VINCENT CALLEBAUT

27


Design & Archi PA N O R A MA

évènement

EXPO

LILLE CAPITALE MONDIALE DU DESIGN 2020

CHARLOTTE PERRIAND, L’ART D’HABITER

Après Turin, Mexico, Le Cap, c’est au tour de la Métropole Européenne de Lille d’hériter du titre de capitale mondiale du design pour l’année 2020. Cette distinction décernée tous les deux ans par la World Design Organization promet une année de festivités pour mettre le design à l’honneur. Au programme : des expos conçues par des designers de renom, plus de 500 propositions d’innovation par le design dont bon nombre seront expérimentées sur le territoire, des « POC » (proof of concept-preuves de faisabilité) aux formes multiples, une Design Week ponctuée d’événements internationaux et de moments festifs et populaires comme la « Braderie du design » et la « Nuit du design ».

Jusqu’au 13 février, le RBC Design Center dévoile une exposition hommage à la grande designer visionnaire du 20ème siècle. En partenariat avec Cassina et en résonnance avec l’exposition « Le monde nouveau de Charlotte Perriand » à la Fondation Vuitton, RBC organise dans son écrin une rétrospective du travail de cette architecte et créatrice éclairée. L’expo met en avant des pièces de mobilier cultes : fauteuil LC7, chaise longue LC4, tabouret Meribel, chaise longue Tokyo, étagère Nuage, table basse Rio ou encore la table et le tabouret Mexique. Plus d’une vingtaine de pièces sont présentées dont l’ensemble LC35 conçu en 1959 avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret pour la Maison du Brésil dans la Cité universitaire internationale de Paris.

28


ARCHITEcTURE

MOBILIER

THE WHALE – NORVEGE

CASSINA OUTDOOR

Situé à 300 km du cercle arctique sur l’île d’Andøya, le projet The Whale devrait sortir de terre en 2022. Centre d’exposition et de recherche sur les cétacés, le bâtiment qui reprend la forme d’une queue de baleine plongeant dans les profondeurs de l’océan a été imaginé par l’architecte Dorte Mandrup. Les visiteurs pourront monter sur le toit de l’édifice pour admirer au loin le passage des mammifères marins, et découvrir dans les espaces intérieurs des expos, un café et une boutique pour en apprendre un peu plus sur les cétacés et leur relation avec les hommes mais aussi trouver des solutions pour améliorer leur quotidien et réfléchir aux questions environnementales.

À l’occasion de Maison&Objet, Cassina présente dans son showroom parisien « The Cassina Perspective Goes Outdoor », sa première collection complète de mobilier d’extérieur. Cette dernière réunit le trio iconique Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand aux côtés de trois grands designers contemporains : Philippe Starck, Patricia Urquiola et Rodolfo Dordoni. Mobilier, éclairages, tapis et accessoires d’extérieur combinent alors l’innovation de nouveaux produits avec les icônes du mouvement moderne pour créer des ambiances originales et accueillantes, évidemment produites avec des matériaux sophistiqués et élégants.

En bref... • La tour « La Marseillaise », dessinée par Jean Nouvel, a été élue deuxième plus beau gratte-ciel du monde. • La Bourse de Commerce, repensée par Tadao Ando pour la collection de François Pinault ouvrira ses portes en juin prochain. • Les 6 « Rising Talents Awards » de Maison&Objet 2020 : Natacha Poutoux et Sacha Hourcade du Studio Natacha & Sacha, Adrien Garcia, Julie Richoz, Wendy Andreu, Laureline Galliot et Mathieu Peyroulet Ghilini. De jeunes pousses à suivre de près ! 29


Design I CÔN E

George

Nakashima © photos : Fondation Nakashima

Ebéniste, designer et architecte, George Nakashima fut le fer de lance du mouvement Craft outre atlantique. Considéré comme le père de l’artisanat américain, il a façonné une œuvre naturelle alliant fonctionnalité et esthétique et mettant en avant la noblesse du bois et ses imperfections.

30


NAKASHIMA FONDATION FOR PEACE


32


Design I CÔN E

N

é de parents Japonais, l’ébéniste américain George Nakashima n’a eu de cesse de tenter de saisir « l’Esprit du Bois ». Flirtant entre tradition et modernité et partageant ses inspirations entre orient et occident, il a toujours défendu les valeurs de la production de mobilier artisanale, produite à la main et en petites quantités. Diplômé du prestigieux MIT (Massachusetts Institute of Technology) en architecture, il entreprend ensuite un voyage autour du monde qui lui fera découvrir les avant-gardes dans le quartier du Montparnasse à Paris. Lors de ses pérégrinations, il arpente également l’Inde et l’Afrique du Nord. Désirant en apprendre un peu plus sur ses origines, il s’envole pour le Japon où il s’initie aux traditions et à l’esthétique nippones durant 5 ans. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il revient aux EtatsUnis mais en raison de ses origines il est placé en camp de rétention. C’est dans

ce contexte particulier qu’il perfectionne sa technique d’ébénisterie. Libéré en 1943, George Nakashima s’installe en pleine forêt en Pennsylvanie, il y bâtit sa maison et y développe son activité d’ébéniste. Sollicité par des éditeurs en vogue tels que Knoll, il produit alors des pièces de mobilier faites de contrastes de couleurs et de matériaux, cultivant une esthétique pure et raffinée. Un raffinement que l’on retrouve dans ses pièces iconiques que sont devenues par exemple les chaises Mira et Sea Grass, ou le majestueux banc Conoid. Lignes élancées et fuselées, ajouts de parties brutes en hommage à son matériau de prédilection… les tables, luminaires, chaises longues, fauteuils, et autres pièces de mobilier sont d’une simplicité étonnante et inspirent encore aujourd’hui nombre de designers contemporains en quête d’un héritage culturel. 33

Décoré par l’Empereur du Japon en 1983 de l’Ordre du Trésor Sacré, il s’éteint en 1990, laissant derrière lui un œuvre unique présentée dans les plus grands musées internationnaux. Sa Maison atelier située à New Hope en Pennsylvanie est aujourd’hui inscrite au registre national des lieux historiques américains et son travail est encore produit par sa fille Mira, garante des préceptes édités par Nakashima. BANC CONOID Typique du style «Craft Revival» américain, le banc Conoid fût réalisé en 1974 en noyer massif avec un dossier traditionnel à barreaux en fuseau. Commandé par Nelson Rockfeller (avec 200 autres pièces !) pour sa résidence de style japonais de Pocantico Hills à New York, il tire son originalité de son assise double face brute, organique et monumentale, laissant la nature s’exprimer pleinement.


Design E N T R EV U E

Frédéric

Saulou © photos : Germain Herriau / Christophe Coenon

Designer d’origine bretonne et directeur artistique de Drugeot Manufacture, Frédéric Saulou s’inscrit dans une pratique artistique du design et développe des projets à des échelles multiples pour des maisons d’édition, galeries et particuliers. Inspiré par la matière minérale dont l’ardoise qu’il façonne avec élégance et technicité, il présentera ses récents travaux à Bruxelles en marge de Collectible Design Fair en mars prochain. Bonjour Frédéric, revenons en quelques mots sur votre parcours… Après un bac général, j’ai rejoint LISAA, l’institut supérieur des arts appliquées où j’ai été diplômé major en 2011 en architecture d’intérieur et design d’environnement. La question d’une démarche plus libre et plus plastique dans laquelle je pourrais expérimenter davantage, me confronter à des outils de productions et à moimême s’est ensuite posée. J’ai intégré les Beaux-Arts de Rennes en Design en 2011 afin d’y développer un travail plus personnel davantage orienté sur la recherche et les matériaux. Suite à ces 34

deux formations j’ai travaillé en cabinets d’architecture et de design pendant un an puis poussé par un désir d’autonomie et de liberté j’ai créé le studio Frédéric Saulou Design Studio afin de travailler autour de l’espace et de l’objet et surtout d’avoir une certaine liberté de créer. Et c’est en prenant des risques, en m’investissant dans mon travail que je me suis affirmé et qu’on m’a fait confiance. Aujourd’hui, ma pratique est d’une part plastique et artistique et orientée sur le travail de la matière minérale et les processus créatifs et d’autre part plus « appliquée » quand il s’agit de direction artistique de marque, d’édition d’objets et de mobilier ou de commandes de produits.


TABLE DE REPAS FRUSTRE


Design E N T R EV U E

design, entre abstraction et fonction. C’est mon fil conducteur qui me permet de développer une approche poétique et sensible des formes et des matières. L’expérimentation et la recherche priment afin de penser de nouveaux matériaux et de nouvelles interprétations. Chaque projet est pensé comme une sculpture à part entière entre la simplicité et la technicité, entre processus artisanal et processus industriel. J’essaie de m’inscrire dans le temps, dans une écriture d’objets intemporels à forte valeur ajoutée, qui ont du sens et qui sont réalisés en France.

Comment ça se passe aujourd’hui pour un jeune designer ? Comment se faire connaitre parmi tous ces talents ? Le marché du design est fluctuant et de nouveaux talents passionnés émergent chaque jour. Cela fait six ans que j’exerce ce métier à mon compte et, même s’il s’agit aussi de rencontres et d’opportunités, il est certain que pour se faire une place et vivre de sa passion il faut avoir un peu d’ambition et beaucoup travailler. Tout jeune designer souhaitant développer des projets spécifiques doit porter une écriture et une identité personnelle. Travailler rigoureusement avec ses propres codes et questionnements est essentiel afin de mettre en exergue un axe de travail, néanmoins il ne faut pas oublier de se renouveler et continuer de surprendre. Malgré tout il n’est pas rare de s’investir, d’envoyer des propositions auxquelles on croit à des éditeurs sans jamais avoir de retour. Je ne pense pas détenir les clés ni d’avoir la prétention d’avoir réussi mais disons que j’ai une recette personnelle et qui je pense s’applique à tous ceux qui souhaitent réussir et avancer dans leur domaine. L’ambition, le travail et la rigueur sont pour moi les mots clés. Ça n’a pas toujours été simple car le marché de l’ameublement est saturé et nous sommes très nombreux mais il y a de la place pour tout le monde. Nous sommes des conteurs d’histoires et à chacun de les narrer. J’ai la conviction qu’il faut s’investir dans une démarche et des projets personnels pour entrouvrir certaines portes. Il s’agit par la suite de rencontres et d’opportunités.

Parlez-nous du concept « Domestiquer » conçu autour de l’ardoise… Il s‘agit d’autoproduction en collaboration avec des artisans ? C’est en vagabondant dans les ruelles des villes de Bretagne et de la région angevine que j’observe vers le ciel la construction des édifices et que je me suis découvert un intérêt particulier pour l’ardoise et les pierres d’ornement. Je me suis interrogé sur l’héritage post-industriel de la matière minérale locale et ouvert le champ des possibles à la création de pièces fonctionnelles liées à l’habitat en questionnant l’histoire, la matière et son impact usuel entre l’art et le design. J’ai souhaité détourner, démocratiser et valoriser la matière comme héritage futur et surtout comme matière à penser. Confronter les savoir-faire artisanaux et industriels à des fins créatives, réinterpréter la matière de façon formelle et conceptuelle dans le but de lui donner une nouvelle lecture, celle de la création contemporaine à l’échelle domestique. Domestiquer s’intègre dans une démarche d’autoproduction au travers de rencontres partenariales et collaboratives entre des unités de production semi-artisanales et des unités de production artisanales afin de créer dans l’échange et à l’échelle locale un projet social, constructif, nouveau et porteur de sens pour s’ouvrir à de nouvelles applications de la matière minérale locale. L’ensemble des œuvres questionne l’influence des modes et des moyens de production artisanaux et industriels. Ils influencent implacablement la forme et se trouvent être le prolongement technique et esthétique du façonnage de l’objet, reflet d’un travail maîtrisé et abouti qui se doit d’être durable. De là, les pièces, uniques ou en séries limitées, se tournent vers un dessin juste et maîtrisé, simple et percutant, mettant la matière première à l’honneur. Elles sont le fruit d’un travail influencé par l’architecture, les codes de la construction contemporaine et de l’ornementation appliqués à l’espace domestique.

Vous travaillez à différentes échelles : mobilier, luminaires, arts de la table, pièces de collection plus imposantes et bijoux également…. En effet, je travaille aujourd’hui à différentes échelles et dans différents domaines. Cela va de l’édition, à l’autoédition en passant par du design de galerie. Je travaille également sur des projets d’architecture d’intérieur, de scénographie et de direction artistique. Enfin, je donne des cours de design à LISAA. Même s’il est parfois stressant d’interagir dans ces différents champs d’action, cela reste avant tout moteur et très enrichissant. Si le processus de travail est le même, recherches, passage au dessin, mise en volume en maquette, élaboration des plans techniques et parfois de modélisation 3D, chaque pratique à ses propres codes. Travailler des typologies différentes est toujours un exercice et une recherche à part entière dont il faut comprendre les tenants et les aboutissants afin d’apporter une réponse personnelle et nouvelle. Actuellement, je concentre mon travail plus particulièrement sur la matière minérale, à la frontière entre l’art et le 36


CONSOLE 03 EDITION ARCHIMOBILIER


KIM

- ETAGÈRE MURALE, 2019


Design E N T R EV U E

LUMINAIRE RADIEUSE - DENTELLE D’ARDOISE ÉDITION BROSSIER SADERNE

SÉRIE A-SYMMETRY

CONSOLE ATHLÉTIQUE

également de rouges sombres et diverses nuances de verts. Son aspect est lustré en raison de la présence de petits micas blancs qui permettent aussi de réaliser différentes finitions. En plus de sa résistance et sa longévité dans le temps, c’est une matière très réfractaire, raison pour laquelle elle est utilisée en toiture.

Ce matériau a-t-il des caractéristiques particulières ? Est-il plus difficile à travailler qu’un autre ? L’ardoise est un matériau fragile et très solide à la fois, il est étonnant de pouvoir réaliser une dentelle dans une feuille d’ardoise comme d’y façonner une forme monolithique dans un bloc massif. L’ardoise est très dense par rapport à d’autres pierres mais elle se distingue également par sa fissilité car la qualité de son grain est très fine et homogène. Sa capacité à se fendre la rend fragile au façonnage car elle peut se briser. Le « veinage » de la pierre est également capricieux, on peut aussi rencontrer de la pyrite qui nuit au bon déroulement du façonnage. Difficile à travailler, il est nécessaire d’utiliser des outils spécifiques. Cependant, la partie clivée (partie brute de la pierre) est aussi un atout majeur permettant d’avoir facilement des surfaces brutes sur de grands formats et ainsi jouer sur les textures. J’utilise principalement de l’ardoise noire dans mon travail, j’aime sa couleur dense et subtile qui varie selon les pierres et surtout les contrastes qui s’en dégagent. Dans ce noir profond on trouve un panel de couleurs subtiles avec différentes tonalités de blanc, de gris et de doré mais

Vous collaborez notamment avec Gallery Philia pour concevoir des pièces sculpturales et assez singulières… C’est un travail plus « artistique » à l’opposé de productions plus industrielles ? Mon approche singulière de la pierre nécessite certes des savoirfaire spécifiques issus d’un héritage culturel et technique mais elle s’inscrit également dans une démarche plastique et artistique. J’essaye de raconter une histoire, mon histoire au travers d’un matériau pour lequel j’éprouve une sensibilité particulière. On peut alors parler de design d’auteur. Nous sommes à l’opposé d’une production industrielle, privilégiant des éditions uniques ou limitées, signées et numérotées. Je projette des pièces sculpturales au-delà parfois de la fonction ou les frontières sont tangibles, entre art et design. 39


Design E N T R EV U E

dynamique de revalorisation de la matière et des savoir-faire locaux afin de démocratiser la matière dite de « bâti » pour lui donner un second souffle et une nouvelle lecture appliquée à l’échelle de la création contemporaine. J’ai souhaité repenser le matériau et ces applications pour le détourner à l’échelle domestique, lui donner un autre usage que celui que l’on connait. Utiliser l’ardoise ou les pierres d’ornements pour réaliser des objets ou du mobilier n’est pas courant mais c’est ma matière à penser.

Votre approche veut que l’objet paraisse simple malgré sa grande technicité ? Les moyens et la matière influencent la forme. De ce fait, les objets conçus reflètent toujours le travail de la matière dans sa simplicité associée aux processus de fabrication. Mais le travail de la pierre en soi relève d’une grande technicité par sa mise en œuvre, son façonnage, son poids et les caractéristiques de la pierre travaillée. De plus je privilégie une écriture évidente, intemporelle et essentielle. L’idée étant de ressentir la matière en considérant ses aspérités non pas comme des défauts mais comme des atouts, comme une esthétique assumée. On peut parler de Brutalisme. Jouer sur les différentes textures en les retravaillant, les polissant ou non, travailler les formes simplement souligne les lignes d’une matière qui devient alors objet. Cette simplicité qui en découle permet de lire l’objet dans son ensemble, de le comprendre et de l’apprécier. Ludwig Mies van der Rohe, architecte que j’affectionne parle du « Less is more » que l’on pourrait traduire par « moins c’est plus ». Ce courant qui m’inspire particulièrement se caractérise par l’utilisation d’éléments simples, de lignes épurées et de matériaux sobres. L’idée est de se libérer le plus possible des artifices qui ne sont pas essentiels. Le dessin est rationalisé et influencé par les codes minimalistes de l’architecture du XXème siècle associé parfois à d’autres matériaux contemporains comme le verre, le métal, etc…

Avez-vous des projets d’espaces, de scénographie ? Oui, je travaille de temps en temps sur des projets d’architecture d’intérieur, de rénovation et de création d’extension pour des particuliers. Il s’agit d’une échelle différente et intéressante qui marie espace et design. Il me paraît donc évident dans mon travail d’étudier l’espace et son environnement/contexte comme je traiterais un objet. De plus, je suis directeur artistique de la maison d’édition française Drugeot Manufacture avec laquelle je suis amené à dessiner les scénographies des stands d’expositions pour Maison & Objets ou Milan. Quels sont vos projets actuels et futurs ? C’est très varié : je collabore avec une chef pâtissier parisien sur un packaging de chocolat. Je poursuis le projet d’une rénovation complète ainsi que l’extension d’une maison dans le Finistère. Je développe des créations pour des maisons d’édition françaises ainsi qu’une nouvelle série de petits mobiliers avec un artisan ferronnier local. Enfin, je produis une nouvelle série d’une douzaine de créations en ardoise et pierre d’ornements pour des galeries qui sortiront fin février. Une partie de cette nouvelle collection sera d’ailleurs présentée à la Collectible Design Fair à Bruxelles du 5 au 8 mars 2020.

Vous dites que vous voulez détourner, démocratiser et valoriser la matière comme héritage futur et surtout comme matière à penser… Les carrières Françaises et notamment Angevines ont fermé il y a quelques années maintenant. L’ardoise provient aujourd’hui principalement d’Espagne ou du Portugal mais on peut encore en trouver localement. Le projet « Domestiquer » s’inscrit dans une 40


Architecture FO C U S

Vincent

Callebaut © rendus : Callebaut Architecture

Précurseur de la création de la ville du futur, Vincent Callebaut a une approche originale de son métier d’architecte : il œuvre pour des constructions résolument éco-responsables aux allures très futuristes. Une vision en accord parfait avec les aspirations de demain, intégrant systématiquement l’agriculture urbaine et les énergies renouvelables à l’ensemble de ses projets.


PARIS SMART CITY 2050


Architecture FOC U S

en ressources naturelles et en opportunités : des villes vertes et connectées à la fois, et qui répondent aux besoins de leurs habitants. Choisi par la Ville de Paris pour le projet « Paris Smart City 2050 », il a imaginé 8 projets de tours permettant de réunir l’intelligence de la nature à celle de l’Homme grâce à une mixité des usages. Cette mixité prend tout son sens au sein du projet Agora Garden réalisé à Tapei sur l’île de Taïwan. L’architecte a conçu une tour de 120m de haut en s’inspirant de la forme hélicoïdale des molécules d’ADN. Les 45000m2 de l’édifice accueillent des logements prolongés de jardins-terrasses sur lesquels ont été plantés plus de 23000 plantes et arbres qui permettent de dépolluer la ville. Les habitants bénéficient également d’un éclairage naturel, du recyclage de l’eau de pluie et de panneaux solaires sur le toit, pour réduire leur consommation d’énergie.

Né en Belgique mais installé à Paris depuis plus de 20 ans, l’architecte Vincent Callebaut est parfois considéré comme un utopiste écologiste. En réalité, il est un véritable fer de lance de l’architecture de demain, parfaitement conscient des enjeux environnementaux et démographiques : un visionnaire qui imagine les villes du futur en apportant des solutions concrètes aux problèmes de pollution, d’alimentation et de logement évidemment. Créateur du concept architectural « ArchiBioTic » mot-valise regroupant les termes « Architecture », « Biotechnologies » et « Tic » (pour Technologies de l’Information et de la Communication), il fonde ses recherches et ses réflexions sur la création de villes intelligentes composées de bâtiments qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment mais également qui transforment les déchets et les contraintes 44


45


Architecture FOC U S

recyclage des eaux, des étangs d’aquaculture et un marché flottant situés dans les 2 marinas intégrées.

Passionné par la nature et le dessin depuis son enfance, Vincent Callebaut réunit donc au quotidien ses deux passions, tout en imaginant un futur optimiste et responsable. Il a par exemple imaginé Lilypad, ville géante flottante et autosuffisante en forme de nénuphar destinée à accueillir les réfugiés climatiques. Ou encore la tour DragonFly qui pourrait prendre place au cœur de New York, un projet d’agriculture urbaine communautaire capable de contribuer à la durabilité de la ville et de repenser la production alimentaire. Une sorte de Central Park nourricier et vertical, pris en charge par les habitants et les usagers de l’édifice eux-mêmes, qui intégrerait des éoliennes, un bouclier solaire, un système de

Pour cette année 2020, il cosigne avec le cabinet Assar Architects le pavillon belge pour l’Expo universelle de Dubai. Un «smart building» zéro déchet à l’architecture résolument végétale, en forme d’arche, qui met en valeur des énergies renouvelables de pointe, une utilisation de l’eau optimisée, des matériaux bio-sourcés, et 10 000 plantes qui stockeront jusqu’à 35 tonnes de CO² sur la durée de l’exposition et permettront de réguler la température intérieure. L’architecture du futur est entre de bonnes mains ! 46


evasion G L O B E -T R O T T E R CHECK IN / CHECK OUT D E S T I N AT I O N C O M P O R TA C A R N E T D E VOYAG E LES BONNES ADRESSES H ÔT E L Q U I N TA D A C O M P O R TA

47


évasion

G L O B E -T R O T T E R

h ôt e l

insolite

CHEVAL BLANC – PARIS

ANTHENEA HÖTEL NOMADE

Installé au cœur de l’iconique Samaritaine, en rénovation depuis quelques années et qui va rouvrir ses portes au public au printemps, le nouvel hôtel Cheval Blanc Paris fait face aux quais de Seine. Entièrement décoré par Peter Marino qui rend ici hommage à l’Art Déco et aux savoir-faire des artisans français, l’hôtel propose 72 chambres raffinées, un restaurant perché dirigé par le chef Arnaud Donckele et le chef pâtissier Maxime Frédéric. Côté bien-être, il intègre également un spa estampillé Dior.

Si vous rêvez de dormir littéralement sur l’eau, la suite éco-luxe Anthénea devrait vous séduire ! Véritable expérience, cette capsule flottante de 50m2, conçue et fabriquée en France, peut accueillir jusqu’à 6 personnes. Grâce à son système de navigation, vous pourrez l’installer où bon vous semble : plages isolées, criques perdues… Insubmersible, cette dernière ne nécessite aucune connaissance en matière de navigation, idéal pour les novices qui souhaitent tout de même vivre un moment unique ! À l’intérieur, un espace nuit totalement aménagé, un espace détente avec baignoire panoramique, un salon tout confort et son hublot de 4m pour apprécier les fonds marins !

48


r é n ovat i o n

ouverture

LA RÉSERVE EDEN ZURICH

LE COUCOU MÉRIBEL

Nouvel établissement 5 étoiles pour Méribel ! Installé au bord des pistes, le Coucou est un imposant chalet en bois pensé comme une maison privée par le designer Pierre Yovanovitch. Les 10 étages de ce nid douillet savoyard proposent une déco tout en contrastes entre éléments traditionnels, pièces vintage et contemporaines et créations sur-mesure. Il accueille 55 chambres, 39 suites, et 2 chalets privés de 590 m2 dotés de leur propre espace bien-être, un bar, deux restaurants orchestrés par Riccardo Giraudi, avec un Beefbar et une table italienne. Et évidemment une magnifique piscine intérieure bordée d’arcades et un spa Tata Harper de 450 m2 à la vue unique.

L’hôtel Eden au Lac se réinvente et devient La Réserve Eden sur les berges du Lac Zurich. Nouveau 5 étoiles, l’établissement a été totalement repensé pour offrir une expérience élégante au cœur d’un yacht club imaginaire conçu par Philippe Starck. Le designer définit le projet ainsi : « un cocktail intemporel fait de classique, de modernité, d’intelligence et de créativité.» Les 40 chambres et suites dont la superficie varie entre 22m2 et 79m2, le bar, les deux restaurants pilotés par le chef italien Marco Ortolani et le toit-terrasse offrent désormais des vues spectaculaires sur la ville, les Alpes et le plan d’eau.

En bref... • Le Lutetia Paris vient d’inaugurer 7 nouvelles suites Signature savamment imaginées par l’architecte Jean-Michel Wilmotte • Après des établissements aux Etats-Unis et en Angleterre, la chaine d’hôtels pensés comme des clubs très privés Soho House s’installe à Paris pour l’été 2020. A suivre. • Marrakech compte un nouvel hotel 5 étoiles avec l’ouverture de l’Oberoi depuis le mois de décembre dernier. 49


evasion

D E ST I N AT I O N

COMPORTA © photos : OT Comporta

Quelques semaines seulement après la rentrée de janvier, les envies d’évasion et de dépaysement se font déjà sentir. Alors pour cette nouvelle escapade bimestrielle, on a choisi de vous emmener loin d’ici, à Comporta au Portugal, pour déconnecter un peu.

C

ap au sud, à une heure et demi de route de Lisbonne sur la cote de l’Alentejo pour s’arrêter quelques jours à Comporta. Petit paradis sauvage longtemps tenu à l’écart du tourisme, le village et ses alentours sont devenus depuis plusieurs années la destination privilégiée de l’intelligentsia portugaise et internationale. Malgré le développement de l’offre haut de gamme et d’un nombre croissant visiteurs, cette « Camargue lusitanienne » a réussi à préserver tout son charme et son authenticité pour offrir une ambiance de liberté et de détente absolue. Vastes plages de sable blanc, rizières à perte de vue, activités et sports en pleine nature, adresses écoresponsables et gastronomie locale de qualité… Comporta respire le bien-être et invite à se faire plaisir simplement. Alors voici une petite sélection des meilleures choses à voir et à faire, sans se presser bien sûr ! 51


evasion

D E ST I N AT I O N

UNE MAISON D’HÔTES

CASAS NA AREIA Outre Quinta da Comporta que nous vous présentons un peu plus loin, Comporta accueille plusieurs adresses de charme pour séjourner. Parmi elles, la maison d’hôtes Casas na Areia demeure l’une des plus authentiques avec ses quatre petites cabanes de pêcheurs au toit de chaume reconverties en chambres de luxe minimaliste. Pieds dans le sable et face à la mer au cœur d’un cadre exceptionnel, on y découvre un concept singulier fait de bois brut et une décoration aux tons blancs avec seulement l’essentiel pour déconnecter totalement.

UN MUSÉE

MUSEU DO ARROZ Pour mieux s’imprégner de l’histoire et des traditions locales, prenez le temps de visiter le Musée du Riz. Situé à l’entrée du village dans une ancienne usine de décorticage datant des années 50, l’espace vous invite à découvrir cette culture indissociable de Comporta et de la région à travers les ateliers, outils et différentes techniques de riziculture, implantée ici depuis plus de 300 ans. Et pour goûter un plat traditionnel à base de riz, prolongez l’expérience par un repas au restaurant attenant au musée.

UNE BOUTIQUE

RICE Il s’agit sans doute de l’une des plus belles et étonnantes boutiques de Comporta. Créé par la décoratrice d’intérieur Marta Mantero, cet espace de caractère devenu le temple du bohème chic rassemble une sélection pointue de meubles, objets de décoration et autres accessoires de belle facture soigneusement choisis. Ici artisanat et design portugais sont subtilement mis en valeur par cette figure originaire de Lisbonne qui est aussi en charge de projets d’architecture dans le village et à travers le pays.

53


evasion

D E ST I N AT I ON

UN BAR

COLMO BAR Idéal pour bien commencer la journée, siroter un cocktail ou grignoter à l’apéro avec des finger food, le Colmo Bar vous offre un cadre vraiment cool pour vous rafraichir avec des jus et smoothies frais ou déguster un petit-déjeuner healthy sans oublier la belle carte de vins locaux. Confortablement installé en terrasse sur un banc, vous n’avez qu’à profiter tranquillement de l’ambiance et du paysage qui s’offrent à vous. Le bar est ouvert uniquement l’été, de juin à septembre

UN RESTAURANT

CAVALARICA Pour vivre un moment gastronomique hors du commun à Comporta, réservez votre table au restaurant Cavalarica. Installé dans une ancienne écurie et décoré avec soin, cet établissement atypique est l’un des plus prisés du moment, pour sa carte évidemment et son aménagement autour des anciens box pour chevaux. Au menu : une cuisine d’auteur avec spécialités réinterprétées, tapas à partager, cocktails pointus et excellentes bouteilles de vin… le tout réalisé avec beaucoup de créativité par le chef et son équipe.

UNE ACTIVITÉ

YOGA SHALA Amateurs de yoga, venez vivre une expérience extraordinaire avec Yoga Shala. Lancée par Tomás Mello Bryne, très connu dans le milieu, cette maison du yoga vous propose tous les jours, de juin à septembre, des cours de Hatha Yoga Flow et Vinyasa Yoga ainsi que des sessions de médita-tion en pleine nature face aux rizières. Une cabane en bois cachée au milieu des pins et des dunes pour pratiquer différemment le yoga dans un lieu pour le moins inspirant.

54


UN LIEU

CARRASQUEIRA Un endroit à voir absolument ! Le port sur pilotis de Carrasqueira fait partie des plus beaux lieux de Comporta. Unique en Europe, ce petit port de pêche construit dans les années 50 et 60 permet aux pêcheurs d’accéder à leurs embarcations à marée basse grâce à ces jetées faites d’un enchevêtrement de planches de bois sommaires. Une architecture populaire composée de passerelles et de petites cabanes de pêcheurs qui a évolué au fil du temps tout en conservant son côté atypique. Un décor résolument singulier sublimé par la lumière de la baie et du coucher de soleil.


CARNET DE VOYAGE A voir/ à faire Village de Carrasqueira Port sur pilotis Museu de Arroz Yoga Shala Cavalos Na Areia Vertigem Azul Surf in Comport

Hôtels & Spas

Quinta da Comporta : Rua Alto de Pina 2 Sublime Comporta : N261-1 Cabanas no Rio : Sítio da Carrasqueira Casas na Areia : Sitio da Carrasqueira Uva do Monte : Herdade da CostaTerra Lugar das Fontaínhas

Restaurants Cavalarica : Rua do Secador 9

Sal : Plage de Pego Gomes Casa de Vinhos & Petiscos : Largo Luis de Camões O’Dinis : Praia do Carvalhal Colmo bar : Largo de Sao Joao Bago Restaurant Bar : Lagoa Travessa 15 Comporta Café & Restaurant : Plage de Comporta Ilha do Arroz : Plage de Comporta Dona Bia : N261 Eucalyptus Café : Rua do Comercio

Boutiques

Lavanda : Largo Sao Joao Coral Comporta : Rua do Secador 56

Rice – Marta Mantero : Rua do Secador 8 TM Collection : Largo de São João, 3 Cote Sud : Rua Dom Afonso Henriques Fio d’Agua : Largo de São João 4 Stork Club : Avenida 18 de Dezembro 12-14 – Carvalhal Barracuda : Avenida 18 de Dezembro 19 – Carvalhal Vintage Department : Rua do Secador 5 Mercearia Gomes : Rua do Comércio 2

Plages Carvalhal Troia Brejos Melides Raposa


HÔTEL | SPA RESTAURANT SUBLIME ESCAPADE À DEUX À PARTIR DE 126€/NUIT

VIGNOBLE COFFRET CADEAU ÉVÈNEMENTS

CHÂTEAU

StPIERRE de SERJAC

D30 ENTRE POUZOLLES & MAGALAS | 34480 PUISSALICON 04 67 80 76 00 | SERJAC.COM | RESA@SERJAC.COM


58


evasion H ÔT E L

Quinta Da

Comporta © photos : Manolo Yllera

On pourrait comparer Comporta à la Camargue tant la culture du Riz y a façonné les paysages. La nature y est omniprésente et la grandiose réserve naturelle Quinta da Comporta en est l’exmple parfait. C’est dans cet éden portugais que l’hôtel 5 étoiles éponyme s’est installé, au cœur d’une ancienne ferme agricole typique.

M

oderniser le passé pour construire l’avenir. C’est de ce principe qu’est né l’hôtel éco-chic Quinta da Comporta dont la réalisation fût orchestrée par l’architecte Miguel Câncio Martins. Installé dans une ancienne ferme agricole et dans les entrepôts de riz attenants qui étaient abandonnés depuis plus de 15 ans, l’établissement a été pensé dans le respect des traditions patrimoniales locales, à deux pas des plages de Carvalhal et Pego, dans un environnement unique en son genre. Le projet a donc une réelle dimension durable. Les bâtiments originaux, trop dégradés ont dû être détruits 59

mais ont été reconstruits à l’identique avec des matériaux recyclés. Les anciens entrepôts accueillent aujourd’hui les lieux de vie et de repos, les deux corps de ferme quant à eux regroupent le restaurant et le spa. L’ensemble est alimenté en énergie grâce à des panneaux solaires et les eaux sont réutilisées pour l’arrosage des espaces verts, l’isolation des sols, des murs et des façades a été savamment étudiée pour réduire les consommations de climatisation en été et de chauffage en hiver. Une réelle exigence écologique indispensable pour intégrer parfaitement l’hôtel dans son environnement direct et pour respecter l’écosystème unique de Comporta.


evasion H ÔT E L

le restaurant, le spa et les chambres, initiant ainsi un véritable retour aux sources, un luxe sans superflu. Pensé pour appeler au bien-être total, Quinta da Comporta dispose évidement d’une piscine extérieure : un élégant bassin de 40 mètres en verre et à débordement dans lequel il fait bon se prélasser pour profiter du paysage et déconnecter totalement. Le Spa baptisé Oryza Spa a construit sa philosophie autour du riz : la rizothérapie, en utilisant des produits de la marque naturelle et responsable créée pour l’occasion : Oryza Lab. Côté restauration, les plats typiques de la région sont à l’honneur. Une cuisine aux influences contemporaines et méditerranéennes, réalisée par le chef João Silva, avec des ingrédients sourcés localement et issus du potager bio. Une expérience unique, authentique et qui invite à retrouver un équilibre pour le corps et l’esprit…

Pour les hôtes, cet hôtel entre tradition et modernité invite à la quiétude et au dépaysement. Bordées de rizières verdoyantes et de pins élancés, les 73 suites et chambres de luxe rendent un véritable hommage à l’art de vivre local en mettant en lumière un style bohème fait d’artisanat portugais ancestral rehaussé par des touches contemporaines et des matériaux naturels comme les canisses qui tapissent les portes ou les luminaires réalisés en cordages. Une ambiance chaleureuse et enveloppante, authentique et originale se dégage alors immédiatement des lieux. Quatre villas disposant chacune de trois chambres, d’une terrasse privée avec piscine surplombant les rizières et même d’un jardin privatif pour certaines, complètent le tableau pour toujours plus de confort. Les espaces extérieurs proposent une végétation luxuriante pour garantir une transition parfaite entre les rizières, 60


61


62


MODE DRESS CODE LE GUIDE DU STYLE H I STO I R E S D E M A R Q U E S CORALIE MARABELLE UNIFORME

63


MODE DRESS CODE

green

expo

SÉZANE (R)EVOLUTION

LE MONDE MERVEILLEUX DE CHRISTIAN LOUBOUTIN

La maison parisienne Sézane a plus d’un tour dans son sac lorsqu’il s’agit d’innover. Après sa ligne sport écolo, elle lance une seconde gamme de jean éco-responsable baptisée Sézane (r)Evolution. L’intégralité des basiques est donc repensée avec 83% de produits chimiques en moins et un coton 100% biologique certifié GOTS. Deux nouvelles coupes font également leur apparition : un modèle taille haute et un autre à l’esprit seventies. La collection est en vente depuis le 12 janvier dans les boutiques et sur le site de la marque. Dépêchez-vous car les pièces partent très vite !

Considéré comme le plus grand créateur de chaussures haut de gamme dans le monde, Christian Louboutin fera l’objet d’une exposition inédite à partir du 26 février prochain. C’est au Palais de la Porte Dorée dans le 12ème arrondissement de la capitale que l’évènement mettra en lumière l’univers de cet artiste connu notamment pour ses semelles rouges. Processus de création, pièces inédites jamais présentées, collaborations avec des artistes… retraceront son œuvre jusqu’au 28 juillet prochain.

64


docu

collab

COLETTE MON AMOUR

VANESSA SEWARD X LA REDOUTE

Voici une nouvelle qui va faire plaisir aux nostalgiques de la célèbre boutique Colette. Définitivement fermé depuis 2017, le temple parisien de la mode va signer son retour sur les écrans à travers un documentaire intitulé « Colette Mon Amour ». Réalisé par le photographe Hugues Lawson-Rody, il reviendra sur les six derniers mois du shop et évoquera évidemment Colette Roussaux la fondatrice et sa fille Sarah Andelman, directrice artistique. D’autres personnalités de la mode et de la musique feront également leur apparition dans ce format d’une heure dont la date de sortie n’est pas encore annoncée.

Après une première collaboration en 2019, Vanessa Seward et La Redoute s’associent de nouveau pour lancer une collection capsule de 30 pièces pour le printemps-été 2020. Inspirées de l’attitude et de l’élégance d’icônes comme Caroline de Monaco ou Bianca Jagger, elles présentent un style intemporel et chic sans fioritures comme l’affirme la créatrice. Chemisiers, sandales, robes en soie imprimée, jupe en denim… sont disponibles depuis fin janvier en attendant un second drop en mars puis deux modèles de maillots de bain et une cape de plage réversible en avril prochain.

En bref... • La sixième collection Uniqlo U printemps-été 2020 dessinée par le styliste Christophe Lemaire sortira le 20 février prochain. • Le créateur français Jean-Paul Gaultier a annoncé l’arrêt de ses défilés Haute Couture mais n’en a pas fini avec la mode puisqu’il a d’autres projets pour sa Maison. • Hugo Boss a présenté courant janvier sa ligne de vêtements et d’accessoires « Hugo Loves Bowie » en hommage aux trois albums de l’artiste composés à Berlin dans les années 70. • Véritable succès, le micro sac à main Chiquito de Jacquemus est désormais décliné dans une ligne de bijoux. 65


MODE H I STO I R E D E M A R Q U E

CORALIE

MARABELLE © photos : Coralie Marabelle

Du talent et de la créativité émanent des créations de la jeune styliste Coralie Marabelle ! Avec une vision bien personnelle de ce que doit représenter un vêtement, elle propose des pièces à contre-courant des habitudes du secteur de la mode, sans évidemment laisser de côté l’élégance et le raffinement…

rencontres, interprétations… en vue de créer des émotions, tel est son leitmotiv. Influencée par les voyages, elle pioche dans les cultures et folklores internationaux des idées qui se muent ensuite en fil rouge pour donner naissance à des collections capsule : Bergers iraniens des années 50, Japon traditionnel, maison de Salvador Dali à Cadaquès ou clichés du photographe Seydou Keïta sont autant de points de départ aux pièces qu’elle dessine.

Déjà 5 ans que le nom de Coralie Marabelle est sur toutes les lèvres des amateurs et amatrices de mode éthique et responsable. Révélée lors du festival de Hyères en 2014 au cours duquel elle remporta le Prix du Public, la créatrice a ensuite mis 2 ans avant de lancer sa marque éponyme et de décrocher en 2017 le Grand Prix de Création de la Ville de Paris et le L’Oréal Paris Fashion Grant. Avancer à son rythme pour mieux puiser dans ses inspirations personnelles : observations, 67


MODE H I STO I R E D E M A R Q U E

En ressort ainsi un univers résolument poétique qui s’éloigne des exigences du monde de la mode et de la haute couture que l’on peut connaitre : la créatrice ne tient pas compte des saisons, prend le temps de penser ses pièces et de créer avec l’envie de l’art et non avec celle du calendrier ! La collection prend alors vie au rythme des capsules mensuelles disponibles en ligne et dans la boutique parisienne située dans le 11ème arrondissement. Ce prêt-à-porter haut de gamme, imaginé en petites séries, entièrement façonné en France et principalement à Paris, n’est cependant pas élitiste. Les collections sont pensées pour être portées au quotidien et présentent des jeux de

matières, de couleurs et de textures avec des matériaux soigneusement sélectionnés comme le coton japonais, la popeline espagnole, la soie italienne… mais également avec des vêtements retravaillés. Des matières que la styliste façonne comme une artiste pluridisciplinaire, sculptant des silhouettes, dessinant des lignes, créant du mouvement et des courbes…Et ce de l’esquisse au prototype, et participant à toutes les étapes de création afin de mettre en lumière l’âme de la thématique née initialement dans son esprit. Une petite marque à suivre qui distille un style ultra féminin aux lignes pures et une élégance digne des plus grands noms ! 68


d

N

VEAU

u r B

les s u To

s

che n a im

OU

t i t ' e L p nch

DE 11H À 15H 3 FORMULES À partir de 25€

Le BruncZehn 1 p'tit brunch 1 acces spa

Le

Sprunch

1 p'tit brunch 1 seance aquagym 1 acces spa

QUARTIER AIGUELONGUE SUR RÉSERVATION

04 67 02 15 40 SPA-CLUB7@CLUB-7.FR


70


MODE H I STO I R E D E M A R Q U E

UNIFORMe © photos : Uniforme

S’inspirer de l’uniforme pour en réinventer les codes et se le réapproprier, c’est ce que s’amuse à faire la maison Uniforme depuis 2016. Le vestiaire masculin de Rémi Bats et Hugues Fauchard se décline à travers des silhouettes très actuelles jouant sur les matières et les structures.

L

Berçot à Paris, lancent la marque en 2016 avec pour point de départ la création d’un « vêtement authentique, sécurisant qui pourrait être transposé dans une armoire actuelle ». Une vision nouvelle de l’uniforme qu’ils incarnent aussi à travers un modèle responsable et conscient à différents niveaux.

’évocation même de l’uniforme fait souvent référence à une certaine rigidité militaire ou écolière. Mais justement, chez Uniforme, Rémi Bats et Hugues Fauchard ont pris le parti de réinventer un vestiaire masculin autour de cette pièce. Les deux fondateurs de la maison, qui se sont rencontrés au Studio

71


MODE H I STO I R E D E M A R Q U E

tout en conservant une élégance résolument française. Entre héritage et esthétique actuelle, Uniforme fait le choix des fondamentaux comme le velours, les carreaux et rayures et la soie également en provenance d’Italie ou d’Angleterre. De la noblesse et un impact écologique réduit au maximum pour donner vie à un vestiaire complet : vestes cintrées, longs manteaux de laine, polo et chemises oversize, pantalons de coton façon workwear et quelques accessoires incontournables tels les ceintures et le chapeau. Expérimentations, sens soigné du détail, production raisonnée avec certaines pièces disponibles uniquement en précommandes pour limiter le gaspillage… créent l’ADN Uniforme.

Qu’il s’agisse de la qualité des matières, des partenaires façonniers européens, du savoir-faire artisanal ou encore de développement durable, Uniforme concentre son travail sur une mode de haute facture, intelligente et plus en accord avec le monde d’aujourd’hui. « Repenser un luxe : responsable, ancré dans une vérité et chère aux deux créateurs ». Il faut évidemment s’inscrire dans le temps avec des collections travaillées à la main, avec passion surtout. Chaque collection devient l’occasion de s’inspirer des codes militaires et des détails du workwear pour façonner une série de pièces aux élégants jeux de couleurs, structures et dimensions, 72


73


74


art et photo POINTS DE VUES LES EXPOS DU MOMENT CLICHÉS ARNAUD DEROUDILHE ENTREVUE ASTRO

75


∞ art et photo ∞ POINTS DE VUES

MONTPELLIER

retrospective

PERMAFROST – MO.CO PANACÉE

JP CHARBONNIER PAVILLON POPULAIRE

Nouvelle année, nouvelle expo à la Panacée ! Intitulé « Permafrost - Les Formes du Désastre », cet accrochage se présente comme un paysage changeant, métamorphosant le centre d’Art de l’Ecusson en une expérience immersive. On y retrouve des œuvres multiples, entre reliques improbables et objets hybrides, liées aux désastres de notre époque, qu’ils soient naturels, sociaux ou politiques mais tous issus du changement climatique global. Une immersion qui place les visiteurs face à la vulnérabilité du monde, en pleine mutation, et qui questionne sur l’avenir. Jusqu’au 3 mai 2020.

Du 5 février au 19 avril, le Pavillon Populaire présente l’exposition Jean-Philippe Charbonnier – Rétrospective. L’occasion de découvrir l’un des plus grands photographes français du milieu du XXe siècle. Représentant de l’École humaniste de Paris, courant photographique auquel ont participé entre autres Robert Doisneau ou Willy Ronis, le photographe fut photoreporter pour la presse magazine, magnifiant un point de vue tout à fait original et particulier. Grand voyageur, il s’attacha à présenter son époque avec des clichés pris aux quatre coins du monde et en s’intéressant plus particulièrement aux rues de Paris. Un regard authentique et humble, poétique et empathique.

76


f o n d at i o n

EXPOSITION

LA FAB – AGNÈS B

CHRISTO ET JEANNE CLAUDE. PARIS ! - CENTRE POMPIDOU

Ouvert fin janvier, la Fab. est un espace de 800m2 initié par la créatrice de mode et grande collectionneuse d’Art contemporain Agnès b. Les 5000 pièces de sa collection y seront donc présentées à tour de rôle aux côtés d’expositions proposées par la Galerie et la Librairie du Jour qui déménagent pour l’occasion. Une toute nouvelle fabrique culturelle et solidaire qui s’installe dans le XIIIe arrondissement de la capitale, sur la place JeanMichel Basquiat, artiste à qui la styliste avait acheté l’une des premières œuvres de sa collection en 1983 ! Des collaborations avec les institutions voisines sont au programme, comme la barge culturelle le petit Bain et la guinguette numérique EP7, imaginées par les fondateurs du Point Ephémère…

A partir du 18 mars, le Centre Pompidou rend Hommage à l’artiste emballeur Christo et à sa compagne Jeanne Claude. Une exposition majeure consacrée au couple qui retrace leur période parisienne, entre 1958 et 1964, essentielle dans l’évolution de l’œuvre de l’artiste. L’expo revient également sur l’histoire du projet « Le Pont Neuf empaqueté, projet pour Paris » imaginé dès 1975 et réalisé en 1985. Une bonne occasion de comprendre le processus de création de Christo, de mieux appréhender sa manière de s’affranchir de la surface du tableau pour s’approprier et emballer les objets du quotidien, et de découvrir son virage artistique vers une production monumentale de ses œuvres, initié dans la Ville lumière.

En bref... • Le MO.CO Hôtel des Collections accueille dès le 6 mars l’exposition MECARO. L’Amazonie dans la collection Petitgas • Dépêchez-vous, la Halle Tropisme accueille une expo du génial Cyril Hatt jusqu’au 16 février seulement ! • Tanc, qui avait réalisé la couverture du Focus n°92, revient à la galerie At Down pour son solo show « Mouvements Inconscients » à partir du 6 février. 77


photographie CLICHÉS

ARNAUD

DEROU DILHE Originaire d’Avignon et aujourd’hui installé dans la capitale, Arnaud Deroudilhe est un créatif au sens large… Vidéos, photos, gifs animés, graphisme, ce touche-à-tout signe des images pour l’industrie musicale et la publicité mais aussi des visuels plus personnels aux frontières de l’absurde. On lui a posé quelques questions pour en savoir un peu plus… du travail, les rouages de la publicité et les différents métiers créatifs qui gravitent autour. Des choses que l’on n’apprend pas vraiment à l’école. En parallèle, de mon travail en agence, je développais pas mal de projets persos, des séries de photos, des gifs et aussi mes premiers clips. L’idée était d’expérimenter, de créer des images sans beaucoup de moyen mais en totale liberté. Ça m’a permis d’avoir un book plus personnel et donné l’ambition de basculer de l’autre côté. Quitter mon travail en agence pour me mettre à mon compte et travailler en tant que photographe et réalisateur pour la pub, les labels de musique et les magazines. La transition a pris un peu de temps, je n’ai pas énormément travaillé l’année qui a suivi mon départ de l’agence. J’ai profité de ce temps pour continuer de nourrir mon book de nouveaux projets persos. Et puis progressivement j’ai commencé à travailler sur des projets et les choses se sont enchainées.

Hello Arnaud, comment ça va ? Salut ! Ça va plutôt bien ! Merci pour l’invitation, ça fait plaisir. Retrace-nous un peu ton parcours en quelques mots… J’ai vu que tu avais bossé en agence avant de te lancer seul… Je suis né et j’ai grandi à Avignon, j’y ai passé un Bac Arts Appliqués et puis je suis parti à Aix, faire une école de communication visuelle. À la fin de mes études, après un court passage par Londres, je me suis installé à Paris et ça fait maintenant plus de 10 ans. J’ai commencé par travailler comme graphiste puis directeur artistique dans une agence de publicité pendant 6 ans. Ça été pour moi comme une sorte de prolongement de mes études, j’ai travaillé sur pas mal de projets très différents les uns des autres qui m’ont permis d’acquérir une certaine expérience. J’ai beaucoup appris sur le fonctionnement du monde 79


photographie CLICHÉS

Photoshop, je crois que ma première série de GIF, c’était pour le groupe POOM, je les faisais voyager sur une licorne en référence à leur chanson, « My licorne and me ». Ensuite j’ai expérimenté un style de gif qui mélangeait des photos découpées et des boucles de vidéos plus ou moins abstraites. J’ai fait mon premier clip entièrement basé sur ce principe, c’était pour le morceau « This Song » de Busy P. L’idée était de réaliser une sorte de « blind test visuel », en travaillant à partir des pochettes des plus grands albums de l’histoire de la musique (et du graphisme). Recadré de manière à mettre en avant certains détails, le visuel de chaque pochette est réinterprété, certaines parties sont découpées et remplies de boucles vidéo. Cela créé parfois des compositions abstraites, plus ou moins faciles à identifier. C’est après avoir vu défiler plusieurs images, que l’on comprend qu’il s’agit en réalité de pochettes d’album. Et très vite, on se surprend à essayer de deviner à quel groupe, à quel album chaque visuel correspond.

Tu partages ton activité entre photo et vidéo avec pas mal de projets musicaux ? Oui j’essaye de développer les deux, de manière complémentaire. J’ai des périodes où je fais plus de photos, d’autres où je me consacre davantage à l’écriture et la préparation de projets vidéo. Mais en général quand je tourne, je fais aussi des photos. Les projets musicaux permettent de développer les deux, il n’y a rien de mieux que de gérer toute l’iconographie d’un artiste, de la pochette au clip. Malheureusement, on vient souvent me voir pour l’un ou l’autre mais rarement pour l’ensemble. J’aime vraiment beaucoup travailler pour la musique, ce sont des projets dans lesquels on me donne souvent pas mal de liberté, où je peux expérimenter des choses plus en lien avec mon travail personnel. Tu fais aussi du graphisme… tu touches à pas mal de disciplines artistiques que tu associes parfois dans tes projets ? Ma formation a été axée sur le graphisme, en abordant tous les métiers qui l’entourent (la typographie, l’édition, l’identité visuelle, la photographie, la vidéo, l’animation, la publicité, l’illustration, etc.) sans vraiment mettre de frontières entre toutes ces disciplines. Le graphisme est partout, et j’y attache toujours une importance dans la direction artistique de mes projets. Même si maintenant, je ne fais plus vraiment de graphisme à proprement parler, on en retrouve souvent dans mon travail. Que ce soit dans le choix des décors, du stylisme où même la mise en page des crédits pour un clip, j’accorde toujours un regard attentif au graphisme. Et quand il faut faire une fausse affiche de film ou une fausse couverture de magazine pour la déco d’une pub, j’aime bien m’en occuper.

Sur ton site, tu parles très peu des séries. Il y a juste des images sans explication particulière… Je pense à « Junk Fruits » ou « Lost in Location » par exemple. Ce sont des projets persos ? Sur mon site, je présente mes séries sans forcément les accompagner d’un pavé de texte qui explique le pourquoi du comment, je ne leur donne en général qu’un nom. J’aime bien l’idée qu’elles puissent susciter des interprétations différentes. C’est le cas de « Junk Fruits », qui est effectivement un projet perso. Je n’ai jamais vraiment expliqué ma démarche derrière cette série, on peut y voir différents messages et c’est ce qui fait toute sa force, je trouve. Pour « Lost in Location » c’est un peu différent, c’est une série de photos et un film que j’ai réalisé pour TheNextDoor. L’idée était de mettre en scène des personnages dans des lieux en total décalage avec leurs actions, ayant pour effet de rendre la scène légèrement absurde. D’où le nom « Lost in Location » avec au passage un petit clin d’œil à un film que j’aime beaucoup.

Tu aimes bien faire des GIF aussi ? Oui, les GIF c’est un peu ce qui m’a mis le pied à l’étrier en vidéo. J’ai commencé par animer des montages photos que je faisais sur 81


photographie CLICHÉS

Tu es représenté par Frenzy Paris, comment se passe cette « collaboration » au quotidien ? J’ai signé chez Frenzy depuis un peu plus de 3 ans maintenant, ils me représentent à la fois en photo et en vidéo. C’est cette vision transversale entre les deux disciplines qui m’a plu dans cette maison de production. D’un point de vue opérationnel, Frenzy est mon relais auprès des agences et des labels. Les producteurs présentent mon travail et essayent de me vendre sur des projets comme le ferait un agent. Au quotidien, on communique beaucoup avec les producteurs sur mon développement, mes futurs projets et les stratégies à adopter. Il y a aussi une très bonne ambiance avec les autres « talents », on se parle de nos projets, on échange sur nos expériences passées, c’est comme une petite famille.

peu flipper ! D’un point de vue éditorial, je poste essentiellement des choses en lien avec mon travail et mes voyages. C’est un peu comme une vitrine de mon univers.

Qu’est-ce que tu penses d’Instagram et comment l’utilises-tu ? Instagram c’est super et en même temps c’est un peu flippant. Ce qui est bien, c’est que ça donne un accès direct à plein de choses, ça permet de diffuser son travail et de découvrir celui des autres. C’est devenu un véritable média où tu sélectionnes toi-même le contenu que tu veux suivre. Ça peut être comparable la télévision, on peut perdre son temps à y regarder de la merde toute la journée mais on peut également y découvrir plein de choses hyper enrichissantes, tout dépend de l’utilisation que l’on en fait. Moi j’essaye de pas y passer trop de temps, mais je me surprends à y aller parfois par réflexe… ça fait un

Les prochains voyages prévus ? Cette année, j’ai un grand un voyage qui m’attend, celui de devenir papa. Du coup, mis à part certains projets qui pourraient m’amener à voyager dans l’année, je pense que ça risque d’être une année plutôt calme mais pleine d’émotions.

Ton actualité et tes futurs projets ? Je suis sur un projet de clip dont je ne peux pas vraiment parler mais je croise fort les doigts pour que ça se fasse. Je viens de faire la photo de couverture et des images pour le dernier Trax et je viens de terminer une série de photomontages que j’ai appelée « Disruption ». Une collaboration dont tu rêves ? J’adorerais faire un clip pour un rappeur US ou une pub avec Michael Jordan.

Si tu avais pu créer l’Univers, t’aurais fait quoi ? J’aurais mis Saturne, Neptune et Jupiter plus proches de la Terre pour qu’on puisse les voir comme on voit la Lune dans le ciel.

82


83


art ENTREVUE

ASTRO Astro est un artiste atypique issu du graffiti, il distille aujourd’hui une peinture abstraite qui mêle savamment calligraphie et illusions d’optique étonnantes. Sur des murs surdimensionnés aux quatre coins du monde ou sur toiles, tous ces supports sont l’occasion d’exploiter la subtilité des ombres et des lumières, la force des couleurs et la perspective des profondeurs.

87


art ENTREVUE

Ton premier graffiti ? J’ai réalisé mon 1er graffiti durant l’été 2000 au cours d’une session dans la rue avec des amis de longue date.

Hello Astro, comment ça va ? Ça va bien. En ce moment, je suis en mode Atelier et je planifie aussi la saison qui arrive : festivals, murs et différents projets streetart.

Le Cellograff pour les novices ? Le Cellograff consiste à tendre du film étirable entre 2 arbres ou 2 poteaux afin de créer un mur éphémère. J’en suis l’un des créateurs.

Pourquoi « Astro » ? Venant du graffiti, je cherchais des lettres qui s’enchainent bien avec une certaine symétrie. Je voulais également un blaze qui se retienne facilement et en lien avec l’astronomie, d’où ASTRO.

Paris ou Los Angeles ? J’ai réalisé une dizaine de façades aux États-Unis. Si je devais choisir une ville, je dirais plutôt Miami pour la facilité d’accéder à des murs, le soleil et la folie américaine !

Ton style en quelques mots ? Pendant ma période graffiti « lettrage », j’étais dans le Wildstyle – que je pratique toujours entre deux projets : à Paris avec les copains et à l’étranger une fois ma façade terminée. Puis mon style a évolué et je suis passé dans l’abstrait avec des formes géométriques et des illusions impressionnantes, tout en gardant l’essence de mon graffiti avec les formes graphiques et calligraphiques qui me caractérisent.

Ton dernier et ton prochain voyage ? Je rentre de Marrakech et le prochain voyage sera sûrement Milan. L’endroit idéal pour déconnecter ? Difficile de répondre car je ne déconnecte que très rarement voire jamais. Je pense toujours aux prochaines toiles, aux futurs projets, à la conception de nouvelles pièces... J’ai la chance de voyager beaucoup grâce à ma peinture. J’ai eu l’occasion d’aller à Tahiti à deux reprises en 2018 et 2019 pour des projets de fresques murales. Malgré l’objectif, cette destination est paradisiaque et l’endroit idéal pour déconnecter.

Un savant mélange de techniques ? Toutes mes réalisations sont faites « free-hand » (à main levée) avec mes 20 ans de pratique du spray.Je réalise mes œuvres sans vidéoprojecteur. Mon travail reste très artisanal. 89


art ENTREVUE

Tes futurs projets ? La réalisation de sculptures particulières. Je participe à plusieurs festivals internationaux (Waterworld en Irlande, Artscape en Suède...) et aussi les murs commissionnés à Milan, Tel Aviv, Toronto, Tampa et Miami. Sans oublier différentes foires d’art contemporain et expositions collectives.

Ton disque du moment ? Destin de Ninho Un film qu’il faut avoir vu au moins un fois dans sa vie ? Spaceballs ahahah ! Un artiste incontournable pour toi ? Victor Vasarely

Ton rêve d’artiste (performance, lieu, collab…) ? Travailler en collaboration avec des architectes pour la création d’un bâtiment : de sa conception à sa mise en œuvre, jusqu’à sa mise en peinture.

Un musée à visiter absolument ? J’en citerais deux : La fondation Vasarely à Aix en Provence et le musée Pierre Soulages à Rodez.

Quoi de prévu dans les prochaines semaines ? Lyon puis Marseille pour des fresques murales et je travaille aussi sur mes toiles pour les différentes foires d’art contemporain qui arrivent.

Ton plat favori ? Je suis adepte des plats asiatiques : lamen, bo bun, tigre qui pleure, bœuf aux oignons...

Un dernier mot ? Merci à toutes les personnes qui me suivent et me soutiennent. Merci également à Laurent et Christophe de m’avoir contacté et proposé de faire la couverture de Focus Magazine.

Ta dernière performance ? A Decazeville pour une 2ème session du Mur Murs Festival. Ta prochaine expo ? Pour la foire d’Art Urvanity à Madrid 90


92


EN CUISINE A TA B L E L’A C T U D E S C H E F S PORTRAIT J E S S I C A P R É A L PAT O

93


LES MÔMES 8 PLACE DU MARCHÉ AUX FLEU RS 34000 MONTPELLIER T: 04 34 08 23 98 LESMOMESMONTPELLIER.FR


EN CUISINE A TA B L E

GREEN

CHEF

LA TABLE DE COLETTE

MARC VEYRAT A LA FONTAINE GAILLON Malgré la perte de sa troisième étoile Michelin, le chef Marc Veyrat poursuit ses projets, notamment à Paris où il vient de prendre en main sa seconde adresse après Rural au Palais des Congrès. C’est à la Fontaine de Gaillon dans le 2ème arrondissement, en partenariat avec Moma Group, que le savoyard signe une carte iodée inspirée de la nature, de la mer et des lacs. Au menu : cassolette de homard et ses lamelles de roquefort, bouillabaisse de poissons de lacs, carpaccio de langoustines et huitres de l’écailler… sont à déguster dans un décor soigné signé par le designer Axel Huynh.

Si vous cherchez une nouvelle adresse responsable et respectueuse de l’environnement, rendez-vous à La Table de Colette dans le 5ème arrondissement parisien. Le jeune chef Josselin Marie, bénéficiaire de la Dotation Gault&Millau pour les Jeune talents, a créé un restaurant gastronomique unique en son genre autour de plusieurs engagements : respect des saisons et cuisine maison bien sûr, choix de produits en fonction de la consommation carbone, électricité verte renouvelable et équipement basse consommation, limitation du gâchis et valorisation des déchets sans oublier sa participation à la plantation d’arbres. Une belle initiative lancée en partenariat avec plusieurs entreprises vertes.

96


guide

guide

LA LISTE 2020

GUIDE MICHELIN 2020

Pour les voyageurs amateurs de grandes tables gastronomiques, La Liste établit selon une méthode spécifique un classement des meilleurs restaurants à travers le monde qui sont notés sur 100. Difficile de vous écrire la liste entière alors on a choisi de vous donner les dix premiers restaurants : Guy Savoy (Paris), Le Bernardin (New-York), Ryugin (Chiyoda-ku) et Sugalabo (Minato-ku) arrivent en tête avec la note de 99,50. Ils sont suivis par l’Arpège (Paris), Martin Berasategui (Lasarte-Oria), Le Louis XV-Alain Ducasse (Monaco), Kitcho Arashiyama (Kyoto) et Sushi Saito (Minatoku) avec 99/100. Le dixième de la liste est L’Ambroisie (Paris) avec 98,50. www.laliste.com/fr/

C’était l’évènement gastronomique de ce début d’année. Le palmarès du Michelin 2020 a été dévoilé le 27 janvier dernier. Le guide rouge décerne cette année une troisième étoile à trois chefs : Kei Kobayashi du Kei (Paris), Christopher Coutanceau (La Rochelle) et Glenn Viel à l’Oustau de Baumanière (Baux de Provence) tandis que le restaurant de Paul Bocuse est rétrogradé de 3 à 2 macarons. Onze restaurants obtiennent cette seconde étoile dont La Scène de Stéphanie Le Quellec et David Bizet au Taillevent et 49 reçoivent la première dont La Vieille Fontaine de Pascal Auger à Avignon. Le palmarès est à retrouver en ligne sans oublier le guide en version papier disponible depuis le 31 janvier.

En bref... • Ancien chef du Taillevent où il avait obtenu deux étoiles Michelin, Alain Solivérès a officialisé début janvier son arrivée au restaurant Le Violon d’Ingres à Paris. • Consacré à la gastronomie et à l’alimentation et porté par Alain Ducasse, l’évènement Paris Food Forum se tiendra le 3 juin prochain dans la capitale. • Le critique gastronomique Gilles Pudlowski et le président du marché international de Rungis dévoilent leurs 50 adresses de cœur à travers un ouvrage publié aux Éditions Michel Lafon.

97


EN CUISINE PORTRAIT

jessica

PRéAlPATO © photos : Virginie Garnier

Cheffe pâtissière du restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée, Jessica Préalpato a été élue « Meilleur Chef Pâtissier du Monde 2019 » par le The World’s 50 best Restaurants et « Pâtissière de l’Année » par le Gault&Millau. Avec son concept singulier baptisé « Desseralité », elle emmène la discipline dans une autre dimension créative. Portrait, sans trop de sucre.

98


EN CUISINE PORTRAIT

avec Christelle Brua du Pré Catelan... Une belle récompense pour celle qui exerce depuis 2015 au sein du restaurant étoilé parisien et qui redéfinit les codes avec une approche naturelle et ultra créative. Originaire de Mont de Marsan et fille de pâtissier, la cheffe a suivi de près le travail de son paternel avant d’entamer son parcours. Après son diplôme de l’école hôtelière de Biarritz, elle démarre à la Chèvre d’Or puis s’installe à Saint-Emilion à l’Hostellerie de Plaisance avec Philippe Etchebest avant de rejoindre Bidart en 2009 où elle intègre la brigade des frères Ibarboure. Dès 2010, elle rejoint Paris et Frédéric Vardon avec qui elle collaborera de nouveau en 2012 comme chef exécutif pâtissière du groupe Corfou après une expérience au Park Hyatt Vendôme. Après plusieurs années passées à voyager, elle est finalement recrutée par Alain Ducasse qui la fera entrer dans un autre monde.

En matière de pâtisserie haut de gamme, la France tient évidemment une place de choix dans le paysage international. Cédric Grolet, Christophe Michalak, Yann Couvreur…font partie des chefs les plus connus à travers la planète. Mais il y aussi les femmes bien sûr qui n’ont rien à envier à leurs confrères masculins. Parmi elles, un nom revient souvent depuis quelques temps puisqu’elle a été élue Meilleur Chef Pâtissier du Monde 2019 et Pâtissière de l’Année quelques mois plus tard par le Gault&Millau. Il s’agit de Jessica Préalpato, cheffe pâtissière du restaurant gastronomique du Plaza Athénée à Paris, dirigé par l’étoilé Alain Ducasse. Incarnant la nouvelle génération de femmes pâtissières qui s’impose en cuisine, Jessica Préalpato est la première à recevoir cette distinction et reste l’une des deux seules femmes à officier dans un trois étoiles

101


EN CUISINE PORTRAIT

pour en rehausser le goût. Chaque bouchée doit être différente mais tout aussi délicieuse ! »

Auprès du chef, elle remet tout en question, réapprend la pâtisserie sous un autre angle, celui de la naturalité, mouvement lancé par son mentor. « Alain Ducasse m’a fait tout enlever : le sucre, la crème, la mousse, pour ne travailler que le produit ». La cheffe abandonne donc le sucre pour se concentrer sur le produit et les saisons, et définir le concept de « Desseralité », contraction de dessert et naturalité, qui privilégie le bon plutôt que le beau. Une approche singulière pour mieux révéler les saveurs des fruits, épices et autres matières premières de ses desserts au dressage brut et parfois déconcertant pour les clients de tables gastronomiques, non habitués à ce style. « Ma pâtisserie est inévitablement liée aux saisons et aux producteurs, elle respecte les saveurs et l’environnement. Il est important de faire ressortir le sucre naturel présent dans les fruits et d’y apporter une touche d’originalité

Audace, maitrise technique absolue, mariage de goûts, de textures et d’arômes, jeux d’amertume et d’acidité, combinaisons étonnantes avec des condiments… les créations atypiques de Jessica Préalpato s’apparentent davantage à de la cuisine qu’à de la pâtisserie classique. Son dessert signature en est la plus belle illustration : les kakis au naturel et glacés, noix fraîches et vin de cynorrhodon. « Je souhaite raconter une belle histoire à chaque assiette, tout en étant dans une recherche permanente de nouveauté ». Pour mieux découvrir et apprécier le talent de Jessica Préalpato, rendezvous au 25 avenue Montaigne à Paris et feuilletez les pages de son livre « Desseralité » paru aux éditions Alain Ducasse. 102


104


MOBILIté G A R AG E LES ENGINS DE DEMAIN LÉGENDE L A N C I A S T R AT O S

105


– MOBILIté – GA R AG E

suv

SUPERCAR

ASTON MARTIN DBX

VEGA EVX

Le futur et premier SUV siglé Aston Martin se dévoile un peu plus depuis plusieurs semaines. Basé sur une architecture entièrement nouvelle, on sait déjà qu’il embarquera une motorisation V8 4.0L biturbo développant près de 550 chevaux pour une vitesse maximale proche des 300km/h sans oublier une éventuelle déclinaison hybride qui devrait probablement voir le jour. Il faudra encore attendre quelques mois puisqu’il sera officiellement présenté au mois de novembre avant une

Au Sri-Lanka, on sait aussi concevoir des voitures de rêve. Preuve en est la nouvelle Vega EVX, une supercar électrique qui fera ses premiers tours de roues en marge du salon de Genève courant mars. Cinq ans après la présentation du prototype, le modèle de production est donc enfin là avec quelques changements cependant. Recevant deux moteurs électriques de 402 chevaux, une transmission intégrale et capable d’accélérer de 0 à 96 km/h en seulement 4 secondes, ce coupé bénéficiera d’une autonomie de 240 kilomètres. Une rivale de plus pour l’américain Tesla ?

commercialisation prévue début 2021. Affaire à suivre de près…

106


SUPERCAR

sportives

MCLAREN ELVA

PORSCHE 718 CAYMAN ET BOXSTER GTS 4.0

Intégrée à la gamme Ultimate Series du constructeur britannique, la McLaren Elva rend hommage au passé de la marque et particulièrement au modèle sportif Elva-M1A piloté par Bruce McLaren dans les années 60. D’après la firme, ce speedster de 815 chevaux sera la voiture de route la plus légère de son histoire et ne sera produite qu’à 399 exemplaires, pour un prix à l’unité de 1.709.240 euros. Pas de pare-brise évidemment, un toit ouvert pour les cheveux au vent, une carrosserie en fibre de carbone, un moteur de compétition…et des performances de haute voltige dont un 0 à 200 km/h en 6,7 secondes.

L’annonce a fait grand bruit puisque l’allemand Porsche revient aux sources avec l’arrivée des modèles 718 Cayman et Boxster GTS qui retrouvent le légendaire Flat-six. Une motorisation de 400 chevaux qui remplace le 4 cylindres de 2,5L turbocompressé pour offrir des performances dignes de ce nom dont un 0 à 100Km/h en 4,5 secondes et une vitesse de pointe de 293 km/h. Les deux bolides dont les prix démarrent à 84.000 (Cayman) et 86.000 euros (Boxster) embarquent notamment une boite de vitesse manuelle à six rapports, un pack Sport Chrono et plusieurs éléments de couleur noire. Attention au malus écologique !

En bref... • Le prochain salon automobile de Genève se tiendra du 5 au 15 mars prochains au Palexpo. • Le constructeur suédois Koenigsegg a confirmé l’arrivée cette année d’un modèle d’entrée de gamme produit en plus grande quantité. • La Ford Mustang pilotée par Steve McQueen dans le film Bullit en 1968 a atteint le prix record de 3,74 millions de dollars lors d’une vente aux enchères le 10 janvier dernier. • Morgan lance une série spéciale de 20 exemplaires de son iconique modèle Plus 4 à l’occasion de son 70ème anniversaire.

107


MOBILIté LÉGENDE

LANCIA

STRATOS © photos : Docubyte / Lancia

Même si le constructeur italien Lancia n’a pas le prestige de Ferrari ou Lamborghini, il reste célèbre dans l’histoire de l’automobile pour avoir mis au point dans les années 70 l’étonnante Stratos. Initialement construite pour le rallye, elle connut par la suite une seconde carrière sur circuit avant de devenir aujourd’hui une véritable pièce de collection. Développée à la fin des années 60 pour concurrencer les autres sportives sur les épreuves de rallye international, le bolide sera présenté pour la première fois au salon de Turin en 1970 sous la forme d’un concept-car baptisé Lancia Stratos Zero. Imaginé par le grand carrossier Nuccio Bertone et équipé alors du moteur de la Fluvia, il présente un design résolument avant-gardiste qui ne préfigure pourtant pas la version définitive. Lancée sur le marché l’année suivante, elle sera effectivement retravaillée en collaboration avec le département course de la marque, et son directeur Cesario Fiorio, qui l’équipe d’un moteur central V6 2.4L provenant de la Ferrari Dino.


MOBILIté LÉGENDE

L’histoire de la Stratos est justement marquée par sa motorisation qui aura été pendant quelques temps un sujet sensible entre Lancia et Ferrari. En 1972, Enzo Ferrari annonce qu’il est prêt à fournir 500 moteurs de sa Dino 246 pour équiper la Stratos mais des retards de production inciteront Lancia à développer son propre moteur de 240 chevaux, utilisé pour la première participation de la Stratos au Tour de Corse. La marque au cheval cabré acceptera finalement de fabriquer les moteurs, un V6 de 12 soupapes développant 190 chevaux permettant d’atteindre les 230 km/h et d’abattre le 0 à 100km/h en 6,8 secondes. Une puissance qui peut monter jusqu’à 320 chevaux en version 24 soupapes et 560 chevaux avec le turbocompresseur. 1973 marque le début des victoires en rallye malgré de nombreux problèmes techniques sur les pistes, et le lancement de la production commerciale sous le nom de Stradale. Son 110

design acéré marqué par l’absence de pare-chocs, son parebrise très incurvé, son poids réduit de 870 kilos et ses petites dimensions à savoir 3,71 m de long et 1,75m de large font de la Stratos une petite sportive compacte, légère mais nécessitant une certaine expérience de conduite. Au total, 492 exemplaires seront construits entre 1973 et 1978, 400 étant nécessaires afin d’obtenir l’homologation pour le championnat du monde des rallyes. De nos jours, la Lancia Stratos est devenue une voiture très recherchée notamment par les collectionneurs. Les prix atteignent aujourd’hui des sommets puisque certains modèles se vendent entre 350.000 et 400.000 euros, voire plus. Un modèle de 1977 ayant remporté le championnat d’Italie en 1978 était affiché à 550.000 euros en 2015. C’est le tarif pour une grande sportive.


MUSIQUE SELECTION P L AY L I S T S CHRONIQUES FIGURE KID FRANCESCOLI P H OTO L I V E E R I C C A N TO


MUSIQUE

PlayLists Top ten spécial CLASSICS

CEBB (Way of house - Family Piknik / FR) LES MEILLEURS ALBUMS DE LA DECENNIE SELON DISCOGS Pour ceux qui auraient raté quelques sorties musicales durant la dernière décennie, Discogs a publié il y a plusieurs semaines la liste des 200 albums les plus populaires selon les utilisateurs de la plateforme. Voici le top 10 : 1. Daft Punk - Random Access Memories (2013) ; 2. David Bowie – Blackstar (2016) ; 3. Kendrick Lamar - Good Kid, M.A.A.D City (2012) ; 4. Radiohead - A Moon Shaped Pool (2016) ; 5. Arctic Monkey – AM (2013) ; 6. Tame Impala – Currents (2015) ; 7. Kendrick Lamar - To Pimp A Butterfly (2015) ; 8. Lana Del Rey - Born To Die (2012) ; 9. Jack White – Lazaretto (2014) et 10. Arcade Fire - The Suburbs (2010). La liste complète : https://blog.discogs.com/en/the-200best-albums-of-the-2010s/

01/ PAPERCLIP PEOPLE - Throw (Planet E Communications) 02/ CAPRICORN - 20 hz (R&S Records)

03/ DAFT PUNK - Rollin’ & Scratchin’/Da funk (Parlophone France) 04/ THE CHEMICAL BROTHERS - It doesn’t Matter (Virgin) 05/ VITALIC - Poney Ep (Gigolo)

06/ NATHAN FAKE - The sky was pink/Holden remix (Border Community) 07/ GUY J - Fixation (Bedrock Records)

08/ GABRIEL ANANDA & MACEO PLEX - Solitary Daze (Ellum) 09/ KID ACID & DJ ESP - Notatorious (Communiqué)

10/ LAURENT GARNIER - Crispy Bacon (F Communications)

NIKITA

(Impulse events - Mixeuses Solidaires / FR)

01/ THE HORRORIST - Flesh is the fever (Things to Come Records) 02/ DAFT PUNK - Rock’n roll (Parlophone France)

03/ DUSTIN ZAHN - Stranger to stability/Len Faki remix (Rek’d) 04/ PRYDA - Animal (Pryda Recordings)

05/ SECRET CINEMA - Maximaal (Drumcode)

06/ LOWKEY ET KARDINAL - Mamoth (Goog)

07/ LOWKEY ET KARDINAL - Double jointed (Tracker) 08/ ELECTROBUGZ ft THE EDGE - Slasher (Toolbox)

09/ LAURENT GARNIER - Crispy Bacon (F Communications)

10/ T.RAUMSCHMIERE ft MISS KITTIN - The game is not over (Novamute) 112


chroniques

SQUAREPUSHER «Be Up A Hello»

THUNDERCAT «It Is What It Is»

Squarepusher signe « Be Up A Hello », une pièce maitresse de l’édifice Warp. Dès les premières mesures, on reconnait sa signature. Navigant avec aisance entre breaks rapides et sonorités diverses (touches Acid, incursions DnB), il a le don de nous scotcher en 47minutes. Loin d’être bordélique, l’album est plutôt cohérent. Au départ, Oberlove & Hitsonu brillent de leurs éclats, puis l’atmosphère s’assombrit crescendo. En bon virtuose, il revient à son amour pour l’analogique, le hardware vintage, qu’il utilisait au début des années 90. Cet album est indéniablement l’une des œuvres les plus fascinantes produites depuis des mois.

Thundercat, le virtuose de la Funk, frappe avec un 4ème album coproduit avec son ami fidèle Flying Lotus. Attendu le 3 avril, il nous attise d’abord avec un excellent « Black Qualls » aux notes funky & psychédéliques. Puis, il dévoile son 15 titres qui donne le vertige avec des feats de luxe : Louis Cole, C.Gambino, K.Washington, S.Lacy, S.Arrington… L’album parle d’amour, de disparition, de la vie en général et des hauts et des bas qui vont avec. L’auteur rajoute « certaines choses ne sont pas faites pour être comprises, elles doivent juste être vécues ». Il se pourrait qu’It Is What It Is soit une nouvelle masterpiece.

CARIBOU « Suddenly »

HEY HEY MY MY «British Hawaii»

Suddenly fait partie des albums les plus attendus de l’année. Caribou/Daphni se confie sur sa production, et précise qu’il s’agit de son 1er album où chaque morceau raconte une histoire vécue, sans abstraction. Après de longues années à observer et expérimenter, il se révèle en songwriter intimiste. Avec sa voix et son piano (instrument favori) omniprésents, ses compositions sont aussi gracieuses les unes que les autres. You and I, Ravi et Never Come Back, se joueront sur vos dancefloors.

Le duo HHMY sort son 3ème album après de longues années d’absence. Pourtant celle-ci ne se ressent pas à l’écoute. « British Hawaii » est intemporel et plutôt agréable. Le buzz est créé avec Plastic Life, titre phare de l’album qui interroge sur le monde dans lequel on vit, à la fois ultra connecté et déconnecté de la réalité. Mais revenons à des choses plus légères.. L’œuvre est bien rythmée avec des mélodies faciles à chantonner, des voix harmonieuses et des arpèges folks venus tout droit de la côte ouest américaine. On aime ! 113


MUSIQUE FIGURE

KID

FRANCESCOLI © photos : Marc Hippomene

Le Kid marseillais Mathieu Hocine revient en ce début d’année avec « Lovers ». Un cinquième album en forme d’ode au sentiment amoureux après avoir consacré les deux précédents aux turpitudes de sa relation avec l’américaine Julia Minkin. Et pour ce dernier opus, il a décidé de nous surprendre avec de nouvelles collaborations bien senties…


MUSIQUE FIGURE

singles « Alive » et « City Lights ». Et enfin, Alizée alias iOni qui revendique une sensualité nerveuse sur « Cent Corps » et sur le morceau plus electronique « So Over ».

Kid Francescoli s’est enfermé pendant un moment dans son studio du Vallon des Auffes à Marseille pour imaginer ce nouvel album. Un retour aux sources dans sa ville natale, après 2 années à arpenter sans relâche les scènes de la planète, pour produire et mettre en valeur de nouvelles voix féminines qui font le charme de « Lovers ». La première est celle de la franco brésilienne Samantha, rencontrée au hasard de la nuit marseillaise, qui pose son timbre fragile sur « Eu Quero », le morceau fondateur de cette fournée musicale 2020. On la retrouve également sur le joli « Ces deuxlà » et « O Sol ». Cette nouvelle idylle donne ensuite envie à Kid Francescoli d’élargir le champ de ses collaborations. Sarah Rebecca, passée par les pistes de French 79 (le collègue du projet Husbands), enflamme par exemple l’album avec « Miss Mess » et « The Only One ». La révélation italo marocaine Nassee pose sa voix sur les mélodies moites et chaloupées des

Paroles en anglais, en français, ou en portugais forment alors une sorte de grand huit sentimental où les choses de la vie se confondent avec les choses de l’amour, et dont l’écoute donne l’impression de sentir les rayons du soleil sur sa peau… Le tout est savamment orchestré par le producteur-arrangeur Simon Henner (French 79) qui distille des harmonies lunaires entrainant Kid Francescoli dans un nouveau registre : une pop qui flirte avec la musique classique. En ressort un album radieux, qui puise ses inspirations dans le modèle américain, cher à Mathieu Hocine, a qui ce dernier a ajouté une grosse touche de couleur latino-méditerranéenne qui illumine l’ensemble dans une homogénéité remarquable. 116


Photolive


Photolive

- M ARENA MONTPELLIER DÉCEMBRE 2019

w w w . e r i c c a n t o . c o m

119


LECTURE LE CHOIX DE LA RÉDAC

ALL GONE 2019

The New Mediterranean

Depuis 2006, All Gone documente la street-culture et les collabs qui ont fait l’année à travers 216 pages mêlant dernières pièces à posséder absolument. Collaborations, sneakers, vêtements, designs et autres travaux d’artistes et marques sont compilés au sein d’un livre devenu un véritable objet de collection qui récapitule une année riche en évènements. Pour cette nouvelle édition, intitulée « I Want Your Love », Michael Dupouy, le fondateur du label, s’est associé à l’artiste Nina Chanel Abney pour créer une fois de plus une œuvre incontournable pour tous les passionnés de culture alternative. Edition limitée à 1500 exemplaires disponible maintenant !

De la Californie au Maroc, du Portugal au Mexique, une nouvelle tendance s’invite dans les intérieurs. Combinant des influences folkloriques méditerranéennes avec une esthétique contemporaine en s’inspirant des paysages ensoleillés, elle embrasse la chaleur, la lumière et les éléments organiques. La Nouvelle Méditerranée présente des résidences et des maisons de vacances d’exception à travers le monde où se marient des tons rustiques et terreux avec des tissus colorés, de la céramique, des meubles en rotin et des tapis berbères qui sont compensés par des murs blanchis à la chaux, du béton, de la brique, des carreaux de terre cuite et du verre.

DIOR LINDBERGH

ANA ROS – SUN AND RAIN

Peter Lindbergh a photographié les ambassadrices et muses les plus exceptionnelles de Dior et a marqué les campagnes de Lady Dior et J’Adore de son empreinte inimitable. Ce dernier ouvrage est une création commune, originale, fidèle à l’esprit et au cœur de l’artiste. Soixante-dix ans de l’histoire de DIOR projetés dans l’effervescence de Times Square, en plein New York. Tel fut le concept à l’origine de ce projet, une idée folle dans sa dimension et sa portée, mais qui a convaincu la maison de couture d’autoriser exceptionnellement la sortie d’un nombre inégalé de silhouettes de leurs archives pour leur faire traverser l’Atlantique.

Installée à Kobarid, près de la frontière italienne dans la lointaine vallée de la Soča, au pied des montagnes et à proximité d’une rivière turquoise pleine de truites, la chef slovène Ana Roš raconte l’histoire de sa vie. Par des essais, des souvenirs, des recettes et des photos, elle partage le paysage idyllique qui l’inspire, les ingrédients saisonniers ramassés par des cueilleurs locaux, parle de pêche et d’exploration et aborde l’évolution de la cuisine inventive et sophistiquée de son restaurant Hiša Franko. Un lieu qu’elle a fait connaitre à travers le monde et qui a placé la Slovénie sur la carte de la gastronomie mondiale. 120


SOCIAL MEDIA

LES COMPTES INSTAGRAM À SUIVRE

CREATIVE

@jessicavwalsh

TRAVEL

@brunomaltor

PHOTOGRAPHIE

FOOD

@ leoleoparis

@croquemadame_studioculinaire

MODE HOMME

COCKTAILS / BARS

@nicolassimoes

@worldsbestbars


Agenda

SÉLECTION CULTURELLE

STREET ART

ART CONTEMPORAIN

ART MODESTE

TANC MOUVEMENTS INCONSCIENTS A partir du 6 février, Tanc revient à Montpellier pour un solo show à la galerie At Down baptisé Mouvements Inconscients. Ses œuvres viennent explorer les moyens de provoquer l’imprévisible, à travers une profonde manie de l’écriture qui remonte à ses heures de jeune écolier. La galerie accueille donc ses toutes dernières recherches plastiques, placées sous le signe de la contemplation et du lâcher-prise. Puzzle d’expressions et de spontanéités, cette exposition se déchiffre comme une musique pour les yeux et nous invite à mettre de côté tout ce que nous savons sur l’écriture, l’abstrait et le courant graffiti.

ABDELKADER BENCHAMMA FATA BROMOSA L’artiste Abdelkader Benchamma investit trois salles du MRAC de Sérignan à l’occasion de son exposition Fata Bromosa qui s’y tient jusqu’au 24 mai 2020. La première dans un musée français pour laquelle il propose une installation immersive qui opère un réseau d’échos et de résonances avec sa résidence à la Villa Médicis, réalisée à l’automne 2018 dans le cadre du premier Prix Occitanie – Médicis. Une belle opportunité de découvrir son travail qui s’inspire autant de la littérature et de l’astrophysique que de la philosophie et de l’ésotérisme.

MONDO DERNIER CRI L’exposition Mondo Dernier Cri - Une Internationale Sérigrafike envahit les espaces du MIAM de Sète du 8 février au 20 septembre 2020 avec une rétrospective sur 26 ans d’édition du Dernier Cri, collectif d’auteurs lancé en 1995. Plus de 400 livres, 200 estampes en sérigraphies, 5 films d’animations…le tout augmenté d’un panorama subjectif sur certains acteurs internationaux (ateliers, artistes) croisés par Le Dernier Cri durant toute son aventure éditoriale et sérigraphique.

A voir aussi... • Jusqu’au 01/03 : Peter Friedl - Teatro – Carré d’Art (Nîmes) • Jusqu’au 14/03 : Annamaria Belloni – Supernartura – Galerie Annie Gabrielli • Jusqu’au 15/03 : Collectionner au XXIe siècle. Si une accumulation reflète une vie… - Collection Lambert (Avignon) • Jusqu’au 29/03 : Parcours Soulages – Musée Fabre • Jusqu’au 11/04 : Le Chant du Cygne – Maison de l’Image Documentaire (Sète) • Jusqu’au 19/04 : Éric Baudelaire - Faire avec – CRAC (Sète) 122


Agenda

IDÉES DE SORTIES

FESTIVAL

CONCERT

HYBRIDE

KOLORZ FESTIVAL 2020 Chaque année à la même période, direction Carpentras pour l’édition hivernale du festival Kolorz, toujours à l’espace Auzon. Ça se passera donc les 6 & 7 mars prochains avec une belle programmation comme d’habitude associant grands noms de la scène internationale et jeunes talents. Pan-Pot, Camion Bazar & la Mamie’s, Kosme et Diese B2B Gsd le vendredi et Adriatique, Patrice Baümel, Antigone, Voltaire B2B Lö Pagani, Nure et Blum le samedi. Pour tout savoir et réserver vos places en quelques clics, c’est ici : kolorzfestival.com.

METRONOMY AU ZENITH Trois ans après «Summer 08», le groupe britannique Metronomy mené par Joseph Mount a présenté en septembre dernier son sixième album. Metronomy Forever rassemble 17 titres électro-pop variés et entêtants qui mettent toujours à l’honneur les synthés et les mélodies groovy. A l’occasion de sa tournée française, la formation se produira au Zénith de Montpellier le 21 mars prochain pour un live qui promet d’être chaud ! Alors dépêchezvous de réserver vos billets sur les plateformes habituelles.

GUINGUETTE URBAINE #2 On vous attend le 27 février prochain pour la deuxième édition de la Guinguette Urbaine au Square de la Babote dans l’Écusson. Une grosse soirée en perspective qui démarrera à 18h avec au programme : concerts assurés par Les Thoïs, Moun et KN, dj set par ventilateur jazz, atelier et exposition, body painting, friperie tenue par La Malle habillée, tapas & boissons proposé par les Terrasses de la Babote et plein d’autres surprises. Toutes les infos sur les réseaux.

A venir aussi... • Sam 22/02 : Acib Arab + Arabian Panther + Dj Akzidance – Victoire2 • Sam 14/03 : Bonheur : Shonky (Apollonia) - Antirouille • Sam 21/03 : Kid Francescoli – Rockstore • Sam 21/03 : Chinese Man + Scratch Bandits Crew + Baja Frequencia – Domaine d’O • Mer 25/03 : Fat Freddy’s Drop + Ladi6 - Paloma Nîmes 123


CAR N E T D’A D R E S S E S

01 . Shopping Montpellier Chic & branché

• DEWATCHER : 22, grand rue Jean Moulin

• IN SITU ORIGINALS : 18, rue de l’Ancien Courrier

• CASTING : Place Chabaneau

• IN SITU CITY : 9, rue de l’Ancien Courrier

• KLUB : 7, rue Jacques Cœur

• CACHOU : 4, rue des Sœurs Noires

• AGNES B : 14, rue Foch

• LILY : 22, rue de l’Argenterie

• ZADIG ET VOLTAIRE : 23, rue Foch

• BEAUCOUP STORE : 15, rue de la Croix d’or

• SANDRO : 4, rue de l’Argenterie

• LACOSTE : Cc Polygone

• SANDRO HOMME : 19, rue de l’Ancien Courrier

• 609 : 609, av Raymond Dugrand

• THE KOOPLES : 29, rue de l’Argenterie

• PEOPLE’S RAG : 13, rue de l’Argenterie

• MAJE : 26, rue de l’Ancien Courrier

• COMPTOIRS DES COTONNIERS : 29, rue de la Loge

• BA&SH : 13, rue de l’Ancien courrier

• CASAMANCE : 11, rue Jacques Cœur

• CLAUDIE PIERLOT : 19, rue de l’Argenterie

• SOON : 34, rue de l’Argenterie

• KARL MARC JOHN : 21, rue de l’Argenterie

• BONNE NOUVELLE : 53, bld Bonne Nouvelle

• AUTOUR DU MONDE / BENSIMON : 6, rue Saint Paul

• SAPSAK : 16, rue de l’Ancien Courrier • DE SI JOLIES CHOSES : 17, rue de la Croix d’Or

Streetwear

• COMPTOIR DU DESERT : 22, rue de l’Ancien Courrier

• IN SITU SPORT : 22, rue de l’Ancien Courrier

• COLLECTION PRIVEE : 7, rue de l’Ancien Courrier

• GRANIT : 29, bld du Jeu de Paume

• MA PREMIERE BOUTIQUE : 4, rue du Petit Saint-Jean

• BUD SKATESHOP : 9, bld du Jeu de Paume

• 34TH AVENUE : 34, bd du Jeu de Paume

• MAJESTIC : 37, bld du Jeu De Paume

• HEMISPHERE FEMME : 2, rue des étuves

• MANIFEST : 31, bld du Jeu de Paume

• PALMA : 32, bd du Jeu de Paume

• MAISONHATE : 11, rue des sœurs Noires

• AVANT… APRES… : 29, rue Foch

• CONCEPT : 3, rue de l’Aiguillerie

• OFF WHITE : 8, rue du Petit Saint-Jean

• FAT MONKEYS : 3, rue Louis Lumière (Pérols)

• ATELIER DES MERVEILLES : 12, rue du puits du temple

• BARNABE : 11&12, rue de l’Argenterie

• CASILDA : 7, place saint Côme

• SKATE AVENUE : 1348, av Raymond Dugrand

• COQUELINE : 6, rue de la Croix d’Or

• POPULAR : 37, rue de l’Aiguillerie

124


Vintage

• VUE D’ICI : 7, rue de l’Ancien Courrier

• L’HEURE BLEUE : 1, rue de la Carbonnerie

• OPTIQUE SERRE : 66, Grand rue Jean Moulin

• LA CHANGERIE : 3, rue de l’Ancien Courrier

• LA MAISON DE LA VISION : 2, passage Lonjon

• D’OR ET DEJA : 5, rue Embouque d’Or

• DAMIEN OPTICIENS : 9, rue Saint Guilhem

• LEEBERTHY : 3, rue Fournarie

• CARLA’S EYEWORKS : 7, rue du Petit Saint-Jean

• BROCANTE MARCHE DU LEZ : 1348, Av R. Dugrand

Hi-Tech

Kids

I • TRIBU : 36, rue Saint-Guilhem 39 rue Fonck (Mauguio)

• POM D’API : 29, rue de l’Argenterie • PETIT BATEAU : 20, rue de la Loge

• APPLE STORE : Cc Odysseum

• JACADI : Cc Polygone

• MULTIZONE : 203, rue de l’Industrie

• DES PETITES CHOSES : 2, plan Pastourel

• BOSE : 201, rue de la Jasse (Mauguio)

• YOYO KIDSTORE : 7, bld du jeu de paume

Design & Déco

• LE PETIT SOUK : 20, rue de l’Ancien Courrier

• RBC DESIGN CENTER : 609, av Raymond Dugrand • RBC SELECTION : 1, av de la Fontanisse (Gallargues) • LLUCK : 19, bld du Jeu de Paume • FOR INTERIOR LIVING : 5, rue Eugène Lisbonne • LES TOILES DU SOLEIL : 17, rue du Palais des Guilhem • LA SUITE : av Georges freche (Pérols) • BOFFI : 2 Place D’Aviler • BO CONCEPT : av Georges freche (Pérols) • HOMINESS : 2, rue du petit Saint Jean • MONA MARKET : 16, rue Desmazes • XXL : 4, ZAC Soriech (Lattes) • LAFRÉ : 809 av Raymond Dugrand • DE LA LUCE : 2, rue Saint-Côme • ETAT D’AME : 12, rue En Gondeau • CHUMA : 10, bld des Arceaux • OXYGEN : 13, rue de l’Ancien Courrier • CHIC & BOHEME : 31, rue Proudhon • METROPOLITAN ART & DESIGN : 30, rue Foch • LE FABULEUX BAZAR : 15, rue du Cheval Vert • PAUME : 19, bld du jeu de paume • MAISON VIOLETTE : 2, rue du Petit St Jean • MAISON EMILIENNE : 17, rue du petit Saint-Jean • MAISON PERNOISE DU LEZ : 1348, av Raymond Dugrand

Bijoutiers • HERMES : 5, rue Jacques Coeur • FRAYSSINET JOAILLIER : 7, passage Lonjon • MINUTE ET SECONDE : 14, rue Foch • BARRIERE JOAILLIER : 6, rue de l’Argenterie

21, rue Foch

• CARTIER : 2, passage Lonjon • MAUBOUSSIN : 19, rue Foch • MONT BLANC : 7, rue Jacques Cœur • ON TIME : 12, rue de l’aiguillerie • CARLOS ARTHEMIS : 3, rue de la Charrue • MIAW : 21, grand rue Jean Moulin • EHAWEE : 7, rue du plan d’Agde

Chausseurs • EMPREINTE : 29, rue de l’argenterie • KROMATIK : 17, rue de l’argenterie • LA CHAUSSERIA : 5, rue Jacques Cœur • FREE LANCE/ JB RAUTUREAU : 17, rue de l’Ancien Courrier • MANFIELD : 12, rue Jacques Cœur • FINSBURY : 7, rue Jacques Cœur

Spas • NID’O : 448, rue de la Roqueturière - 04 67 70 77 09

Opticiens

• BEAULIEU : 10, rue Saint Firmin - 04 67 58 63 26

• O MIL’YEUX : 1, rue En Rouan

• VERCHANT : 1, bld Philippe Lamour - 04 67 07 26 00(Castelnau Le Lez)

• LOFT OPTIQUE : 8, place des Beaux Arts

• FONTCAUDE : 1292, allée des Thermes - 04 67 04 74 00 (Juvignac)

• UNE HISTOIRE DE LUNETTES : 21 rue des Balances

• LES CORALLINES : 615, allée de la Plage - 04 67 29 13 13 (La Grande Motte) 125


CAR N E T D’A D R E S S E S

02 . les tables de Montpellier & sa région Cantines chics

Tradi & Cuisine du marché

• BIVOUAK : 1348, av Raymond Dugrand - 06 81 37 82 75

• MA PREMIERE CANTINE : 4, place Jean Jaurès - 04 67 60 24 35

• LES MOMES : 8, place du Marché aux fleurs - 04 34 08 23 98

• LA CUISINE DU 728 : 728, av de la Pompignane - 04 67 79 43 34

• MAS DE LAFEUILLADE : 281 bis, rue Fra Angelico – 06 77 18 29 69

• CHEZ NOUS : 1401, av du mondial 98 - 04 67 07 97 69

• LE DUKE : 2, impasse Charles Fourier (Baillargues)- 07 82 13 24 08

• LA BARAQUETTE : 1348, av Raymond Dugrand - 06 17 06 31 18

• LA PLACE : 3, place St Ravy - 04 67 66 11 26

• LA CACHETTE : 1348, av Raymond Dugrand - 06 07 74 70 68

• CHEZ TOTO : 20, rue du Palais des Guilhem - 04 67 92 53 37

• ANGA : 19, rue du Palais des Guilhem - 04 67 60 61 65

• L’IDEE SAVEURS : 5, rue Four des Flammes - 04 67 29 88 62

• DELAGARE : 27, Jules Ferry - 04 34 09 03 95

• L ’ACOLYTE : 1, rue des trésoriers de France – 04 67 66 03 43

• BOJAN : 6, rue de l’université - 04 67 05 22 90

• LA TABLE DE LA LYRE : 48, rue Georges Denizot - 04 67 04 23 27

• ALTER EGO : rue Elie Wiesel - 04 67 82 09 87

• VIA PILA : 2, rue du Pila St Gély - 04 67 60 71 19

• HYBRIDE : 12, bld du jeu de paume 04 67 55 17 26

• COLDRIP FOOD & COFFEE : 4, rue Glaize

• MAHE : 581, av de la Pompignane - 04 67 20 25 26

• LES FRERES POULARDS : 27, rue du Fg du Courreau - 04 67 86 94 96

• LE MOODY SOCIAL CLUB : 21, rue de Vallat – 04 67 60 77 23

• RIPAILLES : 6, rue des écoles laïques - 04 67 60 29 71

• CHEZ CUICUI : 181, rond point Ernest Granier - 04 99 54 59 56

• ROSEMARIE : 3 rue des Sœurs noires - 04 67 66 15 95

• LE BAZAR : 448, rue Roqueturière - 04 67 02 15 40

• ANIS ET CANISSES : 47, av. de Toulouse - 04 67 42 54 48

• PIMPON : 4, place des Beaux-Arts – 04 34 00 66 02

• L’ANGELUS : 3, rue de l’Ancien courrier - 04 99 63 41 65

• ANGUS & BACCHUS : 4, rue Diderot - 04 67 55 79 57

• BRASSERIE DU THEATRE : 22, bld Victor Hugo - 04 67 58 88 80

• ATIPICO : 1684, av Albert Einstein - 04 67 82 08 21

• CASA DI GIORGIO : 10, rue de la Loge - 04 67 66 04 17

• LIPOPETTE : 7, rue du Faubourg du Courreau - 09 82 36 45 58

• GIORGIO PRIMMI : 1, rue En Gondeau - 04 67 55 49 83

• 1789 : 2, impasse perier - 04 67 02 17 89

• L’AOC : 290, av. Theroigne de Mericourt - 04 67 42 80 51

• GEORGES CAFE : 11 bis, rue de la Loge - 04 67 66 01 63

• POPOTE : 4, rue Jules Grevy - Beaux arts - 06 25 61 06 87

• ROCCO ET SA MERE : 8, rue du plan d’Agde - 04 67 57 35 03

• LA KITCHENETTE : 70, allée Alberto Giacometti - 09 83 39 39 19

• MIKADO : 31, rue Alexandre Cabanel - 07 88 19 12 29

• CHEZ BORIS : 17, bld Sarrail - 04 67 02 83 38

• JARDINO : 9, rue du Puits du Temple - 04 67 54 50 51

• LE COCHON AVEUGLE : 8, rue du Pila St Gely - 04 67 52 80 59

• LES BAINS : 6, rue Richelieu - 04 67 60 70 87

• LE BOUCHON SAINT ROCH : 14, rue du Plan d’Agde - 04 67 60 94 18

• LA SUITE DES BAINS : 6, bis rue Richelieu - 04 67 66 08 94

• CHEZ OUAM : 5, rue Alexandre Cabanel – 04 67 60 38 97

• L’INSENSE : 39, bld Bonne Nouvelle - 04 67 58 97 78

• LE PARESSEUR : 15 rue Jules Latreilhe - 04 67 67 12 07

• LE FOLIA : Ch.de Flaugergues - 744 av, A. Einstein - 04 99 52 66 35

• OLEO PAZZO (Marriott) : 105, Place Georges Freche 04 99 54 74 13

• CAPANNA : 25, bld Sarrail - 04 67 86 72 73

• MY CUPCAKE BY LILA : 2, rue du Bayle – 04 67 63 05 01

• LE REFECTOIRE : 25, rue Hyppolyte – 04 99 66 57 66

• LA MAISON D’ANNA : 1 rue des Trésoriers de France - 09 66 98 89 49

• LE BISTRO URBAIN : 15 bld Ledru Rollin - 09 83 22 42 61

• NAPOLEON DYNAMITE : 5, place de la Canourgue - 06 88 31 72 77

• LE NEKO : 14, rue des Sœurs Noires – 04 11 93 47 74

• LES FRANGINS : 17, rue de la Cavalerie - 04 11 75 89 46

• VILLA 29 : 29, rue de l’école d’Agriculture - 04 67 91 07 97

• TÔT OU TARD : 7, place de la Chapelle Neuve - 04 67 66 08 09

• OLEA : 32 rue Jean-Jacques Rousseau - 07 72 27 37 26

Cc Odysseum - 04 67 83 32 26

• LE DISINI : 1, rue des carrières - 04 67 41 97 86 (Castries) 126


Cuisine d’auteur & Gastronomique

LA GRANDE MOTTE

• TERMINAL#1 : 1408, av de la Mer - 04 99 58 38 38 • LECLERE : 41, rue de la Valfère - 04 67 56 90 23 • LA RESERVE RIMBAUD * : 820, av Saint Maur - 04 67 72 52 53 • LA DILIGENCE : 2, place Pétrarque - 04 67 66 12 21 • LE BISTROT MAISON DE LA LOZERE : 27, rue de l’Aiguillerie - 04 67 66 46 36 • REFLET D’OBIONE : 29, rue Jean Jacques Rousseau - 04 99 61 09 17 • L ’ARBRE : 10, parvis Oscar-Niemeyer - 04 34 76 96 96 • LE PASTIS : 3, rue Terral - 04 67 66 37 26 • CONTRAT : 11, rue Jean Jacques Rousseau - 04 67 58 00 27 • ABACUS : 26, rue Terral - 04 34 35 32 86 • L’ARTICHAUT : 15, bis rue Saint-Firmin – 04 67 67 91 86 • LE PETIT JARDIN : 20, rue Jean-Jacques Rousseau - 04 67 60 78 78 • LE BISTROT DE CARO : 129, cours Gabriel Péri (Lunel) - 04 67 15 14 55 • DOMAINE DE VERCHANT : 1, bd Philippe Lamour - 04 67 07 26 00

Saveurs Asiatiques

• LE YACHT CLUB : La Capitainerie - 04 67 56 99 45 • LE PROSE : 277, allée du Vaccares - 04 67 56 53 38 • L’ENTRE POTES : 35, av Pierre Racine - 04 67 84 36 60 • LA BOURRIQUE : Rés. Acapulco - Quai d’Honneur - 04 67 06 52 39 • L’ESTRAMBORD : 8, quai Georges Pompidou - 04 67 56 50 50 • L’OMBRINE : 93, quai Charles De Gaulle - 04 67 56 57 36 • L’ESSENTIEL : 53, allée du Levant - 04 67 29 93 00 • LE MARIN’SOL : 343, av Robert Fages - 04 99 62 76 32 • LE QUAI : Quai d’Honneur - 04 67 29 92 07 LE GRAU DU ROI • THE DECK BY SPINAKER : voie de la Pointe du Môle – 04 66 53 36 37 • CAFE MIRAMAR : 25, av Frédéric Mistral - 04 66 51 40 51 • L’AIGO BOULIDO : 161, bld du Boucanet – 04 66 77 69 21 AIGUES-MORTES

• SUSHI BAR : 20, rue Bernard Délicieux - 04 99 77 06 06 • LE PARFUM : 55, bis rue de la Cavalerie – 04 67 84 86 15 • OBA : 191, rue Shirin Ebadi 09 84 51 05 51 • SUSHI SHOP : 2, place Molière / 2, rue de l’Herberie - 0826 826 826 • YUMIWI : 4, rue St Côme – 04 67 55 38 85 • BAN THAI : 7, rue Bernard Délicieux – 04 67 61 94 59 • WAKU WAKU : 4, bld Louis Blanc - 04 67 60 32 45 • ITOKO : 7, av de Sommières (Castries) - 04 99 24 00 68

• LE DIT VIN : 6, rue du 4 Septembre - 04 66 53 52 76 • HÔTEL LE SAINT LOUIS : 10, rue Amiral Courbet - 04 66 53 72 68 • CAFE DE BOUZIGUES : 7, rue Pasteur - 04 66 53 93 95 • AROMATIK : 9, rue Alsace-Lorraine - 04 66 53 62 67 • PAPI MOÏSE : 10, rue Alsace Lorraine - 06 13 08 01 40 • LES TEMPLIERS : 21-23, rue de la République - 04 66 53 66 56 • LE VICTORIA : 10, place Anatole France - 04 66 51 14 20 • MARIE-ROSE : 13, rue Pasteur - 04 66 53 79 84

CASTELNAU LE LEZ • MONGELLI : 11, place de la Liberté - 04 67 70 35 81 • LA CHICHOUMEILLE : 390, chemin Cauquilloux - 04 67 71 92 86

• BOEM : 253, av du Pont de Provence - 04 34 28 42 30 • REMPARTS AIGUES MORTES : 6, place Anatole France - 04 66 53 82 77 SAINTES-MARIES-DE-LA-MER • LA SIESTA BY NC : 10, rue Van Gogh - 04 90 97 83 34

LATTES - MAUGUIO • LE MAS DE COURAN : chemin de Soriech - 04 67 65 57 57 • INVINO : 1565, av des Platanes - 04 34 26 28 20 • COUP DE CŒUR : 14, av de la Fontvin - 04 67 85 81 15 • SENSATION GASTRONOMIK : 2, rue des Consuls - 04 67 50 39 31 • R RESTAURANT : 199, rue Etienne Lenoir - 04 67 85 84 72 • LA SCENE : 193, av Jean Moulin - 04 99 61 88 73 • NUANCES : 60 rue Henri Fabre- 04 67 22 56 59 • LE MAZERAND : chemin du Mas de Causse à l’Estelle - 04 67 64 82 10

FERRIERES-LES VERRERIES • MAS DE BAUMES- RESTAURANT LA COUR : 04 66 80 88 80 SÈTE - BASSIN DE THAU • THE MARCEL : 5, rue Lazare Carnot - 04 67 74 20 89 • HIPPY MARKET : 31, quai Général Durand - 09 81 48 09 93 • L’ESSENTIEL : 292, promenade du Lido - 04 67 51 15 40 • LE BIKINI : 290, promenade du Lido - 04 67 46 05 55

PALAVAS - CARNON • LE PETIT LEZARD : 63, av de l’Etang du Grec - 04 67 50 55 55 • LA BANANE : 37, bld Sarrail - 04 67 50 73 93 • LE ST GEORGES : 4, bld Maréchal Foch - 04 67 68 31 38 • LE J : 8, av Grassion Cibrand – 04 67 50 34 99 • ANISETTE & BROCHETTES : 37, av Grassion Cibrand - 06 12 19 17 31 • L’ALBATROS : 1035, av de l’Evéche de Maguelone - 04 34 11 86 25 • LE GLACIER CATALAN : 5, quai Paul Cunq - 04 67 68 44 45 • O CABANON : 123, av Grassion Cibrand - 06 73 13 45 06 • L ’AROMATE : 21, Quai Georges Clemenceau - 04 67 85 23 08

• LE CUBE : 294, promenade du Lido - 06 34 22 58 31 • CHEZ LANCHOIS : 9, rue d’amsterdam - 09 82 36 87 76 • LE BOUCANIER : 4, quai Aspirant Herber - 09 80 61 21 45 • LA COQUERIE : 1, chemin du Cimetière Marin - 06 47 06 71 38 • THE RIO : 7, quai Léopold Suquet - 04 67 74 20 89 • LA SENNE : 40, quai Maximin Licciardi - 04 67 53 01 91 • OH GOBIE : 9, quai Maximin Licciardi - 04 99 02 61 14 • FRITTO : 11, rue André-Portes - 04 67 46 98 01 • LE ST BARTH’ : lieu dit Montpenedre -- 06 95 82 36 47 (Marseillan) 127


CAR N E T D’A D R E S S E S

03 . Halles / Bars / Caves Montpellier & sa région Halles gourmandes

• LE PARFUM : 55, bis rue de la Cavalerie

• HALLES DU LEZ : 1348, av Raymond Dugrand

• THE PEACOCK BAR : 5, rue Durand

• HALLES PLAZA : rambla des Calissons

• APOTHICAIRE BAR : 8, rue du pila saint gely

• HALLES LAISSAC : place Alexandre Laissac

• LE CHABANEAU : 7, place Chabaneau • LE PALACE : 13, rue Four des Flammes

Cavistes & Epiceries fines

• LE CAFE JOSEPH & L’ETAGE : 3, place Jean Jaurès

• CAVE DES ARCEAUX : 7, rue Marioge

• BAR LES LOGES : 22, bld Victor Hugo

• CAVE NOTRE DAME : 1348, av Raymond Dugrand

• LOS PARIGOS : 3, rue de la Petite Loge

• CAVE DES HALLES LAISSAC : halles Laissac

• LE CAFE RICHE : place de la Comédie

• PECHE DIVIN : 12, rue Louis Breguet (Jacou)

• LA GRANDE BRASSERIE : 17, passage Lonjon

• CAVE CAIREL : rue Montel- Eglise (Lattes)

• TIMES CAFE : 7, rue des Teissiers

• L ’ATELIER DE LA CANOURGUE : 3, place de la Canourgue

• LATITUDE CAFE : place de la Canourgue

• WHISKY RHUM & CO : 17, rue du Palais des Guilhem

• LE RHUM RUNNER : 12, rue Jules Latreilhe

• LE PANIER D’AIMÉ : 6, du Plan du Palais

• GLOUGLOU : 27, rue du Pila Saint Gely

• LA NOUVELLE EPICERIE : 21, Palais des Guilhem

• LE WINE NOTE BAR : 12, rue des Trésoriers de la Bourse

• MARCHE LOCAL : 6, rue du Bras de Fer

• LES ENFANTS ROUGES : 11, rue Rebuffy

• LA FINE EQUIPE : 7, rue du Puits du Temple

• LE DISCOPATHE : 28, rue du faubourg du Courreau

• HISTOIRE DE SAVEURS : 17, rue Saint Guilhem

• THE EGG : 11, rue du Plan d’Agde • CAFE GENERAL : 25, rambla des Calissons

Bars & Cocktails

• CE QUI NOUS LIE : 10, rue du Petit Saint Jean

• MADREDIOSA : 5, rue Belmont

• JUNIPER-THE G&T : 4, rue des Trésoriers de la Bourse

• PAPADOBLE : 6, rue du Petit Scel

LA GRANDE MOTTE

• APERTURE : 2, rue des trésoriers de la bourse

• LE GUS ROOFTOP : route du Grand Travers

• LES GARÇONS : 15, rue des sœurs noires

• LE WAT : Ancien Quai d’Honneur

• LE BAR-BAR : 2, rue du puits des esquilles

• INDIAN CAFE : 117, quai Charles de Gaulle

• LA BARBOTE : 1, rue des deux ponts

• LE PROSE : 277, allée du Vaccares

• KRAKEN BAR : 1, rue Delpech

• LE CRAZY COW : quai d’Honneur

• NU-BAHIA : 4, rue Lunaret

• LE CAFE JULES : 115, allée de l’Épi

• PANKA : 3, rue du Puits Du Temple 128


CAR N E T D’A D R E S S E S

04 . Nos bons spots Avignon Chic & Branché

Tables gourmandes

• SESSUN : 1, rue Joseph Vernet • BEAUCOUP STORE : 3 & 7, rue Rouge • COPPELIA : 42, rue Joseph Vernet • VOGUE : 18, rue Saint Agricol • DONNA : 31, rue Joseph Vernet • SANDRO : 35bis, rue Saint Agricol • CONTACT : 9, rue de la Bonneterie • JEANNE : 1, rue Folco De Baroncelli • JOHN MOOD : 2 bis, rue République 9, rue St Agricol • MAISON MOOD : 13 & 17, rue petite fusterie • LE BOUDOIR : 20, rue Joseph Vernet • FAMILY : 3 & 4, rue Carnot • POP TOWN : 48, rue des Fourbisseurs • ZERO DE CONDUITE : 20, rue des Fourbisseurs • AUTOUR DU MONDE / BENSIMON : 4, rue Joseph Vernet • ACTUEL B : 7, rue Joseph Vernet • ARNACOEUR STORE : 49, Rue Carnot • ACTE 2 : 9, rue Mazand • CHARLOTTE : 46, rue Joseph Vernet • THE NEXT DOOR : 7, rue Folco de Baroncelli • BOND SHOP : place du change • CQFD : 7, rue des trois faucons • CIRCLE : 9, rue Folco Baroncelli

• POLLEN : 3 bis, rue Petite Calade - 04 86 34 93 74

• KONSORTIUM SNEAKER SHOP : 15, place du Change • A PETITS PAS : 6, rue Folco de Baroncelli

• LA PETITE PECHE : 13, rue Saint-Etienne - 04 90 86 02 46

Bijoutiers

• SIMPLE SIMON : 26, rue Petite Fusterie - 04 90 86 62 70

• CHRISTIAN ETIENNE : 10, rue de Mons - 04 84 88 51 27 • NAKA : 4, place de la principale - 04 90 82 15 70 • L’HOTEL DE L’EUROPE : 12, Place Crillon - 04 90 14 76 76 • LE COLONIAL : 78, place des Corps Saints - 04 13 39 84 53 • LE DIAPASON : 1764, chemin du Moulin de Notre Dame - 04 90 81 00 00 • LA MAISON : 4, rue Grivolas - 04 90 82 28 82 • NINA’SPOON : 54, rue Joseph Vernet – 04 88 61 04 81 • BISTROT VERNET : 47, rue Joseph Vernet – 04 90 85 23 49 • CO2 : 3 bis, rue de la Petite Calade - 04 90 86 20 74 • 83 VERNET : 83, rue Joseph Vernet - 04 90 85 99 04 • LA MIRANDE : 4, place de l’Amirande - 04 90 14 20 20 • L’ESSENTIEL : 2, rue Petite Fusterie - 04 90 85 87 12 • CHEZ MARIE : 4, rue Louis Pasteur - 06 14 52 57 07 • GINETTE ET MARCEL : 25, place des Corps Saints - 04 90 85 58 70 • LA COUR DU LOUVRE : 23, rue Saint Agricol - 09 70 35 15 86 • MA BELLE CUISINE : 3, rue Felix Gras - 04 90 82 48 73 • LE VIOLETTE : 5, rue Violette - 04 90 85 36 42 • LE POTARD : place de la Principale – 04 90 82 34 19 • MILK SHOP : 24-26, place des Corps Saints - 09 82 54 16 82 • THEIAS : 53, rue du Vieux Sextier – 04 32 76 34 79 • SUSHI SHOP : 25 bis, rue de la République - 0826 826 826 • LA COUR D’HONNEUR : 58, rue Joseph Vernet - 04 90 86 64 53 • LE PETIT COMPTOIR : 5, rue de Tremoulet - 04 90 88 35 10

• DOUX : 87, rue Joseph Vernet 31, rue St Agricol • CARLINE : 11, rue de la République

• VIVOTTO CAFFEE : 34, rue des 3 faucons - 04 32 76 36 73

Bars & Cocktails • AOC BAR A VIN : 5, place Jerusalem

Design & Déco • RBC AVIGNON : 38, bld Saint Roch • RBC VINTAGE : 9, av de la Libération - L’Isle-sur-la-Sorgue • ROCHE BOBOIS : La Cristole Avignon Sud • BULTHAUP INTRAMURAUS : 39, rue Joseph Vernet • ARDECO : 84 bis, rue Joseph Vernet • FLÔSHOP : 41, rue Joseph Vernet • LES PLUMES DU PAON : 91, rue de la Bonneterie

• AVITUS : 11, rue Vieux Sextier • LE CID CAFE : 11, place de l’Horloge • LE RED ZONE : 25, rue Carnot • L’OPERA CAFE : 24, place de l’horloge • JUST VIN M² : 21, rue de la Bonneterie

130


CAR N E T D’A D R E S S E S

05 . Nos bons spots Nîmes Chic & Branché

Cuisine d’auteur & Gastronomique

• NEWPORT : 1, rue des Halles

• ALEXANDRE : rue Xavier Tronc - 04 66 70 08 75 (Garons)

• OXFORD STREET : 2, rue des Halles

• JEROME NUTILE : 351, chemin bas du Mas de Boudan - 04 66 40 65 65

• LE DRESSING DE JADE : 17, rue Général Perrier

• SKAB : 7, rue de la république - 04 66 21 94 30

• AVANT-GARDE : 1, place du marché

• LES PALMIERS : 140, rue Vatel - 04 66 62 57 57

• LOTHAIRE : 1, rue Auguste

• AUX PLAISIRS DES HALLES : 4, rue Littré - 04 66 36 01 02

• TRANSITION : 11, rue Chapitre

• LE JARDIN D’HADRIEN : 11, rue Enclos Rey - 06 80 02 00 01

• ATELIER DE NÎMES : 2, rue Auguste Pellet

• DUENDE - IMPERATOR : 15, rue Gaston Boissier - 04 66 21 90 30

• LE VESTIAIRE DE JEANNE : 18, rue Auguste

• VINCENT CROIZARD : 17, rue des Chassaintes - 04 66 67 04 99

• BY LA GARCONNE : rue Auguste Pellet

• LE LISITA : 2, bld des Arènes - 04 66 67 29 15

• LE VESTIAIRE D’UZES : 15, le Portalet (Uzès)

• LE M : 903, chemin du Mas de Sorbier - 04 66 06 06 63

• LE SHOP : 3, rue Saint Castor

• APICIUS : 202, rue Claude Nicolas Ledoux - 04 66 29 86 87

• GREEN CORNER SHOP : 4, rue du Général Perrier

Cantines chics

• MARIE M : 7, rue de l’Hôtel de Ville • MELLOW YELLOW : 9, rue de l’Hôtel de ville

• PAUSE D’AUGUSTE : 2, rue Auguste – 09 70 92 91 79

Bijoutiers

• LA BODEGUITA : 1, place d’Assas - 04 66 58 28 27

• LE NAPOLEON : 46, bld Victor Hugo - 04 11 77 00 45

• DOUX : 2, place de la Maison Carrée

• LE RESTO : 6, rue St Thomas - 04 66 21 80 12

• THOMAS : 13, place du Marché

• L’HARMONIE : 29, rue de la Madeleine - 04 66 67 21 91

• THIERRY POISSON : 10, rue du Chapitre

• FARMERS : 27, rue de la Madeleine- 06 52 09 69 78 • LA LOCANDA : 10, rue de la Maison Carrée - 04 11 83 34 67

Design & Déco

• LE CARRE D’ART : 2, rue Gaston Boissier - 04 66 67 52 40

• RBC KARTELL : 1, place Salamandre

• CIEL DE NIMES : 3ème étage du Carré d’Art - 04 66 36 71 70

• DOMUS : 11, rue de l’Horloge

• BASILIK : 29, rue du Grand Couvent – 04 66 29 99 81

• CMS CUISINES : 145, av Maurice Trintignan

• KITCHENETTE FOOD STORE : 35, rue de la Madeleine - 04 66 05 24 91

• ANGULUS RIDET : 3 ter, rue de la violette • LE LUTIN VERT DESIGN: 4, place aux herbes

Tradi & Cuisine du marché

• PRISM ART & DESIGN STORE : 9, rue du Chapitre

• CHEZ THIBAUD : Les Halles - 06 89 87 34 57

• ET APRES : 20, rue des Marchands

• LE VINTAGE : 7, rue Bernis - 04 66 21 04 45

• LA MAISON M : 4, rue Auguste Pellet

• LE BISTRONOME : 91, av Jean Prouvé - 04 66 40 73 31 • AU CHAPON FIN : 3, rue Château Fadaise - 04 66 67 34 73

Bars & Cocktails

• THE O CAFE : 15, rue Régale – 04 66 21 70 20

• LE JEAN JAURES : 30, av Jean Jaurès

• AVANT-GARDE : 1, place du marché - 09 83 60 31 02

• LE VICTOR HUGO : 36, bld Victor Hugo

• L’ECUSSON : 5, rue Thoumayne - 04 66 06 20 49

• LE CAFE CARRE : place de la Maison Carrée

• L’IMPREVU : 6, place Assas - 04 66 38 99 59

• BAR JOE : 44, bld Victor Hugo

• LA CASA BLANCA : 9, rue Fresque - 04 66 21 76 33

• EL CALLEJON : 3, rue Corneille

• LE BISTROT DE TATIE AGNES : 16, rue de la Maison Carrée - 04 66 21 00 81

• LA CAVE A HOUBLONS D’ARTHUR : 35, rue Fresques • LE CAFE OLIVE : 22, bld Victor Hugo

• CHAVERDILLE : 2, place du Château - 04 66 81 43 24 (Caveirac) 131

• LE PETIT MAS : 25, rue de la Madeleine - 04 66 36 84 25


HOROSCOPE fevrier-mars × par Rosine Bramly ×

Gémeaux 22 mai-21 juin

Bélier 21 mars-21 avril

En mars, la carrière est un pôle important, vous prendrez de grosses décisions dans votre boulot, une promotion, une formation nécessaire, des entretiens dans une nouvelle société. Bougez, foncez, gagnez. Vénus entre en Bélier le 8 février jusqu’au 5 mars, si vous êtes solo, c’est le bon moment pour une belle rencontre. Vous progressez financièrement, de bonnes idées pour gagner plus ou épargner mieux. Ça démarre en mars. Une nouvelle amitié vous apporte beaucoup, une personnalité intéressante et enrichissante.

Vous progressez intérieurement, vous mûrissez beaucoup, redéfinissez vos besoins, faites des plans pour l’avenir, décidez de ce que vous ne voulez plus faire (boire trop de café ou d’alcool, fumer, des heures devant l’écran) et ce que vous voulez ajouter de positif dans votre vie (faire du sport, apprendre quelque chose de nouveau, ranger votre maison). En couple, votre relation est bien meilleure après le 17 février. Vous communiquez beaucoup pour le boulot, de nouveaux clients vous intéressent, vous foncez.

Taureau 22 avril-21 mai

Cancer 22 juin-22 juillet

Uranus en Taureau vous pousse à ouvrir vos horizons, à sortir de la routine et du train-train. Une formation professionnelle ou personnelle peut vous faire du bien. Début mars, si vous êtes solo, un vrai coup de foudre vous tombe dessus, ne restez donc pas sur votre canapé, sortez, rencontrez des nouvelles personnes, des amis peuvent vous présenter quelqu’un. Votre vie amicale est très intense, Neptune élargit votre réseau de façon très naturelle. Vous faites un programme de vacances en avance, vous préférez programmer à l’avance.

En couple, vous débordez de projets pour l’année 2020, travaux de maison, voyages, réunions familiales, bébé… Jupiter vous encourage à être dans le positif et Saturne dans le constructif. De quoi avancer vraiment dans la vie à deux. Neptune vous inspire sur le plan créatif, si vous êtes un artiste, c’est non-stop les idées qui vous viennent. En février l’ambiance au boulot sera super avec les collègues féminines surtout. Vous sortez souvent en mars, beaucoup d’invitations en tout genre, baptême, fiançailles, crémaillère.

132


Lion 23 juillet-22 août

Balance 23 septembre-23 octobre

Le couple est important en février, vous avez des problèmes à régler ensemble, la solidarité sera importante entre vous, partagez-vous les tâches selon vos meilleures capacités respectives. Parlez argent commun ouvertement, ça clarifiera la situation. Solo, vos chances de rencontres sont bonnes jusqu’au 17 février, bougez-vous, sortez, rencontrez, voyagez un peu. Sur le plan professionnel, Uranus apporte beaucoup d’agitation dans votre société, vous vous adaptez aux changements en râlant un peu mais en faisant de votre mieux.

Des histoires de famille à régler, pas forcément graves, mais vous devez montrer votre sens des responsabilités, vos parents ou vos enfants, ou bien des frères et sœurs. Vous savez apporter de vraies solutions dans les problèmes relationnels ou pratiques aussi. Si vous avez envie de faire des changements dans votre maison, c’est le bon moment pour prendre des décisions dans ce domaine. Professionnellement le mois de mars est très important, il se passe de nombreux évènements, fin d’un cycle, début d’un autre, soyez dans l’ouverture.

Vierge 23 août-22 septembre

Scorpion 23 octobre-22 novembre

Vous apprenez des choses nouvelles pour le boulot, une formation vous tente, votre boite peut la payer ou pas, mais vous avez envie de la faire. Des idées de progression professionnelle sur du long terme. Vos relations avec vos frères et sœurs ou cousins, amis d’enfance sont importantes, vous échangez beaucoup de messages de soutien. Solo, février et mars sont excellents pour démarrer une histoire romantique. Une jolie relation se profile, ayez confiance en vous. En couple, si vous êtes né en octobre, vous redéfinissez ce que vous attendez l’un de l’autre.

Solo, vous entrez dans une période riche sur le plan amoureux, soit vous faites plein de rencontres et vous aurez le choix, soit vous faites LA rencontre qui peut changer votre vie. Prenez des risques sur le plan séduction, changez de look, communiquez sur qui vous êtes vraiment, ce que vous voulez, vous n’excellez pas dans les jeux de séduction, l’authenticité vous va mieux. Si vous avez un boulot créatif, vous êtes dans une grande période, ça va dans tous les sens et c’est très positif. En couple, ça fusionne en février.

133


HOROSCOPE fevrier-mars × par Rosine Bramly ×

Verseau 21 janvier-19 février

Sagittaire 23 novembre- 21 décembre

Saturne va faire une première entrée en Verseau le 23 mars, ça vous fait commencer un nouveau cycle. Pour certains, ce sera le début d’une nouvelle carrière, un changement de ville, une vie à deux, reprendre des études, lancer votre propre business, être plus branché sur le plan technologique. Vous règlerez des situations problématiques anciennes. Soyez à fond sur les papiers administratifs, payez vos assurances, impôts, crédits etc. Une petite forme physique entre le 17 février et le 30 mars, reposez-vous, prenez des vitamines.

Vous serez en pleine concentration sur vos finances pendant cette année 2020 mais plus particulièrement entre le 17 février et le 30 mars. Vous prenez des décisions fortes, vente ou achat d’un bien, lancement d’un business, demander une augmentation à votre boss, placer de l’argent en bourse… vous pensez aussi à faire des voyages, un petit programme vous remonte le moral dans l’hiver. En famille, vous êtes proche, votre présence apporte chaleur et tendresse, de bons moments en perspective. Un nouveau rythme de boulot vous convient mieux.

Capricorne 22 décembre-20 janvier

Poissons 20 février-20 mars

Beaucoup de planètes en Capricorne, Mars après le 17 février, Pluton, Jupiter, Saturne, nœud sud, c’est énorme ce qui se passe dans votre signe. Vous devez manager des problèmes très différents les uns des autres, boulot, maison santé, amour, tout. Prenez les un par un, ne pensez pas tout régler d’un coup, c’est trop lourd, mais vous avez des solutions positives qui se profilent enfin. N’exigez pas trop de vous-même, cultivez la patience et la tolérance aussi. Uranus est dans la zone love et en début mars il pourrait générer un coup de foudre.

Mercure va être en Poissons entre le 4 février et le 4 mars, puis entre le 17 mars et le 12 avril, excellent pour des négociations de business. Un ancien partenaire de boulot pourrait vous proposer quelque chose. Prudence ! Ne revenez pas vers le passé, les personnes qui sont sorties de votre vie doivent rester au loin. On ne redonne pas une chance à des relations sentimentales amicales ou de boulot qui n’ont pas marché. Vous aurez de très bonnes idées de business à explorer, pas besoin de partager, vous pouvez réussir sans personne. 134


P 24’ SAISON

LGM-34280

PAILLOTE BAMBOU

PLAGE / RESTAURANT / COCKTAIL BAR 43.5580139,4.0540141

B

notes

Openinlgage de la p17 avril Vendredi

-

- pl

ag

ou

la

il l o t e ba mb

pa

bl e r e s pon s a

e

vers a tr d n a r G e L lapaillotebambou.com

Profile for FOCUS MAGAZINE

FOCUS MAGAZINE 101  

Le mois de février démarre en douceur et sous le soleil. Et avec un peu de lecture évidemment avec le 101ème numéro de Focus Magazine. On a...

FOCUS MAGAZINE 101  

Le mois de février démarre en douceur et sous le soleil. Et avec un peu de lecture évidemment avec le 101ème numéro de Focus Magazine. On a...

Profile for twens
Advertisement