Issuu on Google+

EXTRA

TERRESTRES PRÉPAREZ-VOUS À LES RENCONTRER

pour changer d’époque

4

une revue pour changer d’époque

PRINTEMPS-ÉTÉ 2013

ROBOT ET AMANT

LES LIAISONS

4

12 € TTC FRANCE - www.cherche-midi.com - ISBN 978-2-35648-502-1

DANGEREUSES

FRUITS

SANTÉ

J’AI VÉCU

UN AN SANS ARGENT L’EXPÉRIENCE DE MARK BOYLE

40 VILLES d’Europe en mode

« DEMAIN »

SIDA LES VACCINS NONO, GRENADE, PITAYA...

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P001_COUV_INTERFORUM.indd Personnalisées V

LE POINT SUR

18/04/13 16:33


édito faute de pétrole... Les extraterrestres débarquent dans We Demain ! Rassurez-vous, nous ne sommes pas irradiés par les lumières de l’ufologie. Nous avons simplement tenu compte de cette surprenante recommandation faite à l’issue de l’on ne peut plus sérieux Forum économique de Davos de 2013, invitant dirigeants et peuples de la Terre à se préparer, dans les dix ans, à l’évidence d’une vie extraterrestre. Ce rendez-vous avec après-demain, We Demain, revue du changement d’époque, ne pouvait le manquer. D’un sujet de science-fiction l’autre : les robots bientôt dans nos lits. Les progrès de la robotique anthropomorphique et de l’intelligence artificielle sont en effet tels que les futurs androïdes pourront, paraît-il, efficacement remplacer le mari ou l’épouse, l’amant ou la maîtresse. La loi sur le mariage pour tous pourrait ainsi s’enrichir d’un amendement « cyborg ». Ces deux exemples démontrent que les fictions les plus fantasmées sont régulièrement rattrapées par la science. Qui gagnera la bataille du vaccin contre le sida ? Dans cette compétition mondiale qui voit s’affronter les plus brillantes équipes de chercheurs, plus de cent vaccins on été testés sur l’homme à ce jour sans succès. Pour We Demain, le professeur Andrieu analyse les raisons de ces échecs et ouvre la voie à deux pistes sérieuses examinées « avec passion et persévérance » par les vaccinologues. Dans le domaine de la santé encore, le nutrithérapeute Jean-Paul Curtay nous rappelle que la consommation des fruits est indispensable et énumère les vertus des nonos, mangoustans et autres fruits exotiques qui intéressent de plus en plus les scientifiques pour leurs propriétés médicinales. Science, technologie… À l’affût des grandes tendances du monde de demain, nous avions, dans nos numéros précédents, largement évoqué l’apparition de l’imprimante 3D et les révolutions industrielle et économique qu’elle va engendrer. Dans cette édition, c’est d’une autre révolution tout aussi importante dont nous parlons : l’Internet des objets. Un univers d’objets « intelligents », connectés en réseau, qui va transformer profondément notre vie quotidienne. Les enjeux économiques sont, là aussi, énormes, et il est réconfortant de voir quelques sociétés françaises en pointe dans ce secteur. Il est vrai qu’en France, faute de pétrole, on a des idées. Un dicton populaire consécutif au premier choc pétrolier, en 1973, rapidement suivi du mot d’ordre : « Chassons le gaspi ». Quarante après, on n’a toujours pas de pétrole, quant aux idées… Relançons-les donc et chassons le gaspi ! C’est dans ce but que We Demain consacre plusieurs pages au manifeste négaWatt, une solution d’experts pour réduire de moitié notre consommation d’énergie en 2050 et assurer la transition vers les énergies renouvelables. Cela commence dès maintenant. Ce qui nous rend également optimistes, c’est de constater (voir la couverture et le dossier principal de notre supplément We Demain Initiative) que de nombreuses villes européennes sont passées « en mode demain ». Quelle créativité dans ces quarante villes du Nord au Sud qui, entre objectif zéro émission, recyclage total, autonomie alimentaire, smargrids et économie du partage, ouvrent la voie du futur ! Le scénario est déjà en place. Il nous reste à espérer que les extraterrestres, s’ils s’avisaient de débarquer sur Terre, se conduisent mieux que les conquistadors, que l’homme-démiurge continue d’avoir le contrôle sur les robots et les objets, que 2014 soit enfin l’année de la défaite du sida et que les nombreux projets et expériences mis en avant par We Demain se généralisent. Pour changer d’époque. En bien. françois Siegel.

04 — we demain

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P002P003_EDITO NEW.indd 3

3

22/04/13 16:15


sommaire

déchiffrer p. 008

p. 001 —

© Imaginary Foundation,

Blutgruppe/Corbis, Patrick Pleutin, Matt Cardy/AFP ImageForum

p. 003 — édito : faute de pétrole François Siegel

04 — we demain

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _00BLY_WED004_P004P007_SOMMAIRE.indd 5

p. 010 — DOCUMENT. sida : le point sur les vaccins Depuis l’explosion de la maladie il y a plus de trente ans, plus de 100 vaccins ont été testés sur l’homme. Le professeur Andrieu explique les causes de ces échecs et les pistes actuelles. Interview : Pierre Kaldy p. 022 — portfolio : le scénario négawatt pour la france p. 034 — « NOUS AVONS ENCORE 5 MILLIARDS D’ANNÉES DE SOLEIL » L’association négaWatt, que préside Thierry Salomon, a publié deux ouvrages de combat contre le gaspillage énergétique planétaire et propose un plan pour une transition efficace. Interview : Camille Bosqué Photo : Jean-Luc Bertini p. 038 — AIDER LES CITOYENS à REPRENDRE LE POUVOIR L’association SmartGov de Cyril Lage propose des solutions pour rétablir la confiance entre le peuple et ses dirigeants. Tout simplement un retour aux fondamentaux – un peu oubliés – de la démocratie. Interview : Nicolas Patte Illustration : Nicolas Vial

respirer p. 040

p. 042 — faites entrer la nature ! Demain, dans les appartements et maisons, la frontière entre intérieur et extérieur risque d’être invisible. Bienvenue dans les décors symbiotiques, avec leurs murs végétaux et leurs stations d’aquaponie. Alexis Botaya, rédacteur en chef de Soon Soon Soon p. 048 — wunder in vorarlberg Classé parmi les régions les plus novatrices d’Europe, ce Land autrichien est un modèle de développement écologique, social et économique. Grâce à une politique volontariste et à son « or vert », le bois, base d’une architecture qui fait l’admiration des spécialistes. Éric Tariant Photos : Jean-Luc Luyssen p. 056 — VAGUES EN VILLE Berlin et Bristol seront les premières métropoles à disposer de plans d’eau équipés d’une puissante machine à générer des vagues dignes d’un surfer. Stéphane Cohen p. 060 — HISTOIRE D’ARBRES, LE GINKO RACONTé PAR LE JARDINiER DU CHâTEAU DE VERSAILLES Apparu il y a cent soixante millions d’années, cet arbre exceptionnel a traversé tous les bouleversements climatiques et géologiques, et a même survécu à Hiroshima. Alain Baraton 5

18/04/13 17:17


sommaire

inventer p. 064

savourer p. 106

p. 066 — MACHINES À AIMER Il n’est plus loin le temps où des androïdes pourront remplacer amant ou maîtresse, voire mari ou épouse. À la faveur des progrès de l’intelligence artificielle et des matériaux synthétiques composant les robots humanoïdes. Sylvain Morvan

ralentir p. 092

p. 074 — LA FeRME DES ANIMAUX SOIGNEURS Non loin de New York, Green Chimneys accueille des jeunes que la vie a sévèrement maltraités. Tout au long de leur thérapie, ils seront accompagnés d’un animal de leur choix, qui va leur donner enfin l’occasion d’aimer et d’être aimés. Karine Lou Matignon Photos : Ben Stechschulte p. 086 — ON NE POURRA PLUS DIRE « CON COMME UN BALAI » C’est la nouvelle révolution du Web : l’Internet des objets, de plus en plus « intelligents » et indépendants. En 2020, ils seront des milliards connectés en réseau. À surveiller. Sylvain Morvan Illustration : Florence Bamberger

p. 094 — « J’AI VéCU UN AN SANS ARGENT » Le Britannique Mark Boyle a voulu démontrer que l’argent n’était rien. Son livre, The Moneyless Manifesto, raconte cette expérience et donne des conseils pratiques à ceux qui seraient tentés de s’en inspirer. Julien Millanvoye p. 100 — 3 000 KILOMèTRES à PIED ET LEUR VIE A CHANGé De Bruxelles à Rome, sac au dos, deux banquiers, un Belge et une Allemande, sont allés à la rencontre de l’Europe des chemins et des villages. Une découverte qui a transformé leur vision des choses et les a décidés à monter des initiatives économiques locales. Texte et photos : Nicole Thieme et Olivier Gevart

p. 108 — UN HARICOT MAGIQUE POUR NOURRIR LA PLANèTE Porteur d’une longue histoire et popularisé par la cuisine asiatique, le soja devrait être demain l’un des principaux éléments nutritifs d’une Terre surpeuplée. Gilles Luneau p. 118 — le bonheur est dans le pré, mais pas toujours sur l’étiquette Un vade-mecum destiné à nous orienter dans la jungle touffue des informations nutritionnelles. Gilles Luneau p. 122 — GALERIE DE FRUITS SANTé VENUS D’AILLEURS Nono, mangoustan, grenade… L’engouement pour les fruits exotiques n’est pas qu’une question de mode. Tous possèdent des propriétés thérapeutiques qui ne sont sans doute pas encore complètement exploitées. Illustrations : Patrick Pleutin p. 132 — POUR DIMINUER DE MOITIÉ LES RISQUES DE MALADIES GRAVES, MANGEZ DES FRUITS ! Dans son livre Okinawa, le nutrithérapeute Jean-Paul Curtay énumère les bienfaits d’une consommation régulière de fruits. Crus ou cuits, en jus ou en compote, ils sont indispensables. Extraits. Jean-Paul Curtay

6

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _00BLY_WED004_P004P007_SOMMAIRE.indd 6

18/04/13 17:17


partager p. 146

regarder p. 134

p. 136 — À LA DéCOUVERTE DE L’ART GÉNÉRATIF, ENFANT DU NUMéRIQUE Peinture, musique et cinéma sont aujourd’hui concernés par ce mouvement encore jeune, où les artistes confient à des ordinateurs la capacité de créer des œuvres autonomes douées d’interactions. Pierre Berger

p. 148 — SUÈDE : DORMIR COMME LES SDF… POUR LES AIDER À Göteborg, le magazine de rue Faktum a lancé un site qui permet de réserver une nuit dans des « chambres » en plein air. Les fonds ainsi récoltés sont intégralement remis aux sans-abri de la ville. Olivier Cabréra Photos : Håkan Ludwigson p. 158 — charles gassot : il a plaqué « une vie rêvée » pour les enfants de madagascar Ce célèbre producteur a créé l’association Écoles du monde, qui a déjà scolarisé 2 500 enfants. Julien Millanvoye p. 162 — RéCUP’ORCHESTRA Le long du périphérique parisien, des musiciens – amateurs et professionnels – ramassent toutes sortes d’objets pour en faire de véritables instruments. Olivier Bailly Photos : Nigel Dickinson p. 168 — 3 EUROS LA COUPE AU SALON DU CœUR DE LA GOUTTE-D’OR Lucia Iraci, coiffeuse parisienne renommée, a ouvert ce centre pour permettre aux femmes en difficulté de ce quartier populaire de se faire belles à peu de frais et de retrouver un temps le sourire. Olivier Bailly Photos : Nigel Dickinson

04 — we demain

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _00BLY_WED004_P004P007_SOMMAIRE.indd 7

voyager p. 174

p. 176 — KIRKENES, PORTE DES NOUVELLES VOIES MARITIMES DU PÔLE nord Ce port norvégien va jouer un rôle important dans le trafic des cargos empruntant de plus en plus ces routes ouvertes par la fonte des glaces qui raccourcissent considérablement les distances Europe-Chine. Charles Faugeron p. 182 — AVANT DIX ANS, LES EXTRATERRESTRES… Le développement des nouveaux télescopes géants et les récentes découvertes de nombreuses exoplanètes « ressemblant » à la Terre font dire aux scientifiques que l’on se rapproche du jour où l’on apprendra l’existence d’une vie extraterrestre. Dans les dix années à venir, a-t-on même entendu au très sérieux Forum économique mondial de Davos. Jean-François Mongibeaux p. 192 — BLOC-NOTES p. 193 — abonnement p. 196 — © Jean-Marc Lubrano

7

18/04/13 17:17


t

en

sida

um

c

do

le point sur les vaccins Interview : Pierre Kaldy

— Depuis l’explosion de la maladie il y a plus de trente ans, plus de 1OO vaccins ont été testés sur l’homme. le professeur andrieu explique les causes de ces échecs et les pistes actuelles.

© Cnri/SPL/Cosmos, Alph. B. Seny/Divergence

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _00C0V_WED004_P010P021_SIDA.indd 10

19/04/13 19:05


Chap么 article

PDF certifi茅 selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _00C0V_WED004_P010P021_SIDA.indd 11

19/04/13 19:05


TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE SCÉNARIO NÉGAWATT POUR LA FRANCE AVEC LE SCÉNARIO NÉGAWATT, LES ÉNERGIES RENOUVELABLES COUVRIRONT 91 % DES RESSOURCES ÉNERGÉTIQUES DE LA FRANCE EN 2050. RÉPARTIES EN UNE DIZAINE DE FILIÈRES, LES ÉMISSIONS DE CARBONE SERONT DIVISÉES PAR 2 EN 2030 ET PAR 16 EN 2050. CES OBJECTIFS FIGURENT DANS « CHANGEONS D’ÉNERGIES », LE DERNIER MANIFESTE DE L’ASSOCIATION NÉGAWATT, DONT NOUS PUBLIONS QUELQUES RECOMMANDATIONS ET CHIFFRES SIGNIFICATIFS, SUIVIS D’UNE INTERVIEW DE SON PRÉSIDENT THIERRY SALOMON.

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P022P033_NEGAWATT.indd 22

19/04/13 18:18


CHARBON

© Ton Koene/Gamma-Rapho

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P022P033_NEGAWATT.indd 23

Le charbon est plus abondant sur la planète que le pétrole ou le gaz et reste la première source de production d’électricité. Il tue chaque année

2 000 mineurs et rend les villes irrespirables.

19/04/13 18:18


Une lampe bactérienne : « Bio-Light » est un projet imaginé par Philips. Des bactéries bioluminescentes sont enfermées dans des alvéoles de verre qui forment un ensemble que l’on accroche au mur. De quoi éclairer une pièce sans électricité.

www.design.philips.com

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _007T7_WED004_P042P047_NATURE.indd 42

09/04/13 19:05


Faites entrer la nature ! Alexis Botaya, rédacteur en chef de Soon Soon Soon

— Un salon éclairé par des bactéries, des murs couverts de végétation dépolluante, une unité d’aquaponie dans la cuisine et une ruche transparente incrustée dans une fenêtre : voilà à quoi pourrait ressembler l’appartement « symbiotique » du futur. Petit tour d’horizon des innovations qui font entrer la nature dans nos intérieurs.

© Rene van der Hulst, Mathieu Lehanneur

Une station d’aquaponie miniature : Le designer Mathieu Lehanneur est à l’origine de cette « Local River », une unité d’aquaponie qui permet d’élever des poissons en symbiose avec des plantes. Ces dernières se nourrissent des nitrates rejetés par les premiers. www.mathieulehanneur.fr

04 — we demain

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _007T7_WED004_P042P047_NATURE.indd 43

43

09/04/13 19:05


RESPIRER

WUNDER IN VORARLBERG

48

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P048P055_VORARLBERG.indd 48

10/04/13 17:46


WUNDER IN VORARLBERG Éric Tariant

— il est aujourd’hui le land le plus riche d’autriche, après en avoir été l’un des plus pauvres. Classé parmi les régions les plus novatrices d’europe, le vorarlberg est un modèle de développement écologique, social et économique. ainsi que le laboratoire d’une architecture basée sur le bois et qui attire des spécialistes du monde entier.

© Philippe Roy/Hemis.fr

04 — we demain

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P048P055_VORARLBERG.indd 49

49

10/04/13 17:46


partenaire particulier cherche partenaire artificiel

Š Blutgruppe/Corbis

inventer

66

PDF certifiĂŠ selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P066P073_SEXEROBOT.indd 66

16/04/13 14:48


iL OVE 04 — WE DEMAIN

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P066P073_SEXEROBOT.indd 67

67

10/04/13 18:01


LA FERME Où LES ANIMAUX SONT DES MéDECINS Karine Lou Matignon Photos : Ben Stechschulte/Redux-REA pour We Demain

Gros titre Green Chimneys, à une centaine de kilomètres de New York, accueille, dans un environnement de prairies et de forêts, des jeunes qui ont tous été sévèrement maltraités par la vie. Chaque nouvel arrivant dans ce centre de thérapie hors du commun choisit l’animal qui va l’accompagner, lui donner enfin l’occasion d’aimer et d’être aimé, et l’aider ainsi à se réconcilier avec la société. —

sam, un enfant de l’école de green chimneys.

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P074P085_ANIMAUX.indd 74

10/04/13 17:51


Chap么 article

PDF certifi茅 selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P074P085_ANIMAUX.indd 75

10/04/13 17:51


PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P086P091_INTERNETOBJETS.indd 86

12/04/13 12:32


internet des objets la revanche du balai Sylvain Morvan Ilustration : Florence Bamberger

— EN 2020, 50 MILLIARDS D’OBJETS SERONT CONNECTÉS EN RÉSEAU. NOTRE VOITURE, NOTRE réfrigérateur et tous les appareils qui nous entourent capteront, analyseront, stockeront et s’échangeront sur la toile des mYRIADES de données. —

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P086P091_INTERNETOBJETS.indd 87

12/04/13 12:32


Mark Boyle « j’ai vécu un an sans argent » Julien Millanvoye

© Matt Cardy/AFP ImageForum

Pour le Britannique Mark Boyle, l’argent n’est rien et ne sert à rien. Et il a voulu le démontrer en vivant toute une année sans le moindre penny. De son expérience, il a tiré un ouvrage, « The Moneyless Manifesto », dont la moitié est constituée de conseils et d’adresses destinés à ceux qui, comme lui, privilégient l’être à l’avoir et seraient tentés de vivre une telle aventure. —

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _00840_WED004_P094P099_MARKBOYLE.indd 94

10/04/13 10:52


Mark Boyle se souvient parfaitement du jour où sa mère lui a appris que le père Noël n’existait pas. C’était en janvier 1987. La neige scintillait sous un ciel impeccablement bleu : « Mais j’avais 7 ans et demi et je doutais déjà fort de son existence. J’avais des soupçons depuis l’âge de 4 ans », écrit-il. Une fois adulte, il n’aura de cesse de revivre cette scène. « Comme toutes les grandes filles et tous les grands garçons, au fond de moi, je voulais connaître la vérité, aussi déconcertante qu’elle dût être. La vérité est toujours préférable au mensonge et le père Noël n’est qu’un mythe, une illusion que nous nous passons d’une génération à l’autre, comme les lutins, les concepts de bien et de mal, ou la croyance selon laquelle lécher des testicules de bouc soignerait l’impuissance. Et comme l’argent. »

« Si on veut un changement, il faut d’abord changer soi-même. » À 30 ans, Mark Boyle a décidé de se séparer complètement de toute forme d’argent. L’expérience l’a suffisamment convaincu pour qu’il en tire son « Moneyless Manifesto ».

04 — we demain

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _00840_WED004_P094P099_MARKBOYLE.indd 95

Pour lui, l’argent n’est rien, ne vaut rien, ne représente rien, ne sert à rien. Voilà sans doute une idée à garder en tête, surtout par les temps qui courent. Si l’on estime généralement – mais ce n’est pas là le point de vue de notre homme – que l’argent a sans doute, il y a longtemps, permis de régler pacifiquement des conflits et peut-être même rendu possible la vie en commun, qu’en penser aujourd’hui, maintenant qu’il n’est plus indexé sur l’or, maintenant que l’Occident est en crise perpétuelle depuis le choc pétrolier de 1973, maintenant que même les capitalistes s’alarment d’une économie-casino prompte à enflammer le monde, maintenant que la finance exploite et justifie l’exploitation d’êtres humains par milliards ? Qu’en serait-il si, sérieusement, nous nous en passions complètement ? Pour le savoir, Mark Boyle a donc essayé de vivre sans argent, un an durant. De ce voyage loin du pays des rêves, il a tiré un livre-témoignage dont le titre est devenu son surnom, The Moneyless Man (1). Puis, en 2012,

un véritable programme, The Moneyless Manifesto (2), dont la « raison d’être » (en français dans le texte) est de procurer « un mode d’emploi qui vous permettra de répondre à vos besoins, sans avoir recours à l’argent ou, au minimum, d’en être moins dépendant ». Bref, de remiser les fins de mois tendues au vestiaire des illusions perdues, entre le père Noël écrasé par sa propre obésité et la petite souris qui vous récompense quand vos dents tombent. « La folie qu’est l’argent » Généralement considéré comme un agrégat de joyeux hurluberlus et de jeunes bourgeois se prenant pour la bande à Baader, le mouvement altermondialiste n’a pas, dans l’histoire politique récente, vraiment trouvé sa place. Il rassemblait et rassemble encore, pourtant, celles et ceux qui, dès la fin des années 1990, avaient compris que l’argent en circulation dans le vaste monde ne correspondait déjà plus à la richesse produite par les pays, et ne produisait pas non plus l’amélioration mécanique du niveau de vie qui devait en découler. Bref, que « ça » allait, tôt ou tard, qu’on le veuille ou non, s’écrouler. Le parcours qui mènera le petit garçon doutant de l’existence du père Noël à l’activisme contre l’argent est d’ailleurs emblématique de cette école de pensée, en ce qu’il est tissé de stricte innocence : Mark Boyle étudie le business en Irlande, découvre un beau jour le film Gandhi, de Richard Attenborough, valide son master puis part en Angleterre travailler dans l’alimentation biologique. Après un voyage en Inde, quelques mois après son retour, alors qu’il parle avec un ami de « la folie qu’est l’argent », il décide de se lancer, comme le mahatma, dans sa propre expérience pacifique. Il a une raison d’espérer : un an auparavant, en 2007, il a fondé The Freeconomy Community, un réseau international 95

10/04/13 10:52


7 AVRIL, BRUXELLES

21 AVRIL, PRÈS DE VILLERS-LA-VILLE (WALLONIE)

4 SEPTEMBRE, EST DE LA FRANCE

14 SEPTEMBRE, DARNEY (VOSGES)

100

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _007Z5_WED004_P100P105_BANQUIER.indd 100

09/04/13 19:24


3 000 kilomètres à pied qui ont changé nos vies Texte et photos : Nicole Thieme et Olivier Gevart

— Deux banquiers – un Belge et une Allemande – ont, pendant trois mois, mis de côté leur carrière dans la finance et sont partis, à pied, à la rencontre de l’Europe des chemins et des villages. Après avoir traversé les déserts de la France rurale et industrielle, ils ont retrouvé, en Italie, un fort tissu social et local. Tous deux gardent de cette expérience une meilleure appréciation de l’essentiel et la volonté, à leur niveau, de changer les choses en favorisant les initiatives économiques locales. —

© Éditions Bordas

Il y a presque un an, nous avons eu l’idée de marcher depuis Bruxelles jusqu’à Rome. La réponse à la question « Pourquoi tenter cette expérience ? » reste imprécise aujourd’hui encore. Vivre une expérience à deux, la curiosité et l’envie de s’exposer à l’incertain et l’inconnu, l’acquisition d’un autre regard sur notre mode de vie et la vie des autres. Un voyage en Europe, à pied, fut perçu par nos proches comme plus aventureux qu’une mission professionnelle au Brésil ou un voyage en Afrique du Sud. Après la négociation d’un congé non payé de presque trois mois dans une carrière relativement importante, un déménagement de Londres à Bruxelles et une planification minutieuse du trajet, nous sommes partis de Sedan, dans les Ardennes, le 1er septembre 2012. Pendant l’été, nous avions parcouru, réparti sur six week-ends, le trajet de Bruxelles à Sedan, à titre de test. Nous conseillons vivement la marche en Belgique et dans l’est de la France. Elle offre tout ce que le cœur et les jambes d’un marcheur peuvent désirer. Partis de la maison, nous avons traversé la forêt de Soignes qui borde Bruxelles, sommes passés en Wallonie par le château de La Hulpe, 04 — we demain

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _007Z5_WED004_P100P105_BANQUIER.indd 101

l’abbaye de Villers-la-Ville, Namur, Dinant et son rocher, avons longé la Semois, traversé la Famenne et les Ardennes, Bouillon, pour arriver à Sedan. Treize jours qui nous ont permis de découvrir autrement un pays que nous parcourons habituellement via les autoroutes. Pas de commerces locaux Premier septembre donc. Départ de Sedan avec une idée idyllique de la campagne, des bois et des champs à traverser en parcourant les sentiers de Grandes Randonnées. Et un corollaire : se ravitailler dans les villages auprès des producteurs et commerçants locaux. Très vite, nous avons dû nous rendre à l’évidence : pas ou très peu de commerces locaux. Nous fûmes même obligés d’acheter nos pique-niques et des réserves suffisantes dans des hypermarchés, tous les trois ou quatre jours. L’absence quasi systématique de détaillants locaux dans les villages de campagne fut pour nous une découverte, un fait inconcevable. Nous nous sommes évidemment posé la question : Pourquoi ces Intermarché situés à 2 km de centres vidés de leurs commerces ? Pourquoi l’absence de petits commerces ? Ce ne sont pourtant pas les fruits et légumes qui manquent 101

09/04/13 19:24


© Xinhua/Zuma/Rea PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P108P117_SOJA.indd 108

12/04/13 19:57


O S JA Si l’engouement pour la cuisine asiatique a popularisé et généralisé chez nous l’usage du soja, la plante n’était pas pour autant une inconnue. Domestiquée en Chine depuis plus de 5 000 ans, elle fut importée en France par des négociants hollandais pour assaisonner les banquets que Louis XIV donnait à Versailles. Au-delà de l’exotisme gastronomique, ce haricot pourrait bien être demain l’un des principaux éléments nutritifs d’une planète surpeuplée.

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P108P117_SOJA.indd 109

12/04/13 19:57


122

PDF certifiĂŠ selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _0083U_WED004_P122P131_FRUITSEXOTIQUES.indd 122

10/04/13 10:46


FRUITS SANTé VENUS D’AILLEURS Illustrations : Patrick Pleutin

— Grenade, mangoustan, nono… Mode et marketing ne sufFIsent pas à expliquer l’engouement pour certains fruits exotiques ces dernières années. La science s’intéresse de plus en plus à leurs composants, dont on commence à découvrir les propriétés médicinales. —

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _0083U_WED004_P122P131_FRUITSEXOTIQUES.indd 123

10/04/13 10:46


PDF certifiĂŠ selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _0083V_WED004_P136P145_ARTGENERATIF.indd 136

10/04/13 10:47


L’ART GÉNÉRATIF, ENFANT PRODIGE DU NUMéRIQUE Pierre Berger

— POUR LES ARTISTES DE CE MOUVEMENT ENCORE JEUNE, L’ORDINATEUR EST PLUS QU’UN OUTIL. ILS LUI CONFIENT EN EFFET LA CAPACITé DE CRéER DES ŒUVRES AU DéVELOPPEMENT AUTONOME, CAPABLES D’INTERACTION ET DE DIFFUSION SUR LES RéSEAUX. TOUTES LES FORMES D’ART – PEINTURE, LITTéRATURE, MUSIQUE, CINéMA – SONT CONCERNéES. ET L’EXPONeNTIALITé DU MONDE NUMéRIQUE OUVRE DES PERSPECTIVES toujours plus VERTIGINEUSES. —

L’art numérique, tout le monde en fait : il suffit d’un coup de pouce sur l’application photo d’un téléphone portable. L’art génératif n’est ouvert qu’aux programmeurs ou aux artistes qui savent s’assurer la collaboration d’informaticiens. Car il faut demander à l’ordinateur plus que d’exécuter des ordres, il faut en faire un partenaire créatif par lui-même. L’objectif est ambitieux. Chez les hommes et les femmes qui osent le viser, il répond à un besoin profond de « paternité », donnant vie à un « second self », selon l’expression de la sociologue Sherry Turkle. Et il conduit à des œuvres vraiment nouvelles, à la pointe de l’art numérique.

© Galerie Charlot

Écoutons Antoine Schmitt, un des « ascètes » (artiste expérimental) de la spécialité : « Ce qui est important pour moi, depuis toujours, c’est que l’œuvre tourne, fonctionne devant le public, que le public interagisse avec elle, ou soit confronté au fait qu’elle est en train de fonctionner. Ce qui compte, c’est, psychologiquement, cette créature autre que moi. Si cela fonctionne, au sens d’une œuvre, tout à coup elle prend vie… et à partir d’un certain moment, je ne peux plus la toucher, la modifier, parce que j’aurais l’impression de la détruire, ou au moins de l’abîmer, de la dévoyer. » Du surréalisme au métaroman Toutes les formes d’art peuvent entrer dans cette démarche. La littérature, prose ou poésie, en forme le cœur naturel. Parce qu’en effet, ses racines même sont des jeux de règles : grammaire, dictionnaire, principes de la versification, lois de construction d’une histoire. Les surréalistes ont pratiqué l’écriture automatique. L’Oulipo en a fait des cadavres exquis. Mais c’est bien plus tard, dans les années 1970, qu’un Jean-Pierre Balpe a porté cet art à son sommet et continue à le développer. Ses techniques sont tellement parfaites que des spécialistes peinent à distinguer les productions de son logiciel de celles d’auteurs qu’il sait imiter, Antoine Schmitt, « Ballet Quantique », 2011. Œuvre générative avec écran LCD, Cadre en bois, Ordinateur.

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _0083V_WED004_P136P145_ARTGENERATIF.indd 137

10/04/13 10:47


regarder

« Chambres » à coucher dehors

Surtitre Titre sur une ou plusieurs lignes Signature

— Chapô —

chambre no 1 Hagaparken, 12 euros « Le parc de Haga est un emplacement bucolique à portée de toutes les commodités de la ville. Dominé par la ravissante église de Haga, cet endroit d’exception vous invite à explorer les cafés cosy et les boutiques de mode vintage le long des rues pavées. »

148

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P148P157_FAKTUMHOTEL.indd 148

10/04/13 18:12


xXXXXXX

« Chambres » à coucher dehors Olivier Cabréra Photos : Håkan Ludwigson

— le magazine de rue suédois « Faktum » a lancé un site conçu comme une plateforme de réservation hôtelière qui permet de passer une nuit comme l’un des 3 500 sans-abri de Göteborg. les fonds récoltés sont intégralement remis aux SDF. pour mener cette campagne choc, « faktum » a demandé au photographe Håkan Ludwigson de poser son regard sur les dix « chambres » disponibles. —

04 — we demain

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P148P157_FAKTUMHOTEL.indd 149

149

10/04/13 18:12


inventer

recup’ orchestra

Surtitre Titre sur une ou plusieurs lignes Signature

— Chapô —

162

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P162P167_LUTHERIE.indd 162

10/04/13 18:17


xXXXXXX

recup’ orchestra Olivier Bailly Photos : Nigel Dickinson pour We Demain

— Au bord du périphérique parisien, des musiciens amateurs et professionnels récupèrent toutes sortes d’objets inutilisés pour en faire des instruments. Les claviers, guitares et batteries de Lutherie urbaine sont testés par des musiciens de renom. une expérience unique pour imaginer ensemble le futur en fanfare. —

04 — we demain

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P162P167_LUTHERIE.indd 163

163

10/04/13 18:17


propriétaire d’un salon à saint-germain-des-prés, lucia iraci traverse régulièrement la seine pour aller exercer son talent dans le salon qu’elle a créé à la goutte d’or.

168

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _0083Y_WED004_P168P173_GOUTTEDOR.indd 168

10/04/13 10:48


UN SALON DU CœUR À LA GOUTTE-D’OR Olivier Bailly Photos : Nigel Dickinson pour We Demain

— POUR 3 EUROS, LES FEMMES EN DIFFICULTÉ DE CE QUARTIER POPULAIRE PEUVENT SE REFAIRE UNE BEAUTÉ DANS CET ENDROIT UNIQUE. LUCIA IRACI, COIFFEUSE PARISIENNE RENOMMÉE, L’A CRÉÉ AVEC L’AIDE DE GRANDES MARQUES et veut désormais FAIRE ESSAIMER SON PROJET DANS TOUTE LA FRANCE. —

La rue de la Charbonnière, située au nord de Paris, est une voie rectiligne et grise du quartier populaire de la Goutted’Or. Rien n’y est remarquable. Pourtant, une lumière attire l’œil. Elle provient d’une vitrine opaque sur laquelle figure un grand cercle rose. Dans ce cercle, une inscription : « Joséphine pour la beauté des femmes ». À l’intérieur, le contraste est saisissant. On pénètre dans un monde chaleureux, décoré avec goût, aménagé en espaces délicatement colorés de rose, pistache, bleu nuit… Un nouveau départ Il est 10 heures, le salon vient d’ouvrir. Assises dans un canapé, des femmes discutent autour d’un thé, tandis que Mehdi, le coiffeur et seul homme de la maison, se prépare pour une journée de shampooings, couleurs, coupes, Brushing… D’autres clientes attendent pour un soin esthétique, un conseil pour l’élaboration de leur CV ou un futur entretien d’embauche, pour lequel le salon prête la tenue vestimentaire adéquate. Les clientes peuvent aussi profiter de sorties culturelles, d’une séance de yoga, de consultations en psychologie, sophrologie, dermatologie, gynécologie et bientôt en diététique. Joséphine est bien plus qu’un salon de beauté. Les clientes sont toutes en situation précaire. Et l’esthéticienne, la manucure, la DRH, la psychologue, le médecin viennent bénévolement une ou deux fois par mois 04 — we demain

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _0083Y_WED004_P168P173_GOUTTEDOR.indd 169

169

10/04/13 10:48


© R. Bernal Andreo/Ciel et Espace Photos PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 WED004_P182P191_EXTRATERRESTRES.indd 182

« Étant donné le spatiale, il est de plus nous découvrions extraterrestre ou celle où la vie humaine Dans les dix années avoir les preuves, non n’est pas unique, mais existe dans d’autres La commission engage et leurs populations découverte pour auxquels l’humanité Commission X Factors,

10/04/13 16:22


rythme de l’exploration en plus concevable que l’existence d’une vie d’autres planètes serait possible. à venir, nous devrions seulement que la Terre aussi que la vie parties de l’univers. les leaders de tous les pays à se préparer à une telle surmonter les challenges devra faire face. » Forum économique mondial, Davos, 2013

PDF certifié selon le profil Quebecor_CMJN_v6r4 _008FX_WED004_P182P191_EXTRATERRESTRES.indd 183

10/04/13 15:30


WE DEMAIN 4 / FLIPBOOK