Page 1


Informations útiles

Coimbra est située au centre du Portugal. A deux heures de Lisbonne et à une heure de Porto, la ville se trouve au centre névralgique du pays, à la convergence des grands axes routiers. Desservie par un bon réseau de transports, à partir de Coimbra il est possible de rejoindre en peu de temps les principaux aéroports du pays et les ports d’Aveiro et Figueira da Foz. Coimbra est située près des plages et des montagnes. Elle est à trois heures de voiture de Salamanca et à deux heures trente de Vigo. COMMENT Y ARRIVER En avion: Les aéroports les plus proches de Coimbra sont : - Francisco Sá Carneiro (Porto – à 110 Km) - Portela (Lisbonne – à 210 Km) En train: Les trains nationaux à partir des principales villes portugaises, comme Lisbonne et Porto, sont mis en service par la CP (Chemins-de-fer Portugais) et certains trains interna-

tionaux provenant de la frontière de Vilar Formoso/ Irun arrivent tous les jours à Coimbra. Outre la gare Coimbra B, la ville possède une autre gare Coimbra A, au centre-ville. En autocar: Des services réguliers d’autocars relient les villes, grandes et petites, et les principales localités du pays avec Coimbra. Le principal opérateur est Rede Expressos. En voiture: Pour atteindre Lisbonne (sud) ou Porto (nord) on utilise l’A1 (autoroute). La A14 relie Coimbra au littoral (Figueira da Foz) qui accède à Lisbonne et Porto par de nouvelles autoroutes, plus proches de la côte: A17 et A8 (vers le sud), et A17 et A29 vers le nord. L’IP 3 relie Coimbra à l’intérieur du pays (Viseu) et de là, par l’A25, on rejoint la frontière espagnole (Vilar Formoso). COMMENT SE DÉPLACER EN VILLE A pied: Les principaux points d’intérêt du Centre Histo-

rique de la ville peuvent être visités à pied, à partir de la gare Coimbra A, des principaux parcs de stationnement, et à partir des hôtels les plus centraux. La liaison entre la partie haute et la partie basse de la ville comporte, dans certaines rues, des dénivelés importants qui rendent difficile la montée. Les parcs et les jardins des rives du Mondego sont aussi des lieux agréables pour des promenades à pied. Dans la zone centrale, il existe une vaste zone piétonnière dédiée au commerce. A bicyclette: Le relief de la ville peut a priori décourager les parcours à bicyclette dans certains quartiers, mais dans certaines zones, riveraines du fleuve, et jusqu’au Choupal par exemple, il y a assez d’espaces plats pour pouvoir pédaler. La Mairie prête des vélos pendant les week-ends dans le Parc Vert du Mondego, près des espaces verts. En bateau: Le Basófias propose des excursions fluviales sur le Mondego. Il est aussi possible de louer des canoës et des pédalos pour se ballader sur le fleuve. - BASÓFIAS: Voile sur le Rio Mondego. Le voyage à bord du Basófias dure environ une heure, à travers un itinéraire le long du fleuve et les points d’intérêt suivants: Pont de Santa Clara, Pont Açude, Place

de la Chanson, Lapa dos Esteios, Pont Rainha Sainte Isabel, Quinta das Varandas e Ínsua dos Bentos. Lieu d’embarquement : Quai du Parc Dr. Manuel Braga. Tous les jours, du 1er mai au 31 septembre à 15h00, 16h00, 17h00, 18h00 et 19h00, du 1er octobre au 30 avril à 15h00, 16h00 et 17h00. Informations: http://www. basofias.com. En voiture: La circulation dans Coimbra est assez fluide, mais le stationnement au centre est rare et normalement coûteux. Dans la zone de l’Université il est très difficile de trouver où stationner. Pour un séjour assez court il est recommandé d’utiliser un des stationnements souterrains du centre-ville. Pour un séjour plus long, les parkings près du fleuve, notamment sur la rive gauche, sont gratuits.

A

C’est le joyau de la couronne de l’ Université de Coimbra, réputée l’une des plus originales et des plus impressionantes bibliothèques baroques européennes. Le roi Jean V le Magnanime la fit construire de 1717 à 1728, pour célébrer son mécénat. João Carvalho Ferreira et Gaspar Ferreira ont supervisé les travaux, la peinture a été réalisée par António Simões Ribeiro, Vicente Nunes a effectué la décoration des plafonds et le peintre décorateur Manuel da Silva s’est occupé de

italien et espagnol. Le billet est valide toute la journée, ce qui permet des entrées et des sorties à divers arrêts. Il est aussi valide sur les autobus du réseau public des SMTUC. Cette activité est saisonnière, elle est très active à Pâques, et pendant tout l’été, sous l’égide et la gestion associée des SMTUC et de Carris Tur. “Pantufinhas” (“Petites pantoufles”) (Ligne Bleue) Système de transport électrique du centre historique de Coimbra. Une nouvelle liaison entre la partie basse et la partie haute de la ville, qui parcourt le centre médiéval de la ville. Le «Pantufinhas» s’arrête sur un simple signe de la main, et l’usager peut descendre où bon lui semble. Il est possible de voyager par ce moyen de transport avec

n’importe quel billet de transport des SMTUC (pass ou billet préacheté). Pendant l’année, les informations sont susceptibles d’être modifiées, et sont consultables sur le site internet: http://www.smtuc.pt . Jours ouvrables: 8h4513h00/14h45-19h00 Samedi: 9h15 -13h15 HORAIRES Les magasins sont ouverts tous les jours ouvrables de 9h00 à 13h00 et de 15h00 à 19h00, mais certains établissements (cafés, restaurants, pâtisseries) restent ouverts à l’heure du déjeuner, ainsi que le samedi matin. Dans les centres commerciaux, l’horaire d’ouverture est plus élargi, ils sont ouverts entre 10h00 et 23h00/ 24h00. En ce qui concerne les services publics, la période

d’ouverture, du lundi au vendredi, va de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 17h30. L’horaire de fonctionnement des banques est de 8h30 à 15h00. POSTES D’INFORMATION TOURISTIQUE: TC – Tourisme de Coimbra, E.M. (Entreprise Municipale) Casa Aninhas, 3.º Place 8 de Maio 3000-300 Coimbra Tel. 239 857 583 Fax 239 828 605 info@turismodecoimbra.pt h t t p : / / w w w. t u r i s m o decoimbra.pt Postes Municipaux de Tourisme Edifice de la Bibliothèque de l’Université de Coimbra Place de la Porta Férrea 3000-143 Coimbra Tel. 239 859 884 Du 1er novembre au 27 mars, du lundi au vendredi, de 9h00 à 17h00 et samedi, dimanche et jours fériés de 10h00 à 16h00; du 28 mars au 31 octobre, tous les jpurs de 9h00 à 19h00. - [en accord avec le centre touristique de la région Centre du Portugal] Largo da Portagem

Musée National de Machado de Castro [Largo Dr. José Rodrigues]

La Bibliothèque Joanine [Pátio da Universidade/Largo da Porta Férrea]

la décoration des étagères chinoises. A l’intérieur de la bibliothèque, on peut noter le concours de fondeurs de bronze, de laiton, de vitriers et de bien d’autres artisans de divers métiers, tels que Claude de Laprade, António Simões Ribeiro, Vicente Nunes, Domenico Duprà, Manuel da Silva et Frère Cipriano da Cruz; on pourra noter le travail de l’italien Francesco Realdino pour la fabrication des six tables de lecture en bois précieux, qui sont d’authentiques chefs d’œuvre de menuiserie du dix-huitième siècle. L’étage magnifique se divise en trois salles couvertes par des toits en perspective, qui communiquent entre elles par des arcs et sont revêtus de somptueuses

En taxi: Coimbra dispose d’un service de taxi, d’une centraleradio. Le tarif comprend un tarif fixe au départ avec un supplément qui dépend du parcours et de la distance parcourue. Il existe de nombreuses stations de taxi réparties dans la ville. Central taxi: 239 499 090. Transports urbains: Coimbra dispose d’un bon réseau de transports urbains, avec des tickets à la journée pour les touristes. Il existe aussi le Funtastic, un autocar panoramique qui parcourt les principaux points touristiques de la ville. Le réseau de la Régie de la SMTUC s’étend à tous les secteurs de la ville et le plan du réseau est consultable aux arrêts de bus ainsi que sur internet: http://www.smtuc.pt. FUN(TASTIC)ª COIMBRA – Autocar panoramique Voyage panoramique dans un autocar ouvert à deux étages, qui parcourt les lieux particulièrement intéressants de la ville, les miradors, les points historiques. La promenade dure une heure et le car vous fournit une information enregistrée en portugais, anglais, allemand, français,

étagères avec des balcons, decorées par des motifs chinois à l’or fin sur fond vert, rouge et noir. L’édifice qui abrite aussi des prisons-académiques, construites sur l’ancien site carcéral du palais royal, datant de la fin du XIVème siècle, et qui est actuellement la seule prison médiévale du Portugal. Avant de visiter la bibliothèque joa-nine, vous devez prendre votre billet à la boutique de l’Université, dans le hall de la grande bibliothèque de la place Porta Férrea. Toute l’année de 9h00 à 19h20; le 1er novembre, le lundi et le vendredi avant Pâques de 9h30 à 17h30; week-end de 10h30 à 16h30. Lignes de bus SMTUC: 1A, 34, 60, 103 et ascenseur du marché (Elevador do Mercado).

Fondé en 1913 par le professeur de dessin António Augusto Gonçalves (1848-1932), le musée National Machado de Castro a fait l’objet de réaménagement, et d’agrandissement (fin des travaux prévue fin 2010). On trouve au sein de l’édifice un cryptoportique romain sur deux niveaux de galeries voûtées superposées, qui appartenait il y a 2.000 ans au forum de l’ancienne cité d’Aeminium. Les objets trouvés lors des travaux de restauration ont permis une

nouvelle interprétation de la structure de l’édifice et de réhabiliter sa monumentale façade ouest. Le forum est structuré par une basilique, dont l’axe de l’abside, orienté au nord, a pu servir de lieu de culte. On pense que c’est dans cet endroit ou bien dans les dépendances annexes qu’étaient prises les décisions officielles importantes. On ne connaît pas la fonction des espaces situés au sud, cependant une place publique entourée de portiques était située entre les deux ensembles. L’édifice principal, qui a servi de résidence épiscopale entre le XIIème siècle et 1910, a une porte principale de style maniériste et une terrasse sur deux niveaux de style Renaissance. Le musée national Machado de Castro est un musée d’art ancien et reli-

gieux, dont la majeure partie des oeuvres proviennent des églises ou d’institutions ayant servi l’Eglise. Il y a de nombreuses collections présentées en rapport avec l’archéologie, la sculpture, l’orfèvrerie, la joaillerie, la peinture, le dessin, la céramique, les tissus, le mobilier et aussi des collections orientales, de livres anciens, de métaux, de verre, d’art moderne et contemporain, héraldiques et d’encore bien d’autres collections. Ouvert du mardi au dimanche, fermé le lundi et les jours fériés : le 1er janvier, dimanche de Pâques, le 1er mai, et le 25 décembre. D’octobre à mars de 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h00. D’avril à septembre de 10h00 à 18h00. Lignes de bus SMTUC: 1A, 34, 60, 103 et ascenseur du marché (Elevador do Mercado).


3000-337 Coimbra Tel. 239 834 038 Fax 239 828 605 Du 13 avril au 14 juin et à partir de la mi-septembre, du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 et samedi, dimanche et jours fériés de 9h30 à 13h00 et de 14h30 à 18h00; pendant la période des vacances de Pâques (du 4 au 12 avril) et du 15 juin jusqu’à la mi-septembre, du lundi au vendredi de 9h00 à 20h00 et samedi, dimanche, et jours fériés de 9h00 à 18h00; fermé le 25 décem-bre et le 1er janvier. LES POINTS D’ACCÉS WI-FI - Place 8 de Maio - Arnado Shopping & Business Center [Rua João de Ruão] - Atrium Solum [Av. Dr. Elísio de Moura] - Les bureaux de poste (CTT) [Av. Fernão de Magalhães, Pedrulha, l’Université, le marché, Santa Cruz (Place de la République) et Vale das Flores] - Centre Commercial Dolce Vita [Rua General Humberto Delgado] - Loja do Cidadão/Loja PT [Largo do Bota Abaixo] - CoimbraShopping [Av. Mendes Silva] - Forum Coimbra [Santa Clara] - Parc Vert du Mondego [Av. da Lousã] SERVICES D’URGENCES - N.º National d’ Urgence: 112

céramique, de la joaillerie, de l’orfèvrerie, de la quincaillerie, ou bien des ustensiles domestiques. Les livres tiennent également une place de choix, si l’on en croit le grand nombre de bouquinistes qui se joignent à cette initiative. Le 4ème samedi du mois, de 9h00 à 19h00. Lignes de bus SMTUC : “Pantufinhas” (Ligne bleue) et ligne 42.

- Santé 24: 808 242 424 (Inclut Santé 24 Pédiatrie, et Ligne “Santé Publique”) - Intoxications: 808 250 143 - Police de Sécurité Publique – Siège de Commandement: 239 797 640 - Compagnie de Sapeurs Pompiers de Coimbra: 239 792 800/239 792 808 - Association Humanitaire des Pompiers Volontaires de Coimbra: 239 822 323 - Pompiers Volontaires de Brasfemes: 239 910 000 - N.º National de Protection des Forêts: 117

Publique (PSP) Siège du Commandement [Av. Elísio de Moura] 2e Poste [Rua Olímpio Nicolau Rui Fernandes] Poste d’Intervention et Fiscalisation Policière et Section de Transport [Rua D. Ernesto Sena de Oliveira]: 239 797 640 - Garde National Républicaine (GNR) [Av. Dr. Dias da Silva]: 239 794 300 Sous-Détachement de Circulation de Coimbra: 239 794 300 - Police Judiciaire [Rua Venâncio Rodrigues]: 239 863 000 - Police Municipale [Av. Sá HÔPITAUX - Hôpitaux de l’ Université da Bandeira]: 239 854 410 de Coimbra [Av. Bissaya Barreto et Praceta Prof. ACTIVITÉS Mota Pinto]: 239 400 400/ Fêtes de la Ville de 239 400 500 Urgences: 239 Coimbra et de la Reine Sainte Isabel 400 403 - Centre Hospitalier de Les Fêtes de la Reine Coimbra [S. Martinho do Sainte Isabel sont la manifestation la plus authentiBispo]: 239 800 100 - Hôpital de Pédiatrie [Av. que de la vénération de la Bissaya Barreto]: 239 480 ville à sa Sainte Patronne, 300 Urgences: 239 480 321 Dona Isabel, épouse de D. - Institut Maternel Bissaya Dinis. Femme de grande Barreto [Rua Augusta]: piété, elle manifesta toujours une profonde com239 480 400 - Maternité Dr. Daniel passion et de la charité Matos [Rua Miguel Torga]: pour ceux qui souffrent, les 239 403 060/239 404 666 plus pauvres et les exclus, - Centre Hospitalier Psy- et fut très tôt surnommée chiatrique de Coimbra - Reine Sainte. Elle a été caUnité “Sobral Cid” [Ceira]: nonisée en 1625 et à cette occasion, Coimbra montre 239 796 400 - Institut Portugais d’Onco- son enthousiasme et sa logie de Coimbra, Fran- joie en célébrant ce jour par cisco Gentil [Av. Dr. Bissaya de grandes fêtes qui se prolongèrent sur plus d’une Barreto]: 239 400 200 semaine. Actuellement, FORCES DE SÉCURITÉ les Fêtes sont réalisées - Police de Sécurité tous les deux ans, dans

une symbiose de manifestations religieuses et profanes. Les moments les plus importants de la Fête ont lieu au cours des deux processions religieuses, l’une nocturne et l’autre diurne, au cours desquelles l’image de la Dame Vénérée est transportée à épaules d’hommes de l’Eglise de la Graça, et au retour, le dimanche suivant, au lieu d’origine, au Couvent de Sta. Clara-la-Nouvelle. Fête biannuelle (années paires). Juillet. Le marché aux puces [Place du Comércio] On y trouve une grande variété de produits, avec surtout des antiquités, que ce soit des pièces de

B

Jazz au Centre Rencontres Internationales de Jazz Des musiciens renommés se présentent au festival de Jazz au Centre, lors des Rencontres Internationales de Jazz de Coimbra. Le Festival de Jazz de Coimbra propose en plus des concerts et des sessions “after-hours”, des séances de films documentaires, des concerts pédagogi-

La foire de l’Artisanat [Place de la Republique] Des artisans des différentes régions du pays et de l’étranger présentent leur savoir-faire et les métiers artisanaux en liaison avec la création contemporaine. Les types d’artisanats représentés sont: le liège, la poterie et la céramique, le tissage, la broderie, la dentelle, les

ques, des expositions de photographie et de graphisme et une foire du disque. Périodicité annuelle au mois de juin (changement de date possible).

de ces rencontres par la montée sur la scène du théâtre académique Gil Vicente des plus grands magiciens mondiaux du moment. Périodicité annuelle au mois de septembre.

Les Rencontres des Magiciens C’est la plus grande manifestation culturelle des tours de magie du pays. Cette initiative vous permet d’assister à de nombreux spectacles quotidiens de magie de rue, dans différentes artères de la partie basse de la ville; d’autres spectacles ont également lieu à l’hôpital pour enfants de Coimbra et dans l’établissement pénitentiaire de Coimbra. Les deux galas internationaux de magie marquent le point culminant

Le marché aux fleurs et plantes Les principales artères de la partie basse de la ville viennent se parfumer d’odeurs et de saveurs, par la réunion de fleurs, de plantes et de pâtisserie traditionnelle. Le marché aux fleurs et plantes réunit la gastronomie régionale, les groupes folkloriques, les ethnographes locaux. On peut assister, en outre, à d’autres animations culturelles de rue. Périodicité annuelle au mois de mai (changement de date possible). Foire Médiévale [Largo da Sé Velha] Re-création d’une Foire Médiévale avec divers figurants habillés en costume d’époque, et qui vendent des produits qui existaient alors. Dans cette optique, on organise des petits repas traditionnels, avec mets du Moyen-Age, en recréant les menus et l’atmosphère de l’époque. Périodicité annuelle au mois de Juin. Foire Populaire [rive gauche du Mondego] Manèges, petits bistrotsrestos, vente d’artisanat. Périodicité annuelle au mois de Juin.

L’arc et la tour d’Almedina [Rua Ferreira Borges/Pátio do Castilho]

Monastère de Santa Cruz Panthéon national [Praça 8 de Maio] Fondé par les chanoines réguliers de Saint Augustin, la construction a commencé en 1131, mais les restaurations continues au fil des siècles ont modifié l’aspect de la bâtisse d’origine. La façade principale (1507-1513) est à présent flanquée de deux clochers. Le portail a été sculpté en 1523-25, conjointement par Nicolas Chanterenne, et João de Ruão a réalisé les trois sculptures en 1530 qui se trouvent sous la porte d’entrée, représentant la Vierge, un prophète, et le roi David. L’arc de triomphe du XIXème siècle précède la façade du monument. L’église est composée d’une seule nef, avec des carreaux de tuiles figuratifs découpés qui illustrent la “découverte de la vraie croix” et la “vie de Saint Augustin”, élevée d’un choeur sculpté avec une balustrade. Remarquons les Chapelles du Saint Sépulcre, de Saint Antoine, du Seigneur dos Passos, toutes du XVIème siècle. Il y a la chapelle du Saint Sacrement, lieu actuel de la chapelle des martyrs du Maroc (moitié du XVème siècle) et celle de Jésus. La chapelle principale accueille les tombes de Dom Afonso Henriques et Dom Sancho Ier, ce qui a donné à l’église Sainte-Croix le statut de Panthéon national, en août 2003. Les tombeaux commandés par Dom Manuel Ier, ont été réalisés par João de Castilho (maître d’oeuvre), Diogo de Castilho (maçon), Nicolas Chanterenne a, quant à lui, sculpté les statues des gisants, qui sont les premières du style Renaissance faites au Portugal). La chaire réalisée par Nicolas Chanterenne (em 1521) mérite l’attention; L’orgue baroque monumental du XVIème siècle de Francisco Lorete et Manuel Benito Gomes Herrera (1719-24) a été récemment restaurée; L’arcboutant surmonté d’une croix, de style manuélin, est signée de João de Machado; la sacristie de style maniériste de Pedro Nunes Tinoco (1622-24), est inspirée de la

La foire du Livre [Place de la Republique] C’est la plus grande exposition de livres de l’année à Coimbra, où vous pou-vez consulter et acheter des livres qui sont bien souvent peu disponibles dans les librairies, par manque de place. La foire du Livre propose dans le même temps une programmation culturelle, avec des séances d’informations et d’autographes d’écrivains invités, des concerts, et des divertissements. Périodicité annuelle: les mois d’avril et de mai.

étoffes et les patchwork, le fer forgé, la quincaillerie et les articles en plastique, le bois, les filigranes d’orfèvrerie, la bijouterie, la vannerie et les nattes, le verre, les jouets et les miniatures, la sculpture, la pierre, les instruments de musique. Périodicité annuelle au mois de mai.

salle royale du Vatican; le cloître du silence (151722), de Marcos Pires; la maison du capitole, de Diogo Boutaca; et le réfectoire. Jours ouvrables de 7h30 à 18h30; samedi de 7h30 à 12h30 de 14h00 à 19h30; dimanche de 8h30 à 12h30 de 16h00 à 19h30; fermé les jours fériés (l’après-midi). Ouvert au culte. Lignes de bus SMTUC: “Pantufinhas” et 42.

Ce monument faisait partie des murailles médiévales qui formaient, sur 2 km, un gros système de défense. L’arc d’Almedina formait une des entrées, immédiatement précédée par la porte de Barbacã, du XVème siècle. De nos jours, c’est cette porte qui fait la jonction entre les quartiers du bas et du haut de Coimbra. On trouve des matériaux de construction datant du IXème, XIème et XIIème siècles, mais l’aspect visible est d’époque manuéline (XVème/ XVIème siècle). La tour est actuellement divisée en deux salles superposées, avec un accès à la première par un escalier extérieur du début du XVIIème siècle. Dans l’une des salles, on trouve les vestiges des multiples modifications architecturales au fil des siècles. On en trouve à la porte principale de la tour, qui est d’ailleurs uniquement accessible par un escalier en bois escamotable en cas de danger; la meurtrière et la porte se trouvent au nord de la muraille crénelée. Au niveau du plancher, on trouve deux ouvertures de mâchicoulis de défense. La jonction à l’étage supérieur est rendue possible par un escalier encastré dans le mur datant de l’époque où la mairie s’était installée. Ce lieu a eu plusieurs occupants durant les siècles: c’était une salle d’audience de la mairie au XIVème, XVème, XVIème et XIXème siècle, puis une école des beaux arts en 1878, puis un musée ethnographique en 1954, ensuite à partir de 1978, les archives historiques municipales, et depuis 2003, un centre d’interprétation de la ville fortifiée, auquel est rattaché le musée municipal. Ouvert d’octobre à mars, du mardi au vendredi de 10h00 à 18h00; le samedi de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h00; d’avril à septembre, du mardi au samedi de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h00; fermé le dimanche, les jours fériés et le lundi. Lignes de bus SMTUC: “Pantufinhas” et 42.

On peut visiter également à proximité: Sur le parcours de la ville fortifiée, se trouvent la Tour d’ Anto (la tour du Prior do Ameal) et la Tour de Contenda, toutes deux reunies par un pan de murailles qui conserve encore, malgré des modifications, son chemin de ronde. La première tour n’ets pas ouverte au public. La tour de Contenda est rattachée à la Casa Sobre Ripas, qui est le siège de l’Institut d’Archéologie de la Faculté de Lettres de l’Université de Coimbra.


Où écouter du fado: À Capella - Centro Cultural/Maison des Fados [Largo da Victória/Rua Corpo de Deus] A la chapelle de Nossa Senhora da Vitória, on peut écouter du fado ou de la musique sur scène tous les soirs à partir de 21h 45. Zone fumeur à l’extérieur. Tous les jours de 21h00 à 3h00. Tél.: 239 833 985 ou 961 534 063 ou 918 113 307; http://www.acapella.com.pt

C

Rio de Fado [Fleuve de Fado] Sur le bateau Basófias, venez écouter du fado tout en naviguant sur les eaux tranquilles du Mondego. Du 15 juin au 15 septembre, tous les jours à 22h00 (l’horaire peut être modifié). Quai d’embarquement: le Parc Dr. Manuel Braga, il faut arriver 15 minutes à l’avance. Réservation au préalable par téléphone au: 912 001 832 ou 917 056 060; http:// www.riodefado.com ou http://www.basofias.com

Les traditions académiques

Le fado de Coimbra

Le fado de Coimbra tire ses origines de son folklore urbain, à la fois populaire et académique, et on peut considérer la sérénade comme son expression artistique la plus authentique. Jorge Cravo, amateur et historien du fado, distingue dans l’évolution académique du fado chanté de Coimbra au XXème siècle quatre périodes principales: “La 1ère période dans les années 20, avec Edmundo de Bettencourt (1899-1973), chanteur et poète de la revue littéraire Presença, voit l’émergence du mouvement de l’école moderne de la chanson de Coimbra. La deuxième période, pendant les années 60, est notamment celle de José Afonso (1929-1987), qui substitue la guitare classique à la guitare portugaise pour l’accompagnement, et influence le mouvement du chant d’intervention politique, avec des artistes tels que Adriano Correia de Oliveira (1942-1982) et António Bernardino (1941-1996). La 3ème période, dans les années 60 encore, voit Nuno Guimarães (1942-1973), guitariste et poète, entre 1963 et 1966, renouveler le genre le plus traditionnel du chant académique, et influencer des chanteurs tels que José Manuel dos Santos (1943-1989), Mário Soares da Veiga et António Bernardino. La 4ème période des années 60-70, c’est Luiz Goes (né en 1933), qui a le mieux assimilé et assumé l’héritage artistique de Edmundo de Bettencourt et qui a redefini le chant du fado de Coimbra. A partir de 1967, le nouveau chant de Luiz Góes fait école auprès d’artistes de Coimbra, et ce néo-modernisme influence à son tour les artistes post-modernistes des années 80-90”. Avec la renaissance du fado de Coimbra dans les années 1978-80, les références individuelles sont mises de côté au profit de l’exaltation des valeurs collectives chantées depuis lors par des groupes musicaux, toujours plus nombreux. Le fado de Coimbra est une tradition musicale vivante vivement conseillée, renouvelée à chaque génération, par de nouvelles voix et de nouveaux musiciens.

Crées et perpétuées à Coimbra par des générations successives, les Traditions Académiques fournissent aux étudiants de l’enseignement supérieur, l’occasion de vivre une expérience à la fois particulière et différente, unique et inoubliable. Faisant partie intégrante de la «Praxe» (traditions et rituels qui règlent la vie des étudiants), le costume traditionnel et cape noire est indissociable de l’Académie et représente l’image de marque de l’Université dans le monde entier. Parmi les traditions les plus courantes, le Bizutage (une des formes de «praxe») vise l’intégration des bizuts, les «caloiros», principalement en début d’année scolaire lors de la Latada (appelée «Festa das Latas»). La “Latada” est une célébration festive, organisée par l’Académie, qui célèbre l’entrée des nouveaux étudiants à l’Université de Coimbra. Pendant une semaine, vont se dérouler des concerts et de nombreuses activités culturelles et sportives, puis arrive le moment fort de la manifestation avec le défilé du cortège à travers les rues de la ville, où les «caloiros» peuvent exhiber leurs couleurs, cannettes de soda vides (d’où le nom «latada»; fête des boîtes en fer) et autres accoutrements. Arrivés au bord du Mondego, les parrains (les “Padrinhos” sont les étudiants des années supérieures), baptisent leurs filleuls avec l’eau du fleuve, à l’aide d’un pot de chambre. Mais la fête emblématique des étudiants de Coimbra, c’est la Queima das Fitas/Brûler les Rubans. C’est la plus grande fête estudiantine d’Europe, et également la plus importante et la plus ancienne du pays, qui se prolonge en autant de jours qu’il existe de facultés à l’Université de Coimbra. La Queima das Fitas marque symboliquement la fin des études et de la condition d’étudiants pour les élèves de l’Université. La semaine de la Queima das Fitas commence par la Sérénade Monumentale, sur les marches de la vieille cathédrale romane; il y a notamment au programme le Bal de Gala des facultés, la Course de taureaux (la «garraiada»), le Thé dansant, la vente de la «pasta»/porte-documents, la « Queima » du navet (qui a donné son nom à la fête) et le cortège des étudiants, et les toujours prisées «Noites do Parque/Nuits du Parc», (concerts). C’est un évènement qui voit affluer en moyenne un million de personnes, en majorité des étudiants de l’enseignement supérieur. Festa das Latas des Étudiants de Université de Coimbra [chaque année en octobre/novembre] Queima das Fitas des Étudiants de Université de Coimbra [chaque année, en mai] Les Républiques de Coimbra Depuis le XIVème siècle, ces «maisons» d’étudiants mettent quotidiennement en pratique des valeurs universelles telles que la vie en communauté, la souveraineté et la démocratie. Les décisions y sont généralement prises à l’unanimité et tous les membres effectuent à tour de rôle les diverses tâches de gestion de la maison.

Le monastère de Santa Clara-a-Velha [Rua das Parreiras]

Le parc Dr. Manuel Braga et le Parc Vert du Mondego [Av. Emídio Navarro, Av. da Lousã et Av. D. Inês de Castro]

Fondé en 1283, par l’abbesse Dona Mor Dias, le monastère Santa Clara-a-Velha a été confié à l’Ordre des soeurs Clarisses. Fermé en 1311 pour cause de conflits avec les chanoines du monastère de Santa Cruz, il réouvrit en 1314, puis Dona Isabel de Aragão, la reine Sainte Elisabeth, y fit construire une nouvelle église de style gothique en 1330. L’église était d’apparence romane avec de grands ornements sacerdotaux et des contreforts de style gothique. C’est le plus grand cloître gothique portugais. Près du monastère, ont été erigés un hôpital pour déshérités, un cimetière, une chapelle, et un palais. Le lieu d’implantation de la bâtisse s’est révélé être peu judicieux puisque le fleuve Mondego a régulièrement inondé le monastère qui a fini par être abandonné par les soeurs en 1677, en faveur de l’actuel couvent Santa Clara, plus en hauteur. Définitivement delaissé, le monastère a gardé le nom de Santa Claraa-Velha. Après des travaux de restauration, malgré les ruines, un centre d’interprétation entreprend de vous conter l’histoire des lieux et la particularité de la communauté des Soeurs Clarisses grâce aux découvertes des fouilles archéologiques. L’exposition “Soeurs et Mères de Santa Clara : l’archéologie des cloîtres” présente un dixième des fouilles, mais il est prévu que tout soit montré au public de façon à comparer le champ réel et le champ de la recherche. L’espace offre une surface de visite de près de 28.000 m2. L’histoire du monument se situe sur plusieurs niveaux, et notamment deux films: “D’Assise à Coimbra: vie et mort d’un monastère” et “Le Mémorial de l’Eau: les interventions contemporaines”. Des audioguides sont disponibles en portugais, anglais, français et espagnol.

Mieux connu sous le nom de Parc de la Ville, le parc Dr. Manuel Braga, situé le long de la rive du fleuve Mondego a été aménagé dans les années 1920, par le paysagiste Jacinto de Matos. Parmi les nombreuses espèces arboricoles que vous pouvez admirer, nous pouvons remarquer le platane hybride, le tilleul, le lilas des Indes, le marronnier d’Inde ou l’orme de Sibérie. Plus éxotiques sont le palmier butia, le palmier butia laineux et le palmier des îles canaries. Les parterres abritent les bégonias, le thé de Sibérie, les agapanthes, le calendula, le lis, les primevères. Parmi les œuvres sculptées, on note le buste d’Antero de Quental, de Diogo de Macedo, et l’évocation romantique de la poétesse Florbela Espanca, du sculpteur galicien Armando “Jesus” Martinez. Inauguré en 2004, le Parc Vert du Mondego est un projet signé de l’architecte Camilo Cortesão qui relie les deux rives du fleuve Mondego. Il est possible d’y trouver des bars, des restaurants, un parc pour enfants, des stands temporaires et le pavillon Centre du Portugal, signé par les architectes Souto Moura et Álvaro Siza Vieira (voir Architecture Contemporaine). Pour relier les rives gauche et droite, on peut utiliser le pont piétonnier Pedro et Inês, des architectes Adão Fonseca et Cecil Balmond (voir Architecture Contemporaine). Prêt de vélos (rive gauche): week-end et jours fériés de 10h00 à 20h00; location de voiturettes à pédales (rive droite): week end et jours fériés en février, mars et novembre de 10h00 à 18h00 ; d’avril à septembre de 10h00 à 20h00 et du 15 Juin au 15 septembre (et aussi les jours ouvrables) de 15h00 à 20h00; location de pédalos (rive droite): tous les week end et les jours fériés en février, mars et novembre de 10h00 à 17h00 et d’avril à septembre de 10h00 à 19h00; location de

Visites guidées. Boutique et cafétéria avec une esplanade. Accés pour les handicapés moteurs. Du mardi au dimanche, du mois de mai à septembre de 10h00 à 19h00 (dernière entrée à 18h15) et d’octobre à avril de 10h00 à 17h00 (dernière entrée à 16h30); fermé le lundi, le 1er janvier, dimanche de Pâques, le 1er mai etle 25 décembre. Entrées gratuites le dimanche et les jours fériés jusqu’à 14h00. Lignes de bus SMTUC: 6, 13, 14, 14T, 18, 20, 23 et 41.

Canoës (rive gauche - centre nautique): tous les jours du mois de novembre au mois de février de 10h00 à 17h00 et de mars à octobre de 10h00 à 19h00. Les activités sont sujettes aux conditions météorologiques. Lignes de bus SMTUC: 5F, 7T, 10, 11, 24T, 33, 38 et 41 (Parc Dr. Manuel Braga) e 11, 24, 33, 37 e 41 (Parc Vert du Mondego).


La ville possède un riche patrimoine naturel, des bosquets de chênes, des forêts fluviales et des marais bordés par des paysages de vallées, collines et montagnes, avec des parcs et des jardins qui forment un trésor naturel.

Liée depuis des temps immémoriaux à la littérature, Coimbra a toujours été une ville célébrée par des grandes figures de l’écrit, qui y firent parfois référence dans leurs poèmes ou romans. Parmi ceux qui sont passés par Coimbra, on trouve, entre autres, Eugénio de Castro, écrivain et poète, qui s’est formé à l’Université de Coimbra, considéré comme un maître du symbolisme au Portugal, mais aussi Jaime Cortesão, médecin, poète, écrivain et historien, marqué par Coimbra, et qui y a laissé sa trace. Il y a aussi Fernando Namora, dont la profession de médecin a largement influencé sés fictions. Antero de Quental qui a suivi des cours de droit à Coimbra, et s’est fait connaître comme poète, philosophe et homme politique, est un des leaders étudiants dont on se souvient le plus. Eça de Queiroz, considéré comme le plus grand écrivain realiste du XIXème siècle au Portugal, a fait une licence en droit à l’Université de Coimbra, et a introduit dans ses écrits de vastes références à la ville. Adolfo Correia Rocha sous le pseudonyme de Miguel Torga, qui a vécu et exercé comme médecin pendant quarante ans à Coimbra, est un des écrivains portugais les plus importants du XXème siècle.

En route avec Miguel Torga Sous le titre “Faire une ballade littéraire en compagnie de Miguel Torga”, l’excursion emmène les participants jusqu’au Collège, au lycée José Falcão, l’ancien collège São Bento, l’Université de Coimbra, la maison d’étudiants Républica Estrela do Norte, le cabinet de consultation et la maisonmusée Miguel Torga, qui est l’ancienne demeure de l’écrivain. C’est une visite qui donne aux participants l’occasion de connaître les lieux clés de Coimbra liés à Miguel Torga, complétés par des extraits de textes

de l’auteur sur la ville. Lieu de départ : Largo da Portagem (près du cabinet de consultations/consultório de Miguel Torga ; Banque/Banco “Montepio Geral”). Réservation au préalable par téléphone au: (00 351) 239 702 630. Maison-musée Miguel Torga [Praça Fernando Pessoa] L’ancienne résidence de l’écrivain avec son contenu a été cédée à la collectivité de Coimbra par sa fille. En plus de la bibliothèque et de quelques objects personnels de Miguel Torga, on y trouve un centre d’études sur Miguel Torga avec un petit auditorium et d’autres éléments destinés à la

14h30 à 18h00; ouvert le samedi, il faut prendre rendez-vous au préalable et former un groupe d’au moins 10 visiteurs. Lignes de bus SMTUC, n°: 4, 37, 42 et 103. Le monument MT [Largo da Portagem] Conçu par les architectes José António Bandeirinha et António Olaio, le Monument MT sur le fleuve Mondego perpétue la mémoire du nom et de la figure du médecin et écrivain Miguel Torga. La sculpture en forme de couloir, est fabriquée en pierre de Bordalo, en bronze et en schiste. Construite en direction du Mondego, elle dépasse la grille de protection sur la rive, et il y est inscrit “Torga“, et les mémoires de l’auteur laissées dans son quatrième journal. “De tous les cilices, un seul//M’a fait souffrir agréablement:/Cin quante ans de trouble/A regarder courir,/Sereines/Les eaux du Mondego”.

D

La forêt nationale de Vale de Canas [Vale de Canas] Au XVIème siècle, elle était appelée la “forêt du Roi”, et appartenait à la couronne royale portugaise et comprenait une végétation naturelle. Le châtaignier, le hêtre, le frêne et le tilleul, le cerisier sauvage, le laurier-cerise, le pêcher, le platane, les érables et les chênes, sont quelques-unes des nombreuses essences de cette

La forêt nationale de Choupal

forêt. Située à 3 km de la source de Coimbra, couvrant une surface de 16 hectares, avec un espace pour prendre des collations, une maison de la protection de l’environnement, cette forêt vous invite à de grandes promenades, surtout le week-end, vous offrant également différents parcours pédestres et un sentier pédagogique d’interprétation de la nature. Lignes de bus SMTUC n°: 16 et 16G.

Dans les fossés poussent aussi le lys et l’iris, et sur leurs bords croissent des peupliers et des saules. Tout au tour sont visibles quelques taches de pinèdes et des touffes d’eucalyptus. Le Paúl abrite une population très variée d’oiseaux (c’est une zone de passage des migrations automnales pour certains passereaux migrateurs et une zone de nidification des oiseaux des marais). Il abrite aussi quelques mammifères sauvages. Du lundi au au vendredi, sauf La réserve naturelle les jours fériés, de 9h00 à du Paul de Arzila 12h00 et de 13h00 à 17h00. [Arzila] Lignes de bus SMTUC n.°: La reserve naturelle de Paúl 21. de Arzila, sur la rive gauche du fleuve Mondego s’étend Le jardin aussi sur une partie du cours de Casa do Sal de la rivière proche de [Rond-point da Casa do Sal] Cernache, et c’est une petite Située à la sortie nord de la zone humide, où l’essentiel ville, près de la place Água de la couverture végétale est de Maias [Place Água de constituée de joncs, de Maias; Rotunda da Casa do roseaux et de massettes. Sal]. En traversant le pont de

bois qui établit une liaison avec le quartier “Monte Formoso”, il est possible d’y apprécier la végétation de la rivière ou d’y observer encore facilement quelques espèces d’oiseaux. Le jardin est un espace ensoleillé, qui s’offre aux enfants pour un espace de jeux et de loisirs. Vous y trouverez des chemins pédestres ainsi qu’une aire de jeux pour enfants. Lignes de bus SMTUC n.°: 2, 5, 14, 27, 29 et 40. Parc Linéaire du “Vale das Flores” Inauguré en 2001, cet espace est conçu comme un lieu de loisirs, de rencontres, pour la pratique sportive, ou la promenade. Il dispose d’une zone piétonnière et d’une piste cyclable, avec une aire de jeux pour les petits. Lignes de bus SMTUC n.°: 11, 24, 33, 37 et 41.

Le mémorial de Soeur Lucie (Irmã Lúcia) [Av. Marnoco e Sousa]

Le Penedo da Saudade [Av. Marnoco e Sousa]

C’est un promontoire rocheux, aujourd’hui jardiné, dont le nom provient de la tradition selon laquelle D. Pedro y serait allé souvent, à l’époque où il s’appelait la Pierre des Vents, pour pleurer la perte de sa bien-aimée Inês. C’est un vrai point de vue romantique sur la ville. De ce point de vue, il est possible de contempler toute la partie est de la villle juqu’au fleuve Mondego, la montagne Roxo et même, les jours de bonne visibilité, la pointe ouest de la cordilière centrale, la montagne de Lousã, du haut de ses 1.204 mètres d’altitude. Cet endroit est dédié aux poètes et aux étudiants, comme l’attestent les nombreuses

Coimbra et la Nature

Les écrivains de Coimbra

Miguel Torga Monument

recherche. Le fonds documentaire présent à la maison-musée est également constitué par les livres de la bibliothèque de Miguel Torga, y compris quelques-unes des premières éditions des ouvrages de l’auteur publiées de son vivant et à titre posthume. Il y a aussi des éditions écrites sur Torga signées par divers auteurs contemporains, des articles de presse, des poèmes manuscrits et dactylographiés. Pour les objets personnels, une place de choix a été réservée à sa machine à écrire, son stylo, sa correspondance variée, son appareil photographique et son phonographe. De son activité médicale, il reste son stéthoscope, ses diplômes et le Livre de la fête de la Queima das Fitas des étudiants en médecine de quatrième année daté du mois de mai 1932. La maisonmusée organise régulièrement des activités culturelles liées à la vie et à l’oeuvre de Miguel Torga. Du lundi au vendredi, de

La forêt nationale de Choupal Le Choupal est l’un des plus beaux espaces de la ville, et on y trouve une faune et une flore peu commune dans le pays, qui va de pair avec le symbolisme relatif au fado et à la vie estudiantine de la ville. En plus des circuits praticables, il y a des parcours sur l’eau et dans la nature, qui vous permettent de mieux apprécier toute la flore et la faune de la forêt, avec une petite préférence pour les sympathiques loutres. Lignes de bus SMTUC: 5, 14, 25, 28, 29, 30, 35, 36 et 39.

plaques de pierre posées qui chantent des odes à la beauté et à la tranquillité (la plus ancienne de ces plaques date de 1855). Au XXème siècle, à l’occasion de réunions de cours et d’autres évènements académiques, lesétudiants ont pris la coutume de laisser dans les recoins des épitaphes en vers, et plus particulièrement dans le coin du jardin appelé la «salle de cours». Le jardin se divise en plusieurs niveaux, et jouit pleinement de la topograhie du terrain. Dans chaque endroit, il y a un banc. Beaucoup sont littéralement encastrés dans la pierre de grès, vous invitant au repos, à la réflexion, ou bien à contempler la nature.Les amateurs de botanique peuvent admirer en plus des nombreuses variétés d’arbres éxotiques, beaucoup d’autres arbres fruitiers comestibles, tel l’arbousier.Dans la partie adjacente à l’avenue, il y a une stèle qui rend hommage à quelques grandes figures de la culture portugaise comme João de Deus, poète, António Nobre, poète, et Eça de Queirós, écrivain. Ligne de bus SMTUC: 4 e 6.

C’est un lieu de mémoire tout près du Carmel Santa Teresa, signé de l’architecte Florindo Belo Marques, qui permet au visiteur de voir quelques objets utilisés ou fabriqués par soeur Lucie pendant son existence, notamment ses lunettes, sa boîte à couture, sa machine à écrire, la jupe qu’elle portait le jour de son entrée au carmel, ses manuscrits et des vêtements divers. La visite est organisée selon un itinéraire illustré par les images et les pensées de soeur Lucie, qui nous font penser à la bonne soeur carmélite racontant sa vie. Le visiteur voyage dans le temps, depuis les apparitions de Fatima jusqu’au décès de la carmélite, survenu le 13 février 2005, lorsqu’elle

avait 97 ans, dans sa cellule de carmélite. On peut aussi voir la réplique exacte de cette cellulle à la fin de la visite. Il y a également des objets offerts par le pape Jean-Paul II, notamment une soutane, et la parure romaine offerte par le roi Humberto d’Italie. Le visiteur qui le désire peut aussi assister à une projection de photographies de sœur Lucie. Lúcia de Jesus est née à Aljustrel, paroisse de Fátima, commune d’Ourém, le 22 mars 1907. Elle est bergère à 10 ans avec ses cousins Francisco et Jacinta Marto, quand elle témoigne les apparitions de Fatima. Elle est la seule des trois enfants à parler avec elle, et reçoit un message à diffuser à l’avenir. Après être passée par le collège des soeurs Dorothées, à Porto, et à l’institut de Sainte Dorothée, à Tuy e Pontevedra (en Espagne), elle entre au carmel Santa Teresa de Coimbra, le 25 mars 1948, où elle mènera, 57 ans durant, une vie de prière et d’adoration. Du mardi au vendredi de 10h00 à 12h00 et de 15h00 à 18h00; samedi, dimanche et les jours fériés de 15h00 à 18h00; fermé le lundi. Du 1er novembre au 1er avril de 14h00 à 17h00. Lignes de bus SMTUC: 4 e 6.


Architecture contemporaine

Centre interpr du mon. Santa Clara-a-Velha Théâtre de quartier de São Bernardo

Pont piétonnier Pedro et Inês

Pont piétonnier Pedro et Inês [Parc Vert du Mondego] Projetée et conçue par les ingénieurs Cecil Balmond et Adão da Fonseca, cette passerelle a été construite dans le cadre du Programme Polis, pour relier les rives droite et gauche du Mondego. L’inauguration a eu lieu le 26 novembre 2006. Ce pont fait 275m x 4m, avec au milieu une place de 8m de large. La passerelle est en bois et les parapets (garde-corps de protection) sont constitués de panneaux de vitrages colorés, 4 couleurs différentes, jaune, bleu, vert et rose. Cette traversée a déjà été considérée comme une «icône d’architecture», et classée par certains spécialistes comme une «audace d’ingénierie», une structure à la fois révolutionnaire et élégante. [voir la carte C]

droite du Mondego, occupe une aire de 1375 mètres carrés, et accueille des expositions, des concerts ou d’autres événements culturels. La gestion de l’infrastructure et la programmation des activités culturelles a été cédée par la Mairie de Coimbra à l’Orchestre Classique du Centre. L’immeuble, qui est démontable a une forme de “L”, distribue l’espace par une cour intérieure, et offre un grand volume à sa salle d’expositions. Le toit est ondulé, avec un style d’architecture écologique, en toile synthéthique doublée, afin de laisser entrer la lumière, et de permettre une bonne isolation thermique et de bonnes condtions acoustiques. L’extérieur du bâtiment est recouvert de liège et de carrelage de tuiles. Tous les jours de 14h00 à 20h00.Les horaires peuvent être modifiés selon les activités en cours. [voir la carte C]

composée de deux chaussées à trois voies dans chaque sens. L’inauguration en 2004 de cet élégant ouvrage, a rendu plus accessible la zone moderne de Coimbra: le «Vale das Flores» et le Pôle II de l’Université, pour ceux qui arrivent par le sud et par l’IC 2, ou par la rive gauche du fleuve.

ouvrage d’art signé de l’architecte Manuel Rocha de Aires Mateus qui a utilisé pour son ensemble architectural des matériaux au contraste marqué, comme ceux de la résidence universitaire. Il a été sélectionné, en l’an 2000, au Prix de l’Union Européenne pour l’Architecture Contemporaine de la Fondation Mies Van der Rohe. Pôle II de l’Université de Coimbra Lignes de bus SMTUC: 34. [Pinhal de Marrocos] Construit en 1988 et conçu par les Centre d’interprétation architectes Camillo Cortesão et du monastère Mercês Vieira, le Pôle II de l’Univer- de Santa Clara-a-Velha sité de Coimbra marque le paysage [Rua das Parreiras] urbain de la ville et crée un nouveau Dessiné par les architectes Alexancentre. Les lignes architecturales dre Alves Costa, Sérgio Fernandez sont résolument contemporaines, et Luís Urbano, le nouveau Centre avec une exploitation ingénieuse de d’Interprétation du Monastère de la lumière et de l’horizontalité. Cet Santa Clara-a-Velha a été récomensemble de constructions rappelle pensé récemment par le Prix munila relation avec le paysage et le site cipal d’ architecture 2009 – Diogo universitaire historique, et on remar- Castilho. L’espace a été conçu pour que notamment le clin d’oeil symbo- intégrer le site archéologique dans lique adressé aux escaliers monu- son entier au sein d’une consmentaux du centre ville, avec le truction moderne. Il s’agit d’une Pont Rainha Santa Isabel grand escalier traversant le dépar- véritable œuvre de valorisation du Projetée par l’ingénieur António tement d’informatique et d’électrote- patrimoine historique et culturel Reis, la plus récente traversée chnique (architectes: Gonçalo contemporain de la ville, en équilibre routière sur le Mondego est Byrne et Manuel Aires Mateus). Un parfait de par sa position discrète

L’édifice contemporain du musée national de Machado de Castro [Largo Dr. José Rodrigues] Le réaménagement du musée national de Machado de Castro par l’architecte Gonçalo Byrne est considéré comme un ambitieux projet architectural, qui cherche à développer ses qualités propres et à réunir les époques antérieures. A la fin des travaux, le futur musée renaîtra non seulement par les travaux de restauration et de l’adjonction d’une nouvelle construction

Pôle II de l’Université de Coimbra

L’édifice cont. du musée nat. M. de Castro Pont Rainha Santa Isabel

Centre interpr du mon. Santa Clara-a-Velha Pont piétonnier Pedro et Inês

Pavillon Centre du Portugal [Parc Vert du Mondego] Conçu et projeté par les architectes Souto Moura et Siza Vieira pour l’Expo 2000 réalisée à Hanovre (Allemagne), le pavillon «Centre de Portugal», transféré sur la rive

Pavillon Centre du Portugal

E

L’amphithéâtre de la colline de Camões Pôle II de l’Université de Coimbra

Santo António dos Olivais Church (St Anthony Church) [Largo Padre Estrela Ferraz]

St Anthony Study Centre [Av. Dias da Silva]

In 1217, the wife of King Afonso II, Dona Urraca, gave a chapel to the Franciscans, who had just arrived in Portugal, to set up temporary quarters. Among this small community, one who took Franciscan orders was the young Fernando de Bulhões, better known as St Anthony of Lisbon or Padua, who was canonised in 1232. In 1247, the monks moved to the left bank of the Mondego, but due to the affection and devotion that the cult of St Anthony began to develop, the Chapter gradually rebuilt and expanded the ancient temple until the 16th century, when the Franciscans again gained the right to the property. They remained there until the dissolution of the religious orders in Portugal in 1834. The Conventual Franciscans returned to the church in 1974, and they have remained there to this day. The present church, from the 18th century, is Baroque in style. Inside, the single nave is lined with 18th century blue and white tiles depicting the life of the saint. There are also 18th century gilded retables, of which the one in the high altar, depicting Our Lady of Conception, is signed by Pascoal Parente.

Inaugurated in November 2006, on the occasion of the celebration of the 152nd anniversary of the Parish of Santo António dos Olivais, the Centre is housed in the former building of the Parish Council. It has a large collection of ancient and modern pictures and photographs – from churches in Europe, Mexico, India, Macau and Africa – as well as books, medals, stamps and tiles referring to St Anthony. Part of the collection was donated by the collector Alfredo Bastos or by private citizens. Here too is the Children’s Room, with handicrafts by Aristides Fernandes and João Morujo, artists living in this parish. Among these pieces are models of chapels, typical local houses, windmills, and even the Olivais

Fernando Martins Bulhões was born in Lisbon, sometime between September 1191 and August 1195. At 7 or 8 years of age, he began his religious education at the school of the Cathedral of St Mary in Lisbon, and at 15 he entered the Augustinian Abbey of St Vincent (São Vicente de Fora). He later asked to be transferred to the Santa Cruz Monastery in Coimbra, and it was there that he met the Friars Minor of the St Anton Hermitage in Olivais, in the outskirts of Coimbra, who lived a life of poverty, humility and penitence, depending on charity for their livelihood. Having received permission to move to this hermitage, Fernando changed his name to Anthony, in homage to St Anton (“Antonius” in Latin). After a failed trip to northern Africa, he established himself for good in Padua in 1231, where he remained until his death. He was canonized by Pope Gregory IX, on 30 May 1232, and declared Doctor of the Church by Pope Pius XIII, with the title of “Evangelical Doctor”, on 16 January 1946. Daily, 8 a.m.–7 p.m. Open to worship. Bus lines: 4, 7, 7T, 16, 16G & 3.

vis-à-vis des ruines. [voir la carte C] L’amphithéâtre de la colline de Camões [Quinta das Lágrimas] L’architecte paysagiste Cristina CastelBranco, a été distinguée en 2008 par le prix national d’architecture paysagiste. L’amphithéâtre est conçu pour révéler, selon les différentes inclinaisons du soleil, les contrastes du blanc de la pierre sur l’herbe, le vert, le blanc, ou bien renvoyant l’absence de luminosité. A côté du bâtiment se trouve un lac de 18m de diamètre. [voir la carte C]

Pavillon Centre du Portugal

contemporaine, mais aussi de l’agrandissement de l’espace ainsi gagné, dans l’optique d’exposer un plus grand nombre de pièces provenant de ses riches collections. [voir la carte A] Théâtre de quartier de São Bernardo [Pátio da Inquisição] Le projet de l’architecte Luís Durão a été imaginé dans le cadre du projet de rénovation du collège des arts (Colégio das Artes) et de la cour de l’Inquisition (Pátio da Inquisição) et il s’intègre parfaitement à son environnement. A l’intérieur du théâtre, une salle modulable permet de changer de plateau, avec des travées d’orchestre mobiles. Les régies sont montées sur roues et également transposables à volonté. Le système de suspension, en plus de ses bras articulés, a quatre moteurs indépendants, ou utilisables conjointement, et il peut mouvoir les bras dans de nombreuses directions; le système des lumières de scène est, quant à lui, composé de compartiments et de rails mobiles. [voir la carte B]

Church and the Olivais Sports Pavilion, as well as miniatures of old automobiles, trolley cars and trains. The exhibits include representations of crafts that have disappeared or are becoming obsolete, such as basketry, barrel making, cork work and shoemaking. Monday to Friday: 9.30 a.m.–12.30 / 2–5.30 p.m. Saturday: 10 a.m.– 12.30/ 2–5.30 p.m. Closed Sunday & public holidays. Bus lines: 7, 7T & 103.


Aqueduc S. Sebastião

Le Musée de la Science de l’Université de Coimbra

La Sé Velha

La Maison-Musée Bissaya Barreto

Le Jardin Botanique de l’Université de Coimbra

L’Université de Coimbra

L’Université de Coimbra

A

Le Musée Académique (escaliers)

L’Université de Coimbra [Largo da Porta Férrea] Elle occupe les murs de ce qu’était l’ancien palais royal de Coimbra entre le XIIème et le XVème siècle. L’édifice appartient à l’Université depuis 1597. Il avait été acquis par Phillipe II d’Espagne ou Philippe Ier du Portugal, et a subi de nombreuses transformations au cours de de son histoire. L’Université de Coimbra est l’une des plus anciennes universités d’Europe. Fondée à Lisbonne en 1290, elle a été transférée depuis définitivement à Coimbra en 1537. On peut visiter la bibliothèque Joanine (à ne pas manquer), la prison académique, la Chapelle de São Miguel, la salle des chapelles, la Via Latina, la grande salle des actes, la salle d’examen privé et la Porta Férrea. Tous les jours de 9h00 à 19h20 sauf le 1er novembre et le lundi et vendredi avant Pâques de 9h30 à 17h30; le weekend de 10h30 à 16h30. Lignes de bus SMTUC: 1A, 34, 60, 103 et ascenseur du marché (Elevador do Mercado). Le Musée de la Science de l’Université de Coimbra [Largo Marquês de Pombal] Installé sur le site de l’ancien laboratoire de chimie, c’est la plus importante construction néoclassique portugaise, édifiée entre 1773 et 1777, pour l’enseignement de la chimie, au moment de la réforme de l’Université à l’initiative du marquis de Pombal. Outre les expositions temporaires, l’exposition permanente propose une exploration de la lumière et de la matière, à partir d’objets et d’instruments scientifiques des collections de l’ Université de Coimbra. Dans le cadre d’un ambitieux projet (qui n’est pas encore achevé), le musée a regroupé les différents musées de l’Université de Coimbra, dont le Musée de la Physique, le Musée Minéralogique et Géologique, le Musée Zoologique et le Musée d’Histoire Naturelle. Si vous désirez visiter l’un de ses espaces, veuillez vous renseigner auprès de la réception. Du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00. Lignes de bus SMTUC: 1A, 34, 60, 103

et ascenseur du marché (Elevador do tuiles datant du XVIIIème siècle, fabriqués à Coimbra, qui relatent les Mercado). scènes-clés de l’Histoire. Ouvert au culte. Le Musée Académique Lignes de bus SMTUC: 1A, 34, 60, 103 [Largo D. Dinis] La mission du Musée Académique est et ascenseur du marché (Elevador do de réunir, préserver et diffuser les valeurs Mercado). de la communauté académique, notamment ses traditions et son histoire. La Sé Velha Son fonds documentaire est une source [Largo da Sé Velha/Rua do Norte] irremplaçable pour les recherches et les Edifiée au XIIème siècle, sous le règne thématiques académiques. Il contient du roi Afonso Henriques, elle a une une très interessante collection de façade du style de la deuxième époque costumes et d’objets liés à l’Université romane de Coimbra. Remarquons le cloître gothique le plus ancien du et à l’Academie de Coimbra. Jours ouvrables: de 9h00 à 12h30 et de Portugal. L’église possède un ensemble 14h00 à 17h30. Lignes de bus SMTUC: 1A, 34, 60, 103. remarquable de sculptures du XIIème et du XIVème siècle et quelques chapelles, notamment la chapelle des La Sé Nova sacrements de João de Ruão et la [Largo da Sé Nova] Fondé par des jésuites en 1598, et chapelle São Pedro, de Nicolas consacrée en 1640. La façade a été Chanterenne, toutes deux datant du construite dans un premier temps dans XVIème siècle. un style classique puis dans un Le retable de la chapelle, de nomdeuxième temps dans un style baroque. breuses toiles, des tombeaux, des L’intérieur est en forme de croix latine carreaux de tuiles hispano-arabes et le avec une seule nef. Vous pourrez portail de João de Ruão du XVIème admirer sur l’autel un retable ouvragé et siècle sont quelques-uns des détails doré avec de nombreuses sculptures et particuliers à observer. une toile, le choeur en bois noir avec le Tous les jours de 10h00 à 18h30. Ouvert dossier doré du XVIIème siècle, deux au culte. orgues, des chaires au milieu de l’église, Lignes de bus SMTUC “Pantufinhas”. deux retables en bois polychrome et de nombreuses chapelles: Notre-Dame des Le Jardin Botanique Neiges, la vie de la Vierge, Saint Thomas de l’Université de Coimbra de Vila Nova, le Saint Sacrement, Saint [Calçada Martim de Freitas/Arcos do Antoine, la Résurrection, Ignace de Loyola. Jardim] Ouvert du mardi au samedi, de 8h30 à Rattaché au musée d’histoire naturelle 12h00 et de 14h00 à 18h30; fermé le après la réforme universitaire du dimanche après-midi, le lundi et les jours marquis de Pombal, il a été créé en 1772 et déclaré jardin d’intérêt public en fériés. Ouvert au culte. Lignes de bus SMTUC: 1A, 34, 60, 103 1996. Il s’étend sur une surface de 13,5 et ascenseur du marché (Elevador do hectares. L’allée des tilleuls, la grande serre Mercado). (1856), la serre victorienne, l’espace tropical, le carré central et la fontaine, L’église São Salvador la serre froide (années 50), les écoles [Largo de São Salvador] L’église date de la seconde moitié du de phytothérapie, Bambuzal / la XIIème siècle, et a été rebâtie au chapelle de São Bento (1852) et la XVIIIème siècle; elle s’ouvre par un végétation qui occupe deux tiers de la portail roman datant de 1179, et donne surface totale du jardin sont de curieux sur le retable de la chapelle (1746) de espaces verts à visiter. Remarquons le style rococo. La chapelle São Marcos a portail principal de Maître Galinha, en un retable signé João de Ruão (1540). fer forgé et en bronze (1884), un bon On note un ensemble de carreaux de exemple de style néoclassique, et la

statue de Júlio Henriques, l’un des directeurs les plus embématiques. Tout au long de l’année, il y a des programmes de formation et de culture sur les thèmes de l’environnement et sur l’adoption de comportements civiques. Tous les jours du 1er octobre au 31 mars, de 9h00 à 17h30 et du 1er avril au 30 septembre de 9h00 à 20h00. Lignes de bus SMTUC 1A, 5, 6, 10, 11, 11C, 24, 24T, 26, 34, 42 et 103. Aqueduc S. Sebastião [Calçada Martim de Freitas] Ouvrage de la fin du XVIème siècle qui a dû suivre le tracé, et probablement les restes, d’un autre aqueduc qui remontait à l’époque romaine. L’Arc principal est fait de pierres taillées surmonté d’un joli petit temple avec deux sculptures : l’une représente le martyre de S. Sébastien, partie supérieure, et l’autre celui de S. Roque, partie inférieure. Il était utilisé pour transporter l’eau de la colline du couvent Santa Teresa vers le haut de la ville. Lignes de bus SMTUC: 1A, 5, 6, 10, 11, 11C, 24, 24T, 26, 34, 42 e 103. La Maison-Musée Bissaya Barreto [Rua da Infantaria, 23] La maison, construite dans les années 1920, a été la demeure, pendant 30 ans, de Bissaya Barreto, chirurgien et professeur de l’Université de Coimbra. Commencée en 1923, la maison de style revivaliste du XVIIIème siècle, a été inaugurée en tant que musée en 1986, et présente la plupart des pièces de la collection particulière de Bissaya Barreto. On note des carreaux de tuiles et des pierres de taille du XVIème siècle au niveau de l’entrée principale vers l’étage du dessous et des carreaux de tuiles du XVIIIème siècle dans quelques parties de la maison. Ouvert du mois de mai au mois de septembre, du mardi au dimanche de 15h00 à 18h00; fermé le lundi et les jours fériés; pendant les mois d’octobre à avril, ouvert du mardi au lundi de 15h00 à 18h00; fermé samedi, dimanche, lundi et jours fériés. Lignes de bus SMTUC: 1A, 5, 6, 10, 11, 11C, 24, 24T, 26, 34, 42 et 103.


Le jardin de la Manga

L’église Notre -Dame du Carmo

Le Centre des Arts Visuels

L’église du collège de São Pedro

La galerie d’instruments de musique Louzã Henriques (Musée Municipal)

L’église São Tiago

L’église de São Bartolomeu

B

Ascenseur du Marché Municipal D. Pedro V

Ascenseur du Marché Municipal D. Pedro V [Rua Olímpio Nicolau Rui Fernandes] Il sert de moyen de transport régulier entre le marché et la partie haute de Coimbra, notamment le quartier universitaire. Les usagers peuvent voyager dans l’ascenseur avec un ticket de transport des SMTUC (pass ou billet préacheté). Du lundi au samedi, de 7h30 à 22h00; le dimanche et les jours fériés, de 10h00 à 22h00. Lignes de bus SMTUC: 1A, 5, 6, 11, 24 et 29 Le Marché Municipal Dom Pedro V [Rua Olímpio Nicolau Rui Fernandes] C’est le marché principal de Coimbra, construit en 1867 et progressivement aménagé. Vous pouvez y trouver des produits frais tous les jours sauf le dimanche. Lignes de bus SMTUC: 1A, 5, 6, 11, 24 et 29 Le jardin de la Manga [Rua Olímpio Nicolau Rui Fernandes] Il forme le corps central de l’un des trois cloîtres du monastère Santa Cruz. É uma das primeiras obras arquitectónicas inteiramente renascentistas em Portugal. C’est une structure symbolique qui évoque la “source de vie”, avec de l’eau qui jaillit du temple central s’écoulant vers huit réservoirs regroupés côte à côte, qui symbolisent les fleuves du paradis. Lignes de bus SMTUC: 1A, 5, 6, 11, 24 et 29 Pátio da Inquisição (Cour de l’Inquisition) Le “Pátio da Inquisição” doit son nom à un ensemble d’édifices de valeur historique et architectonique où a fonctionné, depuis 1566 et jusqu’à son extinction, en 1821, le Tribunal du Saint-Office. Cette cour a vu naître également le primitif Collège des Arts. Lignes de bus SMTUC: 1A, 5, 6, 11, 24 et 29 Lignes de bus SMTUC: 1A, 5, 6, 11, 24 et 29 Théâtre de la Cerca de São Bernardo [Cerca de São Bernardo/Pátio da Inquisição] La compagnie professionnelle “Ecole de la Nuit” (“A Escola da Noite”) réside en permanence dans ce théâtre. C’est le projet de l’architecte Luis Durão (voir l’architecture contemporaine), qui a créé une scène transformable, avec des orchestres mobiles et des régies sur roues, au lieu du traditionnel théâtre à l’italienne,. Tous les jours de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 19h00. Les jours de spectacle, le bar est ouvert de 20h00 à minuit. Lignes de bus SMTUC: 1A, 5, 6, 11, 24 et 29 Le Centre des Arts Visuels [Pátio da Inquisição] Des fouilles et des travaux d’aménagement réalisés en 2003 dans les anciens locaux d’un collège ont originé les Rencontres de la Photographie de Coimbra, à l’initiative d’Albano da Silva Pereira. L’architecte João Mendes Ribeiro a restauré et redessiné l’ensemble de la bâtisse qui s’étend sur une surface d’exposition de près de 1.000 m2. Les expositions accueillent périodiquement des expositions de photographie contemporaine et des œuvres produites sur d’autres supports. Mardi a dimanche 14h00-19h00.

L’église Notre -Dame du Carmo [Rua da Sofia] Construite en 1597, elle faisait partie du collège de Carmo (1542). Le cloître annexe est dans la lignée des modèles architecturaux de la Renaissance de Coimbra, au XVIème siècle. Remarquons le retable de style maniériste de la fin du XVIème siècle avec des peintures de Simão Rodrigues et de Domingos Vieira Serrão, un ensemble de carreaux de tuiles de Lisbonne datant du XVIIème siècle, dans la sacristie, une mise au tombeau du corps du Christ, de João de Ruão. Au XIXème siècle, l’espace du collège a été cédé au Tiers-Ordre. Du lundi au samedi, de 9h30 à 12h00 et de 15h00 à 16h00. Ouvert au culte. Lignes de bus SMTUC: 1A, 5, 6, 11, 24 et 29 L’église Notre-Dame des grâces [Rua da Sofia] L’église était rattachée au Collège de la Graça, fondé par Dom João III en 1543, qui apartenait à l’Ordre des ermites de Saint Augustin. L’église et le cloître, érigés en 1548, sont les premières constructions classiques style Renaissance à Coimbra. Il y a un retable de style maniériste qui rend hommage à la vie de la Vierge et au calvaire de Baltasar Gomes Figueira, père de Josefa d’Óbidos. Du lundi au samedi de 8h30 à 11h45 et de 14h30 à 18h30. Ouvert au culte. Lignes de bus SMTUC: 1A, 5, 6, 11, 24 et 29 Musée Municipal Il est formé de quatre pôles situés dans le centre historique: la collection Telo de Morais, la tour de Almedina - le centre de la ville fortifiée [voir encadré] - et la galerie Almedina et la galerie des instruments de musique Louzã Henriques. Le Chiado, dans la rue Ferreira Borges, est un bâtiment en fer des plus rares et des plus précieux encore existants en ville. Il accueille en son sein un fonds important provenant de six centres d’art et regroupe des disciplines telles que la peinture, le mobilier, la céramique, la sculpture, les objets en argent, et

bien d’autres pièces hétéroclites; ils proviennent de la collection rammassée tout au long de quarante ans par Maria Emília et José Carlos Telo de Morais, qui en ont fait don à la ville de Coimbra. La galerie Almedina [l’Arc de Almedina] accueille aussi des expositions temporaires. La galerie d’instruments de musique Louzã Henriques [Couraça da Estrela] accueille une collection d’instruments de musique rassemblée par le médecin Louzã Henriques. Chiado et Galerie Almedina: d’octobre à mars: du mardi au vendredi: 10h00-18h00; samedi: 10h00-13h00/14h0018h00;Tour de Almedina et Galerie des instruments de musique Louzã Henriques: du mardi au samedi: 10h00-13h00/14h0018h00; Tous: d’avril à septembre, du mardi au samedi: 10h0013h00/14h00-18h00; fermé le dimanche, lundi et fériés Lignes de bus SMTUC: “Pantufinhas” et 42. L’église São Tiago [Praça do Comércio] C’est une église romane de la fin du XIIème siècle, dont le portail rappelle la décoration géométrique de la Sé Velha. La façade latérale présente une décoration de coquillages rappellant le Saint-Patron Saint Jacques. L’intérieur est fait en bois. Dans la chapelle, on trouve un retable de style rococo de Coimbra. Du lundi au vendredi de 10h00 à 17h00; fermé samedi,dimanche et jours fériés. Lignes de bus SMTUC: “Pantufinhas” et 42. L’église de São Bartolomeu [Praça do Comércio] Fondée au Xème siècle et remodelée au XlIème et XVIIIème siècle, elle contient des retables baroques ouvragés et dorés, avec une grande peinture sur toile du martyre de Saint Bartholomée. Près des évangiles, on trouve un retable de style maniériste du XVIème siècle, représentant la mort et la résurrection du Christ. Du lundi au samedi de 8h00 à 17h00; le dimanche de 8h00 à 12h00. Ouvert au culte. Lignes de bus SMTUC: “Pantufinhas” et 42.


Musée de l’eau [Parque Dr. Manuel Braga] Situé dans le Parc Manuel de Braga, cet espace-musée a été installé dans une ancienne station de captation des eaux qui remonte à 1922. C’est un local de célébration de mémoires anciennes, et qui s’inspire du dialogue permanent entre Coimbra et son fleuve, le Mondego.Il propose un programme culturel à l’année avec des expositions de peinture, de sculpture, de video et des sites artistiques. Du mardi au dimanche et les jours fériés de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h00; fermé le lundi, le 25 décembre et le 1er janvier. Lignes de bus SMTUC: 10, 11T, 24T, 33 et 41. Le Portugal des tout-petits [Rossio de Santa Clara] C’est un parc d’attraction pour enfants, à la fois ludique et pédagogique, d’après un projet de l’architecte Cassiano Branco des années 1940. Il présente les répliques et les représentations des plus célèbres monuments nationaux et des maisons les plus typiques de chaque région. Depuis 2003, on y trouve le pavillon de l’horloge solaire, signé de l’architecte João Paulo Revez Conceição. Du 1er janvier au 28/29 février de 10h00 à 17h00; du 1er mars au 31mai de 10h00 à 19h00; du 1er juin au 15 septembre de 9h00 à 20h00; du 16 octobre au 15 octobre de 9h00 à 19h00; du 16 octobre au 31 décembre de 10h00 à 17h00; fermé le 25 décembre. Vente de tickets jusqu’à 30 minutes avant la fermeture du parc. Lignes de bus SMTUC: 6, 13, 14, 14T, 18, 20, 31 et 41. Le couvent de Santa Clara [Alto de Santa Clara] L’ensemble monastique a remplacé en 1649 la primitive cénobie des soeurs clarisses détruite par la crue du fleuve Mondego. L’édifice de style baroque est sobre et utilitaire, ponctué de tours. L’église conserve un retable de la chapelle principale et une urne d’argent et de cristal du XVIIème siècle, dont les restes sont vénérés car ils sont censés appartenir à la reine sainte Elisabeth. Le tombeau d’origine de la sainte patronne, fabriqué en pierre par Maître Pêro en 1330, se trouve dans la partie basse du chœur. Le cloître datant de 1733 est signé de Carlos Mardel. Heures d’ouverture en hiver, de 8h30 à 18h00; Le reste de l’année, de 8h30 à 19h00. Visites guidées du lundi au dimanche de 8h30 à 11h00 et de 13h00 à 18h00 ou 19h00. Ouvert au culte. Lignes de bus SMTUC: 6, 14, 14T, 20 et 3. Les jardins de la Quinta das Lágrimas [Rua António Augusto Gonçalves] Les espaces verts de la Quinta das Lágrimas, avec les bois et les jardins, méritent toujours leur renommée, en perpétuant l’histoire de Pedro et d’Inès. Près des lacs et des sources, vous pouvez avoir la chance de rencontrer le triton marbré ou triturus marmoratus, appelé aussi «tristãode-ventre-laranja», le crapaud commun ou la grenouille verte. C’est une végétation endémique de bord de rivière, agrémentée d’essences éxotiques, tels que l’acacia, le marronier d’Inde ou le pittospore du Japon dans ces jardins. L’imposant séquoia vous invite à vous arrêter et à l’admirer dans toute sa démesure. Le jardin coloré et fier présente ses rosiers, ses romarins, ses jasmins jaunes. Les fruits tombés du cognassier du Japon sont à la base du régime du hérisson qui vit dans les environs, alors que les arbres aux fruits secs tels que les noyers et les noisetiers sont plus appréciés du geai, et parfois de la pie bavarde. Le tableau est complété par un jardin médiéval et le magnifique amphithéâtre de la colline de Camões en plein air. Du 16 mars au 15 novembre, du mardi au dimanche de 10h00 à 19h00; du 16 novembre au 15 mars, du jeudi au dimanche de 10h00 à 17h00;fermé en janvier. Ligne de bus SMTUC: 18 Lapa dos Esteios [Estrada das Lages] Chanté par les poètes, ce lieu a été longtemps, durant presque un siècle, le rendez-vous privilégié des rencontres et des conversations entre intellectuels célèbres; il s’intègre à la “Quinta das Canas”, dont l’origine remonte au XVIIème siècle, et qui possède un patrimoine de grande valeur. La Lapa dos Esteios est un lieu mythique de la légende de Coimbra, où vous pouvez profiter de la vue unique sur le fleuve et la ville. Nous vous recommandons d’aller admirer l’ensemble des statues qui font référence à la force morale, Diogène de Sinope, l’Asie, la foi, l’espérance, la charité et la mort. On y trouve en abondance une flore très belle. Il y a des platanes, des buis, des acanthes et des agapanthes, des hortensias, des lys, des oeillets et des lis blancs, des rosiers grimpants, des bégonias, des glycines et des fruits de la passion, des vignes vierges, des lauriers, des romarins, de la menthe, des oliviers, des pêchers, des néfliers et des cerisiers, des orangers, des citronniers et des bananiers. Leurs fruits font les délices du merle et de l’étourneau unicolore, des geais et des hirondelles, parmi de nombreuses autres espèces à venir découvrir sur place. Tous les jours de 9h00 à 17h30. Ligne de bus SMTUC: 23 Le site d’exploration Infante Dom Henrique / Le centre de la Science et de la Vie [Parque Verde do Mondego] Le site d’exploration Infante D. Henrique est né de l’initiative du Portugal dans les années 90, de mettre en place des centres d’initiation à la science à l’intention du grand public. C’est en 1995, que l’association sans but lucratif a démarré grâce au soutien des principaux initiateurs de la Faculté des Sciences et de Technologie de l’ Université de Coimbra. L’association a été d’abord installée dans la maison municipale de la culture de Coimbra. En 1998, le site a été rattaché au réseau des centres science et vie, pour devenir un centre pluridisciplinaire, puis, en 2000 il a été reconnu comme étant d’utilité publique. En 2009, il s’installe dans de nouveaux locaux situés sur la rive gauche du parc vert du Mondego, avec une exposition consacrée aux relations entre les sciences de base et la santé. On peut y trouver un auditorium, un lieu d’expérimentation et un cyberespace, une boutique, une cafétéria, et des salles d’expositions dans des modules. Il y a plusieurs installations et modules à l’extérieur du bâtiment, ainsi qu’un petit planétarium ; un bus dessert les expositions thématiques et les ateliers pédagogiques. On y trouve également, situés sur la rive droite du Parc Vert, deux cubes de verre, contenant une exposition d’orchidées interactive et une exposition sur le système solaire, avec des activités d’astronomie. Du mardi au dimanche de 10h00 à 17h30; du 15 juillet au 15 septembre fermé de 13h15 à 14h15.

C

Les piscines du Mondego [Parque Verde do Mondego] Ce sont des piscines découvertes, situées sur la rive gauche du parc vert du Mondego, avec deux bassins, dont l’un mesure 23 m x 16 m et 1,20 m de profondeur et l’autre qui mesure 7 m x 7 m, pour les petits. Tous les jours de 9h00 à 21h00 (pendant l’été).

Le site d’exploration Infante Dom Henrique

Pont piétonnier Pedro et Inês

Musée de l’eau

Les piscines du Mondego

Le parc vert du Mondego

Vue de la rive droite du Mondego

Les jardins de la Quinta das Lágrimas

Le Portugal des tout-petitsl (Portugal dos Pequenitos)


Le jardin Sá da Bandeira [Av. Sá da Bandeira] Situé sur la partie centrale de l’Avenue Sá da Bandeira, sa conception remonte au projet d’urbanisation de la Quinta de Sta Cruz, en 1885, qui avait conçu un trottoir public avec des jardins; ce projet fut réalisé sous la responsabilité du Professeur D. Júlio Henriques. Inauguré en 1889, il n’a été conclu qu’en 1928 après une rénovation de l’horticulteur paysagiste Jacinto Matos. Reconnu par ses lacs, où nagent paresseusement quelques canards, c’est une zone de repos pour le pigeon domestique, le moineau domestique, le martinet pâle, le rougequeue noir et la mésange à longue queue qui voltigent d’arbre en arbre. Sur les parterres, à l’ombre des platanes, du magnolia ou du pin de norfolk, les compositions florales exhibent leurs pensées, leurs rosiers, leurs géraniums, leurs marguerites, leurs primevères et leurs arabettes des dames. Lignes de bus SMTUC: 1A, 5, 7, 11, 24 et 29 Association Académique de Coimbra [Rua Padre António Vieira] Les origines de la fondation de l’Association Académique de Coimbra remontent aux années 1836-1837; c’est la plus grande association d’étudiants du pays. C’est à partir de la création de l’AAC, qu’a été fondée l’Académie Dramatique (dont les statuts remontent à 1837). Le siège du bâtiment construit sous Salazar (à l’époque Estado Novo), accueille en son sein de nombreuses sections sportives et culturelles, mais aussi des organismes autonomes de différents secteurs d’activités.Tous les étudiants de Coimbra font parti de l’AAC. Lignes de bus SMTUC: 1A, 5, 7, 11, 24 et 29. Le Théâtre Académique Gil Vicente [Av. Sá da Bandeira] Inauguré en 1961, c’est un des lieux les plus emblématiques de l’Université et de la ville de Coimbra, pour la promotion et la diffusion de la culture. C’est depuis longtemps un soutien important à la création artistique et culturelle développés par quelques-uns des organismes et sections de l’Association Académique de Coimbra. C’est une référence culturelle à Coimbra et dans les alentours. Le café du théâtre est ouvert au public et jouit d’une vue agréable sur la Place de la République. Du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 1h00; samedi et dimanche 14h00-1h00. Lignes de bus SMTUC: 1A, 1F, 4, 5, 6, 7, 10, 11, 24 et 29. Praça da República C’est le point de rencontre par excellence, un des points centraux de la ville. Entourée de cafés et de bars avec terrasses, la place vibre le soir venu pendant les week end et les fêtes. Lignes de bus SMTUC: 1A, 1F, 4, 5, 6, 7, 10, 11, 24 et 29. Le parc de Santa Cruz / Le jardin de la Sereia [Praça da República] Connu sous le nom de “Jardim da Sereia”, ce jardin a été rattaché au monastère Santa Cruz et date du XVIIIème siècle. L’entrée du jardin se fait sous un arc triomphal, couronné de trois statues représentant la Foi, l’Espérance et la Charité, et flanqué de deux grosses tours à la décoration baroque. Il est riche en espèces animales et végétales, tel que le tilleul commun, l’orme, le peuplier, le liquidambar ou l’arbre de Judée. Il y subsiste une colonie de crapauds accoucheurs, dont les mâles sont chargés de porter les oeufs sur leur dos. Il y a également de très beaux recoins, decorés par de magnifiques panneaux carrelés de tuiles, des sources et des cascades. On remarque aussi le terrain du jeu de paume et la source du noyer avec une statue représentant un triton. Lignes de bus SMTUC: 1A, 1F, 4, 5, 6, 7, 10, 11, 24 e 29 (entre outros).

D

La Maison Municipale de la Culture [Rua Pedro Monteiro] En plus de la bibliothèque municipale, la bibliothèque pour enfants, la ludothèque, la photothèque et la phonothèque municipales, cet espace rassemble différents pôles culturels tels qu’une salle de conférence, une salle polyvalente et plusieurs galeries d’expositions. Une section pour les non-voyants, une hémérothèque, une salle de lecture, le cabinet d’his-

Le parc de Santa Cruz / Le jardin de la Sereia

Le parc de Santa Cruz / Le jardin de la Sereia

Le jardin Sá da Bandeira

Le Théâtre Académique Gil Vicente

Le jardin de l’Association Académique de Coimbra

Le jardin Sá da Bandeira

Sá da Bandeira Garden

Le jardin Sá da Bandeira - Monument de morts à la I GuerreMondial

toire de la villle, une galerie des dons et la vidéothèque complètent le large éventail de services offerts. Il y a de nombreux accès internet pour communiquer, travailler, apprendre ou s’amuser. La maison municipale de la culture [Casa Municipal da Cultura] est ouverte du 15 juillet au

15 septembre, du lundi au vendredi de 9h00 à 18h30; du 16 septembre au 14 juillet, du lundi au vendredi de 9h00 à 18h30; fermé le samedi, dimanche et les jours fériés. La Bibliothèque municipale de Coimbra: ouverte du 15 juillet au 15 septembre, du lundi au vendredi de 10h00 à

12h30et de 14h00 à 18h30; fermé le samedi, dimanche et les jours fériés; ouvert du 16 septembre au 14 juillet, du lundi au vendredi de 10h00 à 19h30 et le samedi de 13h30 à 19h00; fermé le dimanche et les jours fériés. Ligne de bus SMTUC: 6.


Le monastère de Celas [Largo do Mosteiro de Celas/Rua Manso Preto] Fondé en 1213 par Dona Sancha, fille du second roi du Portugal, son aspect d’origine a été modifié par des travaux de restauration au XVIème et XVIIIème siècle. La forme arrondie de l’église a été gardée, ainsi que le choeur, la maison du chapitre et le cloître, un des plus beaux du style gothique au Portugal. Remarquons les carreaux de tuiles relatant les dates marquantes de l’histoire du tournant du XIIIème au XIVème. Du lundi au vendredi de 15h00 à 18h00; fermé le samedi, dimanche et les jours fériés. Ouvert au culte. Lignes de bus SMTUC: 6, 7, 7T et 29. La Maison-Musée Miguel Torga [Praceta Fernando Pessoa] C’est l’ancienne demeure de l’écrivain avec ses meubles qui a été cédée par sa fille à la mairie de Coimbra. En plus de la bibliothèque et de quelques objets personnels ayant appartenu à Miguel Torga, elle abrite un centre d’études sur Miguel Torga (voir Coimbra et les écrivains). Du lundi au vendredi de 14h30-18h00; ouvert le samedi selon réservation préalable, à partir d’un nombre minimum de 10 visiteurs. Lignes de bus SMTUC: 4, 37, 42 et 103. Le Rocher de la Méditation (Penedo da Meditação) [rond-point des ruas Dr. Afonso Romão e Afrânio Peixoto] Plus éloigné et protégé des bruits de la ville, il résiste penché vers une vallée ouverte et silencieuse, et propose un point de vue sur une partie de la ville. Les rares arbres plantés sont le figuier, l’orme, l’olivier et le cyprès du Portugal, autour desquels voltigent le rougegorge ou la buse variable. Cet endroit a inspiré des poètes tels que José Régio, António Nobre et Eugénio de Castro. Ligne de bus SMTUC: 37. Le complexe olympique Heróis do Ultramar [Praça Heróis do Ultramar] Auprès du stade de la ville de Coimbra, sont rattachés le complexe des piscines olympiques et un pavillon omnisports, parfois utilisé pour des spectacles à caractère culturel. Ce complexe de piscines a une infrastructure qui permet d’accueillir les entraînements et les compétitions (y compris les épreuves internationales de grande compétition dans les bassins de 50 mètres), des gradins pour 670 spectateurs et 505 nageurs, un espace de détente et un bar. Ce pavilon omnisports a une arène de 50mx30m, avec une plate-forme flottante en bois pour pratiquer l’entraînement, la compétition et les loisirs en intérieur, avec notament des sports tels que le handball, le basket, le volley, le futsal, le patinage, la gymnastique, les sports de combat. Il y a 2.239 places assises, ainsi que des places pour handicapés. Il y a aussi trois gymnases, huit bassins, un parking, et deux bars. Le complexe de piscines: du lundi au vendredi de 7h00 à 23h30 et le samedi de 7h00 à 20h00;au pavillon omnisports: du lundi au dimanche de 8h00 à minuit. Les horaires peuvent être modifiés selon les évènements. Lignes de bus SMTUC: 7T et 37. Le stade de la ville de Coimbra [Rua D. Manuel I] Bâti sur quatre niveaux pour un total de 30.000 places. Il est doté d’une pelouse pour la grande compétition, avec un renfort synthétique à la base, qui permet une utilisation intensive pour le football et le rugby. Il est en outre équipé d’une piste d’athlétisme officielle pour les coureurs, de deux salles d’échauffement, de deux gymnases et d’une salle d’entrainement de judo.Il dispose aussi d’une zone commerciale et d’une zone pour les entreprises. Du lundi au dimanche de 8h00 à 23h00. Les horaires peuvent être modifiés selon les évènements. Lignes de bus SMTUC: 11, 11C, 24 et 34.

E

L’église de São José [Rua Combatentes da Grande Guerra] Le projet de l’église paroissiale São José, datant de 1953, de l’architecte Álvaro da Fonseca, a été terminé en 1957. Les sculptures intérieures (São José, Notre -Dame et la Voie Sacrée) sont du sculpteur Maria Amélia Carvalheira. Les sculptures exterieures de la façade (les anges et São José) sont signées du sculpteur Nicolau Bertoni. La salle paroissiale et la chapelle funéraire (1976) ont été réalisées par l’architecte Sampaio. L’aménagement du parvis a été confié en 1978 à l’architecte paysagiste Manuel Cerveira. Notons les vitraux signés de Monseigneur Nunes Pereira. Tous les jours de 8h30 à 20h00. Ouvert au culte. Lignes de bus SMTUC: 11, 11C, 24 et 34.

Le stade de la ville de Coimbra

Complexe olympique Heróis do Ultramar

La Maison-Musée Miguel Torga

Le monastère de Celas

On peut trouver aussi à proximité : L’atelier municipal du théâtre [Rua Pedro Nunes] Inauguré en 2003, l’aspect urbain de l’équipement est rendu par la matérialisation translucide de l’espace scènique, avec des façades revêtues de plaques transparentes de polycarbonate sur fond de toile opaque. La scène s’ouvre sur un espace non déterminé, favorisant une étroite interaction, comme si le public faisait partie du spectacle. En dehors de la zone centrale des spectacles, on trouve un bar, deux foyers, des boutiques, une salle de répétition, une antichambre qui sert de régie, un bureau, un espace d’exposition et une partie administrative. La compagnie du grand théâtre pour les enfants y réside en permanence. Lignes de bus SMTUC: 24, 34 et 33.

Coimbra Guide  

Coimbra guide en français

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you