Issuu on Google+

#ParadisNaturel #randonnÊes #paysages #sommets #biosphère #montagne #nature


Édité par: SOCIEDAD PÚBLICA DE GESTIÓN Y PROMOCIÓN TURÍSTICA Y CULTURAL DEL PRINCIPADO DE ASTURIAS, SAU Conception: Paco Currás Diseñadores Maquette: Zinco Pensamiento Creativo Cartographie: Intermapa et E.com Textes: Antonio Alba Moratilla, Ángel Fernández Ortega et Sociedad Pública de Gestión y Promoción Turística y Cultural del Principado de Asturias, SAU sur textes originaux de Isabel de Ron et CADE Comunicación. Avec la colaboration de la Federación de Deportes de Montaña et Senderismo del Principado de Asturias. Photographie: Couverture - Arnaud Späni et Juanjo Arrojo. Pages intérieures: Juanjo Arrojo, Noé Baranda et Archive Impression: Estudios Gráficos Europeos, S.A. D.L.: AS-03884/2013 ©CONSEJERÍA DE ECONOMÍA Y EMPLEO DEL PRINCIPADO DE ASTURIAS NE ME JETEZ PAS, RECYCLEZ-MOI!

PRENONS SOIN DU PARADIS NATUREL


DANEMARK ROYAUME-UNI HOLLAND BELGIQUE

ALLEMAGNE

FRANCE

SUISSE

AUTRICHE

ASTURIES ESPAGNE BARCELONA BARCELONE

ITALIE

MADRID VALENCIA

SEVILLE

ALICANTE

PALMA DE MAJORQUE

MÁLAGA

A

ux Asturies, chaque chemin conduit à un rêve différent. La nature est une partie inséparable de l’Histoire des Asturies. Les limites de cet ancien royaume, sertie entre des montagnes en forme de crêtes et une mer qui brame, ont permis que sa beauté réellement spectaculaire se maintienne inaltérable quant à ses coutumes, sa culture et ses légendes.

Les Espaces Naturels des Asturies, 6 desquels ont été distingués par l’UNESCO comme Réserves de la Biosphère, constituent notre plus grande fierté. La Principauté possède son propre Réseau Régional d’Espaces Naturels Protégés qui englobe: 1 Parc National, 5 Parcs Naturels, 10 Réserves Naturelles, 11 Paysages Protégés et 39 Monunents Naturels. Chacun d’eux conserve ses propres secrets, divers et singuliers, et constitue une démonstration de la nature dans toutes ces multiples facettes: estuaires, forêts, cascades, bois, prairies, lacs… préservés avec le plus grand soin, ce sont des paysages pleins de vie. Il doit bien et avoir une raison pour laquelle ce Paradis ait presque 40% de son territoire protégé.

#asturias #nature et routes

01


Parc National des Pics d’Europe

Escalade. Trubia (Oviedo)

Géologie, Flore et Faune Géologie et Climat L’HISTOIRE DE LA GÉOLOGIE DES ASTURIES a eu une influence sur la configuration des paysages asturiens et de leurs écosystèmes. Les grands contrastes de paysages sont les protagonistes du grand scénario naturel asturien, en passant, d’à peine quelque kilomètres de plages de sable doré très fin à de monumentales montagnes de pierres calcaires, dépassant les 2.600 m. de hauteur.

02

#asturias #nature et routes

Montagne, vallées intérieures et côte avec leur propre personnalité, toutes elles favorisées par un climat tempéré, avec une peu de contrastes de température, ce qui nous permet d’avoir des étés chauds et des hivers modérés; climat qui rend possible, en outre, que le spéctaculaire manteau vert qui recouvre les Asturies se maintienne plein de splendeur, en donnant couleur et vie à notre Paradis Naturel.

Flore

La grande richesse naturelle des Asturies se manifeste de multiples façons tout au long de son territoire. Des plantes adaptées aux espaces côtiers comme les falaises, les dunes, les marais et les eaux salines, aux infinies forêts de l’Atlantique, peuplées de hêtres, de bouleaux, d’ifs, de houx, et de grands chênes, qui peuvent atteindre les quarante mètres de hauteur. Les prés à moissoner, qui sont à la base de la culture agricole asturienne, s’entremêlent avec des espaces constitués d’arbustes comme le laurier, les fougères, les bruyères de grande variété. Dans les hautes montagnes, au-dessus des 1.800 m, abonde le genièvre et, à partir des 2.300, la végétation alpine se développe, de manière exclusive, sur les substrats calcaires des Pics d’Europe, où l’on et trouve également de denses prairies. En automne, les forêts asturiennes à feuilles


DANS LA MONTAGNE DEL SUEVE, LA LÉGENDE DES TEMPS LOINTAINS SE PERÇOIT À UN RYTHME DE GALOP. Ce sont les asturcons, race autochtone de chevaux de grande beauté, qui vivent à moitié sauvages depuis des millénaires et dont leurs vertus ont captivé les historiens de l’ancienne Rome.

caduques éclatent en mille couleurs au temps où le sol commence à vibrer avec l’éclosion d’innombrables variétés d’espèces de champignons, qui sont à la base de certains des délicieux mets de la gastronomie traditionnelle.adicional.

Faune

La préservation des espèces naturelles a permis que la montagne asturienne soit une réserve d’exception pour la vie en liberté des espèces sauvages en danger d’extinction. Le totémique ours brun possède ici son habitat, mais aussi le loup ibérique ou le coq de bruyère et vivent ensemble dans nos Espaces Naturels avec des chevreuils, des renards, des chamois, des sangliers, des loutres ainsi qu’une surprenante variété d’oiseaux: aigles, canards, vautours, geais des chênes, palombes, perdrix, chouettes, rouges-gorges et, près de la côte, les mouettes. La mer cantabrique enrichit la faune et la gastronomie avec ses “llámparas” (patelles), “oricios” (hérissons de mer), “andaricas” (étrilles), araignées de mer, turbots, “pixín” (baudroie), sardines… une longue liste de la richesse de la pêche aux Asturies qui, aux fourneaux, devient culture. Mais, non seulement la mer est à l’origine de delicieux mets et traditions sinon aussi ses rivières à fort débit qui contiennent des truites et des saumons, tout un mythe dans le monde de la pêche. Et par tradition, le premier saumon de la saison est reconnu comme le “Campanu”.

Plage de Buelna (Llanes)

#asturias #nature et routes

03


Lac du Valle (Somiedo)

Figuras de Protección Natural Réserve de la Biosphère

Les Réserves de la Biosphère sont des zones d’écosystèmes terrestres, côtiers, marins, ou une combinainaison de ces derniers, reconnus de la sorte à niveau international, dans le cadre du Programme MAB de l’UNESCO. Ils servent à stimuler de façon harmonieuse l’intégration de la population et de la nature, à fin de promouvoir un développement soutenu moyennant un dialogue participant, l’échange de connaissances, la réduction de la pauvreté, l’amélioration du bien-être, le respect des valeurs culturelles et la capacité d’adaptation de la société face aux changements.

Parc National

Les Parcs Nationaux sont des espaces naturels de grande valeur écologique et culturelle, peu transformés par l’exploitation ou activité humaine qui, en raison de la beauté de leurs paysages, la représentativité de leurs écosystèmes ou la singularité de leur flore, de leur faune, de leur géologie ou de leurs formations géomorphologiques possèdent des valeurs écologiques, esthétiques, culturelles, éducatives et scientifiques remarquables dont leur conservation mérite une toute particulière attention et est déclarée d’intérêt général.

04

#asturias #nature et routes


Chemin de Los Molinos del Río Profundo (Villaviciosa)

Parc Naturel

Les Parcs Naturels sont des zones naturelles peu transformées par l’exploitation ou l’occupation humaine qui, en raison de la beauté de leurs paysages, la représentativité de leurs écosystèmes ou la singularité de leur flore, de leur faune ou de leurs formations géomorphologiques, possèdent des valeurs écologiques, esthétiques, éducatives et scientifiques remarquables dont leur conservation mérite une attention préférentielle.

Réserve Naturelle Intégrale

Les Réserves Naturelles Intégrales sont des espaces naturels dont leur création a comme finalité la protection des écosystèmes, communautés ou éléments biologiques qui, en raison de leur rareté, fragilité, importance ou singularité méritent une valoration bien spéciale, étant interdite sur celles-ci l’exploitation des ressources.

Réserve Naturelle Partielle

Les Réserves Naturelles Partielles sont des espaces naturels dont leur création a comme finalité la protection des écosystèmes, communautés ou éléments biologiques qui, en raison de leur rareté, fragilité, importance ou singularité méritent une valoration bien spéciale, et où on et permet l’exploitaion des ressources de manière compatible avec la conservation des valeurs que l’on prétend protéger..

Monuments Naturels

Les Monuments Naturels sont des espaces ou éléments de la nature constitués fondamentalement par des formations de notoire singularité, rareté ou beauté, qui méritent être objet d’une protection spéciale.

Paysages Protégés

Les Paysages Protégés sont des lieux concrets du milieu naturel, qui en raison de leurs qualités esthétiques ou culturelles, méritent une protection spéciale.

#asturias #nature et routes

05


08 Parc National, Parcs Naturels et Réserves de la Biosphère 24 Réserves Naturelles Partielles 28 Monumentos Naturales 30 Paysages Protégés 34 Routes et Sentiers

06

#asturias #nature et routes


Système du Trave (Cabrales)

#ParadisNaturel #randonnÊes #paysages#sommets#biosphère #montagne #nature ... (+)

#asturias #nature et routes

07


FAUNE, FLORE ET EXPLOITATION TRADITIONNELLE de ces espaces vivent ensemble dans un des espaces naturels les plus animés, harmonieux et spectaculaires d’Europe.

Parc National des

Pics d’Europe

Lacs de Covadonga

08

#asturias #nature et routes

Réserve de Biosphère EMPLACEMENT: AMIEVA, CANGAS DE ONÍS, ONÍS, CABRALES, PEÑAMELLERA ALTA ET PEÑAMELLERA BAJA


Naranjo de Bulnes

Reserva de Biosfera Picos de Europa

I

l est enclavé en pleine chaîne cantabrique, entre les provinces des Asturies, León et Cantabrie. Sa superficie est de 646 km2, desquels 245 km2 appartiennent aux Asturies. Sa singularité, sa beauté et l’intérêt de son paysage, naturel et géologique, a permis que l’on et célèbre le premier Parc National d’Espagne en 1.918. Ce premier espace protégé, le “Parc National de la Montagne de Covadonga”, deviendra le germe de l’actuel Parc, qui acquéra sa dénomination et extension définitive en 1.995. Il a été nécessaire 300 millons d’années pour que l’on puisse jouir des ces paysages en forme de crêtes modelés par la glace et le particulier effet des eaux sur lmarcherre calcaire. Cette merveille naturelle est divisée en trois grands massifs, séparés par de profondes vallées et gorges, résultat de processus d’érosion persistants datant de millénaires. Les rivières Dobra et Deva limitent le Parc à l’Est et à l’Ouest, tandis que la rivière Cares, et son affluent le Duje, délimitent leurs trois massifs. Le massif Central, ou des Urrieles, possède le sommet le plus élevé de la Chaîne Cantabrique, Torrecerredo avec 2.648 m. et l’emblématique sommet du Naranjo de Bulnes ou du Picu Urriellu de 2.519 m. Depuis des siècles, l’être humain, en dépit de l’inextricable orographie, partage le protagonisme, en parfaite symbiose, avec le milieu naturel; étant le village de Bulnes, un magnifique exemple de ce savoir-vivre ensemble. Le massif Oriental, ou de Andara, avec un profil moins accusé et une extension plus petite, détient sa cime plus élevée à la Morra de Lechugales avec 2.400 m. de hauteur. L’Occidental, ou du Cornión, est plus accessible par la route et abrite en son sein le Lieu Royal de Covadonga et les lacs Enol et Ercina, lieux mythiques où s’est conçue la légendaire histoire de la Principauté des Asturies et où la légende contemporaine s’écrit de nouveau pour les passionnés de cyclisme.

Centre de Réception des Visiteurs. Casa Dago 33550 Cangas de Onís Tél. (+34) 985 848 614 Téléphérique de Bulnes Poncebos (Arenas de Cabrales) Tél. (+34) 985 846 800 http:// reddeparquesnacionales. mma.es/parques/picos/ index.htm

#asturias #nature et routes

09


LA VALEUR DES PAYSAGES EST INDOUTABLE, mais surtout soulignons sa trajectoire historique d’action sociale et économique, ainsi que de conservation du patrimoine.

Oscos-Eo

Cascade La Seimeira (Oscos)

10

#asturias #nature et routes

Réserve de Biosphère EMPLACEMENT: CASTROPOL, TARAMUNDI, SAN TIRSO DE ABRES, VEGADEO, SAN MARTÍN DE OSCOS, SANTA EULALIA DE OSCOS ET VILLANUEVA DE OSCOS.


Rive du Eo (Castropol)

Reserva de Biosfera Oscos - Eo

E

lle possède quelque 1.600 km2, tous raccordés par l’axe du fleuve Eo. Le patrimoine naturel associé à l’embouchure de l’Eo et aux vallées des bassins fluvieux qui articulent son espace, permettent au visiteur de jouir d’un des écosystèmes réellement unique, dans une séquence allant des espaces intérieurs aux plages et falaises. L’excellente conservation de leurs forêts est un fait bien représentatif de la moyenne montagne cantabrique occidentale, et non moins important est la richesse ethnographique et architectonique de cette zone. La valeur des paysages est indoutable, mais surtout soulignons sa trajectoire historique d’action sociale et économique, ainsi que de conservation du patrimoine. Parmi la faune qui peuple ces contrées, remarquons des animaux comme le sanglier, le renard et le chevreuil, mais on et trouve aussi d’autres petits carnivores comme la loutre, le blaireau et la belette, lesquels sont généralement plus habituels dans les zones boisées avec des ruisseaux et des rochers. De sa flore riche et diversifiée, on peut souligner surtout le haut degré de naturalité et de conservation de ses forêts, notamment les chênaies de chênes rouvres, les châtaigneraies, les boulaies et les pinières, ainsi que les forêts mixtes (de chênes, de châtaigniers et de bouleaux) et les forêts sur des rives (d’aulnes, de saules, d’érables et de noisetiers).

Mancomunidad Oscos-Eo Plaza del Ayuntamiento, s/n 33770 Vegadeo Tél. (+34) 985 634 022 Centre d’Interpretation de la Rive du Eo Ancienne Usine de Serrasa 33760 Castropol Tél. (+34) 985 635 001 www.asturiasbiosfera.com/ oscos-eo

#asturias #nature et routes

11


LA VÉGÉTATION DU PARC SE CARACTÉRISE par sa grande quantité de hêtraies et de chênaies, notamment de chênes rouvres.

Parc Naturel des

Fuentes del Narcea, Degaña et Ibias Réserve de Biosphère

EMPLACEMENT: CANGAS DEL NARCEA, DEGAÑA ET IBIAS

Fôret de Muniellos

12

#asturias #nature et routes


Lagune de Arbás (Cangas del Narcea)

Reserva de Biosfera Fuentes del Narcea, Degaña e Ibias

I

l s’étend sur une superficie de 555 km2, comprenant le haut bassin des rivières Ibias et Narcea. Soulignons que dans l’espace du Parc, on trouve deux espaces naturels de particulier intérêt: la Réserve Naturelle Intégrale de la forêt de Muniellos et la Réserve Naturelle Partielle de Cueto de Arbás. Le paysage du Parc possède une grande variété de nuances, qui se définissent avec une touche de personnalité dans chacune des communes qui le conforment: dans la zone de Cangas del Narcea, le relief est abrupt et accidenté au passage de la rivière Narcea et de ses nombreux affluents, espaces exclusifs en saison de pêche de la truite. Dans la zone, une partie de la fascinante forêt de Muniellos, dont la visite est limitée afin de préserver intacte son exceptionnelle nature. Dans la commune de Degaña, se dessine un des écosystèmes des plus typiques de la Chaîne Cantabrique dont les chênaies et d’autres espèces, comme le bouleau, les ifs, le houx… sont remarquables, ainsi que sa faune sauvage, dans laquelle vient inclue des espèces en danger comme l’ours, le chat sauvage et le coq de bruyère. Degaña est à son tour, par mérite propre, une Réserve Régionale de la Chasse très apréciée par les passionnés de cette discipline. La troisième commune qui s’inclut dans le Parc est Ibias, espace également montagneux articulé par la rivière Ibias, parmi d’autres espaces, le bois de Valdebois comme partie intégrante de la forêt de Muniellos. Les sources de la rivière Ibias et ses affluents baignent les sierras et les vallées d’eaux cristallines. Ibias possède des preuves qui démontrent que sa population date du néolithique, et à l’époque cantabrique et romaine, des dolmens à Pradías et Chao Leda fusionnent histoire, culture et art avec la spectaculaire nature de la zone comme Muniellos ou les Ancares. Tout l’espace est considéré comme habitat permanent de l’ours brun. Dans les grandes étendues de forêts et de fourrés, on et trouve de nombreux chevreuils et chamois et parmi les oiseaux, il faut souligner le coq de bruyère qui trouve son habitat dans les forêts de Hermo, Degaña et Muniellos. Dans la majorité des rivières, où ses eaux abondent en truites et saumons, on peut observer la présence protégée de la loutre.

Maison du Parc des Fuentes del Narcea, Degaña et Ibias 33816 Corias Cangas del Narcea Tél. (+34) 985 813 981 Degaña Mairie 33812 Degaña Tél. (+34) 985 818 734 Ibias Mairie 33810 San Antolín Tél. (+34) 985 816 101 www.fuentesdelnarcea.org

#asturias #nature et routes

13


DES PRÉDATEURS COMME LE LOUP ET LE RENARD ET D’AUTRES CARNIVORES COMME LA LOUTRE, LE BLAIREAU OU LE CHAT SAUVAGE partagent leur territoire, jusqu’aux zones plus basses des rivières, avec des coqs de bruyère et près d’une vingtaine d’espèces d’amphibies et de reptiles.

Parc Naturel de

Somiedo Réserve de Biosphère EMPLACEMENT: SOMIEDO

Lac du Valle (Somiedo)

14

#asturias #nature et routes


Parc Naturel de Somiedo

Reserva de Biosfera Somiedo

L

e Parc Naturel de Somiedo se trouve situé dans le secteur méridional des Asturies, aux limites entre les zones de montagnes centrale et occidentale, il s’étend sur une superficie de 283 km2. Il fut le premier Parc Naturel des Asturies, ayant été déclaré ainsi en 1988. À propos de son paysage, remarquons la beauté de ses lacs, situés au sud de la commune de Somiedo, sur les hauteurs de la chaîne de petites montagnes séparant les Asturies de León: les trois petits lacs de Saliencia; le Lac du Valle, avec son îlot bien caractéristique –qui constitue le plus grand lac des Asturies- et les lagunes retirées de El Páramo, entre les vallées des rivières Somiedo et Pigüeña. C’est un des paysages les plus accidentés des Asturies, à cause de ses dénivelées de 400 aux 2.200 m., possèdant le Pic Cornión son altitude maximale avec 2.194 m. Le long de toute son étendue, on et trouve des “brañas” (espaces d’élevage transhumant) avec de fertiles pacages où l’on peut et contempler les fameuses cabanes en “teito” de balai: cabanes en pierre et toiture de balais et de genêts, utilisés comme refuge par les “vaqueiros de alzada” (vachers habitant les “brañas”) et les éleveurs de bétail dans les montagnes. Ces “brañas” sont distribuées sur tout le territoire du Parc. Aux alentours, se développe de nos jours, le transvasement des têtes de bétail selon les saisons, à la recherche des meilleurs pâturages. Le Parc accueille plus d’un centenaire d’espèces d’oiseaux: le merle commun, la bergeronnette des ruisseaux, le martinpêcheur… certaines habitent au bord des rivières, éclaboussées par le bruit des truites, très abondantes dans ces parages; aux sommets et dans les hautes régions de Somiedo, on remarque la présence des coqs de bruyère et de l’aigle royale. Tous les grands mamifères de la Chaîne ont leur présence à Somiedo, étant particulièrement digne de souligner la présence de l’ours brun.

Centre de Réception et Interprétation du Parc Naturel de Somiedo Narciso H. Vaquero, s/n 33840 Pola de Somiedo Tél. (+34) 985 763 758 www.parquenaturalsomiedo.es

#asturias #nature et routes

15


PARMI LES EAUX QUI COULENT DANS CE PARC, REMARQUONS LE DÉFILÉ FORMÉ PAR LA RIVIÈRE VAL DE SAMPEDRO, où se trouve Cueva Huerta, déclaré Monument Naturel et refuge de plusieurs familles de chauves-souris.

Parc Naturel de

Las Ubiñas-La Mesa

Vallée du Huerna dans le Parc Naturel de Las Ubiñas-La Mesa (Lena)

16

#asturias #nature et routes

Réserve de Biosphère EMPLACEMENT: TEVERGA, QUIRÓS ET LENA


Cortes et Peñarruda dans le Parc Naturel de Las Ubiñas - La Mesa (Quirós)

Reserva de Biosfera Las Ubiñas - La Mesa

I

l se trouve dans la partie centrale des Asturies et s’étend sur une superficie de 451 km2. Il s’agit d’une zone montagneuse au relief contrasté, dominé par le massif de Peña Ubiña, le deuxième plus haut relief calcaire de la Cordillère cantabrique après les Pics d’Europe, culminant à une altitude de plus de 2400 mètres. Dans cette Réserve de la Biosphère, on trouve des exemples de plus de la moitié des familles végétales asturiennes, un tiers de l’espace étant occupé par des forêts où s’imposent les hêtraies. La faune cantabrique s’y trouve bien représentée, avec des espèces comme l’ours brun et le coq de bruyère cantabrique. Les oiseaux rapaces, le chevreuil, le cerf, le chamois, le loup ou le renard font aussi partie de sa vie animale. Parmi les eaux qui coulent dans ce Parc, remarquons le défilé formé par la rivière Val de Sampedro, où se trouve Cueva Huerta, déclaré Monument Naturel et refuge de plusieurs familles de chauves-souris. À la richesse de ce milieu environnant, on doit et ajouter ses nombreuses valeurs culturelles. Ainsi, il compte avec une des plus riches stations rupestres du nord-est de la péninsule (Abris Rupestres de Fresnedo), de représentations de peintures de l’Âge de Bronze – Âge du Fer. En outre, il conserve des vestiges de l’époque cantabrique, si bien un des éléments sans doute le plus représentatif est le Chemin Royal de la Mesa, chaussée romaine qui communiquait la région avec le plateau de Léon.

Lena Centre d’informations du parc naturel de Las Ubiñas-La Mesa 33628 Tuíza Ríba (Lena) Tel. (+34) 985 496 268 Office du Tourisme Esq. del Marqués de San Feliz, 2 33630 Pola de Lena Tél. (+34) 985 497 608 Quirós Office du Tourisme Route Générale. Bárzana 33117 Quirós Tél. (+34) 985 768 160 (été et ponts) Teverga Office du Tourisme Dr. G. Miranda, s/n 33111 San Martín - Teverga Tél. (+34) 985 764 293 http://www.asturiasbiosfera. com/las-ubinas-la-mesa

#asturias #nature et routes

17


SES FORÊTS, FRAGMENTÉES PAR ZONES DE PÂTURAGE ET DE FOURRÉ, sont les plus remarquables du haut bassin de la rivière Nalón.

Parc Naturel de

REDES

Réserve de Biosphère EMPLACEMENT: CASO ET SOBRESCOBIO

Parc Naturel de Redes (Sobrescobio)

18

#asturias #nature et routes


Cascade El tabayón (Caso)

Reserva de Biosfera Redes

I

l se trouve situé dans le secteur de montagne centro-oriental et compte une superficie de 376 km2. La richesse de son milieu se manifeste par une multitude de paysages et de contrastes. On peut y observer des formations glacières, tels que des moraines ou des cirques, des formes karstiques dans des grottes et de vastes champs de pâturage et de bois. Redes compte une superficie boisée qui occupe 40% du territoire. Quelques sommets se démarquent tels que El Retriñón, la Peña’l Vientu, Cantu l’Osu, el Tiatordos, la Rapaina et le Pic Torres culminant à 2104 mètres. L’action des rivières a donné lieu à l’apparition de vallées ouvertes qui forment de grandes plaines fertiles dans leurs fonds ou aux impressionnants défilés de roche calcaire, comme celui de la rivière Alba ou celui des Arrudos. Un des lieux les plus impressionnants du Parc se trouve dans sa partie haute, d’accès facile par le village de Bezanes et isolée par les contreforts montagneux, à 1.215 m. se trouve la plaine fertile de Brañagallones. Au Parc de Redes, on trouve toutes les espèces caractéristiques du nord de la péninsule, l’ours brun, le coq de bruyère et le loup; et on peut y apprécier aussi les plus grandes populations de chamois et cerfs des Asturies. La hêtraie est la formation végétale dominante dans les bois de Redes, si bien on y voit aussi beaucoup de chênes rouvres.

Centre de Réception et d’Interprétation de la Nature du Parc Naturel de Redes-Caso Práu la Feria 33990 Campo de Caso Tél. (+34) 985 608 022 Sobrescobio Route Générale 33993 Rioseco Tél. (+34) 985 609 099 ó 985 609 005 (seulement en été) www.parquenaturalderedes.es/

#asturias #nature et routes

19


UNE IMPOSANTE MASSE FORESTIÈRE ALTERNANT AVEC DES PRÉS, DES PÂTURAGES ET DES BRUYÈRES, qui témoignent de l’ancestrale exploitation du territoire par l’être humain et qui lui confère une beauté singulière.

Parc Naturel de

PONGA

Montagnes de Ponga

20

#asturias #nature et routes

EMPLACEMENT: PONGA


Automne dans Peloño (Ponga)

Parc Naturel de Ponga

I

l se situe dans le secteur centro-oriental de la Chaîne Cantabrique, avec une superficie de 205 km2. Il constitue un territoire à relief complexe, avec de considérables dénivelées qui oscillent entre 300 m. et plus de 2.100 m. à Peña Ten ou 1.951 m. à Tiatordos. Les vallées fluviales qui parcourent le Parc sont étroites et ses versants présentent des inclinations très élevées, donnant lieu à de spectaculaires défilés comme le Ponga ou los Beyos.

Au Parc Naturel de Ponga, on y trouve représenté tous les éléments qui configurent la richesse faunitique de la montagne centro-orientale de la région. Le bon état de conservation de son habitat rend possible la présence dans cette zone d’espèces les plus emblématiques de la Chaîne Cantabrique, comme le cerf, le chevreuil, le chamois cantabrique et le coq de bruyère cantabrique. On y observe la présence de plantations de chênes dans la zone centrale du Parc, autour des localités comme Beleño, Abiegos et Taranes; et très spécialement l’espace de la Réserve Naturelle Partielle de Peloño, formé par une vaste étendue de hêtraies, constitue un magnifique exemple de la richesse biologique de la zone.

Centre de Réception et d’Interprétation du Parc Naturel de Ponga 33557 San Juan de Beleño Tél. (+34) 985 843 113 www.ponga.es/parque-natural

#asturias #nature et routes

21


LA RÉSERVE POSSÈDE LA PLUS GRANDE CHÊNAIE D’ESPAGNE et une des mieux conservées d’Europe.

Réserve Naturelle Intégrale

BOSQUE DE MUNIELLOS

Fôret de Muniellos

22

#asturias #nature et routes

Réserve de Biosphère EMPLACEMENT: CANGAS DEL NARCEA ET IBIAS.


L

a Réserve Naturelle de Muniellos est intégrée dans le Parc Naturel de Fuentes del Narcea, Degaña et Ibias, un parc d’une superficie de 475 km2. Elle recouvre 60 km2..

Depuis qu’il fut déclaré Réserve Biologique en 1.982, ce singulier espace naturel est exclusivement destiné à l’investigation et la réalisation de programmes éducatifs pour écoliers et visites concertées et autorisées, on y limite les visites afin de favoriser la parfaite conservation de l’écosystème. Les visites doivent être autorisées par la Consejería d’Agroélevage et de Ressources Autochnes, on ne permet qu’un maximum de 20 visites par jour. La Réserve Naturelle de Muniellos comprend les montagnes de Muniellos et La Viliella et la montagne de Valdebois. La Réserve qui possède la plus grande chênaie d’Espagne et une des mieux conservées d’Europe, elle accueille dans son milieu environnant une réelle nature vierge qui se renouvelle à chaque saison avec de surprenantes démonstrations d’adaptation à son milieu. Toujours en changement, c’est le clair exemple du paradis asturien à toutes les époques de l’année, chênes de différentes espèces atteignant jusqu’à six mètres de diamètre, hêtraies et bouleaux en présence continuelle de houx et d’ifs, rois perpétuels de l’automne à Muniellos. L’ascension aux lagunes de La Peña, Grande, Fonda et La Isla compose un des parcours des plus intéressants pour les passionnés à la randonnée. La rivière de Muniellos ou Tablizas, affluent du Narcea, traverse toute la forêt, reprenant les eaux de nombreux ruisseaux qui se jettent à torrents sur ses rives. Les amoureux des animaux peuvent trouver dans la forêt de Muniellos un référent important de la faune asturienne, le plus remarquable, l’ours brun cantabrique, qui trouve dans cette région les conditions propices à son développement et sa survie: de vastes forêts et zones de refuge peu accessibles. Le sous-bois y vit sa propre splendeur sur un manteau de bruyères, de fougères, de ronces, de mousses et de lichens, ces derniers, vu que leur survie est délicate, confirment donc l’absence totale de pollution, en apportant une particulière sensation d’enchantement au mileu intérieur de la forêt. Un autre des secrets fascinants de Muniellos est sa grande variété de champignons, la plupart comestibles, qui peuplent les forêts avec plus de quatre cents espèces.

Reserva Natural Integral del Bosque de Muniellos

Consejería de Agroganadería et Recursos Autóctonos. Édifice Administratif de Services Multiples (EASMU) Rue Coronel Aranda, 2 Etage 3ª 33005 Oviedo Tél. (+34) 985 105 500 Centre de Réception de la Réserve Naturelle Intégrale de Muniellos. 33811 Tablizas Cangas del Narcea Tél. (+34) 661 931 580 Centre d’Interprétation de la Réserve Naturelle Intégrale de Muniellos. Route. AS-348. P.K. 5 33811 Oballo Cangas del Narcea Tél. (+34) 607 839 670 Pour effectuer une réservation pour le parc, veuillez contacter le (+34) 985 279 100 Ou par internet www.asturias.es www.asturiasbiosfera.com/ muniellos-fuentes-denarcea

#asturias #nature et routes

23


Réserves Naturelles Partielles Rive du Eo

Barayo

Elle est intégrée à la Réserve de la Biosphère de Oscos – Eo. Cet espace qui constitue un des estuaires mieux conservés du nord, compte avec une superficie de 14 km2. Cette ria navigable offre aux amateurs une expérience inoubliable sus ses eaux. Depuis les petits quais côtiers de Castropol, Figueras et Ribadeo, il est possible de réaliser des promenades en bateau sur la ria.

C’est un système écologique unique de 2,5 km2 de superficie totale, qui représente un magnifique exemple de la végétation de falaises, dunes et plages, avec des espèces botaniques d’énorme intérêt.

Emplacement: Castropol et Vegadeo

Centre de Réception des Visiteurs de Castropol. La Fuente, 15. 33760 Castropol. Tél. (+34) 985 635 113. Vegadeo. Place de la Mairie., s/n. 33770 Vegadeo. Tél. (+34) 664 476 415. Centre d’Interpretation de la Rive du Eo . Ancienne Usine de Serrasa. 33760 Castropol. Tél. (+34) 985 635 001. www.castropol.es/reserva-natural-parcial-dela-ria-del-eo

24

#asturias #nature et routes

Emplacement: Navia et Valdés

La rivière Barayo forme à son embouchure un spectaculaire estuaire d’une grande valeur naturelle et avec un paysage magnifique. Valdés. Bureau de Tourisme, Los Caleros, 11. 3700 Luarca. Tél. (+34) 985 640 083. Navia. Bureau de Tourisme Jardines de Alfonso Iglesias. Avda. de La Dársena, s/n. 33710 Navia. Tél. (+34) 985 473 795. www.parquehistorico.org


Cueto de Arbás

Grotte de Las Caldas

Cette Réserve Naturelle, de grande valeur, présente un modelage glacial de grand intérêt où dominent des vallées, des arêtes et des cirques très rares, dans sa région occidentale.

Cette Réserve mérite une attention spéciale comme écosystème sous-terrain et surtout, dû à son gisement préhistorique datant des périodes solutréenne et magdalénienne.

Emplacement: Cangas del Narcea

L’ensemble de lagunes, mares et petits espaces tourbeux qui se trouvent à la Lagune de Arbás sur son versant nord-est, est quelque chose d’exceptionnel. L’ours brun est l’animal le plus représentatif de la Réserve. Cangas del Narcea. Maison de Culture “Palacio de Omaña”. Place Mayor, 48. 33800 Cangas del Narcea. Tél. (+34) 985 811 498. La Réserve est integrée au Parc Naturel Fuentes del Narcea, Degaña et Ibias, située à l’ouest du Col de Leitariegos. www.fuentesdelnarcea.org

Emplacement: Oviedo

Oviedo. Bureau de Tourisme. Place de la Constitución, 4. 3009 Oviedo. Tél. (+34) 984 086 060. www.oviedo.es/index.php/es/la-ciudad/turismo

Grotte du Lloviu Emplacement: Villaviciosa

La Grotte del Lloviu se trouve entre Puente Arroes et Peón, près de la rivière España. Également connue comme Grotte de Peón, avec une totalité de 1.841 m. de galeries, son principal intérêt réside dans le fait qu’il s’agit de la plus grande cavité asturienne développée en calcaires du Jurassique. Bureau de Tourisme. Teatro Riera. 33300 Villaviciosa. Tél. (+34) 985 891 759. #asturias #nature et routes

25


Réserves Naturelles Partielles Rive de Villaviciosa

Grotte du Sidrón

Cet espace se trouve dans la côte centro-orientale des Asturies, et c’est un bel espace naturel où se mélangent des éléments provenant de la rivière et ceux provenant de la mer.

Il se trouve aux proximités de Vallobal et constitue la cavité asturienne de calcaires non-carbonifères; cependant, le principal intérêt de cette grotte réside dans ses valeurs biologiques, refuge de quiroptères et coléoptères.

Emplacement: Villaviciosa

Un estuaire considéré de grande valeur écologique pour son importance faunistique, notamment ornithologique, aussi bien en quantité comme en qualité. Bureau de Tourisme Teatro Riera. 33300 Villaviciosa. Tél. (+34) 985 891 759. Centre d’Interpretation de la Ría de Villaviciosa Ctra. Villaviciosa-El Puntal. Villaviciosa. Tél. (+34) 687 483 378 / (+34) 683 182 177 (ouvert toute l’année). www.riadevillaviciosa.org

26

#asturias #nature et routes

Emplacement: Piloña

La cavité possède également un gisement préhistorique avec quelques peintures rupestres. Bureau de Tourisme. Place de la Mairie. 33530 Infiesto. Piloña. Tél. (+34) 985 710 013. www.comarcadelsueve.com/reserva_ natural_parcial_de_la_cueva_del_sidron


Grotte Rosa

Peloño

Grotte Rosa se trouve située à El Pegadín, sommet calcaire qui se trouve entre Calabrez et El Carmen et il s’agit d’un important complexe karstique qui dreine les eaux d’une grande dépression.

Située dans le Parc Naturel de Ponga, cette Réserve compte d’un total de 1.507 hectares, appartenant aux villages de San Juan, Casielles, San Ignacio et Viego.

Emplacement: Ribadesella

En relation avec ce complexe, se trouve un important gisement préhistorique des cultures solutréenne et magdalénienne. Ribadesella Bureau de Tourisme. Paseo Princesa Letizia, s/n. 33560 Ribadesella. Tél. (+34) 985 860 038.

Emplacement: Ponga

La Forêt de Peloño est un des espaces forestiers plus emblématiques, il constitue un spectacle de couleurs unique en automne, dû à sa touffue masse boisée d’espèces autochtones assez nombreuses qui rend propice la présence du coq de bruyère et compte avec des noyaux particulièrement intéressants sur la montagne Peloño. Ponga Mairie de Ponga. 33557 San Juan de Beleño. Tél. (+34) 985 843 001. http://orienteastur.info/naturaleza/ reserva-natural-de-pelono/

#asturias #nature et routes

27


Monumentos naturales

28

#asturias #nature et routes

Plage de Penarronda Castropol et Tapia de Casariego.

If de Salas Salas.

If de Pastur La Bobia. Illano.

Tourbière de las Dueñas Las Dueñas. Cudillero.

Grottes de Andina Arancedo. El Franco.

Ensemble lacustre de Somiedo Saliencia. Somiedo.

Plage de Frexulfe Frexulfe. Navia.

Cols de Marabio Teverga et Yernes et Tameza.

Cascades de Oneta Oneta. Villayón.

Grotte Huerta Défilé de la rivière Sampedro. Teverga.

Plantation de chênes-lièges de Boxu Boxu. Allande.

Île de La Deva et Playón de Bayas Castrillón et Soto del Barco.

If de Santa Coloma Santa Coloma. Allande.

Défilé de las Xanas Villanueva. Santo Adriano.

If de Lago Lago. Allande.

If et Rouvre de Bermiego Bermiego. Quirós.

Chêne de Valentín Valentín. Tineo.

Meandres du Nora Oviedo et Las Regueras

Hoces del Esva Valdés.

Plage de l´ Espartal Castrillón.


Mare de Zeluán et Anse de Llodero Ría de Avilés. Gozón. Chêne de Lavandera Tueya. Gijón. Chênaie Le Tragamón Gijón. Monument Naturel des Gisements de Icnitas Colunga, Gijón, Ribadesella y Villaviciosa.

Entrepeñes et Plage de Vega Ribadesella Réseau de Toneyu Sierra de Beza. Amieva. Système del Jitu Onís. Plage de Gulpiyuri Naves. Llanes. Système del Trave Proximités de Bulnes.Cabrales.

If de Santibáñez de la Fuente Santibáñez de la Fuente. Aller.

“Torca” (doline) Urriellu Picos de Europa. Cabrales.

Foces del Pinu El Pinu. Aller.

“Bufones” (semblable à des geysers) de Arenillas Puertas de Vidiago. Llanes.

Route de El Alba Soto de Agues. Sobrescobio. Cascade de Mongayo Caso. Grotte Deboyo Caso.

“Bufón” (semblable à un geyser) de Santiuste La Franca - Buelna. Llanes Complexe de Cobijeru Proximités de Buelna. Llanes. Saulées de Buelles Buelles. Peñamellera Baja. #asturias #nature et routes

29


Paysages Protégés Montagnes de Carondio y Valledor Emplacement: Allande, Grandas de Salime et Villayón

Il possède de grandes valeurs naturelles et paysagés et, dans son environnement nous trouvons une bonne représentation des divers aspects ethnographiques de la zone. Le Paysage comprend de petits bassins de ruisseaux tributaires de la rivière Navia et la totalité du bassin de la rivière de l’Oro. En ce moment, il détient la plus grande plantation de chêneslièges de toute les Asturies, dans les proximités du hameau de Bojo. Grandas de Salime. Bureau de Tourisme. El Salvador, 6. 33730 Grandas de Salime. Tél. (+34) 985 627 350 (seulement en été). Allande. Bureau de Tourisme. Parque del Toral, s/n. 33880 Pola de Allande. Tél. (+34) 985 807 004 (seulement en été). Villayón. Bureau de Tourisme, La Plaza, 12. 33717 Villayón. Tél. (+34) 985 625 051 ó 985 625 055. 30

#asturias #nature et routes

Hoces del Esva

Emplacement: Valdés, Tineo et Salas Il inclut la totalité du bassin hydrographique de la rivière Esva, qui s’étend sur 460 km2 comprenant ses principaux affluents (Navelgas, Bárcena, Llorín et Mállene) et les petits ruisseaux qui se jettent dans ces derniers. Valdés. Bureau de Tourisme. Los Caleros, 11. 33700 Luarca. Tél. (+34) 985 640 083. Salas. Bureau de Tourisme. Plaza de la Campa. 33860 Salas. Tél. (+34) 985 830 988 Tineo. Bureau de Tourisme. Place de El Fontán, 22. 33870 Tineo. Tél. (+34) 985 900 202.


Côte Occidentale

Emplacement: Valdés et Cudillero. Il comprend une bande côtière de quelque 35 km. de long, formant une étroite bande côtière de paysage tourné vers la mer avec une grande quantité de prés et d’herbages, qui conservent des secteurs de côtes peu accessibles et de grande valeur. Cudillero. Bureau de Tourisme. Puerto del Oeste. 33150 Cudillero. Tél. (+34) 985 591 377 ó 985 591 452. Valdés. Bureau de Tourisme. Los Caleros, 11. 33700 Luarca. Tél. (+34) 985 640 083.

Pic Caldoveiro

Emplacement: Grado, Yernes y Tameza, Proaza et Teverga Le pic Caldoveiro, avec 1.357 m., est le sommet de la source de la rivière Tamiza et conforme un remarquable espace de montagne, abri d’une flore et faune diversifiées. Le paysage qui en résulte est joli à voir, parsemé de petites lagunes de montagnes et de bergeries avec des cabanes et des “corros” (cabanes en pierre). Grado. -Centre d’Information et Réception des visiteurs du Camín Real de la MesaEduardo Sierra, 10. Palais Fontela. 33820 Grado. Tél. (+34) 985 754 783 -Office d’InformationParc de S. Antonio. 33820 Grado. Tél. (+34) 628 361 919 / 985 753 073 (A.D.L.). Teverga. Bureau de Tourisme. Rue Doctor García Miranda. 33111 San Martín – Teverga. Tél. (+34) 985 764 293. Proaza. Mairie. de Proaza. Plaza de la Abadía, s/n. 33114 Proaza. Tél. (+34) 985 761 001. Yernes et Tameza. Mairie. Villabre, s/n. Tél. (+34) 985 972 303.

#asturias #nature et routes

31


Peña Ubiña

Emplacement: Quirós et Lena Il se trouve au centre de la montagne asturienne, délimitant au Sud avec León. C’est un des secteurs plus riches et accidentés du massif asturien, vallées étroites encadrées de forêts denses, rochers pelés entourés de petits ruisseaux et d’incomptables cols de montagne. Lena. Bureau de Tourisme. faisant angle avec Marqués de San Feliz, 2. 33630 Pola de Lena. Tél. (+34) 985 497 608.

Montagne de l´Aramo Emplacement: Quirós, Morcín et Riosa

La Montagne de l’Aramo, considérée au sens large, s’étend sur 15 km de long en direction NO-SE, entre les rivières Trubia et Riosa. La zone définie comme Espace Protégé comprend la partie haute de la sierra et constitue la principale élévation du secteur centro-oriental septentrional avec un alignement des sommets comme La Gamonal avec 1.712 m., et le Gamoniteiro, avec 1.788 m. Quirós. Bureau de Tourisme. Route Générale. Bárzana. 3117 Quirós. Tél. (+34) 985 768 160. Riosa. Bureau de Tourisme. La Fuente, 1. 33160 La Vega. Tél. (+34) 985 766 265 (seulement en été).

Cap Peñas

Emplacement: Gozón Le profil triangulaire du Cap Peñas offre un paysage naturel d’indoutable valeur écologique, où s’impose la forte personnalité de ses spectaculaires falaises sur le cantabrique qui atteignent, parfois, les 100 m. au-dessus du niveau de la mer. Du Cap, on peut contempler de petites îles et îlots rocheux, remarquons notamment La Erbosa, la deuxième île en grandeur de la Principauté.

32

#asturias #nature et routes

Centre de Réception des Visiteurs del Moyen Marino de Peñas. Phare de Peñas, s/n. 33448 Viodo. Gozón. Tél. (+34) 657 098 617.

Bassins Miniers

Emplacement: Mieres, San Martín del Rey Aurelio, Langreo et Laviana Il se trouve dans la zone la plus montagneuse des Vallées Minières centrales et intègre les sierras de Navaliego, Longalendo et les petites montagnes de Urbiés, dans la vallée de Turón. L’action des agents atmosphèriques, notamment l’eau, a dessiné ce singulier paysage où abondent vallées et réseaux fluviaux qui le parcourent et jettent ses eaux dans la rivière Turón. Mancomunidad del Valle del Nalón. Promotion et Développement Touristique. Rue Vicente Vallina, 10. 33950 Sotrondio. San Martín del Rey Aurelio. Tél. (+34) 985 672 339 - (+34) 985 672 001. Laviana. Bureau de Tourisme. Pza. Fray Ceferino. 33980 Pola de Laviana. Tél. (+34) 985 611 377 (seulement en été) -Centre d’Interpretation Armando Palacio Valdés. Entralgo - Laviana. Tél. (+34) 985 611 377. Mieres. Bureau de Tourisme. Rue Manuel Llaneza, 8. 3600 Mieres. Tél. (+34) 985 450 533. El Entrego Bureau de Tourisme. (seulement en été). Av. del Parque s/n. 33940 San Martín del Rey Aurelio. Tél. (+34) 985 660 138.


Montagne du Sueve

Emplacement: Colunga, Caravia, Ribadesella, Piloña et Parres

Llanes. Bureau de Tourisme. Alfonso IX, La Torre. 33500 Llanes. Tél. (+34) 985 400 164

Parmi la faune du Sueve, on peut citer la présence du plus emblématique des animaux asturiens: l’asturcon, une race autochtone de chevaux semi-sauvages qui habitent cette Sierra.

Cabrales. Bureau de Tourisme. Route Générale s/n. 33554 Las Arenas. Tél. (+34) 985 846 484.

Colunga. Bureau de Tourisme. Place de la Iglesia. 3320 Colunga. Tél. (+34) 985 852 200.

Ribadedeva. Bureau de Tourisme. Route Colombres-Bustio. 33590 Colombres. Tél. (+34) 985 412 321.

Centre d’Interpretation de la Sierra del Sueve. Gobiendes. Tél. (+34) 985 869 070.

Peñamellera Alta. Bureau de Tourisme. 33578 Trescares. Tél. (+34) 985 415 889 (seulement en été).

Ribadesella. Bureau de Tourisme. Promenade Princesa Letizia, s/n. 33560 Ribadesella. Tél. (+34) 985 860 038.

Peñamellera Baja. Bureau de Tourisme. Route Générale. 33570 Panes. Tél. (+34) 985 414 297 (seulement en été).

Parres. Bureau de Tourisme. Place Venancio Pando. 33540 Arriondas. Tél. (+34) 985 841 712 (seulement en été). Piloña Bureau de Tourisme. Covadonga, 42. 33530 Infiesto. Tél. (+34) 985 711 133 (seulement en été).

Montagne du Cuera

Emplacement: Cabrales, Llanes, Peñamellera Alta, Peñamellera Baja et Ribadedeva C’est une chaîne de petites montagnes de roches calcaires, parallèle à la côte, à l’est des Asturias. Il s’agit d’un clair exemple de la sierra littorale où les conditions propres de la montagne se voient modifiées par la proximité de la mer. L’endroit del Mazucu et celui du Pic de Turbina sont remarquables dû à leur extraordinaire beauté. D’ici, on peut contempler l’impressionnant panorama des Pics d’Europe.

Côte Orientale

Emplacement: Llanes et Ribadedeva Il se trouve situé à l’est de Llanes, entre la capitale de la commune et l’extrême oriental de la région. La région ainsi délimitée constitue une bande étroite d’environ 30 km de long et 1 à 4 km de large qui se caractérise par ses plages, ses falaises et les “rasas” ou sierras plates. Parfois, les plages se cachent dans de petits fjords ou bien s’ouvrent sur de jolies anses. Llanes. Bureau de Tourisme. Alfonso IX, La Torre. 33500 Llanes. Tél. (+34) 985 400 164. Ribadedeva. Bureau de Tourisme. Route Colombres-Bustio. 33590 Colombres. Tél. (+34) 985 412 321.

#asturias #nature et routes

33


Routes et Sentiers L

34

es espaces naturels des Asturies nous offrent d’innombrables possibilités de profiter d’un environnement naturel privilégié, où l’expérience de parcourir ses recoins sera sans doute le meilleur des souvenirs. La nature a toujours fait partie inséparable de l’histoire des Asturies, sentiers, voies et routes, ont été et sont, parcourus pour différents motifs au fil des années. Anciennes voies de communication, chaussées romaines, routes de commerce ou de pèlerinage, sont de nos jours, utilisées par les passionnés de la nature sans qu’elles aient perdu sa spéctaculaire beauté, sa culture et ses légendes.

Recommendations pour votre séjour dans la nature

Aussi bien les Sentiers de Grands Parcours (GR) comme ceux de Petits Parcours (PR) consistent en un réseau d’itinéraires piétons balisés, composés de l’interconnexion de sentiers, chemins, “vereda” (chemin pour bétail), pistes, etc., qui tentent, toujours dans la mesure du possible, d’éviter le passage par les routes asphaltées avec circulation de véhicules. Ceux qui viennent détaillés dans ce guide – un petit échantillon des nombreux et divers que l’on peut rencontrer le long de la géographie asturienne -, sont de petits parcours qui nous découvrent des environnements spécifiques ou mènent à une localité, un refuge ou un point concret d’intérêt. Son balisage est semblable à celui des sentiers de Grands Parcours quoiqu’avec des marques de peinture blanche ou jaune et sa durée sera celle d’une petite promenade, des excursions d’une demie journée ou d’un jour. Les SL sont des Sentiers Locaux, chemins balisés par les Mairies par où passe le chemin, dans lesquels, outre le balisage horizontal réalisé avec des marques de peinture, on y installe des panneaux verticaux qui facilitent le parcours du sentier. Ce sont des poteaux et des flèches, socles informatifs, panneaux informatifs, ainsi que des tables d’interprétation du paysage. Tout cela est un complément et un appui pour cette activité, en lui conférant un caratère non seulement informatif sinon motivant et en même temps cela nous sert pour apprendre à estimer l’environnement à travers lequel nous passons. En outre, les entreprises et professionnels des services de tourisme actif offrent des alternatives de loisir de tout genre qui s’adapteront sans aucun doute aux niveaux de difficulté et de possibilité de chaque personne et de chaque activité. Espaces pour randonnées, promenades, chemins à pied, à cheval, à vélo ou ascensions pour les plus experts, seront la meilleure façon de connaître et de profiter de ces environnements naturels. Les valeurs environnementalles et écologiques de ces lieux demandent un traitement de respect et d’attention, essentiellement afin de les conserver. La réalisation d’activités en plein air, exige un comportement adéquat en chaque lieu qui garantisse la durabilité présente et future de cet authentique “Paradis Naturel”.

• Respectez et prenez soin des sources, rivières et autres cours d’eau. N’y jettez pas de savons, de détergents, de produits qui puissent contaminer, ni de résidus.

#asturias #nature et routes

• Ne laissez pas traîner ni mettez sous terre les déchets. Amenez-les jusqu’à un endroit où il y ait un service de ramassage. Ainsi, avec la coopération de tous nous pourrons contribuer à un meilleur environnement. • Faites attention avec le feu. N’allumez pas de bûchers. Emportez avec vous de la nourriture déjà cuisinée.

• Ne faites pas du camping sans permission. Réspectez les lieux destinés pour cela et n’abîmez pas le sol en creusant des tranchées ou des trous. • La flore et la faune sont les protagonistes essentiels de la nature; pour cette raison n’arrachez pas de fleurs, de rames, ne dérangez pas la faune; ainsi, on pourra tous mieux en profitez. En outre, rappelez-vous que beaucoup d’eux se trouvent protégés par la loi. • Utilisez votre vehícule à moteur le moins possible. Utilisezle pour vous déplacer sur la route et l’indispensable sur les pistes, et le cas échéant, circulez lentement et sans en sortir de ces dernières. Le bruit est aussi une forme de pollution. • Fermez les grandes portes, grilles, portes de cabane, etc. que vous pouvez trouver dans la campagne, afin d’éviter le passage de bétail ou d’autres animaux. • Traversez toujours les terres de labourage par les sentiers et ne marchez jamais sur les semis. • Réspectez les chemins. Les racourcis ne servent qu’à abîmer le sol et peuvent contribuer à faire disparaître le sentier originel. • Les chiens doivent se trouver attachés pour eviter de déranger ou d’effrayer le bétail ou d’autres animaux. Source: Fédération des Sports de Montagne, Escalade et Randonnée de la Principauté des Asturies

Types de Parcours: Traversée: La fin du chemin ne coïncide pas avec celui de sa sortie. Il est conseillé de trouver un moyen de transport pour le retour. Circulaire: La route commence et finit au même endroit. Aller-retour: Une fois la route réalisée, le chemin de retour est le même parcours en sens inverse. Il s’agit habituellement de parcours simples qui ne présentent pas de problèmes de réalisation.


Parc Naturel de Somiedo

36 Routes de montagne 1.- Route Teixo-Teixois PR AS-102.1 2.- Route de la Cascade (Seimeira) PR AS-116 3.- Route Hoces del Esva PR AS-1 et PR AS-2 4.- Chemin de la forêt de Moal PR AS-132 5.- Route des Lacs PR AS-15 6.- Sentier La Regueirina PR AS-286 7.- Les Moulins PR AS-141 8.- Route El Alba PR AS-62 9.- Route Cascade du Tabayón PR AS-60 10.- Route des Foces de la Rivière Pino et Rivière Aller PR AS-31 et PR AS-31.1 11.- Route du Pic Pierzu PR AS-211 12.- Route au Pic Pienzu PR AS-71 13.- Route Point de vue d´Ordiales PR AS-223 14.- Route du Cares PR AS-227 15.- Route Monte Camba PR AS-229 16.- Route du Camín Encantau (Chemin Enchanté)

52 Anneau Cycliste GR-208 BTT 1.- Bueño-Aire Recreátive de Villapará 2.- Aire Rec. Villapará-Aire Rec. La Peral 3.- Aire Rec. La Peral-Sotiello 4.- Sotiello-Santibáñez de Murias 5.- Santibáñez de Murias-Cabañaquinta 6.- Cabañaquinta-La Colladiella 7.- La Colladiella-La Peña 8.- La Peña-Bueño

61 Voies vertes 1.- Senda del Oso (sentier de l´ours) 2.- Système de montagne de La Carisa (Chaîne de Petites Montagnes de la Carisa) 3.- Voie Verte de Turon

65 Sentier Cotier GR-204 (E-9)

1.- Bustio-Pendueles 2.- Pendueles-Llanes 3.- Llanes-Celorio 4.- Celorio-San Antolín 5.- San Antolín-Toriello 6.- Arenal de Morís-Plage de La Griega 7.- La Ñora-Gijón 8.- Luanco-Nieva 9.- Plage d´Arnao-San Juan de La Arena 10.- San Esteban de Pravia-Plage d´Aguilar 11.- Barayo-Navia 12.- Navia-Viavélez 13.- Viavélez–Tapia de Casariego 14.- Tapia de Casariego-Vegadeo

80 Ascensions 1.- El Cabril 2.- Pico Cornón 3.- Peña Ubiña 4.- Tiatordos 5.- Pico Zorro 6.- Torre de Sta. María 7.- Torrecerredo

#asturias #nature et routes

35


Routes de montagne

Route Teixo-Teixois PR AS-102.1

ITINÉRAIRE:

ROUTE 1.

Teixo - Santa Marina – Almallos – Os Teixois – Mestas – Teixo

L

e parcours commence sur le col de Teixo, entre les sommets de l’Ouroso et de Busnovo. Aux proximités de l’auberge, nous réaliserons notre chemin par la route menant à Santa Marina. Aux dernières maisons de Teixo, emprunter à droite une piste, jusqu’à ce que l’on trouve un carrefour où il faudra prendre une déviation à gauche et qui se prolonge sous la route. Lorsque l’on sera arrivé à une châtaigneraie, la piste consiste alors en un sentier qui la franchit jusqu’à atteindre le village de Santa Marina, bel exemple d’architecture rurale de l’occident asturien, avec les caractéristiques volumes hermétiques, murs en maçonnerie traditionnelle à pierre vue et toitures d’ardoise. De Santa Marina, on poursuit le chemin en empruntant la route venant de droite et qui mène à un autre exemple typique d’architecture rurale. À partir d’ici, le chemin se juche sur les hauteurs des crêtes où l’on trouvera une piste qu’il faudra suivre vers la gauche, dans une zone de bruyères et, qui mène vers le hameau de Almallos. Ici, le chemin vire à droite pour redescendre en croisant des prés et des châtaigneraies jusqu’à la route qui joint Taramundi avec Veigas, et de celle-ci par un sentier vers l’ensemble ethnographique de Os Teixois. Os Teixos, parfait exemple de ce qui au XVIIIe siècle fut une industrie prospère dans tout l’Occident des Asturies, rassemble toute une série d’engins mûs par l’eau; un moulin, le maillet d’une forge, un fouloir pour le traitement de la laine, pierres pour affiler et une primitive central éléctrique. Après avoir visité tout ceci, nous nous dirigerons vers les proches hameaux de Las Mestas par un sentier à côté du ruisseau. Après quatre carrefours franchis et sans prendre en considération, tourner au suivant, à droite, menant à une piste qu’il faudra emprunter vers la droite. Chemin faisant, on pourra apprécier les encore identifiables “carboeiras” qui, nourries par les chênes qui abondent dans cette région, produisent le charbon végétal consommé par les jadis nombreuses forges. À Las Mestas, il suffit d’emprunter la piste menant à Teixo

36

#asturias #nature et routes

COMMUNE:

Taramundi DISTANCE:

10 km. DURÉE ESTIMÉE: ESTIMÉE

3 h. h 35 35min min. TEIXO

DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible OS TEIXOIS

TYPE DE PARCOURS:

As Mestas

Circulaire

Santa Marina Turi

Coto Agudo 908 Pousado 945

TEIXO (620)

TEIXO (620)


Routes de montagne

Route de La Cascade (Seimeira) PR AS-116

ITINÉRAIRE:

ROUTE 2.

Pumares – Ancadeira – Seimeira - Ancadeira – Pumares

L

e parcours commence à la zone récréative de Pumares, où il faudra emprunter un chemin croisant la route et en direction des maisons se trouvant en face. Depuis ce point du parcours, le chemin devient un sentier sous l’abri de parois recouvertes de mousses et de plantes et nous fera pénétrer dans un paysage agréable, où la rivière Agüeira nous accompagne à gauche parcourant un paysage de prés, encerclés de murs en pierre caractéristiques de cette région des Asturies et de forêts de châtaigniers, de chênes et d’aulnes. Le chemin grimpe et devient sentier en s’éloignant ou se rapprochant, de manière alternative, du cours de la rivière jusqu’à atteindre le village de Ancadeira, aujourd’hui inhabité. Traverser ce dernier village et réemprunter le sentier à la lisière de l’Agüeira, en passant un pont en ciment qu’il ne faudra pas franchir. Suivre, toujours, le cours de la rivière et grimper une pente brève mais fort inclinée. Une fois grimpée, on pourra apercevoir la cascade de Seimeira de Murias. Le sentier se rétrécit et nous mène au pied de la chute d’eau, avec une hauteur d’environ 20 m. Le retour se fera par le même chemin.

COMMUNE:

Santa Eulalia de Oscos DISTANCE:

6,4 km. DURÉE ESTIMÉE: ESTIMÉE

1 h. h 20 20min min. Pousadoiro 945

DEGRÉ DE DIFFICULTÉ: Peña Soar 837

Murias 889 Santalla

Faible TYPE DE PARCOURS:

Aller-retour

BOSQUEIMADO Teixeira Santa Eulalia PUMARES

Penoes 802

Ventoso

Cuadro 793

PUMARES (500)

BOSQUEIMADO (800)

#asturias #nature et routes

37


Routes de montagne

Route Hoces del Esva PR AS-1 et PR AS-2

ITINÉRAIRE:

ROUTE 3.

C

e parcours présente deux parties bien distinctes, le PR AS-1 avec une pente fort inclinée et offrant uniquement de belles vues de la vallée de Paredes, et le PR AS-2 avec un parcours très facile qui se déroule dans un environnement merveilleux. À San Pedro, il faudra se diriger vers la rivière Esva que l’on franchira par un pont en pierre. Après le cimetière, emprunter, à la dernière maison, un chemin prenant à droite, en face d’un pilotis, grimpant parmi des bruyères, des châtaigniers et des bouleaux jusqu’à la sierra de Adrado. Pendant l’ascension, nous verrons de “cortines”, qui protègent les ruches contre l’attaque des prédateurs et sur le versant opposé, à gauche, le Dolmen de Restiello. Près de la crête, on commence à voir des prés fermés par de grandes lauzes d’ardoise plantées et les typiques maisons “terrenas” qui nous signalent que nous sommes en territoire “vaqueiro”. Nous atteindrons ainsi la “braña” de Adrado d’où il faudra continuer le chemin en direction de Bustiello, trouvant ici et là des maisons, des prés et des forêts de chênes. Dans cette direction nous atteindrons Cabañón, ancien entrepôt en pierre de la central éléctrique; peu avant celui-ci, emprunter un chemin à gauche, sur certains tronçons taillé dans la roche, et qui descend jusqu’à niveau de la rivière par l’intérieur des “hoces”, se rétrécissant parfois dans une forêt de chênes, provoquant un environnement ombragé et humide, très suggestif jusqu’au barrage de l’ancienne centrale. Ici, s’achève le PR AS-2 mais ça vaut la peine de continuer par le sentier récemment construit qui mène au village de Calleras à Tineo, par un superbe sentier longeant la rivière, jusqu’au tronçon qui quitte la rivière et grimpe vers Calleras. C’est ici où il faudra retourner par le même chemin jusqu’à el Cabañón et puis redescendre jusqu’à San Pedro, point final de cette belle route.

38

#asturias #nature et routes

San Pedro – Braña de Adrado – Cabanón – Calleras – Cabanón – San Pedro

SAN PEDRO

COMMUNE:

Valdés et Tineo DISTANCE:

11 km. BUSTIELLO DE PAREDES

DURÉE ESTIMÉE:

Pico del Cantarín

Agüera

Adrado

3 h. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

El Faéu

Moyen TYPE DE PARCOURS:

Aller-retour

Ese de Calleras

Calleras

BUSTIELLO (130)

SAN PEDRO (120)

550


Routes de montagne

Chemin de la forêt de Moal PR AS-132

ITINÉRAIRE:

ROUTE 4.

P

our prendre le départ de la balade de Moal, il faut prendre par Ventanueva, située sur la route AS-15 qui relie Cangas del Narcea à Degaña, la route AS-211 qui traverse le col du Connio et débouche à San Antolin et enfin à Ibias. Après deux kilomètres, vous atteindrez Moal, village tout en longueur qui s’étend sur plus d’un kilomètre au fond de l’étroite vallée où se forme la rivière Muniellos, affluent du Narcea qu’elle rejoint à Ventanueva. Le chemin débute dans le village, à l’endroit où la route commence à grimper tandis que le reste du bourg s’étire dans le fond de la vallée. En s’enfonçant entre les jolies maisons de Moal, on atteint la chapelle puis on prend à gauche et traverse la rivière jusqu’à la place du village. Il faut ensuite continuer par le chemin à droite qui, par une petite montée, entre châtaigniers et chênes, nous emmène vers le ruisseau. Le chemin le contourne et atteint un croisement. Il faut alors prendre le sentier à droite au milieu d’une forêt de châtaigniers. Le sentier traverse un beau site où l’on peut découvrir de nombreuses corripas (constructions circulaires en pierres) servant à stocker les bogues des châtaignes jusqu’à ce qu’elles libèrent leur fruit. Toujours dans la même direction et en suivant le chemin le plus balisé, on arrive à un grand virage, à côté d’un pré. A cet endroit, le sentier se sépare en deux. Il faut alors suivre le chemin sur la gauche qui, dans un premier temps monte à travers chênes et châtaigniers, puis continue dans une belle forêt d’hêtres.

De retour sur le chemin principal, continuez par le sentier sur la gauche qui vous plongera une fois de plus au milieu d’une forêt d’hêtres avant de vous conduire au croisement du col de Moncóu. Il faudra suivre le chemin à forte pente situé à gauche et descendre ainsi jusqu’à retomber sur le chemin emprunté à l’aller. Il suffit alors de rebrousser chemin jusqu’à Moal, lieu du départ.

Moal – Braña Fondera – Mirador de Montecín – Colláu de Moncóu – Moal COMMUNE:

Cangas del Narcea DISTANCE:

11 km. DURÉE ESTIMÉE:

3 h. 10 min. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ::

MOAL

Moyen TYPE DE PARCOURS:

Aller-retour

Ventanueva San Antolín

El Montecín 1011 Colláu de Moncóu

MOAL (590)

El Montecín (1.011)

MOAL (590)

Après avoir traversé le bois, le sentier poursuit la montée vers le belvédère de Montecín que l’on aperçoit en face. Une fois le sommet atteint, rapprochez-vous du point de vue, vous pourrez observer le village de Moal, le col de Connio et la partie basse de la réserve naturelle de Muniellos, réserve de la biosphère. #asturias #nature et routes

39


Routes de montagne

Route des Lacs PR AS-15 ROUTE 5.

O

n commencera le chemin à la limite entre les Asturies et León, dans la Hauteur de la Farrapona. Pour arriver à ce point, nous avons deux possibilités: prendre la route qui sort du village de Saliencia et qui mène à la Hauteur après 9 km., ou bien par le village de León appelée Torrestío, grimper une piste environ 3 km. Une fois à la Hauteur de La Farrapona, emprunter un embranchement de la piste qui descend et à partir de laquelle on pourra apprécier le beau panorama de la partie haute de la Vallée de Saliencia, arrivant jusqu’au lac de La Cueva, d’eaux colorées par les déchets provenant de l’exploitation minière qu’il y a eu dans ses proximités. Continuer sur la piste de la mine, avec une forte montée jusqu’à passer près de la lagune de la Mina, sèche pendant les mois d’été. Quelques minutes après, nous apercevrons la splendide prairie de Cerveriz, ainsi que le lac portant ce même nom que l’on peut voir à notre gauche, avec les Albos (2.109 m.), tels infatigables vigies. Du lac Cerveriz, rebrousser chemin et continuer vers les Vegas de Camayor (Plaines fertiles de Camayor), tout en laissant le lac Cerveriz à notre gauche. A gauche, on pourra apercevoir une cabane, d’où l’on pourra grimper un coteau, et on continuera, à mi-flanc, jusqu’à pouvoir contempler le lac del Valle. De retour à la cabane, continuer sur la piste afin de pénétrer dans la plaine fertile de Cerveriz. Traverser celle-ci en direction nord-ouest et emprunter, au terme de cette dernière, un sentier qui en légère montée, mène à un coteau situé au nord. Il est possible alors de contempler l’impressionante Plaine fertile de Camayor, de doux pâturages subalpins et de petites lagunes. Après une demie heure de chemin, toujours dans la même direction, on a accès à la Llomba de Camayor, à partir de laquelle on apercevra les crêtes de Peña Llana, Cebolléu et Pics Albos. A la fin de la plaine fertile, on trouvera un grand rocher où la route vire à gauche et commencera une légère descente jusqu’à apercevoir très vite le Lac del Valle. Il s’agit du lac plus profond des Asturies. A partir de ce point, rebrousser chemin jusqu’au terme du lac Cerveriz où l’on grimpera légèrement et apercevra le lac la Calabazosa ou lac Negro. Descendre vers le lac en le longeant par sa droite, pour ensuite commencer une légère montée et contempler à nos pieds le Lac la Cueva, que l’on longera, à mi-flanc, d’abord et ensuite, redescendre afin de trouver la piste menant à la Farrapona.

40

#asturias #nature et routes

ITINÉRAIRE: ALTO DE LA FARRAPONA

Lago de La Cueva Lago Calabazosa

Collado de la Farrapona – Lac de la Cueva – Lago Cerveriz – Lac Calabazosa – Lac Valle – Valle de Lago

Lago de Salencia Pico Albo Lago 2.109 Cerveriz Pico Rubio 2.052 Pico Albo 2.070

Lago del Valle

COMMUNE:

Somiedo DISTANCE:

14,5 km. DURÉE ESTIMÉE:

Aller: 4 h. 30 min. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Vega de Camayor

Faible TYPE DE PARCOURS:

Traversée

VALLE DE LAGO ALTO DE LA FARRAPONA (1.700)

VALLE DE LAGO (1.100)


Routes de montagne

Sentier La Regueirina PR AS-286

ITINÉRAIRE:

ROUTE 6.

El Faedal – El Faedal

D

u village del Pedregal, situé sur la AS 216 entre La Espina et Tineo, il faudra emprunter une route qui sort à gauche au milieu de ce même village.

Le chemin commenceau village del Faedal, près de la chapelle isolée où l’on empruntera une piste asphaltée venant de gauche, qui se dirige vers des maisons que l’on apercevra au fond. On continuera sur la piste, sans prendre en considération le croisement venant de gauche. Peu après, on apercevra un bâtiment presque en ruines devant une maison blanche. Onquittera la pistepour emprunter le chemin de droite qui se déroule entre murs en pierre et un sol totalement tapissé d’herbe. Peu à peu, on descendra en faisant quelques détours et en s’introduisant dans une belle châtegneraie. Après un bout de chemin, on franchira le ruisseau la Regueirina au-dessus de quelques pierres et en commençant à grimper brièvement et légèrement. Peu après, on arrivera près du moulin del Faedal. Dans une petite clarière, on verra une table et à côté, les vestiges du moulin, où on pourra encore trouver le canal de conductiond’eau au moulin et l’entonnoir par où celle-ci retombait sur la roue qui mettait en marche tout le système. Ici, le chemin prend fin et on devra suivre audessus du canal d’eau. A mesure que l’on passera audessus de ce dernier, apparaîtra devant nous, la belle cascade deZaramatu. A la fin du canal, se trouve une petite mare et à gauche, on verra les vestiges de l’ancienne centrale éléctrique qui fournissait de l’énergie au village. Près de cette dernière, sort un sentier qui laisse le bâtiment à droite et, qui grimpe à travers la châtaigneraie pour rejoindre, très vite, un chemin. En arrivant à celui-ci, il faudra continuer tout droit en grimpant pour trouver peu après une énorme tranchée. On continuera sur le large chemin qui, très vite, laissera à sa droite un pré, et peu après, sort de la châtaigneraie. On devra se diriger vers la ligne de haute tension que l’on apercevra au fond; là, on se trouvera au plus haut pointdu parcours. Ici, on tournera à gauche en continuant la piste qui, très vite, s’élargira et se verra refermée par les murs de pierre des prés et d’où on pourra apercevoir au fondPeña Manteca, déjà à la communede Belmonte. Dès que l’on atteindra le carrefour, on apercevra, à gauche, le village del Faedal vers lequel on y reviendra par la piste.

COMMUNE:

Tineo

PEÑA LLANA 566 Central de la Regueirina

DISTANCE:

Molino de la Regueirina

3.7 Km. DURÉE ESTIMÉE:

Durée estimée 1.5 h.

La Peña`l Molín

DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Moyen La Llencia Las Portiellas

Ermita de San Lorenzo

TYPE DE PARCOURS:

Circulaire EL FAEDAL

La Veiga

EL FAEDAL (570)

(625)

EL FAEDAL (570)

#asturias #nature et routes

41


Routes de montagne

Route Les Moulins PR AS-141

ITINÉRAIRE:

ROUTE 7.

L

e chemin commence à Rozadas. Emprunter la route menant à el Segredal pour y prendre ici, un chemin, à gauche, en pénétrant dans une petite forêt. Après avoir franchi la rivière et marché pendant quelques minutes, on trouvera les premiers moulins: Le Moulin de Matilde, le Moulin de Barrial, celui de Flora, celui de el Ferreru, ou encore celui de Máxima. Au loin et entre les feuilles des arbres les impressionants sommets de la Sierra de Peñamayor.

Après quelques kilomètres de parcours et très près de la fin du trajet, se trouve le Moulin de Milio ou de Fermina, qui a été parfaitement restauré et aménagé pour faire connaître, de façon facile, les instruments et mécanismes utilisés dans la tradition moulinière asturienne. Ici, il y a une table avec un banc pour pouvoir s’y reposer et reprendre de l’énergie. C’est ici que la route se croise avec celle de la Peña del Hombre. Le chemin continue, en amont, pour atteindre le dernier moulin de la route, le Moulin de Honorio, où il faudra emprunter un sentier à gauche menant au village de Melendreros, fin du parcours. Le parcours pour retourner à La Llera est le même, en sens inverse.

ROZADAS

COMMUNE:

Bimenes DISTANCE:

3 km. Puente La Llera

#asturias #nature et routes

DURÉE ESTIMÉE:

50 min. (aller) El Rebollal

DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible TYPE DE PARCOURS:

Aller-retour Pico Castiellu 758 Molín de La Fermina

MELENDREROS Molín de Honorio

MELENDREROS (570) ROZADAS (350)

42

Rozadas – Cambones – Pont la Llera – Molín de Honorio – Melendreros – Molín de Honorio – Pont la Llera – Cambones – Rozadas


Routes de montagne

Route El Alba PR AS-62

ITINÉRAIRE:

ROUTE 8.

Soto de Agues – Brañas de la Vega – Foces de Llaímo – Pontona – Pont de la Resquiebra – Cruz de los Ríos – San Andrés – Soto de Agues

L

e parcours commence à la localité de Soto de Agues. A la sortie du village, se trouve sur la dernière place, avant d’emprunter la route, le personnage dit le “Cuélebre”, un serpent de grande dimension, avec tête et ailes de dragon. Il faudra continuer, en direction du fond la vallée, sur une large piste, en passant près de l’établissement piscicole et en s’enfonçant dans l’étroit défilé. Après un bout de chemin et après avoir franchi des ruines, la route atteint une plaine fertile depuis laquelle on apercevra, à gauche, des prés avec deux cabanes. Suivre sur la piste pour atteindre las Brañas de La Vega, croisement de chemins où finit la piste. On y trouve une petite aire récréative avec une fontaine et à partir d’ici, le chemin pénètre dans un tronçon de la plus grande beauté, les Foces de Llaímo, où le chemin se poursuit parmi de hautes parois verticales et en longeant un ruisseau torrentiel sur lequel se succèdent des cascades de jusqu’à 10 mètres de haut, des rapides et des puits. Poursuivant le parcours, le chemin franchit deux petits ponts médiévaux de plein-cintre, la Pontona d’abord, et le pont de la Resquiebra ensuite, qui mènent vers un tronçon où la distance entre les parois ne dépasse pas les 5 mètres et où le chemin a dû être creusé dans la roche. Peu après, on atteintra un petit pont en bois, qui met terme à las “foces” et qui donne accès à un paysage de prairies et de forêts avec une petite cabane au milieu, c’est la Cruz de los Ríos. Le retour doit se faire par le même chemin jusqu’à rencontrer un pont en bois, à notre droite, puis après les vestiges du lieu de chargement de la Mine. Ici, le chemin récemment restauré se poursuit sur terrain plat, à mi-flanc, possédant une jolie perspective du commencement de las “foces” et de l’établissement piscicole qui se trouve à nos pieds. Continuant sur la piste, on verra un sentier, à droite, que l’on n’empruntera pas, et atteint le prochain carrefour, on prendra à droite pour se diriger la belle localité de San Andrés. Il suffira d’achever les derniers 200 mètres et nous diriger vers Soto de Agues, lieu où nous avons commencé notre joli parcours.

SOTO DE AGUES

COMMUNE:

Sobrescobio Piscifactoria

DISTANCE:

14,2 km. Peña Llagos 1.019

Los Caballines 864

Picu Crespes 1.072 El Retorturiu

DURÉE ESTIMÉE:

5 h. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible TYPE DE PARCOURS:

Aller-retour Puente La Pontona Puente La Resquiebra

CRUZ DE LOS RIOS

SOTO DE AGUES (410)

CRUZ DE LOS RÍOS (780)

#asturias #nature et routes

43


Routes de montagne

Route Cascade du Tabayón PR AS-60

ITINÉRAIRE:

ROUTE 9.

L

a route commence au village de Tarna. A l’entrée du village, emprunter à droite, un chemin bétonné sur certains tronçons. Grimper, encaissés entre des murs de pierre, pénétrant dans une jolie forêt de hêtres. Lorsqu’on arrivera à un virage très serré, à gauche, nous serons au croisement de Terreros, où il y a un croisement de chemins. Ici, se divise le chemin, celui de la gauche mène à los Rebollos de Llanu’l Toru et celui de droite, à la cascade du Tabayón. Prendre la déviation vers la gauche, continuer le chemin, bien tracé, jusqu’à une petite clairière, que l’on traversera pour se diriger à la partie plus haute de celle-ci. Après un sentier étroit s’enfonce dans la forêt. On atteint ainsi le LLanu’l Toru, un espèce de coteau au milieu des hêtraies. D’ici, il faudra rebrousser chemin jusqu’au croissement de Terreros, où on devra emprunter alors un chemin, à gauche, pénètrant dans le Monte Saperu (Bois Saperu). Peu après, franchir le ruisseau de la Requexada sur un magnifique pont en bois. Faisant chemin dans la pénombre du bois et sans grandes dénivelées, on arrivera au ruisseau de la Requejada, qu’il faudra franchir sur un petit pont en bois. Un peu plus loin, se termine la piste où se trouve la fontaine de los Arellales, la route suit en longeant le flanc de la montagne jusqu’à une clairière où l’on aperçoit les sommets de Cuetu Negru et le Cantu´l Osu. Peu après, se laisse voir l’esplanade de La Campona, d’où on atteintra très vite la Cascada’l Tabayón (Cascade le Tabayón). La cascade, quoique de bas débit, est particulièrement belle, dû à la hauteur de la chute d’eau et la majestuosité de la hêtraie. Traverser la bergerie et après avoir descendu un peu, se diriger vers la rivière Mongallu qu’il faudra franchir par l’endroit qu’il nous sera plus propice. Retourner à la Campona pour y emprunter un sentier qui nous permettra de bucler le circuit, au lieu de faire le retour avec le même itinéraire. Emprunter alors un sentier moins bien balisé durant ses premiers mètres si on le compare avec celui que l’on avait emprunté jusqu’ici et qui, sous les prés de la bergerie, s’introduit dans la vallée de la rivière Mongallu, sous les flancs del Cuetu Negru (Colline Negru). Bientôt, le chemin sélargit dans la forêt, en direction du fond de la vallée de la Ablanosa, on atteindra une petite clairière au milieu de la forêt (bergerie Rebollau), où le sentier vire brusquement vers la gauche et d’où l’on peut contempler el Cantu’l Osu. Franchir la rivière Nalón sur un pont en bon état. Le chemin grimpe quelques mètres et aboutit à la route du Col de Tarna, mais à peine 20 mètres plus loin, le sentier redescend légèrement, à droite, entre la rivière et la route. Ce sentier, parmi des propriétés, mène au village de Tarna et aboutit juste à l’entrée de ce dernier, à l’endroit où l’on avait commencé notre route quelques heures auparavant.

Tarna – Terreros – Rebollos – Encrucijada – Bosque Saperu – Tabayón – Tarna COMMUNE:

Caso DISTANCE:

11,8 km. DURÉE ESTIMÉE:

3 h. 45 min. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible TYPE DE PARCOURS:

Circulaire TARNA

Terreros Rebollos del Llanu´l Toru

Peñalba 1.622

Majada Rebollau

Fuente de Los Arellales La Campona

CASCADA DEL TABAYÓN Cantu´l Osu 1.798

TARNA (1.000)

44

#asturias #nature et routes

Cuetu Negro 1.582

CASCADA DEL TABAYÓN (1.300)

TARNA (1.000)


Routes de montagne

Route des Foces de la Rivière Pino et la Rivière Aller PR AS-31 et PR AS-31.1 ROUTE 10.

L

a route commence à la localité de El Pino, d’où sort une piste qui, en légère montée, mène au Moulin de Peón, ancien moulin restauré par un éleveur de truites. Ici, emprunter la piste qui franchit la rivière et grimpe vers las Foces del Pino, à travers des prés et des zones pleines d’arbres autochtones. A environ trois minutes, on rencontrera une fontaine, à notre droite, à côté de laquelle commence un chemin qui nous mènera à un carrefour près des vestiges d’une ancienne centrale hidroéléctrique. Ici, il faudra emprunter le chemin de gauche, franchissant à nouveau la rivière sur un pont en pierre. Ce défilé est remarquable pour sa grande beauté agreste. Ici, on empruntera la piste de gauche qui grimpe vers le sud, jusqu’à la sortie de las “foces”, où la piste devient sentier de pierre taillé dans la roche. A la fin de las “foces”, le paysage change et les pâturages de haute montagne apparaissent. C’est ici où il faudra emprunter le sentier qui tourne à gauche et qui, sans traverser la rivière, grimpe pour retrouver après une brève distance, à droite, le déviation menant à Caniecha et Vegarada. C’est à cette déviation où l’on devra choisir la route que l’on voudra réaliser, par la droite le chemin mène à un endroit appelé la Cabritera, parsemé de genêts et à l’ombre de magnifique hêtraies. La Cabritera nous mène jusqu’à Caniecha ou Caniella, bergerie avec deux cabanes et une fontaine où l’on pourra se reposer. Après les cabanes, se trouve le col de Caniella auquel on a accès en grimpant un petit tronçon. Cet endroit est magnifique pour pouvoir y contempler des sommets comme el Estobín, Puerta Faro, Peña Redonda, etc. De là, il faudra grimper au col du même nom qui se trouve tout près et exhibe un joli panorama. Notre route suit en direction sud vers Mamergona, esplanade de pâturages où se trouve un petit refuge avec un robinet où l’on pourra prendre de l’eau. Suivre toujours en direction sud et après avoir grimpé un petit bout de chemin, on atteindra el Cotarón, dont le coteau offre de nombreuses vues panoramiques. A nouveau, une descente parmi des genêts nous mène jusqu’à la Vega de la Reina. C’est l’endroit plus élevé du parcours, et sur la frontière entre les Asturies et León. Il ne reste plus qu’à emprunter la piste qui, en direction nord, redescend par les bergeries de Brañuela et Carbayalín. Ainsi, nous atteindrons le village de Río Aller. D’ici, suivre par la route en passant par las Hoces del Río Aller, et en achevant le parcours à Paraya. Continuant toujours sur le sentier de gauche, se diriger vers le col de Pando, après avoir franchi les belles bergeries de la Juécara et Pedroso. Dans cette zone, la hêtraie a été reléguée aux zones les plus abruptes, comme témoignage de ce qui se conserve encore de l’autre côté de las Foces. Une fois atteint le col, le panorama que l’on y contemple est d’une beauté incomparable: d’un côté, on contemplera la vallée de la rivière Aller, avec les villages de El Pino et Felechosa, d’un autre, le Col de San Isidro et la Vallée de Río Pino. Suivre le sentier qui se va vers l’est du col pour, après avoir franchi l’abreuvoir, atteindre un autre col, où l’on trouvera sous nos pieds un profond thalweg au fond duquel on aperçoit les constructions de Grottes. D’ici, il faudra commencer à entreprendre une forte descente qui traverse une belle hêtraie à la fin de laquelle nous trouverons une piste qui, après un court chemin, atteindra la route menant au col de San Isidro. Ici, le chemin prend à droite pour franchir le pont sur la rivière Aller, où on empruntera le chemin venant de gauche et menant à Felechosa. Après avoir traversé la route, on se dirigera vers le village de El Pino, où s’achève le parcours.

ITINÉRAIRE:

El Pino - Foces del Pino – Caniecha – Puerto de Vegarada – Brañuela – Foces del río Aller – La Paraya COMMUNE:

Aller DISTANCE:

19,5 km. DURÉE ESTIMÉE:

Aller: 6 h. 15 min. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Élevé TYPE DE PARCOURS:

Traversée

Traveseru 1.273

Peña Mea 1.660 La Pandiella 1.527

La Forca 1.545

La Gobeta 1.423

La Praera 1.630

EL PINO Felechosa

LA PARAYA

Peña Redonda 1.826

Río Aller

EL PINO (650

1.600

La Cabritera 1.917

LA PARAYA (650)

#asturias #nature et routes

45


Routes de montagne

Route du Pic Pierzu PR AS-211

ITINÉRAIRE:

ROUTE11.

Collada de Llomena – Cantera de Excueño – Collado de Llano Canto – Majada de Cerboes – Pico Pierzu

L

a route commence au Col de Llomena, point PICU PIERZU culminant sur la route PO-2 qui de San Juan de 1.552 Beleño se dirige à Viego et Puente Vidosa. Emprunter la large piste qui sort à gauche de la route en direction à Puente Vidosa jusqu’aux proximités de la carrière de Excueño. Ici, emprunter un sentier qui sort à droite et qui longe la carrière pour commencer à grimper en serpentant et qui conduit à la ligne de crête du col de Llano Canto. Une fois là, à gauche, on apercevra Cerboes le Lac Aranga au fond et faisant saillie, le pic La Mota de Cetin. Suivre le sentier, sans descendre à la prairie, pour aboutir à la Bergerie de Cerboes avec trois cabanes entourées de frênes. En ce lieu, il y a deux options possibles pour poursuivre notre chemin: la première est celle de laisser les cabanes, à gauche, et se diriger vers la droite pour franchir la ligne imaginaire qui unit les pics de la cordillère et emprunter un sentier qui sort du versant sud et grimpe en pente raide vers un col que l’on aperçoit au fond où il y a des aubépines. Une fois à ligne imaginaire qui unit les pics de la cordillère, prendre à gauche et se diriger vers l’autre versant où nous trouverons un sentier dans une zone herbeuse avec beaucoup de pierres. La deuxième possibilité est celle d’emprunter un sentier qui a son origine près de la cabane plus élevée, d’où sort un sentier qui grimpe en pente raide sur le versant rocheux et aboutit sous le flanc du Pic Pierzu, point de jonction avec la première alternative. Une fois à la bergerie, il San Juan faudra se diriger vers la crête de la droite qui laisse les de Beleño cabanes, à gauche, pour suivre le sentier en direction du COLLADA DE col. Une fois au col où l’on apercevra au-dessus de nos LLOMENA têtes un if solitaire, il faudra prendre à gauche et se diriger (1.000) vers l’autre versant, et revenir à la première alternative. D’ici, on se dirigera pas au sommet. Une fois à la cime, le panaroma que l’on peut y contempler est l’un des plus impressionants des Montagnes des Asturies. Au nord sous nos pieds, une grande zone de pâturages et au fond Arriondas et Cangas de Onís, en plus des sierras du Sueve et del Cuera proches de la mer. A l’est, surpasse le massif del Cornión sur la frondaison des hêtraies sous Peña Salón. Au sud, les profondes brèches de Ponga et Arcenoriu donnant abri à la forêt de Peloño surpassant Peña Ten. Et à l’ouest, la chaîne de petites montagnes de Ponga avec le Maciedome et le Tiatordos ainsi que le Canto del Oso. Le retour se fera par le même chemin.

46

#asturias #nature et routes

COMMUNE:

Ponga DISTANCE:

5,5 km. DURÉE ESTIMÉE:

5 h. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible Excueño

TYPE DE PARCOURS:

Aller-retour

COLLADA DE LLOMENA

PICU PIERZU (1.552)


Routes de montagne

Route au Pic Pienzu PR AS-71

ITINÉRAIRE:

ROUTE 12.

L

a route commence au parking du Point de vue du Fito, d’où part un sentier, de l’autre côté de la route, menant à travers un pinède et, en grimpant légèrement, jusqu’au refuge del Fito. À partir d’ici, on continuera, sur un terrain quasi plat, à travers une petite forêt qui, en longeant le flanc par un chemin très aisé, conduit à la Bergerie de Bustacu, en face de laquelle s’aperçoit une piste qui grimpe vers l’ouest. A cette bergerie, il y a une fontaine. D’ici, le large chemin commence à gagner de l’altitude jusqu’à sa fin. Continuer l’ascension par un sentier qui mène à la Bergerie de Mergullines et où, à droite, il y a une autre fontaine, qui a toujours de l’eau, y d’où l’on peut contempler parfaitement notre objectif: la croix qui couronne le Pic Pienzu. Continuer l’ascension, à présent, sur un sentier jusqu’au Col de Beluenzu, où l’on tournera à droite pour commencer notre ascension en zigzag par le flanc du Pic Pienzu. Une fois en haut, il ne nous reste qu’à reprendre un peu de souffle et profiter des belles vues que ce pic nous offre, on peut y contempler les Pics d’Europe et toute la côte cantabrique pratiquement de Gijón à Llanes. Le chemin de retour sera le même à l’inverse.

Point de vuedu Fito – Majada de Bustacu – Majada de Mergullines – Collado de Beluenzu – Picu Pienzu

MIRADOR DEL FITO

COMMUNE:

Parres DISTANCE:

8 km. Canto La Teya 728

DURÉE ESTIMÉE:

6 h. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Majada de Bustaco

Faible TYPE DE PARCOURS:

Aller-retour

Pico de Duernes 1.059

PICU PIENZU 1.167

MIRADOR DEL FITU (600)

Majada de Mergullines

Collado de Beluenzu

Peña Corvera 963

PICU PIENZU (1.167)

#asturias #nature et routes

47


Routes de montagne

Route Point de vue d´Ordiales PR AS-223

ITINÉRAIRE:

ROUTE 13.

L

e départ du parcours se réalise au parking Pandecarmen, point final de la piste et où le chemin suit vers la vega del Huerto puis franchit le ruisseau Pomperi. Après avoir franchi le ruisseau, le chemin commence à grimper et nous conduira très vite à la bergerie de Vega lmarchedra (Plaine lmarchedra). La route quitte les cabanes, à droite, et grimpe vers le stack. Aux proximités du stack, on aperçoit de nouveau le sentier qui mène à une gorge que l’on aperçoit au sud et qui a près d’elle une clôture en bois vers laquelle il faudra se diriger pour grimper brièvement et atteindre la Vega de Canraso (Plaine lmarchedra). Continuer le chemin en ascension jusqu’au col de la Prida pour aboutir, après ce dernier, à une vaste plaine, occupée par une grande prairie. Dès que l’on sera à la plaine, on trouvera un rocher que l’on dirait qu’il a été implanté au milieu de la prairie. Traverser la plaine en direction sud en suivant les bornes de pierre clouées dans la prairie pour se diriger vers la gauche de la cette dernière et emprunter le chemin qui grimpe par le flanc où l’on franchira le ruisseau de los Vahos; et ainsi, on s’approchera à un autre groupe de cabanes qui forme la Bergerie de la Rondiella. D’ici et après avoir passé les cabanes, la route grimpe de nouveau pour atteindre le col de la Gamonal, point stratégique dans la route et balcon naturel vers les tours de Santa María et La Cebolleras, et les pics del Cornión entre autres. Jusqu’ici, l’interminable ligne de pierres plantées sur les prairies nous signale la route à suivre en cas de brouillard. C’est dans ce col où l’on apercevra le Refuge de Vegarredonda auquel on y arrivera après une légère descente. Après avoir fait l’approvisionnement d’eau, on retournera au point de jonction derrière le refuge, il faudra emprunter un sentier qui pénètre dans l’étroite crevasse de la Cuenye Cerrada. Le chemin commence à grimper fortement avec de multiples zigzag pour aboutir au petit col de El Forcau et à los Campos de la Torga, où le chemin est presque plat. Après avoir franchi la zone plate, on fera une légère ascension pour aboutir à la partie basse de la prairie de Ordiales avec l’ancien refuge de ICONA situé au milieu de celle-ci. Au-dessus de ce dernier, on trouvera une fontaine camouflée sous un terrain couvert de rochers et d’accès peu aisé vers ses eaux. Après avoir laissé derrière le refuge et en marchant en direction ouest, on trouvera un sentier qui, en ascension biaisée, nous conduira au Point de vue de Ordiales située sur un petit col où se trouve la tombe du Marquis de Villaviciosa. Une fois arrivés à cette tombe et, juchés sur elle, on pourra contempler l’impressionant panorama qui se déploie sous nos yeux. On contemplera le cirque de Angón sous nos pieds sur les terres de Amieva, el Cantu Cabroneru et l’ensemble de montagnes qui s’élèvent au centre de la région asturienne. Le retour se fera par le même chemin.

Pandecarmen – Vega lmarchedra – Vega de Canrraso – Collado de la Prida – Majada de la Rondiella – Collado de la Gamonal – Refugio de Vegarredonda – El Forcau – Pradera de Ordiales COMMUNE:

Cangas de Onís DISTANCE:

11,2 km. DURÉE ESTIMÉE:

4 h. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible TYPE DE PARCOURS:

Aller-retour LAGO ENOL Vega Enol

Vega La Piedra Charcón 1.462

MIRADOR DE ORDIALES

Pico Armada 1.678

Robecas 1.652

Torre Santa de Enol 2.478 Cebolleda 2.438 Torres del Torco 2.438 Cabra Blanca 2.377

LAGO ENOL (1.040)

#asturias #nature et routes

Refugio de Vegarredonda

Requezón 2.170

Cantu Cabronero 1.998

48

Llucia 1.310

Vega La Cueva

MIRADOR ORDIALES (1.767)


Routes de montagne

Route du Cares PR AS-227

ITINÉRAIRE:

ROUTE 14.

Poncebos – Los Collaos – Culiembro – Puente Los Rebecos - Caín

L

Cabrales

a route del Cares ou la gorge divine, appelée ainsi par Diego Quiroga y Losada, marquis de Santa María del Villar, est un défilé impressionant qui traverse les massifs, central et oriental des Pics d’Europe. En 1916, on commença à délimiter un sinueux et précaire sentier pour que les ouvriers de la compagnie Electra de Viesgo puissent surveiller et entretenir un canal d’eau qui transportait une partie du débit del Cares pour son profit hydroéléctrique à la Centrale de Camarmeña. Ultérieurment dans les années 40-50, on a construit le sentier actuel. Cette route commence à Poncebos en nous dirigeant, en amont, sur la route. Peu de mètres après, sort de la droite un sentier qui commence à grimper avec quelques détours, et nous conduit à los Collaos. Continuer l’ascension jusqu’à ce que la route del Cares s’ouvre à nous en toute sa splendeur. On pourra voir presqu’à nos pieds, la rivière Cares encaissée entre d’énormes parois de plus de 1.000 m. de dénivelée, par laquelle passe le sentier taillé dans la roche. On commencera la descente jusqu’à ce que l’on trouve le sentier qui, en ce point, se trouve près de la crevasse et, à peu de mètres, à notre gauche, sort un chemin qui descend jusqu’à la rivière par un chemin pierreux. C’est par ce chemin par lequel on retournera. Le sentier s’effectue sur terrain plat jusqu’à l’ouest pour aboutir peu après près d’une maisonnette à côté de la crevasse. Au tournant suivant, à droite, se trouve la Canal del Saigu (Crevasse de SaiguI). Après quelques détours, nous aboutirons à la Canal de las Avareras (Crevasse de las Avareras), que l’on reconnaîtra par la présence d’une grotte, ainsi comme d’une petite forêt qui se trouve sur la base inférieur de la Crevasse. Par ces deux crevasses, circulent des professionnels de la montagne très expérimentés à l’occasión de leurs ascensions aux pics de la zone, comme le Cabezo Llerosos et Los Arandanales et, par les pasteurs, qui ont leur troupeau dans les bergeries. Suivre le sentier en passant près des crevasses del Tableru et la Raya pour aboutir peu après à Culiembro. En arrivant à Culiembro, on verra à main droite la crevasse de l’eau et une cabane où le terrain de la zone devient plat. C’est ici où le GR-202 Route de la Reconquista prend une déviation, qui grimpe par la crevasse de Culiembro vers Ostón et puis par Vega Maor, Vega de Comeya se dirige vers Covadonga. La route continue clairement en direction ouest pénétrant dans la zone plus spectaculaire de la route, où les parois du défilé se trouvent presque jointes. Peu après, on entrera dans la zone de León, on appréciera alors que le sentier s’élève par rapport à la rivière. Après, on atteindra le pont Bolín, où l’on franchira la rivière à une hauteur considérable, en le franchissant de nouveau, peu après, par le pont de Los Rebecos. Enfin, on franchira une zone de tunel avec de grandes fenêtres creusées dans la roche, dans la zone plus étroite du trajet et on aboutira a la Presa de Caín, où la vallée commence à s’ouvrir et nous pourrons voir les maisons de Caín. Le retour se fera par le même chemin jusqu’à avant d’arriver à la montée los Collaos où l’on quittera la route, pour se dévier par le sentier de droite qui descend en zigzag à travers le chemin pierreux et qui nous mène au fond de la gorge, près de la rivière Cares, où l’on trouve les vestiges de l’ancienne boîte du projet de la route qui prétendait joindre les Asturies avec León par le défilé del Cares. Au début, elle est étroite mais progressivement elle s’élargit, s’effectuant accompagnée par les eaux cristallines de la rivière Cares jusqu’à l’arrivée à la Trapa où elle rejoint le sentier et, très vite, atteint Poncebos.

COMMUNE:

DISTANCE:

21 km. DURÉE ESTIMÉE:

6 h. 15 min. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Moyen TYPE DE PARCOURS:

Aller-retour

PONCEBOS Camarmeña

Llue

Picu Los Cabrones 2.559

CAÍN

PONCEBOS (200)

Torrecerredo 2.648 Torre Coello 2.584

El Neverón 2.558 Tito del Oso 2.571 Arenizas 2.515 Tesorero 2.570

CAÍN (480)

#asturias #nature et routes

49


Routes de montagne

Route Monte Camba

PR AS-229 ROUTE 15.

L

a route commence à Tielve, le début est dur, car c’est une ascension continue par une zone où les panoramiques sur les Pics vont en progression. On arrivera, d’abord, au Col La Puerta (998 m.), situé au seuil même de la bergerie de Valfrío. Au terme de la bergerie, la piste vire de 90º à droite, juste où elle se dévie du Sentier de Caoro. On continuera sur la piste qui, après un court raidillon, nous mènera à la bergerie de Tobaos. A la “braña” (gîtes de bergers) de Tobaos, le Pic Urriellu se laisse voir et il est quasi impossible de l’ignorer, Peña Castil l’accompagne sans aucun complexe, El Neverón del Urriellu se laisse voir timidement. La vallée se montre en toute sa splendeur, Tielve comme une espèce de pierre précieuse sertie parmi un merveilleux paysage vert-calcaire. Le Pic attire grandement notre attention. Au terme de la piste, commence un chemin menant à un petit coteau que l’on laissera derrière pour continuer sur un chemin bien balisé. On poursuivra jusqu’à un petit ruisseau, et on continuera en longeant un monticule connu comme Campo de Cimbraña. On poursuivra jusqu’à ce que l’on trouve le ruisseau de Cimbraña que l’on franchira et ensuite, vers la droite, nous apercevrons une vallée vers laquelle nous devrons nous diriger. Le chemin affronte maintenant une très longue cuvette, où prolifèrent des bosquets de petits noisetiers et qui délimite tout le flanc del Monte de Camba (Montagne de Camba), une solitaire tâche forestière accrochée aux flancs du Cabezo Sonllano. Très vite, cette vallée se rétrécit, et depuis laquelle on peut observer la hêtraie de la Montagne Camba. A gauche et moins dense, on pourra également observer, une autre petite montagne connue comme le Cárobo. Il faudra continuer à grimper en ligne droite et avec une dénivelée non appréciable. Après avoir franchi la plaine Llanu El Fresnu, nous nous approcherons à la coline Cuetón de Arriba, tertre composé d’un bloc de calcaires que l’on trouve au nord la Cruz de Camba. A gauche, on apercevra la grotte el Carabu, où on y laisse mûrir le fromage Cabrales, murée par une porte et à droite, un sentier non recommendé par lequel on a accès direct à La Caballar. Les cabanes s’entassent à un des côtés de la route, dans le calme de l’accidenté versant oriental du Cabezo Sonllano. D’ici, on pourra contempler une vue magnifique des Moñetas, Peña Castil et Peña Vieja du Massif Central des Pics d’Europe. Traverser la route menant à Tresviso puis emprunter la piste plus proche à cette route. La piste mène à Sotres. A ce village, il faudra se diriger vers l’église, où l’on empruntera un ancien chemin qui menait jadis à Tielve, également appelé Sentier de Indias. Le chemin se déroule absorbé par un paysage grandiose. En aval du Duje, la vallée se rétrecit. Et c’est précisement vers ce défilé que l’on va se diriger. Devant nous, s’ouvrent les premiers tours et retours de la India, l’ancien chemin de Sotres, qui longe tous les versants du défilé, à une hauteur considérable de la route, accompagnés à la descente par les tours électriques jusqu’au ruisseau Secudia où on rejoindra la route. Ici, on pourra remonter le versant d’en face pour rejoindre de nouveau le Camino del Puerto (Chemin du Col). Ce dernier revient à la route aux proximités de Jaces, mais à nouveau, après avoir franchi le mur de pierres de la prairie de Jaces, on remontera le talus de la route et évitera son asphalte dur au dernier tronçon jusqu’à Tielve, ou bien suivre sur la route jusqu’à Tielve.

50

#asturias #nature et routes

ITINÉRAIRE:

Tielve – Collau la Puerta – Majada de Tobaos – Campo de Cimbraña – Cuetón de Arriba – Sotres – Jaces – Tielve COMMUNE:

Cabrales DISTANCE:

14 km. DURÉE ESTIMÉE:

4 h. 30 min. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Moyen TYPE DE PARCOURS:

Circulaire TIELVE Collau La Puerta

Jaces

Majada de Tobaos

Monte Camba 1.403

SOTRES

TIELVE (700)

Cuetón de Arriba

1.200

Campo de Cimbraña

Monte El Cárobo 1.261

TIELVE (700)


Routes de montagne

Route du Camín Encantau (Chemin Enchanté)

ITINÉRAIRE:

La Venta – Gomezán – La Malatería – Villanueva – Palacio – Cuevas – Riocaliente – La Venta

ROUTE 16.

L

e sentier commence à la localité de la Venta près du bar et du bowling où l’on peut contempler les deux premières des multiples sculptures en bois qui se trouvent sur le chemin. Emprunter la route menant à los Callejos et, un peu avant de franchir la rivière, tourner à gauche en marchant près de la rivière San Miguel. Une fois arrivés à un carrefour, tourner à gauche et après avoir traversé la route, emprunter une piste qui grimpe à Gomezán, où l’on sera reçus par Sumiciu, le lutin responsable de la disparition d’objets. Après avoir franchi le village, la piste devient un sentier et pénètre dans une belle forêt qui nous mènera à la localité de La Malatería où l’on sera reçus par “El hombre del saco” (L’homme du sac), personnage folklorique infantil. Après l’église et le village, on arrivera à la route sur laquelle on effectuera vers la droite un petit bout de chemin, pour pouvoir emprunter la deuxième piste à gauche qui s’introduit dans une zone de pâturages, devenant très vite un sentier, antichambre d’une belle forêt où l’on sera reçus par le “Pataricu”, personnage avec un seul oeil qui surveille les enfants pour s’alimenter de ceux-ci. Peu après, le chemin s’élargit de nouveau apparaissant à nos yeux le “Diablo burlón” (Diable moqueur), être mythologique qui est capable de se transformer en plusieurs créatures comme un bélier. Suivre sur la piste qui descend vers le village de Villanueva, où l’on se trouvera avec “Nuberu”, seigneur de la pluie et des orages, à l’antichambre du Campu La Prida où se trouve l’église de Santa Eulalia de Ardisana. Traverser l’esplanade en laissant derrière l’église pour se diriger vers un grand noyer où sort un chemin de pierres qui descend légèrement, aboutissant près d’une route. Ici, il faudra continuer vers la gauche pour s’introduire dans le quartier de Palacio. Quitter le village par la droite et une fois arrivés à un croissement de routes, emprunter celle de la gauche qui nous ménera près des anciennes écoles et, où on trouvera la Fontaine del Cañu (an 1915). Juste après l’avoir franchie, un chemin sort de la gauche et nous mènera au hameau de Cuevas, où l’on sera reçus par “El cuélebre”, serpent ailés qui veille sur les trésors et les princesses, près d’un énorme rocher. Après ce rocher, arrivés près d’une route où l’on continuera à droite en passant près des écoles. Juste après celles-ci, sort à gauche un chemin de pierres qui descend et s’introduit dans une forêt. Après quelques mètres, on verra un chemin sortant à droite qui poursuit en descente à la lisière d’un ruisseau où l’on se trouvera avec la sculpture de la “Lavandera” (blanchisseuse) un personnage à la fois, honnête et malhonnête. Poursuivre la descente pour se trouver avec la Croix de los Garabiales (an 1761). Un peu plus bas, on se trouvera avec le “Busgosu”, créature moitié homme moitié bélier, bienfaiteur et guide des pasteurs, ils les aident à aménager les cabanes des “brañas” (gîtes des pasteurs), en plus de seigneur des forêts et protecteur de la flore et faune qui y habite. Peu après, on arrivera à la route à l’entrée de Riocaliente où l’on se trouvera avec l’avant-dernière sculpture “La Manona o Pesadiellu”, main gigantesque et horrible qui perturbe tout dans les foyers. Après avoir franchi le pont sur la rivière San Miguel et nous nous introduisons à Riocaliente. Ici, à côté d’un énorme châtaignier, nous nous trouvons avec la “Castañera”. Maintenant, il faudra rebrousser chemin pour retourner sur la route asphaltée, où l’on tournera à gauche en longeant la rivière San Miguel, profitant d’un beau paysage et pouvant contempler dans le fond le pic Culobardón de la Sierra de Peña Villa, jusqu’à atteindre après 3 km. le point de départ.

COMMUNE:

Llanes DISTANCE:

13 km. DURÉE ESTIMÉE:

3 h. 30 min. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible TYPE DE PARCOURS:

Circulaire

LA VENTA

Gomezán La Malatería

Palacio

Villanueva

Ardisana RIOCALIENTE

LA VENTA (60)

220

LA VENTA (60)

#asturias #nature et routes

51


Cycliste

Anneau Cycliste

GR-208 BTT

52

#asturias #nature et routes


Anneau Cycliste

Bueño - Aire Récréative de Villapará GR-208 BTT

ITINÉRAIRE:

ROUTE 1.

O

n commence à la localité de Bueño, à Ribera de Arriba, en sortant de la zone sportive du Llosalín près de la Centrale Thermique de Soto, où il faudra emprunter le chemin fluvial qui se trouve parallèle à la Rivière Nalón, elle la traverse vers Palomar. Franchir Palomar en continuant par la AS-322 qui, en montée, nous conduit vers Fuejos, où l’on tournera en direction de la dite Casa del Malato et continuera jusqu’à La Mortera. Continuer sur les fortes rampes de béton en direction de Campo de Peñerudes, que l’on empruntera en se déviant de La Mortera vers la tour de Peñerudes. Ici, le GR 208 continue par la route locale de Los Duernos jusqu’à San Xuan de La Piñera, où on la quittera pour suivre par un chemin qui nous mènera jusqu’à La Vara. Traverser le village en haut pour reprendre le chemin de terre qui, après des zones boueuses comme La Salguera, aboutit à La Carbayosa, où l’on franchira le village en descendant vers la route qui grimpe à Angliru, en continuant sur la même près de 3,5 km où s’achève notre première étape.

BUEÑO

Bueño – Palombar – El Campo Peñerués – La Piñera – La Vara – Aire Récréative de Villapará COMMUNES:

Ribera de Arriba, Morcín, Riosa Fuejos

DISTANCE:

Palomar

19,4 km. La Mortera

DURÉE ESTIMÉE:

3 h. vélo 4 h. marche

Peñerudes

DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible

La Piñera

TYPE DE PARCOURS:

Traversée

La Vara

La Carbayosa A.R. VILLAPARÁ Viapará

A.R. VILLAPARÁ (1000) BUEÑO (120)

#asturias #nature et routes

53


Anneau Cycliste

Aire Rec. Villapará - Aire Rec. La Peral GR-208 BTT

ITINÉRAIRE:

ROUTE 2.

O

n partira de la route qui grimpe à l’Angliru jusqu’à atteindre la Curva de Lagos, où il faudra emprunter une piste qui sort de gauche et mène à la Campa Utiel. Ici, on a deux options possibles, l’une pour les marcheurs et l’autre pour les cyclistes, se rejoignant toutes deux à Rozacaxil d’où elles s’effectueront, toutes les deux, par la route menant au Village de Llamo. Variente pour marcheurs: A lieu au-dessus de Les Arroxines et continue le tracé du “GR 206 Balcones de Riosa”, terminant à Rozacaxil (étant impraticable). Variente pour cyclistes: De la Campa Utiel, emprunter une piste qui mène à la route qui joint Riosa avec le village de Llamo (RI-6), où il faudra tourner à droite et, dès lors sur terrain asphalté jusqu’à Rozacaxil. A ce village, on empruntera la piste bétonnée qui grimpe vers les anciennes instalations minières de Rioseco. Suivre la piste qui grimpe vers le Système de montagne de la Segada (Chaîne de petites montagnes de la Segada), atteignant le Col La Argañosa où l’on continuera par la route, tournant à droite en direction de La Golpeya, que l’on reconnaîtra par sa fontaine, située un peu au-dessus de nous, à notre droite. Ici, nous avons deux alternatives: La première est celle de suivre tout droit par une piste qui se fraie chemin vers le Col Ablanedo, en passant par Prau Llagu,à travers la piste de Brañalamosa, que l’on quittera pour prendre le Collado Ablanedo, vers la gauche. Arrivés à la prairie, on pourra voir la vallée de Brañalamosa et de La Peral. Prendre à droite, en pente raide, pour atteindre Collau Puercu en continuant vers la route AS-230 qui grimpe la Hauteur de La Cobertoria. Arrivés sur la route AS-230, il faudra la traverser pour arriver à l’aire récréative Valle Peral, point final de cette deuxième étape. La seconde alternative est de suivre par la route jusqu’à la fin du parcours.

54

#asturias #nature et routes

Aire Récréative de Villapara – Curva de Llagos – Rozacaxil – Llamo – Aire Récréative La Peral

A.R. VILLAPARÁ

COMMUNES:

Riosa, Lena Curva de Llagos

DISTANCE:

24,1 km. Campa de Utriel

DURÉE ESTIMÉE:

3 h. 30 min. vélo 6 h. 30 min. marche

Rozacaxil

Carretera RI-6

DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Moyen TYPE DE PARCOURS:

Traversée

Llamo Rioseco

La Segada

Prau Llagu

A.R. VILLAPARÁ (1000)

A.R. LA PERAL (900)


Anneau Cycliste

Aire Rec. La Peral - Sotiello GR-208 BTT

ITINÉRAIRE:

ROUTE 3.

Aire Récréative La Peral – La Cobertoria – Porciles – Valle – Zurea – Sotiello

L

’ étape a son point de départ à l’aire récréative et le GR 208 “Anneau Cycliste Montagne Centrale” grimpe la route AS-230 jusqu’à la Hauteur de La Cobertoria, sans emprunter celle qui sort à droite et qui mène à Gamoniteiro. A la Hauteur de La Cobertoria, quitter la route pour emprunter celle qui sort à gauche, à travers l’embranchement asphalté QU-5 qui descend en direction de Las Chanas, à environ 3,7 km., on arrivera à une déviation à gauche, où l’on quittera la route pour emprunter la piste qui grimpe, en pente raide, vers Las Colinas et Les Chafarizes chemin del Prau Porciles. Parcourant tout le “Système de montagne” (petites montagnes) en direction nord, jusqu’à rencontrer une large piste sur la prairie La Gallina, d’où il y a d’excellentes vues de las Ubiñas et Peña Rueda. Ici, on empruntera la piste que l’on ne quittera plus jusqu’à atteindre Valle, endroit où on a accès à la route LE-7. A partir d’ici, on suivra vers le noyau de Zurea, où l’on tournera à gauche pour poursuivre par la route mentionnée vers Sotiello, qui constitue le point final de cette étape.

MUNICIPIO QUE RECORRE:

Lena LA PERAL

DISTANCE:

23,8 km. DURÉE ESTIMÉE:

La Cobertoria

2 h. vélo 6 h. marche DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Moyen Desvío a Porciles

TYPE DE PARCOURS:

Traversée Porciles

Valle Collado Porciles

A.R. LA PERAL (900)

Zurea

SOTIELLO

SOTIELLO (600)

#asturias #nature et routes

55


Anneau Cycliste

Sotiello - Santibáñez de Murias GR-208 BTT

ITINÉRAIRE:

ROUTE 4.

E

mprunter le chemin qui monte sous la A-66 vers Bendueños, où l’on empruntera la route qui mène jusqu’à Erías. Arrivés au village, tourner à droite en empruntant le chemin par lequel s’effectue aussi le Chemin de Saint-Jacques. On laissera derrière nous la chapelle de San Miguel qui nous offre des vues spectaculaires sur la vallée de de Fierros et sur le “Système de montagne” que l’on devra franchir, celui de La Carisa. Mais, auparavant, il faudra poursuivre vers Fierros, lieu duquel on descendra depuis Fresneo, dont sa dernière partie se réalise sur des voies asphaltées. A Fierros, traverser la N-630, puis reprenant accès en vélo vers Parana. A l’entrée du village, quitter la route pour grimper vers la Carisa. C’est une montée, en pente raide et longue, qui se déroule sur des tronçons larges et une route en bon état, qui peu à peu nous mènera jusqu’à l’ancienne Mine La Fangosa d’abord et ensuite à la hauteur du “Système de montagne” de La Carisa, à la zone du Tunelón. Ici, il faudra tourner à gauche pour aboutir au Portillín de la Boya, où l’on changera de versant et descendra vers El Rasón, et vers Puente Viejo, lieu qui établit une connexion avec la route qui nous permettra d’atteindre sans problèmes Santibáñez de Murias.

Puente Vieyu SANTIBAÑEZ DE MURIAS

#asturias #nature et routes

COMMUNES:

El Rasón

Lena et Aller Cruz de Fuentes

DISTANCE: Mina La Fasgosa

30,8 km. DURÉE ESTIMÉE:

Santandrés

4 h. 20 min. vélo 7 h. marche DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Parana

Élevé Fierros Fresneo

Ermita de San Miguel

Erías Bendueños SOTIELLO

SOTIELLO (600)

56

Sotiello – Bendueños – Fresneo – Fierros – Santandrés – Curz de Fuentes – El Rasón – Santibáñez de Murias

SANTIBÁÑEZ DE MURIAS (700)

TYPE DE PARCOURS:

Traversée


Anneau Cycliste

Santibáñez de Murias - Cabañaquinta GR-208 BTT

ITINÉRAIRE:

ROUTE 5.

C

ette étape commence dans les environs de Santibáñez de Murias, en empruntant la route AE-3 dans son sens descendant et prenant la première déviation à droite qui grimpe par un chemin signalé comme PR AS-133 et PR AS-236, et par lequel se réalise, en outre, le GR 109 “Asturias Interior” (Les Asturies Intérieures). Continuer sur ce sentier, pour atteindre le hameau de Villar, que l’on franchira pour grimper en direction de Coto Bello. Peu à peu, on gagnera de l’altitude, franchissant une forêt à mi-flanc. Après, il faudra grimper jusqu’au raidillon de Curriellos. Une fois couronnée la cime, on dispose d’un excellent panorama sur la vallée de Cabañaquinta et Navaliego, qui sépare les communes de Aller et Mieres. A Curriellos, prendre à droite vers les pâturages de Cotobello en rejoignant la piste qui grimpe jusqu’à Renorios, et que l’on quittera par la gauche pour traverser la prairie de la Braña de Sote, cherchant dès lors la route de Cotobello. En ce point, tourner à gauche en descendant par la route jusqu’à La Collaína, où on rejoindra l’embrachement qui permet de descendre à Soto. Ici et devant la tour, on tournera à droite par une voie bétonnée vers Espineo, en s’enfonçant dans un sentier qui nous mènera à la rivière Aller, que l’on franchira par un pont suspendu pour aboutir à la gare de FEVE à Cabañaquinta.

Santibáñez de Murias – Villar – Curriellos – Los Sansones – La Colllaína – Soto – Cabañaquinta

Soto

CABAÑAQUINTA

MUNICIPIO QUE RECORRE:

Aller DISTANCE:

13,7 km. DURÉE ESTIMÉE:

La Collaína Los Sansones

Curriellos

Pista Coto Bello

Entronque Carretera Coto Bello

2 h. 30 min. vélo 3 h. 30 min. marche DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible TYPE DE PARCOURS:

Villar

Traversée

SANTIBAÑEZ DE MURIAS

SANTIBÁÑEZ DE MURIAS (700)

CABAÑAQUINTA (425)

#asturias #nature et routes

57


Anneau Cycliste

Cabañaquinta - La Colladiella GR-208 BTT

ITINÉRAIRE:

ROUTE 6.

O

n commence cette étape à la gare de FEVE de Cabañaquinta, pour continuer par la route AS-252 en direction de la commune de Laviana. Circuler sur cette route pendant 1,5 km., puis ensuite se dévier sur la gauche par un chemin qui nous mènera à une maisonnette d’eaux. D’ici, sort un chemin qui descend à Serapio. Ensuite, suivre de ce village jusqu’au Sanctuaire de San Vicente de Serapio, qui rejoint la route menant à Urbiés. Suivre la route en grimpant, un bout de chemin, jusqu’à atteindre le village de Rubíes. Ici, continuer par le PR AS-205 qui mène jusqu’à la déviation de Pozo de San Fernando. Suivre par la piste principale jusqu’à atteindre le Collado Ablanu (Coteau Ablanu), où l’on dispose de deux alternatives. La première, pour marcheurs, qui va, à la gauche, en faisant le tour du Pic la Burra Blanca, aboutissant à la campa Espinera. En ce qui concerne la route à vélo, elle continue tout droit vers La Navaliega, où le GR 208 vire à gauche en direction de la Collada de Caballos. Une fois atteint la cime, commence une descente vers la Carva de Bustaleo puis ensuite à la Campa Espinera, où elle se joint avec la première alternative, et depuis laquelle, on dispose d’une magnifique vue sur la Vallée de Turón. D’ici, il ne nous restera qu’à redescendre vers l’ouest par la piste menant à la Colladiella.

LA COLLADIELLA

COMMUNES: Pico Tres Concejos

#asturias #nature et routes

Aller et Mieres DISTANCE:

16,7 km. DURÉE ESTIMÉE:

Peña Teixo

3 h. vélo 4 h. 30 min. marche

La Carbona Collada Tres Caballos

DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible TYPE DE PARCOURS:

Traversée

Uriés

Serrapio

CABAÑAQUINTA

CABAÑAQUINTA (425)

58

Cabañaquinta – Serrapio – Uriés – La Carbona – Peña Teixo – Pico Tres Communes – La Colladiella

LA COLLADIELLA (850)


Anneau Cycliste

La Colladiella - La Peña GR-208 BTT

ITINÉRAIRE:

ROUTE 7.

E

lle commence à la Hauteur la Colladiella et après avoir traversé la route AS-337, il faudra emprunter la Senda Verde del Cabañón en grimpant par un chemin de terre menant à un tronçon qui de Pontaos descend sur ferme béton jusqu’à Alto de la Mozqueta (Hauteur de la Mozqueta) ou Alto La Faya (Hauteur La Faya). Traverser, alors, la route locale LA-7 et emprunter la piste en direction de las campas de Ablaneo et Urbiés. Le tronçon continue en terrain plat sur une piste qu’il partage aussi avec le sentier PR AS-44, au-dessus de la Sierra de Urbiés, jusqu’à atteindre la hauteur du Pic Panda, que l’on longera pour emprunter un embranchement qui grimpe, en quittant un autre par lequel descend le PR AS-34 menant à San Xusto. On grimpera vers le Pic Cogullu et à La Violar, on tournera à droite pour ensuite emprunter une piste menant sous les pics Felechosa, Mata Porrín et Espines, en descendant par la sierra del Rebullu vers le village de El Cau. D’ici, on empruntera la route MI-11 et on y descendra sans aucun détour jusqu’au Alto de Santu Emiliano (Hauteur de Santu Emiliano), dont sa route se traversera, avec prudence, pour pouvoir ensuite emprunter le sentier que l’on apercevra de l’autre côté et par lequel, se réalise le PR AS-44 “Sendero Vuelta a Langreo” (Sentier Tour de Langreo). A partir d’ici, sur un tracé sinueux de montées et descentes, poursuivre en direction de l’aire récréative de La Teyerona puis sur une voie asphaltée qui va sur le versant de La Peña vers le village de La Matiná. Dans cette localité, sortir à la première déviation, allant à bas-flanc sur des tronçons du Chemin royal, ensuite franchir le Sierru La Matiná. Ce sont des tronçons courts qui très vite nous mènerons au noyau de Les Casetes, d’où il faudra descendre sans trêves et sur des routes bien fermes jusqu’à La Peña, dont les installations sportives constituent la fin de cette étape.

LA COLLADIELLA

La Colladiella – Élevé La Faya – La Violar – Prau Monte – El Cau – Santu Miano – La Teyerona – La Matiná – Requintín – La Peña MUNICIPIO QUE RECORRE:

Alto La Falla Prau Monte

Mieres DISTANCE:

24,8 km. El Cau La Violar Santo Miano

DURÉE ESTIMÉE:

2 h. 30 min. vélo 5 h. 30 min. marche DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Moyen L´acíu

TYPE DE PARCOURS:

Traversée

La Teyerona La Matiná

Requintín LA PEÑA

LA COLLADIELLA (850)

LA PEÑA (500)

#asturias #nature et routes

59


Anneau Cycliste

La Peña - Bueño GR-208 BTT

ITINÉRAIRE:

ROUTE 8.

A

La Peña, emprunter la route en direction au Alto del Padrún (AS242) (Hauteur del Padrún), par laquelle passe aussi le Chemin de Saint-Jacques, continuant sur cette route pendant environ 6 km., jusqu’à atteindre la Hauteur del Padrún, d’où l’on redescendra jusqu’au village de Casares. Une fois passé ce dernier, prendre une déviation à droite en suivant le balisage du Chemin de SaintJacques, aussi connu comme Chemin del Salvador et la GR100 “Ruta de la Plata”. Le petit raccourci nous mène quelque 500 m. plus bas à la même route AS-242. Suivre sur cette dernière en direction de la gare. Ensuite, traverser la voie rapide par la passerelle pour se diriger vers la ville d’Olloniego que l’on traversera en direction du palais et du Pont de Olloniego, près de la sortie nord de la ville. Suivre sur la route, laissant le rond-point à gauche pour emprunter, un peu plus loin, une entrée qui nous permet l’accès à la voie fluviale longeant la rivière Nalón. On ne quittera pas cette voie jusqu’à atteindre Vegalencia, en continuant ces derniers mètres sur la voie cyclable et pour piétons qui longe la route pour aboutir au terme de cette étape à Bueño.

LA PEÑA

COMMUNES: La Rebollá

Estación de Feve

Santa Lucía

Copián

12,8 km. DURÉE ESTIMÉE:

1 h. 30 min. vélo 3 h. 30 min. marche

Olloniego

DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Senda Fluvial

Faible TYPE DE PARCOURS:

Traversée La Corrada BUEÑO

BUEÑO (120)

#asturias #nature et routes

Mieres et Ribera de Arriba DISTANCE:

Alto del Padrún

LA PEÑA (500)

60

La Peña – La Rebollá – Copián – Santa Lucía – Élevé del Padrún – Olloniego – La Corrada – Bueño


Sentier de l’ours (Teverga)

Voies Vertes

#asturias #nature et routes

61


Voies vertes

Senda del Oso (Sentier de l’ours) (Vélo BTT et pédestre)

ITINÉRAIRE:

ROUTE 1.

1) Tuñón - Villanueva Cercado osero - Proaza - Défilé de Peñas Juntas Défilé de Valdecerezales – Entrago

L

e sentier de l’ours, situé sur l’ancien tracé d’une voie ferrée, présente un faible dénivelé. Le tronçon principal se divise en deux, formant un Y, Tuñon-Proaza et Proaza-Caranga. Au nord, il communique avec le Fuso la Reina qui rejoint Oviedo, proposant deux variantes : Caranga - grotte Huerta (commune de Teverga), parcours de 9 km, d’où l’on peut acceder au parc de la Préhistoire et qui s’achève à la grotte Huerta, déclarée monument naturel, et CarangaSanta Marina (commune de Quirós). Dans la seconde partie du tronçon principal, juste au début du trajet, remarquons un site clôturé et baptisé Monte Fernanchin, qui abrite deux ourses sauvages qui vivent en semi-liberté. Ces ourses ont été sauvées des braconniers. Tout le trajet est bien balisé à l’aide de signaux et de panneaux qui fournissent des renseignements sur la géographie, la topographie, les villages, les sources, les aires de récréations, le patrimoine culturel, monumental et ethnographique, les services et les points d’information touristique de l’itinéraire. On pourra faire ce trajet en une seule fois ou par étapes, et en direction N-S ou inversement. Au total, le sentier de l’ours parcourt vingt tunnels et neuf ponts qui traversent les rivières Trubia et Teverga. Le long du parcours se trouvent des aires récréatives, des bains publics, des restaurants, des transports publics et des sociétés de tourisme proposant la location de vélos.

TUÑÓN

Piantón 750 Buey Muerto 1.016 El Deltín 731 Peña Candeal 1.074 Redondela La Lloral 977 1.247 Proaza Brices 1.161

Villanueva

2) Tuñón - Villanueva Cercado osero - Proaza - Défilé de Peñas Juntas Caranga de Abajo - Caranga de Arriba - Embalse de Valdemurio - Vega - Bárzana Santa Marina COMMUNES:

Peña Gutai 1.075 Peña Cornuda 1.169

Yugueiro 1.026

Caranga

DISTANCE:

Cueto Mas 1.177

1) 20,1 km. 2) 25 Km.

Valdemurio

Peña Collada 1.104

Entrago

DURÉE ESTIMÉE:

Villaorille Vega Arrojo

Santo Adriano, Proaza, Teverga et Quirós

Bárzana

1) Aller: 6 h. 2) Aller: 7 h. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

La Siella 1.512

Faible SANTA MARINA

TYPE DE PARCOURS:

Traversée TEVERGA Cueva Huerta

Fresnedo

TUÑON (150)

62

#asturias #nature et routes

ENTRAGO (230)

SANTA MARINA (480)


Voies vertes

Système de montagne de La Carisa (Chaîne de Petites Montagnes de la Carisa) (Vélo BTT et pédestre) ITINÉRAIRE:

ROUTE 2.

A

Pendilla (1.337 m), la route part en direction N jusqu’à la hauteur Propinde (1.583 m). Le pic «Tres Consejos» (2.020 m), limitrophe de Lena, Aller et Villamanín (León), se dresse à droite. A partir de cette hauteur, le chemin, pratiquement plat, traverse la petite cordillère de Carraceo, entre les communes de Lena et Aller, d’où l’on aura des vues magnifiques de la vallée de Pajares à gauche, et des Ubiñas, en face. A l’occasion de ce trajet, on passera par le Mayau Fierros (1.600 m) et la Cruz de Fuentes (1.620 m) avant d’atteindre le pic La Boya (1.728 m) qui abrite le «Castiechu La Carisa», qui, selon de récentes fouilles arquéologiques, est un ancien camp militaire romain datant du Ier siècle av. J.-C. Il s’agit d’ailleurs du seul camp romain des Asturies, dressé pour faire face aux tribus asturiennes qui avaient construit d’importantes défenses exactemente en face d’eux, au Picu La Boya, afin d’empêcher leur avancée. Puis le chemin descend vers le Portiechu, La Boya (1.593 m), Monte Faro et Mayau Buxián (1.480 m) avant d’atteindre le Mayau de La Caba et ses belles vues de la vallée de Aller et de Lena. Un peu plus loin, le chemin atteint une bifurcation vers l’E menant à la Cochá el Aciu (1.468 m), versant de Aller, ou, à l’O, par Brañarredonda, versant de Lena, qui semble être la route originale. On l’empruntera pour admirer le Mayau Carboneo et plus bas, le village de Congostinas. Les deux routes se joignent à Mayau Carraceo (1.213 m), d’où l’on pourra emprunter plusieurs directions au choix : vers Moreda (Aller), vers Santa Cristina et Carabanzo (Lena) et vers Congostinas, l’option la plus courte, qui passe par Calaverdás, Linares de Arriba et Linares de Abajo avant d’atteindre Congostinas, un village situé à 4 km de Puente de los Fierros, le but de ce trajet.

Pendilla – Pico La Boya – Mayau Carraceo Congostinas Peña Furada 1.124

COMMUNES:

Pedro García 1.543

Aller et Lena La Boya 1.791

Fuentes 1.762

CONGOSTINAS

DISTANCE:

29 Km. DURÉE ESTIMÉE:

Aller: 6 h. 30 min. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Tres Conceyos 2.020

TYPE DE PARCOURS:

Traversée

Llanacava 1.803

El Cellón 2.035

Faible

PENDILLA

Pajares

Puerto Pajares 1.379

PENDILLA (1300)

CONGOSTINAS (950)

#asturias #nature et routes

63


Voies vertes

Voie Verte de Turón (Vélo BTT et pédestre)

ITINÉRAIRE:

ROUTE 3.

Ricastro – Figaredo – Pandiellu - San Benigno - San Pedro – Villandio

D

u pont de Ricastro, le sentier suit pendant quelque 3 km. l’ancienne voie ferrée construite en 1891 par la compagnie Houillère de Turón. Le sentier avance jusqu’à Figaredo où l’on pourra admirer le chalet des Figaredo qui appartenait aux propriétaires de la mine. Ce chalet, érigé en 1924 par E. Rodríguez Bustelo, est aujourd’hui le siège du Centre de coopération et de développement territorial de l’Université d’Oviedo. Un peu plus loin, de l’autre côté de la vallée, on pourra observer les installations du puits Figaredo (1866) avant d’atteindre l’ancien lavoir de charbon de La Cuadriella et le quartier ouvrier de Repipe (1880). Le chemin passe de nouveau sur la rive gauche de la vallée, à la hauteur d’un autre quartier ouvrier, celui de San Francisco (1917) et grimpe par l’ancien terril du Puits San José (1949), sur le haut duquel on pourra contempler une vue panoramique complète de cet environnement houiller,et notamment la cheminée de l’ancienne usine de briquettes (1915). Puis le chemin suit la route qui surplombe la conduite d’eau et qui passe par Pandiellu, San Benigno et San Pedro avant d’atteindre les environs des anciennes installations du Puits Santa Bárbara (1926). Un peu plus loin, on pourra contempler l’une des rares petites installations houillères encore debout dans la région, le Puits Espinos (1905), avec son original modèle de molette d’extraction. La route balisée mène au quartier de San Andrés où, en empruntant le sentier de la conduite d’eau, on arrive à la fontaine Podrizos, sur le quartier de La Vera’l Camín, séparé par une aire de récréation du Puente de Villandio, le but de ce trajet.

64

#asturias #nature et routes

COMMUNE:

Mieres DISTANCE:

Rebollada

8 Km. DURÉE ESTIMÉE:

3 h. Mieres

DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible Requejo

TYPE DE PARCOURS: REICASTRO Barredo

Aller-retour

Figaredo

Ujo

VILLANDIO

Turón

Boo

Moreda

Ranero 1.090

Peña Furada 1.124

REICASTRO (200)

VILLANDIO (450)


Phare de Luces (Colunga)

Sentier Cotier

#asturias #nature et routes

65


Sentier Cotier

Bustio - Pendueles

GR-204 (E-9) - (Vélo BTT et pédestre) ITINÉRAIRE:

ROUTE 1.

D

u parc de la Remansona de Bustio, le parcours commence sous la route N-634, et continue en direction NO à travers une zone peuplée d’eucalyptus vers la partie haute de Pimiango. Arrivés ici, rejoindre le Chemin Royal, en tournant à droite, en passant près du pic Cañón. Ensuite, tourner à gauche pour redescendre par la zone peuplée d’eucalyptus, jusqu’à trouver sur la rive gauche les vestiges du cabane avec un grand limonier. Ici, il faudra emprunter le chemin de la gauche, qui nous mènera jusqu’aux ruines du monastère de Tina, fondé au XIIe siècle et l’où on peut voir quelques tombes qui s’y trouvent. A partir d’ici, le chemin se pursuit à travers une belle chênaie et peu après, il passera près de l’aire récréative du Pindal, très près de la grotte préhistorique du Pindal, située au bord des proches falaises et où l’on peut y trouver d’exceptionnelles représentations rupestres, peintures et gravures, essentiellement de cerfs, cheveaux et bisons. Une fois arrivés près de la route, prendre à droite jusqu’au phare de San Emeterio, d’où l’on pourra contempler les jolies falaises. De retour au même endroit, il faudra grimper la route jusqu’à atteindre le Point de vue du pic et, peu après Pimiango. Suivre la route RD-1 qui passe au-dessus de la voie de chemin de fer FEVE et poursuivre jusqu’à atteindre la N-634. Après, tourner à droite et continuer sur un chemin asphalté qui passe devant la chapelle de El Cristo puis tourner à gauche sur la RD-3. Le sentier passe devant un camping et débouche sur un chemin qui passe devant les écuries L’Axiu, traverse Serra et Tejavana et mène à une route asphaltée qui va à La Franca. Un peu avant d’arriver à la N-634 et sans la traverser, emprunter le chemin qui mène à Tresgrandas pendant quelque 1.500 m. que l’on quittera lorsque l’on se croisera avec un autre chemin de granulats qui mène à la zone de La Peña. Après avoir franchi la rivière Cabra sur le vieux pont, sur les empreintes du Chemin de Saint-Jacques, emprunter le chemin qui grimpe jusqu’à la sierra plate de la Borbolla, qu’il faudra parcourir jusqu’à la route locale LLN-4, où il faudra tourner à droite, pour descendre jusqu’à Buelna, en passant par Tobiu et Llavadero. Après avoir traverser la localité de Buelna en direction de la côte, traverser à nouveau la ligne de chemin de fer FEVE, on trouvera le sentier qui mène à Pendueles où l’on remarquera une bonne représentation de maisons indiennes. Arrivés à Pendueles, on aura parcouru au total 21,7 km. de sentier côtier.

66

#asturias #nature et routes

PENDUELES

Bustio - Monasterio de Tina Point de vue du Picu - Pimiango La Franca - Point de vue de Sierra Plana de La Borbolla - Buelna - Plage de Buelna - Pendueles COMMUNES:

Buelna Jana 607

Ribadedeva et Llanes DISTANCE:

21,7 km. DURÉE ESTIMÉE: La Franca

El Peral Colombres

Aller: 6 h. 30 min. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Pimiango San Emeterio

Élevé TYPE DE PARCOURS:

Traversée BUSTIO

BUSTIO (20)

PENDUELES (44)


Sentier Cotier

Pendueles - Llanes

GR-204 (E-9) - (Vélo BTT et pédestre) ITINÉRAIRE:

ROUTE 2.

L

e sentier commence à Pendueles, à quelque 100 m. de l’église romane de S. Acisclo et tourne à droite, sur terrain plat à travers des prés durant environ 1 km., pour ensuite descendre légèrement et franchir sur un pont en bois le ruisseau de Novale, dans une zone où la forêt sur la rive nous offre un beau paysage, antichambre de la plage de Vidiago. Suivre la route ayant accès à la plage jusqu’à trouver une déviation à droite et continuer à travers un paysage où l’on peut contempler de beaux exemplaires de chênes verts et lauriers parmi d’autres arbres autochtones. A environ 5 km. du départ, une deviation à droite nous mènera à Puertas de Vidiago, poursuivant le sentier tout près des falaises, en croisant le monument naturel des Bufones de Arenillas (Geyser de Vidiago), un ensemble de douze boufons (semblables à des geysers) déclarés monuments naturels pour sa singularité géologique. Lorsque le mer est agitée, on peut apprécier ses fumées de mousses blanches et écouter ses mugissements. Après les falaises, le sentier traverse de denses plantation d’eucalyptus jusqu’à atteindre le point de vue sur la rivière Purón, d’où l’on pourra apprécier la beauté de son embouchure, considéré lieu d’importance communitaire pour faire partie du réseau européen Natura 2000. On y remarquera ses arbres sur la rive et la présence d’espèces de grand intérêt dans ses eaux, comme le saumon ou la loutre. Il faudra franchir la rivière Purón sur un pont en bois laminé, pour ensuite grimper vers Andrín, où les bosquets alternent avec des prés avec clôtures en pierre. Depuis Andrín, le sentier poursuit sur un des côtés de la route LL-2, protégé par une balustrade en bois, jusqu’à atteindre le point de vue de La Boriza. D’ici, on pourra contempler une extraordinaire vue des falaises côtières et du noyau de Cué, la plage de Ballota et la ville de Llanes, ayant au fond la sierra de El Cuera. Ici, il faudra traverser la route, pour emprunter un sentier qui se déroule, à mi-flanc, sur La Cuesta de Cué, juste en-dessous du champ de golf, d’où l’on pourra apprécier une vue détaillée des plages de Toró y Cué et des spectaculaires “Cubos de la Memoria”, jusqu’à aboutir à la Capilla del Cristo, antichambre de Llanes, où l’on y arrivera peu après.

LLANES

Pendueles - Plage de Vidiago - Bufones de Arenillas Desembocadura del río PurónAndrín - Point de vue de La Boriza - Cué - Llanes

San Roque El Palacio

COMMUNE:

Llanes

Andrín

DISTANCE: Ballota 136

13,7 km. DURÉE ESTIMÉE:

Aller: 4 h. 30 min. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Vidiago

Élevé TYPE DE PARCOURS:

Traversée PENDUELES

PENDUELES (44)

LLANES (11)

#asturias #nature et routes

67


Sentier Cotier

Llanes - Celorio

GR-204 (E-9) - (Vélo BTT et pédestre) ITINÉRAIRE:

ROUTE3.

Llanes - Poo - Plage del Portiellu Plage de Las Cámaras (Celorio)

C

e parcours commence sur la promenade de San Pedro, sur la plage du Sablón, au centre de Llanes. En se dirigeant vers la fin de la promenade, en direction de Poo, à la fin de celle-ci, on tournera à gauche et à travers des prairies, on traversera le lieu connu comme “Malzapato”, en laissant à droite la Atalá et la Punta de Xarri. Le sentier continue parmi des propriétés jusqu’à atteindre les proximités de Poo, où l’on pourra tourner à droite et visiter la plage. Pour retourner au point précédent, traverser le village et la rivière La Vallina, puis prendre une déviation, à droite, à l’entrée du camping. Le chemin aura la rive de Poo à sa droite. La route longe les falaises jusqu’à atteindre les vestiges de la chapelle de San Martín, comme vigie de la plage et d’où on a une splendide vue des falaises, avec de multiples caps îlots et d’anses. Peu après, on atteindra Celorio près du monastère de San Salvador, qui a une tour romane qui rappelle celle de la cathédrale d’Oviedo, ainsi qu’un portique intérieur. Habité par les moines bénédictins, il a atteint sa plus grande splendeur au XVIIe siècle. A présent, nous nous dirigerons vers la plage de Las Cámaras.

CELORIO

Porrúa

#asturias #nature et routes

DISTANCE:

6,8 km. DURÉE ESTIMÉE:

Aller-retour: 4 h. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Parres

Faible

Po La Pereda

TYPE DE PARCOURS:

Aller-retour

Pancar

LLANES

LLANES (11)

68

COMMUNE:

Llanes

CELORIO (17)


Sentier Cotier

Celorio - San Antolín

GR-204 (E-9) - (Vélo BTT et pédestre) ITINÉRAIRE:

ROUTE 4.

E

n partant du Monastère de San Salvador, on franchira la plage jusqu’à l’autre bout où l’on prendra un chemin qui nous mènera à la route. Après un bout de chemin, on atteindra Cuetu Llanu où l’on tournera à droite par un chemin et, une fois franchie la chapelle de San Roque, le sentier continue sur un bas-côté de la propre rue du quartier de La Güera jusqu’à la zone de La Cuesta à Barro. Continuer par la route en contemplant l’anse de Niembro, à droite, jusqu’à ce que le chemin se déroule au milieu d’une spectaculaire forêt de chênes verts et se termine par une passerelle en bois laminée sur le ruisseau Calabrés, en pleine embouchure de l’anse de Niembro. Après avoir croisé la route LLN-11 et pénétré dans les rues de Niembro, on atteindra la partie haute de la ville, connue comme Campu La Viña. D’ici, le chemin continue jusqu’au point de vue sur la plage de Torimbia, qui est présidé par la sculpture “Estela”, oeuvre de Ernesto Knorr. Ici, il faudra prendre à gauche pour grimper vers la partie haute du plateau connue sous le nom de Los Llanos, duquel on peut contempler au nord la mer cantabrique, au sud la sierra de El Cuera et au loin les contreforts des Pics d’Europe. La route descend par la zone connue comme Cerro La Cuestona, jusqu’à rejoindre celle de l’ancienne route menant à Llanes. D’ici, le chemin avance vers la plage de San Antolín, franchissant la rivière Bedón sur une passerelle et d’où l’on peut apprécier la belle vue de l’embouchure de la rivière Bedón à la plage de San Antolín. Sur ces bords, se trouvent des vestiges du monastère roman des moines bénédictins du XIe siècle, duquel il ne reste plus que son temple consacré à San Antolín, datant du XIIe siècle.

PLAYA DE SAN ANTOLÍN

Plage de Las Cámaras (Celorio) - Barro - Niembro - Point de vue de “Estela” - Plage de San Antolín COMMUNE:

Llanes DISTANCE:

8,5 km.

Bricia

DURÉE ESTIMÉE:

Aller-retour: 7 h. Quintana

DEGRÉ DE DIFFICULTÉ: Niembro Valmori

Moyen TYPE DE PARCOURS:

Barro

Traversée

CELORIO

CELORIO (17)

SAN ANTOLÍN (21)

#asturias #nature et routes

69


Sentier Cotier

San Antolín - Toriello GR-204 (E-9) - (Pédestre)

ITINÉRAIRE:

ROUTE 5.

O

n commencera l’étape à la plage de San Antolín de Bedón où l’on passera sous la ligne de chemin de fer FEVE par un passage inférieur, en se dirigeant vers l’ouest. Après un petit bout de chemin, on trouvera une déviation à droite qui mène au Monument Naturel de Gulpiyuri, plage intérieure totalement entourée de prés; après l’avoir visitée, continuer par la route, laissant à droite la chapelle de Santolaya, et peu après on croisera la Plage de La Güelga. Suivre en direction de la rivière Llagaras, que l’on franchira sur un pont, d’où l’on verra un ancien moulin. Traverser ensuite le village de Hontoria en grimpant vers Los Collaos, en allant par la route Ovio et Picones, d’où l’on apercevra au fond la chapelle de San Antonio au-dessus de la plage de Cuevas. Descendre à la plage de Cuevas del Mar. D’ici, on pourra continuer par le chemin los Bufones de Pria (Geyser de Pria), qui nous mènera jusqu’à Llames de Pria, longeant les falaises, ou bien prendre par la Grotte près du chemin d’entrée à la plage venant de Nueva de Llanes. Franchir la rivière Nueva en grimpant par le chemin vers Villanueva, jusqu’à une maison de campagne abandonnée, où l’on tournera à droite jusqu’à atteindre l’étroite plage de Villanueva. Continuer sur le chemin vers Villanueva, pour rencontrer peu après un petit étang artificiel, avec une fontaine et aboutir près de la chapelle de Garaña au pied d’une zone de récréation. Franchir Garaña et atteindre Llames de Pria, où l’on empruntera un chemin à droite qui mène aux bufons (geysers). Un peu plus loin, on quittera ce chemin pour en prendre un autre à main gauche qui descend vers la rivière Guadamía, à l’entrée de la plage portant le même nom. Ici, se termine ce tronçon du parcours partant de Bustion, mais on peut le continuer, en franchissant la rivière et en grimpant un chemin vers le Castro de Arenes où on rejoindra le PR AS-276 Route d’Orientation de Ribadesella, qui nous mènera par le sentier des pêcheurs vers la localité de Toriello, où s’achève le balisage dans le sens à Ribadesella. De Ribadesella, on pourra continuer ce parcours en suivant le PR AS-247 qui sort de la fin de la plage de Ribadesella et nous mènera jusqu’à Berbes, où on devra le quitter pour nous diriger à l’Arenal de Moris à Caravia (Banc de sable de Moris de Caravia).

70

#asturias #nature et routes

Plage de San Antolín – Gulpiyuri – Plage de la Güelga – Hontoria – Plage de Cuevas del Mar – Llames de Pría – Plage de Guadamía - Toriello

TORIELLO

Playa de Guadamía

Belmonte

COMMUNES:

Llanes et Ribadesella

Llames

DISTANCE:

11,8 km. DURÉE ESTIMÉE:

Nueva

Aller: 3 h. 30 min.

Picones

DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible Hontoria

TYPE DE PARCOURS:

Traversée Naves

PLAYA DE SAN ANTOLÍN SAN ANTOLÍN (21)

TORIELLO (60)


Sentier Cotier

Arenal de Morís - Plage de La Griega GR-204 (E-9) - (Vélo BTT et pédestre)

ITINÉRAIRE:

ROUTE 6.

L

e parcours commence au parking de la plage del Arenal de Morís, en empruntant la route en direction de Prado. A quelque 300 m., emprunter un chemin à droite qui après avoir franchi le ruisseau de Los Romeros atteindra la plage de la Beciella, au bord de la rivière los Romeros et où jadis, s’érigea un monastère bénédictin, ainsi comme on peut apprécier un tombeau tout près de la falaise. Continuer en direction ouest vers la roche La Forada, d’où nous aurons une jolie vue de cette zone côtière, avec Lastres au fond ainsi que la plage Espasa et la localité de la Isla. Continuer jusqu’à la plage de La Espasa, jusqu’à aboutir au parking.

PLAYA DE LA GRIEGA Colunga

COMMUNES: Huerres

La Isla El Barrigón La Espasa

Caravia et Colunga DISTANCE:

12 km. DURÉE ESTIMÉE:

Aller: 5 h.

Duesos

DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible TYPE DE PARCOURS:

Traversée

Prado

Ici, se termine le balisage, mais on peut se diriger vers La Isla où l’on prendra le el PR AS-134, qui en croisant des plages, nous mènera à Colunga, ou le PR AS-134 qui nous mènera à la plage de la Griega. De la plage de la Griega jusqu’à Tazones, il n’y a aucun balisage. Ici, on peut emprunter la route PR AS-99 qui nous mènera jusqu’à la localité de Argüero, d’ici à la plage de la Ñora à Gijón, il n’y a aucun type de balisage.

Plage de Arenal de Morís – La Beciella – La Espasa - La Isla - La Huelga – Marraxín - La Griega

ARENAL DE MORÍS

ARENAL DE MORÍS (5)

Plage DE LA GRIEGA (5)

#asturias #nature et routes

71


Sentier Cotier

La Ñora - Gijón

GR-204 (E-9) - (Vélo BTT et pédestre) ITINÉRAIRE:

ROUTE 7.

L

e parcours commence à la plage, où l’on prendra des escaliers situés dans la partie ouest de celle-ci, ces escaliers montent jusqu’à la partie haute de la falaise, près d’un point de vue sur la plage. Suivre, sans aucun soucis de pouvoir se perdre, et en cherchant la plage de Estaño. On continue sur un tronçon où l’on profitera de la vue merveilleuse que nous offrent les falaises et les plages de Serín et la Cañonera, au-dessus desquelles il est fréquent de voir voler des amateurs de parapente. On passera par la Colina del Cuervo, déjà proche au Parc de la Providencia, d’où l’on peut voir la ville de Gijón. D’ici, on descendra vers la plage de Peñarrubia pour ensuite croiser la sculpture de Camín et descendre vers le Rinconín, en passant près de la maison de l’écrivaine asturienne Rosario Acuña, appelée ainsi en l’honneur de l’écrivaine et pionnière du mouvement féministe du même nom (Madrid, 1.851-Gijón 1.923).

A partir d’ici, on ira par la promenade del Muro vers la plage de San Lorenzo d’abord, terminant dans les proximités de l’église de San Pedro. Ici, s’achève ce tronçon, mais on peut continuer en grimpant la colline Santa Catalina, ancien fortin militaire qui aujourd’hui est une éminence et un parc de récréation, d’où l’on peut contempler une grande partie de la ville de Gijón, toute sa baie La Campa Torres et le port de El Musel. Ici, se trouve le “Elogio al Horizonte” (Éloge à l’horizon), oeuvre monumentale du sculpteur basque Eduardo Chillida, visible dans toute la côte de Gijón et qui est devenu le symbole de la ville. On redescendra par le parc jusqu’au port sportif dans les quais de Fomento et Fomentín, où les embarcations amarrées offrent une pittoresque image. Il ne nous restera plus qu’à retourner vers la plage et emprunter la promenade maritime jusqu’à son terme.

72

#asturias #nature et routes

Plage de La Ñora - Point de vue de La Ñora - Plage de Estaño Parc de La Providencia - Aire du Rinconín - Pont du El Piles - Plage de San Lorenzo - Église de San Pedro - Colline de Santa Catalina port de plaisance

GIJÓN

COMMUNE:

Gijón

El Rinconín

DISTANCE:

11,2 km. Somio

DURÉE ESTIMÉE:

Aller: 4 h. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ: Cimadevilla

Faible TYPE DE PARCOURS:

Traversée

PLAYA DE LA ÑORA

LA ÑORA (5)

GIJÓN (5)


Sentier Cotier

Luanco - Nieva

GR-204 (E-9) - (Vélo BTT et pédestre) ROUTE 8.

O

n commencera notre parcours exactement au centre de la plage, où on montera par les escaliers que la délimitent plus au nord. Continuer presqu’en longeant la mer pour emprunter le chemin qui grimper vers les petites falaises. On traversera un petit bois d’eucalyptus, pour aboutir près d’un point de vue. Dès que l’on aura grimpé au plus haut point de notre ascension, on pourra contempler les belles vues du littoral de Moniello à l’horizon. On descendra par des escaliers qui se trouvent près du point de vue, pour grimper à nouveau vers la falaise et, redescendre jusqu’à la Plage de Moniello. Après avoir franchi la petite plage, nous nous trouverons au point final de ce petit sentier. On peut suivre notre parcours vers l’ouest, en suivant le Pr AS 25 ou le Pr AS 256 qui se déroule près de la falaise et nous mène, après un petit bout de chemin, à la plage de Bañugues, on continuera en direction de Viodo d’abord et ensuite du phare du Cap Peñas. Au rez-de-chaussée du phare, se trouve le centre d’interprétation du milieu marin de Peñas. D’ici, on continuera sur le bord de la falaise et on pourra contempler le superbe paysage de falaises karstiques avec 100 mètres de dénivelé et la pointe Gaviera, point le plus septentrional de la Péninsule. Le chemin continue à côté de fourrés de bruyères et d’ajoncs, laissant derrière nous le phare de Peñas. Après 800 m. parallèles à la route AS-328, descendre pour franchir un pont en bois, avant d’atteindre le village de Ferrero. Peu après, le sentier descend jusqu’à un lotissement de la Plage de Verdicio. A l’entrée de celle-ci, nous trouverons un chemin qui grimpe vers les plages de Carnicera, avec un beau cordon dunier et Aguilera. Après, remonter de nouveau jusqu’à la bande côtière et, descendre vers el Molín del Puerto. Grimper à nouveau vers le Cap negro, en continuant jusqu’à une structure de béton. Il s’agit d’un élément industriel du téléphérique de l’entreprise sidérurgique Arcelor Mittal, qui versait des déchets à cet endroit du Cap Negro. Peu après, on arrivera à la partie plus septentrionale de la plage de Xagó, lieu très fréquenté par les amateurs de parapente. Grimper à nouveau vers la falaise puis ensuite descendre vers une piste goudronnée se dirigeant vers les eucalyptus de la plage de Xagó. Traverser la plage et grimper vers le village de Nieva, en passant près de la chapelle de San Juan, du XVIIe siècle. Le chemin continue en direction nord-ouest, par la bande côtière de la péninsule de Nieva, dans des prés et des fourrés d’ajonc et bruyères. D’ici, on peut apprécier un “bufón” qui projette de l’eau comme un geyser si les conditions de la mer sont propices. Le sentier se termine près du phare d’Avilés. Depuis la péninsule de Nieva, on peut contempler toute la l’estuaire d’Avilés et vers l’ouest El Espartal, Salinas et la côte de Castrillón jusqu’à Île de La Deva. D’ici, on devra suivre vers San Juan de Nieva, en passant près de la plage del Arañón où l’on empruntera la promenade maritime qui nous mènera, par la dite Peña del Caballo, au village de Nieva. C’est ici que se termine le GR-204. Cependant, ceux qui le souhaitent peuvent traverser l’autre rive pour emprunter le chemin entre les dunes del Espartal jusqu’à la plage de Salinas d’où l’on peut prendre le SL AS-15 qui mène à la plage d’Arnao.

ITINÉRAIRE:

Luanco - Plage de Moniello - Bañugues - Llumeres - Viodo Phare de Peñas - Verdicio - Molín del Puerto - Plage de Xagó Phare de San Juan COMMUNE:

Gozón DISTANCE:

30,8 km. DURÉE ESTIMÉE:

Aller: 8 h. 30 min. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible TYPE DE PARCOURS:

Traversée

Cabo

NIEVA

Cabo Negro

Playa de Verdicio

Ferrero Viodo

CABO PEÑAS

Bañugues

LUANCO LUANCO (10)

NIEVA (5)

#asturias #nature et routes

73


Sentier Cotier

Plage d´Arnao - San Juan de La Arena GR-204 (E-9) - (Vélo BTT et pédestre) ROUTE 9.

L

e sentier commence à l’extremité ouest de la plage, derrière le chevalement du puits minier que la Royale Compagnie Asturienne des Mines exploita depuis la moitié du XIXe siècle et qui est le premier puits vertical de la région. Après avoir grimpé quelques escaliers, on continuera le sentier qui nous mènera au point de vue de La Ladrona, où l’on apercevra l’île de la Ladrona et une partie du littoral. On continuera en descente vers la plage de Santa María del Mar et plusieurs aires de repos puis ensuite vers le point de vue du Escayu. Peu après, on arrivera à la plage de Bahínas, que l’on quittera en direction S pour rejoindre une route locale qui, en tournant vers l’O, nous mènera aux proximités de la plage de Munielles. Ici, on empruntera la route qui nous mène, par El Cueto, à la côte jusqu’à la plage del Reguero. D’ici, le sentier se poursuit vers les proximités du cap Vidrias, auquel on pourra s’approcher par une déviation à droite. De retour au chemin, on passera par un petit Centre d’Interprétation et d’Observation Ornithologique proche à la pointe del Moro avec un point de vue sur à l’île de La Deva. On poursuit à présent pour accèder au point de vue de la Racionera, où l’on profitera de la majesté de la grande plage de Bayas. Il s’agit du banc de sable de plus grande longueur de tout le littoral asturien, d’environ 3 km., et qui conserve un des meilleurs systèmes de dunes de cette frange côtière des Asturies, modelée par l’action de la mer Cantabrique. Continuer le chemin jusqu’à la pointe Socollo, avec le point de vue de Bayas, d’où on empruntera un tronçon de route jusqu’à trouver une piste à droite qui nous mènera à la grande plage de Bayas. Traverser cette plage en direction ouest, pour prendre des escaliers qui franchissent un petit promontoire et qui mène à la plage de los Quebrantos, à San Juan de la Arena. Franchir la plage jusqu’à atteindre la rive où l’on tournera à gauche en continuant parallèle à la riva de San Esteban. On fera le tour de San Juan de la Arena et on aboutira au port de plaisance. Le parcours du GR-204 se termine ici. Cependant, ceux qui le souhaitent peuvent continuer le sentier qui borde la route menant au château de San Martín, à l’embouchure du Nalón. Cette enclave, fortifiée sur les vestiges d’un établissement antérieur, fut construite par le monarque asturien Alfonso III afin de protéger la côte et la rive des incursions de Normands. Pendant le Moyen-Âge, elle fut une place forte dans le cadre de continuelles disputes nobiliaires. D’ici à San Esteban de Pravia, il faudra emprunter la route Nationale.

ITINÉRAIRE:

Plage de Arnao - Santa María del Mar - Plage de Bahinas - Plage de Munielles - Plage de Cordial Playón de Bayas - o Plage de Los Quebrantos - San Juan de La Arena COMMUNES:

Castrillón et Soto del Barco DISTANCE:

14,9 km. DURÉE ESTIMÉE:

Aller: 7 h. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Moyen TYPE DE PARCOURS:

Traversée SAN JUAN DE LA ARENA

Playa de Los Quebrantos

El Cueto

Playa de Muniellos

Playa de Santa María del Mar PLAYA DE ARNAO PLAGE DE ARNAO (15)

74

#asturias #nature et routes

SAN JUAN DE LA ARENA (5)


Sentier Cotier

San Esteban de Pravia - Plage d´Aguilar GR-204 (E-9) - (Vélo BTT et pédestre)

ITINÉRAIRE:

ROUTE 10.

C

esentier commence à la ville de San Esteban de Pravia, au quartier del Muelle. On se dirigera vers l’édifice de la Junta del Puerto, où l’on verra la ria de San Esteban. Le sentier descend alors, parallèle à la ria vers les installations sportives, avec des vues extraordinaires, aussi bien de la ria comme de de San Juan de La Arena, sur la rive droite de la ria. Un peu plus loin, la plage de Garruncho où commence la montée par les 444 marches jusqu’au point de vue du Espíritu Santo, d’où l’on pourra contempler de spectaculaires vues de la rive du Nalón et de San Juan de la Arena ainsi que du Playón de Bayas et l’île de La Deva, d’un côté et de l’autre côté, la côte jusqu’au cap Vidio. Continuer en laissant à droite les falaises et en franchissant une forêt de pins et d’eucalyptus avant d’atteindre le point de vue de la Atalaya sur la plage de même nom, lieu duquel on contemplera de nouveau un magnifique panorama de la côte vers l’ouest qui se termine au phare Vidio. Continuer en longeant la plage de la Cazonera pour arriver à l’aire de récréation de las Llanas et au point de vue de los Glayos et, peu après à la hauteur las Llanas sur la plage de même nom, puis ensuite plus loin, en passant par le Miradoiro, aux vestiges de Castro Prerromano del Campón (ville préromaine) et encore un peu plus loin au point de vue sur la plage Veneiro ou Xilo où l’on peut regarder avec admiration les falaises sur la mer cantabrique et les plages de Veneiro ou Xilo et celle de Aguilar, avec la couleur de ses eaux de plusieurs tonalités verdâtres-bleuâtres au contact du fin sable de plage. Les parois sont abruptes avec des dénivelées de 60 a 100 m. et on peut trouver sur les hauteurs, des poulies qui s’utilisaient jadis pour monter l’ocle (algue marine), que l’on étalait pour la laisser sécher sur les champs de la bande côtière. Il ne nous reste plus qu’à descendre en zigzag entre les eucalyptus pour atteindre la Plage de Aguilar. De la plage de Aguilar jusqu’à Barayo, il est possible de continuer par le Chemin de SaintJacques.

San Esteban de Pravia - Point de vue del Espíritu Santo - Point de vue de La Atalaya - Plage Cazonera - Plage de Xilo - Plage del Aguilar

PLAYA DEL AGUILAR

COMMUNE:

Muros de Nalón Muros

DISTANCE:

6,3 km.

Mirador Las Llanas

DURÉE ESTIMÉE:

Aller: 2 h.

Las Grandas La Cobertoria

DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible TYPE DE PARCOURS:

Playa Cazonera

SAN ESTEBAN DE PRAVIA

Traversée

La Barra

SAN ESTEBAN DE PRAVIA (10)

Plage DEL AGUILAR (5)

#asturias #nature et routes

75


Sentier Cotier

Barayo - Navia

GR-204 (E-9) - (Pédestre) ITINÉRAIRE:

ROUTE 11.

O

n commencera notre chemin sur le parking situé à la zone d’accès et de descente à la plage de Barayo, très proche à la localité de Vigo (Navia). D’ici, nous aurons d’excellentes vues de cette dernière. La route se dirige au nord, vers la Punta del Cuerno (pointe del Cuerno), à partir d’ici, il faudra prendre le sentier des pêcheurs vers l’inacessible Cala de La Romanela (petite anse de La Romanela), les petits Puertochico et el Pariso, l’ample Canares et la Cala de Asteriro (petite anse de Asteriro), que l’on devra franchir par sa partie postérieure. A gauche, le village de Vigo et au fond, à l’horizon le Système de montagne de Panondres (chaîne de petites montagnes de Panondres). Peu après, on arrivera à la petite anse connue comme El Castillo duquel on pourra observer l’abritée Puerto de Vega (port de Vega). Au Port, on prendra à gauche afin d’emprunter un chemin qui nous mènera vers l’ouest, par la plage de La Losera. On verra l’île de Soirana, franchira le village du même nom et atteindra la plage de Frexulfe. Depuis l’esplanade qui se trouve entre les eucalyptus, on empruntera un chemin qui nous mènera à travers de nombreuses plages (Fabal, Coedo, Bragada, Plage del Moro), jusqu’à aboutir à la plage de Navia, d’où l’on continuera par la route jusqu’à la ville de Navia.

76

#asturias #nature et routes

Plage de Barayo - Puerto de Vega - Los Picones - Isla de La Veiga - El Castiel - Monte Bígaro - Plage de Frexulfe - El Castrillón - Plage de Cuedo - Plage de Bragada - Punta Cascareira Peña Furada - Plage de Navia

NAVIA

Playa de Navia

COMMUNES:

Valdés et Navia DISTANCE:

Playa Frexulfe

19 km. DURÉE ESTIMÉE:

Aller: 6 h. et 30 min. Puerto de Vega

DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Moyen Tox

Asteiro Vigo El Cuerno

BARAYO BARAYO (5)

NAVIA (10)

TYPE DE PARCOURS:

Traversée


Sentier Cotier

Navia - Viavélez

GR-204 (E-9) - (Pédestre) ITINÉRAIRE:

ROUTE 12.

O

n partira du port et franchira le pont puis, on ira par la route générale pendant un peu plus d’un kilomètre et ensuite prendra una déviation à droite qui mène vers le littoral, en passant près du Palais de Mohínas, aussi connu sous le nom de Palais de Santa Cruz ou de Cienfuegos-Jovellanos. Il date du XVIIIe siècle et appartint aux Marquis de San Martín de Mohías. Il y a la forme de U avec des tours, créneaux et chapelle. Dans son enceinte, il y a un curieux pigeonnier crénelé. Dans son intérieur, se conserve intacte la chambre qu’occupa l’illustre asturien Gaspar Melchor de Jovellanos. On continuera vers le nord avec des prés et des terres de labourage. En passant par Foxos d’abord, et ensuite vers la magnifique plage de Arnielles, avec ses larges perrons, que l’on parcourira d’est à Ouest. Après avoir franchi la plage, on empruntera un chemin qui mène à la mer, longeant le cap et nous mènera au village maritime de Ortiguera, avec son tout petit port de pêche, d’où l’on se dirigera vers l’ouest, tout en cherchant un point de vue sur les falaises, où l’on y conserve encore un puits d’eaux douces qui jadis ravitallait les habitants de ce village. Continuant en direction sud jusqu’à aboutir aux prairies de Carrileiras puis, après avoir franchi le quartier de Medal, on atteindra la falaise de A Figueira d’où l’on pourra observer, au fond, la plage portant le même nom. Sur un tronçon de terrain plat, se trouve le noyau de Loza. Après avoir franchi les anciennes écoles et la chapelle, le chemin mène à la plage de Torbas. Très vite, on arrivera à un endroit surprenant car inattendu, une nouvelle aire de récréation sur la Pointe del Picón, point de vue de Salías. Le sentier se dirige à présent vers l’intérieur, à Castello, à son terme la plage, puis continue vers celle de Cambaredo, où l’on trouvera le monolithe dont le nom est “Ventana abierta al horizonte” (“Fenêtre ouverte à l’horizon”), du sculpteur Ernesto Knorr. D’ici, on continuera par la route, parallèles à la côte, avec des vues spectaculaires de falaises et de plages. A travers des chemins, on atteindra la plage de Pormenande. D’ici, on suivra par la route jusqu’au premier carrefour où on la quittera et on continuera parallèles à la côte jusqu’au point de vue de la Atalaya, d’où l’on pourra contempler Viavélez où l’on arrivera peu après.

Navia – Foxos – Plage de Arnielles – Ortiguera – Carrileiras – Loza – Plage de Torbas – Castello – Viavélez

VIAVÉLEZ

COMMUNES:

La Caridad

Navia, Coaña et El Franco DISTANCE:

25 km.

Castello

DURÉE ESTIMÉE:

Aller: 7 h. 30 min. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible

Loza

TYPE DE PARCOURS:

Traversée

Las Carilleiras Ortiguera Foxos

Playa de Arnielles

NAVIA

VIAVÉLEZ (15) NAVIA (10)

#asturias #nature et routes

77


Sentier Cotier

Viavélez - Tapia de Casariego GR-204 (E-9) - (Vélo BTT et pédestre)

ITINÉRAIRE:

ROUTE 13.

O

n commencera le parcours à Viavélez et se dirigera vers le point de vue de Viavélez. Remarquons ici l’oeuvre de sculpture dénominée “Litoral” de Ernesto Knorr. Le chemin se poursuit vers la rivière Mermes, franchissant des zones de prairies et aboutissant au noyau de San Pelayo, dans lequel on pourra visiter la chapelle de San Pelayo. Peu après, la route s’introduit dans un bosquet de pins et d’eucalytus, arrivant peu après à Valdepares, noyau rural avec de beaux ensembles architecturaux comme le Palais de Fonfria du XVIe siècle, l’église de San Bartolomé du XVIe siècle et la maison del Cerradín. Après avoir franchi Valdepares, le chemin se déroulera dans une zone de prés en nous rapprochant à la côte aux proximités de Cap Blanco, appelé de la sorte pour la couleur de sa roche et où se trouve le gisement archéologique d’un grand village préromain asturien qui profitait d’une étroite péninsule pour se protéger, étant appréciables les défenses du côté qui se communiquait avec le continent (Sud), où se trouvent de manière alternative cinq fosses et trois parapets et, d’où l’on a une vue exceptionnelle des falaises. On continuera vers l’ouest parallèles à la côte pour atteindre le point de vue de la plage de Porcia et suivra par la rive droite de la rivière, jusqu’à rejoindre une route asphaltée que l’on suivra vers la droite et qui se dirige vers la chapelle de Notre Dame de los Remedios et le moulin de Porcia. Juste après avoir franchi la rivière, on prendra la déviation à droite qui nous rapprochera de la falaise, pour ensuite retourner vers le sud et arriver près des anciennes écoles qui se trouvent tout près à la N-364. D’ici, parcours va de nouveau en direction de la mer à travers divers chemins. Arrivés aux proximités des falaises, le chemin tourne à l’ouest parallèle à la côte, en croisant Torbas et Valmorto pour atteindre la plage del Figo et jusqu’aux proximités de la lagune de Silva, plus connue sous le nom de Salave, ancienne exploitation d’or romaine. Une fois franchies les lagunes, on s’enfoncera dans le Monte Mirayos, chemin du point de vue de Campo Longo où l’on observera toute une série de falaises d’une beauté inoubliable jusqu’à l’entrée du port de Viavélez. D’abord, nous nous dirigerons vers l’intérieur, vers San Antonio, puis ensuite, nous irons de nouveau vers la mer jusqu’au point de vue de Cap Cebes et nous affronterons le dernier tronçon qui nous mènera à la ville de Tapia de Casariego. 78

#asturias #nature et routes

TAPIA DE CASARIEGO

Viavélez - Valdepares - Plage de Porcía - Lagunas de Salave Tapia de Casariego COMMUNES:

El Franco et Tapia de Casariego

San Antonio

DISTANCE:

17,1 km. Playa de Figo

DURÉE ESTIMÉE:

Aller: 5 h. 30 min. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible TYPE DE PARCOURS: Playa de Porcía El Franco Valdepares San Pelayo

VIAVÉLEZ VIAVÉLEZ (15)

TAPIA DE CASARIEGO (20)

Traversée


Sentier Cotier

Tapia de Casariego - Vegadeo GR-204 (E-9) - (Vélo BTT et pédestre) ROUTE 14.

A

Tapia de Casariego, il est souhaitable d’emprunter le sentier qui longe la falaise et qui nous mènera à la plage de A Xunqueira. Franchir la rivière Anguileira pour grimper vers Reburdia. Avant d’arriver au village, prendre à gauche, en passant près du camping. Peu après, emprunter le chemin de droite menant aux proximités de la plage de la Paloma, où après avoir franchi la passerelle en bois, nous nous trouverons avec les vestiges du Castro de Esteiro (village préromain de Esteiro). D’ici, la route se dirige au sud, à travers des chemins de remembrement, jusqu’à atteindre Villamil. Une fois franchi l’Asile de San Fernando, emprunter le premier chemin qui sort à gauche et qui nous mènera près de la plage de Mixota et ensuite retourner vers la route que l’on vient de quitter, ou bien continuer par la route jusqu’à atteindre Santa Gadea. A la sortie de cette dernière, nous nous trouverons avec la chapelle de San Lorenzo, d’où il y a des vues excellentes sur la plage de Penarronda. Descendre à la plage par le chemin puis, par la passerelle en bois jusqu’à son terme, où l’on empruntera un chemin qui prend à droite. A partir d’ici, le sentier se poursuit jusqu’à atteindre El Torno, village préromain de la Punta del Cuerno. Après, on devra tourner vers une route asphaltée provenant de Villadún, en direction de l’aire récréative de Arnao, où après avoir fait le tour de celle-ci, on prendra à droite, en longeant l’anse Lagosteiro. D’ici, on pourra aller au phare de La Cruz et contempler la ria del Eo se jettant à la mer. Reprenant le chemin à Lagosteiro, celui-ci se poursuit jusqu’à l’aire récréative de Campa Arnao, puis après jusqu’à Figueras, près de la maison de la mer, où l’on tournera à gauche, d’abord et peu après, à droite en empruntant la route AS 31, jusqu’à aboutir à la Croix Rouge. D’ici, on empruntera un chemin qui nous mènera jusqu’à l’anse de Linera, atteignant peu après la route N-640. Il faut souligner qu’en ce point, le chemin vire au nord pour franchir la route par la zone de Barres en traversant Barres, il passe par l’église de San Esteban et se poursuit vers El Esquío. Après par le village de El Penedo, franchi le ruisseau Berbesa, s’introduit dans le bois de pins de Tesón, et par un chemin rural mène au noyau de Piñera. D’ici, le chemin tourne à droite jusqu’à atteindre l’église de San Bartolomé. Franchissant l’aire récréative, tournant à gauche en direction de Salias, une autre zone depuis laquelle on observera l’anse de La Linera. Du carrefour de Salias, franchissant à gué par une passerelle le ruisseau Riofelle, le chemin continue vers le quartier Liso de San Juan, en traversant les pépinières de Riofelle et le noyau de Cal. A Liso, une déviation nous indique l’existence d’un point d’observation pour profiter de l’Anse de Linera. De nouveau au sentier, et après Vilarrasa, on atteindra A Poceira; d’ici, au noyau de Vilavedelle, franchissant Areneira, Os Caleyones et Lantoira. Arrivés à Vilavedelle, prendre à gauche et traverser par un passage inférieur de la voie de chemin de fer FEVE (Gijón-Ferrol), jusqu’à Presa en franchissant la rivière de Seares et A Casia. Après le PK 30, se trouve la déviation à l’aire de récréation Caleiro qui permet une visite de la ria del Eo incomparable. Finalement, le sentier continue jusqu’à l’école A Galea, où se termine le parcoirs du GR 204.

ITINÉRAIRE:

Plage de Tapia de Casariego o de Anguileira - Plage de Penarronda Aire Rec. de Arnao - Barres - Vegadeo COMMUNES:

Tapia de Casariego, Castropol et Vegadeo DISTANCE:

31,8 km. DURÉE ESTIMÉE:

Aller: 10 h. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Faible TYPE DE PARCOURS:

Traversée TAPIA DE CASARIEGO Playa de La Paloma

Santagadea Villamil

Playa de Peñarronda Punta de La Cruz

Arnao

Figueras

Barres

Linera

El Penedo

Piñera

Castropol

Villarrasa

Villavedelle

VEGADEO

TAPIA DE CASARIEGO (20)

VEGADEO (10)

#asturias #nature et routes

79


Vegarredonda (Cangas de OnĂ­s)

Ascensions

80

#asturias #nature et routes


Ascensions

El Cabril 1.923 m.

TEMPS TOTAL DE L’ASCENSION:

ROUTE 1.

L

a balade commence dans le village de Genestoso, connu pour la production artisanale de fromage de chèvre et de fromage au lait de vache, des fromages au goût prononcé, fabriqués dans des moules en Spart. L’accès à Genestoso se fait depuis Cangas par la route du Col de Leitariegos, à hauteur de las Mesta, l’embranchement vers Cibea. Le point de départ se situe au bout de la route, à côté de la rivière qui a donné son nom au village. Après avoir traversé celui-ci, prenez le chemin à gauche pour entamer une longue ascension en pente douce vers la vallée de los Corros, au-dessus des prairies de la Carruexas et à côté de la fontaine la Pasadina. Une fois dans la vallée de los Corros, continuez la montée en direction du Col des trois Lagunes, laissant sur votre droite le Chao de Bueyes, cime dominant la vallée depuis la ligne de partage avec la commune voisine Villablino. Avant d’atteindre le col, vous pourrez contempler, à des mètres du chemin, l’unique lagune permanente, abritée sous des rochers. Au cours de l’ascension, les trois lagunes qui donnèrent leur nom au col apparaissent sous vos yeux, occupant une plaine sans relief. La route continue vers la gauche par une montée jusqu’au col de Gobia Mollada. Sous vos pieds, coule la source de la vallée de Léon de Orallo. Un peu avant le col, se trouve la fontaine du même nom, lieu idéal pour reprendre son souffle avant d’entamer l’ascension jusqu’au sommet. Face à vous s’offre un panorama incomparable de la vallée de la rivière Pigüeña, à Somiedo. Le chemin se poursuit par le col de Gobia Mollada, ancienne voie royale qui relie la vallée de La Cerezal à la vallée del Acebo, appartenant à la commune de Cangas del Narcea. En suivant la direction du nord, sous la ligne des crêtes, on atteint le col de Entrecuetos, qui sépare les sommets El Cabril et Peña Treisa. De là, vous pouvez atteindre rapidement la cime d’El Cabril et profiter de la vue sur une grande partie des côtes galiciennes et asturiennes. Il faut souligner la proximité, la splendeur de la Vallée du Pigüeña, qui s’offre à vous avec ses

3 h. 45 min. (5 h. 30 min.) villages et ses brañas (pacages de la cordillère) en particulier celle de la Pornacal. Laissant derrière vous la fontaine del Vaso, il est temps d’attaquer l’ascension du col de Fanarrionda dominant une forêt dense de bouleaux où s’élève le chemin reliant Genestoso et Villar de Vildas, à Somiedo. Au niveau du col de Fanarrionda, vous pourrez choisir de continuer sur la voie royale jusqu’au chemin qui mène à El Llano et de revenir jusqu’à Genestoso, ou de descendre par le chemin de la Polvorosa, plus court mais également plus difficile.

DÉNIVELÉE:

800 m. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Moyen SITUATION GÉOGRAPHIQUE:

Cangas del Narcea POINT DE DÉPART:

Genestoso (Cangas del Narcea). situé à 45 minutes de Cangas del Narcea et à 2 heures d’Oviedo.

Parque Natural de Somiedo Peñas del Corral Collado Fanarrionda

GENESTOSO

Peña Treisa Pico El Cabril 1.925 1875 Valle los Corros

Gobia Mollada Collado Tres Lagunas

EL CABRIL (1.923

GENESTOSO (1140)

#asturias #nature et routes

81


Ascensions

Pico Cornón 2.194 m.

TEMPS TOTAL DE L’ASCENSION:

ROUTE 2.

7 h.

L

e pic Cornón, culminant à une altitude de 2194 mètres, est une des montagnes les plus représentatives de la Cordillère cantabrique localisée sur la commune de Somiedo. La route de Santa María del Puerto (1486m), village de vachers qui, jusqu’à récemment n’était habité qu’en été par les éleveurs qui effectuent à cette époque la transhumance et mènent leurs bêtes de la commune de Belonte jusqu’aux pâtures. Autrefois, éléments d’architecture caractéristiques du village, les toits végétaux réalisés à partir de genêt à balais, (Cytisus scoparius) sont devenus aujourd’hui très rares. Nous traversons le village par l’ouest et suivons le tracé d’une route qui s’enfonce dans les prairies de Las Eras et Los tercios d’où nous pouvons admirer des vergers et des prés fauchés. Le chemin est une succession de fourches. Veillez à rester sur la gauche et suivre le chemin qui prend la direction du sud à la deuxième bifurcation, passant à gué le ruisseau del Bayo par Boca de Ríos, début de la montée, cette fois par la partie droite, jusqu’à atteindre le chemin qui longe l’adduction d’eau de Santa María del Puerto puis le point de confluence avec le ruisseau de Profuste. Au bout du chemin, une grande prairie cerclée de murs de pierres, la Veiga Cimera, avec une source qui vous permettra de remplir votre gourde. De là, nous montons par le versant de droite, laissant la vallée à gauche pour arriver sur un petit terrain découvert, où nous prenons un chemin qui s’enfonce un peu plus loin dans une petite vallée. Nous poursuivons dans la même direction contournant à mi hauteur jusqu’à atteindre un petit col entre les rochers. Nous sommes arrivés à Bocaron de la Mozarra (1853 m). Au loin se dessine la silhouette conique et caractéristique du Cornón. Après avoir traversé le col, nous entamons une légère descente pour atteindre la Mozarras, le pic toujours en ligne de mire. Suivant la même direction, sans jamais aller à droite, nous arrivons au pied du pic. Pour arriver à la cime (2194 m), il faut passer par une multitude de détours appelés l’escalier du Cornón au bout desquels se trouve le Cornón.

Vega Mozarra

Boca Ríos

DÉNIVELÉE:

1.200 m. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Élevé SITUATION GÉOGRAPHIQUE::

Cordillère Cantabrique : Somiedo – La Bobia POINT DE DÉPART:

Santa Maria del Puerto – Somiedo, situé à une heure et demi d’Oviedo

STA. MARÍA DEL PUERTO

Pico Cornón 2.194

ERAS Puerto de Somiedo

PICO CORNÓN (2.194) STA. MARÍA DEL PUERTO (1.486)

82

#asturias #nature et routes


Ascensions

Peña Ubiña 2.417 m.

TEMPS TOTAL DE L’ASCENSION:

ROUTE 3. Dans ce hameau, situé à 1.210 m. d’altitude, nous commencerons la marche la plus alpine et exigeante vers cette montagne, en prenant le chemin supérieur allant en direction ouest, par lequel on gagnera rapidement de la dénivelée. Nous nous approcherons au ruisseau, quand apparaîtra devant nous la grande masse de Peña Ubiña (Rocher Ubiña) qui nous montrera son particulier versant nord, au temps où nous poursuivrons la marche sur le espace herbeux de la Boquera del Meicín jusqu’a rejoindre la Vega del Chagu (1.545 m.) (1 h.). Aux proximités, se dresse un refuge de montagne qui est propriété du Centre Culturel de Miéres, considéré comme un élément fondamental comme point de départ pour entreprendre les diverses ascensions aux saillantes montagnes qui émergent de ce grand cirque. On poursuivra la marche vers le sud en grimpant le flanc herbeux qui culmine sur l’ample col de Terreos (1.933 m.) (1,45 h.), par un sentier qui sillonne les durs raidillons. Après les avoir surmontés, on se trouvera dans la zone de division de pâturages de Mieres et Lena et du terrain géographique Castilla-LeónAsturias, ligne bien définie par une clôture de pieux qui s’élève même au-dessus des contreforts de Peña Ubiña d’un côté et, Peña Cerreos du côté opposé. Vers l’horizon méridional, s’étend la Vega de Riotuerto (Plaine de Riotuerto) dont son portique est jalonné de la grande borne de Peña Ubiña Pequeña (Rocher Ubiña Petite). On observera également le grand bloc calcaire de Peña Ubiña qui s’étend vers le col de Ronzón, montrant les nombreux plissements de son versant oriental. Par le plus proche à nous, appelé Canal de la Fana (Combe de la Fana), se déroule un des itinéraires les plus directs vers la cime, indiqué, toujours en fonction de l’expérience du professionnel de montagne. Surmontant les écueils rocheux et également les instables carrières, on culminera par cette combe la hautaine cime où ressort une borne géodésique et une boîte aux lettres (3 h.). Un autre parcours d’ascension considéré plus facile encore, exige de suivre le chemin depuis les limites des pâturages, en grimpant à flanc le rocher par dessus la Vega (plaine), jusqu’au col Ronzón (2.000 m.) (3 h.), attaquant là, d’abord par la prairie et ensuite par des combes superposées balisées par des pierres, les durs raidillons au terme desquels on atteindra l’arête plus élevée de la Peña. Par laquelle, on poursuivra vers le nord afin d’arriver à la cime où on l’y contemplera les paysages les plus divers et qui permettra même d’apprécier, les jours diaphanes, les éloignées montagnes du nord-ouest de la Péninsule.

4 h. DÉNIVELÉE:

1.201 m. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Élevé SITUATION GÉOGRAPHIQUE:

Peña Rueda 2.155

Cordillère Cantábrica Lena-La Babia) POINT DE DÉPART:

Puerto Guertu´l Diablu 2.133

Fariñentu 2.176

Peña Llana 2.052

Tuiza de Arriba (1.210 m.). Situé très près du km. 17 de la route LE-8 Campomanes-Col de la Cubilla.

Tuiza de Abajo TUIZA DE ARRIBA PEÑA UBIÑA 2.417 Peña Cerreos 2.078 PEÑA UBIÑA (2.417)

TUIZA DE ARRIBA (1.210)

#asturias #nature et routes

83


Ascensions

Tiatordos 1.950 m. ROUTE 4.

D

e ce village appartenant à la municipalité de Caso, Picu Soancio on entreprendra notre marche vers ce sommet 1702 appelé la Montaña Perfecta (Montagne Parfaite). Le PICO Tiatordos se distingue de bien d’autres montagnes TIATORDOS 1.950 asturiennes par la variété de la nature sauvage qui se trouvent dans son entourage, la majesté de sa paroi orientale et le spectaculaire panorama que nous offre El Pláganu sa cime bien définie. On se dirigera vers cette énorme masse située sur le Cordal de Ponga (Chaîne de petites Picu Palombar montagnes de Ponga) par le chemin plus habituel qui 1402 se déroule par une piste de montagne qui franchit un Pico pont. Il ne faudra pas prendre une déviation à gauche Campigüeño que l’on verra ensuite, et après avoir franchi le deuxième 1.838 Peña La Peña pont, on prendra la bifurcation à gauche en suivant le Carasca Maciédome 1.741 cours d’eau de la rivière Falla. Au prochain croisement, 1903 on empruntera le chemin de droite qui grimpe à flanc Pico La Senda et ensuite, on marchera sur terrain plat en direction 1.705 à Palombar (1.100 m.) (1 h.). Nous pénétrons dans l’étroitesse de la Foz de Palombar en grimpant les pentes raides par un sentier très visible, après lesquelles PENDONES s’aperçoit l’ancienne bergerie de Pláganu (1.300 m.) (1,45 h.). Nous franchirons le petit replat avec des vestiges dispersés d’anciennes cabanes puis on grimpera TIATORDOS à nouveau une pente tapissé d’une dense hêtraie. (1.950) Ensuite, franchissant la singulière fontaine de Xeruz, nous continuerons à grimper les difficiles montées en pente raide en suivant les signaux du sentier qui, après plusieurs tours et retours, dépasse l’altitude de 1.540 m., point géographique où se situe la singulière bergerie PENDONES de Tiatordos (2,30 h.). On y verra plusieurs cabanes de (790) pasteurs sur la prairie tapissée qui, à coup sûr, forment partie d’un beau cadre ayant comme éléments de fond, les silhouettes des pics voisins, Maciédome, Campigüeños, La Carasca, La Senda, etc. Après une bonne pause près de la fontaine, on reprendra le chemin vers la cime en choisissant une quelconque des étroites cuvettes pierreuses qui nous offrent une passionnante progression vu que l’on devra s’aider des mains et des jambes en plusieurs points de passages. A peine une heure supplémentaire d’ascension sera écoulée, que l’on couronnera déjà les crêtes supérieures sous lesquelles s’ouvrent l’impressionnant vide de la nommée Copa del Tiatordos, formée par l’énorme paroi verticale de plus de 500 m. en chute libre. Par le profil de l’arête, on mettra le point final à ce trajet de montagne sur la prestigieuse cime et splendide éminence, magnifique don de la nature, qui nous offre de spectaculaires vues panoramiques sur les quatre points cardinaux. 84

#asturias #nature et routes

TEMPS TOTAL DE L’ASCENSION:

3 h. 30 min. DÉNIVELÉE:

1.160 m. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Moyen SITUATION GÉOGRAPHIQUE:

Système de montagne de Ponga (Caso-Ponga) POINT DE DÉPART:

Pendones (790 m.). Est situé à 1 km. du croisement de la Ponteciella localisé à 7 km. de Campo de Caso sur la route AS17 Avilés-Puerto de Tarna.


Ascensions

Pico Zorro 1.841 m.

TEMPS TOTAL DE L’ASCENSION:

3 h. 15 min. DÉNIVELÉE:

ROUTE 5.

C

ommençons la balade au Col de LLomena (990m), d’où nous prenons le chemin à droite de la route en direction du sud et traversons la partie gauche de la montagne La Cerra (1079 m). Nous arrivons rapidement à côté d’un sentier de bois destiné aux personnes à mobilité réduite situé à Les Bedules (1079m). De là, vous profiterez d’une vue impressionnante sur Cordal de Ponga et le majestueux pic de Tiatordos et les Pics d’Europe. Il est également possible de commencer la balade à partir d’ici. Vous pourrez remplir vos gourdes à la fontaine qui se trouve sur le chemin. Nous empruntons le chemin de droite en direction du sud qui coincide avec le départ du PR AS-181 « Route de la Foz de los Andamios ». Nous débouchons ensuite sur un chemin rejoignant la piste d’El Cabañón, accessible aux véhicules et continuons vers la gauche par le chemin principal. Sur votre gauche, vous profiterez d’une belle vue sur les alentours. Il faut continuer sur cette route jusqu’à atteindre un croisement situé dans un virage afin de rejoindre l’autre versant de la vallée. Prendre le chemin de droite vers l’ouest où commence une lente ascension sur le versant du pic la Mota, à travers le mont la Cabezada, débouchant sur les prés de la bergerie de Les LLampes (1387 m). Le site offre une vue sur la vallée de Ponga, présidée par le majestueux pic Tiatordos. Ce fut une des bergeries les plus importantes de la zone jouissant de beaux pâturages. Aujourd’hui, il ne reste plus que des vestiges de cabanes à moitié détruites, certaines possédant une toiture de pierre. Les yeux rivés sur le pic Recuencu qui perce la vallée à l’ouest, nous quittons Les Llampes sachant que nous devrons emprunter le large chemin de gauche qui monte en pente douce (ne pas prendre le chemin de droite en descente) jusqu’à proximité du col Les Caldes. Sur notre droite, se dresse le pic Recuencu. Ici, nous tournons à gauche, en suivant la ligne des sommets. Au niveau de l’hêtraie, le chemin tourne à droite traversant en diagonale la montagne Les Formes jusqu’à atteindre le col Pumerín (1515 m) qui sépare les sommets del Luengo (à l’est) et d’El Raso (à l’ouest). De là, nous avons une superbe vue sur la forêt de Peloño et Arcenorio. Depuis le col, il faut suivre le chemin sur la gauche qui borde le Pic Luengo appelé le “Camin de les Oveyes” en direction de la crête rocheuse (La Cuenye del Luengo). Une fois en haut, s’ouvre sur la droite un canal verdoyant (la Vallée del Antiguo) qui nous conduit au col de Bargoli. Il s’agit désormais de monter le versant pentu, présidé par le pic Colláu Zorro. Après un peu plus de trois heures, nous sommes récompensés par la vue impressionnante. Au sud se trouve Pileñes, derrière, se confondant presque avec elle, Peña Ten. A sa droite, nous apercevons la vallée, l’ermitage et le hameau de Ventaniella, près du col du même nom et en toile de fond, la Sierra del Mampodre.

842 m. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Elevé SITUATION GÉOGRAPHIQUE:

Cordillère Cantabrique: Ponga POINT DE DÉPART:

Les Bedules. Ponga, situé à une heure et demi d’Oviedo.

LES BEDULES Majada Les Bedules

La Mota 1.899

Collada Les Caldes

Collada Pumerín Pico Luengo 1.785

Pico Zorro 1.841

PICO ZORRO (1.841)

LES BEDULES (1.079)

#asturias #nature et routes

85


Ascensions

Torre de Santa María 2.478 m.

TEMPS TOTAL DE L’ASCENSION:

4 h. 25 min. DÉNIVELÉE:

ROUTE 6.

I

ci, on commencera vers midi la route d’approximation au refuge de Vegarredonda sur la large piste en terre qui, après avoir franchi le pont sur le ruisseau Pomperi, attaque des pentes jalonnés de hêtres. Ensuite, la route devient un large chemin de fer à cheval qui remonte un vaste thalweg, avec des plaines et des cabanes de pasteurs échelonnées dans La Piedra, Vega Conraso, La Rondiella, jusqu’à venir en couronner le col Gamonal (1.450 m.) d’où on a apercevra un magnifique horizon dessiné par les reliefs des hautaines montagnes du Cornión. On localisera également le refuge de Vegarredonda, point d’inflexion dans la longue ascension que nous allons entreprendre. Sans aucun problème d’orientation, on arrivera à la grande enceinte du refuge (1.500 m.) (1,10 h.), en nous nous approvisionnant en eau (il y a une fontaine un peu plus haut et proche de l’ancien refuge).

Après la pause, on reprend de nouveau notre marche en attaquant depuis la bifurcation contigüe au point de vue d´Ordiales, allant clairement vers le sud par le sentier de gauche qui passe à côté de l’ancien refuge pour s’introduire dans les successives prairies qui depuis Cuerri Benita jalonnent toute la Llampa Cimera en amont. Le chemin se poursuit très balisé, avec une autre bifurcation (1.810 m.) avec une indication en jaune sur une pierre par laquelle celui qui ne connaît pas encore la route sait qu’il doit continuer l’itinéraire vers la Mazada, en faisant le tour sous les parois du versant nord del Porru Bolu, un grandconglomérat de terrain couvert de rochers, “chapeau de gendarme” calcaire par où le chemin du Parc grimpe par de sinueux lacets qui culminent sur le panoramique col de la Mazada (2.040 m.) (2,40 h.). Importantes montagnes comme le Requexón, La Torrezuela, et Enmedio, se laissent voir au loin au milieu d’une broussaille de calcaire morphologique. Le chemin s’oriente vers l’orient sous les chutes de las Cebolladas et audessus de la connue fontaine Prieta qui couronne la grande crevasse de Jou Lluengu. Ici, se termine le chemin du Parc et pendant qu’un sentier balisé avec des cairns continue plus à l’est en direction de Vega Huerta, nous, nous devront attaquer par les carrières, la pénible ascension qui nous rendra à la cime de la Horcada de Sta. María (2.360 m.) (3,40 h.). Depuis ce “point de vue”, nous nous pencherons vers la crevasse del Jou Santu entouré d’aiguilles bien affilées qui décorent ces inhospitaliers parages. Notre objectif se situe au nord-est de ce point, par où l’on rejoindra la voie normale d’ascension qui commence quelque mètres plus bas. Nous devons escalader un ressaut équipé, et une fois franchi, nous avancerons en grimpant, de manière soutenue, la singulière crevasse de Peña Rubia par où l’on grimpera en diagonale jusqu’à aboutir à la brèche de la cime. On descendre brièvement vers le versant nord, où l’on poursuivra par un grand couloir qui nous mènera à la cime (2.478 m.) (4,25 h.). Nous avons conquis le toit de Cangas de Onís qui récompense notre présence en nous montrant la grandeur du paysage plus agreste du Sud de l’Europe.

86

#asturias #nature et routes

1.408 m. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Élevé SITUATION GÉOGRAPHIQUE:

Massif Occidental des Pics d’Europe (Cangas de Onís) POINT DE DÉPART:

Pan del Carmen (1.070 m.). Lieu situé très près de Pozo del Alemán, où vient rejoindre une piste de terre procédant du croisement de Les Veleres (point kilométrique 12 de la route CO-4 Covadonga-Los Lagos).

PAN DEL CARMEN Vega Enol

Llucia 1.310

Vega La Cueva Vega La Piedra La Cuerria 1.536

Charcón 1.462

Robecas 1.652

Pico Armada 1.678 Requezón 2.170 Cebolleda 2.438

La Rasa 1.852

TORRE SANTA MARÍA DE ENOL 2.478 Torres del Torco 2.450

Cabra Blanca 2.377 Cantu Cabronero 1.998

TORRE SANTA MARÍA ENOL (2.478)

PAN DEL CARMEN (1.070)


Ascensions

Torrecerredo 2.649 m.

TEMPS TOTAL DE L’ASCENSION:

7 h. DÉNIVELÉE:

ROUTE 7.

U

n itinéraire pédestre serpenté atteint La Vega de Urriellu (1.953 m.) (3,30 h.), en grimpant par les cols échelonnés de Pandébano, Terenosa et Vallejo. Une fois à la Vega de Urriellu et après s’être ravitaillés en eau, à la fontaine près du refuge J.D. Úbeda, on se dirigera vers le nord-ouest par un sentier balisé avec des cairns qui nous rapproche à l’étroit passage de la Brecha de los Cazadores (2.253 m.). Franchie cette dernière et avec une magnifique vue panoramique sur le grand monolithique du Pic Urriellu et son cortège d’aiguilles, nous avancerons vers la collada Arenera (2.283 m.) et aux flancs desquelles se trouvent les énormes parois calcaires des Agujas Areneras et du Neverón de Urriellu (5 h.). Ensuite, on descendra, brièvement, jusqu’à une crevasse où se trouve la bifurcation à la route le refuge de J.R. Lueje, à el Jou de Los Cabrones. On évitera de prendre cette route inadéquate, allant plutôt vers la gauche par l’itinéraire qui continue balisé avec des cairns et qui continue à surmonter des trous et des pentes faibles mais prolongées sous les contreforts septentrionaux du Neverón de Urriellu et La Párdida. Dès que l’on aura descendu une dépression se trouvant à gauche du chemin, on descendra définitivement au col Jou de Cerredo (2.300 m.) où converge la route procédant de Los Cabrones (6 h.). Depuis cette ouverte zone entourée de ces immenses montagnes dont ces présomptueuses cimes surplombent les énormes parois verticales qui les soutiennent, on se dirigera vers les éperons de Torrecerredo pour couronner sa cime par la route considérée normale. Facile à escalader, si bien quelque peu exposée, il est spécialement recommandé un bon matériel de sécurité pour les marcheurs de montagne ayant peu d’expérience. Le balisage nous mène jusqu’à un gisement de graviers et plus loin vers une série de terrasses superposées que l’on franchira aisément. Nous sommes à la base d’une profonde et pierreuse crevasse et évitant la progression vers le fond de celle-ci, on escaladera vers la paroi de droite pour tourner tout de suite à gauche et nous situer sur la base de la paroi centrale. Nous escaladerons les derniers ressauts que, d’une manière biaisée, on surmontera vers notre gauche grâce aux abondantes et sûres prises, que possèdent les parois. Très près de l’arête plus élevée, on trouvera une petite grotte, possible bivouac dans des cas extrêmes. Peu de mètres nous restent pour culminer ce magnifique itinéraire qui se termine sur la cote 2.649 m (7 h.), toit des Asturies et de toute la Cordillère cantabrique. La cime est couronnée par un sommet géodésique et une image de la Vierge de Covadonga qui contemple une panoramique sur le noyau principal des trois massifs et d’autres montagnes plus éloignées de notre entourage.

1.769 m. DEGRÉ DE DIFFICULTÉ:

Élevé SITUATION GÉOGRAPHIQUE:

Massif Central des Pics d´Europe (Cabrales-Valdeón) POINT DE DÉPART:

Invernales del Texu (880 m.), bergerie située à quelques mètres plus bas de la sortie de la piste de Áliva, à 1 km. de la bifurcation vers Sotres (route CA-1).

Poncebos Carmarmeña

El Castillo Llue

La Villa Orandi

Picu Los Cabrones 2.078

Caín

El Neverón 2.558

TORRECERREDO 2.648

Corona

Torre Coello 2.584 Tito del Oso 2.571

Picu Urriellu 2.619

INVERNALES DEL TEXU

Arenizas 2.515

Tesorero 2.570 Santa Ana 2.596

Posada de Valdeón

TORRECERREDO (2.648)

INVERNALES DEL TEXU (880)

#asturias #nature et routes

87


08 13

12

09

11

14

10 03

06 01 01 02 02

01

03

02

04

05

01 03

Legende POPULATION ENTITÉS

OVIEDO

Capital autonome Pop. +100.000 hab. Popb. 20.000 - 100.000 hab. Pop. 5.000 - 20.000 hab. Popb. 500 - 5.000 hab. Popb. 100 - 500 hab. Pop. 0 - 100 hab. Capitale

ROUTES Route ou autoroute Route nationale Route régionale Route de comté Route locale


8

07

06 12

05 04 03 02

16

01

07 13

08

07

15

14 11

03

06

07

05 06

04

08 05 04

09

02 10

00

Voies vertes

00

Routes

00

Ascensions 00 Sentier Cotier

00

Anneau Cycliste

LÍMITES Frontière provinciale Limites de la municipalité Limite du parc

CHEMINS DE FER Chemin de fer à voie large Chemin de fer à voie étroite

DIVERSOS Nombre route Puerto de San Isidro 1.520 Gamoniteiru 1.786

Col de montagne Rivière, réservoir, barrage Sommets

1. Castropol 2. Vegadeo 3. San Tirso de Abres 4. Taramundi 5. Villanueva de Oscos 6. Santa Eulalia de Oscos 7. San Martín de Oscos 8. Pesoz 9. Grandas de Salime 10. Ibias 11. Degaña 12. Cangas del Narcea 13. Allande 14. Illano

15. Boal 16. Tapia 17. El Franco 18.Coaña 19. Villayón 20. Navia 21. Valdés 22. Tineo 23. Belmomte 24. Somiedo 25. Teverga 26. Yernes et Tameza 27. Grado 28. Salas

29. Pravia 30. Cudillero 31. Muros del Nalón 32. Castrillón 33. Soto del Barco 34. Illas 35. Candamo 36. Las Regueras 37. Oviedo 38. Ribera de Arriba 39. Santo Adriano 40. Proaza 41. Morcín 42. Riosa

43. Quirós 44. Lena 45. Aller 46. Mieres 47. Langreo 48. Siero 49. Noreña 50. Llanera 51. Corvera 52. Avilés 53. Gozón 54. Carreño 55. Gijón 56. Villaviciosa

57. Sariego 58. Cabranes 59. Nava 60. Bimenes 61. San Martín del Rey Aurelio 62. Laviana 63. Sobrescobio 64. Caso 65. Piloña 66. Colunga 67. Caravia 68. Ribadesella 69. Parres

70. Ponga 71. Amieva 72. Cangas de Onís 73. Onís 74. Llanes 75. Cabrales 76. Peñamellera Alta 77. Peñamellera Baja 78. Ribadedeva


asturies Suivez-nous

sur... ias /TurismoAstur

facebook.com

urias

@TurismoAst

s

ia /TurismoAstur

pinterest.com

moAsturias

gplus.to/Turis

.com/asturias www.youtube rismoAsturias

statigr.am// Tu

rel #ParadisNatuas.com asturi

www.turismo

3 785

(+34) 984 49

PVP: 1â‚Ź


Nature et itinéraires dans les Asturies