Page 1


Octobre

Novembre

Antiteatre du 27 au 30

Lun. 7 Mar. 8 Mer. 9 Jeu. 10 Ven. 11 Sam. 12

20h30

Monologue sans titre

Studio Théâtre

p. 4

Lun. 14 Mar. 15 Mer. 16 Jeu. 17 Ven. 18

20h30

Le Singe nu

TU-Nantes

p. 6

Lun. 4 Mar. 5 Mer. 6 Jeu. 7 Ven. 8

20h30

Woyzeck

TU-Nantes

p. 10

Mar. 12 Mer. 13 Jeu. 14

20h30

Amore e Carne

TU-Nantes

p. 12

Lun. 18 Mar. 19 Mer. 20 Jeu. 21

20h30

Mon amour

Studio Théâtre

p. 14

Mar. 19 Mer. 20 Jeu. 21

20h30

Modèles

TU-Nantes

p. 16

Mer. 27 Jeu. 28 Ven. 29

20h30

Diptyque : Anarchie en Bavière Liberté à Brême

TU-Nantes

p. 20

Sam. 30

18h

Intégrale : Anarchie en Bavière Liberté à Brême Gouttes dans l’océan Le village en flammes

TU-Nantes

p. 21

Daniel Keene Hervé Guilloteau Cie Grosse Théâtre

Desmond Morris François Chevallier L’Atelier Dix par Dix

Georg Büchner François Parmentier Cie Les Aphoristes

Pippo Delbono et Alexander Balanescu Thomas Ferrand Projet Libéral

Pauline Bureau Cie La Part des Anges

Rainer Werner Fassbinder I Gwenaël Morin

Rainer Werner Fassbinder I Gwenaël Morin

Décembre

Mar. 3 Mer. 4

20h30

Le Cabaret Discrépant

le lieu unique

p. 24

Lun. 9 Mar. 10 Mer. 11 Jeu. 12

20h30

Penchez-vous sur mon berceau !

Studio Théâtre

p. 26

Mar. 17 Mer. 18

20h30

Roman photo

TU-Nantes

p. 28

Olivia Grandville Cie La Spirale de Caroline

David Rolland David Rolland Chorégraphies Boris Charmatz Musée de la danse

Saison 2013-2014


Janvier

Février Flash Danse 3 du 6 au 18

Jeu. 16 Ven. 17 Sam. 18

20h30 19h30 17h30

Tout semblait immobile

TU-Nantes

p. 30

Ven. 17 Sam. 18

20h30

Partita 2

le lieu unique

p. 32

Mar. 21 Mer. 22 Jeu. 23 Ven. 24

20h30

Tarzan Boy

TU-Nantes

p. 34

Mer. 22 Jeu. 23

19h 19h30

Rose is a rose es una rosa est une Rose

Studio Théâtre

p. 36

Jeu. 6 Ven. 7 Sam. 8

20h30 19h30 17h30

Marche

TU-Nantes

p. 40

Jeu. 6 Ven. 7

19h30 21h

(Sans titre) (2000)

TU-Nantes

p. 41

Mar. 11

20h30

Erratic

TU-Nantes

p. 42

Nathalie Béasse

Anne Teresa De Keersmaeker et Boris Charmatz – ROSAS Fabrice Melquiot I Guillaume Gatteau Cie la fidèle idée

Gertrude Stein I Benoît Bradel Cie Zabraka Les Maladroits et Anne Reymann Tino Sehgal

Tamara Stuart Ewing - Cie Raw Light

Stance II et Ô Sensei

Catherine Diverrès – Cie d’octobre

Mars

Avril FUN-Festival du 14 au 24

Ven. 14

19h30

In Vivo

TU-Nantes

p. 44

Mar. 18

20h30

le grand jeu

TU-Nantes

p. 45

Lun. 24 Mar. 25

20h30

Britannicus

TU-Nantes

p. 48

Mer. 26 Jeu. 27

20h30

Bérénice

TU-Nantes

p. 50

Mar. 25 Mer. 26 Jeu. 27

20h30

Des Bords de Rond-Point Titre provisoire

Studio Théâtre

p. 52

Mer. 19 Jeu. 20 Ven. 21

20h30

Les Distraits

TU-Nantes

p. 54

Mer. 26 Jeu. 27 Ven. 28

20h30

Ghost Road

TU-Nantes

p. 56

Mar. 1 Mer. 2 Jeu. 3

20h30

Suite n°1 « ABC »

TU-Nantes

p. 58

20e édition

Studio Théâtre TU-Nantes

p. 60

Mickaël Le Mer – Cie S’poart Olivia Grandville Cie La Spirale de Caroline Jean Racine I Xavier Marchand Cie Lanicolacheur Jean Racine I Xavier Marchand Cie Lanicolacheur

Colyne Morange – Stomach company Juan Pablo Miño – La Caravelle-Théâtre

Fabrice Murgia – Cie Artara

Encyclopédie de la parole et Joris Lacoste


7-12 oct. THÉÂTRE

Daniel Keene I Hervé Guilloteau - Compagnie Grosse Théâtre

Monologue sans titre

« L’exclusion est un des loisirs favoris de l’Homme. Dès la cour d’école. Des raisons en illimité. » Depuis le foyer de jeunes travailleurs où il s’est installé pour démarrer une nouvelle vie, Matthew, jeune homme d’une vingtaine d’années, écrit à son père. Il raconte les permanents du foyer, le boulot qu’il ne trouve pas, la rencontre d’une femme… Des lettres sans réponse. Seule une présence au lointain et des réminiscences du passé. À travers ses mots et ses silences, apparaît une blessure profonde, quasi invisible. Au-delà du drame social, une douleur le paralyse : celle d’une enfance qui a mal fait son travail. Un monologue lucide, intense et extrêmement touchant. En 2002, Hervé Guilloteau montait Ni perdus ni retrouvés, une série de pièces courtes que l’écrivain australien Daniel Keene lui avait confiée. Depuis, le metteur en scène nantais a exploré plusieurs formes autour de Monologue sans titre : lectures, mise en scène anglophone, concert… En 2012, l’échange avec le comédien Tanguy Bordage et leur sentiment de familiarité avec Matthew ont rendu évident le choix de monter ce texte.

4|5

Lun. 7, mar. 8, mer. 9, jeu. 10, ven. 11 et sam. 12 octobre À 20h30 - au Studio Théâtre Durée - 50 MIN Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 € Texte Daniel Keene Traduction Séverine Magois Le texte est publié aux éditions théâtrales (1999) Mise en scène Hervé Guilloteau Assistante Delphy Murzeau Interprétation Tanguy Bordage Lumière Thierry Mathieu Son Guillaume Bariou D’après la photo de Gaël Houdin


14-18 oct. THÉÂTRE

D’après Desmond Morris I François Chevallier - L’ Atelier Dix par Dix

Le Singe nu

Une décapante théorie sur nos comportements « Le singe nu est fier d’avoir le plus gros cerveau de tous les primates, mais il s’efforce de dissimuler le fait qu’il a aussi le plus gros pénis. » L’Homme ne descend pas seulement du singe, il en est un. C’est ce qu’affirme Desmond Morris, célèbre éthologue britannique, dans son best-seller paru en 1967. À travers une suite de situations tirées de cet essai scientifique, trois individus évoluent dans un environnement contemporain dont l’espace n’a de cesse de se déconstruire et de se reconstruire. Entre moments ordinaires et extraordinaires, ils donnent à voir les différents outils de représentation qui rapprochent l’homme de l’animal : comportements, niveaux de langage, tenues vestimentaires. Une proposition théâtrale surprenante qui interroge avec humour notre singularité humaine.

Lun. 14, mar. 15, mer. 16, jeu. 17 et ven. 18 octobre À 20h30 - au TU Durée - 1h30 Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 €

L’Atelier Dix par Dix, dirigé par François Chevallier, metteur en scène, et Anne Pitard, scénographe, s’attache à créer un théâtre du sens et du sensible, utilisant texte, espace, image et son au service d’une pensée qui circule dans des voix multiples. Installés à Nantes depuis 2012, ils reviennent au TU avec une équipe nantaise, deux ans après Nature morte dans un fossé.

Texte Desmond Morris Traduction Jean Rosenthal Adaptation et mise en scène François Chevallier Assistanat à la mise en scène Maud Herissé Interprétation Bérénice Brière Le Fèvre, Gilles Gelgon, Jean-Louis Raynaud et Damien Reynal Scénographie et costumes Anne Pitard Assistanat à la scénographie Lise Mazeaud Vidéo Benjamin Juhel Production / diffusion Anne Léonce

Spectacle en français, surtitré en anglais et accessible et compréhensible pour les personnes déficientes auditives / sourds et malentendants

6|7

Happy hour – Jeudi 17 octobre – 19h Rencontre apéritive avec François Chevallier, metteur en scène et Anne Pitard, scénographe Un projet de la coopérative La paillette-Rennes / TU-Nantes. Avec le soutien des villes de Nantes et Rennes, de Nantes Métropole et de Rennes Métropole, dans le cadre de Nantes / rennes Métropoles.

D’après la photo de Rémi Hemmer


Le Théâtre des humanités Un cycle proposé par le TU-Nantes et Le Grand T

Pour ce cycle de trois spectacles, le TU-Nantes et Le Grand T ont choisi pour la troisième année consécutive d’inviter des auteurs/metteurs en scène qui confrontent leur écriture au plateau et tentent d’y inscrire leurs interrogations sur le monde contemporain. François Parmentier (Woyzeck) s’interroge sur les conséquences qu’une société malade peut produire sur certains individus. Pauline Bureau (Modèles) enquête sur l’expérience de la féminité par le biais de témoignages intimes. Enfin, dans une société d’hypercommunication, Joris Lacoste et l’Encyclopédie de la parole (Suite n°1 « ABC ») interrogent la diversité des paroles humaines. Pour chacun de ces spectacles, rendez-vous aux Jeudis des humanités où Bruno Tackels, critique de théâtre, fera dialoguer, autour du sujet abordé dans chaque pièce, auteurs/metteurs en scène et universitaires nantais.

8|9

Woyzeck p. 10 Georg Büchner | François Parmentier du 4 au 8 nov. à 20h30 Jeudi des humanités le 7 nov. à 19h Modèles p. 16 Pauline Bureau du 19 au 21 nov. à 20h30 Jeudi des humanités le 21 nov. à 19h Suite n°1 « ABC » p. 58 Encyclopédie de la parole et Joris Lacoste du 1er au 3 avr. à 20h30 Jeudi des humanités le 3 avr. à 19h


Constellation Boris Charmatz Un cycle en mouvement proposé par le TU-Nantes et le lieu unique

Le Cabaret Discrépant p. 24 Olivia Grandville du 3 au 4 déc. à 20h30 Roman Photo p. 28 Boris Charmatz du 17 au 18 déc. à 20h30 Partita 2 p. 32 Anne Teresa De Keersmaeker et Boris Charmatz du 17 au 18 jan. à 20h30 (sans titre) (2000) p. 41 Tino Sehgal 6 fév. à 19h30 et 7 fév. à 21h Développé dans le contexte des coopérations entre les Villes et Métropoles de Nantes et de Rennes, Constellation s’inscrit dans le cadre des politiques menées par la Ville de Nantes en faveur du développement chorégraphique et de la proximité culturelle "L’art en partage".

Pour sa deuxième saison, Constellation réunit autour de Boris Charmatz plusieurs autres artistes connectés au champ chorégraphique et dont les travaux se font écho. Après le succès rencontré par les représentations de Flip Book et enfant présentées la saison dernière, la Constellation 2013/2014, imaginée avec Boris Charmatz, construit un véritable jeu d’influences. Celle de Merce Cunningham dont le travail nourrit celui de Boris Charmatz, dans Roman Photo, celle d’Anne Teresa De Keersmaeker avec qui il partage la scène dans Partita 2, celle des danses du XXe siècle avec Tino Sehgal dans (Sans titre) (2000), et celle frondeuse de Isidore Isou, fondateur du lettrisme, dont Olivia Grandville offre une savoureuse relecture dans Le Cabaret Discrépant. Depuis le milieu des années quatre-vingt-dix, Boris Charmatz développe un travail qui contribue à modifier en profondeur la manière de penser et de faire la danse. Un travail qu’il a présenté sur les plus grandes scènes – en France, en Europe et dans le monde – et qui lui a valu d’être choisi comme artiste associé du Festival d’Avignon 2011.


4-8 nov.

Théâtre des humanités THÉÂTRE

Georg Büchner I François Parmentier - Compagnie Les Aphoristes

Woyzeck « Chaque homme est un gouffre, on a le vertige, quand on regarde dedans. » Woyzeck, jeune soldat démuni, devient cobaye d’un docteur et subalterne du capitaine de garnison afin de satisfaire les besoins de sa maîtresse et de son fils. Humilié et instrumentalisé par son entourage, trahi par son amante, il sombre peu à peu dans la folie et va commettre l’irréparable. Comment peut-on en arriver au point de non-retour ? Woyzeck est-il le seul responsable de cette situation ? Cette troisième et dernière pièce de Georg Büchner, inspirée d’un fait divers, questionne. Cet auteur, habitué à la controverse, n’a pas eu le temps de terminer son œuvre, emporté par le typhus à 23 ans. La Compagnie Les Aphoristes a poursuivi l’écriture de Büchner afin de jouer avec l’inachèvement de cette pièce. François Parmentier, metteur en scène, explore le théâtre et le confronte aux différentes langues artistiques – musique et vidéo participent ici à la construction des scènes. Une véritable tragédie de la vie ordinaire !

Lun. 4, mar. 5, mer. 6, jeu. 7 et ven. 8 novembre À 20h30 - au TU Durée - 1h20 Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 € LES JEUDIS DES HUMANITÉS Une rencontre animée par Bruno Tackels, critique des arts de la scène Jeu. 7 novembre - à 19h - au TU Coréalisation - TU-Nantes / Le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique

Voisinages est un dispositif soutenu par la Région des Pays de la Loire pour encourager la diffusion des équipes artistiques. Woyzeck est en tournée dans les villes de Segré, Nantes, Château-Gontier, SAINT-Barthélemy-d’Anjou et Laval. Mise en scène, adaptation et scénographie François Parmentier Interprétation Philippe Bodet, Claudine Bonhommeau, Fabrice Dupuy, Gilles Gelgon, Hervé Guilloteau, Serge Le Lay, Hélène Raimbault et en alternance Nils Crepin, Martin Poulain et Jean Saint Loubert Bié Musique Mathieu Pichon (guitare), Franck Thomelet (percussions) et Luc Saint Loubert Bié (violoncelle) Régie générale et assistanat à la scénographie Willy Cessa Son Thierry Mathieu Lumière Étienne Dousselin Vidéo Michèle Battan, Vincent Saint Loubert Bié Enregistrement voix Lucas Knerr Costumes Julien Humeau Clotaire Assistanat à la mise en scène Pierre Bedouet D’après la photo de Phil Journé

10 | 11


12-14 nov. THÉÂTRE I MUSIQUE

Pippo Delbono et Alexander Balanescu

Amore e Carne

« Quand on est couché sur la vallée, on sent que la terre déborde de sang ; que son immense sein, soulevé par une âme, est “amour et chair, amour et chair ”… » Lorsque Pippo Delbono a entendu Alexander Balanescu jouer du violon, il a entendu des notes sorties d’un cri de l’âme. Il a entendu le violon de son père autrefois, et les notes qui l’empêchaient de dormir. Il a composé avec le virtuose un récital fragmentaire, où la musique, convoquant souffrance et nostalgie, rencontre la voix, à travers les paroles de Rimbaud, Pasolini, Eliot… Cette pièce, à la fois baroque et minimaliste, entend ainsi retrouver les liens mystérieux qui relient les gens et les histoires au-delà des différences, des langues, des vivants et des morts. La rencontre poignante de deux grands artistes.

Mar. 12, mer. 13 et jeu. 14 novembre À 20h30 - au TU Durée - 1h30 Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 € ATTENTION ! SPECTACLE RÉSERVÉ AUX PORTEURS DE LA CARTE TU JUSQU’AU 7 OCTOBRE Mise en scène Pippo Delbono Musique Alexander Balanescu Interprétation Pippo Delbono et Alexander Balanescu Son David Kent Lumière et surtitrage Simone Goggiano Traduction et organisation Christian Leblanc D’après la photo de Jean-Louis Fernandez

Alexander Balanescu, violoniste d’origine roumaine, s’est fait connaître internationalement avec le Quatuor Balanescu pour ses compositions originales aux influences slaves et ses reprises de standards pop (notamment The Model de Kraftwerk, associé à l’une des créations de Pina Bausch). Pippo Delbono a collaboré une première fois avec lui pour la création de Dopo la battaglia, primé meilleur spectacle de l’année 2011 en Italie. Après Il tempo degli assassini et Questo buio feroce, Pippo Delbono revient au TU avec ce nouvel opus. Spectacle en italien surtitré en français

12 | 13


18-21 nov. THÉÂTRE

Thomas Ferrand - Projet Libéral

Mon amour

« On pourrait parler de ce merdier infernal que représente le désir, qui est le moteur de toutes choses et de toutes les contradictions. » Un homme et une femme. Enfermés dans un espace clos parsemé de fleurs, ils se débattent. En boucle. Leurs logorrhées verbales, noyées dans un vacarme sonore. Des monologues saccagés au profit du geste. Dans une chorégraphie du désir qui ne s’assouvit jamais, apparaissent alors deux êtres humains motivés par des instincts grégaires, dépourvus de sens. Une adaptation hallucinée du Dom Juan de Molière, mettant en scène une soif d’absolu non loin de se transformer en chaos. Un poème scénique explosif. Thomas Ferrand est auteur et artiste visuel. Il a été l’assistant d’Éric Lacascade et a collaboré entre autres avec le chorégraphe Bernardo Montet. Avec Projet Libéral qu’il a fondé à Caen en 2003, il propose des installations, performances et pièces mêlant musique live, arts visuels, danse et théâtre. Pour ce spectacle, il a fait appel au scénographe de Claude Régy, Sallahdyn Khatir.

14 | 15

Lun. 18, mar. 19, mer. 20 et jeu. 21 novembre À 20h30 - au Studio Théâtre Durée - 50 MIN Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 € Mise en scène Thomas Ferrand Scénographie et lumière Sallahdyn Khatir assisté de David Thébaut Interprétation Virginie Vaillant et Laurent Frattale Production Ludivine Froissart D’après la photo de Stéphane Tasse


19-21 nov.

Théâtre des humanités THÉÂTRE

Pauline Bureau - Compagnie La Part des Anges

Modèles « La mère de ma mère ne travaillait pas. Mon grand-père lui interdisait. La loi française ne l’autorisait pas à travailler sans l’accord écrit de son mari. » Comment devient-on une femme ? Quelle place occupe-t-elle en 2013 ? Filles des années quatrevingt, femmes aujourd’hui, elles témoignent avec leurs propres mots et ceux de Judith Butler, Pierre Bourdieu, Colette, Marguerite Duras, Virginie Despentes, Cat Power, Juliette, etc. Saynètes cocasses alternent avec confidences intimes, dévoilant les secrets de la construction de l’identité féminine et ses multiples représentations. Un portrait drôle et percutant d’une génération de femmes d’aujourd’hui ! Formée au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, Pauline Bureau est comédienne pour Daniel Mesguich, Christian Benedetti, Florian Sitbon et Philippe Garrel. Elle met en scène et adapte autant des écritures contemporaines (La Meilleure Part des hommes tiré du roman de Tristan Garcia) que des classiques ( Roméo et Juliette de William Shakespeare) au sein de la Compagnie La Part des Anges cofondée avec une quinzaine d’acteurs.

Mar. 19, mer. 20 et jeu. 21 novembre À 20h30 - au TU Durée - 1h45 Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 € LES JEUDIS DES HUMANITÉS Une rencontre animée par Bruno Tackels, critique des arts de la scène Jeu. 21 novembre - à 19h - au TU Coréalisation - TU-Nantes / Le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique

Mise en scène Pauline Bureau Dramaturgie Benoîte Bureau Écriture collective Sabrina Baldassarra, Pauline Bureau, Benoîte Bureau, Laure Calamy, Sonia Floire, Gaëlle Hausermann, Sophie Neveu, Marie Nicolle et Alice Touvet Avec des fragments de Marie Darrieussecq, Pierre Bourdieu, Virginie Despentes, Marguerite Duras, Catherine Millet et Virginia Woolf, Colette, Judith Butler, Cat Power, Juliette La Vie sexuelle de Catherine M. publié par les éditions du Seuil, 2001, et par les éditions Points, 2002. Interprétation Sabrina Baldassarra, Laure Calamy, Sonia Floire, Gaëlle Hausermann et Marie Nicolle Musique et composition musicale Vincent Hulot Création lumière Jean-Luc Chanonat Scénographie Emmanuelle Roy et Alice Touvet Costumes Alice Touvet assistée par Marion Harre Régie générale, son et vidéo Sébastien Villeroy Régie plateau Thibaut Champagne Régie lumière Jean-Luc Chanonat et Jérôme Delporte D’après la photo de Pierre Grosbois

16 | 17


18 | 19


THÉÂTRE

Rainer Werner Fassbinder I Gwenaël Morin

Antiteatre « La vérité ne s’énonce pas, elle s’expérimente, il faut la saisir au vol. Le théâtre est une expérience de la vérité. J’appelle cette expérience “Antiteatre” » Texte Rainer Werner Fassbinder Mise en scène Gwenaël Morin Assistanat et dramaturgie Elsa Rooke Interprétation Renaud Béchet, Mélanie Bourgeois, Virginie Colemyn, Kathleen Dol, Julian Eggerickx, Pierre Germain, François Gorrissen, Barbara Jung, Ulysse Pujo, Natalie Royer, Brahim Tekfa D’après les photos de Marc Domage

Avec Antiteatre, Gwenaël Morin renoue avec l’esprit et la forme du Théâtre permanent (présenté au TU en 2011) : une troupe de quatorze comédiens, un répertoire, un espace, un temps, ici et maintenant ! « Antiteater » est, à Munich à la fin des années soixante, le nom de la troupe de Rainer Werner Fassbinder – auteur, acteur et cinéaste qui, dans le climat explosif de l’Allemagne d’après guerre, tend à celle-ci le miroir déformant de sa brutalité comme le prix à payer de sa renaissance économique. En empruntant ce nom et en retraversant cette matière tumultueuse, Gwenaël Morin affirme sa volonté d’un corps-à-corps avec l’époque, celle d’une société libérale privée d’utopie. L’« urgence » est le maître mot de l’Antiteatre. Afin d’être le plus juste possible par rapport au travail prolifique de R.W. Fassbinder, Gwenaël Morin a créé ces quatre pièces en quarante jours, l’une après l’autre, en présence du public. Il en découle une écriture scénique efficace, un « précipité » théâtral épuré pour faire du théâtre un acte de parole, et de la parole une action publique. Quatre textes de R. W. Fassbinder à découvrir sous forme de diptyque ou en intégrale : Anarchie en Bavière, Liberté à Brême, Gouttes dans l’océan et Le village en flammes. Quatre pièces qui traitent des rapports de domination dans les sphères privées et publiques, de la porosité de ces dernières et de l’influence des comportements individuels sur les systèmes collectifs. Un temps fort théâtral qui sera aussi l’occasion d’explorer l’œuvre de R. W. Fassbinder et les questions qu’elle formule sous forme de performances, d’entretiens, de projections cinématographiques... programme détaillé début novembre


27-29 nov.

Diptyque Mer. 27, jeu. 28 et ven. 29 novembre À 20h30 - au TU Durée - 3h entracte inclus Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 €

Rainer Werner Fassbinder | Gwenaël Morin

Anarchie en Bavière

« Ils peuvent quand même pas faire tout ce qu’ils veulent. » Une révolution a lieu dans une petite ville de Bavière. L’argent est supprimé et on impose aux citoyens un temps de travail maximum de deux heures par jour. Au cœur de ce bouleversement soudain, face à l’avènement d’une liberté sans limite, une famille de classe moyenne, a priori conservatrice, cherche ses repères. Et finit par se déchirer dans un bain de sang. L’histoire d’une utopie politique qui échoue lamentablement, se heurtant aux valeurs humaines de la sphère privée, à une époque défavorable au changement.

Liberté à Brême

« Je suis allé à la police judiciaire, Geesche, pour faire analyser les boules blanches que tu versais dans mon café. Tu as voulu m’assassiner, Geesche, pourquoi ? » Geesche Gottfried, mariée Miltenberger, lutte pour s’émanciper. Se libérer de son mari, des hommes, de son milieu bourgeois, de l’oppression sous toutes ses formes. Un combat qui la pousse à tuer quinze personnes de son entourage, l’entraînant dans un isolement total. Une intrigue tirée d’un fait divers, à travers laquelle Fassbinder questionne l’émancipation et dénonce les réactions spontanées de défense des opprimés face à leurs oppresseurs.

20 | 21


30 nov.

Intégrale Sam. 30 novembre À 18h - au TU Durée - 6h30 entracte inclus Tarifs - CARTE TU - 8 € / 12 € SANS CARTE - 12 € / 24 € le TRAM circule jusqu’à 2h le Samedi

Rainer Werner Fassbinder | Gwenaël Morin

Anarchie en Bavière Liberté à Brême Gouttes dans l’océan

« Et maintenant laissez-moi mourir tranquille. On peut au moins m’accorder ça, non ? » Leopold, trentenaire à l’homosexualité assumée, rencontre Franz et tente de le séduire. Ce dernier, récalcitrant et inquiet au début, finit par se laisser entraîner. Commence alors une vie à deux que certaines attitudes, remarques et gestes à peine déplacés vont rendre insupportable. La situation s’aggrave quand les ex-compagnes de ces deux amants ressurgissent. Un drame intime ordinaire qui décrit avec finesse l’incommunicabilité au sein des couples.

Le village en flammes

« Au fond, ils sont bêtes, là tu avais raison, Commandeur, mais il ne faut jamais être plus bête qu’eux, parce que ça ils le remarquent. » La population du petit village de Fuente Ovejuna est sous l’emprise d’un dictateur féroce. Un tyran qui viole les femmes, pille les récoltes et humilie les hommes. Une insurrection se déclenche. Le peuple réclame vengeance et finit par massacrer son Commandeur. Cette révolte se terminera par l’incendie violent du village. Avec cette pièce, inspirée d’une œuvre de Lope de Vega, Fassbinder questionne les moyens mis en place lors d’un soulèvement populaire. Une proposition politiquement incorrecte.


3-4 déc.

Constellation DANSE

D’après Isidore Isou | Olivia Grandville – Compagnie La Spirale de Caroline

Le Cabaret Discrépant

« La question n’est plus de savoir si l’artiste sait ou non danser, mais s’il veut ou non danser. » Isidore Isou Le Cabaret Discrépant, entre fantaisie iconoclaste et drôlerie décapante, convie six artistes à danser l’impossible : ballet de lèvres ou d’orteils, strip-tease à rebours, sans oublier le quasi-anti-ballet. L’agitation poétique qui s’étend sur le plateau prend sa source dans les écrits d’un grand frondeur, Isidore Isou, fondateur du lettrisme. Ce mouvement artistique, né en 1945 avec la complicité de Maurice Lemaître, tend à révolutionner l’art et la société avec des propositions et des concepts déjantés qui ne manquent ni de style ni d’audace. Olivia Grandville nous offre ici une savoureuse relecture de leurs écrits théoriques, à travers un cabaret exquisément subversif, volontairement irrévérencieux, joyeusement potache… Vous ne verrez plus jamais les ballets comme avant ! D’emblée passionnée par les démarches artistiques insolites, Olivia Grandville a le goût des lettres et des dispositifs plastiques. Ses propositions privilégient les jeux de l’esprit comme un certain art de déjouer, à l’image d’Une semaine d’art en Avignon, qu’elle a présenté au TU la saison dernière, et du grand jeu, à découvrir en février prochain.

Mar. 3 et mer. 4. décembre À 20h30 - au lieu unique Durée - 1h10 Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 11 € / 17 € / 20 € Coréalisation TU-Nantes / le lieu unique, scène nationale de Nantes

Spectacle programmé dans le cadre de Transcendance, biennale de la danse en Loire-Atlantique, du 5 novembre au 14 décembre 2013 Conception Olivia Grandville, d’après Isidore Isou Collaboration artistique et lumière Yves Godin Interprétation Vincent Dupont, Olivia Grandville, Catherine Legrand, Sylvain Prunenec, Pascal Quéneau et Manuel Vallade Réalisation de l’installation Michel Jacquelin et Odile Darbelley Réalisation sonore Karelle Ménine et Éric la Casa Réalisation graphique Martin Verdet Régie générale, son, lumière Nicolas Barrot Remerciements à Fanny de Chaillé et François Chaignaud pour leur apport original dans cette danse D’après la photo de Elisabeth Carrechio

24 | 25


9-12 déc. DANSE

David Rolland – David Rolland Chorégraphies

Penchez-vous sur mon berceau ! « Et si nous prenions des vacances Si nous prenions un peu de temps pour faire la fête Seulement un jour dans toute notre vie Ça serait, ça serait si bien. » Holidays, Madonna David Rolland s’expose. Seul au plateau, le chorégraphe présente un panorama de ses obsessions artistiques diverses : souvenirs d’enfance, de spectacles, de chorégraphies, de films, d’idées jamais réalisées… Leur point commun : le fantastique en voie de révélation. Constatant les liens temporels, a priori anodins, entre la visite à un voyant, l’histoire du tube Holidays de Madonna et les décisions clés de sa vie, il questionne la légitimité d’un artiste, son ego et sa schizophrénie. Un autoportrait chorégraphique plein d’humanité, teinté d’humour et de générosité. Le chorégraphe nantais David Rolland propose un premier solo après dix ans de créations conçues pour d’importants groupes d’interprètes non-danseurs (êtes-vous donc ? présenté au TU en 2010) ou professionnels (L’Étranger au paradis, présenté au TU en 2011). Connu pour ses spectacles décalés, il convoque le mouvement dansé de manière inattendue et transforme tout ou presque en piste de danse.

26 | 27

Lun. 9, mar. 10, mer. 11 et jeu. 12 décembre À 20h30 - au Studio Théâtre Durée - 1h Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 €

Spectacle programmé dans le cadre de Transcendance, biennale de la danse en Loire-Atlantique, du 5 novembre au 14 décembre 2013 Conception et interprétation David Rolland Assisté de Valeria Giuga Avec la complicité de Cyril Accorsi, Valérie Bert, Anne-James Chaton, Jean-François Courtilat Conception machinerie Julien Boizard Création lumière Jean-Charles Esnault Films Judith Josso D’après la photo de Jeannot Olivet


17-18 déc.

Constellation

DANSE

Boris Charmatz - Musée de la danse

Roman photo Un Flip Book en version XXL

Avec plus d’une vingtaine d’interprètes sur le plateau, Roman photo réactive le processus employé dans Flip Book, grand succès de la saison précédente au TU. Ils nous replongent ainsi dans l’ouvrage Merce Cunningham, un demi-siècle de danse. Toute l’œuvre de l’éminent chorégraphe américain est retracée par le biais d’une archive de photographies à laquelle les interprètes donnent corps et mouvement. Boris Charmatz continue d’interroger la mémoire de la danse, la notion d’archive et la relation entre l’image et le mouvement. En travaillant avec une équipe considérable de danseurs d’un soir, il s’amuse avec l’image d’une danse qui ne serait accessible qu’aux virtuoses, en même temps qu’il joue de la combinaison de multiples interprètes. Entre transmission et performance, une création chorégraphique qui se redécouvre en grand format !

28 | 29

Mar. 17 et mer. 18 décembre À 20h30 - au TU Durée - 45 MIN Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 € Coréalisation TU-Nantes / le lieu unique, scène nationale de Nantes Conception Boris Charmatz Adaptation Olivia Grandville Interprétation un groupe de danseurs d’un soir constitué pour l’occasion Son Pascal Quéneau Lumière Yves Godin Libre interprétation d’après les photos du livre Merce Cunningham, un demi-siècle de danse de David Vaughan, direction de l’ouvrage Melissa Harris, éditions Plume, 1997 D’après la photo de Laurent Philippe Vous avez toujours rêvé de danser sans jamais oser le faire ? Tentez l’expérience et participez au stage audition des samedi 5 et dimanche 6 octobre 2013, proposé avec le lieu unique dans le cadre de Constellation. Cette expérience s’adresse à toute personne de plus de 18 ans, aucune pratique préalable de danse n’est demandée. Disponibilité indispensable les 19, 20 octobre ; 16, 17, 23, 24 novembre ; 7, 8, 14, 15 décembre puis les soirs du 16 au 18 décembre. Inscription / renseignements publics@tunantes.fr / 02 40 14 55 12


16-18 jan. THÉÂTRE

Nathalie Béasse

Tout semblait immobile « Peut-on rire de nos peurs ? Qu’y a-t-il derrière la forêt ? Qui est l’ogre ? Pourquoi les cailloux ? » Trois spécialistes du conte viennent donner une conférence autour de leurs recherches littéraires. En décrivant et analysant ces récits, ils basculent de l’autre côté du miroir et en deviennent les personnages principaux. Un espace onirique se dévoile. Et un nouveau conte apparaît sous les yeux du public, un conte déconstruit où les rôles sont échangés, les codes de la narration perturbés et où l’oralité triomphe. Un joyeux mélange de ces histoires légendaires expose ainsi notre rapport au monde, nos peurs et nos troubles d’enfant face au vide. Une proposition lumineuse, entre drôlerie et étrangeté. Nathalie Béasse, metteur en scène basée à Angers, a déjà présenté Happy Child et Wonderful World au TU, pièces où réel et onirisme dialoguent et se confondent. Entre arts plastiques, danse et théâtre, ses créations questionnent l’être humain, son espace de vie et son rapport à l’autre. Spectacle à partir de 10 ans

Jeu. 16 janvier À 20h30 - au TU Ven. 17 janvier À 19h30 - au TU Sam. 18 janvier À 17h30 - au TU Durée - 1h Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 € Happy (quatre) hour Samedi 18 janvier - 16h30 Goûter en présence de Nathalie Béasse, metteur en scène

Voisinages est un dispositif soutenu par la Région des Pays de la Loire pour encourager la diffusion des équipes artistiques. Tout semblait immobile est en tournée dans les villes de La Roche-sur-Yon, Beaupréau, Nantes, Sablé-sur-Sarthe, Le Mans, Angers. Mise en scène et scénographie Nathalie Béasse Interprétation Camille Trophème, Étienne Fague et Érik Gerken Lumière Natalie Gallard Musique Camille Trophème Constructeur décor Étienne Baillou D’après la photo de Marine Oger

30 | 31


17 et 18 jan.

Constellation DANSE

Anne Teresa De Keersmaeker et Boris Charmatz – ROSAS

Partita 2 Sei Solo

« Less is more, et que la simplicité soit force ! » Cette création est l’histoire d’une rencontre : celle d’Anne Teresa De Keersmaeker et de Boris Charmatz. Deux chorégraphes établis qui dirigent chacun un laboratoire pour expérimenter, penser, transmettre et créer la danse : P.A.R.T.S. (Bruxelles) pour l’une et le Musée de la danse (Rennes) pour l’autre. Deux artistes qui partagent la même complicité artistique et un attachement à la structure chorégraphiée. Deux danseurs avec l’envie irrépressible de danser. Les relations entre la musique et la danse sont au cœur du travail artistique d’Anne Teresa De Keersmaeker, l’amenant à s’intéresser à des compositeurs d’époques diverses. C’est dans l’écoute de la Partita n° 2 de Johann Sebastian Bach que sa chorégraphie prend forme. Accompagnés par la violoniste, les deux danseurs se mettent en mouvement et voyagent à travers cette œuvre aussi émotionnellement puissante que structurellement parfaite. Une pièce audacieuse et fascinante !

32 | 33

Ven. 17 et sam. 18 janvier À 20h30 - au lieu unique Durée - 1h Tarifs - CARTE TU - 4€ / 8€ SANS CARTE - 11€ / 17€ / 20€ ATTENTION ! SPECTACLE RÉSERVÉ AUX PORTEURS DE LA CARTE TU JUSQU’AU 7 OCTOBRE Coréalisation TU-Nantes / le lieu unique, scène nationale de Nantes Chorégraphie Anne Teresa De Keersmaeker Interprétation Boris Charmatz, Anne Teresa De Keersmaeker Musique Partita n° 2, Johann Sebastian Bach Violon Amandine Beyer Créé avec Amandine Beyer, George Alexander Van Dam Scénographie Michel François Costumes Anne-Catherine Kunz Assistante artistique et directrice des répétitions Femke Gyselinck Coordination artistique et planning Anne Van Aerschot Coordination technique Joris Erven D’après la photo de Anne Van Aerschot


21-24 jan. THÉÂTRE I MUSIQUE

Fabrice Melquiot I Guillaume Gatteau - Compagnie la fidèle idée

Tarzan Boy

« Comme une rivière qui coule sans savoir où elle va J’ai pris un mauvais tour et continué tout droit Tout le monde a un cœur qui a faim Allonge la monnaie et tu joues ton destin. » Hungry Heart, Bruce Springsteen À quarante ans, l’écrivain Melquiot se penche sur son adolescence. Des souvenirs très précis se rejouent : les conversations dans les vestiaires, les moments intimes avec Betty, la certitude de mourir à trente-trois ans… et les chansons aussi. Quatre comédiens s’emparent de ce récit fragmenté au son des musiques des années 1980, interprétées en direct et accompagnées à l’orgue Hammond. En s’appropriant l’autofiction de Melquiot, ils nous proposent de regarder nos adolescences comme on se regarde soi : c’était quoi, nous ? Des mots et des chansons pour une nostalgie sans amertume. Guillaume Gatteau et la compagnie la fidèle idée, basés à Nantes depuis 1997, s’attachent à faire entendre des écritures contemporaines. Le texte, au centre de la recherche, est travaillé comme une partition musicale. Ce spectacle, créé au Grenier à Sel en 2013, à Avignon, fait résonner la poésie actuelle de la langue de Melquiot avec humour et distance.

34 | 35

Mar. 21, mer. 22, jeu. 23 et ven. 24 janvier À 20h30 - au TU Durée - 1h20 Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 € Texte Fabrice Melquiot L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté. Mise en scène et scénographie Guillaume Gatteau Assisté de Hélène Sauvage Collaboration artistique et scénographique Jean-Luc Beaujault Interprétation Philippe Bodet, Emmanuelle Briffaud, Frédéric Louineau et Sophie Renou Construction Pierre Guisnel Création lumière étienne Dousselin Régie Claire Vallauri Arrangements musicaux Guillaume Hazebrouck Musique en direct Emmanuelle Briffaud D’après la photo de La Cie La Fidèle Idée


22-23 jan. THÉÂTRE | MUSIQUE

Gertrude Stein I Benoît Bradel - Compagnie Zabraka

Rose is a rose es una rosa est une Rose « Rose était son nom et aurait-elle été Rose si son nom n’avait pas été Rose. »

Rose est une petite fille. Elle a un cousin, ou presque : Willie. Ensemble, ils se lancent dans une exploration du monde, entre rêve et réalité, où toute chose prend un tour étrange et merveilleux. Cette adaptation à la scène du Monde est rond donne lieu à une composition délicieusement ludique et décalée. L’écriture cubiste de Gertrude Stein emmène vers un théâtre aussi musical que pictural : dans un univers inspiré des tableaux de Picasso, de Cézanne ou du Douanier Rousseau, les comptines se chantent sur des airs pop-rock. Après Zone Éducation Prioritaire de Sonia Chiambretto, accueilli au TU en 2011, Benoît Bradel poursuit son exploration des territoires imaginaires de l’enfance et de l’adolescence. Il revient au plateau, retrouve la pétillante Fanny Catel (A.L.i.C.E, Zone Éducation Prioritaire, Fées de David Bobee), invite le guitariste inclassable Seb Martel (il joue également avec -M-, Camille, General Elektriks, Julien Loureau…). Une collaboration jubilatoire à découvrir également en famille ! Spectacle à partir de 7 ans

36 | 37

Mer. 22 janvier À 19h - au Studio Théâtre Jeu. 23 janvier À 19h30 - au Studio Théâtre Durée - 50 MIN Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 € Interprétation Fanny Catel et Seb Martel Texte, image, mise en scène et jeu Benoît Bradel D’après le texte de Gertrude Stein Musique originale Seb Martel avec Fanny Catel et Benoît Bradel Espace Benoît Bradel et Orazio Trotta Lumière Orazio Trotta Dramaturgie Pauline Thimonnier Costumes Alice Duchange Collaboration artistique Faustine Beuve, Thomas Fernier et Tomasz Zarachowicz Régie générale Fabrice Le Fur et Ronan Bernard D’après la photo de Christophe Le Dévéhat


38 | 39


6-18 fév.

Flash Danse 3 Un instantané chorégraphique

Pour sa troisième édition, Flash Danse livre un état de la danse du moment à travers des créations, mais aussi quelques pièces de répertoire, qui les mettent en perspective. Une programmation en prise avec l’air du temps, une sélection construite par goût et questionnements comme ceux de la place des femmes et du renouvellement générationnel dans la vie artistique. Nous levons ici un coin du voile et vous proposons d’ores et déjà sept spectacles : Marche (Les Maladroits et Anne Reymann), (Sans titre) (2000) (Tino Sehgal), Erratic (Tamara Stuart Ewing), Stance II et Ô Sensei (Catherine Diverrès), In Vivo (S’poart) et le grand jeu (Olivia Grandville). La programmation complète sera dévoilée en janvier. Vous pourrez ainsi y découvrir des propositions de Stéphane Fratti, Julie Nioche, Audrey Bodiguel et Emmanuelle Huynh ; mais aussi des stages, ateliers, rencontres, vidéos et autres propositions.

NANTES STUDIO DIFFUSION DANSE Flash Danse est également l’occasion de présenter Nantes Studio Diffusion Danse. Soutenu conjointement par la Ville de Nantes et le TU, ce programme vise à favoriser la structuration et le développement de la communauté chorégraphique nantaise. Afin d’encourager la diffusion des œuvres auprès du public et des professionnels, la Ville de Nantes a confié au TU le soin d’élaborer une sélection qui s’inscrit pleinement dans le cadre de son projet et de ses choix artistiques et qui concerne pour cette édition les Maladroits et Anne Reymann, Tamara Stuart Ewing, Stéphane Fratti et Audrey Bodiguel. Programme complet et détaillé disponible début janvier 2014 D’après la photo de Elian Bachini pour le spectacle Ô Sensei


6-8 fév.

Flash Danse Jeu. 6 février À 20h30 - au TU Ven. 7 février À 19h30 - au TU Sam. 8 février À 17h30 - au TU Durée - 1h Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 €

Les Maladroits et Anne Reymann

Marche « Raconter des histoires avec l’objet chaussure, c’est finalement parler de la nature humaine. » Six performeurs face à un immense tas de paires de chaussures. Des souliers de tous types, de toutes origines. Les acteurs les manipulent, les portent, les jettent. Des personnages se dessinent et des images apparaissent : individus étranges, villes qui grouillent, scènes de guerre, déplacements de populations… Et tout se déconstruit de nouveau. Dans un mouvement perpétuel, tableau après tableau, masses et singularités s’opposent. Corps et chaussures s’accordent, et viennent questionner les notions de groupe et d’individu. Un théâtre d’objet chorégraphique, poétique et ludique. La compagnie Les Maladroits a confié la chorégraphie et la mise en scène de ce spectacle à Anne Reymann, danseuse et chorégraphe nantaise. La compagnie confronte sa démarche artistique à d’autres univers, au gré des rencontres et s’en nourrit. Après Prises multiples, mis en scène par Grégory Gaudin, présenté au TU en 2010, Les Maladroits s’associent avec Anne Reymann, pour croiser un travail sur l’objet et le mouvement chorégraphiés. Spectacle à partir de 9 ans

40 | 41

Happy (quatre) hour Samedi 8 février – 16h30 Goûter en présence d’Anne Reymann, chorégraphe, et de la compagnie Les Maladroits Mise en scène et chorégraphie Anne Reymann Conseil à la dramaturgie David Humeau Conception et interprétation Benoît Canteteau, Hugo Coudert-Vercelletto, Benjamin Ducasse, Valentin Pasgrimaud, Pauline Rumen et Arno Wögerbauer Création et interprétation musicale Yann Antigny Création lumière Julien Jaunet Régie lumière Jessica Hemme Scénographie et construction Compagnie les Maladroits en collaboration avec le département Scénographie de l’Ecole nationale d’architecture de Nantes Chargée de production et de diffusion Isabelle Yamba


6-7 fév.

Flash Danse Constellation

Jeu. 6 février À 19h30 - au TU Ven. 7 février À 21h - au TU Durée - 55 mIN Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 €

Tino Sehgal

(Sans titre) (2000) « C’est comme un musée de la Danse ! » Jens Hoffmann, commissaire d’exposition Coréalisation TU-Nantes / le lieu unique, scène nationale de Nantes Conception Tino Sehgal Interprétation Boris Charmatz

Dans ce solo le danseur déambule, nu, sans décor ni musique, à la rencontre d’une vingtaine de « styles » de danse du xxe siècle. Cette performance au titre évocateur a pour projet d’exposer ces danses conçues pour la scène en les transposant dans un code esthétique proche de celui du musée. Une démarche qui procure immédiatement chez le spectateur le plaisir jubilatoire qu’il y a à regarder. Avec, en filigrane, l’intention de suggérer que l’histoire que l’on associe trop volontiers au passé n’a en fait de réalité que dans le moment présent et dans la vie d’un corps. Une performance sur l’éphémère, une expérience à ne pas rater ! Treize ans après la création de cette oeuvre, Tino Sehgal décide de lui donner une nouvelle actualité en la transmettant à d’autres danseurs dont Boris Charmatz, qui en sera l’interprète pour les représentations nantaises. Sehgal, artiste singulier, présente majoritairement son travail dans des lieux d’art comme le musée Guggenheim à New York, la Tate Modern à Londres ou la Biennale de Venise. Il y déploie des corps en situation plutôt que des objets et nous rappelle ainsi que l’art est d’abord une matière vivante. Il a reçu, en juin dernier, le Lion d’or de la 55e Biennale d’art de Venise.


11 fév.

Flash Danse Mar. 11 février À 20h30 - au TU Durée - 1h45 entracte inclus Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 €

Trois soli autour de Catherine Diverrès Depuis le milieu des années quatre-vingt, Catherine Diverrès défend un concept radical du mouvement. Trente années qui l’ont vue produire une œuvre ambitieuse pour laquelle elle a créé sa propre langue et inventé un univers singulier nourri de littérature, de philosophie et de cinéma. Trop rare sur la scène nantaise, cette grande dame de la danse contemporaine française présente ici ses deux uniques soli qui, à une dizaine d’années d’intervalle (2001 et 2012), ont fait date. Une soirée qu’elle partage avec la chorégraphe Tamara Stuart Ewing, également interprète dans sa compagnie.

Tamara Stuart Ewing – COMPAGNIE Raw Light

Erratic

Erratic est une traversée. La traversée d’un espace fait de lumière et d’obscurité. La danse s’y déploie, littéralement. Mue par des énergies discontinues, elle tente de fixer ce qui s’échappe et laisse échapper ce qui se fige. Une exploration sensible et délicate du jeu de la mémoire et de l’identité. Après avoir travaillé en Allemagne et en France, la danseuse et chorégraphe américaine Tamara Stuart Ewing crée la compagnie Raw Light en 2010 à Nantes. Elle y développe des projets de création collaboratifs et interdisciplinaires.

42 | 43

Chorégraphie, interprétation Tamara Stuart Ewing Collaboration artistique, dramaturgie Patrick Amar Composition musicale, interprétation Mathias Delplanque Piano enregistré Guillaume Hazebrouck Lumière Frédéric Richard Costume Cécile Pelletier


Flash Danse

Catherine Diverrès – COMPAGNIE d’octobre

Stance II

Chorégraphie Catherine Diverrès Interprétation Carole Gomes Costumes Cidalia Da Costa Création lumière Marie-Christine Soma assistée de Pierre Gaillardot Poème « La Terra di Lavoro » de et dit par Pier Paolo Pasolini Régie Son Denis Gambiez Régie lumière Éric Corlay/Fabien Bossard

Rien de mieux ici que de reprendre les mots de Philippe Brzezanski qui, depuis longtemps, accompagne le travail de Catherine Diverrès : « Un petit détour étymologique apprend au curieux que stance, de l’italien stanza – le séjour –, du latin stare – se tenir debout –, désigne une forme poétique : et c’est bien à un voyage poétique que ce solo de Catherine Diverrès appelle. Un voyage (et un séjour), une quête singulière (une posture) qui entraînent le sentiment dans une grande balade au pays de la chorégraphe. (…) Sublime ? Quelque chose au-delà du beau qui tient à la fois du mystère et de la possession. »

Catherine Diverrès – COMPAGNIE d’octobre

Ô Sensei

Chorégraphie Catherine Diverrès Interprétation Katja Fleig et Catherine Diverrès Collaboration artistique et scénique Laurent Peduzzi Costumes Cidalia Da Costa Création lumière Marie-Christine Soma Musique Seijiro Murayama, Frédéric Chopin, Jean-Sébastien Bach, Keiji Haino, Ingrid Caven Film Thierry Micouin Régie Son Denis Gambiez Régie lumière Éric Corlay/Fabien Bossard

Entre 1982 et 1983, Catherine Diverrès travaille au Japon avec Kazuo Ohno, dont l’art singulier du butô crée un trait d’union entre le monde des morts et des vivants. Trente ans après, elle trouve une nouvelle écriture chorégraphique pour un « solo à deux » qu’elle interprète en compagnie de Katja Fleig. Il y est question de sa propre mémoire d’un temps fugitif et intense passé au Japon, de l’art de Kazuo Ohno, décédé en 2010. Et si sensei, en japonais, signifie maître, Catherine Diverrès l’entend comme le « maître à penser », c’est-à-dire celui qui pose des questions et laisse chacun faire son propre chemin. Celui qu’elle suggère dans cette création est fait d’intériorité et de beauté, de retour sur soi et de métamorphose, de douleur et de grâce, de présence à soi-même et aux autres.


14 fév.

Flash Danse Ven. 14 février À 19h30 - au TU Durée - 56 MIN Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 €

Mickaël Le Mer - Compagnie S’poart

In Vivo

« Une nouvelle manière de danser se cherche lorsqu’une fracture de l’histoire nous contraint à chercher une nouvelle manière d’exister. » Construire, déconstruire, créer, transformer, avancer, s’arrêter, respirer, s’exprimer… Une nouvelle manière de danser. Entre hip-hop et danse contemporaine, In Vivo laisse place à l’existence de chacun. Les mouvements organiques et si singuliers des six danseurs dessinent le portrait d’une humanité riche de sa diversité, pleine d’énergie vitale. Un spectacle conçu comme un moment intime, où les interprètes partagent avec le public leur volonté d’être vivants.

In Vivo, créé en 2007, est la pièce qui a fait émerger la compagnie S’poart et son directeur artistique Mickaël Le Mer. Créé au Grand R, scène nationale de La Rochesur-Yon, où est implantée la compagnie, ce spectacle a rencontré depuis un succès international, avec plus de 70 représentations en France et à l’étranger (Brésil, Inde, Russie, Norvège, etc.). Une danse ludique et sensible où acrobaties et gestes abondent en expériences et en émotions. Spectacle à partir de 9 ans

44 | 45

Voisinages est un dispositif soutenu par la Région des Pays de la Loire pour encourager la diffusion des équipes artistiques. In vivo est en tournée dans les villes du Mans et de la Flèche. Direction artistique et chorégraphie Mickaël Le Mer Interprétation Amine Boussa, Artem Orlov, Dara You, Patrick Flégéo, Quentin Poulailleau et Thomas Badreau Lumière Nicolas Tallec Scénographie Bandee Musique Julien Camarena (Inusable) Costumes Nathalie Nomary


18 fév.

Flash Danse Mar. 18 février À 20h30 - au TU Durée - 1h Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 €

Olivia Grandville – COMPAGNIE La Spirale de Caroline

le grand jeu « John m’avait demandé d’aller jusqu’au bout, de sortir le grand jeu. » Gena Rowlands Chorégraphie et interprétation Olivia Grandville Scénographie et costumes Nadia Lauro Lumière Yves Godin Son Gwenaëlle Rouleau Collaboration chorégraphique Catherine Legrand Collaboration dramaturgique Stéphane Pauvret Adaptation des textes Olivia Grandville Distribution en cours

À l’instar d’Opening Night, le film de John Cassavetes dont Olivia Grandville fait le point de départ de cette pièce, le grand jeu fonctionne par emboîtements, à la manière des poupées russes. Il s’agit ici de questionner les apparences et ce qu’elles recouvrent – l’être et le paraître – en faisant se confondre réalité et fiction. Alors oui, le grand jeu est tout à la fois : un solo mais peuplé d’autres présences (corps, sons, images), un autoportrait qui se dessine en jouant à être d’autres personnages de films, un hommage aux femmes, à celles du cinéma de Cassavetes, de Mankiewicz et d’Almodovar. Un quasi-solo, un quasi-portrait, un quasi-hommage et une presque fiction qui sort le grand jeu pour mieux se raccrocher à la vie ! Passionnée par la dimension polysémique de la danse et en particulier par les correspondances entre le verbe et le geste, Olivia Grandville met en jeu un langage scénique qui place le corps au centre d’un réseau de relations avec d’autres médias : texte, son, musique, lumière, image. À l’effigie du remarquable Une semaine d’art en Avignon, qu’elle a présenté au TU la saison dernière, et du Cabaret Discrépant à découvrir cette saison en décembre.


24-25 fév. THÉÂTRE

Jean Racine I Xavier Marchand - Compagnie Lanicolacheur

Britannicus

« J’ai sous les yeux mes enfants en proie à cette période d’évolution et de mutation qu’est l’adolescence. » Néron est empereur. Il vient d’organiser l’enlèvement de Junie, l’amante de son jeune demi-frère prétendant au trône, Britannicus. Il se trouve confronté à une multitude d’influences contradictoires : sa mère Agrippine, avide de pouvoir, ses conseillers plus ou moins fidèles, son rang usurpé, ses pulsions de désir et de jalousie… Un maillage complexe qui va transformer cet individu en devenir et en mal d’être aimé en un monstre sanguinaire.

Lun. 24 et mar. 25 février À 20h30 - au TU Durée - 2h Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16€ ATTENTION ! SPECTACLE RÉSERVÉ AUX PORTEURS DE LA CARTE TU JUSQU’AU 7 OCTOBRE

Xavier Marchand, metteur en scène implanté à Marseille, reconnaît dans la position de Néron les troubles de l’adolescence, période de mutation où s’affrontent désirs, doutes et confrontation à l’autorité. Il s’empare de la tragédie de Racine pour interroger ce moment de construction complexe de la personnalité. Il articule ce questionnement en deux temps, montant en parallèle Britannicus et Bérénice avec la même équipe de comédiens. Un diptyque qui appréhende la langue comme un défi.

Texte Jean Racine Mise en scène Xavier Marchand Interprétation Joseph Bourillon, Quentin Ellias, Anne Le Guernec, Pascal Omhovère, Marine de Missolz, Albert Jaton et Manon Allouch Assistanat à la mise en scène Marine de Missolz Création lumière Marie Vincent Scénographie Julie Maret Costumes Émilie Kayser et Julie Maret Régie générale Julien Frenois

48 | 49

Happy hour - Jeudi 27 février - 19h Rencontre apéritive avec Xavier Marchand, metteur en scène

D’après la photo de Xavier Marchand


26-27 fév. THÉÂTRE

Jean Racine I Xavier Marchand - Compagnie Lanicolacheur

Bérénice

« Ah, Rome ! Ah, Bérénice ! Ah, prince malheureux ! Pourquoi suis-je empereur ? Pourquoi suis-je amoureux ? » Comment annoncer à la femme qu’on aime, et qui nous aime, qu’on doit la quitter ? Et comment le lui faire comprendre ? Tel est le drame auquel Titus, devenu l’empereur de Rome au décès de son père, est confronté. Bérénice est la tragédie de cette séparation dictée par la loi romaine et du sacrifice que les protagonistes vont devoir s’imposer, accédant ainsi au statut de héros glorieux et malheureux. Xavier Marchand reconnaît en Titus un âge d’homme, balancé entre l’amour et le pouvoir. Il présente en simultané Britannicus et Bérénice : un diptyque qui appréhende la langue comme un défi. Parallèlement à son activité de comédien, notamment sous la direction de Claude Régy, Xavier Marchand fonde la compagnie Lanicolacheur. Depuis 1987, son travail privilégie un théâtre du langage, mettant en scène des écritures contemporaines, poétiques et non-théâtrales. Installé à Marseille, il y a mené une recherche autour de l’exil et des communautés d’immigrés. Il crée des pièces ouvertes vers d’autres formes, telles que le documentaire, la musique et la chorégraphie. Pour la première fois, il choisit de monter une œuvre classique, suivant les démarches de Vitez et Gruber.

50 | 51

Mer. 26 et jeu. 27 février À 20h30 - au TU Durée - 2h Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 € ATTENTION ! SPECTACLE RÉSERVÉ AUX PORTEURS DE LA CARTE TU JUSQU’AU 7 OCTOBRE Happy hour - Jeudi 27 février - 19h Rencontre apéritive avec Xavier Marchand, metteur en scène Texte Jean Racine Mise en scène Xavier Marchand Interprétation Anne Le Guernec, Pascal Omhovère, Jonas Marmy, Joseph Bourillon, Albert Jaton et Manon Allouch Assistanat à la mise en scène Marine de Missolz Création lumière Marie Vincent Scénographie Julie Maret Costumes Émilie Kayser et Julie Maret Régie générale Julien Frenois D’après la photo de Xavier Marchand et Jérôme Camil


25-27 fév. THÉÂTRE I PERFORMANCE

Colyne Morange - Stomach Company

Des Bords de Rond-Point Titre provisoire « Il peut éventuellement arriver que vous ne soyez pas seul sur le rond-point. Pas d’inquiétude. »

En mémoire des victimes d’un acte de violence, la création d’un mémorial est décidée. Un appel d’offres est lancé et la proposition d’une jeune artiste est retenue : une œuvre d’art totale, invitant trois autres artistes (chorégraphe, plasticien et créateur sonore) et des citoyens de toutes origines à concevoir avec elle ce projet dont l’élément central est un rond-point. S’engage alors un processus qui invite à l’action, à l’échange et au souvenir. Prêt pour l’immersion ? En 2011, Colyne Morange présentait Ô l’air frais des bords de route au TU, un spectacle dont l’intrigue s’achevait sur un attentat à la bombe dans une cafétéria de station-service. Elle prolonge cette fiction avec Des Bords de Rond-Point - Titre provisoire. Comédienne et metteur en scène, elle fonde la Stomach company, collectif artistique qui revendique un travail de recherche autour de l’écriture de plateau et la création de nouveaux langages scéniques.

52 | 53

Mar. 25, mer. 26 et jeu. 27 février À 20h30 - au Studio Théâtre Durée - 1h10 Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 € Concept Colyne Morange Dramaturgie Heike Bröckerhoff Création vidéo Pierre Bouglé Création sonore Mathias Delplanque Interprétation Pierre Bouglé, Heike Bröckerhoff et Colyne Morange Regard extérieur Leslie Henfrey-Smith Soutien dramaturgique Ana Vujanovic Collaboration artistique J.-F. Morange, Ilia Papatheodorou, Sharon Smith, Livia Andrea Piazza et Léa Raimbault D’après la photo de Stomach Company


19-21 mars THÉÂTRe

Juan Pablo Miño - La Caravelle-Théâtre

Les Distraits

« Quand ton vieux ou ta vieille t’explique ce qu’il te donne en héritage, c’est plus facile de distinguer ce que tu veux garder ou ce que tu laisses. » Deux sœurs et un frère sont revenus vivre, adultes, dans un pays qu’ils avaient quitté, enfants. Leurs parents sont absents. On ne saura pas pourquoi. Auprès d’eux, Sebastian, un ami fidèle. Et puis Omar arrive. Un homme dont le parcours de vie ressemble terriblement à celui des parents. Les douleurs et les vides se révèlent alors au sein de cette fratrie. Dans une mise en scène centrée sur le jeu des acteurs, cette tranche de vie se penche sur ce que fabrique l’émigration chez les individus : une perte de repères, un manque de transmission, qui donnent souvent lieu à un sentiment de déculturation. Un théâtre coloré, chaud et généreux.

Mer. 19, jeu. 20 et ven. 21 mars À 20h30 - au TU Durée - 1h30 Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 € Happy hour - Jeudi 20 mars - 19h Rencontre apéritive avec Juan Pablo MIÑO, auteur et metteur en scène Mise en scène Juan Pablo Miño Interprétation Anaïs Allais Benbouali, Brice Bernier, Jean-Philippe Davodeau, Aurélia Delescluse et Jérémy Sanaghéal Scénographie Morgane Prié Lumière Aurore Baudouin Création Sonore Victor Praud D’après la photo de La Caravelle-Théâtre

Juan Pablo Miño est auteur, metteur en scène et comédien. Il a réalisé Looking for Kissinger au sein du collectif nantais Extra Muros, spectacle présenté au TU en 2011. En 2012, il fonde la compagnie La Caravelle, pour sa deuxième création. Au sein de son équipe, on retrouve Brice Bernier, danseur et chorégraphe de KLP, Anaïs Allais Benbouali, metteur en scène de Loubna Cadiot (x7), et des artistes du collectif Extra Muros.

54 | 55


26-28 mars THÉÂTRE

Fabrice Murgia - Compagnie Artara

Ghost Road

« Je n’ai pas pu oublier ces villes fantômes silencieuses et les excentriques qui y sont restés. Ils m’ont fait penser à des survivants. » La fameuse route 66, aux États-Unis, a été délaissée suite à l’aménagement d’une autoroute parallèle. Ses communautés ont dépéri et, aujourd’hui, seuls des individus isolés demeurent dans les villes de bord de route. Une vieille dame, l’une des dernières habitantes de ces villes fantômes, seule en scène, se raconte. Elle cherche les raisons qui la poussent à vivre cette solitude. Un voyage théâtral hallucinatoire, questionnant les effets du déclin d’une civilisation sur ses individus. Une méditation extrêmement touchante autour de la disparition. Figure de la jeune génération du théâtre belge, Fabrice Murgia a présenté Life: Reset au TU la saison dernière. Son œuvre s’attache à parler le langage de ses contemporains, utilisant les nouveaux médias et rompant avec la tradition du théâtre à texte. Indigné, Murgia décrit l’aliénation des individus, et les écueils du système économique. Pour ce spectacle, il s’entoure de personnalités phares de la scène belge, dont la magistrale Viviane De Muynck révélée au public nantais dans La chambre d’Isabella de Jan Lauwers.

56 | 57

Mer. 26, jeu. 27 et ven. 28 mars À 20h30 - au TU Durée - 1h15 Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 € ATTENTION ! SPECTACLE RÉSERVÉ AUX PORTEURS DE LA CARTE TU JUSQU’AU 7 OCTOBRE Happy hour - Vendredi 28 mars - 19h Rencontre apéritive avec Fabrice Murgia, metteur en scène Texte et mise en scène Fabrice Murgia Musique et installation sonore Dominique Pauwels Collaboration artistique Jos Verbist Interprétation Viviane De Muynck Chant lyrique Jacqueline Van Quaille Réalisation des images Benoît Dervaux Création vidéo Giacinto Caponio et Benoît Dervaux Création lumière Giacinto Caponio D’après la photo de Kurt Van der Elst


1-3 avr.

Théâtre des humanités THÉÂTRE

Encyclopédie de la parole - Joris Lacoste

Suite n° 1 « ABC »

“We will witness: the arrival, the search, the desertion, the fear, the discovery, the friendship, the secret, the love, the warning, ... ” E.T. l’extraterrestre, Steven Spielberg, 1982 À partir de la collection de l’Encyclopédie de la parole, onze interprètes et onze invités reproduisent vocalement, le plus fidèlement possible, un choix varié d’enregistrements en plusieurs langues (français, anglais, espagnol, chinois, italien...) : extraits de films, commentaires sportifs, sitcoms, discours politiques, conversations entre amis, dessins animés, messages de répondeurs… Des formes de paroles des plus ordinaires qui, grâce aux multiples déclinaisons qu’offre la dimension chorale, deviennent extraordinaires. Une polyphonie virtuose à partir du plus familier et du plus réel des matériaux : la parole.   Après avoir présenté le spectaculaire solo Parlement, la chorale de l’Encyclopédie et la Conférence-Marabout la saison dernière, l’Encyclopédie de la parole revient au TU avec sa nouvelle création Suite n° 1 « ABC », où 22 voix et corps sont traversés par la diversité des paroles humaines. Depuis 2007, ce collectif de musiciens, poètes, metteurs en scène, performeurs, artistes plasticiens, dramaturges, chorégraphes... cherche à appréhender la diversité des formes orales en collectant toutes sortes d’enregistrements.

Mar. 1 er, mer. 2 et jeu. 3 avril À 20h30 - au TU Durée - 1h20 Tarifs - CARTE TU - 4 € / 8 € SANS CARTE - 8 € / 16 € LES JEUDIS DES HUMANITÉS Une rencontre animée par Bruno Tackels, critique d’art de la scène Jeu. 3 avril - à 19h - au TU co-réalisation TU-Nantes / Le Grand T, théÂtre de Loire-Atlantique

Conception générale et collecte de documents Frédéric Danos, Joris Lacoste, Emmanuelle Lafon et Nicolas Rollet Composition et mise en scène Joris Lacoste Direction musicale Nicolas Rollet Interprétation Ese Brume, Hans Bryssinck, Geoffrey Carey, Frédéric Danos, Delphine Hecquet, Vladimir Kudryavtsev, Emmanuelle Lafon, Marine Sylf, Nuno Lucas, Barbara Matijevic, Olivier Normand et 11 invités Collecteurs spéciaux Constantin Alexandrakis, Grégory Castéra, Annie Dorsen, Myriam Van Imschoot, Valérie Louys, Loreto Troncoso Martinez, Sabine Macher, Olivier Normand, Berno Odo Polzer, Tomoko Miyata, Élise Simonet et Seyma Aouij Assistanat à la mise en scène Élise Simonet Consultants Grégory Castéra et David Christoffel Lumière Koen De Saeger et Florian Leduc Costumes Nathalie Lermytte Régie générale Florian Leduc D’après la photo de Patricia Almeida

58 | 59


14-24 avr.

FUN 20

Festival Universitaire de Nantes Pendant deux semaines, le FUN Festival propose une quarantaine de rendez-vous scéniques qui invitent à voir des premiers pas comme des projets plus expérimentés portés par des acteurs de l’enseignement supérieur. Des formes courtes et curieuses qui se découvrent sur les plateaux du TU-Nantes, du Studio Théâtre et sur les campus de Nantes.   Le cœur de la programmation se nourrit de projets qui font collaborer étudiants et artistes par le biais de deux dispositifs que le TU développe :  « APPUIS » (avec l’Université de Nantes) et « INITIALES » (avec le Conservatoire de Nantes). Véritables soutiens aux initiatives artistiques étudiantes et à la professionnalisation, ces dispositifs proposent un suivi de création, de ressources artistiques et techniques jusqu’à la présentation d’une forme qui assume pleinement les enjeux de la création contemporaine. Le FUN, c’est aussi une terrasse ensoleillée, des concerts les midis ou en soirée, des médias engagés et plein d’autres projets à imaginer avec vous. Let’s have fun!

60 | 61

Vous avez un projet et vous souhaitez le proposer pour le FUN ? Vous souhaitez en savoir plus sur les dispositifs « APPUIS » et « INITIALES » ? Contactez Charles-Éric Besnier / ce.besnier@tunantes.fr En savoir plus sur les ateliers de pratiques et stages proposés par le TU ? Plus d’informations sur www.tunantes.fr


MONOLOGUE SANS TITRE

ROMAN PHOTO

Ô SENSEI

Production Grosse Théâtre Avec le soutien de Au bout

Production Musée de la danse / Centre chorégraphique

Commande du CDC - Les Hivernales, réalisée dans

du plongeoir, plateforme artistique de créations

national de Rennes et de Bretagne - Direction :

le cadre d’une résidence de création Coproduction

et de rencontres (Thorigné-Fouillard) La compagnie

Boris Charmatz. www.museedeladanse.org

le CDC – Les Hivernales, le Centre national

est subventionnée par le Conseil régional des Pays

Remerciements LiFE (Saint-Nazaire), HZT (Berlin), Centre

de la danse - Pantin, les Rencontres chorégraphiques

de la Loire, le Conseil général de Loire-Atlantique

de Développement Chorégraphique (Toulouse).

internationales de Seine-Saint-Denis, le Musée

et la Ville de Nantes.

de la danse / Centre chorégraphique national TOUT SEMBLAIT IMMOBILE

de Rennes et de Bretagne, le CCN de Caen /

LE SINGE NU

Coproduction EPCC Le Quai (Angers), Le Théâtre-Scène

Basse-Normandie dans le cadre de l’accueil-studio

Coproduction TU-Nantes et La Paillette (Rennes)

nationale de Saint-Nazaire, Théâtre Louis-Aragon-

Remerciements au Collectif Rennes métropole.

En partenariat avec la Compagnie Marie Lenfant

Scène conventionnée pour la danse (Tremblay-en-

(Le Mans), Le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique,

France) Avec le soutien du Manège-Scène nationale

IN VIVO

La Closerie (Montreuil-Bellay), Les Passerelles

de Maubeuge, du Nouveau Théâtre d’Angers-Centre

Production Compagnie S’poart Coproduction Le grand

(Pontault-Combault) Avec l’aide du Conseil général

dramatique régional (Angers) et du Centre national de

R-Scène nationale de La Roche-sur-Yon et Onyx -

de Loire-Atlantique et DE la Ville de Nantes.

la danse contemporaine (Angers).

La Carrière-Scène conventionnée de Saint-Herblain

WOYZECK

PARTITA 2

régional Pays de la Loire, de la ville de la Roche

Coproduction Le Nouveau Théâtre d’Angers - Centre

Production Rosas Avec le soutien du Musée de

sur Yon, de la ville de Saint-Herblain et du Quai

Avec le soutien de la Drac Pays de la Loire, du Conseil

dramatique national, Le Grand T, théâtre de Loire-

la danse - Centre chorégraphique national de Rennes

Atlantique, Le Théâtre Quartier Libre (Ancenis)

et de Bretagne Coproduction La Monnaie / De Munt

et Le THV (Saint-Barthélemy-d’Anjou) Aide au projet

(Bruxelles), Kunstenfestivaldesarts (Bruxelles),

LE GRAND JEU

avec le soutien de l’état - Préfet de la région Pays

Festival d’Avignon, Les Théâtres de la Ville

Production La Spirale de Caroline Coproduction

de la Loire, Direction Régionale des Affaires

de Luxembourg, ImPulsTanz (Vienne), La Bâtie - Festival

La Ménagerie de Verre, le Musée de la danse/Centre

Culturelles Pays de la Loire, Conseil régional des Pays

de Genève, Berliner Festspiele et le Théâtre de la Ville

Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne,

de la Loire, Conseil général de Loire-Atlantique,

avec le Festival d’Automne à Paris, Festival/Tokyo,

CCAM (Vandœuvre-Lès-Nancy) et Charleroi Danses

Pays d’Ancenis, Ville de Nantes, Spedidam, Woodbrass

Fundação Calouste Gulbenkian (Lisbonne),

Avec l’aide à la résidence de création du TU-Nantes.

et L’Atelier du Retz Emploi avec le soutien pour

Künstlerhaus Mousonturm (Münich).

le décor du Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique.

des Rêves-Centre culturel de Lamballe.

BRITANNICUS et BÉRÉNICE TARZAN BOY

Production Lanicolacheur Coproduction La Comédie

AMORE E CARNE

Production Compagnie la fidèle idée Avec le soutien

de l’Est de Colmar – Centre dramatique d’Alsace,

Production Compagnie Pippo Delbono, Maison de la

de l’ADAMI et de la SPEDIDAM La fidèle idée est une

La Criée Théâtre National (Marseille), Théâtre Liberté

Culture d’Amiens – Centre de Création et de Production.

compagnie de théâtre conventionnée et soutenue

(Toulon), La Comédie de Béthune – Centre Dramatique

par l’État – préfet de la Région Pays de la Loire - DRAC,

National Nord – Pas-de-Calais, La Minoterie – Théâtre

MON AMOUR

conventionnée par le Conseil général de Loire-

de la Joliette (Marseille) La compagnie Lanicolacheur

Production Projet Libéral Coproduction Ménagerie

Atlantique, soutenue par la Région des Pays de la Loire

est conventionnée par la Direction Régionale

de Verre / Festival Étrange Cargo Avec le soutien

et la Ville de Nantes Remerciements à La compagnie

des Affaires Culturelles PACA et soutenue par

du Centre chorégraphique national de Caen

Non Nova et au Vallon -théâtre de Mauves-sur-Loire.

le Conseil régional PACA, le Conseil général

Basse-Normandie, du Théâtre de la Cité internationale,

des Bouches-du-Rhône et la Ville de Marseille.

de la Ville de Caen, de l’office départemental d’action

ROSE IS A ROSE ES UNA ROSE EST UNE ROSE

culturelle du Calvados, du conseil général

Coproduction Zabraka, L’Aire libre-Scène conventionnée

du Calvados, de la Région Basse-Normandie, de la Drac

théâtre (Saint-Jacques-de-la-Lande), TRIO…S-Scène

Production Stomach Company Coproduction TU-Nantes,

Basse-Normandie - Ministère de la communication

de territoire (Inzinzac-Lochrist / Hennebont),

le Théâtre du Champ de Bataille (Angers), Ausland - Berlin.

et de la culture de l’aide à la diffusion d’Arcadi

Lilllico (Rennes), Très Tôt Théâtre (Quimper) et Athénor

et de l’aide à la diffusion de l’ODIA Normandie

(Saint-Nazaire) Avec l’aide à la production de la Drac

LES DISTRAITS

Ce spectacle bénéficie du soutien de la Charte

Bretagne et avec le soutien de la Lucarne (Arradon)

Production La Caravelle-Théâtre Coproduction

de diffusion interrégionale signée par l’Onda, Arcadi,

Zabraka est conventionné par le Ministère de

TU-Nantes.

l’OARA, l’ODIA Normandie et réseau en scène -

la Culture et de la Communication et subventionné

Languedoc-Roussillon.

par le Conseil régional de Bretagne et le Conseil général du Morbihan.

MODÈLES

DES BORDS DE ROND-POINT – TITRE PROVISOIRE

GHOST ROAD Production LOD|théâtre musical et Compagnie Artara Coproduction Théâtre national

Production Compagnie La Part des Anges Coproduction

MARCHE

de Bruxelles, le manège. mons, Theater Antigone,

Nouveau Théâtre de Montreuil-Centre dramatique

Production Compagnie Les Maladroits Coproduction 

Le Maillon (Strasbourg), L’Hippodrome de Douai

national et comédie de Picardie - Scène conventionnée

TU-Nantes Accompagnement/accueil en résidence

et Rotterdamse Schouwburg Remerciements à Travis

pour le développement de la création théâtrale en

Bouffou théâtre à la coque, Pépinière de

Preston, Dorothy O’Donnell, Herb Robbins, Walt,

région Avec le soutien de la Spedidam et du Nouveau

Saint-Herblain, POL’n, Théâtre du Blavet, scène

Alma Har’el, Goat Breker, Scrappy, Christian Lasserre,

Théâtre de Montreuil - Centre dramatique national

de territoire pour les arts de la piste, TU-Nantes

Dave Alexander, Frédérique de Montblanc,

Pauline Bureau est artiste associée au Théâtre

Avec le soutien du Jardin de Verre, de l’hôtel de ville

Odile Filiatre, Pierre Marianne O’Donnell, Tim Powers,

Dijon - Bourgogne - Centre dramatique national

de Saint-Barthélemy-d’Anjou, du Centre culturel

Larry Kraus, Al Larrin, Ray, Nancy Treasure,

et au Volcan, Scène nationale du Havre.

Yves Furet.

Marta Beckett, Dorran Forgy (alias Red)

ANTITEATRE

(SANS TITRE) (2000)

et Richard Regnell. Production Théâtre du Point du Jour / Compagnie

Production Musée de la danse / Centre chorégraphique

SUITE N°1 « ABC »

Gwenaël Morin Coproduction Théâtre de la Bastille

national de Rennes et de Bretagne - Direction Boris

Production Échelle 1 :1 (compagnie conventionnée

Avec le soutien du DIESE # Rhône-Alpes.

Charmatz. www.museedeladanse.org Coproduction

par le ministère de la Culture et de la Communication /

Tanz im August (Berlin), Kaaitheater (Bruxelles),

Drac Île-de-France) Coproduction

LE CABARET DISCRÉPANT

Les Spectacles vivants Centre Pompidou (Paris),

Kunstenfestivaldesarts (Bruxelles), Parc

Production La Spirale de Caroline Coproduction Centre

La Bâtie-Festival de Genève et Bonlieu-Scène nationale

de la Villette-résidence d’artistes (Paris), Centre

de développement chorégraphique de Toulouse/

(Annecy) dans le cadre du projet PACT bénéficiaire

Georges-Pompidou (Paris), Festival d’Automne à Paris,

Midi-Pyrénées, Musée de la danse / Centre chorégraphique

du FEDER avec le programme INTERREG IV A France-Suisse.

national de Rennes et de Bretagne, Centre chorégraphique national de Montpellier dans le cadre du

ERRATIC

national, Studio-Théâtre de Vitry (Vitry-sur-Seine),

programme Domaines, Arcadi Avec le soutien de la Drac

Production Cie Raw Light Coproduction Onyx-La

Macval (Vitry-sur-Seine), NXTSTP Avec le soutien

Île-de-France, de l’association Beaumarchais-SACD

Carrière, La Voilerie Danses Avec l’aide à la création

du Programme Culture de l’Union européenne,

et de La Ménagerie de Verre dans le cadre

du Conseil général de Loire-Atlantique et du Conseil

de l’Institut français et la participation artistique

des Studiolab Le Cabaret discrépant est un projet

régional des Pays de la Loire Avec le soutien du Grand T,

du Jeune Théâtre national Avec l’aide à la résidence

lauréat Mécènes du Sud 2010.

du TU-Nantes, de Musique et danse en Loire-Atlantique,

de création du TU-Nantes.

Théâtre National Bordeaux Aquitaine (Bordeaux), Nouveau Théâtre de Montreuil-centre dramatique

de la Ville de Saint-Herblain et de la Ville de Nantes. PENCHEZ-VOUS SUR MON BERCEAU ! Production association ipso facto danse Coproduction

STANCE II

L’Intervalle, Noyal-sur-Vilaine - Musique et danse

Production Compagnie Catherine Diverrès, association

en Loire-Atlantique, Art Danse CDC Bourgogne

d’Octobre Coproduction Centre Chorégraphique

Avec le soutien du TU-Nantes, de l’Atelier

National de Rennes et Bretagne, le Théâtre Romain

de Paris-Carolyn Carlson, de La Halle aux Grains,

Rolland - Villejuif, la Biennale Nationale de Danse

scène nationale de Blois - du grand R, scène nationale

du Val-de-Marne, la Ville de Villejuif, le Théâtre

de la Roche-sur-Yon.

National de Bretagne – Rennes Aide à la création du Conseil Général du Val-de-Marne.

Crédits


Carte TU 13/14 Un accès prioritaire et sans contrainte aux spectacles tout au long de la saison ! Parce que c’est simple et sans engagement. Avec LA CARTE TU, on ne vous oblige plus à choisir plusieurs spectacles en une seule fois, comme dans un abonnement classique. Mais vous pouvez aussi le faire si vous avez besoin de planifier vos sorties. Bref, LA CARTE TU s’adapte à votre rythme ! Parce que c’est souple et sans contrainte. Avec LA CARTE TU, nous facilitons l’échange de vos billets jusqu’à 48h avant la représentation choisie, dans la limite des places disponibles, parce que les temps changent et les emplois du temps aussi !

62 | 63

Payer moins pour en voir plus !

Nouveauté : les CARTES FAMILLE

En optant pour LA CARTE TU : vous bénéficiez d’une réduction de 50 % sur le prix du billet dès le premier spectacle, et sur tous les spectacles suivants quel que soit le nombre de spectacles que vous choisissez. Vous avez le privilège de recevoir en avantpremière des informations sur la programmation et des offres promotionnelles. Vous avez la priorité jusqu’au 7 octobre 2013 sur cinq spectacles essentiels de la programmation : Amore e Carne (Pippo Delbono et Alexander Balanescu), Partita 2 (Anne Teresa De Keersmaeker et Boris Charmatz), Britannicus et Bérénice (Jean Racine / Xavier Marchand), Ghost Road (Fabrice Murgia). Vous profitez de tarifs réduits auprès de nos partenaires Le Grand T et le lieu unique.

Parce que vous voulez partager et/ou découvrir avec vos enfants et petits-enfants l’univers d’un artiste, venez au TU en famille ! Pour toute CARTE FAMILLE Enfant (5 €) achetée, bénéficiez de la CARTE FAMILLE Adulte (15 €) CARTE Famille enfant enfant de moins de 15 ans CARTE FAMILLE Adulte dans la limite de 2 par foyer


Tarifs à la Carte Avec la CARTE TU La carte TU

Spectacle

Antiteatre Intégrale (4 spectacles)

Plein

20 €

8 €

12 €

Plein Partenaire, Famille Adulte

15 €

8 €

12 €

Réduit

10 €

4 €

8 €

Carte Campus, Blanche, Famille Enfant

5 €

4 €

8 €

PLEIN Partenaire personnels de l’Université de Nantes, personnels du Crous Pays de la Loire, étudiants de l’Université permanente, abonnés du lieu unique et du Grand T, titulaires de la carte Stereolux, carte Ciné-Liberté / Le Katorza et Carte Cezam

RÉDUIT étudiants, scolaires, intermittents du spectacle, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, titulaires de LA Cart’s, titulaires du Pass TAN -26 ans CARTE Campus / CARTE Blanche étudiants de l’Université de Nantes (sauf université permanente), titulaires de la Carte Blanche Ville de Nantes FAMILLE enfant(s) de moins de 15 ans accompagné(s) d’1 ou 2 adulte(s)

Tarifs sans la Carte TU Tarifs spéciaux Tarifs sans la Carte TU

Antiteatre Intégrale (4 spectacles)

Le Cabaret Discrépant Partita 2 (le lieu unique)

Plein

16 €

24 €

20 €

Réduit

8 €

12 €

RÉDUIT étudiants, scolaires, intermittents du spectacle, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, titulaires de Cart’s, Titulaires du Pass TAN -26 ans, titulaires de la Carte Blanche Ville de Nantes

17 €* 11 €

* structures associées abonnés des salles partenaires, aux adhérents de la FAL, tourisme et loisirs, tourisme et culture, c.c.p, aux titulaires de la Carte Cezam et de la carte Ciné-Liberté / le Katorza


Billetterie

Ouverture le 2 septembre 2013

À l’accueil du TU TU-Nantes Chemin de la Censive du Tertre 44300 Nantes Du lundi au vendredi de 12h à 17h30 et 1h avant le début de la représentation sur le lieu d’accueil du spectacle. Pour acheter une carte les soirs de spectacle : présentez-vous à la billetterie avant 20h

Par téléphone 02 40 14 55 14

Du lundi au vendredi de 12h à 17h30 et en continu les soirs de spectacle. Règlement par carte bancaire.

Par courrier

Commandes adressées, avec copie des justificatifs de réduction en cours de validité, à : TU-Nantes CS 22228 44322 Nantes cedex 3

Sur tunantes.fr

Attention ! Pas de vente de LA CARTE TU en ligne, mais vous pouvez toutefois régler vos billets au tarif CARTE depuis notre site de vente et acheter votre CARTE lors du retrait de vos billets en billetterie. Si un spectacle n’est plus en vente sur notre site, cela ne signifie pas forcément qu’il est complet. Alors n’hésitez pas à contacter la billetterie au 02 40 14 55 14.

Règlements acceptés

Espèces, chèque, carte bancaire, chèque-vacances et chèqueculture, pass culture sport.

Retrait des billets

Pour les réservations par téléphone, correspondances, ou internet, les billets sont à retirer à l’accueil du TU aux heures d’ouverture de la billetterie ou le soir de la représentation choisie. N’oubliez pas de vous munir de vos éventuels justificatifs de réduction en cours de validité.

Accès TU-Nantes

Théâtre universitaire Chemin de la Censive du Tertre 44300 Nantes Parking gratuit Tram. 2, bus et bicloo Arrêt Facultés

Studio Théâtre 5, rue du Ballet 44000 Nantes Tram. 2, arrêt Saint-Félix

Hors les murs

Le Cabaret Discrépant et Partita 2 sont programmés au : lieu unique 2 rue de la Biscuiterie 44000 Nantes

Placement

Nos salles ne sont pas numérotées et offrent une bonne visibilité où que vous soyez. Attention, l’accès en salle peut être refusé aux retardataires.

Lieu de vie

Le TU, c’est aussi un espace pour boire un verre, se restaurer, échanger et se distraire, avant ou après le spectacle. Les soirs de représentation et tous les midis, du lundi au vendredi, le café du TU propose une restauration fraîche et de saison, tartes salées et sucrées, et autres réjouissances gustatives à petits prix. Un lieu d’échange où se croisent spectateurs, comédiens, danseurs, metteurs en scène, techniciens, étudiants, chercheurs, dentistes, carreleurs, etc. et où l’on peut, après ou avant le spectacle, se procurer des ouvrages de théâtre, savamment sélectionnés par la librairie Vent d’Ouest. Et pour s’amuser / rester connecté / s’informer : des propositions régulières de la Maison des jeux, l’accès Wi-Fi, les revues et les presses régionales, nationales et internationales.


Programme à la carte ! Bulletin de réservation TU-Nantes 2013 / 2014 Mme / M. Nom Prénom Mail

Recevez par mail les informations et les bons plans du TU

Adresse Code postal Ville Téléphone Vous êtes deux, trois ou quatre et vous souhaitez réserver les mêmes spectacles ? Complétez un seul bulletin. Vous pouvez également le télécharger sur www.tunantes.fr (rubrique Tarifs)

NOM

PRÉNOM

PLEIN 20 €

Total Carte(s) TU (en €)

PLEIN

FAMILLE

Partenaire

Adulte

15 €

15€

RÉDUIT 10 €

CARTE

FAMILLE

Campus, Blanche

Enfant

5€

5€


Mes spectacles et les dates choisies avec la CARTE TU Spectacle

Date

Horaire

Plein

Réduit

Précisez

Précisez

Précisez

Précisez

Monologue sans titre Le Singe nu Woyzeck Amore e Carne Mon amour Modèles

… /10/13 … /10/13 … /11/13 … /11/13 … /11/13 … /11/13

20h30 20h30 20h30 20h30 20h30 20h30

… x 8 € … x 8 € … x 8 € … x 8 € … x 8 € … x 8 €

…x4€ …x4€ …x4€ …x4€ …x4€ …x4€

Studio Théâtre TU-Nantes TU-Nantes TU-Nantes Studio Théâtre TU-Nantes

Antiteatre Diptyque Intégrale

… /11/13 30/11/13

20h30 18h

… x 8 € … x 12 €

…x4€ … x 8 €

TU-Nantes TU-Nantes

Le Cabaret Discrépant Penchez-vous sur mon berceau ! Roman photo Tout semblait immobile Partita 2 Tarzan Boy Rose is a rose es una rosa est une Rose

… /12/13 … /12/13 … /12/13 … /01/14 … /01/14 … /01/14 … /01/14

20h30 20h30 20h30 … h… 20h30 20h30 … h…

… x 8 € … x 8 € … x 8 € … x 8 € … x 8 € … x 8 € … x 8 €

…x4€ …x4€ …x4€ …x4€ …x4€ …x4€ …x4€

le lieu unique Studio Théâtre TU-Nantes TU-Nantes le lieu unique TU-Nantes Studio Théâtre

Flash Danse Marche (sans titre) (2000) Erratic / Stance II / Ô Sensei In Vivo le grand jeu

… /02/14 … /02/14 11/02/14 14/02/14 18/02/14

… h… … h… 20h30 19h30 20h30

… x 8 €

…x4€

Britannicus Bérénice Des Bords de Rond-Point - Titre provisoire Les Distraits Ghost Road Suite n°1 « ABC »

… /02/14 … /02/14 … /02/14 … /03/14 … /03/14 … /04/14

20h30 20h30 20h30 20h30 20h30 20h30

Lieu

… x 8 € … x 8 € … x 8 €

…x4€ …x4€ …x4€

TU-Nantes TU-Nantes TU-Nantes TU-Nantes TU-Nantes

… x 8 € … x 8 € … x 8 € … x 8 € … x 8 € … x 8 €

…x4€ …x4€ …x4€ …x4€ …x4€ …x4€

TU-Nantes TU-Nantes Studio Théâtre TU-Nantes TU-Nantes TU-Nantes

Vente exclusive en billetterie ou par tél.

Total Spectacles

Total Carte(s) + Spectacles

Mon règlement : Chèque vacances / chèque culture Chèque à l’ordre du TU-Nantes Je bénéficie de tarif(s) privilégié(s), je vous envoie donc une copie de mon(mes) justificatif(s) (âge, condition, etc.) en cours de validité rendant effective ma réservation.


L’équipe du TU

TU-Nantes

Geneviève Barillier

Marion Lucas

Chemin de la Censive du Tertre CS 22228 44322 Nantes cedex 3

Fabrice Mathieu

Administration : 02 40 14 33 34 Télécopie : 02 40 14 00 55 Accueil, billetterie : 02 40 14 55 14

Relations aux publics de l’enseignement supérieur

Charles-Éric Besnier Publics et territoire

Nolwenn Bihan

Communication et information

Claire Blanchart

Communication et information (en relais pour la préparation de la saison 13/14)

Agathe Hesnard Accueil - billetterie

Stéphanie Lepage

Relations aux publics de l’enseignement supérieur (en congé pour heureux événement)

Bertrand Lhomer Café

Comptabilité

Direction technique

Laurence Morin Administration

Bertrand Salanon Direction

Cécily de Villepoix Accueil - billetterie

Avec l’étroite collaboration de nombreux artistes et techniciens, intermittents du spectacle, étudiants et ouvreurs.

contact@tunantes.fr www.tunantes.fr Le TU-NANTES est une scène conventionnée théâtre, subventionnée par la Ville de Nantes, l’université de Nantes, ministère de la Culture et de la Communication / Direction régionale des affaires culturelles des Pays de la Loire, le Conseil général de Loire-Atlantique et le Conseil régional des Pays de la Loire.

TU Programme Avec la participation de Colyne Morange (rédaction) et agence Page 13 (correction) Design graphique et typographie Akatre - www.akatre.com Couverture Akatre d’après la photo de Patricia Almeida du spectacle Suite n°1 « ABC » Impression - Édicolor Licences 1-1027216 2-1027217 3-1027218


Scène de recherche et de création contemporaine Chemin de la Censive du Tertre - 44300 Nantes Tram. 2, bus et bicloo - Arrêt Facultés www.tunantes.fr - 02 40 14 55 14 facebook/tunantes.fr - twitter@tunantes

Profile for TU_Nantes

TU-Nantes Saison 13/14  

Toute la programmation 2013/2014 du TU-Nantes, Scène de recherche et de création contemporaine. Du théâtre et de la danse, des artistes de...

TU-Nantes Saison 13/14  

Toute la programmation 2013/2014 du TU-Nantes, Scène de recherche et de création contemporaine. Du théâtre et de la danse, des artistes de...

Profile for tunantes
Advertisement