Page 1

PHOTO © JÉRÔME BLIN / BELLAVIEZA EXPOSITION AU FUN ET À MESURE, DU 26 MARS AU 11 MAI 2012, LE RUBIS (NANTES)

RENCONTRE LES DANSEURS DU DEHORS - NICOLAS IRURZUN, LAURIE PESCHIER-PIMONT ET DANIEL PERRIER 18 ANS, ET VOUS ? L’ ANECDOTE DE JEAN-JACQUES BÉCAM BRUIT, SCÈNE & FUN IMPRESSIONS À VIF DE PHILIPPE G. TOUT CHAUD TOUT FUN ! PAROLES DE SPECTATEURS LES PLAYLISTS DE MUSICAL BOX ET AMAC LA BIO DE MONSIEUR LE DRAGON


NICOLAS IRURZUN, ENSEIGNANT AU SUAPS – UNIVERSITÉ DE NANTES (LE MONOLOGUE DES SPHÈRES), LAURIE PESCHIER-PIMONT, DANSEUSE, CHORÉGRAPHE ET INTERVENANTE, ET DANIEL PERRIER, ENSEIGNANT À L’ESBANM (MATRICE) PAR MARIE-CÉCILE CRANCE À l’occasion du FUN, vous présentez des projets chorégraphiques inédits. Pouvez-vous nous expliquer la genèse de ces deux propositions ? DANIEL PERRIER Matrice est un projet qui prend racine dans une expérience d’atelier de pratique chorégraphique réalisée depuis deux ans avec des étudiants de l’École supérieure des Beaux-Arts de Nantes Métropole - ESBANM. L’idée était de faire entrer à l’intérieur des murs de l’école et du quotidien des étudiants, un ailleurs, un extérieur, celui de la danse, du corps, du mouvement. J’avais envie de leur faire rencontrer une artiste danseuse avec son histoire, sa sensibilité, de voir comment cela résonnait pour chacun, avec ce qui était là, au-dedans d’eux et de cette école. Laurie Peschier-Pimont et sa bibliothèque personnelle, riche de dérives urbaines, ont intégré l’école. Un tandem enseignant/ artiste qui prend comme point de départ les sensibilités artistiques des étudiants pour les transposer et les éprouver par le corps, le mouvement et l’espace. LAURIE PESCHIER-PIMONT Ce qui nous intéresse dans matrice, ce n’est pas que les étudiants se mettent à danser mais qu’ils investissent le médium corps. Dans ce contexte, on s’affranchit du rapport enseignant/apprenant, on est directement engagé dans l’intime avec les étudiants, on touche davantage à leur sensibilité. Le projet matrice vient prolonger des expériences qui ont traversé des groupes sur plusieurs années. Issus de différentes promotions, 19 étudiants ont eu le désir de renouveler et prolonger l’aventure avec d’autres. C’est un peu une manière pour eux de rejouer une partie de l’histoire, de rechercher des traces. NICOLAS IRURZUN Pour Le Monologue des sphères, nous avons travaillé avec la compagnie Passage(s) de l’université de Nantes autour d’une forme chorégra-

phiée de la relation à l’autre et de l’être ensemble. Partant du principe que chacun est présent dans sa propre sphère, son monde propre, nous avons exploré et questionné la rencontre de ces sphères : comment se rencontre-t-on ? Comment rentre-t-on dans la sphère de l’autre ?

NOUS TIRONS DE L'EAU - NOUS SCIONS DU BOIS - LA DANSE EST BELLE  En quelques mots, que « racontent » ces projets ? N.I Le Monologue des sphères a comme point de départ une recherche individuelle sur son propre espace, sa propre gestuelle. C’est une pensée en mouvement, sur soi, que nous avons explorée, revisitée avec des qualités et des intentions différentes. Elle aborde la question de l’identité au sein du groupe : comment on en fait partie, comment on peut en être exclu et comment chaque singularité s’y exprime, rencontre l’autre, les autres, ou pas. L.PP Matrice a pour sous-titre émeu, émeute, émouvoir. C’est un peu comme une boîte à outils – comme celle que l’on tient à la main – de corps singuliers, de groupe. Le point de départ, c’est une personne qui marche, une singularité dans l’espace qui fait ses premiers pas, s’abandonne au groupe, offre une poétique et ouvre un imaginaire. Le groupe est attentif à cette dérive singulière et une responsabilisation collective, une confiance mutuelle, une écoute se construisent. Le mouvement émerge dans l’instant, imprévisible, ouvert aux surprises et pourtant chargé des traces d’un faire ensemble, d’une histoire partagée. D.P Ce qui nous intéresse, c’est se donner des règles du jeu collectives, les éprouver ensemble, les expérimenter en groupe ici ou là, à l’affut des improbables… Et enfin les exporter dans d’autres espaces publiquement, se laisser surprendre par ce qui se déploie

DANSE, DANSONS, DANSEZ… ARTISTES, CHORÉGRAPHES, DANSEURS ET CHERCHEURS DU DEHORS ! Laurie Peschier-Pimont est danseuse et chorégraphe. Elle élabore des projets solos ou collaboratifs avec les autres actrices de la plateforme Météores : Aline Landreau, Agnieszka Ryszkiewicz, Emilie Combet et Michelle Moura. Elle travaille actuellement au sein de l’ESBANM et de l’Ecole supérieure d’Art et Design Le Havre/Rouen, ainsi que pour les projets Locomotive (avec Aline Landreau et Béryl Breuil), Expansion Bleue et Ligne de démarcation (avec la cinéaste Judith Cahen). Elle a travaillé avec Ici-Même (Grenoble), Emmanuelle Huynh et Nicolas Floc’h, Alain Michard, Mille Plateaux Associés et Annie Delichères.

Daniel Perrier est artiste et cinéaste de documentaires. Il est représenté par la galerie Martine&Thibault de la Châtre à Paris. Il enseigne et coordonne la situation « Scènes » et le « Domaine des études performées » à l’ESBANM autour des problématiques telles que le récit et l’image mouvement, le chorégraphique et la performance. Nicolas Irurzun est enseignant d’EPS à l’université de Nantes - SUAPS. Son goût du mouvement débute par la pratique des arts martiaux puis se prolonge par la danse contemporaine. Depuis, il transmet cette passion et participe à des projets amateurs et professionnels comme interprète ou chorégraphe.

dans l’éphémère de l’instant, ce qui est ravivé, ce qui fait événement dans ces espaces et temporalités nouvelles. Vos propositions chorégraphiques questionnent toutes les deux la relation à l’autre. Pourquoi et comment ce thème vous a inspiré ? L.PP Dans matrice, chaque singularité est mise en jeu au cœur de cette tension individu/collectif, qui fabrique une émotion collective, une affectation. Ça vient toucher l’intime, la circulation entre les membres dans le groupe, dans les corps, entre eux, avec nous, au fil du temps. Ensuite, il s’agit de déployer cette affectation en mise en espace, en présences, positionnements et actes qui peuvent se réaliser bien loin de l’induction de départ. Parce que le groupe, c’est systémique mais pas systématique ! N.I En ce qui nous concerne, trois portes d’entrée ont guidé les expériences collectives : l’être ensemble « sans être ensemble », l’être ensemble « en étant dans quelque chose de commun », et l’être ensemble « en voulant quelque chose de l’autre ». Par exemple, le premier fait plutôt référence à une relation mécanique, froide, relativement distante comme lorsqu’on attend le métro ou partage l’espace d’un ascenseur. Les danseurs ont pu expérimenter des improvisations autour du contact, des portés, glissés, des jeux de regards. Vos deux projets sont présentés en extérieur et en salle. Qu’est-ce que cela signifie pour vous d’investir des espaces hors les murs ? N.I Dans notre phase de recherche chorégraphique, nous avons exporté des temps d’improvisation en extérieur, dans d’autres lieux, dans des espaces et des temporalités différentes. De là, est née une écriture chorégraphique faite de différents tableaux qui s’enchaînent et donnent à voir au public une trace de leur « être ensemble ». L.PP Le principe même de matrice est sa capacité à se déplacer, à voyager dans différents espaces. Le théâtre est un espace qui neutralise, qui balise, donc on essaie de s’en affranchir en investissant des lieux publics. Il s’agit alors de reconsidérer un lieu, son architecture, ses usages, ses usagers, les signes de son histoire et de s’en imprégner pour le ressentir ensemble et le révéler… Faire l’expression collective d’un lieu. Jusqu’à redéployer dans le théâtre, le charger de la récolte du dehors. Et pour finir, qu’est ce qui vous rend fun ? D.P Nous tirons de l’eau / Nous scions du bois / La danse est belle. Perrier c’est fou ! MATRICE LUN. 2 AVRIL - À 12H30 BU SANTÉ LUN. 2 AVRIL - À 19H TU PETITE SALLE LE MONOLOGUE DES SPHÈRES LUN. 2 AVRIL - À 19H45 TU GRANDE SALLE IMPROMPTUS CHORÉGRAPHIQUES JEU. 5 AVRIL - À 12H30 ENTRE BU LETTRES ET CIL


SI VOUS ÉTIEZ FUN, VOUS SERIEZ ? Le portrait funois de Emilie Vin de la compagnie 4 à corps Une saison ? Le printemps Un paysage ? La vue du sommet d’une montagne Un voyage ? La Traversée de l’Atlantique Un insecte ? Une sauterelle Un végétal ? Un saule pleureur Un parfum ? Le vétiver Une météo ? Un vent léger Un bruit ? Un claquement de porte Une espèce menacée ? Un panda Un lieu ? Une plage isolée Une partie du corps humain ? Un œil Une matière ? Un coton Un vêtement ? Une veste Un lieu pour jouer un spectacle ? Un théâtre de verdure Quelqu’un d’autre ? Une musicienne Un âge idéal ? 25 ans Une chose interdite ? Un gros mot LE RÉGIMENT DÉMENT THÉÂTRE DE RUE MAR. 3 AVRIL – À 12H30 RU RICORDEAU

DU FUN PLEIN LES OREILLES La playlist musicale de Musical Box The chameleon de Herbie Hankock Brandt rhapsodie de Benjamin Biolay Fool de Archive The Needle de Damien Vanni La playlist musicale de AMAC Birdland de Weather Report Jean-Pierre de Miles Davis Pali Gap de Jimi Hendrix How high the moon de Ella Fitzgerald Symphonie du nouveau monde de Dvorak Test the sound de Mr. Scruff MUSICAL BOX CONCERT POP LUN. 2 AVRIL – À 13H – TU EXTÉRIEUR AMAC CONCERT FUNK, SOUL ET ROCK MAR. 3 AVRIL – À 13H – TU EXTÉRIEUR

TOUT CHAUD TOUT FUN ! Paroles de spectateurs « C’était très décalé, drôle et sanglant aussi, il y a pas mal de sang qui gicle ! Il y a de bonnes répliques marquantes et inattendues, comme « Vous voulez voir mon cul ? » ANTOINE « Une belle galerie de personnages, une sorte de paradis des enfants perdus. Il y a de très beaux tableaux, comme Le Radeau de la Méduse. Je trouve que les metteurs en scène ont bien exploité les personnalités de chacun.» TIMOTHÉE «J’ai trouvé qu’il y avait de belles images, de beaux moments, de belles ruptures mais dans l’ensemble un manque de rythme... Il y a aussi, et ça c’est fun, une très grande place laissée aux comédiens, à ce qu’ils sont, eux.» COLETTE

«Les jeunes, c’est trash ! Y’a quand même une violence vachement troublante dans ces spectacles.» HENRI « Le FUN et des soirées comme celleci, ça me rappelle l’insouciance des débuts et de bons souvenirs…» COLYNE

LE FUN A 18 ANS

ET VOUS, A 18 ANS ? Jean-Jacques Bécam, enseignant au Conservatoire de Nantes et musicien - guitariste de Western Trio (Nantes), né en 1976 « À 18 ans, je me suis installé à Bordeaux pour suivre des cours de jazz au CIAM. J’ai tout de suite aimé la ville, l’ambiance, l’improvisation, les échanges, les cours, les profs et les artistes avec lesquels je faisais des master-class. Je me suis pris pas mal de grosses claques notamment avec Danyel Waro ou Marc Ducret - faut dire que j’étais jeune, sans expérience, donc impressionnable. Le week-end, avec mes collègues musiciens, on partait démarcher les bars et les restos sur la côte Atlantique pour vendre des duos, trios ou quartet de jazz (A l’époque, internet n’existait (presque) pas - ndlr ). On faisait des centaines et des centaines de kilomètres en bagnole, on avait des démos vraiment pourries sur cassette audio et on trouvait rarement des plans sympas. Mon premier concert jazz, c’était en quartet au Coucou de Minuit à Bordeaux. On a joué 3 sets d’une heure, 3 heures donc, on a tout donné, on était à fond et au final, au moment de partir, le patron nous a donné « tout le bénef de [sa] soirée » : 80 francs (ndlr -12 euros), pas chacun, non, pour tout le groupe ! 20 francs chacun, à peine de quoi se payer une bière… Depuis, je me méfie des limonadiers à bretelles et qui fument la pipe. » MUSICAL BOX ET AMAC LES CONCERTS DU CONSERVATOIRE LUN. 2 ET MAR. 3 AVRIL – À 13H TU EXTÉRIEUR

BRUITS, SCÈNE   FUN LA BRÈVE DE PHILIPPE G. Philippe G., spectateur assidu du TU et du FUN, nous livre ses premières impressions à vif ! Bon, c’est le début du festival et waouh, les comédiens sont stressés ! J’en ai croisé certains du spectacle Acte dans l’après-midi et j’ai senti que le temps était long avant l’heure H… Mais, au final, ils ont vraiment assuré. J’ai beaucoup aimé les regards de la comédienne notamment. Ça tue. Ils ont des sacrés trucs, ça fait peur même, des comédiens qui te fixent comme ça, le regard noir, insistant… Autre spectacle : Lancelot et M. le Dragon. Au début, on ne comprend pas tout mais après, il y une bonne montée. Ça fonctionne bien leur truc, le rock n’roll… et surtout, le saut du chanteur ! Après le premier épisode, j’ai vu Marion (de Lancelot), je lui ai demandé «Alors ?». Elle m’a répondu : «Très bien». Bon, bah, affaire à suivre... Saint-Sauveur du Sang versé  : pfiou, balaise ! Alors là balaise de chez balaise, y’a du boulot. C’est vraiment top. Pas mal de gens se sont demandé d’où venait le cœur sanguinolant, en fait, c’est celui d’un bœuf, énorme… Mais vous n’avez pas peur que Brigitte Bardot s’en mêle ? Bon sinon, pour l’ambiance générale, c’est impec et la bière n’est pas dégeu ! Avis grandement partagé par Clément alias Clémounet de Lyon qui n’a vu aucun spectacle parce qu’il est arrivé en retard (uhm...). Mais bon, le FUN, ça se passe aussi au bar, non ?

MORCEAUX CHOISIS Proposés par Déborah Dujardin pour Entrées et Sorties Le Temps des noyaux de Jacques Prévert – Extrait Soyez prévenus vieillards soyez prévenus chefs de famille le temps où vous donniez vos fils à la patrie comme on donne du pain aux pigeons ce temps-là ne reviendra plus prenez-en votre parti c’est fini le temps des cerises ne reviendra plus et le temps des noyaux non plus inutile de gémir allez plutôt dormir vous tombez de sommeil votre suaire est fraîchement repassé le marchand de sable va passer préparez vos mentonnières fermez vos paupières le marchand de gadoue va vous emporter c’est fini les trois mousquetaires voici le temps des égoutiers (…) ENTRÉE ET SORTIES THÉÂTRE MAR. 3 AVRIL – À 20H – TU PETITE SALLE MAR. 4 AVRIL – À 21H – TU PETITE SALLE

LA BIO DE MONSIEUR LE DRAGON Après de brillantes études de fantasticologie à Harvard, une maîtrise en philosophie, un double doctorat en médecine et une bonne douzaine d’agrégations en langues vivantes, Monsieur le Dragon entame une prometteuse carrière de plombier. « Non pas par passion, ni même par conviction personnelle, déclare celuici, mais parce que j’aime bien porter des pantalons qui arrivent en dessous de la raie des fesses ». Prometteuse carrière qui tombera finalement dans la cuvette après douze longues heures de labeur, des clients ayant porté plainte pour dévoration abusive d’enfants de moins de quarante ans. Le Dragon nie cependant les faits : « je suis claustrophobe »… « Ah, ouais, merde » a déclaré le Juge Martin Hotte qui l’a alors relaxé. Après une traversée du désert, le Dragon refit surface en 2001 lorsqu’il créa l’association des Chameaux Anonymes. « Pour traverser le désert, il faut de l’eau » déclare-t-il pour se justifier, un livre de Nietzsche à la main. « Ah, bah ouais, blurg » poursuit-il avant de vomir sur notre journaliste qui, honteux et confus, jura mais un peu tard qu’on ne l’y prendrait plus. Notre souverain seigneur se retire alors dans la montagne, entretenant son statut de gourou. Mais ayant pris l’habitude de dézinguer tous les êtres vivants passant par là, il se retrouve vite seul mais quand même avec son fidèle Héraut. LANCELOT ET M. LE DRAGON FEUILLETON MUSICO THÉÂTRAL LUN. 2 AVRIL - À 20H30 MAR. 3 AVRIL - À 20H40 TU EXTÉRIEUR

LA BLAGUE FUN ! proposée par Fab. Deux personnes sortent de la salle de spectacle : - Alors, t’es mitigé ? - Oui et non... SI COMME FAB., VOUS AVEZ UN HUMOUR FUN ET QUE VOUS VOULEZ GAGNER DES PLACES POUR LE FUN, ENVOYEZ VOTRE BLAGUE À FUN.FESTIVAL@TUNANTES.FR.

FUN 18 FESTIVAL UNIVERSITAIRE DE NANTES DU 29 MARS AU 5 AVRIL 2012 THÉÂTRE, DANSE, MUSIQUE, POÉSIE, FEUILLETON, PERFORMANCE, PHOTOGRAPHIE TOUTE LA PROGRAMMATION WWW.TUNANTES.FR


12H30 I DANSE/PERFORMANCE I 30 MN NOUVEAU BÂTIMENT SANTÉ

MATRICE ESBANM / par L. Peschier-Pimont, D. Perrier, B. Bauer. Avec E. Albanna, P. Aurousseau, E. Bessis, S. Czernichowski-Lauriol, C. Fournier, M. Grier, C. Hadj-Hassan, J. Knez, B. Libault-dela-Chevasnerie, A. Meyrat-le-Coz, L. Orlhiac, B. Place, H. Poutrel, J. Rodriguez, F. Rodriguez-Sol, I. Tlemsamani, N. Tran, C. Trevino, B. Van-Puyvelde Un système choral dans lequel le groupe s’accorde autour de l’évolution d’un seul de ses membres, du marcheur le plus timide au danseur le plus impétueux… 13H I CONCERT I 40 MN I TU EN EXTÉRIEUR

MUSICAL BOX Conservatoire de Nantes / J.-J. Bécam Avec M. Bouarnica, M. Burel, F. Coudriau, M. Gueguen, K. Hervagault, C. Pied Une relecture personnelle de quelques grands tubes de pop interplanétaires.

19H I DANSE/PERFORMANCE I 30 MN I TU PETITE SALLE

MATRICE Cf. à 12h30 19H45 I DANSE I 35 MN I TU GRANDE SALLE

LE MONOLOGUE DES SPHÈRES Compagnie Passage(s) / N. Irurzun Avec M. Dorso, D. Foucher, M. Lacroix, T. Lafontaine, L. Lézin, L. Plaze, Y.Tissier, Ân-Jo Vu Un questionnement chorégraphique sur les notions d’identité, d’intégrité et d’altérité. 20H I DANSE I 25 MN I TU PETITE SALLE

JEUDI 24, 15H01 ASUN / J. LeNuz. Avec K. Bouillard, C. Guilmin, J. Harnie, J. Potier + NOS SILENCES VAGABONDS Compagnie Les Contingences. M.-C. Crance, C. Lepeltier Deux propositions, l’une à la découverte de Nantes ; l’autre de l’instant présent, de l’inconnu, de l’Autre.

18H I APÉRO VIDÉO I TU CAFÉ

L’ APÉRO DIPP Venez découvrir les vidéos du jour réalisées par DIPP – Le vlipp.fr.

20H30 I FEUILLETON MUSICO THÉÂTRAL I 15 MN TU EN EXTÉRIEUR

LANCELOT ET M. LE DRAGON Le FRAG / A.-L. Assada M. Devige, M. Gourdon, S. Motta, M. Thomas et A.Tingaud Épisode 3 - Le cheval de Nietzsche. 20H45 I DANSE I 35 MN I TU PETITE SALLE

T.R.O.I.S. Copain de Fortune / C. Roux. Avec J. Coulon, L. Courilleau et C. Giacomelli + AU-DELA D’UN REGARD Passage(s) / M. Lacroix, Ân-Jos Vu Deux propositions, la première autour des « Improvisations » picturales de Kandinsky ; la seconde sur la rencontre d’un homme et d’une femme. 21H30 I DANSE/MUSIQUE/VIDÉO I 25 MN TU GRANDE SALLE

ÉCHOLALIE KlaR. Avec G. Audran, R. Ballarini, K. & K. Bouillard, L. Malys, C. Mayniel, Z. Maslé-Thibaud, A.Tendron, E.Volz Comme la musique, le son ou la lumière, notre existence est une superposition de phénomènes de répétition et d’ondulation qui ne cessent de nous surprendre et de nous émouvoir. PROJET APPUIS

12H30 I THÉÂTRE DE RUE I 20 MN I RU RICORDEAU

19H I THÉÂTRE I 30 MN I TU PETITE SALLE

20H I THÉÂTRE I 30 MN I TU PETITE SALLE

LE RÉGIMENT DÉMENT Compagnie 4 à Corps. Avec R. Ballarini, B. Charon, G. Coutier, L. Garault, G. Hervé, M. Lemaître, N. Retailleau, A. Tendron, E. Vin, J. Violleau Rejoignez les rangs de l’armée de l’art pour une reconquête des territoires culturels désertés !

UN RICHE, TROIS PAUVRES Atelier IRFFLE / D. Rialland Avec P. Addo, F. Agbolosu, I. Alidu, J. Amankwa, Z. Annan, A. Boateng, S. Dzormeku, A. Fischer, J. Han, E. Jaramillo, A.Jo, Y. Lai, L. Liu, C. Miselem, A. Manousopoulou, S. Nabulsi, R. Navarro, J. Nketiah, Ji-Eun Oh, B Osuteye, A.Otabil, M. Sagoe, A. Sukonkina, Y. Tao, L. Zena, J.Zhou Croquis, esquisses et caricatures sensibles de personnages désemparés, plongés dans une série de tableaux pleins de couleurs et de vie !

ENTRÉES ET SORTIES Le Temps des Noyaux Avec A. Berthome, L. Blier, D. Dujardin, V. Gémin, B. Magnan, D. Meriau, J. Meunier Comment vivre au mieux le temps qui nous est imparti sur Terre avec cette menace constante de la mort imprévisible et inévitable ? C’est ce que va tenter de nous révéler cette interprétation de la fable de Prévert, entre rire et raison.

19H45 I PERFORMANCE/MUSIQUE I 45 MN TU GRANDE SALLE

20H40 I FEUILLETON MUSICO THÉÂTRAL I 15 MN TU EN EXTÉRIEUR

13H I CONCERT I 40 MN I TU EN EXTÉRIEUR

AMAC Conservatoire de Nantes / J. Quentin Avec T. Boivin, M. Brosse, R. Franchin, A. Jadi, W. Mouton, P. Oheix Un programme de reprises, réarrangements et compositions énergique et efficace. 18H I APÉRO VIDÉO I TU CAFÉ

L’ APÉRO DIPP Venez découvrir les vidéos du jour réalisées par DIPP – Le vlipp.fr.

L’IMPRÉVISIBLE 2012 Des Pompes et Circonstances J-L. Kerouanton, D. Pécaud & Co Un agenda surréaliste qui mêle vidéo, musique et lecture et défait les imaginaires conventionnels.

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION BERTRAND SALANON COMITÉ DE RÉDACTION - NOLWENN BIHAN, LAURA BURBAN ET SONIA HERVOCHON ONT PARTICIPÉ À LA RÉDACTION DE CE NUMÉRO NOLWENN BIHAN, LAURA BURBAN, MARIECÉCILE CRANCE, PHILIPPE GLÉVAREC, SONIA HERVOCHON, LE FRAG PHOTOS – JÉRÔME BLIN DESIGN – AKATRE – WWW.AKATRE.COM IMPRESSION - ALLAIS – IMPRIMÉ À 3000 EX.

PROJET APPUIS – ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNEL DE PROJETS UNIVERSITAIRES PORTES CONJOINTEMENT PAR LE TU ET L’UNIVERSITÉ DE NANTES.

LANCELOT ET M. LE DRAGON Le FRAG / M. Devige, M. Thomas, A.Tingaud Épisode 4: L’absence. 21H I THÉÂTRE I 25 MN I TU PETITE SALLE

ŒUVRE EN NOIR AUPRECS / E. Vanel Avec L. Blier, C. Jade et E. Vanel Pour fuir l’ennui mortel de sa vie, une spectatrice s’invite dans l’univers du metteur en scène Wajdi Mouawad … 21H30 I DANSE/MUSIQUE/VIDÉO I 25 MN TU GRANDE SALLE

ÉCHOLALIE Cf. Lun. 2

SPECTACLES GRATUITS LES MIDIS ET À L’ APÉRO À PARTIR DE 19H45, SOIRÉES PAYANTES (SF. SPECTACLES EN EXTÉRIEUR  ) 4 € TARIF RÉDUIT / 6 € TARIF PLEIN PASS FUN 10 € TARIF RÉDUIT / 14 € TARIF PLEIN

RETROUVEZ LA FINE ÉQUIPE DU VLIPP.FR EN DIRECT DE LA 18E ÉDITION DU FUN. L’OCCASION INESPÉRÉE DE VIVRE LE FUN AUTREMENT ET EN VIDÉOS AINSI QUE DE DÉCOUVRIR TOUT CE QUI SE TRAME DERRIÈRE LES MANETTES DU VLIPP.FR. LET’S FUN, FLASHEZ LE CODE !

INFOS BILLETTERIE - 02 40 14 55 14 RETROUVEZ TOUTE LA PROGRAMMATION DU FUN SUR WWW.TUNANTES.FR SOYEZ FAN SUR WWW.FACEBOOK.COM/FUNFESTIVAL

NUF NUF - le journal du FUN - numéro 2 // lundi 2 avril 2012  

NUF NUF n°2 Rencontre avec les danseurs du dehors L'anecdote de Jean-Jacques Bécam (Western Trio) Impressions à vif de Philippe G. Paroles d...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you